SAMEDI 10 JUILLET 2021… TRANSCRIPTION DU 5IEME EXPOSÉ-SOOM DU TRAITÉ DES ABS… QUESTION DE GAELLE… QU,EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS? … UN OBJET OU UN ABS-JET?

Exposé zoom du jeudi 8 juillet 2021

1 : Alors quelle joie… ce que j’ai trouvé d’important ce soir… C’est à la fois consacrer le zoom à la question de Gaelle de la dernière fois… qui disait :

QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS? UN OBJET OU UN ABS-JET?

2 : Je trouvais que c’était une question vraiment fondamentale… surtout que Michel a répondu … une intuition qui est vraiment brillante … sur laquelle j’ai travaillé depuis deux semaines… et Michel de dire que la mort dans le traité des abs… c’est une métamorphose du socle abs-jetal en champs de rêvons… J’ai trouvé ça tellement brillant que ça m’a comme inspiré , à bien y réfléchir… (6.00)

————–

3 : donc, à la fin du mois d’août, on va probablement rentrer dans un exposé pour raffiner la notion de socle abs-jetal à partir des trois formes d’errance…  (fantomatique, axiologique et poétique) ….. mais surtout … ces trois errances-là créant trois sortes de rêvons … que pour le moment j’ai identifié comme étant des frêlons (pour l’errance fantomatique)… des grêlons ( pour l’errance axiologique et des k-walions (pour l’errance poétique). (6.35)

4 : Alors, avant d’arriver à la semaine prochaine… je voulais qu’on se penche ensemble … sur la question de Gaelle… qu’est-ce que la mort dans le traité des abs… c’est-tu un abs-jet ou un objet… mais avant ça, si vous permettez, j’aimerais résumer les 4 iers exposés … juste pour qu’on puisse ensemble… déguster… les avancées qu’on a fait… (7.15)

 

RÉSUMÉ DES 4 IERS EXPOSÉS DU TRAITÉ DES ABS

5 : ALORS… LE IER EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS:
LE PASSAGE THÉORITIQUE DE L’EXISTENCE À L’ABS-XISTENCE PAR LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? (7.26)

6 : Le premier exposé-zoom s’est d’abord ouvert sur  la définition ….  DU PRÉFIXE AB …. qui veut dire… COEUR… pour ensuite s’attarder … à problématiser cet abime dramaturgique intime qui habite ce coeur sous la forme d’une question …..  QUEL EST TON RÊVE? ….lorsque… on se retrouve dans une grave crise d’ab-sence de sens dans un corps en situation d’urgence  de vie ou de mort … (8.08)

7 : Et cette question… quel est ton rêve? …. DIVISE SOUDAINEMENT ET IRRÉVOCABLEMENT ….. notre condition humaine sur terre….  … en deux aventures de vie potentiellement irréconciliables  ….soit d’un côté …cette partie de notre condition humaine  qui nous semble  périmée, périssable et à jamais périssante…..celle du corps … qu’on appelle L’EXISTENCE …..et de l’autre côté  …une convocation d’une autre partie de notre condition humaine qui fait appel  à de L’IMPÉRISSABLE, de L’INACCESSIBLE, de  L’IMPOSSIBLE …. je dirais même d’une RE-CRÉATION ONIRIQUE DE NOTRE EXISTENCE PAR LE COEUR … que le traité des abs appelle  L’ABS-XISTENCE…. à laquelle on peut consacrer notre vie à ce rêve-là, sans tricher (9.10)

10 : fait que…. l’hypothèse principale du traité des abs …. étant que ….toute abs-xistence …. en soi …  est constituée en amont d’un agrégat de débris de la mémoire du coeur, par lequel…  un rêve de vie …. par le coeur …. ,  s’exprime sous forme de fragments, et s’impose peu à peu à nous …. de débris de la mémoire du coeur en débris de la mémoire du coeur …et cela ….  épisodiquement ….. mais inlassablement …  DANS LE RESPECT LE PLUS TOTAL DE NOTRE LIBRE-ARBITRE …..  et cela ….depuis le jour de notre naissance même…. et peut-être même avant… puisque nous issus de poussières d’étoiles. (9.56)

————

11 : DANS LE 2IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: J’AI SUGGÉRÉ UN  PLAN DE DOCTORAT DES RÊVEURS ÉQUITABLES … DONT LE TITRE EST… JE TE DEMANDE PARDON. (10.20)

12 : Le ier chapitre …., comme prévu,  concernera le déploiement théoritique du traité des abs, en 10 étiquettes… dont nous en avons travaillé 4 pour le moment…. : 1) l’abs-xistence, 2) l’abs-rêvance enchantée, 3) l’abs-constellation de champs de rêvons, 4) les abs-jets et les socles abs-jetaux,  …. et les 6 suivantes sont celles-ci……… 5) l’abs-big-bang nano-cosmologique, 6) l’abs-métrie poéto-quantique, 7) l’abs-ceptualisation intriquée, 8) l’abs-vénement multiversiel, 9) l’abs-mystique du rêve de l’autre, 10) tout ça pour aboutir à….. l’abs-chétype hologrammique …. en ouverture aux trois abs-chétypes hologrammiques   ….  de Pierrot vagabond, Michel le concierge et Marlene la jardinière. (11.37)

13 : Le second  chapitre du doctorat, aussi comme prévu ….  revisitera le TEXTE TRANSCRIT ….  des 4 ateliers de la méthode que Pierrot le vagabond céleste a fait avec Gaelle… parce qu’une fois que les 10 chapitres du ier chapitre nous ont conduit à la question… Qu’est-ce qu’un abs-chétype hologrammique, je vais pouvoir décrire comment s’est construit Pierrot la vagabond céleste,,, ,PAR  L’ÉPOPÉE DE LA LETTRE k … qui a conduit poiétiquement …. à l’opérationnalité de la question de doctorat … quel est ton rêve? …. dans son rapport à 4 points zeros comme fondement méthodologique et épistémologique illustré par 4 rencontres-clé…  soit …..  : 1) celle du voile d’ignorance de John Rawls, 2) des 4 étapes du maître du rien du clown du Japon, 3) du hors temps, hors réalité hors servitude de  l’ermite de St-Félix d’Otis, 4) et celle de la communauté de recherches pour une invention qui soulagerait la condition humaine …  des rêveurs équitables (Auld, Woodard, Rochette) …. (13.27)

14 : Ces deux premier chapitres du doctorat, visent dans le fond,,, l’ouverture ….. au chapitre des deux abs-chétypes de Marlene et de Michel ….ou…..le couple …. définira  …. par le biais d’archives numériques ….. ce que représentent pour eux les notions  d’amour oeuvre d’art,  de vie personnelle oeuvre d’art et de pays oeuvre d’art ……… (14.00)

15 : Donc…. ces trois chapitres-là ….  ( le traité des abs, les 4 ateliers de la méthode de Pierrot vagabond … et le témoignage audio-visuel du couple ….  Marlene la jardinière et Michel le concierge) ….. se synthétiseront en conclusion du doctorat par la mise en émergence prospective et d’opérationnalité concrère de la notion de NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE …résultat de 14 années de recherche de notre équipe des rêveurs équitables   (Auld, Woodard, Rochette) . … et cela sous l’éclairage d’une formule ….  wow-t=2.7k?….  (fais wow sur un rêve, ne triche pas et tu bénéficieras de synchroni-vie-tés nano-cosmologiques) ….. et…. ce… wow-t=2.7k? …..   sera aussi visualisé comme une conséquence d’une longue pratique de trois paramètres de justice épistémique en formes de principes axiomatiques visant à devenir des lois programmatiques…  soit celles des trois abs-chétypes hologrammiques, des trois wows et des trois peintres. …… (15.07)

—————

16 : DANS LE 3,IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: NOUS AVONS ABORDÉ LA NOTION DE … L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE …  OU…  CE QUI SE PASSE DANS LE NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? (15.22)

17 : Dans le troisième expos-zoom, nous avons peu à peu re-sculpté la question… Quel est ton rêve? … sous l’angle d’un point de bascule dramaturgique qui …. non seulement divise irrévocablement l’existence de l’abs-xistence ……  mais qui …… tout autant … se constitue  en UN ESPACE-ONIRIQUE ÉNIGMATIQUE PARCE QUE POÉTO-NANO COSMOLOGIQUE……  HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE ou se vivent DES ABS-RÊVANCES ENCHANTÉES … qui ….. tout en se filmant et en se cristallisant sous formes de petits films …..  ,prendront, une fois archivées,  le nom de débris de la mémoire du coeur. (16.13)

18 : Ce qui nous a conduit à définir plus chirurgicalement……. cette implosion …. qui se produit …..  dans le noyau même …..  de la question-bascule … QUEL EST TON RÊVE? ….  comme étant la manifestation d’une ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS …ou dit autrement ….UNE ABS-CONSTELLATION DE RÊVONS …….  POÉTIQUEMENT ,,, PLUS PETITS MÊME QUE LA PLUS PETITE DES PARTICULES D’ATOMES….  …. SOUS FORME DE PARTICULES DE LIBERTÉ ….émergeant sous forme …..  D’ÉVÉNEMENTS BIG-BANG (magnifique trouvaille de mon partenaire de recherche, Michel le concierge)  ….. en train de se vivre et de se filmer en même temps. … sous forme d’abs-rêvances enchantées ….   pour mieux s’archiver par la suite … SOUS FORME DE  DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR. … dont la fonction consistera …. dans des moments critiques de notre vie …  à nous éveiller à l’importance de ne pas tricher avec ce rêve big-bang qui se love quelque part bien ancré au fond de notre coeur. (17.29)

19 : DANS LE 4IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: NOUS AVONS ABORDÉ LA NOTION D’ABS-JET POUR ENSUITE ESSAYER DE MIEUX COMPRENDRE CELLE DU CORPS HUMAIN COMME ÉTANT SOCLE ABS-JETAL D’UN RÊVE BIG BANG LOGÉ AU FOND DU COEUR. (17.51)

 

20 : DONC, nous avons d’abord exploré  la notion D’ABS-JET  …. cachée DANS L’OBJET EN SOI … (ex. le piano de Didier ou le canot d’un gagnant) pour mieux saisir ….. dans un 2ieme temps de réflexion philosophique ….  le corps humain COMME UN OBJET porteur d’un rêve big bang…. DONC AYANT UNE NATURE ABS-JETALE… devenant … par pur effet de la question …..  quel est ton rêve?….. dans une dynamique entre notre coeur et notre corps …ce que le traité des abs….  étiquette…. NON PAS COMME UN ABS-JET … MAIS …PLUTÔT …. COMME UN SOCLE ABS-JETAL… c’est-à-dire un objet vivant humainement (socle) portant un rêve vivant…IMMATÉRIELLEMENT (abs-jetal). … l’un au service de l’autre et l’autre au service de l’un. (18.54)

————-

 21 : C’EST SÛR QUE LORSQUE L’ON SE REVERRA À LA FIN DU MOIS D’AOÛT… J’AIMERAIS RAFFINER ENCORE PLUS  … La différence entre un objet portant un rêve immatériel, donc un abs-jet …  et le socle abs-jetal  ….  par la mise en émergence des notions d’errance fantomatique, errance axiologique et d’errance poétique…. qui créent des différents rêvons dans le champ  que j’ai pour le moment appeler : DES FRÊLONS (FANTOMATIQUES) DES GRÊLONS (AXIOLOGIQUE) et DES KWALIONS (POÉTIQUES)_ (19.30)

22 : POUR CONCLURE SUR CE RETOUR DES EXPOSÉS PRÉCÉDENTS …….  CE SOIR… EN  PRÉMISSE DE L’EXPOSÉ-ZOOM DE LA FIN DU MOIS D’AOÛT…  ….J’AIMERAIS SI POSSIBLE… AVEC UN PEU PLUS DE RAFFINEMENT …..   SUITE À NOTRE PREMIÈRE ÉTAPE DE RÉFLEXION SUR LA DIFFÉRENCE ENTRE L’ABS-JET ET LE SOCLE ABS-JETAL ….RE-DÉFINIR UN PEU PLUS LARGEMENT CE QU’EST UN SOCLE ABS-JETAL? AVANT DE PASSER À LA QUESITON DE GAELLE : DANS LE TRAITÉ DES ABS…. EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET OU UN ABS-JET? (20.06)

23 : ALORS… UN SOCLE ABS-JETAL …. C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS ….. ou dit autrement … DE PARTICULES DE LIBERTÉ … SE VIT COMME UN SOUFFLE POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS FORME D’ABS-JET….C’EST-À-DIRE …. DANS …ET D’UN CORPS-ABJET….  AU SERVICE D’UN RÊVE BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE …… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? …. …ET CELA… TEL QU’IL SE SCULPTE AU COEUR DU COEUR HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART EN DEVENIR. (21.02)

24 : J’aimerais souligner ici à quel point à a été important …les zoom qu’on a eu… entre autres… la brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. qui, par son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..m’apparaît avoir bien défini ce qui se passe dans le noyau de la question… quel est ton rêve?  …… tout en avançant…… son audacieuse hypothèse-réponse à la question philosophique de Gaelle Étémé …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS… Je suis très, très fier de ça… tout ça pour dire qu’à partir du moment ou j’ai fait le résumé… j’ai grand honneur à revenir à la question de Gaelle … qu’est-ce que la mort dans le traité des abs? (21.39)

25 : Mais avant… J’aimerais rendre à César ce qui appartient à César…Des centaines d’audio-enregistrés,,, sur une période de trois ans de travail intellectuel…. à côtoyer Gaelle Étémé…. dans son épopée de la conscience graphique  dans la construction d’une métaphysique de la raison cosmétique … dont j’espére qu’un jour elle vous fera part d’un zoom à l’autre comme moi je le fais en ce moment…avec Michel et Marlene pour notre doctorat… alors… ces centaines d’audios-là  …..  me serviront de base de mémoire ancrée dans cette métaphysique de la raison cosmétique…   … pour bien témoigner de tout ce que le TRAITÉ DES ABS … …. doit  à  Gaelle… et j’ai bien l’intention  d’en signifier l’essentiel …. EN NOTES DE BAS DE PAGE …dans ma partie du doctorat des rêveurs équitables.ET J’AJOUTERAIS…. COMME IL SERA FAIT AUSSI EN PRÉFACE DE CE DOCTORAT…. QUE …sans les recherches de Gaelle en métaphysique de la raison cosmétique inspirée par SA DAME QUI PENSE ….   …. jamais…mais jamais…  je n’aurais pu mettre des mots aussi raffinés … sur ma propre épopée DU TRAITÉ DES ABS … À PARTIR …. de la question … QUEL EST TON RÊVE? …. (23.09)

 

26 : CECI DIT J’AIMERAIS  PASSER AUX PROPOS DE GAELLE …..  pour qu’ensemble on puisse déguster la beauté de la problématique soulevée par Gaelle (23.17)

Gaelle disait donc :

27 : À PARTIR DES PRÉMISSES DU TRAITÉ DES ABS… J’AI ENCORE UNE QUESTION…. J’AI L’IMPRESSION QUE… LA QUESTION FONDAMENTALE , VRAIMENT RADICALE QUI S’IMPOSE … LORSQU’ON SUIT TA DISTINCTION ENTRE L’OBJET ET L’ABS-JET… SI POUR TOI L’OBJET, C’EST CE QUI EXISTE, CE QUI EST DANS L’EXISTENCE … L’ABS-JET ÉTANT CE QUI SERAIT… HORS EXISTENCE… LA QUESTION FONDAMENTALE … COMME LA QUESTION DU BOUFFON … QUI ARRIVE ET QUI POSE UNE QUESTION UN PEU BOUFFONNE… QUI EST UNE QUESTION SÉRIEUSE…SERAIT CELLE-CI :

QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (24.16)

———

PIERROT AVAIT RÉPONDU:

28 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… (24.27)

ET GAELLE DE REPRENDRE….

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) …Donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? ….. Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du
référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existe quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (26.15)

————
34 : Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort… Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle…EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UN ABS-JET? …Pareil  pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est ça qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales (27.37)

——

35 : ANECDOTE… LA TOMBE DE SOPHIE GÉRARD

Alors, j’ai réfléchi, ça fait deux semaines-là … et j’aimerais raconter une anecdote que Michel connaît… la tombe de Sophie Girard. …. Je me rappelle une fois ….  comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… (27.58)

36 : Le matin… je me lève, je marche la voie ferrée… et soudain …. je voiss briller une petite plaque en métal…. dans le bois… Je me suis approché… j’avais pas mes lunettes…  Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel… et j’aimerais vous chanter la chanson parce que sur cette plaque y avait d’écrit : entre autres… ces phrases extraordinaires… : aimez la vie, passionnément la vie …. je fus une jeune femme de 26 ans charmante… sachez que pour mes amis je suis toujours vivante… alors j’aimerais vous chanter la chanson de Sophie Girard… avant de tenter de répondre à la question de Gaelle… (29.15)

37 : LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

Sophie Gérard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste (31.40)

————-

—————-

—————————

38 : alors… À LA QUESTION DE GAELLE….  QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS? ……UN OBJET OU UN ABS-JET?

Je répondrais ceci …. à partir de minuit… mes nombreuses nuits dà dormir dans les cimetières.Les cimetières sont les lieux ou les pierres tombales abs-jetales s’échangent des débris de la mémoires du coeur …  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique de leurs champs de rêvons … libérés…vagabonds ….  et heureux ….parce qu’enfin libres d’inventer à nouveau de nouveaux multivers de rêves big bang uniques en quête  d’abs-jets et ou de socles-abs-jetaux poétisables   ……  d’ ” Évènements Big.Bang ” impossibles … comme le dit si bien  Michel ……  hors temps, hors réalité, hors servitude…  parce que de nouveau avec la chance d’être encore  poétiques. (32.55)

39 : ET …DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI… JE DIRAIS QUE … CE SONT …..  CES NUITS DANS LES CIMETIÈRES ….  À ABS-MMUNIQUER AVEC LES ABS-TETS-PIERRES-TOMBALES ….. qu’est-ce que ça veut dire abs-mmuniquer? …. ça veut dire je refuse de communiquer … Je veux que la partie abs-ente de moi-même … hors histoire, hors temps… hors réalité, hors servitude… se métamorphose de mon vivant… comme le dit Michel… en champs de rêvons pour danser avec d’autres champs de rêvons… qui surgissent… soit des objets devenus abs-jets… soit des socles humains que je rencontre sur ma route….  devenus … aspirants… à un rêve big bang… ou soi-même… des TOMBES ABS-JETALES… PARCE QU’ELLES NE SONT QUE DES SOURCE DE CHAMPS DE RÊVONS… (34.03)

—-

40 : Donc… ce sont ces pierres tombales abs-jetales… QUI FONT DE PIERROT LE VAGABOND DÉLESTE… UN ABS-VIVANT… OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE Les nuit à dormir dans des cimetières ont fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… qui rejoint la phrase quand j’étais petit gars…. ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Je suis pauvre, je n’ai rien, je ne demande rien… Le socle abs-jetal de mon rêve étant devenu un rêve encore plus dansant la beauté de la mort que ma propre ABS-MORT elle-même. (35.00)

41 : que quand on est un abs-chétype hologrammique, on a l’honneur d’être un abs-mort… c’est-à-dire que… on déguste une énigme… que je ne comprends pas encore… mais je sais que lorsque je quitte, le champ historique d’une vie humaine … ou des axiomatiques, des errants axiomatiques qui se battent pour une carrière, pour l’argent, pour une maison …écrasent des errants fantomatiques … à qui on donne aucune chance,,, qui sont souvent des enfants… je sais que l’errant poétique, il réussit celui-là à tendre la main pour donner de l’espérance à l’errant fantomatique, surtout si c’est un enfant… (35.47)

42 : Pourquoi dormir avant tout devant des tombes d’enfant?…Parce que ce sont des abs-jets de champs de rêvons … fantomatiques…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS ….MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur…… UN JE TE DEMANDE PARDON…  d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art QUI DEMANDE PARDON… AU NOM DU DROIT,,, à l’errance poétique pour tous sur cette terre. . (36.52)

———-

43 : CONCLUSION… chère Gaelle…

QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS?

 

Je t’avoue que j’ai été bouleversé par la réponse de Michel… parce que c’est brillant… comme une conclusion logique comme Michel le faisait souvent le matin…  de prémisses… Michel a cet art à un moment donné de prendre toutes les prémisses pis d’en sortir la conséquence… Donc je dirais, EN ACCORD AVEC L’INTUITION DE Michel…  que… LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS …. oui …. C’EST UNE TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…(37.39)

44 : MAIS J’AJOUTERAIS.. POUR QU’ON RÉFLÉCHISSE EN ÉQUIPE PEUT-ÊTRE… QUE, MÉTAPHYSIQUEMENT… À CE STADE-CI …  QUE… DANS LE TRAITÉ DES ABS … LA MORT … EN HYPOTHÈSE POUR MOI … SERAIT UN OBJET POUR L’EXISTANT ,,,, UN ABS-JET POUR L’ABS-XISTANT …. ET EN SOI… POSSIBLEMENT… UNE TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS TEL QU’INTUITIONNÉ BRILLAMMENT … PAR MON PARTENAIRE DE RECHERCHE, MICHEL LE CONCIERGE. VOILÀ. (38.06)

45 : Michel… Merci Pierrot… c’est un beau travail… 40 minutes là…t’as de l’aleine… (rires)… Ben moi j’avais une idée en passant… je voulais t’en parler maintenant pendant que j’y pense parce que je vais peut-être m’échapper… Pierrot est-ce que tu penses que dans le lexique…dans les mots qu’on ajoute à ce vocabulaire planétaire si l’on veut… de l’abs-xistence et les suites logiques de d’ça… est-ce qu’on pourrait penser que le mot… ABS-TITUDE… représenterait auprès de quelqu’un qui est dans l’objet plutôt que dans l’abs-jet… encore pis qu’y voudrait… j’aimerais ça changer… j’aimerais ça que mon rêve s’élève et devienne réalité… donc je suis prêt à suivre ce processus-là … en changeant un peu mon attitude… pour utiliser le vocabulaire des rêveurs équitables par exemple… pour élever mon attitude… à l’image ou à l’idée de mon rêve… en parlant d’une abs-titude… (Pierrot… moi ça me plaît beaucoup Michel) … de l’abs-titude, ça te permet de le faire dans le contexte de ton rêve…(Pierrot… écoute Mike je l’ajoute ce soir… je l’ajoute au glossaire, c’est brillant… et ça va être signé … Michel le concierge (40.31)

46 : Didier raconte l’histoire d’une femme de ses amies qui a eu le cancer…(42.57)

GAELLE

47 : Le mot de la fin… on pourra partir un peu plus tôt… j’ai trouvé  la réponse de Pierrot brillante… en fait parce que… à l’écoute… finalement des dialogues que nous avions eu… ça ressemblait vraiment à un dialogue philosophique un échange improbable ou plutôt un moment impossible… et là tu te dis… un peu comme quand tu es pris dans une énigme, dans un labyrinthe… faut répondre à l’énigme pour sortir du labyrinthe… et il se dit mais c’est ou la porte de sortie… ou est-ce que je passe pour pouvoir répondre… (43.44)

48 : et la réponse est tellement vivante… et la réponse est poétique et généralement, dans toutes les énigmes… la réponse se trouve déjà dans l’énigme… et ce que j’ai trouvé génial, c’est que tu répondes dans …. et que finalement la mort… ça doit passer PAR LE CŒUR DES PIERRES TOMBALES… et moi j’ai écrit… je me disais que la mort… était une abs-istence ou un défaut d’abs-istence… d’où le corps est UNE PIERRE TOMBALE ABS-JETALE… (Pierrot… yes… c’est en plein ça)… (44.40)

49 : et là je t’écoutais et je me disais.. si tu veux sortir de l’énigme de celui qui, celui qui… dans le fond le problème , c’est la manifestation … on finit par comprendre dans l’énigme philosophique qui est posée au pĥilosophe savant qui cherche à sortir de sa caverne… parce que… à la fin de la journée… c’est évidemment pour celui qui est un objet, pour celui qui… c’est une manifestation… donc la mort est une forme de vie dans l’abs-xistence (Pierrot… de là pourquoi je dis que je suis un abs-vivant…) (45.14)

50 : donc à ce moment-là, on peut juste sortir de l’équation …celui qui… celui qui… c’est comme si tu nous dit en fait… LA MORT EST UN DEGRÉ D’ABS-XISTENCE … donc on sait pas… j’insiste sur la notion de degré parce que … quand vous parlez de vos ar-chétypes hologrammiques… qui revient à dire abs-céétypes… je ne suis pas sûr qu’on parle de la mort… mais vous vous promenez quand même dans des degrés d’abs-xistence … dans l’abs-chétype hologrammique. (45.38)

51 : Mais on n’est pas dans la mort… donc si tu dis que la mort elle-même , c’est un degré d’abs-xistence dont le corps est une PIERRE TOMBALE ABS-JETALE… QUI DANSE ET ÉCHANGE AVEC D’AUTRES DES CHAMPS DE RÊVONS ENCHANTÉS… ben là tu viens de terrasser toute l’énigme (46.02)

MICHEL

52 : Puis j’aimerais ajouter quelque chose… par ce chemin-là … qu’on invente et qui sera démontré plus tard peut-être… comme les affaires d’Einstein-là … mais donc ce vent-là, ne nous permet-il pas… tout d’un coup de faire… d’être encore plus prêt… de la démonstration que l’éternité existe? … parce qu’y a pas de fin… la mort est une transformation… et de mort en mort on sait pas trop vers quoi on va renaître… mais c’est comme la permanence… rien ne se pers, rien ne se crée, tout se transforme… l’éternité … tout d’un coup qui nous intéresse beaucoup … ça serait plate si y en avait pas mettons… si on prétend que pour l’éternité on va devenir d’autre chose… (rires) (46.57)

53 : Cette théorie là, finalement, que la mort c’est la transformation de l’abs-xistence ou de l’existence en rêvons d’un côté pis en je sais pas trop quoi dans l’autre… vois-tu… quand t’as pas poursuivi ton rêve, tu meurs… dans quoi… EST-CE QUE LES RÊVONS S,EXPRIMENT QUAND MÊME? … ou y sont morts nés les rêvons? … (47.15)

PIERROT

54 : Dans le prochain  exposé… cette question-là, elle est prise en considération , mais avec une hypothèse… qu’y a des frêlons, des grêlons et des k-walions… et l’idée fondamentale, c’est plutôt l’abs-ternité que l’éternité… parce que le problème de l’éternité… donc y a tout un jeu… j’ai adoré quand Gaelle a dit aussi… que le corps est une pierre tombale… effectivement d’un champ de rêvons… oui à quelque part… oui… mais en tout cas.. j,étais rendu là… mais à cause de vous autres… toi, Didier, l’intervention, Gaelle.. c’est sûr que â me donne beaucoup de joie à raffiner mon argumentaire… pour vous le resuggérer pour qu’on puisse en même temps … prendre le pari que la poésie nous ouvre des chemins impossibles (Michel… ah ça j’aime ça…) ou la logique n’est pas gagnante… QUE L’ABS-LOGIQUE GAGNE… ( Michel… terrain jusqu’à maintenant inexploré ou a peu près).(48.22)

Gaelle.. est-ce qu’on laisse le mot de la fin à Marlene…

MARLENE

55 : LA FIN C’EST AAAAA… absssss… (Gaelle abs-cellent… rires) (Didier… abs-olu… rires) (Michel… c’est le wow renversé de abs-xistence)

VENDREDI 9 JUILLET 2021 … LES TROIS FORMES DE RÊVONS… RELIÉS AUX TROIS FORMES D’ERRANCE SUR TERRE… ERRANCE FANTOMATIQUE (FRÊLONS) … ERRANCE AXIOLOGIQUE (GRÊLONS) ET ERRANCE POÉTIQUE (POÉTIONS)

————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

vendredi 9 juillet… 2021

Pierrot le Vagabond Chercheur |

formidable l’invention de mon partenaire Michel le concierge… l’abs-titude… dont je retranscrirai le texte avec celui du dernier exposé-zoom

—————-

idées pour la didactique du prochain exposé-zoom:

ne pas oublier de revisiter les aphorismes de Michel..

vagabonder c’est traverser des champs de rêvons en guerre… (frêlons, grêlons et poétions…

partir des pierres tombales ud cimetièere d’ou sortent des champs de rêvons libérés… pour visiter les humains comme des peirres tombales fantomatiques, axiologiques, poiétiques ârce qu’en errance….

entrecroiser cet exposé-zoom de quelques chansons…

——–

Jeudi 8 juillet 2021 …. J’ai bossé très fort pour l’exposé-zoom des rêveurs équitables de ce soir… qui sera consacré à la question métaphysique de Gaelle: QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS?

Hier, le ier atelier de la méthode de Gaelle sur sa métaphysique de la raison cosmétique a eu lieu… j’en retranscris aujourd’hui et cette nuit le contenu … qui constitue une magnifique avancée dans la synthèse à présenter pour son entrée à l’université de Concordia… Nos silences-cathédrales de création s’accentuent en qualité et en résultat… c’est toute l’équipe des rêveurs équitables qui en sortira gagnante….

On continue, avec droiture et fébrilité.

Pierrot

———–

Mercredi 7 juillet 2021 ….. les ateliers de la méthode recommencent cet après-midi….. les zooms des rêveurs équitables jeudi soir… nos recherches en métaphysique se poursuivent jour et nuit… nos silences-cathédrales sont disciplinés… Nous y arriverons.

Pierrot

———–

Lundi 5 juillet 2021

Quelle belle magie dans le travail acharné…. nous sommes la nuit… c’est la joie de vivre dans le respect d’une oeuvre métaphysique à naître…

Pierrot

—-

dimanche 4 juillet 2021

Gaelle et moi avons célébré brièvement notre amitié et notre nouvelle co-location par une marche philosophique, Gaelle plongée dans sa musique et moi dans l’élaboration de nouveaux concepts… avant de rentrer vers 5 heures p.m. et nous remettre au travail de création, chacun de notre côté pour une bonne partie de la nuit.

Notre danse en forme de silences-cathédrales est rodée… notre discipline de recherche est fine pointe… nous réuissirons.

Pierrot

——-

samedi, 3 juillet, 2021, 1 h.30 p.m.

toute ma base de données est à jour…. Je peux maintenant continuer à créer de nouvelles inventions glossairiques constellaires pour bien nourrir l’architectonie de mon traité des abs…

————–

 

*** RÊVONS, RELLONS ET GRÊLONS … (3: LES FRÊVONS, LES GRÊLLONS ET LES POÉTIONS … LES TROIS FORMES D’ONIRISME NANO-COSMOLOGIQUE RELIÉS À L’ERRANCE POÉTIQUE (LES POÉTIONS) L’ERRANCE AXIOLOGIQUE (LES GRÊLLONS) ET L’ERRANCE FANTOMATIQUE (LES FRÊLONS)… Cela fait quelques nuits que je travaille sur ces trois abcepts.,Les deux derniers abcepts, LES FRÊLLONS ET LES GRÊLLONS)  étant reliés à la station spatiale des 5 sens, la station spatiale du cerveau et la station spatiale du viscéral lorsque ces trois stations  surplombant  en majeur le champ de bataille des désirs sont responsables  des blessures des millions d’ errants fantomatiques…  occasionnées … par l’ insensibilité même de cette minorité d’errants axiologiques que constituent ces privilégiés de l’ontique sur terre.Le ier abcept, , CELUI DES POÉTIONS,  étant relié à la station spatiale du k-oeur lorsque cette station surplombe en majeur le champ k-onstellaire d’un rêve big bang au service d’une humanité oeuvre d’art en devenir ou les errants fantomatiques les plus démunis sont pris en devoir de dignité par une masse critique d’errants poétiques avec comme objectif de garantir par la nano-citoyenneté-planétaire , leur droit à un rêve big bang.

————

 

VENDREDI 2 JUILLET 2021 … TRAITÉ DES ABS…. DEUX EXPOSÉS DIFFÉRENTS MAIS RELIÉS…. 1) DANS LE TRAITÉ DES ABS, LA MORT EST-ELLE UN OBJET OU UN ABS-JET (QUESTION DE GAELLE) ….. 2) LE TRAITÉ DES ABS ET LES TROIS FORMES D’ERRANCE (FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE POUR L’EXISTENCE ET POÉTIQUE POUR L’ABS-XISTENCE)

————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Image

RÉSUMÉ DES 4 IERS EXPOSÉS DU TRAITÉ DES ABS

Avant d’aborder … DANS LE ZOOM DE LA SEMAINE PROCHAINE …. le 5ième exposé du traité des abs ……  qui traitera ….  des trois formes d’errance (fantomatique, axiologique et poétique) ….. pour mieux RAFFINER THÉORITIQUEMENT …. la  différenciation entre l’abs-jet (l’objet comme porteur d’immatériel onirique) et le socle abs-jetal (le corps humain-objet … comme porteur de rêve immatériel poétique) ……

Ce soir,  j’aimerais revenir sur la fin du 4ieme exposé-zoom d’il y a deux semaines … avec pour objectif de nous recentrer sur la question métaphysique posée par Gaelle Étémé qui m’apparait fondamentale et qui se lit comme suit:

Qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?

Tout en insistant particulièrement sur le fait que nous réfléchissions  à cette question ….. à partir de l’hypothèse-réponse de Michel le concierge… à titre de conséquence intuitive logique….  à l’argumentaire même du traité des abs….

Michel disant que…

LA MORT…..  DANS LE TRAITÉ DES ABS ….. C’EST UNE MÉTAMORPHOSE  ….. DU SOCLE ABS-JETAL …..  EN CHAMPS DE RÊVONS.

———-

En conséquence de quoi….  dans un ier temps ……  je suggère que nous nous rafraîchissions la mémoire ….  par un bref résumé des 4iers exposés-zoom

———-

IER EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS:
LE PASSAGE THÉORITIQUE DE L’EXISTENCE À L’ABS-XISTENCE PAR LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE?

Le premier exposé-zoom s’est d’abord ouvert sur  la définition ….  DU PRÉFIXE AB …. qui veut dire… COEUR… pour ensuite s’attarder … à problématiser cet abime dramaturgique intime qui habite ce coeur sous la forme d’une question …..  qui m’apparaît …… aussi  en sourdine permanente dans la personne humaine ,,,, que ….  l’est … le bruit de fond cosmologique…. conséquence  onirique du big bang lui-même ……  dans la création du cosmos : Et cette question est ….

QUEL EST TON RÊVE? ….

Question  qui… lors d’une grave crise d’ab-sence de sens dans un corps en situation d’urgence  de vie ou de mort,  DIVISE SOUDAINEMENT ET IRRÉVOCABLEMENT ….. notre condition humaine sur terre….  … en deux aventures de vie potentiellement inconciliables  ….

soit d’un côté …cette partie de notre condition humaine  qui nous semble  périmée, périssable et à jamais périssante…..celle du corps … qu’on appelle L’EXISTENCE …..

et de l’autre côté  …cette partie de notre condition humaine  qui nous convoque à L’IMPÉRISSABLE, L’INACCESSIBLE,  L’IMPOSSIBLE …. celle de la RE-CRÉATION ONIRIQUE DE NOTRE EXISTENCE PAR LE COEUR … que le traité des abs appelle  L’ABS-XISTENCE….

L’hypothèse principale du traité des abs …. étant que ….toute abs-xistence …. en soi …  est constituée en amont d’un agrégat de débris de la mémoire du coeur, par lequel…  un rêve de vie …. par le coeur …. ,  s’exprime sous forme de fragments,

et s’impose peu à peu à nous …. de débris de la mémoire du coeur en débris de la mémoire du coeur …et cela ….  épisodiquement ….. mais inlassablement …  DANS LE RESPECT LE PLUS TOTAL DE NOTRE LIBRE-ARBITRE …..  et cela ….depuis le jour de notre naissance même…. et peut-être même avant… puisque nous issus de poussières d’étoiles.

————

2IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: LE PLAN DU DOCTORAT DES RÊVEURS ÉQUITABLES … DONT LE TITRE EST… JE TE DEMANDE PARDON.

Le deuxième exposé-zoom du traité des abs … fut consacré au plan général du doctorat des rêveurs équitables, suggéré d’abord en 5 chapitres… dont le titre est… JE TE DEMANDE PARDON … ,

mais qui, sous la recommandation de la métaphysicienne Gaelle Étémé ,  se condensera finalement  en trois chapitres… que l’on peut décrire de la façon suivante:

Le ier chapitre …., comme prévu,  concernera le déploiement théoritique du traité des abs, en 10 étiquettes: 1) l’abs-xistence, 2) l’abs-rêvance enchantée, 3) l’abs-constellation de champs de rêvons, 4) les socles abs-jetaux,  5) l’abs-big-bang nano-cosmologique, 6) l’abs-métrie poéto-quantique, 7) l’abs-ceptualisation intriquée, 8) l’abs-vénement multiversiel, 9) l’abs-mystique du rêve de l’autre, 10) l’abs-chétype hologrammique …. en ouverture aux trois abs-chétypes hologrammiques   ….  de Pierrot vagabond, Michel le concierge et Marlene la jardinière.

Le second  chapitre, aussi comme prévu ….  revisitera le TEXTE TRANSCRIT ….  des 4 ateliers de la méthode de Pierrot le vagabond céleste,

….. dont LA CRÉATION DE SON ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE …. PAR  L’ÉPOPÉE DE LA LETTRE k …  conduit poiétiquement …. à l’opérationnalité de la question de doctorat … quel est ton rêve? …. dans son rapport à 4 points zeros comme fondement méthodologique et épistémologique illustré par 4 rencontres-clé…  soit …..  : 1) celle du voile d’ignorance de John Rawls, 2) des 4 étapes du maître du rien du clown du Japon, 3) du hors temps, hors réalité hors servitude de  l’ermite de St-Félix d’Otis, 4) et celle de la communauté de recherches pour une invention qui soulagerait la condition humaine …  des rêveurs équitables (Auld, Woodard, Rochette) ….

….. ouvrant ainsi la porte au  troisième chapitre, tel que suggéré par Gaelle ..  … ou le couple des abs-chétypes  de ….Marlene la jardinière et Michel le concierge  …. définira  …. par le biais d’archives numériques ….. ce que représentent pour eux les notions  d’amour oeuvre d’art,  de vie personnelle oeuvre d’art et de pays oeuvre d’art ………

Ces trois chapitres ( le traité des abs, les 4 ateliers de la méthode de Pierrot vagabond … et le témoignage audio-visuel du couple ….  Marlene la jardinière et Michel le concierge) ….. se synthétiseront en conclusion du doctorat par la mise en émergence prospective et d’opérationnalité concrère de la notion de

NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE …

résultat de 14 années de recherche de notre équipe des rêveurs équitables   (Auld, Woodard, Rochette) . … et cela sous l’éclairage d’une formule poéto-nano-cosmologique  …….  wow-t=2.7k? (fais wow sur un rêve, ne triche pas et tu bénéficieras de synchroni-vie-tés nano-cosmologiques) ….. wow-t=2.7k? …..   conséquence d’une longue pratique de trois paramètres de justice épistémique en formes de principes axiomatiques visant à devenir des lois programmatiques…  soit celles des trois abs-chétypes hologrammiques, des trois wows et des trois peintres. ……

—————

3IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE …  OU…  CE QUI SE PASSE DANS LE NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE?

Dans le troisième expos-zoom, nous avons peu à peu re-sculpté la question… Quel est ton rêve? … sous l’angle d’un point de bascule dramaturgique qui …. non seulement divise irrévocablement l’existence de l’abs-xistence ……  mais qui tout autant … se constitue  en UN ESPACE-ONIRIQUE ÉNIGMATIQUE PARCE QUE POÉTO-NANO-COSMOLOGIQUE……  HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE ou se vivent DES ABS-RÊVANCES ENCHANTÉES … qui ….. tout en se cristallisant sous formes de petits films …..  ,prendront, une fois archivées,  le nom de débris de la mémoire du coeur.

Ce qui nous a conduit à définir plus chirurgicalement……. cette implosion …. qui se produit …..  dans le noyau même …..  de la question-bascule … QUEL EST TON RÊVE? ….  comme étant la manifestation

d’une ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS …

ou dit autrement ….

UNE ABS-CONSTELLATION DE RÊVONS …….  POÉTIQUEMENT ,,, PLUS PETITS MÊME QUE LA PLUS PETITE DES PARTICULES D’ATOMES….  …. SOUS FORME DE PARTICULES DE LIBERTÉ ….

émergeant sous forme …..  D’ÉVÉNEMENTS BIG-BANG (magnifique trouvaille de mon partenaire de recherche, Michel le concierge)  ….. en train de se vivre et de se filmer en même temps. … sous forme d’abs-rêvances enchantées ….   pour mieux s’archiver par la suite … SOUS FORME DE  DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR. …

dont la fonction consistera …. dans des moments critiques de notre vie …  à nous éveiller à l’importance de ne pas tricher avec ce rêve big-bang qui se love quelque part au fond de notre coeur.

—————

4IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: DE NOTION D’ABS-JET À CELLE DE CORPS HUMAIN COMME SOCLE ABS-JETAL D’UN RÊVE BIG BANG LOGÉ AU FOND DU COEUR.

Dans le 4ieme exposé du traité des abs ….   nous avons d’abord exploré  la notion D’ABS-JET  …. cachée DANS L’OBJET EN SOI … (ex. le piano de Didier ou le canot d’un gagnant)

pour mieux saisir ….. dans un 2ieme temps de réflexion philosophique ….  le corps humain COMME OBJET porteur d’un rêve big bang…. DONC AYANT UNE NATURE ABS-JETALE… devenant … par pur effet de la question  quel est ton rêve?….. dans une dynamique entre notre coeur et notre corps …ce que le traité des abs étiquette…. NON PAS COMME UN ABS-JET … MAIS …PLUTÔT …. COMME UN SOCLE ABS-JETAL… c’est-à-dire un objet vivant (socle) portant un rêve vivant… (abs-jetal). … l’un au service de l’autre et l’autre au service de l’un.

————-

 A NOTER QUE … LA SEMAINE PROCHAINE … DANS LE 5,IEME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS ….

Nous raffinerons …..  avec encore plus de précisions  …. La différence entre l’abs-jet et le socle abs-jetal  ….  par la mise en émergence des notions d’errance fantomatique, errance axiologique et d’errance poétique….

————–

D’ICI LÀ …….  CE SOIR… EN  PRÉMISSE DE L’EXPOSÉ-ZOOM DE LA SEMAINE PROCHAINE ….J’AIMERAIS SI POSSIBLE… AVEC UN PEU PLUS DE RAFFINEMENT …..   SUITE À NOTRE PREMIÈRE ÉTAPE DE RÉFLEXION SUR LA DIFFÉRENCE ENTRE L’ABS-JET ET LE SOCLE ABS-JETAL ….

RE-DÉFINIR UN PEU PLUS LARGEMENT CE QU’EST UN SOCLE ABS-JETAL?

UN SOCLE ABS-JETAL …. C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS ….. ou dit autrement … DE PARTICULES DE LIBERTÉ … SE VIT COMME UN SOUFFLE POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS FORME D’ABS-JET….C’EST-À-DIRE …. DANS …ET D’UN CORPS-ABJET….  AU SERVICE D’UN RÊVE BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE …… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? …. …ET CELA… TEL QU’IL SE SCULPTE AU COEUR DU COEUR HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART EN DEVENIR. (15.31)

———————-

——————————-

Pierrot le Vagabond Chercheur |

LE MERVEILLEUX MICHEL LE CONCIERGE… ET SES DEUX INVENTIONS.

j’aimerais souligner ici la brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. qui, par son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..m’apparaît avoir bien défini ce qui se passe dans le noyau de la question… quel est ton rêve?  …… tout en avançant…… son audacieuse hypothèse-réponse à la question philosophique de Gaelle Étémé …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…

——————

Gaëlle ÉTÉMÉ | doctorate student in sociology (in process) | Université du  Québec à Montréal, Montréal | UQAM | Department of Sociology

GAELLE ÉTÉMÉ

Reprenons , si vous le voulez bien, la transcription du dialogue de la dernière partie du dernier exposé-zoom au sujet de la question de Gaelle: QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS?

—–

Le Disque Compact

MAIS…..AVANT …..

J’aimerais rendre à César ce qui appartient à César…

Des centaines d’audio-enregistrés,,, sur une période de trois ans de travail intellectuel…. à côtoyer Gaelle Étémé…. dans son épopée de la conscience graphique  dans la construction d’une métaphysique de la raison cosmétique … …..  me serviront de base de mémoire ancrée dans les faits  … pour bien témoigner de tout ce que la pensée  métaphysique DU TRAITÉ DES ABS … …. doit  à celle de Gaelle… et j’ai bien l’intention  d’en signifier l’essentiel …. EN NOTES DE BAS DE PAGE …dans ma partie du doctorat des rêveurs équitables.

ET J’AJOUTERAIS…. COMME IL SERA FAIT AUSSI EN PRÉFACE DE CE DOCTORAT…. QUE …

Sans les recherches de Gaelle en métaphysique de la raison cosmétique inspirée par SA DAME QUI PENSE ….   …. jamais je n’aurais pu mettre des mots aussi raffinés … sur ma propre épopée de la question … QUEL EST TON RÊVE? ….

—————-

2 JANVIER 2021 …. 21 JOURS APRÈS LA FIN DE LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES  DU VIEUX MONTREAL… LES DEUX PIERROTS ….. MA PETITE COUSINE DE LA TUQUE…  KARINNE HEMOND… UNE IMMENSE

CECI DIT…..

ALLONS Y MAINTENANT AVEC LA LECTURE DE LA TRANSCRIPTION DE L’INTERVENTION DE GAELLE À LA FIN DU 4IEME EXPOSÉ-ZOOM ET DES DIALOGUES QUI S’EN SONT SUIVIS:

——-

Gaelle:

À PARTIR DES PRÉMISSES DU TRAITÉ DES ABS… J’AI ENCORE UNE QUESTION…. J’AI L’IMPRESSION QUE… LA QUESTION FONDAMENTALE , VRAIMENT RADICALE QUI S’IMPOSE … LORSQU’ON SUIT TA DISTINCTION ENTRE L’OBJET ET L’ABS-JET… SI POUR TOI L’OBJET, C’EST CE QUI EXISTE, CE QUI EST DANS L’EXISTENCE … L’ABS-JET ÉTANT CE QUI SERAIT… HORS EXISTENCE… LA QUESTION FONDAMENTALE … COMME LA QUESTION DU BOUFFON … QUI ARRIVE ET QUI POSE UNE QUESTION UN PEU BOUFFONNE… QUI EST UNE QUESTION SÉRIEUSE… QUI SERAIT CELLE-CI :

QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (36.30)

———

February | 2020 |

PIERROT AVAIT RÉPONDU:

32 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… (36.43)

Gaëlle Étémé : Semioia | TNMOA

ET GAELLE DE REPRENDRE….

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) …

———–

Donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? (37.40)

————–
Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du
référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existe quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (38.18)

————
Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort… Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie
est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle…

——–

EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UN ABS-JET? …

————

Pareil  pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est ça qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales

——

Art De Halloween, Tombes Foncées Et Battes Dans La Peinture Bleue De Forêt,  Illustration Musique De Nuit Illustration Stock - Illustration du tombes,  halloween: 102690462

ANECDOTE… LA TOMBE DE SOPHIE GÉRARD

Je me rappelle cette fois ou comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… Le matin… je me levai et marchai la voie ferrée… Au loin, soudain, je vis briller une petite plaque en métal. Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel

Y avait écrit dessus…. entre autres

aimez la vie, passionnément la vie …. je fus une jeune femme de 26 ans charmante… sachez que pour mes amis je suis toujours vivante…

LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

Sophie Gérard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste

————-

—————-

—————————

Conseils pour entretien et peinture d'une pierre tombale - VALMOUR

LA QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS?

UN OBJET OU UN ABS-JET?

Les cimetières sont les lieux ou les pierres tombales abs-jetales s’échangent des débris de la mémoires du coeur …  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique de leurs champs de rêvons vagabonds et heureux ….

parce qu’enfin libres d’inventer à nouveau des multivers de rêves big bang uniques en quête  d’abs-jets et de socles-abs-jetaux poétisables   ……  d’ ” Évènement Big.Bang ” impossibles …  hors temps, hors réalité, hors servitude parce que de nouveau poétiques.

ET …DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI… JE DIRAIS QUE … CE SONT …..  CES NUITS DANS LES CIMETIÈRES ….  À ABS-MMUNIQUER AVEC LES ABS-TETS-PIERRES-TOMBALES QUI FONT DE PIERROT LE VAGABOND DÉLESTE… UN ABS-VIVANT… OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE

Les nuit à dormir dans des cimetières ont fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Le socle abs-jetal de mon rêve étant devenu un rêve encore plus dansant la mort que ma propre ABS-MORT elle-même.

Pourquoi dormir avant tout devant des tombes d’enfant?…

Parce que ce sont des abs-jets de champs de rêvons … fantomatiques…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS ….

MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur… d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art consacrée au droit à l’errance poétique pour tous.

————

CONCLUSION

QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS?

J’aime bien la réponse de Michel comme hypothèse de réponse à cette réflexion comme base d’ une réflexion à plus long terme dans le traité des abs :

LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS ….

C’EST UNE TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…

DONC, MÉTAPHYSIQUEMENT, JE DIRAIS, QU’À CE STADE-CI DE MA RÉFLEXION SUR CETTE QUESTION ….

DANS LE TRAITÉ DES ABS … LA MORT SERAIT UN OBJET POUR L’EXISTANT ,,,, UN ABS-JET POUR L’ABS-XISTANT …. ET EN SOI… UNE TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS TEL QUE L’INTUITIONNE MON PARTENAIRE DE RECHERCHE, MICHEL LE CONCIERGE.

CHAMPS DE RÊVONS QUE, DANS LE 5IEME EXPOSÉ-ZOOM DU TRAITÉ DES ABS …  JE DIVISERAI EN GRÊLONS, RÊLlONS ET RÊVONS SELON LES TROIS FORMES D’ERRANCE D’UNE VIE HUMAINE SUR TERRE … SOIT …. L’ERRANCE FANTOMATIQUE, L’ERRANCE AXIOLOGIQUE ET L’ERRANCE POÉTIQUE.

 

 

—————————————

————————————————

—————————————————–

TRAITÉ DES ABS… 6.. IEME EXPOSÉ

 

Bienvenue

21 NOVEMBRE 2020 …21 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS …..ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE ….L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ ….CHAPITRE 6 …..MONSIEUR PAUL GOUIN, POÈTE  MAGICIEN DES MAGICIENS ….. ROMAN QUI RETRACE LA

TRAITÉ DES ABS… 6.. IEME EXPOSÉ

LE SOCLE ABS-JETAL …. ET … LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. ERRANCE FANTOMATIQUE… ERRANCE AXIOLOGIQUE… ERRANCE POÉTIQUE…

———

W.E.B. Du Bois | Biography, Education, Books, & Facts | Britannica

 

Je te cite Un texte du grand anti-esclavagiste W.E.B. Dubois dans son chef d’oeuvre …les âmes du peuple noir…dans son chapitre sur Alexandre Crummel…

W.E.B. DUBOIS

C’est ainsi que cet homme à l’aveuglette, marchait en quête de lumière; tout cela n’était pas la vie – c’était l’errance sur cette terre d’une âme en quête d’elle-même, la lutte de celui qui cherche en vain sa place dans le monde, hanté sans cesse par l’ombre d’une mort même – la disparition d’une âme qui a manqué à son devoir. Il erra pendant vingt ans- pendant plus de vingt ans; et pourtant une question, irritante et lancinante, dévorait sans répit son entraille…… cet étrange pèlerinage ne vous surprendra pas… Débarrassé de la tentation de la haine, brûlé par le feu du Désespoir, vainqueur du doute et armé pour le sacrifice contre l’humiliation, il rentra enfin chez lui, à travers les mers, humble et fort, doux et déterminé. Il s’inclinait devant tous les sarcasmes et les préjugés, devant toutes les haines et les discriminations, AVEC CETTE RARE COURTOISIE QUI EST L’ARMURE DES ÂMES PURES.

—————

Membres du laboratoire

 1: RENCONTRE D’UN  ….ABS-VIVANT… C’EST-À-DIRE , DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI, CELUI QUI QUI ABS-MMUNIQUE AVEC LES CHAMPS DE RÊVONS EN LIBERTÉ AU-DESSUS DES PIERRES TOMBALES  DES CIMETIÈRES…  PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE … AVEC L’ÉTUDIANT EN MAÎTRISE …… ALEXIS LEMIEUX.

Dans le blogue du ier mars 2015, (www.surmonter la dépression.centerblog.net /26/citations/ de/nelson/mandela) Nous écrivions :

COMMENT J’AI RENCONTRÉ ALEXIS : J’étais vagabond avec mon bâton, mon sac à dos et ma guitare, je crois. Et je suis passé à Valleyfield devant le musée régional. Alexis était là sur le trottoir avec une collègue (Jeanne), faisant une promotion intelligente de ce musée auprès de la population passante.

Je lui ai dis que je vagabondais depuis 6 ans pour un doctorat. (C’était il y a deux ans).  Il m’a dit qu’il travaillait pour sa maîtrise en cinéma sur le thème de l’errance dans le corpus de production des films de son oncle Fernand Bélanger.

Fernand Bélanger - Films, Biographie et Listes sur MUBI

 2: LES FILMS DE L’ONCLE D’ALEXIS …. LE CINÉASTE LOUIS BÉLANGER

Je suggérai que nous travaillions ensemble sur une réflexion argumentative de calibre universitaire. Il m’invita à la cinémathèque québécoise où durant près d’un mois, il présenta les œuvres cinématographiques de son oncle, sous le thème de l’errance.

Et c’est là que je me suis rendu compte que tout ce qu’Alexis argumentait au sujet de l’étiquette   «errance» ne correspondait absolument pas à ce que j’avais vécu dans mon vagabondage.

Nous avions donc une confusion sur l’étiquette et ses attributs (que j’avais déjà notées et au colloque de l’uqam sur l’itinérance, où j’étais le seul errant présent et dans les différents dictionnaires, encyclopédies et œuvres bibliographiques).

Et c’est là qu’Alexis et moi, systématiquement et passionnément, nous nous sommes interrogés sur le pourquoi de cette confusion.

De longues heures à commenter nos lectures, jusqu’à ce que par hasard, je découvre Dominique Berthet et les racines de l’errance (errare/itérare).

—————

27 DÉCEMBRE 2020… JE PENSE AVOIR ENFIN RÉSOLU L'ÉNIGME DU FONDEMENT  PARADIGMATIQUE AXIOMATIQUE DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …..  15 JOURS APRÈS LA FIN SW LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU

 3: DOMINIQUE BERTHET… LES FIGURES DE L’ERRANCE.

Mais d’abord, quelques phrase de Dominique Berthet dans son avant-propos d’un petit livre intitulé : FIGURES DE L’ERRANCE, L’HARMATTAN 2007 .

Errer possède un double sens. Un premier venant du latin « errare» signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté.  Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pêcheur. Ici l’errance conduit à l’erreur.  Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur : action d’errer ça et là. Action d’errer moralement ou intellectuellement. État d’esprit qui se trompe. On parlera aussi d’errements.

Mais ce verbe ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie ALLER, VOYAGER, CHEMINER, verbe qui était très employé sous cette forme venant du bas-latin ITÉRARE. C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, DU JUIF ERRANT, ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessammant jusqu’à la fin des temps. C’est aussi Zarathoustra, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

L’errance peut s’envisager au moins sous deux aspects. D’ordinaire elle est associée au mouvement, à la marche, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, qui nous jette hors de nous-mêmes et qui nous mène nulle part. L’errance toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. Cette conception de l’errance négative envisage l’errant comme un être égaré, désoeuvré, à la dérive, sorte de SDF de notre période contemporaine. Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas, car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant, c’est être, à un moment donné, sans attache particulière, allant d’un lieu à l’autre, en apparence sans véritable but. En apparence seulement, car L’ERRANCE EST UNE QUÊTE, une quête d’autre chose ( …..) Ceci dit, d’autres voyages s’apparentent à l’errance, telle qu’elle vient d’être évoquée. (Itérare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN RÊVE DE L’AILLEURS  (Ça c’est moi, le vagabond céleste Simon) tel qu’en firent l’expérience Rimbaud, Gauguin ou les hippies des années 70 sillonnant l’Inde, long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

————-

——————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D'ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

 4: LES LOIS …  ROCHETTE-LEMIEUX …  DE LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Mais nous nous sommes vite rendus compte que cette présentation statique rajoutait de la confusion.

Tout en analysant les films de son oncle, Alexis et moi nous nous rendions bien compte que, dans chacun de ses films, il y avait une part d’errare et une part d’iterare, MAIS JAMAIS DANS LA MÊME PROPORTION.

Et c’est cette minutieuse analyse qui nous a conduit à dynamiser l’errance en trois sortes de dynamiques possibles : L’ERRARE SUPÉRIEUR À L’ITÉRARE (FANTOMATIQUE …….. L’ERRARE ÉGAL À L’ITERARE (AXIOLOGIQUE) …. L’ITERARE SUPERIEUR À L’ERRARE (POÉTIQUE).

Là où nos deux recherches se séparent en des champs de questionnements complémentaires mais différents, c’est que de mon côté, je me suis rendu compte que l’errance pouvait être attribuée à toute personne humaine sur terre, à cause de sa naissance et de sa mort … DONC NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES ERRANTS ET DES ERRANTES PLANÉTAIRES.

Mais bien plus, trois questions reviennent depuis l’homme des cavernes : QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ? Les questions unissent fraternellement, les réponses désunissent a-socialement. De là le passage des errances esclavagistes (fantomatiques/axiologiques) à l’errance de liberté poétique par les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? , 2) Dans combien de jours?, 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?, 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————

————————

————————————–

Alors reprenons ou nous en étions rendus …

5: QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL? OU LES TROIS FORMES D’ERRANCE… FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 6c

5a) PREMIÈRE DÉFINITION:

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS
L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS
DE RÊVONS ….. SE VIT COMME UN SOUFFLE
POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS
FORME D’ABS-JET….

C’EST-À-DIRE …. DANS …ET AU SERVICE D'UN RÊVE
BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE
…… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE
DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON
RÊVE? …. …

ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR
HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE
D’ART EN DEVENIR. (15.31)
—————

5b) DEUXIÈME DÉFINITION

Dans le traité des abs (ou traité du coeur comme poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—————-

6) LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX…. TEL QUE NUMÉRISÉ

Membres du laboratoire

 

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

7) LE PARI DE L’ERRANCE POÉTIQUE

Je tente le pari suivant… Si je me fais poète et que j’adopte  l’errance poétique par un merveilleux basé sur une radicalité onti-kha-tive enchantée, hors temps, hors réalité, hors servitude,  puis-je y trouver des nouvelles avenues d’amitiés oeuvre d’art entre les humains pour honorer la vie sur terre? De là la vie personnelle oeuvre d’art, le pays oeuvre d’art et la nano-citoyenneté-planétaire qui sont en fait des ab-cepts  multiversiaux d’un pari de l’impossible par la poésie du rêve big bang lui-même…

1: Quel est ton rêve?  2: Dans combien de jours?  3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?  4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

8) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—–

 9: MADAME SUBWAY

 

Natashquan aura accès au réseau de fibre optique - Le Nord-Côtier

 

9 FÉVRIER 2009

 1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policiers
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

Épinglé sur street art

 

10 :  LA FEMME AU CHAR DANS LE NOIR

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

 

———————————-

Impression sur toile « elle danse avec grace | peinture abstraite de  danseuse de ballet | elle est une illustration abstraite de danseuse », par  kartickdutta101 | Redbubble

11:  QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—————

——————————–

————————————–

7IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS…

BIG-BANG Peinture par Alain Menard | Artmajeur

7IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS…

L’ABS-BIB-BANG NANO-COSMOLOGIQUE OU LE COEUR COMME FORME NANO-POÉTIQUE PURE.

———–

—————————–

————————————–

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Je pense que je viens de trouver le fil d’or de notre doctorat qui me ferait plaisir,

LE CHEMIN  DU K-OEUR ….

———-

Quand je compare la description de la psyché humaine des 4 stations spatiales dans une largeur nano-cosmologique avec le ça, le surmoi et le moi de Freud…. On dirait 2 mondes… un monde k-osmique onérique versus un monde terrien-instinctuel.

————-

Je commence donc à percevoir le fil d’or du doctorat (Auld, Woodard, Rochette) sous l’angle suivant….

  1. a) commencer par des proverbes sur le coeur
  2. b) souligner la problématologie qui en découle?
  3. c)  souligner la cosmologie que le passage du coeur au k-oeur rend possible?

Dans un certain sens, le k-oeur dissous et le champ de batailles des désirs des 5 sens, et la rigidité de la raison-cerveau  tout comme  l’emprise instinctuelle  du viscéral

Ce qui conduit à l’idée du k-oeur comme porosité et à l’autre et à soi-même et au cosmos…

Le k-oeur conduit donc, étymologiquement à une série de ab ….

à suivre

————-

J’ai fait de mes aller-retour entre l’ordi de la cuisine et mon sofa-lit un laboratoire ou je passe des 5 sens au cerveau au viscéral au k-oeur pour voir la différence des cartographies qui s’allument en moi pendant que je dors..

Celle du k-oeur me semble la plus poreuse au merveilleux même qui fait que le tout soit possible…  Les 3 autres me semblent des fonctions ontikes nécessaires à la vie même sur terre.

Le k-oeur a les yeux sur l’éblouissement qu’il soit possible dans cette vie d’y tracer un chemin des débris de la mémoire du k-oeur qui mène au rêve big bang lui-même.

Le cerveau- raison veille au discernement face aux irritants de l’ontike

les 5 sens dessine le champ de bataille qui nourriront les désirs

le viscéral entretient le feu de la vie et de la mort comme souffle même de ce qui et matière organique en nous

—————————–

J’ai travaillé dans ma série de petits sommeils cette nuit sur la différence entre dormir par le cerveau et dormir par le k-oeur…. sur la problématique suivante… Quelle posture permet le mieux un réel enchantement…. une fois que l’on est endormi… et est-il possible de réellement vivre cet enchantement d’une nuit à l’autre?

J’en étais donc arrivé à une définition du k-oeur:

L’ÉBLOUISSEMENT DES ENCHANTEMENTS DE L’IMPOSSIBLE

———-

On dirait que le k-oeur découpe dans la mémoire du sommeil  des séquences issues de la fissure du temps elle-même … comme si chaque débris de la mémoire du k-oeur du passé recelait en soi tous les enchantements à venir.

C’est peut-être pour cela que j’aime tant vagabonder…. comme si on chassait des papillons invisibles qui sont co-créateurs en soi d’énigmes de fraîcheurs a-temporelles parce qu’impossibles comme jaillissement soudain d’une beauté du monde sans fin.

————

Quand je dors par le cerveau, on dirait une mauvaise dramaturgie de la mémoire de l’ontike ou tout se bouscule pêle-mêle pour envahir toxiquement une scène de théâtre ou succès et échecs, impuissances et culpabilités, horreurs et joies se précipitent comme des bitts … le tout mettant la raison à rude épreuve …  comme une drôle de logique de guerre qui ne s’arrête jamais

————

Mais quand je dors par le k-oeur, il y a un pari magnifique qui se joue … On dirait un immense espace infini ou le rêve d’un bien commun de vie, le rêve de vie de l’autre,  son propre rêve de vie devient l’enchantement onti-kha-tif qui vole au-dessus des dynamiques de l’onti-ke.

Comme s’il existait un chemin du merveilleux dessiné, ……  débris de la mémoire du k-oeur par débris de la mémoire du k-oeur  …… dans une suite de wowwwww …. j’ai pas triché avec mon rêve et le respect du rêve de l’autre….

Et soudain… le merveilleux d’une vie qui se rêve même en dormant  s’insère comme si on dormait dans les bras de son rêve big bang… en faisant en sorte que chacune de nos actions du lendemain honore LE K-OEUR … ET LES FUTURS DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR.

————–

C’est peut-être cela que les brosses d’être et les attaques d’être essayaient de me dire… le k-oeur est une initiation à la beauté du monde dans son éblouissement même que cela soit possible.

Comme dans ma chanson … the wonderful looser qui raconte la vrai histoire d’un homme condamné à brève échéance a pu réinventer sa finale par le merveilleux  en sculptant l’impossible par un acte d’une très grande créativité.

————

… THE WONDERFUL LOOSER

COUPLET 1

dans la ville de Montréal
y avait d’écrit sur un poster

j’ai un cancer
venez me voir

le nom de l’hôpital
le numéro d’la chambre de guerre

j’ai un cancer
venez me voir

REFRAIN

la belle Hélène
qui m’a conté l’histoire
celle qui a vu l’poster

la belle Hélène
tous les soirs est allé le voir

celui que moi j’appelle
the wonderful looser

la belle Hélène
tous les soirs est allée le voir

celui que moé j’appelle
the wonderful looser

COUPLET 2

ça doit tu être trippant
dans les yeux d’un agonisant

la belle Hélène
la belle Hélène

d’avoir avant d”mourir
sur son front un baiser brûlant

d’la belle Hélène
d’la belle Hélène

COUPLET 3

le gars y a pris la fin d’sa vie
pour nous faire d’la magie

humanitaire
j’ai l’vé dans airs

le gars y est mort
mais la belle Hélène
m’a fait faire un wow

humanitaire
j’ai l’vé dans airs

Pierrot
vagabond céleste

———–

Je sens que lorsque je vagabonderai à nouveau la rivière St-Maurice entre Trois-Rivières et La Tuque, je revisiterai les qwalias de mon enfance qui k-ontiennent au k-oeur même des débris de la mémoire du k-oeur déposés au petit lac St-Louis, le fondement même de notre métaphysique onti-kha-tive du rêve big bang par la vie personnelle oeuvre d’art pour un pays oeuvre d’art sous la beauté du monde d’une invention: la nano-citoyenneté-planétaire (Auld, Wooodard, Rochette)

———

C’est extrêmement curieux comment je vois ce vagabondage-là … Avec ce socle ab-jetal qu’est devenu mon k-orps, guidé spirituellement par le k-oeur , porosité même du multivers, soufflant la vie sur le rêve big bang qui  soulève holographiquement mon ab-chétype dans les étoiles …. honorant par l’errance poétique  l’humanité oeuvre d’art en devenir sous les pas des éblouissements des enchantements de l’impossible.

—————

Et quand je revisite LA PELLE JAUNE  de Michel… je ressens remarquablement fort toute la tragédie de l’ontike par l’errance fantomatique et axiologique qui a déjà connu plus jeune l’errance poétique par le métier de chansonnier au café St-Vincent… ce qui lui donnt une peinture de la condition humaine tout à fait  digne d’une philosophie d’en bas à naître….

—————

Je suis profondément habité par cette nomenclature des 4 stations spatiales de la personne humaine… la station spatiale des 5 sens, la station spatiale du cerveau , la station spatiale du viscéral… toutes trois consacrées à la gestion des irritants reliés à l’ontike …e t la station spatiale du k-oeur…. reliée à l’onti-kha-tif multiversiel d’un rêve b ig bang.

Je mets mes nuits et jours de ce temps-ci à en sculpter le chemin par l’auto-référentiel … c’est-à-dire à en coir les conséquences sur mes nuits quand avant de m’endormir, je pars du focus d’une des 4 stations spatiales en majeure… avec l’abduction que le champ k-onstellaire des abs qui en découlent naissent aussi d’une synchroni-vie-té reliée aux 4 questions de la vie personnelle oeuvre d’art.

—————-

47 : Si tu regardes les proverbes sur le k-oeur… tu vas sur internet … tu vas être étonné de voir que le k-oeur est porteur de magie et de merveilleux … les signifiants du k-oeur sont très chargés … alors que finalement, ce qui est intéressant du k-oeur, c’est l’ignoré de la k-ondition humaine … parce que pour être capable de passer par le k-oeur, faut abandonner les autres chemins qui sont si invitants … qui s’appellent les sens, le cerveau et le viscéral … le k-oeur est très très flottant dans la personne humaine … et c’est pour ça que le k-oeur n’a pas rapport aux sentiments, mais aux ab-ffects … c’est-à-dire les affects les plus nobles reliés à la logique de paix du rêve big bang lui-même. .. et les sentiments se logent ou y peuvent entre les 5 sens, la raison et le viscéral… (47.03)

———-

1: Toutes mes recherches des dernières semaines sur le k-oeur comme siège nano-k-osmologique d’un rêve big bang unique k-omme une feuille dans un arbre me k-onduisent à revisiter la dynamique de notre interface de création, ici dans l’appartement.,  dans le sens d’une k-osmologie de danse de nos rêves de métaphysique réciproque.

———

————————

—————————————-

mon fils, si ton cœur est sage, mon cœur à moi sera dans la joie. 
Proverbe de Salomon ; Le livre des proverbes – IVe s. av. J.-C.

*************

————

VU PAR CHACUN DE NOS AB-CHÉTYPES  HOLOGRAMMIQUE….

***********

Abstrait coeur, tableau coté de Sylvie ADAOUST - disponible immédiatement:  Amazon.fr: Handmade

 

2: Un cœur droit est le premier organe de la vérité. 
Proverbe français ; Le recueil d’apophtegmes et axiomes (1855)

***************

————

AU TRAVERS CHACUN DE NOS RÊVES DE VIE.

************

Peinture abstraite femme moderne pop Art print portrait coloré | Etsy

3:  La beauté du cœur est plus belle que celle du visage. 
Proverbe français ; Les proverbes et dictons communs (1611)

************

———-

J’ai l’abduction que le passage des affects au ab-ffects par le k-oeur est le fondement même de la pertinence d’usage d’ab-chétypes hologrammiques de Marlene, Michel et Pierrot….

****************

Muriel on in 2020 | Quotes, Writer quotes, French quotes

4:  Nul ne connaît la profondeur de ce qui est dans le cœur de l’homme. Proverbe mongol ; Les proverbes de la Mongolie (1886)

***************

———-

Notre vie de chercheurs au quotidien , chaque matin de nos conseils d’administration de la créativité fut pour moi un véritable rêve heureux…. parce que je m’y présentais sous mon ab-chétype hologrammique, Pierrot vagabond et que j’y rencontrais deux autres ab-chétypes qui, comme moi, acceptaient de déposer au vestiaire de la pensée la cartographie des affects reliés à l’ontike pour prendre le risque de l’onti-kha-tif par les ab-ffects… c’est-à-dire les émotions oeuvre d’art reliées au k-oeur… comme la générosité, l’abdication et la joie de l’amitié oeuvre d’art par les lois des trois wow et des trois peintres.

**************

Tuto : peinture semi-abstraite en technique mixte par Cynthia Dormeyer -  l'Atelier Géant | Peinture, Peinture abstraite, Tableau abstrait moderne

 5: Ce qui atteint le cœur de la mère ne monte qu’aux genoux du père.  Proverbe polonais ; Le dictionnaire des proverbes et dictons polonais (1980)

***************

——-

Les révolutions de la physique quantique, de la K-osmologie au 20eme siècle dévoilant la l’infinité des mondes possibles sous l’étiquette du multivers, rend de plus en plus toute personne humaine habitant la terre conscience de ses formes d’errance infinitives…….

Proverbe | French quotes, Good quotes for instagram, Inspirational quotes

Fantomatique et axiologique pour l’ontike, poétiqus pour l’onti-kha-tif…  Le fait de devenir un ab-chétype hologrammique vagabondant poétiquement le multivers sculpte encore un peu plus énigmatiquement la terre comme étant une planète vagabondant l’énigme même du cosmos.

****************

Cosmos by Jean-paul Monnier, Painting, Acrylic | Art Limited

6:  L’esprit du cœur, c’est la délicatesse. 
Proverbe français ; Le dictionnaire des proverbes français (1749)

************

———

Le passage des affects aux ab-ffects n’aurait pu être possible avant l’abduction du multivers par la science…. c’est comme si le coeur, jusqu’ici en mineur dans le corps de la personne humaine, devenait un vaisseau spatial tout en porosité qwalia …dans l’infini des big bang aux synchroni-vie-tés multiversielles  ab-logiques.

****************

Les expositions : Tempêtes, naufrages et sauvetages en mer 1850-1900 |  Tempete, Expositions, Naufrage

7:  Un bon cœur est un port ouvert aux naufragés. 
Proverbe français ; Les sentences et proverbes (1892)

***************

————

le k-oeur ouvre sur une logique de paix….

************

Moment de repos 61 x 50 cm | Peinture, Peinture dessin, Peintre

 8: Dans son propre cœur l’homme doit chercher son repos. 
Proverbe français ; Le dictionnaire des proverbes et idiotismes français (1827)

**************

———–

Mais bien plus… le passage du coeur au k-oeur constitue à lui seul un changement de paradigme sur ce qui définit la k-ondition humaine

*************

"Midi - Repos du travail" par Vincent Van Gogh

 9: Près d’un cœur vertueux il fait bon vivre. 
Proverbe grec ; Les proverbes et pensées grecques (1812)

***************

——————

Le k-oeur est hologrammique … au sens ou il porte le K-osmos dans son tout comme dans sa partie unique et se vit comme porosité multiversielle d’un rêve de vie big bang par des suites même de synchroni-vie-tés reliés au fil d’or des débris de la mémoire du k-oeur déposé tout au long de l’existence d’une personne humaine.

*****************

Henry Wanton Jones - le peintre dans l'ombre de ses tableaux | ICI  Radio-Canada.ca

10:  L’homme de cœur est respecté. 
Proverbe breton ; Les proverbes bretons traduits en français (1998)

*****************

Ma question depuis plus de 20 ans maintenant est celle-ci… si je prends soin de l’univers … est-ce que l’univers va prendre soin de moi? … c’est donc mon k-oeur qui fait appel au k-oeur de l’univers… probablement le k-oeur du multivers dont l’infinité des infinités des big bang sont les battements poétiques d’errances oniriques

*****************

VERS LA BEAUTÉ : ABSTRACTIONS CHOISIES – Galerie LoLy

11:  Le cœur n’aime pas s’il ne voit point de beauté. 
Proverbe ukrainien ; Mille et un proverbes de l’Ukraine (1889)

******************

————–

Je cherche le chemin des abs par celui de la métamorphose du coeur humain terrestre en k-oeur humain cosmologique…. ce qui aura pour conséquence la modulation symphonique des affects en ab-ffects (les affects au service du k-oeur par le ab-ation…

Le coeur de l'homme est comme la mer – Citations et pensées positives – Les  Mots Positifs.com

————–

Tout l’enjeu de la nano-citoyenneté-planétaire sur terre s’y trouve …. Comment ne pas demander pardon pour ces millions d’enfants qui se meurent de faim ou de blessures de guerre s’il n’y a pas révolution poétique par l’errance cosmologique du k-oeur, comme si les problèmes du globe terrestre se réglait globalement à partir d’une base lunaire ou se trouvent réunis les deux assemblées des justes (39 femmes et 39 hommes) suite à une élection planétaire par tirage au sort.

L'intelligence la plus profonde provient du coeur.» - Ethan Atwood •  Citations et Proverbes : Retrouver de nombreuses citations, proverbes !

Mon abduction profonde est que le rêve big bang, créateur de formes oniriques qui signe le réel sans en faire partie est hologrammiquement déposé en chaque ab-chétypes qui ne triche pas avec le chemin de ses débris de la mémoire du k-oeur… et que toute la synchroni-vie-té qui en découle est une question de poésie, d’errance poétique cunvoquée par la beauté du monde elle-même…

Les plus jolis souvenirs sont inscrits dans la mémoire du cœur | Ma-Citation .com

Comme une feuille unique dans un arbre, comme la même feuille unique dans une forêt d’arbres, l’hologrammie de ses rènures chante l’unicité du vent des infinis des infinis big bang qui la symphonise de l’intérieur de chaque feuille, unique par son rêve de vie, son rêve de danse nano-cosmologique.

—————————-

Dans cette modélisation d’une spéculation métaphysique radicale onti-kha-tive par le rêve big bang… nous ne sommes plus dans une cosmologie des dieux… mais dans une K-osmologies des forces oniriques co-créatrices enchantées parce qu’hologrammiques et ab-cétypielles de toutes les porosités ….  wow-t=2.7k? … du multivers lui-même.

Les Beaux Proverbes – Proverbes, citations et pensées positives » » Un coeur  joyeux

————-

Comment faire en sorte que l’humanité oeuvre d’art naisse par le k-poeur de l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire sur terre par une masse critique de vies personnelles oeuvre d’art, c’est-à-dire une seule, la tienne toi qui me lit.

Garder son coeur d'enfant – Citations et pensées positives – Les Mots  Positifs.com

————————————-

Le k-oeur d’un rêve big bang, par le suite énigmatique de ses débris de la mémoire du k-oeur prend pur enchantement à se faire conte-épopée d’un rêve big bang de vie  en marche vers son écho–co-créateur…

QUEL EST TON RÊVE?  …. quelle question magnifique quand on se met à honorer les beaux événements qui ont ponctuer cette marche…  Tout se passe comme si l’énigme elle-même se cachait dans la fissure du temps… dans l’unicité d’un hors-temps ressenti et vécu comme tel.

————–

Joyce Voltaire on Twitter: "#citation #proverbe #coeur #amitie #sincerite… "

Je pense que l’ab-cept fondamental qui m’anime métaphysiquement et onti-kha-tivement… c’est le k-oeur oeuvre d’art au sens d’un corps qui devient socle ab-jetal par la beauté même de son rêve big bang qu’il porte tout en en confiant au coeur devenu k-oeur, la métamorphose des affects en ab-ffects.

Et c’est dans ce sens que… le k-oeur oeuvre d’art… ému par la luminosité de son errance poétique sur terre… devient amitié oeuvre d’art pour le socle ab-jetal d’une autre rêveuse ou d’un autre rêveur en marche mutationnelle murtiversielle vers l’unicité même du rêve big bang qui l’habite par l’énigmatique trace qwalienne même  de ses débris de la mémoire du k-oeur

Meilleures citation d'amour en image

La poésie d’une logique de paix repose sur l’ab-xiome (la partie onirique d’un axiome)  impossible de ne vivre que pour illuminer par son propre rêve big bang, le rêve big bang de l’autre…. par la bienveillance du k-oeur è k-oeur, centrale onirique même du multivers.

Citations & Proverbes sur coeur - Page 4 sur 9 - Atmosphère Citation

1 : AB-CEPTS MULTIVERSIELS DU K-OEUR

 

Abcept : partie onérique d’un concept

AXIOMATIQUEMENT, DANS UN PREMIER TEMPS « L’INVENTION DE L’AB-CEPT» DANS LA LIGNÉE DU GROUPE «LE GÉCO» DE L’UNIVERSITÉ. DE BRUXELLES ….

Dans une posture épistémologique relevant de ce que Whitehead  tout comme LE GECO (groupe d’étude constructiviste ouvert, Université libre de Bruxelles) étiquetteront comme appartenant au paradigme d’une PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE, nous avancerons donc l’axiome probabiliste modulé suivant:

AXIOMATIQUEMENT, DANS UN DEUXIÈME TEMPS, DANS LA LIGNÉE DES DERNIÈRES AVANCÉES THÉORITIQUES DES MONDES MULTIPLES ET DE SES CLONES À L’INFINI AVANCÉE PAR LES CHERCHEURS SCIENTIFIQUES, L’ESPÈCE HUMAINE HABITE UN MULTIVERS.

DE LÀ NOTRE GROUPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) ET SES TROIS HOLO-ARCHÉS-MULTIVERSIELS

EN CONSÉQUENCE DE SES TROIS PRÉMISSES ( UNE PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE, LE MULTIVERS ET L’ÊTRE HUMAIN COMME HOLO-ARCHÉ-MULTIVERSIEL) …..

Nous avançons l’assertion spéculative suivante:

Tout corps-espace-temps est constitué de quatre stations spatiales:

1) la station spatiale des 5 sens (l’ouïe, le goût, l’odorat, le toucher, la vue)

2) la station spatiale du cerveau ( l’entendement, la raison, l’imagination, le jugement, la volonté)

3) la station spatiale du viscéral ( l’instinct de vie et de mort, les désirs, les émotions, les sentiments)

4) la station spatiale du K-OEUR , d’où les « qualis » produits sous les trois autres stations spatiales se métamorphosent en QWALIAS et les « CONCEPTS » EN AB-CEPTS par le fait même que le K-OEUR, selon notre fondement axiomatique spéculatif radical,  serait la seule station spatiale du corps-espace-temps dont la porosité serait branchée ONTI-KHA-TIVEMENT et directement sur l’infinité des big-bang multiversiels k-anto-k-osmologiques des mondes possibles ….. et non sur la réalité onti-k-e de l’existence reliée à la survie de l’espèce humaine sur terre… et cela …. dès qu’il y a vie personnelle oeuvre d’art consacrée à un rêve big-bang protégée par le champ K-onstellaire de la station spatiale du k-oeur.

Selon notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette), les quatre stations spatiales-d’un corps-espace-temps sont , en accord avec LA TRADITION philosophique ….  traversées par des QUALIS OU QUALIAS….

En ce sens,

(SUPPLÉMENT D’INFORMATIONS SUR WIKIPEDIA)

LES QUALIA …. SE DÉFINISSENT DONC …. telles que signalées en 1866 par le philosophe américain Charles S. Peirce et définies par C. I. Lewis dans son livre Mind and the world order comme étant philosophiquement des caractères reconnaissables du donné qui peuvent être reconnus comme une sorte d’universaux …. au sens de propriétés de la perception et de l’expérience sensible …. que l’on peut distinguer entre 1) expériences perceptives ….                  2) sensations corporelles (douleurs, faim, fatigue, chaleur, froid…) 3) les affects (sentiments, émotions, passions) 4) les percepts mentaux (conscience, intention, jugement, distinction, concentration, remémoration, conscience en soi, 5) le sentiment de soi …

Sur wikipedia…. on peut y lire aussi…

Par définition, les qualia sont inconnaissables en l’absence d’une intuition directe.: On ne peut pas faire connaître le rouge, ou la couleur en général, à quelqu’un qui ne la connaît pas directement … Ils sont donc aussi incommunicables … : L’existence et la nature de ces qualités sensibles constituent l’un des débats les plus importants de la philosophie de l’esprit. Cette importance tient au fait que l’hypothèse des qualia constitue une réfutation du physicalisme, dans la mesure où on les tient pour des phénomènes irréductibles.

Le philosophe américain Daniel Bennet distingue 4 propriétés généralement attribuées aux qualia:

1- Les qualia sont ineffables… on ne peut les communiquer ni les appréhender autrement que par une expérience directe….

2:  les qualia sont intrinsèques ou immédiats .. ce ne sont pas des propriétés relationnelles.

3: les qualia sont privés… toute comparaison interpersonnelle est impossible .

4: ils sont appréhendés directement par la conscience…. c’est-à-dire, avoir l’expérience d’un QUALE , c’est savoir qu’on a l’expérience d’un QUALE et savoir tout ce que l’on peut savoir sur ce QUALE.

QUELQUES QUESTIONS À PROPOS DES QUALIA

1) les qualia existent-t-ils?

2) quels états mentaux ont des qualia?

3) les animaux ont-ils des qualia?

4) Quelles relations entre les qualia et le rôle causal de l’état mental?

5) quelles relations entre les qualia et le cerveau?

POUR CE QUI EST DES AB-CEPTS DU K-OEUR

C’est donc dans le contexte d’une PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE que nous avancerons les assertions suivantes:

1) LA STATION SPATIALE DU K-OEUR , parce qu’elle constitue  le seul territoire porosé branché kanto-kosmologiquement sur l’infini des infinis des rêves big-bang du multivers, ne peut vivre d’une façon rationnelle DES CONCEPTS, tels que vécus par la station spatiale du cerveau en dialogue amour-haine avec la stations spatiales des 5 sens et celle du viscéral.

EN CONSÉQUENCE DE QUOI:)

Un  AB-CEPT DU K-OEUR serait une forme multiversielle du « concept » en forme de ? ( point d’interrogation) et de ! ( point d’exclamation) dont les attributs essentiels sont flottants, tels des débris de la mémoire du K-œur croisant des Q-W-alia de la mémoire de la non-tricherie-ontikhative…. créant …. UN CHAMP STELLASTIQUE MULTIVERSIEL DU K-ŒUR dont les EUPORIES D’UN RÊVE BIG-BANG peuvent permettre à un non-tricheur PAR PURE POROSITÉ AB-CEPTUELLE un accès aux frémissements ontologiques du « WOW-T=2.7K?»

Un abcept serait donc un PERSONNAGE DE K-ONTE, un champ K-onstellaire qui gonfle comme la voile d’un bateau sous le vent incandescent des énigmes de la beauté du monde… cascades, eau fraîche, source, débris de mémoire du cœur… comme un enchevêtrement d’inouis… curieusement… telle une infinité d’ABCEPTS … le multivers dissout l’être… mais pas le cela est.  Pourquoi en est-il ainsi?… Comme si nous étions des fractales de fractales d’incandescentes probabilités nulles… Et si chacune des vies personnelles oeuvre d’art sur cette terre était fractalement et abceptuellement l’humanité œuvre d’art?

L’ ab-ceptualisation (fondement épistémologique d’un doctorat œuvre d’art) d’un arsenal axiomatique… signe en majeur la poésie comme désistement d’une base conceptuelle (parce qu’issue de la raison)  , explorant une méthodologie du K-œur comme si la philosophie ab-ceptuelle ….  s’imaginant habiter K-anto-K -osmologiquement le cœur d’un boson de Higgs  …. se voulait témoin du fascinant multivers dont les débris de la mémoire (qualia-qwalia) constituaient en soi une œuvre d’art aux ouvertures métaphysiques trans-grammiques, l’accident prenant folie d’une substance et la substance prenant métamorphose d’accident, dans une infinité de rêves big bang dont l’argumentaire se déploie comme les ailes d’un goéland, hors temps, hors réalité, hors servitude.

——————–

———————–

EXPOSÉ DES DERNIÈRES RECHERCHES DE  PIERROT À ARNAUD DANS UN SKYPE PRÉCÉDANT L’ÉCHANGE DE LEURS COURRIELS

PIERROT

1 : De ce temps-ci , depuis une semaine ou deux, je travaille beaucoup sur une hypothèse … qui est celle-ci… c’est quoi la différence entre fonctionner par le cerveau et fonctionner par le k-oeur … et entre autres, dans le sommeil, … Qu’est-ce qu’avoir un sommeil par le k-oeur? … et non pas un sommeil par le cerveau? … (5.19)

2 : Exemple, si tu dors avec ton cerveau … ta mémoire devient folle pendant que tu te couches … elle revisite plein de problèmes, plein de problématiques, plein d’échecs, plein de blessures … et même pas dans un ordre temporel … et apaiser le cerveau fait que quand tu t’endors … tu peux faire des cauchemars … Je sais pas si tu vois mon point… le cerveau n’est pas un bon guide pour le navire humain pendant qu’il dort … (5.49)

3 : Donc je me dis… Qu’est-ce que fonctionner par le k-oeur? … et je travaille beaucoup sur le… et chaque fois que je visite sur le passé … ce qu’on a dit du cœur… que ce soit St-Augustin, Pascal ou les autres … Je suis toujours déçu … parce que les enjeux … je suis rendu à penser que chaque être humain qui réfléchit sur une question a une réponse originale à lui … qui ne correspond pas à ce qu’il lit dans l’histoire de la pensée … (6.27)

4 : Donc… qu’est-ce que faire sa journée à partir du k-oeur et non pas à partir du cerveau? … Et est-ce que la notion du sens change?  … Est-ce que la notion, le parfum du sens change? … Et je t’avoue que je suis assez épaté par les résultats … parce que la raison calcule … la raison c’est une logique qui essaie de se faire vigilance … la raison c’est cette entité qui va tenter de se faire arbitre entre les sens, les émotions, les affects … la raison sa job est très très  … elle me fait penser à un maire d’un conseil municipal … qui doit gérer une ville, des employés, un conseil municipal… alors que le k-oeur … c’est le siège de … d’une très grande énigme de la vie … (7.28)

5 : si tu consultes les proverbes qui s’écrivent sur le cœur … par exemple, tu vas sur google… tu vas sur proverbe du cœur … c’est étonnant comme ce sont des proverbes de sagesse … c’est étonnant comme ce sont des proverbes de luminosité … des proverbes qui t’invitent à une paix … et je pense que la raison fonctionne avec la logique de guerre et que le k-oeur fonctionne avec la logique de paix… (8.01)

6 : Je suis beaucoup là-dessus de ce temps-ci et je me dis.. Puisque je suis en confinement … quel est le laboratoire de recherche qui m’apparaît le plus … celui que je n’aurais pas si je n’étais pas en confinement … Donc, je me suis dit… Puisque je ne puis pas sortir le soir … puisque je ne puis pas aller dans les cafés, je ne puis pas aller dans les bibliothèques… je peux pas aller à l’université … je peux juste être avec moi-même… c’est déjà un excellent indice … (8.36)

7 : Qui suis-je? C’est sûr qu’à un moment donné, je suis un cerveau qui essaie de se comprendre … ah… si on en profitait … pour essayer de comprendre comment ça fonctionne en dedans … dans sa tête à soi et non pas à travers ce qu’on lit … Par exemple, je ne me retrouve pas dans Descartes … qui par le doute méthodique va faire de la raison , donc du cerveau, une pierre d’assise de la connaissance … Je ne me retrouve pas dans Kant … qui va faire du laboratoire du cerveau, un laboratoire des limites de ce qui est possible de vivre, d’espérer et de connaître … Je ne me retrouve pas dans Freud … qui va faire du cerveau … cette espèce d’immense tension entre le moi, le sur-moi et le ça  … je trouve que ces trois démarches castrent le merveilleux. Je trouve que ces acteurs-là ont castré le merveilleux … chacun à sa manière (9.37)

8 : Kant en radicalisant l’impossibilité d’une métaphysique du merveilleux … St-Augustin en la théologisant … parce que qu,est-ce que Saint-Augustin si ce n’est fondamentalement qu’un stoïcisme radical courageux … en intrikation avec Plotin et l’UN pré-chrétien … qui a permis une réajustement d’une pensée laïque spirituelle à une pensée chrétienne  domestiquée par la théologie de la trinité… ajouté à cela cet appel à la culpabilité par la résolution des deux cités (la cité de dieu, la cité des hommes) … et pareil chez Pascal qui dépose dans les propriétés du cœur autant les enjeux de la probabilité, que celui des sentiments et de la foi … (10.30)

9 : J’sais pas si tu vois… Mais à un moment donné, t’es obligé de dire mais … pour toi … une fois que tu connais ce qui se fait dans l’histoire … quel est ton laboratoire à toi? Qu’est-ce que tu cherches? … et moi je me demande pourquoi le cerveau est incapable de se laisser aller au merveilleux… (10.52)

10 : Par contre, si je regarde au niveau du k-oeur … Pourquoi le k-oeur est incapable de ne pas vivre de merveilleux? … Pourquoi? … parce que le k-oeur c’est finalement baisser les bras devant tout ce qui empêche la compassion, la magnanimité, n’avoir aucun intérêt personnel autre que faire confiance … le k-oeur a beaucoup d’avantages sur le cerveau …et je me dis que trop souvent.. et c’est là que je suis arrivé à penser que le cerveau (la gestion rationnelle des affects)  … , les 5 sens (le rapport au sensible)  et le viscéral (le rapport aux instincts)  pour moi … ça c’est le rapport à l’ontike (la survie dans la quotidienneté). (11.54)

11 : Mais quand t’arrives avec le k-oeur, c’est vraiment le lieu de l’onti-kha-tif … le lieu du rêve, le lieu du respect du rêve de l’autre … Il y a énormément de choses qui se passent dans le k-oeur, en autant que tu ne l’asservisse pas si tu veux à des croyances … Par exemple, quand tu regardes toutes les religions à travers le monde, tu te rends bien compte que ce qui les tient debout, ce n’est pas la croyance, mais c’est vraiment le fait qu’ils pensent que leur croyance est meilleure que celle du voisin … (12.28)

12 : Et ce qui m’impressionnait quand je faisais le tour des églises comme vagaond, c’est de voir que dans chacune on essayait de me convertir … c’est quand même fantastique … et je me demande pourquoi vous essayez de me convertir… Quand j’arrive chez les mormons à Chixoutimi, immédiatement on est contents de m’accueillir … on me sert dans les bras… et on m’envoie tout de suite dans un groupe d’hommes séparés des femmes … pour se préparer pour la fin du monde … pour apprendre comment faire des conserves pour la fin du monde (13.06)

13 : Mais qu’est-ce qui fait que la plupart des croyances, sinon toutes, sont des vecteurs d’asservissements? Alors c’est là-dessus que je suis de ce temps-ci … le sens… pourquoi je te parlais du sens? Parce que marcher par le k-oeur et marcher par la raison, marcher à la recherche de sens en dehors de soi … c’est marcher par la raison … marcher avec la certitude que le sens se trouve si tu veux, caché, mais présent, qu’importe ce que tu vis … et là j’ai juste des exemples qui ne valent que pour l’exemple (13.43)

14 : J’ai l’exemple de cet homme qui avait décidé d’installer une machine à coke dans son garage … c’est une vraie histoire d’ailleurs et… les coke étaient placés là … et tu pouvais acheter ton coke… je pense que c’était 10 cents … mais t’avais le droit d’acheter ton coke seulement quand t’avais un problème pour jaser avec ton père… alors ce père avait eu une intuition extraordinaire … Il a fait de la machine à coke un lieu ou était son k-oeur … ce qui était extraordinaire, c’était de voir que les enfants racontaient que la plus grande chicane d’héritage, ça été la machine à coke du père … alors quand l’enfant avait un problème, y allait voir le père … le père disait… ben on va prendre un coke … y achetait 2 cokes, y mettait ça sur la table puis il écoutait … Et le fait d’avoir un endroit avec une machine à coke pour écouter l’autre qui était certain de ton oreille … DE L’OREILLE DU K-OEUR …. Parce que y a deux oreilles … y a l’oreille de la raison et y a l’oreille du k-oeur…. C’est pas la même oreille … L’oreille du k-oeur est jamais à la recherche de solutions … l’oreille du k-oeur, c’est k-omme quelqu’un qui se retrouve devant un feu … y a pas le choix de se laisser emporter par un mode de contemplation … devant l’énigme du merveilleux que constitue un feu. (15.27)

15 : Et ça me rappelait d’ailleurs pourquoi, quand j’étais vagabond, c’était si extraordinaire de vagabonder jusqu’à temps qu’on m’invite dans une maison … ou on ressentait une logique de guerre larvée … J’ai pas connu une maison ou je suis rentré ou y avait pas cette espèce de tension de problèmes qu’on ne veut pas dire mais qui paraissent trop … alors que dès que je vagabondais et que j’étais seul dans la forêt … j’étais seul à marcher… j’étais dans une logique de paix … Et comment on pouvait passer d’une logique de paix à une logique de guerre juste parce qu’on m’invitait dans une maison… j,étais épaté de ça … et finalement, moi qui avais faim, qui avait soif, qui était le moins bien nanti, j’étais quand même le plus heureux … (16.22)

16 : Je t’ai déjà parlé de cette femme , qui quelques mois avant de mourir, elle a organisé son héritage sous forme de jeu de monopoly … avec de l’argent de monopoly et les enfants bittaient sur les objets qui voulaient avoir pour héritage … et toute la dispersion  de l’héritage s’est fait avec de l’argent de monopoly … Bon le collier de grand-mère, moi je le veux… mais comment t’es prêt à payer pour? … moi je donne $200 d’argent de monopoly … Je sais pas si tu vois… cet espèce de geste créateur qui part infiniment du k-oeur… le k-oeur amène l’invention d’un champ … l’invention d’un champ d’expression … (17.58)

17 : Ça m’a fait beaucoup réfléchir parce que … quand je quitte la scène … à cause de mes débris de la mémoire du k-oeur sous la forme d’un vrai vagabond qui est devant moi dans la salle… qui lui est allé vagabonder l’Espagne et qui se retrouve devant moi pendant que je chante la quête de Jacques Brel … et je sais instantanément que ce sont mes débris de la mémoire du k-oeur qui sont devant moi et que j’ai pas le choix… Y vit mon rêve ce vagabond-là … avec son orgue de barbarie … J’ai vu mon rêve réussi par un autre … J’aurais pu l’inventer cette histoire-là … (18.52)

18 : Mais le pire … un moment donné, moi j’habite la Butte à Mathieu … dans la maison de Raymond Levesque … et ça s’adonne que par un hasard fou .. c’te gars-là qui avait un  petit logis à Montréal avec des vieux meubles tout croches … Robert Lanthier qui était propriétaire de la Butte … a décidé de lui louer un local pour entreposer ses vieilles affaires … pendant qu’y part en Europe … dans 3 jours … Moi je m’en vais dans ma maison et je le vois assis sur le terrain avec un paquet de meubles tout autour de lui … un hasard fou … y sait pas que j’habite là et je m’en vais le voir et lui dis… Qu’est-ce que tu fais là? … (19.36)

19 : Ben y dit… moi j’ai un problème… Le gars qui est ici là … m’avait promis de me louer pis y veut pu … fait y dit ben j’attends… ben t’attends quoi? … J’attends que l’univers m’amène une solution … pour mes meubles… Ben j’ai dis… c’est moi la solution … j’ai dis viens les porter sur la galerie… Je vais … Y me dit.. je veux pas que tu y touches … Je vais aller moi-même les porter sur ta galerie … et il a fait meuble par meuble … pour aller les porter sur ma galerie… puis je ne l’ai plus revu … Alors, moi ce qui me frappe, c’est à quel point quand y s’est retrouvé avec le problème, y s’est assis … puis y a attendu que l’univers y amène une solution… ah ben j’me suis dis… encore j’aurais pu y voler l’idée … (20.18)

20 : Mais le plus extraordinaire, c’est que nous on jouait sur la scène avec une fille … qui était clown … c’était sa blonde … Ruth qu’a s’appelait … puis elle avait un numéro de chien … puis elle avait un numéro de jonglage … et Ruth était partie un hiver avec lui en Espagne … et elle avait bien hai ça … Quand c’est pas ton rêve, tu peux pas … et lui était très amoureux de Ruth mais Ruth avait bien hai ça  … fait qu’y s’est produit une rupture, a voulait pu y aller … et dans les coulisses, pendant qu’on se préparait pour le spectacle, Ruth me racontait … mais moi quand je chantais et que je le voyais en avant, je voyais à quel point c’était un homme heureux … Un homme qui n’était plus là … il n’était même pas devant moi… Il était dans son rêve  (21.18)

21 : Et c’est là que j’ai commencé à comprendre… que ce vagabond-là avec son orgue de Barbarie portait la clé de ce que je cherchais … et aujourd’hui, avec les mots d’aujourd’hui, je peux dire c’est quoi la clé … il avait transformé son corps en SOCLE AB-JETAL … Qu’est-ce qu’un socle ab-jétal? … c,est ton corps qui change de fonction par le k-oeur … ton k-orps devient simplement le réceptacle d’un rêve que tu portes mais pas dans le cerveau … mais qui est au k-oeur… qui fait que le cerveau peut aller dormir (21.54)

22 : Quand j’avais mes brosses d’être et mes attaques d’être, tout mon cerveau allait se coucher trop heureux d’être en vacance au club med de la vie … et mes brosses d’être n’atteignaient pas ma liberté … au k-ontraire… donc j’ai commencé à comprendre que le k-oeur était porteur de porosité… mais d’une porosité du merveilleux. … Donc j’ai commencé à saisir… mais j’avais déjà commencé ça sur la scène quand j’avais 20 ans .. mais j’avais pas les mots d’aujourd’hui … (22.27)

23 : Mais faut faire attention parce que le k-oeur n’est pas le siège des sentiments … c’est plus grand que ça … c’est pour ça que je suis arrivé avec l’ab-cept du k-oeur comme une station spatiale … qui es tla seule parmi les 4 stations spatiales de l’humain (les 5 sens, le cerveau, le viscéral et le k-oeur) … dont la fonction n’est pas ta préservation au niveau de l’onti-ke … (survie au quotidien) … mais que la fonction du k-oeur est de t’ouvrir à l’énigme du merveilleux … que comporte le fait d’être vivant… Et c’est ça m’avait bien frappé … (23.21)

24 :  Mais j’avais déjà commencé à le vivre, mais sur la route … jamais ne fusse une seule fois comme vagabond sur la route … j’ai vécu les malheurs de l’ontike… j’ai toujours été dans la radicalité heureuse de l’onti-kha-tivité du merveilleux et ça , â m,a bien épaté ben j’avais faim … j’étais sale … j’avais froid … j’étais mouillé, j’étais trempé … jamais j’ai eu l’idée de déposer ma guitare à terre pour quêter de l’argent … ou rentrer dans une maison pour dire aidez-moi… je me suis posé des questions… Comment se fait-il que la radicalité du k-oeur … mais là aussi j’ai compris que ça partait d’une lettre… (24.17)

25 : Ça partie de l’épopée d’une lettre … C’est-à-dire que quand à un moment donné je pars et je m’en vais comme squatter chez mademoiselle Marie … puis j’écris mon 1000 pages … je comprends que c’est plus Pierre rochette qui est rendu chez mademoiselle marie, c’est un ERRANT-HOMME-MAISON … qui n’est déjà plus Pierre Rochette … c’est un ab-chétype hologrammique qui est en formation … (avec les mots d’aujourd’hui) … Et là je saisis assez rapidement que je ne pourrai jamais plus redevenir Pierre rochette … que je ne pourrai plus jamais posséder de biens matériels … de maison, de sécurité … je saisis que c’est terminé … autrement dit… avec les mots d’aujourd’hui, J’HABITE LA MAISON DU K-OEUR. (25.00)

26 : Le k-oeur k-omme porosité nano-kosmologique … k-oeur k-omme ouverture au multivers … k-oeur k-omme ouverture à la synchroni-vie-té … k-oeur k-omme ouverture à une question… Si je prends soin de l’univers est-ce que l’univers va prendre soin de moi? On peut pas prendre soin de l’univers par la raison… c’est pas vrai … et encore ça me rappelle cet homme que j’ai rencontré sur la route … ça c’est une belle histoire … je suis arrivé dans une ruelle … je pense que c’est en Gaspésie … ou y avait des parfums de fleurs extraordinaires … et je m’approche… y avait un vieux Monsieur qui avait 80 ans au moins … qui était en train de jardiner … et y avait que lui qui avait des fleurs dans sa ruelle… je lui ai demandé… pourquoi cette passion? Il me dit… moi je cultive des fleurs pour donner de l’espérance à mes voisins… par le parfum de mes fleurs … (26.12)

27… Là t’as de l’errance poétique … Là t’as un sens extraordinaire … Donc le sens pour moi y est pas vraiment relié à l’activité… le sens n’appartient pas à la raison , n’appartient pas aux 5 sens, n’appartient pas au viscéral … en tout cas selon mon expérience de vie à moi … et ça me rappelle un autre gars … qui voulait se suicider … il était potier … puis lui, longtemps y a fait des oiseaux en poterie qu’il vendait dans les salons des métiers d’art … puis a un moment donné, y vit une profonde dépression … Je le rencontre… pis y me dit j’ai des idées de suicide… j’ai dit pourquoi? Parce que j,ai perdu le sens de ce que je fais … fait que j’y dis viens avec moi on va marcher … fait qu’on marche, on marche, on marche … puis a un moment donné y me dit… je me sens un peu mieux … J’ai dit… es-tu capable de savoir pourquoi? Y dit non… J’ai dit… regarde mes pieds … depuis tout à l’heure que mes pieds marchent au rythme des tiens … quant est-ce que tes pieds vont marcher au rythme des miens? Et là y a ajusté ses pieds à mes pieds … 927.37)

28 : Pis là j’y dis… raconte-moi comment t’as commencé… Mais y m’dit… au tout début… mon ier oiseau … portait un poème… j’écrivais un poème dessus… Mais j’ai dit qu’est-ce qui fait que t’as arrêté d’écrire tes poèmes sur tes oiseaux? … Mais y dit j’ai voulu gagner ma vie … j’ai répété mes oiseaux et j’ai oublié les poèmes… as-tu encore ton ier oiseau… y dit oui … amène moi chez vous puis montre moi-le … et là, c’est la même chose que la machine à coke de l’autre histoire … c’est ça que moi j’appelle si tu veux DES QWALIAS … (28.14)

29 : Des qwalias, ce sont des traces incroyables d’un rêve … qui sont cachés à l’intérieur d’un ab-jet … pas un objet… un ab-jet … les abs… si tu regardes la définition des abs … Le Ab : c’est l’élément central de la personne humaine, c’est le cœur, muscle noble, siège de la vie et du comportement moral c’est-à-dire source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine . abs …. Et là, ça me rappelle une autre histoire … une vraie histoire… c’est un  gars qui faisait un canot de course … et quand y fait son canot de course, y participe à une course de canots pis y a gagne … et après ça y vend son canot gagnant à celui qui est arrivé  2eme et y construit un nouveau canot pour battre son ancien canot dans la course suivante … (29.03)

30 : Voici un ab-jet … alors un ab-jet, c’est fondamentalement un rêve porteur d’un rêve … donc ton corps devient un k-orps, donc un socle ab-jetal … de la même manière qu’un objet devient un socle ab-jétal … Donc, l’orgue de Barbarie de mon vagabond qui était assis devant ma scène… c’est une très belle histoire… le gars y réussissait, il était photographe … sa vie allait très bien, y était à Québec …tout allait bien… pis à un moment donné y s’est dit… Moi j’ai toujours rêvé d’avoir un orgue de barbarie … y a essayé d’en acheter un… c’était pas vraiment ça qui voulait … Y s’en est construit un … Il l’a fait toute de ses mains … quand y a eu fini… y s’est cherché des rouleaux troués … y en avait pas à son goût … y s,est fait des rouleaux … pis quand ça a été fait… y s’est mis à rouler ses rouleaux sur son orgue … puis… y s’est rendu compte qu’il avait construit son rêve avec ses mains … et c’est là qu’en faisant tourner la manivelle de son orgue, c’est lui qui me l’a conté … lui est venu le rêve d’aller vagabonder avec son orgue de Barbarie en Espagne et d’aller gagner sa vie en jouant dans les parcs …Donc y a tout vendu, s’est acheté un camion en Europe, pis y s’est mis à vagabonder son rêve dans les parcs … et une fois qu’il a réalisé son rêve par un socle ab-jetal, qu’était son orgue de barbarie, c’était impossible pour lui de sortir de l’enchantement onti-kha-tif (30.36)

31 : C’est-à-dire… qu’est-ce que l’onti-kha-tion? C’est la radicalité à partir de laquelle un rêve t’enchante … ce qui fait que tu n’es absolument plus apte aux crises de l’ontike du quotidien, c’est=à-dire entre asservi à une logique de la guerre …pour te faire une place, pour être meilleur que ton voisin , pour avoir plus d’argent, pour avoir une carrière, pour avoir la plus belle femme … tu sors de cette logique du champ de guerre de la logique des désirs tu es transversé… C’est pour ça que je parle d’une image qui devient transmage qui devient transgramme … (31.13)

32 : alors on a … l’exemple c’est la fameuse image de l’oiseau … de mon potier … et là je me rends compte que tant que tu restes dans les trois ieres stations spatiales (5 sens, cerveau et viscéral) , tu peux pas passer des images aux transmages et des transmages aux transgrammes … ce sont comme des rêvons … Moi je perçois le rêve big bang comme des infinités de petits rêvons qui sont déjà dans le chemin de tes débris de la mémoire du k-oeur … à partir de ta naissance et peut-être même avant… qui sont vraiment clairement là mais que tu ne peux voir clairement qu’une fois que t’as fait de ton corps dans sa façon de se percevoir un socle ab-jetal plus grand que ton k-orps qui s’appelle ton k-oeur … et c’est pour ça que je mets le K-oeur … (32.23)

33 : parce que pour moi, la lettre K…. quand je suis devenu Monsieur 2.7k marchant le 1000 pages, s’est mise à sortir de la littérature pour pouvoir vagabonder la vie … Pierre rochette est mort … Il est mort heureux, il est mort dissous … y a laissé sa place ç quelque chose de plus grand que lui … c’est pour ça que la lettre K… c’est le point de naissance d’un ab-chétype hologrammique … non par un archétype… parce que un ab-chétype vit du futur, déjà dans le il était une fois d’un rêve big bang qui signe le réel mais n‘en fait pas partie …  , un archétype vit du passé … mais un futur qui était déjà inscrit dans un point de départ comme une feuille dans un arbre est unique (33.01)

34 : Donc pour moi, tout ma partie de doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) … consiste d’abord à témoigner d’une expérience auto-référentielle .. c’est-à-dire que je fais abstraction de tout ce qui s’est écrit avant moi … je fais abstraction de tout ce qui va s’écrire après-moi … et je me dis … voici comme une feuille dans un arbre, unique a pris le pari de la poésie .. de l’errance poétique sur la terre … tout en étant capable d’identifier les errances fantomatiques et les errances axiologiques reliées à la logique de guerre de l’ontike … et non seulement il a pris le pari, mais il a accepté les échecs qui vont avec … pourquoi parce que souvent y a des naufrages plus grands que des voyages réussis… (33.49)

35 : Ça me rappelle ma maison à Val David… ah elle était pleine de meubles… c’était vraiment la réussite sociale … mais le chant des grillons quand je sortais dehors me rappelait … le chant des grillons à la fin du mois d’août te disent exactement la barre de mesure dans laquelle tu vis … et le feu que je me faisais dehors me disait exactement la mesure de poésie que je vivais … et c’est pour ça que les événements qui passent par le k-oeur … par les abs … c’est-à-dire par … UN CHAMP K-ONSTELLAIRE DE RÊVONS QUI S’EXPRIMENT PAR DES ABS … (34.42)

36 : Et là j’ai un exemple bien concret auto-référentiel … je suis à Tadoussac, je sors de tadoussac… Je rentre dans une petite forêt … et y a un chalet là, avec du bois … tout coupé… c’est l’automne … J’ai froid … alors je me dis c’est l’fun, y a personne … je vais me faire un feu … puis j’écrirai un message au ou à la propriétaire… Bonjour, mon nom est .. Pierrot vagabond… Voici mon  courriel … merci de m’avoir prêté votre bois … et le gars m’a répondu par courriel … y écrit pendant que t’étais là, moi j’étais au pôle nord dans une recherche scientifique sur un navire … Pis veux-tu la prochaine fois que tu viendras … essaye d’arrêter pendant que je suis là … (35.32)

37 : Donc, ce que je veux dire, c’est que … ce feu-là, c’est exactement comme l’oiseau du potier … comme l’orgue de barbarie du vagabond devant ma scène, ce sont des socles ab-jetaux … ce sont des ab-jets… ce sont des expériences de RÊVONS … Donc, ces rêvons-là sont porteurs de QWALIAS … qu’est-ce que les QWALIAS? … Ce sont des traces laissées par les humains dans le champ des impossibles … parce que ce qui est intéressant des qwalias, c’est l’impossible … (36.14)

38 : Exemple,,, je suis jeune chanteur … à la Butte à Mathieu devenue la butte aux Pierrots … c’est un succès éclatant … mais la nuit, je fais mon chemin qui mène de ma maison à la butte… soit sous la scène de la butte aux pierrots pour enterrer mes cendres un jour … J’ai passé un été à transporter pierre par pierre … que je prenais une par une dans les chemins de terre … pour faire mon chemin … Aujourd’hui, le bâtiment de la butte est détruit … ma maison est encore là mais mon chemin est là … mais je ne peux plus déposer mes cendres sous la sçène … donc ce chemin-là devient un ab-jet porteur de traces de rêvons qu’on appelle des qwalias … (36.49)

39 : donc, les deux questions que je me pose? … 1) si je prends soin de l’univers est-ce que l’univers va prendre soin de moi? … 2) Comment se fait-il que dans les relations humaines, ce soit si difficile d’atteindre la même qualité … Pourquoi on se retrouve toujours dans des relations clichés? … pourquoi c’est souvent impossible de dépasser les clichés de la survie? … Donc, le confinement … quel beau laboratoire… pour vérifier si les bases à partir desquelles on fonctionne sont saines ou sont créatrices de difficultés au niveau de la santé mentale? (38.08)

40 : Quand j’étais à recyclo-livres, Victoriaville, on essayait de vérifier quels sont les clients qui fonctionnent par la magie de leur rêve, quels sont les clients qui ne fonctionnent pas par ça? Quels sont les clients qui sont habités par un rêve plus grand qu’eux? … et que leur rêve plus grand qu’eux les rend lumineux? … Et là je donne un autre exemple qui est paradoxal… un de mes vagabondages à Sept-ïles, je me ramène dans une bibliothèque et je vois un homme heureux … à sa table… et tout de suite, je m’en vais le voir … Bonjour, je ne vous connais pas … je viens juste vérifier si vous êtes un homme heureux… et il me dit… et bien moi je vis mon rêve… ben c’est quoi votre rêve? … y dit je suis en train de créer un dictionnaire des termes marins à partir des pêcheurs  qu’il rencontre sur le quai de sept-iles … et lui était heureux … Il débordait de bonheur … parce qu’il était dans son rêve … (39.48)

41 : Donc, je t’ai donné beaucoup de .. quand je parle d’auto-référentiel, c’est que la différence entre la personne qui rêve et celle qui ne rêve pas … elle est foudrayante (pour moi bien sûr) … Donc, quand j’arrive à l’uqam … pendant plusieurs années … en pantoufles, en guenilles royales toutes crottées, sans jamais m’inscrire, et qui va serrer la main du vice-recteur en lui disant que je suis le recteur poétique de l’université… c’est sûr que ça ne crée pas un rêve chez l’autre … (40.55)

42 : Ça me rappelle 2 gars sur la route, un qui a réussi superbement bien financièrement qui m’avait dit… J’ai raté mon rêve … Mon rêve c’était d’être comédien … L’autre son rêve c’était d’être trompettiste… lui y a fait carrière dans les centres jeunesse … Ma question c’est… est-ce que je me trompe ou je ne me trompe pas en disant quelqu’un qui meurt avec l’idée d’avoir raté son rêve … j,ai plein d,exemples de rêves ratés … et le plus extraordinaire c’est que chacun a un rêve déposé au fond de lui unique comme chaque feuille dans un arbre … C’est impossible d’avoir deux personnes qui ont exactement le même rêve … et ça c’est peut-être ma grande découverte … et quand je pose la question aux gens sur la route… Quel est ton rêve? La première des affaires c’est que la plupart des gens se disent.. c’est quoi cette question-là ? … (42.19)

43 : Si je t’avais dit… Quels sont tes désirs? … y a plein de réponses.. je veux de l’argent, je veux une maison, je veux une femme… Mais quel est ton rêve? … La question bloque parce que souvent ça fait appel à une sous-question… Quel sacrifice es-tu prêt à faire… parce que trop souvent, la vie se construit contre le k-oeur et contre le rêve … exemple… Je pense à Margaret Sanger … qui fut, selon les normes de la société extraordinairement amorale … un moment a dit à son mari (ils avaient 2 enfants)… Je m’en vais …  tu t’en vas ou? … Je m’en vais étudier en Angleterre … mais t’as pas aucun argent pour prendre le bateau… pas grave… j’m’en vais pareil … garde les enfants… parce que je rêve d’une pilule anticonceptionnelle pour les femmes … Je ne sais pas si c’est possible …  A trouve le moyen d’emprunter de l’argent… elle arrive en Angleterre , pauvre, dépourvue d’argent … a trouve le moyen de rencontrer des féministes … et parce qu’elle parle de son rêve… tout le long de sa route … elle rencontre des gens qui sont prêts à l’aider …

44 : Moi je me rappelle, j’étais vagabond … Je marchais sur la 117 … y a un gars qui sort de son char y dit écoute … ça fait 6 fois que je te vois … tu fais pas de pouce… tu te promènes avec un bâton … c’est quoi ton histoire… ben j’y raconte… moi j’ensemence un pays … de rêveurs … Le gars me dit… embarque dans le char … y m’amène ç la banque … y va chercher $50 et me dit…tiens je veux participer à ton rêve … je me suis retrouvé avec $50.00… Si je rpends soin de l’unviers… est-ce que l’unviers va prendre soin de moi? (44.12)

45 : Dès que tu marches par le k-oeur, tu viens chercher quelque chose que les gens ont oublié en eux… c’est la beauté de leur k-oeur … et là, je me rappelle d’une autre histoire … Je veux traverser le pont Champlain … Je peux pas parce qu’on peut pas … et là je suis obligé de faire du pouce… la police m’arrête  … qu’est-ce que tu fais? Ben moi j’ensemence un pays par un rêve… mais là ça s’adonne j’aimerais ça traverser mais je peux pas … Non seulement la police m’a fait traverser … mais a m,a donner son lunch pis a m,a donner $20.00… (45.00)

46 : Pis à un moment donné, j’avais juste une gourde… je t’ai conté… puis l’été, y avait des gens sur leur gazon… bonjour madame, mettriez-vous de l’eau dans ma gourde… La dame ressortait avec ma gourde pleine et me disait… un p’tit biscuit avec ça… et moi de lui dire… Un vagabond a pas le droit de demander, pas le droit de refuser … Je me dis… Le k-oeur attire des événements de synchroni-vie-tés par le socle ab-jetal qui te porte … et t,es perçu comme quelqu’un qui possède un secret que tout le monde possède … (45.58)

47 : Si tu regardes les proverbes sur le k-oeur… tu vas sur internet … tu vas être étonné de voir que le k-oeur est porteur de magie et de merveilleux … les signifiants du k-oeur sont très chargés … alors que finalement, ce qui est intéressant du k-oeur, c’est l’ignoré de la k-ondition humaine … parce que pour être capable de passer par le k-oeur, faut abandonner les autres chemins qui sont si invitants … qui s’appellent les sens, le cerveau et le viscéral … le k-oeur est très très flottant dans la personne humaine … et c’est pour ça que le k-oeur n’a pas rapport aux sentiments, mais aux ab-ffects … c’est-à-dire les affects les plus nobles reliés à la logique de paix du rêve big bang lui-même. .. et les sentiments se logent ou y peuvent entre les 5 sens, la raison et le viscéral… (47.03)

48 : Fait que, je suis là-dessus de ce temps-ci… les lois du k-oeur … et je suis dans mes abs … parce que mettons que je parle d’un ab-cept plutôt que d’un concept … c’est quoi un ab-cept, c’est la partie onirique, la partie du merveilleux que possède un concept … Dans un ab-cept, qui est vécu par le k-oeur, tu n’es pas à la recherche d’une définition … tu n’es pas à la recherche d’une solution … tu es à la recherche d’habiter la maison du point d’interrogation … qui est la maison du merveilleux … et à chaque fois que tu passe du point d’interrogation à une explication, tu tombes dans cette folie de s’imaginer que la réponse que t’as trouvé est meilleure que celle de ton voisin (47.43)

49 : c’est comme ça que se font les religions … L’ab-mmunication … c’est quoi contrairement à la communication? … l’ab-mmunication c’est cette réserve à communiquer pour ne pas être intoxiquer par les controverses de la raison … par exemple quand je me renferme au 24 heures informatique de l’uqam… tu le sais t’es venu me porter à manger ben des fois … mais ce qui m’étonne c’est certains de mes partenaires de 24 heures qui sont très dysfonctionnel … par exemple, y en a un qui vient au 24 heures juste pour engueuler les autres sur facebook … un colérique incendiaire … qui se bat, se décompose, qui arrive au petit matin … en maudit… perpétuellement en logique de guerre… il vit des dysfonctions sévères qui ne sont pas basées sur le merveilleux, donc sur le k-oeur. (48.59)

50 : Quand j’étais à O brien mission ou àl’armée du salut à Toronto… kes responsables venaient me voir et me disaient … t’es trop heureux pour être ici, ta vie est en danger … donc à un moment donné, le k-oeur est porteur d’un contact privilégié… un ab-mmunication avec la vie et ce qui te rend très inconfortable avec les humains aussi parce que souvent les humains… ce qui est difficile mettons dans les mystiques … toute l’histoire du mysticisme à partir du cantique des cantiques jusqu’à aujourd’hui, c’est cette servilité à une croyance que Dieu existe … que n,avait pas Plotin d’ailleurs à titre de néo platonicien précédant St-Augustin, le manichéin converti à la ste- Trinité… parce que c’est une croyance que dieu existe… on ne sais rien de plus … Personne ne sait avec certitude… le pari de Pascal… (50.10)

51 : chaque période du mysticisme essaie de te convaincre que ce mysticisme est supérieur au précédent… comme en histoire de l’art au 20eme siècle… Par exemple, tout le mysticisme des illuminés de la iere partie du 17eme siècle (le père Coton, Surin, Alvarez, Thérèse d’Avila, Jean de la croix., Marguerite Bourgeois) je les ai cité dans l’ordre parce qu’ils furent très peu nombreux et ils mirent en péril les codes institutionnels de l’Église… ils furent quand même des entreprises de conversion par une croyance plus grande que celle de ton voisin … Le seul que j’exclue de cette chaîne c’est françois d’assise… Ego sum pauper, nihil habeo, et nihil dabo… Je suis pauvre, je n’ai rien, je ne demande rien. (51.15)

 

JEUDI 24 JUIN 2021…. TRAITÉ DES ABS… SUITE DE LA RÉFLEXION À PROPOS DE L’EXPOSÉ DES TROIS FORMES D’ERRANCES (FANTOMATIQUES,AXIOLOGIQUES ET POÉTIQUES) DANS LE SOCLE ABS-JETAL DE L,ABS-XISTENCE

Michel le concierge - YouTube

(2991) (3 mai 2019)

COMME LE DIT SI BIEN MON PARTENAIRE DE RECHERCHE ET AMI MICHEL LE CONCIERGE: «LES NANO-CITOYENS-PLANÉTAIRES SONT DES VOYAGEURS SANS DESTINATION CONNUE… EN CONSEQUENCE DE QUOI L’ERRANCE POÉTIQUE REPRÉSENTE LA CONTRIBUTION LA PLUS ÉLEVÉE À L’OEUVRE DE LA PAIX UNIVERSELLE…. LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE EN DÉCOULANT EN REPRÉSENTE LE SENS SUPRÊME DE L’EXISTENCE DE L’HUMANITÉ SUR TERRE, METTANT FIN NANO-INSTITUTIONNELLEMENT AUTANT À L’ERRANCE FANTOMATIQUE QU’À L’ERRANCE AXIOLOGIQUE SYSTÉMIQUEMENT ET HISTORIQUEMENT CONSTITUÉS PAR CES ÉTATS HOBBIENS, CRIMINELS DE DROIT COMMUN MIS AU BAN DE L’HUMANITÉ ET DE LA NATURE HUMAINE….. QUE PLUS UN NANO-ENFANT NE MEURE SUR TERRE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE.

1er Nano-Citoyen planétaire... / Mike le concierge !... - YouTube

———————

Tout notre doctorat ( Auld, Woodard, Rochette) repose en fait sur les axiomes suivants… Sur terre, il existe trois formes d’errance… l’errance fantomatique, l’errance axiologique et l’errance poétique, le tout découlant de la dynamique entre errare/itérare.

L’errance (étiquette) provient éthymologiquement de deux branches… l’errare (l’égarement) et  l’iterare ( le projet initiatique).

Pierre Rochette et Alexis Lemieux, après 2 ans de recherche à l’UQAM,  inventons donc un nouvel outil théorique … LES DYNAMIQUES DE L’ERRANCE ROCHETTE-LEMIEUX …..

Quand l’errare gagne sur l’itérare c’est une errance fantomatique, quand l’errare combat l’iterare c’est l’errance axiologique, quand L’iterare gagne sur l’errare c’est l’errance poétique ou initiatique.

L’objectif du doctorat (Auld, Woodrad, Rochette) m’apparaît être celui-ci: Comment donner accès à l’errance poétique sur terre à tous, et en particulier à ces millions d’enfants qui se meurent de faim ou de blessures de guerre par une invention …… la nano-citoyenneté-planétaire ……  consacrée à une justice épistémique pour toute vie personnelle oeuvre d’art à partir d’une logique de paix?

Les deux premières errances ( l’errance fantomatique et l’errance axiomatique) sont des expressions d’une logique de guerre ontike (les conflits du réel guerrier) … la troisième errance ( l’errance poétique) est l’expression d’une logique de paix onti-kha-tive.( les contemplations du réel onérique par le chemin initiatique du rêve big bang)

———-

Toute l’expérience de l’archétype hologrammique de Pierrot le vagabond céleste consista à explorer en radicalité enchantée l’errance poétique tributaire d’une logique de paix au travers de ses différentes métamorphoses de vagabondage  pour  en découvrir les lois du merveilleux permettant l’invention d’une institution parlant au nom des errants fantomatiques de la terre de façon à déployer une métaphysique onti-kha-tive invitant  les errants axiologiques à sortir de toute logique de guerre. Cette institution de la nano-modernité issue de la logique de paix par l’errance poétique sur terre porte le nom de NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

———-

L’objectif étant d’en inventer les lois d’une justice épistémique dans une métaphysique de la paix onti-kha-tive … pour que nous soyons radicalement dans une logique de pays oeuvre d’art inspirée  par l’errance poétique de l’archétype hologrammique du vagabond céleste vécue dans ses différentes métamorphoses de ses vagabondages.. S’ARTICULANT SOUS UNE QUÊTE INITIATIQUE ENCHANTÉE RADICALE…. et non dans une logique  de polémique d’errance axiologique ou fantomatique.

———–

C’est ainsi que la première loi…. CELLE DES  TROIS ARCHÉTYPES HOLOGRAMMIQUES ,,,,,nous permit de constater que Marlene Auld, devenant Marlene la jardinière, prenait soin de la beauté du monde en action sous les critères mêmes de ce que PIERROT VAGABOND vécut comme errance poétique, mais sans en avoir encore les mots pour le théoriser.

———–

Mais cette première loi des archétypes hologrammiques….nous permit aussi de constater que Michel Woodard, devenant Michel le concierge vivait d’énormes colères philosophiques (de là l’invention de sa philosophie d’en bas) à partir de sa posture d’errant axiologique , vivant des victimisations au quotidien sur son travail le rendant aussi très sensible à l’errance fantomatique et parfois errant fantomatique lui-même dans sa chair , donc aussi profondément blessé par la logique de guerre, mais sans en avoir encore  les mots pour le théoriser…Alors qu’il avait toujours eu les mots pour l’exprimer…..tout en ayant vécu en majeure un rêve big bang par son amour oeuvre d’art pour Marlene, qui lui donne un réel accès aux paramètres même de l’errance poétique…

———-

ce qui fait que son archétype hologrammique de Michel le concierge en fait un formidable objet problématologique de notre laboratoire de justice épistémique par une sculpture des lois de la logique de paix….. que réclame son remarquable documentaire  LA PELLE JAUNE.

———

W.E.B. Du Bois | Biography, Education, Books, & Facts | Britannica

 

Je te cite Un texte du grand anti-esclavagiste W.E.B. Dubois dans son chef d’oeuvre …les âmes du peuple noir…dans son chapitre sur Alexandre Crummel…

W.E.B. DUBOIS

C’est ainsi que cet homme à l’aveuglette, marchait en quête de lumière; tout cela n’était pas la vie – c’était l’errance sur cette terre d’une âme en quête d’elle-même, la lutte de celui qui cherche en vain sa place dans le monde, hanté sans cesse par l’ombre d’une mort même – la disparition d’une âme qui a manqué à son devoir. Il erra pendant vingt ans- pendant plus de vingt ans; et pourtant une question, irritante et lancinante, dévorait sans répit son entraille…… cet étrange pèlerinage ne vous surprendra pas… Débarrassé de la tentation de la haine, brûlé par le feu du Désespoir, vainqueur du doute et armé pour le sacrifice contre l’humiliation, il rentra enfin chez lui, à travers les mers, humble et fort, doux et déterminé. Il s’inclinait devant tous les sarcasmes et les préjugés, devant toutes les haines et les discriminations, AVEC CETTE RARE COURTOISIE QUI EST L’ARMURE DES ÂMES PURES.

——————-

intitulé FIGURES DE L’ERRANCE (L’HARMATTAN, 2007) ….

” Errer possède un double sens. Un premier venant du latin errare signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté…

Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pécheur. Ici l’errance conduit à l’erreur: Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur: ACTION D’ERRER CA ET LÀ. ACTION D’ERRER MORALEMENT OU INTELLECTUELLEMENT, ÉTAT D’ESPRIT QUI SE TROMPE. On parlera ainsi d’errement

Mais ce verbe errer ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie, aller, voyager, cheminer, verbe qui était très employé sous cette forme, venant du bas-latin iterare. C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, du JUIF ERRANT,

ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessamment jusqu’à la fin des temps. C’est aussi Zarathoustra, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

L’errance peut s’envisager au moins sous deux aspects: D’ordinaire, elle est associée au mouvement, souvent À LA MARCHE, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, QUI NOUS JETTE HORS DE NOUS-MÊMES, et qui ne mène nulle part.


L’errance, toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. CETTE CONCEPTION DE L’ERRANCE NÉGATIVE envisage l’errant comme un être égaré, désoeuvré, à la dérive, sorte de SDF de notre période contemporaine. Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant c’est être, à un moment donné, SANS ATTACHE PARTICULIÈRE, ALLANT D’UN LIEU A L’AUTRE, EN APPARENCE SANS VÉRITABLE BUT. En apparence seulement car l’errance EST UNE QUÊTE: une quête d’autre chose, d’un autre lieu qu’Alexandre Laumonier appelle LE LIEU ACCEPTABLE.

L’errance pose en effet un certain nombre de questions concernant le lieu, l’espace, le mouvement, le temps. Cette recherche du lieu acceptable distingue l’errance du voyage.

Voyager, c’est quitter son domicile ordinaire pour l’inconnu, sachant que le voyage n’est vraiment jamais accompli qu’avec le retour. Dans le voyage, il n’est pas recherché un autre lieu ou vivre. Le voyage est un éloignement momentané…. ( MOI JE NE VOYAGE JAMAIS SIMON)

 

Cela dit, d’autres voyages s’apparentent à L’ERRANCE telle qu’elle vient d’être évoqués (iterare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN REVE DE L’AILLEURS (CA C’EST MOI LE VAGABOND CELESTE SIMON) tel qu’en firent l’expérience Rimbaud, Gauguin ou les hippies des ann.es 1970 sillonnant l’Inde. Long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

Simon Gauthier – Vagabond Celeste – YouTube

Dans cette errance, l’objectif n’est pas de se perdre mais de se trouver. L’errance est la quête incessante d’un ailleurs. Du fait de cette quête, généralement. IL N’EST PAS ENVISAGÉ DE RETOUR EN ARRIERE (ca c’est le vagabond céleste Simon) c’est à dire de retour à l’endroit dont on a senti le besoin de partir.

Jocelyne Germain – YouTube

Car l’errance relève de LA NÉCESSITÉ INTÉRIEURE, NÉCESSITÉ DE PARTIR, DE PORTER SES PAS PLUS LOIN *** (les fameuses bottes pour aller plus loin dans la vie) et son existence ailleurs.

————-

 

 

MARDI 22 JUIN 2021 ….TRAITÉ DES ABS…. DANS LE PROCHAIN ZOOM DES RÊVEURS ÉQUITABLES …. …. VAIS-JE AXER L’EXPOSÉ SUR LA QUESTION PHILOSOPHIQUE DE LA MORT OU PASSER TOUT DE SUITE AUX TROIS FORMES D’ERRANCE (FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE,POÉTIQUE) DANS LA SÉPARATION DE L’EXISTENCE ET L’ABS-XISTENCE PAR LE NOYAU BIG BANG DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE?

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL, mardi 22 juin 2021

Les trois prochains jours seront consacrés à la question… qu’est-ce qui me rend le plus heureux comme thème ….dans le prochain zoom des rêveurs équitables pour le doctorat?…. La question philosophique de la mort dans le traité des abs ou celle des trois formes d’errance (fantomatique, axiologique, poétique)  dans la séparation entre l’existence et l’abs-xistence par le noyau big bang de la question… quel est ton rêve?

——–

EXTRAIT DU DERNIER ATELIER DE LA MÉTHODE

PIERROT

35 : chacun est animé par quelque chose qui l’anime profondément … qui es prêt à investir sa créativité à l’intérieur d’un groupe… c’est ça un collectif… Un collectif passe par le cœur et actuellement, parce qu’on se connaît un peu plus par nos rencontres, le cœur du collectif est en train de s’installer … c’est sain un collectif quand le cœur s’est construit à notre insu… ça devient vraiment intéressant… (36.54)

GAELLE

36 : Fait que du coup, c’est toi Pierrot … je me disais… comme toi tu travailles avec la problématique du vagabondage, de travailler la question donc, qu’est-ce que c’est que vagabonder le quotidien à travers LA FISSURE DU TEMPS? (37.12)

PIERROT

37 : moi je sais bien que dans Monsieur 2.7k … ça commence par une expérience de cerveau-théâtre… que j’ai toujours rêvé monter… alors dès les ières pages du roman initiatique , c’est une quinzaine de personnes qui sont couchées dans des sleepings par terre et il fait noir, tu n’entends qu’une voix.  C’est le cerveau-théâtre… et dans le roman, ce cerveau-théâtre , c’est une voix qui raconte l’expérience et ça se termine par un déjeuner en commun … (Gaelle… ah, c’est génial) et ce qui est intéressant, c’est que ça demande aucun décor… les gens amènent leur sleeping, 10 ou 15 personnes qui sont couch.es par terre… et le narrateur est hors temps, hors réalité, hors servitude… c’est-à-dire ce qu’il raconte, c’est ce que tout le monde rêve de vivre un jour … c’est un abandon à la beauté du monde …. et tout ce que je demande, c’est que t’amènes ton sleeping , tu te couches à terre dans le noir et ça dure une demie-heure (Gaelle… c’est génial)… On entend que la voix, on ne voit pas la personne (38.49)

GAELLE

38 : Ça ressemble pas mal en fait à ce que je t’avais dis… en fait, c’est marrant… il y a quelques semaines et on était sortis justement de l’autre groupe avec lequel je travaille qui est les rêveurs équitables… et là je dis à Pierrot… écoute Pierrot … j’ai idée comment tu pourrais mettre ton ier abs en scène et là j’avais appeler ça le fantôme littéraire… Moi j’aime bien ça le cerveau-théâtre, je trouve ça génial … et je me demande même que étant donné que dans un théâtre ça se termine par un déjeuner le lendemain … je me demande si on pourrait pas amener quelque chose de performatif et les gens qui vont venir pourraient très bien manger le lendemain (39.44)

PIERROT

39 : Et là ce qui est intéressant, c’est que les gens ont vécu une expérience onirique, ils ont vécu un rêve … moi j’appelle ça une troupe de somnambules dans le fond … l’idée, c’est qu’on est tous habités par une vie… on est des doubles vies parce que comme rêveurs on a une vie et ça rejoint mon existence et mon abs-xistence … ce serait à minuit pile … L’idée c’est de donner accès à un certain nombre de personnes au droit de rêver  PAR UNE VOIX… et ce qui est raconté dans le fond c’est comme un vagabond a fait pour son rêve UNE ÉPOPÉE… et chaque soir il ne raconte jamais le même épisode… et évidemment, à travers chaque débris de la mémoire du cœur … Mettons qu’on fait 10 soirs… chaque nuit, on ne raconte pas la même chose mais c’est toutes les mémoires du cœur comme vagabond (42.58)

GAELLE

40 : Ton cerveau théâtre pourrait donc avoir 10 enregistrements de scénarios différents de l’abs-xistence… (43.13)

PIERROT

41 : Et l’idée c’est qu’on pourrait avoir un pod-cast à la fin des 10 épisodes  (Vanessa… et on pourrait venir aux 10 aussi) … (43.35)

GAELLE

42 : Donc au niveau de la recherche-création, on demande finalement une subvention… ça va être important de dire dans le fond … y a un travail d’écriture… et sur l’enregistrement… (43.45)

PIERROT

43 : Et l’idée, c’est de rendre le merveilleux accessible à tous … le merveilleux c’est que si tu es couché à terre et que tu fermes les yeux, une voix peut t’amener le merveilleux.,.. et à la fin, l’idée c’est un rendez-vous des rêveurs équitables … c’est que tous ces gens-à qui ont vécu le cerveau-théâtre et là les gens, à partir de ce qu’ils ont vécu, racontent un évènement du merveilleux de leur propre vie. … quel est ton rêve? (Gaelle… super idée… trois wow) (45.07)

———-

————————-

—————————————–

Gaelle et moi devenons de plus en plus de vrais danseurs de silence-cathédrale … par pure vocation consacrée à la pensée pure. Je prend plus de marche philosophique seul le jour, je travaille de plus en plus étendu sur le sofa dans la chambre… Je sens que le traité des abs grandit en moi… par pure poésie à cause , je pense de l’ensemble de mes errances poétiques ou j’ai vagabondé la beauté du monde en déposant entre parenthèses …. la réalité ontique des irritants du quotidien …. au coeur de l’existence …. pendant que, propulsé par la question… quel est ton rêve? … j’explorais le …..  hors temps, hors réalité, hors servitude ….. soit …. L’ABS-XISTENCE …. en tentant À TRAVERS MON RÊVE BIG BANG … d’y découvrir les lois qu’on pourrait offrir à tous …. sous forme de vie personnelle oeuvre d’art, pays oeuvre d’art, nano-citoyenneté-planétaire.

———–

Qu’est-ce que la philosophie pour moi? … c’est un rêve pour tous et chacun par une série D’ABS-CEPTS constituant les lois d’un traité des abs…  La différence entre un abs-cept et un concept m’apparaît être l’onérisme comme co-créateur invisible d’un événement impossible qui s’appelle l’abs-vivance oeuvre d’art.

————-

Je suis de plus hanté par toutes celles et ceux qui n’ont pas les conditions minimales pour rêver leur vie oeuvre d’art …. le jour ou la nano-citoyennet-planétaire conscientiseront les 193 états de l’importance de favoriser d’abord leurs structures en fonction d’une justice équitable  pour le plus petit, l’humanité oeuvre d’art sera en marche vers une esthétisation de la condition humaine pour tous.

———–

Ce qui m’impressionne le plus dans mes nuits et jours métaphysiques avec Gaelle c’est son choix musical, la sensibilité de son coeur, l’élégance et le doigté dans son rapport aux autres, une rigueur tranchante et incontournable avec son éthique personnelle, une réelle inquiétude pour chaque membre de sa famille…. et cette force d’intensité à créer et recréer constamment de nouvelles étiquettes conceptuelles… Un jour, après son doctorat, lorsqu’elle aura un poste de chercheuse de haut niveau dans une université, elle constituera en soi une bare de mesure des plus inspirante d,excellence et de droiture pour quiconque l’approchera.

Autant de qualités que je pense en avoir aucune comme fondement de ma personnalité. Je suis un coureur des bois, un peu sauvage, qui fuit tout contact humain préférant ceux des livres et des audios… mais qui lorsqu’il se retrouve en situation publique, réagit comme par métier pour performer… et qui le regrette après.

Comment deux personnes si différentes peuvent-elles cohabiter nuit et jour sans se tomber sur les nerfs?… Je pense que la passion de la recherche chez l’un comme chez l’autre nous enveloppe d’admiration réciproque… Nous avons beaucoup sacrifié l’un et l’autre pour notre rêve. Et autant l’un que l’autre sommes prêts à tomber au combat et cela sans concession pour que le rêve soit le fil d’or de notre vie.

Je lui dis souvent… Prends le pari de ton rêve…. continue de ne pas tricher… et tu attireras autour de toi des rêveuses et des rêveurs aussi passionnés que toi tout en étant inspirés par toi. Ton doctorat à Concordia sera magnifique parce que ta pensée théoritique pure en mÉtaphysique est remarquablement architectonisée par le biais de ta conscience graphique et tes semioias.

————

Vagabonder la beauté du monde …. j’aimerais finir ma vie ainsi…. hors temps, hors réalités, hors servitudes.,,  une fois le traité des abs terminé…

————–

 

Pierrot le Vagabond Chercheur |

LE MERVEILLEUX MICHEL LE CONCIERGE…

Quelle brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. que son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..pour définir ce qui se passe dans le noyau de la question… quel est ton rêve?  …… et …… son audacieuse réponse à la question …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… de Gaelle Étémé …… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…

——————–

Cimetière catholique images libres de droit, photos de Cimetière catholique  | Depositphotos

RÉFLEXIONS SUR MES VAGABONDAGES DES CIMETIÈRES

Ce soir, nous partirons  de la brillante question philosophique de Gaelle  dans le dernier zoom qu’on pourrait résumer sous la phrase suivante:

À PARTIR DES PRÉMISSES DU TRAITÉ DES ABS…

QU’EST-CE QUE LA MORT?

———-

January | 2021 |

GAELLE ÉTÉMÉ ….GRAPHE

J’AI ENCORE UNE QUESTION…. J’AI L’IMPRESSION QUE… LA QUESTION FONDAMENTALE , VRAIMENT RADICALE QUI S’IMPOSE … LORSQU’ON SUIT TA DISTINCTION ENTRE L’OBJET ET L’ABS-JET… SI POUR
TOI L’OBJET, C’EST CE QUI EXISTE, CE QUI EST DANS L’EXISTENCE … L’ABS-JET ÉTANT CE QUI SERAIT… HORS EXISTENCE… LA QUESTION FONDAMENTALE … COMME LA QUESTION DU BOUFFON … QUI ARRIVE ET QUI POSE UNE QUESTION UN PEU BOUFFONNE… QUI EST UNE QUESTION SÉRIEUSE… QUI SERAIT CELLE-CI :

QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (36.30)

———

 

February | 2020 |

PIERROT

32 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… et je donnerai l’exemple de mon oncle Paulo… qui est un formidable…(36.43)

————

Gaëlle ÉTÉMÉ | doctorate student in sociology (in process) | Université du  Québec à Montréal, Montréal | UQAM | Department of Sociology

GAELLE ÉTÉMÉ

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) …

donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? (37.40)
Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du
référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existes quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (38.18)
Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort… Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie
est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle…

EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UNABS-JET? …pareil  pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est â qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales

———–

Le Disque Compact

PIERROT REND HOMMAGE À GAELLE ÉTÉMÉ.

ainsi donc… à  partir de la brillante question philosophique de Gaelle sur qu’est-ce que la mort dans ton traité des abs?…et …..  de l’intuition forte de la réponse de Michel à Gaelle au sujet de la mort  …..comme étant  ….. LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS… …

Je soupçonne que …. dans le traité des abs….  AVEC LES MOTS D’AUJOURD’HUI … ET CELA APRÈS DE TROIS ANS DE COMPLICITÉ AVEC LA DOCTORANTE-SOCIOLOGUE-MÉTAPHYSICIENNE …GAELLE ÉTÉMÉ …. SUITE À SES AUDIOS-RÉFLEXIONS ENREGISTRÉS AUTOUR DE  SA PROBLÉMATIQUE DE LA DAME QUI PENSE…. versus ….  son architectonie en pensée pure d’une métaphysique de la raison cosmétique…

 

https://ello.co/gaelleteme … GAELLE ÉTÉMÉ…. A DÉPOSÉ DANS CE SITE DES  ÉLÉMENTS DE SON VOCABULAIRE CONCEPTUEL DE SON DOCTORAT SUR SA MÉTAPHYSIQUE  DE LA RAISON COSMÉTIQUE |

 LA DAME QUI PENSE … GAELLE ÉTÉMÉ BLOGUE DE PIERROT

4161, 17 juin 2020, J’écrivais…

Je n’ai rien, je ne suis rien, je ne demande rien… et pourtant c’est avec moi que la beauté du monde vient prendre des forces devant une condition humaine dont il faut franchir L’ALPHABET DES SOUFFRANCES ( FORMIDABLE INVENTION GRAPHIQUE DE GAELLE) pour traverser l’océan de compassion pour atteindre le secret du rien qui signe le réel tout en en faisant par partie.

De là l’importance de ma série des ab (ab-dées, ab-cepts, ab-mmunication etc…) qui témoignent du flottement de toute étiquette lorsque cryptée par le champ constellaire de toute vie personnelle oeuvre d’art aspirée par un rêve big bang. WOW-T=2.7K?

Je vis de la passion de l’émerveillement d’être vivant… dans la passion de la certitude de la rivière lumineuse que constitue la vie dont la mort n’est que le rideau invisible d’une peur accessoire.

Je me rappelle… la nuit… à la Butte aux Pierrots, l’ancienne butte à Mathieu… Nous avions un succès fou…. avec la poune… j’habitais l’ancienne maison de Raymond Levesque…. vers 3 heyures du matin… après le spectacle… je construisais le chemin de pierre avec une brouette et des pierres… menant sous la scène ou seraient enfouies mes cendres, que je me disais. Puis, en pyjamas… à quelques pas entre ma maison et la scène, j’entrais par en arrière, j’ouvrais les lumières de la butte… et je lavais la scène à la moppe comme pour me rappeler un jour qu’il était impossible d’être si heureux dans la méditation …. Aujourd’hui… la butte est disparue, ma scène aussi… mais mon chemin de pierre lui est encore là eet mon ancienne maison aussi.

Les grillons, le vent dans les arbres, la rivière du parc des amoureux juste en bas de la côte… me chantaient le rideau invisible que constitue la peur de la mort…. car la condition humaine dans tout sa tragédie n’est finalement qu’ignorance … la mort est un rideau invisible pour les illuminés de la rivière intemporelle de la vie.

Je suis passionné du génie métaphysique de Gaelle… Je disais à Marlene et Michel ma conviction que Gaelle, un jour, se retrouvera au collège de France….comme Marlene et Michel un jour seront l’événement d’un colloque international sur les dimensions du rêve.

Et dès que je ferme les yeux…. je vois le conteur international Simon Gauthier dans UN CONTE POUR UN FEU DE JOIE (encore une invention de Gaelle) ou Marlene avec ses jardins, Michel avec sa guitare et gaelle avec ses graphes déploient dans le même événement international les ailes de ce que constitue UNE AMITIÉ OEUVRE D’ART dans les cadres de la nano-modernité.

UNE AB-DÉE. .. c’est unbe idée qui refuse de se matérialiser pour ne pas nuire A LA SIGNATURE DU RIEN…. c’est une idée qui humblement dépose les vêtements de sa logique sur le sol pour ne marcher que pieds nus sur les impossibles des enchantement du rien… UNE IDÉE QUI SE FAIT AB-DÉE … c’est le secret du VOIR… car le voir passe par L’ABDICATION HEUREUSE( ENCORE UNE FORMIDABLE INVENTION DE GAELLE).

Ce n’est pas pour rien que quand je suis avec Gaelle dans son atelier de métaphysique que constitue la poésie ABJETALE de son petit appartement, mon cerveau marine dans la beauté du sien.

En deux ans, nous avons vécu de grands moments ponctués par la mémoire des ab-jets…. Par exemple… sa dame qui pense au cerveau ouvert porte quelques plantes jaunes que nous avons ramassé à la fin de l’été passé dans la Vieux port de Montréal lors d’une de nos marches philosophiques de nuit…

Par exemple, le petit paysage champêtre qui traine par terre devant sa toile noire aux syntagmes et étiquettes de recherche dans son atelier de métaphysique, nous l’avons acheté dans une friperie sur la rue Masson pour 6 dollars je crois alors que c’est tout ce qui nous restait sur nous….. c’est un ab-jet… UN AB-JET… c’est un objet qui porte la trace des débris de la mémoire du k-oeur … dans le sens ou la trace se fait lumiêre même de la beauté du monde par le rien et le rêve big bang qui le signe….

EGO SUM PAUPER, NIHIL HABEO, ET NIHIL DABO

————–

—————————-

————————————————

SUITE DE LA PENSÉE DE PIERROT

que …. les cimetières sont les lieux ou les pierres tombales abs-jetales s’échangent des débris de la mémoires du coeur …  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique de leurs champs de rêvons vagabonds et heureux …. parce qu’enfin libres d’inventer à nouveau des multivers de rêves big bang uniques en quête  d’abs-jets et de socles-abs-jetaux poétisables   ……  d’ ” Évènement Big.Bang ” impossibles …  hors temps, hors réalité, hors servitude parce que de nouveau poétiques.

 

ET …DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI… JE DIRAIS QUE … CE SONT …..  CES NUITS DANS LES CIMETIÈRES ….  À ABS-MMUNIQUER AVEC LES ABS-TETS-PIERRES-TOMBALES QUI FONT DE PIERROT LE VAGABOND DÉLESTE… UN ABS-VIVANT… OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur |

DE LÀ, DANS LE 10IEME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS… L’IMPORTANCE QUE LE CONTE PHILOSOPHIQUE DE SIMON GAUTHIER ….LE VAGABOND CÉLESTE  ….. TOURNÉ PAR MICHEL …. DANS SON ENTIER SUR SCÈNE…

Pierrot le Vagabond Chercheur |

PUISSE FAIRE PARTIE DE LA GALERIE DE NOS ARCHIVES SUR YOU TUBE, DANS LE CANAL DE MICHEL LE CONCIERGE.

——–

340 idées de Clair de lune en 2021 | clair de lune, peinture, nocturne

Peut-être que je pourrais déposer l’hypothèse qu’un errant poétique vagabondant les cimetières …  ne voit pas la mort comme les autres …. Il dort dans les cimetières pour doucement la nuit, devant des tombes d’enfants, bercer l’abs-vie sous sa magie-lanterne …. Quand le soleil tombe et que sous le clair de lune, les PIERRES TOMBALES ABS-JETALES  parlent, il y a des confidences qui parcourent le cosmos…. ni joies ni peines, que de la beauté du monde sous un conte… Il était une fois…

La mort n’est qu’un personnage de conte comme les autres…  Car la vie est un conte dont le public est LA MORT ABS-VIVANTE… en tout cas, ma vie ne fut qu’un conte et la MORT ABS-VIVANTE mon public…  Je me rappelle cette fois ou comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… Le matin… je me levai et marchai la voie ferrée… Au loin, soudain, je vis briller une petite plaque en métal. Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel

————-

Croix abstraite blanche illustration stock. Illustration du pagaille -  89978778

… LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
planteé le long d’la voie ferrée

Sophie Gréard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste

————-

Art De Halloween, Tombes Foncées Et Battes Dans La Peinture Bleue De Forêt,  Illustration Musique De Nuit Illustration Stock - Illustration du tombes,  halloween: 102690462

Les nuit à dormir dans des cimetières a fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Le socle abs-jetal de mon rêve est devenu un rêve encore plus dansant la mort que ma propre ABS-MORT elle-même.

Dans les cimetières, les pierres tombales se racontenr la dramaturgie humaine comme si c’était des IL ÉTAIT UNE FOIS… avec toute la tendresse de chacune des histoire devenue champs de rêvons pour se consoler les une des autres par la création de nouveaux IL ÉTAIT UNE FOIS… comme si le rêve-big-bang ABS-NANO -COSMOLOGIQUE était à la fois  abs-ent et abs-abs-sent. Et pourtant, le tout se vit comme un cri de bienveillance face aux humains… il semble dire… vous avez la chance , après nous, de réécrire l’impossible…. et c’est ce que Pierrot le vagabond céleste va tenter de faire…. et cela durant toute son abs-vie.

Pourquoi dormir avant tout devant des tombes d’enfant?… parce que ce sont des abs-jets de champs de rêvons … fantomatiques…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS …. MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur… d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art consacrée au droit à l’errance poétique pour tous.

QUI TRICHE AVEC SON RÊVE EST UN ERRANT AXIOLOGIQUE…. QUI EST DOMINÉIGNOMIGNEUSEMENT  PAR UN ERRANT AXIOLOGIQUE EST UN ERRANT FANTOMATIQUE. ‘errance poétique est le rêve big bang non négociable… d’une humanité oeuvre d’art en devenir .

——-

Car je me rends compte aujourd’hui que j’avais pris un pari que je ne pourrais que synthétiser qu’avec les mots d’aujourd’hui…. Est-il possible de découvrir des lois qui soulageraient la condition humaine en quittant de façon radicale et absolue toute errance fantomatique et tout errance axiologique que pour n’habiter que l’errance poétique sur terre?

Et découvrirais-je une nouvelle méthodologie de recherche en vagabondant la beauté du monde qui déboucherait sur une nouvelle épistémologie…. ce qui s’est traduit aujourd’hui par LE TRAITÉ DES ABS?

Quel est ton rêve? … dans combien de jours? … qu,as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? et comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde… conduisant à la 5ieme question… celle de la nano-citoyenneté-planétaire…

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

————

Gaëlle Étémé : Semioia | TNMOA

GRAPHE DE GAELLE ÉTÉMÉ

quel …. nuit et jour …. de bonheur dans des silences-cathédrale de recherche métaphysique… entre Gaelle et moi… Nous tenons chacun une oeuvre…. combien de fois j’aurais aimé parlé de son doctorat qui est  beaucoup plus riche que ce que je peux concevoir  …  au niveau de la pensée abstraite pure… mais bon… top secret:)))))))))))))))))

Ça fait plus de trois ans maintenant que je suis témoin d’une très grande intelligence qui semble opaque à tellement de ses proches alors que pour moi, c’est d’une limpidité cristalline.

L’amitié oeuvre d’art que j’ai pratiqué durant tant d’années avec Marlene et Michel … me va toujours comme un habit du dimanche avec Gaelle….

J’avance dans le traité des abs…

Gaelle me disait après le zoom de jeudi qu’un jour, nous partagerons une conversation publique … dialogue entre nos deux métaphysiques réciproques…

Je suis marié métaphysiquement à la poésie de danser la beauté du monde…

———–

Il est possible que la question… quel est ton rêve? … incubateur d’un noyau big bang propulseur de champs de rêvons soit fractalement et hologrammiquement la même question que se pose le multivers quand il s’abs-tualise sous l’énigme de la beauté du monde …. entre des errances fantomatiques, axiologiques et poétiques….

————

Bienvenue

SAMEDI 19 JUIN 2021…. TRAITÉ DES HABS… 6 IEME EXPOSÉ … LE SOCLE ABS-JETAL …. ET … LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. ERRANCE FANTOMATIQUE… ERRANCE AXIOLOGIQUE… ERRANCE POÉTIQUE…

 

—————

Membres du laboratoire

 1: RENCONTRE D’UN  ….ABS-VIVANT… C’EST-À-DIRE , DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI, CELUI QUI QUI ABS-MMUNIQUE AVEC LES CHAMPS DE RÊVONS EN LIBERTÉ AU-DESSUS DES PIERRES TOMBALES  DES CIMETIÈRES…  PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE … AVEC L’ÉTUDIANT EN MAÎTRISE …… ALEXIS LEMIEUX.

Dans le blogue du ier mars 2015, (www.surmonter la dépression.centerblog.net /26/citations/ de/nelson/mandela) Nous écrivions :

COMMENT J’AI RENCONTRÉ ALEXIS : J’étais vagabond avec mon bâton, mon sac à dos et ma guitare, je crois. Et je suis passé à Valleyfield devant le musée régional. Alexis était là sur le trottoir avec une collègue (Jeanne), faisant une promotion intelligente de ce musée auprès de la population passante.

Je lui ai dis que je vagabondais depuis 6 ans pour un doctorat. (C’était il y a deux ans).  Il m’a dit qu’il travaillait pour sa maîtrise en cinéma sur le thème de l’errance dans le corpus de production des films de son oncle Fernand Bélanger.

Fernand Bélanger - Films, Biographie et Listes sur MUBI

 2: LES FILMS DE L’ONCLE D’ALEXIS …. LE CINÉASTE LOUIS BÉLANGER

Je suggérai que nous travaillions ensemble sur une réflexion argumentative de calibre universitaire. Il m’invita à la cinémathèque québécoise où durant près d’un mois, il présenta les œuvres cinématographiques de son oncle, sous le thème de l’errance.

Et c’est là que je me suis rendu compte que tout ce qu’Alexis argumentait au sujet de l’étiquette   «errance» ne correspondait absolument pas à ce que j’avais vécu dans mon vagabondage.

Nous avions donc une confusion sur l’étiquette et ses attributs (que j’avais déjà notées et au colloque de l’uqam sur l’itinérance, où j’étais le seul errant présent et dans les différents dictionnaires, encyclopédies et œuvres bibliographiques).

Et c’est là qu’Alexis et moi, systématiquement et passionnément, nous nous sommes interrogés sur le pourquoi de cette confusion.

De longues heures à commenter nos lectures, jusqu’à ce que par hasard, je découvre Dominique Berthet et les racines de l’errance (errare/itérare).

—————

27 DÉCEMBRE 2020… JE PENSE AVOIR ENFIN RÉSOLU L'ÉNIGME DU FONDEMENT  PARADIGMATIQUE AXIOMATIQUE DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …..  15 JOURS APRÈS LA FIN SW LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU

 3: DOMINIQUE BERTHET… LES FIGURES DE L’ERRANCE.

Mais d’abord, quelques phrase de Dominique Berthet dans son avant-propos d’un petit livre intitulé : FIGURES DE L’ERRANCE, L’HARMATTAN 2007 .

Errer possède un double sens. Un premier venant du latin « errare» signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté.  Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pêcheur. Ici l’errance conduit à l’erreur.  Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur : action d’errer ça et là. Action d’errer moralement ou intellectuellement. État d’esprit qui se trompe. On parlera aussi d’errements.

Mais ce verbe ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie ALLER, VOYAGER, CHEMINER, verbe qui était très employé sous cette forme venant du bas-latin ITÉRARE. C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, DU JUIF ERRANT, ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessammant jusqu’à la fin des temps. C’est aussi Zarathoustra, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

L’errance peut s’envisager au moins sous deux aspects. D’ordinaire elle est associée au mouvement, à la marche, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, qui nous jette hors de nous-mêmes et qui nous mène nulle part. L’errance toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. Cette conception de l’errance négative envisage l’errant comme un être égaré, désoeuvré, à la dérive, sorte de SDF de notre période contemporaine. Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas, car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant, c’est être, à un moment donné, sans attache particulière, allant d’un lieu à l’autre, en apparence sans véritable but. En apparence seulement, car L’ERRANCE EST UNE QUÊTE, une quête d’autre chose ( …..) Ceci dit, d’autres voyages s’apparentent à l’errance, telle qu’elle vient d’être évoquée. (Itérare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN RÊVE DE L’AILLEURS  (Ça c’est moi, le vagabond céleste Simon) tel qu’en firent l’expérience Rimbaud, Gauguin ou les hippies des années 70 sillonnant l’Inde, long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

————-

——————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D'ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

 4: LES LOIS …  ROCHETTE-LEMIEUX …  DE LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Mais nous nous sommes vite rendus compte que cette présentation statique rajoutait de la confusion.

Tout en analysant les films de son oncle, Alexis et moi nous nous rendions bien compte que, dans chacun de ses films, il y avait une part d’errare et une part d’iterare, MAIS JAMAIS DANS LA MÊME PROPORTION.

Et c’est cette minutieuse analyse qui nous a conduit à dynamiser l’errance en trois sortes de dynamiques possibles : L’ERRARE SUPÉRIEUR À L’ITÉRARE (FANTOMATIQUE …….. L’ERRARE ÉGAL À L’ITERARE (AXIOLOGIQUE) …. L’ITERARE SUPERIEUR À L’ERRARE (POÉTIQUE).

Là où nos deux recherches se séparent en des champs de questionnements complémentaires mais différents, c’est que de mon côté, je me suis rendu compte que l’errance pouvait être attribuée à toute personne humaine sur terre, à cause de sa naissance et de sa mort … DONC NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES ERRANTS ET DES ERRANTES PLANÉTAIRES.

Mais bien plus, trois questions reviennent depuis l’homme des cavernes : QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ? Les questions unissent fraternellement, les réponses désunissent a-socialement. De là le passage des errances esclavagistes (fantomatiques/axiologiques) à l’errance de liberté poétique par les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? , 2) Dans combien de jours?, 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?, 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————

————————

————————————–

Alors reprenons ou nous en étions rendus …

5: QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL? OU LES TROIS FORMES D’ERRANCE… FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 6c

5a) PREMIÈRE DÉFINITION:

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS
L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS
DE RÊVONS ….. SE VIT COMME UN SOUFFLE
POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS
FORME D’ABS-JET….

C’EST-À-DIRE …. DANS …ET AU SERVICE D'UN RÊVE
BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE
…… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE
DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON
RÊVE? …. …

ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR
HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE
D’ART EN DEVENIR. (15.31)
—————

5b) DEUXIÈME DÉFINITION

Dans le traité des abs (ou traité du coeur comme poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—————-

6) LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX…. TEL QUE NUMÉRISÉ

Membres du laboratoire

 

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

7) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—–

 8: MADAME SUBWAY

 

Natashquan aura accès au réseau de fibre optique - Le Nord-Côtier

 

9 FÉVRIER 2009

 1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policiers
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

Épinglé sur street art

 

9:  LA FEMME AU CHAR DANS LE NOIR

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

 

———————————-

Impression sur toile « elle danse avec grace | peinture abstraite de  danseuse de ballet | elle est une illustration abstraite de danseuse », par  kartickdutta101 | Redbubble

10:  QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

BIG-BANG Peinture par Alain Menard | Artmajeur

 

11:  PROCHAIN EXPOSÉ… L’ABS-BIB-BANG NANO-COSMOLOGIQUE OU LE COEUR COMME FORME NANO-POÉTIQUE PURE.

…..MELIKAH ABDELMOUMEN, FEMME ET ÉCRIVAINE D’EXCEPTION À L’HUMANISME ÉMOUVANT POUR LES EXCLUS DE L’ERRANCE POÉTIQUE ……LUNDI 21 JUIN 2021 …..DANS LE TRAITÉ DES ABS…. LA MORT EST-ELLE UN OBJET OU UN ABS-JET? …. SUITE…

Mélikah Abdelmoumen - Babelio

MELIKAH ABDELMOUMEN, FEMME ET ÉCRIVAINE D’EXCEPTION À L’HUMANISME ÉMOUVANT POUR LES EXCLUS DE L’ERRANCE POÉTIQUE

 

« Disciple » de Serge Doubrovsky, père de l’autofiction mort il y a un an, l’écrivaine, militante, pédagogue et mère aimante Mélikah Abdelmoumen ne manque pas d’espaces cultivables pour créer. Expatriée pour suivre l’amour, elle a puisé dans son expérience d’immigrante pour écrire Douze ans en France, un récit empreint de fragments d’existence et de réflexions tissés de main de maître comme une fine et rigoureuse broderie française, singulière dans le paysage québécois.

C’est vrai que je n’ai pas vu beaucoup de ce type d’essais autobiographiques apparaître ces dernières années à ma porte de journaliste littéraire. Entre autres inspirée par les styles des écrivains James Baldwin et Ta-Nehisi Coates, qui ont tous deux exploré les questions de racisme, d’exclusion, d’origines et d’exil, notamment, l’auteure d’origine saguenéenne, née dans les années 70, de père tunisien et de mère québécoise, semble avoir trouvé le dosage idéal entre l’expérience personnelle et celle plus universelle pour raconter son immigration à Lyon, à travers de courts chapitres qui font des allers-retours dans le temps. Une immigration « ordinaire » faite de passages à vide, de portes closes, de complexité, de chocs culturels, d’angoisse, mais aussi de moments d’ivresse et de plaisirs divers vécus à travers ses douze années en terre « d’accueil » au pays de son mari, le père de son fils, qu’elle a suivi en France avant de revenir au Québec s’installer dans le quartier Villeray à Montréal, avec lasmala, dans une charmante maisonnée où elle m’offre panettone et café à travers les premières lueurs du printemps, les grandes bienvenues, qui réchauffent sa salle à manger nouvellement aménagée.

Au premier plan
Partie vivre en France en 2005, Mélikah Abdelmoumen a vu de plus près les attentats de Charlie Hebdo, de l’Hyper Cacher, de Paris et de tous les tragiques autres qui ont secoué le monde entier que si elle était restée dans notre Belle Province. Ces affres s’ajoutaient à la dure réalité des Roms, dont ceux qu’elle a pris sous son aile, ainsi qu’au racisme ordinaire vu ou vécu, celui exprimé par quelques ignorants ou, plus sournoisement, par un gouvernement lourd et complexe :

« Quand vous vous tenez face à l’immeuble, il y a sur votre droite une porte vitrée, par laquelle entrent tous les immigrés venus pour des démarches touchant leur titre de séjour ou tout problème lié à leur présence sur le territoire. Elle s’ouvre à neuf heures, mais pour avoir une chance de voir votre dossier traité ce jour-là, il faut être sur place bien plus tôt. Il est impossible d’obtenir des informations par téléphone. Il n’existe pas d’adresse courriel à laquelle vous pouvez envoyer vos questions. […] Vous comprenez, on ne vous doit rien, c’est vous qui êtes demandeur, et la France vous fait une fleur. Vous n’apportez rien à la France : elle n’a besoin de personne », décrit-elle au sujet des procédures d’immigration.

Mélikah Abdelmoumen précise ses mots : « Dans le livre, il y a, comme disait mon père, “le fil des exclus” : il y a les paroles de Serge Doubrovsky, juif qui a porté l’étoile jaune pendant la guerre, il y a les Roms qui ont eu un sort beaucoup plus dur que le mien, il y a mon amie Salima qui est voilée, mes amis du book club aussi qui viennent de partout et qui essaient de faire leur place. Mais entendons-nous, au sein de la population française, il y a énormément de gens accueillants qui pourraient d’ailleurs être un modèle pour certaines personnes ici (au Québec), mais concernant l’État, ouf… La France est le pays le plus complexe, carrément fermé. Le pays ne veut pas de nous. C’est dit par la bouche des politiciens, des médias, des agents de préfecture… Les individus, c’est autre chose! »

Roms de son cœur
Parmi ces « individus », il y a ceux qui, comme elle, ont tendu la main vers les Roms, dont elle fait un portrait frappant dans Douze ans en France. « Après avoir mis en place tout ce qu’il faut pour les maintenir dans la misère, l’instabilité et l’insalubrité, on substitue à la pauvreté comme explication de leur situation l’idée de “culture”, qui n’est souvent qu’un autre mot pour dire “race”. On les rend responsables de leur misère, et puis on les use jusqu’à ce qu’ils partent enfin “d’eux-mêmes”, quitte à connaître un sort encore pire dans leur pays natal. […] En côtoyant les familles roms sans abri dans les bidonvilles, sous les ponts, dans les squats et dans les parcs de France, j’ai cru retrouver ce que George Orwell décrit dans ses textes sur les slums de son pays au début du XXe siècle, ou ce que Baldwin ou Maya Angelou disent sur les ghettos noirs de leur temps. Et ça existe toujours, et c’est à côté de chez moi, et à côté de chez vous, et je l’ai vu », lit-on.

« Mais attention, là, prévient-elle. Je ne voudrais pas qu’on pense que c’est un livre pour dire “regardez comme la France est terrible, nous, au Québec, on est mieux! C’est pas ça… », insiste l’auteure qui n’a jamais vu ailleurs qu’en France une lutte citoyenne aussi forte. Une tradition qui l’a attachée à ce pays pour la vie, étant elle-même une femme engagée socialement, que ce soit au sein d’organisations comme l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) ou auprès d’êtres vulnérables croisés au détour d’une rue. Quant à ces Roms dont elle parle dans son livre, en ayant pris garde de changer les noms, elle les a quittés à regret tout en continuant de prendre des nouvelles comme elle peut. Ils lui manquent. Elle en parle la gorge nouée.

Pour différentes raisons exprimées dans cet essai autobiographique fort documenté, rester à Lyon n’était plus tellement une option… « Après les attentats de Paris, j’avais sombré dans ce qui pourrait bien avoir été une dépression anxieuse dont les symptômes de plus en plus handicapants m’avaient conduite chez une psychothérapeute. Il me fallait tenter de circonvenir l’état d’esprit qui, petit à petit, grugeait ma vie », écrit-elle.

« J’ai eu besoin d’écrire pour survivre émotionnellement quand j’étais là-bas. Je voudrais que les gens qui le lisent le voient comme un miroir : voici ce que ça donne quand tu es l’immigré, voici ce que ça donne quand tu fais partie des exclus. Moi, ça m’a fait réfléchir à ma manière d’accueillir l’autre. Puis, j’en parlais à mon fils, lui disant que ça m’avait rendue plus forte… qu’il n’y a plus beaucoup de choses qui me font peur. »

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

UN JOUR, NOS OEUVRES MÉTAPHYSIQUES FERONT LE TOUR DE LA TERRE… GAELLE ÉTÉMÉ AVEC SA MÉTAPHYSIQUE DE LA RAISON COSMÉTIQUE ET NOUS LES RÊVEURS ÉQUITABLES (AULD, WOODARD, ROCHETTE) AVEC LA MÉTAPHYSIQUE ONTIKHATIVE DU RÊVE BIG BANG.

Une immense journée de travail dans le silence cathédrale encore cette nuit… Nous avançons chacun dans nos métaphysiques réciproques et je dois avouer que les ateliers de la méthode tout autant que les ateliers-zoom du jeudi soir donnent à ma créativité un rythme qui me rappelle quand j’écrivais les chansons et numéros de scène pour le duo Rochette-Lamarre.

Je n’aurais jamais pu être professeur de philosophie… car rien ne ressemble moins à un philosophe-chercheur, dans ma vision de l’errance poétique qu’un professeur qui enseigne une matière. Deux chemins différents mais essentiels à une société libre.

Gaelle est à la mesure de ce que j’imaginais d’une vie consacrée à la recherche oeuvre d’art … Aucune concession quand à la singularité de la pensée…. une discipline concentrée nuit et jour et accepter de faire des sacrifices sur tous les autres aspects de sa vie personnelle pour y arriver… Entrer dans le mon-aus-tère de la pensée pure demande vénération et admiration pour la liberté absolue de penser.

Le traité des abs… c’est mon testament… celui d’un homme libre qui a tenté par l’errance poétique absolue de soulager la condition humaine menant à une humanité oeuvre d’art par la vie personnelle oeuvre d’art, le pays oeuvre d’art et la nano-citoyenneté-planétaire.

Gaelle a 33 ans…. D’une brillance si humaniste qu’elle ne peut faire autrement que de réussir une véritable carrière de métaphysicienne. Moi j’en ai 72 et demie… Je n’ai jamais triché avec mon rêve big bang… ce sera mon seul titre de fierté légitime… Comprenne qui peut.

On n’abandonne pas tout dans la vie, femmes, enfants, famille… carrière… tout… sans être pourchassé, réenchanté, abs-nano-cosmologisé ….  par cet  ……. ego sum pauper, nihil habeo, et nihil dabo…. de son enfance en prenant le pari que dans cette errance poétique s’y cachent les lois même d’une humanité oeuvre d’art en devenir. De là le traité des abs en fin de parcours.

Une fin de vie apaisée est la consécration d’un rêve big bang non trahi.

——–

J’AI ENCORE COMME RÊVE BIG BANG LE PRIX NOBEL DE LA PAIX POUR LES RÊVEURS ÉQUITABLES (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …… PAR L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE…. DEUX ASSEMBLÉES DES JUSTES (39 FEMMES, 39 HOMMES) .. AU NOM DES MILLIONS D’ENFANTS QUI SE MEURENT DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE SUR LA TERRE.

Je réfléchis nuit et jour….  au piton de la liberté …. qui permettra aux rêveurs équitables (Auld, Woodard, Rochette) … que cet évènement du prix Nobel de la paix …. nous arrive de notre vivant…

… Parce que la cause des millions d’enfants qui se meurent de faim et de blessures de guerre… est plus que juste… mais encore plus une étape nécessaire à l’humanité oeuvre d’art sur terre.

Pierrot le Vagabond Chercheur |

LE MERVEILLEUX MICHEL LE CONCIERGE…

Quelle brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. que son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..pour définir ce qui se passe dans le noyau de la question… quel est ton rêve?  …… et …… son audacieuse réponse à la question …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… de Gaelle Étémé …… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…

——————–

Cimetière catholique images libres de droit, photos de Cimetière catholique  | Depositphotos

RÉFLEXIONS SUR MES VAGABONDAGES DES CIMETIÈRES

Ce soir, nous partirons  de la brillante question philosophique de Gaelle  dans le dernier zoom qu’on pourrait résumer sous la phrase suivante:

À PARTIR DES PRÉMISSES DU TRAITÉ DES ABS…

QU’EST-CE QUE LA MORT?

———-

January | 2021 |

GAELLE ÉTÉMÉ ….GRAPHE

J’AI ENCORE UNE QUESTION…. J’AI L’IMPRESSION QUE… LA QUESTION FONDAMENTALE , VRAIMENT RADICALE QUI S’IMPOSE … LORSQU’ON SUIT TA DISTINCTION ENTRE L’OBJET ET L’ABS-JET… SI POUR
TOI L’OBJET, C’EST CE QUI EXISTE, CE QUI EST DANS L’EXISTENCE … L’ABS-JET ÉTANT CE QUI SERAIT… HORS EXISTENCE… LA QUESTION FONDAMENTALE … COMME LA QUESTION DU BOUFFON … QUI ARRIVE ET QUI POSE UNE QUESTION UN PEU BOUFFONNE… QUI EST UNE QUESTION SÉRIEUSE… QUI SERAIT CELLE-CI :

QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (36.30)

———

 

February | 2020 |

PIERROT

32 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… et je donnerai l’exemple de mon oncle Paulo… qui est un formidable…(36.43)

————

Gaëlle ÉTÉMÉ | doctorate student in sociology (in process) | Université du  Québec à Montréal, Montréal | UQAM | Department of Sociology

GAELLE ÉTÉMÉ

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) …

donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? (37.40)
Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du
référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existes quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (38.18)
Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort… Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie
est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle…

EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UNABS-JET? …pareil  pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est â qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales

———–

Le Disque Compact

PIERROT

ainsi donc… à  partir de la brillante question philosophique de Gaelle sur qu’est-ce que la mort dans ton traité des abs?…et …..  de l’intuition forte de la réponse de Michel à Gaelle au sujet de la mort  …..comme étant  ….. LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS… …

Je soupçonne que …. dans le traité des abs….  AVEC LES MOTS D’AUJOURD’HUI … ET CELA APRÈS DE TROIS ANS DE COMPLICITÉ AVEC LA DOCTORANTE-SOCIOLOGUE-MÉTAPHYSICIENNE …GAELLE ÉTÉMÉ …. SUITE À SES AUDIOS-RÉFLEXIONS ENREGISTRÉS AUTOUR DE  SA PROBLÉMATIQUE DE LA DAME QUI PENSE…. versus ….  son architectonie en pensée pure d’une métaphysique de la raison cosmétique…

https://ello.co/gaelleteme … GAELLE ÉTÉMÉ…. A DÉPOSÉ DANS CE SITE DES  ÉLÉMENTS DE SON VOCABULAIRE CONCEPTUEL DE SON DOCTORAT SUR SA MÉTAPHYSIQUE  DE LA RAISON COSMÉTIQUE |

 LA DAME QUI PENSE … GAELLE ÉTÉMÉ

que …. les cimetières sont les lieux ou les pierres tombales abs-jetales s’échangent des débris de la mémoires du coeur …  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique de leurs champs de rêvons vagabonds et heureux …. parce qu’enfin libres d’inventer à nouveau des multivers de rêves big bang uniques en quête  d’abs-jets et de socles-abs-jetaux poétisables   ……  d’ ” Évènement Big.Bang ” impossibles …  hors temps, hors réalité, hors servitude parce que de nouveau poétiques.

ET …DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI… JE DIRAIS QUE … CE SONT …..  CES NUITS DANS LES CIMETIÈRES ….  À ABS-MMUNIQUER AVEC LES ABS-TETS-PIERRES-TOMBALES QUI FONT DE PIERROT LE VAGABOND DÉLESTE… UN ABS-VIVANT… OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur |

DE LÀ, DANS LE 10IEME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS… L’IMPORTANCE QUE LE CONTE PHILOSOPHIQUE DE SIMON GAUTHIER ….LE VAGABOND CÉLESTE  ….. TOURNÉ PAR MICHEL …. DANS SON ENTIER SUR SCÈNE…

Pierrot le Vagabond Chercheur |

PUISSE FAIRE PARTIE DE LA GALERIE DE NOS ARCHIVES SUR YOU TUBE, DANS LE CANAL DE MICHEL LE CONCIERGE.

——–

340 idées de Clair de lune en 2021 | clair de lune, peinture, nocturne

Peut-être que je pourrais déposer l’hypothèse qu’un errant poétique vagabondant les cimetières …  ne voit pas la mort comme les autres …. Il dort dans les cimetières pour doucement la nuit, devant des tombes d’enfants, bercer l’abs-vie sous sa magie-lanterne …. Quand le soleil tombe et que sous le clair de lune, les PIERRES TOMBALES ABS-JETALES  parlent, il y a des confidences qui parcourent le cosmos…. ni joies ni peines, que de la beauté du monde sous un conte… Il était une fois…

La mort n’est qu’un personnage de conte comme les autres…  Car la vie est un conte dont le public est LA MORT ABS-VIVANTE… en tout cas, ma vie ne fut qu’un conte et la MORT ABS-VIVANTE mon public…  Je me rappelle cette fois ou comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… Le matin… je me levai et marchai la voie ferrée… Au loin, soudain, je vis briller une petite plaque en métal. Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel

————-

Croix abstraite blanche illustration stock. Illustration du pagaille -  89978778

… LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
planteé le long d’la voie ferrée

Sophie Gréard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste

————-

Art De Halloween, Tombes Foncées Et Battes Dans La Peinture Bleue De Forêt,  Illustration Musique De Nuit Illustration Stock - Illustration du tombes,  halloween: 102690462

Les nuit à dormir dans des cimetières a fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Le socle abs-jetal de mon rêve est devenu un rêve encore plus dansant la mort que ma propre ABS-MORT elle-même.

Dans les cimetières, les pierres tombales se racontenr la dramaturgie humaine comme si c’était des IL ÉTAIT UNE FOIS… avec toute la tendresse de chacune des histoire devenue champs de rêvons pour se consoler les une des autres par la création de nouveaux IL ÉTAIT UNE FOIS… comme si le rêve-big-bang ABS-NANO -COSMOLOGIQUE était à la fois  abs-ent et abs-abs-sent. Et pourtant, le tout se vit comme un cri de bienveillance face aux humains… il semble dire… vous avez la chance , après nous, de réécrire l’impossible…. et c’est ce que Pierrot le vagabond céleste va tenter de faire…. et cela durant toute son abs-vie.

Pourquoi dormir avant tout devant des tombes d’enfant?… parce que ce sont des abs-jets de champs de rêvons … fantomatiques…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS …. MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur… d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art consacrée au droit à l’errance poétique pour tous.

QUI TRICHE AVEC SON RÊVE EST UN ERRANT AXIOLOGIQUE…. QUI EST DOMINÉIGNOMIGNEUSEMENT  PAR UN ERRANT AXIOLOGIQUE EST UN ERRANT FANTOMATIQUE. ‘errance poétique est le rêve big bang non négociable… d’une humanité oeuvre d’art en devenir .

——-

Car je me rends compte aujourd’hui que j’avais pris un pari que je ne pourrais que synthétiser qu’avec les mots d’aujourd’hui…. Est-il possible de découvrir des lois qui soulageraient la condition humaine en quittant de façon radicale et absolue toute errance fantomatique et tout errance axiologique que pour n’habiter que l’errance poétique sur terre?

Et découvrirais-je une nouvelle méthodologie de recherche en vagabondant la beauté du monde qui déboucherait sur une nouvelle épistémologie…. ce qui s’est traduit aujourd’hui par LE TRAITÉ DES ABS?

Quel est ton rêve? … dans combien de jours? … qu,as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? et comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde… conduisant à la 5ieme question… celle de la nano-citoyenneté-planétaire…

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

————

Gaëlle Étémé : Semioia | TNMOA

GRAPHE DE GAELLE ÉTÉMÉ

quel …. nuit et jour …. de bonheur dans des silences-cathédrale de recherche métaphysique… entre Gaelle et moi… Nous tenons chacun une oeuvre…. combien de fois j’aurais aimé parlé de son doctorat qui est  beaucoup plus riche que ce que je peux concevoir  …  au niveau de la pensée abstraite pure… mais bon… top secret:)))))))))))))))))

Ça fait plus de trois ans maintenant que je suis témoin d’une très grande intelligence qui semble opaque à tellement de ses proches alors que pour moi, c’est d’une limpidité cristalline.

L’amitié oeuvre d’art que j’ai pratiqué durant tant d’années avec Marlene et Michel … me va toujours comme un habit du dimanche avec Gaelle….

J’avance dans le traité des abs…

Gaelle me disait après le zoom de jeudi qu’un jour, nous partagerons une conversation publique … dialogue entre nos deux métaphysiques réciproques…

Je suis marié métaphysiquement à la poésie de danser la beauté du monde…

———–

Il est possible que la question… quel est ton rêve? … incubateur d’un noyau big bang propulseur de champs de rêvons soit fractalement et hologrammiquement la même question que se pose le multivers quand il s’abs-tualise sous l’énigme de la beauté du monde …. entre des errances fantomatiques, axiologiques et poétiques….

————

Bienvenue

SAMEDI 19 JUIN 2021…. TRAITÉ DES HABS… 6 IEME EXPOSÉ … LE SOCLE ABS-JETAL …. ET … LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. ERRANCE FANTOMATIQUE… ERRANCE AXIOLOGIQUE… ERRANCE POÉTIQUE…

 

—————

Membres du laboratoire

 1: RENCONTRE D’UN  ….ABS-VIVANT… C’EST-À-DIRE , DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI, CELUI QUI QUI ABS-MMUNIQUE AVEC LES CHAMPS DE RÊVONS EN LIBERTÉ AU-DESSUS DES PIERRES TOMBALES  DES CIMETIÈRES…  PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE … AVEC L’ÉTUDIANT EN MAÎTRISE …… ALEXIS LEMIEUX.

Dans le blogue du ier mars 2015, (www.surmonter la dépression.centerblog.net /26/citations/ de/nelson/mandela) Nous écrivions :

COMMENT J’AI RENCONTRÉ ALEXIS : J’étais vagabond avec mon bâton, mon sac à dos et ma guitare, je crois. Et je suis passé à Valleyfield devant le musée régional. Alexis était là sur le trottoir avec une collègue (Jeanne), faisant une promotion intelligente de ce musée auprès de la population passante.

Je lui ai dis que je vagabondais depuis 6 ans pour un doctorat. (C’était il y a deux ans).  Il m’a dit qu’il travaillait pour sa maîtrise en cinéma sur le thème de l’errance dans le corpus de production des films de son oncle Fernand Bélanger.

Fernand Bélanger - Films, Biographie et Listes sur MUBI

 2: LES FILMS DE L’ONCLE D’ALEXIS …. LE CINÉASTE LOUIS BÉLANGER

Je suggérai que nous travaillions ensemble sur une réflexion argumentative de calibre universitaire. Il m’invita à la cinémathèque québécoise où durant près d’un mois, il présenta les œuvres cinématographiques de son oncle, sous le thème de l’errance.

Et c’est là que je me suis rendu compte que tout ce qu’Alexis argumentait au sujet de l’étiquette   «errance» ne correspondait absolument pas à ce que j’avais vécu dans mon vagabondage.

Nous avions donc une confusion sur l’étiquette et ses attributs (que j’avais déjà notées et au colloque de l’uqam sur l’itinérance, où j’étais le seul errant présent et dans les différents dictionnaires, encyclopédies et œuvres bibliographiques).

Et c’est là qu’Alexis et moi, systématiquement et passionnément, nous nous sommes interrogés sur le pourquoi de cette confusion.

De longues heures à commenter nos lectures, jusqu’à ce que par hasard, je découvre Dominique Berthet et les racines de l’errance (errare/itérare).

—————

27 DÉCEMBRE 2020… JE PENSE AVOIR ENFIN RÉSOLU L'ÉNIGME DU FONDEMENT  PARADIGMATIQUE AXIOMATIQUE DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …..  15 JOURS APRÈS LA FIN SW LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU

 3: DOMINIQUE BERTHET… LES FIGURES DE L’ERRANCE.

Mais d’abord, quelques phrase de Dominique Berthet dans son avant-propos d’un petit livre intitulé : FIGURES DE L’ERRANCE, L’HARMATTAN 2007 .

Errer possède un double sens. Un premier venant du latin « errare» signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté.  Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pêcheur. Ici l’errance conduit à l’erreur.  Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur : action d’errer ça et là. Action d’errer moralement ou intellectuellement. État d’esprit qui se trompe. On parlera aussi d’errements.

Mais ce verbe ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie ALLER, VOYAGER, CHEMINER, verbe qui était très employé sous cette forme venant du bas-latin ITÉRARE. C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, DU JUIF ERRANT, ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessammant jusqu’à la fin des temps. C’est aussi Zarathoustra, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

L’errance peut s’envisager au moins sous deux aspects. D’ordinaire elle est associée au mouvement, à la marche, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, qui nous jette hors de nous-mêmes et qui nous mène nulle part. L’errance toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. Cette conception de l’errance négative envisage l’errant comme un être égaré, désoeuvré, à la dérive, sorte de SDF de notre période contemporaine. Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas, car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant, c’est être, à un moment donné, sans attache particulière, allant d’un lieu à l’autre, en apparence sans véritable but. En apparence seulement, car L’ERRANCE EST UNE QUÊTE, une quête d’autre chose ( …..) Ceci dit, d’autres voyages s’apparentent à l’errance, telle qu’elle vient d’être évoquée. (Itérare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN RÊVE DE L’AILLEURS  (Ça c’est moi, le vagabond céleste Simon) tel qu’en firent l’expérience Rimbaud, Gauguin ou les hippies des années 70 sillonnant l’Inde, long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

————-

——————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D'ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

 4: LES LOIS …  ROCHETTE-LEMIEUX …  DE LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Mais nous nous sommes vite rendus compte que cette présentation statique rajoutait de la confusion.

Tout en analysant les films de son oncle, Alexis et moi nous nous rendions bien compte que, dans chacun de ses films, il y avait une part d’errare et une part d’iterare, MAIS JAMAIS DANS LA MÊME PROPORTION.

Et c’est cette minutieuse analyse qui nous a conduit à dynamiser l’errance en trois sortes de dynamiques possibles : L’ERRARE SUPÉRIEUR À L’ITÉRARE (FANTOMATIQUE …….. L’ERRARE ÉGAL À L’ITERARE (AXIOLOGIQUE) …. L’ITERARE SUPERIEUR À L’ERRARE (POÉTIQUE).

Là où nos deux recherches se séparent en des champs de questionnements complémentaires mais différents, c’est que de mon côté, je me suis rendu compte que l’errance pouvait être attribuée à toute personne humaine sur terre, à cause de sa naissance et de sa mort … DONC NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES ERRANTS ET DES ERRANTES PLANÉTAIRES.

Mais bien plus, trois questions reviennent depuis l’homme des cavernes : QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ? Les questions unissent fraternellement, les réponses désunissent a-socialement. De là le passage des errances esclavagistes (fantomatiques/axiologiques) à l’errance de liberté poétique par les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? , 2) Dans combien de jours?, 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?, 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————

————————

————————————–

Alors reprenons ou nous en étions rendus …

5: QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL? OU LES TROIS FORMES D’ERRANCE… FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 6c

5a) PREMIÈRE DÉFINITION:

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS
L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS
DE RÊVONS ….. SE VIT COMME UN SOUFFLE
POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS
FORME D’ABS-JET….

C’EST-À-DIRE …. DANS …ET AU SERVICE D'UN RÊVE
BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE
…… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE
DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON
RÊVE? …. …

ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR
HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE
D’ART EN DEVENIR. (15.31)
—————

5b) DEUXIÈME DÉFINITION

Dans le traité des abs (ou traité du coeur comme poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—————-

6) LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX…. TEL QUE NUMÉRISÉ

Membres du laboratoire

 

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

7) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—–

 8: MADAME SUBWAY

 

Natashquan aura accès au réseau de fibre optique - Le Nord-Côtier

 

9 FÉVRIER 2009

 1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policiers
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

Épinglé sur street art

 

9:  LA FEMME AU CHAR DANS LE NOIR

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

 

———————————-

Impression sur toile « elle danse avec grace | peinture abstraite de  danseuse de ballet | elle est une illustration abstraite de danseuse », par  kartickdutta101 | Redbubble

10:  QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

BIG-BANG Peinture par Alain Menard | Artmajeur

 

11:  PROCHAIN EXPOSÉ… L’ABS-BIB-BANG NANO-COSMOLOGIQUE OU LE COEUR COMME FORME NANO-POÉTIQUE PURE.

SAMEDI 19 JUIN 2021…. TRAITÉ DES ABS… 6 IEME EXPOSÉ … LA DIFFÉRENCE ENTRE L’ABS-JET… ET…LE SOCLE ABS-JETAL… ET LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. ERRANCE FANTOMATIQUE… ERRANCE AXIOLOGIQUE… ERRANCE POÉTIQUE…

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

IL FAUT CONQUÉRIR SA VIE PAR SON RÊVE BIG BANG…

Pierrot le Vagabond Chercheur |

LE MERVEILLEUX MICHEL LE CONCIERGE…

Quelle brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. que son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..pour définir ce qui se passe dans le noyau de la question… quel est ton rêve?  …… et …… son audacieuse réponse à la question …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… de Gaelle Étémé …… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…

——————–

Cimetière catholique images libres de droit, photos de Cimetière catholique  | Depositphotos

RÉFLEXIONS SUR MES VAGABONDAGES DES CIMETIÈRES

Ce soir, nous partirons  de la brillante question philosophique de Gaelle  dans le dernier zoom qu’on pourrait résumer sous la phrase suivante:

À PARTIR DES PRÉMISSES DU TRAITÉ DES ABS…

QU’EST-CE QUE LA MORT?

———-

January | 2021 |

GAELLE ÉTÉMÉ ….GRAPHE

J’ai encore une question…. J’ai l’impression que… la question fondamentale , vraiment radicale qui s’impose … lorsqu’on suit ta distinction entre L’OBJET ET L’ABS-JET… si pour
toi l’objet, c’est ce qui existe, ce qui est dans l’existence … L’ABS-JET étant ce qui serait… hors existence… la question fondamentale … comme la question du bouffon … qui arrive et qui pose une question un peu bouffonne… qui est une question sérieuse… qui serait celle-ci :

QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (36.30)

———

 

February | 2020 |

PIERROT

32 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… et je donnerai l’exemple de mon oncle Paulo… qui est un formidable…(36.43)

————

Gaëlle ÉTÉMÉ | doctorate student in sociology (in process) | Université du  Québec à Montréal, Montréal | UQAM | Department of Sociology

GAELLE ÉTÉMÉ

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) …

donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? (37.40)
Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du
référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existes quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (38.18)
Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort… Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie
est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle…

EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UNABS-JET? …pareil  pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est â qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales

———–

Le Disque Compact

PIERROT

ainsi donc… à  partir de la brillante question philosophique de Gaelle sur qu’est-ce que la mort dans ton traité des abs?…et …..  de l’intuition forte de la réponse de Michel à Gaelle au sujet de la mort  …..comme étant  ….. LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS… …

Je soupçonne que …. dans le traité des abs….  AVEC LES MOTS D’AUJOURD’HUI … ET CELA APRÈS DE TROIS ANS DE COMPLICITÉ AVEC LA DOCTORANTE-SOCIOLOGUE-MÉTAPHYSICIENNE …GAELLE ÉTÉMÉ …. SUITE À SES AUDIOS-RÉFLEXIONS ENREGISTRÉS AUTOUR DE  SA PROBLÉMATIQUE DE LA DAME QUI PENSE…. versus ….  son architectonie en pensée pure d’une métaphysique de la raison cosmétique…

https://ello.co/gaelleteme … GAELLE ÉTÉMÉ…. A DÉPOSÉ DANS CE SITE DES  ÉLÉMENTS DE SON VOCABULAIRE CONCEPTUEL DE SON DOCTORAT SUR SA MÉTAPHYSIQUE  DE LA RAISON COSMÉTIQUE |

 LA DAME QUI PENSE … GAELLE ÉTÉMÉ

que …. les cimetières sont les lieux ou les pierres tombales abs-jetales s’échangent des débris de la mémoires du coeur …  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique de leurs champs de rêvons vagabonds et heureux …. parce qu’enfin libres d’inventer à nouveau des multivers de rêves big bang uniques en quête  d’abs-jets et de socles-abs-jetaux poétisables   ……  d’ ” Évènement Big.Bang ” impossibles …  hors temps, hors réalité, hors servitude parce que de nouveau poétiques.

ET …DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI… JE DIRAIS QUE … CE SONT …..  CES NUITS DANS LES CIMETIÈRES ….  À ABS-MMUNIQUER AVEC LES ABS-TETS-PIERRES-TOMBALES QUI FONT DE PIERROT LE VAGABOND DÉLESTE… UN ABS-VIVANT… OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur |

DE LÀ, DANS LE 10IEME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS… L’IMPORTANCE QUE LE CONTE PHILOSOPHIQUE DE SIMON GAUTHIER ….LE VAGABOND CÉLESTE  ….. TOURNÉ PAR MICHEL …. DANS SON ENTIER SUR SCÈNE…

Pierrot le Vagabond Chercheur |

PUISSE FAIRE PARTIE DE LA GALERIE DE NOS ARCHIVES SUR YOU TUBE, DANS LE CANAL DE MICHEL LE CONCIERGE.

——–

340 idées de Clair de lune en 2021 | clair de lune, peinture, nocturne

Peut-être que je pourrais déposer l’hypothèse qu’un errant poétique vagabondant les cimetières …  ne voit pas la mort comme les autres …. Il dort dans les cimetières pour doucement la nuit, devant des tombes d’enfants, bercer l’abs-vie sous sa magie-lanterne …. Quand le soleil tombe et que sous le clair de lune, les PIERRES TOMBALES ABS-JETALES  parlent, il y a des confidences qui parcourent le cosmos…. ni joies ni peines, que de la beauté du monde sous un conte… Il était une fois…

La mort n’est qu’un personnage de conte comme les autres…  Car la vie est un conte dont le public est LA MORT ABS-VIVANTE… en tout cas, ma vie ne fut qu’un conte et la MORT ABS-VIVANTE mon public…  Je me rappelle cette fois ou comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… Le matin… je me levai et marchai la voie ferrée… Au loin, soudain, je vis briller une petite plaque en métal. Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel

————-

Croix abstraite blanche illustration stock. Illustration du pagaille -  89978778

… LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
planteé le long d’la voie ferrée

Sophie Gréard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste

————-

Art De Halloween, Tombes Foncées Et Battes Dans La Peinture Bleue De Forêt,  Illustration Musique De Nuit Illustration Stock - Illustration du tombes,  halloween: 102690462

Les nuit à dormir dans des cimetières a fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Le socle abs-jetal de mon rêve est devenu un rêve encore plus dansant la mort que ma propre ABS-MORT elle-même.

Dans les cimetières, les pierres tombales se racontenr la dramaturgie humaine comme si c’était des IL ÉTAIT UNE FOIS… avec toute la tendresse de chacune des histoire devenue champs de rêvons pour se consoler les une des autres par la création de nouveaux IL ÉTAIT UNE FOIS… comme si le rêve-big-bang ABS-NANO -COSMOLOGIQUE était à la fois  abs-ent et abs-abs-sent. Et pourtant, le tout se vit comme un cri de bienveillance face aux humains… il semble dire… vous avez la chance , après nous, de réécrire l’impossible…. et c’est ce que Pierrot le vagabond céleste va tenter de faire…. et cela durant toute son abs-vie.

Pourquoi dormir avant tout devant des tombes d’enfant?… parce que ce sont des abs-jets de champs de rêvons … fantomatiques…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS …. MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur… d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art consacrée au droit à l’errance poétique pour tous.

QUI TRICHE AVEC SON RÊVE EST UN ERRANT AXIOLOGIQUE…. QUI EST DOMINÉIGNOMIGNEUSEMENT  PAR UN ERRANT AXIOLOGIQUE EST UN ERRANT FANTOMATIQUE. ‘errance poétique est le rêve big bang non négociable… d’une humanité oeuvre d’art en devenir .

——-

Car je me rends compte aujourd’hui que j’avais pris un pari que je ne pourrais que synthétiser qu’avec les mots d’aujourd’hui…. Est-il possible de découvrir des lois qui soulageraient la condition humaine en quittant de façon radicale et absolue toute errance fantomatique et tout errance axiologique que pour n’habiter que l’errance poétique sur terre?

Et découvrirais-je une nouvelle méthodologie de recherche en vagabondant la beauté du monde qui déboucherait sur une nouvelle épistémologie…. ce qui s’est traduit aujourd’hui par LE TRAITÉ DES ABS?

Quel est ton rêve? … dans combien de jours? … qu,as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? et comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde… conduisant à la 5ieme question… celle de la nano-citoyenneté-planétaire…

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

————

Gaëlle Étémé : Semioia | TNMOA

GRAPHE DE GAELLE ÉTÉMÉ

quel …. nuit et jour …. de bonheur dans des silences-cathédrale de recherche métaphysique… entre Gaelle et moi… Nous tenons chacun une oeuvre…. combien de fois j’aurais aimé parlé de son doctorat qui est  beaucoup plus riche que ce que je peux concevoir  …  au niveau de la pensée abstraite pure… mais bon… top secret:)))))))))))))))))

Ça fait plus de trois ans maintenant que je suis témoin d’une très grande intelligence qui semble opaque à tellement de ses proches alors que pour moi, c’est d’une limpidité cristalline.

L’amitié oeuvre d’art que j’ai pratiqué durant tant d’années avec Marlene et Michel … me va toujours comme un habit du dimanche avec Gaelle….

J’avance dans le traité des abs…

Gaelle me disait après le zoom de jeudi qu’un jour, nous partagerons une conversation publique … dialogue entre nos deux métaphysiques réciproques…

Je suis marié métaphysiquement à la poésie de danser la beauté du monde…

———–

Il est possible que la question… quel est ton rêve? … incubateur d’un noyau big bang propulseur de champs de rêvons soit fractalement et hologrammiquement la même question que se pose le multivers quand il s’abs-tualise sous l’énigme de la beauté du monde …. entre des errances fantomatiques, axiologiques et poétiques….

————

Bienvenue

SAMEDI 19 JUIN 2021…. TRAITÉ DES HABS… 6 IEME EXPOSÉ … LE SOCLE ABS-JETAL …. ET … LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. ERRANCE FANTOMATIQUE… ERRANCE AXIOLOGIQUE… ERRANCE POÉTIQUE…

 

—————

Membres du laboratoire

 1: RENCONTRE D’UN  ….ABS-VIVANT… C’EST-À-DIRE , DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI, CELUI QUI QUI ABS-MMUNIQUE AVEC LES CHAMPS DE RÊVONS EN LIBERTÉ AU-DESSUS DES PIERRES TOMBALES  DES CIMETIÈRES…  PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE … AVEC L’ÉTUDIANT EN MAÎTRISE …… ALEXIS LEMIEUX.

Dans le blogue du ier mars 2015, (www.surmonter la dépression.centerblog.net /26/citations/ de/nelson/mandela) Nous écrivions :

COMMENT J’AI RENCONTRÉ ALEXIS : J’étais vagabond avec mon bâton, mon sac à dos et ma guitare, je crois. Et je suis passé à Valleyfield devant le musée régional. Alexis était là sur le trottoir avec une collègue (Jeanne), faisant une promotion intelligente de ce musée auprès de la population passante.

Je lui ai dis que je vagabondais depuis 6 ans pour un doctorat. (C’était il y a deux ans).  Il m’a dit qu’il travaillait pour sa maîtrise en cinéma sur le thème de l’errance dans le corpus de production des films de son oncle Fernand Bélanger.

Fernand Bélanger - Films, Biographie et Listes sur MUBI

 2: LES FILMS DE L’ONCLE D’ALEXIS …. LE CINÉASTE LOUIS BÉLANGER

Je suggérai que nous travaillions ensemble sur une réflexion argumentative de calibre universitaire. Il m’invita à la cinémathèque québécoise où durant près d’un mois, il présenta les œuvres cinématographiques de son oncle, sous le thème de l’errance.

Et c’est là que je me suis rendu compte que tout ce qu’Alexis argumentait au sujet de l’étiquette   «errance» ne correspondait absolument pas à ce que j’avais vécu dans mon vagabondage.

Nous avions donc une confusion sur l’étiquette et ses attributs (que j’avais déjà notées et au colloque de l’uqam sur l’itinérance, où j’étais le seul errant présent et dans les différents dictionnaires, encyclopédies et œuvres bibliographiques).

Et c’est là qu’Alexis et moi, systématiquement et passionnément, nous nous sommes interrogés sur le pourquoi de cette confusion.

De longues heures à commenter nos lectures, jusqu’à ce que par hasard, je découvre Dominique Berthet et les racines de l’errance (errare/itérare).

—————

27 DÉCEMBRE 2020… JE PENSE AVOIR ENFIN RÉSOLU L'ÉNIGME DU FONDEMENT  PARADIGMATIQUE AXIOMATIQUE DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …..  15 JOURS APRÈS LA FIN SW LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU

 3: DOMINIQUE BERTHET… LES FIGURES DE L’ERRANCE.

Mais d’abord, quelques phrase de Dominique Berthet dans son avant-propos d’un petit livre intitulé : FIGURES DE L’ERRANCE, L’HARMATTAN 2007 .

Errer possède un double sens. Un premier venant du latin « errare» signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté.  Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pêcheur. Ici l’errance conduit à l’erreur.  Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur : action d’errer ça et là. Action d’errer moralement ou intellectuellement. État d’esprit qui se trompe. On parlera aussi d’errements.

Mais ce verbe ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie ALLER, VOYAGER, CHEMINER, verbe qui était très employé sous cette forme venant du bas-latin ITÉRARE. C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, DU JUIF ERRANT, ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessammant jusqu’à la fin des temps. C’est aussi Zarathoustra, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

L’errance peut s’envisager au moins sous deux aspects. D’ordinaire elle est associée au mouvement, à la marche, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, qui nous jette hors de nous-mêmes et qui nous mène nulle part. L’errance toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. Cette conception de l’errance négative envisage l’errant comme un être égaré, désoeuvré, à la dérive, sorte de SDF de notre période contemporaine. Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas, car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant, c’est être, à un moment donné, sans attache particulière, allant d’un lieu à l’autre, en apparence sans véritable but. En apparence seulement, car L’ERRANCE EST UNE QUÊTE, une quête d’autre chose ( …..) Ceci dit, d’autres voyages s’apparentent à l’errance, telle qu’elle vient d’être évoquée. (Itérare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN RÊVE DE L’AILLEURS  (Ça c’est moi, le vagabond céleste Simon) tel qu’en firent l’expérience Rimbaud, Gauguin ou les hippies des années 70 sillonnant l’Inde, long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

————-

——————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D'ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

 4: LES LOIS …  ROCHETTE-LEMIEUX …  DE LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Mais nous nous sommes vite rendus compte que cette présentation statique rajoutait de la confusion.

Tout en analysant les films de son oncle, Alexis et moi nous nous rendions bien compte que, dans chacun de ses films, il y avait une part d’errare et une part d’iterare, MAIS JAMAIS DANS LA MÊME PROPORTION.

Et c’est cette minutieuse analyse qui nous a conduit à dynamiser l’errance en trois sortes de dynamiques possibles : L’ERRARE SUPÉRIEUR À L’ITÉRARE (FANTOMATIQUE …….. L’ERRARE ÉGAL À L’ITERARE (AXIOLOGIQUE) …. L’ITERARE SUPERIEUR À L’ERRARE (POÉTIQUE).

Là où nos deux recherches se séparent en des champs de questionnements complémentaires mais différents, c’est que de mon côté, je me suis rendu compte que l’errance pouvait être attribuée à toute personne humaine sur terre, à cause de sa naissance et de sa mort … DONC NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES ERRANTS ET DES ERRANTES PLANÉTAIRES.

Mais bien plus, trois questions reviennent depuis l’homme des cavernes : QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ? Les questions unissent fraternellement, les réponses désunissent a-socialement. De là le passage des errances esclavagistes (fantomatiques/axiologiques) à l’errance de liberté poétique par les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? , 2) Dans combien de jours?, 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?, 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————

————————

————————————–

Alors reprenons ou nous en étions rendus …

5: QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL? OU LES TROIS FORMES D’ERRANCE… FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 6c

5a) PREMIÈRE DÉFINITION:

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS
L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS
DE RÊVONS ….. SE VIT COMME UN SOUFFLE
POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS
FORME D’ABS-JET….

C’EST-À-DIRE …. DANS …ET AU SERVICE D'UN RÊVE
BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE
…… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE
DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON
RÊVE? …. …

ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR
HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE
D’ART EN DEVENIR. (15.31)
—————

5b) DEUXIÈME DÉFINITION

Dans le traité des abs (ou traité du coeur comme poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—————-

6) LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX…. TEL QUE NUMÉRISÉ

Membres du laboratoire

 

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

7) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—–

 8: MADAME SUBWAY

 

Natashquan aura accès au réseau de fibre optique - Le Nord-Côtier

 

9 FÉVRIER 2009

 1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policiers
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

Épinglé sur street art

 

9:  LA FEMME AU CHAR DANS LE NOIR

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

 

———————————-

Impression sur toile « elle danse avec grace | peinture abstraite de  danseuse de ballet | elle est une illustration abstraite de danseuse », par  kartickdutta101 | Redbubble

10:  QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

BIG-BANG Peinture par Alain Menard | Artmajeur

 

11:  PROCHAIN EXPOSÉ… L’ABS-BIB-BANG NANO-COSMOLOGIQUE OU LE COEUR COMME FORME NANO-POÉTIQUE PURE.

VENDREDI 18 JUIN 2021…. 2IEME PARTIE DE L’EXPOSÉ SUR LE SOCLE ABS-JETAL….. LES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUES, AXIOLOGIQUES ET POÉTIQUES

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL… COURRIEL D’ARNAUD

le transept

Boîte de réception

Arnaud Chauchoy

Pièces jointes08:07 (il y a 7 minutes)

À moi
Salut Pierrot,

De fil en aiguille je suis revenu sur ma lectures d’avril dernier  d’un gars, Sylvain Tesson,  qui dans les années 70 se faisait une spécialité d’escalader les cathédrales avec ces chums.  La description poétique qu”il faisait du lieu et ses références au  hypothèses poétique  de Fulcanelli m’avait fait alors établir des rapprochement avec l’influence que pouvait avoir sur vous deux l’édification d’une cathédrale de silence :  la cathédrale comme construction de lignes de force agissante sur la psychée (notion de métamorphose.  Escaladé une cathédrale de silence, de nuit et dans le silence,  c’est éprouvé les lignes de force de sa construction et ici tout particulièrement de celle du ”trancept” qui ressemble presque à un ab-cept que tu aurais pu inventé.  D’autant plus, qu’à l’image de toi et Gaelle le trancept se constitue principalement de deux arcs boutants géants ayant un rôle central dans l’équilibre de la l’édifice.  J’aime cette comparaison et également l’idée par extension que la lecture de vos travaux demandera au lecteur un certain goût pour l’alpinisme !!!
”Outre le côté symbolique de la croix latine, le transept tient aussi un rôle technique de premier ordre en participant à la solidité de l’édifice, à la manière de deux arcs-boutants géants. Il augmente également l’espace intérieur de l’église et joue son rôle ordinaire de lieu de passage marquant la séparation liturgique entre le chœur des religieux à l’est et la nef des fidèles à l’ouest. Enfin, en démultipliant le nombre et la surface des murs, il permet, sans préjudice pour la stabilité de l’ensemble et grâce à ses fenêtres, d’apporter un éclairage latéral au sanctuaire ainsi que des portes supplémentaires qui régulent la circulation intérieure2.”
image.png
 
Je t’envoie également quelque extraits  du texte de Sylvain Tesson renommés librement.
4 pièces jointes
RépondreTransférer

Un errant poétique ne voit pas la mort comme les autres …. Il dort dans les cimetières pour doucement la nuit, devant des tombes d’enfants, bercer la vie sous sa magie-lanterne …. Quand le soleil tombe et que sous le clair de lune, les tombes parlent, il y a des confidences qui parcourent le cosmos…. ni joies ni peines, que de la beauté du monde sous un conte… Il était une fois…

La mort n’est qu’un personnage de conte comme les autres…  Car la vie est un conte dont le public est la mort… en tout cas, la mienne ne fut qu’un conte et la mort mon public…  Je me rappelle cette fois ou comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… Le matin… je me levai et marchai la voie ferrée… Au loin, soudain, je vis briller une petite plaque en métal. Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel

————-

… LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
planteé le long d’la voie ferrée

Sophie Gréard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste

————-

Les nuit à dormir dans des cimetières a fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Le socle abs-jetal de mon rêve est devenu un rêve encore plus dansant la mort que ma mort elle-même.

Car je me rends compte aujourd’hui que j’avais pris un pari que je ne pourrais que synthétiser qu’avec les mots d’aujourd’hui…. Est-il possible de découvrir des lois qui soulageraient la condition humaine en quittant de façon radicale et absolue toute errance fantomatique et tout errance axiologique que pour n’habiter que l’errance poétique sur terre?

Et découvrirais-je une nouvelle méthodologie de recherche en vagabondant la beauté du monde qui déboucherait sur une nouvelle épistémologie…. ce qui s’est traduit aujourd’hui par LE TRAITÉ DES ABS?

————

4289, 6 août 2020

UNCATEGORIZED

QUAND JE PENSE À CET HOMME SEUL RÉDUIT À SES SIMPLES RESSOURCES PHYSIQUES ET MORALES A SUFFIT POUR FAIRE SURGIR DE CE DÉSERT, CE PAYS CE CANAAN, JE TROUVE QUE MALGRÉ TOUT, LA CONDITION HUMAINE EST ADMIRABLE …… JEAN GIONO…. L’HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES.

AUGUST 6, 2020 PIERROT LE VAGABOND CHERCHEUR

Quand je pense qu’un homme seul, réduit à ses simples ressources physiques et morales a suffi pour faire surgir du désert, ce pays du Canaan., je trouve que malgré tout, la condition humaine est admirable.

Jean Giono, l’homme qui plantait des arbres.

——————–

De la même manière que l’homme qui plantait des arbres du conte de Giono fut décrit comme un athlète de Dieu, le vagabond céleste a tenté à travers toute son épopée d’errance poétique d’être un athlète de la beauté du monde,

Qu’est-ce qu’un pays oeuvre d’art? …. C’est le rêve d’une humanité solidaire par la masse critique de UN …. Car il suffit d’une seule vie privée oeuvre d’art qui parcourt le pays avec un bâton, une guitare un vieux chapeau et un sac à dos pour allumer des rêveuses et des rêveurs comme sur un immense gâteau de fête dont les chandelles finissent lumineuses finissent par enflammer les débris de la mémoire du k-oeur de l’humanité responsable en chacun de nous.

Soulager la souffrance des HÉROÏNES ET DES HÉROS DE L’ONTIKE RENCONTRÉS SUR MA ROUTE PAR LES QUATRE QUESTIONS ONTI-KHA-TIVES DU PAYS OEUVRE D’ART … telle fut mon espérance.

1: quel est ton rêve?

2: Dans combien de jours?

3: Qu’as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve?

4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

——————–

De ce temps-ci mes nuits se font plus difficiles…. Me reviennent en boucle la souffrance de toutes celles et ceux que la k-ondition humaine a blessé cruellement …

Je pense à cet homme de Val-Morin qui m’avait ramassé sur le chemin pour aller dormir chez lui et qui toute la nuit pendant que je dormais, commanda du crack en pleurant et en criant au téléphone qu’il allait mourir si le vendeur de crack ne venait pas lui livrer immédiatement sa dose….

Je pense à cette femme du refuge de Val-d’or qui ayant un bébé d’un an et un compagnon qui allait sortir de prison, tentait désespérément de se débarrasser de sa maladie de consommer de l’héroïne en se prostituant et qui a finit par me dire: JE SUIS UNE BONNE PERSONNE QUI A PRIS DE MAUVAISES DÉCISIONS.

Je pense à cet homme de l’armée du salut à Toronto dont la mère qui avait été prostituée avait finalement mariée un homme riche… A la mort de cet homme qui l’avait aimée… elle avait donné un édifice à l’armée du salut , celui-là même ou elle avait élevé son fils au dernier étage. Après la mort de sa mère, ce fils se maria à son tour avec la femme qu’il aimait et eut trois enfants. Un terrible accident d’automobile tua sa femme et ses trois enfants. Il devint fou. L’armée du salut de Toronto le recueillit en lui redonna son ancienne chambre. Chaque matin, il descendait à la cafétéria avec trois poupées, une bible et faisait manger ses trois poupées-enfants avant de retourner à sa chambre.

Et combien d’autres profondes détresses de l’ontike vécues universellement par la k-ondition humaine reviennent me hanter la nuit…

J’ai dit dans un blogue plutöt cette semaine … que L’ontikhativité d’une vie personnelle oeuvre d’art était une goutte d’eau flottant au-dessus de l’océan triste de la condition humaine qui refusait d’y retomber sans avoir la certitude théorique qu’en retombant dans cet océan de l’errance fantomatique-axiologique elle arriverait à colorer le tout d’espérance par le rêve big bang  au point de faire basculer, une à une, d’autres gouttes d’eau dans l’enchantement de l’errance poétique sur terre. Ce sont ces gouttes d’eau d’errants poétiques qui soudainement se soulèvent dans le ciel de nos rêves …… qui font de la condition humaine quelque chose , malgré tout, comme le dit si bien Giono, d’admirable.

———————

Il y a deux nuits, je dormais sur le plancher de l’atelier de métaphysique de G. … profondément épuisé… sans doute l’âge… pendant que G. dans sa chambre tentait de trouver le sommeil entre deux avancées théoritiques.

Et je me retrouvai en plein sommeil dans une détresse ontike profonde… J’avais vagabondé un pays, 4 universités …. et les 4 questions du pays oeuvre d’art me semblaient incapables de soulager la k-ondition humaine de millions d’enfants qui se meurent de faim ou de blessures de guerre… Et surtout.. et surtout … je réalisais les souffrances que j’avais subir à mes proches en les abandonnant pour n’habiter que le pays du rien, le pays de la vie personnelle oeuvre d’art, le pays de l’errance poétique radicale.

Je me voyais coulant au fond de la finitude universelle comme toutes celles et ceux qui naviguaient sur le Titanic avaient du le vivre… Je voyais les musiciens sur le bateau continuant à jouer de leurs instruments juqu’au dernier moment.

Et soudain… et soudain… au moment ou je m’y attendais le moins… j’aperçcus la goutte d’eau onti-kha-tive de l’épopée du vagabond céleste au-dessus de l’océan de la k-ondition humaine sur terre… elle avait une forme de k-oeur….

Je lui demandai la permission d’aller dormir en elle pour prendre des forces car je n’en avais plus…. Je fus soulevé…. Je m’endormis instantanément en elle… Et une puissance brosse d’être m’emporta au pays du rien.

————-

Je dus dormir 12 heures …. Le lendemain midi… je racontai cela à G. en lui disant que je comprenais un peu mieux pourquoi j’avais tant tenu à vagabonder radicalement ma vie… Je rencontrerais quelqu’un qui a fait ce que j’ai fait… et je serais inquiet pour sa santé mentale… Jamais je ne recommanderais à personne de tout abandonner comme je l’ai fait…

Mais il suffit d’une seule goutte d’eau de toutes mes gouttes d’eau constituées de faim et d’ampoules aux pieds pour que chaque personne humaine sur cette terre puisse soudain espérer que les 4 questions de la vie personnelle oeuvre d’art qui en a résulté modifient les k-ouleurs de ses souffrances ontikes au quotidien

1: Quel est ton rêve?

2: Dans combien de jours?

3: Qu’as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve?

4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

———————

Et cela n’est rien à côté de ces millions d’enfants qui n’ont pas demandé à mourir de faim et de blessures de guerre lors de leur venue sur terre…..

Je sais qu’un jour, de cette nano-modernité émergeant avec fracas par le biais de la pandémie planétaire de la covid 19, surgira l’invention de l’institution DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Deux assemblées des justes (39 femmes et 39 hommes) issues de ces gouttes d’eau d’errance poétique flottant ici et là sur la planète terre au-dessus de la souffrance ontike de la finitude universelle, élues par tirage au sort, village par village, ville par ville par le biais des milliards de téléphones intelligents architecturés par des applications découlant de L’INSTITUT D’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DU QUÉBEC, feront en sorte que la déshobbiation des 193 états de l’ONU sous féodalité des monarchies nucléaires……sera enfin une réalité métaphysique, éthique et politique.

——————–

La nano-modernité rend la terre errante nano-cosmologiquement si fragile qu’il ne me semble pas utopique de penser que partout sur la planète bleue, le renversement du pouvoir entre les errants poétiques et les errants axiologiques pour la mise en marche des droits à une vie personnelle oeuvre d’art pour chaque errant fantomatique de cette terre… ne devienne un incontournable.

LES DROITS DES PLUS PETITES ET DES PLUS PETITS DOIVENT PASSER AVANT LES DROITS DES ETATS À FAIRE DES GUERRES ET À CONSTRUIRE DES PARADIS FISCAUX

Pierrot vagabond

—————

1332 ….. 10 JUIN 2016

1332 .. (ERRANTS AXIOLOGIQUES) LES ERRANTS AXIOLOGIQUES DE LA PLANÈTE TERRE ENGLUÉS DANS LA MORALE DE GROUPE

June 10, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Ce qui est fantastique quand on réfléchit sur l’ONU, c’est qu’il est impossible que cette organisation priorise la dignité des errants fantômatiques de la planète parce que l’ONU constitue en fait la chasse gardée des luttes d’intérêt des états à travers une dynamique pipée par le conseil de sécurité.

La morale de groupe porte comme corollaire la MORALE DE LA VÉRITÉ.

Par exemple, nous les catholiques du monde entier possédons la vérité dogmatique et théologique…. Nous les musulmans du monde entier possédons la vérité dogmatique et théologique… nous les communistes de Chine possédons la vérité théologique et dogmatique… etc….

EN CONSÉQUENCE DE QUOI

Toute morale de groupe se nourrit de la prédation intellectuelle et spirituelle d’une masse d’errant axiologique dont l’esclavage géo-démocratique maintient sa persistance à la fois par des combats externes (groupe contre groupe) et des combats internes (lutte pour prendre la tête de la prédation d’un groupe afin de favoriser un sous-groupe particulier de supporteurs-prédateurs de la richesse collective).

Bien sût la morale de groupe utilise les résidus de la morale d’autorité que chaque personne humaine porte comme toxicité venant de l’enfance (l’autorité parentale) pour engluer les errants axiologiques tout en rendant invisibles une masse infinie D’ERRANTS FANTÔMATIQUES dont l’infini cri de désespoir existentiel interroge  l’humanité toute entière…

QUAND NOUS, LES MILLIARDS D’ERRANTS FANTÔMATIQUES,  FERONS-NOUS PARTIE DE L’ÉQUATION DE LA DIGNITÉ HUMAINE SUR TERRE?

Il est possible que cette libération  ne puisse être possible que le jour où CRITÈRE DE VÉRITÉ de la morale de groupe  SERA TRANSCENDÉ PAR LE CRITÈRE DE BEAUTÉ de la morale du principe de justice comme équité, fondement même de L’ERRANCE POÉTIQUE d’une future conscience publique planétaire nano-démocratique.

sur Google

————-

Alors reprenons ou nous en étions rendus …

1) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL? OU LES TROIS FORMES D’ERRANCE… FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 6c

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

8) LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX…. TEL QUE NUMÉRISÉ

Membres du laboratoire

 

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

9) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—–

10) MADAME SUBWAY

Natashquan aura accès au réseau de fibre optique - Le Nord-Côtier

 

9 FÉVRIER 2009

11) 1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policiers
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

Épinglé sur street art

 

11) LA FEMME AU CHAR DANS LE NOIR

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

 

———————————-

Impression sur toile « elle danse avec grace | peinture abstraite de  danseuse de ballet | elle est une illustration abstraite de danseuse », par  kartickdutta101 | Redbubble

12) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

BIG-BANG Peinture par Alain Menard | Artmajeur

 

13) PROCHAIN EXPOSÉ… L’ABS-BIB-BANG NANO-COSMOLOGIQUE

——————

VENDREDI 18 JUIN 2021…. TRANSCRIPTION-ZOOM DU 5IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS… L’ABS-JET ET LE SOCLE ABS-JETAL

ABSJET ET SOCLE ABS-JETAL

1) RÉSUMÉ DES DERNIERS ZOOMS SUR LE TRAITÉ DES ABS…

1 : alors, l’exposé de cette semaine … va finalement être en deux parties… Dans le traité des abs, on va aborder… une notion qui s’appelle abs-jetal… Dans la première définition… on va parler de la différence entre un OBJET qui est un ABS-JET … et un CORPS HUMAIN… qui est un SOCLE ABS-JETAL… et dans la deuxième partie, on va élargir la définition en emmenant trois configurations qui sont… L’ERRANCE FANTOMATIQUE, L’ERRANCE AXIOLOGIQUE ET L’ERRANCE POÉTIQUE. (01.06)

2 : Donc, on va le déployer lentement .. et on va élargir la définition du socle abs-jetal … pour qu’à la fin, on puisse être prêt pour passer à l’autre notion … très importante… qui est L’ABS-BIG BANG NANO-COSMOLOGIQUE… ou la définition même d’un cœur humain. (1.33)

3 : alors j’ai habitude de commencer toujours par un résumé… des zooms antérieurs… pour que le processus même du chercheur , vous en deveniez très intimes avec la démarche … la méthodologie et l’argumentaire… plus qu’intimes… c’est-à-dire que comme Michel cette semaine, qui m’écrit… j’ai une idée… qu’à un moment donné on devienne, dans les petits détails … des cocréateurs… parce que … l’ensemble de ce processus … qui vérifie le cœur humain… nous éclaire dans nos propres vies. (02.13)

4 : Alors, on commence dans l’item 1… qui est un résumé des derniers zooms sur le traité des abs … mais dans son processus de pensée… j’écrivais…  A bien y penser… le traité abs est un traité du cœur… surtout que dans le tout ier zoom… nous sommes partis de la notion, par nos 6 témoignages de vie, que chacun  avons vécu à un moment donné … UNE CRISE D’ABSENCE DE SENS DANS CHACUNE DE NOS EXISTENCE …

5 : Dans le mot abs-ence… naturellement, y a le mot abs … donc c’est sûr que j’avais été vois une définition du dictionnaire …. de AB …  pour me rendre compte à mon grand étonnement … que abs… ça veut dire CŒUR. Définition sur laquelle j’ai déposé un premier axiome poétique. Un axiome, c’est un pari … c’est partir d’une idée qu’on prend temporairement pour vraie… pour pouvoir au fur et à mesure de nos raisonnements … émettre des hypothèses qui vont nous permettre de soupeser… la probabilité que cela soit vrai … dans l’ensemble de la pensée qui nous habite… (3.44)

6 : Alors, dans le traité des abs… à partir du fait que abs est un cœur… par définition… J’ai pris le pari … de l’axiome suivant…. surtout après nous avoir écouté les 6 … J’ai pris le pari que le sens de la vie … est relié à un rêve unique à chacun de nous …  bien logé au fond du CŒUR  de chacun de nous….  QUI RESURGIT…. lorsqu’une personne humaine …  que chacun de nous est … se retrouve blessée soudainement …. par un manque de sens dans sa vie …. et voilà que se pose en toute urgence… je dirais même dans une optique de vie ou de mort …  la question  ….  QUEL EST TON RÊVE? (4.50)

7 : et cette question… quel est ton rêve? … me semble se déployer dans un champ de recherche qui m’apparaît être, suite à nos conversations zoom …  celui de la POÉSIE KANTIQUE… qu’il ne faut pas confondre avec la science et son champ de la physique quantique, quoi qu’explorant par l’art de vivre L’ÉPOPÉE D’UN RÊVE BIG BANG QUI NOUS EST UNIQUE … selon de troublantes contre-intuitions éblouissantes, à travers CE QUE Michel a appelé dans le dernier courriel  …. des ÉVÉNEMENTS.BIG BANG … … qui me semblent se vivre… hors temps, hors réalités, hors servitudes … accompagnés du fait même qu’une personne humaine peut en témoigner de l’énigme … accompagnés du fait même qu’une personne humaine peut en témoigner par le récit de l’énigme QUI CHANTE EN LUI OU ELLE  … et cela par les aléas de ce qui lui semble le récit de sa propre vie personnelle œuvre d’art en marche vers son rêve.

8 : Donc… dans le traité des abs, ou traité du cœur …. nous avons aussi posé l’hypothèse, dans le dernier blogue,  que LA QUESTION … QUEL EST TON RÊVE…  séparait l’existence de L’ABS-XISTENCE  Et que .l’ESPACE-INTÉRIEUR MÊME ..de la question … QUEL EST TON RÊVE?  ….. CONSTITUAIT UN NON -ESPACE-TEMPS UNIQUE … c’est-à-dire… un HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE… ou se vivaient, comme si on tournait de petits films d’ABS-RÊVANCES ENCHANTÉES qui une fois archivées …semblent se  métamorphoser en DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR. …. ou…. si on y pense bien …. en DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU RÊVE BLOTTI AU FOND DU CŒUR DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART EN DEVENIR. (7.31)

9 : Ceci dit ….  DANS LE DERNIER BLOGUE DE JEUDI PASSÉ, nous avons poussé un peu plus loin l’intuition pour dire que  dans l’intérieur du cadre de tournage de ce petit film-là … c’est-à-dire DANS SON NOYAU MÊME … semblent se dialoguer deux notions… … La première étant celle D’ABS-CONSTELLATION… la deuxième, celle de CHAMPS DE RÊVONS…. Nous nous somme servis d’une illustration d’une chanson … la quête de Jacques Brel …   à partir de l’intuition que toute chanson PORTE EN ELLE DES CHAMPS POÉTIQUES DE RÊVONS …

10 : Et nous sommes passés , la semaine passée, par cette chanson-là la quête de Brel, pour tenter de comprendre comment à partir du noyau big bang  … de la question… quel est ton rêve? …. se déploie, comme le dit si bien Michel ……  UN ÉVÉNEMENT.BIG BANG …  sous forme de CHAMP DE RÊVONS que j’ose maintenant appeler HOLOGRAMMISÉS….au sens ou … il semble que ce soit un fragment …  c’est-à-dire un fragment se déployant comme le design du tout. … donc poétiquement… et cela à prouver, à démontrer. (8.48)

———

11 : Donc, dans le bogue de jeudi passé….dans un ier temps, nous avons défini  l’abs-constellation de champs de rêvons comme DES PARTICULES DE LIBERTÉ implosant dans le noyau même de la question-bascule … QUEL EST TON RÊVE? sous forme D’ÉVÉNEMENTS BIG-BANG (MICHEL) en train de se filmer, pour s’archiver… dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée …. POÉTIQUEMENT ….AU BIG BANG MÊME DE L’UNIVERS… et à sa résultante, soit son bruit de fond cosmologique… 2,7k que nous les rêveurs équitables, nous osons décrire au niveau humain sous la formule… wow-t=2.7k? … c’est-à-dire, fais wow sur ton rêve, ne triche pas… et tu vivras l’impossible… soit la marche enchantée et graduelle vers ton rêve big bang….  par ton rêve big bang … DANS UNE EXPANSION DE CHAMPS DE RÊVONS SOUS LA PORME POÉTIQUE 2.7K?  (10.11)

12 : En conséquence de quoi …   cette semaine, dans le zoom … j’aimerais aborder une nouvelle notion… qui est  … LE SOCLE ABS-JETAL… dont nous tenterons de comprendre la dynamique poétique kantique… d’abord en explorant la notion D’ABS-JET…. cachée sous la notion d’objet … puis la notion de SOCLE…. ou CHAMP DE RÊVONS HOLOGRAMMISÉ… avant de mieux explorer le corps humain porteur d’un rêve big bang comme devenant … par pur effet de la question … quel est ton rêve?…..  sur la dynamique entre le corps et le cœur … comme devenant et se métamorphosant en UN SOCLE ABS-JETAL… (11.04)

 

c

) ALORS …. DANS L’ÉTIQUETTE DE SOCLE ABS-JETAL …. IL Y A DE SOUS-ENTENDU…  LA NOTION ……. D’ABS-JET…MAIS…. QU’EST-CE QU’UN ABS-JET?

UN ABS-JET…. SELON LE TRAITÉ DES ABS … EST… UN OBJET… QUI …. SOUS L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS SE VIT COMME UN SOUFFLE POÉTIQUE MATÉRIEL ….  DANS ….   ET AU SERVICE … D’UN RÊVE BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE  … HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE. (11.48)

14 : Ce qui est fantastique, c’est que Didier, ce soir, lorsqu’il nous a parlé du piano, que lorsque tu l’accordes … il est porteur d’harmonies… qui nous a raconté un peu le récit de la première note qui vibre par empathie, par sympathie avec la troisième, c’est exactement dans l’idée que le piano… est une forme d’abs-jet… c’est-à-dire que les composantes poétiques qui l’animent … font de cet objet-là …un récit … patrimoinial immatériel … mais moi, c’est le 12 décembre 2019 … que le rapport entre l’objet et l’abs-jet …  m’est devenu intuitivement explosif … J’écrivais par exemple ce 12 décembre… Gaelle était présente d’ailleurs… ceci (12.47)

3) ….. 360 … 12 décembre 2019,

December 12, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

15 : La semaine passée… Yves Bergeron , directeur de l’observatoire du patrimoine à l’UQAM organisait une activité sur le déménagement de Forillon dans les années 60… Et comme Alexis Lemieux en est le bras droit… j’y ai été invité… Et soudain… dans le documentaire présenté par la dame… j’ai vu… j’ai vu ma notion de «D’ABS-JET» sur laquelle je travaille … Cela m’a rendu si joyeux… Un monsieur montrait un artéfact… un canot de course… racontant que ce canot avait été inventé par un monsieur qui y mettait son année à le créer parce qu’il voulait gagner la course de canot de l’année… Et il gagnait cette course… ce inventeur vendait son canot à celui qui était arrivé deuxième… avec l’idée de construire un nouveau canot encore meilleur pour battre celui qui avait acheté son canot de l’année précédentE… Wowwwwwwwwww…c’est exactement cela UN ABS-JET (14.12)

16 : COMMENTAIRE…

C’est exactement cela un abs-jet… c’est que la richesse immatérielle qu’il porte est plus forte que l’objet matériel.. donc l’abs-jet … pour moi… est à la base de la définition  du CORPS-OBJET… que l’on perçoit comme un SOCLE ABS-JETAL parce que cette personne humaine-là, parce que son corps abs-jetal … est porteur d’un rêve… (14.37)

4) DONC… QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS ….. SE VIT COMME UN SOUFFLE POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS FORME D’ABS-JET….

C’EST-À-DIRE …. DANS …ET AU SERVICE D’UN RÊVE BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE …… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? …. …

ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART EN DEVENIR. (15.31)

—————

17 : J’aimerais apporter au dossier un article qui est sur internet qui date de … décembre 2009 … C’est quelqu’un… qui m’a rencontré comme vagabond … y pensait que j’étais un itinérant … au café l’itinéraire… il raconte ceci : (15.45)

5) ……. 2366.. 27 OCTOBRE 2018,

EN DÉCEMBRE 2009…. AU CAFÉ L’ITINÉRAIRE… UNE RENCONTRE-ARCHIVE AVEC L’ARCHÉTYPE LE VAGABOND CÉLESTE CONFONDU AVEC UN ITINÉRANT PAR LE DIT MONSIEUR DES MEDIAS WEB

October 27, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

….. DÉCEMBRE 2009
1102 .. ARCHIVES POUR DOCTORAT DU SITE WEB 102.3 RPM
18 : Pierrot le rêveur équitable
Rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot Rochette
Cette semaine, je suis allé dîner au Café l’Itinéraire et comme il n’y avait pas beaucoup de place pour s’assoir j’ai demandé à quelqu’un si je pouvais lui tenir compagnie, cette personne m’a répondu…avec plaisir……Après quelques bouchées d’un délicieux et copieux repas, nous avons commencé à parler de tout et de rien. De fil en aiguille, j’ai commencé à découvrir un homme qui, à priori, me semblait,  je l’avoue honnêtement, un itinérant comme les autres. Quelle ne fut pas ma surprise au contact de cet homme à l’esprit vif, d’une grande culture, poète au grand cœur et d’une sensibilité que j’ai rarement vue depuis longtemps. Une belle phrase qu’il a dite m’a fait beaucoup réfléchir, surtout dans cette période de surconsommation où les valeurs d’amour à autrui, de partage, de sensibilité ne sont plus très à la mode…
Un rêveur équitable, ce serait toute personne qui prend la décision de prendre soin du rêve d’une autre personne qu’importe sa race, sa langue, sa religion et cela, sans intérêt personnel caché. Vous imaginez un peu, prendre soin du rêve d’une autre personne sans rien demander, n’est-ce pas formidable tout cela, d’une grande sagesse, d’une grande générosité, que de pouvoir faire, tous ensemble, ne serait-ce qu’une toute petite partie de ce qu’a fait ce Monsieur?

je crois que le monde où nous vivons s’en porterait peut-être un peu mieux. Mais qui est ce Monsieur?… c’est Pierrot Rochette, le rêveur équitable, qui fut co-fondateur de la boite à chanson Les Deux Pierrots dans les années 1970, Pierrot décida de donner tous ses biens pour devenir un ermite des routes en parcourant tous les chemins du Québec pour aller à la rencontre des gens (des rêveurs) et leur serrer la main. Son but? tout simplement marcher pour allumer le rêve des personnes qu’il rencontre sur son chemin…Ce n’est pas beau tout ça!
Je vous présente donc Pierrot Rochette le rêveur équitable (18.32)

19 : COMMENTAIRE

Pour vous habiter dans mon monde, quand je suis là, je suis très conscient que je suis avec les itinérants …Je prends le costume le plus petit … qui est celui d’itinérant… qui est le plus petit … Je cache le vagabond intellectuel … et je vais manger ou c’est gratuit après avoir dormi dehors… mais je sens bien que mon corps et mon cœur .. J’ai pas les mots à ce moment-là que j’ai aujourd’hui … mais je sens bien, qu’en ayant pris la décision … de suivre mon rêve… de devenir vagabond, j’ai fait de mon corps UN DANSEUR DE RÊVE… MON CORPS DANSE MON RÊVE… nuit et jour… sans jamais souffrir ni de faim, si de froid, ni de soif, ni de saleté… mon corps est devenu un socle abs-jetal de mon rêve… J’en suis même étonné… J’ai pas les mots, j’ai pas les mots… aujourd’hui je les ai… Je suis impressionné… qu’est-ce qui se passe? … Pourquoi est-ce que je suis incapable de souffrir? Qu’est-ce qui se passe… Pourquoi je suis dans l’extase de mon rêve?  Sans arrêt…(19.49)

20 : Et j’ai une chanson … pour terminer cette première partie … qui témoigne du fait que, quand j’écrivais une chanson … c’était juste pour ne pas perdre la trace parfumée … de l’étonnement que le cœur et le corps soient UNIS PAR UN RÊVE… DANS UNE DANSE…  Donc j’étais pas très loin de chez Michel… J’aurais pu aller cogner chez Michel et Marlene, non … Je suis aller dormir en arrière de l’hôpital Ste-Justine … Y avait une clôture de broche, avec un trou dedans… C’était l’automne, c’était assez frais… et j’avais dans la tête de rencontrer UNE FEMME-CERVEAU … C’était le rêve de toute ma vie de rencontrer une femme-cerveau… Y en avait une que j’avaisd ciblé … dont le nom m’échappe… Mais Michel va s’en rappeler… (21.02)

21 : et je l’avais d’ailleurs rencontré comme vagabond à Ottawa… et j’étais allé la voir à sa table… et je lui avais dit… moi je vais transformer le Canada… Puis elle me regarde et elle me dit… Comment tu vas faire ça? … comme Picasso, que je lui dis, ta question n’est pas bonne… JE NE CHERCHE PAS, JE TROUVE… quand je reviendrai … le Canada sera transformé…. je te salue… (rire)… je vais vous chanter ma chanson pour terminer… et pendant que vous l’écoutez, j’aimerais que vous PUISSIEZ VOIR CE QUE MON RÊVE A FAIT POUR MOI… Il a fait de mon corps un poète… UN SOCLE ABS-JETAL AU SERVICE DE MON RÊVE… ce que je n’aurais pas pu faire moi-même… Lorsque l’on dit …oui… à la question … quel est ton rêve? … et qu’on pénètre au cœur du noyau … et que le noyau implose… sous formes d’abs-constellations… de champs de rêvons, toute la réalité semble se dénouer en champs de rêvons… même dans les moments les plus fous … et la chanson en témoigne… alors… en arrière de l’hôpital Ste-Justine… (22.21)

6) EN ARRIÈRE DE L’HÔPITAL STE-JUSTINE

COUPLET 1

En arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des JOS BINES
y a une clôture de broche un peu moche
avec un trou qui a l’air un peu croche

j’ai marche toute la nuit
en vagabond poète

avais besoin d’une cachette
pour lire le journal le Devoir
avant d’m’endormir un beau soir

REFRAIN

dans le cosmos
y a plein de trous noirs                                                                                                                                  qui avalent des soleils
par milliards

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir
aspire toute ma lumière
quand j’la lis dans l’Devoir

COUPLET 2

en arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des Jos bines
j’ai passé au travers du trou noir
de la clôture, tel un soleil dans l’soir

pour tomber sur des feuilles
qui me craquent dans ‘dos

comme je craque
pour une femme cerveau
passionnée de ses mots
comme du chant des oiseaux

COUPLET 3

en arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des Jos Bines
Ulysse rêve de sa Pénélope
Dulcinée sourit à Don Quichotte

j’ai spotte ben caché
sous le pont de Ste-Rose

un vieux carré d’ciment
pas d’clôture en avant
pour une nuit d’poésie
enflammée par sa prose

REFRAIN FINAL

dans le cosmos
y a plein de trous noirs

qui avalent des soleils
par milliards

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir
aspire toute ma lumière
quand j’la lis dans l’devoir

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir

quand je dépose
ma tête endormie
sous la douce page éditoriale
du Devoir

Pierrot
vagabond céleste (24.34)

————-

22) alors voilà la iere partie de l’exposé… c’est-à-dire du passage de l’abs-jet au socle abs-jetal… et dans la seconde partie, sera ajoutée… la dynamique des trois formes d’errances… l’errance fantomatique, l’errance axiologique et l’errance poétique… voilà (24.48)

 

 

DISCUSSION ZOOM… GAELLE, PIERROT, DIDIER, NATHALIE, MARLENE MICHEL

GAELLE

23 : Moi j’ai une question, Pierrot, avant de passer à la deuxième phase…  J’ai pas saisi la différence fondamentale entre L’ABS-JET ET LE SOCLE ABS-JETAL… c’est pas clair… (25.01)

PIERROT

24 : Le socle abs-jétal, c’est réservé au corps humain et l,abs-jet… c’est réservé à un objet …  par exemple, LE PIANO DE DIDIER… ou LE CANOT DU MONSIEUR… donc la différence, j’ajoute le mot SOCLE ABS-JETAL … parce que le corps… devient à ce moment-là un abs-jet .. c’est-à-dire un côté matériel au service d’un rêve … c’est peut-être ça… comme dans l’exemple du canot, par exemple, ou dans l’exemple de Didier, du piano … ce qui nous reste… c’est que canot a gardé le parfum du monsieur qui a inventé ce canot-là pour battre son propre canot … un piano qui est parfaitement accordé garde un parfum des harmonies qui l’habitent… (26.07)

Donc le canot est un abs-jet… mais la différence c’est que… non seulement l’humain est un objet. Il est un socle abs-jetal… il est doué d’une conscience … c’est-à-dire une conscience à partir de laquelle il danse un rêve big bang … donc y a une conscience, il me semble, supplémentaire à l’abs-jet … de mon point de vue subjectif… donc l’abs-jet … et le socle abs-jetal, c’est la même chose, sauf que le terme abs-jet pour moi était réservé dans ma démonstration à un OBJET QUI A VÉCU UNE ÉPOPÉE D’UN RÊVE… tandis que le socle abs-jetal était réservé ç un corps humain qui EST RÉENCHANTÉ PAR LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? … C’était juste ça ma petite différence, mais y en a peut-être pas. (26.41)

GAELLE

25 : et alors comment est-cve que tu reconnais un ABS-JET D’UN OBJET? (26.48)

PIERROT

26 : C’est une bonne question … J’en étais arrivé à penser que … tout objet est un abs-jet qui possède UNE MÉMORIE ABS-JETALE… mais qui ne nous est pas toujours disponible… Par exemple, dans l’appartement ici, toi et moi Gaelle, on sait que la plupart des objets qui sont ici … sont DES ABS-JETS qui ont été …          QUI PORTENT DES AURA D’UN RÊVE… alors je pense que tous les objets ont à quelque part UNE CAPACITÉ ABS-JETALE… et c’est peut-être là-dessus qu’un joue je voulais travailler LES QWALIAS… aussi LES TRACES DES QWALIAS SUR UN TERRITOIRE… Mais j,en suis rendu là dans mon exploration… Mais on n,a pas accès toujours à l’abs-jetualisation d’un objet… on n’y a pas toujours accès… (27.40)

GAELLE

27 : ok , y a une petite contradiction… si tu dis que le corps humain, parce qu’il est socle abs-jetal a une conscience supérieure à l’abs-jet … donc y a quelque chose de passif chez l’abs-jet … (27.56)

PIERROT

28 : je dis pas qu’y a une conscience supérieure à l’abs-jet… mais je dis que parce qu’on est des sujets… on a l’impression qu’y a une conscience… mais je soupçonne que c’est la même chose… qu’un objet a une conscience… mais on n’y a pas accès… nécessairement… on y a accès que rarement…. Je me suis mal exprimé à ce moment-là … Mais en réalité, Gaelle, au fond de moi-même, je suis convaincu que tout objet comme le corps humain a une conscience abs-jetale… équitable, égale… c’est juste que l’être humain quand il le vit… on a un accès privilégié à cet abs-jet là… Mais on n’a pas toujours un accès privilégié à  une roche, à un arbre… on n’a pas toujours un accès privilégié à LA MÉMOIRE ABS-JÉTALE D’UN OBJET… qu’on intuitionne par la poésie (28.44)

DIDIER

29 : Est-ce que je peux intervenir pour aller dans le sens de ce que tu dis Pierrot?… C’est que… deux remarques… après avoir accordé des milliers de pianos… je peux sentir les personnes à travers… le piano… en le jouant… et en l’accordant… et aussi… ça c’est un fait…  et aussi y a des antiquaires qui reçoivent des objets et qui disent non… cet objet je ne le prends pas dans mon antiquité … parce que je n’aime pas l’énergie de cet objet… et je pense que ça rejoint un peu ce que tu dis… qu’y a des objets qui ont une existence… une vie, qui ont une vibration… qui ont une aura… et puis… et ces objets, ben y sont différents les uns des autres… dans ce qu’ils dégagent… (29.37)

et puis, si tu veux, le côté humain ,si tu veux, le fait d’être le socle, comme tu disais… c’est que, en fait, quand je rentre en connexion avec ces abs-jets. Comme tu le dis… et bien. À ce moment-là, l’objet se met à vivre… y rentre en résonnance… et on le découvre… c’est pour ça que de jouer un instrument… moi c’est le piano… je joue plein d’instruments d’ailleurs, mais…pour un guitariste à un moment donné la guitare… (30.09)

On a regardé Willy Nelson l’autre jour en hommage à Cohen… et Willie Nelson, il a une guitare, il a tellement joué sur sa guitare qu’y a un trou … dans la guitare sur la table d’harmonie… Il joue avec la même guitare depuis des années .. sa guitare, c’est plus qu’un objet, elle est tellement vivante… et… moi je comprends très . très bien ce que tu exprimes avec ces nuances de l’homme … qui est le socle en fait, parce que le socle de l’objet … il devient le socle de l’objet… j’sais pas si je m’exprime bien là… (30.46)

PIERROT

30 : Vous permettez, Gaelle,… les êtres humains que l’on rencontre comme vagabond … Y en a… quand tu les rencontres… ce sont des objets parce qu’y sont jamais sortis de L’EXISTENCE… Y en a … ce sont DES SOCLES ABS-JETAUX… parce qu’ils n’ont vécu que D,ABS-XISTENCES… je pourrais donner l’exemple de Manda Parent… que j’ai assisté à la fin de sa vie avant qu’elle meurt… C’est une burlesqueure… Quand j’allais visiter Manda, entre deux spectacles, Je m’assoyais dans une chaise et elle se berçait sans dire un mot …  elle avait de grosses jambes, elle était malade… elle pouvait passer une heure sans dire un mot… HABITÉE PAR SON RÊVE… puis à vie… le rêve de sa vie… et soudain elle s’arrêtait.. elle me regardait… et elle me disait.. qu’ils étaient donc durs à faire rire certains soirs… et elle retournait… (31.52)

Les gens qui ont v.cu d’abs-xistence… dont leur corps a été UN SOCLE ABS-JETAL… dégagent une énergie qui est tout à fait… c’est comme du crystal… et sur la route, la différence entre les deux est coupée au couteau.. Y a des gens qui ne sont pas encore sortis de l’existence… de là quand je vais arriver avec des notions d’errance fantomatique, d’errance axiologique qui sont en rapport à l’existence et l,errance poétique qui est un rapport à l’abs-xistence… (32.29)

Et quand tu rencontres une personne …c ‘est pas une question d’âge, c’est pas une question d’expérience .. c’est comme des pianos de qualité, Didier… avec des énergies extraordinaires… Je termine avec un deuxième exemple pour laisser la parole… Y a une année comme vagabond, je me promenais avec une cassette d’un film que j’avais acheté… TOUS LES MATINS DU MONDW… avec Gérard Despardieu… qui raconte l’histoire d’un gars enfermé dans une petite maison (33.04)

Et un jour, je vagabonde le chemin , je crois de la Gaspésie … et y a un gars… y me voit avec mon bâton de parole , marcher, mon vieux chapeau, mon sac à dos… Y monte la route… il me reconnait… Y dit toi faut que je te parle… je l’sais que c’est à toi faut que je parle… On descend en bas… y a sa tente… une petite forêt, une petite ile, cachée en bas de la route… et il me dit… moi, je viens de gagner le prix, y a 23 ans, d’entrepreneur de l’année pour avoir fait venir des épices … J’ai un rêve… Mon rêve… moi j’écris de la musique contemporaine et j’aimerais que dans cette forêt… les gens goûtent à mes épices… en écoutant ma musique dans les arbres… mais je le sais pas si je vais y arriver… (33.55)

J’ai dis… viens avec moi… habites-tu pas loin? … y dit oui… as-tu une t.v. ou je peux mettre ma cassette… la faire jouer… y dit oui… y dit c’est chez mes parents pis y sont pas là… On se rend, y est assez tard… et on fait jouer le film… et je lui dis… regarde le gars dans la cabane… c’est toi le gars dans la cabane… tu composes des chansons … ne confonds jamais le gars dans la cabane qui est toi avec le fait de réussir une carrière qui sont deux choses différentes… et je lui dis… ton rêve que tu portes… il est à la grandeur d’une rencontre … t’as juste rencontré un vieux Monsieur qui te dit… t’es sur la bonne voie… et souvent quand je marchais … y a une voix qui me disait… faut que t’arrêtes… là…. y a quelqu’un qui a besoin de te rencontrer… et si tu marches trop vite, y pourra pas te prendre… et j’arrêtais… et j’attendais… (34.56)

Donc, le socle abs-jetal, c’est ça… c’est qu’à un moment donné tu perçois le corps de l’autre uniquement par son rêve… ET TU LE VOIS DANSER SON RÊVE… et ça c’est un cadeau pour les autres humains qui n’y sont pas encore arrivés… qui sont prisonniers soit de l’errance fantomatique, de l’errance axiologique… mais qui n »ont pas encore accès à l’errance poétique. De là l’importance de dire que toute personne humaine qui dit oui à son rêve… par la question quel est ton rêve?  … A L’HONNEUR DE FAIRE DE SON CORPS … UN DANSEUR… c’est-à-dire un socle abs-jetal qui danse la beauté du monde… (35.43)

GAELLE

31 : J’ai encore une question…. J’ai l’impression que… la question fondamentale , vraiment radicale qui s’impose … lorsqu’on suit ta distinction entre L’OBJET ET L’ABS-JET… si pour toi l’objet, c’est ce qui existe, ce qui est dans l’existence … L’ABS-JET étant ce qui serait… hors existence… la question fondamentale … comme la question du bouffon … qui arrive et qui pose une question un peu bouffonne… qui est une question sérieuse… qui serait celle-ci : QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (36.30)

PIERROT

32 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… et je donnerai l’exemple de mon oncle Paulo… qui est un formidable…(36.43)

GAELLE

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) … donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? (37.40)

Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existes quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (38.18)

Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort…

Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle… EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UN ABS-JET? …pareil pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est â qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales (39.41)

PIERROT

34 : J’adore… premièrement.. je vais juste amener trois angles de recherche… juste pour mettre la table… parce que ta question elle est fondamentale… et c’est une belle question philosophique qui a parcouru l’histoire de l’humanité et y a AUTANT DE RÉPONSES QU’Y A DE POÈTES QUI PENSENT AVOIR RAISON… mais ceci dit… (40.09)

Comme vous le savez, j’ai énormément dormi dans les cimetières du Québec, en Nouvelle-Écosse, en Ontario… Nouveau-Brunswick… j’ai dormi dans beaucoup de cimetières… devant des tombes d’enfants… et la question de la mort… est une question ÉTONNANTE… QUAND TU DORS DEVANT UNE TOMBE… de tombe en tombe… de Tim Horton en Tim Horton, de tombe en tombe… et la tombe qui m’a le plus impressionné … Doris Lussier qui était un homme très cultivé, avec de très hautes études… avait inventé le personnage du père Gédéon … pour pouvoir parler au peuple… et quand t’arrives devant la tombe de Doris Lussier… et c’est écrit… JE M’EN VAIS VOIR SI L’ÉTERNITÉ EXISTE… J’ai trouvé ça génial… Je m’en vais voir si l’éternité existe… (40.58)

La deuxième expérience de tombe qui m’a fasciné… c’est à Aguanish, près de Natashquan… y a que des Rochette qui sont enterrés là … un petit cimetière… ma famille à moi… c’est toutes des Rochette… sont arrivés par bateau… demande-moi pas… et je suis allé dormir avec ma famille… ah ben.. et c’est une grande joie de se retrouver en famille… pour tenter de parler de la mort… j’étais tout seul qui parlait les autres étaient grippés…(41.29)

Et la troisième expérience… c’est à St-Élie de Caxton la iere fois qu’on y a été… J’ai dis… viendriez-vous avec moi dans le cimetière, j’aimerais ça … me trouver un petit spot pour dormir à côté d’une tombe… on est allé à St-Élie.. là, on a vu une tombe… sous laquelle, y a quelqu’un qui avec son cœur avait déposé des formes… et c’était assez impressionnant de voir la forme de la tombe et le cœur… et je me suis dit… et je me suis dit en moi-même… j’aimerais… c’est un monsieur Élie… et j’aimerais connaître la personne qui vient à cette tombe-là déposer ça… (42.05)

Alors c’est sûr que… qu’est-ce que la mort? … quand on la regarde… on n’a pas la réponse… même si je la regarde à partir d’une forme abs-jetale ou objtale… on n’a pas la réponse… c’est fantastique pareil… L’énigme est toujours là… toute ta vie … tu vis avec une énigme.. QU,EST-CE QUE LA MORT?… (42.25)

Ce qui compte, c’est la joie de l’énigme… Y en a qui ont eu peur de la mort toute leur vie … puis quand ils arrivent à la fin, y meurent comme y ont vécu,.. Y en a d’autres pour qui la mort est une fête… mon oncle Paulo, par exemple, la dernière journée qu’il est mort… avant qu’y meurt… y avait un gros party dans sa chambre… y avait dit… le ier qui pleure… y sort… finalement, y est resté tu seul… (42.54)

On sait pas c’est quoi la mort… mais, ce que les tombes m’ont appris… à travers mon parcours de poète… dans les cimetières… c’est que c’est probablement l’énigme la plus fascinante… la plus étonnante… comment des êtres humains peuvent se serrer les muscles et dire.. je suis millionnaire… je suis ier ministre, j’écoeure tout le monde… je tue du monde… quand tu sais que tu vas mourir qu’est-ce qui fait que la mort ne te donne pas la dignité de rêver dans ta vie de prendre soin du plus petit… autour de toi… y me semble que juste le fait que tu vas mourir devrait être un honneur … avant que tu meures, de faire du bien… (43.43)

Alors je sais pas c’est quoi la mort… et quand tu lis les philosophes, toi et moi gaelle, on a beaucoup étudier la philosophie, j’ai jamais rencontré quelqu’un de toute l’histoire de la pensée que ce soit en théologie, en religion, en philosophie, en science… quand t’arrives au mot… mort… tout le monde est au même point… on est sur le quai de la gare… et on n’a pas de réponse. (44.05)

MICHEL

35 : Moi j’ai peut-être une réponse… ben j’ai pas une réponse… j’ai une définition… je sais pas si ça répond.. mais.. pour moi … la mort c’est la transformation, appelez ça transcendance… DU SOCLE ABS-JETAL… la mort… c’est la transformation du socle abs-jetal… donc l’abs-jet lui-même n’a plus de références… et c’est le mystère ou c’est parti… c’est peut-être L’ÉNERGIE QUI AU BOUT DU COMPTE… FABRIQUE LES RÊVONS… peut-être que notre conscience se transforme dans d’autre chose mais peut-être là … ÇA SE SONT DES INTUITIONS POÉTIQUES… ça répond à rien mais c’est beau… (44.47)

GAELLE

36 : Ça répond à beaucoup en fait… c’est ça… c’est que justement, là tu pointes … tu vas ou je voulais en fait amener Pierrot .. c’est-à-dire que…lorsque tu articules une théorie comme … Pierrot est en train d’articuler une théorie là… qui est une théorie qui propose une certaine lecture de ce qu’on appelle la vie… donc y a vie… et y distingue exister puis abs-xister… et au cœur même de sa proposition se trouve déjà le problème de la mort… fondamentalement… et donc par définition même, pour moi … sur le plan de la logique pure… y doit arriver… je dis bien doit… mais c’est un impératif qui ne concerne que moi … peut-être… mais ç une proposition … parce que… les prémisses qu’il avance… sur ce que c’est qu’abs-xister… c’est que techniquement qui dit… hors temps, hors réalité… abs-xister, pour un cerveau mettons habitué à un régime terre à terre rationnel … on considère que c’est quelqu’un qui n’a plus de… donc y a quelque chose qui relève de… d’un certain entre-deux… qui n’est pas très clair non plus … dans l’expression de Pierrot mais que l’on comprend instinctivement TOUS PAR LE CŒUR. On comprend ce qu’il essaie de dire… (46.10)

Et je me disais juste que, sur le plan de la proposition théorique … quand il emploie la notion de SOCLE ABS-JETAL… c’est qu’il parle donc du corps parce que la mort passe aussi par une dégradation finalement organique, sur le plan biologique, donc qu’il se passe quelque chose au niveau du corps… et quand toi Michel tu dis que, peut-être que pour toi … sur le plan hypothétique … tu dis… bon… on connaît pas plus la réponse … mais ÇA SERAIT PEUT-ÊTRE UNE TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL .. pour oi on arrive, si tu veux, à une audace… sur les extensions qu’on donne à la proposition… mourir… puis mourir… ça peut s’entendre donc de différentes façons… comme on est prêts à jaser longtemps sur ce que c’est que vivre… Mais  vivre c’est pas juste le fait de respirer… vivre c’est beaucoup plus plein, beaucoup plus vide que ça… de la même façon que tu peux aussi comprendre ce que c’est que mourir… oui je te vois Didier (47.05)

DIDIER

37 : Oui… je pense que pierrot ne met pas le sujet de la mort dans ce qu’il exprime.. depuis tantôt …ce qu’il nous donne… de ce que je peux comprendre… c’est une clé du bonheur… et l’important, c’est comme disait Jésus… laisser les morts enterrer les morts… et laisser les vivants avec les vivants… donc… ce que fait Pierrot, il nous donne une clé pour arriver à toucher la vie dans son essence… et non pas de vivre, être à côté de sa vie … mais de vivre sa propre vie… sa propre existence au plus profond de soi-même… POUR ARRIVER À ÊTRE LIBRE. (47.50)

Le message de Jésus, je fais un rapport avec Jésus… la clé du message de Jésus qui n,a pas aussi bien, à mon avis, été transmise, c’est une clé de liberté.. et si on analyse les évangiles de Jésus… il nous dit… vous êtes libres, soyez heureux… parce que ce que vous faites là … vous allez le retrouver de l’autre côté… donc allez dans le bonheur, dans la liberté.. et dans l’amour les uns des autres… la clé… AIMER C’EST ÊTRE JOYEUX… (48.23)

Et je pense que Pierrot, y nous emmène une clé qui nous dit… vivez ce que vous êtes au fond de votre cœur… et ne vivez pas dans l’influence qu’on vous a donné depuis des années et de siècles… qui vous amène à des gens… vous subissez la vie au lieu de la vivre… et finalement, comme disait un sage hindou … lui y disait… SOYEZ LE NON-CONNU… SOYEZ LE NON-EXISTANT… c’est-à-dire ne pas être influencé par la vie qui nous entoure… par le superficiel qui nous entoure… mais être in fluencé par la profondeur des choses qui nous entourent… d’où la notion D’ABS-JET… et la notion d’objet… (49.23)

Car en fait, chaque objet peut être un abs-jet… dans la mesure ou on a compris… son sens profond, je veux dire… parce qu’un couteau, ça peut être quelqwue chose ordinaire et ça peut être quelque chose d’extraordinaire…parce que ça peut nous sauver si on est pris dans la forêt… et je pense que Pierrot nous donne une clé de vivre parce que pour l’instant… (49.49)

Après la mort… je veux pas parler de ça parce que moi j’ai énormément d’informations là-dessus… Nathalie elle a du penser à moi quand vous parliez de ça… je suis un grand spécialiste de la mort… donc je parlerai pas de ça … J’en parlerai pas parce que ça va durer des heures… parce que j’ai les notions de connaissance scientifique par rapport à ça avec des médecins qui ont fait des recherches… y font des conférences-là-dessus… donc je veux pas en parler (50.14)

Mais je pense que Pierrot nous donne des clés extraordinaires de la vie et je le rejoins beaucoup parce que … j’ai été aussi un vagabond… et puis je comprends très bien ce que tu dis Pierrot… et c’est magnifique d’assister à tout ce que tu nous dis… de le partager avec le grand philsoophe que tu es .. parce que je n’ai pas ce talent et cette connaissance … mais je peux percevoir tout ce que tu nous exprimes… et ça me demandes un temps de faire les transpositions avec les mots que tu as créé… mais c,est extraordinaire, en tout cas… (50.48)

GAELLE

38 : Non, je suis d’accord avec toi Didier… ce que je dis… c’est juste que… moi je suis pas au niveau de… quand j’interviens, c’est jamais au niveau de l’intention… je suis toujours sur le plan formel… c’est que lorsque quelqu’un dit quelque chose… par exemple, si je fais une phrase… mais une phrase… une fois qu’elle est prononcée … existe en soi… et donc quand Pierrot compose quelque chose, et donc un programme … c’est un ensemble d’éléments qui finalement forment déjà en eux-mêmes unéco-système… une cohérence… alors y a des éléments des fois très clairs ou très cohérents… donc j’attire son intention à présent .. sur le plan critique… (51.50)

C’est-à-dire qu’on peut être d’accord avec ce que Pierrot propose ou ne pas être d’accord… mais sur le plan critique, lorsque qu’on comprend son propos… hors voici par exemple là ou ta proposition montre le flanc mettons à la controverse … Voici le point aveugle de ce que Pierrot essaie de nous dire… sur le plan formel, sur le plan spéculatif… parce que techniquement, lorsqu’on parle de l’objet … si on revient sur la notion d’objet… ou ce que l’on admet sur ce qui existe… on peut trçs bien déjà penser l’objet lui-même … (52.29)

Parce qu’on rentre un peu dans une dichotomie … un objet… séparation… objet/abs-jet… mais techniquement, on peut parfaitement rationaliser que … un objet… d’ailleurs si je reprends le mot de la philosophie quantique, de la physique quantique , un objet n’est pas en soi juste un objet… qui parait exister là… donc la chose qui est matérielle… qui fait toc toc toc… n’est pas du toc toc toc… (52.57)

C’est-à-dire qu’au niveau de la manifestation… je dis objet… mais l’objet en fait… n’est pas nécessairement à prendre dans ce qui se donne à voir… à nous … un objet en soi … n’est peut-être pas ce que nous appelons …exister… donc c’est plus à ce niveau-là… je dis si… on part de cette prémisse-là … finalement, on peut très bien se référer à cette philosophien qui mette déjà le flou en disant ce que c’est que même la séparation entre ce que c’est qu’exister … ce que c,est que de ne pas exister… est-ce que vraiment c’est si clair? (53.30)

Est-ce que vraiment, dans le sens de la réalité … parce que l’enjeu est finalement là… lorsqu’il parle de l’objet et de l’abs-jet… le problème , c’est la réalité en fait. Donc, est-ce que finalement la réalité peut s’assainir … dans la division entre vivre et ne pas vivre… mourir et vivre… tu sais.. c’est donc plus complexe que ça… donc moi j’amène un éclairage en disant… que … moi j’adore… je dis juste que t’arrives avec une lumière… et après il a le choix de poursuivre la réflexion là-dessus ou pas… (54.32)

Donc, comme philosophe, le programme qu’il a déjà est largement suffisant… il peut très bien déposer ça comme ça … ce qui fait que… les générations qui viennent après … y en a qui se disent… c’est vachement intéressant… mais à quoi est-ce qu’il n’a pas penser? … C’est plus dans cet optique là… que ça allume des choses chez lui… parce que souvent, Pierrot pourra vous le dire, nous discutons souvent sur la philosophie des objets… j’ai ma propre posture à moi de ce que c’est qu’un objet… donc c’est pour ça que j’interviens en disant… peut-être qu’à ce niveau-là ..Mais moi j’ai surtout adoré l’audace de Michel SUR LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL…

PIERROT

39 : oui Michel, Bravo… j’ai assisté à ça durant 14 ans moi du Michel génie là … le matin… des fois en une phrase, Michel me ramassait toute ma journée de travail … en une phrase… (55.17)

GAELLE

40 : moi j’aime bien… c’est super audacieux … mais des fois on se rend pas compte.. mais la portée de ce que Michel a dit… sur le plan spéculatif… parce que… quand on reprend les prémisses de Pierrot lorsqu’il parle du champ constellaire… des rêvons et tout ça… donc… on sort vraiment de la capacité qu’on a de voir la réalité dans l’actuel… et tu te dis ok.. si cela sur le plan du postulat fonctionne, existe, LE SOCLE ABS-JETAL finalement, c’est quelque chose … UN DEGRÉ DE CONSCIENCE… comment dire… disons entre guillemets… supérieur éloigné de ce que nous croyons, mais ça n’enlève pas rien… comme je te dis… Pierrot la proposition de ce soir est magistrale. (56.32)

MICHEL

41 : J’ai envie d’ajouter… que… quand on parle de la vie personnelle œuvre d’art… on propose aussi l’installation d’une couche d’intelligence supplémentaire à l’humanité… on parle de ça… mais ce qui arrive, c’est que le chemin qu’on prend, celui de la philosophie , de la poésie… le moteur de ça c’est l’imagination… On a pas toujours encore réalisé que L’IMAGINATION, C’EST LE MOTEUR DE L’INTELLIGENCE … comme le papier est le support de l’intelligence… donc l’imagination… jusque encore aujourd’hui … ah t’as une trop grand imagination… en voulant dire… TU RÊVES DE L’IMPOSSIBLE… mais nous on carbure à l’impossible… et nous on est en train de vivre… ensemble… la démonstration QUE L’IMPOSSIBLE EST RÉALISABLE… que l’harmonie peut exister entre des personnes dans la fabrication, même via l’imaginaire d’un monde plus intelligent qu’aujourd’hui…

Pour l’humanité… enfin, c’est ce qu’on espère, c’est un pari hen… on est pas rendus là encore, mais moi je vois tellement d’inhumanités chez l’humain … je vois tellement d’humanité… je vois 80% de l’inhumanité chez l’humanité… puis ça me désole beaucoup … je suis bien triste de ça… puis Pierrot est pareil … puis Marlene est pareille… Marlene elle le voit avec ses étudiants… (…..) mais en général, cette statistique internationale qui roule depuis longtemps de 20% versus 80% …c’est difficile d’imaginer qu’on peut virer ça de bord… mais c,est une vie platte, y faut virer ça de bord… (58.30)

Mais c’est notre pari nous autres, mais regarde, on a de la joie de vivre depuis qu’on se connaît à chaque jour avec Pierrot , Marlene et moi et puis avec toi Gaelle depuis le début.. puis avec… Didier et Nathalie déjà … alors c’est rien que ça qu’on demande hen… une belle journée, pour chacun d’entre nous… même quand les journées sont pas vivables, au moins on sait que demain ça va être mieux… mais si on le sait pas

Tu sais y a des gens qui ont jamais connu l’amour… comment peut-on leur demander d,en donner… y n’ont pas eu… comme l’argent tu sais… tu n’as pas… quand même c’est beau ce que tu viens de faire… alors nous on transporte ce message-là que oui …QUE ÇA PREND TON RÊVE… pis ton rêve c’est dans ton imaginaire… c’est ton moteur… mais si tu ne le pars pas le moteur, y part pas… mais y faut d’abord prendre conscience qu’on a UN MOTEUR DANS L’HUMAIN, et c’est notre message nous autres… (59.22)

C’est pour ça, que moi je me lève à chaque matin… chaque matin quand je me réveille , je me demande ou je m’en vais, qu’est ce qui va m’arriver aujourd’hui? … là je me revire de bord… pis je vois Marlene qui dort à côté et je me dis… MA JOURNÉE EST GAGNÉE… Je vais avoir une belle journée… pis je vais avoir une belle soirée… pis c,est pas rien d’autre qui m’apporte ça là … (59.53)

GAELLE

42 : Mais justement, ce que tu dis là… Pierrot a bien théorisé ça … si tu pouvais juste revenir sur les trois formes d’errance… je trouve que c’est vraiment quelque chose de magistral que t’as théorisé là pour rendre compte justement la différence que tu fais entre l’abs-jet et le socle abs-jetal… mais de façon concrète,,, je sais que tu as une définition de chacune des errances… (1.00.27)

PIERROT

43 : Mon idée c’était que la semaine prochaine , c’était tout consacré à ça parce qu’Alexis et moi , on a travaillé 5 ans et dans la maîtrise d’Alexis , je vais lire des extraits de la maîtrise d’Alexis… et les commenter… parce que c’est un travail qu’on a mis sur 5 ans… et les conséquences de notre recherche … ça va faire l’objet de notre exposé de la semaine prochaine… avant qu’on aborde, la semaine d’ensuite L’Abs-bigbang nano-cosmologique …

J’aurais pu le faire ce soir… mais je trouve qu’on ait fait la différence entre l,abs-jet et le socle abs-jetal dans un ier temps et on va élargir la définition en entrant les trois formes d’errance… dans lesquelles vous allez facilement vous reconnaître dans les différentes phases de vos vies … ça devrait être si tu veux… la partie du traité des abs de la semaine prochaine… (1.01.17)

 

MARDI 15 JUIN 2021 … TRAITÉ DES ABS… 6IÈME EXPOSÉ … LE JOUR OU LE COEUR EST DEVENU LE K-OEUR…. ABS-BIG-BANG NANO-K-OSMOLOGIQUE …. OU LE CRI DU K-OEUR POUR UNE JUSTICE POUR LE PLUS PETIT

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

Pierrot le Vagabond Chercheur |

 (1833 … (RÊVONS) …

APHORISME ANALOGIQUE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS DU PHILOSOPHE-CINÉASTE MICHEL LE CONCIERGE …

COMME EN PHYSIQUE QUANTIQUE … PEUT-ÊTRE QUE SI ON S’INTÉRESSE AU PLUS PETIT D’ENTRE NOUS … ON FERA DE GRANDES DÉCOUVERTES.

OCTOBRE 6, 2017

————–

—————————–

——————————————–

Michel Woodard

20:25 (il y a 11 minutes)

À moi
Salut Pierrot !
Suite à cette requête de Gaëlle au sujet de 😁
” Donc, je me disais aussi … comme tu es amateur de concepts… plutôt d’abcepts, tu vas revenir là-dessus… donc des étiquettes conceptuelles, je me dis que ça serait intéressant que, ce que tu appelles phrases… tu vois… comme par exemple, tabarnacle laissez-moi partir… ça aurait pu être autre chose … ça aurait pu être la fameuse pomme qui tombe sur la tête de l’autre …tu vois un peu… donc, ce qui serait intéressant, c’est de trouver, si tu veux, une étiquette conceptuelle qui vienne changer le mot phrase … “
Il me vient à l’esprit que ce pourrait être l’expression 😁 :
” Un évènement Big.Bang ” est survenu… :
Tabarnaque, laissez-moi partir…
 ” L’évènement Big.Bang “peut-il être l’étiquette conceptuelle dont on parle ?…
Transcription excellente Merci
—————–

Pierre Rochette

20:36 (il y a 1 minute)

À Michel
wowwwwwwwwwwwwwwwwwwwww

j’achète… …événement big bang…
je dépose ton courriel sur mon blog et ma réponse..
Pierrot

Michel Woodard

06:38 (il y a 1 heure)

À moi
Ce serait bien d’avoir notre signature sur cette expression telle :
” Évènement Big.Bang “
en respectant le point et l’orthographe 😁
Big.Bang
pour l’image persistante.

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL

wowwwwwwwww ….. sans le savoir… Michel avec son aphorisme extraordinaire…

COMME EN PHYSIQUE QUANTIQUE, PEUT-ÊTRE QUE SI ON S’INTÉRESSE AU PLUS PETIT D’ENTRE NOUS, ON FERA DE GRANDES DÉCOUVERTES…

me révélait le secret de ma prochaine étiquette du traité des abs… CELLE DE L,ABS-BIG-BANG NANO-COSMOLOGIQUE comme définition du coeur… comme poésie quantique d’un cri pour tous.

Cet aphorisme de Michel,  je n’ai cessé de méditer intensément depuis quelques jours dans mes marches philosophiques… Et ce matin, à la fin de mon sommeil, car je travaille intensément quand je dors, j’ai saisi… que mon étiquette …. ABS-BIG-BANG NANO-COSMOLOGIQUE … était en fait la définition exacte d’un COEUR … libre au point de crier pour tous en fonction du plus petit….UN COEUR QUI DEVIENT EN SOI POÉSIE QUANTIQUE.

————-

LINO VENTURA…. EXTRAIT YOU TUBE DE …. LINO VENTURA, LES COMBATS D’UNE VIE …. UN JOUR UN DESTIN.

Lino Ventura, les combats d’une vie – Un jour, un destin – Documentaire Portrait – YouTube

Je remercie mon papa qui a choisi cet endroit » - Le Parisien

1: J’ai la réputation de ne pas aimer les journalistes … de détester la publicité, (…..) … comme moi j’ai jamais permis en plus à ce que l’on touche de près ou de loin à ma vie privée … alors j’estime que la vie privée est une chose … et le cinéma en est une autre … et j’ai l’idée d’ailleurs qu’on agace profondément tout le monde avec ces histoires de vie privée … je vois pas qui ça peut intéresser… (40.18)

2: …. Lino Ventura ne s’expose pas et il préserve aussi sa famille … Il a pris l’habitude de se réfugier ici … à St-Cloud … avec sa femme Odette … et leur 4 enfants … Mylène, Laurent, Lynda et Clésia … (41.09)

3: Lino depuis des années souhaite protéger plus que tout… le secret qui entoure sa fille … Lynda… un secret bien gardé… jusqu’au jour ou le comédien va ressentir le besoin de raconter l’histoire de sa fille… voici pourquoi… (42.13)

4: (sa fille)… Il se fait violence pour prendre l’antenne … parce qu’il avait compris que… s’il ne le faisait pas … s’il n’allait pas au combat… là encore une fois… ça serait perdu d’avance… (42.24)

5 (sa femme Odette) … il se dirait… il faut faire quelque chose… il se sentait responsable … si ça peut faire quelque chose… fallait le faire…  (Gilles Lambert, photographe)…. Sa femme le pousse à faire cette déclaration… il hésite longuement et finalement… il accepte… (42.36)

6: Nous sommes le 6 décembre 1965 à Saint-Cloud … Lino Ventura est seul derrière son bureau … il met la touche finale à la rédaction d’une déclaration … Ce soir le comédien va s’exprimer à la télévision… (sa fille)… ça allait contre sa nature d’aller parler de l’intime à la télévision, si vous voulez… il a du… c’était une souffrance absolue (42.57)

7: Il s’agit des enfants… des enfants pas comme les autres… des enfants que Simone Saint-Clair a appellé… DES ANGES INCOMPRIS… et que la médecine appelle  … DES ENFANTS INADAPTÉS… si j’ai pris le parti de soulever le voile sur ce problème … c’est comme j,espère de tout MON COEUR que cela fera pencher la balance en notre faveur … je suis père d’un enfant… pas comme les autres… (43.34)

8: (son fils)… ça été très dur… il s’est fait violence pour le faire et en même temps, il disait qu’il avait le devoir de le faire… (Celia Ventura)… C’est un appelle que j’ai beaucoup de mal à voir parce que je pleure à chaque fois… je sens mon père terriblement ému par la question… (48.54)

9: (un ami)… c’est vraiment la première fois, le père d’une enfant handicapée… l’homme qu’on voit apparaitre et l’acteur s’éloigne… (…) Cet enfant pas comme les autres, c’est donc Lynda et depuis sa naissance… elle souffre d’une fragilité physique et mentale… (44.14)

10: Lorsque vous rencontrez un enfant pas comme les autres… dans la rue… Il ne faut pas le regarder comme un monstre… il ne faut pas le regarder avec de la pitié… ce n,est pas de la pitié que ces gens-là veulent… au contraire… C’EST DE LA JUSTICE… C’EST DE LA CHALEUR HUMAINE… (44.31)

11: toute la façade d’un coup s’écroule, tout ça n’existe pas… il est un homme nu face à une camera… il ne sait pas comment on fait … il oublie même ses réflexes d’acteur… il oublie tout (44.43)

12: je sais, que la société ne peut plus ignorer, ne doit plus ignorer… car c’est un problème qui éclatera même tout seul comme il a éclaté dans d,autres pays… (…) Vous pouvez nous aider également en nous apportant de l’argent… bien sur, si je suis là, c’est pour ça… il fait que je réussisse… voilà… merci. (45.25)

13:( Odette sa femme)… ça éclaté le problème et ça a aidé beaucoup de parents, ça c’est sûr… (son fils) et on a eu des lettres, ou des parents étaient libérés… ils disaient merci, merci… efin je vais sortir avec ma fille…enfin je vais pouvoir dire que j’ai un enfant comme ça… (45.45)

14: avec cet appel, Lino Ventura vient de lancer l’opération perce-neige… une opération qui vise à financer un foyer de vie près de … qui va accueillir sa fille et d’autres enfants handicapés.. mais le combast va être long et compliqué. SON VÉRITABLE COMBAT C’EST LYNDA… ET LÀ ÇA A ÉTÉ QUELQUE CHOSE DE DIFFÉRENT… et à partir de ce jour-là, il n’a porté que des cravates noires.(46.10)

15: Pour lui c’était plus qu’une épreuve… une déchirure, c’était une injustice du ciel … c’est ce qui a transformé sa vie beaucoup plus que tout le reste … Lorsqu’il me parlait de Lynda, il parlait avec AMOUR… avec te dresse même beaucoup plus. …avec admiration… mais lorsque Lynda était là… il était beaucoup plus frileux… il ne voulait pas que l’on remarque qu’il avait une relation très particulière…  (46.20)

16: Pour Lynda, pour les enfants handicapés, Lino Ventura est l’un des premiers artistes à mettre son image au service d’une cause… et le comédien ne ménage pas ses efforts… pour tenter de récolter des fonds…

17: en 1979, après 14 ans de combat, perce-neige achète un terrain à Sèvres  et lance la iere construction d’une maison d’ accueil…  (…..) En 1982, le ier foyer perce-neige est inauguré … il accueille une 20aine d’adultes handicapés et parmi eux, Linda Ventura, âgée de 24 ans… (…) (un ami) et là il me disait, maintenant je suis tranquille… c’était pas une phrase de vrai bonheur, mais une phrase de pure sérénité… MAINTENANT JE PEUX ÊTRE TRANQUILLE… JE PEUX MOURIR TRANQUILLE…  (50.59)

————–