Category Archives: Uncategorized

ARCHIVES…. DE CAMIONNEUR EN CAMIONNEUR … 27 MARS 2018

Je me rappelle de ce cauchemar que fut mon bacc en philo au département de l’université de Montréal. Que de perroquetteux de la connaissance stratifiée qui payaient leurs maisons sur le dos de mes prêts et bourses. Comme disaient mon maître Roland Houde
«IL Y A BEAUCOUP DE PROFESSEURS DE PHILO
MAIS PEU DE PHILOSOPHES».
Je me rappelle aussi cette année où je devins professeur de philosophie au conservatoire de musique de Montréal dans un cours qui s’appelait: «QUESTIONS SUR LA VIE D’ARTISTE?». Je découvrais le scandale de ma position d’un cours à l’autre et je démissionnai quelques mois plus tard pour ne plus jamais revenir. Je n’ai plus jamais enseigné par la suite.
Que d’années à vagabonder la scène avant de tout quitter pour vagabonder la réalité. Je me rappelle ce soir tard où, dans les environs de Gatineau, une femme enceinte paniquée de mettre un enfant au monde dans une société si chaotique et de son mari qui n’arrivait pas à la calmer.
Je fis comme je fis toujours… Je sortis ma guitare et je lui chantai une de mes compositions pour l’apaiser… Puis j’entrai dans une route de bois… il se mit à pleuvoir tellement que je me réfugiai sous un camion pour y passer la nuit. Au petit jour, la pluie ayant cessé, je me remis en marche et arrivai devant un petit restaurant de campagne. Je m’endormis sur la galerie. Le restaurant ouvrit… c’était une halte pour les camionneurs.
Je n’avais pas un sous et je m’étais juré de ne jamais demandé ni à manger ni à dormir. Je sortis ma guitare et je découvris que le monsieur y avait déposé 20 dollars dans le case pendant que je tentais d’apaiser sa femme avec une chanson.
Je pus ainsi manger un bon déjeuner. Un camionneur s’approcha de moi et m’offrit un lift jusqu’à Montréal. Je ne fus jamais embarqué parce qu’on voulait m’aider, mais parce que la personne n’en pouvait plus de vivre avec un problème. Le monsieur ne m’a pas parlé du voyage… sauf à quelques milles de mon point de destination.
L’homme n’avait pas de mots pour dire sa douleur. Il venait de sortir sa fille de la rue. Elle vivait chez lui. Il était hanté par son échec de père. Aucun de mes cours de philo au département de philosophie, aucun de ceux que j’avais enseigné au conservatoire de musique ne m’avait préparé à CETTE QUESTION QUI CONCERNE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS MAIS DONT ON NE PARLE PAS DANS LA PHILOSOPHIE D’EN HAUT.
Ce camionneur portait la condition humaine à un très haut degré d’humanité soucieuse. Et je me disais: Il doit bien y avoir une solution entre le capitalisme sauvage et le collectivisme radical… Ce n’est pas normal que sur terre, la personne humaine soit engluée dans la survie, les irritants de l’univers domestique, la prison de l’incarcération de l’esclavage salarial.
De camionneur en camionneur, j’ai cherché ce que j’appelle aujourd’hui: LA QUINTESSENCE DE L’AMITIÉ ARISTOTÉLICIENNE. J’ai l’honneur de la vivre aujourd’hui dans notre équipe de recherche et au travers des conseils d’administration de la créativité. Le wow-t=2.7k? nous protège. Faire passer le wow en équipe avant toute manipulation du libre arbitre de l’autre.
Dormant sur un plancher, mon corps durant la nuit (entouré d’amitié) ne vit que pour une question:
COMMENT CRÉER UNE INSTITUTION PLANÉTAIRE, qui par l’intelligence de sa séparation des pouvoirs, permettra à chaque enfant de la planète terre d’avoir la même chance que les autres, d’avoir accès à une vie personnelle œuvre d’art. La chanson du camionneur autant que la chanson lâche-moé pas de Michel sont des marques concrètes d’une poïétique consacrée à cette invention.

Pierrot vagabond

REMARQUABLE EXPOSÉ DE DAVID RABOUIN SUR L’ONTOLOGIE PLATE ET SA GÉNÉOLOGIE AU COLLOQUE 2016 SUR LA CHOSE EN SOI EN MÉTAPHYSIQUE CONTEMPORAINE….. SUR YOU TUBE…

2 COURANTS DE L’ONTOLOGIE PLATE

1) Duns Scot…. spinoza…. whitehead …. Deleuze… Manuel De Landa- Levi R. Bryant

2) Duns Scot …. Brentano….Meinong ….Husserl- Twardowski -….. Heidegger…. Graham Harman – Tristan Garcia….

2) Duns Scot … Brentano … Meinong …. Russel… Quine … Alain Badiou

————–

AAA« JE TE DEMANDE PARDON»AAA
UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR… (2093)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art par un rêve big-bang.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapirre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON » , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :
COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

(3369) (15 décembre 2019)

WOW-T=2.7K? CONSTITUE DANS L’HISTOIRE De L’HUMANITÉ L’ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE PERMETTANT LE PASSAGE DE LA CONSCIENCE FRAGMENTALE À LA CONSCIENCE FRACTALE ….DANS LE MÊME SENS QUE L’AMOUR ONTI-KHATIF De LA CONSCIENCE FRACTALE FAIT DE TOUT CE QUI VIT SUR TERRE POUR CELUI QUI VIBRE DE BROSSES D’ÊTRE ET D’ATTAQUES D’ÊTRE …. DE LA POÉSIE … MUSIQUE QUANTO-COSMOLOGIQUE MÊME DE CE QUE CONSTITUE L’ERRANCE POÉTIQUE …. LES QWALIAS SONT PEUT-ÊTRE LE FAMEUX CIMENT QUE RECHERCHAIT MEYERSON EN MÉTAPHYSIQUE AU SENS OÙ LES DéBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR DE LA CONSCIENCE MULTIVERSIELLE ONTI-KHA-TIVE EN SONT LE PONT PERMETTANT DE SAISIR L’INFINITÉ DES RÊVES BIG-BANG DU MULTIVERS PAR L’INFINITÉ FRACTALE DES RÊVES BIG BANG DE L’HUMANITÉ EN AMOUR OEUVRE D’ART AVEC ELLE-MÊME ET avec L’ALTÉRITÉ EN ELLE-MÊME… DE LÀ LES MILLIONS D’ENFANTS-ERRANTS-FANTOMATIQUES QUI SE MEURENT DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE… DE LÀ LE SILENCE DE LEUR CRI… DE LÀ… LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

December 15, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur
ARCHIVES
2904… DOCTORAT… (AULD, WOODARD, ROCHETTE) OUVERTURE DU IER CHAPITRE DE 200 PAGES EN TROIS PARAGRAPHES FONDATEURS
MARCH 21, 2019
CHAPITRE 1: LA NON-TRICHERIE DE L’ONTI-K-UE À L’ONTI-K-ATION DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART
Dans un premier temps, par TROIS RÉCITS TIRÉS DE L’ ONTI-K-UE EXISTENTIEL, ce ier chapitre réfléchira sur la condition humaine et cela discursivement à partir des propos contextualisés de trois archétypes hologrammiques : Michel Concierge (la tricherie), Marlene la Jardinière (le jardin constellaire) et Pierrot Vagabond (le rêve big-bang), avec comme fondement axiomatique le fait que, pour ces trois archétypes, la décision de ne pas ou de ne plus tricher POUR SE RENDRE DISPONIBLE À AUTRE CHOSE, A, SELON LES TROIS, RADICALEMENT CHANGÉ LEUR VIE,
Dans un deuxième temps, nous avancerons l’hypothèse constructiviste SUIVANTE : Dans les trois cas, la non-tricherie semble s’accompagner de l’émergence d’un CHAMP CONSTELLAIRE dont nous tenterons d’articuler les mécanismes texturaux en les contrastant avec ceux de la didactique spéculative du 18eme siècle (Kant, Scheller, Goethe, Hegel) tout comme avec l’existentialisme continental du 20ième siècle (Jaspers, Mounier, Heidegger et Sartre), creusant ainsi la différence entre LA NOTION DE PROJET sous-entendant les deux démarches antérieures et celle DE RÊVE BIG-BANG AU 21EME SIÈCLE de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette).
Dans un troisième temps, PAR LA THÉORISATION DU PASSAGE DE L’ONTI-K-UE À L’ONTI-K-ATION PUIS DE L’ONTI-K-ATION À LA VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART, nous conclurons cette avancée théoritique (non-tricherie, champ constellaire, rêve big-bang) par la mise en axiome de l’énoncé suivant : toute décision de ne pas ou de ne plus tricher constitue une initiation à la vie personnelle œuvre d’art par un champ constellaire déclencheur d’un rêve big bang ouvrant la porte à l’invention nano-planétaire d’un algorithme social : «WOW-T=2.7K?». pouvant se viraliser par une application disponible sur des milliards de téléphones intelligents.
Pierrot vagabond
——————
(2963) (14 AVRIL 2019)
2963…ÉCRITURE DOCTORAT… LES CORDES D’AVANT TOUT RÊVE BIG BANG SURGISSANT À L’ORIGINE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON-TRICHEUSE PROVOQUENT PAR LEUR RECOHÉRENCE LES FRÉMISSEMENTS ONTOLOGIQUES DES QUALIAS MULTIVERSELS TISSANT PAR LA FRAÎCHEUR DU SENS PAR LES SENS LES ATTRIBUTS ESSENTIELS MÊME DE CE QUE L’ON APPELLE DES BROSSES D’ÊTRE ET DES ATTAQUES D’ÊTRE, BRUIT DE FOND COSMOLOGIQUE (2.7K?) DE TOUT RÊVE BIG BANG DANS SON ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE TEMPORALE ET EXISTENTIALE, POUR LA PLANÈTE COMME POUR LA PERSONNE HUMAINE: «WOW-T=2.7K?» … Pierrot le Vagabond ChercheurComment se fait-il que jamais, ne fusse une seule journée, je ne me suis senti en mode survie comme vagabond céleste, durant toutes ces années historialement transcendé par une question:SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS …. EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI? …Je me suis retrouvé, sans même en réaliser la portée épistémologique, dans la même situation que François d’Assise, Ignace de Loyola, Jean de la Fontaine, Mandela, Margaret Sanger, Madame Beckett…., dans la position D’UNE PERSONNE HUMAINE QUI SOUDAIN PREND LA DÉCISION DE NE PLUS TRICHER… QUITTE À EN MOURIR. …Aujourd’hui, je commence à en saisir les ancrages susceptibles d’être réfléchis en mode de théoritisation. … En prenant la décision de ne pas tricher ou de ne plus tricher AVEC MA LIBERTÉ, soudain, je fus comme arc-en-cielisé par ce que j’appelle maintenant UN CHAMP CONSTELLAIRE. … Curieusement, tout ce qui habitait mon cerveau sous forme de désirs contradictiores, formes anti-heuristiques (entendement, raison, imagination…) prit la forme de cordes, exactement comme on décrit maintenant ce qui se passe dans l’avant-big bang…Des cordes qui, en soi, diluent et dissouent même tout désir pour que puisse se produire l’émergence d’un rêve big bang… Et c’est par ces cordes que la recohérence de l’irréel s’exprime en mode de FRÉMISSEMENTS ONTOLOGIQUES TISSÉS DE LA FRAÎCHEUR DES SENS PAR LES SENS, ce qu’on appelle des brosses d’être et des attaques d’être. … Et de ce champ constellaire frémissé par des cordes surgit un r^^eve big-bang multiversel faisant du cerveau UNE FRACTALE ONTI-K-ATIVE autant que INTRI-k-ATIVE avec des entités cordées «jeux de cartes» illuminant la danse même des qualias éternelles d’un bruit de fond multi-cosmologique. … dès que ma question devint … SI JE PRENDS SOIN DU MULTIVERS, EST-CE QUE LE MULTIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI? … Je compris la valeur abductive du doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette). Marlene, Michel et moi vivions tous les trois un rêve big-bang… Michel dans son amour big bang pour Marlene, Marlene dans son amour big bang de la beauté du monde par son jardin et par son amour pour Michel, et moi Pierrot vagabond, par mon amour des lois du rêve big-bang pouvant faire en sorte DE SOULAGER LA CONDITION HUMAINE PAR UNE INVENTION: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE. … Je peux maintenant aspirer à lire le CODE DE LA MATRICE DES FORMES SUR TERRE par la découverte du champ constellaire dessinant un hors temps, hors réalité, hors servitude comme il en existe partout dans le multivers. … UN DOCTORAT D’INVENTION EST D’ABORD UN DOCTORAT ABDUCTIF, À LA RECHERCHE DE SON FIL D’OR PAR SA CONCLUSION OUVERTE, remontant comme un saumon le courant de la rivière, les berges argumentalistes d’une pensée œuvre d’art signée sous forme de point d’interrogation ? au cœur même d’un point d’exclamation, évacuant ainsi tout l’exercice de la perroquetterie stratifiée que tente de nous faire vivre le système secondarisé de la modélisation universitaire axée sur l’analytique à la maîtrise et le synthétique au doctorat, la revue de littérature en étant la prison épistémologique encore plus que méthodologique. … Bien des directeurs et des directrices de doctorat ne sont finalement que des aveugles conduisant des aveugles au pays Walt- Dysney des abductions paradigmatiques et post-intuitives des impossibles serpentant la beauté du onde dans son nulle part d’errances poétiques au pluie ontikative même de tout rêve big bang sur terre. à suivre …

——————-
1 : ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)
JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art par un rêve big-bang.
JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?
JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.
Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapirre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).
Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON » , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :
COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

JE TE DEMANDE PARDON
COUPLET 1
S’il m’arrive de parler au travers de mon chapeau S’il m’arrive de prendre trop de place trop souvent Si je m’approprie sans te voir l’espace de ta vie Si je préoccupe ton âme en secret dans la nuit… Je te demande pardon… Je te demande pardon…
COUPLET 2
Si je vagabonde céleste tout autour de la planète Si je suis parti sans avis au détour de nos vies Si je t’ai volé ton rêve, déserté, laissé meurtri, Si j’en ai trop fait, trop dit, ou pas assez dans ta vie Je te demande pardon… Je te demande pardon…
COUPLET 3
Si je n’ai pas compris la beauté du monde d’ici Si je n’ai pas admis qu’il y a la vie après la vie Si je suis révolté parce que je suis enchaîné Si je ne peux te rassurer quand je suis déchaîné Je te demande pardon… Je te demande pardon…
COUPLET 4
Et si je le savais tout ce temps que je te volais… Et si je le savais tout ce temps que toi tu m’aimais… Je n’ai pas d’âme pas de cœur aujourd’hui je le dis… Je veux changer de vie et d’amour te dire merci Je te demande pardon… Je te demande pardon….
Chanson-manifeste de la nano-citoyenneté-planétaire
Michel le concierge
INTRODUCTION DU DOCTORAT
(VIDEO DE MICHEL LE CONCIERGE ET PIERROT VAGABOND)

COMMENTAIRE DE RAYMOND-LOUIS LAQUERRE FACE AU CHANGEMENT DE TITRE DE NOTRE DOCTORAT (de la non-tricherie à wow-t=2.7k?: la nano-citoyenneté-planétaire) , PAR LE TITRE DE LA CHANSON DE MICHEL LE CONCIERGE… JE TE DEMANDE PARDON… ou une méthodologie des débris de la mémoire du coeur… PIERROT VAGABOND-CHERCHEUR ET MICHEL LE CONCIERGE FILMÉS PAR MARLENE LA JARDINIÈRE) CONSÉQUENCE TOUTE EN SYNCHRONI-VIE-TÉ DE SON REMARQUABLE SPECTACLE POUR CÉLÉBRER LE 50-EME ANNIVERSAIRE DE SON CENTRE DE LECTURE RAPIDE (je te demande pardon)
June 19, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur
À Pierre Rochette, Michel Woodard Aujourd’hui à 13 h 15 Bonjour Pierrot le vagabond,
Bonjour Michel le concierge
Cela ne me surprend par de ce qui est arrivé comme impact avec la merveilleuse chanson de Michel.
Ce n’est pas le fruit du hasard si parmi tout le répertoire des chansons de Michel, j’ai sélectionné « Je te demande pardon ».
Si tu te rappelles bien, au tout début du spectacle j’ai lu le texte de Ramtha intitulé : La joie, l’état d’Être suprême ».
Les chansons « La beauté du monde » et « Je te demande pardon » ont entré en résonance avec le texte initial sur la joie.
J’ai donc atteint l’objectif que je m’étais fixé : celui de mettre un fond spirituel où les gens vont ressentir une joie profonde et non seulement des émotions de surface.
Je me réjouis que ce spectacle et particulièrement la prestation de Michel vont ont permis d’orienter votre doctorat différemment et pour le mieux…
Bonne continuation dans votre projet tout à fait original, passionnant et d’une portée universelle.
Raymond-Louis
—————– réponse de Pierrot
Tu sais, Raymond-Louis… monter sur scène fut toujours difficile dans ma carrière parce que je voyais les visages des gens dans la salle et que j’étais trop sensible pour ne pas souffrir avec ceux ou celles qui étaient en détresse profonde (deuil, maladie, dépendance etc…)
Mais quand tu m’as demandé : Pierrot, peux-tu m’aider à réaliser mon rêve ? je me suis senti convoqué à plus grand que moi malgré mes flashs la nuit qui m’assaillent encore sous forme de cauchemar.
Mais, jusqu’à la dernière minute…je me suis senti surtout aspiré par la très belle chanson de Michel le concierge et je voulais voir des coulisses le visage des gens quand Michel chanterait « je te demande pardon »
Tous les matins, à notre conseil d’administration de la créativité, j’assiste à la très grande humanité de cet homme qui chante la condition humaine si humblement et surtout à la dévotion au quotidien qu’il porte à Marlene, sa compagne, son amour œuvre d’art.
A ta soirée, j’ai d’abord chanté a capella LA BEAUTÉ DU MONDE avec ma feuille dans ma main… puis je suis resté dans les coulisses. Et là j’ai vu l’effet Michel Woodard, le même qu’il avait au café St-Vincent il y a presque 50 ans quand je le regardais chanter dans la salle.
« JE TE DEMANDE PARDON » , je savais, comme toi d’ailleurs, que c’était un hymne humaniste à la condition humaine… mais ce soir-là… grâce à toi, j’ai vu clairement pendant que Michel chantait que le public qui l’applaudissait venait de signer le titre de notre doctorat…Un homme est venu me voir pour me dire que la chanson de Michel lui faisait devoir de demander pardon à sa femme…
Ce matin, j’ai dis Mike : TU VIENS DE SIGNER LE MANIFESTE DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.
Merci Raymond-Louis tu as vu 2 coups d’avance
Pierrot vagabond
KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….
KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….
KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

1688, ****************************

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….
«TOUTE PERSONNE QUI APPELLE ET PROCLAME LA GUERRE DOIT OBLIGATOIREMENT ÊTRE LE IER EN AVANT AVEC SA FAMILLE».
Et Michel le concierge de poursuivre au travers de mes rires gargantuesques (Pierrot) :

«MERCI POUR TA DISPONIBILITÉ… VOICI MAINTENANT TOUTES TES MÉDAILLES AU CAS QU’ON NE TE REVOIE PAS».
Michel le concierge, le carnet du concierge.
KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….
KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….
——————–

ISABELLE-THOMAS FORGIEL DANS SON LIVRE D’HISTORIENNE DE LA MÉTAPHYSIQUE «LE LIEU DE L’UNIVERSEL» A RAISON…. LE PHILOSOPHE SE DOIT ÊTRE UN ARCHITECTE DE L’UNIVERSEL PLUTÔT QU’UN MONTREUR DE RÉALITÉ

Cette philosophe de l’architecture de l’universel comme mandat de la philosophie m’émeut…

AAA« JE TE DEMANDE PARDON»AAA

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR… (2093)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art par un rêve big-bang.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U.  Par  la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) ,  nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapirre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON »  , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

(3369) (15 décembre 2019)

WOW-T=2.7K? CONSTITUE DANS L’HISTOIRE De L’HUMANITÉ L’ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE PERMETTANT LE PASSAGE DE LA CONSCIENCE FRAGMENTALE À LA CONSCIENCE FRACTALE ….DANS LE MÊME SENS QUE L’AMOUR ONTI-KHATIF De LA CONSCIENCE FRACTALE FAIT DE TOUT CE QUI VIT SUR TERRE POUR CELUI QUI VIBRE DE BROSSES D’ÊTRE ET D’ATTAQUES D’ÊTRE ….  DE LA POÉSIE … MUSIQUE QUANTO-COSMOLOGIQUE MÊME DE CE QUE CONSTITUE L’ERRANCE POÉTIQUE …. LES QWALIAS SONT PEUT-ÊTRE LE FAMEUX CIMENT QUE RECHERCHAIT MEYERSON EN MÉTAPHYSIQUE AU SENS OÙ LES DéBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR DE LA CONSCIENCE MULTIVERSIELLE ONTI-KHA-TIVE EN SONT LE PONT PERMETTANT DE SAISIR L’INFINITÉ DES RÊVES BIG-BANG DU MULTIVERS PAR L’INFINITÉ FRACTALE DES RÊVES BIG BANG DE L’HUMANITÉ EN AMOUR OEUVRE D’ART AVEC ELLE-MÊME ET avec L’ALTÉRITÉ EN ELLE-MÊME… DE LÀ LES MILLIONS D’ENFANTS-ERRANTS-FANTOMATIQUES QUI SE MEURENT DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE… DE LÀ LE SILENCE DE LEUR CRI… DE LÀ… LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

 

 

 

December 15, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

ARCHIVES

2904… DOCTORAT… (AULD, WOODARD, ROCHETTE) OUVERTURE DU IER CHAPITRE DE 200 PAGES EN TROIS PARAGRAPHES FONDATEURS

MARCH 21, 2019

CHAPITRE 1: LA NON-TRICHERIE DE L’ONTI-K-UE À L’ONTI-K-ATION DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART

Dans un premier temps, par TROIS RÉCITS TIRÉS DE L’ ONTI-K-UE EXISTENTIEL, ce ier chapitre réfléchira sur la condition humaine et cela discursivement à partir des propos contextualisés de trois archétypes hologrammiques : Michel Concierge (la tricherie), Marlene la Jardinière (le jardin constellaire) et Pierrot Vagabond (le rêve big-bang), avec comme fondement axiomatique le fait que, pour ces trois archétypes, la décision de ne pas ou de ne plus tricher POUR SE RENDRE DISPONIBLE À AUTRE CHOSE, A, SELON LES TROIS, RADICALEMENT CHANGÉ LEUR VIE,

Dans un deuxième temps, nous avancerons l’hypothèse constructiviste SUIVANTE : Dans les trois cas, la non-tricherie semble s’accompagner de l’émergence d’un CHAMP CONSTELLAIRE dont nous tenterons d’articuler les mécanismes texturaux en les contrastant avec ceux de la didactique spéculative du 18eme siècle (Kant, Scheller, Goethe, Hegel) tout comme avec l’existentialisme continental du 20ième siècle (Jaspers, Mounier, Heidegger et Sartre), creusant ainsi la différence entre LA NOTION DE PROJET sous-entendant les deux démarches antérieures et celle DE RÊVE BIG-BANG AU 21EME SIÈCLE de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette).

Dans un troisième temps, PAR LA THÉORISATION DU PASSAGE DE L’ONTI-K-UE À L’ONTI-K-ATION PUIS DE L’ONTI-K-ATION À LA VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART, nous conclurons cette avancée théoritique (non-tricherie, champ constellaire, rêve big-bang) par la mise en axiome de l’énoncé suivant : toute décision de ne pas ou de ne plus tricher constitue une initiation à la vie personnelle œuvre d’art par un champ constellaire déclencheur d’un rêve big bang ouvrant la porte à l’invention nano-planétaire d’un algorithme social : «WOW-T=2.7K?». pouvant se viraliser par une application disponible sur des milliards de téléphones intelligents.

Pierrot vagabond

——————

(2963) (14 AVRIL 2019)

2963…ÉCRITURE DOCTORAT… LES CORDES D’AVANT TOUT RÊVE BIG BANG SURGISSANT À L’ORIGINE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON-TRICHEUSE PROVOQUENT PAR LEUR RECOHÉRENCE LES FRÉMISSEMENTS ONTOLOGIQUES DES QUALIAS MULTIVERSELS TISSANT PAR LA FRAÎCHEUR DU SENS PAR LES SENS LES ATTRIBUTS ESSENTIELS MÊME DE CE QUE L’ON APPELLE DES BROSSES D’ÊTRE ET DES ATTAQUES D’ÊTRE, BRUIT DE FOND COSMOLOGIQUE (2.7K?) DE TOUT RÊVE BIG BANG DANS SON ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE TEMPORALE ET EXISTENTIALE, POUR LA PLANÈTE COMME POUR LA PERSONNE HUMAINE: «WOW-T=2.7K?» … Pierrot le Vagabond ChercheurComment se fait-il que jamais, ne fusse une seule journée, je ne me suis senti en mode survie comme vagabond céleste, durant toutes ces années historialement transcendé par une question:SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS …. EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI? …Je me suis retrouvé, sans même en réaliser la portée épistémologique, dans la même situation que François d’Assise, Ignace de Loyola, Jean de la Fontaine, Mandela, Margaret Sanger, Madame Beckett….,  dans la position D’UNE PERSONNE HUMAINE QUI SOUDAIN PREND LA DÉCISION DE NE PLUS TRICHER… QUITTE À EN MOURIR. …Aujourd’hui, je commence à en saisir les ancrages susceptibles d’être réfléchis en mode de théoritisation. … En prenant la décision de ne pas tricher ou de ne plus tricher AVEC MA LIBERTÉ, soudain, je fus comme arc-en-cielisé par ce que j’appelle maintenant UN CHAMP CONSTELLAIRE. … Curieusement, tout ce qui habitait mon cerveau sous forme de désirs contradictiores, formes anti-heuristiques (entendement, raison, imagination…) prit la forme de cordes, exactement comme on décrit maintenant ce qui se passe dans l’avant-big bang…Des cordes qui, en soi, diluent et dissouent  même tout désir pour que puisse se produire l’émergence d’un rêve big bang… Et c’est par ces cordes que la recohérence de l’irréel s’exprime en mode de FRÉMISSEMENTS ONTOLOGIQUES TISSÉS DE LA FRAÎCHEUR DES SENS PAR LES SENS, ce qu’on appelle des brosses d’être et des attaques d’être. … Et de ce champ constellaire frémissé par des cordes surgit un r^^eve big-bang multiversel faisant du cerveau UNE FRACTALE ONTI-K-ATIVE autant que INTRI-k-ATIVE avec des entités cordées «jeux de cartes» illuminant la danse même des qualias éternelles d’un bruit de fond multi-cosmologique. … dès que ma question devint … SI JE PRENDS SOIN DU MULTIVERS, EST-CE QUE LE MULTIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI? … Je compris la valeur abductive du doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette). Marlene, Michel et moi vivions tous les trois un rêve big-bang… Michel dans son amour big bang pour Marlene, Marlene dans son amour big bang de la beauté du monde par son jardin et par son amour pour Michel, et moi Pierrot vagabond, par mon amour des lois du rêve big-bang pouvant faire en sorte DE SOULAGER LA CONDITION HUMAINE PAR UNE INVENTION: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE. … Je peux maintenant aspirer à lire le CODE DE LA MATRICE DES FORMES SUR TERRE par la découverte du champ constellaire dessinant un hors temps, hors réalité, hors servitude comme il en existe partout dans le multivers. … UN DOCTORAT D’INVENTION EST D’ABORD UN DOCTORAT ABDUCTIF, À LA RECHERCHE DE SON FIL D’OR PAR SA CONCLUSION OUVERTE, remontant comme un saumon le courant de la rivière, les berges argumentalistes d’une pensée œuvre d’art signée sous forme de point d’interrogation ? au cœur même d’un point d’exclamation, évacuant ainsi tout l’exercice de la perroquetterie stratifiée que tente de nous faire vivre le système secondarisé de la modélisation universitaire axée sur l’analytique à la maîtrise et le synthétique au doctorat, la revue de littérature en étant la prison épistémologique encore plus que méthodologique. … Bien des directeurs et des directrices de doctorat ne sont finalement que des aveugles conduisant des aveugles au pays Walt- Dysney des abductions paradigmatiques et post-intuitives des impossibles serpentant la beauté du onde dans son nulle part d’errances poétiques au pluie ontikative même de tout rêve big bang sur terre. à suivre …

 

 

——————-

1 :  ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art par un rêve big-bang.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U.  Par  la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) ,  nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapirre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON »  , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

 

 

JE TE DEMANDE PARDON

COUPLET 1

S’il m’arrive de parler au travers de mon chapeau S’il m’arrive de prendre trop de place trop souvent Si je m’approprie sans te voir l’espace de ta vie Si je préoccupe ton âme en secret dans la nuit…                                                                 Je te demande pardon… Je te demande pardon…

COUPLET 2

Si je vagabonde céleste tout autour de la planète Si je suis parti sans avis au détour de nos vies Si je t’ai volé ton rêve, déserté, laissé meurtri, Si j’en ai trop fait, trop dit, ou pas assez dans ta vie Je te demande pardon… Je te demande pardon…

COUPLET 3

Si je n’ai pas compris la beauté du monde d’ici Si je n’ai pas admis qu’il y a la vie après la vie Si je suis révolté parce que je suis enchaîné Si je ne peux te rassurer quand je suis déchaîné Je te demande pardon… Je te demande pardon…

COUPLET 4

Et si je le savais tout ce temps que je te volais… Et si je le savais tout ce temps que toi tu m’aimais… Je n’ai pas d’âme pas de cœur aujourd’hui je le dis… Je veux changer de vie et d’amour te dire merci Je te demande pardon… Je te demande pardon….

Chanson-manifeste de la nano-citoyenneté-planétaire

Michel le concierge

INTRODUCTION DU DOCTORAT

(VIDEO DE MICHEL LE CONCIERGE ET PIERROT VAGABOND)

 

COMMENTAIRE DE RAYMOND-LOUIS LAQUERRE FACE AU CHANGEMENT DE TITRE DE NOTRE DOCTORAT (de la non-tricherie à wow-t=2.7k?: la nano-citoyenneté-planétaire) , PAR LE TITRE DE LA CHANSON DE MICHEL LE CONCIERGE… JE TE DEMANDE PARDON… ou une méthodologie des débris de la mémoire du coeur… PIERROT VAGABOND-CHERCHEUR ET MICHEL LE CONCIERGE FILMÉS PAR MARLENE LA JARDINIÈRE) CONSÉQUENCE TOUTE EN SYNCHRONI-VIE-TÉ DE SON REMARQUABLE SPECTACLE POUR CÉLÉBRER LE 50-EME ANNIVERSAIRE DE SON CENTRE DE LECTURE RAPIDE (je te demande pardon)

June 19, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

À Pierre Rochette, Michel Woodard Aujourd’hui à 13 h 15 Bonjour Pierrot le vagabond,

Bonjour Michel le concierge

Cela ne me surprend par de ce qui est arrivé comme impact avec la merveilleuse chanson de Michel.

Ce n’est pas le fruit du hasard si parmi tout le répertoire des chansons de Michel, j’ai sélectionné « Je te demande pardon ».

Si tu te rappelles bien, au tout début du spectacle j’ai lu le texte de Ramtha intitulé : La joie, l’état d’Être suprême ».

Les chansons « La beauté du monde » et « Je te demande pardon » ont entré en résonance avec le texte initial sur la joie.

J’ai donc atteint l’objectif que je m’étais fixé : celui de mettre un fond spirituel où les gens vont ressentir une joie profonde et non seulement des émotions de surface.

Je me réjouis que ce spectacle et particulièrement la prestation de Michel vont ont permis d’orienter votre doctorat différemment et pour le mieux…

Bonne continuation dans votre projet tout à fait original, passionnant et d’une portée universelle.

Raymond-Louis

—————– réponse de Pierrot

Tu sais, Raymond-Louis… monter sur scène fut toujours difficile dans ma carrière parce que je voyais les visages des gens dans la salle et que j’étais trop sensible pour ne pas souffrir avec ceux ou celles qui étaient en détresse profonde (deuil, maladie, dépendance etc…)

Mais quand tu m’as demandé :  Pierrot, peux-tu m’aider à réaliser mon rêve ? je me suis senti convoqué à plus grand que moi malgré mes flashs la nuit qui m’assaillent encore sous forme de cauchemar.

Mais, jusqu’à la dernière minute…je me suis senti surtout aspiré par la très belle chanson de Michel le concierge et je voulais voir des coulisses le visage des gens quand Michel chanterait « je te demande pardon »

Tous les matins, à notre conseil d’administration de la créativité, j’assiste à la très grande humanité de cet homme qui chante la condition humaine si humblement et surtout à la dévotion au quotidien qu’il porte à Marlene, sa compagne, son amour œuvre d’art.

A ta soirée, j’ai d’abord chanté a capella LA BEAUTÉ DU MONDE avec ma feuille dans ma main… puis je suis resté dans les coulisses. Et là j’ai vu l’effet Michel Woodard, le même qu’il avait au café St-Vincent il y a presque 50 ans quand je le regardais chanter dans la salle.

« JE TE DEMANDE PARDON » ,  je savais, comme toi d’ailleurs, que c’était un hymne humaniste à la condition humaine… mais ce soir-là… grâce à toi, j’ai vu clairement pendant que Michel chantait que le public qui l’applaudissait venait de signer le titre de notre doctorat…Un homme est venu me voir pour me dire que la chanson de Michel lui faisait devoir de demander pardon à sa femme…

Ce matin, j’ai dis Mike : TU VIENS DE SIGNER LE MANIFESTE DE  LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Merci Raymond-Louis tu as vu 2 coups d’avance

Pierrot vagabond

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

 

1688, ****************************

 

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

«TOUTE PERSONNE QUI APPELLE ET PROCLAME LA GUERRE DOIT OBLIGATOIREMENT ÊTRE LE IER EN AVANT AVEC SA FAMILLE».

Et Michel le concierge de poursuivre au travers de mes rires gargantuesques (Pierrot) :

 

«MERCI POUR TA DISPONIBILITÉ… VOICI MAINTENANT TOUTES TES MÉDAILLES AU CAS QU’ON NE TE REVOIE PAS».

Michel le concierge, le carnet du concierge.

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK…. KKK…..KKK…..KKK…..KKK……KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….KKK….

——————–

LES PETITS ENFANTS DE LA GARDERIE ONT FAIT UNE FÊTE À LEUR MONSIEUR BALAIS (MICHEL LE CONCIERGE) … ET MON AMI A PLEURÉ DE JOIE QUAND UN CADEAU A SUIVI…. CET HOMME QUI CHANTE LA CONDITION HUMAINE, QUI PELLETE DEPUIS 14 ANS PAR AMOUR POUR SA FEMME, À QUI ON A DONNÉ SON NOM À UN PARC PRIVÉ, QUI N’A JAMAIS MANQUÉ UNE JOURNÉE DE TRAVAIL OUVRE LA PORTE TOUS LES MATINS, SANS EXCEPTION, AUX MAMANS ET AUX PAPAS QUI AMÈNENT LEUR ENFANT À LA GARDERIE…. QUE DIRE D’UN SI GRAND MONSIEUR… UNE DE MES CHANSONS LUI EST D’AILLEURS CONSACRÉE

NAUFRAGE D’UNE VALISE

9 février 2009 – 22 h 28 min

COUPLET 1

un jour mon chum m’a dit
oh moi je désire
que mon coeur devienne
grand comme une église
et puis ça
m’dérange pas
qu’y ait plein d’monde
su l’perron
avec leu valise

REFRAIN

y a des phrases comme ça
qui soulèvent les pieds d’un gars
comme l’eau fraiche d’un ruisseau
quand y tombe dedans
perdu au fond d’un rang

y a des phrases comme ça
qui soulèvent les pieds d’un gars
comme l’eau fraiche d’un ruisseau
quand y tombe dedans
le coeur tout en lambeaux
ohohoh… ohohoh…ohohoh..ohohoh

COUPLET 2

sur le perron d’mon chum
y avait une valise
un accordéoniste
aux tempes déjà grises
une jeune femme
avait mis l’feu à son âme
en larmes
comme le soleil
au clocher
d’une église
en flammes

COUPLET 3

mon chum y a dit
reste donc
oh sors donc ton accordéon
ma guitare est déjà prête
pour toi dans le salon
tu m’dis
qu’une jeune femme
a mis l’feu à ton âme en larmes
oh chanceux oh chanceux
ce soir chantons la femme
oh mon très vieux compagnon d’armes

REFRAIN FINAL

comme le coeur de mon chum
est grand et bon et beau

Pierrot
vagabond céleste

ST-ELIE DE CAXTON… LE PASSAGE HOLOGRAMMIQUE D’UN VILLAGE-FRAGMENT DE CONTE À UN VILLAGE FRACTAL DE CONTEURS MÉTAPHYSIQUES …. CAR EN INVITANT LA GRANDE SOCIOLOGUE MÉTAPHYSICIENNE GAELLE ÉTÉMÉ À FAIRE UNE CONFÉRENCE SUR SES RECHERCHES DOCTORALES (LA RAISON COSMÉTIQUE) …. LE GRAND CONTEUR INTERNATIONAL SIMON GAUTHIER A PERMIS L’ARRIMAGE D’UN TERRITOIRE ENCHANTÉS PAR DES CONTES FRAGMENTS À UN UNE NOUVELLE HYPOTHÈSE FONDEMENT DE CE QUI CONSTITUERAIT LA MÉTAPHYSIQUE CONTEMPORAINE….. QU’EST-CE QUE LA MÉTAPHYSIQUE POUR LA MÉTAPHYSICIENNE GAELLE ÉTÉMÉ…. CE SONT LES NOUVEAUX CHEMINS DU MERVEILLEUX….

Deux semaines déjà sont passées depuis que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) a accompagné la grande sociologue métaphysicienne Gaelle Etéme à une conférence à St-Elie de Caxton, invitée par le grand conteur international Simon Gauthier.

Le laïus oréparatoire à sa conférence pouvait se lire en ces mots:

Et si la raison n’était rien d’autre qu’un voir? Il existe un mot, connu de la nuit des temps. Les peuples en ont fait une pratique, un art du théâtre, du rituel, de la vie commune, de l’harmonie et du désordre, de la guerre et l’hypocrisie: c’est le mot “cosmétique”. Pour les grecs, la cosmétique ( de sa véritable écriture KosmetiKe), veut littéralement dire parure de l’univers. Ainsi, dans ce terme, si banal et décrié, se cache comme se révèle une énigme, celle du Kosmos, autrement dit, de la manifestation du phénomène; ce qui fait que vous et moi, toute chose, réelle ou imaginée, existent.

Or, si le phénomène soit la manifestation d’un exister (vous, moi, toute chose, réelle ou imaginée) est d’origine cosmétique comme semble nous le murmurer la mémoire des mots, par quelle attitude cognitive pouvons-nous comprendre l’essence d’une manifestation (ce qui la constitue et lui donne sa raison d’être)? Je vous invite donc dans un laboratoire de métaphysique en pensée pure( n’ayez pas peur c’est plus simple que ça n’y parait 🙂 ) que je développe depuis 5 ans. L’enjeu ici est d’engager avec vous une conversation, en explorant le rêve de la pensée, lorsque celle-ci, comme les tous premiers hommes que nous sommes toujours un peu, ont cherché à se saisir les contours de leur conscience en problématisant la fonction stylistique comme miroir de la raison.

————–

Tout a été filmé , archivé …..

Et tout s’est passé comme dans un conte fragmenté réenchanté par un conteur fractal… au sens de marquant la beauté du monde au fondement même d’une cosmologie dansante…

En débarquant de l’automobile… Nous eûmes l’éblouissement d’y voir installé à l’entrée du lot de la maison de Simon une affiche en bois peinturée et marquée: LABORATOIRE DE MÉTAPHYSIQUE …

Et Gaelle de dire bien innocemment… Je ne savais pas qu’il y avait un laboratoire de métaphysique à St-Elie de Caxton… et cela sans même se rendre compte qu’on parlait d’elle, qu’on attendait elle et qu’on avait créé de toute pièce un lieu-laboratoire de métaphysique.

Cela faisait plus de 5 ans que Gaelle travaillait nuit et jour ses inventions métaphysiques par un ancrage institutionnel sociologique….

Merci Simon…

St-Elie de Caxton, grâce à toi après Fred est maintenant devenu non seulement un village de contes… mais un village de métaphysique…

à suivre

 

Pierrot vagabond

ARCHIVES… ARGUMENTAIRE NÉVRALGIQUE DE LA THÉORIE DES CORDES (PHYSIQUE QUANTO-COSMOLOGIQUE) AU CHAMP CONSTELLAIRE DU RÊVEUR BIG BANG

2963…ÉCRITURE DOCTORAT… LES CORDES D’AVANT TOUT RÊVE BIG BANG SURGISSANT À L’ORIGINE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE D’UN NON-TRICHEUR OU D’UNE NON-TRICHEUSE PROVOQUENT PAR LEUR RECOHÉRENCE LES FRÉMISSEMENTS ONTOLOGIQUES DES QUALIAS MULTIVERSELS TISSANT PAR LA FRAÎCHEUR DU SENS PAR LES SENS LES ATTRIBUTS ESSENTIELS MÊME DE CE QUE L’ON APPELLE DES BROSSES D’ÊTRE ET DES ATTAQUES D’ÊTRE, BRUIT DE FOND COSMOLOGIQUE (2.7K?) DE TOUT RÊVE BIG BANG DANS SON ALGORYTHME DE JUSTICE SOCIALE TEMPORALE ET EXISTENTIALE, POUR LA PLANÈTE COMME POUR LA PERSONNE HUMAINE: «WOW-T=2.7K?»

APRIL 14, 2019

Comment se fait-il que jamais, ne fusse une seule journée, je ne me suis senti en mode survie comme vagabond céleste, durant toutes ces années historialement transcendé par une question:
SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS
EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI?

Je me suis retrouvé, sans même en réaliser la portée épistémologique, dans la même situation que François d’Assise, Ignace de Loyola, Jean de la Fontaine, Mandela, Margaret Sanger, Madame Beckett…., dans la position D’UNE PERSONNE HUMAINE QUI SOUDAIN PREND LA DÉCISION DE NE PLUS TRICHER… QUITTE À EN MOURIR.
Aujourd’hui, je commence à en saisir les ancrages susceptibles d’être réfléchis en mode de théoritisation.

En prenant la décision de ne pas tricher ou de ne plus tricher AVEC MA LIBERTÉ, soudain, je fus comme arc-en-cielisé par ce que j’appelle maintenant UN CHAMP CONSTELLAIRE.

Curieusement, tout ce qui habitait mon cerveau sous forme de désirs contradictiores, formes anti-heuristiques (entendement, raison, imagination…) prit la forme de cordes, exactement comme on décrit maintenant ce qui se passe dans l’avant-big bang…
Des cordes qui, en soi, diluent et dissouent même tout désir pour que puisse se produire l’émergence d’un rêve big bang…

Et c’est par ces cordes que la recohérence de l’irréel s’exprime en mode de FRÉMISSEMENTS ONTOLOGIQUES TISSÉS DE LA FRAÎCHEUR DES SENS PAR LES SENS, ce qu’on appelle des brosses d’être et des attaques d’être.

Et de ce champ constellaire frémissé par des cordes surgit un r^^eve big-bang multiversel faisant du cerveau UNE FRACTALE ONTI-K-ATIVE autant que INTRI-k-ATIVE avec des entités cordées «jeux de cartes» illuminant la danse même des qualias éternelles d’un bruit de fond multi-cosmologique.
dès que ma question devint
SI JE PRENDS SOIN DU MULTIVERS, EST-CE QUE LE MULTIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI?

Je compris la valeur abductive du doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette). Marlene, Michel et moi vivions tous les trois un rêve big-bang… Michel dans son amour big bang pour Marlene, Marlene dans son amour big bang de la beauté du monde par son jardin et par son amour pour Michel, et moi Pierrot vagabond, par mon amour des lois du rêve big-bang pouvant faire en sorte DE SOULAGER LA CONDITION HUMAINE PAR UNE INVENTION: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.
Je peux maintenant aspirer à lire le CODE DE LA MATRICE DES FORMES SUR TERRE par la découverte du champ constellaire dessinant un hors temps, hors réalité, hors servitude comme il en existe partout dans le multivers.

UN DOCTORAT D’INVENTION EST D’ABORD UN DOCTORAT ABDUCTIF, À LA RECHERCHE DE SON FIL D’OR PAR SA CONCLUSION OUVERTE, remontant comme un saumon le courant de la rivière, les berges argumentalistes d’une pensée œuvre d’art signée sous forme de point d’interrogation ? au cœur même d’un point d’exclamation, évacuant ainsi tout l’exercice de la perroquetterie stratifiée que tente de nous faire vivre le système secondarisé de la modélisation universitaire axée sur l’analytique à la maîtrise et le synthétique au doctorat, la revue de littérature en étant la prison épistémologique encore plus que méthodologique.

Bien des directeurs et des directrices de doctorat ne sont finalement que des aveugles conduisant des aveugles au pays Walt- Dysney des abductions paradigmatiques et post-intuitives des impossibles serpentant la beauté du onde dans son nulle part d’errances poétiques au pluie ontikative même de tout rêve big bang sur terre.

a suivre

ARCHIVE À PROPOS DES 4 QUESTIONS DE TOUT RÊVEUR BIG-BANG VERSUS LE CHAMP CONSTELLAIRE DU NON-TRICHEUR DANS UN CADRE QUANTO-COSMOLOGIQUE-HOLOGRAMMIQUE FRACTAL DU NON-TRICHEUR

2962… ECRITURE DOCTORAT…

QU’EST-CE QU’UN CERVEAU-ASTRONAUTE?… C’EST UNE FRACTALE MULTIVERSIENNE EN MODE D’INTRI-K-ATION QUANTO-COSMOLOGIQUE MARQUAND LE PASSAGE DE L’ONTI-K-E À L’ONTI-K-ATION PAR DES MANIFESTATIONS DE BROSSES D’ÊTRE ET D’ATTAQUES D’ÊTRE, TELLES QUE TOUT RÊVE BIG-BANG EN PROVOQUE DANS LE CHAMP CONSTELLAIRE D’UNE NANO-PERSONNE-HUMAINE-PLANÉTAIRE QUI PREND LA DÉCISION DE NE PAS TRICHER….
APRIL 13, 2019

Qu’est-ce qu’un cerveau-astronaute?….
Jamais le passage d’un glossaire alphabérique-thématique-chapitristique à un glossaire constellairistique ne m’est apparu aussi clair….
Soudain, de brosses d’être en brosses d’être comme d’attaques d’être en attaques d’être, le champ constellaire se vide de tout ce qui n’est pas hologrammique, intri-k-atif, supra-décohérentiste, pour donner au rêve big bang tout son arc-en-ciel qualia-tif contenu dans le principe d’onti-k-ation du réel, lorsque la beauté du monde se multiversive.
Revenons à l’étiquette d’onti-k-ation par exemple, lorsqu’elle se soulève d’amplitude parce qu’elle émerge au cœur même du champ constellaire en expansion….

Se produit alors une abduction intuitive puissante aspirée par un rêve big-bang en émergence, en parfaite intri-k-ation fractale avec sa partie multiversienne à la fois quelque part et nulle part dans le grand océan de l’impossible contenu tout au plein D’UN SIMPLE POINT D’EXCLAMATION….
le rêve big bang de la nano-personne humaine y émergeant comme une baleine qui soulève sa masse quelques instants au-dessus de l’eau, tout en y dessinant la tête de SON POINT D’INTERROGATION.
Toute onti-k-ation d’un rêve big bang nécessairement devient une vie personnelle œuvre d’art au service de la vie personnelle œuvre d’art d’une humanité en quête d’un rêve institutionnalisé: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

LES MONARCHIES NUCLÉAIRES ET SES ÉTATS FÉODAUX n’étant que les résultats historiques de l’ontique, masqué successivement par la superstition, la mythologie, la cosmogonie, la théologie, l’ontologie, dans une propédeutique philosophique et scientifique à L’ÉBLOUISSANTE MÉTAMORPHOSE DES FORMES DE L’UNIVERS EN QUÊTE DE SON INTRICATION MULTIVERS.

c’est en ce sens et en ce sens seulement qu’il n’y émerge un cerveau-astronautre chez la nano-personne-humaine… lorsque la beauté de la métamorphose des formes se propulse par cinq simples questions en forme de point d’interrogation au précipice même d’un point d’exclamation de ce que jadis on tentait d’appeler l’être (le cantique des cantiques de la bible devenant le kantique des kantiques de la quanto-cosmologistique)

1: Quel est ton rêve?
2: dans combien de jours?
3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4: comment ton rêv eprend-il soin de la beauté du monde?

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Pierrot vagabond

au nom de notre équipe de recherche
(Auld, Woodard, Rochette)

EN ARRIÈRE D’L’HÔPITAL STE-JUSTINE…2 CHANSONS ÉCRITES ….. DEUX HISTOIRES VRAIES ….

LA CHANSON D’CHANTAL HEBERT
8 février 2009 – 21 h 34 min
0
COUPLET 1

en arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des Jos Bines
y a une clôture de broche un peu moche
avec un trou qui a l’air un peu croche

j’ai marche toute la nuit
en vagabond poète
avais besoin d’une cachette
pour lire le journal le Devoir
avant d’m’endormir un beau soir

REFRAIN

dans le cosmos
y a plein de trous noirs
qui avalent des soleils
par milliards

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir
aspire toute ma lumière
quand j’la lis dans l’Devoir

COUPLET 2

en arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des Jos bines
j’ai passé au travers du trou noir
de la clôture, tel un soleil dans l’soir

pour tomber sur des feuilles
qui me craquent dans ‘dos
comme je craque
pour une femme cerveau
passionnée de ses mots
comme du chant des oiseaux

COUPLET 3

en arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des Jos Bines
Ulysse rêve de sa Pénélope
Dulcinée sourit à Don Quichotte

j’ai spotté ben caché
sous le pont de Ste-Rose
un vieux carré d’ciment
pas d’cloture en avant
pour une nuit d’poésie
enflammée par sa prose

REFRAIN FINAL

dans le cosmos
y a plein de trous noirs
qui avalent des soleils
par milliards

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir
aspire toute ma lumière
quand j’la lis dans l’devoir

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir
quand je dépose
ma tête endormie

sous la douce page éditoriale
du Devoir

Pierrot
vagabond céleste

—————–

… THE WONDERFUL LOOSER
1 février 2009 – 22 h 13 min
0
COUPLET 1

dans la ville de Montréal
y avait d’écrit sur un poster
j’ai un cancer
venez me voir

le nom de l’hôpital
le numéro d’la chambre de guerre
j’ai un cancer
venez me voir

REFRAIN

la belle Hélène
qui m’a conté l’histoire
celle qui a vu l’poster
la belle Hélène
tous les soirs est allé le voir
celui que moi j’appelle
the wonderful looser

la belle Hélène
tous les soirs est allée le voir
celui que moé j’appelle
the wonderful looser

COUPLET 2

ça doit tu être trippant
dans les yeux d’un agonisant
la belle Hélène
la belle Hélène
d’avoir avant d”mourir
sur son front un baiser brûlant
d’la belle Hélène
d’la belle Hélène

COUPLET 3

le gars y a pris la fin d’sa vie
pour nous faire d’la magie
humanitaire
j’ai l’vé dans airs
le gars y est mort

mais la belle Hélène
m’a fait faire un wow
humanitaire
j’ai l’vé dans airs

Pierrot
vagabond céleste

NOEL À L’HÔPITAL STE-JUSTINE ET LA VISITE DU PREMIER MINISTRE DU QUÉBEC FRANÇOIS LEGAULT

Chansons de Pierrot
NOËL À L’HOPITAL STE JUSTINE
9 février 2009 – 23 h 15 min

COUPLET 1

à toutes les femmes enceintes
qui ont peur pour leur enfant
aux enfants d’Ste- Justine
qui s’endorment en tremblant
à toutes les infirmières
aux beaux yeux d’épuisement

que les anges vous veillent
dans le ciel, la nuit de Noël
que les anges vous veillent
dans le ciel la nuit de Noël

COUPLET 2

à toutes les grand-mères
qui n’ont plus qu’la prière
parce que leur petite fille
se bat contre un cancer
à tous les grands docteurs
qui ont trop d’peine dans leur cœur

que les anges vous veillent
dans le ciel la nuit de Noël
que les anges vous veillent
dans le ciel la nuit de Noël

COUPLET SPECIAL

la nuit de Noël
à genoux dans la neige
les mains jointes
tendues vers le ciel

je demande
que les anges
apparaissent
dans les fenêtres
qu’ils bénissent l’hôpital
qu’ils guérissent
ceux et celles
qui ont mal
qu’ils bénissent l’hôpital
qu’ils guérissent
ceux et celles
qui ont mal

COUPLET 3

à toutes les mamans
qui ramènent leur enfant
à tous les bénévoles
qui célèbrent leur envol
aux employés de soutien
qui leur serrent la main

que les anges vous veillent
dans le ciel la nuit de Noël
que les anges
vous chantent
dans le ciel

ma chanson
de Noël

Pierrot
vagabond céleste

François Legault a vécu une vive émotion à l’hôpital Sainte-Justine

Le premier ministre du Québec a visité mardi le Centre de cancérologie Charles-Bruneau de l’hôpital Sainte-Justine.

La Presse canadienne
Publié hier à 16 h 22
François Legault a affronté la dure réalité des enfants malades et l’angoisse de leurs parents, mardi, à l’occasion de sa visite à l’hôpital Sainte-Justine.
Alors qu’il faisait une tournée de certaines salles, prenant le temps de saluer enfants et parents, une mère accompagnant sa fille de 12 ans qui souffre de thalassémie majeure a fondu en larmes en racontant qu’elle avait une autre enfant souffrant de la même maladie et qu’elle se rendait à l’hôpital régulièrement depuis 17 ans.
Le premier ministre l’a prise dans ses bras pour la réconforter, visiblement touché. Malgré une présence imposante de caméras de télévision, personne n’a filmé la scène par simple respect.
La visite de François Legault au centre hospitalier universitaire a duré près d’une heure et demie. Il a pris le temps de s’asseoir avec plusieurs enfants, leur parlant et saluant leur courage. Bien qu’il ait aussi discuté avec des parents, il a surtout consacré son temps aux enfants.

François Legault discute avec un garçon en fauteuil roulant.
Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Il a même participé à une distribution de cadeaux en compagnie d’une fée des étoiles dépêchée à ses côtés durant une portion de sa visite.
À la fin de sa visite, le premier ministre a refusé de répondre à quelque question que ce soit qui ne touchait pas sa visite, remettant les affaires courantes au lendemain et déclarant fermement qu’aujourd’hui, c’est la journée des enfants de Sainte-Justine.
Il a qualifié son passage de message d’espoir.
Le temps des Fêtes, c’est le temps de l’entraide. Il faut penser à ceux qui sont moins chanceux, et je trouve ça quand même dur de voir des enfants qui vont passer dans certains cas Noël ici.
François Legault, premier ministre du Québec
Venir encourager les enfants, venir encourager les parents, ça fait aussi partie de notre tradition du temps des Fêtes au Québec, a-t-il ajouté.

Lors de sa visite, François Legault a souligné l’importance de soutenir les familles qui traversent des moments difficiles en raison de la maladie d’un enfant.
Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

REPRENDRE LA ROUTE DE L’ERRANCE POÉTIQUE AVEC MON BÂTON DE LIBERTÉ… MAINTENANT QUE JE SUIS HABILLÉ INTÉRIEUREMENT UNIQUEMENT PAR LA POÉSIE DES AUTRES…. EFFACER LES TRACES DE MON PASSAGE SUR LA TERRE PAR L’APOTHÉOSE DE L’ANONYMAT… EN RAMASSANT LES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR DE MON ENFANCE LE LONG DE LA RIVIÈRE sT-mAURICE ENTRE lATUQUE ET tROIS-RIVIÈRES…. TOUT EN COGNANT AUX PORTES DES CULB DE L’ÂGE D’OR POUR DEMANDER LA PERMISSION DE JOUER AUX ÉCHECS AVEC DES PERSONNES DE MON ÂGE…. OH QUE LA FIN DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) ME SOIT MULTIVERSIELEMENT FAVORABLE …. CE QUI ME PERMETTRA ENFIN DE JETER L’HABIT DIU PHILOSOPHE DANS UN BOSQUET POUR NE RETROUVER QUE LA NUDITÉ HEUREUSE DE L’ENFANCE FAITE POÉSIE DE FIN DE VIE…

JE REDÉCOUVRE L’ENFANCE
9 février 2009 – 23 h 31 min

COUPLET 1

je redécouvre l’enfance
avec émerveillement
7 heures du matin
je monte dans une chambre
ou s’éveillent trois enfants

maison à trois étages
dehors un bel automne
si belle sans maquillage
entre deux beaux orages
une femme sans son homme

homme qui lui téléphone
du travail au bureau
l’autobus va passer
faudrait pas la rater
l’école va commencer

COUPLET 2

homme qui s’est levé cette nuit
quand je suis arrivé cette nuit
invité par sa femme
il m’a serré la main
homme d’une grande bonté

dans leur chambre d’amis, amis amis
j’étais au paradis, amis amis amis
j’ai pas dormi d’la nuit
trop heureux d’écouter
la famille endormie

COUPLET 3

trois heures du matin, matin, matin
l’homme a ferme ma porte de chambre
voulait pas m’déranger
voulait se préparer
pour aller travailler

j’ai failli me lever, lever lever
pour lui dire bien humblement
comme c’est bon chez vous
d’être ton invité
merci de ta bonté

COUPLET 4

moi qui change de ville trop souvent
je bénis ta famille
je bénis tes richesses
ta femme et ses grossesses
et vos très beaux enfants

Mzika, Ethan, Frédéric
puis Shendi et ses 17 ans bien qu’absent
et votre chien
Sherbi
évidemment
très content

Pierrot
vagabond céleste