Category Archives: Uncategorized

PRÉCIS DE GLOSSAIRE TIRÉ DU GLOSSAIRE LUI-MÊME (TERMINÉ LE 28 D.CEMBRE 2019)…. FONDEMENT DE LA SCULPTURATION ARCHITECTONIQUE DU FIL D’OR DU DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

Ab-cepts, Ab-ffects, Ab-jets, Ab-mmunication, Ab-rationnel , Ab-tité, Ab-ffects onti-kha-tifs, algorithme de justice sociale planétaire, Ab-phabet multiversiel, Analogie hologrammique , ab-ppareil attractif multiversié, arc-en-Kiel qwaliatif, Archés hologrammisés, Archés qwaliens de l’enfance, Archés post-quanto-multiversiels, Arché hologrammique ab-jectal (non aristotélicien), Archétypes hologrammiques fractaux, Archétypes hologrammiques multiversiels, Architectonie constellaire par la poïétique d’un blogue, Arsenal axiomatique poétique, Artefacts de «rêvons» (entités Kantiques), Artéfacts enliseurs, Artéfact ontique, Ab-tracteur étrange d’un rêve big bang, Attaques d’être, Avant-rêve big-bang, Big-bang multiversiel, Billots de l’humanité errante, Bloguïétique, Brosses d’être, Bruissements braisiques, Bulles d’étrangeté ontologique, Carcasse axiologique, Carto-cryptage des qwalias, Cerveau-astronaute, Cerveau fractal multiversiel, Cerveau-Kanto-Cosmologique, Cézannisation du réel, Chair du cœur, Champs cartographiques (4), Champs constellaires, Champ constellaire déclencheur d’un rêve big-bang, Champ constellaire frémissé par les cordes, Champ de forces conceptuelles, Champ de mine constellaire, Champ magnétique ab-ceptuel, Champ symphonique des DéKohérences Kanto-Kosmologiques, Champ trans-k-allaire du multivers, Chansons hologrammiques, Chants ab-ceptuels, Champ Konstellaire d’éKité multiversielle , Chasse-galerie de la non-tricherie œuvre d’art, Choc astronautique de deux rêves big-bang multiveriels, Clones fractaux du multivers, Code hologrammique du 2.7k?, Code multiversiel de la matrice des formes sur terre, Cœur méthodologique d’intri-kha-tion onti-kha-tive, Cœur trou noir, Communauté des invisibles, Condition humaine d’enterrance, Conquête infra-spatiale du multivers, Conscience multiversielle d’infinités d’infinités de rêves big-bang, Conscience fractale, Constellation glossairée, constellation glossairique, Constellation scalaire de la forme conte, Cordation des idées, Korps-rêve (Korps vu comme un rêve de la liberté œuvre d’art), Cri de Munch onti-kha-tif inversé, Crime contre l’humanité errante, Crypter le multivers, Cryptographie Kantique, Danses d’abcepts, Danser poétiquement par ses larmes de joie, Danse synchroni-vie-tale, de l’onti-ke à l’onti-kha-tion à toute vie personnelle œuvre d’art, Débris de la mémoire du Korps (qWalis), Déchirure dans le rêve où s’insère en big-bang le multivers, Déclencheurs abductifs, Décryptage du rêve big-bang, Densité centrifuge, Désasservissement des formes agonisantes, Désémergence des formes éconduites, Déshobbiation de l’O.N.U., Désirs encordés par la force d’un champ constellaire, Désirs intri-kés, Dessiner une porte sur le K-oeur, Désinstutionalisation du cerveau-astronaute, Dé-stratification des cerveaux nano-citoyens, Deux assemblées des justes (39 femmes, 39 hommes) , Deux berges de l’impossible, Deux onérismes poétiques, doctorat œuvre d’art, Douceur des vies anonymes dansant la beauté du monde, Dramaturgie d’artéfacts, Droits de la sculptation, Effets d’agrégation de nano-ex-tentionnalités, Émergence de qwalias-réalités, Emergence des formes fraîches par la non-tricherie, Enchantements de l’impossible, Encordement des impossibles, Energie hologrammique, Enfants-errants-fantomatiques, Enfants-œuvre d’art de la planète Terre, Engagement cosmonautologique, Enigme des rivières du multivers, Épopée du cœur du multivers, Équitabilité des trois peintres, Ermite des formes Kanto-Kosmologiques, Errance archétype hologrammique, Errnce axiologique, Errance fantomatique, Errance poétique, Éternités qwaliennes multiversielles, Étiquettes abjetuelles flottantes, Étiquettes déchiquetées, Étiquette fer-de-lance d’un rêve big bang, Étiquettes-laboratoires, Eupories d’un rêve big-bang, Fabulation nano-quanto-spé-Ku-lative, Faiseur de mythes big-bang, Fenêtre de hautes capacités conscientes, Feu de camp des conteurs sur la montagne du point big-bang, Feu d’humanité, Fiction poétique axiomatique, Fil d’or bloguïétique, Fissure du Koeur, Fissurer l’espace-monde, Flottement-frémissement symphonique du champ constellaire, Fluidité d’une conscience en errance cosmique, Fly been (Michel le concierge) , Fonction ab-mmunicative du cœur multiversiel, Fondement qwaliatif de la beauté du monde, Forme big-bang d’un rêve récit, Formes causales vides, Formes fractales, Fractale hologrammique, Fractale onti-kha-tive, Fractaliser l’humanité, Fracture de la conscience, Fraîcheur des formes cryptées, Fraîcheur des formes ab-mmunicatives, Fraîcheur inouie d’une forme impossible, Frémissements ontologiques des qwalias multiversiels, Frontières entre les munis et les démunis de la terre, Galaxie de la propédeutique, Genèse de la non-tricherie, Gestalt univers/multivers, Glossaire constellarique, Graine de rêve big bang, hUMAINS ET OBJETS ( socles abjectaux Kantiques) , Humanisme épique, Humanité hologrammique, Humanité co-responsable du sort du plus petit, Humanité errante, Humanité œuvre d’art, Ilot d’errance poétique, Implosion des nano-enjeux, Incendie de bienveillance planétaire, INTRI-KHA-TION, DÉ-KHO-HÉRENCE, HOLOGRAMMIE DE LA MATIÈRE QUANTO-COSMOLOGIQUE, Inventeur d’enchantement, Invention abjectale, Jardin constellaire, Jardin-rêvoir, Jardinière conceptuelle du pays œuvre d’art, Jury-lab (Michel le concierge) , Logique des transmages, Matrice de la fraîcheur des formes, Mise en apesenteur de la mémoire déchiquetée, Mise en émergence d’étiquettes flottantes, Nano-citoyenneté-planétaire, Nano-pelleteur (Michel le concierge), Non-tricherie œuvre d’art, Ombre lumineuse d’un rêve big bang, Onde de bienveillance reliée au 2.7k?, Onti-kha-tion de l’humanité, Ontologie de sfrémissements par les qwalias du Koeur, Oreille du «?» , Passage de l’ontike à l’onti-kha-tion, Passeur de larmes sacr.es (larmes de joie) , Photogrammie d’une liberté déchaînée, Piton de la liberté, Qwalias des brosses d’être et des attaques d’être, Recohérence de l’irréel, Réinvention de l’humanisme vu de l’espace, Règle des 3 wows, Rêve big-bang, wow-t=2.7k?

Pierrot vagabond

ARCHIVES…. MONSIEUR 2.7K? ….. QUÉBEC/CANADA

MONSIEUR 2.7K?

(1122) (……………..)

..(MONSIEUR 2.7K?)

Sur le site web (www.reveursequitables.com), est aussi offert une partie de mon
oeuvre littéraire. Un premier 1000 pages politique intitulé MONSIEUR 2.7 K (k… pour
K…uébécois) et comme second titre LE JOURNAL-COURRIEL DU DERNIER HOMME LIBRE.

A partir d’une lecture post-internet des 50 ans de la révolution tranquille, MONSIEUR
2.7 K defend l’hypothèse théorique suivante:

Les 50 ans de la révolution tranquille peuvent s’interpréter comme un outil
méthodologique que se sont donné les K…uébécois pour réaliser en trois temps
dialectiques le manifeste du refus global de 1948.

ier temps

De 1960 à 1995, le projet de l’indépendance du K…uébec fut vécu comme un attracteur
philosophique permettant un rattrapage économique et social répondant comme un écho à la
sirène de la modernité nord-américaine, provoquant par conséquence systémique la primauté
des droits collectifs sur les droits individuels

2eme temps

En 1995, la rupture épistémologique que constitua la chute du mur ethno-linguistique
du référendum parizeau peut etre interprétée comme un rattrapage de la nouvelle
conjecture mondiale annoncée par la naissance d’internet (1989) et la chute du mur de
Berlin (1989).

3eme temps

De 1995 à aujourd’hui, Le K…uébec comme le reste du K…anada est passé d’une
société verticale pré-internet à une société horizontale post-internet (cellulaire,
facebook, twitter etc…) consacrant les structures collectives déjà en place comme
outils satisfaisant devant la demande croissante de la primauté des droits individuels
sur les droits collectifs, de quelque nature que ce soit.

CONCLUSION

L’intense corruption publique que vit le K…uébec en ce moment peut être interprétée
comme une transition d’une structure démocratique à une autre, dans la ligne de rupture
de pensées de Montesquieu (la séparation des pouvoirs),Lammenais (une naiton = langue,
race, religion), Wilfrid Laurier (les droits ont primauté sur la langue, la race et la
religion), Franck Scott (la charte des droits et libertés annoncant le surgissement du
futur pays oeuvre d’art, (Pierrot Rochette)(le pays oeuvre d’art n’étant possible que par
la masse des vies privées oeuvre d’art) (www.ww.demers.qc.ca, l’ile de l’éternité de
l’instant présent, prologue, on m’y écrit) (www.demers.qc.ca, chansons de pierrot paroles
et musique, 2eme partie de l’entrevue à Radio-Canada.

La crise de corruption que vit le K…uébec ces jours-ci invite peut-être les citoyens
de toutes les régions du Canada à une réflexion du genre de celle-ci:

La liberté la plus grande de toutes consiste à réformer son existence, condition
préalable à toute réforme de la société.

A partir de cet a priori, on pourrait définir le rêveur équitable du 21eme siècle de
la façon suivante; un rêveur équitable, ce serait toute personne qui prend la décision de
prendre soin du rêve d’une autre personne qu’importe sa race, sa langue, sa religion et
cela, SANS INTERET PERSONNEL CACHÉ.

En ce sens, ce serait la masse critique des vies privées oeuvre d’art (une vie oeuvre
d’art au 21eme siècle, ce serait toute personne qui utilise son passé comme un coffre
d’outil pour sculpter son rêve équitable au service du bien commun) qui permettra un jour
le surgissement d’un concept nation que j’appelle: LA NATION OEUVRE D’ART

Pierrot
ermite des routes

LA DÉMOCRATIE… EN RECUL DANS LE MONDE?

AAA« JE TE DEMANDE PARDON»AAA

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR… (2093)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art par un rêve big-bang.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U.  Par  la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) ,  nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapirre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON »  , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

—————

Exemple, l’étiquette de l’errance est très difficile à définir et quand Alexis l’utilisait pour argumenter empiriquement l’œuvre de son oncle, tout semblait toujours confus.quelque mois plus tard, je découvre Dominique Berthet qui fixe comme attributs que l’errance (étiquette) provient de deux branches l’iterare ( le projet initiatique) et l’errare (l’égarement).

Mais là encore, je découvre que ses attributs doivent être dynamisés.

Alexis et moi inventons donc un nouvel outil théorique quand l’errare gagne sur l’itirare c’est une errance fantomatique, quand l’errare combat l’itirerare c’est l’errance axiologique, quand L’iterare gagne sur l’errare c’est l’errance poétique.

L’enjeu théorique devient donc celui ci : démontrer que cet outil théorique représente un choix empiriquement judicieux pour bien argumenter le thème de l’errance des un corpus de films de son oncle.

—————–

(3369) (15 décembre 2019)

WOW-T=2.7K? CONSTITUE DANS L’HISTOIRE De L’HUMANITÉ L’ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE PERMETTANT LE PASSAGE DE LA CONSCIENCE FRAGMENTALE À LA CONSCIENCE FRACTALE ….DANS LE MÊME SENS QUE L’AMOUR ONTI-KHATIF De LA CONSCIENCE FRACTALE FAIT DE TOUT CE QUI VIT SUR TERRE POUR CELUI QUI VIBRE DE BROSSES D’ÊTRE ET D’ATTAQUES D’ÊTRE ….  DE LA POÉSIE … MUSIQUE QUANTO-COSMOLOGIQUE MÊME DE CE QUE CONSTITUE L’ERRANCE POÉTIQUE …. LES QWALIAS SONT PEUT-ÊTRE LE FAMEUX CIMENT QUE RECHERCHAIT MEYERSON EN MÉTAPHYSIQUE AU SENS OÙ LES DéBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR DE LA CONSCIENCE MULTIVERSIELLE ONTI-KHA-TIVE EN SONT LE PONT PERMETTANT DE SAISIR L’INFINITÉ DES RÊVES BIG-BANG DU MULTIVERS PAR L’INFINITÉ FRACTALE DES RÊVES BIG BANG DE L’HUMANITÉ EN AMOUR OEUVRE D’ART AVEC ELLE-MÊME ET avec L’ALTÉRITÉ EN ELLE-MÊME… DE LÀ LES MILLIONS D’ENFANTS-ERRANTS-FANTOMATIQUES QUI SE MEURENT DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE… DE LÀ LE SILENCE DE LEUR CRI… DE LÀ… LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

 

 

 

December 15, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

ARCHIVES

2904… DOCTORAT… (AULD, WOODARD, ROCHETTE) OUVERTURE DU IER CHAPITRE DE 200 PAGES EN TROIS PARAGRAPHES FONDATEURS

MARCH 21, 2019

CHAPITRE 1: LA NON-TRICHERIE DE L’ONTI-K-UE À L’ONTI-K-ATION DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART

Dans un premier temps, par TROIS RÉCITS TIRÉS DE L’ ONTI-K-UE EXISTENTIEL, ce ier chapitre réfléchira sur la condition humaine et cela discursivement à partir des propos contextualisés de trois archétypes hologrammiques : Michel Concierge (la tricherie), Marlene la Jardinière (le jardin constellaire) et Pierrot Vagabond (le rêve big-bang), avec comme fondement axiomatique le fait que, pour ces trois archétypes, la décision de ne pas ou de ne plus tricher POUR SE RENDRE DISPONIBLE À AUTRE CHOSE, A, SELON LES TROIS, RADICALEMENT CHANGÉ LEUR VIE,

Dans un deuxième temps, nous avancerons l’hypothèse constructiviste SUIVANTE : Dans les trois cas, la non-tricherie semble s’accompagner de l’émergence d’un CHAMP CONSTELLAIRE dont nous tenterons d’articuler les mécanismes texturaux en les contrastant avec ceux de la didactique spéculative du 18eme siècle (Kant, Scheller, Goethe, Hegel) tout comme avec l’existentialisme continental du 20ième siècle (Jaspers, Mounier, Heidegger et Sartre), creusant ainsi la différence entre LA NOTION DE PROJET sous-entendant les deux démarches antérieures et celle DE RÊVE BIG-BANG AU 21EME SIÈCLE de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette).

Dans un troisième temps, PAR LA THÉORISATION DU PASSAGE DE L’ONTI-K-UE À L’ONTI-K-ATION PUIS DE L’ONTI-K-ATION À LA VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART, nous conclurons cette avancée théoritique (non-tricherie, champ constellaire, rêve big-bang) par la mise en axiome de l’énoncé suivant : toute décision de ne pas ou de ne plus tricher constitue une initiation à la vie personnelle œuvre d’art par un champ constellaire déclencheur d’un rêve big bang ouvrant la porte à l’invention nano-planétaire d’un algorithme social : «WOW-T=2.7K?». pouvant se viraliser par une application disponible sur des milliards de téléphones intelligents.

Pierrot vagabond

——————

(2963) (14 AVRIL 2019)

2963…ÉCRITURE DOCTORAT… LES CORDES D’AVANT TOUT RÊVE BIG BANG SURGISSANT À L’ORIGINE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON-TRICHEUSE PROVOQUENT PAR LEUR RECOHÉRENCE LES FRÉMISSEMENTS ONTOLOGIQUES DES QUALIAS MULTIVERSELS TISSANT PAR LA FRAÎCHEUR DU SENS PAR LES SENS LES ATTRIBUTS ESSENTIELS MÊME DE CE QUE L’ON APPELLE DES BROSSES D’ÊTRE ET DES ATTAQUES D’ÊTRE, BRUIT DE FOND COSMOLOGIQUE (2.7K?) DE TOUT RÊVE BIG BANG DANS SON ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE TEMPORALE ET EXISTENTIALE, POUR LA PLANÈTE COMME POUR LA PERSONNE HUMAINE: «WOW-T=2.7K?» … Pierrot le Vagabond ChercheurComment se fait-il que jamais, ne fusse une seule journée, je ne me suis senti en mode survie comme vagabond céleste, durant toutes ces années historialement transcendé par une question:SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS …. EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI? …Je me suis retrouvé, sans même en réaliser la portée épistémologique, dans la même situation que François d’Assise, Ignace de Loyola, Jean de la Fontaine, Mandela, Margaret Sanger, Madame Beckett….,  dans la position D’UNE PERSONNE HUMAINE QUI SOUDAIN PREND LA DÉCISION DE NE PLUS TRICHER… QUITTE À EN MOURIR. …Aujourd’hui, je commence à en saisir les ancrages susceptibles d’être réfléchis en mode de théoritisation. … En prenant la décision de ne pas tricher ou de ne plus tricher AVEC MA LIBERTÉ, soudain, je fus comme arc-en-cielisé par ce que j’appelle maintenant UN CHAMP CONSTELLAIRE. … Curieusement, tout ce qui habitait mon cerveau sous forme de désirs contradictiores, formes anti-heuristiques (entendement, raison, imagination…) prit la forme de cordes, exactement comme on décrit maintenant ce qui se passe dans l’avant-big bang…Des cordes qui, en soi, diluent et dissouent  même tout désir pour que puisse se produire l’émergence d’un rêve big bang… Et c’est par ces cordes que la recohérence de l’irréel s’exprime en mode de FRÉMISSEMENTS ONTOLOGIQUES TISSÉS DE LA FRAÎCHEUR DES SENS PAR LES SENS, ce qu’on appelle des brosses d’être et des attaques d’être. … Et de ce champ constellaire frémissé par des cordes surgit un r^^eve big-bang multiversel faisant du cerveau UNE FRACTALE ONTI-K-ATIVE autant que INTRI-k-ATIVE avec des entités cordées «jeux de cartes» illuminant la danse même des qualias éternelles d’un bruit de fond multi-cosmologique. … dès que ma question devint … SI JE PRENDS SOIN DU MULTIVERS, EST-CE QUE LE MULTIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI? … Je compris la valeur abductive du doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette). Marlene, Michel et moi vivions tous les trois un rêve big-bang… Michel dans son amour big bang pour Marlene, Marlene dans son amour big bang de la beauté du monde par son jardin et par son amour pour Michel, et moi Pierrot vagabond, par mon amour des lois du rêve big-bang pouvant faire en sorte DE SOULAGER LA CONDITION HUMAINE PAR UNE INVENTION: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE. … Je peux maintenant aspirer à lire le CODE DE LA MATRICE DES FORMES SUR TERRE par la découverte du champ constellaire dessinant un hors temps, hors réalité, hors servitude comme il en existe partout dans le multivers. … UN DOCTORAT D’INVENTION EST D’ABORD UN DOCTORAT ABDUCTIF, À LA RECHERCHE DE SON FIL D’OR PAR SA CONCLUSION OUVERTE, remontant comme un saumon le courant de la rivière, les berges argumentalistes d’une pensée œuvre d’art signée sous forme de point d’interrogation ? au cœur même d’un point d’exclamation, évacuant ainsi tout l’exercice de la perroquetterie stratifiée que tente de nous faire vivre le système secondarisé de la modélisation universitaire axée sur l’analytique à la maîtrise et le synthétique au doctorat, la revue de littérature en étant la prison épistémologique encore plus que méthodologique. … Bien des directeurs et des directrices de doctorat ne sont finalement que des aveugles conduisant des aveugles au pays Walt- Dysney des abductions paradigmatiques et post-intuitives des impossibles serpentant la beauté du onde dans son nulle part d’errances poétiques au pluie ontikative même de tout rêve big bang sur terre. à suivre …

 

 

——————-

1 :  ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art par un rêve big-bang.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U.  Par  la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) ,  nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapirre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON »  , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

 

 

JE TE DEMANDE PARDON

COUPLET 1

S’il m’arrive de parler au travers de mon chapeau S’il m’arrive de prendre trop de place trop souvent Si je m’approprie sans te voir l’espace de ta vie Si je préoccupe ton âme en secret dans la nuit…                                                                 Je te demande pardon… Je te demande pardon…

COUPLET 2

Si je vagabonde céleste tout autour de la planète Si je suis parti sans avis au détour de nos vies Si je t’ai volé ton rêve, déserté, laissé meurtri, Si j’en ai trop fait, trop dit, ou pas assez dans ta vie Je te demande pardon… Je te demande pardon…

COUPLET 3

Si je n’ai pas compris la beauté du monde d’ici Si je n’ai pas admis qu’il y a la vie après la vie Si je suis révolté parce que je suis enchaîné Si je ne peux te rassurer quand je suis déchaîné Je te demande pardon… Je te demande pardon…

COUPLET 4

Et si je le savais tout ce temps que je te volais… Et si je le savais tout ce temps que toi tu m’aimais… Je n’ai pas d’âme pas de cœur aujourd’hui je le dis… Je veux changer de vie et d’amour te dire merci Je te demande pardon… Je te demande pardon….

Chanson-manifeste de la nano-citoyenneté-planétaire

Michel le concierge

INTRODUCTION DU DOCTORAT

(VIDEO DE MICHEL LE CONCIERGE ET PIERROT VAGABOND)

 

COMMENTAIRE DE RAYMOND-LOUIS LAQUERRE FACE AU CHANGEMENT DE TITRE DE NOTRE DOCTORAT (de la non-tricherie à wow-t=2.7k?: la nano-citoyenneté-planétaire) , PAR LE TITRE DE LA CHANSON DE MICHEL LE CONCIERGE… JE TE DEMANDE PARDON… ou une méthodologie des débris de la mémoire du coeur… PIERROT VAGABOND-CHERCHEUR ET MICHEL LE CONCIERGE FILMÉS PAR MARLENE LA JARDINIÈRE) CONSÉQUENCE TOUTE EN SYNCHRONI-VIE-TÉ DE SON REMARQUABLE SPECTACLE POUR CÉLÉBRER LE 50-EME ANNIVERSAIRE DE SON CENTRE DE LECTURE RAPIDE (je te demande pardon)

June 19, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

À Pierre Rochette, Michel Woodard Aujourd’hui à 13 h 15 Bonjour Pierrot le vagabond,

Bonjour Michel le concierge

Cela ne me surprend par de ce qui est arrivé comme impact avec la merveilleuse chanson de Michel.

Ce n’est pas le fruit du hasard si parmi tout le répertoire des chansons de Michel, j’ai sélectionné « Je te demande pardon ».

Si tu te rappelles bien, au tout début du spectacle j’ai lu le texte de Ramtha intitulé : La joie, l’état d’Être suprême ».

Les chansons « La beauté du monde » et « Je te demande pardon » ont entré en résonance avec le texte initial sur la joie.

J’ai donc atteint l’objectif que je m’étais fixé : celui de mettre un fond spirituel où les gens vont ressentir une joie profonde et non seulement des émotions de surface.

Je me réjouis que ce spectacle et particulièrement la prestation de Michel vont ont permis d’orienter votre doctorat différemment et pour le mieux…

Bonne continuation dans votre projet tout à fait original, passionnant et d’une portée universelle.

Raymond-Louis

—————– réponse de Pierrot

Tu sais, Raymond-Louis… monter sur scène fut toujours difficile dans ma carrière parce que je voyais les visages des gens dans la salle et que j’étais trop sensible pour ne pas souffrir avec ceux ou celles qui étaient en détresse profonde (deuil, maladie, dépendance etc…)

Mais quand tu m’as demandé :  Pierrot, peux-tu m’aider à réaliser mon rêve ? je me suis senti convoqué à plus grand que moi malgré mes flashs la nuit qui m’assaillent encore sous forme de cauchemar.

Mais, jusqu’à la dernière minute…je me suis senti surtout aspiré par la très belle chanson de Michel le concierge et je voulais voir des coulisses le visage des gens quand Michel chanterait « je te demande pardon »

Tous les matins, à notre conseil d’administration de la créativité, j’assiste à la très grande humanité de cet homme qui chante la condition humaine si humblement et surtout à la dévotion au quotidien qu’il porte à Marlene, sa compagne, son amour œuvre d’art.

A ta soirée, j’ai d’abord chanté a capella LA BEAUTÉ DU MONDE avec ma feuille dans ma main… puis je suis resté dans les coulisses. Et là j’ai vu l’effet Michel Woodard, le même qu’il avait au café St-Vincent il y a presque 50 ans quand je le regardais chanter dans la salle.

« JE TE DEMANDE PARDON » ,  je savais, comme toi d’ailleurs, que c’était un hymne humaniste à la condition humaine… mais ce soir-là… grâce à toi, j’ai vu clairement pendant que Michel chantait que le public qui l’applaudissait venait de signer le titre de notre doctorat…Un homme est venu me voir pour me dire que la chanson de Michel lui faisait devoir de demander pardon à sa femme…

Ce matin, j’ai dis Mike : TU VIENS DE SIGNER LE MANIFESTE DE  LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Merci Raymond-Louis tu as vu 2 coups d’avance

Pierrot vagabond

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

 

1688, ****************************

 

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

«TOUTE PERSONNE QUI APPELLE ET PROCLAME LA GUERRE DOIT OBLIGATOIREMENT ÊTRE LE IER EN AVANT AVEC SA FAMILLE».

Et Michel le concierge de poursuivre au travers de mes rires gargantuesques (Pierrot) :

 

«MERCI POUR TA DISPONIBILITÉ… VOICI MAINTENANT TOUTES TES MÉDAILLES AU CAS QU’ON NE TE REVOIE PAS».

Michel le concierge, le carnet du concierge.

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

——————–

Débris de la mémoire du coeur 1,

 

analyse2020 : la démocratie en recul dans le monde?

François Brousseau
5 h 05 | Mis à jour à 8 h 11
Au seuil de l’an 2020, les grandes promesses de l’an 2000 – prospérité, démocratie pour tous, apaisement des relations internationales, réchauffement climatique contenu – paraissent bien éloignées. Et en bonne partie non tenues.
La démocratie, qui en apparence avait triomphé avec la chute du mur de Berlin, la fin de l’Union soviétique et l’expansion de l’Union européenne vers l’Est, tout en semblant trouver sa niche en Amérique latine et ailleurs, se retrouve aujourd’hui en pleine crise existentielle.
La conclusion de la guerre froide à l’avantage de l’Occident avait annoncé, selon certains auteurs, la fin de l’histoire : tout le monde se serait définitivement réconcilié avec le libéralisme économique (tempéré par la social-démocratie) et une sage alternance (non révolutionnaire) au pouvoir. Mais cette fin de l’histoire est maintenant renvoyée aux calendes grecques!
La mondialisation libérale est terminée
L’ère de la radieuse et optimiste mondialisation libérale est terminée. Les classes moyennes sont inquiètes et déclinantes, les populistes ont le vent dans les voiles. Tout en utilisant les mécanismes de la démocratie, ces derniers conquièrent certains États, le plus souvent sans avoir 50 % d’appuis, mais en utilisant astucieusement les ressorts des différents systèmes électoraux et les jeux d’alliances.
La démocratie représentative va mal : elle est battue en brèche, déconsidérée là où on la considérait pourtant comme bien établie.
Par ses propres procédures éprouvées, elle a accouché de personnages qui lui semblent étrangers ou hostiles : Matteo Salvini en Italie (après l’historique précurseur que fut Silvio Berlusconi), Jair Bolsonaro au Brésil, Rodrigo Duterte aux Philippines, Viktor Orban en Hongrie et, bien sûr (et surtout), Donald Trump aux États-Unis. Sans oublier – plus lointains du point de vue occidental, mais importants – le Turc Erdogan, l’Indien Modi et le Russe Poutine.
Le système démocratique existant – avec ses mécanismes, son arithmétique, ses principes – est assimilé par beaucoup de monde, et de façon souvent injuste, à une fumisterie, de moins en moins capable d’assurer l’expression du peuple et l’équilibre des pouvoirs.

Une clôture de périmètre est construite autour de ce qui est officiellement appelé un centre de formation professionnelle à Dabancheng, dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, en Chine.
Photo : Reuters / Thomas Peter
À l’approche de 2020, devant le malaise de l’Occident naguère dominant, les représentants d’une flopée de régimes autoritaires peuvent aujourd’hui ricaner et dire à l’adresse des Européens et des Nord-Américains : C’est donc ça, votre démocratie? Vous pouvez la garder et cesser de nous faire la leçon!
Et plus loin, en Extrême-Orient, la Chine ne fait même pas semblant d’être démocratique. Elle profite de ce désarroi pour mettre en avant sa force, son efficacité avec un contre-modèle à poigne qui ne se cache plus, trouve des clients et fait se courber un peu tout le monde devant elle.
Johnson : un second Trump?
Comment classer, dans la galerie de personnages précités, Boris Johnson, après son éclatante victoire du 12 décembre, avec le fameux Get Brexit done (Réalisons le Brexit), martelé du premier au dernier jour de sa campagne?
On l’a considéré d’emblée comme une sorte de cousin anglo-saxon de l’autre grand blond, celui de la Maison-Blanche : même nationalisme affiché, même ironie cruelle contre ses adversaires, même légèreté dans son rapport à la vérité et aux faits. Rappelons que la victoire du référendum en juin 2016 fut obtenue grâce à un mensonge : la démagogique promesse de payer le système de santé national avec les futures économies du Brexit. Et puis ce côté dilettante du membre de l’élite soudain métamorphosé en défenseur du peuple.
Mais, plus profondément, il y a un monde de différences entre Trump et Johnson.
À Washington, on assiste à un véritable assaut contre la démocratie telle qu’on la pratique depuis deux siècles aux États-Unis : réalité autre, ignorance superbe et assumée des détails, refus de la division des pouvoirs, illégitimité de toute critique, adversaires considérés comme des ennemis, réduction d’un parti politique devenu l’instrument d’un seul homme, nominations systématiques d’amis radicaux dans l’espace judiciaire, trahison des alliés, collusion avec des puissances étrangères, etc.
Le danger pour la démocratie provient de l’accumulation, chez un seul homme, dans un seul régime, en un même endroit, non pas de deux ou trois de ces caractéristiques, mais de l’ensemble de celles-ci en même temps. Surtout lorsqu’il s’agit d’un pays aussi important…

La procédure de destitution de Donald Trump animera certainement le début d’année 2020.
Photo : Reuters / Leah Millis
À Londres, les frasques, les mensonges et les manières clownesques d’un Johnson n’équivalent ni à une haine ni à la déconstruction de la démocratie (et ce, malgré l’épisode, d’ailleurs avorté, de la suspension forcée de la Chambre en septembre 2019).
La victoire conservatrice du 12 décembre était claire, nette et même écrasante – en tout cas selon les règles du système uninominal à un tour : 56 % des sièges avec 43,6 % des suffrages exprimés – à la suite d’une campagne où l’enjeu principal, sinon unique, n’a pas été caché.
Le retour des nations
Cela dit, même si Boris Johnson est un membre léger – et toujours fondamentalement démocrate – de l’internationale populiste et nationaliste, il en est un porte-étendard, volontaire ou non, pour le monde entier. Le Brexit incarne le retour des nations, pour le meilleur ou pour le pire (il pourrait avoir pour effet de détricoter le Royaume-Uni, à commencer par l’Écosse et l’Irlande!).
Et son triomphe est une excellente nouvelle pour des gens comme Donald Trump, Benyamin Nétanyahou, Matteo Salvini et d’autres.
En Inde, Narendra Modi travaille activement à « hindouiser » son pays et à y marginaliser les musulmans. En Turquie, le néo-dictateur Recep Tayyip Erdogan enferme ses opposants, menace l’Europe et pousse les feux de la guerre en Syrie et jusqu’en Libye.

Les Turcs ont lancé l’offensive le 9 octobre dernier et les combats sont particulièrement intenses dans la ville frontalière de Ras al-Aïn.
Photo : afp via getty images / DELIL SOULEIMAN
Bolsonaro au Brésil, Duterte aux Philippines – en réalité, plus proches cousins de Trump que ne l’est Boris Johnson – encouragent la justice sommaire et la violence d’État contre la criminalité, tout en reculant de manière effrontée et idéologique sur la protection de l’environnement. Le Venezuela, lui, reste un « trou noir » de la démocratie latino-américaine.
En Italie, pour l’instant écarté, Salvini attend son heure qui pourrait vite revenir. En Pologne et en Hongrie, les populistes Kaczynski et Orban poursuivent leur travail de sape et de déconstruction des institutions indépendantes (culture, médias, tribunaux), et même de la vraie entreprise privée.
La résistance
La résistance? Elle existe. D’abord au coeur même des sociétés concernées, où le pluralisme politique n’a pas disparu, où la « déconstruction » appréhendée n’est pas au même niveau partout (la Pologne et la Hongrie étant peut-être les plus « avancées » dans ce processus), et où le nationalisme peut souvent s’exprimer sans menacer la démocratie, voire en la réclamant (comme en Catalogne). Même en Hongrie et en Pologne, de grandes villes sont récemment passées à l’opposition libérale.
La lutte pour la démocratie, pour son maintien, son renouvellement ou son installation, a ses hérauts en 2019-2020, sous toutes les latitudes : les marcheurs du mouvement Hirak en Algérie, les jeunes Libanais excédés par le confessionnalisme et réclamant la laïcité, les Chiliens en révolte contre la « démocratie oligarchique ».

Des centaines de milliers de Catalans sont descendus dans la rue en 2019 et n’entendent pas lâcher prise face à Madrid.
Photo : Reuters / François Lenoir
Et puis, aux portes des grands empires autoritaires, les petits résistent aux puissants.
Taïwanais et Hongkongais tiennent la dragée haute à la Chine, en brandissant le flambeau de la démocratie pluraliste. Pékin enrage et ne sait que faire.
Et dans un coin du monde où la démocratie est neuve et mal assurée, la campagne ukrainienne, en 2019, malgré son résultat étrange (l’élection d’un jeune comédien nommé Volomydyr Zelensky), a permis de voir une vraie compétition.
Une liberté d’expression bien affirmée, une opposition présente à la télévision, des procédures de vote relativement « propres », un président sortant qui a reconnu sa défaite sans coup férir : toutes choses inimaginables dans la Russie voisine de Vladimir Poutine!
Alors qu’arrive 2020, la démocratie est mal en point, elle a mauvaise presse, ses ennemis sont actifs, mais elle n’est pas morte.

ARCHIVES… NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

(1601) (17 mars 2017)
La nano-citoyenneté-planétaire fait imploser la tradition contractualiste (Hobbes-Locke-Rousseau) en CITOYENNISANT LA STRUCTURE DES ENJEUX hors des résolutions à somme négative où sommes nulles des théories du jeu relevant des structures séculaires des enjeux non paradigmatisés comme LABORATOIRE D’ERRANCE POÉTIQUE PLANÉTAIRE À SOMME POSITIVE …

Qu’est-ce que la NANO-SOCIOLOGIE PLANÉTAIRE?
Ce n’est fondamentalement pas un champ épistémologique de la sociologie, mais plutôt un PROGRAMME NANO-MATRICIEL ( ensemble de questions ou d’ORIENTATIONS NANO-MÉTHODOLOGIQUES ayant pour objet la DÉSTRATIFICATION DU CERVEAU NANO-CITOYEN en dialectique avec les 5 milliards de téléphones intelligents par les quatre questions de la vie personnelle oeuvre d’art). …. Le programme d’une nano-citoyenneté planétaire pourrait se comparer à un jeu d’échec dont on a enlevé le pouvoir aux états pour en faire réécrire les codes ouverts par une matrice citoyenne en réseau planétaire. …

Quand le vagabond céleste vagabonde l’université du Québec à Montréal habillé en guenilles royales avec les pantoufles d’Einstein à $3.00 du dollorama et qu’il serre la main à une centaine de nanocitoyens planétaires en les appelant chaque matin par leur prénom (concierge, gardiens de sécurité, employés de cafeteria, de bibliothèques….), que fait-il en réalité?
il devient le recteur poétique (d’errance poétique), d’une université imaginaire traversant les costumes sociaux par lesquels des esclaves salarials (et non pas salariaux) s’asservissent à une doctrine officielle en en devenant le bras séculier…

Mais en réalité, les conflits symboliques englués DANS DES RÈGLES DU JEU axiologiques protégeant du fantomatique, ne peuvent se muer en conflit SUR LES RÈGLES DU JEU parce que l’état dans l’état en paralyse l’imaginaire créateur. …. Pour sortir de la structure des jeu à somme nulle, comme à somme négative sans tomber dans une structure à somme nucléaire, il faut redessiner une structure des jeux à somme positive par la nano-matrice d’un droit inaliénable à faire des dirigeants des états des criminels quand ils abusent de leur costume social étatique et bureaucratique (Weber) pour faire peser sur la dignité abstraite de la personne humaine des crimes commis par l’état et sous le couvert des états (guerres, armes, etc…) … La purgation des mœurs tout comme le droit à des règles planétaires de non-tricherie (7 milliards d’être humains ont le droit d’être nourris) peut passer par les quatre questions du nanocitoyen planétaire 1-Quel est ton rêve? … 2- Dans combien de jours? … 3- Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?

4- comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Pierrot vagabond

LA FABULATION SPÉCULATIVE OU LA PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE CHEZ LE PHILOSOPHE DIDIER DEBAISE (GECO) …. WOW-T=2.7K? (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

FABULATION SPÉCULATIVE

 

(…………) (25 DÉCEMBRE 2019)

YOU-TUBE…. En cours de route… Didier Debaise …2/2) LE GECO …. PENSÉE COLLECTIVE… extrait …. 33.25/53.18

Donc, j’ai donné cours devant des étudiants d’art … C’était toute année… toute orientations confondues … (………) Je n’ai pas cherché à rendre accessible un certain type de discours . J’ai donner cours sur les pires philosophes … Leibniz… la monadologie … et Whitehead… une partie de «Procès et réalité» … C’était magnifique… parce que … le niveau d’abstraction… le rapport imaginatif … que peut avoir Leibniz… l’invention de la monade par exemple … EN PHILOSOPHIE, ON FAIT COMME SI ÇA FAISAIT PARTIE D’UNE THÉORIE … Faut quand même avoir UNE PUISSANCE IMAGINATIVE PRESQUE DÉLIRANTE pour dire qu’il y aurait des sortes de ptits êtres qui onr L’ENTIÈRETÉ DE L’HISTOIRE présent, passé, futur en elle-même … Et tous ces rapports-là je les ai pris sur les MODES ou l’entité actuelle chez whitehead …. J’en faisais l’étymologie … LES OBJETS ÉTERNELS … suscitaient chez les artistes … UN RAPPORT TRÈS IMAGINATIF AU MONDE … On peut penser le monde de cette manière-là… On peut penser que le monde est fait D’ACTIONS INCORPORELLES … DE PERSPECTIVES NON-HUMAINES QUI NE SONT MÊME PAS uniquement animale.. On pourrait penser les végétaux … des colonies de petites subjectivités…etc… Je ne le faisais pas en imaginant ce que ça pourrait susciter chez eux … non… Je les prenais tel que ça m’intéressait … au moment où je devais le faire …

Et donc ça été une très très belle période pour moi d’enseignement  … C’était face aux étudiants en art à l’ERGUE et Fabricio devait s’occuper du pôle narration , et, donc il donnait cours sur les manières de raconter les histoires … Il était très marqué aussi par le texte de Deleuze dans CINÉMA … Deleuze dit …NE PARLE PAS DE NARRATION PRINCIPALEMENT… MAIS DE ***FABULATION**** … IL DIT QUE LA FABULATION, C’EST *** LA PRATIQUE DES PAUVRES**** la pratique de l’exclusion*** Le discours du vrai est UN DISCOURS DE DOMINATION*** là o¸u les pauvres ne peuvent pas s’exprimer dans ces conditions-là … Le vrai d’une situation va arranger celui qui est en domination et va toujours être en défaveur de celui qui est dominé dans ce rapport-là … Il dit c’est l’art de spauvres .. ET C’EST L’ART DES COLONISÉS … *** L’ART FABULATOIRE**** et donc Fabricio était vraiment intéressé par cette question-là  … SUSCITER DES RAPPORTS IMAGINATIFS qui nous sortent des régimes de la vérité , exclusivement de la vérité DANS LEUR *** DIMENSION POLITIQUE*** essentiellement politique ….

Moi à l’époque, j’enseignais Whitehead et d’autres… je donnais un cours sur Nietzsche, Deleuze mais y avait un enjeu au GECO… Au géco… on était un groupe d’étude constructiviste et notre obcession, ce qui avait constitué le GÉCO … c’était les pratiques de savoir … et TOUT DOUCEMENT LA QUESTION DE LA **** SPÉCULATION **** avait pris un peu le dessus sur la question de LA PRATIQUE DU SAVOIR… au sens du constructivisme, des rapports des pratiques de connaissance … Et cette insistance-là venait beaucoup plus d’Isabelle et de moi et c’était difficile de convaincre les autres au GECO parce que **** LA PENSÉE SPÉCULATIVE***  AVAIT ENCORE TRÈS FORT LA RÉPUTATION d’être une pensée très abstraite , générale, très philosophique et c’est très difficile quand on est dans un collectif , avec d’autres disciplines comme la sociologie, l’anthropologie parce que c’est pas juste les personnes, c’est aussi le rapport à leur milieu .. et donc… ça n’allait pas de soi… on pouvait pas juste décréter que maintenant la question de la spéculation a pris un peu plus d’importance qu’elle ne l’avait … et donc… moi j’étais pris au GECO à essayer de me faire l’avocat avec Isabelle de cette question de la spéculation… J’enseignais en même temps à LERGE et la connextion entre la narration (ce qu’enseignait Fabricio et la spéculation est né de manière d’abord assez accidentelle … tout simplement… JE DONNAIS DES COURS DE *** PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE*** et j’avais des étudiants en MASTER NARRATION  .et Fabricio a fait le lien… a proposé la notion de ***NARRATION SPÉCULATIVE*** et voilà… tout tombait à la fois de manière accidentelle et bienvenue..

Bénédicte présentait un texte de Donnah Haway dans laquelle elle parlait de LA **** FABULATION SPÉCULATIVE **** et on a commencé à explorer ça.. et ça été très intéressant d’entre les deux PHÉNOMÈNES D’ENTRE-CAPTURE entre transformations parce que LA PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE.. c’est que… elle avait plusieurs traits … de manière un peu schématique.. c’était …

  • Donner de l’importance à des expériences qui ne soient pas exclusivement anthropologiques, exclusivement humains
  • Ouvrir la pensée vers d’autres foyers d’expérience , d’autres sens de l’expérience
  • C’était aussi interroger, suscite rla question des possibles
  • Et voir la pratique de la philosophie comme une pratique d’articulation qui ne peut rien exclure… de ne jamais se mettre en posture de disqualification … sauf… de toute théorie qui se présente comme disqualifiante
  • Et ça, dans les pratiques narratives, ca devenait un terrain d’exploration extraordinaire des étudiants (Comment est-ce que vous aller rendre compte d’une expérience qui n’est pas votre expérience personnelle, psychologique, individuelle … Comment est-ce qu’on pourrait PARLER DE L’EXPÉRIENCE D’UN ANIMAL, D’UN VÉGÉTAL…ETC… cOMMENT VOUS ALLEZ INVENTER DU POSSIBLE DANS UNE TRAME NARRATIVE..
  • Là où on a l’impression que le possible est très fort canalisé et comment vous allez dans une situation ne pas chercher à cadrer les choses entre l’ordre de la fiction, l’ordre du réel, l’ordre de l’illusoire… l’ordre de la réalité

ARCHIVES…. EDGAR MORIN… PIERRE ROCHETTE… HOLOGRAMME VERSUS POUR ROCHETTE LE SOCLE ABJETAL HOLOGRAMMIQUE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE WOW-T=2.7K?

:)

HOLOGRAMME

(1949) (27janvier 2018)

Dans le cadre d’une vision POÏÉTIQUE , l’hologramme 21eme siècle de ce que constitue l’étiquette de «philosophe» se DESIGNE par les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art donnant au POINT D’INTERROGATION (?) de la démarche … préséeance dsur toute figure assertorique d’une architectonie …. Les pré-socratiques recherchaient une explication matérialiste de l’univers, Socrate inventait la maïeutique, Platon réécrivait la structure dialectique par les universaux, Aristote en inventait les paramètres catégoriaux….. et l’on pourrait poursuivre cette longue liste où l’amour de la sagesse passe par des révolutions conceptuelles redéfinissant la question sujet-objet au fur et à mesure des révolutions de la perception augmentée (la science). …. Mais qu’est-ce qu’être philosophe au 21eme siècle?  Tout au long d’une démarche poïétique, je fus confronté à cette question sans en être capable de m’approcher même d’une réponse qui aurait pu me rendre heureux. Et de penser à mon maître Roland Houde, décédé en 2013 à 86 ans …

—————–

(2130) (6 juin 2018)

Qu’est-ce qu’un ARTÉFACT HOLOGRAMMIQUE? … selon la méthode .5 d’Edgar Morin… (d’humanité en humanité) un hologramme est une image où CHAQUE POINT contient LA PRESQUE TOTALITÉ DE L’INFORMATION SUR L’OBJET REPRÉSENTÉ… ce qui rejoint la définition de la nano-citoyenneté-planétaire de Michel le concierge …

L’hologramme : « Un hologramme est une image où chaque point contient la presque totalité de l’information sur l’objet représenté. Le principe hologrammique signifie que non seulement la partie est dans le tout, mais que le tout est inscrit d’une certaine façon dans la partie. Ainsi la cellule contient en elle la totalité de l’information génétique, ce qui permet en principe le clonage; la société en tant que tout, via sa culture, est présente en l’esprit de chaque individu. » (MORIN E. La méthode. 5 L’humanité de l’humanité. Ed. Seuil (2001) p.282.)

QU’EST-CE QUE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE?

C’EST LA CONSTRUCTION D’UN RÉSEAU PLANÉTAIRE DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART POUR AJOUTER UNE NOUVELLE COUCHE D’INTELLIGENCE AU SERVICE DE L’HUMANITÉ (AIDER L’HUMANITÉ)

Michel le concierge

—————-

(2219) (16 juillet 2018)

Edgar Morin et le principe hologrammique … essentiel pour le 3eme chapitre du doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) parce que fondant axiomatiquement nos trois archétypes hologrammiques (Marlene la jardinière, Michel le concierge et Pierrot vagabond)

Edgar Morin- Le principe «hologrammique»

Page history last edited by marie.eve.arbour@hotmail.com 9 years, 4 months ago

Le principe «hologrammique»

Le principe «hologrammique» est une des bases de la pensée complexe développée par Edgar Morin, avec le principe de la récursion organisationnelle et le principe dialogique. Ces trois principes sont interreliés. Le principe «hologrammique» met en relief l’impossibilité de connaître le tout sans connaître ses parties, mais aussi l’impossibilité de connaître les parties sans connaître le tout, l’un étant par l’autre. Morin illustre ce principe par l’ADN, patrimoine génétique complet présent dans chaque cellule d’un être humain. D’un point de vue plus social, il dira que l’individu est à la fois partie constituante de la société, qui elle-même, est partie constituante de l’individu. La société est présente en lui du fait qu’elle le construit à travers son interaction avec lui par son influence culturelle.[1] Morin avance que le principe «hologrammique» s’applique aussi aux particules qui se seraient formées dans les premiers instants de l’univers. Ces particules seraient encore aujourd’hui dans les atomes qui nous constituent. C’est à partir d’elles que le monde s’est créé et elles ont la possibilité de le recréer. Ainsi, nous sommes des parties du monde, mais le monde est en nous. Morin fait souvent référence à cette phrase de Pascal pour expliquer le principe hologrammique : « Je tiens pour impossible de connaître les parties sans connaître le tout, non plus que de connaître le tout sans connaître particulièrement les parties.» (Pascal, 1998-1999)

Pour comprendre le principe «hologrammique», il est utile de comprendre l’hologramme. Décrit par Morin dans La connaisance de la connaissance, le troisième tome de la Méthode.(Morin, 1986 : p. 101), l’hologramme est une image physique qui apparaît dans l’espace en donnant une impression de relief et de couleur, un peu comme une photo à trois dimensions. L’image est formée d’une multitude de points laser contenant chacun l’image elle-même dans une densité moindre. Les images des points laser interfèrent entre elles pour créer une grande image plus dense et plus claire. Si on enlève quelques points laser, l’image reste quand même, mais devient moins clair. L’hologramme est formé de points qui contiennent chacun l’objet représenté en entier ou presque. «Ainsi, la complexité organisationnelle du tout nécessite la complexité organisationnelle des parties, laquelle nécessite récursivement la complexité organisationnelle du tout.»(Morin, 1986 : p. 102) Les parties constituent elles-mêmes un tout. C’est là toute la richesse du principe hologrammique, selon Morin. Les parties se distinguent du tout par leur unicité tout en possédant des caractères spécifiques au tout. Les parties sont donc relativement autonomes et peuvent interagir entre elles et s’influencer, ce qui a forcément un impact sur le tout. Enfin, le tout étant dans les parties, ces dernières ont la possilibé de régénérer le tout. D’un point de vue sociologique, on dira qu’on ne peut comprendre le macro sans comprendre le micro car le micro est dans le macro et le macro dans le micro. (Mercure, 2005)

Ce principe s’appliquant tant à la nature qu’au social, il contribue non seulement à modifier la façon d’aborder le monde, mais aussi de l’enseigner. Pour Morin, la pensée complexe doit mener à une réforme de la pensée et par conséquent, à une nouvelle pédagogie. Le principe «hologrammique» comme élément constituant la pensée complexe, a un impact majeur. Il touche à la connaissance, au processus d’études, de compréhension et nécessairement d’apprentissage du monde. Suivant ce principe, non seulement on doit comprendre les parties pour comprendre le tout et le tout pour comprendre les parties, mais on doit prendre conscience du «tout» et des «parties» qui habitent notre pensée et qui l’influencent.

Pour développer la pensée complexe dont la base est le principe de récursivité, le principe dialogique et le principe «hologrammique», Morin s’est inspiré de la théorie de l’information, de la cybernétique, de la théorie des systèmes et de l’auto-organisation. La théorie de l’information amène l’idée d’extraire du nouveau, de l’information, à partir de l’ordre et du désordre en interaction. Elle est attribuée principalement au mathématicien Claude Shannon qui cherche à modéliser l’information en s’inspirant des lois du bruit, de l’entropie et du chaos. Ce dernier s’est toutefois inspiré des travaux d’Alan Turing, de John Von Neumann et de Norbert Wiener.[2] Le concept de cybernétique, théorie des machines autonomes, est d’ailleurs attribué à Wiener, qui a introduit l’idée de rétroaction, en lien étroit avec celle de récursivité. La rétroaction et la boucle causale rompent avec le principe de causalité linéaire, comme nous l’avons vu plus haut. La théorie des systèmes s’inspire quant à elle de la cybernétique. Selon Morin, elle jette les bases d’une pensée de l’organisation.[3] On y apprend que le tout serait plus que la somme des parties le constituant. Il y a donc rétroaction du tout sur les parties et des parties sur le tout. Dans la même logique, le tout serait moins que la somme de ses parties puisque ces dernières ont des propriétés qui seraient inhibées par le tout dans son ensemble. Un bon exemple qu’utilise Morin pour illustrer cette théorie est celui de l’eau et de ses constituantes, les molécules d’hydrogène et d’oxygène. Ces dernières forment ensemble un tout très différent des deux molécules séparées et retrouvent leurs caractéristiques propres lorsqu’on les aborde séparément. Quant à l’idée d’auto-organisation, elle est non négligeable dans le développement conceptuel qui mènera à la pensée complexe. Morin l’associe aux travaux de Von Neumann, Von Foerster, Atlan et Prigogine.[4] Von Neumann s’est intéressé à la propriété qu’a le vivant de pouvoir se régénérer, contrairement à la machine artificielle qui ne peut se réparer elle-même. Von Foerster s’est intéressé quant à lui à la création d’ordre à partir du désordre. Atlan, avec le «hasard organisateur», théorise la dialogique ordre/désordre/organisation que l’on retrouve lors de l’émergence de la vie et en action constante dans les constituantes du monde tant biologique, humain que physique. Cette idée mènera à celle d’auto-organisation du vivant. En effet, Prigogine a proposé une approche différente de l’idée d’organisation à partir du désordre en parlant de l’autonomie du vivant capable de régénérer son énergie en allant la chercher dans son environnement et ainsi permettre la perpétuation du système. C’est ce que Morin appelle l’auto-éco-organisation. C’est donc à partir de ces notions qu’il a pu développer la pensée complexe constituée du principe hologrammique présenté ici, du principe dialogique et de celui de la récursivité. Le Moine souligne la contribution de la récursivité aux épistémologies constructivistes ainsi : «Cette hypothèse de la boucle récursive du sujet concepteur et de l’objet conçu, sujet se connaissant construisant la connaissance, définissait le statut gnoséologique, sur lesquelles se fondent les épistémologies constructivistes ; c’est elle qui fonde aussi le «Paradigme de la complexité» par lequel nous réélaborons notre connaissance de La nature de la nature, de La vie de la vie, de La connaissance de la connaissance, de L’écologie des idées, de L’identité humaine et de l’Éthique […].»(Le Moigne, 2007 : p. 104)

[1] Morin, Edgar. Pour une réforme de la pensée, ifrance, En ligne [http://college

heraclite.ifrance.com/documents/r_actuels/em_reforme.htm], page consultée le 23 février 2009

[2] http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_l’information

[3] Morin, Edgar. Pour une réforme de la pensée, ifrance, En ligne [http://college

heraclite.ifrance.com/documents/r_actuels/em_reforme.htm], page consultée le 23 février 2009

——————

(2464) (5 décembre 2018)

2464, chap.1, archétype hologrammique

 

2464… (HOLOGRAMME) L’HOLOGRAMMIQUE SYNTHÉTIQUE DE L’ARCHÉTYPE DE MARLENE LA JARDINIÈRE EST LE PLUS ÉNIGMATIQUE… PEU DE DONNÉES L’ACCOMPAGNENT DANS LA SÉRIE DE BLOGUES… MAIS POURTANT, ON Y RETROUVE DANS LE QUOTIDIEN DE SES JARDINS À GRANDES ¸ILES LA MAJESTÉ ET L’UNIVERSALITÉ DE LA NOUVELLE DE GIONO : «L’HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES»… DE NOUS TROIS (MARLENE LA JARDINIÈRE, MICHEL LE CONCIERGE ET PIERROT VAGABOND) LA SYMBIOSE DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART À LA PRISE EN SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE EST INCONTOURNABLEMENT LA MIEUX RÉUSSIE AU QUOTIDIEN.Pierrot le Vagabond Chercheur

 

—————

(2473) (8 décembre 2018)

2473… (HOLOGRAMME) MICHEL LE CONCIERGE… OU… CET ÉTONNANT ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE QUI S’ANNONCE DANS LA LIGNÉE DE FRIDOLIN DE GRATIEN GÉLINAS ET DE LA SAGOUINE D’ANTONINE MAILLET….. PLUS JE LE COTOIES DANS NOS CONSEILS D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ, PLUS JE SUIS STUPÉFIÉ DE LA GRANDEUR DE LA CONDITION HUMAINE CRI-DE-MUNCH-QUI S’EXPRIME À TRAVERS CET HOMME QUI PELLETE…. FAISANT DE SON DOCUMENTAIRE LA PELLE JAUNE…. UN ICONE DES GILETS JAUNES EN FRANCE, FONDEMENT DE SON INVENTION DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS…MICHEL DEVENANT LE SAGOUIN DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS… SAGOUIN VOULANT DIRE UN VIEUX… SELON L’ÉTYMOLOGIE DU MOT….UN VIEUX QUI A QUELQUE CHOSE À DIRE.

——————

(2957) (10 décembre 2019)

2957… HOLOGRAMME… LES TROIS ARCHÉTYPES HOLOGRAMMIQUES (MARLENE LA JARDINIÈRE, MICHEL LE CONCIERGE, PIERROT VAGABOND) PEUVENT AVOIR UN RÊVE BIG BANG PARCE QUE LEUR NON-TRICHERIE PAR LA FORMULE «WOW-T=2.7K?» LEUR DONNE ACCÈS AU MULTIVERS DANS SA FORME HOLOGRAMMIQUE, AU SENS OÙ TOUT CET ONÉRISME BIG BANG NE SERAIT FINALEMENT QUE LA BEAUTÉ DU MONDE SOUS SA FORME ENCODÉE, COMME LE SONT LES HOLOGRAMMES DANS LEUR FORME ENCODÉE SUR UNE PELLICULE. DE LÀ LA RÉVOLUTION DE LA DÉCOHÉRENCE INVERSÉE SOUS SES FORMES QUANTO-COSMOGONIQUES MULTIVERSELLES D’UNE HUMANITÉ EN FORME D’INOUI

April 10, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

SUR YOU TUBE la magie du cosmos, 2/4 qu’Est-ce que l’espace HD

extrait du texte

Notre conception de l’espace a connu une incroyable évolution. A l’époque de Newton, l’espace n’était qu’un contenant. Il ne faisait rien. Avec Einstein, il a commencé à influer sur le déplacement des objets. Ensuite, avec Casimir, les objets ont pu être littéralement poussés par l’activité qui se déploie dans l’espace vide. Et aujourd’hui, avec les idées de Higgs et L’ÉNERGIE NOIRE, l’expansion de l’univers pourrait être due à l’énergie même de l’espace vide.

Je pense que personne n’aurait pu croire que l’espace aurait un impact aussi riche et aussi profond SUR LA NATURE DE LA RÉALITÉ.

Malgré toutes ces avancées, les voyages entamés avec la vision newtonnienne de l’espace comme une sorte de scène figée n’est pas terminée.

En étudiant plus attentivement la structure du cosmos, on pourrait y trouver des surprises bien plus nombreuses que quiconque aurait pu imaginer. Tenez, moi par exemple, je parais bien réel, n’est-ce pas?    Oui, mais de nouveaux indices SURPRENANTS  semblent indiquer que, tout, vous et moi, et même l’espace, pourraient être en fait, UNE SORTE D’HOLOGRAMME.

C’est-à-dire que tous ce que nous voyons et nous ressentons, tout ce que nous appelons notre tri-dimentionalité familière pourrait être une PROJECTION D’INFORMATIONS STOCKÉE SUR UNE BI-SURFACE BI-DIMENTIONNELLE TRÈS LOINTAINE. C’est un peu comme ces informations d’hologramme sont stockées sur cette fine feuille de plastique.

Les hologrammes sont quelque chose que nous connaissons tous. Ils sont utilisés comme dispositifs de sécurité sur nos cartes de crédit.

MAIS L’UNIVERS, UN HOLOGRAMME?

C’est sans doute la remise en question la plus incroyable de notre  remise en question de l’espace et de la réalité. Et cette idée s’inspire de certains des objets les plus étranges de l’espace… LES TROUS NOIRS.

C’est une vraie rupture et c’est très difficile à appréhender. Les données livrées par les trous noirs indiquent que LA RÉALITÉ EST BI-DIMENTIONNELLE.  Que le monde tri-dimentionnelle es tune sorte d’image d’un hologramme située à la frontière de l’espace.

C’est très étrange. Plus jeune j’aurais pensé que seul un fou pourrait émettre pareille idée.

Voici comment je pourrais représenter la chose. Imaginez que je prends mon portefeuille et que je le lance dans un trou noir. Que se passerait-il? Avant, on pensait que, puisque rien, même la lumière ne peut échapper à la gravité d’un trou noir, mon portefeuille serait perdu à jamais. Mais il semble à présent que c’est peut-être plus compliqué que ça. Récemment, en étudiant les équations mathématiques qui décrivent les trous noirs, on a fait une curieuse découverte.

Lorsque mon portefeuille disparaît dans le trou noir, IL SEMBLE QU’UNE COPIE DE TOUTES LES INFORMATIONS QU’IL CONTIENT SOIT ÉTALÉE ET STOCKÉE À LA SURFACE DU TROU NOIR, un peu comme les données enregistrées  dans un ordinateur.

Ainsi au final, mon portefeuille existe AUX DEUX ENDROITS.  Il y a une version tridimentionnelle qui est perdue à jamais à l’intérieur du trou noir et une version BIDIMENTIONNELLE QUI RESTE À LA SURFACE, SOUS FORME D’INFORMATION. Mais le contenu informationnel, tout ce qui est tombé à l’intérieur du trou noir, peut être intégralement exprimé sur la surface du trou noir.

L’idée est donc , qu’on peut savoir ce qui se passe à l’intérieur, rien qu’en se référant à l’extérieur. En théorie, je pourrais utiliser les informations qui sont à l’extérieur du trou noir POUR RECONSTITUER MON PORTEFEUILLE.

Mais voilà où ça devient vraiment fascinant. L’espace à l’intérieur d’un trou noir obéit aux mêmes règles que l’espace à l’extérieur d’un trou noir, ou partout ailleurs. Donc si on peut décrire un objet à l’intérieur d’un trou noir grâce aux informations stockées à la surface,

IL SE POURRAIT QUE TOUT DANS L’UNIVERS , LES GALAXIES, LES ÉTOILES, VOUS ET MOI, ET MÊME L’ESPACE NE SOIENT QU’UNE PROJECTION DES INFORMATIONS STOCKÉES SUR UNE LOINTAINE SURFACE BIDIMENTIONNELLE QUI NOUS ENTOURE.

Autrement dit, ce que nous prenons pour la réalité, pourrait être une sorte d’hologramme. Le monde tri-dimentionnelle est-il une illusion, d ela même façon qu’un hologramme est une illusion? Peut-être, je suis enclin à penser que oui, que le monde tri-dimentionnel es tune sorte d’illusion et que la vraie réalité est la réalité bi-dimentionnelle à LA SURFACE DE L’UNIVERS.

Cette idée est si nouvelle que les physiciens en sont encore à essayer de la comprendre. Mais si elle est exacte, de même que Newton et Einstein ont transformé notre notion de l’espace, nous pourrions être à l’aube d’une révolution encore plus extraordinaire.

Pour un élément aussi essentiel de notre vie quotidienne, il est partout autour de nous, mais nous sommes encore loin d’avoir découvert sa véritable identité. Ca prendra peut-être cent ans ou mille ans, pour résoudre ce mystère, mais on aura fait un pas de géant pour comprendre la structure du cosmos.Pierrot le Vagabond Chercheur

 

——————

HOLOGRAMME D E L’ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE

(2679) (9 MARS 2019)

2) l’hologramme de l’archétype hologrammique, c’est la transparence de la non-tricherie en mode méthodologique d’ontiKation (Michel le concierge)

 

—————

HOLOGRAMMES EN ACTION

(2461) (4 décembre 2018)

ICI RADIO-CANADA…

Un hologramme veut séduire la scène européenne de la musique

Des admirateurs survoltés qui scandent le nom de leur idole sous le feu des lasers : un concert parmi tant d’autres ? Non. Car l’ado qui se dandinait sur scène, samedi soir, près de Paris, est un hologramme : celui de la Japonaise Hatsune Miku, une chanteuse virtuelle partie prolonger en Europe son succès bien réel.

Agence France-Presse

« Bonsou-ar Paris. Je sou-is très heureuse d’être enfin avec vous » : avec sa voix de fillette au délicieux accent nippon, l’icône de la « J-Pop » s’est lancée à la conquête du Vieux Continent, après avoir rempli les salles en Amérique et en Asie.

Longue chevelure bleu turquoise, jupe plissée très mini, bas remontés jusqu’à mi-cuisse : Hatsune Miku, qui a éternellement 16 ans, est à l’image de l’écolière japonaise férue de manga et de « cosplay » (art de se déguiser en ses personnages préférés).

Créature à cheval entre la poupée Barbie et un personnage d’anime (dessins animés japonais), Miku a été conçue en 2007 comme le porte-drapeau humanoïde d’un logiciel de synthèse vocale mis au point par l’entreprise japonaise Crypton Future Media sur la base de la technologie Yamaha dite « vocaloïde » (contraction de « vocal » et « androïde »).

Le logiciel permet de composer sans connaissances musicales de véritables chansons, une technologie de pointe, d’où le nom de « Hatsune Miku », qui signifie « premier son du futur » en japonais.

Vue par plus de 63 millions de personnes sur YouTube, Miku compte 2,5 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux. Au Japon, elle est un tel phénomène que des milliers d’hommes l’ont virtuellement « épousée ».

Elle est apparue dans des publicités télé, notamment pour Toyota aux États-Unis. Elle a participé à l’émission culte américaine The Late Show de David Letterman et a chanté en première partie de Lady Gaga et de Pharrell Williams. Son hologramme a rempli les salles de concert de l’Indonésie à la Chine, en passant par les États-Unis et le Mexique.

Œuvre collaborative

« Notre plus longue tournée de 2016 en Amérique du Nord a attiré plus de 36 000 personnes. Miku est aussi populaire en Chine, où des concerts sont organisés chaque année à un rythme similaire à celui du Japon, explique à l’AFP Guillaume Devigne, un Français qui dirige le marketing international de Crypton Future Media. La fréquentation en Europe sera comparable ou supérieure. »

Le responsable pourrait bien avoir raison, à voir l’hystérie des admirateurs, âgés de 10 ans à la vingtaine, lors du concert près de Paris, avant Cologne, mardi, et Londres, samedi prochain. Le spectacle parisien, organisé dans le cadre de « Japonismes 2018 », sorte d’année du Japon en France, avait quasiment rempli la salle de 5000 places.

« C’était inimaginable qu’elle vienne », s’enthousiasme Laura, 20 ans, qui se dit « ultra fan » depuis 10 ans.

« Je voulais aller au Japon la voir. Quand j’ai appris qu’elle venait, j’ai tout de suite acheté mon billet.»

—Laura, 20 ans

Si Hatsune Miku suscite autant d’engouement, c’est que chacun peut se l’approprier : le logiciel est en effet sous licence « Creative Commons », ce qui permet à tout admirateur de créer sa propre chanson et de la mettre dans la bouche de Hatsune Miku, faisant ainsi de la vedette sa créature. Plus de 100 000 titres ont ainsi été écrits, dans tous les genres, hissant Miku au rang d’œuvre collaborative.

« Tout le monde peut aimer Miku parce qu’elle a tous les styles : électro, pop, rock, explique Alicia Pariset, qui s’intéresse à Miku depuis sept ans. Elle me transporte. J’adore son rythme. »

« Le fait de pouvoir créer une chanson complète avec paroles et musique, avec ou sans connaissances techniques particulières, a encouragé des milliers d’individus, explique M. Devigne. Le design et la promotion de Hatsune Miku étaient consciemment destinés à toucher un public plus large que celui des musiciens professionnels, et ce but a été atteint au-delà des espérances

————

(2967) (16 avril 2019)

2967…ÉCRITURE DE DOCTORAT… MES 100 CHANSONS FURENT DES HOLOGRAMMES EN ACTION QUI TÉMOIGNENT DES TROIS LOIS DE L’ARCHITECTONIE DU CHAMP CONSTELLAIRE DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, CODÉES DANS L’ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE (WOW-T=2.7K?)… CES TROIS LOIS ÉTANT… L’ONTI-K-ATION, L’INTRI-K-ATION ET LA RE-K-OHÉRENCE… LE TOUT PRODUISANT UN CERVEAU FRACTAL MULTIVERS SOUS MODE DE BROSSES D’ÊTRE ET D’ATTAQUES D’ÊTRE … Pierrot le Vagabond ChercheurLe grand mathématicien Pointcarré , dans sa méthode de la science en 1908 ne pouvait être plus clair: toute découverte est crée par la logique comme toute invention jaillit de l’intuition pure…. Pointcarré, étant un ami de Bergson et de William James, remit sa formule de l’intuition (qu’il imposa d’ailleurs à l’académie française de l’époque comme un item de son dictionnaire en échange de son admission, remit un exemplaire de son livre non réédité depuis à James qui créant le pragmatisme avec Peirce (qui en colère signant plutôt le pragmaticisme), intuition à partir de laquelle Peirce inventa L’ABDUCTION (intuition à la puissance K). … Et voilà que cette nuit, vint dans mon demi-sommeil l’abduction-intuitive sous forme d’un plan de match. ….. 1) Toute onti-k-e de l’existence ne peut vivre autre chose que l’errance fantomatique (dominé) ou l’errance axiologique (dominant) …. Toute décision de ne pas tricher avec SA LIBERTÉ OEUVRE D’ART conduit nécessairement à l’errance poétique par l’émergence soudaine d’un champ constellaire permettant non seulement la serre d’où naît un rêve big-bang, mais la métamorphose de la forêt des désirs en cordes antitropiques se vivant sous les trois lois même de toute vie personnelle œuvre d’art en marche vers son rêve big-bang: la loi de l’onti-k-ation, la loi de l’intri-k-ation et la loi de la ré-k-ohérence …  De ces trois lois découlent nécessairement LES BROSSES D’ÊTRE ET LES ATTAQUES D’ÊTRE que l’on retrouve dans la littérature mystique, du cantique des cantiques de la bible en passant par les illimunés de la iere moitié du 16eme siècle (le père Coton, le père Surin, le père Alvarez, Thérèse d’Avila, Jean de la croix, Marguerite Bourgeois) jusqu’aux mystiques laics du 20 eme siècle (Mandela, Sangers, Martin Luther King, Gandi) … Le vagabond céleste, dans sa marche onérique d’une question à l’univers (si je prends soin de l’univers, Est-ce que l’univers prend soin de moi?) à une question -SONGE posée au multivers (si je prends soin du multivers, Est-ce que le multivers va prendre soin de moi) ……………. au ?/! point d’interrogation à l’écoute du point d’exclamation multiversien et de tout rêve big bang dont la masse critique est un…..et des rêves big bangs infinis-un   du multivers, inventée fractalement comme des confétis dans un ciel de fête… PAR LES 100 CHANSONS DU VAGABOND CÉLESTE (ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE MULTIVERS) …………   DES SLIDES-SONGES …… DEVENANT AINSI LA CLÉ-ARCHITECTONIQUE DES TROIS LOIS D’UN CHAMP QUANTIQUE DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PEINTE SUR MA ROUTE. (ONTI-K-ATION, INTRI-K-ATION, RE-COHÉRENCIATION… Mes chansons ne furent jamais des chansons… mais des laboratoires, des trous de vers paradigmatiques entre l’onti-ke et l’onti-k-ation des quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art. … 1: Quel est ton rêve? … 2: Dans combien de jours? …  3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? … 4: comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde? …  Le tout menant à la cinquième question, propédeutique à l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire …  5: Comment nos rêves prennent-ils soin de la beauté du monde? …  Pierrot vagabond, au nom , par et pour notre équipe de recherche, (Auld, Woodard, Rochette)

————–

(3420) (15 novembre 2019)

INVENTION D’UN HOLOGRAMME QUE L’ON PEUT QUASIMENT TOUCHER …

AccueilInfoScienceInnovation technologique Un hologramme qu’on peut pratiquement « toucher »

Les chercheurs ont créé un papillon virtuel qui peut planer dans l’espace.

Agence France-Presse Publié hier à 11 h 20 Des scientifiques britanniques ont mis au point une technologie projetant des hologrammes qu’on peut simultanément voir à l’oeil nu, entendre et même « toucher », selon une étude parue mercredi dans Nature. Grâce aux ultrasons, ce prototype est capable de projeter des images 3D, comme un papillon coloré flottant dans les airs, un globe terrestre ou un émoji qui se déplace, toutes visibles et audibles sans casque de réalité virtuelle ni aucun autre artifice, détaille cette étude de la faculté d’ingénierie et d’informatique de l’Université Sussex. Les chercheurs comparent leur découverte à l’image holographique de la princesse Leia appelant au secours, que le petit droïde R2-D2 projette au sol dans le premier opus de la saga La guerre des étoiles (1977)… mais avec l’aspect tactile en plus. Notre système révolutionne le concept d’affichage 3D. Le contenu n’est pas simplement visible à l’oeil nu, il est à tous égards semblable à un objet réel, en permettant d’interagir avec l’affichage. Sri Subramanian, responsable du projet

Les chercheurs estiment que cet outil de visualisation MATD possède un potentiel de manipulation de la matière sans toucher. Photo : Université Sussex/Eimontas Jankauskis Le dispositif, un moniteur à piège acoustique multimodal (MATD) qui fonctionne à l’aide d’un logiciel programmable, utilise les ondes sonores pour maintenir une particule (comme une petite bille) en l’air, via la mécanique de la lévitation acoustique. La particule ainsi piégée est éclairée avec de la lumière rouge, verte et bleue pour en contrôler la couleur. Cette particule colorée se déplace à une vitesse telle que l’oeil nu intègre les différents stimuli lumineux sous une seule forme, et voit une image volumétrique en l’air. Ryuji Hirayama, auteur principal de l’étude Notre technologie s’inspire des vieux téléviseurs qui utilisent un faisceau de couleur unique balayant l’écran si rapidement que votre cerveau l’enregistre comme une seule image, ajoute le chercheur. Simultanément, cet affichage peut produire du son, et générer un retour tactile. Les ultrasons sont des ondes qui transportent l’énergie à travers l’air. En utilisant cette énergie, notre système peut stimuler votre peau pour ressentir du contenu, comme le doux flux d’une bombe à air comprimé. Ryuji Hirayama, auteur principal de l’étude L’équipe de chercheurs estime que cet outil de visualisation MATD, par son potentiel de manipulation de la matière sans toucher, pourrait s’avérer utile pour certaines professions comme la biomédecine, le design ou l’architecture.

—————-

HOLOGRAMMIE CRÉATRICE

(3002) (8 mai 2017)

————–

HOLOGRAMMIE DE LA MATIÈRE QUANTO-COSMOLOGIQUE

(2958) (11 avril 2019)

—————–

HOLOGRAMMIE D’UNE MULTIVERSELLITÉ PRIVÉE ŒUVRE D’ART

(2677) (8 mars 2019)

L’ontikation (l’ontikhation*) dans le champ constellaire ayant émergé d’une non-tricherie pour être aspirée ensuite par un rêve big-bang, C’EST LE DROIT À L’ERRANCE POÉTIQUE ARCHIVÉE PARCE QUE CONSTELLARISÉE….. de s’insérer eumétriquement entre l’épistémologie et la métaphysique, dissolvant toute prétention  ontologique issu du rapport entre les ÉTIQUETTES FLOTTANTES et leur horizon philosophique (attributives essentielles) sous forme D’IMAGINATIONS ŒUVRE D’ART articulée sous l’énigme du multivers. … Autant la chanson du camionneur de Pierrot le vagabond que la chanson «lâche-moé pas» de Michel le concierge témoignent de L’ONTIKATION AU QUOTIDIEN) que provoque la non-tricherie d’un rêve big-bang, avec pour conséquence de dessiner un champ constellaire remarquablement individualisé dans son rapport au PRENDRE SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE. … Dans le cas du VAGABOND CÉLESTE, une des énigmes des paramètres de l’ontiquation repose sur la dissolution et de la finitude et du sentiment tragique, comme si le dessein d’une finale de vie passait par une image: celle de la rivière St-Maurice que mon corps agonisant descend en canot alors que des deux côtés des berges, la naissance et la mort saluent en moi non pas la spectralité d’une peur archétype, mais L’HOLOGRAMMIE D’UNE MULTIVERSELLITÉ PRIVÉE ŒUVRE D’ART  … Hors temps, hors réalité, hors servitude…. hors race, hors langue hors religion… hors épistémologie, hors métaphysique… hors ontologie… exactement comme LE CANTIQUE DES CANTIQUES déposé par erreur dans une bible confuse de notions historiquement obtues.

——————

HOLOGRAMMIE FRACTALE

(3313) (20 septembre 2019)

L’hologrammie fractale d’une flambée de débris de la mémoire du cœur se vit comme des QWALIAS aux allures inouies d’une conquête DE L’ONTI-KHA-TION CANTI-KHA-TIVE sur la facticité désespérante qui accompagne toute tricherie sur terre au dépens de son rêve big bang. … L’ÉNIGME FRACTALE même d’un champ constellaire d’une seule vie personnelle oeuvre d’art sur terre donne une signature à l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire que toute la somme des connaissances scientifiques ne pourrait même DÉCRYPTER …. LES QWALIAS DU COEUR …. Je dois descendre la rivière St-Maurice de mon imaginaire d’enfant pour y dessiner les qwalias du cœur … c’est peut-être cela LE TERRITOIRE FRACTAL D’UNE AVENTURE MULTIVERSELLE CRYPTÉE  comme une luciole dans la nuit des impossibles. … Prendre soin du rêve big bang d’une autre vie personnelle oeuvre d’art en donnant tout ce que je suis et tout ce que j’ai … je ne connais que cela en fin de vie…. me faire si petit… un Boson de Higgs parce que tout ce qui multiversel peut se FRACTALISER EN LARMES DE JOIE …. La métaphysique du cœur c’est peut-être cela…. espérer que le cœur même du multivers un jour battra pour ces millions d’enfants qui se meurent de faim ou de blessures de guerre …  Ca n’a pas de sens… ces armes… ces paradis fiscaux… ces guerres… ce colonialisme… quel cauchemar pour une personne sur 9 sur terre… La poésie… l’errance poétique…. peut-elle plus que tout ce que je souhaiterais dire… mais l’impossible attend notre équipe de recherche au détour d’un prix Nobel de la paix….. parce que la nano-citoyenneté-planétaire m’apparait trop nécessaire à ce que le scandale cesse… Pierrot vagabond

—————–

HOLOGRAMMES MULTIVERSIBLES

(2542) (15 JANVIER 2019)

Comment l’invention d’un archétype hologrammique peut bouleverser le fondement ontologique qwalien de la RÉALITÉ PROBABILISTE MULTIVERSELLE par l’émergence au cœur même d’un rêve big bang (énigme même du multivers) danse orchestrée de la beauté du monde entre la personne humaine œuvre d’art et la multi-thicité des hologrammes multiversibles… Que d’années…. que d’années à questionner l’énigme-présence d’une MÉRÉOLOGIE (le rapport architectonique entre le tout et la partie) dont toute personne humaine œuvre d’art s’invente comme le bijou rêvant de la beauté du monde. … Quand j’ai quitté la scène de l’auberge La calèche après avoir chanter «la quête de Jacques Brel», je ne savais pas que la route serait si poïétique…. Mademoiselle Marie à Victoriaville, un 1000 pages (Monsieur 2.7k?) pour me retrouver squatter à la librairie recyclo-livres de Victoriaville. … Et soudain un soir… je lis la biographie de Frank Scott qui parle du pays œuvre d’art… et je pars à partir de INVENTION HOLOGRAMMIQUE SYNTHÉTIQUE   du vagabond céleste pour vagabonder le Canada avec une question… SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS, EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI? … Et je pars à la recherche de rêveurs… j’écris 100 chansons pour en faire des portraits… Et me voilà maintenant à 70 ans à ouvrir un champ de recherche sur le rapport entre l’ontologie, les qWalias et le multivers …La nano-citoyenneté-planétaire, la vie personnelle œuvre d’art, les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art, le rêve big bang…. j’ai 70 ans…

————-

(3336) (5 OCTOBRE 2019)

Qu’est-ce que la nano-citoyenneté-planétaire? … C’est l’abolition des frontières …. C’est bâtir dans L’HOLOGRAMMIE MULTIVERSELLE un vaisseau spatial terre «conte de fée» où les millions d,enfants-errants-fantomatiques se mourrant de faim et de blessures de guerre … se lèvent debout sur leur âme «cri de Munch» pour chanter… tel un chœur d’opéra LA RÉVOLUTION ÉPISTÉMOLOGIQUE signant L’AURA DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS…

 

——————

HOLOGRAMMIES SYNTHÉTIQUES

(2462) (4 DÉCEMBRE 2018)

Un des avantages MULTIVERS EN hologrammie synthétique, c’est le pouvoir de L’IMAGINATION PURE protégée par UN CONSTRUCTIVISME ABDUCTIF de divise rla personne du chercheur en deux … son laboratoire phénoménologique (soit L’INVU de son archétype hologrammique en valence … soit… un attractif polarisé dans la dynamique d’un champ constellaire de recherche et son côté einsteinien en pantouffles carburant simplement au capital symbolique non additif de bienveillance digne d’une vie perosnnelle œuvre d’art consacrée à son rêve big bang. … Comme cette introduction me ramène à certains passages de mon œuvre philosophique de la première période… «monsieur 2.7k?» …

www.reveursequitables.com/presse/monsieur2.7k/ (un 1000 pages de 2003…disponible gratuitement sur internet… et téléchargeable…

1: MONSIEUR 2.7K? ….EXTRAIT… p.1

Voici l’histoire de Monsieur K… , prisonnier numérique K…ui s’évade d’Internet après avoir franchi 1000 pages dématérialisées de débrits de bitts… Son rêve, marcher la fraîcheur existentielle de la beauté du monde sans le boulet de l’information enchaîné à l’un de ses pieds,enfin libéré de 1000 pages de placenta ayant permis l’accouchement d’un vagabond céleste.

2: MONSIEUR 2.7K?…. EXTRAIT… p.28

Document1 Créé par Pierre Rochette

  1. 28

Mardi, 22 juillet 2003,

” à la chandelle” de Victoriaville aux îles Marquises, de l’écrivain Pierrot-la-Lune à l’écrivaine Marie-Lola-Miel,CERVEAUTHEATRE, extrait de ma conscience orale , fichier “Kp3″, je lis…

Salut écrivaine Marie-Lola-Miel,

J’aime bien votre comparaison entre le “BACH” de recyclage virtuel dans un projet d’écriture au 21ième siècle et l’utilisation par la musique ”K”…ontemporaine des bruits et des silences au 20ième siècle. Le paquet de bits devient peu à peu si planétaire ”K”…ue le contenu multi-formes de ceux-ci a des milliards de fois moins d’importance ”K”…ue la vitesse vertigineuse avec laquelle ils circulent en passant par nos têtes ”K”…omme dans un tunnel préhistorique.

Autre chose, vous avez vu la ”K”…aricature de Patrick Dea dans la Presse,le projet Blair,en référence au film culte américain qui ne coûta presque rien et rapporta une fortune à ses auteurs ? Contrastant avec le film de Scorsese ”Les gangs de new York” où les pauvres immigrants irlandais venant d’arriver aux Etats-Unis sont enrôlés dans l’armée de l’Union pour combattre le sud. Ils ne peuvent échapper à la conscription à moins de débourser 300 $. Brillante allégorie sans concession dans un style de distanciation théâtrale avec un clin d’oeil au 11 septembre 2002 et la guerre d’Irak , où un capitaliste américain jouant au billard prononce cette phrase extraordinaire : ON ENGAGE LA MOITIÉ DES PAUVRES POUR TUER L’AUTRE MOITIÉ. Cela va dans le sens de votre comparaison entre la politique médiatique et le mauvais roman-savon.

J))

Ceci dit, puis-je me permettre un petit écart de réserveJ)) Vous ne m’avez pas répondu au sujet de Menaud, chansonnier-animateurdu Vieux-Montréal…

Ai-je été trop indiscret? Désirez-vous garder cet épisode de votre passé au niveau de votre vie privée? Je suis un homme de raffinement et de respect, je comprendrais …Impossible de faire la part des choses entre la réalité et le roman au sujet de Menaud que j’ai bien connu : un ”errant-réalité-roman aux souliers d’azur”

J)))))

Je poursuis ma réflexion sur le roman: qu’est-ce qu’un roman au 21ième siècle post-Internet?

Pour moi, il s’agit d’un problème d’esthétisme à résoudre. Chaque tableau de texte m’apparaît comme une montagne ”K”…ui en heurte une autre et c’est dans les angles ”K”…ue se glisse la légèreté d’un rayon de soleil sous le torrent des mots ”K”…ui coulent en moi-même. Ce torrent esthétique ”K”…onsiste à donner à la légèreté entre les mots, qui s’appelle ma vie, tout son arc-en-ciel cet arc-en-ciel inexprimable étant sa propre vie. Retrouver un pouvoir réel sur sa vie en racontant en mode “Kp3″” une histoire, la sienne. Lutter pour qu’elle ne soit pas dissoute tout en souhaitant cette dissolution virtuelle….noyade par laquelle elle renaît tellement légère de forme qu’on souhaiterait ”K”…u’elle passe d’un format de 1000 pages papier-livre à un DVD de lecture orale ou à un “Kp3″ simple fichier numérique, juste pour que cette voix qui raconte et enchante puisse continuer à le faire de soir en soir à la lueur d’un feu de camp, après avoir fermé la radio, la télévision et Internet. Une simple voix ”K”…ui raconte même si elle est bombardée d’hyper-textes, une simple voix sur un système de son quelconque….d’extraits d’interviews et de ”K”…onfidences de l’auteur. La voix de l’auteur raconte une histoire qui ramène “ces yeux qui jadis lisaient” au feu de camp de l’oreille ”K”…ui écoute. ” Pure énergie sonore, nouvelle fibre optique des mots virtuels… nouvelle fibre optique des mots virtuels… ”

***(paquet de bits…paquet de bits…paquet de bits…)***

3:  MONSIEUR 2.7K?… EXTRAIT… P.30-31

Jeudi, 24 juillet, 2003

Chère Marie-Lola-Miel , ce serait fascinant que vous acceptiez de partager cet écoulement du sablier des heures avec moi puisque nous avons tous les deux connu Menaud J))).(…)

”Midi, roi des étés” (Leconte de Lisle)…

Wow ! Je vous écris de mon portable sans fil…wow ! et non pas d’une bibliothèque de Victoriaville où depuis trois ans, je lis et réfléchis sur le rapport entre l’histoire de l’art, l’histoire du ”K”…anada et l’intelligence collective…..mais d’un ”K”…afé d’Halifax ou un voyage ”no where” m’a conduit pour l’été et peut-être plus, je ne sais pas encore… Je vous explique…

D’abord le fait de vous accompagner dans votre vie intellectuelle au jour le jour, durant 20 jours suscite en moi un volcan de passion ”K”…réatrice. Fascinant…. j’adorrrre….. Je suis excité J))) C’est ”K”…omme si vous m’offriez une occasion unique, Marie-Lola-Miel, de faire sauter le public lecteur. Internet semble nous permettre de devenir à la fois lecteur et auteur de l’un pour l’autre, l’un par l’autre, trans-virtuellement en temps réel. En moi, tout se passe ”K”…omme si la forme roman devenait un outil pour reformater mon disque dur ”K”…ui s’appelait jadis au 20ième siècle un cerveau. Toutes les données accumulées dans le cerveau-théâtre de ma vie se dissolvent pour atteindre la légèreté des paquets de bits… hors de la lourdeur de la ”K”…ulture, de l’histoire des idées et des mentalités, juste pour atteindre la légèreté nécessaire dans le but de voyager sur le dos des bits ”K”…omme jadis au pays des mille et une nuits ou dans celui des sorcières où on traversait le ciel et ses nuages sur des tapis volants ou sur des manches à balais

J)))

Vous semblez me dire : passer d’un brouillon pré-Internet à un dire Internet en temps réel, du 25 juillet au 15 août, ça nous donne 20 jours et 20 nuits d’intensité. Je suis actuellement en mode bohème à Halifax depuis le 29 juin…voyage de 20 heures en train de Drummondville à Halifax… suis arrivé ici pour la fête du ”K”…anada …les feux d’artifice… la parade… Je couche au 9ième étage de l’université Mount St-Vincent…Je suis deux océans entre lesquels mon pays s’éveille à lui-même… je vous en reparlerai….alors précisons.

31

Je suis depuis 3 ans à Victoriaville mais je vous écris en ce moment sur mon portable en regardant l’Atlantique du quai d’Halifax… Fascinant Internet non ? Et ”K”…omme j’ai pris une sabbatique pour l’été ….et peut- être plus… j’ai donc mes nuits et mes jours à la disposition de notre ”K”…réativité…. Je me répète…excusez-moi… l’oral a parfois cet inconvénient… vive le “Kp3″ et ces enthousiasmes oraux.

J)))

Vous voyez, le fait que je vous écrive un ”K”…ourriel en forme orale sur “Kp3″ rend mes mots aussi fluides que ceux des ”K”…ONTEURS COUREURS DES BOIS DE CE PAYS AUTOUR D’UN FEU DE CAMP. La littérature vit une renaissance orale malgré elle grâce à la technologie virtuelle… On devient non plus conteur mais ”K”…anteur (e) ou “K”…onteur(se) ”K”…uantique… suis excité… si heureux d’avoir fait votre connaissance grâce au forum du journal “le Monde” et de vous parler intimement de ma vie intellectuelle grâce au “Kp3″.… Vive les révolutions technologiques ! J)))

Bon… un peu de sérieux… Voici ce que je vous propose:

Partons de Menaud, le chansonnier du Vieux-Montréal ”K”…ue nous avons ”K”…onnus tous les deux et ”K”…onfrontons par le biais d’un roman virtuel fluctuant dont nous serons les seuls auteurs-lecteurs, notre archéologie réciproque de l’imaginaire. Je suis peu-têtre le négatif et vous le positif d’une explosion formidable d’une ex-temporalité pré-virtuelle

J))))))) Qu’en pensesvous?

***(paquet de bits…paquet de bits…paquet de bits…)***

4: MONSIEUR 2.7K?…EXTRAIT… P. 35-36

Chère Marie-Lola-Miel,

Je suis impressionné par votre préface. Une vaste ”K”…ulture artistiquement intégrée à une vision très personnelle de ce que ”K”…onstitue un passage réussi sur cette terre. Mais cette”K”…ulture est-elle encore utile à l’heure de la secondarisation de l’instruction qui semble un phénomène mondial, ”K”…onséquence du zapping télévisuel et des hypertextes Internet? Sommes-nous dans l’imaginaire? Dans le réel? Dans le réel poétique? Dans l’utopie? Dans la science-fiction? Rien de cela à mon avis… Peut-être dans une fracture de l’histoire rendue incontournable par le surgissement virtuel de milliards de bits faisant des milliards de tours de la planète presqu’à la vitesse de la lumière. Peut-être sommes-nous tous les deux dinosaures de l’aristocratie des mots issue du 19ième siècle! J))) Ça me fait tout drôle de vous lire… je me rends compte à quel point Internet a changé ma vie. Je me sens exactement ”K”…omme si la ”K”…ulture pré-internet, c’est à dire de la naissance de l’humanité à sa mort lourde par le surgissement virtuel du web, me laissait seul en face d’un iceberg pré-internet ”K”…ui s’éloigne. J’ai vécu passionnément les deux mondes avec une rupture en ma chair ”K”…omparable à celle provoquée en moi par la perte du référendum en 1981.

Je suis passé de l’utopie d’un pays à celle de la planète puis à celle de l’homme-femme abstrait nu… mérique en réseau horizontal composé d’hommes-femmes virtuels. Tout se passe en moi ”K”…omme si le passage d’une révolution à l’autre m’excitait davantage que chacune des ères révolutionnaires en soi. Je dois vous confier que j’aime cet éclatement de l’écriture, ce mélange des genres non pas post-modernes, mais post-internet au sens où le temps, les bits et les ”K”…ontenus surgissent sans ordre apparent, le fil d’une histoire romancée devenant le DVD sur lequel je lis un texte écrit par une vieille partie de moi-même comme de vous-mêmes ”K”…ui ont peut-être rêvé leur vie avant de la répandre par le souffle de leurs voix alchimisées sur le net, des yeux ”K”…ui écouteront peut-êtredans le chaos et le hasard des hypertextes sonores ici et là sur la planète. Comme si Guillaume de Lorris et Jean de Meun du ”roman de la rose” refondaient leur oeuvre en bits…. L’histoire de l’art ”K”…omme l’histoire de ma vie fait partie… d’un prépostnet mauve.

“Kp3″ seule la chaleur de ma voix peut me permettre de renaître grâce à la noyade virtuelle sous de milliards de bits d’informations dépersonnalisées.

***(paquet de bits…paquet de bits…paquet de bits…)

5: MONSIEUR 2.7K?…EXTRAIT… P. 44-45

JE CONTINUE DONC MA REFLEXION SUR LE ROMAN DU 21ième SIECLE

  1. J) Pierrot-la-Lune

Qu’est-ce qu’un roman au 21ième siècle ? Je comparerais le futur roman post-Internet à une rue virtuelle éclairée par une série de lampadaires hypertextes intemporels sur laquelle marchent l’écrivain, l’auteur-lectrice-lecteur et le lecteur-lectrice-auteur en multi-dialoguant à partir d’un multi-récit à ce point fluide qu’il n’appartient plus à personne.

Prenons l’exemple de ces multinationales du savoir qui tissent leur fibre optique tout autour de la planète. C’est une série de lampadaires fascinants qui annoncent l’avenir tout en faisant exploser le passé.

En ce sens, dans ce qui tente de devenir par ‘K”…ourriel, notre roman post-virtuel, le personnage de Menaud si je l’écrivais moi-même, serait composé de J)))) 60% de mon monde intérieurJ)))), 20% de la personnalité d’un mime ”K”…uébécois exceptionnel auquel j’assistai à 6 heures consécutives du spectacle de ses créations pour ce qui est du détachement face à son oeuvre tout près d’ailleurs de l’esprit du mime Baptiste des “enfants du Paradis”J)))) et 20% d’ un joueur d’orgue de Barbarie que j’ai connu dont l’aristocratie de la gratuité m’a toujours envoûté.

Pourrais-je mieux exprimer leur légèreté à tous trois en un que par des hypertextes dont la réalité virtuelle en devenir est incontournable. Tels sont ces lampadaires qui un à un éclairent la suite du roman. Ces lampadaires se veulent post-internet au sens où ils n’utilisent plus les matériaux du passé à la manière post-moderne des années 80 mais plutôt visent à provoquer des arcs-en-ciel de fibres optiques entre l’auteur qui lit et commente, l’écrivain qui a antérieurement écrit sous une personnalité de femme et la lectrice-lecteur qui s’écartèle de paradoxe en paradoxe, réécrivant virtuellement lui- même ou elle-même un hypertexte dont on ne sait plus très bien qui est l’auteur(e). De cette fragmentation de l’espace du dire surgit la ruelle du récit sous des éclairages post-virtuels…

Je prends le pari qu’à la suite de James Joyce tentant de contrôler par une culture effrénée l’absurdité du monde de Schopenhauer, de Pirandello, de Tchekhov, de George Palante et de Kafka se mesurant à l’absurde à en perdre pied devant cette montée imprévue, sauf par Nietzsche, de la modernité, de Camus et de Sartre chantant la dignité de la liberté de l’homme malgré l’absurde, de Beckett lavant la raison de la culture pour en gémir de douleur, de Thomas Berhnard abattant les arbres séculaires afin que la culture millénaire et rassie disparaisse avec eux, d’Olivier Cadiot voyant enfin la clairière du vent de l’infini sous le savoir des choses, mon oeuvre ouvrira le champ de ce que découvrira la génération post-internet, soit la fascination du VOIR QUANTIQUE AU 21ième SIECLE..

Toute l’histoire de la dématérialisation de la peinture au 20ième siècle annonçait l’arrivée de la culture-énergie-Internet…. l’art énergétique des mots qui s’écoutent… Le passage du cubisme de Picasso au “ready made” de Duchamp puis celui des expressionnistes abstraits américains (Pollock, Rothko, Newman) comme celui des expressionnistes lyriques européens (Riopelle, Vohls, Mathieu ) au passage du “pop art”, du minimalisme, de l’art conceptuel (Beuyes) à celui des installations comme à celui de l’art vidéo et hologrammique… ce passage d’une matière opaque à la dématérialisation de la représentation conduit au VOIR ‘QUANTIQUE

——————

(2512) (30 DÉCEMBRE 2018)

La création de nos trois hologrammes synthétiques (Marlene la jardinière, Michel le concierge, Pierrot vagabond) correspond à une quasi-visualisation de ce que pourrait être une vie humaine quand elle prend la décision d’habiter LES QWALIAS …. Fondement de la marge entre la matière et la forme … qui correspond à la non-tricherie qui elle définit la relation amoureuse telle que vécue par les mystiques sous des formes idéologiquement contextualisées entre le big-bang d’un rêve fait de synchroni-vie-té et de danse inouie émergeant de la facticité (errance fantomatique, errance axiologique, errance poétique) pour habiter l’oreille du «?» donnant acès à l’illumination propédeutique du «!» … Quand je fus vagabond céleste ( dans une errance poétique dont le constructivisme abductif me prit 1000 pages (Monsieur 2.7k?, www.reveursequitables.com/cahier de presse/ monsieur 2.7k, téléchargeable gratuitement sur internet) à en découvrir le frémissement  ontologique, je fus profondément terrorisé à l’idée d’être accueilli dans des maisons. …

Toute maison sur ma route cachait un drame… parfois constituant l’errance fantomatique de l’un ou l’autre des protagonistes, parfois constituant l’errance axiologique de l’autre )… mais que de la survie linéaire entre la naissance et la tombe faite de peur de manquer, peur de ne pas manger, de jalousies ou d’envie cristallisés par des irritants de l’univers domestique ou social. …  Je me rappelle entre autres à St-Jean-Port-Joli…. il devait être 5h ou 6 heures du matin… je marche la route des camions avec mon bâton, ma barbe, ma guitare et mon vieux chapeau… Soudain un homme me hurle… en me faisant signe… je m’approche… il a une bière à la main, m’en offre une… je ne bois pas… il a commencé à sculpté un tronc d’arbre…  Il me dit… tu vois… j’étais sculpteur… je devins aveugle pendant pres de 10 ans…Une infirmière m,a sauvée… elle vit avec moi… j’ai eu une opération qui m’a permis de récupérer 10% de ma vue… je peux recommencer à sculpter… Ma femme (l’infirmière) est à la maison… j’aimerais la remercier pour tout ce qu’elle a fait pour moi… tu as une guitare toi ..  accepterais-tu de lui chanter des chansons? … J’entre… c’est une alcoolique chronique… Il a peur pour elle… il veut qu’elle boive moins… il me montre des photos de ses sculptures avant qu’il ne devienne aveugle… exceptionnel… puis me raconte qu’il fut orphelin, que la sculpture lui a sauvé la vie, de là son départ pour St-Jean Port-Joli… Et je chante mes compositions… j’approchais de mes 100 chansons d’écrites dans le but de sauver des vies… écrites par un vagabond céleste…. D’ailleur je ne connais aucune chanson par cœur… pour être certain de ne pas me laisser vampiriser par la notion de divertissement qui enserre la chanson populaire… je ne connais meme pas les miennes par cœur, je les lis dans mon cahier que je recopie de temps en temps comme on se refait de vieux os… Je tente toujours de chanter une de mes chansons qui va sauver leur vie fantomatique ou axiologique pour leur ouvrir l’espérance de leur rêve… La femme pleure… le camionneur, la chanson des allumettes, pour la beauté du monde,Puis, elle va dans sa chambre et me donne un gros sac plein de monnaies… une des lois du vagabond céleste que je lui dis est cette phrase: UN VAGABOND CÉLESTE N’A PAS LE DROIT DE RIEN DEMANDER MAIS N’A AUSSI PAS LE DROIT DE RIEN REFUSER … Et je pars avec le sac…  Quelques kilomètres plus tard, je verse le tout sur une table d’un casse-croute…. je change le tout… en me faisant la promesse d’en garder la moitié pour payer des cafés à des rêveurs ou des rêveuses en difficultés fantomatiques ou axiologiques (perte de sens poétique). …  Quand j’y repense, je réalise aujourd’hui que mon objectif comme vagabond céleste en fut un d’ontologie, au sens d’un hologramme synthétique refusant d’habiter autre chose que L’OPTIMAL DE L’UNIVERS QWALI QUI UNIT LE MULTIVERS ( l’optimal de l’univers quali qui unit le multivers ( à l’époque je disais l’univers) À L’HUMANITÉ DANS LA PERSONNE HUMAINE ….

Mon initiation vint de la musique dans ma ville de la tuque, de l’orchestre des rochette, de mon oncle Paulo, mon grand-père Lucien avec ses bottes pour aller plus loin dans la vie, de ma position dans l’escalier du théâtre des variétés sous la photo d’Olivier Guimond où je percus que le burlesque que je pratiquai toute ma vie à la Calèche contenait par les lois du rire (libération, supériorité et incongruité) toutes les lois de l’enfant qui rit quand on lui donne Lachance de bénéficier d’une vie personnelle œuvre d’art hors temps, hors réalité, hors servitude… hors langue, hors religion, hors race…….C’est cela fondamentalement la nano-citoyenneté-planétaire… UN ENFANT QUI RIT PARCE QU’IL A ENFIN ACCÈS À UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART …   En fait, tout dans la vie d’un philosophe (antithèse même d’une vie de professeur de philosophie) est constituée de STRATÉGIE FONDATIONNELLE. Spinoza pour moi en est la plus belle modélisation, l’émergence de son panthéisme du début 18eme siècle posant un jalon paradigmatique entre la découverte du matérialisme des lumières et celle de l’immanence phénoménologique de la 2eme partie du 20eme siècle (Michel Henry). … Depuis quelques années, je vagabonde 4 universités avec des guenilles royales devenant finalement le recteur poétique de l’université du Québec…Personne ne sait qu’un philosophe marche la réalité des errants axiologiquement à prétention érudite englués dans la perroquetterie de la connaissance stratifiée dans une secondarisation de l’instruction inquiétante pour l’optimisation de toute vie personnelle œuvre d’art. …  Se libérer de tout engagement idéologique autant qu’ontologique, pour creuser au-delà de la problématique des champs du savoir (sociologie, psycho, philo politique, esthétique, science du droit ( tous des champs dont j’ai lu au moins 2 dictionnaires les concernants)… Le philosophe par son hologramme synthétique ( le vagabond céleste) marche la beauté du monde tout en creusant le ? à partir des perceptions inouïes que permettent la cosmonautique autant que la réseautique et l’open-source le tout relié aux applications algorithiques issues de l’univers de l’intelligence artificielle. … La chanson du camionneur fut ma plus guérisseuse… car elle portait en elle l’alchimie du passage entre le fantomatique-axiologique au poétique, accessible à toute personne humaine rencontrée sur la route, qu’importe sa classe sociale, son degré d’instruction…. tout en annulant l’intérêt sur ma personne…. et cela contrairement à la chanson des allumettes qui me rendait excessivement mal à l’aise…. devenir quelqu’un pour les autres… quelle horreur… juste de penser que durant 32 ans sur scène, j’ai fui par la porte d’en arrière cette position de fraude du piédestal de scène avec un mal de cœur qui me revenait de soir en soir, de nuit en nuit dans des motels… alors que je ne vivais qu’un laboratoire sur le rire accompagné de 14 ans de recherche universitaire, comme un  laboratoire privilège… c’est dans ce sens que ne pas faire d’émissions de télévision me garantissait un laboratoire dont les protocoles du rire étaient garantis par l’anonyma t… J’arrivais dans une ville.. nul ne me connaissait… je repartais… nul ne me connaissait non plus… Parfois je travaillais avec des vedettes de la t.v….. la peur me prenait…. on peut mourir d’une longue agonie de son vivant seulement qu’en comptant sur les autres pour devenir une figure d’importance sociale inappropriée. … Depuis toujours, je fuis le linéaire (naissance en arrière, mort en avant) pour le constellaire (la naissance qui joyeusement me salue sur un bord de la rive tandis que de l’autre côté la mort s’incline de respect parce que je n’ai pas peur)… et le fleuve du multivers osule sous me spas comme le fleuve onirique du cantique des cantiques coulait au cœur d’un texte de noces insérés par synchronivité dans un existential de survie spirituelle ahurissant… Et comme le disant si bien Walter Benjamin, Adorno… l’image dialectique en arrêt est peut-être le point d’interrogation même de l’errance poétique prise dans la constellisation de l’histoire en mode de linéarité coupable … wow-t=2.7k? ou (!-T=?)

—————-

ARCHIVES…5 DÉCEMBRE 2015 …. MICHEL LE SÉNATEUR-CONCIERGE… COURRIEL À SIMON GAUTHIER CONTEUR

(1220) (5 décembre 2015)
COURRIEL DE SIMON
Allo Pierrot, quel belle amitié rysomique, intellectuelle axée sur la sublimation de l’impossible est entre Michel et toi.Le concierge-sénateur! Ce titre me fait penser que les murs des “castes sociales canadiennes” pourraient profondément transformer leur état d’être actuelles. Autrefois murs imperméables fermés sous verrous et réservé aux ami(e)s du parti politique gouvernant, pourraient devenir des membranes qui pratiquent l’osmose sociale et humaine. Qu’un concierge puisse devenir sénateur, (le devenant car ayant fait de sa vie une oeuvre d’art sociale), représente une forme de culture canadienne qui favorise le choix de ces meilleurs ingrédients sociaux. Plutôt axé sur la qualité personnelle que sur le copinage social. Qu’une culture puisse permette un jour de laisser traverser “les grandeurs aux services des autres” (pour utiliser ton expression;-))) devient un 1 = Masse critique sociale: Un bouleversement positif social. Un événement phénoménologique qui ouvre la porte aux artistes du quotidien qui, sans intérêt caché, veulent oxygéner le terreau humain d’une maison, d’un quartier, d’un village, d’une ville, d’une région, d’une province, d’un pays, et enfin des pays, qui se donnent la chance de vivre et de devenir “la nation oeuvre d’art. ….Inspirant! mon cher vagabond! … Bravo les gars! … Simon dans le petit matin avec vous,

COURRIEL RÉPONSE DE PIERROT
Cher Simon
Le 27 décembre 2007, je vagabondais vers Le Yukon parce que j’avais un rêve… servir mon pays le Canada en redessinant géographiquement sa philosophie politique… Et pour ça j’avais choisi de le marcher pour allumer des rêveurs, des vies personnelles œuvre d’art pour que le Canada devienne le premier pays œuvre d’art de la planète terre. … Michel le concierge m’a accueilli chez lui…. il prit sa caméra et a filmer 4 heures de video… J’ai vu la grandeur de l’homme, ce qui lui manquait d’outils théoriques pour réaliser son rêve et j’ai pris la décision d’investir en outils théoriques même si ça prenait 10 ans, PARCE QU’IL M’AVAIT SAUVÉ LA VIE. Un vagabond l’hiver, seul doit pouvoir recevoir la bienveillance d’un ami qui ne considère pas son rêve comme une maladie mentale. … Tu vois, Michel a quelque chose d’extraordinaire à offrir au Sénat canadien…. une figure de style de la grandeur du geste de Lafontaine-Baldwin, qui honore le meilleur d’un pays. … De ton côté, en faisant voyager les quatre questions par ton conte LE VAGABOND CÉLESTE, tu deviens un ambassadeur extraordinaire du prochain CANADA PAYS OEUVRE D’ART DU 21EME SIÈCLE. …Le pragmatisme politique sans idéalisme et sans éthique ne peut qu’alimenter la désespérance du plus démuni et l’errance fantomatique du plus riche. Au lieu d’unir un peuple par un ennemi commun, des émotions, des préjugés et des peurs, on lui donne le droit civique à UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART. … Les sénateurs, contrairement au parlement canadien, deviendront un laboratoire de réflexion éthique au service des enfants du pays ….

Merci pour ce que tu es …. Pierrot vagabond

ARCHIVES… LA BUTTE À MATHIEU DEVENUE LA BUTTE AUX PIERROTS DANS LES ANNÉES 70… COURRIEL ÉCHANGÉ AVEC LE GRAND CONTEUR SIMON GAUTHIER

Pierrot pourrais-tu me renseigner sur la “fonction” du menteux. Pourquoi il “ment” ?. À quoi sert son mensonge? Pourquoi doit-il mentir? C’est plus fort que lui? La provenance de son mensonge? Qu’elle est la réalité du menteux? Vit-il dans le mensonge? Sait-Il qu’il ment? Est-ce un art?

Simon

———– Je dirais que le menteux ne vit pas dans le mensonge, mais dans LE SONGE….

Et il doit avoir appris son métier d’un menteux du village engagé pour l’hiver pour en devenir un lui-même.

Le village où j’ai appris le mien s’appelle LA BUTTE À MATHIEU et mes trois maîtres y vivaient… Laurence Lepage, son frère Cyril Lepage et Philippe Gagnon le violonneux au violon de stainless.

Je vais maintenant te conter ma plus belle histoire de menteux:)))

LA VRAIE HISTOIRE DE LA BUTTE À MATHIEU, celle qu’on ne raconte nulle part parce qu’il faut avoir vécu jour après jour sur les lieux mêmes pour en deviner la beauté de ce qui fut UN SONGE FABULEUX DANS L’HISTOIRE DU QUÉBEC…

Et j’ai bien peur de ne pas être capable de retenir mes larmes parce que le meilleur de ma jeunesse s’y cache encore aujourd’hui. J’y suis allé l’année passée lors d’un vagabondage…

….et dans mon vagabondage tardif, je me faisais penser à Raymond Levesque qui un soir rentra seul dans son ancienne maison pour y revivre le meilleur de lui-même à moitié sourd, me racontant… comment il avait écrit quand les hommes vivront d’amour. ” J’étais à Paris, complètement saoul, qu’il me dit, et un gars m’a dit une phrase… quand les hommes vivront d’amour… je l’ai transcrit sur mon paquet de cigarettes… le lendemain avec un mal de tête, je retrouve ma phrase en prenant une cigarette… 15 minutes plus tard, ma chanson était écrite…”

Ma maison est encore là, presque telle quelle et à côté ils ont démoli ma chère boîte à chansons, LA BUTTRE AUX PIERROTS où j’ai joué durant deux ans sans interruption avec l’autre Pierrot les fins de semaine et 5 jours par semaine l’été, tout en animant nos boîtes les pierrots et les deux Pierrots dans le Vieux Montréal les débuts de semaine.

Mais il reste mon chemin de pierre que j’avais construit la nuit, pierre par pierre, avec une brouette, qui partait de ma maison RAYMOND LEVESQUE jusqu’à sous la scène de la Butte aux Pierrots où j’envisageais d’y déposer mes cendres à ma mort.

Tu te rends compte… Ma chambre à coucher était située à côté de la scène de la butte aux Pierrots… J’en étais tellement amoureux que la nuit, entre deux tours de brouettes remplies de pierres ramassées sur un chemin de campagne, j’allais en pyjama laver ma scène à la moppe, toutes les lumières de scène allumées en me disant…. Je dois préserver le côté sacré de ce lieu où Félix Leclerc et les autres sont venus construire LE SONGE DU QUEBEC DE DEMAIN… Je dois laver la poussière déposer par ma vie d’artiste pour y faire resplendir la beauté de leur vie de pionnier culturel. Et je fredonnais de leurs chansons pour bien y dessiner leurs menteries dans le creux des miennes…et je refaisais leurs chansons chaque soir sur scène pour faire vibrer le peuple à ses racines, dans l’espoir d’un Québec indépendant (nous étions en 1975 je crois). A cette époque, nos salles étaient remplies de familles… les enfants emmenaient leurs parents et leurs grands-parents… c’était LA GRAND MESSE DU QUÉBEC DE DEMAIN célébrée par les MENTEUX DU VILLAGE DE LA BUTTE… que nous étions devenus Jos Leroux, Daniel Blouin, Pierrot David et Pierrot Rochette, Blouin et Leroux, chansonniers-animateurs ayant acheté les maisons de Laurence et Cyril Lepage…et Philippe Gagnon était parti avec sa roulotte. Nous étions les héritiers…

LES DEUX PIERROTS étaient alors un véritable triomphe de la contre-culture. Nous remplissions nos salles qu’importe où nous allions à travers le Québec.Nous portions le SONGE DU PAYS VU COMME UN MENSONGE PAR LES ANGLAIS:)))) et cela en chantant nos folklores, nos grands textes et cela avec une seule guitare aussi nue que son petit micro devant son ouverture et l’autre micro devant notre bouche. Le peuple criait, pleurait, chantait, riait… et non les gens, tous avaient le sentiment d’être un dans quelque chose de grand qui s’annonce à l’horizon, LE GRAND MENSONGE QUI VA A LUI SEUL CHASSER NOTRE MISERE…

——-

Mais ma vraie fierté était ailleurs…

En 1974, mes trois maîtres du songe vivaient autour de moi. Philippe Gagnon le violonneux au violon de stainless dans sa roulotte, LA GAROUINE, juste en face de ma fenêtre de cuisine, Cyril Lepage le créateur de la chanson Marilou chantée par plume, astrologue dans la maison à l’horizon de la mienne et notre maître menteux à tous Laurence Lepage, chansonnier icône des années 60 créateur des deux hits des boites d’animations sur tout le territoire du Québec, Monsieur Marcoux Labonté et mon vieux François.

A cette époque, la Butte (son terrain autour de la boîte à chansons de Gilles Mathieu) était un VILLAGE de 6 maisons, une roulotte, plus une série de 6 petits motels grands comme ma main. Pierrot David et moi Pierrot Rochette, Michel Mc lain des Karricks, Philippe Gagnon, Cyril Lepage et Laurence Lepage son frère.Les autres étant locataires de passage…

Je me rappelle toutes ces années où j’ai vécu sur la Butte à Mathieu devenue la Butte aux Pierrots où j’avais acheté l’ancienne maison où Raymond Levesque vivait quand il écrivait ses revues qu’il jouait au théâtre de la Butte.

Autour de moi vivaient les trois plus grands menteux que j’ai connu dans ma vie…Mes MAITRES DU SONGE…. Ils avaient été réunis là par Gilles Mathieu de Val David, le propriétaire des lieux qui d’instinct reconnaissait les personnages qui allait faire de son lieu un songe à la hauteur des plus grands mensonges sans quoi on ne peut créer un pays:)))

Homère a créé la Grèce avec l’Odyssée et l’Illyade… au point où c’est avec ses vers qu’on enseignait à tous les enfants dans les écoles DE TOUTE LA GRÈCE à devenir des hommes…

Nous les chansonniers-ANIMATEURS fumes les liquidateurs du petit catéchisme… MON PAYS CE N’EST PAS UN PAYS C’EST L’HIVER disait Vigneault… notre Homère à nous les québécois. Et nous bâtissions un songe, en récitant soir après soir les vers de Félix, Vigneault, Gauthier et Laurence Lepage… NOUS BÂTISSIONS UN PAYS PAR LE MENSONGE… c’est à dire par l’audace d’habiter le songe en disant merde à la réalité de gagne-misère. Nous chassions la misère pour mieux faire naviguer LE PAYS-SONGE vers le quai du réel.

—–

Revenons à mes maîtres…L’hiver venu, la Butte n’ouvrait que le vendredi et samedi soir, chauffée par d’immenses chaudières poêles à bois… Mais le reste de la semaine… Nous vivions isolés…

Le premier Philippe Gagnon le violonneux au violon de stainless habitait une roulotte… Elle était équipée d’une petite scène qui basculait vers le dehors

Autour du petit poêle à bois, dans l’entrée de la Butte, Philippe avec quelques verres dans le nez, me disait que l’été prochain il allait faire le tour du monde avec sa garouine… Pour gagner des sous, facile, arrive dans un village, baisse la scène et joue du violon avec un chapeau. Et j’avais beau lui dire en riant que sa garouine était si vieille qu’il aurait de la misère à faire le tour des routes du Québec, il en rajoutait pour me dire qu’il ferait non seulement le tour de la planète, mais il parcourerait les étoiles et le cosmos tout entier:))))Et que personne ne serait capable de l’en empêcher… Quel chasse-misère extraordinaire… Il y avait une tempête de neige dehors.. mais lui, le menteux du village engagé pour l’hiver… nous faisait rêver à la magie des étoiles l’été.

—–

IL EST TEMPS MAINTENANT DE RÉPONDRE À TES QUESTIONS SIMON

1- Pourrais-tu me renseigner sur la fonction du menteux?

Il est essentiel à un village… c’est celui qui montre du doigt le SONGE À REVER POUR QUE SON VILLAGE DEVIENNE ENFIN LE PAYS CHASSE-MISÈRE OÙ IL FERA BON VIVRE.

2- pourquoi il ment?

Le menteux du village ne ment jamais, il CONTE une menterie… Une menterie est un CONTE chasse-misère…

3- A quoi sert son mensonge?

Sa menterie… sert…A faire de la vie des humains une aventure collective à la grandeur d’un SONGE…

4- pourquoi doit-il mentir?

parce que seul l’impossible est fascinant dans cette vie… Mentir c’est dire non au possible pour faire exploser le feu d’artifice de l’impossible…

5- c’est plus fort que lui?

Oui, le menteux du village est un prophète engagé par la beauté du monde elle-même))))))) comme chasse-misère autour du poêle à bois l’hiver.

6- la provenance de son mensonge?

la poésie du quotidien

7- Quelle est la réalité du menteux?

les étoiles 24 heures par jour… Il regarde la terre et le petit point sur terre qu’est son village avec les yeux d’un prince des étoiles.

8- Vit-il dans le mensonge?…

Tout menteux a horreur du mensonge… il vit dans la poésie de la menterie:)))

9- sait-il qu’il ment?

Un menteux ne ment jamais… il ne dit que la moitié de la vérité

10- Est-ce un art?

Je crois que c’est le plus grand des arts sur cette terre… mais il ne s’apprend pas… Homère n’a probablement jamais existé… c’est un archétype de milliers de troubadours dont on a un jour rassemblé les vers de la tradition orale pour en faire un pays chasse-misère:)))

Pierrot vagabond de l’impossible…

ARCHIVES… FRANK SCOTT ET LE CANADA PAYS OEUVRE D’ART

FRANK SCOTT

(1235) (13 janvier 2016)

De l’err(e)nce poétique à l’esthétisme politique … la nation du Canada pays œuvre d’art libérée des chaînes de l’histoire… Quand j’ai commencé à vagabonder le Canada pour allumer des rêveurs, j’étais inspiré par la question de Franck Scott, mentor de Pierre-Eliott Trudeau… COMMENT FAIRE DU CANADA UN PAYS OEUVRE D’ART? … Bien sûr, de longues années de recherche autant pragmatiques empiristes qu’idéalistes intellectuelles m’ont amené à saisir la différence entre trois errances (fantomatiques, axiologiques et poétiques). … La race, la religion et la langue sont des constructions sociales régionales permettant à des élites de la classe moyenne de s’emparer de pouvoirs politiques en abusant des émotions primaires du peuple. … Les droits de l’homme par contre, sont les premières constructions sociales issues de la pensée abstraite permettant à un état de redessiner géographiquement l’étiquette de nation pour qu’un pays puisse se géopolitiser selon des normes internationales. … Mais contrairement aux primitifs régionaux de la société morale (langue, race et religion) ou aux well-éducated nationaux de la société éthique (les droits de l’homme), les stricts constructivistes du pays œuvre d’art par des vies personnelles œuvre d’art sont directement issus de l’histoire de l’art et du passage de l’esthétisme à la philosophie de l’art ( le sublime de Kant, l’insolite de Baudelaire et l’indifférence des ready made de Duchamp ayant libéré l’œuvre d’art de toutes les règles sauf de celle qui fait que je décide que telle œuvre ou telle action est une œuvre d’art faisant de chaque personne humaine des artistes comme l’a prophétisé le performeur de fluxus, l’allemand Joseph Beuys). … Bien sur, le passage d’Aristote (la vertu), à Descartes (la raison) à Spinoza (le désir), Kant (la raison transcendantale) et Freud (le moi, le surmoi et le ça_comme cartes géographiques successives de de l’âme humaine a précédé et inspiré ma découverte de l’importance donnée au rêve individuel oeuvre d’art pour cimenter et le sens d’une vie et le sens de la vie et du  rêve d’un Etat-nation œuvre d’art du 21ème siècle. … La nano-démocratie devenant l’outil planétaire des conditions d’intelligence philanthropique, les États des nations-unis seront amenés peu à peu à considérer comme un crime contre l’humanité toute dysfonction reliée au code d’honneur marqueur du 21eme siècle, celui de faire en sorte que chaque personne humaine sur la terre ait un droit inaliénable à une vie personnelle œuvre d’art, avec à son service des forces harmonisées des états-nations œuvre d’art. … Cela m’apparaît le rôle d’un chercheur en philosophie politique par des recherches analogiques, de fonder les paramètres paradigmatiques des conditions d’intelligence philanthropique dont la planète terre aura besoin pour conscientiser sa vie future au-delà de la survie environnementale actuelle.

——————

(1238) (16 janvier 2016)

Frank Scott, une vie biographie Sandra Djwa 2001 les éditions Boréales pour les éditions françaises 1987 pour l’édition anglaise.

Dans mon roman philosophique, MONSIEUR 2.7 K  que l’on peut télécharger gratuitement….(www.reveursequitables.com/presse/monsieur 2.7k), Je décris une rencontre (romanesque bien sûr) entre Frank Scott et mon personnage principal Marie-Lola-Miel…

——– MONSIEUR 2.7K (UN 1000 PAGES) P.276-277 EXTRAIT….

Je passai plusieurs fois au 431 rue Clark à Montréal m’entrenir avec monsieur Scott et sa compagne Mariann.  J’étais subjuguée par l’idée de l’état oeuvre d’art. Devant ma passion d’artiste à dessiner l’avenir de mon pays . Scott me dit soudain:

”L’état oeuvre d’art du 20ième siècle est constitué d’une part de la primauté du droit (Kant) sur la force comme de l’individu versus la communauté et d’autre part, de la primauté de l’état-providence (Beverridge) sur les multinationales autant que sur la langue, la religion la race ou l’ethnie. Celui ou celle qui découvrira la conséquence logique des deux prémisses, soit la primauté du droit et l’état Providence dessinera l’état oeuvre d’art du 2ième siècle. Mais comme vous le savez sans doute, qui parle d’oeuvre d’art parle aussi d’histoire de l’art. Peut-être devriez vous aussi chercher dans cette direction ? Peinture, littérature, sculpture… Même l’histoire des religions part du fait que celle-ci pourrait se conceptualiser comme une mosaïque de systèmes poétiques et politiques.

Mais, lui dis-je, comment, sur quel sujet et avec qui faire ma maîtrise dans un tel flou?

  1. Scott me proposa, ”K”…omme tuteur, un homme charmant du nom de Jack Warwick, en année de recherche à Mc Gill , spécialiste du ””K”…oureur des bois” dans la littérature ”K”…anadienne française. Issu d’Oxford, il était sur le point d’ obtenir un poste de chercheur à l’université de Toronto. Après quelques conversations des plus stimulantes, il me fit miroiter la possibilité de m’y emmener ”K”…omme assistante de recherche si le hasard lui était favorable, étant donné ma passion pour la littérature et la politique d’ici. ”Vous savez, me dit monsieur Warwick Quand Lewis et Clark ont été mandatés par le président américain pour explorer (et s’approprier) l’ouest ”K”…anadien il y a de cela 200 ans… c’est à des ”K”…anadiens qu’ils ont pensé pour les guider dans ces terres inconnues. Des ”K”…anadiens des frenchmen qui couraient les bois et les rivières du ”K”…ontinent depuis 200 ans déjà.

Etre ou ne pas être, voilà la question , me dit-il en riant Ce serait formidable ”K”…ue vous y soyez.

Quelle serait la femme idéale pour vous Jack?

Celle du ”K”…oureur des bois? lui dis-je en riant aux éclats…

Jack Warwick de répondre : Celle qui serait Maria Chapdelaine par la beauté du pays qui ”K”…oule en elle et Margaret Sangers par sa passion ”K”…ontinentale à se conquérir comme femme. Le mythe féminin du 21ième siècle au ”K”…anada comme le disait jadis les amérindiens un symbole de liberté féminine à la grandeur des deux Amériques

—————— FRANK SCOTT FUT EN 2001 LE DÉCLENCHEUR DE MA QUÊTE DOCTORANTE DU CANADA PAYS OEUVRE D’ART et le pourquoi j’écrivis mon 1000 pages monsieur 2.7 k pour tenter de comprendre ma vision post-moderniste comme post-internet du Canada. … Je me rends compte que depuis 2001, la bouleversante découverte du programme de recherche en philosophie politique de Franck Scott n’a pas bougé en moi  au travers des mes milliers d’heures de lecture. … Frank Scott a posé la bonne question: COMMENT FAIRE DU CANADA UN PAYS OEUVRE D’ART? Il a même articulé le chemin de la stratégie contextuelle, comme celui des enjeux, de la problématique et de la méthodologie d’argumentation. … LA PENSÉE DE FRANK SCOTT SERA DONC AU COEUR DE MON CADRE THÉORIQUE COMME DE MA STRATÉGIE CONTEXTUELLE. … Je commence donc à relire sa biographie ce matin, 15 ans après l’avoir découvert, dans la cave de la librairie alternative recyclo-livres de Victoriaville où j’ai dormi sur une table au milieu des livres durant 4 ans et demie pour mieux redessiner philosophiquement mon Canada pays œuvre d’art par( CE QUE JE CROYAIS UNE RÉPONSE IDÉALISTE PRAGMATIQUE À LA QUESTION DE FRANK SCOTT)…..une masse critique de vies personnelles œuvre d’art.

—————-

(1240) (17 janvier 2016)

Frank Scott, une vie biographie Sandra Djwa 2001 les éditions Boréales pour les éditions françaises 1987 pour l’édition anglaise extraits…

——– p.105

Le groupe est l’une des nombreuses manifestations du nationalisme qui prévalait dans les années 1920. L’esprit qui règne après la guerre favorise l’éclosion d’un vif désir de posséder un art et une littérature authentiquement canadiens qui, selon l’idée la plus répandue, confirmeraient l’existence D’UNE NATION CANADIENNE.

——– p.107

Si au Canada, le lien entre l’art et l’identité nationale a toujours été très étroit, il n’a jamais été aussi fort qu’au milieu des années 1920. En automne 1924, le groupe des sept est un phénomène national; l’énorme succès qu’il obtient à l’exposition de Wembley, cette année-là, a convaincu les visiteurs britanniques et par la suite les Canadiens, de l’existence d’un art canadien bien distinct. Comme il faut s’y attendre, les membres du groupe de Scott ont de grandes affinités avec les artistes canadiens et les mécènes de l’art.

——- p.129

En fait, dans une nation en pleine mutation comme le Canada des années 1920, où le nationalisme et le modernisme romantique coexistent, de telles théories sont contraignantes. Smith, qui rejette les sujets canadiens et romantiques en faveur du cosmopolitisme, se coupe d’une grande partie de son public naturel. Scott, dont la conception du moderne n’exclut pas un paysage canadien quelque peu agrémenté à la sauce romantique, continue avec E.J. Pratt, d’écrire le poème nordique (et romantique) qui trouve infailliblement écho dans le public.

—— p.167

Si, dans les années 1920, le jeune Scott s’interroge principalement sur sa vocation, sur l’art canadien et sur l’identité nationale, c’est surtout la grande question de la réforme de la société canadienne, par le biais de la politique et du droit, qui retient son attention dans les années 1930. La constitution, croit-il, définit, au sens large, la forme d’un Canada indépendant, juste et responsable sur le plan social. Il affirmera plus tard avec une pointe d’ironie que «la politique est l’art de faire des constitutions». Il étudie attentivement le texte de la constitution en prenant chaque mot au sens strict, ce qui l’amène à entreprendre une analyse critique des arrêts qui font jurisprudence en la matière, sans perdre de vue ce qui fait l’esprit du texte de la loi, c’est-à-dire «la sorte de Canada que l’acte de l’Amérique du nord britannique a tenté de créer, et qui, je le pense encore aujourd’hui, valait mille fois la peine d’exister». En droit, en politique et en poésie, son être rationnel et universitaire vit en parfaite symbiose avec son être moral et créatif.

—– p.186

Une question clé revient sans cesse sur le tapis durant les années 1930 chez les Scott, chez les Lyman, au restaurant Samovar, rue Peel: « l’art doit-il se contenter d’être de l’art ou doit-il se mettre au service de la société?». Même si bien des gens considèrent que l’aspect social en art, est important, on continue de débattre face aux théories qui défendent l’indépendance de l’art. Ce débat touche les deux Scott (Frank et Marian, sa femme qui est peintre); ni l’un ni l’autre ne croient que l’art peut être subordonné entièrement à la position d’un parti, mais Scott a pourtant le sentiment que l’on ne peut plus apprécier l’art en lui-même

——- p.255

Ce désir de se démarquer de la Grande Bretagne, clame Scott, trouve sa source non seulement dans le patriotisme canadien, mais aussi dans le fait qu’au moins la moitié de la population canadienne n’a pas de liens de sang avec la Grande-Bretagne, ce qui rend bien difficile au Canada le maintien de l’unité nationale.

« S’il est une société assez bonne pour cimenter d’une même loyauté toutes les races du Canada et leur permettre de surmonter leurs différences au point où ils pourront instaurer une union politique stable, alors c’est dans la conception même du Canada comme NATION qu’elle se trouve. L’ÉDIFICATION D’UNE SOCIÉTÉ JUSTE et coordonnée au sein de ce vaste territoire, l’élimination de la pauvreté et de l’insécurité grâce à l’utilisation sage des ressources naturelles, le développement des arts et des sciences, la liberté politique et spirituelle – tout cela en maintenant un équilibre entre les revendications des minorités raciales et religieuses – c’est une tâche… qu’on aura du mal à accomplir, sauf si l’on relègue aux oubliettes la politique étrangère impérialiste et désuète.»

L’idée d’une «société juste» lui est venue au printemps de 1939, en même temps qu’ont commencé des rencontres avec un groupe de gauchistes et de nationalistes canadiens-français pour discuter de politique étrangère.

———— p.277

Pendant les années 1930, la lutte pour le bien de la société a pris le pas sur l’esthétisme de Scott. Toutefois, il reprend les vieilles notions du bien, du vrai et du beau pour les examiner dans une perspective humaniste et internationale. Tout ce travail de réflexion SUR LE CONCEPT DE DÉMOCRATIE lui fait entrevoir LE LIEN QUI UNIT LA DÉMOCRATIE ET LA BEAUTÉ. Pour Scott, l’artiste a droit à une place importante parmi les chefs de file de la démocratie. La démocratie «aura faim de beauté qu’elle sait en attente d’être créée. Les principaux ressorts de la démocratie sont la vérité, le beau, l’ordre, la création, la maîtrise et le savoir-faire. Ce sont aussi les ressorts de l,art. L’homme créant la vie, l’homme vivant la vie, l’homme comprenant la vie- tous se rejoignent dans ces deux projets.

—————–

(1241) (17 janvier 2016)

Il faut penser le Canada comme une œuvre d’art (Frank Scott… p.359)

EXTRAIT p.267

Les dates cruciales de l’histoire du Canada sont1663, 1763, 1774, 1791, 1840, 1867, 1931. A chacun de ces moments correspond un changement dans la structure gouvernementale, qui permet de mettre en route quelques nouveaux plans ou objectifs concernant le peuple canadien. Les changements juridiques sont, comme toujours, le moyen d’y arriver.

Quels sont les buts qui sous-entendent chaque nouvelle forme constitutionnelle? Qui définit les objectifs? qui les choisit? Répandre le catholicisme et la culture française, étendre la puissance et le commerce anglo-saxons NE SONT PAS DES CONCEPTS CANADIENS. L’amalgame canadien est-il un objectif en soi? Surtout a-t-il un objectif démocratique?

——- p.328

Pour Scott, le droit a une qualité esthétique. Lui-même s’exprime avec élégance, clarté et conviction.

———- p.347

L’objectif suprême d’une société juste est de partager sa richesse avec les autres.

———-

p.358

The world is my country the human race is my race the spirit of man is my God the future of man is my heaven.

La vision morale de Scott,sa politique et sa poésie sont si intimement liées que l’on peut voir dans «Creed» une confirmation de ses convictions, un manifeste politique ou un credo esthétique….

———- p.359

« Je n’ai jamais senti la moindre contradiction entre… la politique et la poésie, car la politique que j’ai professée était pour moi UNE VISION CRÉATRICE DE LA SOCIÉTÉ…. VOUS POUVEZ PENSER L’ÉTAT COMME UNE OEUVRE D’ART.»

En conséquence, il déclare en 1963, que « LA POLITIQUE EST L’ART DE FAIRE DES ARTISTES» et justifie ce paradoxe en affirmant que la politique est « l’art de planifier et d’élaborer les ressources naturelles de la société au bénéfice de tous». Le premier objectif de l’action politique devrait donc être L’INDIVIDU ET SON DÉVELOPPEMENT, afin que «le potentiel inhérent à chaque personne dotée d’un tempérament artistique ou créatif soit pleinement susceptible d’être mis en valeur».

 

—————–

(1242) (19 janvier 2016)

L’ÉTAT ŒUVRE D’ART… conférence Frank Scott 1950 …

Sandra Djwa F.R. SCOTT UNE VIE p.374-375-376

La conférence de Scott, qui a pour titre «l’État œuvre d’art», illustre à quel point le nationalisme, l’artiste et le juriste se rejoignent dans son imagination. Dans une certaine mesure, Scott y démontre l’unité de ses préoccupations.

Dans son discours, Scott affiche une opinion idéalisée du fédéralisme canadien – UNE SOCIÉTÉ JUSTE telle que conçue par un roi philosophe et juriste. « La société est en fait un amalgame d’institutions, une toile de relations. Partout, autour et au-dessus, il y a le droit et l’État, liant le tout et imposant un degré d’uniformité qu’aucun autre facteur de cet ensemble ne possède en lui-même. » Y a-t-il une esthétique de la société? ou bien donnons-nous un sens large à l’expression «le beau» en l’appliquant à une institution tout comme à un art? Scott répond par la négative et se rapporte à l’utilisation qu’en fait Jacob Burckhardt et à son étude du X1Xeme siècle sur les cités-États d’Italie, dans la civilisation de la Renaissance en Italie. Burckhardt y parle de «l’État comme le résultat de la réflexion et du calcul, l’État comme une œuvre d’art». Les États italiens, en raison de l’ordre et de la planification qui les caractérisent, sont des œuvres d’art……

…. Qui sera le créateur du bel État du Canada et comment ce maître artiste choisira-t-il le style de son œuvre?….. la politique, affirme-t-il EST L’ART DE CRÉER DES ARTISTES. C’est l’art d’élaborer, dans la société, les lois et les institutions qui donneront le mieux l’impulsion nécessaire au jaillissement de l’esprit créateur enfoui, à des degrés divers, en chacun de nous. La bonne politique a pour but le DÉVELOPPEMENT MAXIMAL DE CHAQUE INDIVIDU. LIBÉREZ L’ARTISTE EN NOUS ET LA BEAUTÉ DE LA SOCIÉTÉ ADVIENDRA D’ELLE-MÊME.»

Cette vision de la société, tournée, en priorité, vers la culture de l’individu, et de «LA PRIMAUTÉ DU DROIT» COMME ÉTANT NÉCESSAIRE À LA PROTECTION DE L’INDIVIDU ET DE LA SOCIÉTÉ, aura une grande portée au Canada dans les années 1970

…. «la thèse Scott» qui s’est affirmée de manière spectaculaire avec le rapatriement de la Constitution en 1982 et la charte des droits.

 

—————

(1246) (22 janvier 2016)

Franck Scott… le Michel-Ange du droit constitutionnel canadien

Ce que j’adore de mon merveilleux partenaire de recherche intellectuelle, Michel le concierge, c’est son sens de l’image juste quand je lui expose chaque matin 6h.am le résumé de mes 200 à 400 pages de lecture de la journée d’avant. Frank Scott, Michel-Ange du droit constitutionnel canadien, l’expression vient de lui, comme bien d’autres d’ailleurs.:))))))

Mon plan de match se précise… j’ai lu la biographie de tous les présidents des États-Unis jusqu’à Carter, la biographie de Frank Scott, trois livres de Jacob Burckhardt…. mais avant de parcourir la biographie des premiers ministres canadiens, je vais me donner une connaissance plus pointue du droit constitutionnel canadien….

L’Université McGill dans ma mire en Septembre pour mon doctorat avec ma question de base qui semble se cimenter…

QUELLES SONT LES CONDITIONS D’INTELLIGENCE PHILANTHROPIQUE NÉCESSAIRE AU SURGISSEMENT DU CANADA PAYS ŒUVRE D’ART

—————–

(1869) (17 novembre 2017)

Au conseil d’administration de la créativité de ce matin, Marlene me demandait : « entre ton roman initiatique Monsieur 2.7k et la formule de notre équipe de recherche «wow-t=2.7k?» QUEL EST LE LIEN?  …. Et je lui ai répondu… LA NOTION DU PAYS ŒUVRE D’ART DE FRANK SCOTT … dixit Pierrot vagabond ….

«MONSIEUR 2.7K»

INTRODUCTION

Voici l’histoire de Monsieur K… , prisonnier numérique K…ui s’évade d’Internet après avoir franchi 1000 pages dématérialisées de débrits de bitts… Son rêve, marcher la fraîcheur existentielle de la beauté du monde sans le boulet de l’information enchaîné à l’un de ses pieds, enfin libéré de 1000 pages de placenta ayant permis l’accouchement d’un vagabond céleste. …  MONSIEUR 2.7K (www.reveursequitables.com/presse/monsieur2.7k) 1000 pages téléchargeables gratuitement sur internet

————

EXTRAIT (p.245)) ”au coin du feu” de l’oeil ”K”…UI ECOUTE HISTOIRE DE MA VIE… MarieLolaMiel, Suite… lue numériquement par votre “K”…anteur (e) fichier “Kp3″

”Les filles trop intellectuelles font peur aux garçons dit ma mère….. tu vis ”K”…omme si tu étais au ”K”K”K”…ouvent. Sors de chez toi, va danser ! Ce n’est pas normal de lire du matin au soir, de passer la nuit à écouter de la poésie, d’en lire encore le matin sans même aller dormir … Il y a autre chose dans la vie.

Les mâles sont trop machistes et incultes pour qu’ils soient minimalement intéressants yeux d’une fille libre lui répondis-je. Je rêve d’une relation égalitaire intellectuellement fidèle et sexuellement libre à la Dora Russel (The right to be happy,1927) et Bertrand Russel (Free man worship,1903) à la Simone de Beauvoir (le deuxième sexe,1949) et Jean-Paul Sartre ( le mur, 1939) à la Mariann Scott ( la murale de la faculté de médecine à Mc Gill) et F.R. Scott (le poème Credo, 1952)

Le poème ”Credo” dit mon père?

”The world is my country the human race is my race the spirit of man is my God the futur of man is my heaven”                                 Franck Scott, Université Mc Gill

J’aimerais bien lire son livre de poésie, Miel.

C’est de la poésie politique comme je rêve d’en écrire un jour mais sous forme de roman. Franck Scott est ce professeur de droit ”K”…onstitutionnel de l’université Mc Gill venu au cegep donner une ”K”…onférence. Non seulement est-il poète mais il a fondé le CCF (coopérative Commonwealth Federation), a agi à titre de ”K”…onseiller dans les trois plus importantes ”K”…auses de l’après-guerre en matière de droits civils au ”K”…anada: l’affaire Roncalli, l’affaire de la loi du cadenas et surtout l’affaire Lady Chatterly où,5 contre 4, les juges anglicans opposés aux juges catholiques romains ont établi que l’oeuvre n’était pas pornographique. Scott fut membre de la commission Laurendeau-Dulton … Il est à l’aube du concept de société juste comme projet politique…

Sa compagne, Mariann Scott, est peintre abstrait. Ils sont mon idéal de couple: amoureux l’un et l’autre de la liberté de l’autre et l’un par pure passion d’une vie créatrice. C’est en ces termes que madame Scott décrit leur relation : entente et amour libre dans le respect de l’autre.

—- AUTRE EXTRAIT DE MONSIEUR 2.7K (p.263-264)

À mon dernier jour de détention, je reçus la visite de monsieur Frank Scott, au nom de la ligue des droits de l’homme de Montréal, avec qui j’avais longuement échangé après sa dernière conférence à l’université de Montréal.

Cet homme, âgé de plus de 70 ans et marchant à l’aide d’une canne, après m’avoir offert un service d’aide juridique au prisonnier me dit avec un clin d’oeil complice :

” Vous savez mademoiselle, la politique est L’ART DE FAIRE DES ARTISTES. Vous ne vous en êtes peut-être pas aperçue mais un jour l’histoire de ce pays pourrait bien mentionner L’ESTHÉTISME CRÉATEUR DE VOTRE GESTE SOCIAL… quoique…il sera toujours plus majestueux.. aux yeux de cette même histoire de passer par la RÉFORME DU DROIT plutôt que par la l’ignorance de la force. Question D’ÉDUCATION, D’INSTRUCTION ET D’EXTHÉTISME.”

L’esthétisme ? lui dis-je?

Si un jour, on veut dessiner l’âme d’un pays par une nouvelle ”K”…onstitution, IL FAUT PENSER L’ÉTAT «K» COMME UNE ŒUVRE D’ARTil faut penser l’état ”K”…omme une oeuvre d’art.

Ma définition de la poésie n’est pas tellement différente de ma ”K”…onception de la vie : ”K”…réer quelque chose de nouveau et de vrai. Toute vie est ”K”…réation: la poésie est une ”K”…réation au moyen du langage. L’exploration des limites du monde intérieur de l’humain et du monde ”K”…ui l’entoure. Une sorte de”K”…ontemplation ombilicale, à partir de l’intérieur du poème, vers sa propre structure dynamique et centrale. La politique m’apparaît donc une VISION CRÉATRICE DE LA SOCIÉTÉ et en ce sens, vous venez de poser un magnifique geste d’artiste social.

Si vous décidez de choisir l’université Mc Gill pour la suite de vos études universitaires, je pourrais faire en sorte que vous obteniez une bourse au département d’études “K”…anadiennes françaises où il est possible que j’ enseigne cette année.

Juste avant de quitter, monsieur Scott ajouta: ”Vous savez Mademoiselle, le premier objectif de l’action politique m’apparaît L’INDIVIDU ET SON DÉVELOPPEMENTl’ afin ”K”…ue le potentiel inhérent à chaque personne dotée d’un tempérament artistique ou ”K”…réatif soit pleinement susceptible d’être mis en valeur. Bonne chance et vous n’avez qu’à passer au 451 de l’avenue Clarke si vous avez besoin de conseil ou d’aide… Mariann et moi vous accueilleront avec plaisir.”

  1. Scott me laissa un exemplaire de Jacob Burkhardt ”La civilisation de la Renaissance en Italie” où il est démontré ”K”…ue les états-cités italiens de cet âge d’or étaient ”K”…onçus comme des oeuvres d’art.

Il était donc possible d’être une artiste politique?

Cette pensée ne cessera de me rendre euphorique jusqu’à ce jour.

On me libéra deux semaines avant terme.

—————–

(1870) (18 novembre 2017)

Frank Scott fut pour Pierre-Eliot Trudeau ce que fut Louis Mc-Henry Howe pour Eleonor Roosevelt et le président Franklin Roosevelt … UN MENTOR HUMBLE EXCEPTIONNEL …

le 28 janvier 1968 lettre de Franck Scott à PierreEliot Trudeau Cher Pierre, Je ne suis pas, comme vous le savez, un partisan libéral. je suis convaincu que si la CCF et le NPD remportaient davantage de succès électoraux, on pourrait aplanir bien des difficultés au ”K”…anada. Les exigences légitimes du ”K”…uébec pour un partenariat plus équilibré avec le ”K”…anada auraient certainement été déjà reconnues. Mais en dépit de ma position, je tiens profondément à ce ”K”…ue le parti libéral se dote aujourd’hui du meilleur chef possible. Celuici doit être prêt à défendre une nouvelle conception du ”K”…anada et à inspirer confiance, c’est-à-dire, n’avoir rien à voir avec les vieux politiciens du Parti libéral. Surtout, il doit ”K”…omprendre les réalités ”K”…onstitutionnelles et être capable de faire la distinction entre le changement pour le simple changement et la véritable ”K”…roissance, fonctionnelle et intelligente. Vous êtes cet homme. Je ”K”…rois réellement que, même si cette idée vous fait peur, vous êtes appelé à prendre les rênes. Trop de bonheur humain en dépend. L’occasion est trop belle de ”K”…ontribuer à l’édification d’un Etat-nation biculturel et vous ne pouvez pas vous y dérober. J’espère vraiment que vous serez d’accord avec moi. Rassemblez le ”K”…ourage qui vous a fait entrer dans les rapides de la rivière des esclaves! Pierre, suddenly challenged, Stripped and walked into the rapids Firming his feet against the rock Standing white, in white water, Leaning south up the current To stem the downward rush, A man testing his strengh Against the strengh of his country. Salutations cordiales, Frank http://www.reveursequitables.com.centerblog.net

monsieur 2.7k extrait p.273

Rappelez-vous de cette phrase de M. Franck Scott: celui ou celle qui découvrira la conséquence logique des deux prémisses, soit LA PRIMAUTÉ DU DROIT INDIVIDUEL ET L’ÉTAT-PROVIDENCE, dessinera L’ÉTAT ŒUVRE D’ART DU 21EME SIÈCLE. Avec 30 ans de recul, je réalise que le ”K”…amp SteRose où je me trouvai un travail d’été en juin 1973 représenta pour moi une partie intuitive de la solution que je rationaliserais en ce premier août 2003, de la façon suivante….

p.276

Je passai plusieurs fois au 431 rue Clark à Montréal m’entretenir avec monsieur Scott et sacompagne Mariann. J’étais subjuguée par l’idée de l’état oeuvre d’art. Devant ma passion d’artiste àdessiner l’avenir de mon pays Scott me dit soudain:”L’état oeuvre d’art du 20ième siècle est constitué d’une part de la primauté du droit (Kant) sur la force comme de l’individu versus la communauté et d’autre part, de la primauté de l’état-providence (Beverridge) sur les multinationales autant que sur la langue, la religion la race ou l’ethnie. Celui ou celle qui découvrira la conséquence logique des deux prémisses, soit la primauté du droit et l’état Providence dessinera l’état oeuvre d’art du 2ième siècle. Mais comme vous le savez sans doute, qui parle d’oeuvre d’art parle aussi d’histoire de l’art. Peut-être devriez-vous aussi chercher dans cette direction ? Peinture, littérature, sculpture… Même l’histoire des religions part du fait que celle-ci pourrait se conceptualiser comme une mosaïque de systèmes poétiques et politiques. Mais, lui dis-je, comment, sur quel sujet et avec qui faire ma maîtrise dans un tel flou?….

—————–

(2295) (…………….)

La nano-citoyenneté-planétaire et l’authentification en ligne …. Que le laboratoire dirigé par Handy HESS , chercheur en apprentissage profond s’en vienne à Montréal..Wow… tout converge pour que NAISSE LA RÉVOLUTION NANO-CITOYENNE-PLANÉTAIRE à Montréal même… De là…. La chaire Frank Scott en recherche algorithmique pour un droit universel à une vie personnelle œuvre d’art …

QU’EST-CE QUE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE? c’EST LA CONSTRUCTION D’UN RÉSEAU PLANÉTAIRE DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART POUR AJOUTER UNE NOUVELLE COUCHE D’INTELLIGENCE AU SERVICE DE L’HUMANITÉ (AIDER L’HUMANITÉ) Michel le concierge

—————–

LA MÉTHODOLOGIE MULTIVERSIELLE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR DU DOCTORAT DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) SE MIROITISE SUR LA PENSÉE MÉTAPHYSIQUE DE WHITEHEAD QUI DIT ENTRE AUTRES « À PART L’EXPÉRIENCE DES SUJETS:… IL N’Y A RIEN RIEN RIEN RIEN QUE LE RIEN …. » ET DIDIER DEBAISE, PHILOSOPHE DE L’UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES D’AJOUTER DANS UNE CONFÉRENCE AU COLLOQUE SUR LES CHOSES EN SOI….WITHEHEAD ÉCRIT CELA DANS UN TRAITÉ DE COSMOLOGIE … CE QUI VEUT DIRE POUR LUI …IL N’Y A PAS D’ESPACE, IL N’Y A PAS DE TEMPS… IL N’Y A PAS DE MATIÈRE, IL N’Y A PAS DE RÉEL … IL N’Y A QUE DES SUBJECTIVITÉS LOCALES QUI S,ENTRE-CAPTURENT…. SE RELIENT LES UNES AUX AUTRES ET COMPOSENT PAR LEURS INTER-RELATIONS… DES MONDES D’EXPÉRIENCE…IL N’Y A PAS DE RÉALITÉS PHYSIQUES… IL N’Y A PAS DE RÉALITÉS BIOLOGIQUES… IL N’Y A PAS DE RÉALITÉS SPIRITUELLES… IL N’Y A QUE DES INTERACTIONS SUBJECTIVES «

WOW…
À BIEN MÉDITER

AAA« JE TE DEMANDE PARDON»AAA

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR… (2093)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art par un rêve big-bang.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U.  Par  la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) ,  nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapirre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON »  , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

—————

Exemple, l’étiquette de l’errance est très difficile à définir et quand Alexis l’utilisait pour argumenter empiriquement l’œuvre de son oncle, tout semblait toujours confus.quelque mois plus tard, je découvre Dominique Berthet qui fixe comme attributs que l’errance (étiquette) provient de deux branches l’iterare ( le projet initiatique) et l’errare (l’égarement).

Mais là encore, je découvre que ses attributs doivent être dynamisés.

Alexis et moi inventons donc un nouvel outil théorique quand l’errare gagne sur l’itirare c’est une errance fantomatique, quand l’errare combat l’itirerare c’est l’errance axiologique, quand L’iterare gagne sur l’errare c’est l’errance poétique.

L’enjeu théorique devient donc celui ci : démontrer que cet outil théorique représente un choix empiriquement judicieux pour bien argumenter le thème de l’errance des un corpus de films de son oncle.

—————–

(3369) (15 décembre 2019)

WOW-T=2.7K? CONSTITUE DANS L’HISTOIRE De L’HUMANITÉ L’ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE PERMETTANT LE PASSAGE DE LA CONSCIENCE FRAGMENTALE À LA CONSCIENCE FRACTALE ….DANS LE MÊME SENS QUE L’AMOUR ONTI-KHATIF De LA CONSCIENCE FRACTALE FAIT DE TOUT CE QUI VIT SUR TERRE POUR CELUI QUI VIBRE DE BROSSES D’ÊTRE ET D’ATTAQUES D’ÊTRE ….  DE LA POÉSIE … MUSIQUE QUANTO-COSMOLOGIQUE MÊME DE CE QUE CONSTITUE L’ERRANCE POÉTIQUE …. LES QWALIAS SONT PEUT-ÊTRE LE FAMEUX CIMENT QUE RECHERCHAIT MEYERSON EN MÉTAPHYSIQUE AU SENS OÙ LES DéBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR DE LA CONSCIENCE MULTIVERSIELLE ONTI-KHA-TIVE EN SONT LE PONT PERMETTANT DE SAISIR L’INFINITÉ DES RÊVES BIG-BANG DU MULTIVERS PAR L’INFINITÉ FRACTALE DES RÊVES BIG BANG DE L’HUMANITÉ EN AMOUR OEUVRE D’ART AVEC ELLE-MÊME ET avec L’ALTÉRITÉ EN ELLE-MÊME… DE LÀ LES MILLIONS D’ENFANTS-ERRANTS-FANTOMATIQUES QUI SE MEURENT DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE… DE LÀ LE SILENCE DE LEUR CRI… DE LÀ… LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

 

 

 

December 15, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

ARCHIVES

2904… DOCTORAT… (AULD, WOODARD, ROCHETTE) OUVERTURE DU IER CHAPITRE DE 200 PAGES EN TROIS PARAGRAPHES FONDATEURS

MARCH 21, 2019

CHAPITRE 1: LA NON-TRICHERIE DE L’ONTI-K-UE À L’ONTI-K-ATION DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART

Dans un premier temps, par TROIS RÉCITS TIRÉS DE L’ ONTI-K-UE EXISTENTIEL, ce ier chapitre réfléchira sur la condition humaine et cela discursivement à partir des propos contextualisés de trois archétypes hologrammiques : Michel Concierge (la tricherie), Marlene la Jardinière (le jardin constellaire) et Pierrot Vagabond (le rêve big-bang), avec comme fondement axiomatique le fait que, pour ces trois archétypes, la décision de ne pas ou de ne plus tricher POUR SE RENDRE DISPONIBLE À AUTRE CHOSE, A, SELON LES TROIS, RADICALEMENT CHANGÉ LEUR VIE,

Dans un deuxième temps, nous avancerons l’hypothèse constructiviste SUIVANTE : Dans les trois cas, la non-tricherie semble s’accompagner de l’émergence d’un CHAMP CONSTELLAIRE dont nous tenterons d’articuler les mécanismes texturaux en les contrastant avec ceux de la didactique spéculative du 18eme siècle (Kant, Scheller, Goethe, Hegel) tout comme avec l’existentialisme continental du 20ième siècle (Jaspers, Mounier, Heidegger et Sartre), creusant ainsi la différence entre LA NOTION DE PROJET sous-entendant les deux démarches antérieures et celle DE RÊVE BIG-BANG AU 21EME SIÈCLE de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette).

Dans un troisième temps, PAR LA THÉORISATION DU PASSAGE DE L’ONTI-K-UE À L’ONTI-K-ATION PUIS DE L’ONTI-K-ATION À LA VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART, nous conclurons cette avancée théoritique (non-tricherie, champ constellaire, rêve big-bang) par la mise en axiome de l’énoncé suivant : toute décision de ne pas ou de ne plus tricher constitue une initiation à la vie personnelle œuvre d’art par un champ constellaire déclencheur d’un rêve big bang ouvrant la porte à l’invention nano-planétaire d’un algorithme social : «WOW-T=2.7K?». pouvant se viraliser par une application disponible sur des milliards de téléphones intelligents.

Pierrot vagabond

——————

(2963) (14 AVRIL 2019)

2963…ÉCRITURE DOCTORAT… LES CORDES D’AVANT TOUT RÊVE BIG BANG SURGISSANT À L’ORIGINE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON-TRICHEUSE PROVOQUENT PAR LEUR RECOHÉRENCE LES FRÉMISSEMENTS ONTOLOGIQUES DES QUALIAS MULTIVERSELS TISSANT PAR LA FRAÎCHEUR DU SENS PAR LES SENS LES ATTRIBUTS ESSENTIELS MÊME DE CE QUE L’ON APPELLE DES BROSSES D’ÊTRE ET DES ATTAQUES D’ÊTRE, BRUIT DE FOND COSMOLOGIQUE (2.7K?) DE TOUT RÊVE BIG BANG DANS SON ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE TEMPORALE ET EXISTENTIALE, POUR LA PLANÈTE COMME POUR LA PERSONNE HUMAINE: «WOW-T=2.7K?» … Pierrot le Vagabond ChercheurComment se fait-il que jamais, ne fusse une seule journée, je ne me suis senti en mode survie comme vagabond céleste, durant toutes ces années historialement transcendé par une question:SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS …. EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI? …Je me suis retrouvé, sans même en réaliser la portée épistémologique, dans la même situation que François d’Assise, Ignace de Loyola, Jean de la Fontaine, Mandela, Margaret Sanger, Madame Beckett….,  dans la position D’UNE PERSONNE HUMAINE QUI SOUDAIN PREND LA DÉCISION DE NE PLUS TRICHER… QUITTE À EN MOURIR. …Aujourd’hui, je commence à en saisir les ancrages susceptibles d’être réfléchis en mode de théoritisation. … En prenant la décision de ne pas tricher ou de ne plus tricher AVEC MA LIBERTÉ, soudain, je fus comme arc-en-cielisé par ce que j’appelle maintenant UN CHAMP CONSTELLAIRE. … Curieusement, tout ce qui habitait mon cerveau sous forme de désirs contradictiores, formes anti-heuristiques (entendement, raison, imagination…) prit la forme de cordes, exactement comme on décrit maintenant ce qui se passe dans l’avant-big bang…Des cordes qui, en soi, diluent et dissouent  même tout désir pour que puisse se produire l’émergence d’un rêve big bang… Et c’est par ces cordes que la recohérence de l’irréel s’exprime en mode de FRÉMISSEMENTS ONTOLOGIQUES TISSÉS DE LA FRAÎCHEUR DES SENS PAR LES SENS, ce qu’on appelle des brosses d’être et des attaques d’être. … Et de ce champ constellaire frémissé par des cordes surgit un r^^eve big-bang multiversel faisant du cerveau UNE FRACTALE ONTI-K-ATIVE autant que INTRI-k-ATIVE avec des entités cordées «jeux de cartes» illuminant la danse même des qualias éternelles d’un bruit de fond multi-cosmologique. … dès que ma question devint … SI JE PRENDS SOIN DU MULTIVERS, EST-CE QUE LE MULTIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI? … Je compris la valeur abductive du doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette). Marlene, Michel et moi vivions tous les trois un rêve big-bang… Michel dans son amour big bang pour Marlene, Marlene dans son amour big bang de la beauté du monde par son jardin et par son amour pour Michel, et moi Pierrot vagabond, par mon amour des lois du rêve big-bang pouvant faire en sorte DE SOULAGER LA CONDITION HUMAINE PAR UNE INVENTION: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE. … Je peux maintenant aspirer à lire le CODE DE LA MATRICE DES FORMES SUR TERRE par la découverte du champ constellaire dessinant un hors temps, hors réalité, hors servitude comme il en existe partout dans le multivers. … UN DOCTORAT D’INVENTION EST D’ABORD UN DOCTORAT ABDUCTIF, À LA RECHERCHE DE SON FIL D’OR PAR SA CONCLUSION OUVERTE, remontant comme un saumon le courant de la rivière, les berges argumentalistes d’une pensée œuvre d’art signée sous forme de point d’interrogation ? au cœur même d’un point d’exclamation, évacuant ainsi tout l’exercice de la perroquetterie stratifiée que tente de nous faire vivre le système secondarisé de la modélisation universitaire axée sur l’analytique à la maîtrise et le synthétique au doctorat, la revue de littérature en étant la prison épistémologique encore plus que méthodologique. … Bien des directeurs et des directrices de doctorat ne sont finalement que des aveugles conduisant des aveugles au pays Walt- Dysney des abductions paradigmatiques et post-intuitives des impossibles serpentant la beauté du onde dans son nulle part d’errances poétiques au pluie ontikative même de tout rêve big bang sur terre. à suivre …

 

 

——————-

1 :  ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art par un rêve big-bang.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U.  Par  la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) ,  nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapirre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON »  , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

 

 

JE TE DEMANDE PARDON

COUPLET 1

S’il m’arrive de parler au travers de mon chapeau S’il m’arrive de prendre trop de place trop souvent Si je m’approprie sans te voir l’espace de ta vie Si je préoccupe ton âme en secret dans la nuit…                                                                 Je te demande pardon… Je te demande pardon…

COUPLET 2

Si je vagabonde céleste tout autour de la planète Si je suis parti sans avis au détour de nos vies Si je t’ai volé ton rêve, déserté, laissé meurtri, Si j’en ai trop fait, trop dit, ou pas assez dans ta vie Je te demande pardon… Je te demande pardon…

COUPLET 3

Si je n’ai pas compris la beauté du monde d’ici Si je n’ai pas admis qu’il y a la vie après la vie Si je suis révolté parce que je suis enchaîné Si je ne peux te rassurer quand je suis déchaîné Je te demande pardon… Je te demande pardon…

COUPLET 4

Et si je le savais tout ce temps que je te volais… Et si je le savais tout ce temps que toi tu m’aimais… Je n’ai pas d’âme pas de cœur aujourd’hui je le dis… Je veux changer de vie et d’amour te dire merci Je te demande pardon… Je te demande pardon….

Chanson-manifeste de la nano-citoyenneté-planétaire

Michel le concierge

INTRODUCTION DU DOCTORAT

(VIDEO DE MICHEL LE CONCIERGE ET PIERROT VAGABOND)

 

COMMENTAIRE DE RAYMOND-LOUIS LAQUERRE FACE AU CHANGEMENT DE TITRE DE NOTRE DOCTORAT (de la non-tricherie à wow-t=2.7k?: la nano-citoyenneté-planétaire) , PAR LE TITRE DE LA CHANSON DE MICHEL LE CONCIERGE… JE TE DEMANDE PARDON… ou une méthodologie des débris de la mémoire du coeur… PIERROT VAGABOND-CHERCHEUR ET MICHEL LE CONCIERGE FILMÉS PAR MARLENE LA JARDINIÈRE) CONSÉQUENCE TOUTE EN SYNCHRONI-VIE-TÉ DE SON REMARQUABLE SPECTACLE POUR CÉLÉBRER LE 50-EME ANNIVERSAIRE DE SON CENTRE DE LECTURE RAPIDE (je te demande pardon)

June 19, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

À Pierre Rochette, Michel Woodard Aujourd’hui à 13 h 15 Bonjour Pierrot le vagabond,

Bonjour Michel le concierge

Cela ne me surprend par de ce qui est arrivé comme impact avec la merveilleuse chanson de Michel.

Ce n’est pas le fruit du hasard si parmi tout le répertoire des chansons de Michel, j’ai sélectionné « Je te demande pardon ».

Si tu te rappelles bien, au tout début du spectacle j’ai lu le texte de Ramtha intitulé : La joie, l’état d’Être suprême ».

Les chansons « La beauté du monde » et « Je te demande pardon » ont entré en résonance avec le texte initial sur la joie.

J’ai donc atteint l’objectif que je m’étais fixé : celui de mettre un fond spirituel où les gens vont ressentir une joie profonde et non seulement des émotions de surface.

Je me réjouis que ce spectacle et particulièrement la prestation de Michel vont ont permis d’orienter votre doctorat différemment et pour le mieux…

Bonne continuation dans votre projet tout à fait original, passionnant et d’une portée universelle.

Raymond-Louis

—————– réponse de Pierrot

Tu sais, Raymond-Louis… monter sur scène fut toujours difficile dans ma carrière parce que je voyais les visages des gens dans la salle et que j’étais trop sensible pour ne pas souffrir avec ceux ou celles qui étaient en détresse profonde (deuil, maladie, dépendance etc…)

Mais quand tu m’as demandé :  Pierrot, peux-tu m’aider à réaliser mon rêve ? je me suis senti convoqué à plus grand que moi malgré mes flashs la nuit qui m’assaillent encore sous forme de cauchemar.

Mais, jusqu’à la dernière minute…je me suis senti surtout aspiré par la très belle chanson de Michel le concierge et je voulais voir des coulisses le visage des gens quand Michel chanterait « je te demande pardon »

Tous les matins, à notre conseil d’administration de la créativité, j’assiste à la très grande humanité de cet homme qui chante la condition humaine si humblement et surtout à la dévotion au quotidien qu’il porte à Marlene, sa compagne, son amour œuvre d’art.

A ta soirée, j’ai d’abord chanté a capella LA BEAUTÉ DU MONDE avec ma feuille dans ma main… puis je suis resté dans les coulisses. Et là j’ai vu l’effet Michel Woodard, le même qu’il avait au café St-Vincent il y a presque 50 ans quand je le regardais chanter dans la salle.

« JE TE DEMANDE PARDON » ,  je savais, comme toi d’ailleurs, que c’était un hymne humaniste à la condition humaine… mais ce soir-là… grâce à toi, j’ai vu clairement pendant que Michel chantait que le public qui l’applaudissait venait de signer le titre de notre doctorat…Un homme est venu me voir pour me dire que la chanson de Michel lui faisait devoir de demander pardon à sa femme…

Ce matin, j’ai dis Mike : TU VIENS DE SIGNER LE MANIFESTE DE  LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Merci Raymond-Louis tu as vu 2 coups d’avance

Pierrot vagabond

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

 

1688, ****************************

 

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

«TOUTE PERSONNE QUI APPELLE ET PROCLAME LA GUERRE DOIT OBLIGATOIREMENT ÊTRE LE IER EN AVANT AVEC SA FAMILLE».

Et Michel le concierge de poursuivre au travers de mes rires gargantuesques (Pierrot) :

 

«MERCI POUR TA DISPONIBILITÉ… VOICI MAINTENANT TOUTES TES MÉDAILLES AU CAS QU’ON NE TE REVOIE PAS».

Michel le concierge, le carnet du concierge.

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

——————–

Débris de la mémoire du coeur 1,

1408, DRONES WOWWWWWWWWWWWW