L’ÉMERGENCE DE L’INSTITUTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE SUR TERRE PAR LE BIAIS DE LA SCIENCE DES ALGORITHMES ET DE SES APPLICATIONS SUR DES MILLIARDS DE TÉLÉPHONES INTELLIGENTS NE POURRA SE RÉALISER QUE PAR LES PROGRÈS DES RECHERCHES EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLE…. WOW-T=2.7K? …. L’ALGORITHME SOCIAL ÉDUQUANT L’HUMANITÉ À DES MILLIARDS DE RÊVES BIG-BANG QUI PRENNENT LA DÉCISION DE NE PAS TRICHER.

ICI RADIO-CANADA…

Trois nouvelles prises en intelligence artificielle pour Montréal, 130 emplois à la clé

Montréal poursuit le développement de son secteur de l’intelligence artificielle avec l’annonce, mardi, de la venue de trois nouvelles entreprises britanniques dans la métropole.

QuantumBlack, WinningMinds et BIOS devraient créer « plus de 130 emplois » au cours des prochaines années, indique-t-on par communiqué.
•Quantum Black, propriété du géant McKinsey depuis 2015, s’installera dans les bureaux de l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila), qui a pignon sur rue dans une ancienne usine de textile du Mile-Ex, à Montréal, surnommée « O Mile Ex ». L’entreprise a fait sa marque dans le monde de la formule 1 grâce à son expertise dans la gestion de grande quantité de données;
•WinningMinds est spécialisée dans l’analyse des équipes de travail afin, notamment, de permettre aux dirigeants d’entreprise d’embaucher ou d’offrir une promotion aux individus les plus méritants;
•BIOS, qui s’appelait jusqu’à tout récemment CBAS, a fait sa marque dans le secteur de la neuro-ingénierie et s’applique à accentuer l’usage de l’intelligence artificielle en médecine.

La nouvelle a été annoncée mardi matin en marge de l’événement NeurIPS, une conférence internationale qui réunit des chercheurs et des spécialistes du secteur. La mairesse Valérie Plante ainsi que la ministre responsable de la métropole, Chantal Rouleau, étaient présentes.

Pour une intelligence artificielle responsable

Par ailleurs, la version finale de la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle a été lancée mardi matin. Il s’agit d’une initiative de l’Université de Montréal.

Conçue en novembre 2017 au Palais des congrès de Montréal à l’occasion du Forum IA responsable, la déclaration a été l’objet de plus d’un an de travail, de recherches et de consultations auprès de citoyens, d’experts et de responsables publics, indique-t-on dans un autre communiqué.

La version présentée mardi par le chercheur montréalais Yoshua Bengio, directeur scientifique du Mila, contient 10 principes qui visent notamment à assurer la vie privée des citoyens ainsi que l’équité dans le développement de la technologie.

Parmi ces principes figure celui du « bien-être » : « Le développement et l’utilisation des systèmes d’intelligence artificielle (SIA) doivent permettre d’accroître le bien-être de tous les êtres sensibles », peut-on lire. Il est aussi question de protection de la vie privée dans l’acquisition de données en intelligence artificielle.

« Comme scientifique, je sens une grande responsabilité de veiller à ce que l’utilisation des fruits de mes recherches et de tout le secteur de l’intelligence artificielle se fasse au bénéfice du plus grand nombre », écrit M. Bengio.

Quiconque le souhaite peut ajouter sa voix à la Déclaration en y apposant sa signature.

Avec la collaboration de Benoît Chapdelaine.

————-

SUR GOOGLE
WOW-T.COM

UN DES AVANTAGES MULTIVERS EN HOLOGRAMMIE SYNTHÉTIQUE, C’EST LE POUVOIR DE L’IMAGINATION PURE PROTÉGÉE PAR LE CONSTRUCTIVISME ABDUCTIF DE DIVISÉ LA PERSONNE DU CHERCHEUR EN DEUX… SON LABORATOIRE PHÉNOMÉNOLOGIQUE (SOIT L’INVU DE SON ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE EN VALENCE (ATTRACTIF POLARISÉ DANS LA DYNAMIQUE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE DE RECHERCHE) ET SON CÔTÉ EINSTEINIEN EN PANTOUFLE CARBURANT SIMPLEMENT AU CAPITAL SYMBOLIQUE NON ADDITIF DE BIENVEILLANCE DIGNE D’UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART CONSACRÉE À SON RÊVE BIG-BANG

Comme cette introduction me ramène à certains passages de mon œuvre philosophique de la première période… «monsieur 2.7k?»

www.reveursequitables.com/presse/monsieur2.7k/ (un 1000 pages de 2003…disponible gratuitement sur internet… et téléchargeable…

————

1: MONSIEUR 2.7K? ….EXTRAIT… p.1

Voici l’histoire de Monsieur K… , prisonnier numérique K…ui s’évade d’Internet après avoir franchi 1000 pages dématérialisées de débrits de bitts… Son rêve, marcher la fraîcheur existentielle de la beauté du monde sans le boulet de l’information enchaîné à l’un de ses pieds,enfin libéré de 1000 pages de placenta ayant permis l’accouchement d’un vagabond céleste.

————–

2: MONSIEUR 2.7K?…. EXTRAIT… p.28

Document1 Créé par Pierre Rochette

  1. 28

 

Mardi, 22 juillet 2003,

” à la chandelle” de Victoriaville aux îles Marquises, de l’écrivain Pierrot-la-Lune à l’écrivaine Marie-Lola-Miel,CERVEAUTHEATRE, extrait de ma conscience orale , fichier “Kp3″, je lis…

Salut écrivaine Marie-Lola-Miel,

J’aime bien votre comparaison entre le “BACH” de recyclage virtuel dans un projet d’écriture au 21ième siècle et l’utilisation par la musique ”K”…ontemporaine des bruits et des silences au 20ième siècle. Le paquet de bits devient peu à peu si planétaire ”K”…ue le contenu multi-formesde ceux-ci a des milliards de fois moins d’importance ”K”…ue la vitesse vertigineuse avec laquelle ils circulent en passant par nos têtes ”K”…omme dans un tunnel préhistorique.

Autre chose, vous avez vu la ”K”…aricature de Patrick Dea dans la Presse,le projet Blair,en référence au film culte américain qui ne coûta presque rien et rapporta une fortune à ses auteurs ? Contrastant avec le film de Scorsese ”Les gangs de new York” où les pauvres immigrants irlandais venant d’arriver aux Etats-Unis sont enrôlés dans l’armée de l’Union pour combattre le sud. Ils ne peuvent échapper à la conscription à moins de débourser 300 $. Brillante allégorie sans concession dans un style de distanciation théâtrale avec un clin d’oeil au 11 septembre 2002 et la guerre d’Irak , où un capitaliste américain jouant au billard prononce cette phrase extraordinaire : on engage la moitié des pauvres pour tuer l’autre moitié. Cela va dans lesens de votre comparaison entre la politique médiatique et le mauvais roman-savon.

J))

Ceci dit, puis-je me permettre un petit écart de réserveJ)) Vous ne m’avez pas répondu au sujet de Menaud, chansonnier-animateurdu Vieux-Montréal…

Ai-je été trop indiscret? Désirez-vous garder cet épisode de votre passé au niveau de votre vie privée? Je suis un homme de raffinement et de respect, je comprendrais …Impossible de faire la part des choses entre la réalité et le roman au sujet de Menaud que j’ai bien connu : un ”errant-réalité-roman aux souliers d’azur”

J)))))

Je poursuis ma réflexion sur le roman: qu’est-ce qu’un roman au 21ième siècle post-Internet?

Pour moi, il s’agit d’un problème d’esthétisme à résoudre. Chaque tableau de texte m’apparaît comme une montagne ”K”…ui en heurte une autre et c’est dans les angles ”K”…ue se glisse la légèreté d’un rayon de soleil sous le torrent des mots ”K”…ui coulent en moi-même. Ce torrent esthétique ”K”…onsiste à donner à la légèreté entre les mots, qui s’appelle ma vie, tout son arc-en-ciel cet arc-en-ciel inexprimable étant sa propre vie. Retrouver un pouvoir réel sur sa vie en racontant en mode “Kp3″” une histoire, la sienne. Lutter pour qu’elle ne soit pas dissoute tout en souhaitant cette dissolution virtuelle….noyade par laquelle elle renaît tellement légère de forme qu’on souhaiterait ”K”…u’elle passe d’un format de 1000 pages papier-livre à un DVD de lecture orale ou à un “Kp3″ simple fichier numérique, juste pour que cette voix qui raconte et enchante puisse continuer à le faire de soir en soir à la lueur d’un feu de camp, après avoir fermé la radio, la télévision et Internet. Une simple voix ”K”…ui raconte même si elle est bombardée d’hyper-textes, une simple voix sur un système de son quelconque….d’extraits d’interviews et de ”K”…onfidences de l’auteur. La voix de l’auteur raconte une histoire qui ramène “ces yeux qui jadis lisaient” au feu de camp de l’oreille ”K”…ui écoute. ” Pure énergie sonore, nouvelle fibre optique des mots virtuels… nouvelle fibre optique des mots virtuels… ”

***(paquet de bits…paquet de bits…paquet de bits…)***

——————-

3:  MONSIEUR 2.7K?… EXTRAIT… P.30-31

Jeudi, 24 juillet, 2003

Chère Marie-Lola-Miel , ce serait fascinant que vous acceptiez de partager cet écoulement du sablier des heures avec moi puisque nous avons tous les deux connu Menaud J))).(…)

”Midi, roi des étés” (Leconte de Lisle)…

Wow ! Je vous écris de mon portable sans fil…wow ! et non pas d’une bibliothèque de Victoriaville où depuis trois ans, je lis et réfléchis sur le rapport entre l’histoire de l’art, l’histoire du ”K”…anada et l’intelligence collective…..mais d’un ”K”…afé d’Halifax ou un voyage ”no where” m’a conduit pour l’été et peut-être plus, je ne sais pas encore… Je vous explique…

D’abord le fait de vous accompagner dans votre vie intellectuelle au jour le jour, durant 20 jours suscite en moi un volcan de passion ”K”…réatrice. Fascinant…. j’adorrrre….. Je suis excité J))) C’est ”K”…omme si vous m’offriez une occasion unique, Marie-Lola-Miel, de faire sauter le public lecteur. Internet semble nous permettre de devenir à la fois lecteur et auteur de l’un pour l’autre, l’un par l’autre, trans-virtuellement en temps réel. En moi, tout se passe ”K”…omme si la forme roman devenait un outil pour reformater mon disque dur ”K”…ui s’appelait jadis au 20ième siècle un cerveau. Toutes les données accumulées dans le cerveau-théâtre de ma vie se dissolvent pour atteindre la légèreté des paquets de bits… hors de la lourdeur de la ”K”…ulture, de l’histoire des idées et des mentalités, juste pour atteindre la légèreté nécessaire dans le but de voyager sur le dos des bits ”K”…omme jadis au pays des mille et une nuits ou dans celui des sorcières où on traversait le ciel et ses nuages sur des tapis volants ou sur des manches à balais

J)))

Vous semblez me dire: passer d’un brouillon pré-Internet à un dire Internet en temps réel, du 25 juillet au 15 août, ça nous donne 20 jours et 20 nuits d’intensité. Je suis actuellement en mode bohème à Halifax depuis le 29 juin…voyage de 20 heures en train de Drummondville à Halifax… suis arrivé ici pour la fête du ”K”…anada …les feux d’artifice… la parade… Je couche au 9ième étage de l’université Mount St-Vincent…Je suis deux océans entre lesquels mon pays s’éveille à lui-même… je vous en reparlerai….alors précisons.

31

Je suis depuis 3 ans à Victoriaville mais je vous écris en ce moment sur mon portable en regardant l’Atlantique du quai d’Halifax… Fascinant Internet non ? Et ”K”…omme j’ai pris une sabbatique pour l’été ….et peut- être plus… j’ai donc mes nuits et mes jours à la disposition de notre ”K”…réativité…. Je me répète…excusez-moi… l’oral a parfois cet inconvénient… vive le “Kp3″ et ces enthousiasmes oraux.

J)))

Vous voyez, le fait que je vous écrive un ”K”…ourriel en forme orale sur “Kp3″ rend mes mots aussi fluides que ceux des ”K”…onteurs coureurs des bois de ce pays autour d’un feu de camp. La littérature vit une renaissance orale malgré elle grâce à la technologie virtuelle… On devient non plus conteur mais ”K”…anteur (e) ou “K”…onteur(se) ”K”…uantique… suis excité… si heureux d’avoir fait votre connaissance grâce au forum du journal “le Monde” et de vous parler intimement de ma vie intellectuelle grâce au “Kp3″.… Vive les révolutions technologiques ! J)))

Bon… un peu de sérieux… Voici ce que je vous propose:

Partons de Menaud, le chansonnier du Vieux-Montréal ”K”…ue nous avons ”K”…onnus tous les deux et ”K”…onfrontons par le biais d’un roman virtuel fluctuant dont nous serons les seuls auteurs-lecteurs, notre archéologie réciproque de l’imaginaire. Je suis peu-têtre le négatif et vous le positif d’une explosion formidable d’une ex-temporalité pré-virtuelle

J))))))) Qu’en pensesvous?

***(paquet de bits…paquet de bits…paquet de bits…)***

—————-

4: MONSIEUR 2.7K?…EXTRAIT… P. 35-36

Chère Marie-Lola-Miel,

Je suis impressionné par votre préface. Une vaste ”K”…ulture artistiquement intégrée à une vision très personnelle de ce que ”K”…onstitue un passage réussi sur cette terre. Mais cette”K”…ulture est-elle encore utile à l’heure de la secondarisation de l’instruction qui semble un phénomène mondial, ”K”…onséquence du zapping télévisuel et des hypertextes Internet? Sommes-nous dans l’imaginaire? Dans le réel? Dans le réel poétique? Dans l’utopie? Dans la science-fiction? Rien de cela à mon avis… Peut-être dans une fracture de l’histoire rendue incontournable par le surgissement virtuel de milliards de bits faisant des milliards de tours de la planète presqu’à la vitesse de la lumière. Peut-être sommes-nous tous les deux dinosaures de l’aristocratie des mots issue du 19ième siècle! J))) Ça me fait tout drôle de vous lire… je me rends compte à quel point Internet a changé ma vie. Je me sens exactement ”K”…omme si la ”K”…ulture pré-internet, c’est à dire de la naissance de l’humanité à sa mort lourde par le surgissement virtuel du web, me laissait seul en face d’un iceberg pré-internet ”K”…ui s’éloigne. J’ai vécu passionnément les deux mondes avec une rupture en ma chair ”K”…omparable à celle provoquée en moi par la perte du référendum en 1981.

Je suis passé de l’utopie d’un pays à celle de la planète puis à celle de l’homme-femme abstrait nu… mérique en réseau horizontal composé d’hommes-femmes virtuels. Tout se passe en moi ”K”…omme si le passage d’une révolution à l’autre m’excitait davantage que chacune des ères révolutionnaires en soi. Je dois vous confier que j’aime cet éclatement de l’écriture, ce mélange des genres non pas post-modernes, mais post-internet au sens où le temps, les bits et les ”K”…ontenus surgissent sans ordre apparent, le fil d’une histoire romancée devenant le DVD sur lequel je lis un texte écrit par une vieille partie de moi-même comme de vousmême ”K”…ui ont peut-être rêvé leur vie avant de la répandre par le souffle de leurs voix alchimisées sur le net, des yeux ”K”…ui écouteront peut-êtredans le chaos et le hasard des hypertextes sonores ici et là sur la planète. Comme si Guillaume de Lorris et Jean de Meun du ”roman de la rose” refondaient leur oeuvre en bits…. L’histoire de l’art ”K”…omme l’histoire de ma vie fait partie… d’un prépostnet mauve.

“Kp3″ seule la chaleur de ma voix peut me permettre de renaîtregrâce à la noyade virtuelle sous de milliards de bits d’informations dépersonnalisées.

***(paquet de bits…paquet de bits…paquet de bits…)***

——————–

5: MONSIEUR 2.7K?…EXTRAIT… P. 44-45

JE CONTINUE DONc MA REFLEXION SUR LE ROMANDU 21ième SIECLE

J) Pierrot-la-Lune

Qu’est-ce qu’un roman au 21ième siècle? Je comparerais le futur roman post-Internet à une rue virtuelle éclairée par une série de lampadaires hypertextes intemporels sur laquelle marchent l’écrivain, l’auteur-lectrice-lecteur et le lecteur-lectrice-auteur en multi-dialoguant à partir d’un multi-récit à ce point fluide qu’il n’appartient plus à personne.

Prenons l’exemple de ces multinationales du savoir qui tissent leur fibre optique tout autour de la planète. C’est une série de lampadaires fascinants qui annoncent l’avenir tout en faisant exploser le passé.

En ce sens, dans ce qui tente de devenir par ‘K”…ourriel, notre roman post-virtuel, le personnage de Menaud si je l’écrivais moi-même, serait composé de J)))) 60% de mon monde intérieurJ)))), 20% de la personnalité d’un mime ”K”…uébécois exceptionnel auquel j’assistai à 6 heures consécutives du spectacle de ses créations pour ce qui est du détachement face à son oeuvre tout près d’ailleurs de l’esprit du mime Baptiste des “enfants du Paradis”J)))) et 20% d’ un joueur d’orgue de Barbarie que j’ai connu dont l’aristocratie de la gratuité m’a toujours envoûté.

Pourrais-je mieux exprimer leur légèreté à tous trois en un que par des hypertextes dont la réalité virtuelle en devenir est incontournable. Tels sont ces lampadaires qui un à un éclairent la suite du roman. Ces lampadaires se veulent post-internetau sens où ils n’utilisent plus les matériaux du passé à la manière post-modernedes années 80 mais plutôt visent à provoquer des arcs-en-ciel de fibres optiques entre l’auteur qui lit et commente, l’écrivain qui a antérieurement écrit sous une personnalité de femme et la lectrice-lecteur qui s’écartèle de paradoxe en paradoxe, réécrivant virtuellement lui- même ou elle-même un hypertexte dont on ne sait plus très bien qui est l’auteur(e). De cette fragmentation de l’espace du dire surgit la ruelle du récit sous des éclairages post-virtuels…

Je prends le pari qu’à la suite de James Joyce tentant de contrôler par une culture effrénée l’absurdité du monde de Schopenhauer, de Pirandello, de Tchekhov, de George Palante et de Kafka se mesurant à l’absurde à en perdre pied devant cette montée imprévue, sauf par Nietzsche, de la modernité, de Camus et de Sartre chantant la dignité de la liberté de l’homme malgré l’absurde, de Beckett lavant la raison de la culture pour en gémir de douleur, de Thomas Berhnard abattant les arbres séculaires afin que la culture millénaire et rassie disparaisse avec eux, d’Olivier Cadiot voyant enfin la clairière du vent de l’infini sous le savoir des choses, mon oeuvre ouvrira le champ de ce que découvrira la génération post-internet, soit la fascination du voir QUANTIQUE AU 21ième SIECLE..

Toute l’histoire de la dématérialisation de la peinture au 20ième siècle annonçait l’arrivée de la culture-énergie-Internet…. l’art énergétique des mots qui s’écoutent… Le passage du cubisme de Picasso au “ready made” de Duchamp puis celui des expressionnistes abstraits américains (Pollock, Rothko, Newman) comme celui des expressionnistes lyriques européens (Riopelle, Vohls, Mathieu ) au passage du “pop art”, du minimalisme, de l’art conceptuel (Beuyes) à celui des installations comme à celui de l’art vidéo et hologrammique… ce passage d’une matière opaque à la dématérialisation de la représentation conduit au VOIR ‘QUANTIQUE.

—————

SUR GOOGLE

WOW-T.COM

 

 

 

 

 

UN HOLOGRAMME VEUT SÉDUIRE LA SCÈNE EUROPÉENNE DE LA MUSIQUE

ICI RADIO-CANADA…

Un hologramme veut séduire la scène européenne de la musique

Des admirateurs survoltés qui scandent le nom de leur idole sous le feu des lasers : un concert parmi tant d’autres? Non. Car l’ado qui se dandinait sur scène, samedi soir, près de Paris, est un hologramme : celui de la Japonaise Hatsune Miku, une chanteuse virtuelle partie prolonger en Europe son succès bien réel.

Agence France-Presse

« Bonsou-ar Paris. Je sou-is très heureuse d’être enfin avec vous » : avec sa voix de fillette au délicieux accent nippon, l’icône de la « J-Pop » s’est lancée à la conquête du Vieux Continent, après avoir rempli les salles en Amérique et en Asie.

Longue chevelure bleu turquoise, jupe plissée très mini, bas remontés jusqu’à mi-cuisse : Hatsune Miku, qui a éternellement 16 ans, est à l’image de l’écolière japonaise férue de manga et de « cosplay » (art de se déguiser en ses personnages préférés).

Créature à cheval entre la poupée Barbie et un personnage d’anime (dessins animés japonais), Miku a été conçue en 2007 comme le porte-drapeau humanoïde d’un logiciel de synthèse vocale mis au point par l’entreprise japonaise Crypton Future Media sur la base de la technologie Yamaha dite « vocaloïde » (contraction de « vocal » et « androïde »).

Le logiciel permet de composer sans connaissances musicales de véritables chansons, une technologie de pointe, d’où le nom de « Hatsune Miku », qui signifie « premier son du futur » en japonais.

Vue par plus de 63 millions de personnes sur YouTube, Miku compte 2,5 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux. Au Japon, elle est un tel phénomène que des milliers d’hommes l’ont virtuellement « épousée ».

Elle est apparue dans des publicités télé, notamment pour Toyota aux États-Unis. Elle a participé à l’émission culte américaine The Late Show de David Letterman et a chanté en première partie de Lady Gaga et de Pharrell Williams. Son hologramme a rempli les salles de concert de l’Indonésie à la Chine, en passant par les États-Unis et le Mexique.

Œuvre collaborative

« Notre plus longue tournée de 2016 en Amérique du Nord a attiré plus de 36 000 personnes. Miku est aussi populaire en Chine, où des concerts sont organisés chaque année à un rythme similaire à celui du Japon, explique à l’AFP Guillaume Devigne, un Français qui dirige le marketing international de Crypton Future Media. La fréquentation en Europe sera comparable ou supérieure. »

Le responsable pourrait bien avoir raison, à voir l’hystérie des admirateurs, âgés de 10 ans à la vingtaine, lors du concert près de Paris, avant Cologne, mardi, et Londres, samedi prochain. Le spectacle parisien, organisé dans le cadre de « Japonismes 2018 », sorte d’année du Japon en France, avait quasiment rempli la salle de 5000 places.

« C’était inimaginable qu’elle vienne », s’enthousiasme Laura, 20 ans, qui se dit « ultra fan » depuis 10 ans.

«Je voulais aller au Japon la voir. Quand j’ai appris qu’elle venait, j’ai tout de suite acheté mon billet.»

—Laura, 20 ans

Si Hatsune Miku suscite autant d’engouement, c’est que chacun peut se l’approprier : le logiciel est en effet sous licence « Creative Commons », ce qui permet à tout admirateur de créer sa propre chanson et de la mettre dans la bouche de Hatsune Miku, faisant ainsi de la vedette sa créature. Plus de 100 000 titres ont ainsi été écrits, dans tous les genres, hissant Miku au rang d’œuvre collaborative.

« Tout le monde peut aimer Miku parce qu’elle a tous les styles : électro, pop, rock, explique Alicia Pariset, qui s’intéresse à Miku depuis sept ans. Elle me transporte. J’adore son rythme. »

« Le fait de pouvoir créer une chanson complète avec paroles et musique, avec ou sans connaissances techniques particulières, a encouragé des milliers d’individus, explique M. Devigne. Le design et la promotion de Hatsune Miku étaient consciemment destinés à toucher un public plus large que celui des musiciens professionnels, et ce but a été atteint au-delà des espérances. »

———–
SUR GOOGLE
WOW-T.COM

PAR LA MÉTHODOLOGIE POÏÉTIQUE D’UN BLOGUE AUX PARAMÈTRES CONSTRUCTIVISTES ABDUCTIFS, IL EST MAINTENANT POSSIBLE DE RETRACER OBJECTIVEMENT LE MOMENT D’ÉMERGENCE HOLOGRAMMIQUE DE L’ARCHÉTYPE ÉTIQUETTE CRÉATRICE D’UN RÊVE BIG-BANG PAR LE SIMPLE CROISEMENT QUANTUM ENTRE UNE BASE DE DONNÉES HISTORIQUE TIRÉE D’UN BLOGUE MATRICE AVEC SA COMPOSANTE GLOSSAIRIQUE, PERMETTANT AU CHAMP CONSTELLAIRE DE BRILLER COMME LES ÉTOILES DANS LE CIEL DANS TOUTE SA PROBLÉMATOLOGIE QUANTIQUE-COSMOLOGIQUE…. DE LÀ LES TROIS WOW… ET DE LÀ LA FASCINATION QU’EXERCE PARADIGMATIQUEMENT ET RÉTROSPECTIVEMENT LE IER HOLOGRAMME À LA SOURCE DES DEUX AUTRES, CELUI DE PIERROT VAGABOND

PIERROT VAGABOND,
1063,
6 ….. 15 AVRIL 2006
6 … VOYAGE

Pierrot
Le samedi 15 avril 2006 à 11:52, par saint-Clair
cher pierre,ce roman me rappelle nos beaux moments quand nous avons chanté en côte d’Ivoire des chansons québéquoises.Te souviens Saint-Clair le p’tit ivoirien?
Le samedi 15 avril 2006 à 17:25, par pierrot
wowwwwwwww
Cher Saint-Clair… il y aurait tellement à raconter sur ces deux années ou l’ambassadeur a sélectionné ma personne pour représenter le Canada en Côte d’Ivoire lors de la semaine canadienne. Depuis… Je me suis tellement cloîtré dans un monastère intellectuel que je ne peux même m’imaginer que c’est le même homme qui a vécu les deux aventures euphoriques.
A l’époque, t’ais-je remercié pour ta gentillesse, ton amabilité, ta générosité sur scène à mon égard. Ohhhhhh…. tu fus un compagnon-artiste si merveilleux. A cause de toi, dans l’avion entre l’Afrique et la France j’ai écrit le texte de cette chanson au retour. Je te l’offre en signe de merci, merci, mille fois merci de ta bonté pour un étranger dont tu as pris soin comme s’il était ton frère..
VOYAGE
chu rien qu’un chanteur qui voyage
tu m’verras jamais à t.v.
j’ai 35 ans j’fais pas mon âge
j’fais du flolklore dans mes tournées
j’ai comme des explosions dans tête
que j’ai besoin d’te raconter
d’un coup je meurs d’un hasard bête
dans des pays trop éloignés
—–
Au Japon j’ai connu l’boudhisme
avec des temples de 12,000 ans
pis en Afrique des musulmans
qui ont plusieurs femmes évidemment
moi catholique baptisé
thraumatisé par le péché
y a tellement d’religions sur terre
qu’aujourd’hui j’me sens libéré
——
j’ai vu des noirs bleus comme la mer
qui vendaient des serpents séchés
des noirs charbons en Côte d’Ivoire
qui m’ont donné leur amitié
du fond de la brousse ma peau blanche
a eu honte de ses préjugés
y a tellement de couleurs sur terre
qu’aujourd’hui j’me sens libéré
——
j’ai vu des langues par dizaines
des dialectes par centaines
sayonara good by je t’aime
midowo antimari midowo
moi québécois enraciné
qu’on a monté contre les anglais
y a tellement de languages sur terre
qu’aujourd’hui j’me sens libéré
————–
les religions sont des poètes
comme les langues et les couleurs
j’ai comme des explosions dans tête
qui font qu’aujourd’hui j’ai pu peur
d’être québécois dans l’fond du coeur
et j’ose crier à la jeunesse
maudit déniaise t’as 18 ans
je sais que la planète t’attend
j’sais pas si j’ai bien fait d’parler
mais pour le reste oubliez-moé.
Pierrot;)))

—————

1068,

(CLAUDE DEMERS) Le jeudi 31 août 2006 à 23:25, par Claude Demers

Je vais faire des recherches Pierre.

Si c’est le cas c’est dans un vieux backup macintosh.

Claude

Le jeudi 31 août 2006 à 23:53, par pierrot

C’est fou les vieux disques durs:))))))))))))))))

Ca me rappelle quand je m’étais enfermé 8 mois consécutifs je crois dans ma maison de Val-David. J’avais un poêle à bois, un bouillis en permanence 24 heures par jour:))))) un lit et un ordi. Le soir de Noel, je m’étais permis un verre de vin en lisant Don Quichotte et en écoutant le requiem de Mozart.. et qui je vois-tu pas arriver. Mon Claude avec un ordi Macintosh entouré d’un ruban rouge comme cadeau de Noël. Comme j’étais ému. Tu savais que ma mémoire non-vive était pleine et tu me passais un disque dur et un meilleur écran. Ce soir-là, tu m’as invité chez toi pour Noel. J’ai préféré t’inviter a t’approcher du poele à bois pour partager un verre de vin.

Ce fut mon plus beau Noel. Toute ma vie, j’ai du chanter les soirs de Noel et les jour de l’an. Alors, ce verre de vin de l’amitié devant le feu qui pétille de frayeur face au froid, cette odeur de bouillis sans fin aux légumes éternellement interchangeables, cette solitude à en transpercer de douleur heureuse l’âme devant la cruauté de la condition humaine et le temps qui nous est compté…. Ahhhh… quel magnifique coup de dé pour rejouer sa vie sans tenir compte de l’avenir…. Aujourd’hui je ferme les yeux et je me dis que lorsque j’ai reçu ton disque dur vers minuit, ce fut mon plus beau Noel.

Tu vois, l’île de l’éternité de l’instant présent… quand je ferme les yeux, c’est encore aujourd’hui l’extase d’un poele à bois, un lit, un bouilli , un verre de vin et un ami.

Le lendemain de Noel, je commençais ce brouillon du deuxième roman. Si je me rappelle bien, c’est très libre-penseur… trop peut-être… je suis pas sur de mon bon jugement la-dedans:)))))))))))))))))))))))))))))

Pierrot

—————-

13 ….. IER SEPTEMBRE 2006

Le vendredi 1 septembre 2006 à 10:11, par Claude Demers

Je suis touché Pierre.

Merci pour ce beau témoignage.

Claude

 

1072,

(ANDRÉANNE ÉCRIVAINE) 24. Le samedi 17 février 2007 à 21:13, par Andrée-Anne Fréchette

Bonjour Pierre,

je voulais vous donnez des nouvelles parce que je n’en ai que des bonnes alors… Souvent on partage nos peines et on oublie les bons coups. Alors je vais procéder au récit de mes bonheurs sous forme d’énumération.

D’abord, je suis entrée en force dans l’univers universitaire en obtenant des résultats plus que satifaisants: 3x A+ et 2x A-. Ce qui me donne une moyenne de 89. Ce n’est que statistiques mais je n’en ai jamais eu d’aussi bonnes alors ces chiffres sont en quelque sorte le reflet d’une discipline et d’un travail assidu.

En outre, je me suis vue offerte un contrat d’engagement pour les corrections des examens du professeur Bougaieff (grammairien) que j’ai accepté immédiatment. Ça représente 70 heures de travail supplémentaire par session mais si le département me l’a offert c’est parce qu’il me juge acte à le faire.

Autre bonne nouvelle, j’ai gagné une bourse d’accueil de 500 $ qui me sera remise à la St-Valentin. Vraiment chanceuse! Que demander de plus? J’ai pensé à vous récemment parce que je suis inscrite à un cours de création littéraire et qu’à chaque semaine nous avons un livre le la collection Écrire à lire. On y retrouve des auteurs qui nous donne leur vision de l’écriture, leur vision de l’écrivain et le pourquoi de leur écriture. Comme vous avez joué un rôle de maître dans ma vie, je suis empreinte de vos préceptes et je n’ai pu faire autrement que de remarquer certaines similitudes entre vos propos et ceux d’autres écrivains. J’aurais aimé à l’instant où je lisais certains passages que vous l’ayez lu en même temps.

En voici quelques uns: Il faudra bien que l’ado saisisse comment échapper à ce truc impensable du regard de l’autre qui détruit; il lui faudra élucider cette catastrophe de vivre devant les autres comme un dérisoire et inutile personnage, indésirable dans « Écrire pour et parce que » de Hugues Corriveau. « raconter un rêve à quelqu’un est un acte de création indéniable ». Ibid. En écrivant, on porte à un autre degré de lucidité sa venue au monde comme une insertion en lui. S’il paraît, à l’auteur irréfutable que la littérature ne sauve pas le monde, s’impose à lui l’évidence qu’elle le sauve, lui, de la détresse, de l’absolue conscience de sa profonde inutilié à faire autre chose pour survivre.

Par moments, il peut renoncer à des destins alléchants uniquement parce qu’il s’entête à écrire et même à sacrifier tout: bonheur, sécurité, fortune, honneur, amour, vie familiale et sociale. dans Écrire la chambre des lucidités, Gaetan Brulotte. Beaucoup d’autres passages m’ont frappés mais ceux cités ci-dessus étaient particulièrement frappant. Alors oui, je pense à vous et souhaite que tout va pour le mieux pour vous. Pas de nouvelle, bonnes nouvelles. J’ai rêvé d’une discussion avec Gérard récemment. Je ne me souviens plus très bien de quoi il s’agissait mais on prenait un café, on se berçait et on discutait au recyclo-livres. C’est reposant! à bientôt!

  1. Le samedi 17 février 2007 à 21:30, par Pierrot

Chere Andréanne,

Il semble bien que mon voyage à l’écriture soit récompensé par votre éblouissante présence au monde. Je m’incline respectueusement devant la vie. bravo, vous méritez tout ce qui vous arrive. Nous avons passé un an ensemble. je vous ai lu vos mots, je me suis baigné dans votre jeunesse en vous disant. Je vous garantie que vous ici en parfaite sécurité créatrice. Vous avez 20 ans. Vous serez incontournablement une tres grande écrivaine. Il ne vous manquait que des yeux admirateurs, des yeux de grand-pere de la beauté du monde pour vous dire: Ayez confiance a chaque phrase que vous écrivez, chacune de vos phrases porte la signature du Quebec de demain. Et vous n’avez que 20 ans.

Ne trichez pas avec vos reves, acceptez tous les jours de mourrir pour eux, au sens ou tout reve est porteur de sa miche de pain et procure la joie alors que vous découvrirez bien vite que les désirs humains ne touchent que l’univers du bonheur.

La différence entre un reve et un désir c’est comme une tasse de café.

Vous désirez une tasse de café…. allez au farniente ici a cote du recyclo et achetez la. Vous revez de la meilleure tasse de café au monde? parcourez le désert de votre existence avec la passion de le marcher noblement. Il n’y a rien de plus beau que les étoiles au-dessus d’un désert. Wow-t = g3… C’est le secret einsteinien du rapport éthique de l’homme a l’univers.

Qu’est-ce que le big bang. C’est le reve éveillé de tout créateur qu’il soit dieu ou homme. C’est le wow malgré soi de la beauté des mots. Ne trichez pas avec votre oeuvre en étant habitée par les désirs reliés a la littérature marchande. Ne vivez surtout pas le syndrome de la reveuse isolée.

Lorsque Picasso créa les demoiselles d’Avignon, il était au bateau lavoir entouré de Bracque et de Matisse. wow-t=g3. unissez-vous a deux autres reveurs ou reveuses, comme le fit John Cage avec Freidman et Rothko, vous multiplierez la a l’infini beauté du monde en vous et sur le bout de vos doigts qui dansent.

L’univers conspire pour les reveurs. Depuis le début de l’humanité, la chaine des reveurs donne la main a la suivante, comme si du fin fond de la mémoire des temps, les larmes de joies de tout créateur devenaient soudain rivieres de poussieres de rosées du matin.

Pierrot

—————

1073,

(PIERROT VAGABOND) Pierrot

Le jeudi 22 février 2007 à 09:33, par pierrot rochette

Cher Monsieur Drolet, Cher Monsieur Pellerin,

j’ai retrouvé un courriel sur une adresse courriel ou je ne vais jamais. Je n’ai peut etre pas répondu a Monsieur Gaetan Drolet de quebec qui voulait entrer en contact avec moi. Monsieur Drolet n’ayant pas d’adresse courriel. Il me demande un telephone ou une adresse pour me rejoindre. Comme je n’ai pas votre adresse courriel et que celle de Monsieur Michel Pellerin est inoperante, et que je suis un errant homme maison, j’ai pense vous rejoindre par ce blog.

A l’epoque, jé désirais découvrir le secret du rire dans le cerveau humain. J’avais créé les Pierrots et les deux Pierrots tout en reprenant la création de la Butte a Mathieu en la renommant la butte aux Pierrots. J’avais acheté la maison ou Raymond Levesque vivait lorsqu’il y faisait ses revues. Je faisais rire les gens et je me disais: Pourquoi ils rient? Comment ca marche dans le cerveau?

j’allais chercher la poune dans un cabaret minable de St-Hyacinthe. J’allai voir sa gérante Madame Daniel. Je veux rendre hommage a Rose que je lui dis. Elle me dit ce sera 16000 par semaine. Je lui dis Madame, j’ai besoin de découvrir le secret du rire dans le cerveau et c’est en faisant un spectacle avec Rose a la Butte aux Pierrots durant l’été que j,espere y arriver tout en lui rendant hommage. Madame daniel me dit… cela vous coutera $900. par semaine.

Ce fut un été magique. Comment une vieille dame de 77 ans arrvait-elle avec des gags usés a, elle dont la carriere était morte a l’époque (ce nous effectivement qui la relancames) pouvait elle soir apres soir obtenir des jeunes comme des vieux, un rire d’une telle précision. Le timing qu’elle me répondait. L’été se termina. J’avais 29 ans je crois.

Je quittai tout. Je louai un logement dans un bloc de prostituées sur la rue Ste-Catherine Papineau et marchai durant des mois la rue Ste-Catherine. Je ne pouvais tricher avec ma vocation d’artiste.

Je téléphonai a Rose. Je lui dis Rose ca ne va pas bien. Nous allames au restaurant. Je lui dis je veux faire rire mais je me sens trop vieux. Elle me dit mon p’tit chien est-ce que ca parle dans ton ventre? je lui dis oui… elle me dit travaille la nature va faire le reste. Je lui parlai de mon projet de maitrise pour découvrir le secret du rire dans le cerveau humain. Je lui dit Rose, c’est quoi el secret. Elle me répondit.

QUAND LE PUBLIC VA VITE, VA LENT QUAND LE PUBLIC VA LENT, VA VITE

Effectivement, 13 années plus tard, ce fut une de mes conclusions. Le rire n’étant pas un sujet philosophique, me dit mon directeur de département. je lui dit monsieur, quand je vais réussir, vous ne serez plus ici. Je lui dis Monsieur je désire faire une recherche de doctorat en maitrise. Ca prendra le temps que ca prendra. Je choisis comme directeur de these un monsieur de race noire,qui venait de Suisse, qui ne comprenait rien et qui surtout n’aimait pas mon sujet. Et je travaillai sans relache.

J’avais le privilege de faire de la scene. Un jour, Denis Lamarre et moi avions un spectacle au mont Avilla. Ca ne marchait pas. Mais Roger Giguere de l’autre cote marchait encore moins. Le samedi soir, comme lui avait deux représentations, j’assistais a la deuxieme. Je fus depuis toujours un amateur du burlesque. Je connaissais l’histoire du burlesque americain. La nuit, plus jeune a 3 heures du matin, je dormais avec mes écouteurs parcer qu’a C.J.A.D, on passait de vieux disques americains de leurs comics

D’ailleurs, je ne comprenais pas tres bien l’anglais a l,epoque meme si je le lisais. Mais je me rappelle ce rire fabuleux d’un comedien americain dont j’oublie le nom. J’ai découvert par la suite qu’il avait été le premier noir a faire des gags contre les noirs a un public blanc. Ce fut une révolution aux E.U. des gags du genre. En face de ma maison, y a un noir qui vient de s’installer, ca va faire baisser la valeur de ma maison… etc… Il faut se mettre dans le contexte c’était dans les années 50.

Revenons au mont Avilla. Il y avait une dame de 55 ans, magrichonne et frustrée qui venait voir mon spectacle avec sa mere encore plus pincée qu’elle. Elle était victime de sa mere, le baton de vieillesse de sa mere. Comme je pouvais aller assister gratuitement aux spectacles de Roger Giguere le samedi soir, je les amenai toutes les deux.

A chaque gag gras de Giguere, je me rendis compte que moi je riais d’un rire d’incongruité (la beauté de la mécanique bergsonnienne ou chaplinienne du gag) la mere riait d’un rire de superiorité (elle était quelqu’un et les autres rien) et la fille d’un rire de soulagement (rire gras de la frustration freudienne) et c’est a ce moment seulement, apres 13 ans de recherche que par un hasard fou, je pus prouver une iere fois ma théorie.

L’EMOTION DANS LE RIRE EST UNIVERSELLE PAR SA PRESENCE ET ACCIDENTELLE PAR SA FORME

Ce fut lors d’un spectacle a Levis dans un arena que je décpuvris la possibilite comme artiste de faire passer une salle d’un rire de superiorite a un rire d’incongruite. L’épisode du dentier que je raconte dans mon roman 1000 pages, K, mais dont le brouillon 400 pages se retrouve sur le blog de Claude demers. (demers.ac.ca) l’ile dE l’éternite de l’instant présent dont voici l,extrait:

extrait du brouillon du roman l’ile d el’éternite de l’instant présent demers.qc.ca

Une des pages mentionnait qu’il avait mis dix ans pour découvrir le secret du rire dans le cerveau humain, le tout se résolvant en une thèse de maîtrise à l’université sur les lois structurales du rire et des pleurs. Une anecdote, s’étant réellement produite, illustrait d’ailleurs avec concision la substance du fruit de ses recherches. L’événement était arrivé dans un aréna où près de six cents personnes assistaient à son spectacle. Il avait fait monter sur la scène l’organisateur, pour le faire participer à un sketch improvisé. À un moment précis où l’attention du public était à son maximum, il avait par mégarde accroché le dentier du comédien amateur, objet ridicule par excellence, qui avait fini par rouler jusqu’au bord de l’estrade. Un immense rire de foule s’en était suivi. Il faut dire ici qu’un rire se lit exactement de la même façon que des notes d’une mélodie sur une portée musicale, la barre de mesure étant la surprise à l’esprit et le rire la mélodie de l’âme accompagnée d’une des trois émotions fondamentales ; soit Le rire de supériorité… Le rire de libération …Ou… Le rire de l’incongruité relié à la beauté ou l’esthétisme. Ces émotions étant universelles par leur présence et accidentelles par l’apparition de leur forme. Il apparut évident à l’artiste que le premier rire créé par la barre de mesure du dentier frappant, par surprise, le plancher se trouva à être à au moins 80 % du type de la supériorité puisqu’on ne se gêna pas de rire du Monsieur plutôt que de l’événement en soi. Il fallait donc,dans une suite improvisée mais calculée de barres de mesure de surprises à l’esprit, faire changer la nature émotive du rire. 2e barre de mesure. Surprise à l’esprit : L’artiste s’approche du dentier Compte les dents pour voir s’il n’en manque pas Rire… À l’oreille, 60 % supériorité, 20 % libération, 20 % incongruité 3e barre de mesure. Surprise à l’esprit L’artiste se tourne vers la victime édentée Compte les trous dans la bouche Pour voir s’il n’en manque pas Rire… À l’oreille, 50 % supériorité, 20 % libération, 30 % incongruité 4e barre de mesure. Surprise à l’esprit L’artiste cache le dentier de son corps Fait signe discrètement à la victime De venir chercher son dû Rire… À l’oreille, 40 % supériorité, 10 % libération, 50 % incongruité 5e barre de mesure Surprise à l’esprit La victime, brillante Marche à petits pas de balais Et vient artistiquement récupérer son dentier Rire… 20 % supériorité, 10 % libération, 70 % incongruité 6e et dernière barre de mesure L’artiste prend la victime par la main Et les deux saluent la foule Comme si la mise en scène Avait été préparée de main de maître 100 % de rire d’incongruité, En admiration devant la beauté De la barre de mesure Tout le monde debout Applaudissements dignes d’un rappel. Ainsi, l’élément universel, présent dans tous les rires, se trouvant à être, jusqu’à preuve du contraire, la surprise à l’esprit. Mais si le dentier s’était brisé et que l’homme avait perdu de l’argent, il y aurait eu, suite à la surprise à l’esprit, rire jaune et sans doute douleur profonde, comme dans les pleurs. Mais qu’en était-il des pleurs ? On pouvait aussi lire les pleurs sous forme de feuille de musique, la barre de mesure se trouvant à être paradoxalement la surprise à l’esprit. Sauf que la palette d’émotions l’accompagnant portait toute la même base de signature : une perte irrécupérable dans l’instant présent, ce qui donnait aux pleurs des périodes d’expression pouvant atteindre des mois et même des années. Exemple : je me coupe le doigt, je saigne, ça fait mal, je pleure Je perds ma mère, je pleure intérieurement des mois Je perds mon emploi, je pleure le manque à gagner. Qu’en était-il alors de pleurer de joie ? Je suis à l’aéroport. Ça fait dix ans que je n’ai pas vu mon frère. On se voit soudainement. Surprise à l’esprit. Deux émotions se superposent. La peine d’avoir souffert durant dix ans et la joie que cela cesse enfin. L’émotion paradoxale ouvrant une porte étonnante à l’âme humaine. Et c’est cette porte que Renaud avait planifié d’ouvrir lors de la dernière soirée, dans le cœur des enfants du camp Ste-Rose. Il espérait d’ailleurs rencontrer ces enfants, une fois adultes, juste pour voir si dans le fond d’eux-mêmes, il en était resté une marque indélébile qui aurait peut-être eu une influence déterminante sur leur vie. L’hypothèse étant que pleurer de joie permettait de réparer le fil d’une enfance malheureuse ou des larmes de pertes succédaient trop souvent à des rires de supériorité, qui équivalent à la forme de rire le moins thérapeutique dont l’humain dispose pour atténuer les tensions de l’existence, puisqu’il crée une perte de valeur chez celui qui en est victime, Et il semblait à Renaud que pleurer de joie pouvait représenter théoriquement une porte intéressante permettant de traverser la fissure de la structure du temps pour enfin accoster sur l’île de l’éternité de l’instant présent.

Ma these de maitrise se trtrouve aux sciences de l’éducation bibliotheque bronfman , universite de Montreal, Pierre Rochette, l’émotion dans le rire chez John Morreal.

Voila désolé d’une réponse si tardive

Pierrot

—————

1074,

(ODETTE COULOMBR)

Le dimanche 1 avril 2007 à 13:03, par Odette Coulombe

Allo cher Pierre!

Un mot pout te dire merci de m’avoir fait monter sur scène un certain soir d’aout en 1980 à la Butte……. La vie continue et la musique nous accompagne encore et toujours. En espérant que cette vie soit toujours bonne pour toi, elle nous apporte souvent ce qu’on attend d’elle…comme dirait Cabrel! Bisous xx Et au plaisir de se revoir Odette

—————-

24 ….. 2 AVRIL 2007

Le lundi 2 avril 2007 à 23:48, par pierrot

Chère Odette,

Si je me rappelle bien, c’est à la suite de cette soirée que tu es peu à peu devenue artiste de scène. Comme nous étions jeunes, comme nous étions intenses. La butte à Mathieu était en faillite, nous l’avions repris pour la remplir deux années consécutives. C’était merveilleux. Quelle sçène et quelle magie de l’habiter soir après soir:)))))

merci de me le rappeller des fois on dirait que grace au public j’ai eu trois vies:)))))))))))))))))))))) j’en ai même une quatrième en te lisant ce soir;))))))))

Pierrot

————-

1077,

Le jeudi 17 mai 2007 à 22:47, par steve couture

salut pierre

il fait froid ce soir le ciel est tout noir c est l ombre qui t ensevelit comme dans un lit tres sombre par le brouillard gris la joie te souris rapide devant toi sans bruit glisse la nuit humide

son aile pareille comme des doight t effleure le coeur plein d emois sans savoir pourquoi je pleure je songe au passé si vite effacer « O vie » jeunesse et primtemp comme un jeune de vinght ans ravis

j entend une voix qui vient d autre fois naive l arrierre saison chante sa chanson plaintive

ecoute la bien son refrain ancien murmure a la fin du jour la fleur de l amour ne dure

au regret d exzil les levre d avril sont close l amour est defunt adieu le parfum des rose

ce soir pierrot je suis triste j aimerais entendre ta voix le feu rechauffe ma maison je prie que tu est bien au chaud toi aussi la nuit froide du 15 mai a sainte julie tes 232 saisons se sont manifesté j ai du mal a retenir mes larmes j ai tant a offrir mais je ne peut te le donner je sent que t aurai pu te reposer un peut plus chez moi

a tu visité le titanic porte tu ton impermeable jaune tes bas sont tu mouillé a tu trouver un lit douillet pour passer la nuit un coeur une chanson un ami norah caroline et steve snosteve@hotmail.com

—————

1078.

.. PIERROT VAGABOND 16 juin 2007 à 11:57, par pierrot

Bonjour André.

J’étais allé rencontrer l’adjoint de monsieur Stéphane Dion (chef du parti libéral à Ottawa) à ville St-Laurent. Je lui ai dit que je partais pour Ottawa rencontrer Monsieur Dion. Il m’a dit que son horaire est très chargé, c’est presque impossible. Je lui ai dit qu’il n’aurait pas le choix de me voir et que je n’avais pas besoin de rendez-vous.

Je suis monté sur le pouce a Ottawa, j’ai couché avec les pauvres. Puis un gentil monsieur du café français m’a donné deux baguettes de pain. J’en ai mange une mais l »esprit saint m’a demande de donner l’autre à plus pauvre que moi. Je me rappelais que devant le parlement un homme merveilleusement pauvre quêtait. Il était 8 heures le soir,. il n’était pas là. Je suis donc monté au parlement pour aller aux toilettes extérieures.

Et qui sort par la petite porte du parlement ? Stephane Dion avec un monsieur indien au turban rouge. Je le vois de loin, le salut de mes haillons… il vient vers moi, me serre la main. Je lui dis monsieur vous êtes le Wilfrid Pelletier du 21eme siècle et je ferai pour le Canada ce que Gandhi a fait pour l’Inde, j’ai mis toute ma vie a m’y préparer. Monsieur Dion de me dire. Monsieur, c’est beau ce que vous allez faire. Votre nom ? Pierrot monsieur…

Voilà André … merci pour ton amitié et ton accueil, ton gite et tes repas…j’allumerai entre 150 et 500 rêveurs d’un océan a l’autre. Je n’aurai plus de loyer jusqu’à ma mort, ni compte de banque, ni revenu. Je me dirige vers l’Alaska.

Si des rêveurs lisent ce texte, qu’ils m’écrivent leur rêve au courriel suivant… rochettepierre@yahoo.ca et qu’ils ouvrent le mot de passe pour lire ce que les autres rêveurs écrivent. ( mot de passe…. mariezzz) J’arrête dans chaque église pour prier pour mes rêveurs et le jour ou un de mes rêveurs réussit son rêve, je ferai l’impossible pour me rendre a sa fête sur le pouce pour lui serrer la main.

Ça fait deux mois que je suis en pèlerinage. Ma guitare est mon bâton de pèlerin et la journaliste Chantal Hébert, mon amour intérieur. Je n’ai pas besoin qu’elle m’aime, je suis un cowboy, l’important est que je m’ennuie de quelqu’un dont j’admire l’intelligence et qu’une pensée pour elle me fasse sourire de béatitudes.

Je voyagerai donc spirituellement mon pays d’un océan a l’autre jusqu’a ma mort en disant aux jeunes, ayez un rêve, faites de votre vie privée une oeuvre d’art. c’est la seule façon de créer un Canada oeuvre d’art dans le siècle qui va suivre.

Pierrot

————-

1079,

1079 (PIERROT VAGABOND) Pierrot

Le samedi 16 juin 2007 à 12:02, par pierrot

salut Nicole et Jos

Mes 11 nouvelles chansons que j’écris pour Jos et que Jos a enregistrées…. lors de mon passage, des chansons de roader…Roger Cantin aimerait en avoir des copies en fichiers mp3…. Quand il montera a La Tuque, il verra Gilles Plourde qui lui donnera ton adresse….

Ton talent est génial Jos. J’écris une autre batch de nouvelles chansons de roader puis je repasserai au retour d’Alaska pour que tu les enregistres et que tu en sois l’interprète. À 58 ans, on n’a plus le temps de faire ça soi même…. salut a ta mère merveilleuse

pierrot

—————

1080,

(CLAUDE DESJARDINS) Le mercredi 20 juin 2007 à 12:25, par Claude Desjardins

«V’la passer Pierrot pieds nus, ses toiles à la main.» C’est un peu de cette façon qu’on m’a dépeint cette tête blonde et folle qui est passé à mon bureau ce matin. Et je t’ai manqué! Comme un excellent souvenir qui passe à la porte et qu’on a pas le temps de saisir. J’espère que tout va bien pour toi et puisque la poésie te porte et t’emporte sur tous les chemins du monde, je veux te dire qu’en plus de l’éditeur que je suis toujours, je suis devenu metteur en scène pour mon plus grand plaisir. Que de choses à raconter et de souvenirs à démêler… «Je n’ose plus compter les filles qui déchirent mes nuits… on s’déshabille…» «Ce n’est même pas la peine de te casser la tête de monter des histoires, t’es difficile à croire, la vérité trahit quand on est envahi par des angoisses noires et j’en perd la mémoire…» «les gars du Jazz café qui refusaient de bien manger parce qu’ils aimaient la musique…»

Toutes ces lignes que tu as écrites, toutes ces nuits à écrire, ces études du rire et quoi encore?

Reviens qu’on se parle un peu!

————-

1081,

..(PIERROT VAGABOND) Le lundi 2 juillet 2007 à 15:42, par Denis

Pierre, je t’ai rencontré, sortant de chez Michel à St-Hippolyte, et sur le chemin vers l’Alaska le 28 juin. Dans la faille du temps que nous avons provoquée et pour nous installer dans cette brèche éternelle, nous avons esquissé ensemble les Dieux encore incompris que sont les Hommes. Dans ton parcours vers les glaces cosmiques si tu rencontres un de ces petits dieux qui n’a pas encore appris du soc de l’Homme de la Terre, dis-lui qu’il ne lui reste que fort peu de temps pour se joindre à lui. Cet Homme, par la puissance de sa volonté de son intelligence et de son coeur, fera bientôt fondre la vaine retraite froide de tous les petits dieux apeurés et frileux l’ayant laissé seul sur une planète sans gouverne. Cet Homme redeviendra maître de tous les espaces et de tous les temps. Les petits dieux le savent…Si tu en rencontre un, donne-lui une dernière chance dans une chanson. Elle seule en a le pouvoir. À bientôt! Denis

—————

1082,

17 SEPTEMBRE 2007

1082.. (COURIEL SYLVAIN BÉDARD..) Le lundi 17 septembre 2007 à 10:56, par Sylvain Bédard

Mon bon ami et mentor Pierre.

Tant d’années passer à t’observer jouer sur la scène de la Calèche de Ste-Agathe, à apprendre mon métier de comédien-humoriste-chanteur-musicien… soir après soir. Tant de conversation sur les techniques du rire, le pourquoi, le quand, le comment on fait tel ou tel chose pour aller chercher un rire.Tu me disais: « Tu fais tout ce qu’il faut mais tu sais pas ce que tu fais! » Merci pour tout ces beaux moments passer à rire ensemble en fin de soirée après tes spectacles devant un verre de lait et une pointe de tarte au sucre! Je ne t’ai pas vu à mon départ de Morin height le jour de L’Ombrelle mais il s’est passé un petit inscident et j’ai préféré quitter en douce, c’était plus sage de ma part de quitter immédiatement.

J’ai été très heureux de te revoir, tu as mis de la joie sur mon âme comme je n’en ai pas eu depuis longtemps. Sois assurer que je te lirai comme j’ai lu tout tes cartables.

Merci de faire partie de ma vie. Sylvain p.s. »L’important dans la vie, c’est ça qui compte. »

————–

1083,

(PIERROT VAGABOND) ) Le jeudi 1 novembre 2007 à 15:26, par pierrot

cher Sylvain

18 années à l’auberge la Calèche de Ste-Agathe, à monter des spectacles de comédie, de chant et de danse, avec décor et costume.Wow…. que de beaux souvenirs. Tous ces sketches burlesques à écrire, ces monologues… ces voyages a New York et a Walt Disney pour nous tremper dans les nouvelles thématiques. Denis Lamarre et moi n’avons jamais manquer un spectacle je crois. Mon partenaire de scène en passant fut magnifique, comme il doit l’être encore aujourd’hui comme être humain d’ailleurs. Autant monter les deux pierrots avec l’autre pierrot (Pierre David) fut un rêve durant 7 ans, autant Denis Lamarre a fait de ma vie d’artiste durant 18 ans une ile de l’éternité de l’instant présent en me protégeant des petitesses de la vie et cela, sans failles. Cet homme fut remarquable de bienveillance à mon égard et je lui en suis reconnaissant, infiniment reconnaissant.

Et toi avec ce talent fou, tu arrivais avec une énergie si neuve, si jeune. J’aimais arriver tôt, dormir sur le plancher en arriere des rideaux. Denis me réveillait 5 minutes avant d’entrer en scène.On chantait au souper. Puis, toi et moi, ces longues discussions sur les lois structurales de l’animation de foule, sur la science des interfaces de scène comme sur les lois du rire et des larmes. Tu étais un élève magnifique. L’intellectuel en moi était comblé. Je pouvais foncer dans les chiures de mouche de ce métier fascinant et tu catchais tout. wowww…

On s’est revus à cette soirée de l’ombrelle un peu comme un hasard. Je me dirigeais vers l’Alaska. je suis arrêté à Val-David. J’ai vu l’annonce dans une vitrine. Soirée bénifice. Cela tombait le soir même. Curieux. J’étais tellement émus de revoir Daniel Fontaine, Jos leroux, son fils Félix, Louis Alary, toi, les jeunes qui font notre métier aujourd’hui. Je n’avais pas réalisé que ces jeunes ne m’avaient jamais entendu chanter. Faut croire que je suis disparu par pur plaisir d’une boheme orchestrée par la soif d’une oeuvre d’art. Puis Louis Alary m’a ramené a Montréal, puis St-Sauveur, puis Montreal, puis Quebec… puis… oufff… encore une fois la synchronicité m’a fait rester au Québec:)))

Et me voila rendu a La Tuque, au lac a Beauce plus précisément au restaurant chez Annick ou j’écris nuit et jour. Pierrot et Annick faisant pour moi ce que Marcel et Jeanne ont fait pour Brassens. On me fournit le gite et le couvert pour me permettre de faire oeuvre hors temps hors réalité, hors servitude. Alors je me gave de nouvelles chansons à écrire. L’hiver sera gigantesque et céleste. Je bénis le ciel de leur bonté à mon égard.

Je salue ta merveilleuse compagne, qui doit être une mère de famille hors pair. J’espère qu’un jour on te recrutera pour une comédie musicale.On monte Victor Hugo a Québec pour le 400eme. vas passer une audition. Tu a un type physique et une voix pour aller chercher un rôle. Crois-moi. Fonce ami, fais de ton génie de la scène une oeuvre d’art. Tu connais mon amour passionné de l’autre ma passion a libérer les rêves emprisonnés par la peur d’oser chez l’être humain. Le seul héritage qu’un homme laisse a ses petits-enfants, c’est le voyage qu’il a fait avec lui-même, lorsqu’il est enfin devenu le héros de l’homme de ses reves, la légende de sa poésie de vivre. Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.

Pierrot vagabond céleste

—————-

1084,

(PIERROT VAGABOND)

Le samedi 10 novembre 2007 à 10:40, par pierrot

cher peintre inou, cher Richard,

Incroyable ce que tu as fait pour moi à Tadoussac, à l’auberge de jeunesse. Cette délicatesse, cette discrétion à faire le bien. Ce merveilleux créateur que tu es, qui ne boit pas ne fume pas, qui se couche tot tous les jours pour peindre la nuit. Que de nuits nous avons créé côte à côte, ah wowww…. la même passion à ne pas tricher, la béatitude effrénée de la joie des doigts toi sur un pinceau, moi sur la guitare.

Sur le bateau, quand nous regardions les baleines, j’ai vu soudainement le Canada comme les autochtones l’ont vu avant l’arrivée de Jacques-Cartier. Tu as immédiatement téléphoné à Sept-Ilespour que je puisse être invité comme artiste de scène au symposium de peinture inou. Puis, ce séjour merveilleux de trois jours chez ton père au coeur de ta communauté. Puis Natashquan, puis pointe Parent chez les inous… puis la possibilité quand j’arriverai a Shefferville d’avoir des billets d’avion gratuits pour me promener a travers le Canada d’une communaute autochtone a une autre, puis ce ier janvier ou tu t’en vas dans l’ouest canadien. Tu sais à quel point j’aime créer à tes cotés. Je t’avoue que j’aimerais bien être de ce voyage, si tu m’invites bien sur….:))) Merci pour cette possibilité d’avoir des cafés gratuits chez tous les Tim Horton du Canada. Wow….

ici au lac à beauce, je peux partir n’importe quand et revenir n’importe quand, Pierrot et Annick prennent soin de moi comme Marcel et Jeane le firent pour Brassens. J’écris donc jour et nuit, 7 jours semaine. Des que l’inspiration sera tarie, tu me connais, je partirai de nuit, tes bottes m’étant tres précieuses. C’était fantastique d’arriver de Natasquan et de voir que tu avais fait une collecte a Tadoussac pour que je remplace mes souliers de pelerins du lac-a beauce qu’on avait remplacé a Sept-iles par des bottes d’automne que toi et mes donnateurs ont remplacé par de bonnes bottes d’hiver.

En ce moment, je me prépare à aller chez Michel Woodart enregistrer mes 42 dernières chansons. Passer une semaine ou deux chez lui, le tout ne devant sortir qu’apres ma mort, tout comme ma trilogie des 3000 pages d’ailleurs, dont le ier mille est politique, le second poétique et le troisieme existentiel.

As-tu des nouvelles sur le projet Jacques Cartier (pour la tournée européenne), de l’autre peintre inou (président du symposium de cette année) avec la sculpteure femme-caribou de sept-iles, dont je n’ai plus les coordonnées courriels. Je devais chanter à Québec le 23 novembre pour ramasser des fonds. Est-ce que cela fonctionne encore? tu peux te renseigner…

Je n’arrive pas à communiquer avec toi, ton adresse courriel n’étant pas la bonne. J’ai un éco-courriel Rochettepierre@yahoo.ca dont le mot de passe est Mariezzz, écris-moi:))) cet éco-courriel permet a tous et chacun de suivre mon voyage de pélerin entre deux océans d’un courriel a l’autre. Mon ier 1000 pages y est en fichiers attachés de 200 pages chaque halifax 1, halifax 2, halifax 3, halifax 4, halifax 5. Permets-moi de t’offrir ma chanson de cette nuit

LEVE-TOI PELERIN ET MARCHE COUPLET 1

dormir sous le pont d’Gatineau, une nuit froide de neige pas de sleeping bag, du noir au beige

gémir en p’tit bonhomme, les g’noux dans l’manteau le nez sous le gilet, là ou c’est chaud

grandir contre le bloc de ciment, se faire si petit que son coeur devient firmament

s’ennoblir au point où on devient soi-même un grand pays entre deux océans

la bonté, l’humilité, l’humanité comme vêtement de vie

REFRAIN

lève-toi pélerin même si t’as froid, même si t’as faim ensemence ton pays d’un rêve pour les jeunes de demain

ta guitare à la main marche marche les chemins ne triche pas ton rêve en douce en faisant du pouce

quand un jeune t’embarque écoute-le jusqu’au matin car son rêve à lui commence là ou finit le tien

COUPLET 2

manger quand on t’as ramassé, pour t’emmener souper par ennui ou charité

s’laver la route c’est accepter, d’être sale en dehors d’être propre en-dedans, en s’guettant

s’coucher avoir honte de sa peur, alors qu’y a tant d’humains qui ont pas l’choix d’avoir peur

s’lever soudain en pleine nuit, s’enfuir sans faire de bruit en écrivant merci

la bonté, l’humilité, l’humanité comme vêtement de vie

—–

couplet 3

trembler recevoir un courriel d’un ami de jeunesse qui veut t’offre de t’immortaliser

composer une chanson chaque nuit, car la veille c’que t’écris semble s’être évaporé

tracer etre ta voix et tes lèvres, tous les cris des humains qui ont choisi d’aimer

rêver qu’apres ta mort peut-être, des milliers de jeunes en mal d’être reprendront ton épopée

la bonté, l’humilité, l’humanité comme vêtement de vie

Pierrot vagabond céleste

p.s.

les deux chansons que j’ai écrites sur toi sont dans mon écho-courriel je te donne des nouvelles l’ouest canadien ensemble le ier janvier… j’aimerais passionnement…

—————-

1100,

(PIERROT VAGABOND)

bafoué par « L’élite nombriliste télévisuelle trifluvienne »

Pierrot

1 juin 2009 – 9 h 41 min | Permalien

salut André

Pour les details sur R.A.L.T. T.V, j’etais trop jeune pour avoir une memoire efficace, mais Claude Landre qui habite au lac a Beauce et ma mere Rolande Rochette qui habite Shawinigan-sud pourraient peut-etre resoudre tes enigmes d’archives…

Bonne conquete d’informations cher Latuquois

Pierrot

—————

1101,

…(PIERROT VAGABOND)

2 juin 2009 – 15 h 51 min | Permalien

Salut Pierrot !

J’aimerais réaliser une entrevue avec sur les ondes de CFLM (Le grand orchestre de Roger Rochette était de l’inauguration le 3 octobre 1959…il y a bientôt 50 ans) afin de parler avec toi de ton cheminement de poète et de vagabond céleste, mais aussi de ton spectacle que tu offriras bientôt à Lavaltrie. On pourrait en profiter pour parler de cette chanson sur Gaston Lebel !

Je te donne le numéro de la station 819-523-4575

À bientôt j’espère Salutations latuquoises http://www.cflm.ca

André Mercier

————-

1102,

(PIERROT VAGABOND) ARCHIVES POUR DOCTORAT DU SITE WEB 102.3 RPM

Pierrot le reveur équitable Rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot Rochette

Cette semaine, je suis allé dîner au Café l’Itinéraire et comme il n’y avait pas beaucoup de place pour s’assoir j’ai demandé à quelqu’un si je pouvais lui tenir compagnie, cette personne m’a répondu…avec plaisir……

Après quelques bouchées d’un délicieux et copieux repas, nous avons commencé à parler de tout et de rien. De fil en aiguille, j’ai commencé à découvrir un homme qui, à priori, me semblais je l’avoue honnêtement, un itinérant comme les autres. Quelle ne fut pas ma surprise au contact de cet homme à l’esprit vif, d’une grande culture, poète au grand cœur et d’une sensibilité que j’ai rarement vue depuis longtemps. Une belle phrase qu’il a dite m’a fait beaucoup réfléchir, surtout dans cette période de surconsommation où les valeurs d’amour à autrui, de partage, de sensibilité ne sont plus très à la mode…

Un rêveur équitable, ce serait toute personne qui prend la décision de prendre soin du rêve d’une autre personne qu’importe sa race, sa langue, sa religion et cela, sans intérêt personnel caché. Vous imaginez un peu, prendre soin du rêve d’une autre personne sans rien demander, n’est-ce pas formidable tout cela, d’une grande sagesse, d’une grande générosité, que de pouvoir faire, tous ensembles, ne serait-ce qu’une toute petite partie de ce qu’a fait ce Monsieur? je crois que le monde où nous vivons s’en porterait peut-être un peu mieux.

Mais qui est ce Monsieur?… c’est Pierrot Rochette, le rêveur équitable, qui fut co-fondateur de la boite à chanson Les Deux Pierrots dans les années 1970, Pierrot décida de donner tous ses biens pour devenir un ermite des routes en parcourant tous les chemins du Québec pour aller à la rencontre des gens (des rêveurs) et leur serrer la main. Son but? tout simplement marcher pour allumer le rêve des personnes qu’il rencontre sur son chemin…Ce n’est pas beau tout ça!

Je vous présente donc Pierrot Rochette le rêveur equitable.

—————-

180 ….. 2 JUIN 2009

2 juin 2009 – 17 h 37 min | Permalien

salut Andre

je te telephone d’ici la fin de semaine… tres touche La Tuque reste mon unique univers interieur depuis mon enfance

Pierrot qui a mis les souliers de Felix de la rue Tessier pour mieux chanter l’ame de la rue Gouin

—————–

1103,

(PIERROT VAGABOND) ARCHIVES POUR LA POÏÉTIQUE DU DOCTORAT… GUIDEULYSSE.COM

Voyager au bout de ses rêves

Publié le 06/12/2010 par Anne Marie Parent Crédit : Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir Photo : Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir

J’ai assisté à la présentation d’un documentaire des plus touchants, rempli de tendresse et de sagesse, à laquelle Pierre Rochette (« Pierrot ») était présent. Mon ami Pierrot, le dernier homme libre, réalisé par Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir, raconte la vie d’un vagabond, « ermite des routes ». Un des cofondateurs de la boîte à chansons montréalaise Les deux Pierrots, Pierre Rochette a décidé de vivre son rêve de jeunesse : parcourir le Québec (et une partie du Canada) à pied, avec sa vieille guitare, un bâton de marche, un sac à dos et un cahier dans lequel il écrit plus de 100 chansons composées sur la route. Il n’est pas mendiant; il ne quête pas, mais il accepte ce qu’on lui offre sans qu’il le demande : un bout de chemin en voiture, un lit pour la nuit, une brassée de lavage, de la nourriture et, à l’occasion, de l’argent, dont il se sert pour acheter des cafés à ceux qui souffrent, dit-il… Photo: Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir Photo: Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir

Pierrot a entrepris ce voyage à 57 ans, afin d’aller à la recherche de « rêveurs équitables », des gens qui contribuent à réaliser les rêves d’autrui, « sans intérêt personnel caché », précise-t-il. Et il y en a tout plein, au Québec et ailleurs.

« J’allume la flamme enfouie dans le cœur des gens que je rencontre en les incitant à vivre leur rêve. Je vais là où il y a des rêveurs », affirme ce vagabond au grand cœur qui demande à tous ce qu’est leur rêve et quand et comment ils vont le réaliser. Ses conseils et encouragements, parfois ses quelques pièces de monnaie, servent de déclencheur à un projet ou à un rêve que Pierrot découvre en latence chez bien des gens croisés sur sa route.

La douce folie de ce musicien titulaire d’une maîtrise sur le rire, qui a entamé une propédeutique à l’université sur l’intelligence collective, est contagieuse. Pensez à lui durant vos prochaines vacances. Comment pourrez-vous faire une différence chez les personnes que vous rencontrerez? S’intéresser aux autres quand on voyage, à leur mode de vie, à leur culture, à leurs traditions, à leur cuisine, à leurs coutumes, à leur musique… fait de nous des touristes respectueux des peuples et pays visités. C’est aussi voyager au fond de soi, au risque de devenir une meilleure personne…

La prochaine soirée aura lieu le mardi 14 décembre à 20h au Café Qui fait quoi, au 3428, rue Saint-Denis. Toutefois, Pierrot n’y sera pas, mais la présentation du film sera suivie d’une discussion avec les coréalisatrices (voir les autres dates de présentation dans ce site).

——————

1104,

HEBDO JOURNAL 10 AOUT 2010

Pierrot le Vagabond Chercheur

Le récit peu banal d’un vieux rêveur

Marie-Ève Marie-Ève Bourgoing-AlariePublié le 11 août 2010 Partager 0

Pierre Rochette, l’une des entités derrière la fameuse Boîte à chanson Les Deux Pierrots, se définit comme un vieux rêveur. Il a tout abandonné il y a deux ans pour vivre comme un errant avec pour seuls bagages un bâton de marche, une guitare, un vieux sac à dos…et plusieurs souvenirs.

La démarche de Pierre Rochette fera l’objet d’un documentaire. Photo, Marie-Eve Alarie/L’HEBDO JOURNAL.

«Ma thèse porte sur la question suivante: si tu abandonnes tout, est-ce que l’univers prend soin de toi? J’ai passé deux ans et demi à fouiller dans une bibliothèque et j’ai squatté pendant quatre ans celle de Victoriaville pour élaborer mon doctorat. Un jour, j’ai rencontré la plus pauvre et la plus vieille des femmes. Elle souriait. Et son sourire battait mes 3000 pages. C’est là que j’ai compris que je faisais fausse route», raconte l’homme de 61 ans de passage à Trois-Rivières la semaine dernière.

Du jour au lendemain, il a tout abandonné pour parcourir le Québec de Tadoussac à Montréal, comme le ferait un vagabond, dans un but bien précis: rencontrer des rêveurs.

«Les rêveurs sont très importants dans une société et je considère que c’est important qu’un vieux rêveur comme moi vienne les encourager parce que c’est loin d’être toujours facile», précise-t-il.

L’homme autonome

«Les rêves prennent toutes sortes de formes. Je me souviens d’une belle rencontre avec un homme ici. Il avait eu un petit accident à vélo et je l’ai raccompagné jusque chez lui. J’ai alors appris qu’il était atteint de la maladie de Parkinson depuis 22 ans. Son rêve à lui, c’était de rester autonome. Il m’a invité à rester manger chez lui en me disant fièrement: “reste assis, c’est moi qui cuisine”», raconte Pierre.

Film à venir

Sa démarche deviendra prochainement l’objet d’un film documentaire. Le tournage de Mon ami Pierrot, le dernier homme libre est déjà complété. On y suit Pierre à travers huit saisons et une dizaine de villes où il a fait des douzaines de rencontres dans les cafés, les rues et les maisons. Ce portrait-documentaire d’une heure visera «à exposer la vie et les choix hors de l’ordinaire d’un homme que l’on peut croire fou, mais qui a déjà laissé derrière lui plusieurs projets significatifs pour le Québec», peut-on lire sur le site Internet du projet.

On pourrait même s’attendre à y retrouver quelques rêveurs de la région. Le film devrait voir le jour en janvier ou février 2011.

«Je prévois le présenter dans tous les lieux publics que j’ai visités sous la forme d’un petit spectacle réunissant environ 39 personnes. Une partie de la soirée consisterait à visionner le film tandis que la seconde serait plutôt consacrée aux rêves des gens réunis: chaque rêveur est important. Car après tout, l’idée de l’automobile ou qu’un homme puisse marcher sur la lune est issue d’un de ces rêveurs…»

——————

1105,

(PIERROT VAGABOND) GILLES BOUVRETTE LA QUINZE NORD 2010

Pierrot le Vagabond Chercheur

Il y a 30 ans le chansonnier Pierre Rochette me racontait qu’il arrêterait de chanter pour prendre la route lorsqu’il atteindrait la cinquantaine. Et bien, c’est ce qu’il a fait!

En mars 2007 il a tout abandonné, donné tous ses biens quittant les Laurentides pour parcourir les routes du Québec pour devenir un Vagabond Céleste. (Un mélange de Jean Narrache et de Kerouac.)

La dernière fois que je l’ai vu, c’est à la feue Butte de Val-David, le soir même du dernier spectacle dans cette enceinte historique. Il venait de terminer son roman et il n’était plus ce vieux chum avec qui j’ai tant vécu de beaux moments, il s’en allait ailleurs. Mais, je savais que notre amitié de 30 ans resterait intacte malgré tout. Il m’a écrit en juin dernier et nous devions nous revoir lors d’un spectacle… mais le destin a fait en sorte que nous nous sommes manqués.

Dans sa trajectoire de vagabond il a rencontré 2 jeunes journalistes qui ont entrepris de dresser un portrait-documentaire sur ce bon vieux Pierrot qui est présentement âgé de 61 ans.

Pour ceux qui ne connaissent pas Pierre Rochette, Véronique et Geneviève nous brossent un portrait assez fidèle de ce vagabond.

Découvrez les coréalisatrices et la mission de ce projet qu’elles fomentent avec passion depuis 2 ans en cliquant ici

—————-

1106,

ARCHIVES POUR LA POÏÉTIQUE DU DOCTORAT… ARTICLE INFORMATION DU NORD 14 OCTOBRE 2010

Pierrot le Vagabond Chercheur

LA VIE DE PIERRE ROCHETTE PRÉSENTÉE AU PATRIOTE Nathalie Vigneault…. québécor.com

La vie de nomade de Pierre Rochette a inspiré le documentaire «MON AMI PIERROT, LE DERNIER HOMME LIBRE» qui sera présenté le samedi 30 octobre au théâtre le Patriote de Ste-Agathe.

Ce n’est pas un hasard si le film de Véronique Leduc et Geneviève-Vézina-Montplaisir au sujet du cofondateur de la boîte à chansons «DEUX PIERROTS» se retrouve dans la programmation de Sainte-Agathe des arts. Denis Lamarre, directeur-général du théâtre le Patriote a longtemps cotoyé cet homme peu commun. »nous avons fait de la scène ensemble pendant 18 ans en tant que fantaisistes. Lorsque j’ai entendu parler de ce documentaire, j’ai proposé d’aider Geneviève et Véronique à terminer leur film.» D’autant plus que Pierre Rochette est bien connu dans les Laurentides et ceux qui l’ont cotoyé ne s’étonnent en rien de sa démarche. M. Lamarre est le premier de ceux-ci.

À LA POURSUITE DE L’HOMME

Ainsi, il y a deux ans environ, les deux journalistes se sont retrouvées sur les routes du Québec à la poursuite de cet homme (qui a tout laissé derrière lui, famille argent, maison…) pour vivre en toute liberté, sans port d’attache et un maigre bagage composé d’un bâton de marche, d’une vieille guitare et d’un sac à dos. Avec peu de moyens, elles ont tenté d’exposer le plus fidèlement possible la réalité du VAGABOND RÊVEUR tout en voulant poser certaines questions sur l’attachement et le matérialisme.

Pierre Rochette, surnommé Pierrot, fut tout d’abord découvert par Véronique, dormant sur le pas de la porte du café culturel de la chasse-galerie à Lavaltrie. « En l’écoutant parler, je me suis rendue compte qu’il était sain d’esprit et très cohérent. J’ai raconté ma rencontre à Geneviève qui m’a proposé d’en faire le sujet de notre documentaire. » L’idée a plus à Pierre Rochette et il leur a donnée carte blanche. «Pierrot n’a pas encore vu le film. Il le verra le 30 octobre. C’est certain que ça nous énerve un peu, mais il nous a fait confiance PARCEQUE C’ÉTAIT NOTRE RÊVE À NOUS» lance Genevière

——————-

1107,

(PIERROT VAGABOND) ARCHIVES POUR LA POÏÉTIQUE DU DOCTORAT GILLE BOUVRETTE NOVEMBRE 2010

Écrit par Gilles Bouvrette Mardi, 09 Novembre 2010

J’ai réfléchi longtemps avant d’écrire mes réflexions sur la présentation du film « Pierrot : Le dernier homme libre» au théâtre Le Patriote de Sainte-Agathe-des-Monts le 30 octobre dernier. Pierre Rochette est un ami intime depuis plus de 30 ans qui a finalement réalisé ce qu’il a toujours voulu faire… Vagabonder sans buts précis à travers le monde!

Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir ont brossé un portrait sous forme documentaire une partie de sa vie de vagabond sur une période de 2 ans.

Pierre fidèle à lui-même étant présent lors de la diffusion du film a bien amusé l’auditoire.

Je souligne la beauté des images du documentaire et l’habilité de nourrir les sensibilités exprimées du rire à l’émotion tout en traçant ainsi un fidèle portrait de ce vagabond volubile.

Ce que j’ai surtout retenu, c’est que j’ai entendu avant et après la diffusion du film soit la hantise de ceux qui atteigne la soixantaine qui ne prennent pas le temps de réaliser leur vie, leurs rêves… et les grincheux préfèrent critiquer ceux qui vivent!

Madame Bou est toujours intriguée de l’intensité de l’amitié qui me lie avec ce drôle d’ami qu’elle trouve attachant dans sa marginalité. Pour tout ceux qui ont manqué cette première du film «Pierrot: Le dernier homme libre» sera présenté, le 4 décembre à 20 heures, au Café Qui fait quoi au 3428, rue St-Denis, à Montréal (entrée 10$) et le 5 décembre 19h à Lavaltrie au Café culturel de la Chasse-galerie, 1255 Notre-Dame

Je suis incapable de vous dire si j’ai aimé ou détesté ce film étant trop impliqué intimement avec le sujet. C’est un travail honnête! Je vous dis que c’est un documentaire qui sort de l’ordinaire et qui vaut la peine d’être vu!

—————-

1108,

(PIERROT VAGABOND) NOUVELLISTE 10 DÉCEMBRE 2010Pierrot le Vagabond Chercheur

(Sainte-Agathe-des-Monts) En apercevant son cousin Denis, de La Tuque, venir assister à l’avant-première de son portrait documentaire au Théâtre Le Patriote de Sainte-Agathe-des-Monts, Pierre Rochette devient fou comme un balai.

D’ailleurs, à première vue, pour ne pas dire au premier visionnement, la folie semble bien décrire sa démarche que deux finissantes en journalisme, Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir, ont bien voulu immortaliser sur pellicule.

Car à 57 ans, après une vie artistique et intellectuelle mouvementée, le p’tit gars de La Tuque décide de vivre son rêve de jeunesse et de parcourir le Québec, dont la Mauricie, comme un vagabond, ce qu’il fait depuis plus de trois ans.

Il renie son style de vie, donne sa maison et ses économies, ferme ses comptes en banque et part, sans le sou, découvrir la province à la recherche de rêveurs comme lui. Avec comme seules possessions, sa vieille guitare, un bâton de marche et un cahier pour écrire.

C’est en août 2007 que Véronique Leduc fait sa rencontre par hasard alors qu’il venait de passer la nuit sur le terrain de La Chasse-Galerie, une coopérative culturelle dans la région de Lanaudière.

Il faut dire que Pierre Rochette dort souvent dans des endroits peu communs, tantôt sur un congélateur, tantôt sous un pont. Et il a même déjà trouvé refuge dans une cabine téléphonique, aux Piles…

«Il avait attendu le matin dans le but de rencontrer le rêveur qui avait imaginé cette petite salle de spectacle», raconte-t-elle. Le personnage la fascine suffisamment pour suivre ses traces, avec la coréalisatrice Geneviève Vézina-Montplaisir.

Entre le portrait, le documentaire et le film artistique, Mon ami Pierrot, Le dernier homme libre, montre le cheminement particulier de celui qui, de La Tuque à Shawinigan, en passant par le Lac-à-Beauce, sème le rêve chez tous ceux et celles qu’il rencontre.

S’il apparaît au départ comme un homme rêveur et désorganisé, le fils de Roger Rochette, ancien réalisateur à CKTM, porte pourtant un lourd bagage d’accomplissements.

Outre sa thèse sur le rire et son doctorat en intelligence collective, il aura été membre d’un groupe de musique, Les Contretemps, qui aura voyagé à travers le monde en plus de fonder le fameux bar du Vieux-Montréal, Les Deux Pierrots.

D’ailleurs, l’une des scènes les plus pathétiques du documentaire, c’est de voir Pierre Rochette, le vagabond, revenir dans sa boîte à chansons après plusieurs années pour y interpréter une pièce, devant un public bruyant et indifférent.

Découlant de deux années de tournage, le portrait documentaire de 50 minutes, à la fois surprenant et touchant, montre l’homme dans ses pensées et, aussi, ses nombreuses compositions écrites spontanément, au fil des rencontres.

Et maintenant, il emprunte la route du web avec un vieil ami chansonnier Michel Woodard, sous le concept de rêveurs équitables (www.reveursequitables.com). Quant au film, il sera présenté le 13 décembre au Bistro Qui fait Quoi, à Montréal, et le 19 décembre à Québec.

«En 2007, après sept années passées dans les livres pour trouver ma place dans la littérature mondiale, j’ai décidé de prendre le rôle le plus petit de la société, soit celui de l’archétype du quêteux traditionnel de Claude-Henri Grignon.

Je suis fondamentalement un philosophe politique qui rêve d’être le Montesquieu du XXIe siècle et qui se déguise en vagabond poète avec une guitare pour écouter ce que les citoyens du Québec ont à dire de leur pays», conclut l’auteur d’un premier tome de 3000 pages, d’une trilogie à venir, qui, dit-il, sera peut-être considéré comme un génie… après sa mort.

—————

1109,

…(PIERROT VAGABOND) ARCHIVES GUY BOULIANE POUR POÏÉTIQUE DE DOCTORATPierrot le Vagabond Chercheur

Une rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot Rochette Par Dedicaces @Dedicaces

Francine Minville et Guy Boulianne, des Éditions Dédicaces, ont eu l’insigne honneur de dîner avec un très grand homme du Québec, le rêveur équitable Pierrot Rochette. Co-fondateur de la boîte à chansons Les Deux Pierrots dans les années 1970, ce dernier décida de donner tous ses biens à l’approche de ses 60 ans pour devenir un ermite des routes. Il parcourt depuis les sentiers du pays pour aller à la rencontre des rêveurs et pour leur serrer la main. En compagnie de son ami de toujours Michel Woodard – ces deux rêveurs dont le désir est de contribuer pour servir le rêve l’un de l’autre – ils créent ensemble que qui deviendra le concept des Rêveurs Équitables (lire l’article ci-dessous).

image: http://media.paperblog.fr/i/389/3892965/rencontre-inoubliable-avec-reveur-equitable-p-L-1yyakJ.jpeg Une rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot RochetteGuy Boulianne, Pierrot Rochette et Francine Minville (28 novembre 2010) La rencontre d’hier soir entre Guy Boulianne, Francine Minville et Pierrot Rochette au restaurant La Caverne Grecque fut très fusionnelle sur plusieurs points. La magie du moment était dans l’air. Les trois comparses ont discuté de plusieurs projets à venir et sur la manière dont les Éditions Dédicaces pourront progresser et prendre toute l’ampleur qui leur revient. Il est clair que Pierrot Rochette est présent pour allumer la bougie qui someille en chacun de nous. Il écrit à Guy Boulianne : Tu as la ligne majeure junior, pépiniere pour ta future ligne nationale… en ce moment, tu as 70 auteurs qui sont en apprentissage pour la ligne nationale… ils sont dans Dédicaces pour apprendre leur métier d’auteur :

  1. comment faire de leur livre une carte d’affaire (l’équipement) 2. comment faire son propre marketing (être une valeur pour ton équipe) 3. comment faire sa propre conquête des médias (compter des buts)

image: http://media.paperblog.fr/i/389/3892965/rencontre-inoubliable-avec-reveur-equitable-p-L-2l6sfK.jpeg Une rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot Rochette Pierrot Rochette – Le Journal de Montréal (28 novembre 2010)

D’ici quelques semaines, le rêveur équitable Pierrot Rochette, en collaboration avec les Éditions Dédicaces, donnera une conférence pour tous les auteurs, et pour tous ceux et celles qui rêvent d’écrire un livre, et qui souhaitent voir leurs rêves se réaliser et atteindre leurs objectifs escomptés. Selon nous, il sera important que tous les auteurs des Éditions Dédicaces soient présents lors de cet événement (la conférence sera aussi diffusée en direct sur Internet). Pierrot Rochette sera aussi présent lors de l’Après-Salon du livre des Éditions Dédicaces, le 5 décembre prochain, au Bar S

————-

1110,

..(PIERROT VAGABOND)

Pierre Rochette : l’ermite des routes allume les coeurs Par Daniel Deslauriers Depuis trois ans, Pierre Rochette pourchasse les rêveurs partout où il passe. « Je suis comme l’allumeur de réverbères du Petit Prince », ditil. « J’allume la flamme enfouie dans le coeur des gens que je rencontre en les incitant à vivre leur rêve. Je vais là où il y a des rêveurs. Chaque fois que je rencontre quelqu’un, je lui demande : connaistu quelque part un grand rêveur? » Pour cet homme à l’allure singulière, chaque humain possède en lui une petite bougie qui mérite d’être allumée et nourrie. Par peur ou par conformisme bien souvent, les gens passent à côté d’expériences merveilleuses, selon lui. « Je suis assoiffé de contribuer à une nouvelle vision : un pays « oeuvre d’art » où chaque citoyen, en rêveur équitable, prend soin de la vie privée de l’autre sans intérêt personnel caché. Imaginez la fête quand toutes ces chandelles illumineront le pays. » Tournant décisif Il n’a fallu qu’un seul regard, un simple sourire, pour le convaincre de tout abandonner encore une fois et de prendre la route. « Complètement édentée, c’est probablement l’une des femmes les plus laides que j’ai rencontrées, mais il y avait plus d’amour dans ce regard que dans tout ce que j’avais pu écrire. » De là est née l’idée de faire le tour du Québec à pied pour écouter les gens et les aider à réaliser leur rêve. Avec son bâton de pèlerin, sa vieille guitare et son sac à dos, le vieil homme à la barbe blanche a traversé le Québec plusieurs fois. Il a dormi sous des ponts, dans des fossés et sur des congélateurs. Il mange quand il le peut sans demander quoi que ce soit. « Je me nourris de toutes ces rencontres avec ces milliers de gens qui partagent leur histoire avec moi », ditil. « Un jour, j’ai rencontré un homme qui sautillait sur place et agitait les bras comme un fou. Je lui ai demandé pourquoi il bougeait sans arrêt et quel était son rêve. Il m’a répondu : je veux faire un métier qui va me permettre de bouger sans cesse. Je l’ai croisé à nouveau sur ma route, peu de temps après, il était devenu éboueur. Quel beau métier pour cet homme qui avait un rêve. » Documentaire Cette aventure a inspiré la production d’un documentaire de 50 minutes (voir démo au http://www.enracontantpierrot.blogspot.com). Avec des moyens de fortune, deux jeunes finissantes en journalisme de l’Université de Montréal, Véronique Leduc et Geneviève VézinaMontplaisir, l’ont suivi sur la route pendant deux ans. « Je l’ai rencontré par hasard en octobre 2007. Il avait dormi sur la galerie de la salle de spectacle de mon copain à Lavaltrie », explique Véronique Leduc. Au début, je l’ai trouvé bizarre. On a jasé un peu, puis il a sorti sa guitare. J’ai été captivé par son histoire et l’idée d’un documentaire a germé tout de suite. » « Bien sûr, Pierrot ne fait pas l’unanimité auprès de tout le monde », explique Véronique. « Son choix de vie, c’est un peu égoïste dans un sens, mais, en même temps, il est tellement tourné vers les autres. C’est un personnage très attachant. » Présenté en avantpremière au théâtre Le Patriote de SainteAgathedesMonts le 30 octobre, Pierrot : Le dernier homme libre s’amène au Café Qui fait quoi du 3428, rue StDenis, à Montréal le 4 décembre à 20 heures (entrée 10$). « À 61 ans, je suis hanté par le succès de ces filles. En même temps, je suis complètement déstabilisé parce que le film porte sur moi. J’ai besoin que la salle soit pleine, pour elles, mais j’aimerais aussi m’enfouir 10 pieds sous terre, par trop de fragilité. » Au service des autres Son aventure lui a inspiré plus d’une centaine de chansons depuis le début de son vagabondage. « Je me suis inspiré de la vie de tous ces gens que j’ai rencontrés au fil de mon voyage. » Pierrot le vagabond est formel : la souffrance est nécessaire pour remplir son coffre à outils. Plus on souffre et plus notre coffre à outils s’enrichit. « C’est aussi le message que je veux transmettre. En fait, si j’ai une seule crainte, c’est celle de ne pas avoir assez servi. Je ne suis pas libre parce que je travaille. Dans les épreuves comme dans l’abondance, il faut s’occuper du rêve des autres. » Et puis d’un seul trait, après deux heures d’entrevue, Pierrot range sa guitare et ses souvenirs. « Je dois reprendre la route », ditil sans prévenir. « Il y a d’autres rêveurs qui attendent… » Vignette (Photo Pierre Rochette 1 ou 2) Pierrot le vagabond arpente les routes du Québec depuis plus de trois ans.

L’homme derrière le vagabond…

Par Daniel Deslauriers

Fou ou génie? Une chose est sûre : ce vagabondpoète

ne laisse

personne indifférent. Son parcours de vie est à l’image des routes

qu’il arpente jour et nuit : tortueux et imprévisible.

Originaire de La Tuque, il a grandi à quelques rues du grand Félix

Leclerc. « Mon père a été le premier, au Canada, à ouvrir une station

de télévision communautaire dans les années ‘60 », explique cet

ermite des routes. L’expérience a mal tourné. Ruiné et sans le sou, il

confie son fils aux frères du Collège Jean de Brébeuf à Montréal.

« Je peux me vanter d’avoir été le seul pauvre à étudier dans ce

collège en échange d’un peu de travail », ditil

avec un grand rire.

Plus tard, il enseignera la philosophie au Conservatoire de musique

de Montréal avant de se consacrer corps et âme à la musique. Il

fonde le groupe Les Contretemps, puis ouvre la boîte Les Deux

Pierrot dans le VieuxMontréal

et chante un peu partout dans le

monde (Afrique, Allemagne, France et Japon). « Je n’ai jamais

manqué de travail », précise Pierre Rochette avec une certaine fierté.

Libre comme l’air

Mais, l’appel de la liberté le tenaille sans cesse. Et puis, à l’aube de

ses 50 ans, en plein spectacle et au beau milieu d’une chanson de

Jacques Brel, il quitte la petite scène de l’Auberge La Calèche à

SainteAgathedesMonts

en disant :

Tabarnack,

laissezmoi

partir!

« Il nous restait encore trois ans de contrat », explique l’imprévisible

Pierrot. « Je ne suis jamais remonté sur scène. »

Son partenaire de scène, Denis Lamarre, ne lui en veut pas.

Ensemble, ils ont fait plus de 3 000 spectacles au Québec et chanté

devant plus d’un million de spectateurs pendant les 18 ans de leur

association. « Pierrot est un homme sans attaches », ditil.

« Il a

toujours insisté pour serrer la main de tous les spectateurs présents.

C’est un homme généreux, tourné vers les autres, mais qui veut

rester libre dans toutes les facettes de sa vie. »

Il donne ensuite sa maison, ferme ses comptes de banque et

distribue tout son argent. Il laisse derrière lui ses trois enfants, issus

de trois unions différentes, et bon nombre d’amis dans son village

d’adoption, ValDavid,

où il a été conseiller municipal avant de faire la

chasse aux gourous (Médecins du Ciel) dans une saga qui a

alimenté les médias pendant plusieurs mois en 1995.

Assoiffé de connaissances

« J’ai quitté la maison en laissant la porte ouverte avec, comme

seules possessions, les vêtements que je portais et ma vieille guitare

Yamaha. »

Il s’enferme ensuite, sept jours sur sept, dans une bibliothèque de

Victoriaville pour « raffiner sa culture générale » et « trouver sa place

dans la littérature mondiale. » Assoiffé de connaissances, il lit

régulièrement une dizaine de livres en même temps en commençant

toujours par la fin. Avec une maîtrise sur le rire en poche, il prépare

maintenant un doctorat en intelligence collective.

Le squatter, qui sommeille en lui, s’installe ensuite au soussol

d’une

librairie alternative de cette ville. Entouré de livres, il dort sur une

table. Il termine alors l’écriture du premier tome (Monsieur 2.7K) de

sa trilogie. Son oeuvre compte plus de 3 000 pages. Depuis quelques

jours, ce premier tome est disponible gratuitement sur le web à

l’adresse qui apparaît plus bas.

« Je suis un homme choyé. J’ai eu de bons parents et de bons

partenaires de spectacle. Il insiste pour parler de son partenaire

actuel, Michel Woodard, un vieil ami chansonnier qu’il a retrouvé

après 35 ans de silence. Avec lui et sa conjointe Marlene Hall, ils ont

décidé de réseauter tous les « rêveurs équitables » de la planète et

organisent, de façon ponctuelle, des rencontres avec le public. Un

site internet a été créé dans cette foulée (

www.reveursequitables.com).

Vignette (Photo Pierre Rochette 3)

Pierre Rochette : l’artiste et le vagabond sont indissociables

——————

1118,

(PIERROT VAGABOND) ARCHIVE ENCRE VIOLETTE POUR POÏÉTIQUE DU DOCTORAT

A l’encre violette

Ce n’est pas moi qui suis aigri, c’est la vie qui est mortelle (Yves Jamait)

Accueil > Coups de coeur > Je vous présente un de mes lecteurs : Pierre ROCHETTE

« Charly 9, le roi de la loose!

Au bon temps des rédactions »

Je vous présente un de mes lecteurs : Pierre ROCHETTE

Vous l’ignorez sans doute mais une carte du monde figure dans la plate-forme d’administration de mon blog. Il suffit que je promène la souris dessus pour que s’affiche le nombre de connexions journalières qui s’effectuent dans chaque contrée de la planète. Ainsi, je constate assez régulièrement des visites en provenance notamment d’internautes d’outre-Quiévrain et de Suisse bien que je ne sois ni domicilié à Néchain, ni possesseur d’un coffre en Helvétie. Il est aussi parfois quelques Brésiliens et Russes qui s’emberlificotent peut-être dans la Toile. Quelques cousins canadiens curieux me font aussi l’honneur sinon de me lire, du moins de frapper à ma porte, vous allez en avoir la preuve. J’avoue que je suis quelque peu fasciné mais surtout intrigué par les motivations ou les errances de ces lecteurs potentiels. Et voici que l’un d’entre eux s’est démasqué en déposant un commentaire très personnel à la fin de mon billet du 1er décembre 2010 « Châtaignes dans les bois se fendent … Plutôt qu’il ne demeure dans une semi confidentialité, j’ai souhaité le mettre en pleine lumière en lui consacrant ce billet. Je vous le livre d’abord tel que je l’ai reçu :

bravo pour cet article sur la vie d’autrefois et l’usage des poêles à bois:)))

Dans le cadre de mon projet poétique de disperser aléatoirement les cendres de mon oeuvre littéraire aléatoire dans la mer des blogs pertinents mais aléatoires du numérique

permettez-moi de vous offrir une de mes chansons écrite sur le thème du poêle à bois:)))

LA CHANSON DU POÊLE À BOIS

ma mère faisait des toasts su l’poêle à bois quand j’t’ais p’tit gars, quand j’t’ais p’tit gars à m’disait le bonheur, c’est comme le beurre ça fond dans bouche aussitôt qu’on y touche

mais si tu me tiens ben la main pis qu’tu me donnes un gros câlin

m’en va t’serrer si fort que dans vie tu manqueras jamais de rien

y aura d’mon poêle à bois dans chacun d’tes chagrins

2- mon père mettait des bûches dans l’poêle à bois quand j’t’ais p’tit gars, quand j’tais p’tit gars y m’disait la passion, c’est comme la braise dans l’fond ça vire en cendre, si tu la laisses descendre

mais si tu r’gardes tes souliers pis ma manière de t’es lasser

m’en va serrer si fort que dans vie tu manqueras jamais de rien

y aura d’mon poêle à bois dans chacun d’tes chagrins

3- c’est pas pour rien qu’ma maison c’est la rue comme un p’tit gars, comme un p’tit gars dans cheminée, quand j’vois sortir d’la fumée ca m’rappelle le poêle à bois de mon passé

j’ai ma mère au creux d’ma main pis mon père au boutte du soulier

m’a les aimé si fort que dans vie y manqueront jamais de rien

y aura d’leu poêle à bois dans chacun d’mes câlins

y aura d’leu poêle à bois dans chacun d’mes câlins

Pierrot vagabond céleste

http://www.enracontantpierrot.blogspot.fr www.reveursequitables.com http://www.tvc-vm.com/studio-direct-235-1/le-vaga bond-celeste-de-simon-gauthier

Flatté que ma tribune soit cataloguée comme pertinente, vous imaginez bien que, curieux comme je suis, j’ai cliqué aussitôt sur les liens qui y sont joints pour découvrir qui était donc ce Pierrot vagabond céleste. Je suis tombé sur une photographie, une bouille qui inspire la sympathie, qui respire la convivialité, le bon vivre.

Je vous présente un de mes lecteurs : Pierre ROCHETTE dans Coups de coeur pierrot1

Allez savoir pourquoi, je l’imaginais déjà prenant une guitare, racontant des histoires à la veillée. D’ailleurs, son choix de me remercier de mon article sur les châtaignes n’était pas fortuit. J’eus donc envie de poursuivre ma visite. J’ai mis ensuite un nom sur ce visage bonhomme : Pierre Rochette ! Un patronyme bien d’cheu nous ! Au lycée de Rouen, j’avais un camarade du Pays de Caux qui portait le même. De plus en plus intrigant, il appartiendrait à une confrérie de rêveurs équitables, entendez par là, toute personne qui décide de prendre soin du rêve d’une autre personne … sans intérêt personnel caché. Si j’avais les ailes d’un ange, si j’avais des lumières sur mon bike, je partirais (tout de suite) pour Québec, faire un bout de chemin avec l’ami Pierrot. Il y a près de quatre décennies, il fonda dans le vieux Montréal, les 2P, les Deux Pierrots, une boîte mythique de chansonniers, comprenez chanteurs dans notre langue parfois moins fleurie que la sienne. À 57 ans, il choisit de renier son style de vie, de donner ses économies, de fermer ses comptes en banque. Il troque sa maison contre une paire de bottes pour aller plus loin dans sa vie, réaliser son rêve de jeunesse en parcourant le Québec comme un vagabond à la recherche de rêveurs comme lui. Il les pourchasse : « Je suis comme l’allumeur de réverbères du Petit Prince. J’allume la flamme enfouie dans le cœur des gens que je rencontre en les incitant à vivre leur rêve … Imaginez la fête quand toutes ces chandelles illumineront le pays ». L’itinérant désigne parfois un reclus de la société, vêtus de loques, que l’on confond volontiers avec un sans-abri ou un clochard. Rien de semblable pour Pierre Rochette même s’il trouverait sûrement beaucoup de plaisir et d’intérêt à la fréquentation de ces gens que la société laisse en marge. Avec son bâton de pèlerin, sa vieille guitare, son sac à dos, son faux air de Victor Hugo, Hemingway ou mon ami peintre Marc Giai-Miniet (voir billets des 20 mars 2208, 23 septembre 2010 et 20 avril 2012), il a traversé le Québec de long en large, a dormi sous les ponts, dans des fossés et même … sur des congélateurs. Je me suis même demandé si dedans, il n’y ferait pas « plus chaud ». En effet, il y a quelques jours, un autre internaute québécois me disait qu’actuellement, chez lui, le thermomètre frôlait les trente degrés au-dessous de zéro et que la couche de neige atteignait le demi mètre. Et dire que chez nous, on déclenche des alertes orange et qu’on en fait les titres du journal télévisé pour beaucoup moins que cela ! Toutes ses superbes errances ont inspiré plus d’une centaine de chansons à Pierrot, je le nomme déjà ainsi, il acceptera ma familiarité précoce. Il a une phrase magnifique pour exprimer son vagabondage du corps et de l’esprit : « La souffrance est nécessaire pour remplir son coffre à outils. Plus on souffre et plus notre coffre à outils s’enrichit ». Ce ne sont pas mes talents de bricoleur qui l’auront conduit jusqu’à moi ! Un jour, Pierrot a rencontré un homme qui sautillait sur place et agitait les bras comme un fou. Il lui demanda les raisons de cette agitation et quel était son rêve : « je veux faire un métier qui me permettra de bouger sans cesse ». Pierre le croisa sur sa route quelque temps plus tard ; il était devenu éboueur. Et de conclure : « Quel beau métier pour cet homme qui avait un rêve ! » Dans ma brève quête pour cerner le personnage attachant, j’ai déniché et choisi de vous faire écouter sa chanson Molière, « son dieu de la langue française ».

http://www.reveursequitables.com/Assets/VideoClips/Moli%C3%A8re%20PR.wmv

Il y parle de la guerre inepte, absurde, injuste : « Il y a trop de cercueils dans mon Québec que j’aime tant ! » Sais-tu Pierre que mon nom chez tes compatriotes anglophones signifie cercueil ? Nous n’allons pas nous séparer sur cette note triste. Permets-moi en guise de conclusion, d’offrir à mes chers lecteurs celle d’une autre itinérante : l’outarde. Félix Leclerc, un autre vagabond de la poésie dont les souliers ont beaucoup voyagé, l’attendait au mois de mai.

Passage de l\’outarde par Félix LECLERC

En ces temps de froidure, je me suis bien réchauffé le cœur et l’esprit devant ton poêle à bois, cher ami Pierrot!

PS: Je vous conseille vivement de lire le commentaire ci-après. de la plume même de Pierre Rochette. et le dialogue qui s’est instauré. Ils apportent un éclairage supplémentaire sur sa sensibilité.

Publié dans : Coups de coeur, Poésie de jadis et maintenant |le 26 janvier, 2013 |8 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

8 Commentaires Commenter.

le 26 janvier, 2013 à 18:38 pierrot rochette écrit: cher Monsieur

Incroyable la sensibilité d’écriture qui est la vôtre face à l’univers poétique de l’autre. Vous m’ouvrez une porte magnifiquement ciselée pour vous exposer un peu plus ma démarche. Je conçois Internet comme un musée de blogs aléatoires. Je vagabonde le tout comme si j’étais au Louvre et en même temps, je me sens comme un oiseau qui cherche un nid pour y déposer ses œufs. Je dirais que je suis habité par une mission sociale poétique. Allumer des vies privées œuvres d’art pour que surgisse un jour des pays œuvre d’art assoiffés d’une planète toute en œuvre d’art. La masse critique, me semble-t-il, c’est un. Comme dans un gâteau de fête, il suffit d’une chandelle qui en allume une qui en allume une….

Chacune de mes chansons est une vraie histoire vécue sur la route. C’est un peu comme un journal de bord témoignant, tableau de mots par tableau de mots, de mes efforts de goutte d’eau dans l’océan des rêves d’une humanité à naître dans les yeux d’un enfant respecté et aimé qu’importe où on vit sur la planète.

Soyez béni pour ce que vous venez de faire pour mon œuvre.

Pierrot vagabond céleste

—————

1120,

(PIERROT VAGANOND)ARCHIVE LA VIE EN SOI BLOGUE POUR POÏÉTIQUE DE DOCTORAT

Pierrot le Vagabond Chercheur

Pierrot le poète itinérant !

2 Mars 2013

Rédigé par Gilles Rousseau et publié depuis Overblog

Pierrot, un personnage unique et fascinant, rencontré sur la route, entre Montréal et Québec avec comme seuls bagages un bâton de marche, une guitare et un vieux sac à dos.

Mais, quand on prend le temps de l’écouter on réalise vite que son bagage de vie est bien plus lourd! Le mythique bar Les Deux Pierrots qu’il a cofondé, de nombreux voyages à travers le monde en tant que musicien, une thèse sur le rire et un doctorat en intelligence collective se trouvent dans le sac de son passé.

À 57 ans, Pierre Rochette, alias Pierrot, choisit de vivre son rêve de jeunesse et de parcourir le Québec comme un vagabond. Il renie alors son style de vie, donne sa maison et ses économies, ferme ses comptes en banque et part, sans le sou, marcher le Québec à la recherche de rêveurs, comme lui.

Certains le croient fou, d’autres crient au génie. Ce qui est certain, c’est que choisir la liberté ne laisse personne indifférent…

Sites à découvrir également : www.enracontantpierrot.blogspot.com www.reveursequitables.com

Simon Gauthier, conteur, video vagabond celeste www.demers.qc.ca chansons de pierrot paroles et musique

Source : http://www.enracontantpierrot.blogspot.fr/

———

1128,

(PIERROT VAGABOND) ARCHIVE PÏÉTIQUE POUR DOCTORAT BLOGUE SYLVIE BIBEAUPierrot le Vagabond Chercheur

Hier soir, comme j’étais accompagnée de mon ami Pierrot Rochette, le roi des vagabonds et Menteux des villages, voici mon histoire concernant l’ouverture du 36e Festival de la Baleine Bleue à Bergeronnes.

Pour le 36e Festival de la Baleine Bleue, les gens et associations de la municipalité de Bergeronnes, se sont réunis allègrement pour un défilé aux couleurs de la place…

En compagnie de la Star du village, la Baleine Bleue, Pipounapi, monsieur le maire, Francis Bouchard, déambulait dans le camion de la municipalité après l’avoir troqué pour une Audi décapotable…

Toujours aux aguets afin d’assurer la protection de son village, monsieur le maire a fait son enquête à la Charbonneau, subito presto, pour en savoir plus, concernant ce vagabond heureux, caché derrière son bâton de pélerin et son sac à dos …

«T’es qui toi?», s’est exclamé monsieur le maire…«Je suis Pierrot Rochette et je suis à faire un doctorat sur le vagabondage», de retorquer la légende vivante des vagabonds, dormant sous un arbre à Tadoussac depuis quelques semaines.

Le co-fondateur de la célèbre boîte à chanson «LES 2 PIERROTS» de Montréal, a tout laissé derrière lui. Depuis 2000, Il erre à travers le Québec, afin de supporter les rêveurs, sous la fondation des Rêveurs équitables. Et il m’a trouvée!!!…moi qui ai tout laissé afin de concrétiser mes rêves, pour l’amour des mammifères marins

L’espace de quelques minutes, pour ne pas dire, secondes, spécialiste du réseautage, j’ai joint la Ligue des Bizounes, une gang de filles motoneigistes…Après avoir célébré le Noël du campeur à l’Auberge Jeunesse de Tadoussac, il y a quelques jours, voilà qu’on sort la motoneige en été à Bergeronnes…Yeh!…c’est bon pour moi!..puisque je suis comme les baleines, je ne serai plus là pour faire partie de leur club l’hiver prochain!…

J’ai demandé un petit service à mes nouvelles chums de filles, Les Bizounes…c’est un secret, mais je vais vous le dévoiler…Pierrot le vagabond, a fait le voeu de pauvreté et de chasteté. Étant trop populaire auprès de la gent féminine, il a même jeté sa guitare afin de ne pas succomber à la tentation.

La petite démone que je suis, j’ai demandé à mes consoeurs des Bergeronnes de tester notre ami Pierrot…

Pierrot le vagabond céleste, c’est le meilleur!…il est si soulagé de ne pas avoir flanché!…il y en a qui étaient déçues de ne pas y être arrivées et d’autres, bien fières que notre courageux vagabond ait été capable de résister à une si grande tentation!…sûrement que c’est son bâton de pélerin qui l’a protégé!

Oups!…je pense que je commence à déteindre sur le Menteux du village avec mes histoires!…reste à savoir si ce que je vous raconte est une légende ou la vérité…comme j’ai eu à passer l’initiation afin de devenir membre de la célèbre Ligue des Bizounes, j’ai fait le serment de confidentialité…chut les filles!….c’est un secret entre nous!…

À Bergeronnes, il y a même les Vickings!…wow!…et je ne vous ments pas, une jolie dame Vicking a reconnu notre ami!…bien oui, elle est la bonne amie d’un des plus grands rêveurs que Pierrot a supporté pour concrétiser son rêve…je vous reviens pour dévoiler son nom…trop grande histoire à propos de l’Unesco et Baie-Comeau…il m’étourdit ce Pierrot avec ses histoires!…

————-

1157,

(PIERROT VAGABOND)

MES JEUNES INTELLECTUELS S’ÉPANOUISSENT Je suis à ma table de la bibliothèque des arts à l’UQAM, toujours la même, souvent ier arrivé dernier parti (quand je pars plus tôt, je vais au Tim Horton de la gare centrale tenter de retrouver un second souffle. Un gilet gris ou rouge avec capuchon, un foulard noir au cou, un rouge telle une burka dans le visage, gants mauves qui tiennent une règle et je m’enfonce dans les chemins de la connaissance, tentant d’acquérir des bases méthodologiques qui puissent me servir à mieux alimenter mes jeunes intellectuels (es). Et les jours passent, et les jours passent… Et soudain, comme ce matin, je vois leurs yeux briller de confiance dans l’avenir comme dans leur talent à dessiner intellectuellement leur avenir. Et je me dis quand même, ce qu’un vieux monsieur peut faire en ne bougeant pas de sa table. Ces jeunes rêveurs seront exponentiellement des rêveurs équitables allumeurs de chandelles du gâteau de fête de l’humanité, ils sont le rêve que je porte dans mon impuissance à faire mieux. Pierrot

————-

1162,

(PIERROT VAGABOND)

ENFIN JE RETROUVE UN BON RYTHME DE LECTURE Pour mieux enseigner à mes jeunes intellectuels, je redouble de lecture autant en heuristique (Judith Schlanger, l’invention intellectuelle, 275p.) qu’en herméneutique (Jean Grondin). Isabelle est fondamentalement une analytique d’où elle puise ses illuminations intellectuelles (intuitions synthétiques) pour dessiner par images ses cartes heuristiques à partir desquelles, dans un deuxième temps, elle argumentera de façon inductive ses explorations théoriques. ELLE EST FORMIDABLEMENT INTUITIVE ET D’UNE ACUITÉ ÉTONNANTE. Elle a l’audace de foncer même si elle ne connaît pas tout des concepts historiques sur lesquels elle s’appuie. Elle ne triche jamais avec ses émotions de chercheuses, elle est passée de survivante à combattante. Elle réussira c’est sur côté carrière. ELLE FONDERA UN JOUR SON ÉCOLE D’ARTHLÉTISME. C’est déjà une winner. Et que dire d’Alexis, un constructiviste tenace posant les bonnes questions et travaillant conceptuellement lentement car à mon avis, l’élégance architecturale de sa problématique va devenir de plus en plus sa signature. Il sera un superbe institutionnaliste et on lui confiera un jour des postes-clé pour faire des réformes à l’UQAM dans sa discipline. Similairement, je dirais que Francis est un praticien réflexif de calibre international qui une fois la table bien mise au niveau des explorations pratiques, va prendre le temps de comparer horizontalement ses découvertes ( le passage de la lettre d’amour aux haiku performatif)et cela sur deux niveaux (géographique) comme verticalement (historique) avant de théoriser niveau 3. Francis vise le paradigmatique et il a le talent pour faire le siècle. Trop talentueux, trop intense, trop visionnaire pour échouer. Je le verrais bien utiliser la méthode hypotéco-déductive de Popper pour ces aller-retour entre théorie et empirisme validé par le principe de falsibilité. Chez Francis, tout semble passer par une expérimentation graduée d’intellect d’une performance à l’autre, d’une fonction de commissaire à l’autre. EN CONSÉQUENCE DE QUOI A mon avis, Isabelle, Alexis et Francis seront tous les trois… futures vedettes intellectuelles de l’UQAM. Leur avenir m’apparaît déjà des plus brillants. Pierrot

—————–

1163,

(PIERROT VAGABOND)

La maîtrise d’isabelle avance tellement bien qu’il est possible que je puisse sauter Mc guill pour passer directement à l’université de Halifax. Mon plan de match serait de pratiquer l’art de l’infiltration sociale partout au Canada à titre d’artiste-activiste humaniste pour que ma marche de la maison de Borduas à la statue de la liberté de 2018 prenne une dimension canadienne. Le Québec ne se sentira vraiment à l’aise au coeur de la constitution canadienne que lorsque on passera du religion-race-langue (montée du modernisme) aux droits (post-modernistes) à la vie personnelle oeuvre d’art comme base du pays oeuvre d’art(nano-modernisme). La montre intelligence devrait accentuer la dissolution du post-modernisme qui en ce moment entretient un fossé entre la haute-culture et la basse-culture. Le téléphone intelligent ayant par le selfie initié une démarche auto-poïétique réflexive, La montre intelligente pourrait accentuer le besoin de passer de l’auto-réflexif à l’auto-théorique. Hier après-midi je suis aller au forum où Laurence présentait son mémoire avant rédaction dans son rapport devenir-rhizome deleuzien avec le cinéma d’archive. Je l’ai félicité pour son intuition problématique. Monsieur Emerson, qui fait son doctorat sur la violence en Haiti m’honore en m’apportant chapitre par chapitre ses dernières corrections de son doctorat, pour qu’il puisse bénéficier d’un oeil nouveau qui ne connaît rien à son sujet. Belle rencontre aussi avec Francis hier soir. Eloïse est aussi apparue avant hier p.m. Jeanne, toute ragaillardie par son expo du musée de Valleyfield passe à une autre étape de son bacc… Michel de la bibli des arts que j’appelle en souriant l’homme qui réfléchit sur l’envahissement des objets voit son rêve de plus en plus clairement…. Michel Woodart est allé avec Marlene au spectacle de Simon gauthier avec 3 autres conteurs à la maison de la culture côte des neiges le saluer au nom de notre équipe. Il vient de faire 4 présentations solides du vagabond céleste en Europe. Il revenait à peine de l’aréoport. J’ai rencontré aussi les deux jeunes filles qui ont fait le documentaire sur mon ami pierrot le dernier homme libre, alors que j’étais dans le métro avec Isabelle. Elles ont fondé une nouvelle revue de cuisine: CARIBOU. Elles sont devenues des rêveuses resplendissantes. Isabelle les a adorées et ne rêve que de les connaître. Comme quoi les grands rêveurs et les grandes rêveuses de ce pays sont faits pour se reconnaître dès qu’ils se voient la iere fois.

————–

1166,

(PIERROT VAGABOND)

Je suis vraiment un constructiviste radical. Au sens où pour moi la réalité, ce n’est pas ce que je trouve (hypothéco-déductif), ce qui m’illumine soudainement dans une intuition synthétique (heuristique), ce que je perçois en affinant mes interprétations (herméneutique) mais simplement ce que je construis, patiemment, matériau par matériau, comme un architecte. De bien savoir qui on est méthodologiquement, permet une meilleure lecture poïétique de sa démarche passée, présente et future. Tel un architecte, je dessine mon rêve en fonction de mes quatre questions constructivistes. Quel est mon rêve? construire un pays oeuvre d’art par une masse critique de vies personnelles oeuvre d’art,en allumant un pays conçu comme un gâteau de fêtes les premiers rêveurs (chandelles), et cela rêveur par rêveur comme l’homme qui plantait des arbres de Giono. Dans combien de jours? Environ 1100…. En 2018, j’aurai 70 ans et à la suite de la marche de la maison de Borduas de St-Hilaire (le refus global) à la statut de la liberté de New York, je déposerai à l’ONU une demande pour une annexe à la déclaration des droits de l’homme: QUE CHAQUE PERSONNE HUMAINE SUR LA TERRE PUISSE AVOIR DROIT À UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART. Qu’as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? J’ai dessiné la partie manquante de mon projet, soit de vagabonder le Canada, de province en province en infiltrant une université par province à titre d’artiste-activiste humaniste. Ma première province sera la Nouvelle-écosse (l’université d’Halifax). En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde? Pour répondre à cette question, j’utiliserai le Que sais-je? (l’herméneutique) de Jean Grondin à la page 53 où il commente une hypothèse forte du philosophe Gadamer. LE MODÈLE DE L’ART, L’ÉVÉNEMENT DE LA COMPRÉHENSION. A la recherche d’un autre modèle de savoir que la recherche méthodique, Gadamer s’inspirera dans la première partie de VÉRITÉ ET MÉTHODE de l’expérience de l’art. L’oeuvre d’art ne procure pas seulement une jouissance esthétique,elle est d’abord une rencontre de vérité, soutient avec force Gadamer. (…) Afin de penser cette rencontre de vérité, Gadamer propose de partir de la notion de «jeu»: Comprendre une oeuvre d’art, c’est se laisser entraîner par son jeu. Dans ce jeu, nous sommes moins ceux qui dirigent que ceux qui sont pris, charmés par l’oeuvre qui nous amène à participer à une vérité supérieure. Le jeu n’a rien de purement subjectif pour Gadamer. Bien au contraire, celui qui joue se trouve plutôt emporté par une réalité qui le dépasse. Celui qui participe à un jeu se plie à l’autonomie du je; le joueur de tennis se plie à la balle qui lui est envoyée, le danseur suit le rythme de la musique, celui qui lit un poème ou un roman est pris par ce qu’il lit…. LE SUJET SE TROUVE ALORS ENGAGÉ DANS UNE RENCONTRE QUI LE TRANSFORME… à propos de ce qui est car c’est un surcroit de réalité qui en vient à se présenter dans une oeuvre, c’est à dire une réalité plus puissante et plus révélatrice que la réalité elle-même qu’elle représente, mais qu’elle me permet de mieux connsître pour elle-même. Pierrot

————–

1183,

1183.. (PIERROT VAGABOND) CYCLE DE 2 ANS À L’UNIVERSITÉ DE CONCORDIA , PHILOSOPHIE POLITIQUE

August 20, 2015 Pierrot le Vagabond Chercheur

20 août 2015 Que mon été acadien fut merveilleux… Une nouvelle question en est résultée… Quelles sont les chances que le premier pays œuvre d’art surgisse d’une nation sans état plutôt que d’une nation étatique? L’acadie pourrait-elle aspirer à en être la première modélisation?

Je vais donc commencer un cycle de deux ans, en immersion anglaise, centré sur une présence continue (sept jours semaines) à la bibliothèque de l’université de Concordia en philosophie politique.

Après deux ans en phénoménologie comme en sociologie à la bibliothèque de l’Université de Montréal à la recherche d’une méthodologie qualitative, deux ans en histoire de l’art à la bibliotheque de l’université du Québec à la recherche d’une définition opérationelle de la vie personnelle œuvre d’art axée sur le rapport à la beauté du monde, je termine donc mon tryptique théorique par un survol le plus pointu possible des concepts permettant le surgissement d’un pays œuvre d’art par une masse critique de vies personnelles œuvre d’art et cela par un corpus de lectures en philosophie politique à l’Université Concordia.

A la suite de ce cheminement, j’entreprendrai la rédaction de ma thèse de doctorat… J’aimerais bien qu’elle soit dirigée par le sociologue Joseph Yvon Thériault.. enfin…

Merci aux acadiens, nation poétique sans état à la capitale la plus invraisemblable, Caraquet.

Longue vie au congrès mondial acadien.

Pierrot vagabond

————

1189,

1189.. (PIERROT VAGABOND)   L’ERR(E)NCE POÉTIQUE…. DU PROJET PÉRICLES AU PAYS OEUVRE D’ART?

September 19, 2015 Pierrot le Vagabond Chercheur

Un doctorat… pour moi… c’est d’abord de longues err(e)nces poétiques à la recherche de LA question paradigmatique cachée depuis toujours au cœur d’un vagabondage épistémologique de la condition humaine toutes catégories confondues, historiques, verticales, hiérarchiques autant qu’horizontales.

Je me rappelle du projet Périclès (voir sur Google… monsieur 2.7 k) ou encore aller sur l’adresse suivante www.reveursequitables.com, presse, monsieur 2.7k… pages 900-1000)… où il en reste des traces.

Puis ce deux ans avec Alexis en maîtrise à l’Uqam à rechercher les attributs essentiels de l’étiquette vagabondage ou errance qui tiendrait compte de ce que j’ai vécu durant mes longues années de vagabondages autant en bibliothèque qu’en err(e)nce géographique.

Puis, l’arrivée de Simon Gauthier, le conteur international qui raconte sous la forme d’un conte-légende intitulé LE VAGABOND CÉLESTE, l’err(e)nce d’un être humain ensemançant des vies personnelles œuvres d’art, dans la foulée de l’homme qui plantait des arbres de Giono (voir le dessin animé de Frédéric Bach sur www.reveursequitables.com… l’homme qui plantait des arbres) pour que naisse un jour le pays œuvre d’art, par la masse critique de vies personnelles œuvre d’art s’étant posé quatre questions: Quel est ton rêve? Dans combien de jours? qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Puis le long cheminement de Michel le concierge avec qui les échanges philosophiques du matin durant 7 ans au sujet du pays œuvre d’art et des vies personnelles œuvre d’art (documentés sur 35 heures vidéos) lui font réaliser que l’amour qu’il porte à Marlene sa femme est en fait une œuvre d’art à la hauteur d’un pays œuvre d’art au point où il réalise un documentaire intitulé LE PAYS OEUVRE D’ART? (voir www.lepaysoeuvredart.ca) en hommage à sa femme qu’il aime, son pays œuvre d’art.

Que les années passent vite… j’aurai bientôt 67 ans…le 12 décembre 2015… Simon s’apprête à jouer 9 fois le vagabond céleste en France avant de revenir le jouer à Montréal à la maison de la culture Frontenac… puis de repartir le jouer en Europe.

Ma récompense à moi…. enfin ma question de doctorat est devenue paradigmatiquement claire… QUELLES SONT LES CONDITIONS D’INTELLIGENCE COLLECTIVE NÉCESSAIRES AU SURGISSEMENT DU PREMIER PAYS OEUVRE D’ART SUR LA TERRE?

Je n’ai vécu toutes ces années que pour l’île de l’éternité de l’instant présent d’une question fondamentale… (wwww.demers.com)… je me ferai ermite et anonyme 7 jours par semaine à la bibliotheque de concordia pour me donner l’espérance d’une petite prémisse de réponse… sans doute les générations futures auront une meilleure chance…

Le philosophe 2.0 sera d’abord un designer de questions nano-numériques… ou ne sera pas.

Pierrot vagabond

————-

1190,

1190.. (PIERROT VAGABOND) MON AMI ANATOLE DE CARAQUET QUI VAUT 20 MILLIONS

September 20, 2015 Pierrot le Vagabond Chercheur

Très cher Anatole.

Quand un vagabond milliardaire de son temps se retrouve chez un multimillionnaire , passant de la pauvreté de son enfance à la richesse de sa maturité uniquement par la force de son rêve, il se produit de la magie poétique.

Très cher Anatole, tu souffrais en dedans de toi de me voir dormir nuit après nuit en dessous de la galerie du musée de Caraquet… Quand tu m’as fais visiter ta maison d’un million, ton unique Harley Davidson de $125,000 et ton motorisé de $900,000, j’étais très sérieux en te disant que j’étais inquiet pour tes taxes. Et ça nous faisait bien rire tous les deux.

Je n’ai pas oublié le magnifique rêveur que tu es… Parce que tu n’as pas été jaloux du milliard que me vaut mon vagabondage sous les étoiles, je me suis senti profondément complice de ton rêve, en te disant que t’étais à la veille de me rejoindre, de ne pas te décourager, ce qui te faisait bien rire. Tes millions et mon milliard dansaient notre condition humaine commune.

Salutations aussi à notre ami commun, Claude Bouthiller, avec qui j’ai tant ri en mangeant des fèves au lard dans sa roulotte d’où l’on voit la mer et son immensité poétique comme seul Caraquet peut si bien l’honorer.

Si Marcel Pagnol avait été de St-Simon au lieu d’être de Marseille, il aurait choisi cette belle gagne qui tourne autour d’Anatole et de Claude pour les personnages de ses films (dont ce magnifique député Hérald, Bernard l’historien et tous les autres….)

Amitiés sincères

Pierrot

————-

1191,

1191.. (PIERROT VAGABOND) UNIVERSITÉ CONCORDIA, L’ARISTOCRATE DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES PARCE QU’OUVERTE 24 HEURES PAR JOUR 7 JOURS PAR SEMAINE

September 22, 2015 Pierrot le Vagabond Chercheur

Dans la jeune vingtaine, je fus professeur de philosophie au conservatoire de musique de Montréal dans un cours que j’avais intitulé: QUESTIONS SUR LA VIE D’ARTISTE À TRAVERS LES SIÈCLES.

Ma carrière dans l’enseignement n’a duré qu’un semestre…. Pour un autodidacte, le cadre institutionnel vécu autant comme élève que comme professeur m’apparaissait un downer, le conflit entre l’instruction utilitaire menant à un diplôme et une vie intellectuelle œuvre d’art m’apparaissant aussi (dans mon cas, je ne peux parler pour les autres) difficiles à harmoniser.

A 67 ans, je vis enfin mon rêve de chercheur autodidacte: Une bibliothèque universitaire ouverte 24 heures par jour, dans une dynamique inter-culturaliste, cosmopolitiste, dans un quotidien baignant dans un bilinguisme additif avec un nombre impressionnant d’étudiants ou étudiantes de deuxième génération. un nombre minime de gardes de sécurité, des employés discrets et un parfum d’élégance sacrée dans laquelle on salut celui ou celle qui se consacre nuit et jour à la connaissance comme chercheur ou chercheuse.

Oui, l’université Concordia m’apparait comme l’aristocrate des bibliothèques universitaires, et le fait qu’elle soit ouverte 24 heures par jour, 7 jours par semaine l’honore. Les deux prochaines années ont bien des chances d’être les plus somptueuses de ma vie d’intellectuel.

Pierrot vagabond

—————-

1192,

(PIERROT VAGABOND) REDESSINER LE CANADA DE DEMAIN EN PAYS OEUVRE D’ART

September 23, 2015 Pierrot le Vagabond Chercheur

Qu’un poète vagabonde un pays province par province en l’ensemençant de vies personnelles œuvre d’art pour qu’un jour surgisse par de nouvelles conditions d’intelligence collective le premier pays œuvre d’art sur la planète terre, voilà un bien joli rêve.

Mais qu’en plus il s’accompagne d’une recherche universitaire autodidacte et intense pour bien historiciser la succession des strates des conditions d’intelligence collective de façon à bien ancrer la prospective de ma démarche sous l’angle de la philosophie politique, voilà aussi un beau défi qui rend ma vieillesse si bienveillante…

Oui, l’homme qui plantait des arbres de Giono m’a séduit parce qu’il n’a eu besoin d’une seule personne pour rapporter l’histoire, et cela après la mort du monsieur. L’Anonymat du parfum de l’être dans la marche poétique et err(e)nte d’un humain en mode de vie personnelle oeuvre d’art m’apparaît une bien jolie légende à raconter un soir de Noel.

—————–

Oui, l’homme qui plantait des arbres de Giono m’a séduit parce qu’il n’a eu besoin d’une seule personne pour rapporter l’histoire, et cela après la mort du monsieur. L’Anonymat du parfum de l’être dans la marche poétique et err(e)nte d’un humain en mode de vie personnelle oeuvre d’art m’apparaît une bien jolie légende à raconter un soir de Noel.

————–

1193,

1193 .. (PIERROT VAGABOND) QUELLE JOIE QUE LA VIEILLESSE ANONYMEMENT AUTODIDACTE QUAND L’ÉGOTISME EST MAGNIFIQUEMENT DISSOUS PAR LA BEAUTÉ ARCHITECTURALE D’UNE QUESTION ABSTRAITE))))

September 27, 2015 Pierrot le Vagabond Chercheur

Pour un chercheur, la potentialité paradigmatique d’une question résultant d’une vie de vagabondage expérimental et culturel me semble l’apothéose intrinsèque et immanent des dernières années de sa vie terrestre.

Offrir modestement ses longs silences vécus à une table de bibliothèque sous forme de bouquet d’espérances pour que le plus pauvre des enfants de cette humanité en quête d’intelligence collective devienne l’objectif d’une prospective gagnante, n’est-ce pas honorer Spinoza, Kant, Montesquieu?

Oui, l’égotisme se dissout par le vagabondage heureux, comme un arbre se dépouille de ses feuilles l’automne… l’hiver de la vieillesse m’offre ses charmes et je prend plaisir à lui offrir les miens.

Oui… la lucidité poïétique se vit comme les cailloux du petit poucet, un à un sur la marche d’un rêve devenu rêve d’une destinée intime.

Pierrot vagabond

—————–

1195,

1195.. (PIERROT VAGABOND) MONQUOTIDIEN, UN AMOUR DÉMESURÉ DE L’ASCÉTISME INTELLECTUEL

October 8, 2015 Pierrot le Vagabond Chercheur

Mon ami Michel le concierge a terminé son documentaire d’une heure intitulé… LE PAYS OEUVRE D’ART?… Il en est à la production finale du mastering pour ensuite produire le dvd, avec un plan de marketing pour le diffuser….

Mon ami Simon le conteur international, de son côté, après avoir présenter son spectacle… LE VAGABOND CÉLESTE…. en Europe neuf fois durant le mois de septembre, sera de retour à Montréal pour en faire une représentation le 22 octobre 2015, à la maison de la culture Frontenac, 2550 rue Ontario est, à 20 heures, dans le cadre du festival international du conte de Montréal.

La vie m’offre, par leur exceptionnelle amitié, une plateforme méthodologique à partir de laquelle je pourrai argumenter sociologiquement, dans le dernier chapitre du doctorat, la potentialité paradigmatique et pragmatique de la question principale et de ses hypothèses fortes…dans sa portion expérimentale qualitative, avec l’espoir de le déposer en autodidacte à la chaire d’intelligence collective du Canada.

QUESTION PRINCIPALE

Quelles sont les conditions d’intelligence collective nécessaires au surgissement du ier pays œuvre d’art sur la planète terre?

HYPOTHÈSE FORTE

Il y a conditions d’intelligence collective quand la masse critique des vies personnelles œuvre d’art inspirées par quatre questions (Quel est ton rêve?, dans combien de jours?, qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? et en quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?, contribue aux attributs essentiels d’une joie collective transcendant la condition humaine, PAR L’ESPÉRANCE D’UN PAYS OEUVRE D’ART.

——–

De mon côté, je vagabonde la bibliothèque 7 jours par semaine, 15 heures par jour, à lire systématiquement les 43 biographies des présidents des États-Unis (je suis rendu au 16eme, Andrew Johnson) avant de lire au deuxième semestre celle des premiers ministres du Canada, puis celles des premiers ministres de l’ile du prince-Edouard, pour mieux alimenter intellectuellement le projet de vagabonder l’île du prince-Edouard cet été.

———

Merci à l’équipe de fondation du pays œuvre d’art.

A Simon qui raconte la légende d’un vagabond-chercheur qui ensemence Le Canada de quatre questions pour l’illuminer un jour de vies personnelles œuvre d’art.

A Michel, qui par son documentaire dépose son cœur sur la table publique pour témoigner de la portée des quatre questions sur son rêve et celui de Marlene son épouse.

A Marlène, qui depuis 7 ans, a permis par son élégance, sa bonté et sa discrétion, une amitié sans faille entre Michel et moi, tout en respectant mon horreur de toute vie sociale sous quelque nature que ce soit. Je fus leur Glenn Gould dormant par terre dans leur salle de couture, partant tôt le matin et revenant tard le soir, par trop grand amour pour l’ascétisme intellectuel, intrinsèque et immanent aux joies d’un chercheur en philosophie politique.

Pierrot vagabond

—————

1265,

(PIERROT VAGABOND) LA DOUCE BÉATITUDE DE LA LIBERTÉ SILENCIEUSE POUR UN CHERCHEUR

March 8, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Je mène une vie passionnante…. aucun bien matériel, ni téléphone, ni ordinateur, ni télévision, ni biens matériels, je dors sur un plancher dans mon sac de couchage, puis…. 15 heures par jour, dans le silence, tel un funambule sur le fil de la recherche au-dessus de l’abime ontologique joyeux creusé entre la nature et la culture, je vagabonde la beauté du monde.

La bibliothèque de Concordia et son passionnant multiculturalisme estudiantin m’offre le décor de théâtre exceptionnel dont mon anonymat a besoin. Je peux enfin, 7 jours par semaine être rien pour les autres et encore moins que rien pour moi-même….

vive la vie intellectuelle

————-

1269,

(PIERROT VAGABOND) ART PRESSE, CATHERINE MILLET ET L’ART NANO-POLITIQUE DU VAGABOND CÉLESTE

March 16, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Catherine Millet, quel modèle exceptionnel d’une vie personnelle œuvre d’art  (son autobiographie, la vie sexuelle de M.) dans le cadre d’un pays œuvre d’art (art presse).

Je pense que sa culture de l’art alliée à sa profonde implication dans l’art contemporain mondial la rendrait sensible à la pertinence de l’artiste activiste humaniste pratiquant l’art de l’infiltration sociale par le vagabondage que sous-entend le meurtre de l’image pratiqué par le vagabond céleste?

Art de la performance nano-politique?

Le conteur international Simon Gauthier par son spectacle LE VAGABOND CÉLESTE (extrait sur youtube) répand déjà nano-politiquement les quatre questions à travers la francophonie, car toute la démarche vise à répandre nano-démocratiquement quatre questions, donnant raison à Beuys pour qui chaque être humain est un artiste.

1- Quel est ton rêve?

2- Dans combien de jours?

3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?

4-En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

À la suite de l’art moderne, l’art contemporain et l’art post-moderniste, la beauté du monde passant d’une conception objective (Platon à Descartes) subjective (Descartes à Duchamp,  insolite (Baudelaire), indifférente (Duchamp), (convulsive (Breton)….individuelle (Beuys)……, la dématérialisation numérique de l’art permet le surgissement de  l’art nano-politique.

EN QUOI TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

La beauté du monde étant la conception de chaque artiste authentique 2.0, ma démarche s’est donc inscrite dans L’ÉTANT DONNÉ de l’intérieur de la personne humaine dans son archétype le plus noble, celui du rêve comme projet. (Mon ÉTANT DONNÉ expliquant pourquoi je dors sur le plancher d’un couple, 30 heures de poïétique documentée par vidéo depuis 8 ans)

Le vagabond céleste a donc décidé de vagabonder la réalité pour allumer des rêveurs, d’utiliser internet comme Daniel Buren l’a fait pour ses lieux d’affichage, en y déposant comme des tableaux dématérialisés en work progress (Quand les attitudes deviennent des formes, Szeemann, 1969) dans des milliers de sites internets, et surtout de dormir sur un plancher pour documenter l’ensemencement de quatre questions nano-politiques chez un couple qui a fait de son histoire d’amour une œuvre d’art).

QU’EST-CE QUE L’ART NANO-POLITIQUE? C’est le pari que quatre questions simples peuvent changer et le monde et l’histoire de l’art. La masse critique d’un pays œuvre d’art est un, ta vie personnelle œuvre d’art.

Les quatre questions ont comme avantage de servir de rempart aux pensées toxiques de la nano-modernité, tout en insistant sur le sens philosophique de la nano-beauté sartrienne du projet au sens de l’être nano-dématérialisé dans un néant macro-sur-sociétalisé.

—————

1270,

(PIERROT VAGABOND) L’ÎLE DU PRINCE EDOUARD CET ÉTÉ… VAGABONDER POUR ALLUMER DES RÊVEURS

March 16, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Rêver d’un Canada pays œuvre d’art par une masse critique de vies personnelles œuvre d’art passe par trois formes de vagabondage…. le vagabondage de sculpteur nano-humaniste avec Michel et marlene, le vagabondage intellectuel à la bibliothèque de l’université Concordia et surtout le vagabondage de l’espace-monde, province par province, été par été pour allumer des rêveurs.

Dès que le printemps arrive, je compte les jours… mon sac à dos, mes quelques vêtements et mon sac de couchage enlève toute trace de ma présence chez Michel et Marlene….

Je partirai avec un jeu d’échecs et un livre anglophone de problèmes d’échec, pour vivre en ermite des routes dans un silence contemplatif, brisé seulement que par des rêveurs que l’univers déposera sur ma route de vagabond céleste…

LA BEAUTÉ DE L’UNIVERS DANS DES RÊVES OÙ CHAQUE HOMME EST L’ARTISTE PARFAIT Nietzsche

UN PEINTRE DOIT PEINDRE UN SEUL CHEF-D’OEUVRE LUI-MÊME CONSTAMMENT Yves Klein

—————

1272,

(PIERROT VAGABOND) CET ÉTÉ, LE VAGABOND IRA SERRER LA MAIN DES GRANDES RÊVEUSES DE L’ÎLE DU PRINCE EDOUARD…

March 18, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

C’est fou comment marche mon cerveau… Maintenant que je sais exactement où e m’en vais avec mon doctorat, je met le tout entre parenthèses et je me donne une culture autant internet que littéraire des rêveurs et rêveuses de l’île du prince Edouard.

D’ici le ier juillet 2016, le vagabond céleste prépare son sac à dos avec ses quatre questions par une err(e)nce poétique qui commence ici à la bibliothèque de l’université Concordia…. lire 15 heures par jours, 7 jours par semaine sur les grands rêveurs et grandes rêveuses de l’île du Prince Edouard:)))))

Je me suis rappelé une question que j’ai utilisé plusieurs années dans mes vagabondages?

CONNAIS-TU UN GRAND RÊVEUR OU UNE GRANDE RÊVEUSE À QUI JE DEVRAIS SERRER LA MAIN AVANT DE QUITTER CE COIN DE PAYS? C’est de cette façon que j’ai rencontré l’ermite Chantal Poissant, la plus grande femme au Canada toute catégories confondues… j’ai pu vivre et travaillé avec elle un mois e demi dans son ermitage caché dans une forêt…

Parfois j’ai le goût d’allumer des rêveurs, parfois j’ai le goût de saluer des rêveurs accomplis… On dirait que cette fois-ci, ma liberté inassouvie d’intellectuel libre me suggère de faire de ces derniers rêveurs accomplis… mon itinéraire de poésie 2016 du futur CANADA PAYS OEUVRE D’ART.

————-

1282,

.. (PIERROT VAGABOND) HORS DE LA VIE USTENSILAIRE, SUBLIMINAIRE OU PROTOCOLAIRE, MON VAGABONDAGE BIBLIOTHÉCAIRE S’ÉPANOUIT

April 24, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

HORS DE LA VIE USTENSILAIRE

Pour être certain de ne pas être décentré intellectuellement, je n’ai pas de loyer, je dors sur un plancher, aucun bien matériel à manipuler, aucun souci. 7 jours par semaine je rentre à 10 heures le soir et je repars pour Concordia à 7h.30 du matin. S’il y avait droit de dormir en dessous de ma table de travail à la bibliothèque de Concordia, j’en ferai mon château Walt Disney nuit et jour.

HORS DE LA VIE SUBLIMINAIRE

Ego sum pauper (je suis pauvre) nihil habeo (je n’ai rien) et nihil dabo (je ne demande rien). Ne rêvant d’être quelqu’un ni pour les autres et encore moins pour moi-même, ne pensant ni à Dieu ni au diable, 7 jours par semaine, 15 heures par jour, je suis mon programme de recherche: compléter l’argumentaire par une larche culture d’un pays œuvre d’art au moyen de vies personnelles œuvre d’art.

HORS DE LA VIE PROTOCOLAIRE

Mes journées sont dédiées à ma recherche en philosophie politique dans le silence. Je ne vais à aucune manifestation sociale, ni de nature privée (mariage, baptême, enterrement) ni de nature publique (des réunions de 2 personnes ou plus)

MON VAGABONDAGE BIBLIOTHECAIRE S’ÉPANOUIT

Je suis fébrile du matin au soir et je ne l’écris sur un blogue que pour garder une trace poïétique pour la rédaction de mon doctorat. Comme je n’ai pas d’ordi, pas de t.v., pas de téléphone cellulaire, je passe à la bibliothèque nationale tenir mon journal de vagabond-chercheur.

Je viens de terminer la lecture du dictionnaire des économies (1500 pages). Je tombe dans l’étude systématique de l’école de Franckfort (Adorno, Benjamin, Hockeiamer, Marcuse) dont la préoccupation philosophico-politique pour la condition humaine de l’homme précaire me bouleverse.

j’adore leur posture philosophique qu’Adorno résumait en ces termes: AVOIR UN REGARD AIGUISÉ PAR LA HAINE POUR TOUT CE QUI EXISTE, aphorisme qui va dans la tradition de Kierkergaard, Schopenhauer, Nietzsche…

Mais comme je suis incapable de vivre de la haine pour quoique ce soit, et pour qui que ce soit, une fois ce pan de recherche terminé, je reviendrai à ma posture première, UN SOURIRE BIENVEILLANT INDISPENSABLE À QUI VEUT ALLUMER DES RÊVEURS

————–

1287,

(PIERROT VAGABOND) ARTISTE ACTIVISTE HUMANISTE PRATIQUANT L’ART DE L’INFILTRATION SOCIALE PAR LE VAGABONDAGE

April 30, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le doctorat sur le pays œuvre d’art, tout en étant une vision d’équipe (Michel le concierge, Marlene la jardinière et Pierrot le vagabond chercheur) s’étend poïétiquement sur une période d’environ 15 ans.

Méthodologiquement, le ier objectif était un autodidactisme informel vécu deux ans à la bibliothèque du cegep de Victoriaville pour l’acquisition d’une culture générale, deux ans à la bibliothèque Bronfman de l’université de Montréal pour développer des connaissances en phénoménologie et en sociologie, deux ans à la bibliothèque de l’université du Québec en histoire de l’art (vie personnelle œuvre d’art) et j’en suis en ce moment à la première année à la bibliothèque de l’université de Concordia en éthique et philosophie politique.

J’ai utilisé le même Framework pour vagabonder les différentes régions du Canada l’été. L’objectif méthodologique étant de préciser un algorithme philosophique théorique (wow-t=2.7k) tout en m’imprégnant des conséquences des irritants de l’univers domestique et professionnel (métro,boulot,dodo) à titre d’obstacles épistémologiques à un pays œuvre d’art, dont la masse critique est un (une vie personnelle œuvre d’art) fondement d’un algorithme social tributaire de la viralité numérique du téléphone cellulaire planétaire.

En ce sens, les quatre questions: Quel est ton rêve? Dans combien de jours? qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde? …. mathématiseraient l’enquête de Socrate, Platon et Aristote sur la mécanique de l’agent éthique dans son éducation à la vertu au service du bien commun par la raison psychique ou organisatrice.

LES QUATRE QUESTIONS ÉTANT L’OUTIL NUMÉRIQUE DES ÉCOPHILANTHROPES DE L’ESPACE-MONDE.

—————-

1294,

(PIERROT VAGABOND) J’AI COMMENCÉ À VAGABONDER LA BIBLIOTHEQUE DE L’UNIVERSITÉ McGILL

May 10, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ma stratégie contextuelle au niveau philosophique s’orientant dans le sens suivant:

KANT A INVENTÉ L’AUTONOMIE DE L’ÊTRE HUMAIN PAR LA RAISON, LE TRIO MARLENE, MICHEL,PIERROT VISE À LA MÊME LUMINOSITÉ LOGIQUE À INVENTER L’AUTONOMIE RÉATRICE DE L’ÊTRE HUMAIN PAR LE RÊVE.

Mon plan de match est le suivant… travailler assidument le jour à la bibliothèque de l’université Concordia, manger ma sandwich (souper) au IGA du métro atwater, pour ensuite redoubler d’effort dans l’étude systématique de Kant (la critique de la raison pure) au sixième étage de la bibliothèque de l’université McGill, jusqu’à 9 heures le soir.

Je me suis donc acheté de nouvelles guenilles royales… un long chandail capuchon rouge marqué en gros PHILOSOPHY MCGILL.

Hier j’ai passé devant trois gardiens de sécurité avec mon sac marqué UQAM, mon long foulard marqué CONCORDIA et mon chandail marqué PHILOSOPHY McGill…. et mes pantoufles du dollorama dans les pieds….tout pour passer incognito quoi:)))))))))))))))))

et je les ai salués en leur disant BONSOIR MESSIEURS…

L’autre soir à Concordia un nouveau gardien m’a demandé… êtes-vous professeur? Je lui ai répondu… Bien mieux que cela… je suis chercheur…. Vous êtes payé par qui qu’il me dit?… et moi de répondre… par les deux paliers de gouvernement….

Un trait d’esprit signifiant logiquement que mon régime des rentes et ma pension de vieillesse ont l’intention de faire honneur au Canada pays œuvre d’art dont je rêve assidument par mes recherches intellectuelles.

—————-

1304

LE DROIT EST LA LANGUE DU PAYS OEUVRE D’ART…. dixit Michel le concierge

May 19, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Cela fait maintenant 8 ans que Marlene la jardinière, Michelle le concierge et Pierrot le vagabond céleste réfléchissent sur le pays œuvre d’art et la vie personnelle œuvre d’art dans un protocole comprenant caméra, échanges du matin et conseil d’administration de la créativité une fois par semaine.

Le tout repose sur l’a priori suivant… qu’il est possible à un petit groupe de citoyens ordinaires dont une vit son rêve, l’autre en gère les variables technologiques et le troisième en documente la contextualisation historique dans les bibliothèques de suggérer une modélisation argumentée d’une nouvelle éthique sociale basée sur LE VOILE D’IGNORANCE DE JOHN RAWL que l’on pourrait traduire par LA PERSPECTIVE inter-changeable (the moral arc, Michael Shermer).

Maintenant que mes guenilles royales portent les écuissons des universités Concordia (casquette), McGill (veste), Montréal (chandail) et UQAM (université du Québec à Montréal avec le sac en bandoulière , pour bien intéréagir avec les gardiens de sécurité des différentes universités tout en modélisant factuellement le concept d’artiste-activiste humaniste pratiquant l’art de l’infiltration sociale par le vagabondage.

A la bibliothèque de l’UQAM se trouvent les recherches en axiologie de Dupréel, à McGill les recherches de l’université Cambridge sur l’invention de l’autonomie au siècle de Kant, à Concordia le merveilleux 2500 pages de l’université d’Oxford sur l’histoire de la philosophie critique morale, à l’université de Montréal toute la série de la revue M.A.U.S.S. consacrée aux différentes recherches sur le don et à la bibliothèque nationale, les nouveautés du 21eme siècle concernant les recherches en anthropologie et ethnologie sur les pré-émergences morales des groupes de pré-humanités archéologiquement et sociologiquement documentés et cela mondialement par différentes équipes de recherche universitaires… (ex. Christopher Boehm…. moral origins, the evolution of virtue altruism and shame).

Christopher Boehm is an American cultural anthropologist with a subspecialty in primatology, who researches conflict resolution, altruism, moral origins, and feuding and warfare. He is also the Director of the Jane Goodall Research Center at University of Southern California, a multi-media interactive database focusing on the social and moral behavior of world hunter gatherers.[1] (Wikipédia)

EN CONSÉQUENCE DE QUOI….

La contextualisation historique et paradigmatique de l’étiquette pays œuvre d’art versus celle de vie personnelle œuvre d’art commence peu à peu à prendre forme, le tout entrecoupé entre des vagabondages (l’été) dans différentes provinces du Canada….

———–

Michel le concierge a bien raison….

LE DROIT EST LA LANGUE DU PAYS OEUVRE D’ART

——————

1307,

.. (PIERROT VAGABOND) A-T-IL ABANDONNÉ SA FEMME ET SON ENFANT OU N’A-T-IL PAS PLUTÔT ENSEIGNÉ LA LIBERTÉ À SON ENFANT?

May 21, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Dans l’histoire de l’humanité, il est aussi difficile de s’affranchir de LA LOI DU GROUPE, et cela depuis les premiers homo sapiens de la préhistoire que pour les astronautes s’affranchir de l’attraction terrestre pour vivre l’absence de pesanteur dans l’espace…

Quand je réfléchis au personnage d’Ulysse dans l’Odyssée d’Homère, je ne peux m’empêcher de l’étiqueter comme le PREMIER VAGABOND CÉLESTE de l’histoire de l’humanité.

Homère a enseigné à la Grèce entière que LA LOI DE LA LIBERTÉ était plus importante QUE TOUTE LOI DU GROUPE…

Quand Ulysse revient, âgé vers sa femme et son fils, il revient leur dire bonjour, puis, avant que l’ennui de LA LOI DU GROUPE ne vienne le terrasser à nouveau, il repart vagabonder son rêve.

Ainsi en fut-il des grands rêveurs ou rêveuses de l’histoire (ex… Jean de La Fontaine, Margaret Sangers, D.H. Thoreau….)

Une des raisons fondamentales qui me fit arrêter ma carrière sur scène, ce sont les 18 ans où j’ai chanté à l’auberge La Calèche, à raison de 20,000 personnes par années, qui venaient de partout à travers le Québec et l’Ontario, en voyages organisés…

Des groupes d’aînés qui avaient pour principale caractéristique d’être catholiques, en colère de s’être fait castré leur sexualité par la grande noirceur ultra-montaine, ayant vécu de façon insoutenable pour la plupart la tyrannie de la loi du groupe ( avoir des grosses familles pour les femmes et travailler à petit salaire pour les hommes, tout en étant obligé de vivre avec des familles et belles-familles depuis trop longtemps dysfonctionnelles).

D’un spectacle à l’autre, cette souffrance d’une classe moyenne générationnelle m’était devenue insoutenable au sens où je servais durant une heure et demie comme «plaster» de divertissement à un scandale existentiel de prédation spirituelle sur des gens à moitié éduqués et souvent non-instruits et à la limite illétrés …

Surtout que très souvent j’arrivais une bonne heure et demie avant le spectacle et j’échangeais dans un but sociologique avec ce groupe d’âge, table par table, humain par humain, pour tenter de comprendre le scandale de leur castration générationnelle, spirituelle et intellectuelle. Enquête que je poursuivis en chantant dans des mouroirs et en recevant des confidences des démunis de la souffrance, qui n’avaient reçu aucun outil théorique de leur vivant sauf la bénédiction d’un prêtre pour l’affronter (les vertus théologiques faisant disparaître le fondement des vertus cardinales enseignées par les grecs)

Très peu parmi ceux-ci ou celles-ci devant qui j’ai chanté,  connurent la liberté intellectuelle par laquelle on reconnaît l’autonomie kantienne d’une condition humaine articulant les paramètres d’une marche vers son rêve décente.

Beaucoup de larmes de pauvres… des émotions débordantes d’incohérence logique… conséquence de la prédation spirituelle d’un monde probable mais non vérifiable sur une réalité qui exige une gestion rationnelle des ses appétits irrationnels

Je suis parti vagabonder pour tenter de comprendre le Québec… Chez les catholiques papiste, LA LOI DU GROUPE se cimente à partir du petit catéchisme où on fait passer la construction intellectuelle utilitaire de tout savoir pour de la vérité DOGMATIQUE,

LA LOI DU GROUPE CHEZ LES PROTESTANTS… permet l’émergence de l’esprit critique individuel dans l’interprétation des textes de la bible et du nouveau testament… mais cela reste encore pré-lumière.

Mais il suffit de vagabonder et d’assister à toutes les formes de culte (mormons, jehovah, catholiques, presbytériens, orthodoxes…) pour bien saisir la puissance de toute LOI DU GROUPE et la castration orchestrée de toute tentative de VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

Quand je relis le livre de Paul-Emile Bourassa sur l’histoire de la musique à la Tuque, j’y revis beaucoup de peine car la musique, un peu comme dans la caverne platonicienne, permettait aux ombres de la liberté de se rendre sur le mur interne des cavernes existentielles que constituent les humains, mais ne permettaient pas d’actes vraiment ULYSSIENS, dans le sens grec du terme… Je n’oublie jamais que les prêtres empêchaient mon père d’aller jouer de la trompette pour les protestants l’autre bord de la voie ferrée (l’armistice) tout en l’obligeant à se cacher dans la salle de bain quand le curé passait pour sa visite paroissiale… Mon père avait la révolte d’un homme non-instruit… il la passait dans sa trompette, se considérant comme un prêtre laïc et comme sa manière de gagner son ciel…  Comme on est loin d’Ulysse quand même, la poésie du polythéisme étant infiniment supérieur à l’intimidation bureaucratique vaticane du monothéisme.

CE QUE JE RETIENS DU LIVRE DE PAUL-EMILE BOURASSA

SUR L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE À LA TUQUE?

LA LOI DU GROUPE… Quand Aubert Montgrain, le chef de l’harmonie de La Tuque, à 50 ans partit de nuit avec une de ses musiciennes de 15 ans, cachés d’abord par la pègre à Montréal (comme il me l’a conté), travaillant ensuite dans une station d’essence pour enfin de se touver un travail dans un cegep à Longueuil, il devint l’Ulysse pour lequel on porte deux jugements aporitiques… On le condamne par la loi du groupe et on le comprend malgré soi par la loi de la liberté… les deux étaient en amour… Comme Roméo et Juliette de Shakespeare, LA LOI DU GROUPE étant différente pour les deux époques (tous comme pour les grecs qui vivaient des amours pédophiles), Aubert et sa compagne qui vécurent ensemble durant 20 ans, commirent l’odieux d’aller contre LA LOI DU GROUPE.

Paul-Emile Bourassa garda toute sa vie une immense admiration pour Aubert… c’est dans son automobile que j’arrivai chez Aubert, dans son petit condo à Longueuil et le premier geste qu’il fit fut de m’amener devant un cadre où il y avait une photo… 1963, LA PLACE DES ARTS… Aubert dirige, l’harmonie de La Tuque joue et madame Montgrain et 5 ou 6 enfants au milieu duquel je chante font une imitation de la famille Trapp…

ON EN DIRA BIEN CE QU’ON VOUDRA… AUBERT MONTGRAIN FUT LE SEUL ULYSSE QU’A PRODUIT LA VILLE DE LA TUQUE…

Il fut notre Jean de La Fontaine et notre Margaret Sangers, tout deux ayant du revisiter leurs liens familiaux pour réaliser leur rêve….

Après la mort de Margaret Sangers, qui fut la plus grande héroine américaine et dont la gloire est d’avoir contribué magistralement à inventer la pilule anti-conceptionnelle, ses enfants purent l’honorer en disant d’elle… MA MÈRE NE NOUS A PAS ABANDONNÉS, ELLE NOUS A ENSEIGNÉ LA LIBERTÉ.

—————-

1308,

(PIERROT VAGABOND) ROSE OUELLET LA POUNE M’A APPRIS À JOUJOURS FAIRE PASSER LA LIBERTÉ AVANT LA LOI DU GROUPE… DANS LES COULISSES DE LA BUTTE AUX PIERROTS

May 22, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ma passion intellectuelle pour le burlesque québécois et Rose Ouellet la Poune qui a dévoré ma vie d’artiste au point où j’y ai consacré un mémoire de maîtrise sur le rire durant 14 ans avec la scène comme laboratoire…. a eu aussi une autre conséquence… Un conseil de la Poune que j’ai appliqué à la lettre:

SUIS TES RÊVES ET FUIS LES LOIS DU GROUPE QUAND ILS NUISENT À TES RÊVES…

Mon amour pour la Poune remonte aussi loin que le collège Jean De Brébeuf où un soir, j’allai rencontrer Gilles Latullipe au théâtre des variétés pour avoir le droit d’assister gratuitement aux représentations de burlesque parce que j’avais dans l’idée de comprendre comment fonctionne le rire dans le cerveau humain.

Monsieur Latullipe me dit… va voir mon gérant en haut dans son bureau et vois ce qu’il peut faire pour toi…. Monsieur Legault de me dire… O.K. tu peux entrer quand tu veux… t’as juste à t’asseoir dans l’escalier, en dessous de la photo d’Olivier Guimond.

Aujourd’hui avec le recul, je ne peux que donner raison à Jean-Claude Germain… Il se produisait sur scène une petite révolution…. aucune vulgarité, que des sous-entendus polis mais extraordinairement dissolvants de la morale bourgeoise et dans la salle… des rires gras, prolongés, immenses, que j’ai toujours essayé de reproduire dans mes spectacles… Ces bitts de burlesque n’attaquaient jamais la personne, ils caricaturaient des mœurs dans leur prétention à la vérité… Ces bitts de burlesque démontraient la fraude et la prédation que constituent la religion, la police, les juges, les politiciens en faisant croire au peuple QUE CE QU’ILS DISAIENT ÉTAIT LA VÉRITÉ.

Quand je vois les humoristes d’aujourd’hui pratiquer l’intimidation par la vulgarité et l’abaissement de personnes publiques, j’ai honte…. Mes 14 ans d’études sur le rire me disent qu’ils n’arrivent même pas à la cheville des burlesquers…

Gilles Latullippe a fait travailler les vieux burlesqueurs au moment où ils étaient passés de mode et il ne restait que des autobus d’âge d’or venant de tous les coins du Québec et de l’Ontario pour en apprécier cet art qui prend une vie….celui de l’improvisation en équipe sur un canevas décrit en un intro et un punch, liste que possédait chaque comique qui faisait le métier…

J’y ai vu le bitt de la banane de Paul Desmarteaux, celui du gâteau de fête de Manda, celui du cube de glace par Latullipe…etc….

Un jour à la butte aux pierrots de Val David, j’ai engagé Rose Ouellet la poune pour tout un été avec les quatre pierrots (en avant-spectacle pour les numéros de comédie et en après-spectacvle pour la boîte à chansons…

Ce fut un été remarquable… nous avions vidé tous les théâtres des alentours…. nous refusions des gens à chaque spectacle…

Rose Ouellet, devant l’excellence de notre spectacle des quatre Pierrots, décida de nous engager dans la iere partie de son spectacle automnal au théâtre des variétés…

Mais la dernière semaine de son spectacle à la butte aux Pierrots, elle me dit dans les coulisses…

J’AI DÉCIDÉ DE NE PLUS VOUS ENGAGER AU THEATRE DES VARIÉTÉS PARCE QUE POUR DEUX DES QUATRE PIERROTS LEUR BOISSON EST PLUS IMPORTANT QUE LEUR RÊVE…

SI J’AI UN CONSEIL À TE DONNER… MON PETIT CHIEN… SUIS TES RÊVES ET FUIS LES LOIS DU GROUPE QUAND ILS NUISENT À TES RÊVES…

Nous devions acheter l’ancienne butte à Mathieu pour en faire de façon permanente la Butte aux Pierrots… à 24 heures d’avis… je démissionnai….

QUEL EST TON RÊVE? faire ma maîtrise sur le rire

DANS COMBIEN DE JOURS? le temps que cela prendra en autant que je découvre le secret du rire ( pour la Poune, le secret du rire tenait en deux phrases… quand le public est lent va vite quand le public est vite, va lent)

QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON RÊVE? j’ai tout quitté

EN QUOI TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

J’ai espoir que le rire comme l’ont bien compris les burlesquers est un formidable enseignant (Rabelais) sur comment fuir a) les lois du groupe b) les mâles alpha c) les tricheurs d) les menteurs

Mes études sur le rire, inspiré par Rose Ouellet La poune, ont fait que je suis devenu un vagabond céleste.

—————-

1338,

(PIERROT VAGABOND) QUI SUIS-JE? UN OUTREMANGEUR DE DICTIONNAIRES

June 18, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quand je découvre un nouveau dictionnaire… c’est la folie furieuse… je l’achète… je le lis ligne par ligne, je souligne, je barbouille, je note, je réfléchis, et je vis de l’insécurité affective parce que je n’ai pas hâte de me rendre à la dernière page:)))))))))))). Toute une dysfonction pour un chercheur qui écrit à pleine vitesse tout en se tapant d’innombrables fautes de français:))))

J’ai mis la main sur LE VOCABULAIRE TECHNIQUE ET ANALYTIQUE DE L’ÉPISTÉMOLOGIE de Robert Nadeau… un beau 850 pages absolument exceptionnel:)))) entre deux chapitres de l’être et le néant de Sartre, je me régale…

L’épistémologie étant une discipline philosophique qui scrute la connaissance scientifique des points de vue logique et méthodologique…. j’ai donc l’occasion d’apprivoiser près de 3000 termes qui me permettront une plus grande fluidité dans l’écriture de mon doctorat.

Une fois que je l’aurai outremangé, je le donnerai à Michel le concierge, mon merveilleux ami, pour qu’il l’utilise sur la scène avec sa pile de dictionnaires amassée depuis depuis les tout débuts de notre équipe de recherche AULD-WOODART-ROCHETTE.

Je vis UNE DOUCE ANARCHIE, dont j’emprunte l’étiquette au livre de Jean-Philippe Warren, chercheur sociologue de l’université Concordia.

WIKIPEDIA

QUI EST JEAN-PHILIPPE WARREN?

Professeur titulaire à l’Université Concordia, il a obtenu des diplômes de l’Université Lavall’Université de Montréal et l’École normale supérieure, à Paris. Il s’est particulièrement intéressé à l’histoire des sciences sociales, des idées, des mouvements sociaux, des sociétés autochtones et de l’Église catholique. Il a réalisé notamment des études importantes sur le sociologue québécois Fernand Dumont, le peintre Paul-Émile Borduas et l’écrivain Honoré Beaugrand

——————

1339,

(PIERROT VAGABOND) LE CAMPUS DE L’UNIVERSITÉ MC GILL… OU… LA PAIX INTELLECTUELLE DE DESCARTES ET DE SPINOZA

June 18, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Cela m’a pris le vagabondage de quatre universités (Montréal, UQAM, Concordia, Mc Gill) pour enfin atteindre l’eumétrie dont je rêvais entre l’interface des lieux et la rigueur intellectuelle dégagée de tout distortion psychique reliée aux irritants de l’univers domestique ou commercial.

Est-ce à cause du cadre champêtre (on se croirait dans un film américain), de la tradition britannique, du nombre d’étudiants ou d’étudiantes de troisième génération, des vieux professeurs qui marchent et fréquentent monastiquement leur chez-eux?

Je peux enfin n’être qu’un cerveau vagabond et heureux…. chaque matin je prends un numero 9 chez Mc Donald (sans patate) parce que cela me prend un minimum de bouchées et me donne un maximum de confort jusqu’au diner… puis je prends ma salade au métro Atwater… toujours la même… que je mange à la bibliotheque de Mc Gill en lisant mes deux quotidiens de Londres et de Vancouver… puis je soupe mon hamburger, toujours à la même place…. retournant réfléchir à Mc Gill jusqu’à 7h.30… avant de prendre une marche et rentrer chez Michel et Marlene dormir sur mon plancher dans la chambre à couture.

Je ne parle à personne de la journée… Je suis enfin PERSONNE (comme Ulysse)… et je ne cherche pas à être quelqu’un:)))))))))))))))

Mais j’élève jour après jour mon niveau de pensée abstraite, sautant d’un cadre théorique à l’autre, d’une matrice disciplinaire à une autre, contextualisant mes apories philosophico-politiques pour mieux architecturer ce que sera un jour pas si lointain; LA NANO-DÉMOCRATIE, LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART ET LE PAYS OEUVRE D’ART.

Je n’ai conservé des liens d’amitié intellectuelle qu’avec une jeune chercheuse vraiment unique dont le nom est Isabelle Mathieu, boxeuse, dont l’intégrité, la soif de connaissance et la curiosité conceptuelle honore sa démarche en maîtrise….

A 67 ans, j’ai plaisir à l’écouter, à la guider vers certains livres. Elle vient me voir à Mc Gill et nous habitons Mc Gill, moi comme si j’en étais le recteur poétique, et elle comme si elle en était la fraîcheur intemporelle d’une vie d’étudiante illuminée par le professionnalisme que l’on accorde là-bas à l’art de la connaissance.

—————

1442,

(PIERROT VAGABOND) JE SAISIS MIEUX À QUEL POINT UN CERVEAU DOIT ÊTRE VIDE DE TOUTE TOXICITÉ DES HABITUS RELIÉS AU CORPS

June 19, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quand je suis épuisé momentanément du monastère de ma démarche… je n’ai qu’à penser à Kant, Descartes, Spinoza, Marx, Einstein…. dont les heures, les jours et les nuits furent majestueusement vécus dans une existence consacrée à la vie intellectuelle.

J’ai 67 ans… Même la nuit quand je dors sur mon plancher… vers 3h.30 le matin, dans mon sommeil, les problématiques, les hypothèses, les théories, les paradigmes, deviennent mes invités au festin de l’improbable.

Je suis excité 7 jours par semaine 24 heures par jour… J’ai rarement de la peine (reliée à mon avis à la toxicité psychique de la mémoire factice reliée au souci sartrien… Le big bang de mon rêve vécu sur la scène il y a plus de 15 ans poursuit son expansion infinie… attisé par L’INACCESSIBLE ÉTOILE DE BREL.

Sarah Rubato m’a écrit un courriel… elle est arrivée d’Europe… elle viendra sans doute me saluer à Mc Gill, mon monastère pour plusieurs années… Il y a un piano sur la rue devant le campus… je lui ai demandé si elle pouvait me jouer IL PLEUT SUR NANTES DE BARBARA… 32 ans à faire de la scène à 250 spectacles par année, ça laisse au fond de moi  ce vent dont parlait mon père qui fut lui-même artiste… ce vent que j’entends parfois… celui de la porte de garage ouverte du café St-Vincent… celui de chez Gaspard aux iles de la madeleine… celui des deux Pierrots quand les lundis et mardis des tempêtes de neige l’hiver, je chantais en bas de la scène devant le feu de foyer, en arrêtant entre chaque couplet pour mieux poétiser le fond de l’indit….oui… je fus heureux durant 32 ans… un vagabond, un errant poétique… malgré l’irritant que constituait pour moi le public et les applaudissements… peut-être àause de ce dactylo que je traînais de ville en ville, de village en village pour réécrire mes cahiers de chansons en refusant d’en apprendre une seule par cœur… pour me laisser transpercer par LE VENT DE L’ÊTRE DANS LA TEMPÊTE DES IRRITANTS DE L’EXISTENCE.

—————–

1347,

(PIERROT VAGABOND) MON RÊVE SOUS FORME DE RÉCIT DE VIE A ATTEINT SA FINALE

July 3, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Très chère Isabelle

tu vois quand j’étais squatter et que je dormais dans le sous-sol d’une librairie alternative parmi des milliers de livres sur une table avec comme seule couverture un drap de peinture sale, et cela pendant 4 ans et demie, je pris PERSONNELLE la grande question existentielle de Frank Scott de l’université Mc Gill après y avoir lu sa biographie….

COMMENT FAIT-ON UN PAYS OEUVRE D’ART?

Par la suite, cela m’a pris de si nombreuses années pour intuitionner que par une seule vie personnelle œuvre d’art pouvait naître planétairement la nano-démocratie de laquelle découlerait l’émergence du premier pays œuvre d’art sur terre… mon CANADA PAYS OEUVRE D’ART.

J’arrive au bout du voyage intellectuel:)))) j’entreprends monatisquement la dernière partie de mon récit de vie….. à travers les années d’errance poétique, de vagabondage céleste à allumer des rêveurs à travers ce pays, toutes les souffrances et déceptions et trahisons reliées à l’intrigue d’un récit furent à la hauteur d’un pays oeuvre d’art… parce que je n’ai jamais cessé de croire à mon récit de vie et j’ai toujours refusé de me laisser distraire par la partie négative DE LA MAXIME HEURISTIQUE, GUIDE CONCEPTUEL PAR LEQUEL LA FINALE DE TOUT RÉCIT DE VIE NE PEUT QU’ÊTRE UN HAPPY ENDING ET UN SUCCÈS INTIME….

Je vis À MON TOUR LE CAMPUS DE L’UNIVERSITÉ MC GILL bien hissé sur les épaules de  Frank Scott qui, en y étant professeur, y écrivit sa fameuse question sans doute sur un bureau qui existe encore dans un local qui existe encore….

COMMENT FAIT-ON UN PAYS OEUVRE D’ART?

———- Lâche pas Isabelle quand son travail devient en soi un récit épique l’œuvre dans toute sa luminosité  en est et la promesse…et la récompense.

WOW-T=2.7 K

—————-

1395,

(PIERROT VAGABOND) MON CERVEAU EST UN ASTRONAUTE ERRANT DANS LE COSMOS INFINI DE SON CORPS

August 27, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

On dirait, que depuis quelques années, il s’est produit un big bang par ma vie personnelle œuvre d’art….. la planète raison implosée s’est soudainement écartée à pleine vitesse des sentiments, des passions, des émotions, de l’imagination…

Mais bien plus….. l’astronaute émerveillé est devenu état d’apesenteur intellectuel dansant l’errance poétique, vagabondant la raison comme on vient en vacance au club med….  traversant quantiquement des dizaines de cadres théoriques rassis (théologies, religions, mythes, enjeux scientifiques), artéfacts des réponses insipides ordurières de l’histoire.

Cet ascétisme intellectuel se méfie des monastères, de toute communauté activiste…. en fait… le plancher sur lequel l’astronaute rêveur dort est devenu vaisseau spatial, son sac à dos, bonbonne d’oxygène, ses quelques guenilles royales, musique symbolique de l’être dans sa présence rieuse..

Quand je sors de la place Ville Marie pour marcher somptueusement la grande allée conduisant au royaume de l’université Mc Gill, je vis l’immense apothéose de l’anonymat heureux…. Peut-être est-ce cela le noyau dur dionysiaque de l’apollinaire discret, vivre en vagabond céleste les fondements chatoyants même de l’acte de voyager les astéroïdes que constituent les livres d’une bibliothèque universitaire…

L’homme qui ensemençait des rêveurs en parcourant le Canada est devenu sa propre œuvre d’art assoiffée d’un pays œuvre d’art, non pas conçu comme un évènement historique téléologique, mais comme un accident chaotique comme il en arrive dans l’espace infini, un big bang de la beauté du monde, imprévu, incompréhensible, impossible mais fascinant… une intuition synthétique de l’errance poétique.

«Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?» de Leibniz est passé de mystère à énigme… et l’énigme est devenu quotidiennement l’ami du chercheur dansant son rêve….

—————-

1426,

…(PIERROT VAGABOND) LE FEU INTELLECTUEL QUI S’EST PHÉNOMÉNOLOGIQUEMENT ALLUMÉ HIER DANS LA FORÊT ABSTRAITE DE MON AVENTURE INTELLECTUELLE EST DEVENU CE MATIN UN INCENDIE DE CRÉATION LIBRE ET SAUVAGE D’UNE DYNAMIQUE SYNCONCEPTUELLE D’UNE BEAUTÉ INOUIE

October 8, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Mon cerveau est passé à la vitesse 2.7 k…. Je sais que j’arriverai à l’œuvre superbement…

Toutes les interfaces sont en place… avec une eumétrie étonnante….

L’équipe de recherche (Auld-Woodard-Rochette) a atteint sa maturation méthodologique…

la bibliothèque de l’université Mc Gill est devenue la chair ontique et ontologique de mon corps d’athlète intellectuel… ce qui m’a permis d’actualiser le vagabond céleste marathonien de la connaissance…. au point où j’événementise LE JEU DE PERLES de Hermann Hesse au cœur de moi-même, comme il l’aurait peut-être rêvé lui-même s’il n’avait pas été obsédé de son manque personnel au quotidien par rapport à son rêve.

Je survole en ce moment 15 heures par jour la philosophie internationale transhistorique e5t anhistorique avec les ailes d’un chercheur d’or… non pas de ce que je peux y trouver par des lectures analogiques, mais par ce que certaines étiquettes détachées des notions, concepts ou architecture peuvent devenir des couleurs qui me manquent pour peindre enfin ce qui depuis toujours traîne en moi comme intention synconceptuelle…

Je me félicite de ne pas m’être inscrit à quelque cours que ce soit, à quelque université que ce soit… La secondarisation de l’enseignement au Québec depuis 30 ans a créé des dommages irréversibles… Les étudiants sont presque toujours des analphabètes en souffrance… Ils ont peu lu,l ils recherchent des diplômes et sont incapables de faire la différence entre une passion méthodologique personnelle et des exigences institutionnelles minimales permettant une diplômation acceptable.

On est loin de la période universitaire allemande qui produisit des génies au 19eme siècle parce que les professeurs enseignaient leurs recherches gratuitement devant être payés par des étudiants qui eux-mêmes étaient des chercheurs passionnés.

Ils fallait qu’ils soient des génies pour enseigner… et seuls les étudiants géniaux avaient accès véritables à leur cerveau.

Une seule des étudiants et étudiantes que j’ai cotoyés possède cette puissance, cette intensité, CETTE FIERTÉ DE NE JAMAIS TRICHER, à se battre pour son authenticité malgré son manque d’outils théoriques….. que les universitaires allemands auraient adoré… mais bon… on est dans une société de l’image, du téléroman, des émotions, des vécus, des conflits insipides … là où des heurts biens centrés sur un rêve pourraient permettre (par une vigilance au toxique existentiel, aux irritants de l’univers domestique et universitaire) le surgissement social de nouveaux Kant, Goethe ou Shakespeare…

bon ….

Concentrons-nous il y a un Québec d’excellence à inspirer un Canada pays œuvre d’art à prédire une chaire en nanodémocratie Frank Scott à fonder à l’université Mc Gill même

—————

1457,

(PIERROT VAGABOND) LE MATIN 2004 OÙ JE SUIS PARTI VAGABONDER LA PREMIÈRE FOIS, J’ÉTAIS ANIMÉ PAR UNE SEULE QUESTION: « SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS, EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI?» SANS LE SAVOIR, J’ÉTAIS DEVENU UNE FONCTION D’ONDE QUANTIQUE BRANCHÉ SUR LE BRUIT DE FOND DE L’UNIVERS…2.7K

November 6, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Michel Esfeld et son introduction à la philosophie de la nature dans PHYSIQUE ET MÉTAPHYSIQUE… me servira d’ancrage bibliographique à mes lectures en philosophie de la physique quantique, cherchant une application concrète en écophilosophie politique autant qu’en problématologie… dans l’objectif de créer une chaire universitaire en nanodémocratie à l’université Mc Gill financée par la fondation Jeanne Sauvé.

Ceci dit, il est tout à fait ahurissant qu’après toutes ces années de vagabondage universitaire, la toute première question réapparaîsse à la surface comme base conceptuelle inflationniste et grille de lecture en philosophie de la physique quantique…

SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI?

Dans le documentaire « mon ami Pierrot le dernier homme libre» où je fuis suivi par la caméra de Véronique et Genevieve Vézina Montplaisir durant 2 ans et demie… dès les premières images (enracontantpierrot.blogspot.ca) j’exprime cette problématique de recherche…

SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS

EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI?

J’avais quitté mes camarades de recherche Gérard Cadieux et Suzanne Fortin sur une première formule mathématique wow-t=g1 améliorée par celle de Gérard wow-t=g3…. insatisfait du résultat de nos quatre ans de recherche philosophique à la bibliotheque alternative de recyclo-livres où je dormais sur une table dans la cave dans la pauvreté la plus riche de liberté que l’on puisse imaginer, sur les épaules des coureurs des bois du Canada de légendes épiques des non-tricheurs….

sur la route de mon vagabondage, je rencontrai un physicien à qui je partageai mon intuition… LA FORMULE ÉTHIQUE DE L’HUMAIN DU 21EME SIÈCLE SERA QUANTIQUE… WOW-T=2.7K.  Il me dit… comme physicien, je puis t’assurer que ton intuition est juste mais 20 ans en avant de son temps… (s’il se reconnait à la lecture de ce texte, qu’il prenne contact avec moi… mon courriel est pierrot@lepaysoeuvredart.ca

donc revenons à ce départ de recyclo-livres de Victoriaville pour vagabonder sur une question en 2004 je crois… qui était aussi accompagné de deux phrases du nouveau testament… abandonne tout et suis-moi et tu seras nourri comme les petits oiseaux.

Je venais de terminer d’écrire mon roman initiatique philosophique de 1000 pages «MONSIEUR 2.7K» ( www.reveursequitables.com / cahier de presse/monsieur 2.7k) où j’étais aussi habité par l’importance de Monsieur K en recherche de 2.7K comme vagabond céleste…

N’ayant jamais triché, ni demandé à manger ou dormir, je fus ébloui par toutes les synchronicités accordées par wow-t… où j’hésitais encore entre wow-t=g3 ou wow-t=2.7k. Je traînais ma guitare comme on traîne un nuit et jour ou chante les étoiles pour réveiller les levers de soleil.

Et les années de fabuleuses aventures  (Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage) écrivit jadis Du Bellay…. m’ont été gratuitement offertes par l’univers… J’eus 60 ans quand une jeune femme de 29 ans transpercée par la liberté (me dit-elle) abandonna tout pour m’attendre… Nous vécûmes un an ensemble et avons écris un livre à quatre mains «BISEXUALITÉ» lui ayant donné les droits d’auteur pour qu’elle puisse payer les études universitaires de ses enfants … mais après ma mort:))))))))))))))))))

Aujourd’hui, le 6 novembre 2016, je réalise soudain que le concept étonnant du philosophe français Michel Onfray… «L’EUMÉTRIE» correspond en fait à la mesure quantique anthropique du WOW-T… QUI PERMET À UN ÊTRE HUMAIN CORPUSCULAIRE DE SE TRANSFORMER EN fonction d’onde… DONC, EN LONGUEUR D’ONDE, DONC, EN ÉVÈNEMENT D’UN CHAMP QUANTIQUE PLANÉTAIRE PAR SA NON-TRICHERIE.

Et c’est en ce sens que mes lectures de centaines de biographies m’ont amené à tenter de comprendre qu’elle était le fondement de ces vies personnelles œuvre d’art dans leur perspective historiale…. TOUTES CES VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART FURENT EN FAIT DES FONCTIONS D’ONDE… DANS UN CHAMP QUANTIQUE DE NON-TRICHERIE.

Il ne faut jamais oublier que le bruit de fond cosmologique de l’univers suite au big bang est à la fois une température (2.7k), une onde (bruit de fond) et une masse d’informations événementielles énigmatique dans une théorie quantique de BLOC-UNIVERS A TEMPOREL.

Les aplications d’une telle philosophie de la physique quantique en écophilosophie politique et en problématologie par l’émergence de la NANODÉMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE risquent d’être paradigmatiques autant que transrelationnelles.

Et c’est en ce sens que la question «SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS (LA BEAUTÉ DU MONDE) EST-CE QUE L’UNIVERS PRENDRA SOIN DE MOI?» MÈNE À LA QUESTION ÉCOPHILOSOPHIQUE POLITIQUE: « Est-ce que le droit de l’humanité passera un jour avant le droit des états?»

wow-t=2.7 k?

—————-

1462,

(PIERROT VAGABOND) L’ÉTÉ 2019, POUR MES 70 ANS, PÉLERINAGE-MARCHE DE LA MAISON DE BORDUAS À ST-HILAIRE À LA MAISON DE L’ONU À NEW-YORK

November 11, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

J’aimerais juste me recueillir à la maison de Paul-Emile Borduas et marcher en honorant sa vie personnelle œuvre d’art par une marche-pèlerinage jusqu’à la maison de l’ONU à New York où je remettrai à la réceptionniste une demande à remettre en mon nom au secrétaire générale des nations-unis… et cela anonymement.

QUE L’ON AJOUTE EN ANNEXE AUX DROITS DE L’HOMME LE DROIT À TOUTE PERSONNE HUMAINE SUR LA PLANÈTE TERRE À UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

Comme cette nouvelle séparation des pouvoirs que constitue la nanodémocratie citoyenne planétaire, (le droit de l’humanité ayant préséance sur le droit des états) devrait vivre le même sort que la séparation des pouvoirs de Montesquieu (adoptée par les démocraties 50 ans après sa mort), cela constituera pour moi un hommage à la pensée créatrice de Montesquieu sur les épaules de qui je suis monté depuis 20 ans. Tout comme une célébration du seul évènement planétaire que vécut le Québec et qui s’intitule LE REFUS GLOBAL DE 1948 ( l’année de ma naissance… la même année que la déclaration des droits de l’homme de René Cassin et Eléonor Roosevelt)

Ceci dit

Durant la prochaine année, je parcourerai soigneusement la bibliographie de mon sujet, soit la notion d’émergence (Mill, Lewes,Bergson, Wund, Alexander, White  C. Lloyd Morgan….etc…) dans les trois sphères de la réalité humaine (quantique, existentielle, cosmologique)… dont ce passage de Morgan m’apparaît le plus près de mes intuitions éco-philosophiques politiques.

————- PHILOSOPHIE DES SCIENCES 11 Daniel Andler Anne Fagot-Largeault Bertrand Saint-Semin extrait p. 994-995

Morgan préfère parler de mise en relation. UN ÉMERGENT EST UN NOUVEAU SYSTÈME DE RELATIONS. Sous l’angle des relations internes au système, l’émergent est une «entité» neuve. Sa «qualité» est une expression «de sa relationnalité extrinsèque»:

« Ce qui vient en plus à chaque niveau émergent du progrès évolutif, est une nouvelle sorte de relationnalité – termes nouveaux entrant dans des relations nouvelles – qui n’existait pas jusque-là. En vertu de ces nouvelles sortes de relationnalité, non seulement les entités nouvelles ont des qualités nouvelles propres à leur être, mais elles ont des propriétés nouvelles relativement aux autres entités. Les entités de niveau supérieur ne sont pas seulement différentes par elles-mêmes; mais elles agissent et réagissent différemment en présence des autres. A chaque niveau donné d’évolution émergente les questions sont donc:

Quelle est la nouvelle sorte de rationnalité qu’il advient? quels nouveaux termes, quelles relations? Quelle différence intrinsèque y a-t-il dans l’entité qui atteint ce niveau, et quelle différence y-a-t-il dans sa relationnalité extrinsèque aux autres entités?»

Morgan, Emergent evolution, 1923, chap. 1 iv. p.19-20

—————

1513,

(PIERROT VAGABOND) «EN PRENANT SOIN DU RÊVE D’UN VAGABOND CÉLESTE, UN CONCIERGE ET UNE JARDINIÈRE SONT DEVENUS LES ARTISANS D’UN «PAYS OEUVRE D’ART?» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

December 16, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Michel le concierge, c’est un personnage archétype fascinant dont le cœur est grand comme une église. Ça prend un homme immense pour accueillir un vagabond dont le bruit court qu’il est atteint d’une maladie mentale.

J’ai été tellement bouleversé par la droiture et l’universalité de son amour pour Marlene tout comme de son amitié pour ma personne que j’en ai écrit une chanson pour rendre hommage à son intelligence du cœur.

Le 27 décembre 2007. je suis devenu l’ami d’un couple très uni qui a vite saisi que le vagabond céleste, non seulement n’était ni marginal ni malade, mais que , COMME LES PLUS GRANDS COUREURS DES BOIS, il vagabondait l’espace-monde des forêts comme celui des bibliothèques universitaires pour réfléchir au-dessus des infinis comme des livres sur le pays œuvre d’art, la vie personnelle œuvre d’art ouvrant ainsi, semence par semence allumeuse de rêveurs et de rêveuses l’horizon des siècles à l’humanité œuvre d’art.

Je me rappelle de mon frère Gilles qui, rencontré en vagabondant la Gaspésie, m’offrit de me payer un  me payer un psychiatre… pour une longgggggue thérapie…

Un jour à Québec, le père d’une des deux cinéastes du documentaire… MON AMI PIERROT, LE DERNIER HOMME LIBRE, étant psychologue, je lui racontai ma vie pour qu’il puisse faire un diagnostic à remettre à mon frère et ma famille inquiète… Ce psychologue a pleuré pendant 2 jours… en ne cessant de me répéter… MERCI…TU AS CHANGÉ MA VIE.

Et quand ce psychologue a réalisé ce que j’avais fait pour sa fille (pour le rêve de sa fille, j’avais accepté un documentaire sur ma personne, vivant en dedans de moi une terrible souffrance de perte drastique d’anonymat)… ce psychologue me dit… Qu’est-ce que je peux faire pour te remercier pour tout ce que tu as fait pour ma fille…

et moi de lui répondre… un jour fais la même chose pour mes enfants s’ils ont besoin de guérir de l’image toxique qu’ils pourraient avoir de leur père. Et fais-le gratuitement comme je l’ai fait gratuitement pour ta fille.

Mais j’aurais surtout aimé dire à ce psychologue que sans Michel et Marlene, rien de tout cela n’aurait été possible. Schopenhauer, Cézanne, Virginia Woolf, Baudelaire ont pu vagabonder intellectuellement la vie parce qu’ils avaient reçu un héritage. Moi la vie m’a envoyé Michel et Marlène… L’AMITIÉ À LA HAUTEUR D’UN PAYS FUT NOTRE HÉRITAGE COMMUN.

Michel le concierge, Marlene la jardinière sont les véritables artisans du «pays œuvre d’art?».. je n’en fus que le précurseur-théoricien.

Un jour, si la nanodémocratie citoyenne planétaire rend à la terre entière à tout le genre humain, en donnant priorité au droit cosmopolitique des enfants sur le droit criminel des états ségrégationsites (soit par la langue, la race ou la religion, soit par la souveraineté reproduisant la guerre de l’état de nature de Hobbes), Marlene la jardinière et Michel le concierge en auront été les artisans lumineux à qui je désire rendre hommage chaque jour qu’il me reste à vivre.

«LE VAGABOND CÉLESTE, C’EST L’HISTOIRE D’UN HOMME EN AMOUR AVEC LA VIE QU’A ACCUEILLI UN CONCIERGE EN AMOUR AVEC SA FEMME LA JARDINIÈRE» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

Voici donc cette chanson décrivant qui est Michel le concierge, personnage archétype de la poésie de la condition humaine en plus de la vivre tous les jours à 66 ans comme concierge industriel parce que le rêve de sa jardinière est pour lui plus important que le sien.

OUI LE COEUR DE MON AMI

EST VRAIMENT GRAND COMME UNE ÉGLISE

———————–

NAUFRAGE D’UNE VALISE

COUPLET 1

un jour mon chum m’a dit oh moi je désire que mon coeur devienne grand comme une église

et puis ça m’dérange pas qu’y ait plein d’monde su l’perron avec leu valise

REFRAIN

y a des phrases comme ça qui soulèvent les pieds d’un gars comme l’eau fraiche d’un ruisseau

quand y tombe dedans perdu au fond d’un rang

y a des phrases comme ça qui soulèvent les pieds d’un gars comme l’eau fraiche d’un ruisseau

quand y tombe dedans le coeur tout en lambeaux

ohohoh… ohohoh…ohohoh..ohohoh

COUPLET 2

sur le perron d’mon chum y avait une valise un accordéoniste aux tempes déjà grises

une jeune femme avait mis l’feu à son âme en larmes

comme le soleil au clocher d’une église en flammes

COUPLET 3

mon chum y a dit reste donc oh sors donc ton accordéon

ma guitare est déjà prête pour toi dans le salon

tu m’dis qu’une jeune femme a mis l’feu à ton âme en larmes

oh chanceux oh chanceux ce soir chantons la femme oh mon très vieux compagnon d’armes

REFRAIN FINAL

comme le coeur de mon chum est grand et bon et beau

Pierrot vagabond céleste

————–

1522,

(PIERROT VAGABOND) UNE DE MES CHANSONS À JESSIE MATHIEU, 7 ANS, POUR SA CARTE DE NOEL À SON VIEILLARD

December 22, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Cher Vieillard,

Je veux souhaiter de la santé, un joyeux Noël et de vivre longtemps. Comment était Noël dans ton temps? J’ai quand même beaucoup d’amis à l’école. Ils s’appellent Maïka, Zachary, Ariane et Alicia. J’aime le hockey. Mon joueur de hockey est Gary Price. J’aime aussi la natation. Mon rêve est devenir UNE CHANTEUSE. J’aime quand tu prends du temps avec moi et Isabelle. Tu «es» toujours une place dans mon cœur.

Jessie Mathieu

———– 17-QUEST-CE QUE NOEL POUR UN VAGABOND POÈTE?

Chère Jessie Mathieu,

Dans le coeur d’un vagabond poète, il y a un arbre de Noel, l’arbre de la vie. Chaque fois qu’une de ses actions illumine la danse d’un autre être humain, il redevient un enfant de 5 ans en pied de bas émerveillé par son sapin de Noel un peu plus illuminé. Et sa vie poétique voyage nuit et jour dans le traîneau du père Noel à la recherche des sapins esseulés.

Voici une chanson pour toi… c’est le cadeau de Noël d’un vieillard heureux de qui tu es… Crois en tes rêves… ne triche pas et l’univers dansera avec toi.

QUAND T’AS RIEN T’AS TOUTTE

quand t’as rien t’as toute c’est ben épeurant c’est ben effrayant

t’as même l’amour d’une p’tite fille une enfant d’7 ans qui t’trouve amusant

a dit à son père c’te vieux monsieur-là c’est un itinérant

y est pas pareil comme les autres lui y a juste 5 ans pis moé chu sa maman d’7 ans

COUPLET 1

quand Jessie débarque de l’autobus pis qu’a rentre dans l’restaurant

on dirait qu’est la seule qui comprend que derrière ma guitare il n’y a que du vent

qui charrie des feuilles perdues entre l’automne et le printemps pour que mes yeux deviennent pour elle de très beaux flocons blancs

qui tombent lentement sur un sourire d’enfant d’enfant

émerveillé

COUPLET 2

quand Jessie prend ma tête dans ses bras puis qu’elle la sert très très très fort

on dirait qu’est la seule qui comprend que derrière ma guitare le père Noël attend

que tous les sapins soyent montés que tous les enfants soyent couchés que les cadeaux soyent allumés pas loin d’la cheminée

où maman Jessie pis moé on souriera aux enfants aux enfants

émerveillés

REFRAIN FINAL

quand t’as rien t’as toute c’est ben épeurant c’est ben effrayant

t’as même l’amour d’une p’tite fille une enfant d’7 ans qui t’trouve amusant

a dit à son père c’est le père Noel notre itinérant

quand son beau grand traîneau blanc montera vers le ciel je s’rai pour toujours

sa maman d’amour sa maman d’7 ans sa maman Noël

Pierrot vagabond céleste

—————

1582,

(PIERROT VAGABOND) «LE JOURNALISTE DE L’ÊTRE (PIERROT VAGABOND) VERSUS LE JOURNALISTE DU PEUT-ÊTRE (MICHEL LE CONCIERGE)

February 23, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Plus la philosophie d’en haut devient oreille pour l’émergence de la philosophie d’en bas… plus des paramètres inédits se révèlent dans toute leur fraîcheur. C’est une philosophie dont la catégorie de l’existence prend forme UNIQUEMENT à partir de la parole INDIGNÉE du travailleur

Bien sûr, Pierrot vagabond semble configuré comme un JOURNALISTE DE L’ÊTRE… On dirait qu’il est né avec un GPS fait uniquement d’errance poétique… Il dort sur un plancher, a horreur des objets, préfère connaître l’historique de l’argent que d’en posséder, calcule même le nombre de bouchées nécessaires au fonctionnement de son vivre pour ne pas nuire à la flânerie intellectuelle de son cerveau, n’a pas de vie privée, utilise l’environnement public pour ses besoins essentiels les plus discrets… Est-il platonicien? duchampsien? benrjaminien?:))))))))))) il flotte dans ses pantoufles tout heureux de vagabonder les grandes questions de l’histoire de l’humanité sans être obligé de se pencher sur quelque réponse que ce soit.

Mais quand Michel le concierge cogne à la porte de la salle de couture à 6h.30 le matin… quelle joie….l’amitié entre UN JOURNALISTE DU PEUT-ÊTRE exceptionnel et un errant poétique SINGULIER ressemble à la rencontre entre le soleil et la lune:))))))) Michel est infiniment terrestre, droit, intègre, passionné, inquiet du lendemain, jamais loin du chaos, exprimant par de nombreux PEUT-ÊTRE… l’importance de passer une bonne journée car demain est TOUJOURS encore trop loin…. LA CATÉGORIE DE L’EXISTENCE EST SIGNÉE DE LA NAISSANCE À LA MORT D’ABORD PAR LA PRÉCARITÉ.

Et nos différences déclenchent d’immenses rires. Marlene la jardinière se lève vers 7h.am… le party est déjà commencé….

Et comme le dit si bien Michel, le pays œuvre d’art, c’est le programme du concierge pour jaser avec le monde…. car… quand tu as un mauvais programme, t’as beau travailler ben drette, si c’est bâti tout croche, la tour va tomber pareil:))))))))))))))))

—————

1632,

(PIERROT VAGABOND) PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE OU UNE FIGURE DE L’HÉROISME ATHÉICO-MYSTIQUE D’ERNST BLOCH (L’ESPRIT DE L’UTOPIE)

April 8, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le soir où j’ai quitté la scène de l’auberge La calèche après avoir chanté la chanson «la quête» de Jacques Brel (il me restait 3 ans de contrat signé)… je suis devenu vagabond céleste.

A l’âge de 3 ans, après avoir vu dur la couverture d’un livre LE DESSIN D’UN VAGABOND (Jean Narrache) je suis instantanément que c’était moi sur le dessin.

A 68 ans, je sais aujourd’hui que c’est en luttant contre un renard dans la forêt entre Sept-Îles et Manutenan la nuit que je devins ce qu’Ernst Bloch appelle UNE FORME MÊME DE L’HÉROÏSME ATHÉICO-MYSTIQUE.

Marcher des nuits entières des routes de bois avec le bruit de mon bâton de pèlerin sur l’asphalte d’un côté et le poids de ma guitare de l’autre en mastiquant un vieux bout de pain parce que je préférais mourir que de demander à manger ou à dormir, je n’étais que le soleil de mon rêve.

Tout rêveur qui répond aux quatre questions de la vie personnelle oeuvre d’art sans dévier de sa route pratique une forme d’héroisme athéico-mystique.

La nano-citoyenneté- planétaire se fera par une masse critique de vies personnelles œuvre d’art pratiquant par le soleil de chaque rêve unique autant qu’original…une forme ou une autre de l’héroïsme athéico-mystique, architecture même d’un pragmatisme constructiviste d’une utopie pratique sans frontières.

Bloch esprit de l’utopie philosophie de la musique p.195

————–

1635,

(PIERROT VAGABOND)ALEXIS LEMIEUX ET PIERROT ROCHETTE… DEUX CHERCHEURS SUR LE THÈME DE LA FLÂNERIE ET CE TEXTE COMME FONDEMENT DE LEUR DOCTORAT RÉCIPROQUE… MUSÉAL POUR ALEXIS ET NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE POUR L’ÉQUIPE (AULD,WOODARD,ROCHETTE)

April 11, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Helen Hessel la femme qui aima Jules et Jim biographie Marie-France Péteuil p.200-203 extrait

A Paris, tout ne tourne pas seulement autour de Roché. Franz est en contact quasi quotidien avec Walter Benjamin. Ils ont commencé la traduction (en allemand) d’un premier livre de Proust, A L’OMBRE DES JEUNES FILLES EN FLEURS. (on est en septembre 1925)

L’amitié de Franz Hessel et Walter Benjamin est déjà ancienne et ils ont beaucoup de points communs: tous deux fils de banquiers, tous deux juifs berlinois, épris de littérature.

Cette traduction les plonge dans l’univers des détails urbains qui enchantaient déjà Franz en 1912. Franz, qui connait si bien Paris, emmène Benjamin voir in situ les lieux écrits dans LA RECHERCHE (Proust). Il fait avec lui comme il l’avait fait pour Helen, le tour de ses «endroits divins». Les baraques foraines, les passages, bien sûr, les marchés, les places, les bals musettes. Il retrouve la trace des personnages étranges qui l’avaient fasciné dans sa jeunesse, comme « la môme Existence», une femme qu’il avait déjà croisée en 1910. Il initie Benjamin à CETTE FLÂNERIE CONTEMPLATIVE qui constitue depuis longtemps, et de plus en plus, l’essentiel de sa vie.

Comme il l’a vécu pour Berlin, qui fut le cadre (et bien plus que le cadre) de ses livres, Paris lui apparaît comme UNE ENTITÉ VIVANTE qu’il explore sans relâche. Il fait lire à Benjamin LE PAYSAN DE PARIS D’ARAGON. Cette lecture le bouleverse tant qu’il avoue à Franz ne pouvoir en lire que quelques pages par soir, tant son cœur bat d’émotion.

Franz fait sienne tour à tour Berlin et Paris. La ville est devenue pour lui un grand ventre chaud et plein d’odeurs, qui l’abrite, le protège, l’apaise, l’accueille. Elle se donne à voir, à comprendre, à aimer. Elle lui offre les émotions que les femmes ne lui donnent plus, ou sporadiquement. Il décrit les villes comme des amoureuses, toujours avec délicatesse et suggestion. Les vitrines et les portes à tambour lui renvoient les reflets multipliés d’autres vies soudainement offertes, d’autres vues inattendues sur les femmes qui passent, sur les lumières, et chaque possible intensifie ses émotions. Son Paris est ainsi. Toujours présent, secret, lisible, offert et consolant. Ville, organe vivant, sans cesse en mouvement, baignant dans les mythologies, les passages d’une époque à une autre, les changements, les réminiscences, les dernières traces de ce qui fut, de ce qui arrive.

MAIS BENJAMIN EST D’UN TOUT AUTRE TEMPÉRAMENT. Celui qui, comme dit si bien Hannah Arendt, n’avait appris ni à lutter contre le courant, ni à nager avec, celui qui est mort sans avoir jamais réussi à ouvrir une fenêtre du premier coup, se jette dans UN DÉCRYPTAGE MOINS POÉTIQUE, BEAUCOUP PLUS INTENSE, RICHE ET PHILOSOPHIQUE. La ville capture sa pensée, qui s’y déploie. Elle va devenir SA GRILLE DE LECTURE DU MONDE, telle qu’on peut le lire dans PASSAGES. Et c’est pendant ces années-là, avec Franz, qu’il commence à élaborer vraiment sa réflexion. La ville est là, tentaculaire et ne demandant qu’à être décryptée, méritant toute son attention.

S’il observe la ville actuelle, Benjamin étudie aussi ses représentations passées. Il commentera ainsi longuement les photos d’Eugène Atget, qui montraient déjà en 1900 un Paris de rues, de maisons, de passages, comme des décors vidés de leurs habitudes et par cela d’autant plus lisibles et inquiétants. Il lit dans les pierres l’évolution des quartiers, des constructions, des structures d’échange. Il y voit L’HISTOIRE EN MARCHE, ET CROIT POUVOIR EN FAIRE ÉMERGER LE SENS.

Helen vient souvent les rejoindre le soir à la Closerie des Lilas. Elle aime beaucoup Benjamin, et déploie pour lui le charme de ses sourires….

… Ils ont tous deux une dévotion pour l’ange d’une aquarelle de Paul Klee, qu’Helen désirait beaucoup acquérir en 1921, après avoir touché un petit héritage. Roché était alors en contact avec Klee à Munich et lui avait demandé de faire les démarches pour acheter le tableau. MAIS C’EST BENJAMIN QUI L’ACQUIT. L’ange aux bras ouverts et au regard effrayé le suit partout, et Benjamin scrute et décrypte dans cette figure énigmatique ses propres obsessions. « Il existe un tableau de Klee qui s’intitule Angélus novus, écrira-t-il en 1940. « Il représente un ange qui semble sur le point de s’éloigner de quelque chose qu’il fixe du regard. C’est à cela que doit ressembler L’ANGE DE L’HISTOIRE. SON VISAGE EST TOURNÉ VERS LE PASSÉ. Là nous apparaît une chaîne d’événements. IL NE VOIT LUI QU’UNE SIMPLE ET UNIQUE CATASTROPHE, qui sans cesse amoncelle ruines sur ruines et les précipite à ses pieds. Il voudrait bien s’attarder, réveiller les morts et rassembler ce qui a été démembré. Mais du paradis souffle une tempête qui s’est prise dans ses ailes si violemment que l’ange ne peut plus les refermes. Cette tempête le pousse irrésistiblement vers l’avenir AUQUEL IL TOURNE LE DOS, tandis que le monceau de ruines devant lui s’élève jusqu’au ciel. CETTE TEMPÊTE EST CE QUE NOUS APPELONS LE PROGRÈS.

—————-

1636,

..(PIERROT VAGABOND) ISABELLE, LA BELLA QUI PARLE AVEC PASSION ET ALEXIS LE DÉLICIEUX FLÂNEUR INSTITUTIONNEL, MES DEUX INSPIRATIONS COMME GRAND-PÈRE CHERCHEUR DE LA BEAUTÉ DU MONDE

April 11, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ma 3eme garde de vieillard heureux s’accompagne de bienveillance et de connivence envers mes deux jeunes chercheur et chercheuse absolument remarquables: Isabelle la BELLA qui parle avec passion et Alexis, le délicieux flâneur institutionnel.

Une termine sa maîtrise et l’autre vagabonde au beau milieu de son doctorat. Une n’est que vitalité éblouissante et l’autre qu’éclectisme assourdissant. Et moi, le vieillard, je ne suis que livres, rêves et silences. Ces deux jeunes me permettent de m’épanouir comme une fleur japonaise dans un vase d’eau.

Nul ne peut deviner en moi ce chercheur obstiné d’une force révolutionnaire débordant subtilement quatre questions de la nano-citoyenneté-planétaire. Je vis comme un oiseau dans le ciel, sculptant des nuages nano-rêveurs d’humanité errante et poétique.

Marlene et Michel comme partenaires de recherche pour un doctorat en nano-citoyenneté planétaire….  Isabelle et Alexis comme modèles d’une aristocratie intellectuelle en marche, je me sens comblé par la vie. Oui cette année, mon vagabondage en guenilles royales et pantoufles d’Einstein à l’UQAM me rend vraiment heureux. Je salue égalment les employé(e)s de la cafeteria, des bibliothèques, les concierges, les gardes de sécurité… cette centaine de camarades existentiels sans qui ma vie de vieillard heureux n’aurait pas le même ancrage.

Et que dire surtout de Simon Gauthier, ce conteur international qui présentera le vagabond céleste le 18 avril 2017 à la bibliotheque Anne France à Saint-Nazaire (Loire Atlantique) en France.

Que les 4 questions du pays œuvre d’art fassent le tour de la francophonie, année après année, par le biais d’un conteur d’exception….. (sur you tube, Simon Gauthier, le vagabond céleste), voilà de la pure poésie qui illumine mes rêves intrinsèques les plus secrets.

Merci Simon

1- Quel est ton rêve? 2- Dans combien de jours? 3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4- Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

—————-

1654,

(PIERROT VAGABOND) MICHEL WOODARD AVAIT CRÉÉ LA POCHETTE DU 33 TOURS, PAOLO BELLOMIA LES ORCHESTRATIONS ET LA DIRECTION D’ORCHESTRE EN STUDIO

April 30, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

L’étonnante Louise Thériault aux éditions cram après avoir fait la biographie de Serge Fiori et Raoul Duguay devrait faire celle de Paolo Bellomia, un être exceptionnel qui a béni ma jeunesse de sa générosité d’orchestrateur.

MERCI A PAOLO BELLOMIA POUR LE 33 TOURS DE MES CHANSONS INTITULÉ PIERRE ROCHETTE CHANTE LE VIEUX-MONTREAL

J’ai rencontré Paolo dans le métro… ça devait faire 40 ans que l’on ne s’était pas vu… Je me rappelle… j’étais chansonnier au café St-Vincent dans le Vieux Montréal, cela avant la fondation des boîtes à chanson les Pierrots et deux pierrots fondées par mon collègue Pierrot David et moi-même en 1974, (donc 1972 je crois).

Je rêvais d’une peinture en 12 de mes chansons sur disque… je rentre à l’école de musique Vincent Dindi… frappe à toutes les portes fermées… je demande… qui veut orchestrer mes chansons et les faire avec moi en studio… je n’ai pas un sous…

Et soudain, un jeune homme me dit moi…. j’étudie en orchestration et mes copains musiciens seront de la partie…

Aujourd’hui, il en reste une copie aux archives de la bibliothèque nationale… et au conservatoire d’art dramatique de Québec. Mais Paolo, qui mène une carrière internationale lui est à jamais tatoué au fond de ma voix maintenant silencieuse. —- QUI EST PAOLO BELLOMIA?

Professeur de direction d’orchestre aux cycles supérieurs à l’Université de Montréal et responsable des classes de direction, Paolo Bellomia, mène une carrière internationale. Son vaste répertoire s’étend de Mozart aux œuvres contemporaines les plus variées. De 1994 à 1999, il a vécu entre Amsterdam et New York. À cette époque, il a fait le tour de l’Europe auprès de Peter Eötvös, ce qui lui a permis d’approfondir le répertoire contemporain. Bellomia a fait ses études musicales à l’Université de Montréal. Il y a obtenu une maîtrise en composition, dans la classe d’André Prévost et un doctorat en direction d’orchestre sous la direction de Loraine Vaillancourt. Entre 1991 et 1998 il a été directeur artistique de l’Ensemble du Jeu Présent (Ottawa), avec lequel il a créé plus d’une centaine d’œuvres contemporaines de jeunes compositeurs. En 2003 il a été directeur artistique de l’Ensemble Fusion à Ottawa. En 2005, il a été directeur de l’Orchestre Symphonique Léonardo Da Vinci, lequel est devenu en 2008 l’Orchestre 21 qu’il dirige présentement avec la collaboration de Ron Di Lauro. Plusieurs fois boursier du Fonds FCAR, du Conseil des arts du Canada, du Conseil des Arts de l’Ontario et du Conseil des Arts et Lettres du Québec, Paolo Bellomia a eu l’opportunité de parfaire sa formation auprès de grands maîtres tel, Michael Charry, Harold Farberman, Pierre Boulez et Carlo-Maria Giulini.

Pierrot vagabond

—————-

1655,

(PIERROT VAGABOND) REMARQUABLE COURRIEL D’ALEXIS LEMIEUX, UN DOCTORANT DE CLASSE INTERNATIONALE EN MUSÉOLOGIE

May 2, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Merci Pierrot. Je vais travailler très fort. Ce sera l’un des plus beaux projets de ma vie. Il vibrera de passion, de création, et de découvertes. Je le sais et je le sens. Merci beaucoup d’être là pour nous accompagner, Isabelle et moi, et de nous offrir un guidage complémentaire et nécessaire à nos cheminements académiques. C’est important que tu le saches. Bon dimanche! Alexis

————— RÉPONSE-COURRIEL DE PIERROT

Cher Alexis

Isabelle et toi vous avez tellement un bel avenir devant vous. Toi et ton sens inné du rafraîchissement institutionnel par la poésie d’un projet, Isabelle par une fougue racée que l’on ne rencontre qu’une fois par génération.

A 68 ans, j’ai toujours refusé d’enseigner. Javais 25 ans que je fus professeur de philosophie au conservatoire de musique de Montréal dans un cours qui s’intitulait: QUESTIONS SUR LA VIE D’ARTISTE À TRAVERS LES SIÈCLES. Un mois plus tard, je démissionnais… je n’étais capable d’enseigner qu’à quelqu’un d’exceptionnel, comme cela se faisant par le compagnonnage au Moyen-âge et à la renaissance. J’avais déjà horreur de la secondarisation de l’instruction qui commençais dans ses années-là, de la mise en otage des philosophes par des programmes de philosophie pondus par l’état, de la philo vue comme obligatoire… enfin…. Une classe quelqu’elle soit me rebute… je suis incapable même d’assister à un cour.. tu te rends compte…

Je ne suis qu’ un chercheur, 15 heures par jours 7 jours par semaine et de dialoguer avec votre génie singulier à toi et Isabelle, c’est ma récompense de ne pas avoir triché avec mon rêve.

Fonce ami…. fais de ton doctorat un paradigme de ta discipline. Sois intense, chaque jour… augmente tes nombres de page de lecture par jour, crée, innove, ose.

Pierrot vagabond

————–

1657,

(PIERROT VAGABOND) MES AMIS MARLENE ET MICHEL PAR LE CARACTÈRE SACRÉ DE LEUR MARIAGE ET MOI PIERROT PAR LE CARACTÈRE SACRÉ DE MON CÉLIBAT, NOUS VOGUONS INTENSÉMENT DANS UN PROJET DE DOCTORAT SUR LA MULTITUDE NANO-CITOYENNE-PLANÉTAIRE

May 3, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quand je suis rentré hier soir, après un dur 15 heures de recherche, Michel était encore debout. Il venait de son côté de mettre la main finale au DVD de son documentaire «LA PELLE JAUNE» qui sera soumis au festival international du documentaire de Montréal dans deux semaines. Nous avons vécu une demie-heure de pure joie par une amitié des plus intelligentes.

Dire qu’il y a plus de 45 ans maintenant, nous étions tous les deux chansonniers au café St-Vincent du Vieux Montréal avant que Pierrot David et moi fondions LES DEUX PIERROTS et que Michel vienne y faire les dimanche aprês-midi.

Le Vieux Montréal de ces années-là fut l’apothéose de l’errance poétique de nos deux guitares et de nos chansons. Nous y fûmes heureux et comblés par la vie.

Le matin, quand Michel cogne à la porte de la salle de couture où j’ai demandé à dormir sur le plancher dans un sleeping pour honorer les personnes humaines des camps de réfugiés, je me lève das la bonne humeur.

Sa guitare est sur le mur, il compose encore des chansons, et moi je laisse le tout s’éloigner dans ma tête comme u iceberg qui fond en s’éloignant.

Ce matin, nous avons continué à travaillé sur le scénario du prochain documentaire «BROTHER WHERE IS THE MONEY?» qui sera filmé en anglais. Marlene s’est levée, le sacré de ce que l’on vit comme équipe de recherche étant sans faille, depuis maintenant près de 10 ans et au-dessus de 100 heures de documents audio-visuels archivés sur notre projet.

Ce qui nous unit, c’est une discipline personnelle intense et heureuse au service de l’équipe de recherche.

Merci mes amis je vis avec vous deux le meilleur de ce que la vie peut offrir à un vagabond céleste qui ne se fait même pas un café pour ne pas nuire à son cerveau dans le vagabondage universitaire de la connaissance aléatoire.

————-

1658,

(PIERROT VAGABOND) HIER PAOLO BELLOMIA ME RAPPELLAIT QUE, LORSQUE NOUS AVIONS 20 ANS TOUS LES DEUX, JE RÉPÉTAIS CONSTAMMENT QU’UN JOUR JE SERAIS UN CLOCHARD

May 3, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce qui est génial, quand on recroise un être qui fut important dans sa jeunesse (Paolo a cru en mes chansons et en a fait les orchestrations en m’accompagnant avec ses amis musiciens dans le studio d’enregistrement, ce qui a donné le 33 tours intitulé «PIERRE ROCHETTE CHANTE LE VIEUX MONTREAL» ), C’est le fait qu’il nous rappelle que ne se souvenait même plus d’avoir dit.

Comme par exemple, «TU RÉPÉTAIS SOUVENT… MOI UN JOUR JE SERAI UN CLOCHARD»,,, Il me rappelait pas aussi que je ne fumais pas, ne buvais pas, ne me droguait pas et était mystifié par le fais que je suis vraiment devenu ce que j’annonçais. Un clochard des plus érudit:))))))))))))))))))))… un vagabond céleste:)))))))))

Mais lui de son côté est aussi devenu ce qu’il annonçait… un exceptionnel professeur de chefs d’orchestre à l’université de Montréal avec des élèves qui lui viennent de l’international.

J’ai 68 ans, il a 66 ans. Notre jeunesse est encore la magie qui illumine notre dernier bout de chemin… et je lui en suis reconnaissant pour cela.

————

1660

(PIERROT VAGABOND) .. HOMMAGE À MONSIEUR JOSUÉ, RESPONSABLE DE L’ENTRETIEN MÉNAGER À L’UQAM QUI PREND SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE

May 5, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Je vagabondais l’UQAM dans mes guenilles royales et quand soudain j’aperçois un monsieur d’une grande courtoisie au travers de son emploi de responsable d’entretien ménager.

J’ouvre la porte, je m’approche de lui et lui dis: «Monsieur Josué, merci de prendre soin de la beauté du monde.»

Et lui de me répondre avec une élégance si souriante qui m’a vraiment foudroyé… «Monsieur Pierrot, Merci de prendre soin de la conscience de la beauté du monde».

Une seule poignée de main a suffit pour illuminer la planète de nano-espérance. Et je suis reparti vagabonder la connaissance, roi heureux d’un royaume invisible qui s’appelle la fraternité nano-humaine.

————–

1663,

(PIERROT VAGABOND_ MAÎTRE ISABEAU ET LE PÉLERIN DE L’IMAGINAIRE

May 9, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

J’étais à la gare centrale un matin… une dame portait de peine et misère deux grosses valises…. tout en l’aidant je lui dis… «SAVEZ-VOUS QUE VOUS VENEZ DE RENCONTRER LE VRAI PÈRE NOEL?» Et elle de me répondre… «Mon mari m’attend à Londres et quand je vais lui raconter cela, il ne me croira jamais.»

Oui, et je vais vous le prouver que je suis le vrai père Noel… je vais vous faire le cadeau de quatre questions qui vont changer votre vie et celle de votre famille.

1-Quel est ton rêve? 2- Dans combien de jours? 3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4- Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Et elle de me répondre…« Merci père Noel… mon mari va me croire maintenant parce que c’est à cause de la quatrième question que j’ai accepté de déménager à Londres.»

Arrivé à mon second cup habituel et Isabeau, un serveur extraordinaire vif d’esprit au prénom d’Isabeau me dit… vous savez comment je vous appelle Monsieur Pierrot dans ma tête… «LE PÉLERIN DE L’IMAGINAIRE».

J’étais encore sur le choc de tant d’élégance dans son propos… quand j’arrive à l’UQAM ce matin. Un jeune chercheur haïtien doctorant en démocratie participative extraordinairement intelligent, travaillant et discipliné avec qui je dialogue souvent me dit… «On dirait que tu es à ce point mon clone que je te perçois de plus en plus comme un père spirituel…»

Et moi de lui dire….«SOIS UN INVENTEUR ET NON UN COMMENTATEUR»… «Ose cette belle hypothèse de recherche que tu portes en toi et renverse l’histoire de la philosophie. Tu es capable d’accomplir au 21eme siècle ce que Fichte a réussi au temps de l’université de Goethe en Allemagne.»

Et quand je pense à la brillance d’Alexis dans son doctorat, à la fougue féministe d’Isabelle la boxeuse dans sa fin de maîtrise, au documentaire de Michel le philosophe-cinéaste-concierge «la pelle jaune» à la somptuosité du rêve de jardinière œuvre d’art de Marlene… je me sens privilégié d’être si bien entouré à 68 ans.

—————

1729,

(VAGABOND CÉLESTE) TOUT CE QUI PEUT NUIRE POTENTIELLEMENT À LA TENSION CRÉATRICE DE MON CERVEAU DEVIENT POUR MOI UN VECTEUR D’EXPRESSION DE LA DÉTESTATION…DIXIT L’ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE DE PIERROT VAGABOND

July 16, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Cela m’a pris des années à faire de ma vie personnelle œuvre d’art DU CINÉMA EXISTENTIEL OUVERT SUR L’INFINI. Tout se passe comme si mon quotidien était constitué de couches de laboratoire gardant mon cerveau sous tension hors de toute dilution sociale. Et c’est en ce sens que se rhyzomatisant par Marlene la jardinière, Michel le philosophe-cinéaste-concierge, Alexis le poète-muséologue et et Isabelle la boxeuse, ma création artistique s’illumine par une polarisation de la fraternité avec eumétrie aristocratique de la plus-value créatrice de chacun et chacune de mes partenaires de recherche, UNE FORME DE GRISERIE DELEUZIENNE POST-KANTIENNE d’une sensation du travail complet en commun, mais constellé harmonieusement en toute autonomie.

Quand ce matin Michel me dit devant Marlene: MOI JE SUIS AVEC LA BONNE PERSONNE, JE L’SAIS….

et que Marlene répond: AU LIEU DE COURIR À LA RECHERCHE DE LA BONNE PERSONNE, TU PEUX COMMENCER À VIVRE…

L’impossible soulève mon enthousiasme… J’ai deux amis qui s’aiment profondément…. et par la qualité même de leur amour, ils contribuent majestueusement à protèger respectueusement cet ascétisme du célibat dont mon cerveau a tant besoin pour demeurer en tension créatrice 24 heures par jour, 7 jours par semaine. De par cette disposition que mes partenaires de recherche ont à fédérer les différents aspects de chacun, vient l’énigme ÉCLATANTE du documentaire «LA PELLE JAUNE» de mon grand ami Michel le philosophe-cinéaste-concierge.

DANS LA PELLE JAUNE LA RELATION EST ENTRE CE QU’ON DIT ET CE QU’ON VOIT EST DIALECTIQUE….. C’EST EN CE SENS QUE CE NANO-CINÉMA-SELFIE CONSTITUE UN CINÉMA-LABORATOIRE POTENTIELLEMENT À DIFFUSION PLANÉTAIRE PAR LE TÉLÉPHONE INTELLIGENT.

Michel me faisait remarquer ce matin à quel point j’avais fait de ma vie de vagabondage universitaire un univers cosmologique où ON EST DANS MONSIEUR 2.7 K ( le 1000 pages gratuit sur internet,,, www.reveursequitables.com… cahier de presse…monsieur 2.7k), DANS UN BRUIT DE FOND QUI NE NUIT PAS À LA TENSION DE MON CERVEAU DE NANO-CHERCHEUR.

Il a bien raison… Je passe 15 heures par jour dans le silence, mais je ne parle qu’aux gardiens de sécurité, aux concierges, aux employés de la cafeteria avec des propos 2.7 k badins comme un bruit de fond esthétiquement pertinent parce qu’il n’y a aucune possibilité que se glissent des irritants de l’univers domestique ou commercial fait de problèmes banaux qui pourraient nuire aux architectures complexes de constellations théoriques sous-entendant les quatre questions du pays œuvre d’art.

1: QUEL EST TON RÊVE?

2: DANS COMBIEN DE JOURS?

3: QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON RÊVE?

4- COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

J’aime quand Isabelle la boxeuse arrive soudainement à ma table de la gare centrale pour me parler en moins de 15 minutes de sa maîtrise, de sa découverte de l’école de Francfort, de sa critique profondément intelligente d’un article du devoir.

J’aime quand Alexis le poète-muséologue arrive soudainement à la cinémathèque québécoise et vient me retrouver au ier banc pendant que je tente de me désengluer par une lecture analogique de deux films du cinéaste Luis Bunuel (Belle de jour).

Quand je l’accompagne à l’autobus Angrignon et que durant la demie-heure d’attente il me demande un cours sur l’histoire de la dialectique tout en assistant à l’ergonométrie conceptuelle des mises en arc de ses 8 blocs bibliographiques théorisés par l’acquisition même de l’invention méthodologique issue de croisement dialogotique entre la dialectique, le structuralisme radical et la cinétique.

Mais je suis incapable de vivre une baise de tension créatrice du cerveau quand Alexis et Isabelle sont ensemble avec moi ou que Michel et Marlene vivent une ouverture sociale avec d’autres personnes humaines et que j’y suis présent.

Ca fait longtemps que je cherche le moyen de resserrer la tension créatrice entre 2h et 4h pm. Je crois avoir trouvé. 5 jours semaine m’enfermer pour 2 heures dans la petite bibliotheque de la cinématheque québécoise. J’aime lire entre 250 et 500 pages par jour et cela analogiquement. j’ai besoin que cela soit 7 jours par semaine. Tout le reste n’est, pour moi configuré comme je le suis bien sur, QU’UN VECTEUR D’EXPRESSION DE LA DÉTESTATION QUI AMÈNE MON CERVEAU DANS DES ZONES TOXIQUES ET IMBÉCILES…. Tout est centré sur la nano-citoyenneté-planétaire et la mise en orbite nano- cosmo-génétique de la cinquième question de la vie personnelle oeuvre d’art qui iconera le 21eme siècle:

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

————–

2000,

3 MARS 2018

2000 ….. «PIERROT, C’EST NOTRE DOYEN, IL AIDE LES ÉTUDIANTS» AINSI M’A PRÉSENTÉ SYLVIE, UNE EMPLOYÉE DE L’UQAM À SON FRÈRE MICHEL

March 3, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quand le conteur international Simon Gauthier est arrivé à l’UQAM, hier midi, j’ai réalisé que j’étais devenu l’homme de mes rêves et que ça m’avait pris les deux ans qui séparent notre dernière rencontre.

Je prenais plaisir à lui présenter la famille du vagabond des bibliothèques, des camarades de défis existentiels qui sous leurs différents costumes (agent de sécurité, concierge, employés de cafeteria, de bibliothèque…. plus d’une centaine que j’ai pris le temps d’apprécier) me manifestent une bienveillance de cœur… car se promener en pantoufle dans les couloirs de l’UQAM et faire d’une table de bibliothèque un royaume de l’anonymat pour chercheur intense demande une architectonie d’habiletés sociales qui prend su moins deux ans à tresser.

PIERROT C’EST NOTRE DOYEN IL AIDE ELS ÉTUDIANTS

Quand on connaît le sens du mot «doyen» dans une université… (le grand patron) je me sens vraiment honoré d’avoir créé un poste qui n’existait pas… celui de DOYEN POÉTIQUE DE LA CONDITION HUMAINE.

Notre équipe de recherche (Auld, Woodard,Rochette) travaille à une invention … LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE… et comme toute équipe d’inventeurs, ce qui nous intéresse, c,est la qualité intrinsèque de notre invention et non pas la reconnaissance des inventeurs.

Vendredi matin, 6h.30 am, notre conseil d’administration de la créativité à Marlene, Michel et moi témoignait d’une immense joie que nous procure notre amitié.

Dormir sur un plancher d’une salle de couture pour bénéficier d’une telle qualité d’amitié au quotidien, cela m’apparaît exactement le pendant dont je bénéficie à l’UQAM au niveau d’un contexte optimal de bienveillance créatrice.

Michel et Marlene ont avancé l’idée que les deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) représentaient LA COUR SUPREME DE LA CONSCIENCE PLANÉTAIRE, UNE COUCHE AU-DESSUS DE TOUTES LES COURS SUPREMES NATIONALES DE LA PLANÈTE TERRE.

Et comme le dit si bien mon ami Michel, la nano-citoyenneté-planétaire c’est la centralisation du décentralisé tout autant que la décentralisation du centralisé (le tirage au sort planétaire, ville par ville et village par village des deux assemblées des justes de la nano-citoyenneté.-planétaire en étant le champ de force intuitif d’une modélisation open-source à échelle universelle par la nouvelle nano-modernité rendue possible par la nouvelle science des algorithmes.

LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE FAIT PARTIE DE LA POURSUITE DU PROCESSUS DE CIVILISATION CÉLÉBRÉE PAR NORBERT ELIAS, AUTANT QUE LE «ME TOO»DE L’ARTICLE DU DEVOIR DE CE MATIN ( STEPHANE CHALIFOUS, JUDITH TRUDEAU) QUE DE LA DEMANDE DE FIN DES TUERIES DE MASSE (jULIEN GAUTHIER MONGEON)

 

LA CIVILISATION NANO-CITOYENNE-PLANÉTAIRE PASSE PAR UNE INVENTION, CELLE D’UNE ASSEMBLÉE DES JUSTES ÉLUE PAR TIRAGE AU SORT, 125 FEMMES ET 125 HOMMES PASSIONNÉS PAR LES QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART

1: QUEL EST TON RÊVE?

2: DANS COMBIEN DE JOURS?

3: QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON RÊVE?

4: COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Un jour, les 7 milliards par leur assemblée nano-citoyenne planétaire des 125 juste femmes et 125 justes hommes pourront réfléchir harmonieusement à la cinquième question

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ

1- EN RÉSERVE DANS LE BUNKER DE L’AMITIÉ 150 heures d’archives filmées depuis 10 ans dont 4 documentaires de Michel le concierge soumis au « rendez-vous international du documentaire de Montréal: 1) le pays œuvre d’art? 2) la pelle jaune, 3) Gisèle Proulx et Ti-poux, 4) philosophie, la nano-citoyenneté-plantaire

————–

2109,

PIERROT VAGABOND LA CLÉ DE MA VIE INTELLECTUELLE, C’EST D’ÊTRE AU SERVICE DU RÊVE DE MICHEL LE CONCIERGE ET DE SA COMPAGNE DE RÊVE, MARLENE LA JARDINIÈRE…. COMME MON IDOLE LOUIS MCHENRY HOWE FUT AU SERVICE DU RÊVE DU PRÉSIDENT AMÉRICAIN FRANKLIN DELANO ROOSEVELT ET DE SON ÉPOUSE ÉLÉANOR ROOSEVELT (LECTRICE DE LA DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME, O.N.U. 1948)

February 26, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

wikepedia

Louis McHenry Howe (1871-1936) était un ami et conseiller du président américain Franklin Delano Roosevelt. Il le soutint notamment pendant l’élection de 1932.

Louis Howe est né en 1871 à Indianapolis. Un accident de vélo laissa son visage marqué par des cicatrices. Son père était propriétaire d’un journal à New York, dans lequel Louis Howe travailla. Howe rencontra Roosevelt en 1911, dont il devint rapidement le conseiller.

COMMENTAIRE Ce que j’aime de Louis McHenry Howe, c’est son absolue discrétion et son inaltérable dévouement à prendre soin du rêve des époux Roosevelt.

L’anonymat et l’extrême intégrité intellectuelle sans complaisance ont permis à deux rêveurs d’accomplir l’impossible.

C’est la façon dont je me perçois avec Michel le concierge et Marlene la jardinière.

J’aime la beauté de chacun de leur rêve, j’aime leur passion de marcher vers leur rêve malgré leurs doutes.

Chacun est différent.

Michel c’est d’abord un sens inné de l’archétype à travers une condition humaine ciselée par son verbe, le tout allié à une discipline personnelle et à une ténacité sans faille à marcher jour après jour vers son rêve par le cinéma.

Marlene c’est l’incarnation parfaite de l’homme qui plantait des arbres de Giono… l’élégance d’une rêveuse parfaitement heureuse dans l’œuvre d’art que constitue son jardin.

EN CONSEQUENCE DE QUOI COMME LOUIS MCHENRY HOWE

Je me sens comblé par la vie de contribuer par mes lectures et réflexions à enrichir la conscientisation que ces deux magnifiques rêveur et rêveuse ont d’eux-mêmes.

voila pourquoi

Comme le dit si bien Michel le concierge,

L’ÉMERGENCE DE LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE AU 21EME SIÈCLE PERMETTRA LE FONDEMENT  DU CONCEPT DE PAYS OEUVRE D’ART PAR UNE MASSE CRITIQUE DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART.

—————

2110,

PIERROT VAGABOND «LE JOURNALISTE DE L’ÊTRE (PIERROT VAGABOND) VERSUS LE JOURNALISTE DU PEUT-ÊTRE (MICHEL LE CONCIERGE)

February 23, 2017 Pierrot le Vagabond ChercheurEdit

Plus la philosophie d’en haut devient oreille pour l’émergence de la philosophie d’en bas… plus des paramètres inédits se révèlent dans toute leur fraîcheur. C’est une philosophie dont la catégorie de l’existence prend forme UNIQUEMENT à partir de la parole INDIGNÉE du travailleur.

Bien sûr, Pierrot vagabond semble configuré comme un JOURNALISTE DE L’ÊTRE… On dirait qu’il est né avec un GPS fait uniquement d’errance poétique… Il dort sur un plancher, a horreur des objets, préfère connaître l’historique de l’argent que d’en posséder, calcule même le nombre de bouchées nécessaires au fonctionnement de son vivre pour ne pas nuire à la flânerie intellectuelle de son cerveau, n’a pas de vie privée, utilise l’environnement public pour ses besoins essentiels les plus discrets… Est-il platonicien? duchampsien? benrjaminien?:))))))))))) il flotte dans ses pantoufles tout heureux de vagabonder les grandes questions de l’histoire de l’humanité sans être obligé de se pencher sur quelque réponse que ce soit.

Mais quand Michel le concierge cogne à la porte de la salle de couture à 6h.30 le matin… quelle joie….l’amitié entre UN JOURNALISTE DU PEUT-ÊTRE exceptionnel et un errant poétique SINGULIER ressemble à la rencontre entre le soleil et la lune:))))))) Michel est infiniment terrestre, droit, intègre, passionné, inquiet du lendemain, jamais loin du chaos, exprimant par de nombreux PEUT-ÊTRE… l’importance de passer une bonne journée car demain est TOUJOURS encore trop loin…. LA CATÉGORIE DE L’EXISTENCE EST SIGNÉE DE LA NAISSANCE À LA MORT D’ABORD PAR LA PRÉCARITÉ.

Et nos différences déclenchent d’immenses rires. Marlene la jardinière se lève vers 7h.am… le party est déjà commencé….

Et comme le dit si bien Michel, le pays œuvre d’art, c’est le programme du concierge pour jaser avec le monde…. car… quand tu as un mauvais programme, t’as beau travailler ben drette, si c’est bâti tout croche, la tour va tomber pareil:))))))))))))))))

——————–

2149,

(PIERROT VAGABOND) A 37 ANS, BREL FAIT SES ADIEUX. iL ARRÊTE LE TOUR DE CHANT POUR NE PAS TRICHER AVEC SON PUBLIC… IL SE CONSACRERA AU MONTAGE DE L’HOMME DE LA MANCHA ET À LA CHANSON LA QUÊTE

June 16, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

En 1967, Jacques Brel annonce qu’il abandonne le tour de chant. Il se consacre alors au cinéma et se lance dans le montage de l’homme de la Mancha

Jacques Brel dans l’Homme de la Mancha Jacques Brel dans l’Homme de la Mancha © Getty

Octobre 66, Olympia de Paris

A 37 ans Brel fait ses adieux. Il arrête le tour de chant pour ne pas tricher avec son public. La vraie dernière, le 16 mai 1967 à Roubaix. Après chaque chanson, s’épongeant le visage dos au public, il murmure à son pianiste :”On ne la refera plus”

Avril 98, Opéra de Liège

José van Dam reprend le rôle titre de L’homme de la Mancha. 30 ans plus tôt, Jacques Brel, auteur de l’adaptation française de cette comédie musicale, endossait avec panache la défroque du chevalier à la triste figure. Cette quête de l’inaccessible étoile, ce rêve impossible, et amour jusqu’à la déchirure. Tout concorde

L’homme chanteur et le mythe fusionne dans cette aventure taillée à la démesure de son interprète.

‘Je veux absolument me débarrasser de mon corps pour écrire’

Profession artiste

Après la scène le cinéma l’attire sous d’autre projecteur. il pratique ce 7è art comme de coutume, passionnément, au point de vouloir projeter son imaginaire sur grand écran et de vouloir réaliser deux films : Frantz et Far West

————

parole La Quête – Jacques Brel lyrics

 Play the Jacques Brel Quiz 

paroles officielles ♪ La Quête ♪ Rêver un impossible rêve Porter le chagrin des départs Brûler d’une possible fièvre Partir où personne ne part

Aimer jusqu’à la déchirure Aimer, même trop, même mal, Tenter, sans force et sans armure, D’atteindre l’inaccessible étoile

Telle est ma quête, Suivre l’étoile Peu m’importent mes chances Peu m’importe le temps Ou ma désespérance Et puis lutter toujours Sans questions ni repos Se damner Pour l’or d’un mot d’amour Je ne sais si je serai ce héros Mais mon cœur serait tranquille Et les villes s’éclabousseraient de bleu Parce qu’un malheureux

Brûle encore, bien qu’ayant tout brûlé Brûle encore, même trop, même mal Pour atteindre à s’en écarteler Pour atteindre l’inaccessible étoile

2193,

———–

COURRIEL-RÉPONSE DE PIERROT VAGABOND

Cher Simon…Que tu reprennes la route de la francophonie avec le conte du Vagabond céleste, dont tu as muri,  et le texte et les chansons, me traverse l’âme.  C’est comme si tu honorais cette lignée mélodieuse de rêves big-bang que fut celle de mon grand-père Lucien (qui échanger son cheval à St-Raymond de Port-neuf contre des bottes pour aller plus loin dans la vie), de mon oncle Paulo (qui échangea son piano contre une série de pianothons en plein air où il battait son record année après année pour aller plus loin dans la vie, et de mon père Roger (qui échangea sa job chez H. R. Hillier contre le ier poste de télévision sur cable au Canada) en m’apprenant le sens d’un rêve big bang par la job de caméraman à 12 ans, après l’école et les fins de semaine.

Le rêve big bang n’aurait pu naître ailleurs qu’à La Tuque… petite ville perdue entre les montagnes, à 100 kilomètres de Trois-Rivières d’un bord et à 100 kilomètres de Chicoutimi de l’autre, le rêve big bang passa par la musique et tomba comme un coup de tonnerre sous chaque maison comme si sous chacune y avait été installé un paratonnerre.

La musique…. certains y faisaient des chansons (Félix Leclerc), d’autres des symphonies (mon père avec sa trompette, ier prix de trompette à C.K.A.C en 1948) d’autres enseignaient aux oiseaux à chanter dans les parcs (le vagabond  Baptiste Tremblay qui arrêtait aussi les trains avec ses mains pour laisser passer les enfants à l’école.

Deux orchestres Rochette aux deux coins de la ville, mon grand père Lucien répétant avec ses enfants sur la galerie pour aller manger des sandwichs chez ses chums après avoir abandonné son travail à l’usine… La poésie de vivre avant tout… Les hobos qui au-dessus des trains sautaient devant chez nous et allaient manger la soupe du pauvre chez mon grand-père Lefebvre qui travaillait lui-même dans ces mêmes trains…

Dans la ville de La tuque, à cause de la musique, nous vivions tous l’errance poétique sans le savoir…

Ce n’est pas pour rien que quand la mère de Justine est morte, son errance fantomatique accentuée par le choc post-traumatique de son père englué d’errance axiologique vint chercher réconfort avec le vagabond céleste en mode d’errance poétique sur son congélateur, parce que ce vagabond céleste montait sur les épaules de son grand-père, de son oncle et de son père, pour lui enseigner l’essentiel

————–

2366,

(PIERROT VAGABOND)EN DÉCEMBRE 2009…. AU CAFÉ L’ITINÉRAIRE… UNE RENCONTRE-ARCHIVE AVEC L’ARCHÉTYPE LE VAGABOND CÉLESTE CONFONDU AVEC UN ITINÉRANT PAR LE DIT MONSIEUR DES MEDIAS WEB

October 27, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

….. DÉCEMBRE 2009 1102 .. ARCHIVES POUR DOCTORAT DU SITE WEB 102.3 RPM Pierrot le reveur équitable Rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot Rochette Cette semaine, je suis allé dîner au Café l’Itinéraire et comme il n’y avait pas beaucoup de place pour s’assoir j’ai demandé à quelqu’un si je pouvais lui tenir compagnie, cette personne m’a répondu…avec plaisir…… Après quelques bouchées d’un délicieux et copieux repas, nous avons commencé à parler de tout et de rien. De fil en aiguille, j’ai commencé à découvrir un homme qui, à priori, me semblais je l’avoue honnêtement, un itinérant comme les autres. Quelle ne fut pas ma surprise au contact de cet homme à l’esprit vif, d’une grande culture, poète au grand cœur et d’une sensibilité que j’ai rarement vue depuis longtemps. Une belle phrase qu’il a dite m’a fait beaucoup réfléchir, surtout dans cette période de surconsommation où les valeurs d’amour à autrui, de partage, de sensibilité ne sont plus très à la mode… Un rêveur équitable, ce serait toute personne qui prend la décision de prendre soin du rêve d’une autre personne qu’importe sa race, sa langue, sa religion et cela, sans intérêt personnel caché. Vous imaginez un peu, prendre soin du rêve d’une autre personne sans rien demander, n’est-ce pas formidable tout cela, d’une grande sagesse, d’une grande générosité, que de pouvoir faire, tous ensembles, ne serait-ce qu’une toute petite partie de ce qu’a fait ce Monsieur? je crois que le monde où nous vivons s’en porterait peut-être un peu mieux. Mais qui est ce Monsieur?… c’est Pierrot Rochette, le rêveur équitable, qui fut co-fondateur de la boite à chanson Les Deux Pierrots dans les années 1970, Pierrot décida de donner tous ses biens pour devenir un ermite des routes en parcourant tous les chemins du Québec pour aller à la rencontre des gens (des rêveurs) et leur serrer la main. Son but? tout simplement marcher pour allumer le rêve des personnes qu’il rencontre sur son chemin…Ce n’est pas beau tout ça! Je vous présente donc Pierrot Rochette le rêveur equitable. ——————– 180 ….. 2 JUIN 2009 2 juin 2009 – 17 h 37 min | Permalien salut Andre je te telephone d’ici la fin de semaine… tres touche La Tuque reste mon unique univers interieur depuis mon enfance Pierrot qui a mis les souliers de Felix de la rue Tessier pour mieux chanter l’ame de la rue Gouin

2377,

2377… (pierrot vagabond) PASSER PAR LA PAUVRETÉ LA PLUS MINIMALISTE POUR DEVENIR MILLIARDAIRE DE POÉSIE… TELLE FUT MA SEULE VRAIE RÉUSSITE SUR CETTE TERRE….

October 31, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Marlene et Michel me comblent de bienveillance et d’intelligence au cœur même de notre équipe de recherche… Comme il est loin ce temps où…

…. Mon ami le poète Gamache qui était concierge à la bibliothèque du cégep de Victoriaville, sur le chiffre de nuit, m’y laissait travailler, en autant que je ne me promène pas devant les caméras… J’avais demandé à la direction de pouvoir y dormir avec mon sac de couchage, ce qui leur aurait sauvé un gardien de nuit… mais la réponse fut la suivante: les assurances ne le permettent pas…

ET je pouvais y crier ma rage de tout lire et de ne rien trouver d’essentiel… ce furent des années consacrées à l’histoire de la peinture américaine tout comme “a l’histoire du Québec et du Canada, tout en vivant une eumétrie aristocratique avec Mademoiselle Marie, porofesseur de maths au secondaire de victo.

J’y écrivis une partie de Monsieur 2.7k? avant d’aller passer 4 ans à dormir sur une table à recyclo-livres… en me posant la question du pays œuvre d’art à partir du cadre théorique de Frank Scott…

Puis vint la question qui m’obiigea à vagabonder: Si je prends soin de l’univers, Est-ce que l’univers va prendre soin de moi?

Autant je n’ai jamais eu de bonnes notes à l’école, autant l’auto-didactisme effréné fut un apprentissage propédeutique au vagabondage intellectuel d ela connaissance qui m’a permis d’inventer une MÉTHODOLOGIE PAR LE BLOGUE.

Je devais avoir une trentaine d’années, peut-être même moins, quand mon frère Gilles Rochette, directeur des bibliothèques de la Gaspésie et des îles de la Madeleine, m’offrit un contrat… 24 spectacles en 24 jours, en changeant de ville…. Je lui dis… j’accepte, en autant que je puisse dormir dans mon sac de couchage dans chaque bibliotheque de village…

Je passais mes nuits à lire… et le lendemain, je dormais en arrière des rideaux de la scène… mon frère me levait une demie-heure avant le spectacle et , à moitié endormi, j’allais chercher une performance qui rassurait … enfin… mon pauvre Frère… comme il a du trouver inquiétant de voir que je ne chantais que pour vagabonder le savoir…

A 70 ans, c’est encore pire…. Rien ne m’intéresse autre que la passion d’apprendre, de créer, d’inventer des concepts, de partir à la recherche du graal DE L’ESSENTIALISME dans un univers où tout est teinté de post-modernisme d’un nominalisme des plus douteux…

wow-t=2.7k?… des années de travail pour en arriver là…. la glossarisation des 3 chapitres va me permettre de me saouler à l’univers des cadres conceptuels versus les cadres théoriques, inventant une architectonie de la nano-modernité par pur frisson du dire et du lire tissant au fil d’or d’une constellation cosmogonique un argumentaire signé comme une œuvre d’art… et en équipe en plus de cela avec Marlene et Michel…

à suivre… Pierrot vagabond

————–

2387,

… (PIERROT VAGABOND) UNE GRANDE DAME QUI M’AVAIT SAUVÉ LA VIE EN PRENANT SOIN DE MOI COMME UNE MÈRE À SEPT-ILES ALORS QUE JE DORMAIS DANS LES CIMETIÈRES EN VUE D’UN DOCTORAT… VIENT DE DÉMÉNAGER À MONTRÉAL… SON NOM… DANIELLE FORTIER…. CELLE QUI M’A NOURRI, M’A DONNÉ SES TIPS DE LA SEMAINE, À PARTIR DE SA PÂTISSERIE «J’LES FAIS MOI-MÊME»… LA CHANSON DE L’INGÉNIEUR RACONTE L’HISTOIRE D’AMOUR À LA BASE DE SON COUPLE

November 7, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Merci Danielle…. j’ai pu écrire des chansons chez toi….à Moisy… sur le bord de la mer… merci d’avoir conservé mon cahier de 100 chansons écrites et transcrites à la main…. Quand ton chum te téléphonait d’Algérie ou il pratiquait son métier d’ingénieur, j’ai pu dessiner tes larmes d’amour pour lui par une chanson que je te dédie encore aujourd’hui. Je te dédie aussi cette chanson où j’honore tes tipes d’une semaine de travail que tu m’avais donné avant que je reprenne la route… J’en ai fait bénéficié une jeune femme cocainomane qui en avait plus besoin que moi…

LA CHANSON DE L’INGÉNIEUR

8 février 2009 – 20 h 33 min

COUPLET 1

je suis en Algérie pis toé tu gardes le fort sur la Côte Nord

de trois mois en trois mois ton ingénieur gagne sa vie si loin de toi la nuit

j’ai beau t’envoyer des belles fleurs téléphoner à toutes les heures quand bien trop je m’ennuie oh mon coeur

à travers tes respires j’aime t’entendre dire un peu d’ta beauté qui m’inspire

REFRAIN

je suis là même si t’es pas là nous deux on sera toujours là

COUPLET 2

je suis en Algérie pis toé tu gardes le fort sur la Côte nord

le soir t’es dans lectures pis tu t’fais des partys de littérature quand moi je dors

sur une ancienne base militaire Moisy est le nom d’la rivière dont la nuit je m’ennuie, l’enfer

d’un côté y a la mer de l’autre la rivière et au milieu y a toi qui m’dit

COUPLET 3

je suis en Algérie pis toé tu gardes le fort sur la Côte nord

bientôt j’aurai trois semaines j’pourrai enfin te dire je t’aime en creusant le fond de ton corps

trois mois c’est dur sur l’armature j’ai beau être un bon ingénieur j’ai peur de rien sauf des fissures du coeur

mon coeur je suis un gars mes mots c’est mes deux bras ma voix c’est mes dix doigts

REFRAIN FINAL

tu es là bientôt je s’rai là nous deux on sera toujours là

Pierrot vagabond celeste

————–

WOW-T.COM

 

 

 

 

 

 

 

 

«LES TROIS WOW»…. 3 UNIVERS (MARLENE LA JARDINIÈRE, MICHEL LE CONCIERGE ET PIERROT VAGABOND) QUI S’ASSEOIENT ENSEMBLE POUR GÉNÉRER PAR LEUR NON-TRICHERIE UN MULTIVERS CONDUISANT À LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE POUR LE BIEN COMMUN DE 7 MILLIARDS DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART POTENTIELLES… TOUTES UNIES AUTOUR D’UN RÊVE À LA GRANDEUR DE L’HUMANITÉ: QU’AU 21EME SIÈCLE PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE…. DIXIT MICHEL LE CONCIERG… UN DES TROIS ARCHÉTYPES HOLOGRAMMIQUES FONDATEUR DE CE MULTIVERS SOUS FORME D’ALGORITHME SOCIAL… WOW-T=2.7K?

DONNÉES GLOSSAIRIQUES
EN ORDRE DE DATE
AU SUJET
DE LA CRÉATION DE L’ARCHÉTYPE
HOLOGRAMMIQUE
DE MICHEL LE CONCIERGE

————

MICHEL LE CONCIERGE,

1215,

..(MICHEL LE CONCIERGE)

Pendant que je montais en autobus (avec mon Ipod écoutant France-Culture et 4 épisodes sur le coran) pour assister à la première de l’exposition de Jeanne et ses marionnettes au musée de Valleyfield, mon ami Michel avançaiT sur le film-performance au sens non pas de performance micro-récit-spectacle, mais de Poïétique-performance conduisant à la marche pour l’ONU en 2018 passant par le cinema politica, Michel passait la fin de semaine sur le montage de son film. Wowwwwww… L’objectif du film, démontrer que dans le pays œuvre d’art de demain, l’amour d’un être humain pour sa conjointe constitue une œuvre d’art (dictionnair Souriau) au sens où une vie personnelle poïétiquement œuvre d’art sur un long terme est plus importante que l’œuvre ou la signature pour définir une œuvre d’art-performance. Et c’est en ce sens que le constructivisme russe m’apparaît l’ancêtre de l’œuvre d’art du 21ème siècle. Taraboukine et Axionov entre autres avaient bien vu le mur-limite atteint par l’ésotérisme de Kandinsky d’une part et le suprématisme de Malevitch d’autre part. Tout le rapport entre la ligne, la couleur, la composition, la représentation fut réinterprété sous l’angle de matériaux, de la matière, comme une tentative inconsciente de construire la vie, enfin rendue conscience par la crise des mythes et des religions, dont la religion de l’art pour l’art(l’aura). On passa donc de la crise de la peinture de chevalet (le dernier tableau, le fameux carré rouge d’arthur Danto) au désir de faire exploser le constructivisme par le décor de théâtre (Taraboukine et Axianov) comme par le cinéma (Eiseinstein). Aujourd’hui, nous sommes devant la crise de l’œuvre comme de la signature de par le passage du macro-récit au micro-récit au nano-récit. Effectivement, passer du modernisme au post-modernisme, puis du post-modernisme au NANO-ROMANTISME, ne serait pas une si mauvaise idée pour l’étiquette de l’ère du 21ème siècle en art. A bien considérer, ma démarche de m’associer poïétiquement à un ouvrier (Michel Woodart) pour signer l’œuvre d’art par l’amour d’un couple, tel qu’annoncé par Souriau dans son dictionnaire, dans le but d’une marche pour l’ONU en 2018, je qualifierais ce type de démarche de NANO-ROMANTIQUE. Au sens où je compte plus sur le viral ou le rhyzomique dans un tout monde à construire (constructivisme) pour réaliser mon rêve. Oui, LE NANO-ROMANTISME ME SEMBLE BIEN une étiquette séreuse à envisager. D’autant plus que j’envisage, comme mode de performance nano-récit, des rendez-vous des rêveurs équitables comme forme de performance poîétique à la suite de l’onu en 2018. Pierrot

—————-

1218,

..(MICHEL LE CONCIERGE) ETONNAMMENT, LA VIE EST BIEN MIEUX FAITE QU’ON PENSE! Encore une fois, Michel Woodart ce matin m’a démontré à quel point il est devenu un architecte de son talent de représentant de la condition humaine. Certains matins, nous n’allumons pas la caméra. Et après le toc toc toc du réveil, je m,installe devant lui de l’autre côté de son bureau comme si j’étais une des 2000 personnes qui sont assis à la salle Maisonneuve pour écouter sa performance. Et comme j’ai 14 ans d’études sur comment fonctionne le rire au niveau axiologique dans le cerveau humain ( ma maîtrise à l’université de Montréal, nous formons ensemble une équipe de designers. Ce matin, Michel a créé ce qu’on appelle un angle de discours de bitts à improviser pour traiter ce qui est axiologiquement négatif de façon à ce que le récepteur le reçoive en axiologie positive. L’objectif est le même qu’avec mes autres rêveurs: Qu’il atteigne l’autonomie de sa créativité existentielle par son rêve. Ca me fait penser à Johanne qui hier me disait: Pierrot, quand tu vas partir le 24 juin, je vais perdre mon lac dans lequel, comme Narcisse, je me mirais pour grandir intérieurement. Et moi de lui répondre: C’est formidable, tu vas enfin avoir l’occasion de devenir ce lac dans lequel les autres Narcisse viendront à leur tour se regarder pour grandir. Michel et Johanne, à cause de certains évènements-choc de leur vie, n’ont jamais eu la chance de voir la grandeur de leur configuration., Michel est un communicateur hors-pair de la condition humaine et un dessinateur d’espérance parallèle. Et Johanne une communicatrice qui, à mon avis, lorsqu’elle passera de militante de gauche à humaniste de centre, réorientera son discours pour appuyer le docteur Volant qui fait le tour du Québec pour éduquer les authochtones à croire en leur rêve, plutôt qu’à propager une conscience de la victimisation historique qui à mon avis, ne rend pas assez hommage à son charisme et à sa stature sociale dans sa région et à l’international par le rhyzomique de projets humanistes aussi intelligents que sa personne. Pierrot

—————-

1218,

(MICHEL LE CONCIERGE) UN CONCIERGE SÉNATEUR POUR LANCER LE CANADA PAYS OEUVRE D’ART… MON AMI ET PARTENAIRE DE RECHERCHE INTELLECTUELLE MICHEL WOODART

December 4, 2015 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ca fait 8 ans que je dis à Michel… tu es le Comte de Monte-cristo et moi le vieux érudit qui lui enseigne… Nous sommes tous les deux emprisonnés là où c’est impossible de changer notre condition humaine… Je suis un vagabond qui couche sur ton plancher et tu es un concierge industriel isolé qui réfléchit dans le fond de sa cave.

Comme le comte de Monte-Cristo… tu as creusé un trou de ta cellule à la mienne et, il y a 8 ans, j’ai décidé de te donner tous les outils théoriques pour que tu réussisses ton rêve en échange des deux seules choses dont j’avais besoin dans la vie pour être heureux…. une amitié et un plancher pour dormir…

Ensemble nous fûmes moi le chercheur anonyme, toi le politique civique…. tel Howe et Roosevelt, Rosenteil et Kennedy, Franck Scott et Pierre-Eliot Trudeau… l’anonyme derrière au service d’un grand homme en avant.

Quand Roosevelt fut atteint de la polio avec aucune chance de retrouver sa santé, Howe continuait à aller le voir et lui dire… Mon cher Franklin, tu vas devenir président des États-Unis… et je te lâcherai pas parce que sais que NOUS Y ARRIVERONS.

Quand Michel Woodart vivait deux jobs de concierge pour prendre soin du rêve de Marlene, l’amour de sa vie depuis 32 ans, je lui disais, tu as tout pour lancer le pays œuvre d’art par ta vie personnelle œuvre d’art…. Et je me lève tous les matins en même temps que toi pour que tu ne sois pas écrasé temporairement par ton rêve.

Quand on a fait la surprise à mon partenaire de recherche intellectuelle de donner son nom à un parc de la garderie dont il est le concierge, LE PARC MICHEL WOODART, je lui ai dit… cher Michel, je suis ton partenaire de recherche en philosophie politique parce que comme Rosevelt, Kennedey, tu as une qualité rare qui s’appelle LA GRANDEUR AU SERVICE DES AUTRES. Qui peut dire à Montréal qu’il a un parce à son nom de son vivant?:)))))))))))))))

A partir de nos recherches en philosophie politique, tu as monté un documentaire d’une heure intitulé LE PAYS OEUVRE D’ART? pour que le Canada du 21eme siècle vive intellectuellement un évènement de la grandeur des casques bleus de Pearson… UN SÉNAT DE SENATEURS INDÉPENDANTS CONTRIBUANT À CRÉER LE CANADA PAYS OEUVRE D’ART PAR DES CONFÉRENCES DANS LES ÉCOLES…. POUR ALLUMER DE FUTURES VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART…

Quand tu es allé porté une première ébauche du documentaire LE PAYS OEUVRE D’ART? ….à Ken Nagano de l’orchestre symphonique de Montréal… je savais que rien ne t’arrêterait pour servir ton pays le Canada…

Mais Maintenant que Justin Trudeau a changé les règles d’application pour devenir sénateur, PERMETTANT AUX CANADIENS DE SOUMETTRE LEUR CANDIDATURE, DONNANT PRIORITÉ AUX GENS ISSUS DE MINORITÉS DANS L’ÉQUILIBRE DES SEXES, je suis convaincu que le Canada a besoin d’un concierge-sénateur pour lui donner espérance éthique en ses institutions.

Toi, qui m’a accueilli comme vagabond depuis 8 ans, moi qui ne rêvais que de vivre près d’un couple heureux comme Brassens avec Marcel et Jeanne, toi dont je puis témoigner de ton amour œuvre d’art pour ton épouse Marlene, tu es depuis longtemps déjà un sénateur dans l’âme…. Nous avions 20 ans, nous étions chansonniers au café St-Vincent dans le Vieux Montréal et ton amour des autres par la scène était déjà impressionnant.

Je suis fier d’être ton ami-chercheur anonyme

————-

1246,

FRANK SCOTT, LE MICHEL-ANGE DU DROIT CONSTITUTIONNEL CANADIEN

January 22, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce que j’adore de mon merveilleux partenaire de recherche intellectuelle, Michel le concierge, c’est son sens de l’image juste quand je lui expose chaque matin 6h.am le résumé de mes 200 à 400 pages de lecture de la journée d’avant. Frank Scott, Michel-Ange du droit constitutionnel canadien, l’expression vient de lui, comme bien d’autres d’ailleurs.:))))))

 

1368,

(MICHEL CONCIERGE) HEY BROTHER, WHERE IS THE MONEY?

March 15, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le prochain documentaire de Michel le concierge «HEY BROTHER, WHERE IS THE MONEY?» se fera en anglais. Pierrot le vagabond céleste, comme dans le premier documentaire «LE PAYS OEUVRE D’ART?» pratiquera le meurtre de l’image par l’err(e)nce poétique comme Duchamp a pratiqué le meurtre de la signature par l’esthétique de l’indifférence.

Ce documentaire racontera l’histoire du concierge dans son rapport quotidien avec la pelle, l’urinoir, la poussière, confronté avec Duchamp et ses ready- made. Pourquoi la pelle, l’urinoir et l’élevage de la poussière, artéfacts ready-made de Duchamp valent des millions alors que lui et des millions d’autres à travers le monde vivent ces symboles comme des asservisseurs millénaires.

HEY BROTHER, WHERE IS THE MONEY? C’est un peu l’histoire 2.0 du comte de Monte-Cristo. Dans leur prison de l’histoire de l’art où il est impossible de s’enfuir, un concierge et un vagabond inventent des bandes-annonces documentaires d’une heure pour donner de la valeur conceptuelle à leur poïétique documentée (plus de 20 heures de filmées depuis 8 ans), dont la dernière partie que nous filmerons cette année atteindra un point de non-censure qui nous obligera à un dévoilement rendu possible seulement qu’une trentaine d’années après notre mort))))))))))).

Comme Howe avec Franklin et Eleonor Roosevelt, Pierrot le vagabond céleste dort sur un plancher depuis 8 ans dans l’appartement du couple pour former Michel le concierge et son épouse Marlene la jardinière à se concevoir comme des vies personnelles œuvre d’art fondatrices d’un univers parallèle pays œuvre d’art où la beauté ( en anglais le beautiful) explose hors du carcan objectiviste (de Platon à Descartes) comme du carcan subjectiviste (Descartes à Duchamp) pour se nomadiser (Leibniz) en des nano-sculptures constructivistes impossible à décrypter de par leur portée révolutionnaire et subversive au coeur viral de quatre questions nano-démocratiques…

Quel est ton rêve? Dans combien de jours? qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? en quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Duchamp, par ses ready made, a témoigné de l’humain orphelin de son humanité, Michel le concierge et Marlene la jardinière témoigneront de par leur archétype de l’humanité orpheline de ses humains.

—————

1278,

MICHEL LE CONCIERGE ET SON DOCUMENTAIRE «LE PAYS OEUVRE D’ART?…»

April 7, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

À PROPOS DE MICHEL LE CONCIERGE ET SON DOCUMENTAIRE «LE PAYS OEUVRE D’ART?»

Pierrot le Vagabond Chercheur

Depuis plusieurs années, le samedi ou dimanche matin, notre conseil d’administration de la créativité tient une réunion… quelle joie… notre équipe bâtie sur l’amitié philosophique est solide et joyeuse….

Ce matin, le documentaire de Michel le concierge «LE PAYS OEUVRE D’ART?» étant complété, nous avons réfléchi sur la phrase la plus importante à déposer et sur le blue ray et sur l’affiche s’il y a lieu.

L’OEUVRE D’ART DE MICHEL LE CONCIERGE, C’EST SON AMOUR POUR MARLENE LA JARDINIÈRE.

Ce documentaire raconte une histoire vraie.. un vagabond qui dort sur le plancher de sa salle de couture dans son sac de couchage convint Michel le concierge de concevoir son amour pour son épouse Marlène comme une œuvre d’art, suivant en cela l’intuition de l’historien Souriau dans son dictionnaire esthétique.

Et Michel, suite à une série de 30 heures filmées d’une année à l’autre décide de témoigner de son œuvre d’art par un documentaire… On n’y voit jamais le vagabond, on l’entend…

Les 16 premières minutes du documentaire, on assiste à un lever de soleil et en vocal, une discussion à 5h.30 du matin entre le vagabond et le concierge, prémisse de la poïétique filmée de Michel…

Michel ira donc déposer son documentaire au festival international du documentaire de Montréal, en vue d’une présentation en novembre prochain.

—– De mon côté, j’entreprends un cycle de lecture sur le système monétaire international en vue du prochain documentaire «BROTHER, WHERE IS THE MONEY?» Car une question y sera posée: Quelle forme pourrait prendre la monnaie dans un pays œuvre d’art?

 

1280,

MICHEL LE CONCIERGE, LE CRÉATEUR DE L’ART DYNAMIQUE PAR L’INFILTRATION ICONIQUE

April 10, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce qui est exceptionnel dans la démarche poïétique de Michel le concierge, c’est son génie de la formule définissant son art.

Ce matin, au conseil d’administration de la créativité, Michel le concierge avait réuni sur son bureau tout ce qui a été filmé depuis 2007… il y en avait certainement pour 70 heures… beaucoup plus que je le pensais… l’objectif en est un de nature MUSÉAL…. dont le titre de l’exposition sera celle du deuxième documentaire: BROTHER,WHERE IS THE MONEY?

Comment se construit une vie personnelle œuvre d’art en ne trichant pas avec son rêve, le tout documenté de façon à ce que muséalement, l’on puisse un jour en suivre le développement de l’archétype fondateur et d’un pays œuvre d’art et d’une monnaie œuvre d’art permettant à ces vies personnelles œuvre d’art de s’unir dans l’art dynamique d’une infiltration iconique produisant les variables mêmes d’un pays œuvre d’art.

Pour qui connait bien l’histoire de l’art, Michel le concierge se situe au même niveau d’intelligence que Duchamp quand il a créé le contexte pour lancer l’esthétisme de l’indifférence et ses ready made, et au même niveau de contemporainité que l’oeuvre de l’artiste britannique officiel britannique sur la guerre d’Irak Steve McQueen, bien documenté par Didi huberman dans son petit livre LE FIL.

Comme McQueen utilise politiquement une collection de timbres de photos de soldats britanniques morts en Irak, Michel le concierge lui utilise l’icone que représente son propre visage cadré pour le téléphone cellulaire, comme un fil déroutant du monde numérique parce symbolisant l’archétype de l’homme du 21eme siècle, dans un monde politique nano-planétaire à la recherche d’une monnaie équitable.

Son œuvre, à mon humble avis, en fera un artiste-créateur majeur de l’art muséal québécois du 21eme siècle, parce que depuis 207, chaque matin que nous vivons en symbiose créatrice, recèle une magie créatrice en progression poïétique qui ne s’est jamais démentie. J’intuitionne que Greenberg n’a jamais eu autant d’émerveillement avec Pollock que j’en ai eu depuis 2007 avec Michel le concierge. Sa formation en art, désign, monde des affaires, fait de sa démarche un évènement performatif dont la banque des 70 heures témoignera un jour muséalement.

Pierrot vagabond

————-

Georges Didi-Huberman

Sur le fil Série « Fables du temps » 2013 96 p., 19 illustrations in-texte L’artiste est inventeur de temps. Il façonne, il donne chair à des durées jusqu’alors impossibles ou impensables : apories, fables chroniques. Le Temps scellé, une sculpture de Pascal Convert, a fait partie d’une grande exposition ayant le chef-d’œuvre pour thème. On s’interroge sur les tensions qui surgissent alors entre l’autorité de l’œuvre (créatrice de valeur) et l’inestimable modestie du travail (qui comporte, chez Convert, un aspect archivistique et historien). On s’interroge aussi sur les tensions inhérentes à Queen and Country, une œuvre de Steve McQueen sur la guerre d’Irak, et où se révèle la position sur le fil de l’artiste dans le monde politique. Histoire de relire aussi les phrases de Jean Genet sur le funambule, cet être qui danse avec le temps qui le tuera pour sûr.

TABLE DES MATIÈRES

L’ŒUVRE SANS CHEF

Pascal Convert : Le Temps scellé, 2009. Paradoxes de la notion de chef-d’œuvre et question des limites. De l’exception au paradigme et à la règle (5). — L’œuvre en sa fonction heuristique, ou l’œuvre « sans queue ni chef ». Déterritorialisation, ou l’infixable valeur. Une œuvre capable de décevoir la quiddité de l’art et le capital spectaculaire (7). — Inépuisable, inestimable. Reposer ailleurs, « pour autrui » et non « pour soi », la question de la valeur. Walter Benjamin : quand « l’interruption de la carrière artistique représente une part essentielle » de l’œuvre elle-même. Pasolini vs Warhol (10). — Calme bloc de cristal brisé. Travailler « pour autrui » : faire migrer le travail plastique vers les dimensions critique, civique, documentaire, politique, anthropologique, historique. Force de l’art et connaissance partagée : l’hétérotopie (13).

COMMÉMORER SUR LE FIL

Steve McQueen : Queen and Country, 2003-2010. L’artiste est-il souverain ? Georges Bataille et l’équivoque de la culture (19). — « Sur le fil », ou le beau risque. La ligne et l’écheveau, le lien et la tranche, la tenue et la cassure, la voie et l’égarement (22). — Un « artiste officiel » pour la guerre d’Irak :

…/… l’impossibilité de voir (24). — Forme mineure et forme commémorative : une oraison funèbre en timbres- poste (27). — L’exigence et l’aporie : l’artiste face à l’institution (30). — Souveraineté, servitude : l’artiste « accueilli » et « méconnu » (32). — Une citoyenneté critique ? Prendre parti, prendre position. Le litige de mémoire (35). — Guerre et art, entre l’archaïque et le postmoderne. Une réflexion « médiale » (38). — Le timbre-poste, forme mineure, survivante, allégorique. Aby Warburg et Walter Benjamin philatélistes (43). — L’artiste comme artificier, l’auteur comme producteur. « Working with people » et « le peuple qui manque » selon Gilles Deleuze. Danse sur le fil et regard terre à terre (49).

—————

1360,

(MICHEL CONCIERGE) «ENLÈVE LE LUNCH, Y A PU RIEN» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

July 15, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

La manière intextuelle de Michel Le concierge d’apriori-synthétiser nos recherches en philosophie politique par l’art de la maxime (pensée maximale en minimum de mots) me semble l’acte fondateur de ce qui deviendra un jour sur youtube: LA MINUTE DU CONCIERGE…..  En ce sens, «ENLÈVE LE LUNCH, Y A PU RIEN» Quelle belle façon de dire que si les humains n’avaient pas le besoin de manger trois fois par jour, la vie prendrait une autre dimension.

Si je reprends une autre de ses formules d’ouverture dans ses propres mots, cela donne: « Qu’est-ce que le pays œuvre d’art?… c’est une invitation à la vie personnelle œuvre d’art….. Qu’est-ce que la vie personnelle œuvre d’art?… c’est ton univers parallèle qui nous parle de la condition humaine et en particulier et en particulier la mienne.» Aujourd’hui, ce qui me frappe dans ma condition humaine c’est….

Depuis 8 ans, je pourrais émettre l’hypothèse que notre dynamique de chercheurs filmée et documentée semble bien illustrer ce qu’on appelle en critique littéraire L’INTERTEXTUALITÉ.

———–

QU’EST-CE QUE L’INTERTEXTUALITÉ?

WIPIPEDIA

Origines

La notion d’intertextualité est apparue à la fin des années 1960 au sein du groupe Tel Quel. Julia Kristeva définit l’intertextualité comme une « interaction textuelle » qui permet de considérer « les différentes séquences (ou codes) d’une structure textuelle précise comme autant de transforms de séquences (codes) prises à d’autres textes[1]. » Le texte littéraire se constituerait donc comme la transformation et la combinaison de différents textes antérieurs compris comme des codes utilisés par l’auteur. Elle montre ainsi que le roman médiéval Jehan de Saintré peut se définir comme l’interaction entre le texte de la scolastique, celui de la poésie courtoise, la littérature orale de la ville et le discours du carnaval.

Cette définition de l’intertextualité emprunte beaucoup au dialogisme tel que l’a défini Mikhaïl Bakhtine[2]. Il considère en effet que le roman est un espace polyphonique dans lequel viennent se confronter divers composants linguistiques, stylistiques et culturels. La notion d’intertextualité emprunte donc à Bakhtine l’idée suivant laquelle la littérarité naîtrait de la transformation de différents éléments culturels et linguistiques en un texte particulier.

Développements ultérieurs

La notion d’intertextualité sera fortement reprise dans les décennies 1970 et 1980. En 1974, Roland Barthes l’officialise dans l’article « Texte (théorie du ) » de l’Encyclopædia Universalis. Il souligne ainsi que « tout texte est un intertexte ; d’autres textes sont présents en lui à des niveaux variables, sous des formes plus ou moins reconnaissables : les textes de la culture antérieure et ceux de la culture environnante ; tout texte est un tissu nouveau de citations révolues. » Déjà Montaigne : « Nous ne faisons que nous entregloser. » (Essais, III, xiii)

Par la suite la notion a pu être élargie et affaiblie au point de revenir à la critique des sources telle qu’elle était pratiquée auparavant[3]. L’évolution de la notion est marquée ensuite par les travaux de Michaël Riffaterre qui recherche la « trace intertextuelle » à l’échelle de la phrase, du fragment ou du texte bref. L’intertextualité est pour lui fondamentalement liée à un mécanisme de lecture propre au texte littéraire. Le lecteur identifie le texte comme littéraire parce qu’il perçoit « les rapports entre une œuvre et d’autres qui l’ont précédée ou suivie ».

Gérard Genette apporte en 1982 avec Palimpsestes un élément majeur à la construction de la notion d’intertextualité. Il l’intègre en effet à une théorie plus générale de la transtextualité, qui analyse tous les rapports qu’un texte entretient avec d’autres textes[4]. Au sein de cette théorie le terme d’« intertextualité » est réservé aux cas de « présence effective d’un texte dans l’autre ». À cet égard il distingue la citation, référence littérale et explicite ; le plagiat, référence littérale mais non explicite puisqu’elle n’est pas déclarée ; et enfin l’allusion, référence non littérale et non explicite qui exige la compétence du lecteur pour être identifiée.

Ce concept assez récent mais qui a pris une place très importante dans le champ littéraire est donc en cours d’élaboration théorique depuis les années 1970. Pierre-Marc de Biasi considère que « loin d’être parvenu à son état d’achèvement, [l’intertextualité] entre vraisemblablement aujourd’hui dans une nouvelle étape de redéfinition[5]. »

Problèmes notionnels

Intertextualité et littérarité

Deux conceptions s’affrontent concernant le rapport entre intertextualité et littérature[6].

Pour certains auteurs, l’intertextualité est intrinsèquement liée au processus littéraire. Elle permettrait même de définir la littérarité d’un texte, dans la mesure où le lecteur reconnaîtrait un texte littéraire à ce qu’il identifie ses intertextes.

D’autres, au contraire, considèrent que cette notion peut et doit être élargie à l’ensemble des textes. L’intertextualité n’est alors qu’un cas particulier de l’« interdiscursivité », pensé comme carrefour de discours, ou du dialogisme, tel que l’a théorisé Mikhaïl Bakhtine.

Dimension relationnelle et dimension transformationnelle

Une certaine simplification de la notion a parfois amené à identifier intertextualité et recherche de références à un texte antérieur. L’intertextualité ne serait donc pas autre chose qu’une forme de critique des sources.

Or l’intertextualité a été pensée dès l’origine[7] comme un processus de production du texte passant par la transformation de textes antérieurs. En ce sens l’intertextualité n’est pas simplement la présence de la référence à un autre texte mais un véritable mode de production et d’existence du texte qui ne pourrait se comprendre qu’en ce qu’il transforme des textes antérieurs. Dans le même ordre d’idée le rapport entre les textes n’est plus pensé du texte source vers le texte étudié mais du texte étudié vers ses textes sources[8]. En effet, en utilisant un texte antérieur, un auteur modifie le statut de ce texte et la lecture qu’on peut en avoir. Il s’agit donc bien d’un processus complexe qui dépasse largement la pratique de la citation ou de la référence.

L’intertextualité, prétexte du plagiat ?

Plusieurs auteurs soupçonnés de plagiat, dont Jacques Attali, Joseph Macé-Scaron et Patrick Poivre d’Arvor, se sont défendus de tout plagiat en invoquant l’intertextualité de leurs ouvrages[9].

—————–

1415,

(MICHEL CONCIERGE) UNE PROMESSE QUE L’ON SE FAIT À SOI-MÊME SE MESURE À LA BEAUTÉ DU MONDE… DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

September 24, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Comme chaque samedi matin, avant que Michel et Marlene partent pour Grandes iles, notre équipe de recherche (Auld-Woodard-Rochette) tenons un conseil d’administration de la créativité.

Marlène se lève la première, prépare le café… puis Michel et enfin le vagabond Pierrot se lève de son plancher dans la salle de couture à côté…

Bien sûr, comme je lis au nom de l’équipe 15 heures par jour 7 jours par semaine, je suis trop épuisé le soir quand j’entre vers 9h ou 9h.30 à notre bunker de l’amitié.

Nous rions un peu, nous échangeons nos joies et nos peines reliées à notre journée d’engagement citoyenne responsable (Marlene est professeure, Michel concierge industriel et Pierrot vagabond intellectuel universitaire).

Mais le samedi matin… je bénéficie des talents de mes partenaires de recherche.. Michel avec sa formidable intelligence intuitive synthétique et Marlène avec le sens de la bonne question pour ce qui doit être éclairci.

Ce matin, le thème était la différence et la ressemblance entre le civisme de Snowden aux États-Unis et celui de notre équipe de recherche au Canada, (Canada que nous désirons qu’il devienne le premier pays œuvre d’art de la planète au 21eme siècle).

Bien sûr, Snowden a dérobé des documents ultra-confidentiels pour alerter ses concitoyens de la tragédie du totalitarisme numérique qui les guette et du drame quotidien que ce qu’il a inventé comme programme informatique permette à des drônes de tuer partout sur la planète des innocents (errants fantomatiques).

Mais Michel le concierge me paraît une coche éthique plus élevée. Il offre à l’humanité quatre questions de nature kantienne (toute maxime qui peut être adoptées universellement contribuent aux droits de l’humanité)… qui non seulement alertent les non tricheurs aux actions des tricheurs (anthropophobie kantienne où se théorise l’horreur de ceux et celles qui manipulent les autres pour obtenir pouvoir, honneur et richesse) mais qui permet à chaque nanocitoyen et nanocitoyenne de la planète de se lever debout et de dire non à toute tricherie étatique menaçant les droits de l’humanité errante.

Et Je disais à Michel que je pouvais témoigner (ayant vécu intimement pres de ce couple comme Howe avec Roosevelt et sa femme Eleonore) que cet archétype de Michel le concierge me paraît des plus honorables  parce qu’il a toujours tenu sa promesse faite à sa belle-mère de prendre soin de sa fille (donc sa compagne de cœur) avec un respect, une élégance et une constance incroyable.

Et c’est en ce sens que Snowden m’apparaît un évènement civique tandis que que Michel le concierge présentant son documentaire LE PAYS OEUVRE D’ART?… EST UN ÉVÈNEMENT ÉCO-PHILOSOPHIQUE POLITIQUE.

Et comme le dit si bien Michel le concierge… UNE PROMESSE QUE L’ON SE FAIT À SOI-MÊME SE MESURE À LA BEAUTÉ DU MONDE…

 

1434,

(MICHEL CONCIERGE) MON PARTENAIRE DE RECHERCHE INTELLECTUELLE… MICHEL LE CONCIERGE… SUGGÈRE FORTEMENT QUE LE DOCTORAT PORTE LE TITRE DE…. WOW-T=2.7K (FORMULE MATHÉMATIQUE DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART) ET QUE TOUT LE PLAN EN DÉCOULE

October 18, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quelle équipe de recherche quand même (Auld-Woodard-Rochette) nous nous sommes fait le serment que l’amitié entre nous trois serait vécue comme un véritable pays œuvre d’art.

Quand, hier soir, Michel m’a dit.. j’ai une idée folle… tout notre doctorat devrait tourner autour de la formule mathématique de la vie personnelle œuvre d’art… WOW-T=2.7K

J’ai sursauté de joie… d’autant plus que je viens de terminer les 890 pages de la critique de la raison dialectiquer de Sartre (volume 1) et que je suis convaincu que Marx autant que Sartre ont tort… la libération de l’humanité ne viendra pas par la lutte des classes, la violence, ou le passage de la sérialité à l’événement fusion des groupes serment… mais par le droit à la vie personnelle œuvre d’art.

Mon intuition se renforcit… et plus j’en parle à notre équipe… plus il nous semble que la solution passa par la somme des vies personnelles œuvre d’art qui entraînera l’émergence de la nanodémocratie qui elle sera une invitation à l’émergence de pays oeuvre d’art anthropocènes sur la planète terre.

Je m’attaque donc ce matin au Flaubert de Sartre tout en réfléchissant à remanier le plan du doctorat en fonction du WOW-T=2.7K suggéré par un Michel le concierge au meilleur de sa forme intuitive-synthétique intellectuelle.

Merci à Michel et Marlene qui ont fait une règle d’or de ne jamais permettre à quelque conflit que ce soit d’intoxiquer nos recherches…. les heurts permettent une évolution et des ajustements par l’intelligence conceptuelle, les conflits détruisent par des émotions primaires non créatrices.

Nous protégeons notre eumétrie créatrice 24 heures à la fois.

—————-

1451,

.. (MICHEL CONCIERGE) CE QUE J’AIME LE PLUS DE MON PARTENAIRE DE RECHERCHE INTELLECTUELLE MICHEL LE CONCIERGE… SA CONNAISSANCE PROFONDE DE LA CULTURE DU QUOTIDIEN

October 29, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Un des dangers de la recherche universitaire… c’est le syndrome de la tour d’ivoire où on publie des livres lus par des confrères qui tentent de faire mieux dans leur prochain livre alors que l’humanité n’aura jamais accès à cette ivresse intellectuelle…

C’est peut-être la raison principale pourquoi je n’enseigne pas, je ne suis pas inscrit, je véhicule en pirate intellectuel, en vagabond de la connaissance, dans une démarche poïétique de doctorat où je n’ai pas à être géré par un agenda qui repose sur la capacité de payer en nombre de mois la maison de ceux ou celles qui me supervisent…

Michel le concierge et Marlene la jardinière (dont c ‘était la fête hier) constituent un ilot d’errance poétique qui pourrait contribuer à révolutionner la citoyenneté citoyenne planétaire par l’émergence de la nanodémocratie exactement comme ces deux chercheurs amateurs qui ont découvert l’ADN.

Hier soir, à la bibliothèque de l’Uqam, je jasais avec Pierre, un jeune doctorant haïtien en philosophie politique qui me demandait sur quels auteurs je m’appuyais pour mon doctorat…

Je lui répondis quie non seulement c’était le doctorat d’une équipe (Auld-Woodard,Rochette) mais que les trois principaux concepts (nanodémocratie œuvre d’art, pays œuvre d’art et vie personnelle œuvre d’art) ne reposaient que sur l’innovation intellectuelle de cette équipe et sur rien d’autres.) l’objectif étant une révolution conceptuelle de celle de la séparaition des pouvoirs de Montesquieu au 18eme siècle.

Ce doctorat sera sans doute un jour déposé clé en mains sans jamais avoir subis l’industrialisation de la connaissance et ses protocoles… Nous vagabondons en toute liberté poétique et poïétique sans l’asservissement… AINSI UN JOUR SERA LA NOUVELLE NANODÉMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE EN FORME DE POINT D’INTERROGATION, LE DROIT DE L’HUMANITÉ AYANT ENFIN LA PRÉSÉANCE SUR LE DROIT DES ÉTATS.

———— ANNIVERSAIRE. Le 25 avril 1953, deux jeunes chercheurs – Francis Crick, 36 ans, et James Watson, 24 ans – publiaient les fruits de leur recherche, dans un article de la revue Nature accompagné de quelques dessins (image ci-contre). Peu de chercheurs allaient alors se rendre compte de l’importance de cette découverte. Et il a fallu presque dix ans pour que la communauté scientifique s’aperçoive de la véritable révolution qu’engendraient les travaux de Watson et Crick. Les deux jeunes chercheurs étaient, eux, bien conscients de la portée de leur découverte. En témoigne cette lettre écrite par Francis Crick à son fils Michael âgé de douze ans, peu de temps avant la publication de l’article dans Nature : “Dear Michael, Jim Watson and I have probably made a most important discovery. We have built a model for the structure of de-oxy-ribose-nucleic-acid (read it carefully) called D.N.A.[…] Now we believe that the D.N.A. is a code. In other words we think we have found the basic copying mechanism by which life comes from life” – extrait d’une lettre de Francis Crick à son fils (1). Pour l’anecdote, cette lettre a été mise aux enchères début avril 2013 chez Christie’s où elle a été adjugée 6 millions de dollars : plus de trois fois son estimation initiale.

 

1453,

(MICHEL CONCIERGE) LE «POA?» N’EST PAS UN SPECTACLE MAIS UN LABORATOIRE… DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

October 30, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce dimanche matin 30 octobre 2016, notre conseil d’administration de la créativité fut scintillant de plaisir intellectuel…

Nous préparons l’archétype «Michel le concierge» quand il présentera son documentaire «le pays œuvre d’art?» en salle et qu’à la fin il se présentera sur scène avec son petit chariot de dictionnaires et de livres de référence…

Une des phrases qui l’habitent en ouverture fut celle-ci ce matin… « LE POA? N’EST PAS UN SPECTACLE MAIS UN LABORATOIRE»

Ce matin, l’équipe a réfléchi sur l’importance de réconcilier sa vie avec son quotidien par la non-tricherie…

la recherche sur wow-t=2.7k? se poursuit cette semaine…car de mon côté, je vais lire passionnément l’œuvre de Michel Bitbol axée sur la philosophie de la physique quantique.

———-

1454,

(MICHEL CONCIERGE) LE «POA?» ET LE «VPOA?», VISION QUANTIQUE DE LA FORMULE COSMOLOGIQUE (WOW-T=2.7K?) DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

November 2, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Notre équipe de recherche est aussi excitante que les recherches de notre équipe.

Il est possible qu’un jour, ce protocole de formation d’une équipe de recherche universitaire reposant sur LA MULTI-CONTEXTUALITÉ DES CHERCHEURS (dans le cas présent, une jardinière, un concierge et un vagagond) tout autant que sur LA PLURALITÉ DES CHAMPS CONCEPTUELS (Davidson) devienne une base pour ne plus être piégé par des matrices disciplinaires (il y en a plus de 40,000 en ce moment) engluantes.

Prenons le cas de notre équipe de recherche (Auld-Woodard-Rochette).

Marlene la jardinière dialogue depuis 14 ans avec la beauté du monde par son jardin. Bien sûr elle est professeure, elle enseigne dans le domaine de la mode, mais sa contextualité conceptuelle tout autant que sa matrice disciplinaire lui permet une distance inouie avec l’inflation des attributs essentiels de toute étiquette conceptuelle dont la précarité se cacherait sous une bibliographie trop imposante.

Michel le concierge lui, concierge industriel, pose des questions qui obligent Pierrot le vagabond à changer de champs de lecture pour mieux y évaluer les apories.

Pierrot le vagabond, c’est comme un lecteur au service d’une équipe de recherche qui dit a peu près ceci chaque matin… Voici ce que disent au niveau de notre INTERROGATION LA PHILOSOPHIE DE LA PHYSIQUE QUANTIQUE, L’ÉCO-PHILOSOPHIE POLITIQUE, la problématologie, l’éthique… etc…

Ce qui donne la résultante suivante… la phrase de génie qui surgit soudain vient rarement du chercheur-lecteur… très souvent du concierge industriel et parfois de façon inattendue de la jardinière poète de la beauté du monde par ses mains heureuses.

oui…

Il est possible qu’une équipe de recherche excitante puisse un jour actualiser de façon concrère LE VOILE DE L’IGNORANCE de John Rawls par l’émergence d’une nanodémocratie citoyenne planétaire prenant la forme d’un parlement de 125 inconnu(s) réfléchissant sans que chacun ne connaisse quoi que ce soit de l’origine, profession rêve de chacun(e) sur la cinquième question

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE

——-

1464,

(MICHEL CONCIERGE) LETTRE À NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE «AULD-WOODARD-ROCHETTE»

November 13, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

A fréquenter le milieu universitaire (4 universités) au nom de notre équipe de recherche (Auld,Woodard,Rochette), j’en suis arrivé à postuler que les plus grandes découvertes peuvent surgir d’une nouvelle forme de complexité, celle que permet l’amitié vécue laboratoirement entre trois vies personnelles œuvre d’art.

Car le phénomène de l’émergence, donc ce saut qualitatif des relations humaines, peut devenir le fondement du droit de l’humanité planétaire ayant enfin priorité sur le droit des états.

Quand je vois mon ami Michel le concierge, tous les soirs après son travail, archiver les  70 heures d’archives filmées tout en fragmentant ses intuitions au sujet de l’archétype du concierge présentant un jour ses documentaires, je ne peux qu’apprécier le matin au réveil, le compte rendu de ses recherches en équilibre avec les miennes.

Quelle joie que de vivre le paradis eumétrique d’une amitié sans faille depuis presque 10 ans maintenant… car le 27 décembre 2007, cela fera 10 ans…. Il y a 10 ans, ce 27 décembre, Michel m’attendait avec sa caméra dans sa maison de campagne à Grandes-Iles….

Il a donc enregistré le pourquoi de mon vagabondage… et quand j’ai voulu poursuivre ma route l’hiver vers le Yukon en couchant dehors, il m’a offert avec insistance de passer l’hiver à sa maison de campagne.. Je lui ai répondu… UN VAGABOND N’A PAS LE DROIT DE DEMANDER, MAIS PAS LE DROIT DE REFUSER NON PLUS, car il empêche l’univers de prendre soin de lui.

J’ai passé la suite de l’hiver à dormir… j’étais fatigué, peut-être épuisé… mais tout ému de croire en l’eumétrie entre l’univers et l’être humain quand il prend la décision de ne pas tricher avec ses rêves.

Merci mes amis

————

1494,

(MICHEL CONCIERGE) «JE SUIS UN ANCIEN… ET LES ANCIENS SONT DE RETOUR» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

December 1, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Chaque matin, même rituel… Michel le concierge cogne à la porte de la salle de couture ou Pierrot vagabond dort sur le plancher dans ses guenilles royales (par respect pour les millions d’êtres humains qui vivent dans des camps de réfugiés)… Le café est servi.. et nous consacrons notre heure au partage de ce que j’ai lu la journée avant… Michel ayant un esprit intuitif synthétique remarquable, il a souvent une de ces phrases qui m’allument… Celle de ce matin était magnifique…

JE SUIS UN ANCIEN ET LES ANCIENS SONT DE RETOUR….

j’adore…

————

1499,

(MICHEL CONCIERGE) «MON PERSONNAGE TÉMOIGNE DE LA POÉSIE DE LA CONDITION HUMAINE»… DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

December 7, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Tous les matins, vers 6h.30 am, Michel le concierge et Pierrot vagabond travaillent à explorer l’archétype de Michel le concierge qui à 66 ans, travaille encore come concierge industriel et qui fait partie de cette poésie de la condition humaine qui honore son amour pour sa femme en prenant soin de son rêve tel que promis à sa belle-mère…

Michel le concierge, c’est une véritable vie personnelle œuvre d’art, documentée sur de nombreuses années… Son documentaire« LE PAYS OEUVRE D’ART?» sera un jour présenté dans les maisons de la culture dans le but d’offrir les quatre questions de la beauté du monde aux personnes humaines présentes dans la salle, d’une manière semblable mais différente au nouveau artistique de celle du merveilleux conteur international Simon Gauthier avec son récit-légende, LE VAGABOND CÉLESTE.

Ce matin, Michel le concierge a eu une de ces phrases dont Georges Sand aurait tellement aimé qu’elle surgisse dans la bouche des ouvriers de 1848

«LE PERSONNAGE DE MICHEL LE CONCIERGE TÉMOIGNE DE LA POÉSIE DE LA CONDITION HUMAINE»….

vive notre équipe de recherche universitaire

————–

1524,

(MICHEL CONCIERGE) LE PERSONNAGE DE MICHEL LE CONCIERGE….AMBASSADEUR DE L’INTELLIGENCE PLANÉTAIRE

December 24, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Chaque matin Michel Marlene et moi réfléchissons sur le personnage, l’archétype hyper-réaliste de Michel le concierge…. l’amitié qui nous unit…. la poésie qui nous habite et l’humanisme qui nous transcende… sont les bases de notre laboratoire de recherche.

Et le blogue servira aussi de poïétique d’une prise de la parole à l’autre de l’homme qui planta de l’espérance dans le cœur des autres personnes humaines… et cela …. à partir de son fond de cave où l’univers de sa conciergerie industrielle se déploie depuis 14 ans.

1- LE PAYS OEUVRE D’ART?…. POURQUOI?

1) https://youtu.be/L7N0xCygM7E = Le Pays Œuvre d’Art ?… Pourquoi ?…

1533,

(MICHEL CONCIERGE) MICHEL W CONCIERGE DU PAYS OEUVRE D’ART… UN GENTLEMAN DE LA PENSÉE

January 5, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quand je revisite intérieurement mes presque 10 ans dans la vie de Michel et Marlene, je ne peux qu’être ébloui par leurs qualités réciproques.

Marlene A jardinière du pays œuvre d’art, c’est l’exemple vivant de la chanson SOMEWHERE OVER THE RAINBOW…. ELLE JARDINE AVEC LE MÊME BONHEUR ÉPIQUE QUE L’HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES DE GIONO. Tous ses gestes sont des soins de la beauté du monde. Et cela dans une simplicité esthétique et éthique désarmante.

Je dirais que Michel W concierge du pays œuvre d’art, son conjoint,  est fondamentalement UN GENTLEMAN DE LA PENSÉE. Dans mon livre à moi, LE CONTEXTE D’UN CONCEPT QU’IL QUESTIONNE PAR LA CONDITION HUMAINE DES AUTRES ET EN PARTICULIER LA SIENNE,  EST L’EXPLORATION DE LA LIMITE MÊME D’UN CADRE THÉORIQUE PERTINENT.

Le gentleman de la pensée qu’est Michel W concierge du pays œuvre d’art entretient une attitude de respect envers toute forme de contextualité différente que la sienne. ça prend un homme d’exception pour accepter dans son intimité de couple un vagabond-chercheur, sans aucun bien matériel, ayant horreur de tout esclavage salarial, fuyant le fétichisme de toute marchandise, refusant tout lien social (baptême, mariage, enterrement, souper à plusieurs) par une anthropophobie des irritants de l’univers domestique, familial élargi autant que social ou sociétal.

A 6 heure et 30 du matin, chaque matin, ce gentleman de la pensée se réveille l’élégance de l’écoute comme celle du dialogue au travers un tsunamie de lectures et d’univers conceptuels auquel il apporte son jugement multi contextualiste d’une grande pertinence.

Les limites intrinsèques des concepts qu’un vagabond-chercheur explore rencontre en ce partenaire de recherche intellectuel une bonne prise et mise en intrigue de la réalité à objectiver.

Ce doctorat de l’équipe de recherche (Auld,Woodard-Rochette) s’annonce innovateur autant dans la méthode que dans la forme argumentative.

Comme si le fond philosophique semblait symboliser l’impossibilité d’un réseau conceptuel d’être plus vrais qu’un autre, dans un pragmatisme où chaque être humain est invité à une vie personnelle œuvre d’art construisant sa propre mouvance conceptuelle qui EST MEILLEURE QUE LES AUTRES PARCE QU’ELLE EST LA SIENNE JUSQU’À CE QUE LES QUATRE QUESTIONS EN INCITENT UNE MUTATION STRATÉGIQUE D’ERRANCE POÉTIQUE PERSONNELLE.

1: quel est ton rêve? 2: Dans combien de jours? 3: Qu’as-tu fais pour ton rêve aujourd’hui? 4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

1539,

(MICHEL CONCIERGE) NOUVELLE ÉTAPE DANS LE PROCESSUS DE DOCUMENTATION FILMÉE DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

January 10, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce matin, 6h.30 am, quand Michel a cogné à ma porte de la chambre de couture où je dors par terre dans mon sleeping royal comme vagabond céleste, le café était prêt et la caméra en place…

Mais maintenant, on stage encore moins… La caméra filme les allers retours, le lever de Marlene le thème du jour, le déjeuner. On ne voit que Michel à la caméra tel que notre projet méthodologique le demande, on entend la voix du vagabond et celle de la jardinière… Le tout sera archivé par Michel et découpé en vue de prendre position sur un espace privé de You tube auquel aura accès tout chercheur sur demande à l’international autant qu’au directeur de recherche (un. Montréal) en vue de demander des fonds à une fondation pour une chaire en nanodémocratie citoyenne œuvre d’art avec l’objectif opérationnel de monter le tout planétairement en trois ans.

L’objectif à court terme  est fondamentalement de saisir au vif et dans sa réalité la moins représentée possible le capital intellectuel que cette équipe multi-conceptuelle a accumulé depuis 10 ans et la mise en marche de la mise en forme (Michel) par la mise en fond communicationnelle (Pierrot) des lectures de la veille.

Ce qui nous permet de reconceptualiser d’une façon documentée et archivée en ordre chronologique, nos questions fondamentales dans un épistémé (l’ensemble de relations pouvant unir à une époque donnée les pratiques discursives donnant lieu à des figures épistémiques architecturant des systèmes de concepts nano-modernistes) contextuellement fluide et RESPONSABLE DE SES ENJEUX SOCIAUX..

La nanodémocratie part de la fondation d’un univers parallèle (le pays oeuvre d’art) par les deux premiers nanodémocrates ( citoyens nanodémocratiques planétaires), MichelW concierge du pays œuvre d’art et Marlene A jardinière du pays œuvre d’art, dans le sillage du rêve  de Kant (idée d’une histoire universelle du point de vue cosmopolitique, 1784). Kant envisage l’histoire comme une substitution progressive des relations fondées sur le droit aux relations fondées sur la force (P.1320)

1543,

(MICHEL CONCIERGE) À MINUIT HIER SOIR, MICHEL W CONCIERGE DU PAYS OEUVRE D’ART FAISAIT UNE PROJECTION NUMÉRISÉE ET ARCHIVÉE DE LA PRISE DE CAMÉRA DU MATIN

January 14, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Je vois bien que notre équipe de recherche (Auld,Woodard,Rochette) est en feu..

Pendant que de mon côté je poursuivais avec Isabelle une démarche de réflexion créatrice équitable et qu’à 8 heures du soir jusqu’à 11h.30, Alexis et moi réfléchissions à notre tour sur nos doctorats communs et notre vision laboratoire des œuvres de Walter benjamin, Michel travaillait d’arrache pied pour améliorer son système de prise de données et d’archivage pour notre doctorat citoyen nano-numérique œuvre d’art. Les 39 minutes du matin aussitôt professionnellement canées le soir, même s’il a travaillé comme concierge toute la journée… Quand même assez fascinant, digne d’un diplôme universitaire à n’en point douter.

Comment ne pas se sentir béni par la vie entouré d’une telle brillance intellectuelle….

Merci Marlene Merci Michel

1545,

(MICHEL CONCIERGE) MICHELW.CA/ CONCIERGE DU PAYS OEUVRE D’ART/ IER NANO-CITOYEN DE LA PLANÈTE

January 18, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le tournage de ce matin fut exceptionnel de vérité… la colère de l’ouvrier dont la force de travail est exploitée prenant toute sa dimension archétype.

Au fur et à mesure que l’équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) documente la généalogie de la vie du premier nanocitoyen archétype de la planète, différentes oppressions conceptuelles dont il fut victime remonte à la surface du discours dans sa plus grande actualité quotidienne.

Ce matin, Michel à 66 ans devait aller pelleter à son travail dans une de ces journées où le rapport entre sa force de travail exploitée et son intelligence qu’il ressent vivement comme du talent gaspillé rejoint la profondeur tragique autant que la réalité hallucinante du tableau de Munch (le cri).

De mon côté, pour mieux cerner ces champs de force conceptuels prédateurs et oppresseurs que Michel W concierge du pays œuvre d’art, ier nanocitoyen de la planète doit dissoudre en lui-même pour avoir droit à sa liberté et son autonomie complète par son royaume intrinseque de son rêve, j’entreprendrai ce matin un lecture plus approfondie de quelques œuvres de Marx.

Objectif? Pourquoi Marx s’est-il si lourdement trompé sur la solution d’une problématique qu’il avait si bien identifiée. La vie personnelle œuvre d’art, le pays œuvre d’art, la nanodémocratie citoyenne planétaire œuvre d’art a-t-elle plus de chance de traverser l’utopie par ses outils méthodologiques s’inspirant de la démarche de Montesquieu?

1570,

(MICHEL CONCIERGE) «CONCIERGE T.V.COM/LE LAB»… LA FORCE D’UNE PIÈCE DE THÉÂTRE… DOCUMENT D’ARCHIVE DE MICHEL LE CONCIERGE

February 11, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Hier soir, pendant qu’Alexis Lemieux et moi travaillions sur le raffinement de nos méthodologies de recherche en vue de nos doctorats respectifs, Michel mon partenaire de recherche m’attendait pour me présenter une trouvaille d’un tournage de mai 1973 qu’il avait passé la soirée à archiver.

Bien sur, comme je suis rentré après minuit, nous avons profité de notre conseil d’administration de la créativité du samedi matin pour visionner ensemble cette heure «one shot, no cut».

L’histoire est assez simple… Michel le concierge du fond de sa cave s’est créé une télévision interactive par skipe à partir de laquelle il vit la télévision du futur où le dialogue est inscrit personne à personne dans une communication d’ordre philosophique.

Nous n’avions pas réalisé à l’époque la force de ce document… Je me disais ce matin que non seulement à lui seul il pourrait concourir au festival international du documentaire de Montréal de 2017, mais on pourrait en transcrire le texte improvisé durant toute cette heure pour en tirer une pièce de théâtre des plus percutantes: «CONCIERGE T.V. .COM  / LE LAB»

Le sujet m’apparaît à peu près celui-ci… l’information diffusée par les médias peut être autant une façon d’être ASSERVI qu’une façon d’être À…SERVI… Que l’information soit fausse ou vraie, foisonnante ou inquiétante, le tout ressemble à des millions de  cookis qu’on entre dans le cerveau d’une personne de bonne volonté qui au bout du compte ne sait plus très bien qui croire… que penser….

De là l’importance des quatre questions du pays œuvre d’art qui créent un univers parallèle d’auto affirmation donnant un sens à sa vie par un rêve personnel.

1-QUEL EST TON RÊVE?

2- DANS COMBIEN DE JOURS?

3-QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON RÊVE?

4- COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Mais bon… voilà… CE DOCUMENT D’ARCHIVE m’apparaît un éblouissant document nanomoderniste… C’est à Michel de décider ce qu’il compte en faire… c’est son projet œuvre d’art et toute l’équipe l’appuiera qu’importe sa décision.

—————–

1586,

.. (MICHEL CONCIERGE) «ON PENSAIT S’EN SORTIR, MAIS AU BOUT DU COMPTE, MÊME CEUX QU’ON HAISSAIT À L’ÉCOLE ON VA FINIR PAR LES RETROUVER DANS UNE MAISON DE RETRAITE» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

March 1, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le matin, à 6h.30 am, l’amitié se fait fête entre Michel le concierge et Pierrot vagabond… je ris à pleine gorge de ses phrases qui semblent sortir de nulle part et qui pourtant parlent de la condition humaine et en particulier la sienne avec tellement d’élégance.

Comme celle-ci, par exemple, que j’ai noté dans mon petit carnet. « DANS LE MILIEU QUE J’AI CONNU ENFANT, IL ME SEMBLE QU’Y AVAIT PAS DE PLACE POUR AUTRE CHOSE QUE LA DROITURE».

Je lui disais à quel point j’avais l’impression quand il parle d’un moi conjugué par un archétype qui parle à partir d’un soi où la gravité s’éclaire d’une solide ironie teintée d’indulgence. Tout se passe comme s’il descendait au plus secret de lui-même jusqu’à ces confluents où tous les parcours humains se rejoignent.

Comme par exemple..« JE NE PELLETE PAS PARCE QU’ON M’Y A INVITÉ, MAIS PARCE QU’ON M’A OUBLIÉ». Ou encore… «LE GROS PARTY DES GARS D’EN HAUT EST TERMINÉ». Ou encore «LA RELIGION C’ÉTAIT LA DISTRACTION DE L’ÉPOQUE».

Marlene et Michel me font le cadeau d’un couple qui s’aime sincèrement dans le respect infini du prendre soin l’un de l’autre. C’est quand même merveilleux pour un vagabond de la connaissance qui leur dit merci de ce beau feu de foyer auquel il associe le meilleur de l’amitié humaniste.

 

1612,

(MICHEL CONCIERGE) MICHEL LE CONCIERGE, C’EST LE SCEAU DE LA SAGOUINE COMME L’AMOUR D’eVANGELINE POUR SA COMPAGNE DE COEUR… L’ARCHÉTYPE DE SON RÉCIT, FONDEMENT MÊME DU DOCTORAT, PEUT S’ANCRER HONORABLEMENT DANS LA PROBLÉMATIQUE DES RECHERCHES DU BRILLANTISSIME SOCIOLOGUE ACADIEN JOSEPH-YVON THERIAULT DE L’UQAM

March 25, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

L’hypothèse épistémologique du doctorat de notre équipe de recherche multi-contextuelle (Auld, Woodard,Rochette) passera par la problématique de la NORME du politicologue Karim Benyeknhlef de l’université de Montréal et la sociologie du RÉCIT du sociologue Joseph Yvon Thériault.

Depuis 10 ans maintenant, nous filmons la création en équipe d’un RÉCIT ÉPIQUE d’une nano-citoyenneté planétaire en marche. Ce qui a donné un premier documentaire l’année dernière (LE PAYS OEUVRE D’ART?» et un second cette année ««TOUTTE» VA BIEN ALLER».

Lors de mon vagabondage de l’Acadie, j’ai pu m’ancrer à Caraket et connaître l’œuvre de Joseph-Yvon par son frère.

J’aimerais que le rêve de notre équipe (un vagabond céleste, une jardinière et un concierge) puisse être pour la planète un récit de la qualité de ce qu’est la sagouine d’Antonine Maillet et l’Évangeline de Longfellow pour les acadiens.

LA NANOSOCIOPOLITIQUE ÉMERGE LENTEMENT MAIS SÛREMENT.

à suivre…

 

1618,

(MICHEL CONCIERGE)L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD,WOODARD,ROCHETTE) CONSTITUE UNE SORTE DE CELLULE-MÈRE DE LA FONDATION DES PARAMÈTRES D’UN NANO-CITOYEN PLANÉTAIRE DOCUMENTÉ SOUS L’ARCHÉTYPE DE MICHEL LE CONCIERGE

March 31, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

J’oserais dire que notre inspiration fondatrice vient moins de Marx et Engels que des sociétés contestataires prémarxistes, comme le courant associanniste de 1848 tournant autour des œuvres des penseurs utopistes (Fourier, Owen, King, Saint-Simon ou Proudhon).

Mais la nano-citoyenneté planétaire s’éloigne de l’utopisme dans sa singularité pratique pour mieux se rapprocher d’une révolution des pouvoirs dans la lignée de Montesquieu (judiciaire, législatif, exécutif) sous l’inspiration de la justice comme équité de John Rawls comme de l’agir communicationnel d’Habermas.

Etant le vagabond intellectuel de la triade, Michel en étant sa conscience révoltée (dans le sens de Sartre et de Camus) et Marlene son harmonie préservée (la jardinière dans le sens de l’homme qui plantait des arbres de Giono), notre équipe associaniste vogue d’un documentaire à l’autre de Michel le concierge pour mieux harnacher le doctorat de l’équipe (Auld, Woodard,Rochette).

Michel me disait ce matin… hier soir, juste à me regarder pelleter dans mon documentaire (TOUTTE VA BEN ALLER) j’en avais mal à l’épaule.

Il en est à la production du BLUE RAY. Puis ce sera la participation au festival international du documentaire de Montréal? Le deuxième d’une trilogie (LE PAYS OEUVRE D’ART?… TOUTTE VA BEN ALLER…. BROTHER WHERE IS THE MONEY?…

 

1620,

(MICHEL CONCIERGE) MICHEL LE CONCIERGE ET SON NOUVEAU DOCUMENTAIRE…«TOUTTE VA BIEN ALLER» LE RÊVE DE GEORGE SAND DE 1848 DEVENU RÉALITÉ

April 1, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce matin notre conseil d’administration de la créativité a vécu un moment de grâce… Marlene, Michel et moi avons visionné le nouveau documentaire de Michel le concierge dans sa finalité, tel qu’il sera soumis au festival international du documentaire de Montréal le mois prochain.

Le fondement de notre doctorat s’y trouve… 10 années de recherche filmées et documentées pour inventer et LA NANO-DÉMOCRATIE PLANÉTAIRE, et LE IER NANO-CITOYEN PLANÉTAIRE du l’ère du téléphone intelligent.

Doctorat fondant son hypothèse (une hypothèse est une invention d’un monde possible) sur une nouvelle séparation des pouvoirs entre le nano-citoyen planétaire et l’état, dans la suite même de Montesquieu (division des pouvoirs entre le législatif, l’exécutif et le judiciaire)

Après notre mort à tous les trois, paradigmatiquement différents chercheurs interdisciplinaires se pencheront sur tout cet archivage car méthodologiquement ce doctorat de l’équipe (Auld,Woodard,Rochette) passera par la méthode autobiographique rationnelle inventée par Henri Desroche… le tout affiné d’une synthèse prospective nano-critique imaginée par Pierrot, le vagabond céleste (nano-sociologie).

Quelle joie de vivre la recherche intellectuelle par le biais d’une équipe autodidacte multi-contextuelle.

 

1628,

(MICHEL CONCIERGE) COMME DIT SOUVENT MICHEL LE CONCIERGE… «TOUTE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ TOURNE AUTOUR DU PROCHAIN LUNCH»

April 6, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

La faim Martin Caparros p.512 extrait

« …Quel est le montant en dessous duquel ces gens se mettent à piller les supermarchés et à générer des conflits politiques? 250 pesos? Alors c’est ce qu’ils valent. C’est ça l’idée. Si demain ils déclenchent un conflit parce qu’ils ne trouvent pas à manger, je dois augmenter à 500, j’augmente à 500. Quelle est la valeur de la contention sociale, du contrôle social? Si ça revient trop cher, je vais être dans l’embarras. Je ne peux pas trop débourser, parce qu’il faudrait que je prenne cette somme ailleurs. Mais je suis forcé de payer un minimum, LE MOINS POSSIBLE.

Ce n’est pas une spécialité argentine. La stratégie des dominants a toujours été DE MAINTENIR LEURS DOMINÉS AU NIVEAU LE PLUS BAS POSSIBLE. De déterminer à chaque fois ce seuil par la méthode empirique: essais et erreurs. L’erreur a pu consister en ce que des milliers de gens MEURENT DE FAIM ou en ce qu’ils se dressent et exigent. Le mécanisme demeure. Quand l’Europe et les États-Unis choisissent de verser à leurs banques CE QU’ILS NE VERSENT PAS AUX PAUVRES, il sont en train de parier QUE LEURS PAUVRES VONT LE TOLÉRER; quand ils spéculent sur le cours des aliments, qu’ils extraient des matières premières ou transforment du maïs en combustible, ils tablent sur le fait que la mort de quelques africains n’affectera pas leur propre vie. Quand un gouvernement fait l’aumône à ses sujets, il espère que cela suffira À LES MAINTENIR SOUS L’EAU ET DOMINÉS; inoffensifs et silencieux.

Parce que la faim est, malgré tout, UN PUISSANT INSTRUMENT DE CHANTAGE: beaucoup de gens sont contrariés pendant 10 minutes quand les médias rapportent l’existence d’affamés – et la contrariété est directement proportionnelle à la proximité géographique: s’ils sont à moins de 50 kilomètres, disons, cela peut durer jusqu’à 3 quart d’heure. Et il n’y a rien qu’un gouvernement déteste plus QUE DES SUJETS CONTRARIÉS: tout leur travail consiste à faire en sorte qu’ils se sentent si bien qu’ils n’éprouvent plus rien. Alors entre en action LA CHARITÉ CHRÉTIENNE ou sa version contemporaine, L’ASSISTANAT: donner aux pauvres LE MINIMUM**** Pour qu’ils survivent et n’éclaboussent pas DE LEURS SANGS OU DE LEURS OS LES ÉCRANS DE TÉLÉ.

Beaucoup survivent d’autres non.

————–

1633,

(MICHEL CONCIERGE) MARLENE LA JARDINIÈRE ET MICHEL LE CONCIERGE… DEUX FIGURES ARCHÉTYPES DE L’HUMANITÉ SE RÊVANT COMME UNE NANO-OEUVRE D’ART

April 8, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Cela fait maintenant 10 ans que je suis témoin d’un respect inoui de Michel envers Marlene et de Marlene envers Michel à travers un engagement amoureux responsable.

Notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) documente cette amitié au quotidien (un couple et un ami du couple) parce que si nous faisons la preuve documentée qu’il est possible de vivre un pays œuvre d’art dans un si petit territoire, cela peut inspirer la planète entière à faire du droit constructiviste un humanisme nano-citoyen-planétaire rendant obsolète le pouvoir criminel des états-voyou pour qui leurs citoyens et citoyennes ne sont que des payeurs et des payeurs de taxes au service du 1% de la mondialisation par la complicité des états comme de leurs dirigeants.

 

1643,

(MICHEL CONCIERGE) LA NAISSANCE DU PREMIER NANO-PHILOSOPHE-PLANÉTAIRE…. DOCUMENTÉ SUR 10 ANS D’HOLOGRAMMIE (mICHEL LE CONCIERGE, MICHEL LE CINEASTE, MICHEL LE PHILOSOPHE)

April 19, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

L’altricialité (le besoin de l’autre) de la dignité abstraite de la personne humaine passe par la dominance sans la domination, dissolvant la stratification sociale par le fait d’être inclus dans UNE MULTITUDE PLANÉTAIRE EN MARCHE et non dans une NATION OU UN PEUPLE, telle que dessinée par l’élite dans son exploitation de l’homme par l’homme permettant la reproduction du 1% par deux systèmes d’éducation.

Et comme me l’a si bien exprimé Michel le concierge-cinéaste-nano-philosophe ce matin ; JE FAIS PARTIE DE LA MULTITUDE ET NON PAS DU PEUPLE. En ce sens, la nano-philosophie, c’est le passage des mots compliqués aux mots simples pour sauver la vérité.

Quatre questions… (1-Quel est ton rêve?…2- Dans combien de jours?…3-Qu’as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? …4- Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?… mènent au nano-philosophe et à la gouvernance inclue dans la cinquième question:

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

En ce sens, la nano-modernité se détache de la post-modernité par un agir non pas communicationnel (Habermas) mais nano-constructiviste-planétaire (Auld-Woodard-Rochette), la dignité abstraite de la personne humaine passant par la nano-expression planétaire de ses droits citoyens HORS DES RÈGLES DU JEU DES ÉTATS.

 

1650,

(MICHEL CONCIERGE) UNE IDÉE BRILLANTE DE MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE: « UN FESTIVAL INTERNATIONAL DU NANO-CINÉMA-PLANÉTAIRE»

April 28, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Je n’en reviens pas comme notre équipe de recherche sur la nano-modernité (Auld, Woodart, Rochette) par la multitude nano-citoyenne-planétaire constitue l’apothéose de mon aventure -récit sur terre. Je crois que la raison principale repose sur UNE AMITIÉ SANS FAILLE CIMENTÉE PAR DES ANNÉES DE RECHERCHE EN ÉQUIPE MULTI-CONTEXTUELLE.

Au 21eme siècle, l’usage mondialisé du téléphone intelligent pour filmer permettra ville par ville, village par village  la présentation des créations cinématographiques de la nano-multitude, chaque ville, chaque village honorant son nano-cinéma local au service de la beauté du monde nano-planétaire.

Ce matin, Michel le philosophe-cinéaste-concierge m’a montré le résultat de son troisième nano-documentaire intitulé: «GISÈLE PROULX ET DINA TI-POO». C’est l’histoire d’une femme exceptionnelle au point d’acheter des roues à son chien dont les pattes arrières ne fonctionnent plus pour qu’il puisse terminer sa vie terrestre dans la dignité abstraite de la beauté du monde.

Je lui ai dis: Réalises-tu à quel point ta vie personnelle œuvre d’art est extraordinaire par la dévotion que tu mets à faire voyager les quatre questions par tes productions documentaires? Elles sont même inscrites sur son d.v.d. Madame Proulx, qui le verra demain matin, ne peut qu’en être bouleversée de ton élégance aigue du cœur, Michel.

1: Quel est ton rêve? 2: Dans combien de jours? 3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4- Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

—— Déjà le quatrième documentaire commence à prendre forme. »Brother, where is the money?» racontera la lutte épique entre l’esclavage du Bit coin et la libération par une nouvelle monnaie œuvre d’art du cinéaste-philosophe-concierge «LA MONNAIE DES TI-BECS»….. et cela à partir d’une réflexion provoquée par la mort de son beau-frère Garry, rebelle mystérieux dans un now where POST-MODERNE, décédé parmi tant d’autres de la multitude nano-planétaire en colère.

———– QUAND LE BRILLANTISSIME CHRISTIAN RIOUX parle dans le devoir de ce matin de Macron et Trudeau et je cite « QUI SYMBOLISENT À LEUR MANIÈRE LA SUPERBE DES GAGNANTS DE LA MONDIALISATION QUI NE JURENT QUE PAR LA MOBILITÉ, LA FLEXIBILITÉ, LA TECHNOLOGIE, LA SUPPRESSION DES FRONTIÈRES ET L’OUVERTURE»….. Christian Rioux, dis-je ne se doute pas encore que ce mur de Berlin du post-moderniste ( comprenant l’image du ier état post-national de Trudeau) s’effondrera telle une révolution française planétaire PAR LA MIGRATION DE la multitude nano-citoyenne planétaire affamée faisant de la nano-modernité et des droits de la nano-démocratie planétaire hors des états, le début fondateur même d’une nouvelle ère.

Et en ce sens, depuis 10 ans, notre équipe de recherche (Auld, Woodard,Rochette) documentons l’émergence du premier nano-citoyen planétaire honorant la multitude par sa nano-conscience aux quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art.

 

1662,

(MICHEL CONCIERGE) UNE BRILLANTE CARRIÈRE DE NANO-DOCUMENTARISTE-PLANÉTAIRE ATTEND MICHEL LE PHILOSOPHE-CINEASTE-CONCIERGE

May 7, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Dimanche matin, notre équipe de recherche en nano-philosophie planétaire (Auld, Woodard, Rochette) avons vécu un conseil d’administration de la créativité consacré au dernier visisionnement du documentaire de Michel le philoso-he-cineaste-concierge intitulé (LA PELLE JAUNE) qui sera déposé d’ici le 31 mai 2017 au festival international du documentaire de Montréal dans l’espoir d’être un des 200 sélectionnés sur 2000 soumis.

Ce troisième documentaire confirme un talent exceptionnel de défonceur de mascarade cinématographique. Voici une nano-personne humaine qui crie avec une intelligence peu commune le droit à toute condition humaine sur terre à la dignité abstraite, et cela à travers sa propre histoire en dialogue avec les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art.

1: Quel est ton rêve? 2: Dans combien de jours? 3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4- Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Après le visionnement, Marlene et moi avons serré la main d’un homme d’exception, d’un archétype d’une intelligence faite de cœur et d’élégance conceptuelle.

Sa chanson «Changer le monde» qu’il a composé et qu’il interprète nous donne le goût de faire partie des nano-rêveurs et nano-rêveuses de la planète.

Une longue carrière de documentaliste l’attend.

 

1670,

(MICHEL CONCIERGE) «LA PELLE JAUNE» NANO-DOCUMENTAIRE ICONE SUR L’ÉMERGENCE DE LA NANO-MODERNITÉ PAR LES NANO-DROITS-PLANÉTAIRES DES EXCLUS DE LA MONDIALISATION… SOUMIS AUJOURD’HUI AU FESTIVAL INTERNATIONAL DU DOCUMENTAIRE DE MONTRÉAL DE 2017

May 18, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

2 documentaires cette année «la pelle jaune» «Gisèle Proulx et Ti-pou»

Bravo Michel…..

Voici un grand moment pour notre équipe de recherche « Auld, Woodard, Rochette» sur la nano-citoyenneté planétaire. Cela fais maintenant 10 ans que nous documentons un archétype «Michel le concierge» pour lui donner une voix nano-planétaire crédible dont le cri de «l’homme qui pellete» depuis 14 ans réclame une dignité abstraite de toute personne humaine vivant sur la planète terre.

Un concierge est devenu un philosophe-cinéaste-concierge.

Un archétype nano-planétaire lance la nano-modernité.

Nous allons maintenant travailler sur le prochain documentaire… Pierrot pour la recherche, Marlene et Michel pour la production. Le titre:

BROTHER, WHERE IS THE MONEY?

 

1683

.. LA JOURNÉE QUE TU DONNES UNE PELLE À TOUT LE MONDE, POURQUOI TU IRAIS VOLER CELLE DU VOISIN?….. DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

June 2, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Tous les matins, 6h.15 am… Michel cogne à la porte de la selle de couture où je dors sur le plancher pour honorer les réfugiés dans les camps des exclus de la mondialisation.

Puis, je lui raconte les dernières lectures qu’il commente dans des images de synthèses qui me stupéfient au point où je les note dans mon petit calepin-laboratoire.

L’image de ce matin était particulièrement savoureuse:

LA JOURNÉE QUE TU DONNES UNE PELLE À TOUT LE MONDE… POURQUOI TU IRAIS VOLER CELLE DU VOISIN?

Y A DES PERSONNES QUI VONT SE SERVIR DE LA PELLE POUR CREUSER.

Y EN A D’AUTRES QUI VONT SE SERVIR DE LA PELLE POUR ASSOMMER SON VOISIN, LUI VOLER SA PELLE POUR FAIRE TRAVAILLER L’AUTRE À SA PLACE.

———- Cet été, au lieu d’aller vagabonder l’île du Prince-Edouard, je vais étudier À LA BIBLIOTHEQUE DE L’UNIVERSITÉ MC GILL….. les liens nano-conceptuels entre la praxis du marxisme occidental de l’école de Franckfort (Lucas, Hockeimer, Adorno, Benjamin, Marcuse, Habermas)…. la méthodologie constructivisme (Jean Louis Lemoigne, Eisenstein) la dialectique de l’image en arrêt (Benjamin)… TOUT COMME LE CONCEPT DE RHYZOME (Deleuze, Gattari, Edouard Glissant…. tout comme Benjamin avait métissé sa méthodologie des citations par fragments dans son «Paris capitale du 19eme siècle» et la dialectique de l’image en arrêt.

OBJECTIF… QUE MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE RÉUSSISSE PAR SES PROCHAINS DOCUMENTAIRES CINÉMATOGRAPHIQUES LA FLÂNERIE RÉVOLUTIONNAIRE DES MASSES TELLE QUE LA CONCEVAIT BENJAMIN, mais sans MESSIANISME.

«LA PELLE JAUNE» dans la division de la vois (le vagabond derrière la caméra) et du visage (le concierge devant la caméra) en étant la propédeutique et le prodrome conceptuels incontournables en fondu dialectique hologrammique des quatre questions du pays œuvre d’art.

1- Quel est ton rêve? 2- Dans combien de jours? 3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4- Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

La synthèse constructiviste-rhyzomatique étant

5 COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

 

1685,

(MICHEL CONCIERGE) LE VISAGE DIALECTIQUE DE MICHEL LE CONCIERGE, LA DIALECTIQUE DE L’IMAGE EN ARRÊT DE WALTER BENJAMIN, LE MONTAGE DES ATTRACTIONS D’EISENSTEIN, UNE CONSTELLATION PRAGMATIQUE D’UN LABORATOIRE CINÉMATOGRAPHIQUE «LA PELLE JAUNE»

June 6, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce qui est extraordinaire de l’amitié dans notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) c’est la configuration de la séparation des pouvoirs que nous avons instaurée au travers des années. Pendant que le vagabond s’occupe des recherches pour bien découper l’originalité de notre cadre théorique, le concierge lui travaille L’ARCHÉTYPE dialectique de son visage avec comme iere spectatrice, la jardinière.

En fait, nous pratiquons l’art du documentaire par la théorisation pointue découpant son archivage théorique entre le montage des attractions d’Eisenstein et la dialectique de l’image en arrêt de Benjamin.

Le tout dans une lignée constructiviste menant au constructivisme radical en passant par les constructivistes russes du début du 20eme siècle, Valéry, Piaget, Edgar Morin)… avec en filigramme les trois mêmes objectifs de modléisation

1: RECONSTRUIRE LA VIE 2: TRANSFORMER LA SOCIÉTÉ PAR LES MOYENS DE L’ART 3- ACCOMPLIR LA RÉVOLUTION DE L’ESPRIT PAR LA MONDIALISATION NANO-CITOYENNE-PLANÉTAIRE DES QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

1: Quel est ton rêve? 2: dans combien de jours? 3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4- comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Du vagabond chercheur, le documentaire ne présente que la voix à laquelle réagit à 5h. le matin avant d’aller pelleter la dialectique en mouvement et arret du visage du concierge qui se transforme en pelleteur commenté par sa propre vois en arrière champ, le tout dans une philosophie documentariste du ONE SHOT NO CUT.

Duchamp et son urinoir en stratégie d’artéfact déconstruit de l’aura comme d’une attraction montée n’aurait pas reniée notre modélisation rhyzomique d’un téléphone intelligent nano individualiste autant que constructiviste radicalisé par par l’invention d’une errance poétique au 21eme siècle sous-entendant le droit à la dignité abstraite créatrice de toute personne humaine habitant sur cette terre. De là la cinquième question:

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE

————–

1715,

(MICHEL CONCIERGE) «MOI…. UNE PERSONNE HUMAINE…. UNE PERSONNE NANO-CITOYENNE PLANÉTAIRE» DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

July 4, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

L’amitié qui soude notre équipe de recherche m’est d’une telle joie. Ce matin, par exemple, Michel le philosophe-cinéaste-concierge m’a lancé une de ces images tellement rafraîchissantes quand au thème égalité homme-femme: En soulignant l’importance de ne jamais utiliser l’étiquette de citoyen ou de citoyenne pour notre glossaire doctoral mais d’inventer et d’argumenter l’étiquette de PERSONNE CITOYENNE. Ce qui dissout la difficulté des genres. Et Michel d’enclencher sa démonstration avec cette magnifique image:

« Mettons que t’es au pôle nord, que tu vas mourir de froid dans trois minutes pis que t’as ton téléphone intelligent tout chaud sur ton cœur et que TU AS LE DROIT À UN APPEL, ça fais-tu une différence que ce soit un homme ou une femme qui réponde?»

ALL0 MOI… UNE PERSONNE NUMAINE… UNE PERSONNE NANO-CITOYENNE-PLANÉTAIRE J’AI UNE QUESTION POUR L’HUMANITÉ: Y A-T-L MOYEN D’INVENTER QUELQUE CHOSE POUR QUE PLANÉTAIREMENT LE DROIT GAGNE SUR LA FORCE?

————

Nous étions autour de la table, Marlene Michel et moi et Michel réfléchissait tout haut sur son prochain documentaire: BROTHER WHERE IS THE MONEY?

Sa créativité l’amène à filmer durant une heure trois cabanes à oiseaux devant lesquelles il dépose des graines. Puis au fur et à mesure des scènes dispersées sur quatre saisons, leur raconter les joies et misères des conditions humaines de l’humanité. Ex: pour les oiseaux fréquentent la plus petite des trois cabanes, raconter comment son oncle Hubert vivait à 14 dans une promiscuité d’une grande pauvreté et les grands gestes d’humanisme qui en résultaient…

De son côté, Marlene expérimente l’hologramme de son archétype de la jardinière en plantant des plantes sur les bouts de trottoirs abandonnés sur son coin de rue, pour le bien-être de tous ses habitants.

Et moi, je tente de me donner une culture en philosophie politique des plus pointues (Philippe Némo, Hobbes (de cive et le léviathan…etc..) de façon à appuyer Michel si et quand son documentaire «LA PELLE JAUNE» est ou sera choisi au festival du documentaire de Montréal cet automne.

Nous sommes tous les trois en feu pour le doctorat comme pour le prix Nobel.

DU TIRAGE AU SORT À LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE… UNE INVITATION À LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

Le cadre théorique découlant DU TITRE DE NOTRE DOCTORAT… nous fait faire wow tous les trois..

Mon 15 heures par jour se doit d’être plus intense que jamais… J’ai 68 ans. Mais ma discipline personnelle est impeccable et notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) honore le meilleur de l’humanité en chacun de nous.

1719

(MICHEL CONCIERGE) «LA POLITESSE EST UNE FONCTION SOCIALE RELEVANT DE L’OEUVRE D’ART» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

July 7, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce matin, nous avons tenu un conseil d’administration de la créativité qui m’a rendu très heureux. J’ai raconté Bergson à Michel et Marlene et quand je suis arrivéà cette phrase vraiment fascinante de Bergson: «LA POLITESSE EST UNE OEUVRE D’ART», Michel le philosophe-cinéaste-concierge avec son sens synthétique qui lui vient de son talent de programmeur informatique l’a bonifié instantanément en disant: «LA POLITESSE EST UNE FONCTION SOCIALE RELEVANT DE L’OEUVRE D’ART». Et de rajouter encore: «LA NANO-PERSONNE CITOYENNE, C’EST SA MISSION DE SE CRÉER COMME UNE OEUVRE D’ART». et de rajouter encore………… « DERRIÈRE LA POLITESSE SE DRESSE L’AMOUR DE LA PERSONNE HUMAINE»

——— Une équipe de recherche multi-contextuelle (une jardinière, un concierge et un vagabond» permet de ces aphorismes philosophiques rhyzomiques qui peuvent traverser la planète à la vitesse de la lumière. Imaginez ce que Confucius aurait pu faire au 21eme siècle.

Le contrat social planétaire du 21eme siècle pourrait s’inventer en «OPEN SOURCE»  à partir des quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art que n’aurait pas renié Bergson et son œuvre «L’ÉVOLUTION CRÉATRICE».

1-quel est ton rêve? 2- dans combien de jours? 3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4- comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Et en un sens, LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE DE LA NANO-MODERNITÉ repose sur la 5eme question des plus bergsonniennes:

5- COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Analogiquement,

Justin Trudeau en invitant les états à construire un monde plus juste projette une élévation somptueuse de la personne humaine nano-citoyenne, au delà de la race, la langue ou la religion. Quelle belle invitation à la vie personnelle œuvre d’art de la part de ce canadien qui n’en finit plus de nous inspirer.

 

1722,

(MICHEL CONCIERGE) «MON CINEMA» SE VEUT DU CINÉMA SELFI-CINÉMATOGRAPHIQUE» INSPIRÉ DU CONSTRUCTIVISME-DIALECTIQUE RUSSE D’EISENSTEIN… DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

July 11, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

«LA PERSONNE HUMAINE ORDINAIRE DU CINÉMA-SELFIE»…. amène notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) dans des directions que nous n’avions pas prévues.

Philosophiquement, mes lectures assidues et analogiques m’amène dans une conceptualisation de la nano-citoyenneté-citoyenne architecturée comme une œuvre cinématographique deleuzienne-bergsonnienne (image-mouvement)…

…. alors que Michel de son côté se dirige de plus en plus APRÈS SES TROIS  PREMIERS DOCUMENTAIRES (le pays œuvre d’art?, la pelle jaune, Gisèle Proulx et ti-Poul)…. dans une perspective constructiviste-dialectique inspirée d’Eisenstein mais non pas dans le but de libérer une masse d’humains contre une autre, mais dans celui dune cinématograpie-selfie faisant voyager les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art invitant chaque personne humaine individuellement participant au cinéma-laboratoire à en expérimenter l’opérationnalité dans sa propre vie.

Alors que Marlene de son côté en est à la théorisation constructiviste-dialectique de son hologramme archétype de jardinière qui à son tour pratiquera l’art de la cinématographie-selfie, exprimant ainsi la condition humaine à travers son propre rêve.

TOUTE PERSONNE HUMAINE QUI SE POSE LA QUESTION : «QUEL EST MON RÊVE?» EST SUR LE BON CHEMIN DE SA CONDITION HUMAINE-RÉCIT (RICOEUR). dixit Michel le concierge.

Pour Michel, Marlene et moi le vagabond, l’œuvre cinématographique selphie nous apparaît une façon exceptionnelle de diffuser les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art… parce que nous avons ce qu’Eisenstein n’avait pas à son époque, UNE DIFFUSION PLANÉTAIRE PAR INTERNET.

Inspirée par les cinnéastes primitifs (non pas Griffith et son cinéma organiste américain, Gance et son cinéma quantitatif Français, Lance et son cinéma expressif allemand), Mais Eisenstein, et son montage choc).

 

1724,

(MICHEL CONCIERGE) LE CINEMA-LABORATOIRE-SELFIE FERA LA SYNTHÈSE DU MOUVEMENT NANO-POLITIQUE-PLANÉTAIRE AVEC LA RHIZOMATISATION DU TIRAGE AU SORT PAR L’INVITATION AUX QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART

July 12, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Notre vision hologrammique des nano-archétypes (JARDINIÈRE, CONCIERGE, VAGABOND) créés par l’équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) me fait penser à l’invention du praxinoscope d’Emile Reynaud au 19eme siècle. Reynaud réalisa la synthèsse du mouvement à partir de dessins auquel il ajouta un mécanisme de projection pour que le tout soit projeté sur un drap blanc. Il ne manquait plus que de remplacer les dessins par des photos pour que le cinématographe rhysome la planète sous forme de récit COMME LE FIT GEORGES MELIES, le ier primitif cinématographe .

Anthonin Artaud ne dit pas autre chose quand il écrit: «Le cinéma se rapprochera de plus en plus du fantastique dont on s’aperçoit qu’il est en réalité tout le réel».

Trois archétypes hologrammiques (conscients de leur synthèse du nano-mouvement universel par leur iconogramme de leur vie personnelle œuvre d’art peuvent soudainement, grâce à une simple application du téléphone intelligent, être projetés sur l’écran cosmologique d’une humanité en quête d’un tirage au sort à partir d’une nano-citoyenneté-œuvre d’art vécue par le tirage au sort village par village, ville par ville.

Dès que l’on fait de l’humanité un récit d’une justice équitable, le cinéma existentiel d’une humanité-mouvement œuvre d’art s’ouvre vers l’infini des possibles imaginaires sur terre.

 

1725,

(MICHEL CONCIERGE) LE SELFIE-DOCUMENTAIRE «LA PELLE JAUNE» DE MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE…. DIALOGUE INVENTIF ENTRE «LA ROUE » D’ABEL GANCE ET LA CRITIQUE POST-KANTIENNE PAR L’EMPIRISME TRANSCENDENTAL DE GILLES DELEUZE

July 13, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce matin, À 6H.15 AM, notre conseil d’administration de la créativité de l’équipe de recherche (Auld, Woodard,Rochette) a été consacré à la lecture et commentaire des deux derniers blogs….

Et Michel de dire soudainement : « la pelle jaune sera un tsunami par en-dessous de la couverte que ne verra pas passer l’industrie du cinéma à cause de sa diffusion open source par une application du téléphone intelligent». Et moi d’ajouter: «L’amitié nous permet de vivre à tous les trois un laboratoire planétaire» Puis Michel de dire: « l’archétype de Marlene, la jardinière, suit l’hologramme du film Being there». Et Marlene d’ajouter; » y a-t-il plus bel archétype hologrammique que celui du jardinage au féminin parlant au cœur de toute personne humaine sur terre, femme ou homme, invitée à prendre soin de la beauté du monde?».

———- «La pelle jaune» part d’une camera qui filme le matin, à partir de 6h.15 am le visage de Michel en no shut no cut et la voix de Pierrot en arrière de la camera. Le dialogue tourne autour de l’illustration de la condition humaine, Michel par la philosophie d’en bas et Pierrot par la philosophie d’en haut.

Mais quand dans la deuxième partie du documentaire, Pierrot va filmer Michel le concierge pelletant à 66 ans pour gagner sa vie, on dirait toute l’humanité qui pellete pour survivre.

Et les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art surgissent à la fin comme une invitation des plus existentielle à chaque personne dans la salle de cinéma.

1: Quel est ton rêve? 2: Dans combien de jours? 3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4: Comment ton rêves prend-il soin de la beauté du monde?

Mais là où ce sera aussi inventif que Abel Gance dans «la roue» ou Deleuze dans la critique post-kantienne par l’empirisme transcendantal, c’est la finale qui sera ajoutée avant la distribution par internet.

Après la première de son documentaire-selfie, Michel le philosophe-cinéaste-concierge arrive lentement sur scène avec un chariot sur lequel sont empilés tous les livres savants où quelques paragraphes portent l’architecture de son armature de la philosophie d’en bas.

Il prend le dictionnaire d’Etienne Souriault à l’item «AMOUR COMME UNE OEUVRE D’ART» et invite les gens à leur vie personnelle œuvre d’art par les 4 questions.

C’est le moment -clé du film. Pierrot (comme Howe pour Roosevelt) est enfoui anonymement dans la salle pendant que Marlene rejoint Michel sur la scène.

Il faut dire que méthodologiquement, personne n’a rencontré auparavant Marlene, Michel et Pierrot ensemble. Mais soit le couple, soit le vagabond. Le trio ne sera réuni publiquement que lorsque le doctorat sera déposé, reçu et primé.

L’invention de ce documentaire vient donc de la poïétique méthodologique porteuse de tout le projet, comme la roue d’Abel Gance vient de son génie à relier la tragédie d’un cheminot à celui de la machine, comme la critique post-kantienne de Deleuze par l’empirisme transcendental vient de la jonction-disjonction des 5 facultés kantiennes pour atteindre le même sublime de la critique du jugement de Kant qui porte à son paroxysme l’imagination dans les autres facultés de la critique de la raison pure et de son application dans la critique de la raison pratique.

«La pelle jaune» c’est la roue de Gance et l’empirisme transcendental de Deleuze au sens où le laboratoire-selfie de 3 archétypes-hologrammes redonne à chaque personne humaine la responsabilité des quatre questions dans le constructivisme radical de sa vie personnelle œuvre d’art au service de l’humanité œuvre d’art, prolégomène à l’avènement de la nano-citoyenneté œuvre d’art des 125 justes réfléchissant autour de la problématique planétaire suivante.

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

1758,

(MICHEL CONCIERGE) «QU’IL EST BRILLANT CET HOMME… UN SENS INOUI DE LA SYNTHÈSE»… DIXIT PEIRROT VAGABOND AU SUJET DE SON AMI MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE.

August 10, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce matin, comme tous les matins après que Michel soit venu cogner à la porte de mon monastère (un plancher de salle de couture où je dors), j’ai pu montrer à Michel les deux derniers blogs créés hier dans la journée à partir d’une intensité analogique de lecture plus imposante que jamais.

Et lui de synthétiser de façon saisissante: «ON EST EN TRAIN DE BÂTIR TRANQUILLEMENT AUTOUR DE NOUS UNE DYNAMIQUE RHYZOMIQUE»

J’ai fait un wow… juste son expression «UNE DYNAMIQUE RHYZOMIQUE» vaut une fortune au niveau de son potentiel «champ de force conceptuel» pour bien dessiner les attributs essentiels qui feront partie de l’argumentaire autant que du glossaire de la philosophie d’en bas, une fois le sablier de l’histoire de la philosophie retourné.

Et soudain Michel rajoute:

Je me demande bien ce que peut signifier l’expression «C’EST BEN DE VALEUR».

Et moi de rajouter… ce genre de proverbe fait partie de la sagesse populaire et son côté paradoxal me rappelle à quel point de tout temps, la multitude a trouvé des moyens de fuir les ali.nations de la philosophie d’en haut… comme par exemple… le sacre québécois … HOSTIE… CHRIST—CALISSE…. qui manifeste une révolte, une insoumission, tout en témoignant d’une impuissance de vocabulaire.

Les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art risquent de contrIbuer à bâtir autour de nous UNE VÉRITABLE DYNAMIQUE RHYZOMIQUE.

vive notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

 

1773,

(MICHEL CONCIERGE) LE DOCUMENTAIRE «LA PELLE JAUNE » DU PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE CO-CRÉATEUR DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS… UN ÉVÉNEMENT ICONIQUE DU CRI DE MUNCH UNIVERSEL DES ERRANTS FANTOMATIQUES EN MOUVEMENT MIGRATOIRE PARTOUT SUR LA PLANÈTE

August 19, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Notre équipe de recherche (Auld, Woodard,Rochette) filmant, archivant et bloguant la poïétique de nos conseils d’administration de la créativité depuis plus de 10 ans maintenant, me rend tellement heureux. Et j’en suis sur qu’il en est exactement de même pour Marlene et Michel.

Nous avons pris le pari de créer une nouvelle philosophie planétaire, peut-être avec la même naïveté conceptuelle que les transcendantalistes américain de la fin du 19eme siècle (Emerson, Thoreau, Whitman).

LA PHILOSOPHIE D’EN BAS, c’est une nouvelle séparation des pouvoirs entre l’état et les personnes-citoyennes grâce au renversement du sablier de la philosophie d’en haut et de la philosophie d’en bas.

Pendant que la philosophie d’en haut architecture des concepts complexes, la philosophie d’en bas crée quatre questions…. (quatre étiquettes) comme patrimoine iconique immatériel de l’humanité du 21eme siècle.

1: Quel est ton rêve? 2: Dans combien de jours? 3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Les réponses à ces quatre questions dissolvent toute croyance de masse (étatique, race, langue, religion….etc… des formes d’agrégats proto-nano-humanistes) pour les remplacer par UN RÊVE PERSONNEL, UNE FORME INDIVIDUELLE DE MÉTA-PSYCHOLOGIE-PHÉNOMÉNOLOGIQUE À CONSTRUIRE.

La cinquième question conduisant à la nano-citoyenneté-planétaire en est la résultante rhyzomique autant que incontourrnable de par la qualité intrinsèque même de l’invention conceptuelle (visant à la même excellence que la séparation des pouvoirs de Montesquieu).

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Le documentaire «LA PELLE JAUNE» du philosophe-cinéaste-concierge Michel en est l’événement fondateur iconique.

—– ————— PLAN EN TROIS ANS POUR INVENTER LA NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE SUR TERRE

PLAN DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

QU’EST-CE QUE LA NANODEMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE OEUVRE D’ART?

Une nano-démocratie instaurant, PAR TIRAGE AU SORT, une assemblée constituante de 125 vies personnelles œuvre d’art pourrait-elle constituer le prélude au surgissement du premier pays œuvre d’art sur la planète terre?

pré-essai d’une MODELISATION THÉORIQUE

  1. A) Imaginons un site web genre Google map où sont identifiés toutes les villes et tous les villages de la planète, sans exception.
  2. B) Imaginons que quatre questions y sont posées dans toutes les langues, au désir de chaque vie personnelle œuvre d’art.
  3. a) Quel est ton rêve? b) dans combien de jours c) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? d) En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?
  4. C) Imaginons que dans chaque ville et dans chaque village de la planète, une invitation est lancée à toute vie personnelle œuvre d’art intéressée à ces quatre questions pour que se constitue une assemblée constituante mondiale à réfléchir sur la conséquence des quatre questions sur l’éco-système du mieux vivre ensemble,…. soit UNE CINQUIÈME QUESTION qui se définirait de la façon suivante….
  5. D) En quoi NOS RÊVES prennent-ils soin de la beauté du monde?
  6. E) Imaginons que qu’importe le nombre de vies personnelles œuvre d’art qui s’inscrivent dans chaque ville ou chaque village, UN PREMIER TIRAGE AU SORT SÉLECTIONNE UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR VILLE ET UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR VILLAGE.
  7. F) Imaginons que sur toutes ces villes et villages de la planète entière qui sont maintenant représentés par une vie personnelle œuvre d’art, UN DEUXIÈME TIRAGE AU SORT SÉLECTIONNE 125 de ces vies personnelles œuvre d’art…. en vue d’une RENCONTRE PLANÉTAIRE.
  8. G) Imaginons que ces 125 vies personnelles œuvre d’art se réunissent à tous les quatre ans pour LES OLYMPIQUES DE LA JUSTICE COMME ÉQUITÉ SUR TERRE, en assemblée constituante et cela en direct sur internet accessible à la planète entière.
  9. H) Imaginons que….. la question….EN QUOI NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? devienne soudainement, selon notre hypothèse forte, l’actualisation pragmatique du voile de l’ignorance de John Rawls.
  10. I) Imaginons qu’une fois l’assemblée constituante des 125 vies personnelles œuvre d’art terminée, un premier vote soit pris par chaque vie personnelle œuvre d’art sélectionné comme représentant chacune des villes et chacun des villages…. SUR UNE QUESTION DE FOND touchent à la justice comme équité comme paramètre de la beauté du monde.
  11. J) Imaginons qu’une fois LE PREMIER VOTE TENU, UN DEUXIÈME VOTE soit tenu par chaque conseil municipal de chaque ville et chaque village auprès de la population entière… et cela partout sur la planète terre.

EN CONSEQUENCE DE QUOI

K- Il n’est pas difficile d’imaginer que l’émergence d’une conscience citoyenne planétaire autour de la question EN QUOI NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?… puisse instaurer une pression éthique nano-démocratique invitant chaque état à cheminer vers une gouvernance qui respecte la modélisation planétaire d’une théorie de la justice et de l’équité au point d’en faire un jour DES PAYS OEUVRE D’ARTS DIGNES DE LEUR CITOYENS VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART.

L- La priorisation des errants fantomatiques accompagnant l’éthisation des errants axiologiques, pour mieux faire de chaque humain un errant poétique face à son rêve personnel, la liberté reliée aux 5 questions de la vie personnelle œuvre d’art deviendrait enfin accessible à chaque personne humaine, tel un droit inaliénable inscrit en annexe à charte des droits de l’homme à l’ONU.

M– objectif: nouvelle conscience éthique-esthétique planétaire en vue de la réforme des états pays œuvre d’art par la masse critique nano-numérique des vies personnelles œuvre d’art, éco-philanthropes de l’espace-monde.

————– 7- CONCLUSION (OUVERTE FINALE)…15 PAGES

L’implantation planétaire de la nano-démocratie pourrait être la condition éco-philanthropique nécessaire à l’émergence d’un premier pays œuvre d’art sur la planète terre, rêve universel potentiel d’une masse critique-citoyenne-numérique de vies personnelles œuvre d’art sous l’inspiration d’une cinquième question dont l’énoncé serait le suivant:

– retour sur les quatre questions menant à la cinquième question éco-philanthrope de l’espace-monde: -COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE

—————-

1777,

(MICHEL CONCIERGE) «DEPUIS QUE JE SUIS NÉ EN 1951, JE NE ME RAPPELLE PAS AVOIR ÉTÉ AUTANT DÉSIRÉ QU’AVANT D’ARRIVER» DIXIT MICHEL, LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE.

August 24, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Que ce fut magique, le conseil d’administration de la créativité de ce matin. 6h.15 am. Michel cogne à la porte de la salle de couture où je dors sur un plancher pour honorer les errants fantomatiques de la planète. Je m’habille et en arrivant dans la cuisine où il a déjà versé le café je lui dis: COMMENT VA MONSIEUR LE COMTE CE MATIN?… Cette phrase nous faisant sourire tous les deux car elle nous rappelle la prison où le conte de Monté Cristo et son vieil érudit cherchent à s’évader pour jouir d’une liberté inouie.

Comme tous les matins, je montre à Michel le livre que je suis en train de lire (ce matin, l’invention de la communication d’Armand Mattelart, la découverte, Paris, 1997). Je lui fais un résumé.

Puis Michel me fait part de ses idées. Il m’a parlé entre autres de son concept d’un logo pour le pays œuvre d’art, dont je trouve l’idée très «communicationnelle». Cette invention lui vient de ces cartes de souhait signées du nom de la personne suivie de X et de O, SIGNIFIANT DES BECS ET DES CALINS.

Donc, Michel fera faire une épinglette dont il dessinera le logo, un XO, soulignant la quête de la beauté du monde par les petits becs et les calins et nous allons en étudier empiriquement la portée communicationnelle pour rhyzomatiser le pays œuvre d’art et ses quatre questions.

Dans notre projet du pays œuvre d’art, tout est exception. l’exception vient de l’inspiration. La joie d’inspirer son voisin à une vie personnelle œuvre d’art par l’invitation aux quatre questions.

Et comme le résume si bien Michel:

«TOUT LE MONDE SUR LA PLANÈTE A UN ENFANT QU’ON A ENVIE DE PRENDRE DANS SES BRAS. »

«UNE PERSONNE HUMAINE, C’EST GRANDIOSE.»

«NOUS SOMMES À CONSTRUIRE UN ÉTAGE SUPPLÉMENTAIRE À L’ÉDIFICATION DE L’HUMANITÉ, LE CADRE CONDUISANT À L’APPRENTISSAGE OEUVRE D’ART DU CADRE, »

 

1783,

.. (MICHEL CONCIERGE) L’ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE DE MICHEL LE CONCIERGE EST AU 21EME SIÈCLE CE QUE LE CONTEUR FANTASMAGORIQUE DE LOUIS FRÉCHETTE ÉTAIT AU 19EME SIÈCLE

August 31, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Jean-Claude Germain la double vie littéraire de Louis Fréchette une brève histoire du conte au Québec Hurtubise 2014 extrait p.32-33

« A quelques arpents en aval de chez nous, dans un enfoncement de la falaise encadrée par la retombée de grands ormes chevelus, dans un site qui aurait pu faire le sujet d’un charmant tableau, il y avait un four à chaux, dont le feu – dans la période de cuisson, bien entendu- s’entretenait toute la nuit.

Les abords en étaient garnis de bancs de bois; et c’était là qu’avait lieu les rendez-vous du canton pour écouter LE NARRATEUR À LA MODE. Quand les sièges manquaient, on avait tôt fait d’en fabriquer à même des longs quartiers de bois destinés à entretenir une fournaise ardente.

Là, dès la brume, on arrivait par escouades: les femmes avec leur tricot, les hommes avec leur pipe, les cavaliers et les blondes bras dessus bras dessous, la oie au cœur et le rire aux dents.

On se groupait de son mieux pour voir et pour entendre: Les chauffeurs fourgonnaient la flambée en faisant jaillir des flots d’étincelles, et bourraient la gueule du four d’une nouvelle attisée de bois sec; les pétillements de la braise résonnaient comme des décharges de mousqueterie; et c’était un spectacle à réjouir Callot et Rembrant que toutes ces figures rieuses sur lesquelles, au fond de cet entonnoir sombre jetait alternativement ses lueurs douces tandis que l’ombre des chauffeurs se dessinait tragique et géante sur l’immense éventail lumineux projeté dans le lointain.

Un étranger qui aurait aperçu cela, en passant sur le fleuve, aurait cru assister à quelque diabolique FANTASMAGORIE, à quelque évocation mystérieuse du domaine féérique.

LE VIEUX CONTEUR savait ensorceler son auditoire, surtout la jeunesse qui goûtait d’avance ces excursions joyeuses dans le pays des chimères. La plus grande punition qu’on put nous infliger, c’était de nous en priver.

Louis Fréchette.

————–

Quand l’archétype hologrammique de Michel le concierge répondra aux questions de la salle après la présentation de son documentaire «LA PELLE JAUNE», Le tout prendra la forme d’un laboratoire du 21eme siècle dans l’esprit même des conteurs du 19eme siècle, une fantasmagorie inédite par les qatre questions de la vie personnelle œuvre d’art, CONTE DE LA CHASSE-GALERIE MENANT À UN PAYS OEUVRE D’ART.

1787,

(MICHEL CONCIERGE) «LA COLÈRE EST LE FONDEMENT DE LA JUSTICE?» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

September 6, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Michel, Marlene et moi travaillons sur le glossaire de la nouvelle multitude. Je suis impressionné de la joie de vivre de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette).

Pendant que Michel à 66 ans travaille comme concierge industriel, ce qui lui permet une contribution majeure par des aphorismes directement constructivistes de la philosophie d’en bas, moi je poursuis les lectures pour creuser verticalement (historiquement) comme horizontalement (systémiquement) la connaissance culturelle précédant nos interrogations sur chaque étiquette glossairique.

En ce moment, je suis en train de lire un 1000 pages d’histoire de la philosophie politique pour réfléchir sur LA JUSTICE.

Ce matin, Michel a lancé un superbe aphorisme:

« MOI JE DIS QUE L’ARMÉE LA PLUS FORTE UN JOUR SERA CELLE DE TOUS LES RECLUS»

Et moi de dire C’est vraiment la colère de la philosophie d’en bas.

Et Michel de dire

«LA COLÈRE EST LE FONDEMENT DE LA JUSTICFE?»

Marlene s’est levée, nous avons fait validé le tout par son wow… puis nous sommes partis chacun de notre côté pour nos occupations sociétales.

1788,

(MICHEL CONCIERGE) LE CONCIERGE DE CHAQUE GRAND PENSEUR DE L’HISTOIRE…. NOUVELLE EXPÉRIENCE PHILOSOPHIQUE LE MATIN À LA CAMÉRA POUR MICHEL ET MOI

September 7, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Je suis en train de relire «L’HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE POLITIQUE» de Léo Strauss et Joseph Cropsey. En me levant ce matin, j’ai vu que Michel venait de réinstaller la caméra pour une nouvelle série de laboratoires philosophiques dans le but d’architecturer l’argumentaire de la nano-citoyenneté-planétaire par la modélisation de l’archétype hologrammique du concierge dans son dialogue avec le vagabond chercheur. Michel devant la caméra, moi derrière.

Je lui ai proposé le projet suivant:

Imaginons que Michel le concierge ait été concierge de chacun des grands penseurs de philosophie politique de l’histoire.

1- Thucydide 2- Platon 3- Xénophon 4- Aristote 5- Cicéron 6- Saint Augustin 7- Alfarabi 8- Maïmonide 9- Saint Thomas D’Aquin 10- Marsile de Padoue 11- Machiavel 12- Martin Luther 13- Jean Calvin 14- Richard Hooker 15- Francis Bacon 16- Hugo Grotius 17- Thomas Hobbes 18- René Descartes 19- John Milton 20- Spinoza 21- John Locke 22- Montesquieu 23- David Hume 24- Jean-Jacques Rousseau 25- Emmanuel Kant 26- William Blackstone 27- Adam Smith 28- Le fédéraliste 29- Thomas Paine 30- Edmund Burke 31- Jeremy Bentham 32- James Mill 33- Hegel 34- Alexis de Tocqueville 35- John Stuart Mill 36- Karl Marx 37- Frédéric Nietzsche 38- John Dewey 39- Martin Heidegger 40- Leo Strauss

1) L’HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE POLITIQUE HONORE-T-ELLE L’HISTOIRE DE LA CONDITION HUMAINE D’UN CONCIERGE D’UNE ÉPOQUE À L’AUTRE?

2) quelle est sa réaction contextuelle au dialogue avec chacun de ses clones historiques?

3) La philosophie d’en haut de chacun de ces penseurs provoque-t-elle la colère de la philosophie d’en bas de l’archétype hologrammique d’un concierge?

4) Est-ce qu’une conscience historique des différents concierges de ces différents philosophes apporte un nouvel éclairage pour la mise en application de la nano-citoyenneté-planétaire par la vie personnelle œuvre d’art d’un concierge aujourd’hui?

EN CONSEQUENCE DE QUOI

j’intensifie mes lectures pour que ce laboratoire de nano-philosophie de la philosophie d’en bas puisse être l’architectonique d’un programme théorique à opérationnaliser au bout de l’aventure intellectuelle de cette suite de nano-documentaires.

1798,

(MICHEL CONCIERGE ) «L’ÊTRE HUMAIN NE RÉALISE PAS QUE LA NATURE EST TELLEMENT GRANDE QU’ELLE EST EN TRAIN DE RÉCUPÉRER ET LA BEAUTÉ DU MONDE ET L’HUMANITÉ» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

September 15, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Vendredi matin 6h.15 conseil d’administration de la créativité.

Premier matin de la semaine où ne filmons pas. Michel va plutôt copier en back up toute la numérisation de la semaine sur un autre disque dur. Pendant ce temps, je poursuis avec passion mes lectures au nom du groupe.

Il est bien certain que LA PHILOSOPHIE D’EN BAS» prend peu à peu son ampleur glossairique. Par exemple à la question qu’Est-ce que la philosophie d’en bas?… j’émettais l’hypothèse suivante. La philosophie d’en bas c’est la brisure irrévocable de l’aura de la philosophie d’en haut par les aphorismes du point de vue le plus bas (ex: un enfant qui souffre de faim ou de blessures de guerre et qui va mourir dans moins de 15 minutes.)

En ce sens, je disais à Michel que plus je lis chirurgicalement l’introduction à la métaphysique de Martin Heidegger, plus j’ai l’impression que Heidegger tente de nous faire passer une soucoupe volante (l’être) et Michel de rajouter…. en faisant de ses fidèles des personnes humaines volantes (dixit Michel).

Je reste convaincu que L’INVENTION de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette), SOIT LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, méritera un jour le prix Nobel de la paix pour avoir contribuer À SOULAGER L’HUMANITÉ DANS SA CONDITION HUMAINE PAR UNE INVENTION PARADIGMATIQUE nano-politiquement opérationnelle.

Et en ce sens, Nous suivons les traces de Margaret Sanger qui durant plus de 30 ans fit des conférences à travers les États-Unis pour parler de son rêve: L’INVENTION D’UNE PILULE ANTI-CONCEPTIONNELLE POUR LES FEMMES, avec la conviction qu’un jour un une milliardaire arriverait et lui dirait. WOW, J’AIME TON RÊVE, J’AI L’ARGENT, ON FONCE.

L’équipe de recherche (Auld, Woodard-Rochette) portons un rêve depuis plus de 10 ans, filmé, documenté, archivé, en marche de devenir un doctorat.

JE RESTE PERSUADÉ QU’UN JOUR UN PHILANTROPE ARRIVERA, comme pour Margaret Sanger, et dira: J’AI L’ARGENT, J’AIME TON RÊVE, COMMENT ÇA COÛTE?

—————-

1804,

(MICHEL CONCIERGE) … DE «LA PELLE JAUNE» À «PHILOSOPHIE», L’AVENTURE DU DOCUMENTAIRE DE MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE SE POURSUIT PARALLÈLEMENT À LA POÏÉTIQUE DE CE BLOGUE

September 17, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

En 1956, Adorno écrivait: «Je n’arrive pas à imaginer un monde parvenu à un tel degré de folie sans que DES FORCES D’OPPOSITION OBJECTIVES ne se déchaînent».

De Marx, Engels, Proudhon, Blanki, Bakounine, Rosa Luxembourg, Lenine, Lukacs…. tous ces théoriciens furent convaincus que le déchaînement des forces objectives passeraient par la lutte des classes et la victoire du prolétariat.

Puis, arrivent Horckeimer et Adorno. Ils réalisent soudain que la dialectique entre la forme et le contenu a eu raison des masses. On vient d’entrer dans la consommation des masses annoncée par le fétichisme de la marchandise de Marx puis confirmée par la réification de la marchandise d’échange par Lukacs, au point où Adorno ne voit plus que l’art d’avant-garde et la philosophie pour porter la bannière du combat pour une désaliénation planétaire de l’homme par l’homme.

Marcuse, imagine une nouvelle gauche (qui se poindra effectivement avec le peace and love des années 60) mais le désenchantement du monde par l’enchantement de la marchandise s’accentue, tout comme parallèlement la destruction de la nature et la technocratisation des machines asservissant l’homme uni-dimentionnel.

N’eut été de l’éco-système en péril, des catastrophes environnementales, de la menace d’une guerre atomique, remis en problématique par l’invention du téléphone intelligent faisant de toute nouvelle sur la planète terre un instantané en mode historique, nul ne pourrait sortir de cet impitoyable constat si vivant sous la plume de Andrew Feenberg (Philosophie de la Praxis) Marx, Lucas et l’école de Francfort, Lux éditeur, 2016)

LA MACHINE TOUT EN NOURRISSANT LES HUMAINS LES MUTILENT LA RATIONNALITÉ EST PRISONNIÈRE D’UN PARADOXE SON PROGRÈS NE MÈNE PAS À LA LIBERTÉ MAIS À LA DOMINATION.

——

ET C’EST DU DÉVELPPEMENT EXCESSIF DE LA RAISON INSTRUMENTALE QU’EST NÉ LE DOCUMENTAIRE «LA PELLE JAUNE»

Quad Michel pellete on perçoit dans ses commentaires bouleversants d’intégrité la distortion de l’immédiateté par le fétichisme de la marchandise et les potentialités de choses révélées dans leurs constellations (Adorno)

C’est dans le contexte de l’invention du téléphone intelligent que se situe la réflexion de «PHILOSOPHIE» de ce qui s’annonce comme peut-être son prochain documentaire… une seule application peut lancer planétairement LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE Une seule catastrophe humanitaire majeure peut  rendre la mise en marche DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE………………….  incontournable.

1807,

(MICHEL CONSIERGE) «NOUS, LES NANO-CITOYENNES ET LES NANO-CITOYENS DE LA PLANÈTE TERRE, AVONS CONFIANCE QUE LE PAYS PLANÉTAIRE OEUVRE D’ART SE RHYZOMERA EN OPEN SOURCE» DIXIT MICHEL, LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

September 20, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Encore un conseil d’administration de la créativité exceptionnel. Michel a passé la veille à réécouter le tournage de lundi matin, et en archiver les séquences , en vue du montage de son prochain documentaire «PHILOSOPHIE» à partir d’ une base de données numériques.

De mon côté je poursuis passionnément mes lectures sur l’histoire de l’esclavage me posant la question suivante: Pourquoi les philosophes de l’histoire de la pensée n’ont fait que suivre les mentalités de leur époque plutôt que de faire action? (Sauf D.H. Thoreau et son livre LA DÉSOBÉISSANCE CIVILE écrit en prison parce qu’il refusait de payer ses impôts qui servaient à financer l’esclavage dans le sud des États-Unis.)

Notre équipe de recherche multi-contextuelle m’est une vraie joie intellectuelle.

Les wow de Marlene où ses commentaires judicieux inspirent Michel dans la liberté non stagée qu’il accorde à sa créativité.

Je rentre très tard le soir. j’accompagne quelques étudiantes-étudiants méthodologiquement dans leurs moments de doute (maîtrise ou doctorat), je prends soin du rêve au quotidien des employées-employés, une centaine de personnes de l’UQAM  que je connais par leur prénom). Je tente d’être un philosophe d’action sociale tout en protégeant cette intensité inouie dont toute vie théoricienne majeure a besoin pour atmosphériser une constellation de lectures entourant la pertinence d’une question contextuelle fondamentale.

La nano-citoyenneté-planétaire ne naîtra que par une RHYZOMATISATION EN OPEN SOURCE PROTÉGÉE PAR UNE POSTURE DE DROITURE NANO-PLANÉTAIRE.

——— THÉORIE DÉMOCRATIQUE

À L’université du Québec à Montreal

Madame Dominique Leydet est professeure titulaire au département de philosophie de l’Université du Québec à Montréal. Après des études de sciences politiques à l’Université McGill et une maîtrise en philosophie à l’Université Paris IV, elle a obtenu son doctorat à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris). Elle s’intéresse principalement à la théorie démocratique, plus spécifiquement aux questions liées à la délibération publique que ce soit au sein des institutions représentatives des démocraties constitutionnelles que dans la société civile. Ses travaux les plus récents ont paru dans le European Journal of Political Theory et le Journal of Political Philosophy. Elle est depuis juin 2016 co-directrice du CRDAQ.

1808,

(MICHEL CONCIERGE)… LE PROCHAIN DOCUMENTAIRE DE MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE S’INTITULERA «PHILOSOPHIE?»

September 21, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce matin, notre conseil d’administration de la créativité a poursuivi sa lancée créatrice extatique… Michel et ses documentaires, Marlene et ses wow si intelligents , Pierrot et ses lectures si intensément analogiques.

Nos trois personnalités se célèbrent dans leur différence respectueuse. Je ne vois personne d’autre que Marlene et Michel pour accepter dans leur quotidien un ascète qui vit une liberté intérieure basée sur le pouvoir rationnel sur soi avec objectif de ne dépendre de personne, d’endurer les variables avec le sourire vagabond dans une tempérance sèche (aucune dépendance, ne boit pas, ne fume pas, ne joue pas etc….). Le tout dans une liberté extérieure (ni téléphone, ni ordinateur, ni télévision, ni biens matériels) à coût minimaliste, faisant des bibliothèques universitaires son univers paradisiaque de la connaissance autodidacte intrinsèque. La liberté insolente de Socrate alliée à l’intelligence eumétrique de Spinoza s’écologisant à à la cabane dans le bois UQAM de D. H. Thoreau.

Et comme je ne me fais même pas un café, que je calcule le nombre de bouchées avant d’être obliger de m’alimenter comme je compte mes heures de sommeil pour ne pas perdre mon intensité créatrice, que je refuse tout ce qui mène en bas de 15 heures par jour de discipline personnelle consacrée à l’œuvre de notre équipe….

Je me sens donc comme George Brassens avec Jeanne et Marcel. C’est parce que Michel et Marlene s’aime d’un amour oeuvre d’art que je puis leur dire merci d’être mes coéquipiers intellectuels depuis maintenant plus de 10 ans.

Nous avons filmé toute la semaine, Michel devant la caméra, moi derrière, à 6h 15 le matin. Nous sommes heureux de vivre une expérience unique de la philosophie d’en bas.

Le jour où Michel présentera ses doumentairtes en les commentant à la fin, je serai comme Howe pour Roosevelt bien caché dans l’ombre à célébrer cette longue amitié de nano-chercheurs-planétaires

 

1815,

(MICHEL CONCIERGE).. ET MONSIEUR OUMANE, DOCTORANT EN ÉDUCATION À L’UQAM DE ME DIRE: JE VOUS AI VUS SUR INTERNET VOUS ET VOTRE AMI, MICHEL LE CONCIERGE

September 27, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

C’est Richard Pierre, ce brillant chercheur doctorant haiïtien en philosophie politique qui me faisait remarquer que sa maîtrise sur Spinoza, déposée et offerte gratuitement sur internet, était lue à travers le monde et qu’il pouvait en suivre les statistiques.

Eblouissant quand même ce que le réseautage numérique planétaire permet à tous et chacun.

Quelle ne fut pas ma surprise hier quand Monsieur OUMANE, DOCTORANT EN ÉDUCATION À L’UQAM vient me dire: Je vous ai vus sur internet, vous et votre ami Michel le concierge.

Ce fut comme un choc.

Je réalisai que ce que je considérait comme une manière pratique de ne pas perdre mes données en les archivant poïétiquement sur un blog, pouvait devenir pour beaucoup de personnes à travers le monde, une source d’inspiration pour leur propre «DÉMARCHE DE VIE» (Le mot vient de Monsieur Oumane lui-même).

Entre Marlene, Michel et moi, c’est tellement une grande joie de construire ensemble une si belle équipe de recherche multi-contextuelle.

Merci Monsieur Oumane de bien avoir saisi dans notre équipe de recherche ce sens de l’amitié qui habite aussi SI PASSIONNÉMENT votre vie de chercheur.

1825,

(MICHEL CONCIERGE) «ON EST EN PHILOSOPHIE-SOCIO-POLITIQUE ET ON DÉVELOPPE UN ARGUMENTAIRE AXIOMATIQUE EN NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

September 30, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce matin,lLe conseil d’administration de la créativité de notre équipe de recherche  (Auld, Woodard, Rochette) fut d’une richesse intellectuelle fascinante.

Je dois dire que, quand je suis rentré hier soir après une épuisante journée de lecture analogique en physique quantique, je croyais Michel et Marlene déjà partis à leur propriété secondaire à Grande-îles.

Dans ce temps-là, mon réflexe est toujours le même.

J’ai tellement horreur de leur absence que pour ne pas habiter le rapport «carcasse axiologique» de l’axiomatique des étants que constitue la hiérarchie des objets (dans le sens de Walter Benjamin) que je préfère dans la noirceur retrouver mon plancher de la salle de couture pour continuer à inventer des concepts tout en dormant.

Quelle ne fut pas ma surprise ce matin de retrouver Michel et Marlene qui m’attendaient dans le salon avec un bon café pour notre conseil d’administration de la créativité hebdomadaire.

Cela m’a permis, dans un premier temps, de creuser tout le nouvel axiomatique relié à des notions en mode de conceptualisation (le tout relié bien sur à la quatrième grandeur que constitue le rêve big-bang comme attracteur étrange nano-cosmologique faisant suite aux trois grandeurs déjà institutionnalisées par l’histoire de la pensée scientifique (la matière, l’énergie et l’information) le tout dans une première approche méta-intuitive logique einsteinienne en signalant 10 pistes intuitives tout en  interrogeant des attributs essentiels architecturés en toile d’araignée glossairique.

Ca fait tellement d’années que Marlene, Michel et moi travaillons ensemble que la définition de nos rôles respectifs peut prendre cette année prend un envol somptueusement harmonieux.

Pierrot est le chercheur de l’équipe qui vit dans l’anonymat de son monastère ascétique. Son objectif est de nano-théoriser en vue d’intéresser une fondation À DES RECHERCHES EN nano-citoyenneté-planétaire RÉUNISSANT ET RÉSEAUTAIREMENT PLANÉTAIREMENT  une multi-contextualité de chercheurs algorithmiques nano-quantiques DE DIFFÉRENTES SPÉCIALITÉS  dans le but d’ ouvrir un nouveau champ d’expérimentation, soit celui de la quatrième grandeur nano-quantique, LE RÊVE BIG-BANG COMME ATTRACTEUR ÉTRANGE ET DE LA NANO-COSMOLOGIE PRÉCÉDANT LE BRUIT DE FOND COSMIQUE (2.7K) RELIÉ À TOUTE NANO-VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR L’INVENTION D’UNE NOUVELLE FONCTION ALGORITHMIQUE DE LA NON-TRICHERIE COMME VECTEUR DU MESSAGE SÉMANTIQUE VERSUS LE BRUIT DE FOND BROUILLÉ PAR LA TRICHERIE.

Michel est le programmeur-communicateur dont l’esprit de synthèse lui permet de maîtriser les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art dans une œuvre documentaire discours (fondement de son archétype hologrammique modèle par sa condition humaine de la condition humaine de la nouvelle multitude) reliée à l’invention planétaire du téléphone intelligent et de ses applications. Pour Michel le nouveau programme sur lequel il travaille s’appelle LE PAYS OEUVRE D’ART ?… dont le premier concept est L’INVITATION À LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART ?… fondant ainsi une proposition appelée LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Pour Marlene son oreille fonctionne au WOW. elle est comme l’arbitre du gros bon sens avec un doigté absolument remarquable.il est rare qu’une personne si brillante manie la parole avec un minimalisme si indicateur D’OBJECTIF À NE PAS RATER en cours de route. Le faiT qu’elle soit professeur depuis tellement d’années nous sert à merveille.

————

Et comme dit Michel si une note est un concept effectif un accord un concept constructif et la beauté musicale un concept prospectif

notre équipe de recherche (Auld-Woodard-Rochette) vise À FAIRE DE LA MUSIQUE SOCIO-POLITIQUE AVEC LES NOTES ET LES ACCORDS DE LA MUSIQUE EN NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR UN PROGRAMME INTITULÉ «PAYS OEUVRE D’ART ?…»

—————

1837,

(MICHEL CONCIERGE) INTUITION 17: TOUTES NOS ARCHIVES DEPUIS 10 ANS TÉMOIGNENT LA QUALITÉ «ARCHÉTYPE-HOLOGRAMMIQUE» DU RÊVE BIG-BANG DE MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE, AU POINT OÙ SON WOW-T=2.7K À L’ÉCHELLE HUMAINE TÉMOIGNE DES QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART DE DE L’INVENTION DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE)

October 11, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Notre conseil d’administration de la créativité de notre équipe de recherche (Auld,Woodard,Rochette) de ce matin m’a permis de revenir sur une de mes convictions les plus profondes.

Michel, le philosophe-cinéaste-concierge témoigne (depuis 10 ans dans nos 150 heures de documentaires en voie d’archivisation) de l’authenticité, de l’intégrité et de la beauté au quotidien de son RÊVE-BIG-BANG: Son amour pour Marlene.

Et c’est la qualité de ce rêve big bang (moi qui vit avec eux depuis plusieurs années) qui fait en sorte que le centre même du doctorat (l’intrication entre la physique quantique et la science politique) repose sur ces archives filmées DE SON RÊVE BIG-BANG.

L’intuition étant que toute personne humaine qui ne triche pas avec son RÊVE BIG-BANG vit un wow-t=2.7k, qui pourrait fort bien être le code-source même quali-quanti du pré big-bang.

Et comme me disait si bien Michel ce matin «Tu aurais commandé un archétype hologrammique d’un rêve big-bang pour un doctorat et tu aurais pu attendre une éternité pour en voir la modélisation au quotidien).

 

1849,

..(MICHEL CONCIERGE) «WOW-T.COM» PROCHAIN SITE WEB D’UNE NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE EN MARCHE, CRÉÉ ET ANIMÉ PAR UNE CONCIERGE DE LA BEAUTÉ DU MONDE, ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE D’UNE ESPÈCE HUMAINE EN MARCHE VERS UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR LE BIAIS DE QUATRE QUESTIONS ENSEMANÇANT LE CONCEPT D’ÉTHIQUE PAR CELUI D’ESTHÉTIQUE KANTIEN

October 28, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Après une dure journée de lecture, je suis rentré vers 10h. du soir. Croyant Marlene et Michel déjà couch, je suis entré dans ma salle de couture et me suis étendu sur mon plancher d’esthète pour une bonne nuit de travail-sommeil.

Mais Michel est entré vers 10h.30 après avoir amené Marlene au restaurant pour célébrer son anniversaire de naissance (3 jours de fête, son anniversaire c’est dimanche).

Je me suis levé. Et là, Michel m’a montré l’écran de son ordinateur. « NOUS AVONS UN NOUVEAU SITE WEB, ME DIT-IL, JE VIENS DE RÉSERVER LE NOM DE DOMAINE. ET IL SE NOMMERA WOW-T.COM»

Quelle joie, mais quelle joie. Après tant d’années de recherche, de voir sur l’écran une image de la terre qui bouge (prise l’année passée sur 16 jours de photographies consécutives mises bout à bout dans une animation cinétique éblouissante) avec l’apparition de notre formule; WOW-T=2.7K?… et le nom du site web: WOW-T.COM

wow-t.com, c’est la mise en paradigme d’une nano-utopie concrète planétaire (utopie concrète dans le sens de Bloch) de la beauté du monde où l’espèce humaine vue de l’espace (dans le sens de Kant) dissout la langue, la race, la religion, les frontières et les états pour entendre LE CRI DE MUNCH DE L’HUMANITÉ EN MARCHE VERS LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Et comme dit Michel dans un de ses aphorismes (COMMENT PEUX-TU FAIRE TRAVAILLER UN GÉANT QUAND ON LUI DEMANDE DE TRAVAILLER ASSIS»

Inutile que notre conseil d’administration de la créativité de ce matin fut une pure joie de vivre en équipe.

J’en profitai pour souligner la puissance d’une équipe multi-contextuelle, orchestrée par le wow. Personne ne dit à Michel quoi créer, personne ne dit à Pierrot quoi lire et personne ne dit à Marlene quoi critiquer. Mais la confiance dans le mode de décision dépend d’un wow unanime installe par l’usure témoigne d’un confort existentiel par lequel passe l’amitié la plus opérationnelle.

Cela nous donnera quatre sites web.

1: WWW.REVEURSEQUITABLES.COM

Le premier site web, encore et toujours en opération, www.reveursequitables.com, représente la propédeutique à partir de laquelle s’est dessiné notre projet. Et une projection potentielle de L’HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES de Giono dans le dessin animé de Frédéric Bach, et une boîte à chansons.

2: WWW.LEPAYSOEUVREDART.COM

Le second site web met en marche la propédeutique de Michel le concierge de la beauté du monde, de son archétype hologrammique  au service des quatre questions du pays œuvre d’art. Le tout portant aussi trois documentaires de Michel (Gisele Proulx et Ti-Pou, le paysoeuvre d’art? et la pelle jaune?) en plus de 150 heures d’archives filmées numérisées , le tout sur une période de 10 ans

 

3: WWW.LEPAYSOEUVREDART.CA

Le troisième site web met en marche un blog pour que la poïétique de toute la démarche intellectuelle puisse être disponible planétairement à tout chercheur ou chercheuse universitaire. Il contient les deux romans philosophiques (l’ile de l’éternité de l’instant présent, www.demers.qc.ca) et Monsieur2.7k (www.reveursequitables.com/cahier de presse/monsieur 2.7k téléchargeable gratuitement sur internet). Le tout sur plus de 3000 pages de texte.

1855,

(MICHEL CONCIERGE) MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE…. INTUITION 1… LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE ET LE RESPECT HIÉRARCHIQUE DE PRÉPONDÉRANCE DES BESOINS D’ABRAHAM MASLOW

November 1, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce qui est formidable dans notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) c’est l’importance accordée à nos intuitions réciproques.

Ce matin, après avoir lu, la poétique d’Horace, la poétique du sublime de Longin, et l’esthétisme de Baumgarten, je m’apprêtais à attaquer pour une inième fois la critique de la faculté de juger de Kant.

Et Michel de me dire: «IL ME SEMBLE QUE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE DOIT ÊTRE ÉVALUÉE COMME INVENTION À PARTIR DE LA HIÉRARCHIE DE PRÉPONDÉRANCE DES BESOINS DE MASLOW»

Et aussitôt dit, aussitôt fait, j’entreprends une lecture approfondie de l’œuvre de Maslow. Je reviendrai à Kant plus tard.

———— Abraham Maslow l’accomplissement de soi de la motivation à la plénitude éditions exrolles 2004 p.34 extrait

Certaines conditions sont des préalables immédiats à à la satisfaction des besoins fondamentaux (1 physiologiques, 2 sécurité, 3 amour 4 estime de soi 5) réalisation de soi).

L’individu réagit à toute mise en péril de ces conditions presque comme si c’étaient les besoins élémentaires eux-mêmes qui étaient directement menacés.

La liberté de parole, la liberté de faire ce que l’on a envie de faire aussi longtemps que l’on ne porte pas atteinte aux autres, la liberté d’expression, la liberté d’enquêter et de chercher des informations, la liberté de se défendre, la justice, l’équité, la discipline dans le groupe sont quelques exemples.

Toute privation de ces libertés suscitera une réponse de menace ou d’urgence.

Ces conditions ne sont pas DES FINS EN ELLES-MÊMES, mais elles le sont presque parce qu’elles sont étroitement liées aux besoins fondamentaux, besoins qui, selon toute vraisemblance, sont les seuls à condition des fins en eux-mêmes.

Ces conditions sont défendues, parce que, sans elles, la satisfaction des besoins fondamentaux est SINON IMPOSSIBLE, DU MOINS GRAVEMENT MENACÉE.

 

1863,

(MICHEL LE CONCIERGE) «LES PENSEURS DE LA PHILSOPHIE D’EN HAUT ONT DE LA MISÈRE AVEC LE QUOTIDIEN» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE CRÉATEUR DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS

November 10, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quand je suis arrivé hier vers 11h. du soir à l’appartement de Michel et Marlene, ils avaient tous les deux préparé le mur pour le peindre avant qu’arrive la nouvelle affiche translucide de WOW-T=2.7K?

La force de Michel est toute condensée dans ses gestes au quotidien. Grâce à sa vision de la philosophie d’en bas, nous aurons de nouvelles adresses-courriels. marlene@wow-t.com, Michel @wow-t.com, pierrot@wow-t.com

Ce que Michel accomplit quotidiennement avec une ténacité bienveillante pour sa condition humaine et la nôtre est à la base même de sa vision de ce que devrait être LA PHILOSOPHIE D’EN BAS.

Bien sûr quand on regarde l’œuvre exceptionnelle que les grecs nous ont laissé (Homère, Thucydite, Platon, Aristote…) on ne peut ignorer que cette philosophie d’en haut de 20,000 hommes libres n’aurait été possible sans l’esclavage de 350,000 personnes humaines.

Seule une philosophie qui se préoccupe de la condition humaine cde ceux et celles qui sont en bas est pertinente à l’échelle nano-citoyenne-planétaire, surtout si LE CRI DE MUNCH PHILOSOPHIQUE, vient de la condition humaine d’en bas.

Merci Michel tu es un partenaire intellectuel fascinant

1870,

p.369-370 extrait

Les animateurs-chansonniers étaient devenus des plus habiles à ”K”…réer des explosions de joie à l’intérieur du St-Vincent et cela soir après soir. Chaque chansonnier, ”K”…omme le torero face au taureau, avait développé son style. Menaud se ”K”…ontentait de plus en plus de rechercher le passage de la fissure du temps à travers le talent d’animer de ses confrères.

Marcel Picard, plutôt chansonnier-animateur qu’animateur chansonnier possédait l’art poétique d’être immobile à chanter du Brassens ou du Guy Béart, avec pour seul outil d’animation le rythme lent mais ensorcelant de ses doigts sur la guitare. ”K”…omment arrivait-il à faire monter les gens sur les tables sans même bouger ni faire le moindre effort et à les faire descendre avec cette légèreté ahurissante tout en chantant des textes poétiques? Certes il y avait le personna”K”…ui dépassait l’art de chanter sur la scène et ça c’était magique, absolument magique.

Pierre David, pur animateur-chansonnier tressaillant le ”K”…ôté dur et novateur du style courbait le temps sans même s’imaginer ”K”…ue ce talent fut inné en lui. Il attaquait en nuances, ensuite en ”K”…ontrastes, puis il explosait lui-même de joie entraînant la salle dans une folie de vivre dont lui seul avait le secret.

Et il y avait Jos Leroux, animateur ou chansonnier, jamais les deux à la fois. Ce ”K”…ui lui donnait un charme primitif. Parfois le douanier Rousseau, Parfois fauve comme les premiers Matisse. Le p’tit gros sur deux pattes, qui forçait, suait, criait, pour ”K”…ue les clients embarquent. Et il ne lâchait jamais la pression de peur qu’ils débarquent. Alors chez lui, oubliez les ”K”…ourbes. Tout le monde en haut puis ça presse. Il lui arrivait de brûler sa salle. Mais il la rallumait avec passion pour ”K”…u’elle atteigne à nouveau l’orgasme de foule.

Michel Woodart, le troubadour romantique, de son côté, telles les peintures allemandes de Friedrich, passait par la délicatesse, le charme et la tendresse. Même répertoire, même façon de monter les gens debout sur les tables, mais avec une palette de nuances illustrant la bonté ”K”…ui surgissait de ses yeux. Il avait toujours l’air de dire merci au public de lui donner la chance de pratiquer le plus beau métier du monde : animateur poétique de foule.

Et tous les autres…..

 

1891,

(MICHEL LE CONCIERGE) « WOW-T.COM»… UN SITE WEB EN CONSTRUCTION DE MON AMI MICHEL WOODARD, PHILOSOPHE-PROGRAMMEUR-CINÉASTE-CONCIERGE QUI TÉMOIGNE DE L’ARCHITECTONIQUE DE WOW-T=2.7K? COMME ÉVÉNEMENT PHÉNOMÉNOLOGIQUE AU COEUR D’UNE OUVERTURE INTERROGATIVE COSMOLOGIQUE

December 5, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Selon Martial Guéroult (Descartes selon l’ordre des raisons/1- l’âme et Dieu- Aubier Paris 1957, à la p.11) l’architectonique est ce qui rapproche l’œuvre philosophique de l’œuvre d’art. Mais l’architectonique des Beaux-arts concerne la simple possibilité matérielle de l’œuvre et son action sur la sensibilité du sujet. Celle de l’œuvre philosophique vise à incliner ou à contraindre l’intelligence du sujet à un jugement de ratification relatif à la vérité de l’enseignement doctrinal.

———– C’est dans ce sens que le nouveau site web de mon ami Michel Woodard, philosophe-programmeur-cinéaste-concierge (WOW-T.COM) réussit par l’intelligence graphique à synthétiser en un montage l’événement phénoménologique que constitue LE RÊVE BIG BANG en dialogue avec la terre vue d’un vaisseau spatial et filmée dans sa rotation accélérée par la nasa.

Cette ouverture cosmologique enveloppant les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art

1: Quel est ton rêve? 2: Dans combien de jours? 3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4: En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

permet une remarquable intuition de la cinquième question:

5: Comment nos rêves prennent-ils soin de la beauté du monde?

C’est comme, si de l’espace on voyait sur la terre la 8eme île de Johanne Roussy dans l’expérimentation-laboratoire de la cinquième question du pays œuvre d’art

——– p.s. l’article d’hier sur George St-Pierre était signé par Réjean Tremblay du journal de Montréal.

——————

1921,

(MICHEL CONCIERGE) «JURY-LAB» OU UNE NOUVELLE INVENTION GLOSSAIRIQUE DE MON AMI MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-PROGRAMMEUR-CONCIERGE….

January 10, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel merveilleux conseil d’administration de la créativité, ce matin 6h.15 am. Après tant d’années à nous réunir Marlene, Michel et moi, je suis encore profondément ému d’admiration pour notre équipe de recherche… au sens d’un étonnement qui ne cesse jamais avec la disparition de la nouveauté.

Pendant que de mon côté, je fonce 15 heures par jour, 7 jours par semaine sur une lecture chirurgicale

DU DICTIONNAIRE DES CONCEPTS PHILOSOPHIQUES

sous la direction de Michel Blay (Larousse) ,

Michel continue au travers de son travail de concierge industriel à opérationnaliser toute cette recherche conceptuelle au niveau numérique (www.wow-t.com). Tout comme avec Marlene, le soir, ils évaluent ensemble la portée didactique des vidéos enchaînés les uns a la suite des autres sur son nouveau site web.

APRÈES 10 ANS DE RÉFLEXION PHILOSOPHIQUE EN ÉQUIPE,

Toute la catastrophe écologique de la conscience humaine m’apparaît s’inscrire dans la problématique transhistorique de la faim dans le monde.

CA PREND UNE VIE POUR PASSER DE L’ESPRIT AU COEUR

CA PREND UNE INVENTION QUI SOULAGE LA CONDITION HUMAINE POUR QUE L’HUMANITÉ VIVE LE PASSAGE DE L’ESPRIT AU COEUR

l’invention de la NANOCRATIE (Woodard) porte cette espérance d’une bonne journée pour chacune et chacun des nano-citoyens-citoyennes planétaires.

 

1922,

..(MICHEL CONCIERGE) SUITE À UNE SUGGESTION DE MICHEL, NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) A PRIS LA DÉCISION DE PRIVILÉGIER «LA NANO-CITOYENNETÉ» DANS LA FONDATION GLOSSAIRIQUE PLUTÔT QUE «NANOCRATIE»

January 11, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Remarquable conseil d’administration de la créativité de ce matin. Pendant que Michel nous montrait les petites retouches appliquées la veille au site web (www.wow-t.com), de mon côté j’abordais une petite découuverte dans le dictionnaire des concepts de Michel Blay, à la page 46, à l’item «appétit»

APPÉTIT

du latin appetitus «instinct, penchant, naturel»

«Cet effort, quand on le rapporte à l’âme seule, s’appelle volonté; mais quand on le rapporte à la fois à l’âme et au corps, il s’appelle appétit». Quand au DÉSIR, C’EST L’APPÉTIT AVEC CONSCIENCE DE LUI-MÊME.

La notion d’appétit réduit l’autonomie de la volonté et s’inscrit dans un processus nécessaire

Pierre-François Moreau

1939

(MICHEL CONCIERGE) VISIONNEMENT D’UNE DEMIE-HEURE DU NOUVEAU DOCUMENTAIRE DE MICHEL PHILOSO-HE-CINÉASTE-PROGRAMMEUR-CONCIERGE… DONT LE TITRE SERA: «PHILOSOPHIE, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE»

January 19, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quelle joie ce matin que ce conseil d’administration de la créativité de notre équipe de recherche (Auld, Woodard,Rochette).

Notre méthodologie de conceptualisation philosophique étant bien ancrée dans un empirisme de la condition humaine au quotidien (on filme à 6h.15 le matin, one shot no cut, moi en arrière de la camera, Michel en avant Marlene comme œil-ctirique, cela donne une étonnante façon de faire un documentaire dont la principale qualité est d’être non stagée.

L’archétype hologrammique de Michel le concierge y est criant de vérité et le dialogue philosophique entre le concierge en avant de l’image et le vagabond dont on entend que la voix repose d’abord sur la voix nano-philosophique CRI DE MUNCH d’une condition humaine qui universalise sa facticité autant que sa finitude-souci.

Le festival international du documentaire de Montréal ne pourra pas toujours refuser une démarche d’une telle intégrité…..

je prends le pari que, cette fois-ci, Michel le concierge sera reconnu institutionnellement par son talent inné de la philosophie vue dans bas.

1956,

MICHEL LE CONCIERGE…. UN GARS ORDINAIRE… QUI PARLE À DES GENS ORDINAIRES…DE CHOSES EXTRAORDINAIRES…

February 3, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel magnifique conseil d’administration de la créativité ce matin. Nous avons abordé l’étude de la civilisation nano-citoyenne constituée de deux assemblées planétaires des justes… une de 125 femmes et l’autre de 125 hommes.

Le wow de l’équipe fut immédiat. Car la sportification de la politique faisant aisément ressortir le fait (comme le dit si bien Michel) que deux assemblées séparées hommes/femmes permettraient de sortir d’un mode toxique de confrontation à un mode constructif de POINTS DE VUE ET DE COALITIONS avec des implications médiatiques partout sur la planète terre dans l’équité des dialogues entre les deux sexes.

En enlevant le principe d’opposition (dixit Michel le concierge) dans la conception de la civilisation nano-citoyenne, on permet la civilisation du respect, de la bienveillance partout sur la planète terre, donc le droit à chaque nano-personnes de la nano-modernité de passer une belle journée dans la joie de vivre.

En ce sens, Michel le concierge par son archétype hologrammique devient un personnage si authentique dans ses intentions: un gars ordinaire, qui parle à des gens ordinaires, de choses extraordinaires: le pays œuvre d’art, la vie personnelle œuvre d’art pour une civilisation nano-citoyenne-planétaire.

1968,

MICHEL LE CONCIERGE, PIERROT VAGABOND, MARLENE LA JARDINIÈRE… UNE AMITIÉ ARISTOCRATIQUE DU COEUR QUI NOUS MÈNERA À L’ONU POUR DÉPOSER UNE CHARTE DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE POUR QUE SUR TERRE, PAR UN NOUVEAU CONTRAT NANO-CITOYEN-PLANÉTAIRE AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE

February 10, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Je n’ai qu’à fermer les yeux pour imaginer la scène: Dans l’anonymat le plus conceptuel, Michel et moi rendons d’abord hommage à Borduas (devant son appartement à Montréal) en lisant son texte du refus global à la caméra de Marlene.

Puis, comme deux vieux grand-pères de la beauté du monde, nous commençons notre marche vers l’ONU, New York…. la charte de la nano-citoyenneté-planétaire dans un sac à dos (Michel le concierge) le doctorat dans l’autre (Pierrot vagabond)…. bien accompagnés de Marlene la jardinière à la camera:)))

J’aurai 70 ans, Michel 68. L’amitié de toute une vie.

Nous fûmes tous les deux chansonniers dans le Vieux-Montréal (café St-Vincent, Pierrots, deux Pierrots) durant plus de 8 ans. Michel avaI^t même fait la pochette de mon long-jeu «PIERRE ROCHETTE CHANTE LE VIEUX-MONTRÉAL».

Je fus même là un lundi soir au café St-Vincent quand il est monté pour la première fois sur scène avec sa guitare pour une audition.

Je fus tous aussi témoin ému de sa grande histoire d’amour avec Marlene, une histoire sans faille dans le respect le plus honorable, autant du côté de Marlene que du côté de Michel.

Je leur dois tout. Comme je dois tout à ce conteur international émérite Simon Gauthier et son conte du vagabond céleste (sur Google, le vagabond céleste), et sa grande loyauté à faire voyager les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art dans plus de 150 spectacles à travers toute la francophonie.

oui…. mon cher Simon… comme une belle fin à ton conte…

Notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

dans 500 jours

Nous marcherons ce tout comme un beau feu d’artifice à la fin de nos vies pour que tous les enfants de la planète terre aient droit eux aussi à CETTE BEAUTÉ DU MONDE à cette joie de vivre, au droit inaliénable de passer une bonne journée qu’importe où ils habitent.

LA CIVILISATION NANO-CITOYENNE-PLANÉTAIRE PASSE PAR UNE INVENTION, CELLE D’UNE ASSEMBLÉE DES JUSTES ÉLUE PAR TIRAGE AU SORT, 125 FEMMES ET 125 HOMMES PASSIONNÉS PAR LES QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART

1: QUEL EST TON RÊVE?

2: DANS COMBIEN DE JOURS?

3: QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON RÊVE?

4: COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Un jour, les 7 milliards par leur assemblée nano-citoyenne planétaire des 125 juste femmes et 125 justes hommes pourront réfléchir harmonieusement à la cinquième question

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

1977,

(MICHEL LE CONCIERGE) L’INVENTION DE L’ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE DE MICHEL LE CONCIERGE PAR L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD,ROCHETTE) PERMET LE RENVERSEMENT PARADIGMATIQUE DU CAPITAL FAMILIAL ET DU CAPITAL SYMBOLIQUE CHEZ CHAQUE NANO-CITOYEN(NE) PLANÉTAIRE PAR L’ÉVÉNEMENT MÊME DES QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART

February 17, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce matin, Michel, Marlene et moi avons vécu un formidable conseil d’administration de la créativité. Car nous avons fait le point sur notre invention d’un archétype hologrammique de Michel le concierge pour réussir le renversement du capital familial et du capital symbolique d’une nano-personne-humaine par l’acquisition du capital intellectuel que permet les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art.

De fait, le renversement en est un hiérarchique. Au sens où toute nano-personne-humaine qui se pose les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art

1: Quel est ton rêve? 2: Dans combien de jours? 3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

réhiérarchise son engagement en fonction de sa vie personnelle œuvre d’art pour MIEUX SERVIR son capital familial et son capital symbolique.

Et en ce sens, Michel le concierge, de qui on a dit hier à son travail qu’il était un employé extraordinaire (capital symbolique) et de qui je dis qu’il est un conjoint extraordinaire de sa compagne (capital familial) possède toute la crédibilité pour faire voyager à travers ses documentaires les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art… pour qu’un jour les deux assemblées des justes (125 femmes, 125 hommes) puissent à travers l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire qui en découle puisse faire advenir sur terre la cinquième question

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

—————-

1985,

(MICHEL LE CONCIERGE) LES CHANSONS DE MON AMI MICHEL LE CONCIERGE, D’AUTHENTIQUES CHANSONS «CRI DE MUNCH» DONT CHAQUE PAROLE DONNE UNE POIGNÉE DE MAIN FRATERNELLE À LA CONDITION HUMAINE

February 22, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

chanson «cri de Munch» de Michel le concierge

 

1990,

.. (MICHEL LE CONCIERGE) «DOCTEURS?…» NON SEULEMENT LE TITRE DU FUTUR DOCUMENTAIRE DE MICHEL LE CONCIERGE, MAIS AUSSI UNE INNOVATION SUR LA FAÇON DE FAIRE ET DE DÉPOSER UN DOCTORAT PAR UNE ÉQUIPE DE RECHERCHE MULTI-CONTEXTUELLE (AULD-WOODARD-ROCHETTE)

February 24, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel merveilleux conseil d’administration de la créativité ce matin. Marlene, Michel et moi vivons vraiment une relation d’amitié d’une grande richesse opérationnelle parce ce que qu’ilporte ce que mes lectures d’universitaire apporte d’informations semaine après semaine, LE VOTE FINAL DE L’ÉQUIPE CONSTITUE NOTRE UNIQUE CRITÈRE, AU SENS OÙ LE RECHERCHE L’UNANIMITÉ PAR LE WOW.

Ce matin, par exemple, Michel avait lu les blogues sur l’analogie de la méthode de lecture de Montesquieu et la mienne. Pour lui, il devient de plus en plus évident que le choix stratégique et tactique du cadre théorique, de la problématique, comme de la méthodologie s’avère le bon choix.

On part de la phrase de Bacon: sera connu par l’histoire l’invention qui soulagera la condition humaine. Puis les 300 premières pages du doctorat sont consacrées à l’invention de la séparation des pouvoirs de Montesquieu tandis que les 300 dernières sont crées devant caméra par l’équipe de recherche (Auld-Woodard-Rochette) , séquences imagées qui serviront d’annotations sur le coté du texte que pourra consulté le lecteur au fur et à mesure du déroulement du texte sur internet.

La conclusion ouverte étant réservée à la charte d ela nano-citoyenneté-planétaire, son hypothèse axiomatique des deux assemblées COMPLÉMENTAIRES des justes (125 femmes et 125 hommes) ÉLUES PAR TIRAGE AU SORT, VILLAGE PAR VILLAGE, VILLE PAR VILLE de façon à ce que la conscience planétaire citoyenne issue de la séparation des pouvoirs avec les états, créent une pression d’intelligence systémique pour que de nouvelles règles du jeu planétaires permettent l’émergence DE PAYS OEUVRE D’ART par des vies personnelles œuvre d’art.

Ce doctorat sera donc… A) publié sur internet… b) déposé à l’onu à New York… c) avant d’être déposé dans les quatre universités montréalaises afin de susciter un wow permettant par un consortium de fondations et de chaires universitaires l’opérationnalité par la science des algorithmes la mise en place en trois ans de LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR LA NOUVELLE DIVISION MONTESQUIENNE DES POUVOIRS  ENTRE LES CITOYENS(NES) ET LES ÉTATS.

2018,

(MICHEL LE CONCIERGE) PAR SON 4EME DOCUMENTAIRE «PHILOSOPHIE, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE» L’ARCHÉTYPE DE MICHEL LE CONCIERGE ALLUME LE FEU DE LA CONDITION HUMAINE AUTOUR DE LAQUELLE NES NANO-CITOYENS DE LA PLANÈTE ENTIÈRE POURRONT SE RASSEMBLER POUR RÉFLÉCHIR PAR LES QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART AUX ACTIONS POSÉES POUR PRENDRE SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE.

March 13, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

A notre conseil d’administration de la créativité de ce matin, Michel me disait: JE ME TROUVE CHANCEUX D’AVOIR UNE CONFIGURATION QUI PERMET L’AMITIÉ». Comme il a raison. Et c’est moi qui en bénéficie.

Parce que comme vagabond chercheur, dont on entend la voix sans jamais voir le visage dans son documentaire «PHILOSOPHIE, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE», je bénéficie de son immense respect de ma configuration.

Je recherche l’anonymat comme Spinoza recherchait la NEUTRALITÉ CRITIQUE. La liberté du chercheur provenant du hors temps, hors réalité, hors servitude, navigant hors du gouvernant-gouverné, à la marge de l’ami-ennemi, transcendant par le vagabondage de la connaissance universitaire le public-privé.

Je suis à ma place en arrière de la camera… Mais Michel, par l’Intégrité de l’archétype hologtammique du concierge qui aime sa femme est tellement à sa place EN AVANT DE LA CAMERA.

Robert, un employé de l’UQAM particulièrement brillant, me faisait remarquer après avoir écouté www.lepaysoeuvredart.com, à quel point la formule était didactique. Le philosophe en arrière, la condition humaine en avant… Michel le concierge, c’est notre condition humaine à chacun de nous.

Oui et dire que c’est Marlene qui par sa superbe convivialité au quotidien qui donne à cette équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) toute son universalité.

NOUS VIVONS TOUS LES TROIS LA BEAUTÉ DU MONDE AU QUOTIDIEN…. LA JOIE DE VIVRE QUE NOUS SOUHAITONS AUX AUTRES PAR LES QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.
—————-

2025

ET MICHEL LE CONCIERGE DE DIRE: « NOUS FAISONS LA DÉMONSTRATION À L’INTÉRIEUR DU NOYAU DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE QU’IL EST POSSIBLE QUE CHAQUE PARTICIPANT SE SENTE ÉLEVÉ PAR L’ÉQUIPE.

March 15, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Une vraie joie de vivre illumine chacun de nos conseils de la créativité.

Hier soir, par exemple, pendant que Michel travaillait à une auto-formation concernant l’utilisation d’une application informatique, de mon côté de bûchais avec intensité sur «l’essence du politique» de Julien Freund avec une grille analytique de lecture en troisième niveau de la pensée abstraite.

Je disais à Michel… « je ne sais pas si c’est de travailler comme un déchaîné qui me donne cette joie de vivre ou si c’est CETTE JOIE DE VIVRE QUI ME DONNE CETTE FORCE DE TRAVAILLER.

Et Michel de me répondre: » Quand dans une équipe, les participants se sentent élevés par l’équipe, mettons que t’es dans le bon chemin»

C’est peut-être cette amitié intellectuelle qui nous donne tant de plaisir à rechercher par une invention des conditions de vie raisonnable pour toutes les personnes humaines par la nano-citoyenneté-planétaire.

Chose certaine, nous faisons la démonstration à l’intérieur du noyau de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qu’il est possible que chaque participant se sente élevé par le simple fait que LA NON-TRICHERIE NOUS SERVE À CHACUN DE RÈGLE DE JEU

2036

(MICHEL LE CONCIERGE) ….. A PARTIR DE L’INTERPRÉTATION PAR MON AMI MICHEL LE CONCIERGE DE MA CHANSON «QUAND T’AS RIEN T’AS TOUTTE» SE DESSINBE LE PROCHAIN DOCUMENTAIRE DONT LE FONDEMENT PHILOSOPHIQUE RELIERA L’ENFANT QUI MEURT DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE SUR TERRE ET CEUX DE LA GARDERIE DONT MICHEL EST LE CONCIERGE BIENVEILLANT DEPUIS TANT D’ANNÉES, AU POINT OÙ ON A NOMMÉ UN PARC À SON NOM (ET CELA DE SON VIVANT) , LE PARC MICHEL WOODARD

March 24, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel beau conseil d’administration de la créativité de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) ce matin.

Nous avons visionné le documentaire «PHILOSOPHIE, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE» avec une grande joie car l’interprétation de ma chanson du camionneur par un homme qui aime sa femme rejoint profondément mes valeurs. Michel ayant été un compagnon de scène durant plus de 8 ans comme chansonnier-animateur,

Et soudain, comme la symbiose de l’amitié nous le permet depuis tant d’années, j’ai dit « Michel, ce qui fait la beauté de ce documentaire-là, c’est la finale où on fait mourir de faim Heidegger à côté d’un enfant qui meurt de faim et de blessures de guerre et qu’on l’oblige à réciter ses conneries à propos de l’être et le temps.

Quand je lis tous ces philosophes, ces politiciens, ces économistes etc… jamais l’angle d’un seul enfant qui se meurt de faim ou de blessures de guerre ne vient illuminer la bêtise de leurs propos.

J’ai dis Mike, et si dans l’ouverture du prochain documentaire tu chantais ma chansons « QUAND T’AS RIEN T’AS TOUTE»

QUAND T’AS RIEN T’AS TOUTTE

quand t’as rien t’as toute c’est ben épeurant c’est ben effrayant

t’as même l’amour d’une p’tite fille une enfant d’9 ans qui t’trouve amusant

a dit à son pere c’te vieux monsieur-là c’est un itinérant

y est pas pareil comme les autres lui y a juste 5 ans pis moé chu sa maman d’9 ans

COUPLET 1

quand Justine débarque de l’autobus pis qu’a rentre dans l’restaurant

on dirait qu’est la seule qui comprend que derrière ma guitare il n’y a que du vent

qui charrie des feuilles perdues entre l’automne et le printemps pour que mes yeux deviennent pour elle de très beaux flocons blancs

qui tombent lentement sur un sourire d’enfant d’enfant

émerveille

COUPLET 2

quand Justine prend ma tête dans ses bras puis qu’elle la sert très très très fort

on dirait qu’est la seule qui comprend que derrière ma guitare le père Noël attend

que tous les sapins soyent montés que tous les enfants soyent couchés que les cadeaux soyent allumés pas loin d’la cheminée

où maman Justine pis moé on sourira aux enfants aux enfants

émerveilles

REFRAIN FINAL

quand t’as rien t’as toute c’est ben épeurant c’est ben effrayant

t’as même l’amour d’une p’tite fille une enfant d’9 ans qui t’trouve amusant

a dit à son père c’est le père Noel notre itinérant

quand son beau grand traîneau blanc montera vers le ciel je s’rai pour toujours

sa maman d’amour sa maman d’9 ans sa maman Noël

Pierrot vagabond céleste

———– Puis après ça Michel, tu raconterais ce que tu vis comme concierge de la beauté du monde avec les enfants de la garderie et on en ferait un volet philosophique majeur pour bien ancrer LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE dans son architectonie et son argumentaire pour le doctorat.

je te verrais même réciter ce poème dont chaque mot, comme pour la chansons «quand t’as rien t’as toutte», a été réellement vécu.

——

M’EN VA T’CONTER UNE HISTOIRE VRAIE

c’était un soir de carnaval vers les minuit silence total j’ai pris l’micro j’ai dit ça y est mesdames messieurs c’est important la p’tite Julie fête ses 5 ans

t’aras du voir la foule chanter un beau bonne fête à écouter sans même bouger sans dire un mot la p’tite avait les yeux plein d’eau

on aurait dit comme une poupée avec un coeur tout déchiré

5 ans si tendre j’pouvais pas l’croire

j’ai dit Julie ca va être ton soir tu vas choisir l’homme le plus beau donnes-y un bec c’est ton cadeau

deux larmes coulèrent ses joues d’l’enfant

lentement elle marcha vers l’arriere où des biberons buvaient leur bière des beaux nez rouges pis des cheveux blancs

a dit le plus beau c’est mon grand père

le vieux l’embrassa en braillant tellement y était fier pis content moé ben surpris j’es r’gardais faire

d’ens bras l’un de l’autre y sont restés à s’consoler pis à s’moucher

moé j’tourne la tête pis j’pars la valse c’est là que j’ai vu l’plus beau d’la fête

une belle jeune fille de 19 ans valsait son père en l’embrassant un bec su l’front un bec sa joue en riait fort en disant vous

le père s’sentait un peu gêné tout en gardant l’air distingué

un p’tit clin d’oeil pour le chanteur ça m’a comme éclater l’coeur

ça doit être ça l’paradis même si le corps devient poussière l’amour fait chanter nos misères quand ça nous vient des petits de nos petits

Pierrot vagabond

——————-

2039,

….. (MICHEL CONCIERGE) TRÈS CHER SIMON GAUTHIER, COMME LE DIS SI BIEN MON PARTENAIRE DE RECHERCHE MICHEL LE CONCIERCE, «LES HUMAINS N’ONT PAS ENCORE TROUVÉ LE MOYEN DE SE RASSURER LES UNS LES AUTRES»

March 25, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Très cher ami Simon Gauthier

Quand nous avons gagné le championnat nord américain des groupes collégiaux de folklore en 1969 et qu’en 1970 nous avons représenté le Canada au Japon, ce groupe de 3 étudiants, 3 étudiantes ne vivaient que pour leur rêve: Je pensais que c’était cela la vie. Et je le pense encore d’ailleurs.

Puis quand nous avons fondé les Pierrots deux pierrots en 1974, Pierre David et moi-même, je pensais que prendre soin de mon partenaire parce que je ne buvais pas, fumais pas, jouais pas, suffisait à me rendre heureux. J’avais un rêve mais dans un milieu où les dépendances contextuelles nous mitraillent de réalités étranges, je ne pus faire autrement que de réfléchir au chaos de la prise de risque. Un des chansonniers-animateur d’ailleurs, déoendant du jeu, se tua en s’endormant au volant de sa voiture sur les routes de la Gaspésie je crois.

Puis lorsque Denis Lamarre et moi-même fondâmes le duo rochette-Lamarre, ce fut 18 ans de pur bonheur (sans jamais un seul écart de respect) parce que nous avions trouvé une formule qui marchait: LA SÉPARATION DES POUVOIRS. Sur scène j’avais le dernier mot, en bas de la scène Denis avait le dernier mot. J’écrivais des numéros de comédie à partir de mes recherches universitaires.

La pression d’écrire des numéros tout en faisant un mémoire de maîtrise sur comment fonctionne le rire dans le cerveau humain (à la recherche d’un rire intelligent d’incongruité plutôt qu’un rire de supériorité ou de libération) nous obligea à une excellence hors mesure dans le respect du public au quotidien, et cela plus de 250 spectacles par année. Denis Lamarre, durant 18 ans, fut monsieur excellence même, sans failles et sans dépendances.

Mais c’est avec mes derniers partenaires de recherche, Michel et Marlene que la formule POUR NOUS RASSURER LES UNS LES AUTRES» m’a le plus comblé.

Nous avons un rêve en équipe (comme avec les Contretemps), nous prenons soin les uns des autres avec respect (comme dans le temps des pierrot et les deux pierrot), nous séparons les pouvoirs (comme au temps du duo rochette-lamarre) mais en plus et surtout…

NOUS NE PRENONS JAMAIS UNE DÉCISION SANS UN WOW DES TROIS ET NOUS APPLIQUONS LA FORMULE WOW-T=2.7K fondement même des quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art menant à la nano-citoyenneté-planétaire et la cinquième question COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE.

(fais un wow sur ton rêve, ne triche pas et tu vivras le big bang cosmologique que tu mérites dans la dialectique entre ton rêve et la vie.

———- Tout ça pour te donner le contexte de notre équipe de recherche. C’est le wow qui mène. Nous prenons soin, à chaque matin, au conseil d’administration de la créativité, de dialoguer.

Ce blog, sert à avancer des enjeux à partir de mes 200 à 500 pages de lectures par jour, mises au service de l’équipe.

Michel, pendant ce temps, créant un documentaire par année, accumule des archives (plus de 150 heures depuis 10 ans).

Tandis que Marlene se veut une boussole qui pose des questions lorsque le wow de l’équipe se fait attendre.

——– Nous avons ainsi créé trois archétypes hologrammiques (Marlene la jardinière, Michel le concierge et pierrot le vagabond) pour mieux éviter les pièges du triomphalisme individuel compétitif autant que le collectivisme tournant autour d’un gourou.

Chaque fois que nous franchissons une étape dans la création comme dans la marche de notre rêve , nous nous posons la question: Est-ce que l’invention que l’équipe est en train de mettre au point servira chaque nano-citoyen et nano-citoyenne sur la planète avec une telle liberté que personne ne se souvient plus du nom de l’équipe qui l’a inventé (ainsi en est-il de l’automobile. Dans la dicision des pouvoirs qui est la nôtre, je prends la dernière décision tant qu’aux pièces qui composent l’ensemble, Marlene prend la dernière décision au sujet de la clé pour la conduire et Michel prend la dernière décision sur la manière de la vendre pour que la liberté créatrice de la beauté du monde soit plus épanouie pour les humains après notre mort.

——– Cette équipe est aguérrie au sens où la poiiétique (près de 3000 pages accessibles sur internet) témoignent des traces quotidiennes de notre rêve, notre intention de droiture, et surtout notre joie de vivre à vivre notre rêve en équipe.

Tout ce long préambule pour te dire que notre équipe de recherche a un plan avec un agenda: UNE THÈSE DE DOCTORAT, UNE CHARTE DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, UN DÉPOT DE CETTE CHARTE À L’ONU À LA FIN DE L’ÉTÉ 2019. Le tout dans la vision de Spinoza d’une NEUTRALITÉ CRITIQUE pour la plus grande liberté possible.

——— Mon très cher ami Simon Gauthier, c’est dans l’optique de faire voyager les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art que se pose pour notre équipe les nouveaux développements au sujet de la CHANSON DU CAMIONNEUR.

Car ce camionneur, archétype hologrammique de tous ces camionneurs qui tentent de vivre une vie personnelle œuvre d’art sans en avoir ni les mots, ni la théorisation, IL EST PLUS QUE LA CHANSON QUI PARLE DE LUI.

Il est une espérance de vie personnelle œuvre d’art autant de l’homme que de la femme dans ce chaos de dépendances qui rendent confuse LA NOBLESSE INNÉE DONT PARLE ARISTOTE.

LA CHANSON DU CAMIONNEUR COMME LA CHANSON LÂCHE-MOE PAS DE MICHEL, ce sont, pour notre équipe de recherche, les drapeaux même de la cinquième question de la nano-citoyenneté-planétaire:

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

De là notre malaise à ce qu’elle soit séparée de l’œuvre pour vivre une vie publique à l’intérieur du monde du spectacle.

Ce malaise est-il justifié?

Qu’un grand artiste en fasse l’objet d’un rappel dans sa tournée de spectacle… c’est un grand honneur… Que deux grands artiste s’unissent pour l’enregistrer sur c.d., c’est deux grands honneurs.

Mais la problématique de l’étiquette chanson et de ses attributs essentiels (chaque parole est un vécu philosophique tournant autour des 4 questions) DEMANDENT 3 WOW.

Qui sait… peut-être inventerons-nous en équipe une vision qui permettra 4 WOW et peut-être même 5 WOWS.

Quand tu es arrivé avec ton merveilleux spectacle «LE VAGABOND CÉLESTE» et que tu as eu l’audace coureur des bois de le présenter à travers la francophonie durant plusieurs années… Marlene, Michel et moi en avons été ébloui, mais aussi un peu inquiets. Le rapport entre pierrot vagabond et le vagabond céleste rendait-il service à quelque chose de plus grand que nous, plus grand que toi et moi. Ce quelque chose a prit plusieurs années à identifier de facon formelle.

CHAQUE ENFANT QUI MEURT DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE

Il est là le scandale…. C’est pas normal qu’il n’y ait pas une institution nano-citoyenne planétaire dont le pouvoir politique inverse par sa séparation le droit des états aux armes nucléaires et les paradis fiscaux.

Mais en même temps, il n’est pas normal que le collectivisme des religions (séculaires ou spirituelles) empêche chaque nano-citoyen et chaque nano-citoyenne d’avoir droit à une vie personnelle œuvre d’art immensément facilitée au 21eme siècle par les milliards de téléphones cellulaires, les algorithmes et les quatre questions que tu as si bien fait vouagé:

1: Quel est ton rêve? 2: Dans combien de jours? 3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve6 4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

5: Comment nos rêves prennent-ils soin de la beauté du monde?

—- sur www.demers.qc.ca/ chansons de pierrot/paroles et musique, il y a une version orchestrée du camionneur qui m’a beaucoup touché, qu’un technicien de radio-canada a fait pendant que j’étais à l’armée du salut à Toronto.

C’est cette version qu’une jeune femme faisait jouer nuit et jour jusqu’à ce qu’elle annonce à son mari qu’elle se séparait pour m’attendre. Ce qui devint ma dernière histoire d’amour à l’age de 59 ans. Une merveilleuse histoire d’amour qui m’a sevré à vie parce pour la première fois de ma vie, j’atteignai en un an un amour œuvre d’art qui me permit par une séparation à la hauteur d’un pays de reprendre la route pour faire voyager les quatre questions, en changeant de village en village de façon à en éviter la gouroutisation.

———

Entrevue avec Pierrot lors de son passage à Radio-Canada à Sept-Iles.

Voici un commentaire laissé par une camionneuse le 18 novembre 2008, après qu’elle eu capté cette entrevue sur Sirius.

Bonjour Pierre Vagabond Céleste.

Je vous ai entendu sur radio-canada, vous avez éfé diffusé sur Sirius à travers l’Amérique et avez été sélectionné parmi les meilleurs moments de la journée sur tout le réseau de r-c dans l’émission « balado-diffusion » et la première « à la carte » du 22 septembre 2008.

Comme vous êtes inspirant! Je n’ai entendu que quelques paroles de votre chanson du camionneur. J’ai été émue. Je roulais d’un retour de la Californie, ça m’est allé droit au coeur. La simplicité et la sincérité, l’histoire, votre voix et les accords de guitare, vraiment vous avez du talent. J’aurais aimé acheter vos compositions, sont-elle disponibles sur internet? Sinon un disque ca presse !

Sandra Doyon, Camionneuse

———– tout ca pour te dire que Simon Gauthier le conteur international et son laboratoire consacré aux questions de la vie personnelle œuvre d’art par sa création du vagabond céleste te rend à nos yeux grandiose d’amitié et d’intégrité artistique.

Pour que la chanson du camionneur comme la chanson lâche-moé pas de mon ami Michel le concierge soient pour nous tous plus que des chansons

 

2059,

….( MICHEL LE CONCIERGE)MON AMI MICHEL ET SON MAGNIFIQUE DOCUMENTAIRE RÉUSSI: «PHILOSOPHIE, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE»

April 11, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Cela fait tellement d’années d’amitié entre Marlene, Michel et moi qui, à chaque fois qu’un documentaire surgit de nos explorations philosophiques, se concrétise par un documentaire tout le talent réel de Michel.

Je lis avec une passion intense… Michel sculpte son archétype hologrammique par ses images et ses archives. Quel feu d’artifice créatif nous avons devant nous.

Je viens juste de terminer la cause de la preuve…. j’entre maintenant à fond l’univers intellectuel de hobbes pour bien architecturer LA CONCEPT DES ÉTATS HOBBIENS.

allons, continuons une grande œuvre se bâtit poiétiquement depuis tellement d’années que nous n’en voyons pas le plaisir des années à venir.

2092,

…(MICHEL LE CONCIERGE) LE DOCUMENTAIRE DE MON AMI ET PARTENAIRE DE RECHERCHE MICHEL LE CONCIERGE «PHILOSOPHIE, NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE» ENFIN DÉPOSÉ AU RENDEZ-VOUS INTERNATIONAL DU COCUMENTAIRE DE MONTRÉAL.

May 8, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

C’est avec fierté que je me suis rendu sur la rue Casgrain au siège social des rendez-vous international du documentaire de Montréal porter le dernier documentaire de mon ami et partenaire de recherche, Michel le concierge, dont le titre est : PHILOSOPHIE, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Cette fois-ci, j’ai pu parler de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) à un des organisateurs de ces rendez-vous. Monsieur Jérôme Michaud.

Que j’étais heureux… un 20 minutes apaisé où j’ai raconté à ce jeune homme très éduqué… nos dix dernières années menant à la marche à l’ONU en 2020 pour déposer une charte de la nano-citoyenneté-planétaire le tout coiffé d’un doctorat.

Quelle joie… de parler au nom d’une équipe, montant sur les épaules de Borduas et de sa gagne du refus global… de notre question de recherche

QUE FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE AU 21EME SIÈCLE PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

C’est au mois de septembre 2018 que nous saurons si le documentaire de Michel a été sélectionné.

à suivre…

2123,

MICHEL LE CONCIERGE, NON SEULEMENT UN AMI MAIS UN PARTENAIRE DE DOCTORAT D’UNE INTELLIGENCE SYNTHÉTIQUE ET PROGRAMMATIQUE VRAIMENT TRÈS AU-DESSUS DE LA MOYENNE

June 1, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel extraordinaire conseil d’administration de la créativité ce matin. Marlene la jardinière étant partie à grands-iles à leur maison secondaire depuis mercredi soir, Je me suis retrouvé devant un homme qui aime profondément sa femme et qui en attendant d’aller la retrouver après sa journée de travail, fait des choses pour elle.

Ca me rend tellement heureux. D’autant plus que la multi-contextualité de notre équipe de recherche permet une marge créatrice entre la méthodologie de notre doctorat et sa problématique.

Car méthodologiquement…. le cerveau intuitif-synthétique paradigmatique de Michel le concierge nous permet de travailler en commun et parallèlement à partir de la question

QUE FAUT-IL INVENTER POUR…?

Michel ayant une formation de programmeur… Nous avons pu traverser en équipe les trois formes de la question de recherche sur laquelle nous avions 3 wow (Marlene la gardienne des trois wow)

QUE FAUT-IL INVENTER POUR QU’AU 21EME SIÈCLE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

Tout en travaillant sur une culture de différents outils méthodologiques, j’en suis arrivé à en choisir un qui m’apparaissait extrêmement inspirant pour notre problématique: LE CONSTRUCTIVISME.

Ce qui nous a amené ce matin, à nous entendre sur le titre programmatique du doctorat dans sa valeur hyper-opérationnelle:

« WOW-T=2.7K?» : LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR WOW-T.COM.

Hier, en relisant le blog précédant, j’ai commis un lapsus en disant à Isabelle «mon doctorat»… Ca me fait sourire parce que chacun de nous trois (Marlene, Michel et Pierrot) pourrait à juste titre parler de «mon doctorat» au service DU DOCTORAT DE NOTRE ÉQUIPE.

Parce que chacun de nous trois travaille de façon hologrammique à ce doctorat. Au cœur de nous-mêmes, et cela quotidiennement depuis 10 ans maintenant, le je est hologrammiquement au service du nous parce qu’il porte le nous en chaque Je

Merci Mike ce matin c’était fabuleux je regrette seulement qu’on ait pas penser à filmer.

2126,

…(MICHEL LE CONCIERGE) CE FAMEUX MATIN DU IER JUIN 2018 OÙ MICHEL LE CONCIERGE M’EST APPARU UN CERVEAU HOLOGRAMME FLOTTANT INTUITIVEMENT ET SYNTHÉTIQUEMENT AU-DESSUS DE 4 UNIVERSITÉS… APRÈS 10 ANS DE RECHERCHE OÙ NOUS NOUS SOMMES SCULPTÉS L’UN PAR L’AUTRE, LE TITRE DU DOCTORAT ÉMERGE: «WOW-T=2.7K?» : LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR WOW-T.COM

June 3, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le conseil d’administration du ier juin 2018 fut vraiment un événement majeur dans l’épopée de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette). Marlene la jardinière étant partie à grandes-îles, Michel s’est consacré jeudi soir aux back up de nos différents blogues et émissions filmées sur internet. Et Michel de me dire:

Pierrot, c’est quasiment pas croyable, depuis janvier 2018, tu as écrit plus de 150 pages, à part tes milliers de mages de lecture de toutes sortes.

Et moi de lui dire.

Ce cadre sur le mur reproduit sur la page titre de wow-t.com, tu y as aussi travaillé passionnément au niveau de la conception durant plusieurs mois, du design et de la production, et cela tout en produisant ton documentaire: PHILOSOPHIE, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Le plus fou, que je lui dis

c’est que même si j’ai travaillé à fond sur 25 essais un titre de doctorat: reliant les enfants qui meurent de faim dans le monde, la nano-citoyenneté-planétaire et l’o.n.u. … je sens que je fais fausse route parce que chaque fois que tu allumes ce cadre où on voit la terre telle que filmée par la nasa avec au-dessus notre formule «wow-t= 277k?» et en dessous… wow-t.com… mon intuition me dit que tu as pondu notre cadre théorique par ton intuition synthétique paradigmatique d’une invention épistémologique d’un potentiel opérationnel exceptionnel … et pourtant… je n’arrive pas encore à en faire une formule MAÎTRE-MOT qui illumine tout notre doctorat…

ET MICHEL DE ME DIRE

Selon moi… le titre du doctorat devrait être

«WOW-T=2.7K?»: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR W0W-T.COM

Et nous avons émis tous les deux un wow extraordinaire.

Moi parce que le superbe flair épistémologique de mon ami Michel le concierge venait de réduire 4 mots-maîtres en 3:

Le premier exposant la question et les deux suivants donnant la piste de la réponse. Cette formulation nous menant à trois chapitres dont le premier pourrait enfin se situer dans les enjeux 2018 de l’anthropocène, du géo-constructivisme autant que de l’éco-constructivisme (ex: La part inconstructible de la terre, Frédéric Neyrat, 2016) (ex: célébration de la beauté, Roland de Muller, 2017)….etc… les deuxième racontant notre aventure épique et poïétique menant à la conception d’un blogue propédeutique à la charte de la nano-citoyenneté-planétaire dans la production d’un blogue wow-t.com où sera inscrit le journal de notre marche à l’O.N.U. tout comme nos démarches pour institutionnaliser et opérationnaliser par la suite  en trois ans si possible, par le biais d’une chaire universitaire et d’une société de recherche en algorithmique la création POLITIQUE ET LÉGISLATIVE DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE SUR TERRE.

Nous ferons lire Ce blog à Marlene la jardinière à son retour de Grandes-iles ce soir, et nous verrons si LA GARDIENNE DES TROIS WOW a la même joie de faire un wow que nous avons eu Michel et moi. Et si c’est le cas… nous passerons à l’étape suivante….

——– Ce qui me fait le plus plaisir,

c’est que notre invention (wow-t=2.7k?) dès qu’on la regarde à partir de la conclusion ouverte de ce doctorat est d’une force infiniment plus grande que sa démonstration au point où, qu’importe le chemin axiomatique que nous adopterons (les trois axiomes d’Aristote, les 4 préceptes de Descartes ou le groupe opératoire d’une axiomatique mathématique post-physique quantique de Bachelard) nous ne pourrons que réussir l’invention dans son opératoire, qui pourrait devenir un jour un  chef d’œuvre paradigmatique au niveau politique d’un droit nano-citoyen-planétaire.

Le fait de n’avoir que 3 chapitres dans ce doctorat (3 maitres-mots) nous donne la joie d’un 200 pages par chapitre.

Ainsi donc, le premier chapitre pourra parcourir à l’envers le champ méthodologique autant que problématique des enjeux en suivant le parcours herméneutique de chaque querelle des méthodes (déterministe-constructiviste à la fin du 20eme, quantitative- qualitative au début du 20 eme, les anciens et les modernes au 17eme) les esssentialistes et les nominalistes au moyen-âge etc…)

Ce qui est fascinant du blog le paysœuvre d’art,ca, c’est qu’il pourra un jour servir pour enseigner la force d’une poïétique constructiviste et son pouvoir médiateur entre un directeur de recherche, chef de la méthodologie et l’étudiant, chef de la prise de conscience graduelle au nouveau des lignes de force de ses enjeux archivant les berges de sa problématique tout en cadrant ses lectures.

à suivre…

—————-

2127,

…(MICHEL LE CONCIERGE LA CHANSON DU CAMIONNEUR ET LES ÉCHANGES ENTRE FRED PELLERIN ET MICHEL LE CONCIERGE

June 5, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Objet : Re: La chanson du camionneur / Entente originale

Bonjour Michel, Ah! Comme je suis content de vous lire. Je vous ai envoyé ce courriel à deux reprises, Courriel écrit tout juste le lendemain de notre beau soir,Mais il semble que ça se rendait pas… Je vous le remets, Ici, en-dessous. Vous me direz si vous recevez!! J’espère que tout va bien de votre bord du monde! Salutations de soleil,

FRED

_____

Quelle rencontre. Quelle aventure. Je continue de planer encore aujourd’hui… Je pensais qu’hier, J’allais juste cueillir une chanson… Et puis j’ai découvert un monde vaste et grand.

Merci beaucoup. Pour l’accueil. La hauteur humaine. L’ouverture. La complicité et sa simplicité. Les rires. Privilège d’être invité à votre bureau du monde à refaire.

Je suis revenu chez moi enchanté en chantant. Le camionneur fera un autre bout de belle route. J’y mettrai mon coeur.

Pour la suite des choses, Si vous êtes d’accord, Je prendrais votre adresse postale Pour vous envoyer quelques surprises. Aussi, si vous êtes d’accord, Je vous mettrais en lien avec Micheline, Pour voir à placer le tuyau dans l’angle du courant, Et s’assurer que les retombées heureuses Retombent… aux places souhaitées.

Vous préférez rencontrer Micheline, Lui parler au téléphone, Ou jouer par courriel?

J’attendrai vos instructions.

Grand clin d’oeil de soleil, De mon Caxton à votre œuvre d’art!

Bien à vous,

FRED

P.S.: le pot de jolie verdure de Marleen a trouvé sa place près de ma fenêtre. Encore merci.

———- Le 5 juin 2018 à 01:00, Michel Woodard

Bonjour monsieur Pellerin… Fred… si vous le permettez… je me sent confiant de prendre cette liberté …

Suite à notre rencontre du 24 Mai 2018, il me fait plaisir de vous confirmer l’entente verbale intervenue entre “nous” ce jour, au sujet de “La chanson du camionneur” de l’auteur-compositeur monsieur Pierre Rochette dit Pierrot… Le “nous”… représentant les personnes présentes témoins de l’événement soient: Marlene, Pierrot, Simon, moi-même et vous.

En tant “qu’homme de confiance” de l’ami Pierrot, je suis à vérifier auprès de la SOCAN les technicités applicables pour nous permettre de formaliser cette convention.

Simon à communiqué avec Marlene et semblait dire : “Michel a-t-il reçu le courriel de Fred ?”. Si c’est le cas, non je n’ai rien reçu à l’adresse ci-dessus.

De toute façon, voici donc mon premier courriel. On en aura assurément beaucoup d’autres… vu l’immense succès que vous réaliserez avec “La chanson du camionneur”.

D’ici une semaine ou deux, je vous reviendrai avec plus de détails au sujet d’une entente formelle à conclure afin d’officialiser nos décisions communes.

Félicitation pour votre réussite. A bientôt… L’Ami Pierrot recevra copie de ce courriel. Vous êtes bienvenu de communiquer avec nous si vous le désirez. Merci de votre contribution, Michel Woodard… dit Michel le concierge…

——- Hey Fred… Pouvons-nous s’y mettre au “tu” qui veut dire “vous” bien entendu ?…

En effet, je n’avais pas reçu le premier courriel. Merci de ton suivi…

Le concierge Richard qui débute dans notre immeuble m’a dit hier soir en passant: Je passait la moppe dans l’escalier arrière jeudi passé et je me suis mis à pleurer ? J’ai entendu Fred Pellerin chanter derrière la porte chez vous ! Le courriel est plus pratique pour moi et je n’ai aucune objection à travailler avec Micheline. Tu peux lui communiquer mes coordonnées pour la suite

Michel le concierge

———- Ah! Content qu’on se reçoive enfin…! Je passe le flambeau à Micheline Qui vous reviendra sous peu Pour la suite des choses logistiques Et je demeure pas loin, Pour tout le reste à rêver. Merci encore pour la grande confiance.

Le concierge Richard touché? Prochaine fois, On entrouvrira la porte!!

Amitiés de la Suisse, FRED

———– SUR GOOGLE et you tube

Michel le concierge wow-t.com

Fred Pellerin <fredpellerin@hotmail.com>

À :Michel Woodard

Cc.Pierre Rochette,Micheline Sarrazin

‎5‎ ‎juin à ‎07‎:‎48

Ah! Content qu’on se reçoive enfin…!

Je passe le flambeau à Micheline

Qui vous reviendra sous peu

Pour la suite des choses logistiques

Et je demeure pas loin,

Pour tout le reste à rêver.

Merci encore pour la grande confiance.

Le concierge Richard touché?

Prochaine fois,

On entrouvrira la porte!!

Amitiés de la Suisse,

FRED

 

2129,

UN JOUR MICHEL LE CONCIERGE LANCERA L’INVENTION DE SA PHILOSOPHIE D’EN BAS PAR LA PRÉSENTATION DE SES 4 DOCUMENTAIRES PHILOSOPHIQUES AU NOUVEAU FESTIPHILO DE TROIS-RIVIERES… «WOW-T=2.7K?»: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR WOW-T.COM

June 5, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

MICHEL LE CONCIERGE INVENTEUR DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS ET SES 4 FILMS-DOCUMENTAIRES PHILOSOPHIQUES UN JOUR AU FESTIPHILO DE TROIS-RIVIERES

Trois-Rivières plonge du côté des philosophes Le Devoir 5 juin 2018 Culture

Pour penser librement, il faut élargir ses horizons en plongeant dans sa matière la plus dense, la philosophie. Trois-Rivières, qui a déjà une longue tradition littéraire, notamment avec son tentaculaire et couru festival de la poésie, ajoute une corde à son arc avec un premier festival de philosophie. Organisé par la Société de philosophie des régions au cœur du Québec, le « FestiPhilo » propose trois jours d’échange toutes visières ouvertes. Le coup d’envoi sera donné le vendredi 15 juin avec un atelier-conférence sur le revenu minimum garanti donné par Émile Desaulniers. La programmation met la lumière sur des sujets aussi diversifiés et riches que la liberté, la désobéissance civile, la vie bonne, la performance à tous crins ou les fake news. À noter que le samedi 16 juin, une place toute spéciale sera faite aux enfants par l’entremise d’ateliers, mais aussi d’une conférence par Eveline Mailhot-Paquette. Le festival se terminera sur la projection du film Le homard, qui donnera lieu à une discussion philosophique autour des relations amoureuses.

Entrée libre, pensée libre

La Société de philosophie des régions au cœur du Québec (SPRCQ) vous invite à la toute première édition de son festival de philosophie grand public.

Inspiré des festivals de philosophie européens, le FestiPhilo est le premier du genre au Québec. Il aura lieu au centre-ville de Trois-Rivières du 15 au 17 juin 2018 et est organisé en collaboration avec la Ville de Trois-Rivières, l’UQTR, le cégep de Trois-Rivières, le cégep régional de Lanaudière, Le Musée Pop et différentes entreprises du centre-ville de Trois-Rivières.

+ Google Agenda+ Exporter vers iCal

Détails Début : 15 juin Fin : 17 juin Prix : Gratuit Catégories d’Évènement:Departement de philosophie et des arts, Département de philosophie et des arts – section philosophieÉtiquettes Évènement :festivalSite Web : https://www.facebook.com/FestiPhilo/

2156,

SUR UNE SUGGESTION DE MON AMI MICHEL LE CONCIERGE … CETTE MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE QUE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) A CONÇUE QUE QUE J’APPELLAIS INTUITIVEMENT LA MÉTHODE ASTRONAUTE, SERA BAPTISÉE LA MÉTHODE «FLY BEEN» EN OPPOSITION À TOUTES LES MÉTHODES QUI L’ONT HISTORIQUEMENT PRÉCÉDÉE (LES MÉTHODES HAS BEEN)

June 18, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel merveilleux conseil d’administration de la créativité nous avons eu ce matin, Marlene, Michel et moi. J’ai passé trois jours seul dans un nuit et jour d’une rare intensité pendant que mes amis construisaient leur patio à leur maison secondaire de Grandes-îles.

Ce matin, je leur ai donc lu la première des 15 pages du ier chapitre du doctorat qui en comprendra 200… J’ai eu les 3 wow que je rêvais d’avoir. D’autant plus que la philosophie d’en bas (Michel habitant la droite du texte par ses vidéos et Marlene la gauche de l’écran par ses vidéos) sera conçue de façon autonome à la philosophie d’en haut (l’archétype hologrammique de Pierrot le vagabond céleste).

Dans ses vidéos de la marge de droite, l’archétype hologrammique de Michel témoignera de la condition humaine des invisibles, de la nouvelle majorité nano-planétaire tandis que dans la marge de gauche, l’archétype hologrammique de Marlene construira graduellement son jardin de Grandes-Iles, symbole analogique de la terre nano-citoyenne-planétaire vue d’une révolution méthodologique percue immatériellement de l’espace.

Lorsque j’ai expliqué à mes partenaires que nous avions inventé une nouvelle méthodologie de recherche, en connaissance culturelle d’un panorama de méthodes de différents champs de recherche (philo, socio, phénoméno….) Michel m’a demandé comment j’appelais cette nouvelle méthode…. Je lui ai dit que dans ma tête, je l’appelais la méthode astronaute parce que toute son architectonie vient non pas de l’histoire des méthodes, mais de l’espace sidéral entre un cerveau astronaute et son corps cosmologie.

Et Michel de me dire: Moi, vu de la philosophie d’en bas, j’aimerais que nous appelions cette méthode la MÉTHODE «FLY BEEN» en opposition à toutes les méthodes qui l’ont précédée (les méthodes has been)…

Comme la gardienne des trois wow (Marlene) était d’accord, le nom de notre invention méthodologique fut donc adoptée à l’unanimité.

à suivre…

—————–

2166,

2166 ….. NUMERO 50 //P.1-17 DU IER CHAPITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) DANS LES MARGES DESQUELLES LES ARCHÉTYPES HOLOGRAMMIQUES DE MARLENE LA JARDINIÈRE (MARGE DE GAUCHE) ET DE MICHEL LE CONCIERGE (MARGE DE DROITE) HABITERONT DE LEURS VIDEOS LE FONDEMENT ONTOLOGIQUE-MÉTHODOLOGIQUE ET NANOLOGIQUE DE LEUR INVENTION DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS, UTILISANT COMME FEUILLE DE ROUTE POUR LEUR VIDEOGRAPHIE, L’ARCHITECTONIE DES CONCEPTS DE LA PHILOSOPHIE D’EN HAUT ( DANS LE SENS DE… QUI REGARDE DE HAUT…)

June 19, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

June 19, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

IER CHAPITRE DOCTORAT INTRODUCTION…. P.1

TOUTE LA LOGISTIQUE MÉTHODOLOGIQUE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) REPOSERA SUR L’ANALOGIE INTUITIVE-SYNTHÉTIQUE-PARADIGMATIQUE DE L’ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE «PIERROT VAGABOND CÉLESTE» SE VISUALISANT COMME UN CERVEAU-TEXTE COSMONAUTE HABITANT L’ESPACE-BLOG DE L’INFINI DE SON CORPS DIALOGUANT PAR MARGE-SKIPE AVEC LE CRI DE MUNCH DE LA CONDITION HUMAINE DES VIDÉOS-DOCUMENTAIRES DE L’ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE «MICHEL LE CONCIERGE TERRESTRE» ET DE SON INVENTION MAGISTRALE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS, TOUT COMME AVEC L’ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE DE SA COMPAGNE-BIG-BANG « MARLENE LA JARDINIÈRE » POÉTISANT SA VIE DE SON JARDIN PARADISIAQUE PRAXÉOLOGIQUE…… L’OBLECTIF ÉTANT LE RENVERSEMENT DE LA PHILOSOPHIE D’EN HAUT PAR LA PHILOSOPHIE D’EN BAS POUR QU’ÉMERGE ENFIN AU 21EME SIÈCLE, SUR TERRE, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

——

SUITE DE L’INTRODUCTION…

JUNE 16, 2018

Quelle nuit, mais quelle nuit de travail. J’ai vu clairement à partir de quelle logistique méthodologique sera composé ce premier chapitre de 200 pages consacré à la formule «WOW-T=2.7K?»

Il y aura d’abord quatre parties de 50 pages chacune dont les titres seront

P.1-50………. WOW p.51-100…….-T P.101-150…. 2.7K P.151-200…. LES SIGNES ….. = ET ?

Chacun de ses 4 titres étant architecturé à partir de ses attributs essentiels de la façon suivante:

———-

Chaque page des 200 pages sera divisée en trois parties atypiques représentant sémiologiquement trois ancrages intellectuels aléatoires comme des débris cosmiques dans l’espace infini DE LA PHILOSOPHIE D’EN HAUT (l’archétype hologrammique de Pierrot, vagabond céleste), dont le lecteur aura à fonder son herméneutique de lecture en se réfugiant dans la marge DE DROITE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS fascinamment habitée tour à tour par les vidéos de l’archétype hologrammique de Marlene la jardinière (DANS LA MARGE DE DROITE) , comme aussi par les videos de l’archétype hologrammique de Michel le concierge (DANS LA MARGE DE GAUCHE) …. Selon l’a priori de nos trois archétypes hologrammiques symbolisant la condition humaine sous les grands axes de ses errances potentielles (fantomatique, axiologique ou poétique).

CES TROIS PARTIES SERONT DONC COMPOSÉES DE…

IER TIERS MÉTHODOLOGIQUE L’onto-cosmologie (onto pour ontologie) du constructivisme radical de la formule (wow-t=2.7k?)

2EME TIERS MÉTHODOLOGIQUE la métho-cosmologie ( métho pour méthodologie) du constructivisme radical de la formule (wow-t=2.7k?)

3EME TIERS MÉTHODOLOGIQUE la nano-cosmologie (nano pour nano-citoyenneté) du constructivisme radical de la formule (wow-t= 2.7k)

————-

Pour analogiser sémiologiquement le compte à rebours du décollage d’une fusée spatiale, les deux cent pages du ier chapitre du doctorat seront divisés en 50 numeros , le début du chapitre commençant par le numero 50 et FINISSANT PAR LE NUMERO ZERO signifiant le décollage de la formule-fusée «wow-t=2.7k?»

L’ARTICULATION DU CADRE THÉORIQUE DES 3 SECTIONS DE CHAQUE PAGE VISERA À UNE ARCHITECTONIE RÉUSSIE ENTRE LA PARTIE 1 (l’onto-méthodologie) et la partie 3 (la nano-méthodologie) par une méticuleuse poïétique de l’invention méthodologique «FLY-BEEN» (Michel le concierge) de la partie 2, servant ainsi de base aux trois formes de lecteurs potentiels ( un lecteur néo-positiviste, un lecteur herméneutique ou un lecteur constructiviste).

Ce cadre théorique n’utilisant comme fondement diachronique entre les citations et la bibliographie que la mise en orbitre des 3000 pages aléatoires mais poïétisées des deux blogues (wow-t.com pour la marge de la philo d’en bas) et wow-t.ca pour le cerveau-texte de la philo d’en haut, tout comme la marge de la philosophie d’en bas sera constituée d’archives-videos de Michel le concierge et de Marlene la jardinière

———-

Une modélisation du numero 50, de ses 4 pages, chacune découpée en trois sections (onto, métho et nano) servira de point de départ de l’écriture des 200 pages de ce chapitre qui, si la tendance se maintient, sera terminé à la fin de l’été 2018.

2167,

….. « QU’EST-CE QU’UN FLY BEEN? C’EST LE CONTRAIRE D’UN HAS BEEN»…« L’HUMANITÉ A BESOIN DE NOUVEAUX GUIDES, PAS DE NOUVEAUX DIEUX… DES ANCIENS QUI DÉCIDENT DE LAISSER DES TRACES QUI INVITENT LE RÊVE BIG-BANG DE CHACUN À S’ENVOLER»… DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

June 20, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel merveilleux conseil d’administration de la créativité ce matin de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette).

J’ai d’abord donné un résumé-synthèse d’une première esquisse en deux blogues du 50 pages consacrées à la recherche d’attributs essentiels de l’étiquette «WOW» à partir de notre méthode cosmonaute ( un rêve big bang faisant d’un archétype hologrammique un cerveau astronaute habitant l’infini de son corps) que Michel a baptisé au conseil d’administration d’hier:

«LA MÉTHODE FLY BEEN»

En gros, SELON LA VISION PHILOSOPHIE D’EN BAS DE MICHEL LE CONCIERGE, cette méthode fly been, consiste à faire d’une personne humaine has been…. un FLY BEEN, un rêve big-bang qui vole selon la méthode des quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art? Et Michel avec une de ses phrases de la philosophie d’en bas dont il a le secret y est allé da sa définition glossairique:

Qu’est-ce qu’un nano-citoyen?

C’est un fly been qui a décidé d’activer sa machine has been pour prendre soin de la beauté du monde.

——— Si la tendance se maintient, ma partie 600 pages «PHILOSOPHIE D’EN HAUT» de notre doctorat devrait être entièrement écrite dans sa première version le jour de mes 70 ans, le 12 décembre 2018…. ET SOUMIS PARAGRAPHES PAR PARAGRAPHES POUR UNE MISE EN MODE TROIS WOW DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE.

—–

Ces 600 pages seront divisées en trois chapitres de deux cent pages, suivant en cela l’ordre des trois mots-maîtres du titre de notre doctorat:

«WOW-T=2.7K?» : LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR WOW-T.COM

—-

Chaque partie de 200 pages sera divisée en 4 sections de 50 pages.

Ex: pour le ier chapitre

wow = 50 pages -t = 50 pages 2.7k? = 50 pages = et ? = 50 pages

—- Chaque section de 50 pages sera divisée 3 sous-sections de trois modules opérationnels

1er) module opérationnel onto-cosmologique (onto pour ontologie)

2eme) module opérationnel métho-cosmologique (métho pour méthodologie)

3eme) module opérationnel nano-cosmologique (nano pour nano-citoyen-planétaire)

—- Chaque module opérationnel, de chaque sous-section constituera un BLOC-TABLEAU (comme si il s’agissait d’un jeu de legos) qu’il sera possible de transmuter par un autre plus efficace sans nuire au plan d’ensemble de notre doctorat dont l’objectif visé demeure celui de confronter LA PHILOSOPHIE D’EN HAUT (le texte de 600 pages de l’archétype hologrammique de Pierrot vagabond céleste) avec LA PHILOSOPHIE D’EN BAS ( dans la marge de gauche, les vidéos du jardin de l’archétype hologrammique de Marlene la jardinière, dont la progression du printemps à l’automne symbolise la terre comme jardin de la quatrième question de la vie personnelle œuvre d’art? COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?) … et dans la marge de droite (les vidéos parlant de l’archétype hologrammique de Michel le concierge concernant le pays œuvre d’art et les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art.

———–

Le ier module opérationnel onto-cosmologique (onto pour ontologie) sera constitué d’informations provenant d’internet D’INTÉRÊT PLANÉTAIRE, provoquant un tremblement de terre ontologique de la question du sens de notre existence sur terre au niveau des trois questions: d’où venons-nous? qui sommes-nous? Où allons-nous?

Ces informations onto-légos pourront âtre remplacées par de plus récentes, tout le long du doctorat, sans nuire aux deux autres modules opérationnels (le module métho-cosmologique et le module nano-cosmologique).

——–

le 2eme module opérationnel métho-cosmologique (métho pour méthodologie) sera constitué de l’auto-genèse poïétique-herméneutique-constructiviste de la méthodologie «FLY-BEEN», conséquence du dialogue dialectique entre les données accumulatives des modules opérationnels onto-cosmologiques versus les données accumulatives des modules opérationnels nano-cosmologiques, et cela tout le long de la rédaction du doctorat de l’équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

——— Le troisième module opérationnel nano-cosmologique (nano pour nano-citoyenneté-planétaire) sera constitué de données concernant l’aventure d’un rêve big-bang dans la singularité d’un nano-citoyen-planétaire et de sa modélisation potentielle au service du soulagement de la condition humaine par la cinquième question de la vie personnelle œuvre d’art? COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

—– PLACE AUX 50 PREMIÈRES PAGES D’ÉCRITURE DE L’ÉTIQUETTE «WOW» DE LA FORMULE «WOW-T=2.7K?»

 

2170,

« JOS BEEN + HAS BEEN = FLY BEEN»…. LA NOUVELLE ÉQUATION PHILOSOPHIQUE NÉE DE L’IMAGINATION SI INVENTIVE DE MICHEL LE CONCIERGE, CRÉATEUR DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS

June 21, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

JOS BEEN + HAS BEEN = FLY BEEN» une nouvelle équation philosophique est née ce matin de la philosophie d’en bas

Encore un grandiose conseil d’administration de la créativité de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) ce matin. Comme souvent, le tout a commencé par un rapide regard sur mon blogue d’hier où les premières 40 pages du premier chapitre du doctorat, consacrées à l’étiquette «wow» étaient enfin disponibles.

Quand , à la lecture des ieres pages du blog d’hier, Michel a réalisé que « LA MÉTHODE FLY BEEN» avait prise autant d’importance dans l’architectonie de ce ier chapitre de la philosophie d’en haut, il m’a dit:

c’est drôle, j’ai en tête ta chanson « en arrière de l’hôpital Ste-Justine où tu parles des « JOS BEEN»

2203,

(MICHEL LE CONCIERGE) ….CE QUE J’AIME DE LA MÉTHODOLOGIE «FLYBEEN» INVENTÉE PAR MON AMI MICHEL LE CONCIERGE, C’EST ON IMPLACABLE DÉMATÉRIALISATION DE L’ÉTIQUETTE (DANS SON ÉPAISSEUR DE QUESTIONS ÉVACUÉES SOUS LES RÉPONSES DE L’HISTOIRE) DE PAR LE BIG BANG SUSCITÉ PAR L’IMPLOSION «OPEN SOURCE» AUTANT QU’ALGORITHMIQUE D’UN RHYZOME VIRALISTE DONT LES RÉRENDIPIDITÉS SONT IMPOSSIBLES À PRÉVOIR AUTANT QU’À MODÉLISER, ÉVACUANT AINSI TOUS LES PIÈGES CONCEPTUELS DU NÉO-POSITIVISME PAR LE JEU DES PROBABILITÉS CRÉATRICES DÉJÀ INSCRIT DANS LA VISION QUANTIQUE DE LA RÉALITÉ EN QUÊTE D’UN SENS PRÉ-BIG-BANG RÉPONDANT AU PARADIGME DE L’ANTHROPOCÈNE PAR CELUI DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

2208,

MICHEL LE CONCIERGE PELLETE SON RÊVE DEVANT L’IMMENSITÉ

July 10, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

comme quatre jeunes magnifiques pelletaient leur rêve big-bang de leur magazine…. «LE NOUVEAU PROJET»… hier….

celles et ceux  que j’ai par hasard rencontré, sur la rue Beaubien ,la porte étant ouverte, trop ému en les voyant travailler avec passion dans leur local…

Quand on est un vieux rêveur big-bang, c’est un devoir que de dire wow à des jeunes rêveuses et rêveurs….

C’est ce que j’ai toujours fait sur ma route de vagabond céleste…

c’est ce que vise la nano-citoyenneté-planétaire par chaque rêve big-bang de chaque vie personnelle œuvre d’art….

au nom de notre équipe re cecherche (Auld, Woodard, Rochette) ou selon nos archétypes hologrammiques (Marlene la jardinière, Michel le concierge et Pierrot vagabond

1908,

(MICHEL LE CONCIERGE) LE TON DE CONTREVERSE DU DERNIER BLOGUE ÉTAIT DE TROP…. MERCI À MES PARTENAIRES DE RECHERCHE MARLENE ET MICHEL DE M’EN AVOIR CONSCIENTISÉ AU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ DE CE MATIN

December 23, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce que j’adore de la méthode «poïétique» de recherche, c’est qu’elle permet au jour le jour des corrections au protocole d’éthique en évolution. Et comme Michel le dit si bien: «Chacun sait ce qu’est la droiture, mais c’est pas tout le monde qui sait ce qu’est le droit».

Marlene, Michel et moi pratiquons la droiture au sens où même si l’expression créatrice originale se manifeste par la poïétique d’un blogue, nous accordons une importance inouie à la notion de TROIS WOW au fur et à mesure de la route de notre pays œuvre d’art.

Et en ce sens, Marlene et Michel m’ont sensibilisé au fait que notre démarche EST UNE DÉMARCHE D’ACCUEIL PLUTÔT QU’UNE DÉMARCHE ADVERSERIALE.

WOW,WOW, WOW

Et comme le dit si bien Michel, le pays œuvre d’art a besoin de toutes et de tous.

Part intégrité, nous avons aussi la méthodologie de ne jamais corriger les blogues pour que nos progrès éthiques puissent être analysés sur un long terme.

L’année 2018 s’annonce prometteuse:)))))

——— Michel a créé une nouvelle étiquette pour le glossaire du pays œuvre d,art

L’AUTO-INDUCTION

à suivre

2338,

(MICHEL LE CONCIERGE)EN 2003, DANS MON 1000 PAGES «MONSIEUR 2.7K?»… VOICI CE QUE J’ÉCRIVAIS AU SUJET DE MON AMI MICHEL LE CONCIERGE ALORS QUE JE NE L’AVAIS PAS REVU DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES

October 5, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

MICHEL LE CONCIERGE, 1870, p.369-370 extrait Les animateurs-chansonniers étaient devenus des plus habiles à ”K”…réer des explosions de joie à l’intérieur du St-Vincent et cela soir après soir. Chaque chansonnier, ”K”…omme le torero face au taureau, avait développé son style. Menaud se ”K”…ontentait de plus en plus de rechercher le passage de la fissure du temps à travers le talent d’animer de ses confrères. Marcel Picard, plutôt chansonnier-animateur qu’animateur chansonnier possédait l’art poétique d’être immobile à chanter du Brassens ou du Guy Béart, avec pour seul outil d’animation le rythme lent mais ensorcelant de ses doigts sur la guitare. ”K”…omment arrivait-il à faire monter les gens sur les tables sans même bouger ni faire le moindre effort et à les faire descendre avec cette légèreté ahurissante tout en chantant des textes poétiques? Certes il y avait le personna”K”…ui dépassait l’art de chanter sur la scène et ça c’était magique, absolument magique. Pierre David, pur animateur-chansonnier tressaillant le ”K”…ôté dur et novateur du style courbait le temps sans même s’imaginer ”K”…ue ce talent fut inné en lui. Il attaquait en nuances, ensuite en ”K”…ontrastes, puis il explosait lui-même de joie entraînant la salle dans une folie de vivre dont lui seul avait le secret. Et il y avait Jos Leroux, animateur ou chansonnier, jamais les deux à la fois. Ce ”K”…ui lui donnait un charme primitif. Parfois le douanier Rousseau, Parfois fauve comme les premiers Matisse. Le p’tit gros sur deux pattes, qui forçait, suait, criait, pour ”K”…ue les clients embarquent. Et il ne lâchait jamais la pression de peur qu’ils débarquent. Alors chez lui, oubliez les ”K”…ourbes. Tout le monde en haut puis ça presse. Il lui arrivait de brûler sa salle. Mais il la rallumait avec passion pour ”K”…u’elle atteigne à nouveau l’orgasme de foule.

Michel Woodart, le troubadour romantique, de son côté, telles les peintures allemandes de Friedrich, passait par la délicatesse, le charme et la tendresse. Même répertoire, même façon de monter les gens debout sur les tables, mais avec une palette de nuances illustrant la bonté ”K”…ui surgissait de ses yeux. Il avait toujours l’air de dire merci au public de lui donner la chance de pratiquer le plus beau métier du monde : animateur poétique de foule.

Et tous les autres…..

2342,

(michel concierge) LE UP DATE DU SITE WEB «WOW-T.COM» FAIT HIER SOIR PAR MON AMI MICHEL LE PHILOSOPHE CONCIERGE… UN PUR CHEF D’OEUVRE AU SERVICE DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

October 10, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Magnifique conseil d’administration de la créativité de ce matin…. Michel a réussit à déposer en images stylisées numériques,  le fondement même de notre doctorat de l’équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette).. dans les trois ieres pages de WOW-T.COM, honorant ainsi et le titre et les 3 chapitres du dit-doctorat.

TITRE:

Imaginons la nano-citoyenneté-planétaire par wow-t=2.7k?

3 CHAPITRES

Le ier chapitre de 200 pages sera consacré à la consécration de la fonction d’imagination par le conte de Simon Gauthier «LE VAGABOND CÉLESTE» et sa contextualité historique dans sa tournée de spectacles à travers la francophonie pour faire émerger l’opérationalité des quatres questions de la vie personnelle œuvre d’art.

Le deuxième chapitre à son tour soulignera la rupture provoquée par les milliards de téléphones intelligents versus l’ère anthropocène pour contextualiser à son tour l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire, en vue de réfléchir aux millions d’enfants qui meurent de faim ou de blessures de guerre dans le contexte des états-nations en mode de nature hobbienne.

Tant qu’au troisième chapitre, il mettra en évidence par le biais des quatre documentaires de Michel le concierge (le pays œuvre d’art?, la pelle jaune, Philosophie et Ti-Poul) comment s’est expérimenté au jour le jour la formule de la vie personnelle œuvre d’art par leur amour conceptualisé comme un amour œuvre d’art.

Les trois chapitres dessinant ainsi l’opérationalité de la marche à l’O.N.U. à partir de l’appartement de Borduas à Montréal, en juin 2020 pour y déposer une charte de la nano-citoyenneté-planétaire pour qu’ensuite, un consortium de fondations et de chaires universitaires inventeront à leur tour par le biais d’une science des algorithmes la nano-citoyenneté-planétaire en moins de trois ans, l’objectif étant le prix Nobel de la paix pour, comme l’avait imaginé Soljenestine , publiciser le droit universel à toute personne humaine sur terre à une vie personnelle œuvre d’art.

WWW.WOW-T.COM

———————————-

sur Google

wow-t.com

 

 

 

 

« LES TROIS WOW» NOUS ONT PERMIS LA CONSÉCRATION AU QUOTIDIEN DE NOS CONSEILS D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ OÙ TROIS PERSONNES ORDINAIRES (MARLENE LA JARDINIÈRE, MICHEL LE CONCIERGE ET PIERROT VAGABOND) ONT PU PAR LEUR BUNKER DE L’AMITIÉ CRISTALLISÉ LA FORCE INOUI D’UN RÊVE BIG-GANG QUAND IL EST ACCOMPAGNÉ D’UNE NON-TRICHERIE….

DOSSIER GLOSSAIRIQUE
DE L’ÉVOLUTION
DE NOS CONSEILS D’ADMINISTRATION
DE LA CRÉATIVITÉ

————-

CONSEIL D’AD.CRÉATIVITÉ,

1273,

(CONS.AD.CRÉAT.) AU RETOUR DE L’ÎLE DU PRINCE EDOUARD, L’UNIVERSITÉ MCGILL, FRANK SCOTT ET SON ^PAYS OEUVRE D’ART

March 19, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Michel le concierge, Marlene la jardinière et Pierrot le vagabond céleste, depuis 8 ans maintenant réfléchissons philosophiquement sur deux thématiques…. le pays œuvre d’art et la vie personnelle œuvre d’art… Michel le concierge documente le tout sur video (plus de 30 heures). Chaque matin, entre 6h am et 7h am, je fais part de mes lectures à mon partenaire de recherche et nous construisons ensemble le doctorat.

Toute cette démarche est documentée sur internet (Monsieur 2.7k, www.lepaysoeuvredart.ca, le pays œuvredart.com, www.reveursequitables.com, www.demers.qc.ca, sur youtube, le vagabond céleste de Simon Gauthier).

Le samedi matin, nous tenons un conseil d’administration de créativité. Michel vient de terminer son ier documentaire LE PAYS OEUVRE D’ART? et se prépare à le déposer la semaine prochaine au rendez-vous international du documentaire de Montréal. Et nous travaillons déjà sur la conceptualisation du deuxième… HEY BROTHER, WHERE IS THE MONEY?

Et c’est lors de notre conseil d’administration de la créativité du samedi matin (souvent enregistré) que Michel le concierge, Marlène et Pierrot le vagabond céleste prennent des décisions de créateurs en équipe…

Ce matin, il nous a parut évident, que devant les derniers développements de stratégie contextuelle dans mes recherches intellectuelles à la bibliothèque de l’université Concordia, qu’au retour de l’île du Prince Edouard, je commencerais à rédiger mon doctorat à la bibliothèque de l’université McGill pour le déposer sans y être inscrit soit en philosophie politique, soit en philosophie de l’art… Frank Scott qui enseigna le droit constitutionnel canadien à McGill étant mon déclencheur d’écriture à cause de sa vision du CANADA PAYS OEUVRE D’ART.

Mais parallèlement, la vie personnelle de Marcel Duchamp consacrée à ses readymade comme à sa grande œuvre ETANT DONNÉS m’apporte la deuxième partie de la stratégie contextuelle, au sens où le vagabond céleste dort depuis 8 ans à côté de la chambre d’un couple vivant pour en faire des oeuvre d ‘art, comme Howe le fit pour Franklin Roosevelt et Eleonor Roosevelt, illustrant ainsi la tragédie de Duchamp meurtrier de la signature, se retrouvant à dialoguer avec des objets-morts. alors que le vagabond céleste répare le meurtre de la signature par loe meurtre de l’image en faisant des êtres vivants, et de leurs vivants, DES OEUVRES D’ART CRÉATRICES D’OEUVRE D’ART.

Dans le deuxième documentaire, la pelle, l’élevage de poussière, l’urinoir comme la roue de bicyclette qui valent des millions aujourd’hui, seront manipulées avec une réflexion poïétique par un concierge de concevant lui-même comme une vie personnelle œuvre d’art, au point où il ira au musée Grévin poser de son vivant avec les morts en cire, ETANT DONNÉS qu’il traite sa compagne non pas comme une image morte dans un musée que l’on regarde par un trou de serrure, mais comme une œuvre d’art vivante… non pas UN READY MADE, MAIS UN NEVER READY MADE.

Le jour où le Canada, où deviendra Canada pays œuvre d’art, ce sera par une masse critique qui est un… Justin Trudeau verra un simple concierge devenir une œuvre d’art vivante conscient d’appartenir à son pays œuvre d’art parallèle.

Howe dit un jour à Franklin Roosevelt et Eleonor Roosevelt… Vous n’avez pas le droit de ne pas être à la hauteur de vos rêves, vous appartenez maintenant aux États-Unis.

DE LÀ LE TITRE DE NOTRE DOCTORAT

DUCHAMP, MICHEL LE CONCIERGE, MARLENE LA JARDINIERE ET LE VAGABOND CELESTE (HOWE, SCOTT)

————-

1379,

(CONS.AD.CRÉATI) QU’EST-CE QUE LA NANODIVERSITÉ POLITIQUE?… C’EST UN MODE DE SOLUTION ÉCOLOGIQUE À DES PROBLÈMES POLITIQUES, DE LÀ LE DOCTORAT EN ÉCOLOGIE POLITIQUE AU LIEU DE PHILOSOPHIE POLITIQUE.

August 2, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

  1. A) LE PAYS OEUVRE D’ART?… POSE DES QUESTIONS
  2. B) LES RÉPONSES T’APPARTIENNENT À TITRE DE NANODÉMOCRATE
  3. C) ET COMME NANODÉMOCRATE TU DEVIENS POLITIQUEMENT LA PLUS PETITE CELLULE D’UN SYSTÈME QU’ON APPELLE L’HUMANITÉ

———– Ce qui est fantastique de notre équipe de recherche (Auld-Woodart-Rochette), c’est le principe égal-égal ou 50/50.

Le blogue LE PAYS OEUVRE D’ART.CA, c’est la poïétique de ce que je vis comme chercheur au jour le jour, de façon à ce que Michel et Marlene puissent, chaque matin au réveil, dialoguer autour des informations nouvelles que je découvre par mes lectures alternatives.

Pratiquant la division entre l’étiquette et les attributs essentiels comme méthode fondamentale de l’esprit critique, je réalise ce matin que cela m’a pris entre 6 et 8 ans, ancré successivement dans un cegep et quatre universités pour enfin découvrir LA MATRICE DISCIPLINAIRE sous laquelle notre équipe de recherche pourra s’épanouir: L’ÉCOLOGIE POLITIQUE.

Le dictionnaire de la pensée écologique 2015 nous servira de cadre théorique, dans le sens où chaque chapitre pourra être guidé par des rubriques (ex: conscience cosmique, Anthropocène, rassemblement des citoyens….) qui offrent en plus une bibliographie fine pointe jusqu’en 2015.

J’ai donc acheté le dictionnaire. Je lirai les 1054 pages de bord en bord, souligné en rouge, vert, que par la suite notre équipe de recherche épluchera en vue de guider le fondement opérationnel du glossaire (sur laquelle une jeune chercheuse Isabelle Mathieu s’est offerte de m’accompagner dans le cadre d’une «équipe de recherche complémentaire, Mathieu-Rochette».

En ce sens, la biodiversité politique représenté part la nanodiversité planétaire devra être protégée comme une propriété intellectuelle de tout citoyen-téléphone cellulaire du 21eme siècle qui se doit d’être reconnue et définie par l’ordre politique international.

Le coût de l’érosion de cette biodiversité politique causé par les guerres, les paradis fiscaux et les méta-désirs des uns brimant les besoins primaires des autres (faim, santé, logement) devra être un jour chargé aux états-délinquants et considéré potentiellement comme un crime de guerre par l’humanité dans sa marche éthique et esthétique vers l’errante poétique.

———-

1391,

QUEL PLAISIR QUE L’AMITIÉ COMME BASE D’UN DOCTORAT EN ÉQUIPE

August 14, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Notre équipe de doctorat (Auld,Woodart,Rochette) bénéficie de 8 ans d’amitié méthodologique, au sens ou notre rêve de nous rendre au doctorat en équipe trouve sa source du pouvoir entre nous sur LA SÉPARATION DES POUVOIRS DANS UN BUT DE RÉCIPROCITÉ.

Marlène la jardinière par son jardin prend soin de la beauté du monde, avec le même raffinement intellectuel que le personnage de Jean Giono dans sa nouvelle: L’HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES.

Michel le concierge pense le doctorat en termes d’efficacité opérationnelle, de gestion informatique et de création d’œuvres documentaires cinématographiques.

Pierrot le vagabond, vagabonde la connaissance au nom de l’équipe avec l’objectif de convaincre l’université Mc Gill d’ouvrir une chaire Frank Scott en écologie politique dédiée à la nanodémocratie, le pays œuvre d’art et la vie personnelle œuvre d’art.

Etant passés tous les trois à la phase 2, nous en sommes rendus à creuser LES MAÎTRES-MOTS de notre matrice disciplinaire dans le but d’acquérir une vision internationale de nos problématiques avant de bien cibler les enjeux contemporains qui nous permettront de fonder une chaire de recherche universitaire.

Et c’est en ce sens que je parcours en ce moment l’œuvre d’Ernst Cassirer dont l’étude de la théorie des concepts en arithmétique, mathématique, mythologie, religions, science, nous permet de problématiser la notion de CONSCIENCE COSMIQUE dans un contexte où la vérité comme le concevait il n’y a pas si longtemps LA MODERNITÉ est devenue L’APPARENCE DE VÉRITÉ pour le monde contemporain et FLUIDITÉ DE L’APPARENCE DE VÉRITÉS POUR LES NANOCHERCHEURS.

L’hypothèse forte étant la suivante: LE NANOCITOYEN DU 21EME SIÈCLE AYANT ACCÈS À LA FLUIDITÉ D’UNE CONSCIENCE EN ERRANCE COSMIQUE SERA VAGABOND CÉLESTE (errance poétique) de l’humanité ou ne sera pas.

—————

1444,

(CONSEIL AD. CRÉAT.) RÉUNION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DES CO-FONDATEURS (TRICES) DU «PAYS OEUVRE D’ART?…» COMME DE LA FORMULE DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART «WOW-T=2.7K?…»

October 23, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quelle réunion de notre conseil d’administration exceptionnelle ce matin…. Par ce blogue, j’essaie si possible d’en transcrire les décisions importantes qui en découlent… Nous avons résolu en équipe les points suivants (non en ordre).

1: UN DOCUMENT OFFICIEL SERA PRODUIT QUI DÉCRIRA À LA FOIS L’ÉQUIPE DE FONDATION DU PAYS OEUVRE D’ART?… COMME DE LA FORMULE DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART (WOW-T=2.7K ?…) TOUT COMME LE RÔLE DE CHACUN (E) ET SA FONCTION DANS NOS PROJETS FUTURS. NOS SIGNATURES RÉCIPROQUES SERVANT DE FONDEMENT AU DOCTORAT PRODUIT EN ÉQUIPE COMME À LA MISE EN MARCHÉ DE SES PRODUITS DÉRIVÉS.

2: UN POSTER ET DES CARTES D’AFFAIRES FERONT VOYAGER LE LOGO QUE MICHEL LE CONCIERGE (AUSSI DESIGNER DE FORMATION) A CONÇU À PARTIR DE LA PHOTO EARTHRISE.

3- NOS RÔLES OFFICIEUX DEPUIS LE DÉBUT DEVIENNENT INSTITUTIONNALISÉS PAR LE DOCUMENT OFFICIEL

  1. A) Michel devient CAPITAINE OPÉRATIONNEL officiel de notre équipe de recherche. Sur la carte d’affaire, son adresse courriel seule apparaîtra.

Marlene par ses 14 ans de jardinage à Grandes-iles en devient la MODALISATRICE à ARCHIVER par un futur documentaire sur Grandes-Iles au sujet de la quatrième question: COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Pierrot restera jusqu’à sa mort CHERCHEUR ANONYME mettant ses connaissances au service de l’équipe de recherche (Auld-Woodard- Rochette).

4- LE MAGNIFIQUE DOCUMENTAIRE QUE MICHEL LE CONCIERGE EST EN TRAIN DE PRODUIRE SUR LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART DE MADAME GISELE PROULX POURRAIT DEVENIR LE PROCHAIN ENVOI AU RENDEZ-VOUS INTERNATIONAL DU DOCUMENTAIRE DE MONTREAL EN NOVEMBRE 2017.

—————–

1565,

.. (CONS.ADM CRÉAT.)«LE PAYS OEUVRE D’ART?…/ L’ENGAGEMENT» PEUT-ÊTRE LE PROCHAIN ENVOI AU FESTIVAL INTERNATIONAL DU DOCUMENTAIRE DE MONTRÉAL EN 2017

February 4, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce samedi matin, notre conseil d’administration de la créativité s’est penché sur un film d’archive tourné en avril 2008 dans lequel notre équipe prenait l’engagement de travailler ensemble à la mise en recherche théorique et pratique d’un concept «les rêveurs équitables).

Ce document, numérisé et archivé par Michel Vendredi soir pendant que je travaillais sur le contrat social de Rousseau à la bibliothèque de l’UQAM, nous est apparu à notre équipe de recherche (Marlene Auld, Michel Woodard, Pierre Rochette) comme le fondement même du doctorat sur la NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE.

Notre façon de procéder est toujours restée la même depuis presque 10 ans…. ce qui fait faire un WOW unanime est la bonne direction à suivre dans notre plan de recherche.

Un nouveau documentaire… dont Michel le concierge se veut le maître d’oeuvre « LE PAYS OEUVRE D’ART?…/L’ENGAGEMENT» semble vouloir se dessiner… la procédure étant la même que pour le premier dont le titre fut «LE PAYS OEUVRE D’ART?…»… toute liberté créatrice lui étant accordée par l’équipe avec comme paramètre de faire faire un wow unanime à notre équipe de recherche.

—————-

1577,

(CONSEIL D’AD. CRÉAT) NOTRE CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ ET L’ÉTUDE D’UN NOUVEAU TITRE POUR LE DOCUMENTAIRE DE MICHEL LE CONCIERGE… «LA FABRIQUE DE ROBOTS»

February 18, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce matin, notre conseil d’administdfut hallucinant de joie pour notre équipe de recherche (Marlene Auld, Michel Woodard, Pierre Rochette)… Michel a mixé une improvisation audio sur ses images de pelletage…

Vraiment…. le rêve de George Sand de voir un ouvrier se lever debout pour honorer la condition humaine des exploités prend une dimension archétype des plus symboliques…

J’ai très hâte à la suite.. Michel se révèle un créateur passionné de la philosophie d’en bas, telle qu’elle doit se pratiquer pour que la philosophie d’en haut cesse d’ignorer la souffrance de 90% de l’humanité précaire.

Bravo Mike

——————-

1584,

(CONS.AD.CRÉAT) «CHAQUE ÊTRE HUMAIN QUI PREND SOIN DE SON RÊVE EST UN NANO-SOCIOLOGUE» DIXIT PIERROT VAGABOND

February 25, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel magnifique conseil d’administration de la créativité de matin. Ce que j’apprécie le plus chez mon partenaire de créativité Michel, c’est son bon jugement et sa ténacité à bien maîtriser les archives filmées de l’équipe (Auld, Woodard, Rochette). Quand à notre reine de l’élégance et du savoir vivre, Marlene, sa capacité à moduler notre enthousiasme par des critiques bien pesées s’ancre sur sa longue expérience de professeure dans un collège privé.

Ce matin, Michel nous avait préparé un nouveau montage du prochain documentaire à être soumis au festival international du documentaire de Montréal dont le titre pourrait être finalement ; NANOSOCIOLOGIE.

Quelle joie mais quelle joie… vers 11h am, je suis retourné à mes lectures universitaires en remerciant la vie de faire partie d’une si belle équipe cimentée par une amitié qui scintille par son usure même… presque 10 ans maintenant à s’unir autour du même projet: FAÇONNER UN PAYS OEUVRE D’ART PAR UNE MODELISATION DE NOS VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART.

Et comme le vagabond le dit si bien dans un extrait entendu ce matin, CHAQUE ÊTRE HUMAIN QUI PREND SOIN DE SON RÊVE EST UN NANOSOCIOLOGUE.

 

1603,

(CONS.ADM,CRÉAT.)POUR MICHEL LE CONCIERGE «LE BONHEUR C’EST TU SUITE»

March 18, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel merveilleux conseil de la créativité de notre équipe de recherche « Auld, Woodard, Rochette»… ce samedi matin 18 mars 2017. Dans l’amitié d’une eumétrie raffinée (Micel et Marlene vivant un consensualisme romantique au meilleur de sa maturation et Pierrot y transposant dans ses recherches un autisme léger (tel qu’on décrivait l’artiste dans les dictionnaires de la fin du 19eme siècle) respectueux et convivial… Chacun des trois partenaires de recherche vit une joie récurrente d’un projet collectif… soit…Un doctorat en équipe à partir de l’archivage du ier nanocitoyen planétaire du 21eme siècle.

Quand Michel le concierge change le titre de son documentaire au fur et à mesure de son amplitude créatrice (exemple ce matin… LE BONHEUR C’EST TUSUITE) qu’on traduit pour les français par le bonheur c’est TOUT DE SUITE :))))))))))))))))))))))))))), Il me semble que la formule de Durkheim pour décrire l’autonomie est illustrée d’une façon remarquable par sa démarche archétype citoyenne planétaire.

L’AUTONOMIE, selon Durkheim, c’est la capacité de l’individu de se reconnaître lui-même dans ses œuvres et dans ses projets, de coopérer au pilotage de son propre développement, de découvrir en celui-ci une exigence de sa propre réalisation.

Le documentaire de Michel le concierge… «LE BONHEUR C’EST TUSUITE» C’est un projet d’action individuelle avec l’objectif d’un projet d’action collective…. le pays œuvre d’art par la vie personnelle œuvre d’art.

En retrait, Pierrot vagabond par le vagabondage de la connaissance comme chercheur à travers 4 universités (recteur poétique de chacune de ces universités))))))))  se libère de l’emprise des institutions pour accroître son inventivité et son activité critique politique dans une démarche épistémologique aprioriste anhistorique et paradigmatique et la mettre au service de son équipe de recherche..

Tandis que Marlene, par son expérience de professeure (plus de 30 ans) veille à ce que inventent  Michel et Pierrot ne soit pas du domaine du CONTROUVER (une invention qui n’est pas exacte, plus de l’optique du délire que d’un projet imaginatif autant que rationnel optimiste).

Tous trois, dans la lignée de l’éthique à Nicomaque d’Aristote, nous prenons le pari d’une définition d’une ontologie de la personne humaine comme étant celle d’une errance poétique protégée de l’errance fantomatique comme axiologique par l’amitié aristotélicienne comme valeur hiérarchique première de l’existence ontologique sur terre.

LE BONHEUR C’EST TU SUITE

Marlene, Michel et moi vivons cela harmonieusement tous les jours Aristote serait bien fier de nous

—————–

1686,

(CONS.ADM.CRÉAT.)QUEL MAGNIFIQUE CONSEIL DE CRÉATIVITÉ DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) CE MATIN À 6H.30 AM

June 8, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Maintenant que le documentaire «LA PELLE JAUNE» de Michel le philosophe-cinéaste-concierge a été soumis au festival international du documentaire de Montréal, nous avons jusqu’au mois d’octobre  2017… pour dessiner une stratégie d’équipe en vue de réaliser le rêve de George Sand, soit un archétype PUBLIC de la philosophie d’en bas MICHEL LE CONCIERGE, dont le constructivisme dialectique de son équipe de création hologrammique va filmer au jour le jour tous les mécanismes de réflexion de façon à constituer l’archivage du making of d’un laboratoire rhyzomique médiatique intelligent.

Durant ce temps, Michel filmera la progression de l’archétype de MARLENE LA JARDINIÈRE dans sa praxis entre son jardin de la beauté du monde et la mise en appliquation des quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art.

Tant qu’à Pierrot le vagabond-chercheur, il passera l’été à creuser la différence conceptuelle entre la dialectique (Hegel, Marx, Engels, Lukacs) et le constructivisme dialectique (Eisenstein, Benjamin) de façon à redessiner le constructivisme radical (Valery, Bachelard, Lemoigne, Morin….et surtout Siegfried) par une stratégie de synthèse rhyzomique (Deleuze, Gattari, Glissant) DES QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

L’objectif étant toujours de réfléchir à la question de la mécanique de la gouvernance nano-citoyenne-planétaire à partir de l’angle de Montesquieu qui se résumerait à peu près à ceci: «QUE FAUT-IL INVENTER COMME MÉCANISME POUR QUE N’IMPORTE QUELLE FORME DE GOUVERNEMENT PUISSE S’AMÉLIORER?).

Pendant qu’Alexis travaille pour son doctorat sur LA CRÉATION D’UN MUSÉE DE LA FLÂNERIE…. soit d’un musée constructiviste à flânerie 3 D (IMENSION) (contemplative, surréaliste, dialectique) à partir d’une centrale électrique devenu patrimoine…… , que Pierre le merveilleux chercheur haitien en philosophie politique travaille de son côté  sur le rapport consubstantif entre une forme de gouvernance et une forme de démocratie délibérative, qu’Isabelle la boxeuse chirurgicalise la finale multi-théorisée de sa maîtrise,  moi  recteur poétique de l’UQAM:)))))))))))))))

….je déguste le fabuleux anonymat d’une vie de chercheur à 15 heures par jour, 7 jours par semaine. En pantoufles et en guenilles royales:)))))))))))))))))))))

Merci à Marlene et Michel,

Sans leur partenariat d’amitié intellectuelle, jamais je ne pourrais rêver de la possibilité réelle QUE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE GAGNE UN JOUR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX par la création de la nano-citoyenneté-planétaire lançant la nano-modernité par l’avènement nano-juridique-planétaire, hors de  l’éta, du point de vue du nano-citoyen,…. de la dignité abstraite de toute personne humaine sur terre.

—————-

1687,

(CONS.AD.CRÉAT.)MARLENE LA JARDINI.ERE, MICHEL LE CONCIERGE, PIERROT LE VAGABOND, DES PERSONNAGES HOLOGRAMMIQUES CONCEPTUELS DANS LA LIGNÉE RHYZOMIQUE DES PERSONNAGESCONCEPTUELS DE DEULEUZE GUATTARI

June 10, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Gilles Deleuze, Félix Guattari Qu’Est-ce que la philosophie? minuit, «critique» 1980

« La liste des personnages conceptuels n’est jamais close et joue par conséquent un rôle important dans l’évolution ET LES MUTATIONS de la philosophie.»

———- COMMENTAIRE

La différence entre les personnages hologrammiques conceptuels de Marlene la jardinière, Michel le concierge et Pierrot le vagabond et les personnages conceptuels philosophiques de Deleuze Guattari, c’est l’originalité paradigmatique de la méthodologie de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette).

Notre équipe de recherche est parti de trois vrais être shumains pour soudre leur archétype aux fondements de la condition humaine sous forme de quatre questions afin d’en faire de réels personnages conceptuels philosophiques.

Pour Deleuze Guattari, les personnages conceptuels ne sont pas des personnages en chair et en os, MAIS DES FORMES DE LA PENSÉE QUI EXPLICITENT UNE DÉFINITION PHILOSOPHIQUE. Et comme le commente si bien Guillaume Leblanc dans «courir méditations physiques (champs essais, Flammarion 2015, p.36)… «Dans le petit monde grec des premiers philosophes, l’Ami, l’Amoureux, le Concurrent, le Rival équivalent à des déterminations: ce ne sont pas des incarnations exemplaires de problèmes philosophiques, plutôt DES PERSONNAGES QUI PEUPLENT LE THÉÂTRE PHILOSOPHIQUE, lui donnent une contenance propre.

———- Quand Pierre le brillant doctorant haïtien en philosophie politique s’est présenté à ma table hier à la bibliothèque de l’UQAM pour m’inviter à une lecture de son exposé de synthèse (30 pages) sur sa thèse (le rapport entre la gouvernance et la démocratie délibérative), il avait devant lui un personnage conceptuel hologrammique (PIERROT LE VAGABOND) fuyant la bureaucratie institutionnelle de la pensée stratifiée pour faire exploser les a prioris de sa problématique de recherche.. par des lectures analogiques vagabondes déconstructives des étiquettes comme des attributs essentiels autant sous leurs formes synchrétiques que transhistoriques.

Le plus hallucinant, c’est que par le plus pur des hasards, Pierre le chercheur haitien et notre équipe de recherche travaillons exactement sur la même problématique, mais que les a prioris qui constituent le fondement même de son argumentaire sont déjà résolus par notre groupe (Auld,Woodard,Rochette) et cela par l’invention montesquienne d’une nouvelle séparation des pouvoirs entre les citoyens et les états, soit l’invention de la NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE.

Si le moindrement ce brillant chercheur qu’est Pierre l’haitien se penche sérieusement sur les 10500 pages que constituent ce blogue, il ne pourra faire autrement que de découvrir ce que ni Kelsen, ni Smith, ni Hobbes, ni Rousseau n’ont pu même imaginer, le droit citoyen planétairement en contre poids architecturés à la John Rawls propédeutique à une sortie des états de l’état de nature.

A 68 ans, je n’aurai probablement pas le temps de mettre au propre toute cette érudition chirurgicalement réfléchie par notre équipe de recherche multi-contextuelle sur un archivage poïétiquement filmé et archivé depuis presque 10 ans maintenant.

Mais d’après les 30 pages que j’ai lues de Pierre hier, voici une future étoile de la recherche en philosophie politique dont les intuitions sont en ce moment menottées par la logique du savoir universitaire. T’as beau avoir deux directeurs de recherches, un en théorie et en autre en empirisme politique, cela ne fait pas des Walter Benjamin ou des Eisenstein ou des Feuerbach. Un talent de théoricien repose d’abord sur l’explosion intuitive des a prioris qui nous ont précédé et non sur leur archivage en forme de thèse, antithèse, synthèse avec espérance qu’en conclusion ouverte l’on pourra éclaircir l’objectif (ce qui m’apparait un exercice pénible par le fait même d’être encadré par des prof qui payebnt leur maison en perroquettant du savoir d’une année à l’autre sous forme de synthèses engluantes).

Aucun des chercheurs depuis le début de l’histoire de l’humanité n’a encore réussi à concevoir une gouvernance citoyenne planétaire non-étatique permettant l’imputabilité des dirigeants comme personne humaine devant la criminalité envers la dignité abstraite de la personne humaine sur terre. Je pense sincèrement que ce que notre équipe de recherche a trouvé (Auld, Woodard,Rochette) nous donnera un jour un prix nobel de la paix.

Penser le citoyen planétaire hors de l’engluement des systèmes étatiques, c’est mettre échec et mat et Kersen et son droit universaliste autant que Smith et son droit inaliénable à la souveraineté des peuples.

La vraie problématique n’est pas le rapport entre la gouvernance et l’assemblée constituante, mais plutôt l’invention à partir de la question de Montesquieu d’une nouvelle séparation des pouvoirs qui permette à n’importe quelle sorte de gouvernements sur terre de vivre un plus dans ses opérations d’éthique de gouvernance autant que d’expression citoyenne de cette même gouvernance, dans des règles du jeu fixés par 125 personnes humaines élues par tirage au sort.

——————

1716,

(CONS. ADM. CRÉAT.) «NE SOMMES-NOUS PAS TOUS LE LUNCH DE QUELQU’UN D’AUTRE?» DIXIT LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE EN RÉACTION À MA RELECTURE DU LEVIATHAN DE HOBBES

July 5, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Méthodologiquement, je trouve très confortable la création d’une équipe de recherche multi-contextuelle (Auld, Woodard,Rochette). Porté par mon archétype-hologrammique de VAGABOND CÉLESTE, je dors sur le plancher de la salle de couture de deux archétypes-hologrammiques, Marlene la jardinière et Michel le philosophe-cinéaste-concierge.

Bien sûr, nous pratiquons et respectons un CONTRAT EUMÉTRIQUE (le philosophe Onfray) basé sur quelques paramètres intellectuels qui nous rendent très heureux, dont j’ai moi-même insisté pour expérimenter les items au quotidien.

1: une amitié sincère 2: je rentre tard le soir et part tôt le matin 3: je n’utilise ni la cuisine ni la salle de bain 4: réveil tous les matins à 6h.15 am 5: conseil d’administration de la créativité 6: objectif. prix Nobel de la paix 7: un doctorat honorifique dont le thème se définit en ces mots:

DU TIRAGE AU SORT À LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, UNE INVITATION À UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

—— Marlene expérimente au jour le jour par le jardinage la praxéologie réflexive de LA BEAUTÉ DU MONDE. Michel crée à la fois des documentaires et entretient les archives comme mode de réflexion praxéologique de LA BEAUTÉ DU MONDE. Pierrot lit pour l’équipe en fonction des questions et des projets de chacun des membres de l’équipe de recherche en philosophie politique pour alimenter l’invention de ce qu’il manque à l’humanité pour que LA BEAUTÉ DU MONDE soit les armes du droit contre la bêtise de la force..

—— Ce matin je racontais Hobbes à Marlene et Michel. et….

Michel de dire: «NE SOMMES-NOUS PAS TOUS LE LUNCH DE QUELQU’UN D’AUTRE?» Et lui d’ajouter… comme pour donner raison à Hobbes… les personnes humaines sont primairement la somme de leurs réflexes.

Et Michel de me raconter cette anecdote savoureuse:

Jeune, il fut président d’un ciné-club et pour ramasser des fonds, il créa et organisa la présentation d’une pièce de théâtre pour enfants qui eut un grand succès dans sa région.

Un jour, la sorcière courut dans l’allée poursuivit par sa fille avec une fausse hache dans les aires. Et Michel vit de la scène un enfant de deux ans en couche que la sorcière évita de justesse et encore plus de justesse sa fausse fille qui la poursuivait avec une fausse hache.

Et Michel vit de la scène les résultats de la peur de l’enfant figé d’effroi descendre le long de ses jambes de sa couche remplie soudainement de réflexes humains… Sans doute les mêmes que durent vivre parfois les hommes préhistoriques en face d’un dinosaure:))))))

De belles réflexions en vue de son prochain documentaire avec les trois cabanes à moineaux.

—————

1723,

(CONS. ADM. CRÉAT.) NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE EN NANO-PHILOSOPHIE-POLITIQUE REPRÉSENTE L’ÉQUIVALENT MÉDITATIF DE DUCHAMP DANS LA STRATÉGIE HISTOIRE DE L’ART DE SON URINOIR

July 12, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Merveilleux conseil d’administration de la créativité de notre équipe de recherche (Auls,Woodard,Rochette) ce matin à 6h.30 am.

Ayant passé la journée à lire analogiquement la biographie de Mélies, l’inventeur du récit cinématographique, je réalisai soudainement que le nano-cinéma-selfi de Michel le philosophe-cinéaste-concierge prenait une importance telle dans mes recherches intellectuelles que je partis renouveler ma carte d’abonnement à la cinémathèque québécoise (pour avoir accès à leur vidéothèque) tout comme en septembre je m’inscrirai à un cour-auditeur-libre-  en philosophie-cinéma à l’UQAM pour avoir accès à la vidéothèque de l’UQAM (pouvant ainsi sortir des archives essentielles à nos réflexions créatrices).

———-

Michel et Marlene vont bientôt partir pour deux semaines à leur maison secondaire de grandes-Iles et Michel déposera sa caméra devant ses trois cabanes à moineaux (la petite, la moyenne et la grande) pour réfléchir cinématographiquement à la condition humaine. J’adore sa démarche.

————

Duchamp disait: Je ne suis pas un ouvrier de l’art comme Picasso. J’aime bien. Je sais maintenant que nos prochaines années de recherche tourneront autour d’une stratégie nano-philosophie-politique pour que les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art puissent profiter d’une diffusion planétaire qu’offre Internet.

C’EST COMME L’URINOIR DE DUCHAMP. LE MÊME DÉFI INTELLECTUEL. UN JEU D’ÉCHEC À L,ÉCHELLE PLANÉTAIRE… LE COMTE DE MONTECRISCO QUI CREUSE À LA PETITE CUILLER LES MURS DE SA PRISON. La question me semble la suivante:

Comment faire en sorte que malgré l’oppression des langues, des races, des religions, des états, des inégalités des conditions humaines, chaque personne humaine sur terre puisse avoir accès aux quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art?

1: Quel est ton rêve?

2: Dans combien de jours?

3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?

4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————

Le nano-cinéma-selphie de Michel, parce que cinéma-laboratoire, peut servir de TERRAIN DE JEU ÉVOLUTIF PAR L’AMITIÉ D’UNE ÉQUIPE CONTEXTUELLE STUDIEUSE.

De par les quatre questions du pays œuvre d’art, toute personne humaine peut désormais PRENDRE SON ENVOL DE PAPILLON SUR TERRE. (conclusion de Marlene, Michel, Pierrot ce matin).

LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANTAIRE EN SERA LA RÉSULTANTE MENANT À LA CINQUIÈME QUESTION:

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

—————–

1805,

(CONSEIL D’AD. CRÉA.) 4H.00 DU MATIN, MICHEL ET MOI ÉCOUTIONS LA NUMÉRISATION DE LA DERNIÈRE CAPTATION DES PRÉMISSES DU PROCHAIN DOCUMENTAIRE INTITULÉ «PHILOSOPHIE»

September 19, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce qui est inoui dans notre aventure nano-philosophique, c’est le fait que notre équipe de recherche habite dans le même appartement. A 6h.15 le matin, nous tournons, puis Michel et Marlene partent travailler pendant que je m’en vais vagabonder intellectuellement l’université du Québec dans un marathon de lectures analogiques qui doit tenir compte de la sous-traitance des gardiens de sécurité.

Le soir, au retour de son travail, Michel numérise la prise de caméra, pour la libérer pour la captation du lendemain matin.

Mais ce matin, Michel me lève à 4h.am. Il vit la même chose que moi, l’exaltation d’une expérience de recherche NANO-PHILOSOPHIQUE-PLANÉTAIRE  unique s’échelonnant maintenant sur plus de 10 ans, VISANT LA CRÉATION DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS.

Puis, nous revisionnons la prise de la veille. A notre ébahissement , nous nous rendons compte que tout y est pour la production du documentaire de 2018 qui sera (si la tendance se maintient) intitulé PHILOSOPHIE.

La philosophie d’en bas prend forme, comme une voix millénaire accordée à toutes les victimes de l’esclavage, des guerres, de la faim, de l’injustice dont la littérature masque trop souvent le scandale insoutenable.

ÉVÊQUE BOSSUET PARTISAN DE L’ESCLAVAGE SERMON SOUS LOUIS X1V

De condamner cet état… ce serait non seulement condamner le droit des gens où la servitude est admise comme il paraît par toutes les lois, mais ce serait condamner le Saint-Esprit qui ordonne aux esclaves par la bouche de Saint-Paul, de demeurer dans leur état et n’oblige point leurs maîtres à les affranchir.

(avertissement aux protestants, passage, 1937 p.15)

——————–

1871,

(CONS. D’AD.CRÉAT.) D’UNE INSPIRATION À COUPER LE SOUFFLE CE MATIN

November 19, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

MARLENE, JARDINIÈRE DE LA BEAUTÉ DU MONDE             MICHEL, CONCIERGE  DE LA BEAUTÉ DU MONDE                      PIERROT, VAGABOND DE LA BEAUTÉ DU MONDE

conseil d’administration de la créativité

Nous sommes tous les trois déchaînés d’avenir avec une intensité digne d’un prix Nobel.

Pendant que je passais ma journée à interroger «l’être et le néant» de Jean-Paul Sartre pour en chirurgicaliser la différence ontologique entre le rêve big-bang porteur de fraîcheur existentielle «beauté du monde» de notre équipe de recherche Auls-Woodard-Rochette et le PROJET POUR-SOI fondement phénoménologique de toute conscience en mode D’EXISTENCE PRÉCÉDANT L’ESSENCE…

Marlene et Michel dessinaient un DÉCOR DE THÉÂTRE de notre atelier «conseil d’administration de la créativité, Marlene par sa couture (de nouveaux rideaux) Michel par ce que Marlene appelle en anglais «A LIGHT BOX» ou comme dit Michel «A LIGHT PANEL» de notre formule doctorale illuminant nos trois archétypes hologrammiques:

«WOW-T=2.7K?»

Si j’osais penser en anglais, je dirais: friendship is the best élévation of human dream, just because this is existential and hologrammic dream of universal humanity in his best.

Ce matin, nous réalisions tous les trois que l’UQAM, l’université du Québec à Montréal fut un RÊVE BIG BANG d’une révolution tranquille dont on pourrait dire de ses rêveurs et rêveuses et qui va bientôt fèter ses 50 ans d’existence. CES GRANDS RÊVEURS ET RÊVEURS DES ANNÉES 60 ONT TRAVAILLÉ POUR LE MIEUX ÊTRE DES PROCHAINES GÉNÉRATIONS.

N’est-ce pas l’objectif de la nano-citoyenneté-planétaire? réaliser pour la planète ce que la révolution tranquille a fait pour le Québec, UNE SORTE D’UQAM PLANÉTAIRE?

CES GENS LÀ ONT DONNÉ LE MEILLEUR D’EUX MÊMES TOUT EN ÉTANT CONSCIENTS QU’ILS N’ÉTAIENT RIEN À CÔTÉ DES AUTRES (Michel le concierge)

Nous réalisions tous les trois que nous aimerions bien gagner le prix Nobel en coopération avec l’UQAM parce que l’UQAM fut un rêve big bang d’une société DES ANNÉES 60 en marche, donnant une chance vocationnelle à la multitude de s’instruire, d’une façon inclusive, ET SURTOUT À CEUX ET CELLES QUI N’AVAIENT PAS LE MOYEN DE S’INSTRUIRE.

JUSTE POUR CET ASPECTVOCATIONNEL, L’UQAM C’EST 50 ANS DE GRANDIOSE ET CELA DOIT SE POURSUIVRE.

—————

1894,

(CONSEIL D’AD. CRÉA.) FORMIDABLE CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD,WOODARD,ROCHETTE) CE MATIN… NOUS ÉTUDIONS PAR LA JEANNE D’ARC D’ANATOLE FRANCE LA SÉPARATION DE L’ÉGLISE ET DE L’ÉTAT PAR LA LOI COMBE VERSUS LA STRATÉGIE NANO-POLITIQUE-PLANÉTAIRE DE WOW-T=2.7K?… ET LA SÉPARATION DES POUVOIRS ENTRE LES NANO-CITOYENS ET L’ENSEMBLE DES ÉTATS DE LA PLANÈTE

December 9, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Toute la semaine, pendant que je travaillais à réfléchir l’œuvre d’Anatole France (surtout son roman sur la pierre blanche) après avoir lu sa biographie, en me posant la question de l’influence politique de ses 30 ans de recherche sur la superstition de Jeanne D’arc selon trois lectures ( une illuminée atteinte de maladie mentale, une folle brulée par l’église catholique elle-même et la figure de celle qui a sauvé la France) et comment cette utilisation politique de la troisième figure a permis de déjouer les superstitions populaires pour imposer de façon qui semblait tempérée la séparation de l’Eglise et de l’état.

Comme je m’apprête ce matin à entreprendre le même exercice avec « les dieux ont soif» d’Anatole France, dans une vision sceptique passionnée d’un épisode de la révolution française, Michel de son côté continue ses explorations au niveau du programme et de ses extensions de notre nouveau site web

WOW-T.COM

Ce matin, il y avait pure joie de vivre entre nous. Michel a pris sa guitare pour nous chanter «la butte» de George Langford pendant que Marlene et moi nous revivions la belle époque du café st-Vincent.

Puis j’ai fait un résumé des lectures de la semaine, suivi des explications de Michel au niveau de ses progrès informatiques et des décisions philosophiques.

Nous n’en finissons plus d’être heureux Cette équipe de recherche appartient à part égale à nous trois et aucun de nous ne peut prétendre en avoir fait plus que l’autre.

Vive l’amitié à travers un rêve big bang

—————–

2004,

(CONSEIL D’AD. CRÉATIVITÉ.) L’AMITIÉ AU COEUR DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD,ROCHETTE)

March 5, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce matin, notre conseil d’administration de la créativité était d’une telle qualité d’amitié…. Je suis milliardaire de la joie de vivre au quotidien à cause de mes deux partenaires de recherche, Marlene et Michel.

Je disais justement à Michel ce matin à quel point mes lectures de Montesquieu et des auteurs satellites (Hobbes, Locke, Paine, Ferguson, Smith, etc) étaient d’une intensité passionnée parce que je comptais bien en inventer avec lui et Marlene… le fil d’or à travers une heure filmée entre lui et moi…. pour parcourir les 300 ivres pages du doctorat.

Michel possède un jugement issu d’une intuition synthétique tellement agréable et tellement stimulant. Nous vivons vraiment le meilleur du comte de Montecristo…. tous les deux creusant le mur de notre liberté à la petite cuiller parce que l’on sait que l’on sortira ensemble de la prison de la condition humaine par une invention…. qui SOULAGERA LA CONDITION HUMAINE SUR TERRE… et que notre marche anonyme de la maison de Bordas à Montréal à l’ONU à New York sera un feu d’artifice intrinsèquement en l’Honneur de notre amitié. De là notre philosophie concernant tout ce qu’on a créé: (textes, films, chansons, blogues) ne rien mettre sur le marché avant cette marche à l’ONU en juin 2019…. pour protéger l’anonymat dont a besoin, à notre humble avis, toute équipe de chercheurs passionnés d’éternité… car soulager la condition humaine par une invention se nourrit d’éternité et non d’instants présents, et cela hors temps, hors servitude, hors appart du gain.

Nous ne sortons jamais de l’essentiel, jour après jour, depuis tant d’année: L’OEUVRE… L’OEUVRE ET TOUJOURS L’OEUVRE EN ÉQUIPE… Intrinsèquement, solidaires les uns des autres. Chacune de mes chansons par exemple est intimement liée à chacune des siennes… chacune des 150 heures filmées et archivées depuis 10 ans maintenant respire notre triade de recherche… Marlene en étant la sagesse au féminin sans laquelle nous n’aurions pas appris à bien nous connaître…

J’ai bien hâte à la sortie de son prochain documentaire PHILOSOPHIE, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANTAIRE… Il a bien hâte à ma prochaine synthèse… L’ÉCOCIDE ET LA NANO-CONSCIENCE DES DEUX ASSEMBLÉES DES JUSTES (125 FEMMES ET 125 HOMMES)…

Est en ce sens, un très bel article du devoir ce matin d’Eric Tariant QUAND LA NATURE REPREND SES DROITS, FLEUVES, MONTAGNES ET RIVIERES SONT DEVENUS EN 2017M DES ENTITÉS JURIDIQUES.

Et comme le dit la conclusion en ces mots de Tariant: Ces normes juridiques, nationales et locales, dont l’application dépend de la combativité des juges, suffiront-elles pour freiner ou arrêter les atteintes portées aux écosystèmes à l’échelle mondiale qui importent l’humanité toute entière?

Et moi je réponds: Sans la nano-citoyenneté-planétaire et les deux assemblées complémentaires des justes (125 femmes et 125 hommes), les crimes d’écocide ne pourront être freinés, dont le plus grave constitue le droit à tout enfant de naître protégé de la faim ou des blessures de guerre.

————-

2076,

…(CONSEIL D’AD, CRÉAT.) L’ÉQUIPE DE RECHERCHE «AULD, WOODARD, ROCHETTE) AU SERVICE D’UNE INVENTION (LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE) PAR UNE INTENTION D’INTÉGRITÉ GÉRÉE AU MOYEN DES TROIS WOW NÉCESSAIRES À TOUTE PRISE DE DÉCISION…. CAR NOUS EXPÉRIMENTONS AU QUOTIDIEN ET CELA DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES L’OPÉRATIONALITÉ DE LA CINQUIÈME QUESTION DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

April 25, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le conseil d’administration de la créativité de ce matin était remarquablement confortable. Michel a terminé son quatrième documentaire: «PHILOSOPHIE, LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE» que j’irai livrer en mains propres au rendez-vous international du documentaire de Montréal.

Nous y expérimentons la formule Howe-Roosevelt…. Moi en arrière de la caméra qu’on ne voit jamais et Michel en avant sculptant son archétype hologrammique du concierge témoignant de la condition humaine.

Je consacrerai les prochaines semaines à creuser l’étiquette de la beauté au niveau historique ( Annie Becq, genèse de l’esthétique française moderne , 1680-1814) un magnifique 900 pages pour bien positionner dans le doctorat toute la problématique tournant autour de l’étiquette «beauté du monde».

Je lis, je suggère, Michel filme, il suggère, Marlene réfléchit, elle suggère… Tout se fait en finesse car nous savons que nous ne bougeons jamais au niveau de quelque décision que ce soit si il n’y a pas TROIS WOW… Et bien plus, nous attendons 48 heures afin de vérifier si les 3 wow sont encore là entre nous.

Cr la question qui nous anime tous les trois guide l’ensemble de notre démarche:

QUE FAUT-IL INVENTER POUR QUE LES ENFANTS DE LA PLANÈTE TERRE CESSENT DE MOURIR DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?»

Et nous ne cessons de sculpter notre hypothèse forte:

LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

De là l’importance pour notre équipe de recherche de travailler sans cesse pour sculpter et le doctorat, et la charte de la nano-ctoyenneté-planétaire et son dépôt à l’ONU à l’été 2002… dans l’anonymat d’une compétence poïétique autant filmé que traduite en souffle quotidien sur un blogue.

Nous savons, qu’un jour, quand la science des algorithmes sera à point, qu’un consortium d’universités fera naître la nano-citoyenneté-planétaire par le tirage au sort des deux assemblées des justes (150 femmes, 150 hommes) pour que le poid politique planétaire des nano-personnes humaines soit supérieur à celui des 193 états hobbiens.

J’avoue que dans ce contexte, j’apprécie au plus haut point la loyauté intrinsèque de mes deux partenaires de recherche, protégeant à la fois ma soif d’intensité au nuit et jour et mon désir d’anonymat sans concession.

LES TROIS WOW CONSTITUENT NOTRE DÉCOUVERTE MAJEURE D’UNE NANO-CITOYENNETÉ AU QUOTIDIEN.

homme d’affaires uniquement motivé par l’appât du gain1.

—–

2082,

28 AVRIL 2018

2082 …(CONSEIL D’AD. CRÉA.) LE PROCHAIN DOCUMENTAIRE DE MON AMI MICHEL LE CONCIERGE DEVRAIT PORTER LE TITRE DE « LA BEAUTÉ DU MONDE?»

April 28, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel merveilleux conseil d’administration de la créativité ce matin. Nous avons célébré le documentaire qui sera déposé cette semaine au rendez-vous international du documentaire de Montréal et dont le titre est: PHILOSOPHIE, LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE?». Les trois wow étaient au rendez-vous et nous nous donnons 48 heures avant de prendre la décision d’aller déposer nos œuvres à qui de droit.

Marlene, Michel et moi vivions une grande joie à réaliser que cette année de travail et de recherche n’avait pas connu de failles au niveau de l’amitié d’abord et de notre rêve en commun ensuite.

Nous avons toujours eu pour objectif de créer une invention intrinsèquement d’une telle opérationnalité à soulager la condition humaine, que celle-ci gagnerait un jour le prix Nobel de la paix.

Et déjà ce matin, le titre du prochain documentaire nous est apparu clair: «LA BEAUTÉ DU MONDE?» Cet été, pendant que Michel filmera Marlene et ses jardins dans l’optique d’une beauté du monde en action, je poursuivrai mes lectures à Montréal sur l’histoire de la beauté du monde des débuts de l’humanité à aujourd’hui, du passage de la question de la beauté par Socrate à l’émergence de l’esthétisme par Baumgarten menant à l’esthétique moderne baudelairienne et conduisant à la rupture entre le champ de l’esthétisme et la philosophie de l’art au 20eme siècle. Le tout conduisant à la question d’un des chapitres du doctorat

MAIS QU’EST-CE QUE LA BEAUTÉ DU MONDE DANS LE CONTEXTE D’UNE NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE?

En septembre, nous recommencerons à filmer les dialogues entre la philosophie d’en haut (Pierrot en arrière de la caméra) et la philosophie d’en bas (Michel en avant de la camera) , dans le but empirique de modéliser le renversement des argumenties des états hobbiens dont furent depuis toujours complices le clergé comme les prof de philo, et cela  par le droit nano-citoyen-planétaire, vecteur de la philosophie d’en bas en émergence et cela planétairement (l’agir communicationnel d’Habermas). Comme George Sand l’avait prédit:

LES MILLARDS DE TÉLÉPHONES INTELLIGENTS PERMETTRONT CETTE RÉVOLUTION INTELLECTUELLE ATTENDUE DEPUIS LONGTEMPS OÙ DES MILLIONS DE PERSONNES HUMAINES À LA PHILOSOPHIE D’EN BAS INVISIBLE REFUSENT LA VICTIMISATION DE LA PHILOSOPHIE D’EN HAUT, COMPLICE DES ÉTATS HOBBIENS.

—————

2084,

CE QUE J’APPRÉCIE LE PLUS DE MARLENE, MICHEL ET MOI-MÊME, C’EST CET ENGAGEMENT PERSONNEL À ÊTRE AU SERVICE DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) POUR QUE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE SOIT INCONDITIONNELLEMENT AU SERVICE D’UNE INVENTION POUR SOULAGER LA CONDITION HUMAINE AU 21EME SIÈCLE: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

April 29, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

En fait, Marlene, Michel et moi investissons tous les trois sur un archétype, celui de Michel le concierge. Quand je ferme les yeux, je nous vois tous les trois dans une salle… moi anonymement dans le fond, Marlene dans les coulisses, et Michel le concierge présentant son documentaire «LA PELLE JAUNE» au nom de l’équipe avec l’objectif de faire voyager les quatre questions:

1: Quel est ton rêve? 2: Dans combien de jours? 3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour otn rêve? 4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Nous avons devant nous plus de deux ans et demie de travail intense pour 1) terminer le doctorat, 2) créer la charte de la nano-citoyenneté-planétaire 3) orchestrer la marche de la maison de Borduas à Montréal (le refus global) à la maison de l’ONU à New York pour y déposer la charte de la nano-citoyenneté-planétaire, et cela avec la collaboration de l’ambassade du Canada, et cela à l’été 2020.

Ce qui devrait conduire à un consortium de chaires universitaires qui, par la science des algorithmes, orchestre la nano-citoyenneté-planétaire en moins de trois ans, grâce à une application émergeant au cœur de milliards de téléphones intelligents sur terre.

5: Comment nos rêves prennent-ils soin de la beauté du monde?

Dans ce nuit et jour, 7 jours semaines, un immense question hante toute la démarche:

QUE FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

QUAND ET OÙ…

Michel le concierge présentera-t-il en grande première son documentaire faisant voyager les quatre questions de la vie personnelle oeuvre d’art?

Quand je ferme les yeux, j’y vois un endroit aussi symbolique que le fut le cabaret Voltaire qui lança le dadaïsme universellement.

Le rêve de George Sand devenu réalité de par l’étonnante intelligence synthétique hologrammique d’un concierge qui aime sa femme et qui pellete depuis 16 ans par amour pour sa femme.

LA PELLE JAUNE symbole d’une humanité en quête d’errance poétique et d’un droit universel à une vie personnelle œuvre d’art.

——————

2086,

(CONSEIL D’AD. CRÉAT.)EN ROUTE VERS JUIN 2020…. NOTRE CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ DE CE MATIN EN FUT UN DE PROSPECTIVE…. TOUT EN N’OUBLIANT JAMAIS DE PRENDRE SOI DE LA JOIE DE VIVRE QUE NOUS PROCURE NOTRE AMITIÉ ET CELA CHAQUE JOUR

May 2, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Marlene, Michel et moi réfléchissions ce matin autour d’un café sur les étapes qui nous rendront heureux d’ici juin 2020. Marlene est comme la gardienne des trois wow…. Michel l’archétype hologrammique d’un ouvrier, issu du rêve de George Sand, inventeur de la philosophie d’en bas. Et moi Pierrot, je lis intensément pour bien documenter nos problématiques au fur et à mesure qu’elles se confrontent aux défis de la réalité.

Il est certain que tout cet imprévu qui entoure la chanson du camionneur nous invite à une revision de notre praxis…

Idéalement, je pense qu’autant Marlene, Michel et moi espérerions que la question: «Comment nos rêves prennent-ils soin de la beauté du monde? » deviennent autant celle du conteur international Simon Gauthier et son ami conteur que la nôtre et que la responsabilité philosophique reliée à l’œuvre de la nano-citoyenneté-planétaire fasse en sorte que le conte et la philosophie de nos deux équipes respectives créent un événement en juin 2020, retardant ainsi la mise en abime de la chanson du camionneur inséré au centre même de la constellation reliée à wow-t=2.7k?

Mais bon, le 24 mai 2018, le bunker de l’amitié brillera d’une flamme vraiment passionnante.

à suivre…

—————-

2087,

AU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ DE CE MATIN, MARLENE LA JARDINIÈRE, LA GARDIENNE DES TROIS WOW, A EXPRIMÉ SON ENTHOUSIASME FACE À NOTRE PLAN DE MATCH DES PROCHAINES ANNÉES, PARCE QUE LE TOUT PROTÈGE NOTRE JOIE DE VIVRE AU QUOTIDIEN

May 3, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Marlene la jardinière, professeure de carrière, agit de façon extrêmement intelligente. Une oreille discrète, une bonne assertion des points à retravailler, une capacité évaluative faite de retenue et de bienveillance.

Mais quand Marlene fait un gros «wow», Michel et moi se sentons récompensés d’avoir bien travaillé, Moi dans mes recherches au service de l’équipe, Michel dans l’application informatique de ces recherches au service de l’équipe, Marlene prenant bien soi que l’équipe soit unie en vue de répondre à la question suivante:

QUE FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

Ce matin, Michel a lu à haute voix mon blogue d’hier et nous avons réfléchi sur ce que nous désirons vivre en équipe versus cet épisode de la chanson du camionneur.

Une étiquette est soudainement sortie. D’abord une ÉQUIPE DE RÉFLEXIONS SAINE, constituée de philosophes et de conteurs prenant la décision de faire l’histoire comme ce fut le cas des peintres du bateau lavoir de Paris comme des créateurs de l’école de New York.

Nous n’avons pas trop de 2 ans et demie pour que cette équipe de plus en plus multi-contextuelle marque l’histoire du soulagement institutionnel planétaire de la condition humaine par la philosophie et le conte.

Et si la chanson du camionneur n’était enregistré qu’au retour de la marche de l’ONU en 2020?

La gardienne des wow souriait à cette suggestion. Et bien plus, Michel y voyait une ouverture fabuleuse à chacun de nos rêves et moi je me sentais enfin solidaire avec la cinquième question de la vie personnelle œuvre d’art…

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Nous n’aurons pas trop de 2 ans et demie pour la théoriser.

à suivre…

—————–

2111,

AU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ DE CE MATIN, MARLENE LA JARDINIÈRE, LA GARDIENNE DES TROIS WOW, A EXPRIMÉ SON ENTHOUSIASME FACE À NOTRE PLAN DE MATCH DES PROCHAINES ANNÉES, PARCE QUE LE TOUT PROTÈGE NOTRE JOIE DE VIVRE AU QUOTIDIEN

May 3, 2018 Pierrot le Vagabond ChercheurEdit

Marlene la jardinière, professeure de carrière, agit de façon extrêmement intelligente. Une oreille discrète, une bonne assertion des points à retravailler, une capacité évaluative faite de retenue et de bienveillance.

Mais quand Marlene fait un gros «wow», Michel et moi se sentons récompensés d’avoir bien travaillé, Moi dans mes recherches au service de l’équipe, Michel dans l’application informatique de ces recherches au service de l’équipe, Marlene prenant bien soi que l’équipe soit unie en vue de répondre à la question suivante:

QUE FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

Ce matin, Michel a lu à haute voix mon blogue d’hier et nous avons réfléchi sur ce que nous désirons vivre en équipe versus cet épisode de la chanson du camionneur.

Une étiquette est soudainement sortie. D’abord une ÉQUIPE DE RÉFLEXIONS SAINE, constituée de philosophes et de conteurs prenant la décision de faire l’histoire comme ce fut le cas des peintres du bateau lavoir de Paris comme des créateurs de l’école de New York.

Nous n’avons pas trop de 2 ans et demie pour que cette équipe de plus en plus multi-contextuelle marque l’histoire du soulagement institutionnel planétaire de la condition humaine par la philosophie et le conte.

Et si la chanson du camionneur n’était enregistré qu’au retour de la marche de l’ONU en 2020?

MARLENE LA JARDINIÈRE, LA GARDIENNE DES TROIS WOW,  souriait à cette suggestion. Et bien plus, Michel y voyait une ouverture fabuleuse à chacun de nos rêves et moi je me sentais enfin solidaire avec la cinquième question de la vie personnelle œuvre d’art…

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Nous n’aurons pas trop de 2 ans et demie pour la théoriser.

——-

MARLENE LA JARDINIÈRE, MICHEL LE CONCIERGE ET PIERROT LE VAGABOND… UNE AMITIÉ ARISTOCRATIQUE DU COEUR QUI NOUS MÈNERA, L’ÉTÉ 2020,  À L’O.N.U. (NEW-YORK) POUR Y DÉPOSER UNE CHARTE DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE AFIN QUE SUR TERRE, PAR UN NOUVEAU CONTRAT NANO-CITOYEN-PLANÉTAIRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE.

February 10, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Je n’ai qu’à fermer les yeux pour imaginer la scène: Dans l’anonymat le plus conceptuel, Michel et moi rendons d’abord hommage à Borduas (devant son appartement à Montréal) en lisant son texte du refus global à la caméra de Marlene.

Puis, comme deux vieux grand-pères de la beauté du monde, nous commençons notre marche vers l’ONU, New York…. la charte de la nano-citoyenneté-planétaire dans un sac à dos (Michel le concierge) le doctorat dans l’autre (Pierrot vagabond)…. bien accompagnés de Marlene la jardinière à la caméra:)))

J’aurai 70 ans, Michel 68. L’amitié de toute une vie.

Nous fûmes tous les deux chansonniers dans le Vieux-Montréal (café St-Vincent, Pierrots, deux Pierrots) durant plus de 8 ans. Michel avait même fait la pochette de mon long-jeu «PIERRE ROCHETTE CHANTE LE VIEUX-MONTRÉAL».

Je fus même là un lundi soir au café St-Vincent quand il est monté pour la première fois sur scène avec sa guitare pour une audition.

Je fus tous aussi témoin ému de sa grande histoire d’amour avec Marlene, une histoire sans faille dans le respect le plus honorable, autant du côté de Marlene que du côté de Michel.

Je leur dois tout. Comme je dois tout à ce conteur international émérite Simon Gauthier et son conte du vagabond céleste (sur Google, le vagabond céleste), et sa grande loyauté à faire voyager les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art dans plus de 150 spectacles à travers toute la francophonie depuis 7 ans.

oui…. mon cher Simon… comme une belle fin à ton conte…

Notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

dans deux ans,

Nous marcherons ce tout comme un beau feu d’artifice à la fin de nos vies pour que tous les enfants de la planète terre aient droit eux aussi à CETTE BEAUTÉ DU MONDE à cette joie de vivre, au droit inaliénable de passer une bonne journée qu’importe où ils habitent.

——————

2329,

(CONS.AD.CRÉAT.) QUEL MERVEILLEUX CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ CE MATIN ENTRE MARLENE, MICHEL ET PIERROT

September 27, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quand Michel cogne à ma porte à 6 heures le matin, je suis milliardaire d’amitié. C’est fou. il allume le tableau wow-t=2.7k? avec la terre bleue perdue dans le cosmos et nous commençons nos réflexions à partir de mon travail de la veille… Marlene se lève 10 minutes après… et on récapitule avant d’enchaîner.

De ce temps-ci, je ne lis presque plus… Je suis dans le glossaire et fascinamment le tableau constellaire des étiquettes se magnétise autour de la réalité des enfants qui meurent de faim ou de blessures de guerre sur la terre.

Le soir, à la bibli de l’UQAM, nous sommes quelques chercheurs et chercheuses dont Mado et sa maîtrise sur les contes et les enfants de la rue au Congo… et elle me parle de la réalité des enfants de la rue de son pays…et curieusement, je vois ces millions d’enfants qui s’agitent pour prendre peu à peu le centre du tableau constellaire et du cadre théorique entre la nano-citoyenneté-planétaire et l’ONU.

Quand je me couche sur le plancher, vers 11 h le soir… je dors presqu’instantanément, mais la nuit vers 3h.du matin, je me réveille et comme dans le film d’Abel Gance où les cadavres de la iere guerre mondiale sortent de leurs tombes pour crier le cri de Munch aux vivants,les cadavres des millions d’enfants fantomatisés de la terre se regroupent et fond comme un point vu du fin fond de l’espace sur la terre bleue….

et ma question de doctorat resurgit neuve, comme une étoile polaire

QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR LA TERRE, AU 21EME SIÈCLE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

ET LA RÉPONSE M’APAISE UN PEU

L’INSTITUTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE EN CONTRE-POUVOIR ÉQUITABLE AU 189 ÉTATS HOBBIENS DE L’ONU.

 

SUR GOOGLE

WOW-T.COM

 

 

 

«LES TROIS WOW»… TITRE DU QUATRIÈME CHAPITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) CONSACRÉ À LA MARCHE EN JUIN 2020 DE LA MAISON DE BORDUAS À L’O.N.U. À NEW-YORK POUR Y DÉPOSER UNE CHARTE DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE POUR QU’AU 21EME SIÈCLE, SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE

Notre banque de 150 heures filmées depuis 10 ans, alliée aux blogues peuvent appuyer une découverte de notre équipe de recherche:

LORSQU’UNE ÉQUIPE CARBURE AUX TROIS WOW ET QU’ELLE NE TRICHE PAS AVEC LE RÊVE BIG-BANG AUQUEL ELLE SE CONSACRE, L’IMPOSSIBLE DU 2.7K SE JOINT AU ? POUR QUE L’IMPOSSIBLE DE LA SYNCHRONIVITÉ SE MANIFESTE DANS TOUTE SA FULGURANCE…

EN CE SENS
NOTRE ÉQUIPE DES 3 WOWS (Marlene la jardinière, Michel le concierge et Pierrot vagabond) préparent la marche à l’O.N.U. en juin 2020 pour y déposer une charte de la nano-citoyenneté-planétaire de façon à ce que la cause des enfants qui meurent de faim ou de blessures de guerre devienne prioritaire au point d’aller CHERCHER UN PRIX NOBEL DE LA PAIX.

—————-
DOSSIER GLOSSAIRIQUE DU WOW
D’UN RÊVE BIG-BANG

WOW D’UN RÊVE BIG BANG,

1523,

(EDGAR POE) AU SUJET «..D’EUREKA..» D’EDGAR ALLAN POE

December 22, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Essai

Eurêka d’Edgar Poe : le Beau défend le Vrai

janvier 11, 2014 Jean-Pierre LUMINET Un commentaire

Un poète face à l’énigme de l’univers

Daguerréotype d’Edgar Poe pris en 1848, un an avant sa mort.

Edgar Allan Poe (1809-1849) est l’une des principales figures du romantisme américain. Connu surtout pour ses Contes fantastiques et autres Histoires extraordinaires, mais controversé dans son pays en raison d’une vie agitée, il a d’abord été défendu par des auteurs français prestigieux comme Baudelaire, Mallarmé (qui ont traduit la majorité de ses nouvelles et poèmes) et Valéry. La critique contemporaine le situe parmi les plus importants écrivains du XIXe siècle et comme l’inventeur du roman policier. Si Eurêka (1848), dernier texte d’importance publié du vivant de l’auteur[1] et sous-titré Essai sur l’univers matériel et spirituel, Poème en prose, prend la forme d’un essai, il n’en tente pas moins de résoudre une énigme au travers d’une enquête, non plus conduite par le perspicace chevalier Dupin mais par l’auteur lui-même, qui se pose en visionnaire extralucide. Enquête suprême, puisqu’il s’agit d’élucider le mystère de « l’Univers Physique, Métaphysique et Mathématique, — Matériel et Spirituel — de son Essence, de son Origine, de sa Création, de sa Condition présente et de sa Destinée », comme annoncé dès le premier chapitre ! Voulant embrasser d’un coup d’œil l’immensité de tout ce qui est connu en son temps, là où un esprit ordinaire ne percevrait que complexité et chaos, Edgar Poe (à l’intellect quelque peu surchauffé par plusieurs mois de maladie) y voit une unité, un ordre, un plan. Une Consistance. Tel est le mot-clé de sa cosmologie personnelle.

Le déroulement inflexible de ses Contes laissait déjà voir comment les grandes forces inorganiques, par un enchaînement scientifique de causes et d’effets, viennent entraver le fonctionnement de la psyché organique. Sa formule, c’est « tout se tient ». Cette notion de Consistance, Paul Valéry l’analyse comme l’intuition centrale de ce qu’il tient pour le principal poème cosmogonique des temps modernes : « Dans le système de Poe, la Consistance est à la fois le moyen de la découverte et la découverte elle-même. C’est là un admirable dessein, exemple et mise en œuvre de la réciprocité d’appropriation. L’univers est construit sur un plan dont la symétrie profonde est, en quelque sorte, présente dans l’intime structure de notre esprit. L’instinct poétique doit nous conduire aveuglément à la vérité »[2].

De fait, le lien indéfectible entre Poésie, Beauté et Vérité est posé par Edgar Poe dès sa préface : « À ceux qui sentent plutôt qu’à ceux qui pensent ; aux rêveurs et à ceux qui ont mis leur foi dans les rêves comme dans les seules réalités, j’offre ce Livre de Vérités, non pas seulement pour son caractère Véridique, mais à cause de la Beauté qui abonde dans sa Vérité, et qui confirme son caractère véridique. À ceux-là je présente cette composition simplement comme un objet d’Art ; — disons comme un Roman, ou, si ma prétention n’est pas jugée trop haute, comme un Poème. Ce que j’avance ici est vrai ; donc, cela ne peut pas mourir ; ou si, par quelque accident, cela se trouve, aujourd’hui, écrasé au point d’en mourir, cela ressuscitera dans la Vie Éternelle. »

Pour lui, l’Univers est un poème de Dieu, il est donc parfait et consistant. Mais l’homme ordinaire (y compris le savant) ne voit pas cette perfection. C’est au poète, qui a l’intuition de cette perfection grâce à son imagination créatrice, de la faire connaître. Dans Eurêka, il bâtit un poème abstrait qui se veut une explication totale de l’univers matériel et spirituel.

Aucun autre cosmogoniste de l’histoire n’a proclamé que son livre était un poème et que sa beauté même était garante de sa vérité ; nulle part ailleurs nous trouvons identification aussi complète de l’Univers à une œuvre d’art. Mais ce n’est pas l’architecture qui fournit à Poe ses similitudes ; c’est le roman, le drame, le poème : arts de la durée. Dans l’œuvre de Dieu – qu’il compare à un romancier –, le temps est un élément essentiel, inséparable de l’espace. Durée, dimensions, forces, vitesses sont calculées les unes sur les autres et sur les « destinées spirituelles » de l’Univers. La symétrie artistique qu’il invoque dans la construction de son récit et de son raisonnement (« Le sentiment de la symétrie est un instinct qui repose sur une confiance presque aveugle. C’est l’essence poétique de l’univers, de cet Univers qui, dans la perfection de sa symétrie, est simplement le plus sublime des poèmes », Eurêka XIV) est une symétrie dans la durée : celle de la réaction, qui est l’action inversée.

Le système cosmogonique d’Eurêka

Eurêka, trad. de Charles Baudelaire, Editions d’art, Paris 1923.

Précisons maintenant le système cosmogonique de l’écrivain. D’entrée de jeu, il formule la proposition générale qu’il entend démontrer : « Dans l’Unité Originelle de l’Être Premier est contenue la Cause Secondaire de Tous les Êtres, ainsi que le Germe de leur inévitable Destruction. » Son souci de Consistance absolue nécessite une vue du monde comme édifice limité dans le temps et l’espace, dont la cohérence puisse être totalement embrassée. Une cosmologie de la Consistance implique donc un univers évolutif, ayant un commencement et une fin. Un monde dynamique où la matière se ramène à des Forces et disparaît avec elles. Ces Forces, au nombre de trois – Expansion, Gravitation, Répulsion Électrique – naissent l’une de l’autre et n’ont d’autre raison d’être que la diffusion, l’individualisation et la dissolution de l’Esprit.

L’évolution cosmique se déroule en cinq phases. Au commencement, Dieu crée une Molécule primordiale, à laquelle il ordonne de se désintégrer en un nombre gigantesque mais fini d’atomes. C’est la première phase « d’expansion ».

Les atomes irradient dans toutes les directions, remplissant l’univers (fini) des étoiles. Seconde phase « de diffusion ».

Quand l’irradiation atteint ses limites, son action cesse et la Gravitation entre en jeu; cette force de rapprochement n’est rien d’autre chose que la réaction à la force de diffusion, provoquant l’agglomération des atomes pour constituer les diverses formes des corps célestes. Troisième phase « d’agglomération ».

La gravité cède ensuite le pas à la Répulsion électrique, qui prévient momentanément la fusion. Par le jeu contrasté de ces deux forces, les atomes se différencient, des masses particularisées de matière deviennent animées, sensi­bles, conscientes, avec toutes ses conséquences physiques, chimiques et biologiques. C’est la quatrième phase « de multiplicité et de variété ».

Si les « destinées spirituelles » de l’Univers développent des variétés aussi nombreuses et complexes, c’est pour créer la plus grande somme de relations possibles, condition nécessaire pour un retour vers l’Unité. « Alors parmi d’incommensurables abîmes, brilleront des Soleils inimaginables. Mais tout cela ne sera qu’une magnificence climatérique présageant la Grande Fin. […] Bientôt, avec une vélocité proportionnée à la véhémence spirituelle de leur appétit pour l’Unité, les majestueux survivants de la race des Étoiles s’élancent dans un commun embrassement. Nous touchons enfin à la catastrophe inévitable. »

Ainsi Poe envisage-t-il l’ultime phase « d’effondrement et annihilation » : sur le long terme, la gravité attractive redevient dominante et, en précipitant les globes les uns sur les autres, ramène l’univers à l’Unité.

Pour l’écrivain, l’intuition de l’Unité primordiale et finale n’a pas besoin de justification : l’instinct du Beau ne peut tromper, l’ima­gination poétique est le plus sûr des guides. Beauté = Symétrie = Consistance = Vérité = Beauté : il ne sort pas de cette équation circulaire. Qu’a-t-il besoin de raisons physiques ? C’est une raison à la fois philosophique et artistique qui lui permet de découvrir l’avenir de l’Univers. La dispersion fait violence à la nature, et les atomes, en recherchant le centre de leur sphère, recherchent la condition qui est leur normalité.

Ainsi, au bout du processus, la glorieuse flambée s’éteint d’un coup et fait place à l’évanouissement total de la matière. Dieu-pur ­esprit demeure seul … Jusqu’à la pulsation prochaine, car en écrivant Eurêka, Poe a redécouvert la doctrine de l’Éternel Retour – ou Grande Pulsation – et se l’est appropriée comme une trouvaille bien personnelle, exactement comme devait le faire plus tard Nietzsche. Le retour à l’Unité ne traduit donc pas une rentrée dans l’Éternité, au contraire, l’Univers doit renaître de ses cendres en de futurs cycles : « Un nouvel univers fera explosion dans l’existence, et s’abîmera à son tour dans le non-être, à chaque soupir du Cœur de la Divinité ». Ce cœur divin, affirme Poe, c’est notre propre cœur. Ainsi se trahit-il: c’est en lui-même qu’il a cru saisir la Loi, c’est sur le rythme de son organisme périssable qu’il a réglé le rythme universel et sans fin.

On notera aussi que la théorie de l’universelle diffusion de la divinité dans et par toutes choses, exposée dans Eurêka, rappelle la foi des brahmines exprimée à travers la Bhagavad-Gita. En réalité, Poe arrive à une forme d’incroyance plus radicale puisqu’il suppose que l’Âme centrale et créatrice est alternativement, non seulement diffusée, mais fondue et perdue dans l’univers, et l’univers en elle. Ainsi l’énergie créatrice « n’existe aujourd’hui que dans la matière et l’esprit diffusés dans l’univers existant ».

La postérité d’Eurêka

Poe considérait Eurêka comme le couronnement de son œuvre. À son éditeur dubitatif il déclare : « Mr Putnam, vous ne vous rendez pas compte de l’importance de l’œuvre que je mène à son achèvement. J’ai résolu le secret de l’Univers ! » et, dans une lettre de février 1848, ajoute : « Ce que j’ai exposé révolutionnera (avec le temps) le monde de la science physique et métaphysique. Je le dis avec calme, mais je le dis ! »

De fait, parmi les nombreuses divagations mystico-philosophiques, on trouve dans Eurêka plusieurs intuitions fulgurantes qui semblent anticiper plusieurs découvertes de la physique du XXe siècle : l’âge fini des étoiles comme explication du noir de la nuit (cf. l’extrait du chap. XI), les trous noirs et les trous de ver, la théorie du chaos, la matière sombre, l’existence des nébuleuses extragalactiques et leurs regroupements en amas de galaxies, l’expansion de l’espace, l’atome primitif, le Big Crunch et les univers-phénix[3]…

Or, Eurêka est resté incompris durant des décennies, voire considéré comme absurde même par les plus farouches admirateurs de son auteur. Si en 1919, D. H. Lawrence, auteur d’un essai sur l’œuvre de Poe, écrivit que « Poe n’est pas vraiment un artiste. C’est plutôt un génie scientifique », Baudelaire, plus lucide et circonspect, hésita quelques années avant de publier sa (superbe) traduction en français de ce « poème en prose », qui le laissait perplexe.

John Pringle Nichol, Architecture of the Heavens (1837), page de titre

L’échec du livre en tant qu’ouvrage scientifique repose sur plusieurs facteurs, tant de forme que de fond. Pour la forme, Eurêka est à la fois un traité d’astronomie, une méditation mystico-poétique sur la naissance de l’Univers et, dans son prologue, une fiction d’anticipation (le texte est censé s’appuyer sur une lettre trouvée dans une bouteille flottant sur la Mare Tenebrarum lunaire, datée de 2848 après J.-C. et retraçant les différentes étapes de la connaissance scientifique).

J.P. Nichol, Architecture of the Heavens, Pl.5

L’auteur y présente, dans un langage quelque peu ampoulé où les mots grandiloquents sont affublés de majuscules et d’italiques, des concepts philosophiques, métaphysiques et astronomiques en usant d’une méthodologie peu rigoureuse, essentiellement intuitive, sans aucun travail scientifique susceptible d’étayer ses conclusions (et sans posséder les diplômes académiques pouvant légitimer ses propos, péché mortel aux yeux de la communauté scientifique). Certes, il cite Kant, qui dans son Traité du Ciel (1755) avait lancé l’hypothèse des « univers-îles », il s’appuie abondamment sur Laplace et sa théorie de la nébuleuse primitive expliquant la formation des systèmes solaires, et il a dévoré Architecture of the Heavens, ouvrage de vulgarisation de l’Écossais John Pringle Nichol paru en 1838 et qui émettait avec précaution l’hypothèse que l’ensemble des nébuleuses spirales était en marche vers un flamboiement suprême : mais Poe y saisit uniquement les suggestions qui vont dans le sens de son désir.

Pour le fond, c’est d’abord l’objectif métaphysique quelque peu prétentieux affiché par l’écrivain qui a fait obstacle, et son affirmation que Dieu est la cause première à l’origine de l’univers, Dieu représentant l’Unité originelle à laquelle nos esprits doivent retourner en parallélisme strict avec le destin de la matière. Un tel retour vers l’Unité originelle préfigure d’ailleurs la vision tout aussi contestable de Teilhard de Chardin et de son Point Oméga (publiée en 1956), et développée par le cosmologiste-théologien américain Frank Tipler en 1994 dans le cadre des modèles relativistes de Big Bang – Big Crunch. Ces facteurs ont contribué au rejet d’Eurêka par la communauté scientifique positiviste, à cette époque et pour plusieurs décennies opposée au concept d’un Univers en évolution. Il faudra attendre les travaux de Friedmann et Lemaître dans la décennie 1920 et la lente acceptation des modèles de Big Bang pour que l’étrange cosmogonie d’Edgar Poe attire l’attention de quelques scientifiques.

À la lumière de la physique du XXe siècle, on constate cependant que Poe a voulu construire une « théorie de tout » avec les connaissances et les moyens intellectuels de son temps. De fait, Eurêka fournit un siècle à l’avance un modèle qualitatif d’univers newtonien dynamique, modèle qui ne sera scientifiquement développé qu’en 1934 par Edward Milne et William McCrea – sans plus de succès.

Toujours est-il qu’en 1848, dans un cosmos romantique, complexe, débordant de mystère et de nuit, l’instinct du Beau célébré par Baudelaire s’est mis à l’œuvre pour réédifier, sans les calculs et les scrupules du véritable esprit scientifique, un édifice non moins mythique que le cosmos construit par Kepler sur les polygones réguliers, mais dont l’esthétique musicale, loin des polyphonies de Palestrina, annonce le Götterdammerung wagnérien

————–

1558,

(WOW) MICHEL, LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE, UN REMARQUABLE HOMME DE DÉCISION QUAND LE WOW DE NOTRE ÉQUIPE SE RÉVÈLE UNANIME AU SUJET D’UNE IDÉE.

November 3, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le conseil d’administration de notre équipe de recherche fut, ce matin, celui d’UNE VICTOIRE D’ÉQUIPE».

6h.15 du matin, Michel cogne à la porte du plancher de la salle de couture où je dors. J’ai passé la journée d’avant à lire la critique de la faculté de juger de Kant, me rendant à la page 225.

Je suis rentré vers 10h.15 le soir. Michel et Marlene étaient couchés. Bien sûr que je dors sur un plancher pour que les planches réveillent mon corps aux heures, si possible, car je pousse la machine à réfléchir des concepts à son optimal comme si je m’entraînais pour les Olympiques.

Par exemple, cette nuit, la lecture de la critique de la faculté de juger de Kant qui unit la critique de la raison pure (l’entendement) à la critique de la raison pratique (la liberté) par le jugement esthétique menant à une action légale, j’en suis arrivé à imaginer ce que Kant n’aurait pu imaginer… parce qu’il manquait les inventions de la fin du 20eme siècle (la capsule spatiale) comme celles du début du  21eme siècle (le téléphone intelligent)

c’est à dire, que….

Grâce à l’invention du téléphone cellulaire et celle de la capsule spatiale, il est possible de sentir subjectivement la terre dans son esthétique (la beauté du monde) comme dans les différentes tonalités de son sublime (mathématique et dynamique) tout en étant saisi par l’urgence de LA DIFFÉRENCE ENTRE CES DEUX SENTIMENTS DANS LA NANO-PERSONNE HUMAINE-PLANÉTAIRE, conduisant à une action politique planétaire pour réfléchir planétairement à l’espèce humaine menacée d’instinction.

——— Michel me lève, le café est prêt et qu’est-ce que je vois sur le sofa: DEUX EXEMPLAIRES DU POSTER…formidable.

WOW-T=2.7K?

Tout y est… la terre vue de l’espace, l’adresse du site web (wow-t.com), la formule (wow-t=2.7k) et l’origine de la photo (la Nasa). Et comme Michel a aussi une formation de graphiste, inutile de dire que c’est esthétiquement très beau.

Non seulement l’affiche est là, mais Michel  a commandé sur internet une double vitre en arrière de laquelle l’affiche peut-être éclairée comme le sont les annonces dans le métro.

wow……

Et dire que cette affiche, tout comme sa forme site web, servirons de page couverture et pour le doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) et une carte d’affaire….. outils indispensables….  pour quand une fondation découvrira notre INVENTION ÉCO-POLITIQUE PLANÉTAIRE et qu’elle en verra l’urgence de la financer par un consortium de chaires universitaires en démocraties.

Quelle belle équipe nous avons…

Pendant que Marlene critique le point aveugle de notre argumentaire avec son talent et son expérience de professeure, pendant que Pierrot passe ses journées à faire des lectures au nom de l’équipe, Michel prend les décisions qui s’imposent et dans UN JUGEMENT QUI HONORE L’ÉQUIPE, il pose les bon jalons d’interface.

OUI CE MATIN APRÈS 10 ANS DE TRAVAIL NOUS VIVIONS LA JOIE D’UNE VICTOIRE EN ÉQUIPE DANS UNE MÉTHODOLOGIE DE TRAVAIL BASÉE SUR L’AMITIÉ

————–

1867,

(WOW) SELON LES FONDATEURS DU PAYS OEUVRE D’ART ET DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, LA DÉFINITION DU «WOW» DANS «WOW-T=2.7K?…» EST «WORLD OF WONDERS» OU « UN MONDE D’ÉMERVEILLEMENTS» DIXIT LE GLOSSAIRISTE-PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE, MON AMI MICHEL WOODARD

November 14, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel conseil d’administration de la créativité fascinant, encore ce matin. Pendant que Michel a honoré sa condition humaine comme concierge industriel dans une situation où il n’a jamais manqué une journée de travail depuis 15 ans, pendant que Marlene, la femme qu’il aime, a honoré sa vocation d’enseignante au collège Lassalle où elle excelle depuis tant d’années, moi, Pierrot vagabond, je passais 15 heures à relire des pages de «L’ÊTRE ET LE NÉANT» suis rendu à 235 sur 800 tout en me reposant à chaque 2 heures avec des relectures de pièces de théâtre du même Sartre (Les mouches, le mur, la putain respectueuse…etc.)

Ce matin, à 6h.15 am comme chaque matin, je suis arrivé à notre table de réflexion avec des citations qui m’avaient bouleversées… comme celles-ci:

Les mouches

ILS NOUS VOIENT ILS NOUS VOIENT NOUS SOMMES NUS DEVANT L’ASSEMBLÉE DES MORTS

QUAND UNE FOIS LA LIBERTÉ A EXPLOSÉ DANS UNE ÂME D’HOMME LES DIEUX NE PEUVENT PLUS RIEN CONTRE CET HOMME-LÀ

JE SUIS HOMME, JUPITER ET CHAQUE HOMME DOIT INVENTER SON CHEMIN

JE NE SAIS PAS SI VERS NOUS-MÊMES DE L’AUTRE CÔTÉ DES FLEUVES ET DES MONTAGNES IL Y A UN ORESTE ET UN ELECTRE QUI NOUS ATTENDRA MAIS IL FAUDRA BIEN LES CHERCHER PATIEMMENT.

Michel soudain accompagna le tout d’un aphorisme dont il a le secret:

L’HUMANITÉ NE PEUT ATTEINDRE SON PLEIN POTENTIEL TANT QUU’IL Y AURA DES GENS QUI SOUFFRENT DE NOTRE NÉGLOGENCE.

Marlene est à la table… si intelligente… si suave dans son esprit critique. Je souligne justement à quel point l’esprit-synthétique de son mari (Michel) en plus de sa formation de programmeur lui permet de créer soudain des items glossairiques d’une surprenante fraîcheur.

Et voilà que le fameurx WOW, de notre formule «wow-t=2.7k?…» nous pose question pour son emploi glossairique dans l’architectonie du doctorat.

Et Michel qui en pont une définition «en mode de constructivisme radical» qui nous fait faire wow à Marlene et moi en même temps.

WOW

EST WORLD OF WONDERS

OU

MONDE D’ÉMERVEILLEMENTS

—————-

2106,

«WOW-T=2.7K?» FORMULE DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART ISSUE D’UN CONSTRUCTIVISME RADICAL DE L,ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) TRESSE LA QUESTION COSMOLOGIQUE DE L,ERRANCE POÉTIQUE À TRAVERS LES NOUVELLES THÉORIES SCIENTIFIQUES IMAGINATIVES TENTANT D’IMAGINER LA RÉALITÉ SANS SON VOILE HERMÉNEUTIQUE

May 17, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

 

2211,

…(WOW) LES 20 PREMIERES PAGES DU IER CHAPITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) CONSACRENT L’ARCHITECTONIE POST-PEIRCIENNE DE L’ÉTIQUETTE WOW, EN EN DESSINANT LES PARAMÈTRES ONTO-COSMOLOGIQUES (7P.) PARALLÈLES AUX PARAMÈTRES MÉTHO-COSMOLOGIQUES (7 P.) FAISANT IMPLOSER PAR LE RÊVE BIG BANG PORTÉE PAR CE WOWWWWWWW…. SON EXPANSION NANO-COSMOLOGIQUE EN TRAITANT COMME UNE PRIMÉITÉ DISSOLVANTE D ELA FORCE BRUTE LE CERVEAU-ASTRONAUTE VERSUS L’ESPACE INFINI D’UIN CORPS PAR UN CHAMP MAGNÉTIQUE DONT LA CONSTELLATION NE S’ÉNIGME QUE PAR UNE INFINITÉ DE PROBABILITÉS S’ARTICULANT AUTOUR DES SIGNES «-, =,?»

July 11, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quel merveilleux conseil d’administration de la créativité ce matin….. comme Michel me le disait, vu de sa philosophie d’en bas… wow veut dire…

« world of wonders»

Michel allume alors notre tableau où on voit la terre vue de l’espace avec en haut la formule : wow-t=2.7k? et en bas le site web… www.wow-t.com

Et moi de lui dire: Pierrot vagabond habite en haut (tout en tournant autour de la planète terre) la formule «wow-t.2.7k?» pendant que Michel le concierge par son archétype hologrammique indique où le rejoindre pour se faire voyager dans l’espace infini d’un corps terrestre par les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art.

Comme j’ai dit à Michel… j’ai terminé l’historique conceptuel de chacun des signes de la formule…. et c’est l’item ou l’étiquette «wow» qui est , et de loin, la moins vampirisée par différents essais de théorisation dans l’histoire de la pensée humaine (du moins à ma connaissance)

C’est donc à partir de cette étiquette orpheline que je vais pouvoir développer ma vision ontologique, méthodologique et nanologique de ce que peut constituer dans un 21eme siècle où même le constructivisme radical doit se réfléchir devant les progrès de l’intelligence artificielle, de la transhumanité des images synthétisées où le corps et la pensée d’un pré-agissant devient élision symbolique autant qu’indicielle pour habiter d’une façon presque trop toxique le fondement iconique d’une force brute, faisant naviguer la conscience entre l’errance fantomatique et l’errance axiologique d’une secondéité post-peircienne, rendant la poésie symbolique d’une existence big-bang  d’une tiercité cosmologisée un fait onto-métho-nano de plus en plus victime de rareté.

Il y a eu quelques moments dans l’histoire de la pensée où la dématérialisation idéologisée (par exemple, le monde réel des idées platoniciennes, transmutées aux deux citées de St-Augustin, à la querelle des universaux où le réalisme minoritaire de Duns Scott posait la question du fondement des catégories versus la position nominalisme,… bref….

LE WOW D’UN FRANÇOIS D’ASSISE, par exemple, issue d’une remarquable priméiité percienne traversée par un rêve big-bang , fut rapidement récupérée par une propédeutique industrielle de la spiritualité en guerre incessante d’absolutiste idéologisé.

EN CE SENS, L’ÉTIQUETTE WOW constitue par sa virginité d’attributs essentiels pertinents (néo-positiviste autant que post-herméneutique) une remarquable plateforme pour partir à la recherche de la quatrième voie, sous la voie abstractive construite par Peirce.

LA FORMULE «WOW-T=2.7K?» EST NON SEULEMENT une aventure constructiviste radicale telle qu’on l’ont innové dans la post-modernité (Piaget, Lemoigne, Morin et les autres), mais bien plus, elle est une étiquette dématérialisée de toute fixation hiérarchique d’attributs essentiels, même sous forme d’un champ magnétique dont le cadre théorique est déconstructiviste radical, par le biais même d’une constellation sans cesse en mouvement sous les paradigmes du «?» post- problématologique (la suite de Meyer) comme du «=» post-anthropique (Brandon Carter), en parfaite symbiose post-peircienne dans une priméité comprise comme vecteur de rêve big-bang qui transcende le projet (existentialiste sartrien, tout comme le personnalisme chrétien (Mounier) par un fondement de la qualité où la question ontologique nominalisme versus réalisme se retrouve posée avec une acuité encore jamais atteinte depuis la tentative organistique de la philosophie allemande depuis Hegel, tentant de réparer la mécanistique Descartienne qui avaient réussi à instutitionnaliser la fracture sujet-objet sur lequel Popper et les néo-positivistes ont pu peu à peu insérer une perspective évolutionniste de faillibilité confirmée par toutes les d.couvertes de la physique quantique reliées à la vision probabiliste primiétisée de la cosmologie, rendant la question de L’avant-big-bang infiniment plus passionnante que la notion de catégories (Aristote, Kant et Peirce) entre autres tentait de rationnaliser.

DANS CE DOCTORAT, L’ÉTIQUETTE WOW SE GORGERA ONTOLOGIQUEMENT D’UN RÊVE BIG-BANG (7P.) POUR ENSUITE EN DÉCOULER UNE MÉTHO-COSMOLOGIE POST-PERCIENNE (7P.) ILLUSTRÉE PAR UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART NANO-COSMOLOGIQUE TRANSCENDÉE POÉTIQUEMENT D’UNE ERRANCE EN MODE DU POUR-SOI QUE RECHERCHAIT TANT SARTRE.

1: QUEL EST TON RÊVE?

2: DANS COMBIEN DE JOURS?

3: QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON RÊVE?

4: COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

SEUL LE WOW POST-PEIRCIEN PEUT PORTER ONTO-MÉTHO-NANO COSMOLOGIQUEMENT LA CINQUÈME QUESTION D’UNE MASSE CRITIQUE DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Ce qui mènera au deuxième chapitre consacré en 160 pages À LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

à suivre…

—————–

2216,

(WOW D’UN RÊVE BIG-BANG) SELON NOTRE PROPOSITION PARTICULIÈREMENT SPÉCULATIVE, LE WOW D’UN RÊVE-BIG-BANG SERAIT UNE PARTICULE RÉELLE DU 2.7 K HUMAIN DE PAR SA NATURE ANTHROPIQUE PROBABILISTE, CE QUI DONNERAIT ACCÈS À LA DÉCOUVERTE D’UNE THÉORIE DES CHAMPS PRÉ-BIG-BANG EN ACCORD AVEC LA THÉORIE DES CORDES.

July 14, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Chapitre 1… p.1-7

IER TIERS : ONTO-COSMOLOGIQUE

LE SIGNAL EXTRA-TERRESTRE WOW…. 15 AOÛT 1977…. A DURÉ 72 SECONDES JUNE 15, 2018

Le signal Wow! Le signal « Wow! » est un signal radio puissant, à bande étroite et centré sur la raie à 21 centimètres, capté le 15 août 1977 par le radiotélescope de l’université d’État de l’Ohio surnommé The Big Ear 1. D’origine inexpliquée, ce signal, qui a duré 72 secondes et n’a plus été détecté depuis, a fait l’objet d’une attention significative de la part des médias.

C’est l’astrophysicien Jerry R. Ehman qui observa le phénomène alors qu’il travaillait avec le radiotélescope à un projet SETI. Stupéfié de voir à quel point le signal correspondait à la signature attendue d’un signal interstellaire dans l’antenne utilisée, Ehman a entouré au stylo le passage correspondant sur la sortie imprimée et a écrit le commentaire « Wow! » (exclamation de surprise ou d’admiration en anglais, proche de l’onomatopée française « Ouah ! ») dans la marge à côté. Ce commentaire est devenu le nom du signal1. Ce signal n’a toujours pas, en 2018, d’explication faisant consensus

———–

SU R GOOGLE

WOW-T.COM

 

POUR LE DOCTORAT… ENTREVUE DE FRED PELLERIN AVEC VINCENT VALLIÈRES AU SUJET DE LA CHANSON DU CAhttps://fr-ca.facebook.com/icimusique/videos/fred-pellerin-nous-parle-de-la-chanson-du-camionneur/284788782163730/MIONNEUR ….. .

ICI Musique – Fred Pellerin nous parle de La chanson du camionneur …

https://fr-ca.facebook.com/icimusique/…chanson-du-camionneur/284788782163730/

C’est une chanson d’une poésie du quotidien, mais d’une charge incroyable! … la pièce « La chanson du camionneur » du compositeur «Pierrot» Rochette.

À SUIVRE…

www.wow-t.com

DANS LE CADRE D’UN MULTIVERS-UNIVERS PRÉDIT PAR LES MATHÉMATICIENS QUANTIQUES-COSMOLOGIQUES, LE CHAMP CONSTELLAIRE D’UNE RECHERCHE DE DOCTORAT BÉNÉFICIE D’UN DROIT À L’INVENTION PROPÉDEUTIQUE QUI A POUR FONCTION DE FAIRE EXPLOSER LES A PRIORIS AUTANT QUE LES MÉTHODOLOGIES (CADRES CONCEPTUELS-CADRES THÉORIQUES) EN FONDANT PROBLÉMATOLOGIQUEMENT L’ÉPISTÉMOLOGIE ET L’ONTOLOGIE DÉGAGÉE DU BINARISME MILLÉNAIRE ENTRE UNE VISION ESSENTIALISTE ET NOMINALISTE DU RAPPORT À LA RÉALITÉ….. DE LÀ LE CONSTRUCTIVISME ABDUCTIF RELIÉ AU TROU NOIR DE L’IMAGINATION OPEN-SOURCE DÉGAGÉE DU DEVOIR POST-MATRICE DE DÉMONTRER L’ARCHITECTONIE DE L’ARTÉFACT -ALGORITHME SOCIAL QUE CONSTITUERA LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE… DE CET ASSERTION SE DÉGAGERA UNE NOUVELLE SCIENCE DE L’ÊTRE…. L’ALGORITHMIE SOCIALE PAR L’OPEN-SOURCE ACAUSAL.

MULTIVERS,
1830,
(MULTIVERS) INTUITION 11: LE CONCEPT D’ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE DE MICHEL LE CONCIERGE RELIE LA NOTION D’HOLOGRAMME À CELLE DE MULTIVERS DE LA PHYSIQUE QUANTIQUE
OCTOBER 4, 2017
Par une méthodologie «L.A.H» (lecture analogique hologrammique), j’utilise mon cerveau comme un ordinateur quantique, au sens où les variables de celui-ci prennent comme axiome premier le fait qu’il fonctionne à partir d’un algorythme de complexité émergente issu de la MATRICE DE SON RÊVE BIG BANG se protégeant de l’intrication avec TOUTE CONNAISSANCE STRATIFIÉE UNIVERSITAIRE), qui ne constitue qu’une histoire-conte parmi des milliards d’autres de l’horizon des champs de force ou se joue en univers multivers…… «WOW-T=2.7K»
Qu’est-ce que la connaissance stratifiée universitaire? C’EST L’APPROXIMATION DE LA RÉALITÉ PAR DES HISTOIRES INSTITUTIONNALISÉES, des contes pratiques utilitaristes dont il faut se dégager par une pensée imaginative et critique.
Ca fait 10 ans maintenant que j’étudie Michel le philosophe-cinéaste-concierge à titre d’archétype hologrammique d’un rêve big gang ( L’amour de Michel pour Marlene), une véritable œuvre d’art, un véritable rêve big-bang personnel (et pour l’un et pour l’autre) dont je puis témoigner qu’il correspond exactement à la vision qui m’habite de la formule «WOW-T=2.7K.»
FAIS WOW SUR UN RÊVE
NE TRICHE PAS
ET TU AURAS UN ACCÈS PRIVILÉGIÉ AU 2.7K
ARTÉFACTE ONDULATOIRE QUI TE PROTÈGERA
DE TOUTE INTRICATION ÉVÉNEMENTIELLE INAPPROPRIÉE.
Ce n’est que tout dernièrement que mon intuition (celle à partir de laquelle je pose comme axiome que Michel par son rêve big-bang est devenu UN HOLOGRAMME, UN ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE DE TOUT RÊVE BIG-BANG) était relié à la notion de MULTIVERS DE LA PHYSIQUE QUANTIQUE.
Cet extrait du livre de David Deutsch «LE COMMENCEMENT DE L’INFINI» de la page 316-317 m’est apparu tellement révélateur d’un champ de force fascinant à explorer.
————
DAVID DEUTSCH
LE COMMENCEMENT DE L’INFINI
LES EXPLICATIONS TRANSFORMENT LE MONDE
P.315
EXTRAIT
————-
Dans cette version complète DU MULTIVERS QUANTIQUE, comment notre récit de science-fiction va-t-il se poursuivre? Presque toute l’attention que la théorie quantique a reçue, aussi bien de la part des physiciens et des philosophes que les auteurs de science-fiction, s’est concentrée sur son aspect D’UNIVERS PARALLÈLES. C’est amusant, car c’est dans l’approximation de l’univers parallèle que le monde ressemble le plus à celui de la physique classique, et cependant c’est l’aspect même de la théorie quantique que beaucoup de gens SEMBLENT TROUVER VISCÉRALEMENT INACCEPTABLE.
La fiction peut explorer LES POSSIBILITÉS OUVERTES PAR LES UNIVERS PARALLÈLES. Par exemple,
COMME NOTRE RÉCIT
EST UNE HISTOIRE D’AMOUR
les personnages peuvent certainement s’interroger sur LEURS HOMOLOGUES dans d’autres histoires. Le récit pourrait comparer leurs spéculations avec ce que «nous savons» S’ÊTRE PASSÉ DANS LES AUTRES HISTOIRES. Le personnage dont l’infidélité de l’épouse a été révélée par un évènement «aléatoire» pourrait se demander si cet événement a fourni une issue heureuse à ce qui était un mariage voué à l’échec de toute façon. Sont-ils encore mariés dans l’histoire où l’infidélité n’a pas été révélée par la suite? SONT-ILS ENCORE HEUREUX?
EST-CE QUE CELA
PEUT ÊTRE DU VRAI BONHEUR
SI «C’EST BASÉ SUR UN MENSONGE?»
Pendant que nous les voyons spéculer ainsi, nous voyons l’histoire «toujours mariés» et savons «dans la fiction» ce qu’il en est.
——-
COMMENTAIRE
La notion de TRICHERIE DANS LE MULTIVERS » RESSEMBLE à un pertubateur de l’horloge biologique de la personne humaine provoquant une rupture dysfonctionnelle entre son archétype et son pouvoir hologrammique de conscience cosmique profonde.
Je n’ai jamais vu Michel manquer de respect à Marlene (en 10 ans avec eux), et aussi jamais vu Marlene manquer de respect à Michel. De là ma conviction forte que leur archétype réciproque (Michel le concierge et Marlene la jardinière) se transmute par un aura (dans le sens de Walter Benjamin) hologrammique quantique permettant à leur condition humaine de sécuriser et d’équilibrer le rapport forme-contenu (Lukacs) de tout événement aléatoire d’intrication prédatrice. Peut-être Est-ce cela l’amour au 21eme siècle: UNE EUMÉTRIE SANS TRICHERIE PAR PUR POUVOIR ATTRACTIF DE LA BEAUTÉ DU MONDE ÉMERGEANT TEL UN FEU D’ARTIFICE PAR UN RÊVE BIG BANG

——–

2106,

Un multivers ne serait peut-être pas si inhospitalier à la vie

Publié le mardi 15 mai 2018

Représentation artistique d’un multivers.Selon la théorie du multivers, notre Univers ne serait qu’un parmi tant d’autres. Photo : EAGLE/Jaime Salcido

Les univers parallèles, s’ils existent, pourraient ne pas être aussi inhospitaliers à la vie qu’on le pensait à ce jour, montrent des simulations informatiques de l’énergie noire qui imprègne l’espace.

Un texte d’Alain Labelle

Deux études publiées cette semaine, l’une britannique et l’autre australienne, sont consacrées au multivers – cette théorie avancée en cosmologie moderne selon laquelle notre Univers ne serait qu’un parmi tant d’autres.

La question de savoir si d’autres univers pourraient abriter la vie est au centre des débats depuis l’introduction de la théorie des multivers dans les années 1980.

Un multivers de vie

Les nouvelles recherches menées par des astrophysiciens de l’Université de Durham, au Royaume-Uni, et de l’Université de Sydney, en Australie, tendent à montrer que la vie pourrait potentiellement être plus commune qu’on le pensait dans ces autres univers qui n’existent pour le moment qu’en théorie.

La clé de cette possibilité, affirment ces astrophysiciens, réside dans l’énergie noire (sombre), cette force toujours mystérieuse qui imprègne naturellement l’espace et accélère l’expansion de l’Univers.

Représentation artistique de l’expansion de l’Univers. Représentation artistique. L’expansion de l’Univers s’est accélérée dans les milliards d’années qui ont suivi le big bang Photo : NASA Des théories, des univers

La théorie actuelle de l’origine de l’Univers prédit beaucoup plus d’énergie noire que ce qu’on y observe. Or, l’ajout de grandes quantités de cette énergie causerait cependant une expansion si rapide qu’elle diluerait la matière avant que les étoiles, les planètes ou même la vie ne puissent se développer.

«Pour plusieurs physiciens, la quantité inexpliquée d’énergie noire dans notre Univers est un casse-tête frustrant.»

—Jaime Salcido, Université de Durham

La théorie des multivers permet d’expliquer l’« idéale » petite quantité d’énergie noire retrouvée dans notre Univers qui aurait permis d’y accueillir la vie, alors que d’autres univers n’auraient pas pu l’abriter.

Mais c’était avant les présents travaux. En utilisant les simulations informatiques les plus réalistes du cosmos à ce jour, les chercheurs ont découvert qu’ajouter de l’énergie sombre, jusqu’à quelques centaines de fois la quantité observée dans notre Univers, n’aurait qu’un impact modeste sur la formation des étoiles et des planètes.

«Nos simulations montrent que même s’il y avait beaucoup plus d’énergie noire ou même très peu d’énergie dans l’Univers, cela n’aurait qu’un effet minimal sur la formation des étoiles et des planètes.»

—Jaime Salcido, Université de Durham

« Ces simulations laissent à penser que la vie pourrait être possible dans tout le multivers », explique M. Salcido.

Son collègue australien, Luke Barnes, explique : « Avant, le concept de multivers permettait d’expliquer la valeur observée de l’énergie noire un peu comme une loterie. Dans notre Univers, nous avions en quelque sorte un billet gagnant puisqu’il s’y forme de belles galaxies qui permettent la vie ».

«Notre travail montre que notre billet est un peu trop chanceux, pour ainsi dire. C’est en tout cas plus spécial que ce qu’il ne faut pour abriter la vie.»

—Luke Barnes

Trop d’énergie pour un univers

Leur collègue Pascal Elahi ajoute que les simulations ont montré que l’expansion accélérée par l’énergie noire n’a guère d’impact sur la naissance des étoiles, et donc sur la présence éventuelle de la vie.

«Même si on augmente l’énergie noire des centaines de fois, cela pourrait ne pas suffire à créer un univers mort.»

—Pascal Elahi

Des trous dans la théorie

Ces résultats inattendus sont problématiques, car ils mettent quand même en doute la capacité de la théorie du multivers à expliquer la valeur relativement faible observée de l’énergie noire dans notre Univers.

Bien que les résultats n’excluent pas l’existence d’un multivers, il semble que la petite quantité d’énergie sombre dans notre Univers serait mieux expliquée par une loi de la nature qui reste à ce jour inconnue.

Vers une nouvelle physique

« La formation des étoiles dans un univers est une bataille entre l’attraction de la gravité et la répulsion de l’énergie sombre », affirme le Pr Richard Bower, de l’Institut de cosmologie computationnelle de l’Université de Durham.

«Nous avons découvert dans nos simulations que des univers avec beaucoup plus d’énergie sombre que les nôtres peuvent heureusement former des étoiles. Alors pourquoi n’y a-t-il qu’une telle quantité dérisoire d’énergie noire dans notre Univers?»

—Richard Bower

« Je pense que nous devrions chercher une nouvelle loi de la physique pour expliquer cette étrange propriété de notre Univers, et la théorie des multivers ne permet pas d’effacer le malaise des physiciens », conclut le Pr Bower

——————–

2237,

…(MULTIVERS) LE RÊVE BIG-BANG DE L’ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE DU VAGABOND CÉLESTE RÉSOUD UNE GRANDE PARTIE DE SON ÉNIGME PAR L’APRIORI MATHÉMATIQUE =COSMOLGIQUE DE LA PRÉDICTION QUE NOUS VIVONS DANS UN MULTIVERS AU INNOMBRABLES 2.7K (?) PLUTÔT QUE DANS UN UNIVERS À UN SEUL BIG-BANG ET UN SEUL 2.7K (?) RENDANT OBSOLÈTES LES POSITIONS ONTOLOGIQUES AUTANT DE THOMAS D’AQUIN AUTANT QUES LES PÉMISSES APRIORITIQUES SUR LEQUEL IL S’APPUIE CRÉATIVEMENT (LA THÉRIE PLATONICIENNE DES IDÉES, LA THÉORIE ARISTOTÉLICIENNE DU FLUX DANS L’ÂME HUMAINE ET LA THÉORIE AUGUSTINIENNE DE LA LUMIÈRE DIVINE SÉPARANT LA CITÉ DE DIEU DE LA CITÉ DES HOMMES

July 22, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Après l’écriture du roman philosophique «monsieur 2.7k», je suis parti vagabonder le Canada sous l’archétype hologrammique du vagabond céleste (`notion que je n’ai pu résoudre qu’après la lecture du principe hologrammique d’Edgar Morin).

J’tais habité par une question tel que dite dans l’extrait du documentaire « MON AMI PIERROT , LE DERNIER HOMME LIBRE»

SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS EST-CE QUE L,UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI?

Je partais de ce que je connaissais tout en intuitionnait que tout décalait. Je me disais: je vais vérifier si le nouveau testament dit vrai:

abandonnes-tout et suis-moi et tu seras nourri comme les petits oiseaux…

Et bien sûr… L’univers me fut toujours prodigieux … je me disais… se pourrait-il que… parce que je triche jamais, je puisse bénéficier d’une onde de bienveillance reliée au 2.7k? du bruit de fond cosmologique du big-bang.

Les 4 ans passées avec le merveilleux Gérard Cadieux et Suzanne Fortin comme squatter à la librairie alternative recyclo-livres de Victoriaville (où je dormais sur une table dans la cave, entouré de livres) nous avaient permis Gérard, Suzanne et moi de développer une formule mathématique..

J’étais arrivé avec le wow…. Gérard-Suzanne et moi avons jour après jour expérimenté en étudiant les clients et les clientes de la librairie le -T (- la tricherie)… puis un jour Gérard et moi avions trouvé ensemble wow-t=g2 que Gérard transforma en wow-t=g.3.

Et soudain… je quittai… Si je prends soin de l’univers, Est-ce que l’univers va prendre soin de moi?… Je rencontrai un physicien et je lui parlai de mes apories… Tout est dans le 2.7k que je lui disais et seule la non-tricherie reliée à son rêve permet de bénéficier des synchronicités sans faille… Le physicien m’encouragea à poursuivre mes recherches.

J’arrivai chez Michel et Marlene et nous pûmes poursuivre durant plusieurs années la quête… J’avais beau vagabonder 4 universités, passer d’un champ à un autre en les étudiant chacun intensément en auto-didacte (philo, physique quantique, sociologie, philo politique, histoire de l’art….) CHAQUE CHAMP ME SEMBLAIT TROP PETIT POUR MA QUESTION…

Marlene Michel et moi arrivâmes finalement à une question

WOW-T=2.7K?

donnant une valeur inouie au point d’interrogation… Les lectures en problématologie (Meyer) autant qu’en anthropie cosmologique (Carter) qu’en principe hologrammique au cœur de l’émergence constructiviste radical (Lemoigne, Morin), autant qu’en cosmologie mathématique me fit découvrir enfin l’apriori paragdimatique qu’il me semble que je recherchais depuis toujours:

LA NANO-PERSONNE-HUMAINE-PLANÉTAIRE HABITE UN MULTIVERS… DONT ELLE EST UN CLÔNE…. MULTIVERS PROVOQUANT UN NOMBRE INFINI DE BIG-BANG .

Enfin, la science du prévisible, du probable rejoignait mes intuitions: Quand une nano-personne-humaine-planétaire vit un rêve big-bang, ce sont tous ses clones du multivers dans lesquels ils habitent qui soudain décident d’élire domicile en un SIÈGE SOCIAL DE LA NON-TRICHERIE, provoquant un chaos mathématique orchestré interscalaire autant qu’inter-multivers, faisant en sorte que cette nano-personne-humaine planétaire soudain flotte comme un oiseau au-dessus des irritants de l’univers domestique et professionnel de sa condition humaine pour habiter la condition humaine universelle en marche vers la cinquième question de la vie personnelle œuvre d’art

5: COMMENT NOS RÊVES BIG-BANG PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Et soudain, l’univers de notre cosmos vu de la terre autant par Thomas d’Aquin, St-Augustin, Aristote et Platon me parut terriblement pré-quantique, pré-cosmologique.

Le multivers rend improbable la théorie platonicienne des idées où les formes séparées de la matière impriment les formes intelligibles dans l’âme humaine, comme une copie lointaine des idées innées éternelles éthérées dans l’arrière-monde.

Le multivers rend autant improbable la théorie aristotélicienne des intelligences séparées de la matière reliées à elle expérimentalement par la sensibilité reliant puissance et acte.

Le multivers rend autant improbable la théorie augustinienne de la lumière divine où Dieu de la cité de Dieu illumine l’âme humaine lui permettant d’acquérir les formes intelligence des choses.

Thomas d’Aquin respecte le principe anthropologique de la vie reliant ontologiquement le corps à l’âme sous une théologie régissant hiérarchiquement l’intelligence de l’ontologie-épistémologie issue d’Aristote

MAIS CES QUATRE POSITIONS NE PRENNENT LEUR SENS QUE DANS UN UNIVERS DONT LES PARAMÈTRES APPELLENT UNE LOGIQUE BINAIRE.

Dans un multivers… tout rêve big-bang de toute nano-personne-humaine-planétaire conduit celle-ci, si elle ne triche pas à bénéficier de l’information interscalaire autant qu’inter-vers… , donnant au siège social du sens de toute existence big-bang un 2.7k? au rhizome de la condition humaine universelle en marche vers la beauté du monde.

à suivre…

—————-

2238,

…(MULTIVERS) LA PRÉDICTION DU MULTIVERS ET DE SES INFINIS BIG BANG PAR LES MATHÉMATICIENS COSMOLOGUES CONSTITUE UN HYMNE À LA LIBERTÉ ENCASTRÉ DANS LA FORMULE MENANT À LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE (WOW-T=2.7K?» PAR UNE MASSE CRITIQUE DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART CONSTITUANT UNE PERCÉE DANS LE CODE (h-m) (HUMAIN-MATIÈRE) BASE MÊME DE L’ONTO-COSMOLOGIE, STUPÉFIANTE DISSOLUTION DISJONCTIVE DES CHAMPS DE LA MÉTAPHYSIQUE, DE LA THÉOLOGIE COMME DE L’ÉPISTÉMOLOGIE TELS QU’ILS SE SONT HISTORIQUEMENT OPPOSÉS DANS L’HISTOIRE MÊME DE LA MATRICE DE LA VIE PERÇUE COMME FAISANT PARTIE D’UN UNIVERS

July 23, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Si on enlève l’invention de Dieu dans la gnoséologie de Berkeley où l’immatérialisme du sujet-objet permet une connaissance matricielle, on pourrait avancer l’hypothèse forte suivante: Berkeley fut le penseur du champ «univers» qui se rapproche le plus de ce que pourrait être onto-cosmologiquement tout le champ transcalaire du multivers….

«wow-t=2.7k?» en étant la propédeutique opérationnelle de tout rêve big-bang d’une nano-personne-humaine-planétaire.

à suivre…

————–

2250,

…(MULTIVERS) SEULE LA CONQUÊTE INFRA-SPATIALE DU MULTIVERS PAR LA VERTU D’UNE INSTITUTION PLANÉTAIRE (LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE) ARRIMÉE À LA VERTU D’UNE MASSE CRITIQUE DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART (WOW-T-2.7K?» POURRA PERMETTRE À L’HUMANITÉ EN PÉRIL ANTHROPOCÈNE DE BÉNÉFICIER PAR LE RÊVE BIG-BANG ARRIMÉ AU BRUIT DE FOND COSMOLOGIQUE, D’INFORMATIONS QUANTO-COSMOLOGIQUES INOUIES , LA TERRE VUE DU FIND DU COSMOS COMME UN ÉPICENTRE D’UNE ÉNIGME POINT D’INTERROGATION ONTO-MULTIVERS

July 27, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Quand l’archétype hologrammique d’un vagabond céleste vagabond 4 universités, dans une posture performative le mettant en état d’apesanteur malgré la perroquetterie de la connaissance stratifiée, son cerveau astronaute fractalisant à l’infini l’espace infra-cosmologique entre ses neurones et sa chair, il devient soudain récepteur d’une onde sans tricherie… car la matière infinie ne triche pas, ses lois serpentant ubiquitairement la quasi probabilité d’un multivers mathématique sous forme de matière noire, de trous noirs, de matières invisibles autant que de clones majestueusement hors temps, hors réalité, hors servitude, tel qu’imaginé par Hermann Hesse dans la scène finale du loup des steppes.

Du fond de l’infini cosmologique, les étiquettes qui ont construit l’humanité flottent , détachées des attributs essentiels que l’open source algorithmique n’arrive pas à endiguer…..

La nano-modernité d’une trans-humanité se milliardélise de galaxies en forme d’ondes lumineuses gravitionnelles, porteuses et des origines du sens de la vie et des modalités de sa dimension esthétique au cœur même de l’éthique des droits interscallaires.

LA VERTU D’UNE INSTITUTION PLANÉTAIRE FONDEMENT MÊME DE L,ÉDUCATION DE LA VERTU DES VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART, SURGIRA DE L’ONTO-MULTIVERS, ET CELA, TEL QUE LE DÉCOUVRIRONT LES MATHÉMATICIENS QUANTIQUES ET COSMOLOGIQUES DANS LES INFORMATIONS CONTENUES DANS LA PARTIE FROIDE DU 2.7K… SOUS FORME DE POINT D’INTERROGATION HIÉROGLIPHE….

L’axiomatique des fondements de croyances millénaires annonce l’ère du point d’interrogation d’une urgence de survie planétaire en mode praxéologique défiant l’invisible.

à suivre…

————-

2255,

…(MULTIVERS) L’INDIVIDUALISME MULTIVERS PAR TOUT RÊVE BIG-BANG RÉSULTANT DE LA CORRESPONDANCE ENTRE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE ET L’ÉDUCATION À LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART CONSACRERA LA PRIMAUTÉ DU DROIT À LA DIGNITÉ HUMAINE DES ENFANTS PARTOUT SUR TERRE SUR LE DROIT DES MONARCHIES NUCLÉAIRES DEPUIS TROP LONGTEMPS EN MODE HOBBIEN DE DÉGÉNÉRESCENCE SOCIÉTALE

August 1, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

La valeur inouie de la nano-personne-humaine comme conscience avancée de la matière prend soudain une résonnance onto-multivers de par le simple fait que les mathématiciens cosmologues PRÉDISENT L’EXISTENCE DE MULTIVERS.

Il suffit d’une simple étiquette aux résonnances mathématiques comme wow-t=2.7k? pour faire le tour des milliards de téléphones intelligents avec une application pour faire des quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art le fondement d’une éducation au droit et à la dignité de chaque enfant sur terre

1: Quel est ton rêve? 2: Dans combien de jours? 3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

À suivre…

—————-

2256,

…(MULTIVERS) D’ANEXIMANDRE À WHITEHEAD EN PASSANT PAR NICOLAS DE CUES, GIORDANO BRUNO ET LEIBNIZ, LA NOTION DE MULTIVERS TRAVERSE TOUTE L’HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE ET JALONNE LES GRANDES COSMOGONIES…. SI LA THEORIE DU MULTIVERS DEVAIT SE CONFIRMER, ELLE CONSTITUERAIT UNE RÉVOLUTION CONCEPTUELLE COMPARABLE À LA RUPTURE COPERNICIENNE….. SI L’ON SOUHAITE ÉCHAPPER AUX EXPLICATIONS RELIGIEUSES, IL EST CLAIR QUE L’EXISTENCE DE MULTIPLES UNIVERS AU SEIN DESQUELS LES LOIS PHYSIQUES SE STRUCTURERAIENT INDÉPENDAMMENT RÉSOUDRAIT LA DIFFICULTÉ (Oksanaetgil’s Blog)    (

August 1, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

MULTIVERS: AU-DELÀ DU NOMBRE DE GRAHAM Oksanaetgil’s Blog

L’actualité littéraire d’Oksana & Gil Prou

Lorsque l’on doit évoquer des quantités importantes, il faut prendre en compte des nombres extraordinairement grands. Dans ce cas, on utilise souvent l’expression « astronomique ». L’emploi de ce terme est parfaitement approprié car les nombres les plus élevés se situent généralement dans le domaine de la cosmologie.

Par exemple, le nombre d’atomes existant dans notre univers est égal à 10 puissance 80, soit cent millions de milliard de milliard de milliard de milliard de milliard de milliard de milliard de milliard d’atomes ! Ouf…

On obtient des nombres plus pharamineux encore lorsque l’on examine le nombre de combinaisons différentes dans des jeux aussi complexes que les échecs ou le jeu de Go.

Au sommet de cette impressionnante pyramide de nombres hallucinants, on trouve le nombre potentiel de théories incluses dans la THÉORIE DES CORDES, soit 10 puissance… 500 !

Ces quantités vertigineuses sont impressionnantes et difficiles à appréhender concrètement.

Toutefois, ces nombres colossaux sont des nains par rapport à leurs homologues mathématiques, car on est alors réellement en proie au vertige.

Le plus grand nombre entier utilisé dans une démonstration mathématique s’appelle le « NOMBRE DE GRAHAM». Il est si monstrueux que l’on doit utiliser des notations mathématiques spécifiques pour le représenter sur une feuille de papier. Il s’agit des PUISSANCES ITÉRÉES DE KNUTH» et des «FLÈCHES CHAÎNÉES DE CONWAY».

D’une façon plus simple, on affirme souvent que si tout l’univers était composé d’encre, celle-ci ne suffirait pas pour écrire le Nombre de Graham en utilisant la notation arithmétique usuelle.

Mais on peut encore aller plus loin. Beaucoup plus loin…

Il existe en effet des suites croissantes de nombre entiers qui sont si puissamment « croissantes » qu’elles se multiplient plus vite que n’importe quelle suite calculable.

C’est le cas de LA SUITE RADO(N) la suite Rado(n) qui a été inventée par le mathématicien TIBOR RADO. Or la suite Rado(n) croît tellement vite qu’on n’en connaît que les premiers termes. Actuellement, il est impossible de calculer avec précision les valeurs Rado(7) et Rado(8).

On comprend à cet instant que la simple appréhension d’une suite comme Rado(100) donne de fortes céphalées…

Mieux encore, en utilisant des mécanismes théoriques de calcul particuliers que l’on nomme « machines de Turing avec oracle » ou -plus plaisamment- « castor affairé », on peut construire une hiérarchie infinie de suites croissantes Rado(n) = Rado0(n), puis Rado1(n), puis Rado2(n), etc… chacune surpassant la précédente.

Les nombres qui découlent de ces suites « hypercroissantes » deviennent ainsi parfaitement affolants et outrepassent l’imagination la plus féconde.

Et pourtant… il existe peut-être des données plus hallucinantes encore !

Nous avons déjà évoqué ici la notion de « multivers », notion que nous abordons déjà dans « Cathédrales de brume » et que nous développerons dans les deux romans qui complèteront cet étonnant triptyque.

Ce concept est dérangeant, car imaginer des milliards d’univers en amont ou en aval du nôtre est difficilement compatible avec un cartésianisme classique, mais il n’est pas réellement nouveau.

D’Anaximandre à Whitehead, en passant par Nicolas de Cues, Giordano Bruno et Leibniz, elle traverse toute l’histoire de la philosophie et jalonne les grandes cosmogonies.

Toutefois, si cette théorie devait se confirmer, elle constituerait une révolution conceptuelle comparable à la rupture copernicienne.

Ce n’est pas seulement notre représentation du monde qui s’en trouverait transformée, mais également notre manière même de penser la physique et de concevoir la signification de ses modèles. Or la physique fait aujourd’hui face à un sérieux problème lié à la nature même de ses constantes fondamentales, car la plupart de ces grandeurs semblent spécifiquement adaptées à l’émergence de la complexité.

Si l’on souhaite échapper aux explications purement religieuses, il est clair que l’existence de multiples univers au sein desquels les lois physiques se structureraient indépendamment résoudrait la difficulté. Les paradoxes disparaissent effectivement si l’on suppose que les valeurs observées pour les constantes physiques ne sont qu’une réalisation particulière parmi une infinité d’autres.

Exactement de la même façon que nous nous trouvons sur une planète tellurique qui est un lieu très particulier et nullement représentatif du contenu moyen du cosmos, nous nous trouverions, au sein du « multivers », dans un univers hospitalier et très singulier quant à ses propriétés.

Dans le cadre de l’élaboration d’une image cosmologique globale, notre environnement direct n’est donc nullement représentatif du tout. L’existence même du « multivers » offre une solution élégante et concrète à certaines difficultés récurrentes de la physique théorique et s’inscrit dans une évolution non contredite jusqu’alors et que l’on peut résumer ainsi : la taille et la diversité du cosmos n’a jamais cessé de croître au fur et à mesure des découvertes scientifiques. S’il existe de multiples planètes, de multiples étoiles, de multiples galaxies, de multiples amas de galaxies, pourquoi n’y aurait-il qu’un seul univers ?

Différentes définitions du « multivers » s’affrontent. Toutefois, le « multivers » n’est pas en lui-même un modèle, mais une conséquence de modèles préexistants. Ces modèles n’ont pas été élaborés dans le but de créer des univers multiples mais pour répondre à des questions bien définies de physique des particules ou de gravitation relativiste.

Différentes théories prévoient clairement l’existence d’univers multiples, à commencer par l’une des mieux établies, des mieux testées et des plus élégantes : la Relativité Générale.

Le modèle d’Einstein, qui montre que la géométrie de l’espace-temps est façonnée par la matière qu’il contient, prédit effectivement un espace strictement infini dans deux des trois géométries utilisées en cosmologie. Si l’espace est infini, notre univers n’est qu’une minuscule bulle en son sein et tous les phénomènes possibles doivent se produire quelque part.

Ce n’est pas une possibilité mais une nécessité, car tout processus doté d’une probabilité d’occurrence non nulle doit être réalisé. Il existe ainsi une copie à l’identique de notre monde dont le passé est similaire au nôtre mais dont le futur peut éventuellement différer. Cet infini spatial suffit déjà à expliquer certains faits étranges. Ainsi, notre univers présente un haut niveau d’homogénéité primordiale car cet état particulier doit être présent quelque part dans le « multivers » et qu’il est propice à la formation des structures qui ont permis notre propre existence…

La Physique quantique, l’autre grand pilier de la Physique moderne, peut également conduire à l’existence d’univers multiples lorsque ses principes fondateurs sont interprétés strictement sans recourir à des postulats supplémentaires. La superposition quantique, qui n’est pas observée dans le macrocosme, ne conduit pas à l’usuelle projection du vecteur d’état mais plutôt à l’existence d’autres mondes dans lesquels se réalisent les différentes occurrences possibles de l’évolution du système.

L’existence du « multivers » est plus étroitement encore associée aux théories actuelles de la gravitation quantique. Il n’existe pas à l’heure actuelle de modèle absolument satisfaisant pour décrire les propriétés quantiques du champ de gravitation.

Mais deux théories bien différentes ouvrent des voies prometteuses pour explorer les méandres complexes de cette physique dont le graal est la fameuse « Théorie du Tout ».

Curieusement, chacune d’elle conduit à l’existence d’univers multiples…

La première de ces théories fascinantes est la « gravitation quantique à boucles ». Elle s’appuie sur le principe fondateur de la Relativité Générale : l’invariance de fond, c’est-à-dire l’absence de structures absolues. Elle propose un cadre cohérent pour décrire les propriétés quantiques de l’espace-temps. Dans ce contexte, elle prédit l’existence de « rebonds » au cœur des trous noirs qui permettent de concevoir leur structure interne comme des univers à part entière. On assiste alors à l’émergence d’un modèle darwinien de sélection naturelle des univers : chaque monde se reproduit par les trous noirs qu’il engendre et les lois doivent évoluer vers la forme maximisant la formation de trous noirs.

Ce constat ouvre des horizons infinis. Dans son livre : « Le destin de l’univers », l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet (qui nous a fait l’honneur de préfacer « Cathédrales de brume ») résume parfaitement cette situation en forme de mise en abyme : « Des deux questions « qu’y avait-il avant le big bang ? » et « qu’y a-t-il dans un trou noir ? », l’une donne la réponse à l’autre. Dans chaque trou noir il y a un nouveau big bang, c’st à dire un nouvel univers, sorte de phénix renaissant de ses cendres après chaque contraction symétrique du big bang… » (Le destin de l’univers – page 543).

La seconde théorie : la Théorie des cordes (ou Théorie des supercordes lorsqu’elle prend en compte les exigences de la « supersymétrie ») permet de résoudre certaines difficultés de la physique contemporaine : quantifier la gravité et unifier toutes les interactions fondamentales par exemple.

Mais cette théorie remarquable et très élégante implique l’existence de sept dimensions supplémentaires à la géométrie de l’espace.

Les lecteurs de « Cathédrales de brume » observeront immédiatement que nous avons largement utilisé cette singularité de la Théorie des cordes dans notre roman…

En affinant cette théorie, il est apparu que les manières de recourber ces dimensions supplémentaires sur elles-mêmes sont si nombreuses (environ 10 puissance 500 comme nous l’avons signalé plus haut) que la Théorie des cordes conduit à une quasi-infinité de lois physiques possibles.

En complément de cette surabondance déroutante, le modèle actuellement validé du big bang repose sur l’existence d’un processus inflationnaire, c’est à dire une augmentation démesurée de la taille de notre univers dans ses premiers instants, qui conduit à l’image d’un monde en perpétuelle inflation.

Des zones s’extraient parfois de cette inflation éternelle (comme notre propre univers dans sa phase actuelle) mais, examiné dans la globalité, le processus est continu et de nouveaux univers se crée sans cesse.

Dans les milieux de la cosmologie, cette théorie (dont Andrei Linde est le concepteur) est parfois comparée à un « multivers bulles de champagne »…

La conjugaison de la Théorie des cordes et du scénario inflationnaire conduit en tout cas à un « multivers » particulièrement riche et fécond dans sa capacité à rendre compte du réel. La première permet l’émergence de lois multiples, le second prédit des univers-bulles décorrélés les uns des autres. Dans chaque univers, la physique effective se structure indépendamment, donnant lieu à une impensable diversité, non seulement dans les faits, mais également dans les lois physiques.

Vous comprenez mieux ainsi la raison pour laquelle nous mettons en parallèle le caractère « colossal » du nombre de Graham, et le caractère tout aussi colossal et luxuriant d’un « multivers » qui symbolise une fantastique ode à la diversité.

Et nous avons bien besoin de ce symbole à notre époque…

—————–

2260,

…(MULTIVERS) LA PRÉDICTION DE MULTIVERS PAR LES MATHÉMATICIENS-QUANTIQUES-COSMOLOGIQUES CONSTITUE UNE FRACTURE ÉPISTÉMOLOGIQUE STUPÉFIANTE… AU MÊME TITRE QUE LA PRÉDICTION D’UN RÊVE-BIG-BANG ISSUS DU MULTIVERS ET PASSANT PAR LA PARTIE FROIDE DU 2.7K? FONDE À LA FOIS LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART ET LES CINQ QUESTIONS DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR LE BIAIS DE LA NON-TRICHERIE ONTO-MULTIVERS…. LA FORMULE «WOW-T=2.7K?» DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE» AURA UNE PORTÉE RHYZOMIQUE AU 21EME SIÈCLE AU MÊME TITRE QUE E=MC2 D’EINSTEIN LE FUT POUR LE VINGTIÈME..

August 4, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Un doctorat… passe par de longues années où le fil d’or d’une question fondamentale…… (Quelle institution multivers faut il inventer au 21eme siècle pour que sur terre, plus aucun enfant ne meure de faim ou de blessures de guerre?)… s’allie par l’imagination spéculative en épopée constructiviste contre l’érudition de toute connaissance stratifiée à la mise en orbitre hiérarchique à la fois d’un axiome fondateur (le multivers) et d’un post-apriori intuitif synthétique (la nano-citoyenneté-planétaire) dont la résultante opérationnelle se veut praxéologique universelle (la marche à l’ONU de l’équipe de recherche Auld, Woodard, Rochette) en vue d’y déposer une charte de la nano-citoyenneté-planétaire, le tout visant un prix nobel de la paix et l’appropriation par un consortium de fondations philanthropiques et de chaires universitaires, d’une mise en marche en 3 ans d’une application pouvant rejoindre de milliards de téléphones intelligents.

Nous y sommes presque….

Un vrai nuit et jour somptualise infiniment l’ivresse d’une infinie non-tricherie en équipe…

vive mon plancher de la salle de couture où je dors enluminé d’une amitié sans faille de Marlene et Michel, mes magnifiques partenaires de recherche

Ego sum pauper (je suis pauvre) nihil habeo (je n’ai rien) et nihil dabo (je ne demande rien)

à suivre…

————-

2273,

…(MULTIVERS) L’UNIVERS DES QUALIS-QUANTIS RÉFLÉCHIS À TRAVERS DES RÊVONS DU MULTIVERS DANS LA NON-TRICHERIE

August 7, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

egorized

INTUITION 16: «WOW-T=2.7K» OU LE CODE SOURCE QUALI-QUANTI PRÉ-BIG-BANG DE TOUT CE QUI EXISTE, DU QUANTIQUE AU COSMOLIGIQUE, DE L’UNIVERS AU TRANSVERS, DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART À LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE, DE PAR L’ÉVOUTION MÊME DES GÊNES AU MÊMES ET DES MÊMES AUX RÊVONS

October 10, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

IGOR ET GRICHKA BOGDANOV LE CODE SECRET DE L’UNIVERS ÉDITION ALBIN MICHEL 2015 P.17 À 24 EXTRAIT

Peut-on trouver aujourd’hui des traces de ce code originel? DE CE CODE-SOURCE? D’où vient-il? Depuis quelque temps, certains scientifiques ont entrepris de chercher ces vestiges encore jamais vus AU COEUR DU RAYONNEMENT FOSSILE, cette lumière primordiale qui a déchiré les ténèbres cosmiques il y a plus de 13 milliards d’années. Une quête révolutionnaire, dont les premiers résultats vont vous stupéfier.

Un exemple? Pour le théoricien américain Steve Carlip, de l’université de Californie, la première lumière de l’Univers N’EST PAS LIVRÉE AU HASARD: «lorsque nous voyons le rayonnement fossile, nous voyons des petites fluctuations dans son spectre, qui proviennent de petites variations de densité. Ces variations ne sont pas dues au hasard.

L’idée est révolutionnaire et a fait du chemin. En 2015, deux grandes «stars» de la théorie des cordes, Juan Maldacena et Nima Arkani, de l’Institute for Advanced Study de Princeton, ont affirmé que le rayonnement fossile porte la trace «D’UN ENCODAGE» effectué dès les tout premiers instants de l’existence de l’Univers. «une hypothèse soutenue par Edward Witten, médaille Fields et leader mondial de la théorie des cordes: « C’est le travail le plus innovant que j’ai entendu».

A LA RECHERCHE DU CODE PERDU

3 juin 2006, aux États-Unis. Ce matin-là, les examinateurs des très sélectives archives scientifiques de l’université Cornwell viennent de mettre en ligne un court article de physique – trois pages explosives- qui VA SECOUER LE MONDE ENTIER. Son tItre? UN MESSAGE DANS LE CIEL. Son auteur? Anthony Zee, de l’université de Californie, l’un des grands physiciens théoriciens de la planète. Il a été l’élève de deux monuments de la science au plan mondial, l’académicien Sidney Coleman, de Harvard, et le médaillé Fields Edward Witten, de Princeton.

Or, ce que nous dit ce fameux article, également signé par Stephen Hsu, de l’université de l’Oregon? Quelque chose de stupéfiant: une sorte «de message cosmique» serait encodé dans les profondeurs de l’univers! Où cela? Zee et Hsu répondent sans hésiter: « Nous sommes convaincus que le support pour ce message est unique: ce ne peut-être que LE FOND DIFFUS COSMOLOGIQUE». autrement DIT, LA PREMIÈRE LUMIÈRE ÉMISE PAR L’univers, TOUT JUSTE 380,000 ANS APRÈS SA NAISSANCE, il y a 13 milliards 820 millions d’années.

Mais de quel «message» est-il donc question?

Selon l’expression plutôt audacieuse employée par Zee et son collègue dans leur article, il pourrait s’agir «D’UN CODE UNIVERSEL, CACHÉ DANS LES INFINIES VARIATIONS DE TEMPÉRATURE DU RAYONNEMENT COSMOLOGIQUE». E somme, un code secret, sur lequel reposerait l’origine et l’évolution de l’Univers.

Un code secret!

Est-ce possible? Un code inconnu pourrait-il exister au-delà de la matière, sous la forme d’un MYSTÉRIEUX NUAGE DE NOMBRES, dans les profondeurs insondables de notre univers? Une question encore rarement posée jusqu’ici et dont les conséquences promettent de bouleverser de fond en bnotre vision du monde.

—- Jeudi 5 février 2015 à minuit. Neuf ans se sont écoulés depuis la publication retentissante de l’article de Zee. Or voilà que l’idée d’une sorte de «CODE RÉGLANT L’UNIVERS» ressurgit de manière spectaculaire, donnant une nouvelle dimension à l’enquête ouverte dans ce livre. En effet, cette nuit-là, les écrans du monde entier se sont soudain mis à crépiter la même information: les toutes nouvelles données analysées par LA MISSION PLANCK- responsable du fameux satellite astronomique Planck- ont été mises en ligne.

QU’A-T-ON DÉCOUVERT DANS CE RAYONNEMENT FOSSILE?

Des phénomènes jusqu’ici inconnus, D’UNE VERTIGINEUSE PRÉCISION, et qui ne doivent rien au hasard. DES COURBES PARFAITEMENT ORDONNÉES, D’UNE EXTRÊME PURETÉ GÉOMÉTRIQUE – «les courbes de la création» selon la belle expression de Richard Isaacman, l’un des responsables de la mission américaine COBE , des courbes qui ont pour origine des processus très anciens, apparus lors des époques les plus recules du big bang, à l’aube des temps. De quoi s’agit-il?

Pour les théoriciens de la mission Planck, la radiation fossile pourrait encoder des informations remontant À LA NAISSANCE DE LA RÉALITÉ, aux tout premiers instants après le Big Bang. Un encodage qui pourrait même, selon les plus audacieux

TROUVER SON ORIGINE AVANT LA NAISSANCE DE LA MATIÈRE….

P.23 extrait

Le grand physicien Heinz Pagels, directeur de l’Académie des sciences de New York dans les années 1980 et ancien président de la ligne internationale des droits de l’homme. Dans son spectaculaire best-seller LE CODE COSMIQUE, ce scientifique, pourtant bien connu pour son sérieux et prudence, n’a pas hésité à écrire dès 1982:

« JE PENSE QUE L’UNIVERS EST UN MESSAGE CODÉ, UN CODE COSMIQUE ET LE TRAVAIL DU SCIENTIFIQUE EST DE DÉCHIFFRER CE CODE»

«LE PLUS GRAND DÉFI DE NOTRE CIVILISATION SERA DE MAÎTRISER LES ÉLÉMENTS DU CODE COSMIQUE APRÈS LEUR DÉCOUVERTE»

——————

2274,

EN PHYSIQUE QUANTIQUE, ON PEUT TÉLÉPORTER DES ATOMES, CRÉER DES CODES INVIOLABLES, ÉTABLIR DES CORRÉLATIONS «NON-LOCALES», QUI SUGGERENT QUE LES PARTICULES COMMUNIQUENT INSTANTANÉMENT À DISTANCE, DE LÀ LA PRÉDICTION DES MATHÉMATICIENS QUANTIQUES-COSMOLOGIQUES AU SUJET DU MULTIVERS QUI LAISSENT INTUITIONNER LA POSSIBILITÉ LES DIALOGUES INIMAGINABLES ET CELA INSTANTANÉMENT ENTRE LES RÊVONS NON-TRICHEURS ET LES RÊVONS TRICHEURS DE LA MÊME NANO-PERSONNE-HUMAINE-PLANÉTAIRE

August 7, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

EN PHYSIQUE QUANTIQUE, ON PEUT TÉLÉPORTER DES ATOMES, CRÉER DES CODES INVIOLABLES, ÉTABLIR DES CORRÉLATIONS «NON-LOCALES», QUI SUGGERENT QUE LES PARTICULES COMMUNIQUENT INSTANTANÉMENT À DISTANCE……..(la suite sur 2274)

—————-

2282

..(MULTIVERS) CELA FAIT TELLEMENT D’ANNÉES MAINTENANT QUE JE CONSACRE MON NUIT ET JOUR À UN RÊVE… CELUI D’UNE HUMANITÉ AYANT DROIT À L’ERRANCE POÉTIQUE SUITE À TANT DE TRAGÉDIES D’ERRANCES FANTOMATIQUES ET D’ERRANCES AXIOLOGIQUES… TOUTES LES NUITS, VERS 3 HEURES DU MATIN, MON COEUR SE NOURRIT AUX MILLIARDS D’ENFANTS DONT LE CRI UNIVERSEL À UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART FRACASSE LE QUANTIQUE-COSMOLOGIQUE D’UN MULTIVERS ASSOIFFÉ D’UNE HUMANITÉ NANO-CITOYENNE-PLANÉTAIRE SANS GUERRES, SANS PARADIS FISCAUX, SANS TRAHISON, SANS TRICHERIE

August 11, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

Lorsque j’échangeais hier avec cet étonnant Valery Allegro, je lui rappelais comment dormir dans les différents cimetières du Québec comme vagabond céleste, m’avait plus enseigné que n’importe quelle discussion avec une personne humaine vivante.

Que penser de la tombe de Doris Lussier sur laquelle il est inscrit: «Je m’en vais voir si l’éternité existe?» et de ces tombes près de Natashquan où une majorité de Rochette y sont enterrés…. Les morts nous content non pas le passé, non pas le futur, mais LE PRÉSENT QUI SE RÉACTUALISE DE PRÉSENCE PASSIONNÉE À L’AUTRE PAR SON RÊVE BIG BANG.

Je me disais… mais ça n’a pas de bon sens…. Cette lutte phosphorescente pour la survie en forme de familles, de clans, d’églises, d’états où l’humanité se fractionne en aquarium où, comme des poissons rouges, il apparaît presque impossible de traverser la condition humaine pour explorer l’intensité poétique d’un vagabondage céleste.

Ce matin, j’aidais Michel à trasporter certains bagages pour les déposer dans son automobile car Marlene et lui s’en allaient passer la fin de semaine à leur maison secondaire de Grandes-iles…

J’avais beau savoir où était l’auto, je me perdais à ce point dans mon rêve big bang que je prenais mauvaise direction, complètement disjoint de mon corps…..

De là la soif de me faire anonyme, absent, pour que le silence d’une intensité quotidienne me permette de vivre l’émergence d’une stratégie d’une fracture entre l’étiquette et ses attributs essentiels, comme quand on lance une fusée et que la partie inférieure tombe dans l’océan…

L’étiquette d’une formule mathématique «wow-t=2.7k?» appartient à la communauté open source des non-tricheurs et non-tricheuses d’avec leurs rêves big-bang au service du bien commun et du soulagement de la condition humaine….

——————-

2289,

La matrice de recension (o.n.u et états hobbiens) se définit peu à peu à travers les pré-lectures de Philippe Gagnon (de l’incarnation à la représentation, l’Ontologie politique de Thomas Hobbes) en parallèle avec la lecture analogique des œuvres hobbiennes de Quentin Skinner (les fondements de la pensée politique moderne et Hobbes on representation))

————

sur google

wow-t.com

 

 

EN CROISANT ARNAUD À LA BIBLI…

Arnaud m’a suggéré à la suite de mes longues assertions constructivistes abductives que la synchronivité pourrait être relié à l’acausalité qui fait avancer un rêve dans la formule wow-t=2.7k? tandis que la synchronicité jungienne serait une éigme relié au bouleversement épistémologique relié au sens objectif de l’acausalité (Pauli en p^hysique quantique)

à suivre

wow-t.com