LA DIALECTIQUE ISSUE DE L’ARCHÉ OCCIDENTAL ARISTOTÉLICIEN FUT HISTORIQUEMENT LE TITANIC DE LA PENSÉE MÉTAPHYSIQUE TRADITIONNELLE AU SENS OÙ MÊME SI ELLE ATTEINT SON APOGÉE DE FRAÎCHEUR AVEC SOCRATE PAR LA MAÏEUTIQUE, ELLE COMMIT DES MEURTRES DE MASSE PAR LE SCIENTISME D’ENGELS SOUS LE MARXISME LENILISME TOUT COMME LE NIHILISME DE NIETZSCHE CONDUISIT AU NAZISME…. cOMME LUKACS L’A SI TRAGIQUEMENT CLARIFIÉ, DES PAR L’ASSERVISSEMENT DES FORMES QU’UNE PARTIE DE L’HUMANITÉ TRAITE L,AUTRE EN CONTENU.. ET NOUS ( AULD, WOODARD, ROCHETTE) AJOUTONS QUE CETTE PARTIE DE L’HUMANITÉ QUI TRICHE PAR L’ASSERVISSEMENT PAR LES FORMES (LES ERRANTS AXIOLOGIQUES CONTRE LES ERRANTS AXIOLOGIQUES) SE COMPORTENT EXACTEMENT COMME aLTHUSER ÉTRANGLANT SA FEMME ALORS QUE, SOULEVÉ UNIQUEMENT PAR LA BEAUTÉ DE SON ERRANCE POÉTIQUE, SOLJENYSTINE LANCE UN CRI DE MUNCH À L’HUMANITÉ TOUTE ENTIÈRE… CELUI DU REFUS DE L,SASSERVISSEMENT PAR QUELQUES FORMES QUE CE SOIT.

Dans mon champ constellaire de l’errance poétique du vagabond céleste recohérencé, superposé, intriqué et ontikhé par ses brosses d’être et ses attaques d’être, surgit une cézannisation de la montagne ste-Victoire que constitue son rêve big bang et cela par un frémissement quanto-ontologique que j’appelle pour le moment le triagne d’or de la fréquence big bang sous une modalité rationnelle hologrammique multiversienne..

De la même manière que le peintre Cézanne ferma le 19eme siècle par l’invention des formes (cônes, cylindres, restangles) transmageant sa suite de peintures de la montagne Ste-Victoire, une triangualisation du champ constellaire semble avoir pour fonction de capter la fraîcheur des formes surgissantes par un appareil non-étant et étant à la fois.

UNE FOIS LE CAPTEUR DE FORMES TRYADILIQUES EN RÉCOHÉRENCE, chacun des point nodal porte en soi une cryptation archéhologrammique d’un pan de l’histoire de la pensée dans sa tragédie binaire.

Prenons par exemple mes trois formes archéhologrammiques, provoquées par un déclencheur événementiel (un peu comme le boson de Higgs), soit LE CELA RESSEMBLE À UN ENFANT D’UN MEURTRIER PAR LES DRÔNES.

Son surgissement tracé ( onde et corpuscule) infiniment et désinfiniment à une fraction d’un moment du 6000 pages du blogue me catapulte dans un autre univers de pensée.

Je quitte la bibliothèque, cesse de lire (propédeutique) et passe en mode ascétique dans un tout petit local 24 heures… et l’épistémologie paradigmatique issue de l’enseignement de mes brosses d,être et de mes attaques d’être commencent peu à peu à prendre une force transmageantes inconnues dans une discursivité étrange…

Un champ constellaire refuse d’intégrer le déclencheur archéhologrammique (le cela ressemble a un enfant par le meutrier dronatique)…. Par contre… un outil conceptuel inconnu soit le triangle d’or issu de l’arché quant-cosmologique multiversien se crystalise.

DANS UN PREMIER POINT NODAL du triangle, en bas, la rivière St-Maurice de mon enfance et une vérité: EN UN SIÈCLE, 3 MILLIARDS DE BILLOTS ont descendu le courant de latuque à Trois-Rivières… et je vois nuit et jour 3 milliards d’enfants attachés aux trois milliards de billots, un enfant par billot, dans un cri de Munch faisant écho aux tombes d,enfants des cimetières au pied des quelles j’ai dormi dans mes vagabondages…

intrikativement, UN DEUXIÈME POINT NODAL SURGIT dont je ne comprends pas encore la portée: Ulysse attaché au billot de ses errances, les yeux bandés qui résiste sur son navire maté aux chant des sirènes.

LE TROISIÈME POINT NODAL, la pensée de Parménide attachée au poteau de l’être dans une interdiction d’aborder la terre du non-être (le chant des sirènes d’Ulysse) m’ouvre la clé dont j’ai besoin pour décrypter l’indécryptable… soit L’HISTOIRE TITANICIENNE DE LA DIALECTIQUE caméléon qui commit le crime d’asservir l’humanité au même titre que les mythes, les religions ou les idéologies… Pourquoi? Pourquoi? EXISTE-T-IL UNE FORME QUI PAR SA FRAÎCHEUR serait incapable d’asservir une seule personne humaine?

Mais comment faire court et cours de l’histoire du titanic que constitue celle de la dialectique? Ce que je peux avoir horreur de cette partie de ma vie intellectuelle. Car pour moi, autant abductivement qu’abjetivement, la vision œuvre d’art du tout me semble suffisamment cathédrale architectonique e l’inoui mulktiversien pour laisser aux commentateurs de la perroquetterie de la connaissance stratifiée la tache de  prouver mon avancé. n’est–ce pas ce qu’Einstein se disait quand il a inventé e=mc2… pas besoin de le prouver, ce sera fait dans 15 ans par d’autres que moi… et il sauva de la salive.

à suivre…

Pierrot vagabond, au nom, par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

 

UNE MÉTHODOLOGIE DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES, PAR UNE ÉPISTÉMOLOGIE DONT L’AXIOME FONDATEUR REPOSE SUR L’ARCHÉ QUANTIQUE ( ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS, INTRIQUANT LE TIERS NON EXCLUS) RENVERSANT MÉTAPHYSIQUEMENT L’ARCHÉ FONDATEUR DE LA PHILOSOPHIE PREMIÈRE D’ARISTOTE (RIEN NE PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS, VALIDÉ LOGIQUEMENT PAR LE TIERS EXCLUS)

Que d’années de recherche… Je me rappelle le jour où je découvris l’invention de la poïétique par Paul Valery dans une conférence lors de son entrée au collège de France en 1939 je crois.

Je me sentis exactement survolté comme le fut Walter Benjamin quand Hesserl lui fit découvrir le paysan de Paris d’Aragon et qu’il lui apprit à flâner Paris à la manière des surréalistes. Benjamin savait qu’Aragon par Hesserl lui faisait vivre une révolution épisétmologique, mais bien plus, il intuitionnait que son chemin de l’errance poétique serait autre, infiniment autre….. (Ex: Il découvrir la porosité des lieux dans ses errances à Venise, et celle du 19eme siècle par l’invention d’un patrimoine immatériel par une méthode de lecture vagabondée à la bibliothèque de France (Paris capitale du 19eme siècle).

Donc, à partir de la poïétique de Paul Valery, notre équipe de recherche (AULD, WOODARD, ROCHETTE) inventa ce qu’on appelle aujourd’hui LA BLOGUÏÉTIQUE.

La différence! c’est retenir une trace quanto-cosmologique d’une fraîcheur des formes non seulement en émergence, mais un déclencheur big bang d’une métaphysique  non aristotélicienne.

J’avais 6000 pages d’écrit…. je recherchais la trace d’une sorte de bozon de Higgs, soit la particule du multivers…. Un déclencheur de la fraîcheur des formes qui me ferait basculer dans une brosse d’être fabuleuse, un chemin d’ontikhation exceptionnel.

Je mis quelques mois à transformer ce 6000 pages en base de données sur Word… rien… puis je retransformai cette base de données en glossaire alphabétique…. rien… puis je persistai à transformer cette base glossairique alphabétique en base glossairique thématique… puis soudain… soudain… cette fraîcheur inouie d’une forme impossible provoqua en moi une brosse d’être comme je n’en avais jamais connu.

Un simple extrait d’un livre où des drones tirés des États-Unis tuent CE QUI RESSEMBLE À DES ENFANTS… par accident, par corrélativité.

Ce fut instantané. je quittai la bibliothèque, sut instantanément que je ne lirais plus jamais aucun livre dans ma vie, j’allai me réfugier dans une salle 24 heures pour comme Mozart ou Beethoven, faire oeuvre, ne faire qu’œuvre, tout ce parcours propédeutique étant dérivant comme un iceberg.

Je saisis en cours de route que le renversement de la philosophie iere d’Aristote deviendrait l’événement fondateur d’une métaphysique quanto-kosmologique car, grâce à la physique quantique, être et ne pas être en même temps par intrikation libre du tiers exclus était enfin devenu possible.

La rationalité hollogrammique multiversielle venait de naître par ontikation, intrikation et recohérence, et cela tels que je l,avais toujours vécu comme vagabond céleste dans mes brosses d’être et mes attaques d’être.

La triangulation de la fraîcheur des formes venait de me livrer son secret. Toute personne humaine qui a pris la décision de ne pas tricher avec la vie personnelle œuvre d’art qui la convoque en elle permet instantanément le surgissement d’un champ constellaire où par l’encordement des désirs et le triangle d’or de trois formes dont la fraîcheur est unique à cette vie personnelle œuvre d’art- là, assiste non seulement à la création d’un rêve big bang unique en soi, mais aussi à un triangle d’or de trois fraîcheurs formalisées donnant métaphysiquement le cryptage du chemin hollogrammique et eumétrique de la beauté du monde.

Dans mon cas, le texte des drones qui à partir des États-Unis tuent par accident CE QUI RESSEMBLE À DES ENFANTS, ne put jamais entrer dans mon champ constellaire parce qu’il ne venait pas de moi. Par contre il transmagea les trois points nodaux garantissant le cryptage unique de la fraîcheur de trois formes intriquées:

Les 3 milliards d’enfants errants-fantomatisés billots de la rivière St-Maurice de mon enfance entre Trois-Rivières et La Tuque, Ulysse attaché au billot de son navire pour ne pas céder au chant des sirènes et Parménide dont la pensée est attaché au poteau de l’être avec l’interdiction de visiter le non-être qui n’existe pas.

La métaphysique non aristotélicienne par la décatégorisation du multivers venait de naître. UNE LOGIQUE DES TRANSMAGES, UNE MÉTHODOLOGIE DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES, UNE ÉPISTÉMOLOGIE DE L’ERRANCE POÉTIQUE.

Je pouvais enfin comparer la descente du St-Maurice de ce curé dans deux versions du récit, celle de la philosophie iere d’Aristote et celle de la métaphysique quanto-cosmologique de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) par nos trois archétypes hologrammiques réciproques…

à suivre…

Pierrot vagabond… au nom , par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

 

 

PAR LA TRIANGULATION DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES CRYPTÉES DANS LA TEXTURE QUANTO-MULTIVERSIELLE MÊME DU CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON TRICHEUSE, LA MÉDIATION ENTRE LA CRYPTATION ET L’ONTI-KHA-TION REND IMPOSSIBLE TOUT ASSERVISSEMENT D’UNE MASSE PAR CES FORMES CRYPTÉES, RÉPONDANT AINSI AUX VOEUX DE LUKACS POUR QUI LA VÉRITABLE RÉVOLUTION CONSISTERAIT À CE QUE LA FORME SOIT AU SERVICE DU CONTENU ET NON LE CONTENU ASSERVI PAR LES FORMES…. DE LÀ L’IMMENSE DÉCEPTION QUE CONSTITUE L’ENTRÉE DE LA MÉTAPHYSIQUE TRADITIONNELLE AU COLLÈGE DE FRANCE PAR LE BIAIS DE CLAUDINE TIERCELLIN (LE CIMENT DU RÉEL)…. LES ARCHÉS ARISTOTÉLICIENS (RIEN NE PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS) N’ÉTANT PAS ENCORE RENVERSÉS PAR LES ARCHÉS POST-QUANTO-MULTIVERSIELS (TOUT PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS… L’ASSERVISSEMENT DPAR LES FORMES PROVENANT DE LA BINARITÉ ARTICULÉE EN SYSTÈMES OÙ MÊME LA DIALECTIQUE ÉCHOUE À TENIR COMPTE DES NOUVELLES DÉCOUVERTES AU SUJET DE SES COUCHES DE SUPERPOSITION, DE SES CÉHÉRENCES, DÉCOHÉRENCES ET INCOHÉRENCES TOUT COMME SUR LA PUISSANCE ET L’ÉTRANGETÉ DE SES INTRI-KHA-TIONS PROVENANT MÊME D’UN RÊVE BIG BANG AU COEUR D’UN CHAMP KANTIQUE

Car en réalité, méthodologiquement, la métaphysique doit se réfléchir sous de nouveaux archés post-quanto-multivercielle pour la simple et bonne raison que ce qui est recherché ce sont les qualias décatégorisées, soit la fraîcheur des formes par des eumétrisations de triangulairisations cryptées en vue de le jaillissement d’un rêve big bang, modalité acryptique de toute vie personnelle œuvre d’art au service d’une humanité en marche vers une conscience œuvre d’art, au sens où des milliards d,enfants qui meurent de faim ou de blessures de guerre pourront s’épanouir par l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire et son algorithme de justice sociale:

WOW-T=2.7K?

EN MÉTAPHYSIQUE QUANTOMULTIVERSIENNE, TOUTE TRICHERIE DISSOUT LE CHAMP CONSTELLAIRE D’UNE VIE POTENTIELLE OEUVRE D’ART DANS UN ENVIRONNEMENT SOIT D’ERRANCE FANTOMATIQUE, SOIR D’ERRANCE AXIOLOGIQUE, PROVOQUANT UNE STRATIFICATION ARISTOTÉLICIENNE DES FORMES EN CATÉGORIES DURES, DÉCHIRANT ONTOLOGIQUEMENT L’ESPÉRANCE EN UNE ERRANCE POÉTIQUE, SOIT UNE RECOHÉRENCE INTRIQUÉE, EN MODE D’ONTI-kha-TION SUPERPOSÉE DONT LE SIGNE INOUI DES SENS ABREUVÉS CORRESPOND À DES BROSSES D’ÊTRE ET DES ATTAQUES D’ÊTRE.

Fondamentalement, toute tricherie est la mesure du possible fantomatique ou axiologique, dans une multiversité faite de qualis longueurs d’onde d’errance poétique bien signalée dans l’histoire des mystiques laics, spirituels ou religieux, orientaux ou occidentaux. (entre autres , dans la iere partie du 17ieme siècle, ceux qu’on appelle les illuminés, les pères Coton, Surin, Alvarez, Thérèse d’Avila, Jean de Lacroix…etc…)

L’intri-kha-tion de tout rêve big bang, d’un champ constellaire en mode d’errance poétique obéit à une synchroni-vie-té multiversielle, donc à ce qui est perçu au niveau local comme étant une étrangeté d’un hasard non lié à l’environnement fantomatique ou axiologique local. C’est ce que l’on appelle l’ONTI-KHA-TION PAR LA NON-TRICHERIE de toute vie personnelle œuvre d’art baignant ontiquement, épistémologiquement et surtout mthodologiquement dans une amplitude »(brosses d’être attaques d’être) qu’on appelle errance poétique.

L’intri-KHA-tion issue d’un champ constellaire dans l’émergence et la transmagation triangulaire de la fraîcheur de formes neuves survit à toute séparation arbitraire, symbolique, politique ou phénoménologique. Au point où Ulysse attaché au billot peut bien être éloigné de 2000 ans des milliards d’enfants attachés aux billots du St-Maurice séparés eux aussi de 2000 ans à Parménide attaché au billot de l,être, le montage attractif (Eisenstein) attirant comme des aimants triangularisés des débris de mémoire provoquera de nouvelles intri-kha-tions rhizomatisées (Deleuze, gattari, Glissant) parce que synchro-ni-vie-tisées, tout en étant mêmentisés (Dawkins) et par le non-être même de sa viralisation (Auld, Woodard, Rochette) transmaggeables à noiuveau en un algoritme d ejustice social (wow-t=2.7k?) potentiellement décohérentiable sous métamorphose institutionnalisée, soit sous la forme multiversielle de la NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Toute vie personnelle œuvre d’art d’un non-tricheur ou d’une non-tricheuse qui de par son champ kantique crypté par la triangualisation de la fraicheurs des formes, devient inattaquable par les environnements dékryptés donc décohérencé ou désuperposés que constituent les formes asservissantes des univers d’errance fantomatique ou d’errance axiologique.

Les nations, les races, les langues, les races ou les religions sont des agrégats toxiques tous issus d’arkés que l’on appelle aristotéliciens parce qu’ils utilisent des formes dans des buts d’asservissement de toute libération par les formes que constituent l’acquis des quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art: 1) Quel est ton rêve? 2) dans combien de jours? 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

La cinquième question de l’ensemble des vies personnelles œuvre d’art (Comment nos rêves prennent-ils soin de la beauté du monde? ) constituent une chaîne de  cryptages qualienne et multiversienne  sur laquelle l’humanité peut aspirer à une dignité ontologique basée sur les droits universaux à une vie personnelle œuvre d’art pour toutes et tous, surtout pour tous les enfants de la planète terre.

à suivre….

Pierrot vagabond, au nom, par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PUISSANCE ET ÉTRANGETÉ DE LA MÉTAPHYSIQUE QUANTIQUE MULTIVERSIENNE DANS SON SURGISSEMENT ABJETO-HOLOGRAMMIQUE À TRAVERS DU TRIANGLE D’OR DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES ISSUE DE TOUT CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON-TRICHEUSE, JARDIN INOUI EAUX DÉSIRS ENCORDÉS SUSCITANT LE JAILLISSEMENT MULTIVERSEL DE TOUT RÊVE BIG BANG….. ÉVACUANT AUTANT LES MÉTHODOLOGIES ISSUES DU SYLLOGISME QUE CELLES ISSUES DE LA DIALECTIQUE OU DU POPPERISME FALSIFIABLES…. LA QUESTION DE FOND DEVENANT COMME POINT D’INTERROGATION DU POINT D’EXCLAMATION DE CE QUE L’ON NOMME BEAUTÉ DU MONDE: SI JE PRENDS SOIN DU MULTIVERS PAR MA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, EST-CE QUE LE MULTIVERS VA PRENDRE SOIN DE MA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, AU NOM DE L’HUMANITÉ OEUVRE D’ART EN DEVENIR ONTOLOGIQUE QUANTIQUE

Ce que j’aime de la bloguïétique, c’est la poïétique prospective dans ses traces post abductives.

La métaphysique quanto-multiversiel sera une théorie essentielle pour comprendre les intri-kha-tions et les re-Kohérences d’un rêve big bang d’une vie personnelle oeuvre d’art à toutes les échelles de la non-tricherie à l’intérieur d’un appareil contre-intufis qui porte le nom de CHAMP CONSTELLAIRE DE LA NON-TRICHERIE ou selon un algorithme de justice social…………..    WOW-T=2.7K?

En conséquence de quoi,  la mise en forme quantique de formes tirées de l’univers mythographique issu de l’arché aristotélicien avance l’hypothèse que c’est par un TRIANGLE D’OR attractif intriqués par le biais de débris de mémoire que se fonde la quanto-cosmologisation de transmages multiversiales ayant des conséquences immatérielles (mêmes de Dawkins, rhizomes de Deleuze, Gattari, viraliques de Auld, Woodard, Rochette) et trans khao dales, faisant de tout encordement une forme fractale d’ondes décorspuculisées tant que se maintient une non-tricherie ontologiquement sous forme ?/!.

Le positionnement onto-multiversien par TRIANGULISATION DE FORMES DÉ-ARISTOTÉLICIONNELLISÉE possède une fonction d’hormoge épistémologique dans l’errance poétique issue d’un rêve big bang.

Exemple: Si je suis animé d’une question

QUELLE INSTITUTION  FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

Abductivement,  notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) en  arrive à un algorithme de justice sociale WOW-T=2.7K?  sous-arché-hologrammativant par  l’opérationalisation de L’INVENTION de l’institution de la nano-citoyenneté-planétaire.

CONSÉQUEMMENT QUOI QUE NON-INTUITIVEMENT, , dans le champ constellaire de ma non-tricherie, la triangulation de trois formes universalisantes- JADIS ISSUES D’UNE DYNAMIQUE RATIONNELLE aristotélisante (les enfants-fantomatisés billotés du St-Maurice, Ulysse attaché au billot et Parménide attaché au billot de l,être) non seulement , MAIS BIEN PLUS QUANTO-COSMOLOGIQUEMENT ET EN CELA INCONTOURNABLEMENT  rend impossible toute arché basé sur la non-contradiction adoubé par le tiers exclu, mais bien plus crée un appareil attractif multiversié dont la principale caractéristique est de se nourrir de débris de la connaissances déformalisés pour pouvoir trans-khaoder autant que trans-mager les fonctions de (mêmes, rhizome ou vilisatrice, intuitionnées dans une proto-multiversiations de la fraîcheur quanto-cosmologique, donc quali-multiversielles des formes issues de la puissance et de l,étrangeté de tout champ constellaire issu de la non-tricherie de toute vie personnelle œuvre d’art.

Le champ constellaire issu de la non-tricherie ouvre le jardin encordé à une recohérence, soit à une réémergence de la superposition des états, fondements euristique de l’initiation aux brosses d’être et attaques d’être de toute multiversialité texturalisant toute vie personnelle œuvre d’art… de cette recohérence de la décohérence quanto-kosmologique s’ensuit un dévoilement (l’invu de Marion) graduel de l’intri-Kha-tion énigmatisée de ce qui semble multiversel avant-comme post rêve big bang, soir le nœud ?/! du qui sommes nous? d’où venons-nous? Où allons-nous? et pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien de Leigniz…. comme ?/! et non comme tentative plato-aristotélicienne d’une théologico-scientifico-mythologico-forme asservissante d’une quelconque rationalisation universiale.

Méthodologiquement, toute SUPERPOSITION DES ÉTATS dissout tout binarisme de la pensée occidentale lorsqu’elle doit rendre compte de bruit de fond cosmologique , mémoire quantique d’un big bang rêvatiqué au sens de débri de la connaissance khaodée de l’énigme,  au sens d’énigme ‘onéritique du NON-ÊTRE ISSU DU CE QUI EST ET CE QUI N’EST PAS EN MÊME TEMPS ( le fondement même d’une brosse d’être autant qu’une attaque d’être onto-cosmologique de tout non-savoir d’u n champ constellaire de la non-tricherie.)

La conséquence non-aléatoire mais librement aléatoirisée de toute non-tricherie d’un champ constellaire est un INTRI-KHA-TION de très grande fraîcheur quanti-formelle entre un même rêve big bang en deux lieux différents du multivers, qui curieusement, provoque de la SYNCHRONI-VIE-TÉ d’une très grand puissance et étrangeté.

Le dévoilement ontologique des conséquences inouïes d’une non tricherie microscophique dans l’univers macroscopique se fait par la synchro-ni-vie-té issue des sauts conceptuels (abjectaux) provoqués par la recohérence super-intriquée dans le multivers d’une seule vie personnelle œuvre d’art… LA MASSSE CRITIQUE D’UNE NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE SERA DONC UN.

La luminosité d’une vie personnelle  œuvre d’art qu’on appelait autre fois vertu ou éthique sera, comme en physique quantique d’aileurs, à la fois corpusculaire et ondulatoire… Qu’Est-ce à dire? elle sera la fois universiales (corpusculaire) et multiversiale( ondulatoire)… au sens où la non-tricherie sera identifiée comme une contre-intuition intri-ka-tive intriquée issu d’un respect envers le droit et le devoir à un rêve big-bang par une décision de non-tricherie, donc à un débrouillage quanto-cosmologique d’une forme universiale corpusculaire, donc au fondement arché-aristotélicienne culturellement et historialement occidentale.

Contrairement à la métaphysique traditionnelle, le dualisme ondulatoire/corpusculaire ne se résoud pas , ni par la contradiction, ni par la dialectique, donc ni par le tiers exclu dans une forme ou dans une autre, mais dans LE PRINCIPE DE SUPERPOSITION DE L’INFINITUDE DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES ( dont les brosses d’être et les attaques d’être) en sont les modules contre-intuitifs opératoires du dévoilement de l,énigme texturale ( soit, ?/!)

Le principe de superposition de l’infinitude de la fraîcheur des formes par un rêve big bang, dissout ontologiquement comme épistémologiquement, quoique que contre-intuitivement, tout principe de déterminisme issu de la logique aristotélicienne, ( autant dans sa physique que dans sa métaphysique, tout comme les différentes théogonies des philosophes des siècles qui vont suivre). CE PRINCIPE DISSOUT DONC ÉGALEMENT LE MONISME D’UN DIEU UNIQUE AUTANT QUE LE POLYTHÉISME par le seul fait que le principe de probabilité est reconnu autant à la matière quantique qu’à l’humain multiversié métaphysiquement. Ne restant que l’énigme équationnelle du (!/?) fondement même de wow-t=2.7k? sur lequel jaillit l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire portant le deuil de éthiologique de milliards d’enfants morts de faim ou de blessures de guerre sous la dysfonction binairisés des 193 étatsa féodalisés par des monarchies nucléaires faisant du droit des états un droit ayant préséance sur le droit de multiverséisé de l’humanité errante…

Comme en physique, le système qu’on mesure est accouplé à un appareil de mesure… De là l’inoui événement que constitue sur terre la conscience quanto-cosmologique d’un non-tricheur et d’une non-tricheuse dans la mesure QUALI dans l’intri-ka-tion même de son champ constellaire recohéré constructivement et radicalement à la supra-réalité probaliste même de la beauté du monde en action.

à suivre…

Pierrot vagabond, par, pour et avec notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

 

 

 

 

 

 

 

POUR TOUTE LA MÉTAPHYSIQUE TRADITIONNELLE ISSUE DES ARCHÉS IDENTIFIÉS PAR ARISTOTE( L’ARCHÉ DE LA NON-CONTRADICTION ADOUBÉ PAR LE TIERS EXCLU) LE FONDEMENT CONSISTE EN CELUI CI…. L’ÊTRE NE PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS…. MAIS LE FAIT QUE LA MÉTAPHYSIQUE QUUANTIQUE A PU DÉMONTRER QUE MÊME SI C’EST CONTRE-INTUITIF, ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS SE PEUT, CELA AMÈNE NÉCESSAIREMENT AU CONSTAT QUE TOUTE MÉTAPHYSIQUE EST UNE CONSTRUCTION ET ELLE NE PEUT ÊTRE LA MÊME EN MÉTAPHYSIQUE TRADITIONNELLE ET EN MÉTAPHYSIQUE QUANTIQUE… DE LÀ L’ÉMERGENCE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE QUANTO-COSMOLOGIQUE ISSU DE LA NON-TRICHERIE ET REPOSANT PRIMORDIALEMENT SUR UNE RATIONALITÉ HOLOGRAMMIQUE MULTIVERSIENNE INCONNUE SUR TERRE JUSQU’À LA DÉMARCHE ABJETALE CONSTRUCTIVISTE RADICALE D ENOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

WIKEPEDIA

Serge Haroche, né le 11 septembre 1944 à Casablanca, est un physicien franco-marocain1 travaillant dans le domaine de la physique quantique. Le 2 juin 2009, il reçoit la médaille d’or du CNRS2,3. Le 9 octobre 2012, il est colauréat du prix Nobel de physique avec l’Américain David Wineland pour « leurs méthodes expérimentales novatrices qui permettent la mesure et la manipulation des systèmes quantiques individuels ».

Recherches[modifier | modifier le code]

Interview de Serge Haroche après la remise de son prix Nobel en décembre 2012.

Serge Haroche est un spécialiste de physique atomique et d’optique quantique. Après une thèse sur l’atome habillé[18],[19] effectuée sous la direction de Claude Cohen-Tannoudji (1967-1971), un lauréat du prix Nobel. Il a développé dans les années 1970-1980 des méthodes nouvelles de spectroscopie laser basées sur l’étude des battements quantiques et de la superradiance. Il s’est ensuite intéressé aux atomes de Rydberg, états atomiques géants que leur sensibilité aux micro-ondes rend particulièrement bien adaptés à des études fondamentales sur l’interaction matière-rayonnement. Il a montré que ces atomes, couplés à des cavités supraconductrices contenant quelques photons, constituent des systèmes idéaux pour tester les lois de la décohérence quantique et pour démontrer qu’il est possible de réaliser des opérations de logique quantique prometteuses pour le traitement de l’information[20].

Nommé en 2001 professeur au Collège de France dans la chaire de physique quantique[13], Serge Haroche dirige le groupe d’électrodynamique quantique en cavité au sein du laboratoire Kastler Brossel, qui dépend de l’École normale supérieure, de l’université Pierre-et-Marie-Curie et du CNRS.

Ses cours et travaux au Collège de France[21] portent sur la mécanique quantique et l’information quantique[22].

Le , il se voit décerner le prix Nobel de physique avec l’Américain David Wineland pour leur recherche concernant la mesure et la manipulation des systèmes quantiques individuels[1],[4].

 

NOUVELLES DU GRAND CONTEUR INTERNATIONAL SIMON GAUTHIER ET DE SON RÉCIT PHILOSOPHIQUE LE VAGABOND CÉLESTE

À
pierrot rêveur
Aujourd’hui à 8 h 14

Allo Pierrot, j’espère que les 3 WOWS allez bien.

Me voilà de retour en France. Aujourd’hui je me dirige en Suisse à Plan-les-Ouates (banlieu de Genêve) J’y vasi conter plusieurs spectacle dont celui du Vagabond Céleste.

Je suis entournée jusqu’au 25 mai.

Retour à la maison je reprend mes valises mour une série de 4 Vagabond (2 à St-Raymond de Portneuf) ensuite dans Bellechasse et Québec (Petit Champlain)

J’y serai accaompagné par Benoit Rolland et un jeune Samaël qui fera les éclairages. Je le formerai (il a 16 ans)

Je suis en Forme!…..

Vagabondage ensemble

Pierrot que dirais tu que nous partions vagabonder du 17 juin (inclu) au 23 juin (Inclu)

le 24 juin je dois revenir à St-Élie quelques heures: je prononcerai le discours patriotique pour la fête Nationale.

Si nous sentons prolonger ou recommencer l’aventure j’aurai du temps plus tard cet été.

Qu’en penses-tu.

Ton ami sur les rails de la vie!

Sim

—————–
Très très cher Simon,

Je suis bouleversé de reconnaissance…

Tu sais, l’équipe des 3 wows (Marlene, Michel et Pierrot) venons de réussir l’impossible:

inventer une métaphysique issue du raisonnement hologrammique multiverciel constituant un saut conceptuel abjetal impossible même à imaginer par toute métaphysique aristotélicienne issue à la fois du raisonnement binaire (l’origine de la dialectique Parménide, Héraclite) comme de tout arché fondant la civilisation occidentale basé sur le principe de non-contradiction avec comme corollaire le 3eme tiers exclu.

Nous avons réussi le même exploit intellectuel, soit celui du passage triangle d’or de la physique traditionnelle et de la physique quantique, en respectant métaphysiquement les principes de décohérence et recohérence qu’impliquent le jardin que constitue toute non-tricherie ( soit le champ constellaire) permettant une recohérence à la fois fractale et intriquante d’un mutivers d’où nait et se multi-forme fraiche un rêve big bang.

Pourquoi je te dis tout cela?

Parce que ton récit philosophique «LE VAGABOND CÉLESTE» que tu fais rayonner dans toute la francophonie depuis maintenant plus de 8 ans en est le fil d’or bloguïétique dont nous avons depuis toujours conservé les traces filamentaires sur Internet.

Alors imagine, que l’on puisse ensemble au mois de juin, vagabonder la Tuque à la recherche des qualias du multivers enfouis dans les plis de mon enfance… imagine la joie que j’aurais à le faire avec toi.

J’aurai un simple cahier à dessins….

et comme depuis 8 ans maintenant, tu as toujours enregistré nos laboratoires de quête philosophique en vue d’approfondir et ma démarche et la tienne sur scène…

La rivière St-Maurice de Trois-Rivières à la Tuque et ses 3 milliards de billots qui l’ont descendue est devenu pour le doctorat de notre équipe de recherche un transmage permettant de passer d’une métaphysique binaire aristotélicienne à une métaphysique multiversienne hologrammique par une rationalité inconnue jusqu’ici sur terre… et pourtant on la retoruve dans les formes fractales de l’univers comme du multivers (ex: la spirale, le cercle, sous toutes ses fraîcheurs brosses d’être attaques d’être).

Dans un champ constellaire de toute personne humaine qui a pris la décision de ne pas tricher avec sa vie personnelle œuvre d’art, se lève un triangle d’or entre trois formes multiversiennes impossibles à attractiver parce qu’uniques en soi..

Les trois miennes furent, les enfants-errants fantomatisée billots d ela rivière St-Maurice, Ulysse attaché au billot de son navire pour ne pas céder au chant des nymphes et la pensée de Parménide attachée au poteau de l,être pour libérer par l’interdiction même de l,approcher le non-être , sur lequel est basé soute métaphysique de l’invention épistémologique comme ontologique, la th.ologie étant cancérisé dans les nœuds meme des billots de l’être (toute métaphysique de l’être est un asservissement heideggérien à une dialectique surannée emprise de théoganisme autant que de cosmoganisme que de scientisme).

Ceci dit,

Si tu savais comme Marlene et Michel par leur amour œuvre d’art sont devenus au cours des années l’arc-en-ciel dont j’ai toujours eu besoin pour protéger ma rivière St-Maurice des asservissements des errants axiologiques de mon enfance.

Quand j’étais petit, on m’avait fait faire sur mesure des habits de prêtre, et devant un petit autel je me souviens d’avoir donné la communion aux adultes de ma famille à genoux devant moi.

Je me souviens d’avoir pensé que c’était tellement indécent de voir des adultes agenouillé devant un enfant pour recevoir la communion que jamais dans ma vie je ne m’agenouillerais devant personne…

C’est ainsi que je suis devenu philosophe et non prof de philo, de peur de voir des étudiant s’agenouiller bêtement devant la connaissance stratifiée issue de la vanité d’une ignorance protégée par de diplomes institutionnalisés.

Les hobos qui sauraient du train ont fait le reste… je suis devenu un vagabond parce que j’ai sauté assez tôt du train de la bêtise axiologique des humains en précarité de multiversité.

Le seul moment de ma carrière de 32 ans sur scène où je fus vraiment heureux ce fut l’été au Patriote où je chantai caché comme un fantôme de l’opéra dans la salle d’éclairage du Patriote pendant que les gens mangeaient en bas dans la salle du spectacle. Je le raconte dans le 1000 pages de Monsieur 2.7k… Je pouvais, manger, lire tout en chantant et surtout m’évanouir entre les chansons sous des brosses d,être et des attaques d’être d’une inouie beauté cosmologique.

Je les voyais, ils ne me voyaient pas… Au nom de la condition humaine, je voyageais ‘impossible… une métaphysique à naître d’une mythographie agonisante dans des chansons cri de Munch sous des airs anodins.

Comme j’ai d’autres choses à te dire de plus personnel, je vais te les exprimer en privé dans un autre courriel… Mais j’en garderai trace dans des archives privées, au cœur de notre bunker de l’administration de la créativité où tu es encore et toujours immensément parmi nous

Je n’ai jamais voulu voir ton récit philosophique de notre aventure commune… le vagabond céleste et cela depuis 8 ans… par respect pour notre hologrammie créatrice…

Peut-être irais-je au petit Champlain à Québec au mois de Juin quand tu y passeras….

Pierrot
ton céleste

LES LOIS DE L’ONTI-KHA-TION MULTIVERSIENNE SOUS LE JAILLISSEMENT D’UN CHAMP CONSTELLAIRE PORTÉ PAR LE TRIANGLE D’OR D’ÉTIQUETTES ABJETUELLES FLOTTANTES (COMME DANS LES PEINTURES DE ROTHKO) LIBRES DE TOUT ATTRIBUT ESSENTIEL TIRÉ DE LA SÉMANTIQUE, SÉMIOLOGIE OU SÉMIOTIQUE, SOUS LA RECOHÉRENCE DE LA FRAICHEUR DES FORMES INNOVATRICES, GÉOMÉTRISÉES EUMÉTRIQUEMENT SOUS UNE THÉMATIQUE FRACTALE, POSSÉDANT UNE PUISSANCE MÊMIQUE (dAWKINS) RHYZOMIQUE (DELEUZE, GATTARI) AUTANT QUE VIRALIE-OPEN-SOURCE (LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE, AULD, WOODARD, ROCHETTE…. LE TOUT SOUS LA DESSASSERVISATION D’UNE TRANSMAGE DES MILLIARDS-D,ENFANTS-BILLOTS FANTOMATISÉS DU ST-MAURICE APPELANT CRI DE MUNCH ULYSSE ATTACHÉ AU BILLOT DE SES ERRANCES POÉTIQUES TOUT COMME PARMENIDE ENCHAINÉ DE SA PENSÉE AU BILLOT DE L,ÊTRE, SOUS LE SPECTRE DU NON-ÊTRE, FIGURE MYTHIQUE DES MONDES SUPERPOSÉS, DÉBINAIRISÉS COMME KHANTIQUISÉS.

VOILA EXACTEMENT CE QUE L’ON POURRAIT NOMMER COMME UNE MÉTAPHYSIQUE DE LA RECOHÉRENCE DES FMROES DU NON-ÊTRE, DANS UN MULTIVERS FRACTALISÉ EN CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR.

Pierrot vagabond-chercheur
au nom par et pour
notre équipe de recherche

Auld, Woodard, Rochette

DANS LA MÉTAPHYSIQUE MULTIVERSIENNE DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD,ROCHETTE) ISSUE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR, LA DIFFÉRENCE QUANTO-ONTOLOGIQUE RÉSIDE SURTOUT DANS LA DIMINUTION DE LA DILUTION COHÉORENTIELLE PAR UNE RECOHÉRENCE ONDULATOIRE D’UNE SYNCHRONI-VIE-TÉ… ALORS QUE TOUT TRICHEUR CORPULISE EN MAJEUR, DONC EN DÉCOHÉRENCE STRATIFIANTE LE SENS MÊME D’UNE INVENTION CRÉATRICE PERMETTANT LA NAISSANCE AUTANT QUE LA MISE EN SERRES UNIVERSELLE D’UN RÊVE BIG-BANG.

De là les brosses d’être et des attaques d’êtres qui découlent à la fois d’une errance poétique dont on retrouve le fil d’or constellairisé tout au long de l’histoire de l’humanité… et surtout d’une amplitude étonnante d’un sens à l’existence, tout comme si d’une façon multiversienne, la superposition des états où le tiers exclu est métaphysiquement absent permettait une marche ancrée par vers et pour la beauté du monde.

En ce sens, épistémologiquement, La non-tricherie correspond à une recohérence modulatoire du multivers impossible à binairisée tout comme la tricherie signe d’une façon semblable et non semblable la décohérence corpusculaire auss impossible à binairisée, tout étant complémentaire tout en étant abyssilement aporitisée dans une euporie Kantisée comme un champ-chant-champ…. hors temps, hors réalité, hors servitude.

le champ constellaire en quête d’absence comme en quête de présence en étant la poétique poïétique d’une voie irroyalisante, parce qu’une.

à suivre…

Pierrot vagabond,
au nom par et pour notre équipe de recherche
Auld, Woodard, Rochette

CONTRAIREMENT À LA PHILOSOPHIE PREMIÈRE D’ARISTORE, LA MÉTAPHYSIQUE ISSUE DU CHAMP CONSTELLAIRE MULTIVERSIEN DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) N’EST PAS BASÉE SUR LE PRINCIPE UNIVERSEL DE NON-CONTRADICTION, MAIS PLUTÔT DU PRINCIPE QUANTO-COSMOLOGIQUE DE CONTRADICTION (NON ICI ET ICI EN MÊME TEMPS) TEL QUE VÉCU EN EXPÉRIENCE DE PENSÉE PAR SCHORINGER , FONDEMENT MÊME DE LA TRANSMAGATION DES QUALIS PAR L’INVENTION DE FORMES FRAÎCHES TELLES QUE VÉCUES ICI ET NON ICI EN MÊME TEMPS DANS LES BROSSES D,ÊTRE ET ATTAQUES D’ÊTRE, CADEAUX DE LA NON-TRICHERIE AUX NON-TRICHEURS DANS LE JAIILLISSEMENT DE LEUR RÊVE BIG-BANG, L’ONTOLOGIE DEVENANT LE ? D’UNE MÉTAPHYSIQUE DONT LE NOYAU QUANTO-COSMOLOGIQUE NE PEUT S’ENCORDER QUE SOUS L’ÉNIGME D’UN POINT D’EXCLAMATION D’UNE FRAÎCHEUR INOUIE. NI PLATONICIENNE, NI ARISTOTÉLICIENNE, LA ÉTAPHYSIQUE NAÎTRA D’UNE MÉSURGENCE D’UN IMPOSSIBLE ENFOUI DANS LES PLIS QUALIENS DES ENFANCES EN FORME DE DÉBILLOTTAGES DÉSANCRÉS

« Je suis né dans un environnement, je ne sais pas d’où je suis venu ni où je vais ni qui je suis.
C’est ma situation comme la vôtre, à chacun d’entre vous. Le fait que chaque Homme ait toujours été dans cette même situation et s’y trouvera toujours ne m’apprend rien. Tout ce que nous pouvons observer nous-mêmes à propos de la brulante question relative à notre origine et notre destination, c’est l’environnement présent. C’est pourquoi nous sommes avides de trouver à son sujet tout ce que nous pouvons.
Voilà en quoi consiste la science, le savoir, la connaissance, voilà quelle est la véritable source de tout effort spirituel de l’Homme.
Nous essayons de découvrir tout ce que nous pouvons au sujet du contexte spatial et temporel dans lequel notre naissance nous a situés. Et dans cet effort, nous trouvons de la joie, nous le trouvons extrêmement intéressant (ne serait-ce pas là le but pour lequel nous sommes ici ?). ».
« La connaissance isolée qu’a obtenue un groupe de spécialistes dans un champ étroit n’a en elle-même aucune valeur d’aucune sorte ; elle n’a de valeur que dans la synthèse qui la réunit à tout le reste de la connaissance et seulement dans la mesure où elle contribue réellement, dans cette synthèse, à répondre à la question : Qui sommes-nous ? »

Erwin Schrödinger (Extrait de ses conférences).