C’EST UN PRIVILÈGE BIG-BANG EXTRAORDINAIRE QUE D’ÊTRE HABITÉ NUIT ET JOUR PAR UN RÊVE INSTITUTIONNEL PLANÉTAIRE QUI VA RÉELLEMENT CONTRIBUER AU SOULAGEMENT DE LA CONDITION HUMAINE DES ENFANTS SUR LA PLANÈTE TERRE AU 21EME SIÈCLE… TOUTE L’INTELLIGENCE ONTO-MÉTHO-NANO- PROBLÉMATOLOGIQUE DU POINT D’INTERROGATION TELLE QU’ARCHITECTONISÉE PAR MICHEL MEYER Y TROUVE UNE APPLICATION FOUDROYANTE DANS LE TITRE MÊME DU DOCTORAT DE L,ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE): «WOW-T=2.7K …?…» : «LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE …?…» PAR «WOW-T.COM …?…»

Un rêve big-bang porte en lui une force planétaire de création humaniste… Que porte l’UQAM en 2018?
moi qui en suis le recteur poétique par un vagabondage stratégique, je n’y vois que désarroi et colère des étudiants et étudiantes, surtout ceux et celles qui sont de première génération versus l’élite.

J’AIMERAIS BIEN QUE LA NOUVELLE RECTRICE DE L’UNIVERSITÉ DU QUEBEC À MONTRÉAL, MADAME MAGDA FUSARO, LISE CE COURRIEL…

Si elle faisait une table ronde avec tous les finissants et finissantes en maîtrise et en doctorat, elle verrait bien que l’UQAM est en crise de méthodologie comme de didactique dans la direction de ses finissants. Trop de blessures irréparables, trop d’abus de pouvoir et de fuite des professeurs, trop peu d’argent pour accompagner des mémoires de maîtrise et des thèses de doctorat de façon à ce que l’opérationnalité créatrice puisse permettre un rayonnement international.

L’UQAM EST EN PANNE DE CRÉDIBILITÉ INTERNATIONALE.

—-
Prenons par exemple cette superbe finissante de maîtrise qui a réussi sa diplomation… Qui parmi ses professeurs a pu percevoir ce qu’il y a de majeur en elle? Son originalité? Sa force d’inspiration pour l’avenir? Qui?….

Ca prend peut être un vagabond pour réveiller un système qui s’entortille dans l’utilitarisme disgracieux…

Par exemple,

j’intuitionne intensément que le concept d’«arthlétisme » d’Isabelle Mathieu (dont l’archétype hologrammique s’étiquette pour moi sous la forme d’Isabelle la boxeuse) non seulement sera fondement de la défense du droit des femmes au 21eme siècle, mais sera aussi initiatrice de la cinquième vague du féminisme (après la troisième reliée au gender et la quatrième reliée à metoo).

Est-ce que ses professeurs ont seulement vu sa grandeur?

Il ne faut jamais oublier que l’œuvre de doctorat de Walter Benjamin que ses correcteurs avaient refusée est lue à travers le monde alors que ses correcteurs sont morts et oubliés depuis longtemps.

Il ne faut jamais oublier que le peintre canadien Riopelle qui avait abandonné ses cours à l’école du meuble pour ncompétence chronique de ses professeurs est aussi enseigné à l’université pendant que ses professeurs sont oubliés depuis longtemps.

Malheureusement, ces perroquetteux de la connaissance stratifiée que constitue un corps professoral universitaire sait très mal encadrer les talents exceptionnels…

Les directions de maîtrise et de doctorat m’apparaissent, du point de vue d’un autodidacte qui encadre bénévolement et méthodologiquement des étudiants et étudiantes blessé(e)s, et cela depuis plusieurs années, incroyablement désuètes et d’un amateurisme gênant.

Isabelle fut une bûcheuse exemplaire…. Elle aura aussi un avenir exemplaire….

Isabelle Mathieu, c’est à la fois Michel Chartrand qui défend le droit de la classe ouvrière à comprendre les enjeux et Janette Bertrand déguisée en René Lévesque qui prend n’importe où ,en toute circonstance, la parole d’une manière franche, sans filtre, affirmée et vindicatrice….

QUI L’A VU PARMIS ES PROFESSEURS?

Son hygiène de vie est remarquable à tous les points de vue, tout comme sa soif de devenir conférencière articulée autant réthoriquement par ses images incendiaires que par son argumentaire bien ancré dans la réalité…

C’est non seulement une tête de doctorante majeure, mais elle pourrait bien un jour diriger un département universitaire, le réformer et l’actualiser en fonction de son ouverture majeure aux étudiants et étudiantes de première génération, premiers de leur famille à être scholarisée et cruellement abandonnés dans un système qui cherche d’abord à se reproduire entre élites.

L’UQAM est un navire pris dans une tempête vocationnelle qui ne respecte plus le pourquoi philosophique sur lequel elle a été fondée dans les années 60.

C’est peut-être ce que j’aime tant de son vitalisme… bâti pour le meilleur d’un pays œuvre d’art…. Sa maîtrise est réussie… mais c’est son œuvre à venir qui fera qu’on l’enseignera un jour à l’université.

Tant de talent et de cœur pour sa société ne peut rater.

———–

L’étude du point d’interrogation de la page 160-180 de la thèse de doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) donne au point d’interrogation des 4 questions de la vie personnelle œuvre d’art de chaque nano-citoyen-planétaire une valeur BIG BANG universelle.

—-
Michel Meyer
questionnement et historicité
Puf iere édition 2000
2eme édition 2011
p.131-132
extrait

23 / LES INTERROGATIFS
COMME SOURCE DES CONCEPTS ET DES CATÉGORIES

L’historicité, par le refoulement de l’historique, LIBÈRE L’INTERROGATION DU POIDS DE CE QUI PRÉCÈDE. Cela procure, ne fût-ce que formellement, des possibilités à la pensée qu’elle n’aurait pas si elle vouait À RÉPÉTER LES RÉPONSES ANTÉRIEURES. De même que les modalités sont des évaluations à l’intérieur d’espaces apocritiques où les réponses modalisent la problémicité, LES CATÉGORIES délimitent ces espaces (apocritiques) , la manière de les occuper, et renvoient au possible, QUE L’INTERROGATION DOIT DÉTERMINER, DONC CATÉGORISER POUR POUVOIR RÉPONDRE. Ainsi, le possible catégorisé, selon le OÙ par exemple, détermine un lieu, un espace ou il est possible que ceci ou cela se produise, et nécessairement, si c’est ici ce ne sera pas ailleurs…

à suivre

www.wow-t.com

LA QUESTION DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) S’ÉTOFFE: ….. QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE AU 21EME SIÈCLE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE? …. LA RÉPONSE COMPRENANT MAINTENANT LE POINT D’INTERROGATION DANS LE SENS DE LA PHILOSOPHIE DE LA RÉVOLUTION PROBLÉMATOLOGIQUE INTERROGEANT LE QUESTIONNEMENT À PARTIR DE LUI-MÊME DU PHILOSOPHE MICHEL MEYER

Encore un conseil d’administration de la créativité majeur ce matin de notre équipe de recherche (auld, Woodard, Rochette).

Quand je me suis levé, j’ai apporté avec moi la dizaine de livres du philosophe Michel Meyer au sujet de sa révolution problématologique , donnant AU POINT D’INTERROGATION (?) de la formule wow-t=2.7k? des pages 160-180 du doctorat toute son envergure planétaire.

Au point où la question même du doctorat et sa réponse s’étoffent maintenant sous l’angle même de ce point d’interrogation, montant sur les épaules du philosophe inventeur de  cette révolution problématologique  qui interroge le questionnement à partir de lui-même, que notre équipe de recherche transmute comme critère de l’humanité dans sa réflexion radicale reliée aux trois questions fondmentales depuis l’origine (telle d’ailleurs qu’illustrée dans le tableau de Gauguin au musée de Boston (QUI SOMMES-NOUS, D’OÙ VENONS-NOUS? , OÙ ALLONS-NOUS? )

NOUVELLE FORME DE LA QUESTION DE NOTRE DOCTORAT:

QUELLE ISNTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE AU 21EME SIÈCLE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

NOUVELLE FORME DE LA RÉPONSE DE NOTRE DOCTORAT:

«LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE…? … »

—–

La qualité inouie des archives accumulées ( les archives sur Marlene la jardinière et ses jardins, les 4 documentaires de Michel qui ne sont pas encore sortis en salle, le documentaire sur «Pierrot le dernier homme libre», les 125 spectacles du conteur Simon Gauthier à travers la francophonie intitulé «le vagabond céleste» dont nous avons trois versions filmées, les 150 heures filmées au cours des 10 dernières années de laboratoire, dont la moitié est archivée sur disque dur, le c.d. de Michel et Pierrot de 10 chansons dont le titre est www.reveurs équitables.com, les blogues www.lepaysoeuvredart.com et www.lepaysoeuvredart.ca, le 1000 pages d’un roman philosophique,« MONSIEUR 2.7K?». … etc… Le doctorat en marche, la marche à L’O.N.U en juin 2020 pour aller y déposer la charte de la nano-citoyenneté-planétaire… le tout pour aller chercher un prix Nobel de la paix afin d’opérationnaliser par un consortium d’universités la mise en marche de la nano-citoyenneté-planétaire par une application algorithmique sur téléphones intelligents, de façon planétaire en moins de trois ans…

——

A la fin du conseil d’administration de la créativité, j’ai relu à Marlene pendant que Michel s’habillait pour aller travailler, les notes que nous avions saisies sur internet au sujet de nos deux cinéastes…

MIRIAM OUERTANI ET SVET DOYTCHINOV, LES DEUX DOCTORANTS EN SÉMIOLOGIE DU CINÉMA À L’UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ET LEUR PROJET DE DOCUMENTAIRE À PROPOS DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

Notre conseil d’administration de la créativité a comme règle de jeu principale de tout orchestrer à partir du consensus des trois wow, Marlene la jardinière étant la gardienne des trois wow.

—-

Ce qui a frappé Marlene, ce sont le fait que ces deux cinéastes sont également des personnes de très grande qualité intellectuelle par le fait qu’elles sont doctorantes…. elles sont donc remarquablement théorisées pour bien habiter notre «?» que nous désirons inscrire dans le patrimoine humaniste universel par l’invention de l’institution de «la nano-citoyenneté-planétaire …? …»

Comme nous sommes dans un compte à rebours pour que le doctorat soit terminé avant la marche à L’ONU de 2020 et que nous en sommes à l’étape de la stratégie (par exemple, passer par le chemin ROXHAM à l’envers du Canada aux États-Unis pour se rendre à l’ONU, comment organiser le tout avec l’ambassade du Canada et des fondations universitaires… etc…) il nous apparaît à nos trois archétypes (Marlene la jardinière, Michel le concierge et Pierrot vagabond) essentiel de bien réfléchir à la façon dont il serait à la hauteur d’un pays et peut-être d’une planète que le tout soit documenté par une équipe de cinéastes, extérieure à notre travail de création méthodologique….

AU 21EME SIÈCLE, L’ERRANCE FANTOMATIQUE DE MILLIONS DE PERSONNES HUMAINES GUIDÉES PAR LE G.P.S. DE MILLIARDS DE TÉLÉPHONES INTELLIGENTS PROVOQUERONT L’ÉMERGENCE INSTANTANÉE D’UNE NOUVELLE INSTITUTION SUR TERRE…. «LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE …?… » DES DEUX ASSEMBLÉES DES JUSTES (125 FEMMES ET 125 HOMMES)

 

sur Google: wow-t.com

 

8.2 DOCTORAT… ESQUISSE IER CHAPITRE P.160-180… «?»

Michel Meyer
qu’Est-ce que la philosophie?
livre de poche
biblio essai (UQAM)
1997 p.14
extrait

Qu’on le veuille ou non, l’homme est une question et s’il est le seul être à poser des questions, à s’interroger sur lui-même, tout ce que l’on peut en conclure est qu’il doit se résoudre, et se résoudre consiste parfois à adopter des résolutions, à trancher pour agir. l’HOMME EST UN QUESTIONNEUR, et il est question pour lui-même, une question qui soulève la question de ce pourquoi il est question, alors qu’une table, une étoile ou un singe sont simplement une table, une étoile ou un singe sans que cela leur pose problème

—–

P.68
extrait…

La réalité est qu’on l’admette ou non, cette indétermination qui est au-delà des déterminations que nous avons déjà en notre possession. Elle est la MULTIPLICITÉ DES QUESTIONS POSSIBLES, que nous n’avons pas encore abordées, maîtrisées, domptées de quelque façon en les posant. La réalité résiste, déborde, se démarque de nos réponses comme ce qui y fait encore question et qui APPELLE ENCORE DE NOUVELLES RÉPONSES, quitte à revoir celles que l’on a déjà. Elle est riche de réponses aux questions QUE NOUS N’AVONS PAS ENCORE PU CONCEVOIR et qui se révéleront des déterminations insoupçonnées.

sur Google
www.wow-t.com

8.1 DOCTORAT… ESQUISSE IER CHAPITRE… P.160-180…. «?»

Problématologie

La problématologie est la théorie du questionnement, des mécanismes fondamentaux de la pensée, qui a vu le jour il y a plus de vingt-six ans[Quand ?] sous la plume de Michel Meyer.

La problématologie est une théorie philosophique prenant comme prémisse le concept du refoulement problématologique, inspiré du refoulement de Freud, mais appliqué au questionnement.

Un refoulement problématologique faible consiste ainsi en un refoulement faible des questions. Une période de refoulement problématologique faible est donc une période ou l’on se questionne davantage : par exemple le temps de Socrate, Platon, Aristote, Kant, Heidegger, Wittgenstein, ou plus généralement la Renaissance et les Lumières.

À l’inverse, un refoulement problématologique fort est caractérisé par un plus grand refus des questions ; les identités y sont fortes. Les mathématiques en sont un exemple : A est égal à A, A ne peut être non-A, Pi = 3,141592654, sont des identités fortes. Elles contrastent alors avec celles du refoulement problématologique faible, dans lequel les identités sont faibles : A peut être A, mais aussi B. Dans ce cas, il y a confusion : « J’ai un tigre dans mon moteur ». S’il y a confusion des sens, cet excès de littéralité conduit à l’humour, au rire (voir Le Rire de Bergson), à la comédie au théâtre. À l’inverse, un excès de métaphoricité conduit à la tragédie au théâtre.

On peut contrer le refoulement problématologique, si l’on veut favoriser le questionnement. On peut dans ce but faire appel à un refoulement apocritique (apocrisis : la réponse), consistant à refuser les réponses, permettant ainsi de compenser le rejet des questions.

L’éthique interrogative : herméneutique et problématologie de notre condition langagière ;Olivier Abel; Paris : Presses universitaires de France, 2000. (OCLC 54046237)
L’Homme et la rhétorique : l’École de Bruxelles ; Alain Lempereur; Paris : Méridiens Klincksieck, 1990. (OCLC 22307445)
De la problématologie : philosophie, science et langage ; Michel Meyer; Bruxelles : P. Mardaga, 1986.(OCLC 21596866)
Découverte et justification en science : kantisme, néo-positivisme et problématologie ; Michel Meyer; Paris : Klincksieck, 1979. (OCLC 5798930)

sur Google
www.wow-t.com

LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE… LA RÉPONSE PHILO-POLITIQUE DU DROIT À LA QUESTION 21EME SIÈCLE SUIVANTE: QUE FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, AU 21EME SIÈCLE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE

Quand nous nous levons chaque matin pour un conseil d’administration de la créativité, Marlene, Michel et moi, nous vivons un rituel qui au fur et à mesure de notre aventure intellectuelle, prend toute sa dimension planétaire.

Michel cogne d’abord 3 petits coups à la porte du plancher de la chambre à couture où je dors. Je dors sur un plancher pour que mon corps se rappelle nuit après nuit pourquoi je dors sur un plancher…. Parce que je suis solidaire de milliards d’enfants comme de personnes humaines qui souffrent odieusement sur terre de manque de structures politiques planétaires pour qu’enfin LE DROIT NANO-CITOYEN ait préséance sur LE DROIT DES ÉTATS.

Puis, je salue Michel en lui disant : Bonjour monsieur le comte, comment va le corps ce matin ? Le tout en référence au comte de Montecristo qui, creusant un trou dans le plancher de sa prison tombe directement dans la cellule d’un vieil érudit qui lui enseigne tout ce qui lui manque pour sortir de prison et aller chercher un trésor.

Comment vais-je faire pour sortir de prison?… dit le compte… et le vieil érudit de lui répondre… tu trouveras… l’impossible… Quand l’érudit meurt, le comte sort en remplaçant son corps sous le drap et en montant le corps de l’érudit dans sa cellule… C’est ainsi qu’un faux cadavre est largué à la mer … le comte nage et finit par trouver le trésor qui changera sa vie.

Michel fait le café… puis nous nous assoyons, lui à son bureau face à la camera (quand nous nous en servons) et moi devant son bureau, juste à côté de la camera.

C’est alors qe Michel, rituellement, allume ce grand cadre qu’il a désigné, construit…

Y apparaît la terre telle que vue de l’espace par la nasa…. ou on ne voit aucune frontière… sur le dessus de l’affiche on y lit la formule même de toute vie personnelle œuvre d’art.

Et en dessous on y lit le site web

www.wow-t.com

Et c’est à ce moment-là que, matin après matin, nous peaufinons l’argumentaire de notre doctorat qui tourne autour de la question suivante:

QUE FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE AU 21EME SIÈCLE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

La réponse que nous construisons découle constructivistement autour de l’étiquette:

LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Pour la première fois, dans l’histoire de l’humanité, à cause de l’invention du téléphone intelligent et de ses milliards d’utilisateurs, il est possible d’imaginer une nouvelle institution politique nano-citoyenne-planétaire où, par tirage au sort, village par village, ville par ville, il est possible de créer autour des 4 questions de toute vie personnelle œuvre d’art…

1: Quel est ton rêve?
2: Dans combien de jours?
3: Qu’as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve?
4: comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Une institution nano-citoyenne-planétaire des deux groupes de 125 justes (125 hommes, 125 femmes) une force juridico-politique permettant de renverser le pouvoir des états hobbiens sur leurs géo-citoyens de façon à rendre imputable et poursuivable pour crimes contre l’humanité tout dirigeant ou toute dirigeante qui fait la promotion des armes ou des paradis fiscaux au lieu de consacrer cet argent au bien commun , le tout tournant au tour de la cinquième question de la vie humaniste épique sur terre…

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

La mort de Paul-Gérin-Lajoie ressemble ce matin à une invitation pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) à monter sur ses épaules pour fonder en moins de 3 ans par un consortium de fondations et de chaires universitaires cette architecture algorithmique permettant de créer enfin la nano-citoyenneté-planétaire, propédeutique à toute chance d’éducation pour chaque enfant de la planète terre.

sur Google
wow-t.com

LE «?» DES QUATRE QUESTIONS DU «PAYS OEUVRE D’ART» DONNENT UNE PRÉSÉANCE PROBLÉMATOLOGIQUE À L’ÊTRE DE LA QUESTION SUR LA QUESTION DE L’ÊTRE

LE «?» DES QUATRES QUESTIONS DU «PAYS OEUVRE D’ART?» DONNENT UNE PRÉSÉANCE PROBLÉMATOLOGIQUE À L’ÊTRE DE LA QUESTION SUR LA QUESTION DE L’ÊTRE.

October 28, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le «?» est universel…. De donner quatre questions aux être humains comme fondement d’une vie personnelle œuvre d’art présuppose que la réponse n’a aucune importance.

Les quatre questions sont en fait un prétexte pour donner toute la dimension au ? dans l’aventure d’errance poétique que chaque humain vit sur la planète terre….

La nanodémocratie constitue en fait UN POINT D’INTERROGATION PLANÉTAIRE qui prend conscience de la hiérarchie des réponses comme systèmes de valeurs CONVENTIONNELS ET INTERCHANGEABLES QUI SE FONT PASSER POUR VÉRITÉ ONTOLOGIQUE POUR PROTÉGER LE PROCHAIN LUNCH.

En ce sens, même l’existentialisme de Sartre fait d’un projet une idéologie alors que le big bang d’un rêve ne peut reposer que sur un POINT D’INTERROGATION EXISTENTIEL pour qui la réponse n’est et ne sera toujours qu’un obstacle limitatif argumentionnel de la raison sylloogistique ou scientifique.

VIVRE ÉPIQUEMENT C’EST PEUT-ÊTRE HABITER UN POINT D’INTERROGATION AU COEUR DE L’ERRANCE POÉTIQUE COSMOLOGIQUE MÊME…

un vagabond céleste, c’est un point d’interrogation qui vagabonde les réponses avec le sourire ironique de Socrate interrogateur, sans la fraude des sophistes qui se font payer comme nos professeurs de réponses dans le système universitaire.

Lire des livres pour mieux les fuir
car toute réponse est d’abord infiniment toxique pour la beauté de toute question…. la beauté du monde.

S’il n’y avait pas l’être de la question, nous serions englués dans la question de l’être car la beauté du monde est d’abord la beauté de la question du monde et non de son essence.

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

MIRIAM OUERTANI ET SVET DOYTCHINOV, LES DEUX DOCTORANTS EN SÉMIOLOGIE DU CINÉMA À L’UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ET LEUR PROJET DE DOCUMENTAIRE À PROPOS DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

Notre conseil d’administration de la créativité a comme règle de jeu principale de tout orchestrer à partir du consensus des trois wow, Marlene la jardinière étant la gardienne des trois wow.

Avant d’accueillir Miriam et Svet , nous avons voulu réfléchir comme nous l’avons fait pour Simon Gauthier et Fred Pellerin au sujet de la chanson du camionneur et de sa sortie publique par Fred en rappel de son spectacle autant que sur son prochain c.d., après que Simon en aie utilisée un extrait dans son spectacle « le vagabond céleste»

La rencontre avec Simon et Fred fut une merveilleuse aventure de notre bunker de l’amitié consacrée au doctorat: wow-t=2.7k? : la nano-citoyenneté-planétaire par wow-t.com.

Michel le concierge est arrivé avec une proposition pour Miriam et Svet qui nous a fait faire un wow immense à Marlene et moi…. Nous allons prendre maintenant 48 heures pour y réfléchir…. et cheminer de façon à la rendre gagnante-gagnantes pour l’œuvre, l’objectif étant de faire voyager les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art.

à suivre…

 

Biographie

Meriam Ouertani, vit et travaille à Montréal, chargée de projets et doctorante en sémiotique (sémiotique des communications et sémiotique de l’image), affiliée au Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire (Figura) et au Groupe de recherche sur l’information et la surveillance au quotidien.

Actuellement chargée de cours.

L’intitulé de son projet de recherche: Les néo-technologies dans le cinéma: approche pluridisciplinaire de la révolution numérique de l’image.

Elle a obtenu un Master de Recherches en Esthétique et Pratiques des Arts Visuels (spécialité Arts Médiatiques).
De 2009 à 2013 : enseignante de design image / art et communication.

– Elle a réalisé les courts-métrages L’Ascenseur: 2003 – Accouchement: 2006.
– Stagiaire au département scénographie-décors du film Baarìa (2009) de Giuseppe Tornatore.
– Stagiaire au département scénographie-décors du film Thalathoun (2007) de Fadhel Jaziri.

—————

Svet Doytchinov Participant Kinomada

Svet Doytchinov

Svet Doytchinov possède une expérience très variée dans le domaine de la communication, la publicité et le cinéma.

L’expérience de producteur de Svet Doytchinov inclut plus de 450 spots publicitaires, des films de fiction, y compris des coproductions internationales, ainsi que des prestations de services pour des producteurs américains et européens en Bulgarie.

Après son arrivée au Canada en 2007, Svet Doytchinov a créé Yantra Films, une société de production cinématographique indépendante, basée à Montréal, avec laquelle il développe plusieurs projets de films de fiction et documentaires, avec des partenaires canadiens, américains et européens. Il a écrit, réalisé et produit les courts-métrages « The Gift » (2014) et « The Date » (2015), qui sont actuellement dans le circuit des festivals internationaux.

Il a été accrédité au Pavillon Canadien au Festival du Film à Cannes, sous le chapeau de Téléfilm Canada de 2010 à 2015, en tant que producteur canadien.

En septembre 2012 Svet Doytchinov a été sélectionné avec son projet «Dreamland, inc.» parmi les 12 producteurs canadiens du programme «Producers Lab Toronto» au Festival International du Film de Toronto. En septembre 2013 avec son scénario «Watching Bobby Fischer» il a été de nouveau sélectionné au Festival International du Film de Toronto dans le cadre du programme «International Financing Forum».

Pour Svet Doytchinov, KINOMADA représente une excellente opportunité d’échanges créatifs avec des cinéastes du monde entier et a tous les niveaux du processus cinématographique

sur Google  www.wow-t.com

L’INTRODUCTION DU DOCTORAT DEVRA COMPORTER UNE BRÈVE HISTOIRE DE L’ONTOLOGIE DE FAÇON À VALIDER MÉTHODOLOGIQUEMENT LE CHOIX DE FAIRE DE L’ONTO-COSMOLOGIE UNE ÉTIQUETTE MAJEURE ET APRIORITIQUE DE LA FORMULE «WOW-T=2.7K?» CONDUISANT À LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR «WOW-T.COM»

pOUR UNE HISTOIRE DE L’ONTOLOGIE
Michel Meyer
quadridge

Résumé

L’ontologie comme question de l’Être aura dominé le XXe siècle, avec L’Être et le Temps de Heidegger et l’Être et le Néant de Sartre. Mais que dire sur l’Être sans le présupposer, sans dire qu’il est ceci ou cela alors que c’est ce dire même qui fait problème ?

L’Être se présente ainsi comme la problématicité de la philosophie, et c’est du même coup cette problématicité qui pose question avant tel ou tel objet, aussi éminent soit-il.

En se voulant interrogation sur l’Être, la philosophie néglige de prendre en compte l’être de sa propre interrogation, et de s’interroger non seulement sur son questionnement, mais sur le questionnement en général, qu’elle met cependant en œuvre comme une évidence.

Le but de cet ouvrage est d’analyser, de Platon à Heidegger, en passant par Kant, Sartre, Bergson et Wittgenstein, les apories de l’ontologie et leur dépassement par la thématisation du questionnement, la problématologie.

Car qu’est-ce que la philosophie sinon un questionnement radical, à questionner enfin comme tel, et non plus au travers de l’Être ou du sujet ?

————–
COMMENTAIRE

C’est en ce sens que l’étiquette d’onto-cosmologie est surtout constituée d’articles de faits ou découvertes récentes remettant en question tout a priori-ontologique historique et mettant en valeur le «?» essentiellement et intrinsèquement fondateur de la question de l’être et non pas de l’être

à suivre…

sur Google
www.wow-t.com

EN CONSEQUENCE DE QUOI, PRÉCÉDANT MÊME LA THÉORIE DES CORDES, L’AVANT-AVANT-AVANT BIG BANG ME SEMBLE CONSTITUER ÉGALEMENT DE LA MOITIÉ DE LA FORMULE (WOW-T) ET LE = CORRESPOND AU DÉCLENCHEMENT DU BIG BANG ET DE SA TRACE COMME INTENTION D’UN RÊVE …2.7K…. LE ? INSCRIVANT CETTE INTUITION SOUS LA RÉSERVE POPPÉRIENNE D’UNE POSSIBILITÉ DE FALSIFIER LE TOUT PAR DIFFERENTES EXPÉRIENCES ONTO-MÉTHO-NANO- COSMOLOGENES

La théorie des cordes (traduction du concept anglais de « string theory » – voir précisions conceptuelles ci-dessous) est un domaine actif de recherche traitant de l’une des questions de la physique théorique : fournir une description de la gravité quantique, c’est-à-dire l’unification de la mécanique quantique et de la théorie de la relativité générale. La principale particularité de la théorie des cordes est que son ambition ne s’arrête pas à cette réconciliation, mais qu’elle prétend réussir à unifier les quatre interactions élémentaires connues, on parle de théorie du tout.

Pour mieux comprendre le concept physique, une remarque linguistique s’impose en français : dans le domaine physique, le concept anglais de « string » ne désigne pas spécifiquement une « corde », mais plutôt un « brin » (ou « amas » particulaire, pas forcément rectiligne1) d’un diamètre minimal correspondant à l’échelle de Planck2.

La théorie des cordes a obtenu des premiers résultats théoriques partiels. Dans le cadre de la thermodynamique des trous noirs, elle permet de reproduire la formule de Bekenstein et Hawking pour l’entropie des trous noirs. Elle possède également une richesse mathématique notable : en particulier, elle a permis de conceptualiser la symétrie miroir en géométrie.
8.3 Liens externes

Présentation élémentaire du problème[modifier | modifier le code]

La physique théorique repose aujourd’hui sur deux grandes théories, en ce qui concerne la physique des particules :
la relativité générale, une théorie de la gravitation qui décrit l’interaction gravitationnelle dans le cadre relativiste ;
la mécanique quantique (et son extension, la théorie quantique des champs), qui décrit les particules élémentaires comme des ondes (comme la lumière dans la théorie classique pré-relativiste) ; ces particules sont plus ou moins délocalisées, contrairement aux particules classiques qui sont des objets parfaitement localisés.

La relativité générale est confortée principalement par des observations astronomiques (à l’échelle du système solaire comme l’avancée du périhélie de Mercure et à l’échelle astronomique comme les lentilles gravitationnelles et la dynamique des étoiles binaires), mais aussi par des applications concrètes comme le système GPS. La mécanique quantique est confortée par l’ensemble des observations aux échelles inférieures (du picomètre au milliard de kilomètres). Chacune de ces deux théories a conduit à des succès impressionnants (en matière d’expériences précises et fiables, cf. Mécanique Classique et Mécanique Quantique) dans son propre domaine mais la différence profonde évoquée ci-dessus est à l’origine d’incohérences. Certains physiciens ont donc adopté une attitude pragmatique : utilisons chaque outil dans son domaine de validité sans nous poser de problèmes pouvant être insolubles, cf. École de Copenhague, contrairement à d’autres qui suggèrent un point de vue plus réaliste conforme aux deux théories, cf. Théorie de De Broglie-Bohm.

Il reste que certains phénomènes nécessiteraient l’utilisation des deux théories. Ainsi, un trou noir a un champ gravitationnel tel qu’il attire tout ce qui passe à sa portée, y compris la lumière, ce qui implique la relativité générale. Pour tenter de décrire la « nature » de la « matière » dont il est constitué, ce qui implique la formulation d’une théorie des champs cohérente d’un point de vue mathématique, il faut faire appel à la mécanique quantique. Les premiers instants du Big Bang poseraient, en considérant la théorie comme valide, un problème analogue, au moins à première vue. Les théories des cordes tentent de décrire de tels phénomènes. L’Univers élégant de Brian Greene donne à ce sujet un aperçu à l’usage des non-spécialistes.

Outre les controverses fondamentales évoquées ci-après, les théories des cordes présentent un inconvénient pratique, leur complexité extrême qui ne permet pas, à ce jour, d’aboutir à des résultats utilisables sans approximations grossières. C’est à ce jour avant tout une théorie mathématique ayant des visées physiques dont le bien-fondé reste à montrer par l’expérience.

Hypothèses et prédictions[modifier | modifier le code]

La théorie repose sur deux hypothèses :
Les briques fondamentales de l’Univers ne seraient pas des particules ponctuelles mais des sortes de cordelettes vibrantes possédant une tension, à la manière d’un élastique. Ce que nous percevons comme des particules de caractéristiques distinctes (masse, charge électrique, etc.) ne seraient que des cordes vibrant différemment. Les différents types de cordes, vibrant à des fréquences différentes, seraient ainsi à l’origine de toutes les particules élémentaires de notre Univers. Avec cette hypothèse, les théoriciens des cordes admettent une échelle minimale, reliée à la taille de Planck, et permettent ainsi d’éviter facilement l’apparition de certaines quantités infinies (« divergences ») qui sont inévitables dans les théories quantiques de champs habituelles.
L’Univers contiendrait plus de trois dimensions spatiales. Certaines d’entre elles, repliées sur elles-mêmes (théories de Kaluza-Klein), passant inaperçues à nos échelles (par une procédure appelée réduction dimensionnelle).

À partir de ces hypothèses, la théorie des cordes prédit que :
Le graviton, boson (c.-à-d. médiateur) de la gravitation serait une particule de spin 2 et de masse nulle (conformément à la physique quantique). Sa corde a une amplitude d’onde nulle.
Il n’y a pas de différences mesurables entre des cordes qui s’enroulent autour d’une dimension et celles qui se déplacent dans les dimensions (c.-à-d. les effets dans une dimension de taille R sont les mêmes que dans une dimension de taille 1/R).

sur Google
wow-t.com

L’HYPOTHÈSE ÉPISTÉMOLOGIQUE DU IER CHAPITRE DU DOCTORAT M’APPARAÎT CELLE-CI: LA SOURCE D’ÉNERGIE DE TOUTE NANO-PERSONNE HUMAINE SUR TERRE EST EXACTEMENT LA MÊME QUE LA SOURCE D’ÉNERGIE TRANSCENDANTE DE L’UNIVERS: UN RÊVE BIG-BANG BASÉE SUR L’UNITÉ FONDAMENTALE D’UNE FORMULE COSMOGÉNIQUE: WOW-T=2.7K?

Comme une série de poupées russes de tailles décroissantes placées les unes à l’intérieur des autres (symbole de fertilité), le rêve big-bang de toute nano-personne humaine sur terre symbolisée la formule wow-t (fais wow sur un rêve et ne triche pas) est = (dans le sens de synchronicité ) semble danser avec le rêve big bang de l’univers (2.7k?), le ? indiquant que le tout reste à démontrer hors de tout doute raisonnable.

Comme les ieres 160 pages du ier chapitre sont composées de blocs de légo dont le contenu de chaque bloc peut être modifié sans toucher à l’architectonie de l’ensemble, il m’apparaît intrinsèquement évident que d’une esquisse à l’autre, le dialogue entre l’onto-cosmologie, la métho-cosmologie et la nano-cosmologie de la formule est appelé à se chirurgicaliser par une réflexion sur la constellation à partir de laquelle constructivistement le cadre théorique pourra servir`au fondement onto-métho-nano- de la nano-citoyenneté-planétaire du deuxième chapitre.

1: Quel est ton rêve?
2: Dans combien de jours?
3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

sont les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art qui, en conclusion du ier chapitre, serviront de fondement à l’ouverture du 2eme chapitre par la cinquième question:

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

sur Google
www.wow-t.com