All posts by Pierrot le Vagabond Chercheur

TOUT LE CÉLESTE QUI HABITE LE VAGABOND EN MOI SAIT INTIMEMENT ET CELA DEPUIS LE BIG BANG DE MON RÊVE, QUE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE UN JOUR GAGNERA LE PRIX NOBEL DE LA PAIX POUR AVOIR INVENTER LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE EN FONCTION DES MILLIONS D,ENFANTS QUI MEURENT DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE SUR LA PLANÈTE TERRE.

Des années d’ascétisme ont fait de ma personne une poïétique au service d’un rêve big bang…. du mille pages de « Monsieur 2.7k?» au vagabondage du pays à travers 100 chansons, le big-bang de mon rêve n’a conduit à jeter ma guitare dans la forêt et à vagabonder la connaissance dans quatre universités au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette). Michel le concierge avec son carnet du concierge en devient la surprise intellectuelle de toute cette démarche tandis que les jardins de Marlene habitent les droits de la femme par la beauté du monde comme dans l’homme qui plantait des arbres de Giono.

Un simple blog, s’étendant sur plus de 6000 pages, a atteint sa maturité méthodologique, celle que j’espérais et bien plus encore.

Depuis le mois de septembre 2018, j’ai transformé le tout en base de données, et j’en suis maintenant au passage de la base de données au glossaire dont je viens de dépasser la moitié.

Le glossaire une fois terminé conduira à habiter les trois chapitres de l’objet du doctorat par des extraits les plus pertinents du glossaire (arguments, citations, biblio) ….. doctorat dont le titre sera:

IMAGINONS, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR WOW-T=2.7K?

Une fois les trois chapitres (1= Imaginons, 200 pages), 2=la nano-citoyenneté-planétaire, 200 pages), 3 = wow-t=2.7k? 200 pages), avec comme conclusion ouverte la marche à l’O.N.U. en juin 2020 de la maison de Borduas à Montréal à la maison de l’O.N.U. à New York pour y déposer une charte de la nano-citoyenneté-planétaire, ce qui sera suivi d’une démarche auprès des fondations et des chaires universitaires pour créer par la science des algorithmes la nano-citoyenneté planétaire en moins de 3 ans…

J’aurai à ce moment près de 75 ans:)))))

et notre équipe de recherche aura répondu opérationnellement à la question du doctorat:

QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER AU 21EME SIÈCLE POUR QUE SUR TERRE PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

la réponse suggérée sera donc

L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

———–
Il est vrai qu’au cours des années j’avais annoncé ici et là dans ce blog qu’isabelle la boxeuse et moi travaillerions sur certains concepts… Cela ne s’est pas produit….

Isabelle vit déjà en majeure la création de L’ARTHLÉTISME en vue d’un doctorat , tout en imaginant les a prioris rhétoriciens de son oeuvre service dédié au droits de la femme à travers la restauration)

En ce sens, notre collaboration ressemble bien plus à un accompagnement réciproque équitable de nos rêves respectifs car nous n’avons pas passé de contrat clair et sincèrement, vu son rêve (son œuvre service et son doctorat sur l’arthlétisme), et l’ascétisme nuit et jour du mien, je ne pense pas que ce serait nous rendre service l’un et l’autre que de mélanger nos rêves qui ont besoin d’autonomie intellectuelle pour devenir des chef d’œuvre au service de l’humanité.

à suivre…

Pierrot vagabond

LA NANO-CITOYENNET-PLANÉTAIRE SERA CONSTITUÉE DE DEUX ASSEMBLÉES DES JUSTES (125 HOMMES , 125 FEMMES) L’ARGUMENTAIRE EN ÉTANT FONDÉ EN AUTRE SUR L’ESSAI «LA NATURE HUMAINE EST DEUX» DE LUCE IRIGARAY, ESQUISSE D’UNE FÉLICITÉ DE L’HISTOIRE, PARIS, EDITIONS GRASSET, 1992

Luce Irigaray

Philosophe, linguiste, professeur d’université, féministeVoir et modifier les données sur Wikidata

A travaillé pour

Centre national de la recherche scientifiqueVoir et modifier les données sur Wikidata

Membre de

École freudienne de ParisVoir et modifier les données sur Wikidata

Luce Irigaray, née le 3 mai 1930 à Blaton (Belgique) est une linguiste, philosophe et psychanalyste féministe française d’origine belge.

Elle naît en Belgique, où elle commence sa formation universitaire, à l’université catholique de Louvain. Elle enseigne dans un lycée de Bruxelles, puis s’installe en France, au début des années 1960. En 1964, elle devient chargée de recherche en philosophie au CNRS. Elle soutient en 1968 un doctorat en linguistique, intitulé « Approche psycholinguistique du langage des déments »1, à l’université Paris X-Nanterre. De 1970 à 1974, elle enseigne à l’université Paris 8-Vincennes.

Elle participe à la même époque au séminaire de Jacques Lacan. Elle devient psychanalyste, membre de l’École freudienne de Paris, et elle est notamment l’analyste d’Antoinette Fouque.

Elle soutient en 1974 une thèse d’État, intitulée « Speculum. La fonction de la femme dans le discours philosophique »2, dirigée par le philosophe François Châtelet, à l’université Paris-VIII. Dans cette thèse, elle conteste les théories psychanalytiques freudiennes et lacaniennes, ce qui cause la perte de ses enseignements à l’université de Paris-VIII-Vincennes ainsi que son éviction de l’École freudienne de Paris3.

Travaux de recherche[modifier | modifier le code]

Les premiers travaux de Luce Irigaray sont marqués par l’étude de la différence sexuelle dans la langue : elle fait l’hypothèse qu’il y aurait une langue des hommes et une langue des femmes, différentes et il appartiendrait, selon elle, aux hommes de comprendre que leur langue ne serait pas la langue de toute l’humanité. Elle présente le désir féminin comme une civilisation perdue dont le langage ne serait plus connu aujourd’hui4.

En 1995, Luce Irigaray a établi un bilan en trois étapes de son cheminement5 :

Critique du sujet masculin[modifier | modifier le code]
Œuvres majeures : Speculum. De l’autre femme, Ce sexe qui n’en est pas un, en particulier.
« C’est la phase où j’ai montré que c’est un sujet unique, le sujet masculin, qui a créé le monde dans une perspective unique. » La vérité comme une et unitaire, l’inexistence du multiple, l’illusion de la complémentarité des contraires sont autant de symptômes d’une omniprésence du sujet mâle.

Création d’un sujet féminin[modifier | modifier le code]

C’est le stade de la définition des « médiations qui permettraient l’existence d’une subjectivité féminine, c’est-à-dire, un autre sujet. » Il faut reconnaître ce qui est autre, qu’il y a (« au moins », ajoute-t-elle par moments) deux sexes[réf. souhaitée].

Postérité[modifier | modifier le code]

Ses livres, traduits en anglais, ont influencé plusieurs universitaires et féministes aux États-Unis, et appartiennent à la French Theory. Irigaray est parfois classée dans le « féminisme différentialiste », avec Julia Kristeva, Antoinette Fouque ou Carol Gilligan : l’idée est que la féminité est traditionnellement et métaphysiquement définie comme l’« autre » du patriarcat, et que sa libération passera par une redéfinition du féminin à partir de lui-même et non par une abolition de la différence sexuelle qui ne serait en fait qu’une « masculinisation » des femmes.

Controverses[modifier | modifier le code]

Elle fait partie des intellectuels critiqués par Alan Sokal et Jean Bricmont dans leur ouvrage Impostures intellectuelles, notamment la phrase : « L’équation E=MC2 est-elle une équation sexuée ? Peut-être que oui. Faisons l’hypothèse que oui, dans la mesure où elle privilégie la vitesse de la lumière par rapport à d’autres vitesses dont nous avons vitalement besoin. Ce qui me semble une possibilité de la signature sexuée de l’équation, ce n’est pas directement ses utilisations par les armements nucléaires, c’est d’avoir privilégié ce qui va le plus vite […] »6. Sokal et Bricmont lui reprochent un usage métaphorique et infondé de propositions scientifiques ; Luce Irigaray exprime ainsi, pour sa part, que tout discours, y compris scientifique, parle depuis une position sexuée, et que son universalité ou sa neutralité supposées sont illusoires7.

Œuvres[modifier | modifier le code]
Le Langage des déments, Mouton / De Gruyter, 1973.
Speculum. De l’autre femme, Éditions de Minuit, 1974.
Ce sexe qui n’en est pas un Éditions de Minuit, 1977.
Et l’une ne bouge pas sans l’autre Éditions de Minuit, 1979).
Amante marine de Friedrich Nietzsche Éditions de Minuit, 1980.
Le Corps à corps avec la mère, La Pleine lune, 1981.
Passions élémentaires, Éditions de Minuit, 1982.
L’Oubli de l’air – chez Martin Heidegger, Éditions de Minuit, 1983.
La Croyance même, Éditions Galilée, 1983).
Éthique de la différence sexuelle, Éditions de Minuit, 1984.
Parler n’est jamais neutre, Éditions de Minuit, 1985.
Sexes et Parentés, Éditions de Minuit, 1987.
Le Temps de la différence. Pour une révolution pacifique, LGF, coll. « Le Livre de poche. Biblio », 1989.
Sexes et genres à travers les langues, Grasset, 1990.
Je, tu, nous. Pour une culture de la différence, Grasset, 1990 ; LGF., coll. « Le Livre de poche. Biblio » no 4155, 1992.
J’aime à toi, Grasset, 1992.
Être deux, Grasset, 1997.
Entre Orient et Occident, Grasset, 1999.
Prières quotidiennes / Everyday prayers, Maisonneuve et Larose / University of Nottingham, 2004.
(en) Teaching, Londres, Bloomsbury Academic, 2008.
(it) Il mistero di Maria, Rome, Paoline, 2010.
(en) Through Vegetal Being: Two Philosophical Perspectives, New York, Columbia University Press, 2016 (avec Michael Marder (en)).
La Voie de l’amour, Sesto San Giovanni, Mimesis, 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

1.↑ Thèse de 3e cycle de linguistique, notice du Sudoc [archive], consultée en ligne le 24 janvier 2016.
2.↑ Thèse d’État, notice du Sudoc [archive], consultée en ligne le 24 janvier 2016.
3.↑ Marie Beth Mader, « Irigaray Luce (1930-) ».
4.↑ Anne d’Alleva, Méthode et théories de l’histoire de l’art, Paris, Thalia édition, (2004) trad. fr. 2006, p. 100
5.↑ (en) Elizabeth Hirsch, « “Je-Luce Irigaray”: A Meeting with Luce Irigaray », Hypatia, vol. 10, no 2,‎ 1995, p. 93–114
6.↑ Luce Irigaray, « L’ordre sexuel du discours », in Langages, le sexe linguistique, 1987, p. 110.
7.↑ « Le sujet de la science est-il sexué ? », in Parler n’est jamais neutre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]
Marie Beth Mader, « Irigaray Luce (1930-) », Encyclopædia Universalis, [lire en ligne [archive]].
(en) Sarah K. Donovan, « Luce Irigaray (1932?—) » [archive], sur Internet Encyclopedia of Philosophy (consulté le 6 juillet 2017).
Philippe Granarolo, « Deux sexes : est-ce bien naturel ? » [archive], sur iphilo.fr, 21 février 2014 (consulté le 6 juillet 2017).
Louise Melançon, « Parler-femme selon Luce Irigaray » [archive], sur www.lautreparole.org (consulté le 6 juillet 2017).
Florence de Chalonge, « Luce Irigaray », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque, Mireille Calle-Gruber (éd.), Le Dictionnaire universel des créatrices, Paris, Éditions des femmes, 2013 (lire en ligne [archive]).

4000 MIGRANTS HONDURIENS MARCHENT VERS LES E.U.

Publié le 21 octobre 2018 à 07h38 | Mis à jour à 09h31
la presse

Mexique: des milliers de migrants honduriens marchent vers les É.-U.

De nombreux migrants sont entrés illégalement au Mexique… (Photo Johan Ordonez, AFP)

De nombreux migrants sont entrés illégalement au Mexique par le fleuve séparant le pays du Guatemala.

Des milliers de migrants honduriens ont repris dimanche leur marche vers les États-Unis depuis la ville de Ciudad Hidalgo, dans le sud du Mexique, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Les autorités mexicaines étaient parvenues à bloquer jeudi cette « caravane » de plus de 4000 personnes sur un pont frontalier, mais de nombreux migrants sont entrés illégalement dans le pays par le fleuve séparant le Mexique du Guatemala.

« Personne ne nous arrêtera, après tout ce que nous avons fait, comme franchir le fleuve », a déclaré à l’AFP Aaron Juarez, 21 ans, qui marchait avec difficulté à cause de blessures aux pieds, aux côtés de son épouse et de son bébé.

« Nous sommes fatigués, mais très contents, nous sommes unis et forts », a affirmé Edwin Geovanni Enamorado, un cultivateur hondurien de la caravane, qui dit avoir quitté son pays après avoir été racketté par les gangs criminels des Maras.

La « caravane » est partie il y a une semaine de San Pedro Sula, dans le nord du Honduras, à la suite d’un appel sur les réseaux sociaux relayé par un ex-député hondurien.

Dimanche matin, environ un millier de migrants, parmi lesquels des femmes et des enfants, se trouvaient toujours bloqués sur le pont frontalier, espérant pouvoir entrer légalement au Mexique.

La veille, les autorités mexicaines ont ouvert la frontière à des femmes et enfants, qui ont ensuite été conduits dans un refuge de la ville de Tapachula, à environ 40 kilomètres de Ciudad Hidalgo, au Mexique.

Le président Donald Trump a remercié samedi les autorités mexicaines pour les efforts menés pour bloquer cette caravane.

« Le Mexique ne permettra pas l’entrée irrégulière sur son territoire, et encore moins de façon violente », avait déclaré vendredi soir le président mexicain, Enrique Pena Nieto, dans un message vidéo.

Motivations politiques ?

Le président hondurien, Juan Orlando Hernandez, s’est entretenu de la situation samedi au Guatemala avec son homologue, Jimmy Morales, ainsi qu’avec Enrique Peña Nieto par téléphone.

Cette caravane a « des motivations politiques », a critiqué Morales devant la presse. À côté de lui, son homologue hondurien a déploré « l’utilisation politique du malheur des gens ».

Les gens « s’en vont par nécessité », a justifié l’ex-député hondurien Bartolo Fuentes du parti Liberté et Refondation (gauche), qui a admis avoir encouragé cette « caravane ».

« Chaque jour, entre 300 et 350 personnes » émigrent vers les États-Unis. « Je leur ai conseillé sur les réseaux sociaux de partir ensemble, car c’est moins dangereux », a-t-il indiqué à l’AFP.

L’an dernier, la caravane « Via crucis » (« chemin de croix »), qui avait également déclenché les foudres du président américain, avait été organisée par des ONG.

Le Honduras est l’un des pays les plus violents du monde, avec un taux annuel de 43 homicides pour 100 000 habitants.

Plus de 500 000 personnes traversent chaque année illégalement la frontière sud du Mexique, pour tenter ensuite de remonter vers les États-Unis, selon des chiffres de l’ONU.

L’INSTITUTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE SERA CONSTITUÉE DE DEUX ASSEMBLÉES DES JUSTES, SOIT…. 125 FEMMES ET 125 HOMMES…. SUIVANT AINSI L’INTUITION D’OLYMPE DE GOUGES DANS SA DÉCLARATION DES DROITS DE LA FEMME ET DE LA CITOYENNE DONT VOICI UN EXTRAIT

DÉCLARATION DES DROITS DE LA FEMME ET DE LA CITOYENNE
1791

PRÉAMBULE,

Les mères, les filles, les sœurs, représentantes de la nation, demandent d’être constituées en Assemblée nationale. Considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de la femme, sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d’exposer dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de la femme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs, afin que les actes du pouvoir des femmes, et ceux du pouvoir des hommes pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés, afin que les réclamations des citoyennes, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution, des bonnes mœurs et au bonheur de tous.

En conséquence, le sexe supérieur en beauté comme en courage, dans les souffrances maternelles, reconnaÎt et déclare, en présence et sous les auspices de l’être suprême, LES DROITS SUIVANTS DE LA FEMME ET DE LA CITOYENNE

ARTICLE 1

La Femme naît libre er demeure égale à l’homme en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

ARTICLE 2…. (À SUIVRE)

SUITE DES BRILLANTS APHORISMES DE MON AMI ET PHILOSOPHE MICHEL LE CONCIERGE

CARNET DU CONCIERGE,
1581,
«J’AI BEAU TRAVAILLÉ DES DEUX BORDS, JE NE FAIS JAMAIS D’ARGENT NULLE PART»… DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

1583
«ON EST 7 MILLIARDS QUI NE SAVENT PAS QUOI FAIRE AVEC SON VOISIN» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

1586,
«ON PENSAIT S’EN SORTIR, MAIS AU BOUT DU COMPTE, MÊME CEUX QU’ON HAISSAIT À L’ÉCOLE ON VA FINIR PAR LES RETROUVER DANS UNE MAISON DE RETRAITE» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE
« DANS LE MILIEU QUE J’AI CONNU ENFANT, IL ME SEMBLE QU’Y AVAIT PAS DE PLACE POUR AUTRE CHOSE QUE LA DROITURE».
..« JE NE PELLETE PAS PARCE QU’ON M’Y A INVITÉ, MAIS PARCE QU’ON M’A OUBLIÉ». Ou encore… «LE GROS PARTY DES GARS D’EN HAUT EST TERMINÉ». Ou encore «LA RELIGION C’ÉTAIT LA DISTRACTION DE L’ÉPOQUE».

1587,
«PIERROT C’EST UN CHERCHEUR… Y CHERCHE QUOI?… Y CHERCHE PU Y A TROUVÉ…Y A TROUVÉ QUOI?… MOI, MICHEL LE CONCIERGE, ARCHÉTYPE DE TOUT CE QU’IL CHERCHE»… DIXIT MICHEL LE CONCIERGE.

1603,
POUR MICHEL LE CONCIERGE «LE BONHEUR C’EST TU SUITE»

1614,
TROIS BELLES CITATIONS DE MON PARTENAIRE DE RECHERCHE MICHEL LE CONCIERGE
MARCH 26, 2017
1- « Il faut recréer le droit du point de vue du citoyen»
2: «Pour avoir pelleté la beauté du monde, je peux en parler»
3: «Il est important de laisser une trace de la beauté du monde par notre passage sur terre».
Michel saisit archétypement la condition humaine des aliénés par leur travail et leur personnalité, à cause du viol de leur conscience par la loi d’airain du salaire du travailleur épuisé dans un univers symbolique aux machineries conceptuelles séculaires (mythes, religions nations, régulateurs sociaux compressifs).
Voilà pourquoi son deuxième documentaire dont le titre sera «TOUTTTE VA BEN ALLER» est si émouvant.
Il y a là-dedans un cri de réappropriation de la valeur d’errance poétique que lui vole une injuste division du travail social.
LE DOCUMENTAIRE DE MICEL LE CONCIERGE
N’EST PAS UN SPECTAVLE
MAIS UN LABORATOIRE
DES TERRITOIRES ASSERVIS DU MOI
NANO-PLANÉTAIRE.
Une intersubjectivité esthétique implose à la fin quand on voit dans le générique apparaître les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art
1- Quel est ton rêve?
2: dans de jours?
3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4- Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?
Puis une pierre tombale avec en épitaphe cette phrase
MICHEL LE CONCIERGE
N’A JAMAIS MANQUÉ UNE JOURNÉE
DE TRAVAIL EN 15 ANS
1951-

1628
(CARNET DU CONCIERGE) COMME DIT SOUVENT MICHEL LE CONCIERGE… «TOUTE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ TOURNE AUTOUR DU PROCHAIN LUNCH»
1644,
….. « ÊTRE REBELLE EST UNE MANIFESTATION DU CARACTÈRE DE LA DROITURE» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE
1672
LA FORCE DU PAYS OEUVRE D’ART, C’EST LA SOLIDARITÉ PAR LE CAPITAL DE SYMPATHIE» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

1683,
LA JOURNÉE QUE TU DONNES UNE PELLE À TOUT LE MONDE, POURQUOI TU IRAIS VOLER CELLE DU VOISIN?….. DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE
LA JOURNÉE QUE TU DONNES UNE PELLE À TOUT LE MONDE… POURQUOI TU IRAIS VOLER CELLE DU VOISIN?
Y A DES PERSONNES QUI VONT SE SERVIR DE LA PELLE POUR CREUSER.
Y EN A D’AUTRES QUI VONT SE SERVIR DE LA PELLE POUR ASSOMMER SON VOISIN, LUI VOLER SA PELLE POUR FAIRE TRAVAILLER L’AUTRE À SA PLACE.

1688,
«TOUTE PERSONNE QUI APPELLE ET PROCLAME LA GUERRE DOIT OBLIGATOIREMENT ÊTRE LE IER EN AVANT AVEC SA FAMILLE» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE…. Et Michel de poursuivre au travers de mes rires gargantuesques: «MERCI POUR TA DISPONIBILITÉ… VOICI MAINTENANT TOUTES TES MÉDAILLES AU CAS QU’ON NE TE REVOIE PAS».

1691,
«DANS LE PAYS OEUVRE D’ART, ON HABILLERA LA PLANÈTE D’UNE NOUVELLE ROBE» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

1698,
« LES RICHES ONT TELLEMENT PEUR D’EN MANQUER QU’Y SONT EN TRAIN D’ÉTOUFFER LE RESTE DU MONDE» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

1704
«QUAND TU DEVIENS UN NANO-CITOYEN OU UNE NANO-CITOYENNE, TU TE SITUES AU PLUS HAUT DE LA HIÉRARCHIE DES DROITS DE LA DIGNITÉ HUMAINE SUR TERRE» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

1715,
«MOI…. UNE PERSONNE HUMAINE…. UNE PERSONNE NANO-CITOYENNE PLANÉTAIRE» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

1716,
«NE SOMMES-NOUS PAS TOUS LE LUNCH DE QUELQU’UN D’AUTRE?» DIXIT LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE EN RÉACTION À MA RELECTURE DU LEVIATHAN DE HOBBES

1719,
….. «LA POLITESSE EST UNE FONCTION SOCIALE RELEVANT DE L’OEUVRE D’ART» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE
1735,
«RÉALISES-TU PIERROT QUE LA SEULE CHOSE QUI A PAS ENCORE ÉTÉ FAITE, C’EST DE DONNER LE POUVOIR AUX CITOYENS!» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

1765,
LES GRENOUILLES DE MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE VERSUS LES GRENOUILLES D’ARISTOPHANE EN CONTRASTE AVEC CELLES DE JEAN ROSTAND
AUGUST 15, 2017
Michel le philosophe-cinéaste-concierge, co-créateur de la philosophie d’en bas réfléchit en ce moment sur le rapport entre 3 grenouilles œuvre d’art et trois cabanes à moineaux, pour le tournage de son prochain documentaire à sa maison secondaire de Grandes-iles.
De mon côté, j’entreprends une quête de lectures à travers une culture pointue des 14 pièces de théâtre d’Aristophane (dont les grenouilles) et sa place dans la suite des œuvres dramatiques et comiques du théâtre grec (Sophocle, Eschyles, Aristophane, Euripide….) tout en planifiant une lecture de la biographie de Jean Rostand et son rapport scientifique aux grenouilles.
Et comme le dit si bien mon ami Michel
«LA GRENOUILLE, C’EST UN THERMOMÈTRE POUR MESURER LA QUALITÉ DE LA CONDITION DE VIE SUR TERRE»
Parallèlement, je vois l’importance pour le féminisme nano-citoyen-planétaire d’élaborer l’archétype hologrammique de Marlene la jardinière en résonnance avec les personnages de femmes dans le théâtre grec.
La philosophie d’en bas… c’est aussi une suite d’aphorismes comme celui avec lequel Michel nous a fait rire ce matin, Marlene et moi:
PEUX-TU DEMANDER À QUELQU’UN DE PERFORMER À HAUT NIVEAU QUAND TU Y METS LES CHAÎNES AUX PIEDS?
LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS, J’EN SUIS CONVAINCU QU’ON L’ADOPTERA COMME SI ÇA VIENT D’AILLEURS COMME SI C’ÉTAIT PAS NOUS AUTRES QUI L’AVAIT INVENTÉE.

1766,
«PAUVRES GRENOUILLES, J’AI PITIÉ POUR ELLES, ELLES ARRIVENT CHEZ LES ÊTRES HUMAINS» DIXIT MICHEL PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS
AUGUST 16, 2017
«Comment dans la misère humaine, peut-on s’intéresser aux grenouilles et aux cabanes à moineaux?» dixit Michel.
J’imagine que Duchamp a du se poser la même question quand il a commencé à élever de la poussière comme à s’intéresser à faire d’un urinoir un événement fondateur de l’histoire de l’art au 20eme siècle.
Parfois Michel a de ses phrases si incisives qu’on dirait des aphorismes. Comme celle-ci par exemple:
«LE FEU EST EN TRAIN DE POGNER SUR LA TERRE ET ON A PAS ASSEZ DE POMPIERS POUR ÉTEINDRE ÇA».
Pourtant, de partout surgissent des indices d’une dégradation exceptionnelle de notre environnement. Des trous dans la couche d’ozone, les icebergs qui fondent, les baleines noires qui meurent, les bombes atomiques qui vieillissent mal. Des dirigeants qui s’infantilisent dans des logiques de guerre inter-étatiques.
Aristophane dans sa comédie «les grenouilles» utilisent des souffleurs dans un trou de souffleurs pour faire des croassements de grenouilles pendant que Dionysos rame sur un étang supposé contenir des grenouilles à la recherche de l’Enfer où sont décédés trois écrivains de théâtre grec: Sophocle, Eschyles, Euripide.
En viendrons-nous à imiter les grenouilles dans nos cris d’errants fantomatiques ou axiologiques devant notre impuissance à comprendre le monde que l’on habite?
«LA CHOSE LA PLUS EXTRAORDINAIRE QUI PUISSE M,ARRIVER CHAQUE JOUR EST DE POUVOIR MANGER UN BON REPAS» dixit Michel le concierge.
La philo d’en bas est fait d’un pragmatisme inouï. Tout tient à un fil en ce monde… à un bon repas… pour les grenouilles comme pour les humains. L’homme des caverne ne pensait pas autrement. Le feu, l’eau, l’air et la terre…. la nourriture.

1776,
LES APHORISMES DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS DU CONSEIL DE LA CRÉATIVITÉ DE CE MATIN:
de Michel, philosophe, cinéaste, concierge
du pays œuvre d’art.
«si tu es vraiment une personne humaine pratiquant la bienveillance en plus, tu te poses deux questions: a) Qui souffre sur la planète?… 2) Comment arrêter ça? »
Et en ce sens…. «Qu’Est-ce qu’un pays œuvre d’art? c’est un pays où l’état est au service de ses citoyens et non le contraire.»
«On philosophe depuis le début des temps et regarde où l’on est rendu?»
«Comment communiquer les 4 questions à la planète entière?»
« Notre stratégie de doctorat ne passera pas par la politique ou la philosophie, MAIS PAR LA COMMUNICATION».
«L’INCONSCIENCE DE LA MULTITUDE S’EXPLIQUE PAR SON BESOIN URGENT DE MANGER TOUS LES JOURS».

1777,
Et comme le résume si bien Michel:
«TOUT LE MONDE SUR LA PLANÈTE A UN ENFANT QU’ON A ENVIE DE PRENDRE DANS SES BRAS. »
«UNE PERSONNE HUMAINE, C’EST GRANDIOSE.»
«NOUS SOMMES À CONSTRUIRE UN ÉTAGE SUPPLÉMENTAIRE À L’ÉDIFICATION DE L’HUMANITÉ, LE CADRE CONDUISANT À L’APPRENTISSAGE OEUVRE D’ART DU CADRE, »

«DEPUIS QUE JE SUIS NÉ EN 1951, JE NE ME RAPPELLE PAS AVOIR ÉTÉ AUTANT DÉSIRÉ QU’AVANT D’ARRIVER» DIXIT MICHEL, LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE.

1780,
J’ajouterais ce merveilleux aphorisme de mon camarade de recherche Michel le philosophe- cinéaste-concierge
AUX STRUCTURES DU DROIT
IL MANQUE LES STRUCTURES DE LA DROITURE.
1787,
«LA COLÈRE EST LE FONDEMENT DE LA JUSTICE?» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

1796,
«LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE» UNE NOUVELLE COUCHE DE BIENVEILLANCE PLANÉTAIRE PAR LES QUATRE QUESTIONS DU PAYS OEUVRE D’ART» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE
1797
(CARNET DU CONCIERGE) «L’ÊTRE HUMAIN NE RÉALISE PAS QUE LA NATURE EST TELLEMENT GRANDE QU’ELLE EST EN TRAIN DE RÉCUPÉRER ET LA BEAUTÉ DU MONDE ET L’HUMANITÉ» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE
1831,
Une phrase extraordinaire de mon ami Michel le philosophe-cinéaste-concierge inventée lors de notre conseil d’administration de la créativité de notre groupe de recherche (Auld, Woodard, Rochette), ce matin 6h.15 am.
QUAND TU TRICHES
C’EST COMME SI TU ÉTAIS
SUR L’OCÉAN
ET QUE TU ARRÊTAIS
DE NAGER.

1833,
(CARNET DU CONCIERGE)…« COMME EN PHYSIQUE QUANTIQUE, PEUT-ÊTRE QUE SI ON S’INTÉRESSE AU PLUS PETIT D’ENTRE NOUS, ON FERA DE GRANDES DÉCOUVERTES» APHORISME ANALOGIQUE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS, MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE, EN MODE ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE

1843,
.. (CARNET DU CONCIERGE) «LA RÈGLE NUMÉRO 1 DU PAYS OEUVRE D’ART SERAIT, QU’EN CAS DE CONFLIT, L’ENTITÉ QUI DÉCLARE LA GUERRE DOIT D’ABORD S’Y PRÉSENTER ET COMBATTRE PERSONNELLEMENT AVEC SA FAMILLE. ON VA VOIR SI SA COMPAGNE N’Y FERA PAS CHANGER D’IDÉE» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE
1859
« LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, LE MEILLEUR DU POSSIBLE AU 21EME SIÈCLE? » DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

1894,
« JE ME SENS TOUT ÉMU DE FAIRE PARTIE D’UN MESSAGE POÉTIQUE POUR LA PLANÈTE….WOW-T=2.7K?… DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-PROGRAMMEUR-CINÉASTE-CONCIERGE

1901,
(CARNET DU CONCIERGE) «C’EST PAS VRAI QUE LA TRICHERIE VA GAGNER SUR LA BEAUTÉ DU MONDE» SANS COMMENTAIRE
DECEMBER 17, 2017
…… dixit…..
…..Michel le philosophe=cinéaste-programmeur-concierge ….

1921,
CA PREND UNE VIE
POUR PASSER DE L’ESPRIT AU COEUR
CA PREND UNE INVENTION
QUI SOULAGE LA CONDITION HUMAINE
POUR QUE L’HUMANITÉ
VIVE LE PASSAGE
DE L’ESPRIT AU COEUR
l’invention de la NANOCRATIE (Woodard)
porte cette espérance
d’une bonne journée
pour chacune et chacun
des nano-citoyens-citoyennes planétaires.
2025,
ET MICHEL LE CONCIERGE DE DIRE: « NOUS FAISONS LA DÉMONSTRATION À L’INTÉRIEUR DU NOYAU DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE QU’IL EST POSSIBLE QUE CHAQUE PARTICIPANT SE SENTE ÉLEVÉ PAR L’ÉQUIPE.

2031,
comme le dit si bien Michel: QU’EST-CE QU’UN NANO-CITOYEN? QU’EST-CE QU’UNE NANO-CITOYENNE?
C’EST UNE PERSONNE HUMAINE
QUI PREND EN MAIN
SON PROPRE RÊVE
POUR HONORER
LE RÊVE DE L’HUMANITÉ
SUR TERRE.

2160,
..(CARNET DU CONCIERGE) QU’EST-CE QUE L’IMPOSSIBLE?…. C’EST LE TRÈS, TRÈS, TRÈS, TRÈS, TRÈS, TRÈS IMPROBABLE…. DIXIT MICHEL LE CONCIERGE
2296,
«LES RICHES POUR DEVENIR PLUS RICHES SONT EN TRAIN DE SE TIRER DANS LE PIED EN DONNANT AU NANO-CITOYEN-PLANÉTAIRE L’INFORMATION QU’IL N’EST PAS SUPPOSÉ SAVOIR» MICHEL LE PHILOSOPHE-CONCIERGE
———————

ARCHIVES…. POUR LE DOCTORAT… 22 SEPTEMBRE 2013…. LES SEMEURS DE CONTES

Un invité spécial

9/21/2013

2 Commentaires

Photo

Hier, c’était le 5 à 7 des Semeurs de contes en collaboration avec Cantine Motivée. Ici, je souligne la contribution inestimable de Céline Jantet!

Lors de cette soirée, nous avons eu le plaisir de retrouver d’autres conteurs, des amis, de présenter notre projet La grande virée des Semeurs de contes, qui commencera demain, à 9 h, au métro Papineau. Le mot de notre parrain, Gilles Vigneault, a été lu avec beaucoup d’émotion par Françoise Crête.

Un second parrain, arrivé comme un cadeau du Ciel, est venu nous encourager dans notre quête pour semer et récolter des histoires, de Montréal à Québec. Il s’agit de Pierrot Rochette. Pierrot est le plus sympathique vagabond du Québec. Un très beau portrait documentaire, Mon ami Pierrot, Le dernier homme libre, a d’ailleurs été réalisé à son sujet. Même le conteur québécois, Simon Gauthier, lui rend hommage dans son spectacle très touchant : Le vagabond céleste.

C’est le cœur rempli de fierté que j’ai reçu, pour la route et en prêt, le bâton de Pierrot. Son bâton de parole, de marche et de sagesse. Celui qu’on lui a échangé il y a sept ans. Celui sur lequel je pourrai m’appuyer pour me donner de la force et du courage le long de mon parcours de marcheuse et de semeuse de contes. Vous le verrez durant nos spectacles. Il sera le témoin de nos aventures ainsi que le symbole fort de la passion qui nous habite et qui nous unit : celle du conte.

Merci Pierrot! Je te remettrai ton bâton au retour, compte-sur-moi. Il sera imprégné de notre fatigue, de la pluie et du beau temps, mais aussi de la réussite de ce projet audacieux

Note :

Pour en savoir plus sur Pierrot, visitez son site internet.

Pierrot, vagabond-conteur des routes du Québec link

9/22/2013 02:11:03 am

10-LE BÂTON DE LA STE-VIERGE

Quand j’arrive chez Raynald Boutin à La Tuque, et qu’il me remet un vieux bâton scout, depuis 30 ans dans sa cave, sculpté par son gars alors qu’il avait 13 ans, il y avait à l’intérieur du haut du bâton, une petite grotte avec une statue de la Ste-Vierge, la même qu’il y a 30 ans…

Et je marchai trois jours avec la Ste-Vierge. Je me rendais compte que son personnage était passé de réalité à raconte et de raconte à conte. Elle n’était plus qu’un conte qui vacillait sur son trône de coup de bâton en coup de bâton. Elle tomba du bâton plusieurs fois, je la reposai.

Plus j’avançais avec, plus j’étais mal à l’aise… Je me rappelai de ce raconte du Frère André vécu personnellement à l’oratoire St-Joseph.

J’avais passé plus d’un an à lire des livres de théologie, à assister de 3 à 7 messes par jour juste pour mesurer la distance phénoménologique et culturelle entre mon enfance et ma vieillesse.

La caféteria de l’oratoire St-Joseph était mon bureau. J’y écrivais des chansons avec ma guitare.. Durant plus de 2 mois, un homme d’une quarantaine d’années, chauve habita la même table devant son portable.

Un après-midi, il traverse diagonalement, se rend à ma place et me dit: j’en peux plus de souffrir… Je lui dis, viens je t’emmène au tombeau du frère André, tu vas déposer tes mains et tu vas lui dire à haute voix ce que tu voudrais qu’il fasse pour toi:)))

Et l’homme de dire… frère André, j’ai perdu ma femme, mes enfants, mon emploi, je vis dans une petite chambre minable à Verdun, je me suis fait une blonde mais je suis aussi à la veille de la perdre… Frère André, je suis incapable de vivre seul, donnes-moi une femme et fais que je sois certain que c’est toi qui me l’envoie:)))

Et moi de lui dire… fais attention à ce que tu demandes… le frère André est réputé pour être très vite et tu risques d’être pogné avec la femme:)))

Le soir, une voix à l’intérieur de moi-même me dit qu’il y a urgence à l’oratoire de de m’y rendre immédiatement… je prend le petit autobus… arrivé en haut.. je croise l’homme qui me dit… Ca adonne bien que je te vois, je m’en vais me tuer…..

Tu vas faire ça comment que je lui dis… Je m’en vais me jeter en bas du métro. Ca parait que tu viens pas de Montréal que je lui dis… ici tout le monde sait que c’est le meilleur moyen pour rester infirme toute ta vie…

Je l’emmenai avec moi au petit bar sur la rue St-Denis, empruntai une guitare et la petite scène, je lui chantai trois ou quatre de mes chansons pour le détendre…

Au retour je lui dis… rentre chez toi et le frère André va prendre soin de toi cette nuit…

Le lendemain matin 7 heures, j’arrive à la cafeteria… voila que mon homme me sourit à pleines dents devant son portable. Et il me raconte… Cette nuit, j’ai chatté et une fille a qui j’avais parlé il y a plus d’un an m’a écouté et m’a répondu ceci… C’est normal que tout s’écroule dans ta vie, ça fait un an que je t’attend… Et il me montre la photo de la fille… Une vraie belle fille, à couper le souffle.

Je dis au gars viens avec moi dans la salle de bain… Regarde-toi dans le miroir… C’est impossible qu’un gars laid comme toi ait séduit une si belle fille… Viens on va aller sur le tombeau du Frère André et tu vas déposer tes mains sur le tombeau en lui demandant la grâce qu’elle reste aveuglée par son amour pour toi et qu’elle en se réveille pas…

Ce qui fut fait ainsi et le gars est parti la rejoindre à Québec, je ne l’ai jamais revu…

Et moi de dire à la Ste-Vierge sur mon bâton… c’est-tu vraiment le frère André qui a fait ça? tu trouves pas que mon histoire du frere André qui m’est réellement arrivée ressemble à un conte urbain… Et même toi sur mon bâton, je suis incapable de te voir autrement qu’un conte urbain.

C’est ainsi que je déposai la Ste-Vierge dans la forêt, et que je suis maintenant hanté par une grotte ou son souvenir est infiniment plus intense que sa présence.

Qu’est-ce qu’un conte? c’est un trou dans le bâton de la réalité…

Voilà la raison pour laquelle j’ai pensé que mon bâton de vagabond-raconteur pouvait humblement symboliser la marche des semeurs de contes par le côt&eacut

Réponse

Pierrot, vagabond-conteur des routes du Québec link

9/22/2013 02:19:42 am
(SUITE)

Qu’est-ce qu’un conte? c’est un trou dans le bâton de la réalité…

Voilà la raison pour laquelle j’ai pensé que mon bâton de vagabond-raconteur pouvait humblement symboliser la marche des semeurs de contes par le côté sacré d’un espace à conter imprévu.

Je pensai, par ce geste, parrainer une jeune conteuse, Geneviève Falaise, comme le ferait tout grand-père de la beauté du monde car le conte, c’est de se faire le frère André ou la Ste-Vierge de tous ceux et celles qui ont soif d’espérance de magie dans leur vie.

Pierrot

ps. c’est ce conte urbain qu’après ma mort on racontera en montrant le bâton d’un personnage assez flyé pour s’être pris pour un archétype:)))))))))))

Pierrot
vagabond

« LE CARNET DU CONCIERGE» BASE MÊME D ELA TROISIÈME PARTIE DU DOCTORAT… UN PUR CHEF D’OEUVRE APHORISTIQUE DONT VOICI DES EXTRAITS

CARNET DU CONCIERGE,
1683,
LA JOURNÉE QUE TU DONNES UNE PELLE À TOUT LE MONDE, POURQUOI TU IRAIS VOLER CELLE DU VOISIN?….. DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE
LA JOURNÉE QUE TU DONNES UNE PELLE À TOUT LE MONDE… POURQUOI TU IRAIS VOLER CELLE DU VOISIN?
Y A DES PERSONNES QUI VONT SE SERVIR DE LA PELLE POUR CREUSER.
Y EN A D’AUTRES QUI VONT SE SERVIR DE LA PELLE POUR ASSOMMER SON VOISIN, LUI VOLER SA PELLE POUR FAIRE TRAVAILLER L’AUTRE À SA PLACE.

1688,
«TOUTE PERSONNE QUI APPELLE ET PROCLAME LA GUERRE DOIT OBLIGATOIREMENT ÊTRE LE IER EN AVANT AVEC SA FAMILLE» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE…. Et Michel de poursuivre au travers de mes rires gargantuesques: «MERCI POUR TA DISPONIBILITÉ… VOICI MAINTENANT TOUTES TES MÉDAILLES AU CAS QU’ON NE TE REVOIE PAS».

1691,
«DANS LE PAYS OEUVRE D’ART, ON HABILLERA LA PLANÈTE D’UNE NOUVELLE ROBE» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

1698,
« LES RICHES ONT TELLEMENT PEUR D’EN MANQUER QU’Y SONT EN TRAIN D’ÉTOUFFER LE RESTE DU MONDE» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

1704
«QUAND TU DEVIENS UN NANO-CITOYEN OU UNE NANO-CITOYENNE, TU TE SITUES AU PLUS HAUT DE LA HIÉRARCHIE DES DROITS DE LA DIGNITÉ HUMAINE SUR TERRE» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

1715,
«MOI…. UNE PERSONNE HUMAINE…. UNE PERSONNE NANO-CITOYENNE PLANÉTAIRE» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

1716,
«NE SOMMES-NOUS PAS TOUS LE LUNCH DE QUELQU’UN D’AUTRE?» DIXIT LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE EN RÉACTION À MA RELECTURE DU LEVIATHAN DE HOBBES

1719,
….. «LA POLITESSE EST UNE FONCTION SOCIALE RELEVANT DE L’OEUVRE D’ART» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE
1735,
«RÉALISES-TU PIERROT QUE LA SEULE CHOSE QUI A PAS ENCORE ÉTÉ FAITE, C’EST DE DONNER LE POUVOIR AUX CITOYENS!» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

1765,
LES GRENOUILLES DE MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE VERSUS LES GRENOUILLES D’ARISTOPHANE EN CONTRASTE AVEC CELLES DE JEAN ROSTAND
AUGUST 15, 2017
Michel le philosophe-cinéaste-concierge, co-créateur de la philosophie d’en bas réfléchit en ce moment sur le rapport entre 3 grenouilles œuvre d’art et trois cabanes à moineaux, pour le tournage de son prochain documentaire à sa maison secondaire de Grandes-iles.
De mon côté, j’entreprends une quête de lectures à travers une culture pointue des 14 pièces de théâtre d’Aristophane (dont les grenouilles) et sa place dans la suite des œuvres dramatiques et comiques du théâtre grec (Sophocle, Eschyles, Aristophane, Euripide….) tout en planifiant une lecture de la biographie de Jean Rostand et son rapport scientifique aux grenouilles.
Et comme le dit si bien mon ami Michel
«LA GRENOUILLE, C’EST UN THERMOMÈTRE POUR MESURER LA QUALITÉ DE LA CONDITION DE VIE SUR TERRE»
Parallèlement, je vois l’importance pour le féminisme nano-citoyen-planétaire d’élaborer l’archétype hologrammique de Marlene la jardinière en résonnance avec les personnages de femmes dans le théâtre grec.
La philosophie d’en bas… c’est aussi une suite d’aphorismes comme celui avec lequel Michel nous a fait rire ce matin, Marlene et moi:
PEUX-TU DEMANDER À QUELQU’UN DE PERFORMER À HAUT NIVEAU QUAND TU Y METS LES CHAÎNES AUX PIEDS?
LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS, J’EN SUIS CONVAINCU QU’ON L’ADOPTERA COMME SI ÇA VIENT D’AILLEURS COMME SI C’ÉTAIT PAS NOUS AUTRES QUI L’AVAIT INVENTÉE.

1766,
«PAUVRES GRENOUILLES, J’AI PITIÉ POUR ELLES, ELLES ARRIVENT CHEZ LES ÊTRES HUMAINS» DIXIT MICHEL PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS
AUGUST 16, 2017
«Comment dans la misère humaine, peut-on s’intéresser aux grenouilles et aux cabanes à moineaux?» dixit Michel.
J’imagine que Duchamp a du se poser la même question quand il a commencé à élever de la poussière comme à s’intéresser à faire d’un urinoir un événement fondateur de l’histoire de l’art au 20eme siècle.
Parfois Michel a de ses phrases si incisives qu’on dirait des aphorismes. Comme celle-ci par exemple:
«LE FEU EST EN TRAIN DE POGNER SUR LA TERRE ET ON A PAS ASSEZ DE POMPIERS POUR ÉTEINDRE ÇA».
Pourtant, de partout surgissent des indices d’une dégradation exceptionnelle de notre environnement. Des trous dans la couche d’ozone, les icebergs qui fondent, les baleines noires qui meurent, les bombes atomiques qui vieillissent mal. Des dirigeants qui s’infantilisent dans des logiques de guerre inter-étatiques.
Aristophane dans sa comédie «les grenouilles» utilisent des souffleurs dans un trou de souffleurs pour faire des croassements de grenouilles pendant que Dionysos rame sur un étang supposé contenir des grenouilles à la recherche de l’Enfer où sont décédés trois écrivains de théâtre grec: Sophocle, Eschyles, Euripide.
En viendrons-nous à imiter les grenouilles dans nos cris d’errants fantomatiques ou axiologiques devant notre impuissance à comprendre le monde que l’on habite?
«LA CHOSE LA PLUS EXTRAORDINAIRE QUI PUISSE M,ARRIVER CHAQUE JOUR EST DE POUVOIR MANGER UN BON REPAS» dixit Michel le concierge.
La philo d’en bas est fait d’un pragmatisme inouï. Tout tient à un fil en ce monde… à un bon repas… pour les grenouilles comme pour les humains. L’homme des caverne ne pensait pas autrement. Le feu, l’eau, l’air et la terre…. la nourriture.

1776,
LES APHORISMES DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS DU CONSEIL DE LA CRÉATIVITÉ DE CE MATIN:
de Michel, philosophe, cinéaste, concierge
du pays œuvre d’art.
«si tu es vraiment une personne humaine pratiquant la bienveillance en plus, tu te poses deux questions: a) Qui souffre sur la planète?… 2) Comment arrêter ça? »
Et en ce sens…. «Qu’Est-ce qu’un pays œuvre d’art? c’est un pays où l’état est au service de ses citoyens et non le contraire.»
«On philosophe depuis le début des temps et regarde où l’on est rendu?»
«Comment communiquer les 4 questions à la planète entière?»
« Notre stratégie de doctorat ne passera pas par la politique ou la philosophie, MAIS PAR LA COMMUNICATION».
«L’INCONSCIENCE DE LA MULTITUDE S’EXPLIQUE PAR SON BESOIN URGENT DE MANGER TOUS LES JOURS».

1777,
Et comme le résume si bien Michel:
«TOUT LE MONDE SUR LA PLANÈTE A UN ENFANT QU’ON A ENVIE DE PRENDRE DANS SES BRAS. »
«UNE PERSONNE HUMAINE, C’EST GRANDIOSE.»
«NOUS SOMMES À CONSTRUIRE UN ÉTAGE SUPPLÉMENTAIRE À L’ÉDIFICATION DE L’HUMANITÉ, LE CADRE CONDUISANT À L’APPRENTISSAGE OEUVRE D’ART DU CADRE, »

«DEPUIS QUE JE SUIS NÉ EN 1951, JE NE ME RAPPELLE PAS AVOIR ÉTÉ AUTANT DÉSIRÉ QU’AVANT D’ARRIVER» DIXIT MICHEL, LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE.

1780,
J’ajouterais ce merveilleux aphorisme de mon camarade de recherche Michel le philosophe- cinéaste-concierge
AUX STRUCTURES DU DROIT
IL MANQUE LES STRUCTURES DE LA DROITURE.
1787,
«LA COLÈRE EST LE FONDEMENT DE LA JUSTICE?» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

1796,
«LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE» UNE NOUVELLE COUCHE DE BIENVEILLANCE PLANÉTAIRE PAR LES QUATRE QUESTIONS DU PAYS OEUVRE D’ART» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE
1797
(CARNET DU CONCIERGE) «L’ÊTRE HUMAIN NE RÉALISE PAS QUE LA NATURE EST TELLEMENT GRANDE QU’ELLE EST EN TRAIN DE RÉCUPÉRER ET LA BEAUTÉ DU MONDE ET L’HUMANITÉ» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE
1831,
Une phrase extraordinaire de mon ami Michel le philosophe-cinéaste-concierge inventée lors de notre conseil d’administration de la créativité de notre groupe de recherche (Auld, Woodard, Rochette), ce matin 6h.15 am.
QUAND TU TRICHES
C’EST COMME SI TU ÉTAIS
SUR L’OCÉAN
ET QUE TU ARRÊTAIS
DE NAGER.

1833,
(CARNET DU CONCIERGE)…« COMME EN PHYSIQUE QUANTIQUE, PEUT-ÊTRE QUE SI ON S’INTÉRESSE AU PLUS PETIT D’ENTRE NOUS, ON FERA DE GRANDES DÉCOUVERTES» APHORISME ANALOGIQUE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS, MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE, EN MODE ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE

1843,
.. (CARNET DU CONCIERGE) «LA RÈGLE NUMÉRO 1 DU PAYS OEUVRE D’ART SERAIT, QU’EN CAS DE CONFLIT, L’ENTITÉ QUI DÉCLARE LA GUERRE DOIT D’ABORD S’Y PRÉSENTER ET COMBATTRE PERSONNELLEMENT AVEC SA FAMILLE. ON VA VOIR SI SA COMPAGNE N’Y FERA PAS CHANGER D’IDÉE» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE
1859
« LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, LE MEILLEUR DU POSSIBLE AU 21EME SIÈCLE? » DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

1894,
« JE ME SENS TOUT ÉMU DE FAIRE PARTIE D’UN MESSAGE POÉTIQUE POUR LA PLANÈTE….WOW-T=2.7K?… DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-PROGRAMMEUR-CINÉASTE-CONCIERGE

1901,
(CARNET DU CONCIERGE) «C’EST PAS VRAI QUE LA TRICHERIE VA GAGNER SUR LA BEAUTÉ DU MONDE» SANS COMMENTAIRE
DECEMBER 17, 2017
…… dixit…..
…..Michel le philosophe=cinéaste-programmeur-concierge ….

1921,
CA PREND UNE VIE
POUR PASSER DE L’ESPRIT AU COEUR
CA PREND UNE INVENTION
QUI SOULAGE LA CONDITION HUMAINE
POUR QUE L’HUMANITÉ
VIVE LE PASSAGE
DE L’ESPRIT AU COEUR
l’invention de la NANOCRATIE (Woodard)
porte cette espérance
d’une bonne journée
pour chacune et chacun
des nano-citoyens-citoyennes planétaires.
2025,
ET MICHEL LE CONCIERGE DE DIRE: « NOUS FAISONS LA DÉMONSTRATION À L’INTÉRIEUR DU NOYAU DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE QU’IL EST POSSIBLE QUE CHAQUE PARTICIPANT SE SENTE ÉLEVÉ PAR L’ÉQUIPE.

2031,
comme le dit si bien Michel: QU’EST-CE QU’UN NANO-CITOYEN? QU’EST-CE QU’UNE NANO-CITOYENNE?
C’EST UNE PERSONNE HUMAINE
QUI PREND EN MAIN
SON PROPRE RÊVE
POUR HONORER
LE RÊVE DE L’HUMANITÉ
SUR TERRE.

2160,
..(CARNET DU CONCIERGE) QU’EST-CE QUE L’IMPOSSIBLE?…. C’EST LE TRÈS, TRÈS, TRÈS, TRÈS, TRÈS, TRÈS IMPROBABLE…. DIXIT MICHEL LE CONCIERGE
2296,
«LES RICHES POUR DEVENIR PLUS RICHES SONT EN TRAIN DE SE TIRER DANS LE PIED EN DONNANT AU NANO-CITOYEN-PLANÉTAIRE L’INFORMATION QU’IL N’EST PAS SUPPOSÉ SAVOIR» MICHEL LE PHILOSOPHE-CONCIERGE

LA 6EME EXTINCTION EST EN ROUTE ET L’UNIVERS NE SUIT PAS

La 6e extinction est en route et la nature ne suit pas

Si les efforts actuels de conservation ne sont pas radicalement augmentés, la vaste majorité des grandes espèces de mammifères disparaîtront au cours des cinq prochaines décennies, affirment des scientifiques européens, qui estiment aussi que la nature aurait besoin de 3 à 5 millions d’années pour se rétablir de la destruction de la biodiversité.

Un texte d’Alain Labelle

La Terre est entrée depuis quelques décennies dans la sixième grande extinction des espèces de son histoire.

Depuis les premières traces de vie fossile sur Terre, voici environ 540 millions d’années, les espèces ont connu cinq crises d’extinction grave, au cours desquelles plus de 75 % d’entre elles ont disparu.

Toutefois, contrairement à celle qui se produit actuellement, les autres grandes vagues de disparition animale s’étaient déroulées sur une échelle de temps géologique beaucoup plus longue, des millions d’années.

Le saviez-vous?

L’extinction la plus brutale, la dernière en date, a été déclenchée au crétacé, il y a quelque 65 millions d’années, vraisemblablement lorsqu’un astéroïde d’environ 15 km s’est abattu sur la Terre, dans l’actuelle péninsule du Yucatan, au Mexique. La collision fut d’une puissance équivalente à 1 milliard de bombes atomiques. Conséquence : 76 % des espèces auraient disparu, en particulier les dinosaures.

Destructrice humanité

Or, l’extinction actuelle se déroule très rapidement et n’a qu’une seule origine… l’humain.

L’impact de l’Homo sapiens sur son environnement peut être observé jusqu’à il y a 8000 ans en Chine, où des preuves d’une déforestation ont été observées.

Il a depuis détruit des milliers d’écosystèmes, surexploité les ressources de la planète, pollué, propagé microbes, virus et espèces invasives. Une activité intense qui mène actuellement à un épisode de réchauffement climatique dont il serait le grand responsable.

En 2015, une étude internationale montrait que les vertébrés disparaissent à un rythme jusqu’à 114 fois plus élevé que la normale. Elle montrait que 80 des 5570 espèces de mammifères recensées ont disparu au cours des 500 dernières années.

Les grands perdants

Dans les présents travaux, les scientifiques des universités danoises d’Aarhus et de Gothenburg estiment que l’extinction animale et végétale observée actuellement se déroule si vite que l’évolution ne réussit pas à s’y adapter.

Illustration de la façon dont les petits mammifères devront évoluer et se diversifier au cours des 3 à 5 millions d’années à venir pour compenser la perte des grands mammifères. Illustration de la façon dont les petits mammifères devront évoluer et se diversifier au cours des 3 à 5 millions d’années à venir pour compenser la perte des grands mammifères. Photo : Université Aarhus/ Matt Davis
Selon le paléontologiste Matt Davis et ses collègues, à ce rythme-là, la plupart des espèces de mammifères auront disparu dans 50 ans. Ils ont aussi établi que si les mammifères se diversifient à leur rythme normal, il leur faudra :
•5 à 7 millions d’années pour se rétablir à un niveau semblable à celui qui existait avant que les humains modernes n’apparaissent;
•3 à 5 millions d’années pour atteindre les niveaux actuels de biodiversité.

Par le passé, après chaque extinction massive, l’évolution a lentement remplacé les pertes animales et végétales par de nouvelles espèces.

Les mammifères plus fragiles

Pour en arriver à cette estimation, les chercheurs ont utilisé une vaste base de données sur les mammifères, qui comprend non seulement les espèces qui existent de nos jours, mais aussi les centaines d’espèces qui ont vécu dans un passé récent et qui ont disparu à la suite de l’essor de l’Homo sapiens.

À l’aide de ces informations, les auteurs de cette étude publiée dans la revue PNAS (en anglais) ont pu mesurer l’impact complet de notre espèce sur d’autres mammifères.

Disparues à jamais

La disparition de certaines espèces est parfois plus significative pour la science. Par exemple, l’extinction du lion marsupial australien (Thylacoleo) il y a 46 000 ans est associée à la disparition d’une lignée évolutive distincte, puisque l’animal n’avait pas de parents proches.

Ainsi, des branches entières de l’arbre évolutif de la vie disparaissent, et avec elles des fonctions écologiques uniques et les millions d’années d’évolution qu’elles représentaient.

«Les grands mammifères, comme les paresseux géants et les tigres à dents de sabre, qui ont disparu il y a environ 10 000 ans, étaient très distincts sur le plan évolutif. Comme ils avaient peu de parents proches, leur disparition a eu pour conséquence que des branches entières de l’arbre évolutionnaire de la Terre ont été coupées.»

—Matt Davis de l’Université d’Aarhus

« Il y a des centaines d’espèces de musaraignes, donc elles peuvent survivre à quelques extinctions. Il n’y avait que quatre espèces de tigres à dents de sabre, et elles ont toutes disparu », poursuit le paléontologiste.

Prioriser les espèces à sauver

Des espèces en danger critique d’extinction, comme le rhinocéros noir, risquent de disparaître dans les prochaines décennies. Selon les chercheurs, l’éléphant d’Asie, l’une des deux seules espèces survivantes d’un ordre de mammifères (les proboscidiens, du grec proboski qui signifie « trompe »), qui comprenait autrefois les mammouths et les mastodontes, a moins de 33 % de chances de survivre à ce siècle.

La nature s’appauvrit donc de plus en plus avec la disparition des grands mammifères sauvages.

Les présents travaux laissent cependant penser que tout n’est pas perdu. Les auteurs estiment que leurs données peuvent être utilisées pour identifier les espèces en voie de disparition, distinctes sur le plan de l’évolution, afin de prioriser les efforts de conservation et ainsi prévenir leur extinction.

« Il est beaucoup plus facile de sauver la biodiversité actuelle que de la recréer plus tard », conclut Matt Davis.

UN TITAN COSMIQUE DÉCOUVERT DANS L’UNIVERS JEUNE

Un titan cosmique découvert dans l’Univers jeune

Un vaste proto-superamas de galaxies a été détecté au sein de l’Univers jeune par une équipe d’astrophysiciens étrangers.

Le proto-superamas Hypérion. Le proto-superamas Hypérion Photo : ESO/L. Calçada & Olga Cucciati
Cette structure colossale baptisée Hypérion, d’une immensité inégalée, a été observée à l’aide de l’instrument VIMOS installé sur le Très Grand Télescope de l’Observatoire européen austral situé dans le désert d’Atacama au nord du Chili.

«C’est la toute première fois qu’une structure aussi étendue est identifiée seulement 2 milliards d’années après le big bang.»

—Olga Cucciati, de l’Institut italien d’astrophysique de Bologne

La masse de ce proto-superamas situé dans la constellation du Sextant est estimée à plus d’un million de milliards de fois celle de notre Soleil.

Cette masse colossale est semblable à celle des structures les plus étendues de l’Univers actuel.

Surprise céleste

L’existence d’un objet si massif dans l’Univers jeune a surpris les astronomes.

«Normalement, ce type de structure se rencontre à des stades plus avancés dans l’évolution de l’Univers. Ce fut une réelle surprise de constater l’existence d’une structure aussi évoluée au sein d’un Univers relativement jeune.»

—Olga Cucciati

Hypérion est doté d’une structure complexe, composée d’au moins 7 régions liées entre elles par des filaments de galaxies. Ses dimensions sont comparables à celles de superamas dans l’Univers proche, mais sa structure est très différente.

« Les superamas situés à plus grande proximité de la Terre sont caractérisés par une distribution de masse plus concentrée et une architecture davantage structurée », explique l’astronome Brian Lemaux de l’Université de Californie à Davis.

À titre comparatif, Hypérion est doté d’une distribution de masse plus uniformément répartie avec une série de régions très denses connectées entre elles et peuplées de galaxies éparpillées.

Le travail de la gravité

Cette différence d’aspect résulte sans doute des effets prolongés de la gravité puisque contrairement à Hypérion, les superamas observés dans l’Univers proche, à plus de 13 milliards d’années après le big bang, ont disposé de plusieurs milliards d’années supplémentaires pour condenser leur matière en des régions de densité plus élevée.

Les dimensions d’Hypérion dans un Univers si jeune laissent à penser qu’il évoluera en une structure semblable aux superamas qui composent notre Univers local, tel que le superamas de la Vierge, dans lequel se trouve notre galaxie, la Voie lactée.

« La comparaison d’Hypérion avec des structures semblables récentes offre un aperçu de l’évolution des structures les plus massives de l’Univers depuis un lointain passé, ainsi que la possibilité de tester les modèles de formation des superamas », explique Olga Cucciati.

L’étude de ce géant cosmique dévoile donc le passé de ces vastes structures.

—————–

Notre Voie lactée cachait un monstre

Au centre, la zone en blanc et bleu correspond à la Voie lactée. Le bulbe galactique se trouve à gauche. Les régions en jaune et vert correspondent aux galaxies voisines. Le superamas Vela est indiqué par les lettres VSC et le superamas de Shapley, une autre structure massive dans notre voisinage, est indiqué par les lettres SC.Au centre, la zone en blanc et bleu correspond à la Voie lactée. Le bulbe galactique se trouve à gauche. Les régions en jaune et vert correspondent aux galaxies voisines. Le superamas Vela est indiqué par les lettres VSC et le superamas de Shapley, une autre structure massive dans notre voisinage, est indiqué par les lettres SC. Photo : Université de Cape Town/Thomas Jarrett

L’un des plus imposants superamas de galaxies détecté à ce jour a été observé dans le voisinage de notre Voie lactée.

Un texte d’Alain Labelle

Le professeur Matthew Colless de l’Université nationale d’Australie explique que cet objet céleste, baptisé Vela, est passé inaperçu jusqu’à aujourd’hui parce qu’il se trouve caché par des étoiles et de la poussière de notre galaxie.

En fait, Vela est si massif qu’il influence même le mouvement de notre galaxie.

Ceux qui l’ont découvert estiment même qu’il s’agit de l’une des plus importantes concentrations de galaxies de l’Univers, certainement dans notre voisinage. « D’autres travaux doivent être réalisés pour le confirmer », explique le professeur Colless.

La gravité du superamas pourrait aussi expliquer la différence entre le mouvement mesuré de la Voie lactée à travers l’espace et le mouvement prédit à partir de la distribution des galaxies précédemment cartographiées.

À lire aussi :
•2000 milliards de galaxies dans l’Univers
•Voici votre Voie lactée!

La détection a été rendue possible grâce au télescope anglo-australien situé à l’observatoire de Siding Spring, en Australie, à une altitude d’environ 1000 m.

Deux études sont prévues en 2017 pour confirmer cette observation.

La présente recherche a été publiée dans le Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Superamas 101

Notre Soleil est l’une des centaines de milliards d’étoiles de notre galaxie, la Voie lactée. Un amas peut regrouper des centaines, voire des milliers, de galaxies. Encore plus grands, les amas peuvent eux-mêmes constituer des superamas, les plus grandes structures connues de l’Univers. Ce sont des ensembles gigantesques de centaines ou de milliers de groupes et d’amas de galaxies et s’étendent sur des centaines de millions d’années-lumière.

—————–

Accueil |
Science

Poussée par un vide, notre galaxie fonce à plus de 2 millions de km/h

La Voie lactéeNotre galaxie, la Voie lactée Photo : ESO / Serge Brunier, Frederic Tapissie

C’est un répulseur dipôle qui est responsable du déplacement de la Voie lactée à 630 kilomètres par seconde, montrent les travaux d’une équipe internationale d’astrophysiciens menée par Yehuda Hoffman, de l’Université hébraïque de Jérusalem, en Israël. Explications

Un texte d’Alain Labelle

Cette découverte vient répondre à une énigme en astrophysique vieille de plus de 40 ans. Les scientifiques tentaient de comprendre ce qui cause le déplacement de la Voie lactée ainsi que sa direction. Elle fait la Une de la nouvelle revue Nature Astronomy du groupe Nature consacrée aux sciences de l’Univers.

L’un des responsables du mouvement de notre galaxie est donc un immense vide qui exercerait une force de répulsion sur la Voie lactée. Ce « repousseur » contribue aux forces gravitationnelles qui nous font naviguer à près de 2,3 millions de km/h sur la toile cosmique, la structure suivant laquelle la matière s’organise à grande échelle, notamment sous la forme de filaments qui connectent des galaxies entre elles et séparent des vides.

Personne ne le ressent, mais notre petite planète est constamment soumise à plusieurs types de mouvements :
•La Terre tourne sur son axe à la vitesse d’environ 1600 km/h;
•Elle tourne autour du Soleil à 100 000 km/h;
•Le Soleil orbite autour du centre de la Voie lactée à 850 000 km/h;
•Notre galaxie navigue à près de 2,3 millions de km/h, soit 630 km par seconde.

Le « Grand attracteur »

Pour expliquer le déplacement de notre galaxie, les scientifiques se sont d’abord intéressés au rôle éventuel d’un excès de galaxies situées dans la direction générale de notre mouvement. Dans les années 1980, le suspect a été appelé le « Grand Attracteur », une région d’une demi-douzaine d’amas riches en galaxies à une distance de 150 millions d’années-lumière de nous.

Puis, l’attention a été portée sur une entité plus importante, toujours dans la même ligne de visée et directement derrière le Grand Attracteur : la Concentration d’amas de galaxies de Shapley, située à 600 millions d’années-lumière de nous.

Mais, au fil des ans, le débat s’est enlisé sur l’importance relative de ces deux attracteurs puisqu’ils ne pouvaient pas expliquer notre mouvement, d’autant qu’il ne pointe pas exactement dans la direction de Shapley comme cela devrait être le cas.

Cette cartographie des courants de matière (les flèches directionnelles) et des surfaces équipotentielles gravitationnelles (régions de l’espace « ressentant » la même attraction de gravitation – en vert et en jaune) permet, en visualisant son influence, de matérialiser la région du Dipole Repeller, ainsi que les nœuds et filaments de la toile cosmique (surfaces rouges et grises). La structure à grande échelle de notre Univers local est ainsi représentée. La flèche jaune est positionnée sur notr Cette cartographie des courants de matière (les flèches directionnelles) et des surfaces équipotentielles gravitationnelles (régions de l’espace « ressentant » la même attraction de gravitation – en vert et en jaune) permet, en visualisant son influence, de matérialiser la région du Dipole Repeller, ainsi que les nœuds et filaments de la toile cosmique (surfaces rouges et grises). La structure à grande échelle de notre Univers local est ainsi représentée. Photo : Y. Hoffman, D. Pomarède, R.B. Tully, H. Courtois
C’est à ce moment que l’hypothèse d’une région sous-dense, un « vide » extragalactique, est alors apparue pour élucider ce phénomène.

«Si vous créez un vide dans une région de l’Univers, les éléments qui se trouvent en périphérie vont s’éloigner, car ils vont être attirés par d’autres régions sous l’effet de la gravitation.»

—Daniel Pomarède, ingénieur chercheur au CEA

Savoir où nous allons

Les astrophysiciens savent donc quelle voie suit notre galaxie, attirée par la lointaine concentration de masse Shapley et repoussée par le répulseur dipôle, une région faite de « rien », même pas de matière invisible, dont finalement on ne connaît pas grand-chose.

C’est pourquoi les astrophysiciens préparent maintenant des relevés ultra-sensibles en optique, proche infrarouge et radio qui permettront d’identifier les rares galaxies qui peuvent résider dans et autour d’un tel vide afin d’en approfondir notre connaissance.

DES MILLIARDS DE SUPER TERRES UNIQUEMENT DANS LA VOIE LACTÉE

Des milliards de superTerres uniquement dans la Voie lactée

Vue d’artiste d’un coucher de Soleil depuis la super-Terre Gliese 667CcVue d’artiste d’un coucher d’étoiles depuis la super-Terre Gliese 667Cc Photo : ESO

Les planètes un peu plus grosses que la Terre sont très communes dans la zone habitable autour d’étoiles rouges, montrent de nouvelles données obtenues par le spectrographe HARPS de l’Observatoire européen austral.

En fait, les superTerres se compteraient par dizaines de milliards seulement dans notre galaxie, la Voie lactée.

Mieux encore, le chercheur Xavier Bonfils et ses collègues estiment qu’il y en aurait probablement une centaine dans le voisinage immédiat du Soleil.

Ces estimations constituent la première mesure directe de la fréquence des superTerres autour des naines rouges, qui représentent 80 % des étoiles de la Voie lactée.

Le spectrographe HARPS est installé sur le télescope de 3,60 mètres situé à l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili.

Récemment, une autre étude avait montré que les planètes en général étaient plus nombreuses que les étoiles dans notre galaxie. Elle avait été réalisée à partir d’une méthode différente qui ne permettait pas de détecter cette importante classe d’exoplanètes.

Les naines rouges constituent la catégorie d’étoiles la plus commune de la Voie lactée. Ces astres sont faibles et froids comparés au Soleil, mais ils sont très communs et ont une longue durée de vie. Par conséquent, les naines rouges représentent 80 % de toutes les étoiles de la Voie lactée.

«Nos nouvelles observations avec HARPS signifient qu’environ 40 % de toutes les naines rouges ont une superTerre en orbite dans leur zone habitable, là où l’eau liquide peut exister à la surface de la planète. Le fait que les naines rouges soient si communes – on en compte environ 160 milliards dans la Voie lactée – nous a conduit à l’étonnant résultat qu’il y a des dizaines de milliards de planètes de ce type rien que dans notre galaxie.»

—Xavier Bonfils

Les travaux montrent aussi que les planètes plus massives, comme Jupiter et Saturne, sont plutôt rares autour des naines rouges. Ainsi, moins de 12 % des naines rouges posséderaient des planètes géantes avec une masse comprise entre 100 et 1000 fois celle de la Terre.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Astronomy & Astrophysics.

Le saviez-vous?

Les planètes dont la masse est comprise entre une et dix fois celle de la Terre sont appelées des superTerres. Il n’y a pas de telles planètes dans notre Système solaire, mais elles semblent très courantes autour d’autres étoiles.