SUJET DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD,WOODARD,ROCHETTE) AU 21EME SIÈCLE, LE NANOCITOYEN PLANÉTAIRE ET SES DROITS JURIDIQUES

DOCTORAT

1- SUJET
Au 21eme siècle, le nanocitoyen planétaire et ses droits juridiques

2- QUESTION
au 21eme siècle, les droits juridiques
du nanocitoyen planétaire auront-ils enfin
priorité sur les droits juridiques
des états?

3- OBJET
la vie de
Michel W. , concierge du pays œuvre d’art
ier nanocitoyen planétaire dont la
généalogie existentielle est documentée

chapitre 1
Michel Woodard
son contexte, familial, social et planétaire
(radio-télévision)

chapitre 2
Michel chansonnier du vieux Montréal
son contexte, familial social planétaire
(earthrise)

chapitre 3
Michel le concierge
son contexte, familial, social planétaire
(internet)

chapitre 4
Michel W concierge du pays œuvre d’art
ier nanocitoyen planétaire
son contexte familial, social, planétaire
(téléphone intelligent)

chapitre 5
par une équipe de recherche (Auld,Woodard,Rochette)
un nanocitoyen planétaire
dans un contexte
de vie personnelle œuvre d’art.
de nanodémocratie planétaire œuvre d’art
et de pays œuvre d’art
pour établir juridiquement
la primauté des droits de l’humanité
sur le droit des états

CONCLUSION OUVERTE
le passage de l’errance fantomatique/axiologique à l’errance poétique de l’humanité œuvre d’art, par ses nanocitoyens planétaires, comme conséquence de la primauté de ses droits juridiques sur les droits juridiques des états?

sur Google
Marlene A jardinière du pays œuvre d’art
Michel W concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

SUJET DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD,WOODARD,ROCHETTE)… LE NANOCITOYEN PLANÉTAIRE

DOCTORAT

SUJET
le nanocitoyen planétaire

QUESTION
Au 21eme siècle, les droits du nanocitoyen planétaire peuvent-ils avoir priorité juridique sur les droits des états?

OBJET CONTEXTUEL

Le nanocitoyen planétaire n’aurait pu être possible avant la mondialisation virale de l’usage quotidien du téléphone intelligent.
En conséquence de quoi, Il devient donc possible que l’histoire du 21eme siècle puisse s’écrire par le biais d’une masse critique INOUIE de personnes humaines se percevant d’abord et avant tout comme DES NANOCITOYENS PLANÉTAIRES réclamant une reconfiguration juridique majeure par un principe de priorité non négociable des droits de l’humanité sur le droit des états.

Mais comment conceptualiser un nanocitoyen planétaire?

Notre méthodologie de recherche se concentrera sur le cadre théorique de la genèse d’une vie humaine… soit celle de Michel Woodard, 66 ans, tout en identifiant les différentes stratifications de son cerveau l’ayant conduit de Michel Woodard à Michel chansonnier du Vieux Montréal, à Michel le concierge à Michel W concierge du pays œuvre d’art ier nanocitoyen planétaire, le tout documenté sur film et sur blogue, dans un contexte des grandes avances d’une conscience planétaire et de ses enjeux.

Puis l’équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) suggérera un passage conceptuel pragmatique entre LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, la nanocitoyenneté planétaire œuvre d’art et le pays œuvre d’art afin de proposer un laboratoire concret de mise en application d’une nanocitoyenneté planétaire par une chaire recherche universitaire.

L’objectif étant de proposer un dialogue performatif (Austin, Habermas) entre le droit juridique nanocitoyen planétaire construisant des mécanismes éthiques-juridiques permettant la priorité des droits de l’humanité sur le droit des états.

sur Google
Marlene A jardinière du pays œuvre d’art
Michel W concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

SUJET DU DOCTORAT…. LA NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE

DOCTORAT

SUJET
la nanocitoyenneté planétaire

QUESTION
Comment fonder la priorité juridique
du droit nanocitoyen planétaire
sur le droit juridique existant
des états?

OBJET CONTEXTUEL

La nanocitoyenneté planétaire n’aurait pu être possible avant la mondialisation virale de l’usage quotidien du téléphone intelligent. En conséquence de quoi, Il devient donc possible que l’histoire du 21eme siècle puisse s’écrire par le biais d’une masse critique INOUIE de personnes humaines se percevant d’abord et avant tout comme DES NANOCITOYENS PLANÉTAIRES réclamant une reconfiguration juridique majeure accordant désormais une priorité non négociable aux droits de l’humanité sur le droit des états.

Mais comment conceptualiser un nanocitoyen planétaire?

Notre méthodologie de recherche se concentrera sur le cadre théorique de la genèse d’une vie humaine… soit celle de Michel Woodard, 66 ans, tout en identifiant les différentes stratifications de son cerveau l’ayant conduit de Michel Woodard à Michel chansonnier du Vieux Montréal, à Michel le concierge à Michel W concierge du pays œuvre d’art ier nanocitoyen planétaire, le tout documenté sur film et sur blogue, dans un contexte des grandes avances d’une conscience planétaire et de ses enjeux.

Puis l’équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) suggérera un passage conceptuel pragmatique entre LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, la nanocitoyenneté planétaire œuvre d’art et le pays œuvre d’art afin de proposer un laboratoire concret de mise en application d’une nanocitoyenneté planétaire par une chaire recherche universitaire.

L’objectif étant de proposer un dialogue performatif (Austin, Habermas) entre le droit juridique nanocitoyen planétaire construisant des mécanismes éthiques-juridiques permettant la priorité des droits de l’humanité sur le droit des états.

sur Google
Marlene A jardinière du pays œuvre d’art
Michel W concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

LE PROCESSUS DE RÉDACTION DU DOCTORAT EST COMMENCÉ

Quelle joie inouie… je savais intérieurement qu’en faisant confiance en un concept-invention comme celui-ci ; «QU’EST-CE QU’UN VAGABOND CÉLESTE? c’est un artiste-activiste-humaniste pratiquant l’art de l’infiltration sociale par le vagabondage universitaire« il serait possible à notre équipe de recherche multi-contextuelle (Auld,Woodard, Rochette) de présenter un doctorat (sans même être inscrit dans une université) dont les bases méthodologiques pourraient permettre de lancer une dynamique entre trois concepts fondateurs: LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, LA NANOCITOYENNETÉ OEUVRE D’ART ET LE PAYS OEUVRE D’ART. En fait ce doctorat serait déposé clé en main à l’université de Montréal à un directeur de recherche dont le champ d’investigation de toute une vie correspond au nôtre.

Pendant que notre équipe documente en filmant le matin la vie de MICHEL W CONCIERGE DU PAYS OEUVRE D’ART, IER NANOCITOYEN PLANÉTAIRE, Pierrot vagabond en retire une stratégie argumentaire dont la résultante est la mise en cadre théoritique de l’émergence du concept la nano-citoyenneté grâce à la planétarisation technologique du téléphone intelligent.

J’ai donc acheté un grand cahier de l’UQAM, un stylo rouge et un stylo bleu et je sculpte chaque mot à partir des artéfacts de notre poïétique d’équipe résultant et du blogue www.lepaysoeuvredart.ca, et de l’archivage filmé depuis 10 ans maintenant qui sera présenté sur Michelw.ca ordonnant un espace privé sur youtube disponible planétairement pour des chercheurs universitaires en vue d’une fondation finançant une chaire universitaire sur l’application d’un espace nanocitoyen visant la priorité des droits de l’humanité sur le droit des états.

SUR GOOGLE
Marlene A jardinière du pays œuvre d’art
Michel W concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

«UN CONCEPT EST UNE INVENTION» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

Ca fait plusieurs années maintenant que je travaille intellectuellement sur la notion de «concept».

Et quand l’autre matin à 6h30 am, Michel le concierge a témoigné devant la caméra de SON INVENTION du pays œuvre d’art… j’ai comme réalisé qu’il avait synthétisé la notion de concept comme nulle part je l’avais lue dans mes livres.

Effectivement, une INVENTION est un concept réussi parce qu’il rempli opérationnellement un champ de force contextuel identifié mais non résolu dans différentes pré-tentatives de normaliser une étiquette par des attributs essentiels dynamiquement bien réseautés.

Les créations intellectuelles majeures dans l’histoire de l’humanité sont conditionnées par des circonstances contextuelles et se répandent peu à peu par des opinions individuelles controversées dans la conscience populaire (ex: le micro-crédit ou le M de Mc Donald, arche dorée entre le drapeau américain et le clocher d’église).

Les concepts ne sont que rarement des formes logiques intemporelles, car, insérée dans un processus continuel de changement et d’adaptation, l’étiquette finit par devenir en soi UNE INVENTION symbolisant tous les attributs essentiels comme un champ de force extensible, poreux mais trans-culturellement polyphormes..

Michel le concierge se définit comme LE IER NANOCITOYEN PLANÉTAIRE. Il a raison… La naissance du téléphone cellulaire branché planétairement sort son cerveau des couches prédatrices de la religion de son enfance  et de son état d’ouvrier générationnel,  lui permettant intellectuellement de ne plus être une victime AUTOMATIQUE INCONSCIENTE incontournable DE L’ESCLAVAGE DU PROCHAIN LUNCH dans lequel furent tenus ses deux grands-pères (tout comme les miens d’ailleurs).

Pour se concevoir comme une personne humaine avec un droit à la dignité abstraite, cela prend une AUTO-étiquette contextuellement incontournable… Et celle de NANOCITOYEN PLANÉTAIRE, DONT LES DROITS DEMANDENT PRIORITÉ PLANÉTAIREMENT SUR CEUX DES ÉTATS M’APPARAIT UNE INVENTION RÉUSSIE DE MICHEL W CONCIERGE DU PAYS OEUVRE D’ART.

——
Ce matin, je me suis permis derrière la caméra d’aborder l’autre coté des parenthèses à l’intérieur desquelles je discipline mon cerveau de chercheur. 20 minutes à me scandaliser de la part faite aux démunis si nombreux par ces criminels des droits humains ABUSÉS que constitue cette minorité d’oppresseurs économiques, autant que spirituels de l’histoire de l’humanité QUI SE REPRODUISENT ENTRE EUX PAR DES CODES ET DES SYSTÈMES D’ÉDUCATION FORMELLE DE CLASSES SOCIALES BIEN DÉFENDUES PAR LE DROIT ET SES AVOCASSIERS.

Je l’ai fait….. pour visionnement privé des chercheurs qui un jour travailleront sur la contextualisation de notre équipe de recherche (Auld,Woodard,Rochette). Je veux témoigner que nous ne sommes pas dupes et que l’utopie ne nous intéresse pas.

Car l’objectif de notre équipe de recherche n’est pas de centrer notre discours sur la place publique (autant que dans le doctorat) SUR CE QUI TRICHE, mais D’INVENTER DE NOUVEAUX MÉCANISMES à la Montesquieu qui manquent au 21eme siècle  pour que la soif de ne pas tricher puisse être conceptuellement intéressante pour toute personne habitant sur la planète terre..

Oui Michel le concierge par sa démarche a vraiment INVENTÉ LE CONCEPT DE «nanocitoyen»….dont la simple étiquette m’apparaît déjà opérationnellement UNE INVENTION QUI SERA perçue comme réussie par les opérateurs quantitatifs de toutes sortes.

Je dis SON INVENTION car sa vie personnelle œuvre d’art témoignant des quatre questions par l’usure (son amour pour Marlene, symbole même de ses efforts au quotidien comme de son rêve) en est UNE MODÉLISATION REMARQUABLEMENT RÉUSSIE.

SUR GOOGLE…                                                                                                             Marlene A jardinière du pays œuvre d’art,                                                       Michel W concierge du pays œuvre d’art,                                                         Pierrot vagabond

LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART D’UN NANO-CITOYEN… LA LIBERTÉ RADICALE DU SUJET CONSCIENT DE SOI PAR LES 4 QUESTIONS MENANT AU PAYS OEUVRE D’ART

Les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art agissent comme un anti-virus auto-libérateur, comme un auto-logiciel permettant de bénéficier du réseautage planétaire des nano-citoyens afin de faire pression pour que les états cessent de se conduire comme des ÉTATS DE NATURE EN GUERRE LES UNS CONTRE LES AUTRES SOUS LE DOS DES CITOYENS dont ils exploitent idéologiquement les sentiments nationalistes querelleurs.

Le doctorat de l’équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) doit à la fois suivre le désencroutement idéologique d’un nano-citoyen (documenté poïétiquement) tout en réinventant la priorité du droit de l’humanité sur le droit des états PAR LA NANODÉMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE OEUVRE D’art dans une application opérationnelle autant que cosmopolitique au niveau du droit abstrait issu de la SOIF de dignité abstraite de toute personne humaine naissant sur cette planète.

Dans un certain sens, le doctorat prend maintenant son droit à une signature prospectiviste dénuée de tout alourdissement pré-conceptuel que ce soit de nature pré-moderniste, moderniste ou post-moderniste… La nano-modernité dans sa rupture épistémologique basée sur la pensée constructiviste abstraite défendra donc le devoir d’une architecture sur le fil mince qui partage…. L’UTOPIE MULTI-SÉCULAIRE… de la mise en place d’une nouvelle séparation des pouvoirs aussi créatrice que le fut celle de Montesquieu au 18eme siècle… Le tout étant une question d’ingénierie du droit avant d’en être une de contestation ou de polémique rhétoricienne de la défense des droits des opprimés contre les oppresseurs.

sur Google
Marlene A jardinière du pays œuvre d’art
Michel W concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

MICHEL W CONCIERGE DU PAYS OEUVRE D«’ART, 1ER NANOCITOYEN PLANÉTAIRE… POURRAIT PRÉSENTER SON DEUXIÈME DOCUMENTAIRE AU FESTIVAL INTERNATIONAL DU DOCUMENTAIRE DE MONTRÉAL AU PRINTEMPS 2017

Comme de ce temps-ci, nous filmons tous les matins à 6h.30 am la poïétique de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) et que nous réécoutons le tout numérisé le soir avant de se coucher, nous progressons dans le désencroutage anthropologique du cerveau de l’archétype de Michel le concierge par le biais de la culture pointue du vagabond comme du jugement aiguisé de répliques raisonnées de la jardinière.

Nous progressons au point où, ce matin, à 6h.30 am,  nous avons écouté la demie heure de la veille avec l’impression d’un propos «one shot no cut» d’une telle qualité qu’il nous est apparu à tous les trois que ce segment pourrait servir de foncement à la deuxième production documentaire de Michel qui serait présentée au festival international du documentaire de Montréal au printemps 2017.

Une vie personnelle œuvre d’art qui s’auto-désencroute par quatre questions, c’est l’urinoir de Duchamp dans sa forme civique qui redéfinit le concept même de citoyenneté par le droit de l’humanité exigeant priorité sur le droit des états.

Une masse critique de vies personnelles œuvre d’art peut par la nanodémocratie citoyenne planétaire œuvre d’art réussir le pari DU VOILE D’IGNORANCE DE JOHN RAWLS.

AVANT L’ARRIVÉE DU TÉLÉPHONE CELLULAIRE, IL AURAIT ÉTÉ IMPOSSIBLE MÊME D’IMAGINER D’UNE FAÇON CONCRÈTE QU’UN JOUR LE DROIT DE L’HUMANITÉ PAR SA PRIORITÉ SUR LE DROIT DES ÉTATS permettrait enfin LA NORMALISATION DE LA CONDITION HUMAINE SUR TERRE POUR TOUS…

Marx avait bien saisi la problématique… l’exploitation de l’homme par l’homme crée l’aliénation ontologique de l’homme sur terre… Jonh Rawls en avait saisi la possibilité d’une résolution par la justice comme équité sous le fondement ontologique-méthodologique du voile d’ignorance, mais sans l’émergence de la technologie du téléphone cellulaire, ni l’un ni l’autre n’aurait pu imaginer que la mise en application par des opérateurs de la priorité planétaire nanocitoyenne dans ses droits rendrait obsolète l’état de nature dans lequel se vautrent les états dans des droits des riches idéologiquement criminalisés par des nationalismes de logique guerrière où est utilisée la naïveté non éduquée des plus démunis.

quatre questions «auto-désencroutantes» peuvent changer le droit sur terre

1-QUEL EST TON RÊVE?

2- DANS COMBIEN DE JOURS?

3-QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON RÊVE?

4- COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

La nanodémocratie citoyenne planétaire œuvre d’art soulefvant une cinquième question:

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

sur Google
Michel W. concierge du pays œuvre d’art
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

LE PROJET DE LA NANODÉMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE OEUVRE D’ART DANS SA MISE EN APPLICATION PAR UN CONSORTIUM UNIVERSITAIRE FINANCÉ PAR UNE FONDATION SOUS L’ÉGIDE D’UNE CHAIRE DE RECHERCHE

LA NANODÉMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE

LE CONCEPT DE NANODEMOCRATIE
COMME…..
UN UNIVERS PARALLELE À PARTIR DE
L’ETIQUETTE DE NANO ( LA PLUS PETITE CELLULE
DEMOCRATIQUE SUR TERRE)
modélisée par l’archétype poïétiquement documenté sur film et sur blogue,,, de «Michel W.ca concierge du pays œuvre d’art, ier nanocitoyen planétaire»

———

QU’EST-CE QUE LA NANODEMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE OEUVRE D’ART?

Une nano-démocratie instaurant, PAR TIRAGE AU SORT, une assemblée constituante de 125 vies personnelles œuvre d’art pourrait-elle constituer le prélude au surgissement du premier pays œuvre d’art sur la planète terre?

pré-essai d’une MODELISATION THÉORIQUE

A) Imaginons un site web genre Google map où sont identifiés toutes les villes et tous les villages de la planète, sans exception.

B) Imaginons que quatre questions y sont posées dans toutes les langues, au désir de chaque vie personnelle œuvre d’art.

a) Quel est ton rêve?
b) dans combien de jours
c) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
d) En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

C) Imaginons que dans chaque ville et dans chaque village de la planète, une invitation est lancée à toute vie personnelle œuvre d’art intéressée à ces quatre questions pour que se constitue une assemblée constituante mondiale à réfléchir sur la conséquence des quatre questions sur l’éco-système du mieux vivre ensemble,…. soit UNE CINQUIÈME QUESTION qui se définirait de la façon suivante….

D) En quoi NOS RÊVES prennent-ils soin de la beauté du monde?

E) Imaginons que qu’importe le nombre de vies personnelles œuvre d’art qui s’inscrivent dans chaque ville ou chaque village, UN PREMIER TIRAGE AU SORT SÉLECTIONNE UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR VILLE ET UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR VILLAGE.

F) Imaginons que sur toutes ces villes et villages de la planète entière qui sont maintenant représentés par une vie personnelle œuvre d’art, UN DEUXIÈME TIRAGE AU SORT SÉLECTIONNE 125 de ces vies personnelles œuvre d’art…. en vue d’une RENCONTRE PLANÉTAIRE.

G) Imaginons que ces 125 vies personnelles œuvre d’art se réunissent à tous les quatre ans pour LES OLYMPIQUES DE LA JUSTICE COMME ÉQUITÉ SUR TERRE, en assemblée constituante et cela en direct sur internet accessible à la planète entière.

H) Imaginons que….. la question….EN QUOI NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? devienne soudainement, selon notre hypothèse forte, l’actualisation pragmatique du voile de l’ignorance de John Rawls.

I) Imaginons qu’une fois l’assemblée constituante des 125 vies personnelles œuvre d’art terminée, un premier vote soit pris par chaque vie personnelle œuvre d’art sélectionné comme représentant chacune des villes et chacun des villages…. SUR UNE QUESTION DE FOND touchent à la justice comme équité comme paramètre de la beauté du monde.

J) Imaginons qu’une fois LE PREMIER VOTE TENU, UN DEUXIÈME VOTE soit tenu par chaque conseil municipal de chaque ville et chaque village auprès de la population entière… et cela partout sur la planète terre.

EN CONSEQUENCE DE QUOI

K- Il n’est pas difficile d’imaginer que l’émergence d’une conscience citoyenne planétaire autour de la question EN QUOI NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?… puisse instaurer une pression éthique nano-démocratique invitant chaque état à cheminer vers une gouvernance qui respecte la modélisation planétaire d’une théorie de la justice et de l’équité au point d’en faire
un jour DES PAYS OEUVRE D’ARTS DIGNES DE LEUR CITOYENS VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART.

L- La priorisation des errants fantomatiques accompagnant l’éthisation des errants axiologiques, pour mieux faire de chaque humain un errant poétique face à son rêve personnel, la liberté reliée aux 5 questions de la vie personnelle œuvre d’art deviendrait enfin accessible à chaque personne humaine, tel un droit inaliénable inscrit en annexe à charte des droits de l’homme à l’ONU.

M– objectif:
nouvelle conscience éthique-esthétique
planétaire en vue de la réforme des états
pays œuvre d’art par la masse critique
nano-numérique des vies personnelles œuvre
d’art, éco-philanthropes de l’espace-monde.

————–
7- CONCLUSION (OUVERTE FINALE)…15 PAGES

L’implantation planétaire de la nano-démocratie pourrait être la condition éco-philanthropique nécessaire à l’émergence d’un premier pays œuvre d’art sur la planète terre, rêve universel potentiel d’une masse critique-citoyenne-numérique de vies personnelles œuvre d’art sous l’inspiration d’une cinquième question dont l’énoncé serait le suivant:

– retour sur les quatre questions
menant à la cinquième question
éco-philanthrope de l’espace-monde:
-COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

————-
sur Google
Marlene A jardinière du pays œuvre d’art
Michel W concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

RIMA ELKOURI ÉITORIALISTE DE «LA PRESSE» ET LES AVANTAGES COLLATÉRAUX DE L’ÈRE TRUMP… POINTE CE QUI NOUS SEMBLE L’ÈRE NANOCITOYENNE CONDUISANT À LA NANODÉMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE OEUVRE D’ART PAR LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART POUR L’ÉMERGENCE D’UNE PRIORITÉ DU DROIT DE L’HUMANITÉ SUR LE DROIT DES ÉTATS

«les avantages collatéraux de l’ère Trump»
la presse, 21 janvier 2017
Rima Elkouri

C’est la fin d’une ère. Mais c’est aussi, forcément, un début. Le début de quoi ? J’ose espérer, en regardant l’hélicoptère transportant les Obama s’élever dans le ciel gris de Washington, que ce n’est pas le début du déclin.

« Tout commence aujourd’hui ! », a déclaré Donald Trump, hier, peu avant sa prestation de serment. Il reste à voir ce que ce « tout » inclut… Son discours d’investiture résolument populiste, à l’image de sa campagne, exhibait un « tout » qui exclut beaucoup d’espoir.

J’ai bien du mal à voir avec optimisme une Amérique dirigée par un président populiste, misogyne, xénophobe et impétueux qui croit que le réchauffement climatique est un mythe. Mais je me dis, peut-être pour mieux m’en convaincre, que son arrivée au pouvoir comporte aussi quelques avantages. Appelons ça des avantages collatéraux. Des brèches dans la profonde déprime des anti-Trump d’où émergent des lueurs d’espoir.

Quelles lueurs pour ceux qui n’épousent pas les idées de l’homme d’affaires sans expérience politique qui occupe désormais le poste le plus prestigieux du monde ? Il y a d’abord l’émergence, dans l’adversité, d’une résistance sans précédent. Comme nouveau président, Trump bat déjà des records d’impopularité. Involontairement, il contribuera à faire l’éducation politique de toute une génération indignée.

Comme l’écrivait dans les pages du Guardian la militante féministe Gloria Steinem, au lendemain de l’élection de Trump, l’heure n’est pas aux lamentations. « Nous n’allons pas pleurer, nous allons nous organiser. »

C’est exactement ce que les opposants de Trump tentent de faire. Car accepter le résultat du processus démocratique ne signifie pas qu’il faille se taire pendant quatre ans.

Aujourd’hui, dans les rues de Washington, de Montréal et d’ailleurs, des femmes marcheront à l’occasion de la Million Women March. Des hommes marcheront aussi à leurs côtés. On s’attend à ce que la manifestation, née d’un cri du coeur féministe dans les réseaux sociaux, soit une des plus importantes manifestations de l’histoire américaine. Elle ralliera une foule hétéroclite de citoyens inquiets qui ont à coeur des enjeux progressistes. Égalité hommes-femmes, droits des minorités, liberté de la presse, droit à l’avortement, accessibilité des soins de santé, contrôle des armes à feu, environnement…

Ce n’est pas un hasard si on a choisi d’organiser la marche dès l’arrivée en poste du nouveau président.

Il s’agissait ici d’envoyer un signal clair, de se faire le porte-voix des plus vulnérables dont les droits risquent d’être mis à mal par l’administration Trump. Les femmes, les minorités ethniques et sexuelles, les sans-papiers, les pauvres…

Trump, tout en prétendant parler au nom du « vrai monde » floué par l’establishment, en a inventé un faux où les changements climatiques sont une fumisterie, les femmes sont tout juste bonnes à être « attrapées par la chatte », les malades qui n’ont pas les moyens de payer leurs soins de santé n’ont qu’à se débrouiller… Rien de mieux pour éveiller les consciences endormies de citoyens écologistes, pour raviver la flamme féministe, pour mobiliser les défenseurs de la justice sociale.

Autre avantage collatéral : bien involontairement encore, Trump a incité des médias sérieux à redoubler d’ardeur, investissant davantage dans l’enquête et la vérification des faits. Il a aussi incité des citoyens, qui ne sont pas prêts à faire leur l’ère post-factuelle ou à confier leur esprit critique à Facebook, à encourager le journalisme de qualité. Des médias comme le New York Times, le Washington Post, NPR, ProPublica et le Guardian ont vu leur nombre d’abonnements et leurs dons augmenter.

En reportage à Washington, ma collègue Laura-Julie Perreault racontait que la direction du Washington Post a répondu à l’intimidation du clan Trump en créant deux nouvelles équipes d’enquête regroupant 15 journalistes. L’une scrutera à la loupe les entreprises de Trump et les possibles conflits d’intérêts. L’autre se veut une « force de réaction rapide » qui mènera des enquêtes sur le nouveau président et les membres de son administration. Devant un président qui n’a que très peu d’égards pour la liberté de la presse et pour les faits, préférant fabriquer sa propre vérité en tweetant, ce rôle de chien de garde semble à la fois plus complexe et plus nécessaire que jamais.

« Trump is making journalism great again », a écrit cette semaine le journaliste de Politico.com Jack Shafer. Alors que certains craignent un long hiver rigoureux pour les médias américains déjà fragilisés et en panne de crédibilité, il préfère voir les choses d’un autre oeil. L’arrivée de Trump à la Maison-Blanche pourrait bien marquer un « printemps journalistique ». Quelque chose comme un printemps collatéral…

(21h30)Trump signe un décret contre la loi sur la santé «Obamacare» (07h47)Succession de Françoise David: trois personnalités ont dit non à QS (14h59)Première annulée pour le film A Dog’s Purpose (08h58)Des femmes manifestent contre Donald Trump à travers le monde

SUR GOOGLE
Michel W.ca concierge du pays œuvre d’art
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

UNE FEMME D’UN SOURIRE OEUVRE D’ART M’A DIT: « J’AI LE GOÛT DE VOUS DIRE.. C’EST LA PLEINE LUNE CE SOIR»

Moi qui ne regarde plus les femmes depuis plusieurs années, par pure passion pour mes recherches intellectuelles, je me suis retrouvé à la caisse d’un second cup devant le plus joli sourire féminin auréolé d’une bonne humeur d’une étonnante intelligence….

Et elle de me dire… «j’ai le goût de vous dire… c’est la pleine lune ce soir»… c’était charmant et sans arrière pensée… j’ai apprécié… on aurait dit un tableau de la renaissance italienne….

Je lui ai dis que j’étais un intellectuel un peu perdu, anonyme et je lui ai demandé son prénom… elle m’a dit Fatène…

Je lui ai dit:« votre prénom est tellement joli que je vais l’écrire sur mon blogue ce soir».

Je tiens donc à la remercier publiquement pour cette fraîcheur inoubliable… on aurait dit un moment de poésie qui arrivait de nulle part…

SUR GOOGLE
Michel W.ca concierge du pays œuvre d’art
Marlene A jardinière du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond