LES QUALIAS (OU LA FRAÎCHEUR DU NON-ÊTRE DÉBILLOTÉ) ENFOUIS DANS LES PLIS DE L’ENFANCE, DONT EN CELLE DES 3 MILLIARDS D,ENFANTS MORTS DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE , CONSTITUENT DES DÉCLENCHEURS ENCORDÉS AVEUGLES DE TOUTE TRYADISATION CONSTITUANTE DE LA LOGIQUE MULTIVERSIENNE DISSOLVANT TOUT ASSERVISSEMENT PAR LES FORMES, ET MÊME TOUTE FORME ASSERVISSANTE CONSTITUÉES PAR LES ARCHÉS FONDATEURS DE LA LOGIQUE ARISTOTÉLICIENNE, DE LÀ, LA FRAÎCHEUR DU FRÉMISSEMENT ONTOLOGIQUE DU NON-ÊTRE QUE L’ON APPELLE DES BROSSES D’ÊTRE

MONSIEUR 2.7K
P.402
EXTRAIT

PierrotlaLune
”lampadaire”

”Ce résultat est d’une grande importance culturelle,
reprend, Antoine Suarez…. notre expérience
montre, elle, la non-temporalité de ce phénomène.
Il y a une dépendance entre évènements, mais cette dépendance ne correspond à aucun ordre temporel. Le monde quantique ne peut plus être défini en termes d’avant et d’après. Des choses se passent, mais le temps lui ne passe pas.” Plus qu’une expérience physique, c’est aussi une expérience métphysique qui s’est déroulée à Genève: Dans la ville de l’horlogerie, le temps, pendant un instant s’est arrêté.”

SCIENCE&VIE
no 1024, janvier 2003
p.43

——————
MONSIEUR 2.7K
P.362
EXTRAIT

PierrotlaLune
”lampadaire”

Dès les années 20, la mécanique quantique
prédisait la possibilité que les destins de deux
particules puissent être intimement liées…
par delàle temps et l’espace! Il aura pourtant
fallut quatre-vingtans pour que cette intrication
trouve la place qu’elle mérite.
Car si Albert Einstein a souligné l’importance
philosophique de ce phénomène, si John Bell a
réussi à le quantifier et Alain Aspect l’a fait dans
les laboratoires, ” jusqu’à la fin des années 80, la
physique dominante considérait que ce n’était pas
un sujet intéressant” souligne Nicolas Gisin.

SCIENCE&VIE
no 1024, janvier 2003
p.43

—————–
MONSIEUR 2.7K
P.503
EXTRAIT

PierrotlaLune
”lampadaire”

L’expérience de Genève le prouve:
le temps n’a plus court au niveau atomique.
or notre expérience quotidienne
nous dit le contraire!
comment résoudre ce paradoxe?
Telle est bien désormais la question…

SCIENCE&VIE
No 1024, janvier 2003
p.44

—————-

MONSIEUR 2.7K
P.435-436
EXTRAIT–

Menaud,
chansonnier du VieuxMontréal,
son journal personnel
extrait de livres lus…
Histoire littéraire du sentiment religieux
en France, tome 2, 1916.
notes sur la mystique, p.586.
Je n’ai pas à démontrer scientifiquement la valeur du témoignage des mystiques. pour ma part, leur seule histoire m’assure que dans l’ensemble ils ne peuvent être ni des simulateurs, ni des visionnaires. En effet, bien que nul d’entre eux ne soit jamais banal, tous néanmoins, ils traduisent, à leur façon, une même expérience. Ils ont beau ne pas se connaître, ils semblent toujours se copier les uns les autres. C’est là peu-être ce que l’histoire présente de plus émouvant.
La différence de tant de témoins ‘ne fait que rendre plus frappant” l’accord de leurs témoignages; ”italiens, anglais, néerlandais, allemands,espagnols ou français; moines ou séculiers; théologiens
ou simples; contemporains de Saint-Bernard ou de Philippe 11…” écrivain de race ou paysans presque illétrés; à côté de particularité multiples… de grandes lignes se dégagent, toujours les mêmes. des noeuds se forment, concentrant aux mêmes points la poussière subtile des observations psychologiques; des façon de parler reviennent spontanément pour caractériser les étapes de l’ascension spirituelle. Sur l’essentiel… il y a entente.”
Quel est cet essentiel; …
1
Il existe de smoments courts et imprévisibles, durant lesquels l’homme a le sentiment d’entrer, non par un effort, mais par un appel, en contact immédiat, sans image, sans discours, mais
non sans lumière, avec une Bonté infinie.
2

Cette perception quasi-expérimentale de Dieu, d’une intensité et d’une clarté très variables, cette expérience douloureuse et délicieuse,parfois semblet-il les deux tous à la fois est ineffable. Les approximations les moins déficientes sont celle qu’on tire des opérations des sens; goût, saveur, vue, toucher… Aucun terme ne sert pour rendre une impression aussi nouvelle, aussi spéciale, aussi puissante… Le fait reste pourtant sujet à des doutes, des
anxiétés… subséquentes; non quant à sa réalité, mais touchant l’interprétation qu’il faut lui donner et les causes qu’il convient de lui assigner. La sécurité complète renaît avec l’impression, et est alors absolue, pour laisser place ensuite à de nouvelles vicissitudes.
3

La connaissance qui en résulte n’est pas moins sui généris que la saveur même. Elle est communément générale, pauvre en éléments enseignés, en détails… C’est plutôt une assurance donnée, un rayon tombant sur la réalité vivante et l’éclairant en profondeur.
4

Nonobstant cette généralité, la connaissance mystique est habituellement d’une richesse affective, d’une force de pénétration et de rayonnement intérieur incomparables. A la sèche et
banale connaissance abstractive se substitue une sorte d’évidence immédiate, indiscutable, imposée.
5

Ces caractères de la vie mystique justifient la langue employée d’instinct dans la plupart des écrits de ce genre… Comment rendre cette impression? Sa force, son inattendu, son originalité, pousse les mystiques à recourir aux expressions les plus frappantes…S’agissant
d’une connaissance unitive, ils prennent naturellement leurs termes de comparaison dans les unions humaines les plus étroites…; s’agissant de perceptions directes, immédiates, ou donnant l’impression d’être telles, les mystiques recourront aux métaphores tirées des opérations des sens… tout un organisme de sens spirituels senble ainsi à leur disposition….; s’agissant enfin d,un acte extrême, ébranlant l’instrument humain jusqu’en son tréfonds, exigeant de lui une tension extraordinaire, les mystiques affectionnent les antithèses, les termes opposés, affrontés, contractés jusqu’à la contradiction. Cette outrance souligne et soulage leur impuissance à tout dire…
6

Un dernier trait et capital, met d’accord tous les mystiques chrétiens, bien que des descriptions inhabiles et incomplètes, et encore plus, une hagiographie ignorante aient pu suggérer le
contraire. C’est que le fond de l’état de ”contemplation infuse” consiste dans le seul acte décrit plus haut… (c’estàdire)
le contact savoureux et (à consulter l’expression de celui qui
l’approuve) sans intermédiaire, de l’Amour premier. Là où manque ce sentiment de présence immédiate, il n’y a pas, là où il existe, il y a contemplation mystique.” L’expérience mystique sera donc toujours pour nous ”la présentation active, non symbolique, de Dieu dans l’âme, avec son corrélatif psychologique, l’intuition immédiate de Dieu par l’âme.” Immédiate autant que cela est possible ici-bas,
cette expérience a plusieurs noms: on l’appelle, assez
indifféremment: ”contemplation, ”oraison” tout court; ‘,connaissance mystique” union mystique, ou union tout court. extase, etc… Nous employons ces divers noms, suivant les
exigences ou du sujet, ou simplement de l’euphonie, mais assez communément nous prenons ”extase”.Comme les autres, ce terme est équivoque. Qu’il soit donc bien entendu que pour nous ‘,extase” et ”intuition immédiate de Dieu” c’est la même chose. Malgré ce nom de ”contemplation” qu’on lui donne souvent et qui prêterait à une méprise, il ne faut pas confondre l’expérience mystique proprement dire la seule dont nous parlions ici avec les visions, accompagnées ou non de paroles révélatrices, avec les voix de
Jeanne D’arc, par exemple , ou avec les apparitions de Lourres. Ce sont là des faits mystiques, sans doute, mais qui diffèrent profondément de ceux qu’on vient de décrire, Sainte Thérèse a eu
des visions, elle a eu des extases, et elle distingue formellement entre les deux expériences.
—————-

MONSIEUR 2.7K,  P.863-867 ( mon vrai journal tenu et caché dans ce 1000 pages)

JOURNAL MON PERE

Toute sa vie, mon père avait pris des brosses d’être dans la taverne de la vie. En fait, il n’avait jamais senti le besoin de passer par la fissure du temps pour aller voir, de l’autre côté, ”K”…omment vivaient les hommes. Cependant, il avait dû tenir un journal, durant près d’un mois, parce que l’être l’atta…”K”…uait maintenant de ses bienfaits, une atta…”K”…ue d’être étant infiniment plus troublante qu’une brosse d’être. Et c’est de la différence entre les deux états,”K”…ue surgit impérieusement le besoin de noter, jusqu’à ce qu’il soit aussi confortable dans un état ”K”…ue dans l’autre.

8 mai

ATTA…”K”…UE D’ETRE

La douce et inépuisable abondance de l’instant présent semble avoir en plus une”K”…onscience amoureuse de l’homme. La vie m’apparaît une danse amoureuse entre le libre-arbitre de l’instant présent et le libre-arbitre de l’homme. Hier, je suis allé me coucher vers 20 heures. Puis la formidable béatitude de l’instant présent est venue me visiter ”K”…omme les vagues de la mer atta…”K”…uent la plage. Le ”K”…orps est dans un tel état de bonheur qu’il lui est même difficile de se lever pour marcher. “ Cela ” ayant pénétré en moi est rythme amoureux de mon “ ÇAJE ” ”K””..omme les feuilles ”K”…ui te saluent sous l’expression du vent, ”K”…omme les herbes ”K””..ui dansent au bord de l’asphalte fier. Chaque intime morceau de la matière chante à sa manière la ”K”…réativité ”K”…onsciente de l’instant présent. Cela a duré jusque vers 22 heures, à peu près, puis s’est estompé doucement ”K”…omme la vague se retire dans ses marées basses. Puis vers 9 heures du matin, la vague ”cela est” de l’instant présent amoureux d’un “ ça en moi ” est revenue me faire la ”K”…our. Je reconnais ses atta…”K”…ues, son pas, sa douceur, sa signature, son immortalité, son rayonnement, toujours pareil et jamais lui-même jusqu’au fin fond de l’univers à chaque instant redessiné. ”K”…ue c’est ahurissant ! Dans ma fenêtre, les milliers de brins d’herbes et les centaines de feuilles me regardent, complices de mon bonheur. L’instant présent est dans la pièce et chante pour moi l’amour qui ”K”…oule en dedans de moi”K”…omme une rivière.”K”…uand l’instant présent me visite de sa fantastique béatitude, je peux noter l’instant exact de son arrivée et l’instant exact de son départ. Il est 11 heures, trente minutes du matin. L’être s’est retiré. Pas de deuil, pas de peine, pas de tristesse. ”K”…omme l’amant après avoir fait l’amour à sa bien-aimée la laisse reposerpendant qu’il va lui cueillir des fleurs.

13 mai

BROSSE D’ETRE

864

864

De Gaulle disait : la vieillesse est un naufrage. Dans une brosse d’être, la vie ressemble à la mer. L’ego, au Titanic. Plus jeune se fait le naufrage du Titanic, plus douce est la vie sur la mer. Toute brosse d’être équivaut à vivre instantanément le naufrage du Titanic en soi, Ne reste ‘K”…ue le naufragé, ébloui d’être encore vivant…. dissolution panthéiste de la ”K”…onscience dans la vie ”K”…osmique…

19 mai

ATTA…”K’…UE D’ETRE

16 h p.m. L’être entre doucement dans la pièce. Il revient avec ses fleurs après m’avoir”K”…aressé ce matin. Le parfum de l’éternité envahit chaque cellule de mon ”K”…orps. L’être toujours pareil jamais le même est ”K”…onscient de ce qu’il fait. Tant de beauté de sa part estimpossible sans la ”K”…onscience. Il n’est pas de la nature des choses ”K””..ue l’être se dévoile en son entier en cette vie. Mais ”K”…urieusement, la symphonie de son empreinte porte toujoursla même signature, celle de la relation amoureuse égalitaire. Si le “ çaje (sage) ” n’était pas en dedans de moi, l’être mourrait d’ennui et de chagrin ”K””..ar il n’y a de danse amoureuse ”K”…ue ‘K”…uand l’indivisible est amoureux de l’indivisible dans ce ”K”…ui semble divisé. ”K”…uel mystère pour moi. Pourquoi l’être arrive comme un voleur dans ma vie et ”K”…ue moi je ne puis faire la même chose ”K”…onsciemment dans la sienne ?

21 mai

BROSSE D’ETRE

Je suis aussi incapable de provoquer ”K”…onsciemment une brosse d’être. Il y a un moment précis où dans l’abandon et le dépouillement, je me retrouve en état d’ivresse en relationamoureuse avec la taverne de la vie ”K”…ui m’héberge. …Il semble y avoir une différence entre une brosse d’être et une atta…”K”…ue d’être. Dans une atta…”K”…ue d’être, l’être ”K”…omme le chat cherche sa caresse. Il avance doucement, sensuellement. Il t’agresse artistiquement si tu ne lui donnes pas de l’affection. Dans une brosse d’être, le chat en toi dort, entraînant dans son doux sommeil, l’éternité ”K”…ui l’entoure, le pénètre et le traverse. Et toi tu te saoules dans la taverne de l’être dont les murs sont aux ”K”…onfins même de l’éternité jamais achevée. Et tu t’ypromènes ”K”…omme au paradis, la terre étant le jardin de l’être, l’émeraude du ”K”…osmos.

4 juin

ATTA…”K”…UE D’ETRE

Devenir le réceptacle d’une attaque artistique d’être ”K”…onstitue une apothéose d’éternité absolument ahurissante. C’est ”K”…omme si l’univers dans son infini entier jamais achevé rejaillissait sous la forme de geyser d’énergie au centre de ton “ ÇAJE ”. Et tu deviensinstantanément fondu dans la beauté du tout. Tu es le parfum, de la rose, le chant de l’oiseau, la vague de la mer, la tendresse des nuages, la symphonie du jour ”K”…ui se lève. Tu esl’immensité jamais achevée. Aucune religion n’approche l’être. Le ”K”….antique de l’être est sacré, par sa légèreté stupéfiante, mais non religieuse. Il ne demande pas qu’on le prie, il danse. C’est trop fou ”K”…omment ça se passe. L’être ne parle jamais. Il chante en silence.

6 juin

BROSSE D’ÊTRE

L’abandon ”K”…onduit au voir qui lui fait basculer dans l’être. Une fois dans la taverne de l’être, l’abandon et le voir disparaissent. Ne reste que la va”..”K”…uité du çaje, la visionpénétrante, la non-pensée,la brosse d’être. Une fois dans la taverne de l’être, surgit la danse amoureuse du çaje ”K”…ui fait frémir la nature jusqu’au fin fond de l’univers.

12 juin

ATTA…”K”…UE D’ETRE

Parfois les atta…”K”…ues artistiques d’être sont si intenses ”K”…ue je suis incapable de ressentir mes jambes qui marchent, incapable de travailler, de m’occuper du plus simple problème. Il n’y a rien de plus délicieux qu’une atta…”K”…ue d’être. C’est un vent ”K””..ui t’atta…”K”…ue d’amour dans une béatitude infinie. Le mur entre l’absence d’être et la présence d’être m’apparaît être ”K”…omme un poste de douane où il est passionnant de s’alléger de beaucoup de choses, le passage étant très étroit, très étroit, ”K”…omme si on se dénudait amoureusement de sa raison avant de plonger dans l’eaud’une chûte découverte en forêt. L’être m’a ”K”…uitté en ce moment à 99 pour cent, il reste délicatement présent ‘K”…omme le ciel à l’horizon en toile de fond. Pourquoi en est-il ainsi ? je ne sais pas. Le “ je ” est trop loin du ça en ce moment pour ”K”…ue je sache quoi que je sois je………Ça. ”K”…uand l’être se retire, Tout ce que je “ touche, ” “ sent ”, ou “ voit ” est vacillant. On dirait ”K”…ue je cherche la matière de mes ”K”…aresses, chaque objet étant différent dans son apparence, mais semblable dans son essence. ”K”…omme si la division ne se rappelait de sa magie ”K”…ue par l’intuition passée de son intérieur uni.

18 juin

NOUVELLE ATTA”K”…UE D’ETRE

Vers 13 h. p.m., la vibration de la béatitude s’est reglissée tellement fort à l’intérieur de moi que j’ai dû aller me ”K”…oucher sur un banc. Il m’a semblé que le ”K”…orps était fondu dans le même taux vibratoire ”K”…ue l’univers. La tête attendait. Parfois elle se fondait avec le ”K”…orps. C’est probablement ce ”K”…ui se passe après la mort. Un taux vibratoire qui chante éternellement son silence en un tout. Puis, ”K”…omme ma tête s’ennuyait, j’ai laissé vagabonder des pensées d’un sujet à l’autre, ce que probablement certains appellent le mental. Cette division entre la béatitude du ”K”…orps et la liberté du libre-arbitre qui laisse la folle du logis jacasser est très inconfortable. L’être n’est aucunement gêné par cette division. Je ne peux ”K”…oncevoir le passage sur cette terre sans cette béatitude permanente, libérée de toute souffrance. ”K”…ue chaque citoyen de cette planète n’y ait pas encore accès me semble étrange. C’est pourtant l’état original de l’homme, ce pourquoi, il a été ”K”…réé, sa vraie K…ondition humaine.,

21 juin

TENTATIVE DE BROSSE D’ETRE

J’ai essayé toute la nuit d’entrer dans la taverne de l’être par moimême. Impossible, impossible. ”K”…omment se faitil qu’aucun chemin ne semble mener à l’être ? Que de ””K…uestions sans réponses.Puis soudain, à mon insu, me voilà ivre dans la taverne de l’être. Aucun goût d’être connu, reconnu, riche, célèbre. ”K”…ue du bonheur d’être. ”K”…omme un brin d’herbe rythmant le vent au milieu des hommes pressés par le temps ”K”…ui marchent aveuglément vers le cimetière de leur vie.

16 juillet

ATTA”K”…UE D’ETRE

Ça faisait presque vingt jours ”K”…ue je n’avais pas eu de relations avec l’être. Puis hier soir, vers 22 heures, en me ”…ouchant, j’ai senti sa venue prochaine ”K”…omme le vent annonce une douceur de vivre. J’étais ”K”…ouché contre le ”K”…orps de ma douce. Elle m’a souhaité une nuit magnifique. Je lui ai dit qu’elle le serait. Je n’ai jamais osé lui dire ”K”…ue l’instant présent s’en venait, de peur ”K”…ue ce soit mon imagination qui me joue des tours. L’air autour de moi est devenu frais ”K”…omme la rosée du matin. Le “ cela ” s’estavancé amoureusement, ”K”…omme une maîtresse. Je reconnus le feutré de ses pas, la douceur de son affection. Puis le cela a fait éclater la perception ”K”…ue j’ai de mon ”K”…orps. Lesmilliards de cellules en moi-même se sont mises à chanter la visite de l’univers. Ma tête fut tout étonnée ”K”…ue “ cela ” puisse se produire. L’enveloppe ”K”…ui retient toutes ses cellules ensemble est devenue très mince, presque sans aucune sensation. Je le sus parce ”K”…ue chaque fois que ma ”K”…ompagne touchait ma chair, je ne sentis presque rien. Chaque relation avec l’être est à la fois différente et semblable. Je fis pour la première fois l’expérience d’une nuit complète et parfaite de béatitude. Ma ”K”…onscience resta toujours libre,jamais délirante ne fusse un instant. Ma pensée logique à son minimum de fonctionnement. Mon ”K”…orps incapable de se séparer de la bonté de l’instant présent par lui-même, absolument incapable. Et la folle du logis dormit profondément toute la nuit, bien ”K”…ontente d’avoir desvacances imprévues.

24 juillet

BROSSE D’ÊTRE

Ce ”K”…ui m’a impressionné cette nuit, c’est la dissolution instantanée de l’ego à la première seconde du rapport à la taverne de l’être. Cela semble fonctionner ”K”…omme ceci.”K”…omme un jeu de lego. L’ego se reconstruit lorsqu’il sort de l’être, se dissout lorsqu’il entre en lui, en étant chaque fois de plus en plus émiettable, de moins en moins noyau dur. Il est possible que l’ego soit un outil indispensable pour fonctionner en société, permettant à la personnalité de ”K””..omprendre les règles sociales. Sans ego, on est infirme socialement, mais au niveau vibratoire, un oiseau qui vole infiniment haut au-dessus de la ”K”…ondition humaine. Il n’y a pas d’élus ou de nonélus. Que des précurseurs. L’être est accessible en abondance à tous, mais, on ne ”K”…onnaît encore aucun chemin qui y mène. “”K”…ue de mystères, ”’K”…ue de mystères. Je suis un saoulon de la taverne de l’être. Trop saoul pour avoir le moindreintérêt à chercher des réponses.

Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.

EGO SUM PAUPER

NIHIL HABEO

ET NIHIL DABO

seule la chaleur de ma voix

peut me faire renaître

grâce à la noyade virtuelle

sous de milliards de bitts d’informations dépersonnalisées.

***(paquet de bitts…paquet de bitts…paquet de bitts…)***

——————

Pierrot vagabond, par avec et pour notre équipe de recherche (Auld Woodard, Rochette)

 

L’ARRIVÉE À LA TUQUE OU LE FONDEMENT PRÉ-ÉPISTÉMOLOGIQUE DE CE QUI MÉTHODOLOGIQUEMENT M’HABITE DANS UN ANCRAGE TRYADIQUE ISSU DU CHAMP CONSTELLAIRE D’UN MULTIVERS PERSONNALISTE D’UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART ASTRONAUTISÉE PAR UN RÊVE BIG BANG.

2 VOYAGES SUR LE ST-MAURICE
PAR L’ABBÉ CARON
CHAPITRE LA TUQUE
EXTRAIT… P.58

Le canot qui avait servi à nos pêcheurs se charge de 5 personnes qui retournent à la Rivière-aux-rats. Adieu et bon voyage.

Nous repartons et un peu après 6 heures, nous apercevons La Tuque. C’est un cri général. La Tuque! La Tuque!! Les compagnons de Christophe Colomb n’ont pas crié plus fort: Terre!, Terre!.

La Tuque est une montagne de forme ronde, un peu comme la montagne de Beloeil, mais plus régulière. Elle a la forme de ces bonnets de laine que nous appelons Tuque, mais d’une tuque bien enfoncée sur la tête de son propriétaire.

EXTRAIT P.61

On fait descendre le cheval sur la rive sud-ouest. il fait horriblement noir. mais nos guides connaissent si bien ce pays. Des détonations retentissent. On nous attend à La Tuque.

EXTRAIT P.65

La mission de La Tuque renferme 40 âmes, 7 familles catholiques, une famille protestante, 23 communiants, trois cultivateurs. Le plus ancien colon est Monsieur Jean-Baptiste Tessier, qui demeure du côté nord-est de la rivière ET QUI ARRIVAIT À CET ENDROIT IL Y A 36 ANS.

Monseigneur Laflèche donna bien ses conseils ET SES AVERTISSEMENTS PATERNELS aux habitants de La Tuque, MAIS IL NE MIT PAS LA MISSION SOUS LE PATRONAGE D’UN SAINT, comme il l’avait fait à tous les autres postes du St-Maurice. En effet, donner des patrons aux paroisses et aux missions, cela appartient à l’évêque diocésain ET MONSEIGNEUR NE VOULAIT PAS EMPIÉTRER SUR LES DROITS DE L’ÉVÊQUE DE PONTIAC. Mais la population était affligée de cette différence. Alors Monseigneur eut une inspiration qui conciliait très bien tous les intérêts. Il annonça qu’il choisissait ST-ZEPHIRIN ( paroisse ou je naîtrai, moi Pierrot Rochette dit le vagabond céleste) pour patron de la mission de La tuque, en l’honneur de Monseigneur Zéphirin Lorrain le premier évêque qui ait visité  cette mission, et aussi le premier évêque de Pontiac. De cette manière, son choix sera certainement confirmé par l’évêque diocésain et son action ne peut plus raisonnablement être considérée comme un empiètement. Tout le monde est satisfait.

EXTRAIT P.66

Maintenant, les braves chrétiens qui nous ont accompagnés de la Rivière-aux-rats s’en retournent avec notre chaland. Pour redescendre le Saint-Maurice, Monsieur Thompson nous fournira une barge et es rameurs nécessaires.

Il pleut légèrement et les maringouins nous incommodent beaucoup. Monseigneur distribue comme à l’ordinaire DES SOUVENIRS ET DES RÉCOMPENSES À TOUS CEUX QUI NOUS ONT RENDU SERVICE. Il n’oublie pas de donne rune médaille à Monsieur Tessier, le plus ancien colon.

Nous dinons un peu avant midi et à midi et demie, nous partons pour la rivière Croche.

à suivre…

Pierrot vagabond, au nom par et pour notre équipe de recherche, (Auld, Woodard, Rochette)

SOUDAIN… LE LONG DE LA RIVIÈRE ST-MAURICE… UN ÉVÉNEMENT… «UN HOMME FORT SE MET À PLEURER COMME UN ENFANT.. 10 PERSONNES CHÈRES FURENT EMPORTÉES PAR LA FIÈVRE ET LA DYSPHÉRIE EN QUELQUES JOURS… VU DU CHAMP CONSTELLAIRE TRIANGULARISÉ… LES CADAVRES DES 4 FILLES DE CET HOMME CONSTITUENT ONTOLOGIQUEMENT ET LÉGISLATIVEMENT (AU SENS DE LA LÉGISLATION ISSUE DES ARCHÉS ARISTOTÉLICIENS) UNE BRISURE SPONTANÉE DE SYMÉTRIE UNIVERSALISANT CE QUE hÉGEL APPELLE «LE CONCEPT COMME PENS.E INQUIÈTE» … UNE PIÈCE DE THÉÂTRE, DIS-JE IDÉPENDANTE DE LA STRUCTURE QUI S’Y JOUE, SOIT LE PASSAGE QUANTO-MULTIVERSIELLE DU NON-ÊTRE INTERACTIF ENTRE MASSE NULLE ET MATIÈRE ISOTROPE..

LES DEUX VOYAGES SUR LA RIVIÈRE ST-MAURICE
PAR L’ABBÉ NAPOLÉON CARON
p.83-84
extrait

La demeure actuelle de Monsieur Vaugeois se trouve à l’embouchure de la rivière caribou, mais il doit se bâtir une nouvelle maison cet automne même, à une dizaine d’arpents plus bas, vis-à-vis de l’établissement de Monsieur Louis Descoteaux. Je n’hivernerai certainement pas ici, nous dit-il avec conviction. ET CET HOMME FORT SE MET À PLEURER COMME UN ENFANT;

Oui, les cœurs de lion sont les vrais cœurs de pères.

Cet Homme a vu de trop grands deuils dans la maison qu’il habite aujourd’hui. Il n’en peut plus supporter la vue. L’AIR DE SES CHAMBRES L’ÉTOUFFE. IL Y A VU TROP DE CERCUEILS. Il ira demeurer plus loin.  En effet l’hiver dernier, des fièvres malignes jointes à la terrible diphtérie SE JETAIENT SUR CETTE MAISON ET L’Y FAISAIENT L’UNE DE CES MOISSONS QUI FONT DRESSER LES CHEVEUX SUR LA TÊTE.

Dix personnes furent emportées dans l’espace de quelques jours. Le soleil de ce joyeux jour de Pâques éclairait quatre cadavres dans la maison de de ce père malheureux…

LES CADAVRES DE SES QUATRE FILLES.

Non seulement ses enfants furent ainsi moissonnés, MAIS LA MORT ALLA AUSSI FRAPPER SES PETITS-FILS. TOUS LES ENFANTS DE SA FILLE FURENT EMPORTÉS AVEC LEUR MÈRE.

La mort semblait ne vouloir plus borner ses fureurs.

VRAIMENT DIEU N’ENVOIE DE PAREILLES ÉPREUVES QU’À CEUX QU’IL PRÉFÈRE,, ET QU’ENSUITE IL VEUT RÉCOMPENSER D’UNE MA

Quia acceptus eras Deo, necesse fuit ut tentatio probaret te,
Tob. XII, 13 ( parce que vous étiez agréable à Dieu, il a été nécessaire que la tentation vous éprouva).
Père tendre, mère chrétienne dévouée, je sais que votre douleur a été terrible et qu’elle dépasse toute expression, MAIS CONSOLEZ-VOUS EN REGARDANT AU CIEL. Le ciel a des splendeurs qui peuvent nous faire pénétrer l’énigme de cette vie. VOUS AVEZ ÉTÉ TRAITÉ MOINS SÉVÈREMENT QU LE SAINT HOMME JOB, puisque Dieu vous a laissé l’ainé de vos fils, l’espoir de votre maison. Quand vous aurez accompli votre tâche ici-bas, quand la mort vous détachera de la mort de ce cher enfant, votre cœur devra éprouver peu d’angoisses et de terreur, TOUTE UNE FAMILLE VOUS SOURIRA DU HAUT DU CIEL.
—————–
COMMENTAIRE DE PIERROT VAGABOND
Si ‘on regarde cette pièce de théâtre à partir de la triangulation de 3 milliards d’enfants-errants fantomatisés attachés un par un aux billots du st-Maurice, en relaiton quanto-multiversienne (masse détachéede toute matière) avec Ulysse attaché au billot de son navire et avec les pensées de Parménide attachées à l’être… VOILA UN ARCHEVÊQUE DONT LA FONCTION IERE EST D’ASSERVIR DES PERSONNES HUMAINES EN LES ATTACHANTS AUX BILLOTS DE LA GUERRE DES DRÔNES SPIRITUELS.
CELA RESSEMBLE À UN ENFANT
CELA RESSEMBLE À UN ENFANT
CELA RESSEMBLE À UN ENFANT…
Il y a événement multiversien parce que brisure spontanée de symétrie aristotélicienne, l’être et le non-être dans leur non-contradiction injurie les qualias du désespoir. Méthodologiquement, épistémologiquement, ontologiquement, scientifiquement, IMPOSSIBLE D’ÉVACUER LE TIERS EXCLU.
à suivre…
Pierrot vagabond,
au nom par et pour notre équipe de recherche
Auld, Woodard, Rochette

 

 

 

IMAGINONS À PARTIR D’UN NOUVEAU COFFRE D’OUTIL ISSU DE L’ARCHÉHOLOGRAMMIE NON-ARISTOTÉLITIENNE, PERMETTANT L’ÉMERGENCE D’UNE TRIANGULATION DE TROIS TRANSMAGES DE NOTRE CHAMP CONSTELLAIRE (3 MILLIARDS D,ENFANTS ATTACHÉS AUX 3 MILLIARDS DE BILLOTS DE LA RIVIÈRE ST-MAURICE, ULYSSE ATTACHÉ AU BILLOT DE SON NAVIRE POUR NE PAS CÉDER AUX CHANTS DES SIRÈNES, PARMÉNIDE AUX PENSÉES ATTRACHÉES AU BILLOT DE L’ÊTRE….. DONC… DISAIS-JE… IMAGINONS UNE RELECTURE PARADIGMATIQUE DES DEUX VOYAGES SUR LA RICIÈRE ST-MAURICE DE L,ABBÉ NAPOLÉON CARON, CHANOINE DE LA CATHÉDRALE DE TROIS-RIVIÈRES (1887,1888) ET NOUS AURONS UN EXEMPLE CLASSIQUE DE L’ASSERVISSEMENT PAR LES FORMES D’UNE COMMUNAUTÉ DE PERSONNES HUMAINES MISE À GENOUX PAR LES RÉSIDUS DES ARCHÉS ISSUS DE L’HISTOIRE TRAGIQUE DE LA NON-CONTRADICTION ET DU TIERS EXCLUS, POINT AVEUGLES D’UN SCIENTISME DOGMATIQUE D’UNE LOGIQUE BINARISTE DONT LA DIALECTIQUE EN FUT LE TITANIC PRÉ-PHYSIQUE QUANTIQUE…L’ONTI-KHA-TION EN SERA LE POINT DE BASCULE DE BROSSES D’ÊTRE ET D’ATTAQUES D’ÊTRE FAITES D’ÊTRE ET DE NON-ÊTRE EN MÊME TEMPS…. ………..

De la bloguiétique paramètrale des 6000 pages pour que puisse être possible la capture du boson de Higss de la pensée prospectiviste nano-contemporaine, put être retracée un jour, cet extrait d’une guerre des drones où il est dit le déclencheur multiversien paradoxal

CE QUI RESSEMBLE À DES ENFANTS….

CE QUI RESSEMBLE À DES ENFANTS

CE QUI RESSEMBLE À DES EFANTS…

ce qui fit surgir en encordements des impossibles des débris et de mémoire et de connaissance qui prirent la forme d’enfants-errants-fantomatisés morts de faim ou de blessures de guerre, attachés aux 3 milliards de billots du St-Maurice, comme s’ils avaient été évacués par l’invisibilité dans les rapides de l’histoire… Même qu’ayant vagabondé le long des berges de cette rivière, je dormis dans des cimetières devant des tombes d’enfants….

Ma mémoire et mes brosses d,être et attaques d’être étant convoquées par des formes fraîches sous forme de triangulation multiversienne, je tombai sur le récit de l’abbé Caron et ses deux voyages sur le St-Maurice (1888-1889) et je fus bouleversé par un exemple cruel d’un asservissement par les formes de toute une communauté le long du St-Maurice.

Ma relecture vient donc méthodologiquement d’une vision hologrammique à partir du champ constellaire même sous la force être-non-être en même temps d’une triangulation dont le coffre d’outil décatégorise l’emprise de la iere philosophie d’Aristote.

ET SI TOUT N’ÉTAIT QU’UN MAUVAIS RÊVE?

ET SI TOUT, SANS UN RÊVE BIG BANG SURGISSANT D’UNE DÉCISION À NE PAS TRICHER AVEC SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART N’ÉTAIT QU’UN ASSERVISSEMENT À DES FORMES QUI ONT PERDU LEUR FRAÎCHEUR PARCE QU’ELLES ONT ENDOSSÉ L’HABIT SACERDOTAL DE LA VÉRITÉ, DE LA DOGMATIQUE ET DE LA HIÉRARCHIE DES ERRANCES ( AXIOLOGIQUE VERSUS FANTOMATIQUE) SANS POSSIBILITÉ D’AVOIR ACCÈS À L’ERRANCE POÉTIQUE?

—————-

DEUX VOYAGES SUR LE SAINT-MAURICE

L’ABBÉ NAPOLÉON CARON

Extrait de la préface

Ici ce n’est plus la marche triomphale d’un prince
de l’Eglise au milieu d’une population ivre de bonheur,
c’est la marche silencieuse d’un’ très humble particulier
dans un petit canot d’écorce. Dans des circonstances
si désavantageures, j’ai recours à l’histoire et à la
légende pour donner de l’intérêt à mon récit. Je me
débats tant que je peux pour empêcher mes lecteurs •
d’avoir sommeil, car l’injure la plus sanglante que l’on
pût me faire, serait de peindre mon volume ouvert sur
les genoux d’un lecteur endormi.
Allons, mes amis, entrez vaillamment dans la
lecture de ces pages et j’espère que vous en pourrez,
voir le terme sans broncher.
AVANT-PROPOS
Il y a, échelonnée le long du Saint-Maurice, une population intelligente,que l’on a trop longtemps oubliée et méconnue.
Ce n’est pas que l’on ait manqué de s’en entretenir fort souvent, MAIS ELLE AVAIT LE MALHEUR D’ÊTRE DEVENUE LÉGENDAIRE; on en parlait le soir au coin du feu, comme on peut parler de Roland
ou de Jean de Calais, et l’on paraissait avoir oublié que ce sont
des frères en chair et en os, qui ont leurs aspirations et leurs besoins ; que ces frères nous aiment et demandent à être aimés
de nous ; qu’ils souffrent dans un isolement cruel, et qu’ils réclament
une petite part de ces améliorations étonnantes que notre gouvernement prodigue dans toutes les autres parties du pays.
Nos compatriotes doivent y réfléchir sérieusement ; à cause de
notre apathie et de notre négligence. La Tuque se trouve aujourd’hui plus éloignée de nous que Winnipeg, et les communications avec les
habitants de la Rivière Croche sont plus, difficiles qu’avec les habitants  de Calgarry. Cependant, c’est bien notre sang qui
coule dans les veines des colons du Haut Saint-Maurice ; ils sont même plus canadiens que nous; je le dis sans crainte d’être démenti, car je viens de les voir et d’étudier leurs mœurs. Allez sur ces parages si vous voulez retrouver le type des anciens Canadiens.
Monseigneur Laflèche, évêque des Trois-Rivières, a rendu un
immense service à cette POPULATION ABANDONNÉE,en y faisant solennellement cette année sa visite pastorale. Le voile de la
légende est déchiré enfin. C’était la première fois que l ‘évêque des Trois- Rivières paraissait dans cette partie de son diocèse. Plusieurs
trouvaient que son âge et ses infirmités ne lui permettaient pas un voyage aussi fatiguant, mais la charité ne connaît pas les obstacles. D’ailleurs, CES ENFANTS QUI N’AVAIENT JAMAIS VU LEUR PÈRE AU MILIEU D’EUX LE DEMANDAIENT AVEC BEAUCOUP D’INSISTANCE ; IL EST ALLÉ SE JETER DANS LEURS BRAS, et nul d’entre eux n’oubliera jamais les émotions de CETTE PREMIÈRE ET SAINTE VISITE. L’un des heureux témoins de ces scènes touchantes SENT aujourd’hui le besoin de dire ce qu’il a vu et cequ’il a ressenti. Que dans notre narration aucun détail ne vous paraisse trop petit nous voulons, bienveillants lecteurs, que vous marchiez avec nous, que vous voyiez tout de vos yeux, comme si vous eussiez été présents. A la fin, vous aurez pour agréable que nous fassions nos remarques et nos suggestions, LE TOUT PAR AMOUR DE LA RELIGION ET DE LA PATRIE .Mgr Laflèche ayant décidé de faire la visite pas- torale dans les missions du St-Maurice, il ne manquait pas de prêtres haut placés et vieillis dans le ministère qui eussent désiré l’accompagner ; mais Sa Grandeur, avec une bonté dont nous lui serons toujoursreconnaissant, déclara qu’elle voulait garder auprès
d’elle ses compagnons de la visite du mois de juin ; etc’est alasd’ ex cuse, dans ce remarquablle. voyage., votre très  modeste individualitése trouve à côté de M. lzh&- noine Prince, qui avait sa place marquée d’avance auprès de MONSEIGNEUR.
——————
Notons ces enfants que sont les adultes que l’idéologie de la nation et la religion réussit dans ce discours à attaché au billot de l,être paternel que représente l’évêque de Trois-Rivières… LA PENSÉE DE PARMÉNIDE TENTE ICI DE SE DÉTACHER DU POTEAU DE L,ÊTRE POUR CRIER SON EFFROI… SEUL LE NON-ÊTRE AURAIT EMPÊCHÉ CET ASSERVISSEMENT PAR LES FORMES
à suivre…
Pierrot vagabond, par avec et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

LES 45 IERES PAGES DE LA MÉTHODOLOGIE DE NOTRE DOCTORAT À SOUMETTRE AUX TROIS WOWS DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

MÉTHODOLOGIE: RIVIÈRE ST-MAURICE CRYPTÉE ET BILLOTTÉE….

LE IER JET DE L’INTRODUCTION DU DOCTORAT DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) ÉTANT PEINT, J’ABORDERAI MAINTENANT L’INVENTION DE NOTRE MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE QUI PORTERA COMME TITRE: LA MÉTHODOLOGIE DE LA COMPLAINTE DE LA RIVIÈRE CRYPTÉE PARCE QUE BILLOTTÉE…. IER CHAPITRE D’UNE CENTAINE DE PAGES AUQUEL SUCCÉDERONT LES TROIS CHAPITRES DE LA THÈSE ELLE-MÊME: IER) LA NON-TRICHERIE, 2EME) WOW-T=2.7K? , 3EME) LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

May 3, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

MÉTHODOLOGIE INVENTÉE DE NOTRE DOCTORAT

QUI SE KHA…NTE (donc,  anti-khantienne) parce que K (Monsieur 2.7k?), H grand homme, Michel le concierge et A grande âme, Marlene la jardinière, trois peintres peignant côte à côte les qualias de la même questions de doctorat: AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTE RPOUR QUE SUR TERRE PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE.

CETTE MÉTHODOLOGIE SERA DÉMONTRÉE DANS CE 100 PAGES SOUS LE TITRE ABDUCTIF SUIVANT:

COMPLAINTE DE LA RIVIÈRE CRYPTÉE PARCE QUE BILLOTTÉE DE TROIS CONSCIENCES MULTIVERS

1: du sujet à l’objet, de l’objet au projet, du projet à L’ABJET

Pour notre équipe de recherche, Un abjet correspond un saut conceptuel, tel qu’illustré par Popper dans l’exemple suivant:

SAUT CONCEPTUEL… LE SAUT CONCEPTUEL D’ANAXIMANDRE…« SELON MOI, CETTE IDÉE D’ANAXIMANDRE …QUE LA TERRE EST SUSPENDUE DANS L’ESPACE… EST L’UNE DES IDÉES LES PLUS AUDACIEUSES, LES PLUS RÉVOLUTIONNAIRES, LES PLUS PRODIGIEUSES DE TOUTE L’HISTOIRE DE LA PENSÉE HUMAINE» POPPER.

à suivre…

Pierrot vagabond, au nom, par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

————————-

11.49… La plupart des gens qui se sont penchés sur Anaximandre dans le passé, ce sont des philosophes, des historiens, des grecistes avec très peu de savoir scientifique. Probablement qu’ils n’ont pas vu ce que plusieurs personnes avec une pensée scientifique peuvent voir…..

13.48… Si je vous demande quelle est la structure du monde autour de vous, la structure du monde la plus immédiate, c’est celle-là… Il y a la terre en bas et le ciel là-haut. La plupart des civilisations humaines qu’on connaît ont eu une image du monde, une image du cosmos, une image de l’univers qui est celle-là. En bas il y a la terre, en haut il y a le ciel.

14.17… c’est le cas de la bible. La bible, on parle de piliers sur laquelle la terre est appuyés. Il y a un grand océan, il y a une voûte dôme. Le soleil, les étoiles sont accrochés à ce dôme au-dessus de nous. C’est le cas des Indiens, alors là ils n’ont pas la terre plate, mais une espèce de coquille qui est appuyée sur des éléphants, sinon ça tombe, d’accord, et les éléphants aussi, sinon ça tombe, ils doivent être appuyés sur une tortue, et la tortue aussi, sinon ça tombe, doit être appuyés sur un serpent, alors ça se complique parce que le serpent lui-même doit se tenir lui-même.

——————————

QU’EST-CE QUE DES TRANSMAGES? CE SONT DES FORMES PURES PAR L’INTERMÉDIAIRE DES QUELLES LES QUALIAS SE MULTIVERSENT… eN CE SENS, DANS LE DOCTORAT DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE(AULD, WOODARD, ROCHETTE) OÙ TROIS PEINTRES TÉMOIGNENT DE LA BEAUTÉ DU MONDE, LA RIVIÈRE EST NOTRE MÉTHODOLOGIE, LES BILLOTS L’ÉNIGME ÉPISTÉMOLOGIQUE DE PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE ET L’ARC-EN-CIEL AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE, L’AMOUR OEUVRE D’ART ONTI-KHA-TIVE DE MARLENE LA JARDINIÈRE ET MICHEL LE CONCIERGE, L’ONTOLOGIE EN RÉSULTANT SE DÉPLOYANT QUANTO-COSMOLOGIQUEMENT PAR LE «?» DE LA CONDITION HUMAINE SALUANT BIEN HUMBLEMENT PAR BROSSES D’ÊTRE ET ATTAQUES D’ÊTRE LE »CELA EST» SOUS FORME PURE INOUIE DU POINT D’EXCLAMATION DE LA BEAUTÉ DU MONDE MULTIVERSIENNE

May 4, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Pour saisir la méthodologie de la rivière de notre doctorat (Auld, Woodard, Rochette), le lecteur doit d’abord accepter de ne rien comprendre par la seule raison syllogistique, inductive, déductive ou même sophistique.

Bien plus, l’introduction de notre doctorat (Auld, Woodard, Rochette) est dessinée en ABJETS, c’est à dire en une suite de sauts conceptuels que doit faire un enfant qui saute de billot en billot pour traverser les deux rives de l’errance poétique, risquant à tout moment de sombrer …. soit dans les eaux de l’errance billotisée des enfants fantomatisés se mourrant de faim ou de blessures de guerre, soit dans le courant de l’errance axiologique du capitalisme sauvage poussant 3 milliards de billots vers leur déchiquetage pour les ventres pleins de lecteurs de journaux ou de statistiques sur la faim dans le monde, les billots de désespoir se métamorphosant en papiers du déni.

D’ordinaire dans un doctorat, on passe du sujet à l’objet, de l’objet au projet…. Mais si on fait un doctorat d’invention planétairement opérationnel, on ne peut être suspendu aux abductions de Peirce tout comme aux intuitions de Pointcarré… ni même aux normes institutionnelles d’écriture de nos universités secondarisées où règnent en petits roitelets de la vanité de l’ignorance la perroquetterie même de leur savoir stratifié, qu’importe le champ enseigné.

Il faut franchir le drap blanc pythagoricien du cercle des initiés, FAIRE LE SAUT… ET C’EST LE SAUT CONCEPTUEL, autant méthodologique, épistémologique que métaphysique que sort l’ABJET (les formes pures du multivers qualien) de l’objet ( les formes asservissantes de l’univers qualitatif/quantitatif)

Pour bien comprendre la révolution des ABJETS PAR LES TRANSMAGES, il faut remonter l’histoire de la pensée méthodologique à l’envers, de façon à éviter les pièges de l’illusion du progrès, de la linéarité des gagnants de l’histoire et retrouver ainsi les débris de la connaissance métamorphosés en copeaux de bois se détachant des billots où seul l’errant poétique peut se faire le DRAVEUR de ses pensées les plus en harmonique Khantique avec le textural des notes musicales phytagoriciennes parce que énigmes mathématiques que l’on retrouve déjà dans l’enchantement même du Kantique des Kantiques de la bible.

à suivre…

Pierrot vagabond, au nom par et pour notre équipe de recherche, (Auld, Woodard, Rochette)

——————————-

LE POINT AVEUGLE DE LA MÉTAPHYSIQUE D’ARISTOTE C’EST SON ARCHE (CE QUI COMMENCE ET CE QUI COMMANDE) , PARCE QU’IL EST BASÉ SUR LA CERTITUDE D’UN RÉEL FONDEMENT MÉTAPHYSIQUE (DONC UNE DOGMATIQUE QUI FAIT FIL D’OR DES PRÉ-SOCRATIQUES AUX SOPHISTES, COMME DE SOCRATE À PLATON… D ELÀ POUR NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODRAD, ROCHETTE) L’INVENTION DE L’ARCHÉOLOGRAMMIE ABJETALE, ARCHÉ PROBABILISTE DÉFINISSANT COMME FONDEMENT A PRIORITIQUE PROPOSITIONNEL LE RÊVE BIG BANG DONT L’INTRIGUE ÉPISTÉMOLOGIQUE JAILLIT DANS LE CHAMP CONSTELLAIRE DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART QUI PREND LA DÉCISION DE NE PAS TRICHER…. L’ARCHÉ DEVENANT AINSI, NON PAS UNE SUBSTANCE ISSUE D’UNE COSMOLOGIE-MÉTAPHYSIQUE (CHEZ ARISTOTE, LE MONDE SUBLUNAIRE DU DEVENIR ET LE MONDE SUPRA-LUNAIRE DE L’ORDRE ÉVOQUANT NÉCESSAIREMENT ET UNE SUBSTANCE SUB LUNAIRE ET UN PREMIER MOTEUR IMMOBILE SUPRA-LUNAIRE…

May 4, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Chez les grecs, de s’imaginer que le monde était réellement fondé sur un arché (ce qui commence et ce qui commande), fut à la fois une révolution épistémologique (une façon de se détacher d’une explication du monde issue des mythes, des légendes ou des superstitions)….. et un point aveugle méthodologique… parce que dogmatique au sens d’une controverse de différentespropositions  d’arche PLAUSIBLES MAIS NON VÉRIFIABLES.

…. car, pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) tout ARCHÉ est d’abord une invention abjectale, donc puissamment abductive autant que probabiliste, dans le prolongement du FIL D’OR DE L’HISTOIRE DU CONSTRUCTIVISME RADICAL, ce qui n’exige pas autre chose de notre part, qu’une posture pragmaticiste (Peirce), poïétique (Valery) et multiversienne (Auld, Woodard, Rochette).

Pour Thales de Milet, le principe de toutes choses (arche), C’EST L’EAU.  Mais pour son élève, Anaximandre, son principe, C’EST L’INFINI. (tout vient de l’infini et tout retourne à l’infini). Pour Anaximène, c’est L’AIR.  Pour Pythagore, l’arche, C’EST LE NOMBRE. Pour Anaxagore, l’arche c’est LE NOMBRE INFINI D’ÉLÉMENTS PREMIERS. Pour Leucippe et Démocrite, , l’arche , c’est DE PETITS ÉLÉMENTS INDIVISIBLES. Pour Parménide, l’arche, c’est la division de l’être et du non-être, tandis que pour Héraclite, l’arche, C’EST LE DEVENIR.

Platon pose comme arche LES IDÉES DU MONDE INTELLIGIBLE et Aristote, LA SUBSTANCE…. Mais leur point aveugle de leurs arches réciproques repose sur leur cosmogonie où la terre est ronde au centre et ou tout le monde supra-lunaire tourne autour.

DÈS QUE LA PHYSIQUE QUANTIQUE DÉPOSERA SES APORIES (SABLES MOUVANTS DE TOUT FONDEMENT DE LA NANO-MODERNITÉ), les archés proposés ne pourront faire autrement que de devenir des propositions constructivistes probabilistes de nature exploratoires et non des dogmatiques controversiales comme au temps des grecs.

De l’invention OU PROPOSITION ABJETALE de notre équipe de recherche….

SOIT…

LE RÊVE BIG-BANG  COMME ARCHÉHOLLOGRAMMIE DE TOUT CHAMP CONSTELLAIRE  ISSU D’UNE NON-TRICHERIE POÏÉTIQUISÉE PAR ET AUTOUR DES QUATRES QUESTIONS DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

1: quel est ton rêve?

2: Dans combien de jours?

3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?

4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Les 4 questions menant à l’invention de l’institution nano-citoyenneté-planétaire s’articulant autour d’une cinquième question:

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

 

à suivre…

Pierrot vagabond, au nom , par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

——————————

 

DANS UN DOCTORAT D’INVENTION, UNE MÉTHODOLOGIE SE SIGNE COMME LE MANIFESTE D’UNE OEUVRE D’ART…. EN FORME PURE, PERSONNALISTE IMPOSSIBLE NI À REPRODUIRE, NI À CRITIQUER, CRYPTÉE, ÉSOTÉRIQUE, KHAODEXÉE, BÉNÉFICIANT DES MÊMES PRIVILÈGES HISTORIALAUX QUE LES MANIFESTES DES PEINTRES (EXEMPLE LE PLUS CÉLÈBRE: LA SPIRITUALITÉ DANS L’ART DE KANDINSKY), FAISANT DE TOUTE RÉCEPTION UN COMMENTAIRE EXOTÉRIQUE, ET DE TOUTE INITIATION (LE FAMEUX DRAP BLANC DE PYTHAGORE) UN ADOUBAGE ÉSOTÉRIQUE , AU SENS DE DONNER LE FLAMBEAU FIL D’OR ET UNIVERSEL DE LA CONDITION HUMAINE RECOHÉRENCÉE DE FORMES NEUVES EN FORMES NEUVES

May 5, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Dans la ville de La Tuque où je fus naissant, chaque personne humaine vécut sous l’esclavage des formes asservissantes parce qu’elles n’avaient aucune idée c’était quoi inventer des formes par et pour soi-même, complètement protégés des formes colonisantes (soit la différence entre un philosophe et un professeur de philo.) Penser par soi-même fut impossible.

C’est ainsi que, les curés prédateurs de consciences naïves, dirigeant les hommes par leurs femmes dans les confessionnaux, en vinrent à installer un appareil idéologique ultramontain d’une remarquable perversité.

Mon père était croyant. Il aurait aimé devenir prêtre mais il ne dépassa pas la 6eme année de scolarité je crois… Pour lui Dieu c’était vrai et Jésus-Christ encore plus. Le ciel et l’enfer étaient ses barres de mesure au point où il adopta la croyance suivante: Si on consacre à Dieu le ier enfant de la famille en en faisant un prêtre, toute la famille était pour aller au ciel.

Très petit, on me construisit donc un autel, et je fus habillé d’un costume de prêtre sur mesure, et me rappelle avoir donné la communion avec des hosties non consacrées que mon grand-père Lucien , bedeau de paroisse, apportait de son église.

Combien de temps cela dura… aucune idée J’ai juste le le souvenir de mon oncles et de ma tantes à genoux devant moi pour recevoir ma communion.

C’EST AINSI QUE JE DEVINS UN ROI-ENFANT.

C’est très particulier de devenir un roi-enfant. On se rend compte qu’on a besoin de personne pour penser, pour vivre, pour manger, on se sent complet, avec nul besoin de régner sur qui que ce soit. On est comme habité par la poésie de l’inouie.

Je me rappelle. Le matin, je me levais avant ma mère, mon père, mes frères et sœurs pour sentir l’odeur de ma toast brulée dans le silence ahurissant des bruits qui coulent sur ma rêverie anonyme.

Je ne sentis jamais le besoin d’en référer à un professeur, une enseignante. je grandissais comme une forme neuve dans un univers saturé de formes avilissantes.

Pourquoi je raconte tout cela? Parce qu’une méthodologie dans un doctorat d’invention, c’est d’abord UNE SIGNATURE DE PEINTRE SOUS L’ÉCRITURE D’UN MANIFESTE.

Voilà pourquoi j’inventai, au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) ce que j,appelle aujourd’hui… LA BLOGUÏÉTIQUE… un immense feu d’artifice découlant d’un coup de cœur pour l’invention de la poïétique de Paul Valery lors de sa conférence à son introduction au collège de France, en 1939… tout en ayant un mépris profond pour son disciple PASSERON qui l’enseigna stupidement la méthode en espérant acquérir un statut universitaire,  UNE MÉTHODE NE S,ENSEIGNE PAS… ELLE SE DÉPASSE.

Ainsi donc, la bloguïétique fut vécue comme un vagabondage, un rêve où déposant jour après jour plus de 6000 pages de réflexion de lectures analogiques tout autant que de laboratoirisation de formes neuves, visait à garder trace de l,émergence soudaine de formes neuves issues de ma posture de peintre de formes abstraites. Emergence dans le sens surabondant de l’élan vital de Bergson, mais sous ses questions de factures formelles issues de la biologie des formes.

Et pendant des années, je lus à peu près 200 pages par jour, vagabondant la connaissance, les universités comme j’avais vagabondé le Canada à la recherche des rêveurs… attendant comme un peintre que SOUDAIN UNE ÉMERGENCE INOUIE METTE FIN ABRUPTEMENT À MA PROPÉDEUTIQUE (un coffre d’outil raffiné par les formes d’autrui analogisées pour dissolution future en vue de l’invention de nouvelles formes ésotériquisées.

En transformant les 6000 pages du blogue en base de données historique, puis la base de données historique en base de données glossairiques sous forme alphabétique, puis de base de données glossairiques sous forme alphabétique en base de données glossairique thématique, je fus BIG BANGISÉ par u n extrait d’un livre au sujet de la guerre des drones à partir des États-Unis qui tuent des enfants par accident… CELA RESSEMBLE À UN ENFANT….

Comme un peintre, ce fut instantanément la fin de mon aventure propédeutique… je déménageai dans un local 24 heures et me mis à crire l’introduction du doctorat de notre équipe de recherche… Et soudain, LE MANIFESTE DE NOTRE MÉTHODOLOGIE JAILLIT TOUT EN PEIGNANT LES ENFANTS-BILLOTS DE LA RIVIÈRE ST-MAURICE…

L’invention d’une langue cryptée, ésotérique, passant par LES TRANSMAGES, LES ABJETS, ET LES ARCHÉHOLOGRAMMIES, comme si notre équipe de recherche multi-contextuelle, aux archétypes hologrammiques fractaux (Marlene la jarcinière, Michel le conciere, Pierrot vagabond) par la règle des trois wow et la position multi-médias des trois peintres, venaient soudainement et éternellement de méthodologiser un manifeste des formes du multivers par le rêve big-bang.

Voilà pourquoi, le 100 pages consacré à la méthodologie de notre équipe de recherche, sera crypté de façon à ne pas être reproduisible (toute reproduction des formes neuves correspond à u n crime contre l’humanité, à l’asservissement des cerveaux par les formes, à de la perroquetterie institutionnelle de la connaissance stratifiée, donc à l’asservissement institutionnelle des cerveaux par l’histoire de sformes, comme si la llinéarité et le progrès leur donnaient un ascendant sur la création atemporelle de toute forme neuve.

VOILÀ POURQUOI J’APPELLE NOTRE MÉTHODOLOGIE

LA MÉTHODOLOGIE DE LA RIVIÈRE CRYPTÉE ET BILLOTTÉE DES CONSCIENCES MULTIVERSIENNES

à suivre

Pierrot vagabond, au nom par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

————————-

TRIANGLE DE PROTO-ÉPISTÉMOLOGIE ENTRE HOMÈRE (ULYSSE ATTACHÉ AU BILLOT LES YEUX BANDÉS POUR NE PAS SUCCOMBER AU CHANT DES SIRÈNES, PARMÉNIDE (LA PENSÉE PHILOSOPHIQUE QUI NAÎT AU COEUR MÊME DU MYTHE ET AULD, WOODARD, ROCHETTE (DONT L’ARC-ENCIEL DE L’AMOUR OEUVRE D’ART DE MARLENE LA JARDINIÈRE ET MICHEL LE CONCIERGE SUR LES DEUX BERGES DE LA RIVIÈRE ST-MAURICE FAIT DE PIERROT VAGABOND UN ERRANT POÉTIQUE DESCENDANT LA RIVIÈRE AU MILIEU DES ENFANTS-BILLOTS-FANTOMATISÉS, DANS UNE ERRANCE DONT LA MÉTHODOLOGIE TIENT D’UN TRANSMAGE COMME D’UN ABJET AUX QUALIAS TRIANGULANT LE CHAMP CONSTELLAIRE MÊME DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART EN MODE D’HUMANISATION OEUVRE D’ART

May 6, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Dès qu’il y a une méthodologie des formes neuves, il y a ébranlement métaphysique, frissonnement ontologique et multiversence recohérencée d’une quanto-cosmologie dissynctale, au sens de désasservissement de l’état des formes agonisantes.

Les transmages servent de fondement même à la texture de tout champ constellaire. Tout se passe comme si les hors temps, hors réalités, hors servitudes permettait au jamais pareil et toujours semblable d’habiter par le même enchantement le moment où une forme fut neuve de fraîcheur.

Le billot de la rivière St-Maurice où Pierrot vagabond chercheur est attaché défiant par son errance poétique le courant géré par des errants axiologiques, en unité de dissonance cri de Munch avec les enfants billots-fantomatisés d’errance métaphysique…. rejoint dans son essence la poésie d’Ulysse attaché à son propre billot pendant que Parménide attache le fondement de la naissance de la pensée philosophique occidentale au billot de l’être, par le chemin de ce qui est hors du chemin du non-être.

L’ÊTRE DEVENANT UN BILLOT CRI DE MUNCH.

à suivre…

Pierrot vagabond-chercheur, au nom par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

——————

LE TRIANGLE TRANSMAGELIQUE DES BILLOTS DU ST-MAURICE (AULD, WOODARD,ROCHETTE), AU BILLOT AUQUEL EST ATTACHÉ uLYSSE LES YEUX BANDÉS (HOMÈRE) AU BILLOT DE L’ÊTRE AUQUEL EST ATTACHÉE LA PENSÉE PHILOSOPHIQUE DE PARMENIDE CONSTITUE LE TRIANGLE D’OR DES FORMES PURES MULTIVERSIELLES PRÉCÉDANT TOUTE ÉPISTÉMOLOGIE, TOUTE ONTOLOGIE, TOUTE MÉTAPHYSIQUE…. LE TRIANGLE D’OR CRÉE DES FORMES FRACTALES D’UN CHAMP CONSTELLAIRE SPIRALE AUX ÉMERGENCES FABULEUSES D’UN RÊVE BIG BANG TÉMOIGNANT QUANTO-COSMOLOGIQUEMENT DE LA NON-TRICHERIE, GÉMISSEMENT MÊME DE LA BEAUTÉ DU MONDE, TEL UN CRI DE MUNCH INVERSÉ

May 6, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

à suivre…

Pierrot vagabond au nom par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

——————–

UN CHAMP CONSTELLAIRE SURGISSANT DE TOUTE DÉCISION DE NE PAS TRICHER AVEC SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART CONSTITUE UN CHAMP ÉNERGITIQUE OU ONDULATOIRE DANS LEQUEL OU PAR LEQUEL TOUT ARCHÉ FONDATEUR SÉMIOTIQUEMENT, SÉMIOLOGIQUEMENT OU SÉMANTIQUEMENT PERD SA PRÉPODÉRANCE CATÉGORIALE (ARISTOTE) POUR CONVOQUER UN MONDE RELATIONNEL DES FORMES EUMÉTRIQUES DE THÉMATIQUES QUALIENNES INTRIQUÉES UNIQUEMENT PAR L,EUMÉTRIE NOMBRE D’OR DE FORMES ABYSSALES.

May 6, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Dans un champ constellaire, les danses brosses d’être – attaques d’être vivent la transmutation des signes et des formes, au point où les milliards d’enfants mourant de faim ou de blessures de guerre deviennent des milliards de billots de la rivière St-Maurice en parfaite fractalisation avec le billot universel auquel est accroché Ulysse pour ne pas céder aux sirènes, multiversifié en pensée parménidienne attachée au billot de l’être….

L’intri-kha-tion des désirs par l’encordement sert de serre au rêve big-bang naissant, au service d’une humanité œuvre d’art gémissante…

LA SYNCHRONI-VIE-TÉ DU MULTIVERS SE CRIE DE MUNCH, COMME DES ENVERS DE FLEURS S’APAISANT SOUS LA PLUIE DES INDÉCENCES INOUIES, INOUIES, TROP INOUIES…

Et c’est de cette poésie de l’errance que doit se réfléchir méthodologie, épistémologie, métaphysique ontologie d’un multivers en mode d’énigme d’un point d’interrogation de la condition humaine au centre même du point d’exclamation DU CELA EST AINSI.

à suivre…

Pierrot vagabond au nom par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

—————–

QUAND JE RÉFLÉCHIS À CLAUDINE TIERCELIN ET SON ENTRÉE PAR LA MÉTAPHYSIQUE AU COLLÈGE DE FRANCE À TRAVERS LA POSITION RÉALISTE (SON LIVRE SUR LE CIMENT DU RÉEL) EN DIALOGUE AVEC LA SCIENCE ET LA PHILOSOPHIE DE LA CONNAISSANCE, L’INTUITION QUI NE CESSE DE M’HABITER ME DIT QUE C’EST UNE ENTRÉE RATÉE, PARCE QUE TOUTE MÉTAPHYSIQUE EST D’ABOND UNE INVENTION DE FORMES FRAÎCHES PAR LA TRANSMAGATION DES QUALIS , FONDEMENT MÊME DU CHAMP CONSTELLAIRE MULTIVERSIEN DE TOUT NON-TRICHEUR… EN CE SENS TOUTE MÉTAPHYSIQUE RESTE ENCORE À INVENTER…. POINT ? POÉTISANT LE ! D’UN RÊVE BIG BANG AUTANT FRACTAL QUE RECOHÉRENT DANS SA INNOVÉITÉ MÊME

May 7, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Qu’Est-ce que la métaphysique? Cette nuit je me suis levé pour écrire dans mon cahier dessins à la Paul Valery

Qu’est-ce qu’un champ constellaire ?

C’EST LE FONDEMENT MÊME DE TOUTE MÉTAPHYSIQUE.

Mais surtout, le champ constellaire d’un non-tricheur, c’est la transmagation des formes en qualias grâce auxquelles la fraîcheur désasservissante du triangle d’or universel entre trois étiquettes flottantes atemporellement tout autant qu’asémiologiquement provoque l’émergence d’un rêve big bang multiversien.

Qu’Est-ce qu’un triangle d’or universel? c’est l’eumétrie dansante entre trois étiquettes semblables et jamais pareilles (ex: les billots du St-Maurice, le billot sur lequel est attaché Ulysse et la pensée de Parménide attaché au billot de l’être) au centre desquelles dansent les milliards d’enfants qui se meurent de faim ou de blessures de guerre, tel un cru de Munch inversé par la NANO-CITOYENNETÉ-PLNAÉTAIRE EN DEVENIR d’une humanité œuvre d’art en arc-en-ciel (Marlene Michel) au dessus de la rivière St-Maurice.

Toute métaphysique est une invention qui n’a rien à voir avec le réalisme scientifique, tel qu’enseigné au collège de France.

Elle n’est donc rien en soi, mais dansante par son non-être au travers des transmagations dont la fraîcheur en est l’inoui.

à suivre

Pierrot vagabond-chercheur au nom de, par et pour, notre équipe de recherche Auld, Woodard, Rochette

———————

CONTRAIREMENT À LA PHILOSOPHIE PREMIÈRE D’ARISTORE, LA MÉTAPHYSIQUE ISSUE DU CHAMP CONSTELLAIRE MULTIVERSIEN DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) N’EST PAS BASÉE SUR LE PRINCIPE UNIVERSEL DE NON-CONTRADICTION, MAIS PLUTÔT DU PRINCIPE QUANTO-COSMOLOGIQUE DE CONTRADICTION (NON ICI ET ICI EN MÊME TEMPS) TEL QUE VÉCU EN EXPÉRIENCE DE PENSÉE PAR SCHORINGER , FONDEMENT MÊME DE LA TRANSMAGATION DES QUALIS PAR L’INVENTION DE FORMES FRAÎCHES TELLES QUE VÉCUES ICI ET NON ICI EN MÊME TEMPS DANS LES BROSSES D,ÊTRE ET ATTAQUES D’ÊTRE, CADEAUX DE LA NON-TRICHERIE AUX NON-TRICHEURS DANS LE JAIILLISSEMENT DE LEUR RÊVE BIG-BANG, L’ONTOLOGIE DEVENANT LE ? D’UNE MÉTAPHYSIQUE DONT LE NOYAU QUANTO-COSMOLOGIQUE NE PEUT S’ENCORDER QUE SOUS L’ÉNIGME D’UN POINT D’EXCLAMATION D’UNE FRAÎCHEUR INOUIE. NI PLATONICIENNE, NI ARISTOTÉLICIENNE, LA ÉTAPHYSIQUE NAÎTRA D’UNE MÉSURGENCE D’UN IMPOSSIBLE ENFOUI DANS LES PLIS QUALIENS DES ENFANCES EN FORME DE DÉBILLOTTAGES DÉSANCRÉS

May 7, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

« Je suis né dans un environnement, je ne sais pas d’où je suis venu ni où je vais ni qui je suis. C’est ma situation comme la vôtre, à chacun d’entre vous. Le fait que chaque Homme ait toujours été dans cette même situation et s’y trouvera toujours ne m’apprend rien. Tout ce que nous pouvons observer nous-mêmes à propos de la brulante question relative à notre origine et notre destination, c’est l’environnement présent. C’est pourquoi nous sommes avides de trouver à son sujet tout ce que nous pouvons. Voilà en quoi consiste la science, le savoir, la connaissance, voilà quelle est la véritable source de tout effort spirituel de l’Homme. Nous essayons de découvrir tout ce que nous pouvons au sujet du contexte spatial et temporel dans lequel notre naissance nous a situés. Et dans cet effort, nous trouvons de la joie, nous le trouvons extrêmement intéressant (ne serait-ce pas là le but pour lequel nous sommes ici ?). ». « La connaissance isolée qu’a obtenue un groupe de spécialistes dans un champ étroit n’a en elle-même aucune valeur d’aucune sorte ; elle n’a de valeur que dans la synthèse qui la réunit à tout le reste de la connaissance et seulement dans la mesure où elle contribue réellement, dans cette synthèse, à répondre à la question : Qui sommes-nous ? »

Erwin Schrödinger (Extrait de ses conférences).

——————–

DANS LA MÉTAPHYSIQUE MULTIVERSIENNE DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD,ROCHETTE) ISSUE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR, LA DIFFÉRENCE QUANTO-ONTOLOGIQUE RÉSIDE SURTOUT DANS LA DIMINUTION DE LA DILUTION COHÉORENTIELLE PAR UNE RECOHÉRENCE ONDULATOIRE D’UNE SYNCHRONI-VIE-TÉ… ALORS QUE TOUT TRICHEUR CORPULISE EN MAJEUR, DONC EN DÉCOHÉRENCE STRATIFIANTE LE SENS MÊME D’UNE INVENTION CRÉATRICE PERMETTANT LA NAISSANCE AUTANT QUE LA MISE EN SERRES UNIVERSELLE D’UN RÊVE BIG-BANG.

May 7, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

De là les brosses d’être et des attaques d’êtres qui découlent à la fois d’une errance poétique dont on retrouve le fil d’or constellairisé tout au long de l’histoire de l’humanité… et surtout d’une amplitude étonnante d’un sens à l’existence, tout comme si d’une façon multiversienne, la superposition des états où le tiers exclu est métaphysiquement absent permettait une marche ancrée par vers et pour la beauté du monde.

En ce sens, épistémologiquement, La non-tricherie correspond à une recohérence modulatoire du multivers impossible à binairisée tout comme la tricherie signe d’une façon semblable et non semblable la décohérence corpusculaire auss impossible à binairisée, tout étant complémentaire tout en étant abyssilement aporitisée dans une euporie Kantisée comme un champ-chant-champ…. hors temps, hors réalité, hors servitude.

le champ constellaire en quête d’absence comme en quête de présence en étant la poétique poïétique d’une voie irroyalisante, parce qu’une.

à suivre…

Pierrot vagabond, au nom par et pour notre équipe de recherche Auld, Woodard, Rochette

——————

LES LOIS DE L’ONTI-KHA-TION MULTIVERSIENNE SOUS LE JAILLISSEMENT D’UN CHAMP CONSTELLAIRE PORTÉ PAR LE TRIANGLE D’OR D’ÉTIQUETTES ABJETUELLES FLOTTANTES (COMME DANS LES PEINTURES DE ROTHKO) LIBRES DE TOUT ATTRIBUT ESSENTIEL TIRÉ DE LA SÉMANTIQUE, SÉMIOLOGIE OU SÉMIOTIQUE, SOUS LA RECOHÉRENCE DE LA FRAICHEUR DES FORMES INNOVATRICES, GÉOMÉTRISÉES EUMÉTRIQUEMENT SOUS UNE THÉMATIQUE FRACTALE, POSSÉDANT UNE PUISSANCE MÊMIQUE (dAWKINS) RHYZOMIQUE (DELEUZE, GATTARI) AUTANT QUE VIRALIE-OPEN-SOURCE (LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE, AULD, WOODARD, ROCHETTE…. LE TOUT SOUS LA DESSASSERVISATION D’UNE TRANSMAGE DES MILLIARDS-D,ENFANTS-BILLOTS FANTOMATISÉS DU ST-MAURICE APPELANT CRI DE MUNCH ULYSSE ATTACHÉ AU BILLOT DE SES ERRANCES POÉTIQUES TOUT COMME PARMENIDE ENCHAINÉ DE SA PENSÉE AU BILLOT DE L,ÊTRE, SOUS LE SPECTRE DU NON-ÊTRE, FIGURE MYTHIQUE DES MONDES SUPERPOSÉS, DÉBINAIRISÉS COMME KHANTIQUISÉS.

May 7, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

VOILA EXACTEMENT CE QUE L’ON POURRAIT NOMMER COMME UNE MÉTAPHYSIQUE DE LA RECOHÉRENCE DES FMROES DU NON-ÊTRE, DANS UN MULTIVERS FRACTALISÉ EN CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR.

Pierrot vagabond-chercheur au nom par et pour notre équipe de recherche

Auld, Woodard, Rochette

———————-

NOUVELLES DU GRAND CONTEUR INTERNATIONAL SIMON GAUTHIER ET DE SON RÉCIT PHILOSOPHIQUE LE VAGABOND CÉLESTE

May 8, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

À pierrot rêveur Aujourd’hui à 8 h 14

Allo Pierrot, j’espère que les 3 WOWS allez bien.

Me voilà de retour en France. Aujourd’hui je me dirige en Suisse à Plan-les-Ouates (banlieu de Genêve) J’y vasi conter plusieurs spectacle dont celui du Vagabond Céleste.

Je suis entournée jusqu’au 25 mai.

Retour à la maison je reprend mes valises mour une série de 4 Vagabond (2 à St-Raymond de Portneuf) ensuite dans Bellechasse et Québec (Petit Champlain)

J’y serai accaompagné par Benoit Rolland et un jeune Samaël qui fera les éclairages. Je le formerai (il a 16 ans)

Je suis en Forme!…..

Vagabondage ensemble

Pierrot que dirais tu que nous partions vagabonder du 17 juin (inclu) au 23 juin (Inclu)

le 24 juin je dois revenir à St-Élie quelques heures: je prononcerai le discours patriotique pour la fête Nationale.

Si nous sentons prolonger ou recommencer l’aventure j’aurai du temps plus tard cet été.

Qu’en penses-tu.

Ton ami sur les rails de la vie!

Sim

—————– Très très cher Simon,

Je suis bouleversé de reconnaissance…

Tu sais, l’équipe des 3 wows (Marlene, Michel et Pierrot) venons de réussir l’impossible:

inventer une métaphysique issue du raisonnement hologrammique multiverciel constituant un saut conceptuel abjetal impossible même à imaginer par toute métaphysique aristotélicienne issue à la fois du raisonnement binaire (l’origine de la dialectique Parménide, Héraclite) comme de tout arché fondant la civilisation occidentale basé sur le principe de non-contradiction avec comme corollaire le 3eme tiers exclu.

Nous avons réussi le même exploit intellectuel, soit celui du passage triangle d’or de la physique traditionnelle et de la physique quantique, en respectant métaphysiquement les principes de décohérence et recohérence qu’impliquent le jardin que constitue toute non-tricherie ( soit le champ constellaire) permettant une recohérence à la fois fractale et intriquante d’un mutivers d’où nait et se multi-forme fraiche un rêve big bang.

Pourquoi je te dis tout cela?

Parce que ton récit philosophique «LE VAGABOND CÉLESTE» que tu fais rayonner dans toute la francophonie depuis maintenant plus de 8 ans en est le fil d’or bloguïétique dont nous avons depuis toujours conservé les traces filamentaires sur Internet.

Alors imagine, que l’on puisse ensemble au mois de juin, vagabonder la Tuque à la recherche des qualias du multivers enfouis dans les plis de mon enfance… imagine la joie que j’aurais à le faire avec toi.

J’aurai un simple cahier à dessins….

et comme depuis 8 ans maintenant, tu as toujours enregistré nos laboratoires de quête philosophique en vue d’approfondir et ma démarche et la tienne sur scène…

La rivière St-Maurice de Trois-Rivières à la Tuque et ses 3 milliards de billots qui l’ont descendue est devenu pour le doctorat de notre équipe de recherche un transmage permettant de passer d’une métaphysique binaire aristotélicienne à une métaphysique multiversienne hologrammique par une rationalité inconnue jusqu’ici sur terre… et pourtant on la retoruve dans les formes fractales de l’univers comme du multivers (ex: la spirale, le cercle, sous toutes ses fraîcheurs brosses d’être attaques d’être).

Dans un champ constellaire de toute personne humaine qui a pris la décision de ne pas tricher avec sa vie personnelle œuvre d’art, se lève un triangle d’or entre trois formes multiversiennes impossibles à attractiver parce qu’uniques en soi..

Les trois miennes furent, les enfants-errants fantomatisée billots d ela rivière St-Maurice, Ulysse attaché au billot de son navire pour ne pas céder au chant des nymphes et la pensée de Parménide attachée au poteau de l,être pour libérer par l’interdiction même de l,approcher le non-être , sur lequel est basé soute métaphysique de l’invention épistémologique comme ontologique, la th.ologie étant cancérisé dans les nœuds meme des billots de l’être (toute métaphysique de l’être est un asservissement heideggérien à une dialectique surannée emprise de théoganisme autant que de cosmoganisme que de scientisme).

Ceci dit,

Si tu savais comme Marlene et Michel par leur amour œuvre d’art sont devenus au cours des années l’arc-en-ciel dont j’ai toujours eu besoin pour protéger ma rivière St-Maurice des asservissements des errants axiologiques de mon enfance.

Quand j’étais petit, on m’avait fait faire sur mesure des habits de prêtre, et devant un petit autel je me souviens d’avoir donné la communion aux adultes de ma famille à genoux devant moi.

Je me souviens d’avoir pensé que c’était tellement indécent de voir des adultes agenouillé devant un enfant pour recevoir la communion que jamais dans ma vie je ne m’agenouillerais devant personne…

C’est ainsi que je suis devenu philosophe et non prof de philo, de peur de voir des étudiant s’agenouiller bêtement devant la connaissance stratifiée issue de la vanité d’une ignorance protégée par de diplomes institutionnalisés.

Les hobos qui sauraient du train ont fait le reste… je suis devenu un vagabond parce que j’ai sauté assez tôt du train de la bêtise axiologique des humains en précarité de multiversité.

Le seul moment de ma carrière de 32 ans sur scène où je fus vraiment heureux ce fut l’été au Patriote où je chantai caché comme un fantôme de l’opéra dans la salle d’éclairage du Patriote pendant que les gens mangeaient en bas dans la salle du spectacle. Je le raconte dans le 1000 pages de Monsieur 2.7k… Je pouvais, manger, lire tout en chantant et surtout m’évanouir entre les chansons sous des brosses d,être et des attaques d’être d’une inouie beauté cosmologique.

Je les voyais, ils ne me voyaient pas… Au nom de la condition humaine, je voyageais ‘impossible… une métaphysique à naître d’une mythographie agonisante dans des chansons cri de Munch sous des airs anodins.

Comme j’ai d’autres choses à te dire de plus personnel, je vais te les exprimer en privé dans un autre courriel… Mais j’en garderai trace dans des archives privées, au cœur de notre bunker de l’administration de la créativité où tu es encore et toujours immensément parmi nous

Je n’ai jamais voulu voir ton récit philosophique de notre aventure commune… le vagabond céleste et cela depuis 8 ans… par respect pour notre hologrammie créatrice…

Peut-être irais-je au petit Champlain à Québec au mois de Juin quand tu y passeras….

Pierrot ton celeste

——————

POUR TOUTE LA MÉTAPHYSIQUE TRADITIONNELLE ISSUE DES ARCHÉS IDENTIFIÉS PAR ARISTOTE( L’ARCHÉ DE LA NON-CONTRADICTION ADOUBÉ PAR LE TIERS EXCLU) LE FONDEMENT CONSISTE EN CELUI CI…. L’ÊTRE NE PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS…. MAIS LE FAIT QUE LA MÉTAPHYSIQUE QUANTIQUE A PU DÉMONTRER QUE MÊME SI C’EST CONTRE-INTUITIF, ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS SE PEUT, CELA AMÈNE NÉCESSAIREMENT AU CONSTAT QUE TOUTE MÉTAPHYSIQUE EST UNE CONSTRUCTION ET ELLE NE PEUT ÊTRE LA MÊME EN MÉTAPHYSIQUE TRADITIONNELLE ET EN MÉTAPHYSIQUE QUANTIQUE… DE LÀ L’ÉMERGENCE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE QUANTO-COSMOLOGIQUE ISSU DE LA NON-TRICHERIE ET REPOSANT PRIMORDIALEMENT SUR UNE RATIONALITÉ HOLOGRAMMIQUE MULTIVERSIENNE INCONNUE SUR TERRE JUSQU’À LA DÉMARCHE ABJETALE CONSTRUCTIVISTE RADICALE D ENOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

May 9, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

WIKEPEDIA

Serge Haroche, né le 11 septembre 1944 à Casablanca, est un physicien franco-marocain1 travaillant dans le domaine de la physique quantique. Le 2 juin 2009, il reçoit la médaille d’or du CNRS2,3. Le 9 octobre 2012, il est colauréat du prix Nobel de physique avec l’Américain David Wineland pour « leurs méthodes expérimentales novatrices qui permettent la mesure et la manipulation des systèmes quantiques individuels ».

Recherches[modifier | modifier le code]

Lire le média

Interview de Serge Haroche après la remise de son prix Nobel en décembre 2012.

Serge Haroche est un spécialiste de physique atomique et d’optique quantique. Après une thèse sur l’atome habillé[18],[19] effectuée sous la direction de Claude Cohen-Tannoudji (1967-1971), un lauréat du prix Nobel. Il a développé dans les années 1970-1980 des méthodes nouvelles de spectroscopie laser basées sur l’étude des battements quantiques et de la superradiance. Il s’est ensuite intéressé aux atomes de Rydberg, états atomiques géants que leur sensibilité aux micro-ondes rend particulièrement bien adaptés à des études fondamentales sur l’interaction matière-rayonnement. Il a montré que ces atomes, couplés à des cavités supraconductrices contenant quelques photons, constituent des systèmes idéaux pour tester les lois de la décohérence quantique et pour démontrer qu’il est possible de réaliser des opérations de logique quantique prometteuses pour le traitement de l’information[20].

Nommé en 2001 professeur au Collège de France dans la chaire de physique quantique[13], Serge Haroche dirige le groupe d’électrodynamique quantique en cavité au sein du laboratoire Kastler Brossel, qui dépend de l’École normale supérieure, de l’université Pierre-et-Marie-Curie et du CNRS.

Ses cours et travaux au Collège de France[21] portent sur la mécanique quantique et l’information quantique[22].

Le 9 octobre 2012, il se voit décerner le prix Nobel de physique avec l’Américain David Wineland pour leur recherche concernant la mesure et la manipulation des systèmes quantiques individuels[1],[4].

 ————–

PUISSANCE ET ÉTRANGETÉ DE LA MÉTAPHYSIQUE QUANTIQUE MULTIVERSIENNE DANS SON SURGISSEMENT ABJETO-HOLOGRAMMIQUE À TRAVERS DU TRIANGLE D’OR DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES ISSUE DE TOUT CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON-TRICHEUSE, JARDIN INOUI EAUX DÉSIRS ENCORDÉS SUSCITANT LE JAILLISSEMENT MULTIVERSEL DE TOUT RÊVE BIG BANG….. ÉVACUANT AUTANT LES MÉTHODOLOGIES ISSUES DU SYLLOGISME QUE CELLES ISSUES DE LA DIALECTIQUE OU DU POPPERISME FALSIFIABLES…. LA QUESTION DE FOND DEVENANT COMME POINT D’INTERROGATION DU POINT D’EXCLAMATION DE CE QUE L’ON NOMME BEAUTÉ DU MONDE: SI JE PRENDS SOIN DU MULTIVERS PAR MA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, EST-CE QUE LE MULTIVERS VA PRENDRE SOIN DE MA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, AU NOM DE L’HUMANITÉ OEUVRE D’ART EN DEVENIR ONTOLOGIQUE QUANTIQUE

May 9, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce que j’aime de la bloguïétique, c’est la poïétique prospective dans ses traces post abductives.

La métaphysique quanto-multiversiel sera une théorie essentielle pour comprendre les intri-kha-tions et les re-Kohérences d’un rêve big bang d’une vie personnelle oeuvre d’art à toutes les échelles de la non-tricherie à l’intérieur d’un appareil contre-intufis qui porte le nom de CHAMP CONSTELLAIRE DE LA NON-TRICHERIE ou selon un algorithme de justice social…………..    WOW-T=2.7K?

En conséquence de quoi,  la mise en forme quantique de formes tirées de l’univers mythographique issu de l’arché aristotélicien avance l’hypothèse que c’est par un TRIANGLE D’OR attractif intriqués par le biais de débris de mémoire que se fonde la quanto-cosmologisation de transmages multiversiales ayant des conséquences immatérielles (mêmes de Dawkins, rhizomes de Deleuze, Gattari, viraliques de Auld, Woodard, Rochette) et trans khao dales, faisant de tout encordement une forme fractale d’ondes décorspuculisées tant que se maintient une non-tricherie ontologiquement sous forme ?/!.

Le positionnement onto-multiversien par TRIANGULISATION DE FORMES DÉ-ARISTOTÉLICIONNELLISÉE possède une fonction d’hormoge épistémologique dans l’errance poétique issue d’un rêve big bang.

Exemple: Si je suis animé d’une question

QUELLE INSTITUTION  FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

Abductivement,  notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) en  arrive à un algorithme de justice sociale WOW-T=2.7K?  sous-arché-hologrammativant par  l’opérationalisation de L’INVENTION de l’institution de la nano-citoyenneté-planétaire.

CONSÉQUEMMENT QUOI QUE NON-INTUITIVEMENT, , dans le champ constellaire de ma non-tricherie, la triangulation de trois formes universalisantes- JADIS ISSUES D’UNE DYNAMIQUE RATIONNELLE aristotélisante (les enfants-fantomatisés billotés du St-Maurice, Ulysse attaché au billot et Parménide attaché au billot de l,être) non seulement , MAIS BIEN PLUS QUANTO-COSMOLOGIQUEMENT ET EN CELA INCONTOURNABLEMENT  rend impossible toute arché basé sur la non-contradiction adoubé par le tiers exclu, mais bien plus crée un appareil attractif multiversié dont la principale caractéristique est de se nourrir de débris de la connaissances déformalisés pour pouvoir trans-khaoder autant que trans-mager les fonctions de (mêmes, rhizome ou vilisatrice, intuitionnées dans une proto-multiversiations de la fraîcheur quanto-cosmologique, donc quali-multiversielles des formes issues de la puissance et de l,étrangeté de tout champ constellaire issu de la non-tricherie de toute vie personnelle œuvre d’art.

Le champ constellaire issu de la non-tricherie ouvre le jardin encordé à une recohérence, soit à une réémergence de la superposition des états, fondements euristique de l’initiation aux brosses d’être et attaques d’être de toute multiversialité texturalisant toute vie personnelle œuvre d’art… de cette recohérence de la décohérence quanto-kosmologique s’ensuit un dévoilement (l’invu de Marion) graduel de l’intri-Kha-tion énigmatisée de ce qui semble multiversel avant-comme post rêve big bang, soir le nœud ?/! du qui sommes nous? d’où venons-nous? Où allons-nous? et pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien de Leigniz…. comme ?/! et non comme tentative plato-aristotélicienne d’une théologico-scientifico-mythologico-forme asservissante d’une quelconque rationalisation universiale.

Méthodologiquement, toute SUPERPOSITION DES ÉTATS dissout tout binarisme de la pensée occidentale lorsqu’elle doit rendre compte de bruit de fond cosmologique , mémoire quantique d’un big bang rêvatiqué au sens de débri de la connaissance khaodée de l’énigme,  au sens d’énigme ‘onéritique du NON-ÊTRE ISSU DU CE QUI EST ET CE QUI N’EST PAS EN MÊME TEMPS ( le fondement même d’une brosse d’être autant qu’une attaque d’être onto-cosmologique de tout non-savoir d’u n champ constellaire de la non-tricherie.)

La conséquence non-aléatoire mais librement aléatoirisée de toute non-tricherie d’un champ constellaire est un INTRI-KHA-TION de très grande fraîcheur quanti-formelle entre un même rêve big bang en deux lieux différents du multivers, qui curieusement, provoque de la SYNCHRONI-VIE-TÉ d’une très grand puissance et étrangeté.

Le dévoilement ontologique des conséquences inouïes d’une non tricherie microscophique dans l’univers macroscopique se fait par la synchro-ni-vie-té issue des sauts conceptuels (abjectaux) provoqués par la recohérence super-intriquée dans le multivers d’une seule vie personnelle œuvre d’art… LA MASSSE CRITIQUE D’UNE NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE SERA DONC UN.

La luminosité d’une vie personnelle  œuvre d’art qu’on appelait autre fois vertu ou éthique sera, comme en physique quantique d’aileurs, à la fois corpusculaire et ondulatoire… Qu’Est-ce à dire? elle sera la fois universiales (corpusculaire) et multiversiale( ondulatoire)… au sens où la non-tricherie sera identifiée comme une contre-intuition intri-ka-tive intriquée issu d’un respect envers le droit et le devoir à un rêve big-bang par une décision de non-tricherie, donc à un débrouillage quanto-cosmologique d’une forme universiale corpusculaire, donc au fondement arché-aristotélicienne culturellement et historialement occidentale.

Contrairement à la métaphysique traditionnelle, le dualisme ondulatoire/corpusculaire ne se résoud pas , ni par la contradiction, ni par la dialectique, donc ni par le tiers exclu dans une forme ou dans une autre, mais dans LE PRINCIPE DE SUPERPOSITION DE L’INFINITUDE DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES ( dont les brosses d’être et les attaques d’être) en sont les modules contre-intuitifs opératoires du dévoilement de l,énigme texturale ( soit, ?/!)

Le principe de superposition de l’infinitude de la fraîcheur des formes par un rêve big bang, dissout ontologiquement comme épistémologiquement, quoique que contre-intuitivement, tout principe de déterminisme issu de la logique aristotélicienne, ( autant dans sa physique que dans sa métaphysique, tout comme les différentes théogonies des philosophes des siècles qui vont suivre). CE PRINCIPE DISSOUT DONC ÉGALEMENT LE MONISME D’UN DIEU UNIQUE AUTANT QUE LE POLYTHÉISME par le seul fait que le principe de probabilité est reconnu autant à la matière quantique qu’à l’humain multiversié métaphysiquement. Ne restant que l’énigme équationnelle du (!/?) fondement même de wow-t=2.7k? sur lequel jaillit l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire portant le deuil de éthiologique de milliards d’enfants morts de faim ou de blessures de guerre sous la dysfonction binairisés des 193 étatsa féodalisés par des monarchies nucléaires faisant du droit des états un droit ayant préséance sur le droit de multiverséisé de l’humanité errante…

Comme en physique, le système qu’on mesure est accouplé à un appareil de mesure… De là l’inoui événement que constitue sur terre la conscience quanto-cosmologique d’un non-tricheur et d’une non-tricheuse dans la mesure QUALI dans l’intri-ka-tion même de son champ constellaire recohéré constructivement et radicalement à la supra-réalité probaliste même de la beauté du monde en action.

à suivre…

Pierrot vagabond, par, pour et avec notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

—————–

EN MÉTAPHYSIQUE QUANTOMULTIVERSIENNE, TOUTE TRICHERIE DISSOUT LE CHAMP CONSTELLAIRE D’UNE VIE POTENTIELLE OEUVRE D’ART DANS UN ENVIRONNEMENT SOIT D’ERRANCE FANTOMATIQUE, SOIR D’ERRANCE AXIOLOGIQUE, PROVOQUANT UNE STRATIFICATION ARISTOTÉLICIENNE DES FORMES EN CATÉGORIES DURES, DÉCHIRANT ONTOLOGIQUEMENT L’ESPÉRANCE EN UNE ERRANCE POÉTIQUE, SOIT UNE RECOHÉRENCE INTRIQUÉE, EN MODE D’ONTI-kha-TION SUPERPOSÉE DONT LE SIGNE INOUI DES SENS ABREUVÉS CORRESPOND À DES BROSSES D’ÊTRE ET DES ATTAQUES D’ÊTRE.

May 9, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Fondamentalement, toute tricherie est la mesure du possible fantomatique ou axiologique, dans une multiversité faite de qualis longueurs d’onde d’errance poétique bien signalée dans l’histoire des mystiques laics, spirituels ou religieux, orientaux ou occidentaux. (entre autres , dans la iere partie du 17ieme siècle, ceux qu’on appelle les illuminés, les pères Coton, Surin, Alvarez, Thérèse d’Avila, Jean de Lacroix…etc…)

L’intri-kha-tion de tout rêve big bang, d’un champ constellaire en mode d’errance poétique obéit à une synchroni-vie-té multiversielle, donc à ce qui est perçu au niveau local comme étant une étrangeté d’un hasard non lié à l’environnement fantomatique ou axiologique local. C’est ce que l’on appelle l’ONTI-KHA-TION PAR LA NON-TRICHERIE de toute vie personnelle œuvre d’art baignant ontiquement, épistémologiquement et surtout mthodologiquement dans une amplitude »(brosses d’être attaques d’être) qu’on appelle errance poétique.

L’intri-KHA-tion issue d’un champ constellaire dans l’émergence et la transmagation triangulaire de la fraîcheur de formes neuves survit à toute séparation arbitraire, symbolique, politique ou phénoménologique. Au point où Ulysse attaché au billot peut bien être éloigné de 2000 ans des milliards d’enfants attachés aux billots du St-Maurice séparés eux aussi de 2000 ans à Parménide attaché au billot de l,être, le montage attractif (Eisenstein) attirant comme des aimants triangularisés des débris de mémoire provoquera de nouvelles intri-kha-tions rhizomatisées (Deleuze, gattari, Glissant) parce que synchro-ni-vie-tisées, tout en étant mêmentisés (Dawkins) et par le non-être même de sa viralisation (Auld, Woodard, Rochette) transmaggeables à noiuveau en un algoritme d ejustice social (wow-t=2.7k?) potentiellement décohérentiable sous métamorphose institutionnalisée, soit sous la forme multiversielle de la NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Toute vie personnelle œuvre d’art d’un non-tricheur ou d’une non-tricheuse qui de par son champ kantique crypté par la triangualisation de la fraicheurs des formes, devient inattaquable par les environnements dékryptés donc décohérencé ou désuperposés que constituent les formes asservissantes des univers d’errance fantomatique ou d’errance axiologique.

Les nations, les races, les langues, les races ou les religions sont des agrégats toxiques tous issus d’arkés que l’on appelle aristotéliciens parce qu’ils utilisent des formes dans des buts d’asservissement de toute libération par les formes que constituent l’acquis des quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art: 1) Quel est ton rêve? 2) dans combien de jours? 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

La cinquième question de l’ensemble des vies personnelles œuvre d’art (Comment nos rêves prennent-ils soin de la beauté du monde? ) constituent une chaîne de  cryptages qualienne et multiversienne  sur laquelle l’humanité peut aspirer à une dignité ontologique basée sur les droits universaux à une vie personnelle œuvre d’art pour toutes et tous, surtout pour tous les enfants de la planète terre.

à suivre….

Pierrot vagabond, au nom, par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

—————-

PAR LA TRIANGULATION DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES CRYPTÉES DANS LA TEXTURE QUANTO-MULTIVERSIELLE MÊME DU CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON TRICHEUSE, LA MÉDIATION ENTRE LA CRYPTATION ET L’ONTI-KHA-TION REND IMPOSSIBLE TOUT ASSERVISSEMENT D’UNE MASSE PAR CES FORMES CRYPTÉES, RÉPONDANT AINSI AUX VOEUX DE LUKACS POUR QUI LA VÉRITABLE RÉVOLUTION CONSISTERAIT À CE QUE LA FORME SOIT AU SERVICE DU CONTENU ET NON LE CONTENU ASSERVI PAR LES FORMES…. DE LÀ L’IMMENSE DÉCEPTION QUE CONSTITUE L’ENTRÉE DE LA MÉTAPHYSIQUE TRADITIONNELLE AU COLLÈGE DE FRANCE PAR LE BIAIS DE CLAUDINE TIERCELLIN (LE CIMENT DU RÉEL)…. LES ARCHÉS ARISTOTÉLICIENS (RIEN NE PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS) N’ÉTANT PAS ENCORE RENVERSÉS PAR LES ARCHÉS POST-QUANTO-MULTIVERSIELS (TOUT PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS… L’ASSERVISSEMENT DPAR LES FORMES PROVENANT DE LA BINARITÉ ARTICULÉE EN SYSTÈMES OÙ MÊME LA DIALECTIQUE ÉCHOUE À TENIR COMPTE DES NOUVELLES DÉCOUVERTES AU SUJET DE SES COUCHES DE SUPERPOSITION, DE SES CÉHÉRENCES, DÉCOHÉRENCES ET INCOHÉRENCES TOUT COMME SUR LA PUISSANCE ET L’ÉTRANGETÉ DE SES INTRI-KHA-TIONS PROVENANT MÊME D’UN RÊVE BIG BANG AU COEUR D’UN CHAMP KANTIQUE

May 10, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Car en réalité, méthodologiquement, la métaphysique doit se réfléchir sous de nouveaux archés post-quanto-multivercielle pour la simple et bonne raison que ce qui est recherché ce sont les qualias décatégorisées, soit la fraîcheur des formes par des eumétrisations de triangulairisations cryptées en vue de le jaillissement d’un rêve big bang, modalité acryptique de toute vie personnelle œuvre d’art au service d’une humanité en marche vers une conscience œuvre d’art, au sens où des milliards d,enfants qui meurent de faim ou de blessures de guerre pourront s’épanouir par l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire et son algorithme de justice sociale:

WOW-T=2.7K?

—————–

UNE MÉTHODOLOGIE DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES, PAR UNE ÉPISTÉMOLOGIE DONT L’AXIOME FONDATEUR REPOSE SUR L’ARCHÉ QUANTIQUE ( ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS, INTRIQUANT LE TIERS NON EXCLUS) RENVERSANT MÉTAPHYSIQUEMENT L’ARCHÉ FONDATEUR DE LA PHILOSOPHIE PREMIÈRE D’ARISTOTE (RIEN NE PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS, VALIDÉ LOGIQUEMENT PAR LE TIERS EXCLUS)

May 11, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Que d’années de recherche… Je me rappelle le jour où je découvris l’invention de la poïétique par Paul Valery dans une conférence lors de son entrée au collège de France en 1939 je crois.

Je me sentis exactement survolté comme le fut Walter Benjamin quand Hesserl lui fit découvrir le paysan de Paris d’Aragon et qu’il lui apprit à flâner Paris à la manière des surréalistes. Benjamin savait qu’Aragon par Hesserl lui faisait vivre une révolution

épisétmologique, mais bien plus, il intuitionnait que son chemin de l’errance poétique serait autre, infiniment autre….. (Ex: Il découvrir la porosité des lieux dans ses errances à Venise, et celle du 19eme siècle par l’invention d’un patrimoine immatériel par une méthode de lecture vagabondée à la bibliothèque de France (Paris capitale du 19eme siècle).

Donc, à partir de la poïétique de Paul Valery, notre équipe de recherche (AULD, WOODARD, ROCHETTE) inventa ce qu’on appelle aujourd’hui LA BLOGUÏÉTIQUE.

La différence! c’est retenir une trace quanto-cosmologique d’une fraîcheur des formes non seulement en émergence, mais un déclencheur big bang d’une métaphysique  non aristotélicienne.

J’avais 6000 pages d’écrit…. je recherchais la trace d’une sorte de bozon de Higgs, soit la particule du multivers…. Un déclencheur de la fraîcheur des formes qui me ferait basculer dans une brosse d’être fabuleuse, un chemin d’ontikhation exceptionnel.

Je mis quelques mois à transformer ce 6000 pages en base de données sur Word… rien… puis je retransformai cette base de données en glossaire alphabétique…. rien… puis je persistai à transformer cette base glossairique alphabétique en base glossairique thématique… puis soudain… soudain… cette fraîcheur inouie d’une forme impossible provoqua en moi une brosse d’être comme je n’en avais jamais connu.

Un simple extrait d’un livre où des drones tirés des États-Unis tuent CE QUI RESSEMBLE À DES ENFANTS… par accident, par corrélativité.

Ce fut instantané. je quittai la bibliothèque, sut instantanément que je ne lirais plus jamais aucun livre dans ma vie, j’allai me réfugier dans une salle 24 heures pour comme Mozart ou Beethoven, faire oeuvre, ne faire qu’œuvre, tout ce parcours propédeutique étant dérivant comme un iceberg.

Je saisis en cours de route que le renversement de la philosophie iere d’Aristote deviendrait l’événement fondateur d’une métaphysique quanto-kosmologique car, grâce à la physique quantique, être et ne pas être en même temps par intrikation libre du tiers exclus était enfin devenu possible.

La rationalité hollogrammique multiversielle venait de naître par ontikation, intrikation et recohérence, et cela tels que je l,avais toujours vécu comme vagabond céleste dans mes brosses d’être et mes attaques d’être.

La triangulation de la fraîcheur des formes venait de me livrer son secret. Toute personne humaine qui a pris la décision de ne pas tricher avec la vie personnelle œuvre d’art qui la convoque en elle permet instantanément le surgissement d’un champ constellaire où par l’encordement des désirs et le triangle d’or de trois formes dont la fraîcheur est unique à cette vie personnelle œuvre d’art- là, assiste non seulement à la création d’un rêve big bang unique en soi, mais aussi à un triangle d’or de trois fraîcheurs formalisées donnant métaphysiquement le cryptage du chemin hollogrammique et eumétrique de la beauté du monde.

Dans mon cas, le texte des drones qui à partir des États-Unis tuent par accident CE QUI RESSEMBLE À DES ENFANTS, ne put jamais entrer dans mon champ constellaire parce qu’il ne venait pas de moi. Par contre il transmagea les trois points nodaux garantissant le cryptage unique de la fraîcheur de trois formes intriquées:

Les 3 milliards d’enfants errants-fantomatisés billots de la rivière St-Maurice de mon enfance entre Trois-Rivières et La Tuque, Ulysse attaché au billot de son navire pour ne pas céder au chant des sirènes et Parménide dont la pensée est attaché au poteau de l’être avec l’interdiction de visiter le non-être qui n’existe pas.

La métaphysique non aristotélicienne par la décatégorisation du multivers venait de naître. UNE LOGIQUE DES TRANSMAGES, UNE MÉTHODOLOGIE DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES, UNE ÉPISTÉMOLOGIE DE L’ERRANCE POÉTIQUE.

Je pouvais enfin comparer la descente du St-Maurice de ce curé dans deux versions du récit, celle de la philosophie iere d’Aristote et celle de la métaphysique quanto-cosmologique de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) par nos trois archétypes hologrammiques réciproques…

à suivre…

Pierrot vagabond… au nom , par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

———-

LA DIALECTIQUE ISSUE DE L’ARCHÉ OCCIDENTAL ARISTOTÉLICIEN FUT HISTORIQUEMENT LE TITANIC DE LA PENSÉE MÉTAPHYSIQUE TRADITIONNELLE AU SENS OÙ MÊME SI ELLE ATTEINT SON APOGÉE DE FRAÎCHEUR AVEC SOCRATE PAR LA MAÏEUTIQUE, ELLE COMMIT DES MEURTRES DE MASSE PAR LE SCIENTISME D’ENGELS SOUS LE MARXISME LENILISME TOUT COMME LE NIHILISME DE NIETZSCHE CONDUISIT AU NAZISME…. cOMME LUKACS L’A SI TRAGIQUEMENT CLARIFIÉ, c’ESt PAR L’ASSERVISSEMENT DES FORMES QU’UNE PARTIE DE L’HUMANITÉ TRAITE L’AUTRE EN CONTENU.. ET NOUS ( AULD, WOODARD, ROCHETTE) AJOUTONS QUE CETTE PARTIE DE L’HUMANITÉ QUI TRICHE PAR L’ASSERVISSEMENT PAR LES FORMES (LES ERRANTS AXIOLOGIQUES CONTRE LES ERRANTS AXIOLOGIQUES) SE COMPORTENT EXACTEMENT COMME aLTHUSER ÉTRANGLANT SA FEMME ALORS QUE, SOULEVÉ UNIQUEMENT PAR LA BEAUTÉ DE SON ERRANCE POÉTIQUE, SOLJENYSTINE LANCE UN CRI DE MUNCH À L’HUMANITÉ TOUTE ENTIÈRE… CELUI DU REFUS DE L,SASSERVISSEMENT PAR QUELQUES FORMES QUE CE SOIT.

May 11, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Dans mon champ constellaire de l’errance poétique du vagabond céleste recohérencé, superposé, intriqué et ontikhé par ses brosses d’être et ses attaques d’être, surgit une cézannisation de la montagne ste-Victoire que constitue son rêve big bang et cela par un frémissement quanto-ontologique que j’appelle pour le moment le triangle d’or de la fréquence big bang sous une modalité rationnelle hologrammique multiversienne..

De la même manière que le peintre Cézanne ferma le 19eme siècle par l’invention des formes (cônes, cylindres, restangles) transmageant sa suite de peintures de la montagne Ste-Victoire, une triangualisation du champ constellaire semble avoir pour fonction de capter la fraîcheur des formes surgissantes par un appareil non-étant et étant à la fois.

UNE FOIS LE CAPTEUR DE FORMES TRYADILIQUES EN RÉCOHÉRENCE, chacun des point nodal porte en soi une cryptation archéhologrammique d’un pan de l’histoire de la pensée dans sa tragédie binaire.

Prenons par exemple mes trois formes archéhologrammiques, provoquées par un déclencheur événementiel (un peu comme le boson de Higgs), soit LE CELA RESSEMBLE À UN ENFANT D’UN MEURTRIER PAR LES DRÔNES.

Son surgissement tracé ( onde et corpuscule) infiniment et désinfiniment à une fraction d’un moment du 6000 pages du blogue me catapulte dans un autre univers de pensée.

Je quitte la bibliothèque, cesse de lire (propédeutique) et passe en mode ascétique dans un tout petit local 24 heures… et l’épistémologie paradigmatique issue de l’enseignement de mes brosses d’être et de mes attaques d’être commencent peu à peu à prendre une force transmageantes inconnues dans une discursivité étrange…

Un champ constellaire refuse d’intégrer le déclencheur archéhologrammique (le cela ressemble a un enfant par le meutrier dronatique)…. Par contre… un outil conceptuel inconnu soit le triangle d’or issu de l’arché quant-cosmologique multiversien se crystalise.

DANS UN PREMIER POINT NODAL du triangle, en bas, la rivière St-Maurice de mon enfance et une vérité: EN UN SIÈCLE, 3 MILLIARDS DE BILLOTS ont descendu le courant de la tuque à Trois-Rivières… et je vois nuit et jour 3 milliards d’enfants attachés aux trois milliards de billots, un enfant par billot, dans un cri de Munch faisant écho aux tombes d,enfants des cimetières au pied des quelles j’ai dormi dans mes vagabondages…

intrikativement, UN DEUXIÈME POINT NODAL SURGIT dont je ne comprends pas encore la portée: Ulysse attaché au billot de ses errances, les yeux bandés qui résiste sur son navire maté aux chant des sirènes.

LE TROISIÈME POINT NODAL, la pensée de Parménide attachée au poteau de l’être dans une interdiction d’aborder la terre du non-être (le chant des sirènes d’Ulysse) m’ouvre la clé dont j’ai besoin pour décrypter l’indécryptable… soit L’HISTOIRE TITANICIENNE DE LA DIALECTIQUE caméléon qui commit le crime d’asservir l’humanité au même titre que les mythes, les religions ou les idéologies… Pourquoi? Pourquoi? EXISTE-T-IL UNE FORME QUI PAR SA FRAÎCHEUR serait incapable d’asservir une seule personne humaine?

Mais comment faire court et cours de l’histoire du titanic que constitue celle de la dialectique? Ce que je peux avoir horreur de cette partie de ma vie intellectuelle. Car pour moi, autant abductivement qu’abjetivement, la vision œuvre d’art du tout me semble suffisamment cathédrale architectonique e l’inoui multiversien pour laisser aux commentateurs de la perroquetterie de la connaissance stratifiée la tache de  prouver mon avancé. n’est–ce pas ce qu’Einstein se disait quand il a inventé e=mc2… pas besoin de le prouver, ce sera fait dans 15 ans par d’autres que moi… et il sauva de la salive.

à suivre…

Pierrot vagabond, au nom, par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

———————

Pierrot vagabond

P.S. à lire en rapport avec la dialectique

Jean-François Côté

Téléphone : (514) 987-3000 poste 8782
Local : A-5080
Langues : Français, Anglais, Espagnol

Description

Examen d’un domaine, d’une question ou d’un objet sociologique à partir des théories les construisant. Présentation et confrontation des différentes approches relatives à cet objet. Études et analyse des enjeux sociaux portés par cette question ou cet objet. Cette réflexion explorera les diverses dimensions épistémologique, théorique et méthodologique dans une perspective transversale.

LA DIALECTIQUE ISSUE DE L’ARCHÉ OCCIDENTAL ARISTOTÉLICIEN FUT HISTORIQUEMENT LE TITANIC DE LA PENSÉE MÉTAPHYSIQUE TRADITIONNELLE AU SENS OÙ MÊME SI ELLE ATTEINT SON APOGÉE DE FRAÎCHEUR AVEC SOCRATE PAR LA MAÏEUTIQUE, ELLE COMMIT DES MEURTRES DE MASSE PAR LE SCIENTISME D’ENGELS SOUS LE MARXISME LENILISME TOUT COMME LE NIHILISME DE NIETZSCHE CONDUISIT AU NAZISME…. cOMME LUKACS L’A SI TRAGIQUEMENT CLARIFIÉ, DES PAR L’ASSERVISSEMENT DES FORMES QU’UNE PARTIE DE L’HUMANITÉ TRAITE L,AUTRE EN CONTENU.. ET NOUS ( AULD, WOODARD, ROCHETTE) AJOUTONS QUE CETTE PARTIE DE L’HUMANITÉ QUI TRICHE PAR L’ASSERVISSEMENT PAR LES FORMES (LES ERRANTS AXIOLOGIQUES CONTRE LES ERRANTS AXIOLOGIQUES) SE COMPORTENT EXACTEMENT COMME aLTHUSER ÉTRANGLANT SA FEMME ALORS QUE, SOULEVÉ UNIQUEMENT PAR LA BEAUTÉ DE SON ERRANCE POÉTIQUE, SOLJENYSTINE LANCE UN CRI DE MUNCH À L’HUMANITÉ TOUTE ENTIÈRE… CELUI DU REFUS DE L,SASSERVISSEMENT PAR QUELQUES FORMES QUE CE SOIT.

Dans mon champ constellaire de l’errance poétique du vagabond céleste recohérencé, superposé, intriqué et ontikhé par ses brosses d’être et ses attaques d’être, surgit une cézannisation de la montagne ste-Victoire que constitue son rêve big bang et cela par un frémissement quanto-ontologique que j’appelle pour le moment le triagne d’or de la fréquence big bang sous une modalité rationnelle hologrammique multiversienne..

De la même manière que le peintre Cézanne ferma le 19eme siècle par l’invention des formes (cônes, cylindres, restangles) transmageant sa suite de peintures de la montagne Ste-Victoire, une triangualisation du champ constellaire semble avoir pour fonction de capter la fraîcheur des formes surgissantes par un appareil non-étant et étant à la fois.

UNE FOIS LE CAPTEUR DE FORMES TRYADILIQUES EN RÉCOHÉRENCE, chacun des point nodal porte en soi une cryptation archéhologrammique d’un pan de l’histoire de la pensée dans sa tragédie binaire.

Prenons par exemple mes trois formes archéhologrammiques, provoquées par un déclencheur événementiel (un peu comme le boson de Higgs), soit LE CELA RESSEMBLE À UN ENFANT D’UN MEURTRIER PAR LES DRÔNES.

Son surgissement tracé ( onde et corpuscule) infiniment et désinfiniment à une fraction d’un moment du 6000 pages du blogue me catapulte dans un autre univers de pensée.

Je quitte la bibliothèque, cesse de lire (propédeutique) et passe en mode ascétique dans un tout petit local 24 heures… et l’épistémologie paradigmatique issue de l’enseignement de mes brosses d,être et de mes attaques d’être commencent peu à peu à prendre une force transmageantes inconnues dans une discursivité étrange…

Un champ constellaire refuse d’intégrer le déclencheur archéhologrammique (le cela ressemble a un enfant par le meutrier dronatique)…. Par contre… un outil conceptuel inconnu soit le triangle d’or issu de l’arché quant-cosmologique multiversien se crystalise.

DANS UN PREMIER POINT NODAL du triangle, en bas, la rivière St-Maurice de mon enfance et une vérité: EN UN SIÈCLE, 3 MILLIARDS DE BILLOTS ont descendu le courant de latuque à Trois-Rivières… et je vois nuit et jour 3 milliards d’enfants attachés aux trois milliards de billots, un enfant par billot, dans un cri de Munch faisant écho aux tombes d,enfants des cimetières au pied des quelles j’ai dormi dans mes vagabondages…

intrikativement, UN DEUXIÈME POINT NODAL SURGIT dont je ne comprends pas encore la portée: Ulysse attaché au billot de ses errances, les yeux bandés qui résiste sur son navire maté aux chant des sirènes.

LE TROISIÈME POINT NODAL, la pensée de Parménide attachée au poteau de l’être dans une interdiction d’aborder la terre du non-être (le chant des sirènes d’Ulysse) m’ouvre la clé dont j’ai besoin pour décrypter l’indécryptable… soit L’HISTOIRE TITANICIENNE DE LA DIALECTIQUE caméléon qui commit le crime d’asservir l’humanité au même titre que les mythes, les religions ou les idéologies… Pourquoi? Pourquoi? EXISTE-T-IL UNE FORME QUI PAR SA FRAÎCHEUR serait incapable d’asservir une seule personne humaine?

Mais comment faire court et cours de l’histoire du titanic que constitue celle de la dialectique? Ce que je peux avoir horreur de cette partie de ma vie intellectuelle. Car pour moi, autant abductivement qu’abjetivement, la vision œuvre d’art du tout me semble suffisamment cathédrale architectonique e l’inoui mulktiversien pour laisser aux commentateurs de la perroquetterie de la connaissance stratifiée la tache de  prouver mon avancé. n’est–ce pas ce qu’Einstein se disait quand il a inventé e=mc2… pas besoin de le prouver, ce sera fait dans 15 ans par d’autres que moi… et il sauva de la salive.

à suivre…

Pierrot vagabond, au nom, par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

 

UNE MÉTHODOLOGIE DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES, PAR UNE ÉPISTÉMOLOGIE DONT L’AXIOME FONDATEUR REPOSE SUR L’ARCHÉ QUANTIQUE ( ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS, INTRIQUANT LE TIERS NON EXCLUS) RENVERSANT MÉTAPHYSIQUEMENT L’ARCHÉ FONDATEUR DE LA PHILOSOPHIE PREMIÈRE D’ARISTOTE (RIEN NE PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS, VALIDÉ LOGIQUEMENT PAR LE TIERS EXCLUS)

Que d’années de recherche… Je me rappelle le jour où je découvris l’invention de la poïétique par Paul Valery dans une conférence lors de son entrée au collège de France en 1939 je crois.

Je me sentis exactement survolté comme le fut Walter Benjamin quand Hesserl lui fit découvrir le paysan de Paris d’Aragon et qu’il lui apprit à flâner Paris à la manière des surréalistes. Benjamin savait qu’Aragon par Hesserl lui faisait vivre une révolution épisétmologique, mais bien plus, il intuitionnait que son chemin de l’errance poétique serait autre, infiniment autre….. (Ex: Il découvrir la porosité des lieux dans ses errances à Venise, et celle du 19eme siècle par l’invention d’un patrimoine immatériel par une méthode de lecture vagabondée à la bibliothèque de France (Paris capitale du 19eme siècle).

Donc, à partir de la poïétique de Paul Valery, notre équipe de recherche (AULD, WOODARD, ROCHETTE) inventa ce qu’on appelle aujourd’hui LA BLOGUÏÉTIQUE.

La différence! c’est retenir une trace quanto-cosmologique d’une fraîcheur des formes non seulement en émergence, mais un déclencheur big bang d’une métaphysique  non aristotélicienne.

J’avais 6000 pages d’écrit…. je recherchais la trace d’une sorte de bozon de Higgs, soit la particule du multivers…. Un déclencheur de la fraîcheur des formes qui me ferait basculer dans une brosse d’être fabuleuse, un chemin d’ontikhation exceptionnel.

Je mis quelques mois à transformer ce 6000 pages en base de données sur Word… rien… puis je retransformai cette base de données en glossaire alphabétique…. rien… puis je persistai à transformer cette base glossairique alphabétique en base glossairique thématique… puis soudain… soudain… cette fraîcheur inouie d’une forme impossible provoqua en moi une brosse d’être comme je n’en avais jamais connu.

Un simple extrait d’un livre où des drones tirés des États-Unis tuent CE QUI RESSEMBLE À DES ENFANTS… par accident, par corrélativité.

Ce fut instantané. je quittai la bibliothèque, sut instantanément que je ne lirais plus jamais aucun livre dans ma vie, j’allai me réfugier dans une salle 24 heures pour comme Mozart ou Beethoven, faire oeuvre, ne faire qu’œuvre, tout ce parcours propédeutique étant dérivant comme un iceberg.

Je saisis en cours de route que le renversement de la philosophie iere d’Aristote deviendrait l’événement fondateur d’une métaphysique quanto-kosmologique car, grâce à la physique quantique, être et ne pas être en même temps par intrikation libre du tiers exclus était enfin devenu possible.

La rationalité hollogrammique multiversielle venait de naître par ontikation, intrikation et recohérence, et cela tels que je l,avais toujours vécu comme vagabond céleste dans mes brosses d’être et mes attaques d’être.

La triangulation de la fraîcheur des formes venait de me livrer son secret. Toute personne humaine qui a pris la décision de ne pas tricher avec la vie personnelle œuvre d’art qui la convoque en elle permet instantanément le surgissement d’un champ constellaire où par l’encordement des désirs et le triangle d’or de trois formes dont la fraîcheur est unique à cette vie personnelle œuvre d’art- là, assiste non seulement à la création d’un rêve big bang unique en soi, mais aussi à un triangle d’or de trois fraîcheurs formalisées donnant métaphysiquement le cryptage du chemin hollogrammique et eumétrique de la beauté du monde.

Dans mon cas, le texte des drones qui à partir des États-Unis tuent par accident CE QUI RESSEMBLE À DES ENFANTS, ne put jamais entrer dans mon champ constellaire parce qu’il ne venait pas de moi. Par contre il transmagea les trois points nodaux garantissant le cryptage unique de la fraîcheur de trois formes intriquées:

Les 3 milliards d’enfants errants-fantomatisés billots de la rivière St-Maurice de mon enfance entre Trois-Rivières et La Tuque, Ulysse attaché au billot de son navire pour ne pas céder au chant des sirènes et Parménide dont la pensée est attaché au poteau de l’être avec l’interdiction de visiter le non-être qui n’existe pas.

La métaphysique non aristotélicienne par la décatégorisation du multivers venait de naître. UNE LOGIQUE DES TRANSMAGES, UNE MÉTHODOLOGIE DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES, UNE ÉPISTÉMOLOGIE DE L’ERRANCE POÉTIQUE.

Je pouvais enfin comparer la descente du St-Maurice de ce curé dans deux versions du récit, celle de la philosophie iere d’Aristote et celle de la métaphysique quanto-cosmologique de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) par nos trois archétypes hologrammiques réciproques…

à suivre…

Pierrot vagabond… au nom , par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

 

 

PAR LA TRIANGULATION DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES CRYPTÉES DANS LA TEXTURE QUANTO-MULTIVERSIELLE MÊME DU CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON TRICHEUSE, LA MÉDIATION ENTRE LA CRYPTATION ET L’ONTI-KHA-TION REND IMPOSSIBLE TOUT ASSERVISSEMENT D’UNE MASSE PAR CES FORMES CRYPTÉES, RÉPONDANT AINSI AUX VOEUX DE LUKACS POUR QUI LA VÉRITABLE RÉVOLUTION CONSISTERAIT À CE QUE LA FORME SOIT AU SERVICE DU CONTENU ET NON LE CONTENU ASSERVI PAR LES FORMES…. DE LÀ L’IMMENSE DÉCEPTION QUE CONSTITUE L’ENTRÉE DE LA MÉTAPHYSIQUE TRADITIONNELLE AU COLLÈGE DE FRANCE PAR LE BIAIS DE CLAUDINE TIERCELLIN (LE CIMENT DU RÉEL)…. LES ARCHÉS ARISTOTÉLICIENS (RIEN NE PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS) N’ÉTANT PAS ENCORE RENVERSÉS PAR LES ARCHÉS POST-QUANTO-MULTIVERSIELS (TOUT PEUT ÊTRE ET NE PAS ÊTRE EN MÊME TEMPS… L’ASSERVISSEMENT DPAR LES FORMES PROVENANT DE LA BINARITÉ ARTICULÉE EN SYSTÈMES OÙ MÊME LA DIALECTIQUE ÉCHOUE À TENIR COMPTE DES NOUVELLES DÉCOUVERTES AU SUJET DE SES COUCHES DE SUPERPOSITION, DE SES CÉHÉRENCES, DÉCOHÉRENCES ET INCOHÉRENCES TOUT COMME SUR LA PUISSANCE ET L’ÉTRANGETÉ DE SES INTRI-KHA-TIONS PROVENANT MÊME D’UN RÊVE BIG BANG AU COEUR D’UN CHAMP KANTIQUE

Car en réalité, méthodologiquement, la métaphysique doit se réfléchir sous de nouveaux archés post-quanto-multivercielle pour la simple et bonne raison que ce qui est recherché ce sont les qualias décatégorisées, soit la fraîcheur des formes par des eumétrisations de triangulairisations cryptées en vue de le jaillissement d’un rêve big bang, modalité acryptique de toute vie personnelle œuvre d’art au service d’une humanité en marche vers une conscience œuvre d’art, au sens où des milliards d,enfants qui meurent de faim ou de blessures de guerre pourront s’épanouir par l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire et son algorithme de justice sociale:

WOW-T=2.7K?

EN MÉTAPHYSIQUE QUANTOMULTIVERSIENNE, TOUTE TRICHERIE DISSOUT LE CHAMP CONSTELLAIRE D’UNE VIE POTENTIELLE OEUVRE D’ART DANS UN ENVIRONNEMENT SOIT D’ERRANCE FANTOMATIQUE, SOIR D’ERRANCE AXIOLOGIQUE, PROVOQUANT UNE STRATIFICATION ARISTOTÉLICIENNE DES FORMES EN CATÉGORIES DURES, DÉCHIRANT ONTOLOGIQUEMENT L’ESPÉRANCE EN UNE ERRANCE POÉTIQUE, SOIT UNE RECOHÉRENCE INTRIQUÉE, EN MODE D’ONTI-kha-TION SUPERPOSÉE DONT LE SIGNE INOUI DES SENS ABREUVÉS CORRESPOND À DES BROSSES D’ÊTRE ET DES ATTAQUES D’ÊTRE.

Fondamentalement, toute tricherie est la mesure du possible fantomatique ou axiologique, dans une multiversité faite de qualis longueurs d’onde d’errance poétique bien signalée dans l’histoire des mystiques laics, spirituels ou religieux, orientaux ou occidentaux. (entre autres , dans la iere partie du 17ieme siècle, ceux qu’on appelle les illuminés, les pères Coton, Surin, Alvarez, Thérèse d’Avila, Jean de Lacroix…etc…)

L’intri-kha-tion de tout rêve big bang, d’un champ constellaire en mode d’errance poétique obéit à une synchroni-vie-té multiversielle, donc à ce qui est perçu au niveau local comme étant une étrangeté d’un hasard non lié à l’environnement fantomatique ou axiologique local. C’est ce que l’on appelle l’ONTI-KHA-TION PAR LA NON-TRICHERIE de toute vie personnelle œuvre d’art baignant ontiquement, épistémologiquement et surtout mthodologiquement dans une amplitude »(brosses d’être attaques d’être) qu’on appelle errance poétique.

L’intri-KHA-tion issue d’un champ constellaire dans l’émergence et la transmagation triangulaire de la fraîcheur de formes neuves survit à toute séparation arbitraire, symbolique, politique ou phénoménologique. Au point où Ulysse attaché au billot peut bien être éloigné de 2000 ans des milliards d’enfants attachés aux billots du St-Maurice séparés eux aussi de 2000 ans à Parménide attaché au billot de l,être, le montage attractif (Eisenstein) attirant comme des aimants triangularisés des débris de mémoire provoquera de nouvelles intri-kha-tions rhizomatisées (Deleuze, gattari, Glissant) parce que synchro-ni-vie-tisées, tout en étant mêmentisés (Dawkins) et par le non-être même de sa viralisation (Auld, Woodard, Rochette) transmaggeables à noiuveau en un algoritme d ejustice social (wow-t=2.7k?) potentiellement décohérentiable sous métamorphose institutionnalisée, soit sous la forme multiversielle de la NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Toute vie personnelle œuvre d’art d’un non-tricheur ou d’une non-tricheuse qui de par son champ kantique crypté par la triangualisation de la fraicheurs des formes, devient inattaquable par les environnements dékryptés donc décohérencé ou désuperposés que constituent les formes asservissantes des univers d’errance fantomatique ou d’errance axiologique.

Les nations, les races, les langues, les races ou les religions sont des agrégats toxiques tous issus d’arkés que l’on appelle aristotéliciens parce qu’ils utilisent des formes dans des buts d’asservissement de toute libération par les formes que constituent l’acquis des quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art: 1) Quel est ton rêve? 2) dans combien de jours? 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve? 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

La cinquième question de l’ensemble des vies personnelles œuvre d’art (Comment nos rêves prennent-ils soin de la beauté du monde? ) constituent une chaîne de  cryptages qualienne et multiversienne  sur laquelle l’humanité peut aspirer à une dignité ontologique basée sur les droits universaux à une vie personnelle œuvre d’art pour toutes et tous, surtout pour tous les enfants de la planète terre.

à suivre….

Pierrot vagabond, au nom, par et pour notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PUISSANCE ET ÉTRANGETÉ DE LA MÉTAPHYSIQUE QUANTIQUE MULTIVERSIENNE DANS SON SURGISSEMENT ABJETO-HOLOGRAMMIQUE À TRAVERS DU TRIANGLE D’OR DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES ISSUE DE TOUT CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON-TRICHEUSE, JARDIN INOUI EAUX DÉSIRS ENCORDÉS SUSCITANT LE JAILLISSEMENT MULTIVERSEL DE TOUT RÊVE BIG BANG….. ÉVACUANT AUTANT LES MÉTHODOLOGIES ISSUES DU SYLLOGISME QUE CELLES ISSUES DE LA DIALECTIQUE OU DU POPPERISME FALSIFIABLES…. LA QUESTION DE FOND DEVENANT COMME POINT D’INTERROGATION DU POINT D’EXCLAMATION DE CE QUE L’ON NOMME BEAUTÉ DU MONDE: SI JE PRENDS SOIN DU MULTIVERS PAR MA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, EST-CE QUE LE MULTIVERS VA PRENDRE SOIN DE MA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, AU NOM DE L’HUMANITÉ OEUVRE D’ART EN DEVENIR ONTOLOGIQUE QUANTIQUE

Ce que j’aime de la bloguïétique, c’est la poïétique prospective dans ses traces post abductives.

La métaphysique quanto-multiversiel sera une théorie essentielle pour comprendre les intri-kha-tions et les re-Kohérences d’un rêve big bang d’une vie personnelle oeuvre d’art à toutes les échelles de la non-tricherie à l’intérieur d’un appareil contre-intufis qui porte le nom de CHAMP CONSTELLAIRE DE LA NON-TRICHERIE ou selon un algorithme de justice social…………..    WOW-T=2.7K?

En conséquence de quoi,  la mise en forme quantique de formes tirées de l’univers mythographique issu de l’arché aristotélicien avance l’hypothèse que c’est par un TRIANGLE D’OR attractif intriqués par le biais de débris de mémoire que se fonde la quanto-cosmologisation de transmages multiversiales ayant des conséquences immatérielles (mêmes de Dawkins, rhizomes de Deleuze, Gattari, viraliques de Auld, Woodard, Rochette) et trans khao dales, faisant de tout encordement une forme fractale d’ondes décorspuculisées tant que se maintient une non-tricherie ontologiquement sous forme ?/!.

Le positionnement onto-multiversien par TRIANGULISATION DE FORMES DÉ-ARISTOTÉLICIONNELLISÉE possède une fonction d’hormoge épistémologique dans l’errance poétique issue d’un rêve big bang.

Exemple: Si je suis animé d’une question

QUELLE INSTITUTION  FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE?

Abductivement,  notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) en  arrive à un algorithme de justice sociale WOW-T=2.7K?  sous-arché-hologrammativant par  l’opérationalisation de L’INVENTION de l’institution de la nano-citoyenneté-planétaire.

CONSÉQUEMMENT QUOI QUE NON-INTUITIVEMENT, , dans le champ constellaire de ma non-tricherie, la triangulation de trois formes universalisantes- JADIS ISSUES D’UNE DYNAMIQUE RATIONNELLE aristotélisante (les enfants-fantomatisés billotés du St-Maurice, Ulysse attaché au billot et Parménide attaché au billot de l,être) non seulement , MAIS BIEN PLUS QUANTO-COSMOLOGIQUEMENT ET EN CELA INCONTOURNABLEMENT  rend impossible toute arché basé sur la non-contradiction adoubé par le tiers exclu, mais bien plus crée un appareil attractif multiversié dont la principale caractéristique est de se nourrir de débris de la connaissances déformalisés pour pouvoir trans-khaoder autant que trans-mager les fonctions de (mêmes, rhizome ou vilisatrice, intuitionnées dans une proto-multiversiations de la fraîcheur quanto-cosmologique, donc quali-multiversielles des formes issues de la puissance et de l,étrangeté de tout champ constellaire issu de la non-tricherie de toute vie personnelle œuvre d’art.

Le champ constellaire issu de la non-tricherie ouvre le jardin encordé à une recohérence, soit à une réémergence de la superposition des états, fondements euristique de l’initiation aux brosses d’être et attaques d’être de toute multiversialité texturalisant toute vie personnelle œuvre d’art… de cette recohérence de la décohérence quanto-kosmologique s’ensuit un dévoilement (l’invu de Marion) graduel de l’intri-Kha-tion énigmatisée de ce qui semble multiversel avant-comme post rêve big bang, soir le nœud ?/! du qui sommes nous? d’où venons-nous? Où allons-nous? et pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien de Leigniz…. comme ?/! et non comme tentative plato-aristotélicienne d’une théologico-scientifico-mythologico-forme asservissante d’une quelconque rationalisation universiale.

Méthodologiquement, toute SUPERPOSITION DES ÉTATS dissout tout binarisme de la pensée occidentale lorsqu’elle doit rendre compte de bruit de fond cosmologique , mémoire quantique d’un big bang rêvatiqué au sens de débri de la connaissance khaodée de l’énigme,  au sens d’énigme ‘onéritique du NON-ÊTRE ISSU DU CE QUI EST ET CE QUI N’EST PAS EN MÊME TEMPS ( le fondement même d’une brosse d’être autant qu’une attaque d’être onto-cosmologique de tout non-savoir d’u n champ constellaire de la non-tricherie.)

La conséquence non-aléatoire mais librement aléatoirisée de toute non-tricherie d’un champ constellaire est un INTRI-KHA-TION de très grande fraîcheur quanti-formelle entre un même rêve big bang en deux lieux différents du multivers, qui curieusement, provoque de la SYNCHRONI-VIE-TÉ d’une très grand puissance et étrangeté.

Le dévoilement ontologique des conséquences inouïes d’une non tricherie microscophique dans l’univers macroscopique se fait par la synchro-ni-vie-té issue des sauts conceptuels (abjectaux) provoqués par la recohérence super-intriquée dans le multivers d’une seule vie personnelle œuvre d’art… LA MASSSE CRITIQUE D’UNE NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE SERA DONC UN.

La luminosité d’une vie personnelle  œuvre d’art qu’on appelait autre fois vertu ou éthique sera, comme en physique quantique d’aileurs, à la fois corpusculaire et ondulatoire… Qu’Est-ce à dire? elle sera la fois universiales (corpusculaire) et multiversiale( ondulatoire)… au sens où la non-tricherie sera identifiée comme une contre-intuition intri-ka-tive intriquée issu d’un respect envers le droit et le devoir à un rêve big-bang par une décision de non-tricherie, donc à un débrouillage quanto-cosmologique d’une forme universiale corpusculaire, donc au fondement arché-aristotélicienne culturellement et historialement occidentale.

Contrairement à la métaphysique traditionnelle, le dualisme ondulatoire/corpusculaire ne se résoud pas , ni par la contradiction, ni par la dialectique, donc ni par le tiers exclu dans une forme ou dans une autre, mais dans LE PRINCIPE DE SUPERPOSITION DE L’INFINITUDE DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES ( dont les brosses d’être et les attaques d’être) en sont les modules contre-intuitifs opératoires du dévoilement de l,énigme texturale ( soit, ?/!)

Le principe de superposition de l’infinitude de la fraîcheur des formes par un rêve big bang, dissout ontologiquement comme épistémologiquement, quoique que contre-intuitivement, tout principe de déterminisme issu de la logique aristotélicienne, ( autant dans sa physique que dans sa métaphysique, tout comme les différentes théogonies des philosophes des siècles qui vont suivre). CE PRINCIPE DISSOUT DONC ÉGALEMENT LE MONISME D’UN DIEU UNIQUE AUTANT QUE LE POLYTHÉISME par le seul fait que le principe de probabilité est reconnu autant à la matière quantique qu’à l’humain multiversié métaphysiquement. Ne restant que l’énigme équationnelle du (!/?) fondement même de wow-t=2.7k? sur lequel jaillit l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire portant le deuil de éthiologique de milliards d’enfants morts de faim ou de blessures de guerre sous la dysfonction binairisés des 193 étatsa féodalisés par des monarchies nucléaires faisant du droit des états un droit ayant préséance sur le droit de multiverséisé de l’humanité errante…

Comme en physique, le système qu’on mesure est accouplé à un appareil de mesure… De là l’inoui événement que constitue sur terre la conscience quanto-cosmologique d’un non-tricheur et d’une non-tricheuse dans la mesure QUALI dans l’intri-ka-tion même de son champ constellaire recohéré constructivement et radicalement à la supra-réalité probaliste même de la beauté du monde en action.

à suivre…

Pierrot vagabond, par, pour et avec notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)