LA CHANSON L’INDIFFÉRENCE DE L’OPÉRA NELLIGAN CHANTÉE PAR RENÉE CLAUDE… FUT LE DÉCLENCHEUR QUAND J’ÉTAIS SQUATTER PENDANT 4 ANS À LA LIBRAIRIE ALTERNATIVE DE RECYCLO-LIVVRES DE VICTORIAVILLE… LE DÉCLENCHEUR DE MON VAGABONDAGE…. POUR TROUVER UNE SUITE LOGIQUE À WOW-T …. QUI DEVINT… WOW-T=2.7K? …..

L’INDIFFÉRENCE, OPÉRA NELLIGAN, RENÉE CLAUDE

J’étais seul à la librairie… seul… je la faisais jouer nuit et jour en boucle en pleurant, en chantant, en hurlant en criant…. puis…. cela m’a donné le k-ourage de quitter pour vagabonder… Monsieur 2.7k étant terminé d’écrire.

Pierrot vagabond

LA PUISSANCE ONÉRIQUE DE MONSIEUR 2.7K? …… DANS LE 1000 PAGES ISSU DE L’ÎLE DE L’ÉTERNITÉ DE L’INSTANT PRÉSENT ÉCRIT DANS LA MAISON DE RAYMOND LEVESQUE SUR LA BUTTE À MATHIEU DE VAL-DAVID EST NÉE DE LA PUISSANCE ONÉRIQUE DE LA MUSIQUE DE L’ANGE BLEU CHANTÉE NUIT ET JOUR EN BOUCLE PAR MARLENE DIETRICH PENDANT QUE J’ÉCRIVAIS SUITE À MON DÉPART DE LA SCÈNE DE L’AUBERGE LA CALECHE APRÈS AVOIR CHANTÉ LA QUÊTE DE JACQUES BREL ….. ENCORE AUJOURD’HUI…. LA NUIT …. C’EST LE K-OEUR DE MONSIEUR 2.7K QUI BAT SOUS UNE SYMBIOSE DE RÊVES BIG BANG PROVOQUANT DES BROSSES D’ÊTRE ET DES ATTAQUES D’ÊTRE À COUPER LE SOUFFLE ….. IL SUFFIT QUE JE REFASSE JOUER L’ANGE BLEU SUR YOU TUBE POUR QUE LA GENÇSE MÊME DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR HABITE L’ÎLE DE L’ÉTERNITÉ DE L’INSTANT PRÉSENT Q’EST DEVENU MON SO-K-LE ABJETAL QUAND IL SE FAIT VAISSEAU SPATIAL PENDANT SON SOMMEIL… UNE ÉTRANGETÉ DE LA NANO-MODERNITÉ COMME LES VAISSEAUX VOYAGER 1 ET 2 CONTINUANT LEUR ÉPOPÉE INTERSTELLAIRE AVEC AU K-OEUR MÊME D’UN IMPOSSIBLE UN DISQUE AVEC DES IMAGES, DES VOIX ET DE LA MUSIQUE QUI PROVIENNENT DE LA PLANÈTE TERRE…. MONSIEUR 2.7K? EST DEVENU LE VAISSEAU SPATIAL DE LA MUSIQUE DE L’ANGE BLEU….

Tout s’est joué sur 3 chansons

 

La Quête

Rêver un impossible rêve
Porter le chagrin des départs
Brûler d’une possible fièvre
Partir où personne ne part
Aimer jusqu’à la déchirure
Aimer, même trop, même mal,
Tenter, sans force et sans armure,
D’atteindre l’inaccessible étoile
Telle est ma quête,
Suivre l’étoile
Peu m’importent mes chances
Peu m’importe le temps
Ou ma désespérance
Et puis lutter toujours
Sans questions ni repos
Se damner
Pour l’or d’un mot d’amour
Je ne sais si je serai ce héros
Mais mon cœur serait tranquille
Et les villes s’éclabousseraient de bleu
Parce qu’un malheureux
Brûle encore, bien qu’ayant tout brûlé
Brûle encore, même trop, même mal
Pour atteindre à s’en écarteler
Pour atteindre l’inaccessible étoile.
—————-
32 ans de scène …. 32 ans…. à vivre la scène avec une passion onérique sans faille… jamais boire, jamais fumer, jamais droguer, jamais rater un seul spectacle, malade ou pas malade… sacrifier tout de la vie pour ne vivre que l’impossible par la chanson, le burlesque et la poésie… à travers une maîtrise universitaire sur le rire dans le cerveau humain qui m’a pris 14 ans….
J’arrivais tôt…. je me couchais par terre n’importe ou…  en arrière des rideaux quand il y en avait, dans un placard, dans une cave , dans une loge… dormir, dormir profondément pour que le rêve fou qui animait mon âme brûle la petitesse du réel, son insupportable petitesse entre les spectacles… car je ne faisais pas de spectacle… je montais sur scène pour me protéger de la dépoésie du réel….
La vie n’était qu’un entre deux consacré à faire mes cahiers de chansons, à écrire des numéros, à courir après une théorisation d’un rire que j’avais besoin d’entendre sur scène … de pure joy of laughing girl, le rire de l’incongruité… le graal de la beauté du monde…
Puis un jour…. 32 ans plus tard… j’ai la chance de chanter la quête de Jacques Brel sur la scène de l’auberge la Calèche…
Et là et là… je deviens la quête…. pendant que je chante… LE VAGABOND qui m’appelle depuis mon enfance, mes deux hobos du train,,,, passent de mes yeux à mon k-oeur, de mon k-oeur à mes sens… un torrent de larmes coule en moi pendant que je chante…. brûle en moi…. l’inaccessible étoile m’appelle…
Et là… je m’en vais en arrière du décors… il y a une porte…. je met ma guitare dans mon case et je sors par en arrière… en plein spectacle… je quitte… mon rêve marche… moi j’ai trop peur… mais mon rêve marche de Ste-Agathe à Val David… je marche… je pleure…. je hurle en moi… c’est fini… plus jamais la scène… je vais faire de la vie une scène… je ne sais pas encore comment….
J’arrive à la maison et l’ange bleu de Marlene Dietrich prend la relève… nuit et jour… et j’écris en plsin hiver près du poêle à bois… l’ile de l’éternité de l’instant présent (www.demers.qc.ca) … qui me conduira à Monsieur 2.7k…
Pierrot vagabond

2EME TAPE AUDIO À PARTIR DU IER DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR …. TITRE…. LE K PAS DE TÊTE…. PIERROT ET GAELLE

2EME TAPE AUDIO

AUDIO-2 … LE K PAS DE TÊTE

COMMENTAIRE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR 1

20 OCTOBRE 2020… 6,40 DU MATIN …

Dans un dialogue Pierrot et Gaelle enregistré sur l’ordi de Pierrot dans un fichier audio… dans une   k-onversation entre nos 2 têtes de lit…

Gaelle

Donc … tu me parlais de Monsieur 2.7k? …

Pierrot

Ma difficulté, c’est que j’avais déjà beaucoup de travail théorique de fait au cegep de Victoriaville…

GAELLE

Pourquoi le cegep de Victoriavlle?

PIERROT

Parce que… quand j’étais chez Mademoiselle Marie, j’ai passé 2 ou 3 ans chez Mademoiselle… j’étais tous les jours au cegep à lire tout dans la bibliothèque et à réfléchir. … MAIS BON …Je veux arriver avant…

GAELLE

Tu me parlais de Monsieur 2.7k?

 

PIERROT

Oui c’est ça … c’est que… quand j’ai eu fini mon glossaire… ici… je m’en rappelle pas …et j,ai vu la richesse qu’il comportait… et j’ai vu surtout le champ k-onstellaire … K  trait d’union… onstallaire … et lè j’ai k-ompris que … mes débris de la mémoire du k-oeur … K… n’auraient pas pu naître si ils n’avaient pas passé par la naissance de Monsieur 2.7k? …. Dans la littérature… par la littérature … et lè j’ai saisi que… quand Monsieur … 2.7k?.. arrive avec son rêve… il détourne… si tu veux… au service de la porosité du multivers …. Le point d’interrogation (?) …. Il détourne les fonctions du cœur …. Contrairement par exemple à Descartes qui va utiliser le cogito, la raison …. Contrairement à Kant qui va faire une critique de la raison pure à déterminer des limites à la raison dans différentes zones de connaissance la morale par la critique de la raison pratique et l’esthétique par la critique du jugement … et contrairement à Freud qui va partir de ses observations de ses patients dysfonctionnels pour créer ç un moment donné un rapport entre l’inconscient le ça, le moi et le sur-moi …. Ce sont des mécanismes qui castrent LA CAPACITÉ DE L’ÊTRE HUMAIN DE SORTIR DE L’ONTI-KE … (3.13)

 

Moi j’étais convaincu que JE N’HABITAIS QUE L’ONTI-KHA-TIF …. Que l’onti-ke… j’avais réussi à dissoudre l’onti-ke de ma vie …. Avec les mots d’aujourd’hui … alors …quand je me retrouve dans ma maison… après avoir quitté la scène… dans ma maison de Val David à côté du poêle à bois, et que je commence à écrire L’ÎLE DE L’ÉTERNITÉ DE L’INSTANT PRÉSENT … qui est une esquisse… qui a servi à consacrer … Monsieur 2.7k? … je me rends compte que je fais jouer constamment… nuit et jour … la musique de l’ange bleu de Marlene Dietrich … 1930 … et j’ai tout bâti à partir de ça… Pourquoi… parce que … Marlene Dietrich qui est une jeune actrice peu connue rencontre un créateur qui lui fait des films … et les deux ensemble… SE METTENT À RÊVER LE FILM EN NOIR ET BLANC … lui par sa conception de l’éclairage et des décors hyper-réalistes, et elle… elle crée UN PERSONNAGE MYTHOLOGIQUE … par exemple, elle s’en va dans le quartier des prostituées … et, elle s’en va chercher des vêtements … et elle devient l’âme de ce petit film lè, l’âme de ce petit bijou … et à un moment donné ou elle arrive à la scène finale ou elle a ses grands bas, qu’elle chante la chanson avec le chapeau… qui est un pur pur délice … lui il lui invente la jambe par son éclairage en noir et blanc …et elle… elle lui invente la femme…eee… la femme qui brûle des hommes comme les papillons se brûlent à une lampe et je me dis que … tous les deux…. Ils ont réussi À ALLER ENSEMBLE DANS QUELQUE CHOSE QUE JE NE PEUX PAS NOMMER … MAIS JE SAIS AUJOURD’HUI QUE C’EST …. L’ONTI-KHA-TIF ….(5.37). C’est tellement vrai que… quand elle l’a quitté, il s’est suicidé. Il ne pouvait pas vivre sans elle AU NIVEAU DE SON RÊVE…si on fait un autre film ensemble…

 

Alors… je passe plusieurs mois à travailler nuit et jour …à partir de l’ange bleu. … sauf que dans le temps des fêtes… j’ai mis un k-hoeur d’enfants qui chantent … des chansons de Noel. … Et là… j’ai été transporté …et…. Je savais…. Aujourd’hui avec les mots d’aujourd’hui … qu’en quittant la scène … SUR UN RÊVE BIG BANG avec les mots d’aujourd’hui … J’AVAIS DÉFINITIVEMENT ABANDONNÉ LES HORREURS DE L’ONTI-KE.(6.39). Ça faisait plus partie de ma vie . J’HABITAIS QUE TEMPS … CE QUE J’APPELLE AUJOURD’HUI L’ONTI-KHA-TION…. Tout n’était que création … tout était émerveillement … même avec plus rien … J’ai même payé un compte d’huile avec un poème …Et… ah bon …

 

Quand j’arrive chez Mademoiselle Marie et que je m’en vais à la bibliothèque du cegep qui est juste à côté de sa rue … je travaille encore nuit et jour … et là je décide de prendre la presse… Mademoiselle Marie reçoit la Presse à tous les jours … et je décide… de sortir de la Presse … des bouts de textes … et de k-onstituer un itinéraire …mon objectif était de réussir en littérature de que Pollock avait réussi en peinture ….(7.37) …ok… alors LES TACHES … LES FAMEUSES TACHES DE PEINTURES QUE POLLOCK JETAIENT À TERRE …dans un cadre… alors moi je voulais prendre un 1000 pages avec rien dedans ET JETER DES TACHES DE TEXTES À L’INTÉRIEUR…. En espérant marcher… je ne savais pas comment encore ,,,et l’idée c’est qu’il n’y avait pas une page de plus que 1000… que ça fasse 1000 ….puis ce que je disais était des taches à partir de …l’actualité de la Presse… tous les jours …

 

Et tout à coup…. J’ai beaucoup étudié là-bas au cegep … mon rapport à l’art québécois … tout le rapport à l’art américain … et là, là… j’ai commencé à saisir QUE J’AVAIS PAS QUITTÉ LA SCÈNE POUR RIEN … J’ai commencé à saisir … que j’étais chez mademoiselle Marie comme un … vraiment comme un ERRANT… c’est dans le 1000 pages… COMME UN ERRANT-HOMME-MAISON (8.45) … ah… c’est dans le 1000 pages …

 

QU’EST-CE QU’UN ERRANT-HOMME-MAISON? … C’est un gentleman vagabond dans le fond … c’est-ç-dire qu’il ne fait et prend contrat …d’être là… en échange de deux trois activités …. Ni pas plus ni pas moins … POUR NE PAS NUIRE À SON ŒUVRE …. C’est ce que j’avais fait … Mademoiselle Marie… moi je vais faire trois affaires pour vous … J’va passer la balayeuse dans le salon …m’a couper les légumes …j’va vous mettre votre manteau sur le dos le matin quand vous partez travailler …pis le reste… je travaille …pis ça avait été accepté comme ça … alors…a dit moi en échange… je veux …que vous me racontiez ce que vous avez lu dans votre journée quand j’arrive de ma journée de travail …nous on se disait vous et on disait tu aux autres … alors … c’est sur que je partais du cegep … je partais à 8 heures …j’allais au cegep toute la journée …je r’venais avec des livres … et le soir ..pendant qu’elle préparait ses cours de mathématique pour ses étudiants… ou autre chose … eee …moi je continuais à travailler …je lisais… je lisais … pis …c’est quand même temps … avec la presse du matin …quand je r’venais…mettons pour diner …alors j’écrivais …

 

Et c’est là que je me suis aperçu que L’ERRANT-HOMME-MAISON …chez Mademoiselle Marie… c’était pas Pierre Rochette …C’ÉTAIT QUELQUE CHOSE QUI ÉTAIT EN TRAIN DE NAÎTRE… mais qui était … IMPORTANT POUR L’HISTOIRE DE LA LITTÉRATURE …parce que … tout le 1000 pages de … MONSIEUR 2.7K? … C’était une réécriture de l’histoire du Québec. … à partir de la naissance d’Internet …(10.12)

 

Moi ce qui m’intéressait là-dedans, c’était …l’âge d’or d’Internet …et ce qui m’intéressait c’était … d’exprimer ce qu’Érasme avait exprimé à la renaissance …quand il avait voulu exprimé l’âge d’or …Érasme avait vraiment exprimé l’âge d’or de l’imprimerie … tout ce que ça avait apporté … Il vivait cet âge d’or… et là… peu à peu … LA LETTRE K EST VENUE… et je me suis aperçu que ce que j’écrivais pendant l’hiver …c’était un peu comme Pollock qui jette ses taches … C’ÉTAIT JUSTE LA MATRICE À PARTIR DE LAQUELLE NAISSAIT QUELQUE CHOSE (11.14) QUE J’ATTENDAIS… QUE J’ESPÉRAIS…

 

C’est tellement vrai que quand Gamache, le poète Gamache qui était concierge me faisait rentrer le soir à la bibliothèque pendant qu’il faisait le ménage ..pis qu’y m’disait : Passe pas devant la caméra … là je hurlais … TABARNACHE …J’LIS TOUTE ICITTE…Y A RIEN QUI M’INSPIRE …YA RIEN… RIEN… C’EST QUOI QUE JE CHERCHE? … …Gamache y riait de moi… J’étais en colère …

 

JE CHERCHAIS QUELQUE CHOSE QUI N’EXISTAIT PAS (11.47)

 

Et j’avais beau lire, lire, lire lire, lire… j’arrivais pas à trouver ce que je cherchais … et finalement… j’arrive À LA FAMEUSE LETTRE k QUI SE PROMÈNE …. Tout le long dans le 1000 pages… et qui se transforme en mmm … ah… voici quelque chose qui est en train de naître …et c’est là que j’ai commencé à comprendre que… quand je mettrai le dernier point … FALLAIT QUE LA LETTRE K SORTE DE LA LITTÉRATURE ….(12.18) …Comment, je ne le savais pas comment… mais je savais que ça… avec les mots d’aujourd’hui …C’ÉTAIT DE L’ONTI-KHA-TIF PUR (12.28) … et l’onti-kha-tif pur permet … quelque chose que je ne savais pas … je savais pas…

 

Là est arrivé …les 4 ans à Recyclo-livres …4 ans à dormir sur une table dans la cave … à me poser la question… C’est là que j’ai écrit un 3000 pages qui doit trainer dans un k-ourriel, un journal … y doit avoir 3000 pages à peu près , pendant 4 ans.. ou je suis à la recherche … ou je suis à la recherche DU WOWWWWWW  (13.07) ….wowwwww… et la nuit… la nuit… je fais avec le tableau avec Gérard …un travail sur le wow …

 

On arrive au …-T (la non-tricherie) … Qui ne triche pas quand y vient à la librairie… On fait des recherches empiriques, philosophiques… On travaille… on travaille …et tout à coup je tombe sur *********************FRANCK SCOTT …ET LE PAYS ŒUVRE D’ART … Et là, je suis bouleversé … LE PAYS ŒUVRE D’ART …. C’EST ÇA QUE JE CHERCHE PAR LA LETTRE K … À FAIRE NAÎTRE UN PAYS ŒUVRE D’ART (13.40) …*********************************************

 

Et là c’est pas encore clair dans ma tête mais …et là, je réécris un passage de … Monsieur 2.7k? … dans lequel je parle de mon personnage Marie-Lola-Miel … c’est un personnage féminin-féministe et je raconte l’histoire du féminisme au Québec des années 70 … les grands exploits du féminisme dans les années 70 …et la rencontre avec Franck Scott qui parle … QU’EST-CE QU’UN PAYS ŒUVRE D’ART? (14.11) ….

 

Et Franck Scott dit… un pays œuvre d’art c’est deux choses … c’est faite pour faire des artistesd… Un pays œuvre d’art est fait pour CRÉER DES ARTISTES …pour faire de chaque être humain… un artiste …Y a deux manières d’y arriver …Y dit par l’état providence ..et… je sais pas l’autre affaire (l’individualisme artiste) … et là je me dis … Il a raison … Il parle de l’historien Buckhardt … Il a raison … mais y a pas trouvé le secret de la sauce ….

 

Alors, moi je suis avec Gérard … On travaille wow-t …. Et là on arrive à G2… Gérard arrive à G3 …et là, ça se met à ne pas bien aller …et e … Je pars … Je pars parce que je ne suis pas satisfait de wow-t=g3 (15.06). ni G2 … et … JE CHERCHE QUELQUE CHOSE … Et c’est là que je tombe sur le big bang du multivers dont le bruit de fond k-osmologique est …. 2.7k? …. Ah … MA LETTRE K … Et là, je commence à m’apercevoir en marchant que … wow-t=2.7k? … CORRESPOND PEUT-ÊTRE À QUELQUE CHOSE QUE JE CHERCHE … quand je pose une question à l’univers…SI JE PRENDS SOIN DE TOI, VAS-TU PRENDRE SOIN DE M OÉ? (15.38) .. et je marche avec cette question-là …

 

Ce que j’essaie de dire… c’est… c’est… finalement …que… TOUT MON CHAMP K-ONSTELLAIRE … mes 187 étiquettes … c’est la résultante d’un AB-KÉTYPE HOLOGRAMMIQUE qui s’appelle …K…(15.58) …. Mais je ne sais pas en-k-ore… par quelle forme …en faire… je dirais…

 

… UNE ÉPOPÉE DE L’ONTI-KHA-TIF… (16.12)

 

Si je le dis comme ça … une épopée de l’onti-kha-tif … donc … pour finir mon propos …quand j’arrive avec toé et avec A QUI DE DROIT (Isabelle) … Je suis incapable de parler de mes recherches … incapable … Y a trop… y a trop d’années en arrière …qui sont …e… ÉNIGMATIQUES …

 

Je commence… et c’est là d’ailleurs… que je commence à vagabonder la k-onnaissance … 4 universités …à m’apercevoir que j’ai beau aller dans n’importe quel champ … en politique, en philosophie politique, en sociologie, en philosophie… mets-en, enlèves-en, ajoutes-en … en métaphysique … je trouve rien… je trouve rien …(17.04) et .. Je suis en colère … JE TROUVE JAMAIS RIEN….

 

Mais en même temps, je vis la finale de mon clown au Japon … mes 4 étapes …le cabotinage, la don de soi, la communion, la catharsis , pour mener au MAÎTRE DU RIEN (17.29) …Ben ça fait beaucoup de choses en même temps, tu sais …donc… tout ça pour dire que …j’avais compris que… tant que j’avais pas fini mon glossaire … je ne pouvais pas espérer parler de mes affaires … tu comprends …donc… HIER POUR MOI… C’ÉTAIT COMME UN ÉVÉNEMENT … C’était wowwww , je peux enfin parler de mes affaires …parce que j’ai appris à ce que tu parles des tiennes … donc j’ai confiance …sinon j’aurais pas k-onfiance …d’ailleurs toi t’a écouté… a poser 2 ou 3 questions … et là j’ai dis.. c’est plus qu’intéressant… c’est même fondamental …

 

DONC DANS MES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR (18.19), chaque débris … après ça je vais avoir des extraits de notre k-onversation … débris de la mémoire du k-oeur 1 ,,, extrait audio 1 … débris de la mémoire du k-oeur 2… extrait audio 2 ….ce que je cherche dans le fond …

 

*********** C’EST LE CHEMIN DE LA POÉSIE MULTIVERSIELLE ONTI-KHA-TIVE PAR LA STATION SPATIALE DU K-OEUR******** (18.40) …

 

Tu comprends… ben c’est ça que je cherche …

————

 

GAELLE

Je me demande … je t’é-k-outais …  si la lettre K… je me demande si la lettre K n’est pas ……… … LA CHAIR DE LA K-ONDITION HUMAINE?

 

PIERROT

Ah c’est pas mal … tu sais pour-k-oi la lettre K? …  parce que ça deux bras, deux jambres et que ça a PAS DE TÊTE (19.13) … C’est pas mal ce que tu dis …c’est vraiment pas mal… c’est vraiment pas mal ce que tu dis …

 

—————

GAELLE

L’autre image qui me venait… c’était …je t’é-k-outais… c’était… la chair de la k-ondition humaine …QUI FUIT (19.45) … QUI FUIT LA RÉALITÉ…

 

PIERROT

Ah oui… je pense que oui …

 

GAELLE

Parce que le truc… on aurait dit que … K… tout le récit K-ue tu me fais … hummm… ça me laisse k-omme impression sur le plan de la synthèse …c’est…eee… K comme Kafka … K k-omme lumière … c’est k-omme de la tragédie à la lumière ..…(20.17) et … DE L’ONTI-KE À L’ONTI-KHA-TIF… on est toujours un peu dans cette dynamique

 

PIERROT

Dans cette dynamique-là …. Ah oui …

 

GAELLE

Disons que j’ai l’impression que ce K là justement …la littérature qui rend compte de ce que t’appelles l’onti-ke … les souffrances, la bêtise humaine …tout ce que tu peux… les difficultés de vivre comme être humain …avec une série de d’ab-é-k-riture .. c’est K …d’abord… k-omme chair humaine.. qui dans ton projet …peut-être que je me trompe …va d’abord commencer par se k-omprendre k-omme chair humaine à travers la littérature … puis…. Quand elle s’est saisie k-omme chair humaine … k-omme élément justement… comme élément d’une tragédie… mais …qui… ne cherche pas le circuit du suicide k-omme bien des écrivains ont proposé …. Mais… quand tu parles de ton île de l’instant présent …c’est que K CHERCHAIT DÉJÀ … semble déjà chercher… parce que …parce que c’est en dehors de… parce que c’est… en lui quelque part … donc .. son instant présent .. c’est k-omme s’il cherche déjà LES ÉLÉMENTS D’ÉNIGMES DE CE QUE TU AS APPELÉ L’ONTI-KHA-TIF  après… qui sont déjà en lui… On dirait que tu cherches à OUVRIR CETTE POSSIBILITÉ ( 22.06)…. Donc… quand je t’écoute …cette impression-là d’ouvrir parler la chair du monde … On ouvre la métaphore de la lumière … la métaphore du bruit de fond k-osmologique … comme tu l’appelles …

 

PIERROT

Le bruit de fond k-osmologique

 

GAELLE

Mais … j’ai l’impression que ce sont là des métaphores …

 

PIERROT

Ok… en tout k-as, c’est sur le tape là.

 

GAELLE

J’ai vraiment l’impression que c’est une métaphore ….de la même faàon que …K…a plein de… semble avoir plein d’occurrences sur …tu vois … t’as vu ..K… dans … t’as vu UN K-ORPS HUMAIN SANS TÊTE …bon… un k-orps humain sans tête … bon Pourquoi y a pas de tête? …

 

PIERROT

C’est ça … c’est ça… y a pas de tête …

 

GAELLE

Est-ce que … c’est la raison qui lui est coupée? … Est-ce que … le rêve lui est coupé?

 

PIERROT

*************** C’EST LE RÊVE QUI LUI EST COUPÉ (23.06)********************

 

GAELLE

Tu vois… donc j’ai l’impression … c’est un k-orps aussi… une figure …sur le plan de l’image …donc… dans sa graphie …K… représente, si tu veux, k-uelque chose de très profond …dans la théoritique que tu portes…qui est enracinée …que tu as en toi …

 

PIERROT

En plus … le K… c’est le k-oeur … Il a deux bras, deux jambes… mais juste ici… c’est le k-oeur …Justement, y a pas de tête …************ POUR QU’ON PUISSE VOIR LE K-OEUR (23.41) , tu vois … en tout k-as, c’est comme ça que je le vois …

 

GAELLE

Mais ça. Ça me semble très important …ce graphisme de K …parce que … c’est par le graphisme de K … que … j’ai l’impression que … TES INTUITIONS THÉORITIQUES (23.56) SONT NÉES… PUIS S’OUVRENT …

 

PIERROT

Ouais… c’est ce que je pensais cette nuit …pendant… j’ai travaillé toute la nuit … J’ai pas dormi… j’ai travaillé toute la nuit …et je me disais… t’as tout à fait raison… La lettre K … pas de tête… avec un k-oeur … c’est pour ça …

 

************ DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU …K…  (24.17) ****************

 

************** K-ONSTELLATION …K…*************************

 

Eeee… Tout ce que je porte au niveau d’intuitions théoritiques est compris par la métaphode de la lettre …K… D’ailleurs, à un moment donné, dans un passage très difficile du 1000 pages, ça fait KKK comme le Klu klu klan …. Je fais KKK… je fais mes trois KKK… pas souvent … parce que c’est trop violent …et… j’essayais en même temps en faisant circuler la lettre K dans le 1000 pages, de montrer SON DÉSARROI (24.51) … DE SE PROMENER DANS UNE HISTOIRE BÊTE …d’aller se promener dans DES HISTOIRES D’IDENTITÉS QUI ONT PAS D’ALLURE ….dans des drames (c’était la guerre en Irak) quand j’écrivais… avec les mensonges de Bush … pis en plus… j’ai des réflexions sur qu’est-ce que le roman? … J’ai des réflexions théoritiques tout le long .. Et en plus j’ai le journal de Renaud …qui est le chansonnier du Vieux …QUI REPRÉSENTE LA PARTIE DE MOI-MÊME …SI TU VEUX… QUI A FUI (25.23)

 

GAELLE

Renaud le chansonnier français?

 

PIERROT

Non… je m’appelais Renaud … Renaud y a son journal …Son journal c’est souvent des extraits de lecture … Donc effectivement, je dirais tout … si je dirais le point big bang de toute mon affaire

 

*************** C’EST LE K-OEUR DE LA LETTRE ..K… (25.52) … ET LE FAIT QUE ÇA LUI A FAIT PERDRE LA TÊTE **********************parce quand y regarde avec la tête ce qui se passe… c’est pas beau …. Mais quand y regarde avec son k-oeur, y a de l’espoir …

 

GAELLE

Je peux te poser une k-estion?

 

PIERROT

Ouais …

 

GAELLE

D’après ce que tu viens de dire… ça m’a allumé k-elque chose …si … ça peut avoir l’air dé-k-ontextualisé… mais …je l’impression que ça a un lien… si je te dis …Je te donne une phrase par exemple …Je te demande… Qu’est-ce que ça t’invoque cette phrase-là et comment tu peux la commenter? …. Par exemple… si je te dis… LE CŒUR DE KAFKA….

 

PIERROT

Wow … Je peux te dire que j’ai beaucoup lu Kafka ..et qui dit… réfléchi Kafka … alors… si je la commentais, ce serait de la façon suivante…. Kafka est un employé (il a eu sa biographie aussi) … un employé … bien banal… je pense d’un système postier ou quelque chose de même … y écrit des textes, des romans … et à un moment donné… y participe à un concours … c’est pas lui qui gagne… c’est un de ses amis …et ses amis lui disent r’garde… c’est une erreur … c’est toi qui mérite le prix … et Kafka, tout le long de son écriture n’est jamais content de ce qu’il écrit …tellement qu’à la fin de sa vie il demande à ses amis de tout brûler ses œuvres ….et ses amis ne brulent pas ils publient et y a beaucoup de ses œuvres qui sont inachevées …comme le procès, je pense les métamorphoses… et… quand tu parles du cœur de Kafka …là j’ai mal… parce que le cœur de Kafka a été INCAPABLE DE SORTIR DE L’ONTIKE … DE LA DRAMATURGIE DE L’ONTIKE (27.51) … IL A ÉTÉ PRISONNIER DE L’ONTIKE… C’EST POUR CELA D’AILLEURS L’ABSURDE …L’EXISTENCE DE L’ABSURDE CHEZ KAFKA … C’EST LA NAISSANCE DE L’ONTI-KHA-TIF QUI N’ARRIVE PAS À DÉ-K-OLLER ….(28.01) … C’EST UN CŒUR QUI BRÛLE D’ESSOUFFLEMENT….Moi c’est comme ça que je le ressens …

 

GAELLE

Et… est-ce que ça ne serait pas… un k sans tête?

 

PIERROT

Tout à fait … tout à fait… parce que tu vois… un des drames de la tête… de la critique de la raison pure de Kant …il le dit fort bien d’ailleurs… tu peux pas appliquer ça à la réalité… une fois que t’as fait la critique de la raison pure …c’est juste une aprioritique à partir de la quelle … dans l’esthétique transcendantale, l’espace et le temps sont les deux matrices à partir des quelles la sensibilité reçoit le réel et dans la logique transcendantale,,, c’est les catégories… mais une fois que tu sais ça … ça peut pas te donner un meilleur jugement sur les choses à faire… y a juste la raison pratique qui peut le faire et encore … ce que j’ai trouvé dit Kant… c’est juste le côté négatif… la limite … les limites à partir desquelles ma raison s’exprime …et j’ai comme l’impression que Kafka … OUI C’EST UN …K… SANS TÊTE …(29.23) … y a vécu cruellement dans sa chair l’incapacité de la raison à quelque niveau que ce soit… **********DE RÉSOUDRE LES APORIES DU RÉEL********* impossible… même au niveau de la raison pratique …D’ailleurs c’est là que Kant dit …tu sais Dieu… dans ses 4 antinomies de la raison pure … les deux positions inverses (athée ou croyante) ont autant raison l’une que l’autre…et ont autant tort l’une que l’autre …donc.. tout ce que tu peux faire , une fois que tu sais ça… c’est de dire que … au niveau de la raison pratique … C’EST PLUS PRATIQUE DE CROIRE EN DIEU ou de mettre dieu comme élément fondateur qui va te permettre à un moment donné de …un peu comme chez Platon… d’avoir une orientation pour devenir une meilleure personne …que de pas y croire …c’est juste plus pratique et… en général …la plupart des gens… 95% des personnes vont préféré croire en Dieu… parce que c’est moins compliqué que de croire que Dieu n’existe pas … c’est moins d’ouvrage…

 

Disons que …et c’est là que Kant fait la critique de la raison pratique… Kafka lui… y se rend compte(30.35) que quoi qu’il fasse  … quoi qu’il fasse … L’ABSURDE VIENT LE SAISIR …. Il est pris… il est englué dans l’absurde …et… si tu veux… c’est la même souffrance que Kierkegaard qui lui prend le pari de la moralité sur l’esthétique … la religion sur l’esthétique … Kafka …c’est la même source… mais avec encore plus d’impuissance et d’amertume … Kierkeegaard lui au moins se bat pour que la religion puisse suppler au manque d’intelligence …mais chez Kafka, il n’y a plus de lutte …  y a ab-dication …pas heureuse …donc… tu vois …

 

Et moi… ce qui m’avait emmené à la lettre K … Je m’en rappelle… c’est Kerouack (31.43) … tabarnouche… wow … c’est là qu’est née ma lettre K … Je m’en rappelle …Quand Keerouack se met à vagabonder les États-Unis et qu’il écrit … ben voyons … pas le hobo céleste … moi c’est le vagabond céleste, lui c’était le … et c’est un vagabond qui boit, qui fume, qui drogue … qui triche… qui … tout croche… tu sais … je me suis dit en moi-même… c’est pas vrai … MOI JE VAIS INVENTER UN …K… QUI VA ME DÉMONTRER… QUE LE MERVEILLEUX…en tout cas ce sont les mots d’aujourd’hui …QUE TU PEUX VAGABONDER TOUT EN RÉINVENTANT LA BEAUTÉ DU MONDE (32.36)

 

Et mon …K… vient de Kerouack … je me rappelle c’était la … LE CLOCHARD CÉLESTE …c’est son roman… le clochard céleste …et j’étais insulté … et j’ai dit … Kerouack … je suis insulté… je suis insulté … Si c’est ça vagabonder…ça respecte pas Ignace de Loyola… ça respecte pas les grands vagabonds de l’histoire …ça respecte pas ça … c’est pas vrai qu’un vagabond est un clochard …tu vois… c’est là que c’est parti … un peu de la réflexion entre Kerouack et Pollock … Je me promenais entre les deux …

 

Et je me rappelle une nuit … j’étais avec mademoiselle Marie … j’ai dis… Mademoiselle Marie… je m’en vais …vous allez ou? … Je m’en vais marcher jusqu’à Halifax … parce que je veux tremper mes pieds dans l’océan atlantique …pour mon roman …initiatique … parce que j’avais déjà trempé mes pieds à Vancouver dans l’océan Pacifique … Vous allez faire ça comment? … Vous allez revenir quand? … aucune idée … Ça va prendre combien de temps? … aucune idée … Une semaine après a dit écoutez …pendant les vacances d’été… on va y aller ensemble… on va y aller en train… je vous paye le voyage…vous allez tremper vos pieds là-bas ….

 

Et tout le long dans le train j’ai regretté …j’voyais passer les poteaux de téléphone … J’me disais quel con …c’est pas un voyage qu’on fait en train …c’est un voyage qu’on fait à pieds …quel imbécile je suis … et quand j’ai trempé mes pieds lè-bas, j’ai trempé mes pieds dans l’égout …de l’égout imagine qui se jetait dans l’océan atlantique …c’était fret comme une roche …

Quand je suis revenu, après ça, j’ai pu continuer … à écrire …quand je suis revenu… j’ai compris que j,avais raté mon voyage …j’avais raté mon voyage … et les poteaux de téléphone me disaient que dans la vie, on fait pas ça … ON PASSE PAS D’UN POTEAU DE TÉLÉPHONE À L’AUTRE … et on voyage pas sur le bras de quelqu’un …fait que je me suis repris après ça que je suis parti vagabonder après …

 

Donc, tu vois la lettre K… c’est c’est… et je suis persuadé que dans mon 1000 pages, LE SECRET DE LA LETTRE k S’Y TROUVE …ET TOUTE MA THÉORITIQUE AU NIVEAU DU PASSAGE DE L’ONTI-KE À L’ONTI-KHA-TIF PAR UNE MÉTAPHYSIQUE DE LA POROSITÉ DU MULTIVERS … Je suis persuadé que… la forme …des débris de la mémoire du k-oeur … surtout avec les commentaires que tu vas me permettre de faire par l’audio qui vont être extraordinaires précieux… parce que ce que je t’exprime-là … j’ai jamais pu l’exprimer à personne … parce qu’y en a trop … pis à un moment donné quelqu’un qui a assez d’intelligence pour poser des questions de synthèses …ben ça aide hen … tu peux pas… tu peux pas… la synthèse c’est là… le temps d’arriver à un principe de base …un principe … de radicalité lumineuse …bon ben c’est un peu ça

 

GAELLE

Comment tu vas le nommer le tape?

 

PIERROT

J’appellerais ça …. LE K PAS DE TÊTE …

 

GAELLE

Super (36.55)

IER TAPE AUDIO…. PIERROT-GAELLE…. CONSERVÉ SUR L’ORDI DE PIERROT ….. COMMENTAIRE DU IER DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR ……. …………….. ..

LA LETTRE K…. 19 OCTOBRE 2020 … 20.15

AUDIO-1 …. LA LETTRE K

COMMENTAIRE DU DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR 1 ( P. et G. 19 OCTOBRE 2020 …. 17 H.15 …..Dans un dialogue Pierrot et Gaelle enregistré sur l’ordi de Pierrot dans un fichier audio.

———-

Pierrot

.. Les éléments fra-K-taux du multivers ….. mais simplement au niveau onérique …. C’est-à-dire… si par exemple je prends mes 5 sens et je dis que c’est une station spatiale indépendante… ok…. Que mon cerveau c’est une station spatiale indépendante ….ok… que mon viscéral est une station spatiale indépendante …le k-oeur est une station spatiale indépendante …. Je prends le pari… au niveau de la philosophie spé-K-ulative radicale …que les trois premières stations sont consacrées à L’ONTI-KE …. La gestion de l’onti-ke sur terre.   Et que la quatrième …c’est celle par laquelle La POROSITÉ DU CHAMP K-ONSTELLAIRE PASSE. …. Le k-oeur ….k…avec le k…que le champ     k-onstellaire passe …. Et que … tout le champ k-onstellaire se joue par le k-oeur. …en tout cas … je prends un pari impossible …(0.52) … que j’actionne … par une configuration à partir d’un glossaire.

 

Donc, je prends comme acquis qu’un corps, si j’ai 4 stations spatiales, un corps devient UN SO-K-LE AB-JETAL …pourquoi un so-K-cle ab-jetal … parce qu’il est porteur d’un rêve … mais le rêve ne vient pas de là … le rêve part du k-oeur. … que le rêve que je recherche… LE RÊVE BIG BANG … part des débris de la mémoire du k-oeur. … Je prends ce pari-là. Autrement dit, je construis un pari. ,,, et je vérifie si…. Comme une œuvre d’artiste … si en soi elle n’est pas porteuse d’une OUVERTURE ÉPISTÉMOLOGIQUE. Et je pense qu’on vagabonde par le k-oeur. … par un rêve qui vient du k-oeur … et c’est tout ça que j’essaie de mettre en forme en ce moment.…  Donc, si je prends mon premier débris de la mémoire du k-oeur, c’est un débris technique. … Je peux te le lire… mais ce soir, j’aimerais juste travailler sur le ier débris de la mémoire du k-oeur.

Dans la même manière que dans Monsieur 2.7k? … ce que j’écris n,avait aucune importance… C’était la lettre K qui se promenait. … et le 1000 pages que j’ai écris n’a pas d’importance …. Mais si tu regardes marcher la lettre K, tu comprends… si vraiment tu ne fais juste regarder K, tu comprends. … C’EST QUELQU’UN QUI SE BÂTIT PAR LA LITTÉRATURE….

Là, j’aimerais me bâtir par des taches …. Des taches qui viennent de wikipedia, des taches qui viennent d’un blogue que j’ai écris en 2015 … des taches qui viennent d’un commentaire de You Tube sur le voyage de Voyager 1, voyager 2 par exemple , … mais des taches… qui finalement au bout de la ligne, si tu suis des taches… c’est que chaque tache, c’est un pas de Monsieur 2.7k? …. Alors je vais te le lire ici (3.48) … d’ailleurs, probablement aussi que la lettre K va se promener… to vois… en t’en parlant là ….tu vois… la lettre K va se promener … tu vois… c’est toujours la même chose… quelqu’un qui fuit l’information pour ACCÉDER À LA FRAÎCHEUR DU MULTIVERS (4.24) et que le multivers vienne lui donner sa fraîcheur. … De là les brosses d’être, les attaques d’être …

—————

LECTURE DU DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR 1.  ( 4.32 À 9.28)

Débris de la mémoire du K-œur… 1,

Blogue (4360) 18 octobre 2020 …… LE RÊVE BIG-BANG

Dans l’opti-K-e d’une philosophie spéculative radicale[1] auto-référentielle[2] ma vie de chercheur s’est        s-K-ulptée TEL UN K-ONTE aspiré, nuit et jour, année après année, par UN ÉBLOUISSANT PERSONNAGE ONÉRIQUE SPÉ-K-ULATIF IMPOSSIBLE dont l’absence même trahit son ab-réalité (l’ab-réalité, c’est la partie impossible du réel) souffle même du multivers, tout comme souffle même de toute vie personnelle œuvre d’art multiversielle (frac-K-ale poéti-K-e du multivers) , et que ce chercheur identifie comme étant LE RÊVE BIG BANG…. En conséquence de quoi, Notre doctorat (Auld, Woodard, Rochette) prend le pari que CE PERSONNAGE RÊVE BIG-BANG convoqué, maître des songes qui ne fait pas partie du réel mais qui le signe …. Non pas comme Rêveur anthropomorphique mais comme FOR-ME RÊVEUSE-RÊVANTE ab-tropomorphique …. fit, fait et fera ….  de tout corps humain en quête d’une vie personnelle œuvre d’art qui se sera d’abord métamorphosé  en SO-K-LE AB-JETAL (un ab-jet est un objet nouménal qui se dissout tout en dissolvant le JE sous la beauté même du rêve qu’il transporte)   …. un   ERRANT POÉTIQUE NANO-K-OSMOLOGIQUE ÉVÉNEMENTIAL de la nano-citoyenneté-planétaire en gestation. Voilà pourquoi ce chercheur affirme que … ce fut par cet impossible orchestrateur de la nano-modernité sur terre, par CET ÉNIGMATIQUE RÊVE FORME RÊVANTE BIG BANG, qu’un nommé Pierre Rochette mourut peu à peu à lui-même pour renaître en AB-K-HÉTYPE HOLOGRAMMIQUE SOUS l’étiquette flottante k-onstellaire nano-k-osmologique auto-référentielle suivante :  PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE….  à partir de laquelle son épopée onérique a pu se K-onter sous l’enchantement de quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Kuel est ton rêve? …. 2) dans K-ombien de jours? … 3) K-u’as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? …. 4) K-omment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

[1] PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE …. Posture épistémologique inspirée de Whitehead….  ré-expérimentée  par le philosophe Didier Debaise et son groupe de recherche LE GECO (groupe d’étude constructiviste ouvert, Université libre de Bruxelles). Dans une entrevue (You tube, EN COURS DE ROUTE, 28 mai 2019, Didier Debaise, 2/2 le GECO, extrait, 33.25 à 53.18, Debaise dit ceci : «  ….. Moi à l’époque, j’enseignais Whitehead et d’autres. Je donnais un cours sur Nietzsche, Deleuze, mais il y avait un enjeu au GECO. C’ÉTAIT LES PRATIQUES DE SAVOIR. Et tout doucement, la question de LA SPÉCULATION avait pris le dessus sur la question de la pratique du savoir, au sens du constructivisme, des rapports de pratique de connaissance. Et cette insistance-là venait d’isabelle et de moi et c’était difficile de convaincre les autres au GECO parce que LA PENSÉE SPÉCULATIVE avait encore très fort la réputation d’être une pensée très abstraite, générale, très philosophique ………. Bénédicte présentait un texte de Donna Attaway dans laquelle elle parlait de LA SPÉCULATION FABULATRICE et on a commencé à explorer ça.  ………… Donner de l’importance à des expériences qui ne soient pas exclusivement anthropologiques , exclusivement humaines … ouvrir la pensée vers d’autres foyers d’expériences, d’autres sens de l’expérience … C’était aussi interroger, susciter LA QUESTION DES POSSIBLES … Et voir la pratique de la philosophie comme une pratique d’articulation QUI NE PEUT RIEN EXCLURE, de ne jamais se mettre en posture de disqualification, sauf de toute théorie qui se présente comme disqualifiante. ……

[2] AUTO-RÉFÉRENTIELLE dans le sens de la fable des miroirs d’Épitecte … mais non pas sous forme de miroirs philosophiques mettant en valeur les vertus et les perversions du reflet de soi comme chez Épitecte, mais plutôt vécu comme un saut épistémologique convoqué par LE RÊVE BIG BANG lui-même à partir duquel le JE de la personne humaine meurt à lui-même pour renaître nano-k-osmologiquement sous forme d’abjet abecptal (abjet comme forme onérique d’un objet et abceptal comme  forme onérique d’un concept)…. fractal du RÊVE BIG-BANG lui-même.  Ce…. JE…. DISSOUS PAR LE VOIR DE LA BEAUTÉ DU MONDE  devient miroir d’un miroir à la puissance onérique wow-t=2.7k?. (Fait wow sur ton rêve, ne triche pas et le 2.7 k fera de ton rêve un (?) = (!).

—————-

Ça, c’est mon premier débris de la mémoire du k-oeur ….. Ce que j’aimerais dire de ce débris-là …. Ce qui me suscite, c’est encore une fois … de promener la lettre K … dans le débris …. Comme dans Monsieur 2.7k? …. Puis … je veux insérer un débris commentaire entre le ier et le 2eme débris de la mémoire du k-oeur. Dans lequel LA LETTRE K S’EXPRIME …. Exprime son désarroi d’être né par la littérature… il y a… 10 ans… 15 ans …. Et de se retrouver… encore une fois … à marcher la fraîcheur du monde … en fuyant l’information …. Parce que … ce que j’ai mis là, c’est de l’information. … Ce qui m’intéresse, c’est la fraîcheur du monde … Chacun des débris est porteur d’un d’un…. Je dirais … d’une ESPÉRANCE EUPORITIQUE …reliée à la promenade de Monsieur 2.7k? …. À l’intérieur des débris de la mémoire du k-oeur … sous forme d’information … et c’est ça que j’aimerais articuler …. Ce voyage-là ….dans le but … si tu veux… d’ouvrir la porosité du k-oeur AUX MONDES POSSIBLES DU MULTIVERS …. Chu rendu là ….(11.04)

GAELLE

Deux questions ….Quel est le lien que tu fais entre le k-oeur et le multivers?

PIERROT

D’ABORS LE K-OEUR C’EST UN …K…. k-o-e-u-r …… donc le k-oeur, c’est fondamentalement quitter l’univers du cœur… c-o-e-u-r….. pour aborder l’univers du k-oeur …k-o-e-u-r ….. donc… le lien que je fais… c’est un pari … c’est le pari qu’on ne peut accéder au multivers qu’en quittant l’univers …. En quittant la logique de l’univers … (11.45) le cœur avec un C ne pourrait pas accéder au multivers … mais le k-oeur avec un K peut à cause de tout l’historique de la lettre MONSIEUR 2.7K? …. Mettons… c’est là ou je suis dans mon pari de la spéculation radicale …

GAELLE (12.07)

Ma deuxième question est plus contextuelle dans nos travaux … Qu’est-ce que t’entend par le voir? ….

PIERROT

Ah… Ça c’est vraiment intéressant … d’abord c’est une expression que j’aime pas … que j’aime pas utiliser … pourquoi… parce que personnellement elle me vient de toute ma connaissance de Krishnamurti …et … le voir ne fait pas partie de l’architectonie … c’est une maladresse parce que j’ai pas encore trouvé… je pense que c’est plus le …cela est …. Que le voir que j’aimerais dire parce que le VOIR ne fait pas partie de mon architectonie de travail….

GAELLE

Mais le cela est c’est plutôt la rhétorique de Krishnamurti finalement

PIERROT

Et encore une fois… c’est pour ça que je dis… en attendant de pouvoir trouver la mienne … oui … c’est la rhétorique de Krishmanurti et je ne suis pas satisfait non-plus …

GAELLE

Non, parce que moi … quand j’ai vu le voir …

PIERROT

Tu l’as vu passer?

GAELLE

Ben oui… le voir et moi ça fait écho à mon voir …

PIERROT

Ben non… le voir ça m’intéresse pas … le voir est pas bon … c’est DISSOUS PAR LA BEAUTÉ DU MONDE … le voir faut l’enlever …

GAELLE

Ma question c’était plutôt … Dans quelle acception tu l’utilisais?

PIERROT

Aucune… a Merci… tu vois je ne l’avais pas vu …puis même … quand je l’ailu… je ne m’en suis même pas aperçu … (13.42) … Le voir pour moi ne fait pas partie de mes enjeux …

GAELLE

Dernière remarque … y a une belle idée qu’on a vécue hors enregistrement parce que je t’ai enregistré… je t’ai enregistré pour toi … ici mais sur le light up aussi … donc tu pourras… quand tu le travailles …donc je te propose que tu pourrais l’écouter…

PIERROT

Ah.. je pourrais … plus que ça… je pourrais m’en servir pour faire mon commentaire du débris de la mémoire du k-oeur

GAELLE

J’ai pensé que ce serait une bonne chose … comme ça…ça va être toujours sur ton ordi … chu bien contente… t’as eu une belle idée tantôt… hors enregistrement … t’as eu une belle étiquette….AB-LOGIE (14.32)

PIERROT

Oui, c’est ça …. L’Ab-logie… alors.. l’ab-logie … m’est venue en travaillant passionnément Kant pour la nième fois … Je me suis rendu compte… que… que… ce que Schelling reprochait à Kant… C’EST LA CASTRATION DU RÉEL PAR LA LOGIQUE … (14.54) … et il avait raison… sauf ce que Schelling proposait n’était pas la solution à l’époque … et c’est là que m’est venue l’idée de L’AB-LOGIE… c’est-à-dire … c’est pour ça que je divise mes stations spatiales… L’AB-LOGIE … c’est dans la station spatiale du cerveau qui comprend entre autres… si tu veux… l’intuition, l’entendement, le concept, la raison , les idées… bon … tout ça ensemble …

Mais en réalité… les stations spatiales sont indépendantes …(15.31) mais en même temps… elles sont terriblement reliées… mais …CELLE DU K-OEUR n’aurait pas pu… K avec le K être exploitée tant que… si tu veux… LA FASCINATION HOLOGRAMMIQUE POUR LE MULTIVERS ne faisait pas partie de notre boîte d’outils (15.54) … pour moi L’AB-LOGIE … c’est le fondement même du K avec le K-oeur … LA RAISON EST LOGIQUE… MAIS LE K-OEUR EST AB-LOGIE … et d’ailleurs quand Pascal dit… que le k-oeur a des raisons que la raison ne connaît pas … encore une fois… à son époque… il a raison…

Donc, si tu veux, y a toute la série laboratorique de mes AB- … comme L’AB-MMUNI-k-ATION (16.22) par exemple … Le cerveau communique… mais le k-oeur ne k-ommunique pas … il ab-mmuni-k-e … c’est-à-dire… qu’il travaille à partir d’une porosité … bon… c’est là ou j’en suis …

Fait que ça c’est mon ier débris qu’on a enregistré puis je vais m’en servir pour faire mon commentaire du 2eme débris … je pense que dans chacun de mes débris de la mémoire du k-oeur, quand la lettre K va se promener … c’est … K-OMMENT LA LETTRE K SE SENT… (16.59) Comment elle se sent d’un débris à l’autre…

Dans le premier débris c’est… comment (pleurs)… c’est pour ça que je parle pas de mes recvherches… ça me fait trop brailler … excuse … (rire) … ben oui… mes recherches me font brailler … parce que quand j’ai commencé ça… ça été dur de faire en sorte que la lettre K soit créée par la littérature et… quitte la littérature pour vivre la vraie vie … Quand j’ai eu fini … j’ai pésé puis j’ai parti vagabonder… c’est la lettre K qui est partie vagabonder … c’est par Pierre Rochette c’est la lettre… Pierre Rochette n’aurait jamais eu le k-ourage de vagabonder … (17.58) .. c’est la lettre K… qui s’est dit… si la littérature m,a créé, j’suis k-apable DE FAIRE DE LA VIE UNE LITTÉRATURE (18.03) PAR UNE LETTRE…. Et c’est ça qui m’intéresse …Mais en même temps c’est le désenchantement que j’ai vu sur ma route …DANS LA K-ONDITION HUMAINE PRISONNIÈRE DE L’ONTI-KE… (18.14) et la lettre K n’acceptait pas ça … je n’acceptaisd pas ça … c’est pour ça que les additions stupides de toutes les horreurs de l’onti-ke m’é-k-oeurent (18.34) … je vois pas l’utilité… IL FAUT VAGABONDER PAR LE MERVEILLEUX… par la lettre K… le reste … ça n’a aucune importance … Ca n’en prend un pour changer l’humanité… Krishnamurti n’a pas pu … peut-être moé m’a pouvoir (pleurs) …

GAELLE

Pour donner un petit peu plus, je viens d’avoir une idée … que dirais-tu d’un titre qui serait genre …  L’ABLOGIE DE MONSIEUR 2.7K? DANS L’ONTI-KHA-TION? …

PIERROT

C’est pas mal ça… ça pourrait être le titre de mon deuxième … Tu vois… je ne pouvais pas parler de mes recherches avant …C’était impossible, c’était impossible …Il fallait d’abord que mon glossaire soit fini … puis ensuite que je commence mes débris de la mémoire du k-oeur …(19.28) et et … à partir du 1000 pages, y a toute … c’est un long cheminement … comment tu veux… parler d’un long cheminement sans avoir au moins des résultats …

GAELLE

Puis j’aime beaucoup aussi l’étiquette de TACHES ONÉRIQUES… elle est très belle..

PIERROT

Une tache onérique … et c’est pour ça que je peux la marcher par la lettre K (19.56) … une tache onérique … c’est un peu comme des taches solaires … mais c’est pas une tache onérique qui est terrestre … mais c’est une tache onérique qui est solaire … donc qui est MULTIVERSIELLE … donc j’aimerais aborder ça comme étant un conte … plus un vécu spéculatif… un conte vécu vrai … tellement vécu par une lettre K … QUI A ÉTÉ UNE VRAIE LETTRE QUI A MARCHÉ LA ROUTE (pleurs) … et si tu te fais pas lettre K toi-même … tu vas manqué de quoi dans ta vie… car… ce qui intéresse la lettre K c’est de répondre à la question … QUEL EST TON RÊVE? … Bon… j’ai pas mal fini …

GAELLE

Ben bravo… comment tu vas appeler ton tape?

PIERROT

Ben je le sais pas…eee… mettons… LA LETTRE K

—————-

 

QUAND PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE MARCHAIT LA NUIT, DANS LA CHALEUR DE L’ÉTÉ, LES ÉTOILES, LE PETIT VENT, LES FEUILLES …. LA BEAUTÉDU MONDE LUI SOUFFLAIT À L’OREILLE …..JE PRENDS SOIN DE TON RÊVE… MARCHE-LE SANS CRAINTE ….

Comme je fus hanté par une humanité oeuvre d’art en devenir …. Je n’avais rien, je n’étais rien… mais je rêvais d’enflammer le canada en cartographiant ses rêveuses et ses rêveurs …. J’avais faim, j’étais trempé, mes ampoules aux pieds me faisaient mal… mais je rêvais l’impossible… l’oeuvre d’art impossible…

Ne jamais rien demander… comme la solitude fut vive parfois quand un certain nombre de jours, sous un pont, j’attendais une éclaircie de soleil pour reprendre la route…..

La beauté du monde…. je ne vivais que pour elle

Pierrot vagabond

COMME MICHEL LE CONCIERGE ET PIERROT VAGABOND ONT ÉTÉ HEUREUX LORSQUE DANS LEUR VINGTAINE, ILS PARTAGÈRENT LA PETITE SCÈENE DU CAFÉ ST-VINCENT DANS LE VIEUX MONTRÉAL COMME CHANSONNIER ANIMATEURS…..

Michel et moi fûmes vraiment heureux sur la petite scène du café St-Vincent avec nos guitares et nos chansons. Combien de matins dans nos conseils d’administration de la créativité j’ai pu dire à Michel:

MIKE, NOUS FÛMES DES ROIS HEUREUX…

Qui au Québec peut dire avoir bien gagné sa vie en chantant soir après soir devant un public chaleureux?

Ce fut un magnifique rêve de jeunesse.

Comme j’ai aimé ma petite chambre-grenier de bohème sur la rue St-Paul. Il y faisait froid l’hiver… Je n’avais pas de gants ou de mitaines pour me rendre au café chanter… et il faisait froid aussi dans le café mal chauffé….

Mais il suffisait d’une chanson de Brassens ou de Félix Leclerc par exemple pour croire à la chaleur la plus lumineuse du monde, celle du public.

————-
Ce soir, pendant que G. est dans notre chambre et réfléchit è ses graphes en écoutant de la musique sur son cellulaire, je suis dans la cuisine vacillant entre ma fin de lecture de la critique de la raison de Kant (p.527) et le 100 pages des débris de la mémoire du k-oeur de Pierrot le vagabond céleste.

Mon café thermos sur la sécheuse, 3 pots de céréales, un pot de curcuma, poivre et bol et cuiller……

mes pensées vont à Daniel Blouin, Jos Leroux, Daniel Fontaine et les autres chansonniers partenaires de scène de ma jeunesse que la pandémie contraint à l’inactivité. Les deux Pierrots sont fermés.

Michel le concietge pratique encore sa guitare, écrit des chansons et moi…. je remercie la vie pour notre jeunesse heureuse sur scène

Pierrot vagabond

DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR 6, BLOGUE 4362, 18 OCTOBRE 2020

Débris de la mémoire du K-œur… 6,

Blogue 4362, 18 octobre 2020

Voyager se trouve de l’autre côté du système solaire, À DES MILLIARDS DE KILOMÈTRES DE TOUT AUTRE OBJET FABRIQUÉ PAR L’HOMME. ( You tube, sonde voyager, en route vers l’infini, documentaire scientifique,2019, 3.22) BLOGUE (4334) 10 septembre 2020

Du 25 mai 2015 au 18 octobre 2020, se déroula l’aventure de la bloguïétique, soit une méthodologie doctorale de la sérendipité ab-ductive (inspirée de l’invention de la POIÉTIQUE par Paul Valérie (discours inauguratif au collège de France, 1937) ayant pour objectif de tenir un journal numérique au quotidien (www.lepaysoeuvredart.ca) d’une démarche dont il serait impossible de modifier quoi que ce soit au fur et à mesure des entrées, le tout encadré par notre équipe de recherche ( Auld, Woodard, Rochette) qui, d’un conseil d’administration de la créativité à l’autre , pourrait s’en inspirer pour nourrir notre réflexion sur l’émergence de nos trois archétypes hologrammiques (Marlene la jardinière, Michel le concierge et Pierrot vagabond). En découla…. Au cours d’une période de 5 ans et demie… cette bloguiétique qui fut retranscrite en une base de données numérotée de 7756 pages, puis, par la suite, de nouveau métamorphosée en un premier glossaire thématique de 3399 pages, duquel fut tiré un précis de glossaire constellaire de 183 étiquettes flottantes (343 pages) dans un champ onérique aux attributs essentiels abceptaux ( un ab-ept est la partie onérique de tout concept).

Une fois ces étapes méthodologiques terminées,  …  a) La bloguïétique, b) la base de données, c) le glossaire thématique et d) le précis de glossaires constellaire …. Je me suis retrouvé devant une aporie axiomatique suscitée par trois énigmes en rapport à la notion de l’objet…. Soit la iere de Kant (phénomème-noumène), Meinong (les objets impossibles) et la seconde de Whitehead (les objets éternels) …. J’avais en tête une méthodologie des débris multiversiels de la mémoire du k-oeur et je me demandais sous quels critères j’allais pouvoir fonder l’ancrage d’un premier AXIOME POÉTIQUE à partir duquel je pourrais dérouler le fil d’or d’une suite sérendipitaire de mes propres débris de la mémoire du  K-œur signant ainsi l’épopée de l’archétype hologrammique de Pierrot le vagabond céleste.…. Le 8 aout 2019 (blogue 3065), nous écrivions donc l’hypothèse forte probabiliste suivante: « Les ab-jets, frémissements onti-kha-tifs d’un champ constellaire multiversiel sont des objets qui n’existent pas, les fameux objets impossibles qu’intuitionnait Meinong tout comme les étranges objets éternels de la iere métaphysique de Whitehead. Ce sont plutôt des AB-JETS , soit des ab-jets-ob-jets meinongiens-whitheadiens détectables que par intri-kha-tion, re-kho-hérence ou superposition des états khan-ti-ques (contrairement à ce que pensait Kant au sujet des noumènes)…  leur constellation glossairique étant le fondement même d’un doctorat œuvre d’art, trans-versant le multivers sous formes de QWALIAS ÉTERNELS. »

En conséquence de quoi, en quête de cet axiome onérique fondateur,  Je relis toute notre bloquïétique, je ne trouvai rien… puis refis le même exercice avec les données, mais sous une forme fichier clé USB base de données…. Je ne trouvai rien… je recommençai le même exercice avec les mêmes données…. mais sous sa forme de glossaire thématique… et soudain…. Je tombai tel un coup de foudre sur un extrait de livre qui n’était plus un extrait de livre… ce n’était même plus un objet de recherche… mais plutôt UN AB-JET ÉTERNEL ….. parce qu’une seule phrase se métamorphosa en image-transmage-transgramme….. ÇA RESSEMBLE UN ENFANT. Je venais d’axiomatiser à ma satisfaction l’énigme de Meinong et celle de Whitehead… Il existe des AB-JETS ÉTERNELS… qui ne sont ni des objets, ni des sujets, mais des DÉCLENCHEURS k-anto-k-osmologiques DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR…. UN MAÎTRE-ABECPTUEL AXIOMATIQUE AB-JECTAL. Et dès que je réécris mot à mot  cet extrait de texte de Chamayou ( THÉORIE DU DRONE, LA FABRIQUE ÉDITIONS, 29013) je sus ab-ductivement (Peirce) qu’une seule phrase de ce texte ferait de mon axiome fondateur  une FRACTALE…. UNE FRACTALE POÉTIQUE. ….. par la sérendipité  même de son émergence…… et cette phrase toute simple se cryptait maintenant  sous sa forme orchestrale abceptuelle flottante …… « ÇA RESSEMBLE À UN ENFANT » ….. ÇA RESSEMBLE À UN ENFANT … ÇA RESSEMBLE À UN ENFANT.

p.s.  La bloguïétique, la base de données, le glossaire thématique et le précis de glossaire constellaire sont disponibles en fichiers séparés à la fin du doctorat, sous forme numérique dans une case prévue à cet effet.

Pierrot vagabond

DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR 3 , ….. BLOGUE 4361, 18 OCTOBRE 2020

Débris de la mémoire du K-œur… 3,

Blogue 4361, 18 octobre 2020

1 : AB-CEPTS MULTIVERSIELS DU K-OEUR

Abcept : partie onérique d’un concept

AXIOMATIQUEMENT, DANS UN PREMIER TEMPS « L’INVENTION DE L’AB-CEPT» SE SITUANT DANS LA LIGNÉE DU GROUPE «LE GÉCO» DE L’UNIVERSITÉ. DE BRUXELLES ….Dans une posture épistémologique relevant de ce que Whitehead  tout comme LE GECO (groupe d’étude constructiviste ouvert, Université libre de Bruxelles) étiquetteront comme appartenant au paradigme d’une PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE ….

AXIOMATIQUEMENT, DANS UN DEUXIÈME TEMPS, DANS LA LIGNÉE DES DERNIÈRES AVANCÉES THÉORITIQUES DES MONDES MULTIPLES ET DE SES CLONES À L’INFINI INTUITIONNÉES PAR LES CHERCHEURS SCIENTIFIQUES, COMME QUOI L’ESPÈCE HUMAINE HABITERAIT UN MULTIVERS …..

DE LÀ DÉCOULE, DANS UN TROISIÈME TEMPS, L’INVENTION DE L’AB-CHÉ HOLOGRAMMIQUES MULTIVERSIEL DE NOTRE GROUPE DE RECHERCHE AULD-WOODARD-ROCHETTE SOUS LES ÉTIQUETTES ONÉRIQUES SUIVANTES (MARLENE LA JARDINIÈRE, MICHEL LE CONCIERGE, PIERROT VAGABOND)

EN CONSÉQUENCE DE SES TROIS PRÉMISSES AXIOMATIQUES …. (UNE PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE, LE MULTIVERS ET L’ÊTRE HUMAIN COMME AB-CHÉS-HOLOGRAMMIQUES-MULTIVERSIELS) ….. Nous avançons l’assertion spéculative radicale suivante: Tout corps-espace-temps est constitué de quatre stations spatiales:

1) la station spatiale des 5 sens (l’ouïe, le goût, l’odorat, le toucher, la vue)

2) la station spatiale du cerveau ( l’entendement, l’imagination, le jugement, la raison)

3) la station spatiale du viscéral ( l’instinct de vie et de mort, les désirs, les émotions, les sentiments, la volonté)

4) la station spatiale du K-OEUR , d’où les « qualis » produits sous les trois autres stations spatiales se métamorphosent en QWALIAS et les « CONCEPTS » EN AB-CEPTS par le fait même que le K-OEUR, selon notre fondement axiomatique spéculatif radical,  serait la seule station spatiale du corps-espace-temps dont la porosité serait branchée ONTI-KHA-TIVEMENT et directement sur les infinités des big-bang multiversiels k-anto-k-osmologiques des mondes possibles ….. et non sur la réalité onti-k-e de l’existence reliée à la survie de l’espèce humaine sur terre… et cela …. dès qu’il y a vie personnelle oeuvre d’art consacrée à un rêve big-bang protégée par le champ K-onstellaire de la station spatiale du k-oeur.

Selon notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette), les trois premières stations spatiales-d’un corps-espace-temps sont , en accord avec LA TRADITION philosophique ….  traversées par des QUALIS OU QUALIA[1]…. Tandis que la quatrième elle est traversée par des QWALIAS, directement parfumées d’une suite de traces de débris de la mémoire du k-oeur qui constituent en fait une propédeutique PAR BIAIS DE TRACES ÉVÉNEMENTIALES ….du rêve big bang multiversiel qui signe le réel mais n’en fait pas partie, comme indices de probabilités de réponse à la première question de toute vie personnelle œuvre d’art : QUEL EST TON RÊVE?

Tous se passe comme si CE PERSONNAGE ONÉRIQUE IMPOSSIBLE (le rêve big bang multiversiel) qui signe le réel mais n’en fait pas partie était synchroni-vie-tivement rslié au rêve big bang de toute vie personnelle œuvre d’art qui se pose la question : QUEL EST TON RÊVE?) par un algorithme … WOW-T=2.7K? ….. fais wow sur ton rêve, ne triche pas (-t) et tu bénéficieras des synchroni-vie-tés big bang du ….2.7k? … une sorte d’onde radio transmutant la porosité ces énigmes coopératives bruit de fond cosmologique des infinis des infinis big bang.

POUR CE QUI EST DES AB-CEPTS DU K-OEUR

C’est donc dans le contexte d’une PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE que nous avancerons les assertions suivantes:

1) LA STATION SPATIALE DU K-OEUR , parce qu’elle constitue  le seul territoire porosé branché kanto-kosmologiquement sur l’infini des infinis des rêves big-bang du multivers, ne peut vivre d’une façon rationnelle DES CONCEPTS, tels que vécus par la station spatiale du cerveau en dialogue amour-haine avec la stations spatiales des 5 sens et celle du viscéral.

EN CONSÉQUENCE DE QUOI:)

Un  AB-CEPT DU K-OEUR serait une forme multiversielle ab-ceptuelle (la partie onérique d’un concept) …. en forme de ? ( point d’interrogation) et de ! ( point d’exclamation) dont les attributs essentiels sont flottants, tels des débris de la mémoire du K-œur croisant des Q-W-alia de la mémoire de la non-tricherie-ontikhative…. créant …. UN CHAMP STELLASTIQUE MULTIVERSIEL DU K-ŒUR dont les EUPORIES D’UN RÊVE BIG-BANG peuvent permettre à un non-tricheur PAR PURE POROSITÉ AB-CEPTUELLE un accès aux frémissements onti-kha-tifs du « WOW-T=2.7K?» (fais wow sut ton rêve ……ne triche pas (-t) et le bruit de fond des infinis des infinis des big bangs multiversiels fera écho par le biais de synchroni-vie-tés événementielles impossibles parce que frémissements et flottements même de tout débris de la mémoire du k-oeur qui en constitue les traces de l’épopée du merveilleux qui le signe).

En conséquence de quoi, un abcept serait donc un PERSONNAGE DE K-ONTE, un champ K-onstellaire qui gonfle comme la voile d’un bateau sous le vent incandescent des énigmes de la beauté du monde… cascades, eau fraîche, source, débris de mémoire du cœur… comme un enchevêtrement d’inouis… curieusement… telle une infinité d’ABCEPTS … le multivers dissout l’être… mais pas le cela est.  Pourquoi en est-il ainsi?… Comme si nous étions des fractales de fractales d’incandescentes probabilités nulles… quand il n’y a pas tricherie avec son rêve big-bang ….. Et si chacune des vies personnelles oeuvre d’art sur cette terre était fractalement et abceptuellement l’humanité œuvre d’art en devenir?

L’ ab-ceptualisation (fondement épistémologique d’un doctorat œuvre d’art) d’un arsenal axiomatique… signe en majeur la poésie comme désistement d’une base conceptuelle (parce qu’issue de la raison)  , explorant une méthodologie du K-œur comme si la philosophie ab-ceptuelle ….  s’imaginant habiter K-anto-K -osmologiquement le cœur d’un boson de Higgs  …. se voulait témoin du fascinant multivers dont les débris de la mémoire (qualia-qwalia) constituaient en soi une œuvre d’art aux ouvertures métaphysiques trans-grammiques, l’accident prenant folie d’une substance et la substance prenant métamorphose d’accident, dans une infinité de rêves big bang dont l’argumentaire se déploie comme les ailes d’un goéland, hors temps, hors réalité, hors servitude.

[1] Wikipedia

Les qualia se définissent donc … telles que signalées en 1866 par le philosophe américain Charles S. Peirce et définies par C. I. Lewis dans son livre Mind and the world order comme étant philosophiquement des caractères reconnaissables du donné qui peuvent être reconnus comme une sorte d’universaux…. Au sens de propriétés de la perception et de l’expérience sensible. … que l’on peut distinguer entre 1) expériences perceptives … 2) sensations corporelles (douleurs, faim, fatigue, chaleur, froid) … 3) les affects (sentiments, émotions, passions …. 4) les percepts mentaux (conscience, intention, jugement, distinction, concentration, remémoration, conscience en soi … 5) sentiments de soi …

 

Wikipedia …

 

Par définition, les qualia sont inconnaissables en l’absence d’une intuition directe : On ne peut faire connaître le rouge , ou la couleur en général, à quelqu’un qui ne connaît pas directement … Ils sont aussi incommunicables … L’existence et la nature de ces qualités sensibles constituent l’un des débats les plus importants de la philosophie de l’esprit. Cette importance tient au fait que l’hypothèse des qualia constitue une réfutation du physicalisme, dans la mesure ou on les tient pour des phénomènes irréductibles.

 

Le philosophe américain Daniel Bennet distingue 4 propriétés généralement attribuées aux qualia :

  • les qualia sont ineffables. On ne peut les communiquer ni les appréhender autrement que par une expérience directe….
  • Les qualia sont inntrinsèques ou immédiats. .. ce ne sont pas des propriétés relationnelles.
  • Les qualia sont privés … toute comparaison interpersonnelle est impossible.
  • Ils sont appréhendés directement par la conscience.. c’est-ç-dire , avoir l’expérience d’un QUALE… c’est savoir qu’on a l’expérience d’un QUALE et savoir tout ce que l’on peut savoir sur ce quale.

 

Quelques questions à propos des qualia. 1) les qualia existent-ils? …. 2) quels états mentaux ont des qualia …3) Les animaux ont-ils des qualia? … 4) quelles relations entre les qualia et le rôle causal de l’état mental? 5) quelles relations entre les qualia et le cerveau?

 

Daniel C. Bennet, la conscience expliquée, Odile Jacob, 1993

John Searle, le mystère de la conscience, Odile Jacob, 1999

Jean Delacour, conscience et cerveau, DeBoeck, Université 2001,

Antonio Damasio, l’autre moi-même- les nouvelles cartes du cerveau, de la consc ience et des émotions, chapitrew 10, 2010

DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR 1 …. 18 OCTOBRE 2020

Débris de la mémoire du K-œur… 1,

Blogue (4335) 18 octobre 2020 …… LE RÊVE BIG-BANG

Dans l’optique d’une philosophie spéculative radicale[1] auto-référentielle[2] ma vie de chercheur s’est sculptée TEL UN CONTE aspiré, nuit et jour, année après année, par ….. UN ÉBLOUISSANT PERSONNAGE ONÉRIQUE SPÉCULATIF IMPOSSIBLE….. dont l’absence même trahit son ab-réalité (l’ab-réalité, c’est la partie impossible du réel) souffle même du multivers, tout comme souffle même de toute vie personnelle œuvre d’art multiversielle (fractale poétique du multivers) , et que ce chercheur identifie comme étant LE RÊVE BIG BANG…. En conséquence de quoi, Notre doctorat (Auld, Woodard, Rochette) prend le pari que CE PERSONNAGE RÊVE BIG-BANG convoqué, maître des songes qui ne fait pas partie du réel mais qui le signe …. Non pas comme Rêveur anthropomorphique mais comme FOR-ME RÊVEUSE-RÊVANTE ab-tropomorphique …. fit, fait et fera ….  de tout corps humain en quête d’une vie personnelle œuvre d’art qui se sera d’abord métamorphosé  en SOCLE AB-JETAL (un ab-jet est un objet nouménal qui se dissout tout en dissolvant le JE sous la beauté même du rêve qu’il transporte)   …. un   ERRANT POÉTIQUE NANO-K-OSMOLOGIQUE ÉVÉNEMENTIAL de la nano-citoyenneté-planétaire en gestation. Voilà pourquoi ce chercheur affirme que … ce fut par cet impossible orchestrateur de la nano-modernité sur terre, par CET ÉNIGMATIQUE RÊVE FORME RÊVANTE BIG BANG, qu’un nommé Pierre Rochette mourut peu à peu à lui-même pour renaître en AB-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE SOUS l’étiquette flottante k-onstellaire nano-k-osmologique auto-référentielle suivante :  PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE….  à partir de laquelle son épopée onérique a pu se conter sous l’enchantement de quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? …. 2) dans combien de jours? … 3) qu’as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? …. 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

[1] PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE …. Posture épistémologique inspirée de Whitehead….  ré-expérimentée  par le philosophe Didier Debaise et son groupe de recherche LE GECO (groupe d’étude constructiviste ouvert, Université libre de Bruxelles). Dans une entrevue (You tube, EN COURS DE ROUTE, 28 mai 2019, Didier Debaise, 2/2 le GECO, extrait, 33.25 à 53.18, Debaise dit ceci : «  ….. Moi à l’époque, j’enseignais Whitehead et d’autres. Je donnais un cours sur Nietzsche, Deleuze, mais il y avait un enjeu au GECO. C’ÉTAIT LES PRATIQUES DE SAVOIR. Et tout doucement, la question de LA SPÉCULATION avait pris le dessus sur la question de la pratique du savoir, au sens du constructivisme, des rapports de pratique de connaissance. Et cette insistance-là venait d’isabelle et de moi et c’était difficile de convaincre les autres au GECO parce que LA PENSÉE SPÉCULATIVE avait encore très fort la réputation d’être une pensée très abstraite, générale, très philosophique ………. Bénédicte présentait un texte de Donna Attaway dans laquelle elle parlait de LA SPÉCULATION FABULATRICE et on a commencé à explorer ça.  ………… Donner de l’importance à des expériences qui ne soient pas exclusivement anthropologiques , exclusivement humaines … ouvrir la pensée vers d’autres foyers d’expériences, d’autres sens de l’expérience … C’était aussi interroger, susciter LA QUESTION DES POSSIBLES … Et voir la pratique de la philosophie comme une pratique d’articulation QUI NE PEUT RIEN EXCLURE, de ne jamais se mettre en posture de disqualification, sauf de toute théorie qui se présente comme disqualifiante. ……

 

[2] AUTO-RÉFÉRENTIELLE dans le sens de la fable des miroirs d’Épitecte … mais non pas sous forme de miroirs philosophiques mettant en valeur les vertus et les perversions du reflet de soi comme chez Épitecte, mais plutôt vécu comme un saut épistémologique convoqué par LE RÊVE BIG BANG lui-même à partir duquel le JE de la personne humaine meurt à lui-même pour renaître nano-k-osmologiquement sous forme d’abjet abecptal (abjet comme forme onérique d’un objet et abceptal comme  forme onérique d’un concept)…. fractal du RÊVE BIG-BANG lui-même.  Ce JE DISSOUS PAR LE VOIR DE LA BEAUTÉ DU MONDE  devient miroir d’un miroir à la puissance onérique wow-t=2.7k?. (Fait wow sur ton rêve, ne triche pas et le 2.7 k fera de ton rêve un (?) = (!).

Pierrot vagabond

QU’EST-CE QUE LA NANO-MODERNITÉ?

BLOGUE 1136, 8 MARS 2015 , EXTRAIT


En fait, comment on reconnait le passage du post-modernisme au nano-modernisme? C’est que le combat entre le macro-récit et le micro-récit est terminé. Au point où il n’est plus nécessaire de faire œuvre, mais simplement faire apparaître l’invu (l’invisible dans le visible) comme caractéristique de la non-œuvre.

—————-

BLOGUE 1137, 8 MARS 2015, EXTRAIT…

salut Pierrot,

Je suis allé lire ton blog! C’est bien!!! Merci pour tes commentaires mon sujet!

Une question:

Lyotard parle de métarécit et microrécit. Je commence à comprendre les deux termes.

Ma question: est ce que microrécit et nanorécit sont des termes qui désignent la même chose?

merci de tes infos!

QU’EST-CE QU’UN NANO-RÉCIT?

C’est un récit qui se distingue par le fait de ne pas participer à la guerre entre le méta-récit ou macro-récit et le micro-récit.

Le nano-récit de la nano-modernité me semble avoir commencé vers 2010. En fait, je commencerais d’abord par suggérer que dans les années 2000 Patrice Loubier me semble avoir été le premier avec ses commensaux à sortir de la toile d’araignée du post-modernisme pour partir tel Christophe Colomb à la recherche d’un nouveau paradigme que je nomme maintenant nano-modernité. Puis, j’ose le suggérer, Jean-Luc Marion avec son concept de L’INVU me semble le second. Sa lecture de l’œuvre de Courbet me semble annonciatrice et tellement hors du post-modernisme.

Maintenant, on pourrait caractériser le nano-récit par la modélisation d’une étiquette multi-fonction (nano-récit,micro-récit macro-récit par la quasi-universalité) dont les attributs essentiels sont pensés architecturalement pour être testé en nano-société pour l’adapter par reliance ou cybernétiquement au fur et à mesure de sa confrontation avec la réalité.

Et en ce sens, ce qui fait œuvre d’art n’est pas ses références sociologiques ou esthétiques, mais l’architecture intrinsèque et immanente du concept lui-même. Dans le fond l’ancêtre de l’art nano-moderniste serait l’art conceptuel dans son développement de Duchamp à l’art contextuel.

Si j’étais professeur au département de l’art de l’UQAM, je suggérerais aux élèves, de lire parallèlement FRAGILITÉS ET RÉSILIENCES, LES NOUVELLES FRONTIÈRES DE LA MONDIALISATION,2014,un chef d’œuvre de l’art nano-moderniste par la restructuration à trois niveaux (nano, micro et macro) de l’étiquette de la résilience et de son application partout à travers la planète par des organismes internationaux.

Et en même temps, je leur ferais lire ce qui me semble le même cheminement en art en art avec le livre 2013 je crois, LES NOUVEAUX COMMANDITAIRES.

L’OBJECTIF DE LA NANO-MODERNITÉ ME SEMBLE ÊTRE DEPUIS 2010 DE PRENDRE SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE PAR DE L’INTELLIGENCE NANO-DÉMOCRATIQUE

Pierrot
————-

BLOGUE 1141, 9 MARS 2015, EXTRAIT…

La modernité tente de défoncer l’avenir vers un paradis annoncé, la post-modernité tente de magasiner le passé pour décorer le présent tandis que la nano-modernité architecture élégamment des concepts pour un mieux vivre au présent s’adaptant de présent en présent à chaque futur aléatoire.

———– 

BLOGUE 1143, 10 MARS 2015, EXTRAIT…

 …. la lutte micro-récit, macro-récit de la post-modernité/ la descente soudaine dans l’univers quantique de la nano-modernité….

————-

BLOGUE 1144, 10 MARS 2015, EXTRAIT …

Un artiste activiste humaniste, pratiquant l’art de l’infiltration sociale dans la nano-modernité

————

blogue 1145, 10 mars 2015

POURQUOI L’HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES?
le mythe de la nano-modernité

————-

blogue 1146, 10 mars 2015

De là l’idée de l’artiste de la nano-modernité se concevant comme un athlète nano-intellectuel. De là mon projet de marche de la maison de Borduas de St-Hyacinthe à la statut de la liberté de New York pour bien illustrer que la nano-modernité s’accompagne du même droit de performer pour toute personne humaine qui habite cette planète, LE DROIT RECONNU PAR LES DROITS DE L’HOMME (L’onu) À UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

Pierrot

—————–

BLOGUE 1178, 17 JUILLET 2015, EXTRAIT …

Dans la nano-modernité, issue de l’épanouissement de la post-modernité, le réseautage mondialisé et numérique donne une valeur ajoutée à toute diapora d’état sans nation (il y en a 2500 à travers le monde, contre 185 pays je crois) qui met en valeur la rencontre entre les descendants plutôt que sur la mémoire du passé.

—————-

De là l’idée de l’artiste de la nano-modernité se concevant comme un athlète nano-intellectuel. De là mon projet de marche de la maison de Borduas de St-Hyacinthe à la statut de la liberté de New York pour bien illustrer que la nano-modernité s’accompagne du même droit de performer pour toute personne humaine qui habite cette planète, LE DROIT RECONNU PAR LES DROITS DE L’HOMME (L’onu) À UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

………………..

BLOGUE 1292, 8 MAI 2016, EXTRAIT ….

1292 .. (HOBBES) L’EXACT MOMENT INTELLECTUEL DE L’APPARITION DE LA MODERNITÉ DANS L’OEUVRE DE HOBBES, UN BEAU PARALLÈLE AVEC L’APPARITION DE LA NANO-MODERNITÉ METTANT FIN À LA POST-MODERNITÉ DANS MON OEUVRE

May 8, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quand le moraliste-théologien Suarez réfléchit sur le lien rationnel entre la loi naturelle inscrite dans le cœur de l’humain versus la loi divine, tentant de réconcilier Aristote, Augustin et Thomas d’Aquin, on voit déjà basculer la logique scholastique de par des conséquences intellectuelles insoupçonnées.

L’invention de Dieu d’abord législateur monothéiste depuis la sortie des juifs d’Egypte, est mise sous enquête parce que le cadre théorique implose sous l’effet de l’anthropologie descriptive de Grotius annonçant Hobbes. La loi naturelle met en cause la téléologie comme source première. Grotius même admet que la loi naturelle n’est peut-être pas autant indicative qu’impérative. La loi naturelle devient donc unique fondatrice de l’organisation sociale de la cité terrestre.

Le grand moment Hobbes de la modernité passe par le génie de redéfinir l’invention de Dieu comme un créateur et non comme un législateur, inscrivant dans le cœur de l’humain l’impératif JURAL de gérer législativement le rapport au bien et au mal.

LA LIBERTÉ HUMAINE DEVIENT DONC MODERNE AU SENS DE CONSTRUCTIVISTE JURALE, amorçant le déclin de l’omniprésence du Dieu aliénateur législatif qui mènera à la sécularisation des états, grâce à l’œuvre monumentale de Spinoza, ( le dieu d’Einstein) pour qui l’invention de Dieu se définit comme simplement la nature naturante qui ne s’occupe donc pas de ce qui se passe entre les hommes.

Le point de bascule de la scholastique et de la modernité se situe dans la réinvention du concept de Dieu, comme le point de bascule de la post-modernité à la nano-modernité se situera dans la réinvention du concept DE L’HUMAIN-DIEU dans son rapport au DIEU-HUMAIN POST-SPINOZIEN que constitue LA BEAUTÉ DU MONDE.

Peut-être réussirais-je à architecturer dans une luminosité logique toutes ces idées, jugements de valeurs concepts et émotions poïétiques…. ou peut-être que je ne serai qu’un vagabond céleste, fils de Neil Amstrong comme il le fut lui-même des pré-socratiques, en marchant sur la lune au nom de l’humanité en 1969.

L’homme libre n’est que question
4 questions suffisent à en faire un vagabond céleste

l’homme aliéné n’est que réponse
4 réponses suffisent à en faire
un clochard céleste (Kerouac)

La beauté sauvera le monde
disait déjà Dostoïevski
ALORS…. RIEN EN BAS D’ULYSSE

sur Google
Pierrot vagabond

—————-

BLOGUE 1639, 13 AVRIL 2017, EXTRAIT ….

1639 .. (DOCTORAT) LA NANO-MODERNITÉ… L’ÈRE DE LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE FAISANT SUITE PARADIGMATIQUEMENT AU POST-MODERNISME

April 13, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

LE FIL D’OR D’UN DOCTORAT…….  pour l’équipe (Auld,Woodard,Rochette) c’est avant tout planétariser les trois formes de l’errance (fantomatique, axiologique et poétique) pour mieux réfléchir aux conditions épistémologiques et génériques-historiques… de leur formation… avant de produire des résultats fortement axiomatisés complexifiés sous l’étiquette de NANO-MODERNITÉ, architecturée par différentes stratégies historiales sous des formes anti-structuralistes, pur romantisme vitaliste, pures composantes théoriques de la vie personnelle œuvre d’art, la nano-citoyenneté planétaire, le pays œuvre d’art dans une constellation prospectiviste, constructiviste et nano-juridique planétaires. (vagabond du moyen-âge, le promeneur du 18eme siècle,le coureur des bois et le quêteux officiel dans la deuxième partie du 18eme siècle, le flâneur-dandy du 19eme issu de la révolution industrielle, l’errant, dans une triade (fantomatique, axiologique, poétique) tributaire du désenchantement du monde au 20eme siècle et de sa réification numérique en quête de ses droits juridiques poétiques au 21eme siècle.

—————–

BLOGUE 1641, 15 AVRIL 2017, EXTRAIT ….

1641 .. (NANO-MODERNITÉ) LE DOCUMENTAIRE «LA PELLE JAUNE» OU L’ARCHÉTYPE DE MICHEL LE CONCIERGE ARCHIVÉ PAR SON HOLOGRAMME DE LA NANO-MODERNITÉ… MICHEL LE CINEASTE

Qu’Est-ce que la nano-modernité, c’est, selon Michel le concierge et je cite: «BÂTIR LA PROCHAINE GÉNÉRATION SOCIO-POLITIQUE PLANÉTAIRE PAR LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE ETLA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART).

La planète appartient aux citoyens
et non pas aux états.
(Michel le concierge).

—————–

BLOGUE 1642, 16 AVRIL 2017, EXTRAIT…

Dans les années 70, l’émergence du «retour du sujet» au cœur de la lutte entre deux holistiques (le marxisme althusérien et le structuralisme Levi-Straussien) symbolisée par «le fragment d’un discours amoureux» de Barthes comme le retour au gouvernement de soi de Foucault (histoire de la sexualité) se fulgarise méthodologiquement par l’individualisme méthologique de Boudon dans le sillage de Max Weber (l’idéal-type) et de Simmel (sociologie et épistémologie).

Mais la post-modernité qui découle des débats déconstructionnistes issus de Derrida et compagnie entre Léotard et Habermas (entre autres) ne règle pas les dramatiques conséquences de cette chute du mur de Berlin que représente l’œuvre de Thomas Bernhard (les maîtres anciens)

De fait, la post-modernité représente cette longue agonie de deux combattants: de la modernité: l’holistique structuraliste (Lacan, Derrida, Lévi-Strauss, Althusser ) et le subjectivisme esthétique (Kristeva par l’intertextualité, Foucault, par le gouvernement éthique et esthétique de soi et Barthes par l’autobiographie fragmentée).

Mais en quoi les nouveaux enjeux mondialisés du 21eme siècle nous obligent-ils à inventer une méthodologie sculptant la nano-personne humaine-planétaire branchée planétairement par le téléphone intelligent?

En ceci de très simple,
LES TROIS QUART DE LA PLANÈTE CREVENT DE FAIM.

LA NANO-MODERNITÉ
c’est les droits abstraits inaliénables de la personne humaine mettant fin à la lutte entre le sujet et l’objet
englués dans l’errance fantomatique comme dans l’errance axiologique.

LA NANO-MODERNITÉ
C’EST LE DROIT JURIDIQUE
À L’ERRANCE POÉTIQUE
POUR CHAQUE NANO-HUMAIN-PLANÉTAIRE
DANS UNE NANO-DÉMOCRATIE PLANÉTAIRE
CONCRÈTE.

—————-

BLOGUE 1645, 20 AVRIL 2017, EXTRAIT …..

1645 .. (DOCTORAT) LES ÉTIQUETTES DE NANO-MODERNITÉ, NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, PAYS OEUVRE D’ART VAGABONDÉES POUR LES FAIRE IMPLOSER DE LEURS ATTRIBUTS ESSENTIELS

April 20, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Déposer un doctorat clé en main non-écrit par une jardinière, un concierge et un vagabond pour lancer la nano-modernité, c’est faire imploser toute conceptualisatioon d’une errance poétique comme l’avait sculptée MONSIEUR 2.7 K (www.reveursequitables.com cahier de presse/ monsieur 2.7 k) un 1000 pages téléchargeable gratuitement sur internet.

—————–

BLOGUE 1647, 23 AVRIL 2017, EXTRAIT ….,

1647 .. (NANO-MODERNITÉ) L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD,ROCHETTE) TRAVAILLE À L’INVENTION MONTESQUIENNE QUI VA CRÉER LA CHÛTE DU MUR DE BERLIN CONCEPTUELLE SÉPARANT LA POST-MODERNITÉ DE LA NANO-MODERNITÉ….ET CELA PAR L’ÉMERGENCE DE LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE

April 23, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quand on étudie ce que cache ce mur de Berlin de la post-modernité, c’est la hiérarchie de la faim dans le monde, la lutte sordide pour la simple survie, de femmes pauvres prises dans une chaîne de contraintes croissantes du regard de la société patriarcale capitaliste, dirigées de la main invisible des multi-nationales avec la complicité des états et des églises.

Mais ce mur est diaphanique (laisse passer les rayons lumineux de la colère de la multitude planétaire). La désinfibulation de l’étiquette de post-modernisme passe par le droit rawlien du point de vue de la nano-citoyenneté. forme suprême de désobéissance comme vertu fondamentale des sociétés déstratifiées.

Désormais, la personne humaine refuse d’être une hétaine (prostituée de luxe) sous le joug de l’esclavage salarial quand des millions d’autres meurent de faim.

Désormais, la personne humaine refuse d’être sémiesque (qui évoque le singe par ses instincts primaires) enchaînée par sa peur du prochain lunch, lâche de ses non-agressions hiérarchiques supérieures et délestée de ses agressions sordides sur le plan horizontal. (hommage aux durs combats du féminisme de Mary Wollstonecraft, en passant par Betty Friedan et Marilyn French, Margaret Sanger, Simone de Beauvoir….. et combien d’autres).

La chute du mur de Berlin de la post-modernité entraîne celle des complets-vestons sans visage qui gouvernent une bonne partie du monde sous le biais des muti-nationales, des états comme des religions..

De chaque village, et de chaque ville de la planète terre se lèvent des nano-citoyen(e)s-plantétaires aux vies personnelles œuvre d’art illuminées par quatre questions fondatrices de la nano-modernité…

1-Quel est ton rêve?
2- Dans combien de jours?
3- Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4- Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

….Pour que par l’événement constructiviste de la nano-démocratie -planétaire, 125 vies personnelles œuvre d’art constituées d’intelligences aigues du cœur au féminin comme au masculin, devienne la conscience d’un tribunal nano-éthique de l’histoire qui remet le compteur à zero et cela par la cinquième question….

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Terminées les vies publiques déshumanisantes, les vies privées accablantes. La vie n’est pas une sinistre érosion de personnes humaines marchant vers la tombe par la réification des objets.

Terminés ces états emprisonnant les pauvres dans leur pauvreté parce que les armes, les édifices, le capital sont plus important que les humains.

De plus en plus de personne humaines exigent le droit à une errance poétique, sans supérieurs qui les commandent, sans inférieurs à commander. Les personnes humaines handicapées et les personnes âgées exigent d’être traitées avec dignité poétique, par une humanité œuvre d’art dont la nano-citoyenneté planétaire réécrit les règles du jeu ontologiques.

LE LANGAGE PRIVÉ D’UNE GRAMMAIRE D’UN DISCOURS MORAL PASSE PAR LE PROCHAIN LUNCH COMME VALEUR NOURRISSIÈRE ET NON VALEUR DE SOUFFRANCE OU D’EXCLUSION AUX LIMITES DE LA SURVIVANCE.

Terminée la soumission de l’existence à un ensemble de chaînes capitalistes dénuées de toute acuité critique.

Terminés ces conditions de logements insalubres à haute promiscuité pendant que le 1% se vautre dans la criminalité du déni de la souffrance des exploité(e)s, dont les femmes représentent mondialement la catégorie s’appauvrissant le plus rapidement.

La nano-modernité par la nano-citoyenneté planétaire, c’est l’exigence de l’autonomie économique et politique de chaque personne humaine dans une lutte pour l’égalité créatrice entre femmes et hommes.

—————-

BLOGUE 1661, 7 MAI 2017, EXTRAIT …..

1661 .. (NANO-MODERNITÉ) L’ÈRE DE LA PLANÈTE NANO-SOCIALE…. LA SIGNATURE DE LA NANO-MODERNITÉ

May 7, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Oui, L’ère de la planète nano-sociale sera partie prenante de la signature de la nano-modernité du 21eme siècle.

Quatre questions…

1- Quel est ton rêve?
2- Dans combien de jours?
3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4- Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Dans chaque vilage et ville de la planète, un tirage au sort choisira une personne humaine impliquée dans la réflexion de la cinquième question…

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

De ces centaines de milliers de candidatures de vies personnelles œuvre d’art … un tirage au sort permettra le surgissement d’un tribunal de la planète nano-sociale de 125 personnes humaines qui auront à réfléchir sur les conditions futures du droit à la dignité abstraite de la personne humaine hors DU CANNIBALISME SOCIAL DES ÉTATS, créatures inventées par les riches pour se protéger des pauvres.

La multitude nano-citoyenne planétaire est en marche vers une planète de droit NANO-CITOYEN PLANÉTAIRE ….

……….

En 2015, 65,3 millions de réfugiés…. mettent fin au post-modernisme en radicalisant les règles du jeu. Les perdants de la mondialisation contre les gagnants de la mondialisation masquent le véritable enjeu…. Celui de la confrontation entre les errants fantomatiques et les errants axiologiques pour que la nano-modernité puisse enfin engendrer de nouvelles règles du jeu permettant à la multitude nano-citoyenne-planétaire de créer par tirage au sort un nano-droit au service de L’ERRANCE POÉTIQUE, DROIT UNIVERSEL INÉNALIÉNABLE PAR LE RESPECT DE LA DIGNITÉ ABSTRAITE DE CHAQUE PERSONNE HUMAINE…

——————–

BLOGUE 1669, 17 MAI 2017, EXTRAIT ….

La nano-citoyenneté planétaire sur laquelle notre équipe de recherche (Auld la jardinière, Woodard, le concierge et Pierrot le vagabond) fonde la nano-modernité du 21eme siècle est un projet socio-politique Montesquieu-Rawls qu’il est possible d’actualiser en moins de 3 ans par le biais d’une fondation et d’une chaire universitaire en nano-démocratie planétaire dans le but de sortir de la pauvreté des millions de personnes de la pauvreté et cela dans la dignité abstraite de la personne humaine , dont la déclaration des droits de l’homme de 1948 en fut le PRODROME.

—————–