All posts by Pierrot le Vagabond Chercheur

ARCHIVES SUR LA NON-TRICHERIE DU VAGABOND CÉLESTE SUR SA ROUTE DE LA BEAUTÉ DU MONDE

1559,
(VAGABOND CÉLESTE) QUE RESTE-T-IL DU TEMPS OÙ LE VAGABOND CÉLESTE ALLUMAIT DES RÊVEURS SUR LES ROUTES DE SON PAYS?
JANUARY 30, 2017
Il y eut des moments magiques durant ces quelques années où avec un sac à dos, un bâton de pèlerin et une vieille guitare j’allais poétiquement allumer des rêveurs un par un avec la certitude qu’un jour, longtemps après ma mort, le Canada en entier serait illuminé par ses «rêveurs vies personnelles œuvre d’art» comme par des chandelles sur un gâteau de fète.
Mais on dirait que ma mémoire a perdu l’ordre chronologique de sa poésie. Un été entre autres, au moment où un camionneur du lac à Beauce s’arrêtât pour me remercier d’avoir composé «la chanson du camionneur» que je lui avais chantée sur la route de La Tuque l’année précédente, un jeune homme apparaît de nulle part et me dit… Veux-tu venir dans ma forêt… j’ai vu ta guitare, j’ai besoin de parler de mon rêve car je ne sais pas où je m’en vais…
Nous sommes arrivés sur une presqu’île, où il vivait seul avec sa tente… Sans doute se reconnaitra-t-il. C’était un jeune entrepreneur qui avait gagné le premier prix du Québec dans un concours quelconque pour avoir tenu commerce international d’épices… mais il vivait tout cela pour son rêve… Il rêvait d’écrire de la musique contemporaine qu’il ferait jouer là où était sa tente pendant qu’il ferait déguster ses épices à des mélomanes….
C’était exceptionnel… Quand j’avais 25 ans et que je faisais le tour du Québec comme chansonnier, j’avais dans mon aotomobile 45 exemplaires du «LOUP DES STEPPES» DE hERMANN hESSE À DONNER À TOUT ARTISTE INQUIET….
Mais cet été-là . sur la route de la Gaspésie je ne rappelle plus très bien oû, je dis à ce rêveur exceptionnel… J’ai dans mon case de guitare un film culte…« TOUS LES MATINS DU MONDE»… J’ai de quoi là-dedans à nourrir la flamme de ton rêve jusqu’à ta mort… On peux-tu aller l’écouter ensemble…
Il me dit.. mes parents restent pas très loin… ils sont absents… il y a une télévision et un video… Nous écoutâmes le film et je lui dis… Un jour, le Canada publiera une carte géographique avec les lieux exacts de tous ses grands rêveurs et grandes rêveuses vies personnelles œuvre d’art vivant comme des flambeaux de liberté anonymes…et il y aura un pèlerinage pour saluer ce pays œuvre d’art qu’ils porteront en eux… Je serai mort depuis longtemps… mais je sais que toi… avec un rêve d’une si grande intensité… tu seras là, avec ta tente à présenter ta musique contemporaine et à faire déguster tes épices…. ici même dans cette forêt.
J’y dormis et le lendemain très tôt, pour ne pas gâcher la magie, pendant qu’il dormait, même si je crevais de faim, je repris la route en douce, étant toujours prêt à mourir pour mon rêve.
Et je repartis… fuyant ma propre vie de village en village… sans cesse épuisé d’un rêve trop grand pour mes forces… mais confiant parce que les bottes pour aller plus loin dans la vie que mon grand-père Lucien avait échangées contre son cheval à St-Raymond de Port-Neuf prenaient soin épiquement de mes ampoules aux pieds….
Rêver l’humanité œuvre d’art du 21eme siècle en allumant les rêveurs un à un sur la route fut peut-être ma plus belle tentative d’errance poétique….

PIERROT VAGABOND

LE VAGABOND CÉLESTE, QUAND IL PARTIT VAGABONDER, MONTA SUR LES ÉPAULES DE DAVID THOMPSON (1770-1857) LE PLUS HABILE CARTOGRAPHE D’AMÉRIQUE DU NORD… QUI LUI-MÊME ÉTAIT MONTÉ SUR LES ÉPAULES DES VOUYAGEURS, QUI EUX MÊMES ÉTAIENT MONTÉS SUR LES ÉPAULES DES PREMIERS COUREURS DES BOIS… lE VAGABOND CÉLESTE FUT , EN FAIT, UNE RÉPONSE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART CONSACRÉE À UN RÊVE BIG BANG …. AU CLOCHARD CÉLESTE DE JACK KEROUACK, DÉCHÉANCE EN SOI DE CE QUE DOIT ÊTRE LA NON-TRICHERIE SANS DÉPENDANCES, HORS TEMPS HORS RÉALITÉ HORS SERVITUDE DE CE QUE DOIT CONSTITUER UNE ONTI..K..ATION MULTIVERS DU RÉEL SUR TERRE

Explorateur du lundi 16 octobre 2006

David Thompson (1770 – 1857)

Probablement le plus grand et le plus habile cartographe d’Amérique du Nord, David Thompson a cartographié près de 5 millions de kilomètres carrés de territoire.

Né en 1770 à Londres, dans une famille pauvre, David Thompson est confié à une école de charité. Dès l’âge de 14 ans, il est recruté par la Compagnie de la baie d’Hudson, il étudiera l’astronomie, les mathématiques et la géographie. En 1784, il arrive au poste de Churchill, dont le gouverneur est Samuel Hearne, qui a traversé les Territoires du Nord-Ouest. Le jeune David écrit sur tout ce qu’il observe dans la nature, avec un grand souci du détail.

Une vocation d’arpenteur
David Thompson fait partie des équipes qui vont installer des postes à l’ouest de la baie d’Hudson. Il apprend comment déjouer les pièges de la solitude. En 1789, il se fracture une jambe et en conséquence, il boitera toute sa vie. Peu de temps après, il perd l’usage d’un oeil. Pendant un an, il étudie l’arpentage et l’astronomie. Il est promu marchand de fourrures, mais on le confine au travail de bureau. David Thompson ne rêve que d’arpentage, il quittera donc en 1797 la Compagnie de la baie d’Hudson pour la Compagnie du Nord-Ouest…

Un cartographe d’envergure
Au cours des 15 années suivantes, David Thompson peut donner sa juste mesure et il s’illustre par un travail des plus productifs. Par exemple, il faut mesurer la frontière entre les États-Unis et le Canada afin que la Compagnie du Nord-Ouest sache où se situent tous les postes qu’elle a créés! Il est le premier à trouver la source du Mississippi. Il cartographie le nord des provinces centrales du Canada. Il est aussi chercheur de route dans les montagnes Rocheuses.

La retraite
David Thompson revient dans l’Est en 1812. En 1814, il réalise une immense carte représentant le Nord-Ouest, du lac Supérieur au Pacifique. Il perd tout son fonds de pension avec la faillite d’un courtier. Devenu âgé, il se retire chez sa fille à Longueuil, où il meurt en 1857, oublié et dans l’extrême pauvreté. Dans les années 1880, Joseph Burr Tyrrell entreprend une campagne pour lui donner sa véritable stature.

En 1927, lors du soixante-dixième anniversaire de la mort de Thompson, des cérémonies spéciales eurent lieu à Montréal pour dévoiler un monument sur sa tombe au cimetière de la Côte-des-Neiges, tombe qui était restée sans pierre funéraire.

L’année 2007 marque le bicentenaire de la première traversée des Rocheuses par David Thompson. Elle marque aussi le 150e anniversaire de la mort de Thompson.

Pendant ce temps…

• En 1857, l’inventeur américain Otis installe le premier ascenseur dans un magasin de New-York.

• Pasteur commence ses travaux sur la pasteurisation et la vaccination.

• La journée de travail des enfants et des femmes est limitée à 10 heures au Royaume-Uni.

Le contexte de l’époque…

• En 1782, la Compagnie du Nord-Ouest est fondée par les Écossais de Montréal. La compagnie entre en concurrence directe avec la Compagnie de la baie d’Hudson qui existe depuis un siècle. Cette concurrence pour l’exploitation des meilleures rivières et des meilleurs lieux dégénère en affrontements violents. La compagnie de la baie d’Hudson doit se résoudre à installer des postes de traite à l’intérieur du continent. En 1821, la compagnie de la baie d’Hudson absorbe celle du Nord-Ouest et devient un monopole.

• Les États-Unis, après leur guerre d’Indépendance, ont des visées expansionnistes. Ils essaient d’envahir une partie du territoire canadien-britannique. C’est la guerre de 1812 qui de déroule dans la région des Grands Lacs. Cette guerre se termine par un match nul. La Grande-Bretagne reconnaît finalement l’indépendance des États-Unis et ceux-ci acceptent de rendre tous les territoires saisis. Le traité de Gand de 1814 redéfinit les frontières. En 1817, une commission de délimitation des frontières est mise sur pied à laquelle participe David Thompson.

Références : bibliographie et hyperliens

• David Thompson de James Smith publié dans la collection Célébrités canadiennes, aux éditions Julienne.

• David Thompson’s narrative, autobiographie publiée par la Champlain Society, 1916.

Écoutez l’histoire de David Thompson
L’Encyclopédie canadienne
Bibliothèque et Archives Canada
Parcs Canada

LE TITRE DU IER CHAPITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) SE PRÉCISE: LA NON-TRICHERIE, DE L’ONTI..K..E À L’ONTI..K…ATION DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART

La différence entre un cerveau d’étudiant en fin de maîtrise et un étudiant en finale de doctorat m’apparaît être le très haut niveau de pensée abstraite lui permettant de passer de la recherche théorique à la recherche théoritique.

Soudainement, toutes les habiletés apprises en maîtrise, toute la culture bibliographée en doctorat… s’éloignent tel un Iceberg qui fond… Le chercheur, non seulement n’a plus besoin de lire, mais n’est hanté nuit et jour que par le fil d’or de sa question dont il connaît abductivement et intuitivement la très riche conclusion ouverte qui l’habite nuit et jour, aussi clairement qu’une carte géographique du ciel .

Bien plus, il est capable de diviser les trois opérations auquel son processus d’écriture sera confronté: 1) la pensée abstraite sous les mots, b) les blocs d’argumentation et ses connecteurs c) la stylistique harmonisant le tout.

A notre conseil d’administration de la créativité de ce matin, je soumettais donc à Marlene et à Michel les 20 pages concernant son archétype hologrammique qui sera d’abord soumis pour obtenir 3 wows à une évaluation de la pensée abstraite sous les mots… Puis une fois les 3 wos obtenus, je peaufinerai les blocs d’argumentation et les connecteurs pour resoumettre à nouveau le texte, Michel ayant durant ce temps offert une proposition signée des video de gauche (Michel) et de droite (Marlene). Puis pour la finale, je soumettrai le document avec sa version stylistique telle qu’elle devrait apparaître au dépôt du doctorat.

Doctorat que nous déposerons d’abord sur internet et qu’après seulement j’irai porter la page web sur laquelle 4 professeurs de 4 universités différentes seront invités à le lire parce que ce doctorat concerne tout particulièrement LEURS RECHERCHES, que j’ai déjà pris la peine de lire en propédeutique.

Pendant que nous orientons la conclusion ouverte de notre doctorat en vue de rencontrer une personne de l’institut d’intelligence artificielle du Québec (qui sera invitée à notre bunkler de l’amitié.. et non l’inverse), nous revisons aussi quotidiennement notre stratégie pour obtenir le prix Nobel de la paix par la collaboration d’une équipe algorithmique consacrée uniquement à cet algorithme social (wow-t=2.7k?) et son application sur des milliards de téléphones cellulaires en vue de créer en moins de 5 ans LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

à suivre…

Pierrot vagabond

LES 20 IERES PAGES DU IER CHAPITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) À SOUMETTRE À L’ÉQUIPE POUR LES 3 WOWS EN VUE DE LA MISE EN MULTI-MÉDIA DES TROIS POSTURES DE PEINTRE DES TROIS ARCHÉTYPES HOLOGRAMMIQUES: MARLENE LA JARDINIÈRE (VIDEO DE GAUCHE, MICHEL LE CONCIERGE (VIDEO DE DROITE) ET PIERROT VAGABOND (TEXTE DU CENTRE )

CHAPITRE 1: LA NON-TRICHERIE
Dans un premier temps, ce ier chapitre réfléchira sur la condition humaine au niveau ontique et cela méthodologiquement à partir de trois archétypes hologrammiques (Michel Concierge, Marlene la Jardinière et Pierrot Vagabond) pour qui la décision DE NE PAS OU NE PLUS TRICHER pour se rendre disponible à autre chose a RADICALEMENT changé leur vie,
Dans un deuxième temps, nous avancerons l’hypothèse constructiviste SUIVANTE : leur décision de ne pas tricher ou de ne plus tricher a permis chez chacun l’émergence de ce que nous décrirons comme un CHANP CONSTELLAIRE au sein duquel a pu croître un RÊVE BIG-BANG qui, tout au long DU CHEMIN DE LEUR IMPOSSIBLE QUÊTE est devenu LEUR RÊVE BIG BANG.
Dans un troisième temps, nous conclurons cette avancée théoritique (non-tricherie, champ constellaire, rêve big-bang) par la mise en axiome de l’énoncé suivant : toute décision de ne pas ou de ne plus tricher constitue une onti..k..ation à la vie personnelle œuvre d’art par un champ constellaire déclencheur d’un rêve big bang ouvrant la porte à l’invention d’un algorithme social : «WOW-T=2.7K?».
Laissons d’abord la parole à notre ier archétype hologrammique : Michel le concierge :
—————-
1: ST-VALENTIN…MICHEL LE CONCIERGE
J’veux mieux que ça
J’arrête de tricher
J’me rends disponible pour autre chose
Michel le concierge
2682,

SUR WWW.REVEURSEQUITABLES.COM / BOÎTE À CHANSONS/ SAINT-VALENTIN 2011… THÈME DE LA NON-TRICHERIE…MONOLOGUE DE MICHEL LE CONCIERGE DONT JE TRANSCRIS LE TEXTE POUR L’OUVERTURE DU IER CHAPITRE DU DOCTORAT DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)
MARCH 11, 2019
MICHEL ST-VALENTIN-NON-TRICHERIE
Michel …
On est le 12 février 2011
Pierrot
Qu’est-ce que t’as à dire à la planète aujourd’hui?
Michel
Aye, ça va aller sur Internet ça. C’est pas des farces. Imagines-tu ça UN CONCIERGE … un concierge… qui aujourd’hui … qui… à cause de l’Internet peut communiquer son message autour du monde… c’est fantastique… Pis là… moé… mais tu connais mon défi… tu connais mon défi.. hen… Moé ça fait huit ans… ça fait huit ans que j’suis concierge… ça faitte huit ans le 18 décembre qui vient de passer….pis eeee… comme tu l’sais… c’tait pas vraiment mon plan de carrière ça… concierge…
Mais là… le défi que je me suis donné à relever… C’EST D’CHANGER MA VIE… changer ma vie parce que… Je l’sais j’peux faire autre chose que ça.. voyons donc… Pour moi c’que.. c’que.. c’que j’imagine… C’EST LA QUESTION DU TALENT GASPILLÉ, vois-tu…
J’me suis r’trouvé obligatoirement dans une position de concierge parce qu’y fallait faire fonctionner la maison… y fallait faire fonctionner la cabane… c’est sûr… faut pas lâcher la cabane… c’est la famille.. c’est le support… c’est.. c’est ces affaires-là…
Mais au fond d’moi-même, j’me suis toujours dit aussi : VOYONS, J’PEUX FAIRE PLUS QUE ÇA… D’ailleurs, j’ai déjà faitte plus que ça. Mais moé mon plan de carrière, de la manière dont ça s’est passé hen… tu l’sais… j’veux dire.. ça parti comme ça… pis ça faitte ça de même… (Michel fait le geste de l’avion qui tombe, Pierrot rit)…. ça piqué du nez… tiens… Mais moé je pensais que j’étais au début de ma carrière quand j’avais 20 ans… c’que je savais pas dans c’temps-là … j’étais déjà au sommet de ma carrière… je l’savais pas (rire Pierrot)… TOUT C’QU’Y ÉTAIT POUR VENIR APRÈS C’ÉTAIT POUR DESCENDRE… vois-tu..
Mais c’qui est arrivé… c’est que dans c’temps-là… écoute ben ça… écoute… Dans c’temps-là… j’me d’mandais… en fin d’semaine-là… j’me d’mandais… J’veux faire un monologue mais.. qu’est-ce que je vais faire comme monologue? Le défi… c’est d’changer ma vie parce que tu m’as dit : T’AS-TU CONSIDÉRÉ ÊTRE UN ARTISTE? Mais là franchement là, quand ça c’t’est arrivé là… me suis dit… c’t’est à peu près le pire choix que je peux pas faire dans vie d’être un artiste pour changer ma vie… POUR ÊTRE ÉCONOMIQUEMENT PLUS INDÉPENDANT (grand rire Pierrot).
Moé mon problème, c’est qui m’manquait d’argent, vois-tu… j’travaille fort… j’travaille fort… j’ai toujours travaillé fort… pis on dirait que plus je travaille fort, moins j’ai d’argent (grand rire Pierrot). …. Moé je faisais ça pour HONORER MA FEMME parce que r’gar… je r’prends mon histoire y a 35 ans passé…
Quand j’avais 20 ans, les affaires allaient ben.. moé… j’tais chansonnier dans l’Vieux Montréal… pis j’avais du fun à mort… pis j’rencontrais plein d’monde… pis… j’tais su l’party tout l’temps… Mais c’qui est arrivé c’est que…
J’ÉTAIS AUSSI UN TRICHEUR DANS C’TEMPS-LÀ
Pis à un moment donné, à cause de d’ça…
LA SOMME DES TRICHERIES
M’A EMMENÉ À PENSER QUE
JE POURRAIS CHANGER DE VIE
Pis dans c’temps-là je me suis dis… Je pourrais changer de vie comment?… comment? Moé j’aimerais ça… mon rêve… mon rêve ce s’rait quoi? Ce serait de rencontrer la femme de ma vie… une femme qui m’aime… puis avec qui… J’SUIS CAPABLE DE PAS TRICHER… ça c’était mon rêve dans le temps…
Pis là, comme c’est la fin de semaine de la Saint-Valentin,j’me disais que c’est que je pourrais faire… pour honorer… la femme qui s’est trouvée su mon chemin… pis qui a accepté de me prendre petit moi… pour la vie… COMME SON HISTOIRE D’AMOUR… fais je me suis dit, ce que je vas faire en fin de semaine… j’va honorer cette belle histoire-là… QUI EST VENUE ME CHERCHER MOÉ QUAND J’AVAIS BESOIN…
pis je l’savais pas dans c’temps-là… mais… j’étais prêtte… j’étais prêtte… j’me suis dit…
J’VEUX MIEUX QU’ÇA
J’ARRÊTE DE TRICHER…
JE ME RENDS DISPONIBLE POUR D’AUTRE CHOSE…
Pis, je l’savais pas d’où ça viendrait mais… tout d’un coup… elle est apparue là… en haut des marches d’un escalier roulant… au magasin… chez Eaton j’me rappelle… une journée pis a m’dit : ahhh… «tu chantais dans l’vieux-Montréal toé»… vois-tu… elle a m’avait connu.. moi je l’avais pas connue… mais je l’avais reconnue parce que je l’avais vue bon… c’est aussi simple de même…
Mais la grande histoire c’est que… la grande histoire c’est que, à c’moment-là… imagine-toé… j’avais…

J’CHU TOMBÉ EN AMOUR INSTANTANÉMENT…
J’AVAIS L’IMPRESSION
QUE C’ÉTAIT LA RÉPONSE À MA PRIÈRE.
CETTE FEMME-LÀ QUE J’AI VU CETTE JOURNÉE-LÀ.
Écoute-ben c’qui c’est passé… On a passé à c’moment-là quelques belles journées à s’rencontrer… pis à jaser… et pis aller dans l’Vieux-Montréal… pis à vivre des belles émotions à c’moment-là…
Mais, imagine-toé… j’ai commencé à m’sentir que c’te femme-là était trop bonne pour moé, que j’étais pas vraiment encore assez prête que je shakais dans mes bottines , QUE J’TAIS PAS SÛR D’ÊTRE ASSEZ DROITTE POUR MÉRITER ÇA…
Pis là j’me suis dit… au bout de ces deux s’maines-là, je me suis dit : «ah, écoute, faut, faut j’fasse du ménage dans mes affaires … j’faut j’fasse du ménage dans mes affaires… j’ai encore des affaires à régler…
J’lui dis : r’garde bien… pour une fois dans ma vie… J’va être honnête… j’ai envie de cette histoire d’amour-là… mais je suis pas sûr que je suis capable de relever le défi aujourd’hui… Pis j’ai dit : r’gar, j’aime autant te l’dire… si amais on est dût pour être ensemble… ce s’ra plus tard…
On s’est séparés là. Pendant 4 ans… j’ai faitte d’autre chose… (grand rire de Pierrot)…
Pis à un moment donné, y est arrivé que… j’étais libre et disponible, frais et dispos, prêt pour la belle histoire… mais là moé, je l’savais pas moé si à serait encore là… Je prends le téléphone, je r’garde dans l’annuaire de téléphone … a j’trouve son nom… Ben était pas à même adresse… avais changé d’adresse… Pis tu sais, les femmes dans l’annuaire au téléphone, y marquent pas le nom au complet… pas le prénom… une initiale… moé j’appelle M. Auld et puis… c’est-tu Maurice, je l’sais pas (rire de Pierrot). Je l’savais pas… j’appelle… mais c’est elle qui répond… mais là… la chance… on s’organise un rendez-vous dans les journées qui viennent… une rencontre… puis depuis c’temps-là… ça fait 28 ans qu’on est ensemble… 16 ans cette année qu’on est mariés… et puis je dois te dire… que c’est ben certain que ça changé ma vie… ça changé ma vie…
Pis aujourd’hui, j’aimerais la remercier et lui dire que… ça marché mon affaire
QUE J’AI JAMAIS TRICHÉ… EN 28 ANS…
POUR UN GARS COMME MOÉ C’EST UN MIRACLE…
C’est un miracle… l’amour c’est fort.. l’amour c’est fort hen… cette femme-là, c’est un ange du ciel vois-tu… est arrivée elle pure…pure…simple… créatrice et impressionnante… et magique… et parfaite…
Ça m’a été donné à moé un gars qui… vois-tu… r’garde r’garde c’qui s’est passé… dans c’temps-là… A m’a connu elle, j’tais dans mes belles années, pis après ça r’garde, mon affaire s’est mise à descendre… ça s’est mis à descendre…
Chu devenu représentant pour les compagnies hen… à commission… ç veut dire tu fais pas d’argent jamais (grand rire Pierrot)… tu payes pour travailler hen… a m’a patienter a m’a dit… ben oui y travailles fort le gars… a m’a encouragé pis tout ça pis là… j’ai commencé à rêver qu’y fallait encore que je change ma vie…, MOÉ ÇA ÉTÉ L’HISTOIRE DE MA VIE CHANGER MA VIE À TOUTES LES SEMAINES… Pis là finalement… je me suis trouvé une belle job de directeur … des ventes… pour une firme d’animation 3 D super moderne quek chose de beau.. t’sais veut dire la plus belle affaire du monde… J’ai fait $1000 dans mon année (immense rire de Pierrot) ça m’a couté 2,000 pour faire ce $1000 là… j’rentre à maison pis à m’accueille comme si j’étais un héros encore… vois-tu… plutôt qu’un zero là t’sais…
Moé j’me dis j’arrive pas… j’travaille… j’travaille… j’travaille… j’ai pas la bonne façon c’est sûr… j’gagne pas, chu perdant tout l’temps… MAIS ELLE A M’SUPPORTE vois-tu pendant toutes ces années-là… Moé je sais que j’ai un talent… celui de chanter celui de de… même là chu pas sûr… mais a vois ben que je fais mon possible… a m’a toujours supporter vois-tu… dans c’que j’veux faire…
Pis aujourd’hui, j’ai encore une fois décidé de changer ma vie pis faire des monologues… écrire des chansons… des affaires qui ont pas d’allure… un artiste, ça gagne pas sa vie… tu peux pas supporter ta famille quant t’es t’un artiste au Québec.. c’est dur… tu y arrives pas… hen… bon…
Alors… pis moé je rêve que notre affaire… avec les rêveurs équitables.com… ça va devenir tellement fameux… que l’argent va rentrer pleine porte icitte… pis on va régler tous nos problèmes financiers, ça va être le fun.. après ça… on va pouvoir relaxer un p’tit peu t’sais… à 80-90 peut-être (rire Pierrot)… on travaille fort… veux-tu…
Pis elle, c’est qui… ça va ben ses affaires, c’est un peu mieux que moé… j’veux dire… j’sais pas pourquoi mais… elle a n’a quelques sous fait que ça lui permet de me toffer t’sais… c’est ça qui arrive
Alors aujourd’hui… mon monologue, y est comme toutte faite… mais… j’avais décidé d’appeler ça .. ON EST DANS L’ROUGE… (immense rire Pierrot)… La Saint Valentin… la St-Valentin… la St-Valentin oui… la couleur c’est rouge…
Pis tu vois-tu moé là., comme concierge, pour être rendu… dans le fond d’la cave là… ça m’a pris du temps avaler ça… d’être rendu là… ça m’a pris du temps avaler ça… Mais à un moment j’ai compris que là je marchais à genoux mais que c’était pas pour a rien… c’était pas pour a rien… j’ai appris ben des affaires…
J’AI APPRIS PREMIÈREMENT
À SERVIR LES AUTRES…
AU LIEU DE PENSER RIEN QU’À MOÉ…
J’ai appris que , quand ça allait ben dans la vie, faut avoir un peu d’humilité parce que tu sais jamais quand tu vas t’mettre à descendre… (rire Pierrot) … la meilleure preuve c’est moé-même… vois-tu?…
Alors je me dis : Y faut honorer… là l’affaire du rouge… y a rien que des mauvaises nouvelles dans l’journal… pourtant ça fait des années que je le dis moé que la finance va crasher… hen pourquoi… j’essaie de ramasser pis d’ramasser pis je vois le maire de ma région qui vient me vider les poches avec les taxes pis qu’y m’en met par-dessus le ponpon… j’chu pu capable de toffer… pis quand même je travaille comme un fou… j’arrive pas…
Fait que, rendu au fond du trou, que c’est qu’tu fais… tu dis : faut que je fasse quek chose… hen… fait que je me suis dis : c’que je va faire… pour le moment… j’va célébrer la St-Valentin… pis j’va avoir du fun en fin de semaine… et pis j’va simplement continuer à RÊVER QUE ÇA VA ARRIVER NOS AFFAIRES… parce que c’est la meilleure affairw qu’on peut faire…
Y nous disait cette semaine.. y a une fille… y a une fille dans le journal de Montréal hier… a l’écrit : LA CATASTROPHE S’EN VIENT… TOUS LES FONDS MONÉTAIRES VONT TOMBER… dans le monde entier (rire Pierrot)… Pis là la preuve, ça commence avec l’Égypte… pis c’est vrai que ça arrive de même…
Ecoute ben… moé j’me suis dit là… En fin de semaine… j’va célébrer…on est dans l’rouge … ok…on est dans l’rouge… ben on est dans l’rouge nous autres aussi… (Michel montre un verre de vin rouge à la caméra)…
On va célébrer la St-Valentin avec Marlene… pour la remercier… POUR AVOIR UNE ÂME SI GRANDE ET DE M’AIMER MALGRÉ TOUT… COMME ELLE AVAIT DIT… POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE… Alors je lève mon verre à la charmante Marlene… et puis… (dépose son verre)
Me fais plaisir de lui offrir (MONTRE UN BOUQUET DE FLEUR À LA CAMERA) … UN PETIT BOUQUET D’AMOUR DONT ON SE SOUVIENDRA TOUJOURS…
JE T’AIME MARLENE
—————————–

QUAND TU TRICHES
C’EST COMME SI TU ÉTAIS
SUR L’OCÉAN
ET QUE TU ARRÊTAIS
DE NAGER.
Carnet du concierge,
—————–
LE IER CHAPITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) SUR LA NON-TRICHERIE DÉMONTRERA… D’ABORD PAR LES PROPOS DE MICHEL LE CONCIERGE…QUE QUICONQUE VIT DE SES DÉSIRS TUE SON RÊVE ET QUICONQUE VIT DE SON RÊVE TUE SES DÉSIRS… LES DÉSIRS SANS RÊVE ÉTANT TOXIQUES (GLOIRE, RENOMMÉE, ARGENT, POUVOIR, PARAÎTRE, ÊTRE QUELQU’UN) ALORS QUE LE RÊVE OBLIGE TOUT DÉSIR À S’INCLINER DEVANT LES SACRIFICES AU QUOTIDIEN QUE LA GRANDEUR ET LA BEAUTÉ DE TOUT RÊVE CONVOQUE
MARCH 19, 2019
Souvent sur ma route de vagabond céleste, les personnes humaines me disaient: Comment ça se fait que rien n’arrive dans ma vie, que mes rêves ne fonctionnent pas… que je vais d’échec en échec… et je leur répondais… tu confonds tes désirs et un rêve.
Les désirs rendent esclave toute personne humaine parce qu’ils brillent plus avant qu’après leur réalisation et doivent être constamment remplacés, comme des désirs-drogues même plus assez fortes pour donner un sens à une vie , alors qu’un rêve par les sacrifices qu’il demande au quotidien brille humblement au fond de soi… de là le passage de l’ontique à l’onti-k-ation menant par un rêve big bang à une vie personnelle œuvre d’art sans faille.
C’est cela «wow-t=2.7k?»
à suivre…
Pierrot vagabond
———————-
Une promesse
que l’on se fait à soi-même
se mesure
à la beauté du monde.
Le carnet du concierge.

Mais…Qui est donc Michel Woodard pour témoigner aussi majestueusement de la condition humaine et en particulier la sienne?
Moi, Pierrot vagabond, qui le connais bien depuis au moins 40 ans, je dirais que Michel Woodard est une personne humaine , au sens de 1 sur 7 milliards de personnes humaines, qui se pose des questions… fondamentalement les mêmes que les 7 milliards : Qui sommes-nous? D’où venons-nous? Où allons nous? Énigme… Énigme… Énigme… ET CELA TOUT EN AYANT PRIS PERSONNELLEMENT LA DÉCISION DE NE PLUS TRICHER…Et c’est à partir de cette décision qu’il a respectée qu’il est devenu un archétype hologrammique (hologramme au sens de transparence de sa non-tricherie). De là la raison pourquoi d’au lieu de Michel Woodard, il se surnomme lui-même MICHEL LE CONCIERGE.
Bien sûr, Michel travaille comme concierge industriel dans une entreprise. A 68 ans, pas de fond de pension, il est inquiet pour l’avenir… Aura-t-il encore la santé et les moyens financiers pour prendre soin de Marlene, la femme qu’il aime, du rêve de Marlene dont il prend soin sans intérêts personnels cachés?
C’est pour témoigner de sa non-tricherie au quotidien que Michel le concierge compose des chansons émouvantes, racontant l’histoire de ses «je t’aime» dédiés à Marlene..
—————
REVEURSEQUITABLES. COM / BOÎTE À CHANSON / CAUSE I LOVE YOU
Vois-tu moé, la première partie de ma vie, j’voulais… j’voulais pas m’engager avec une femme…. J’voulais être libre… pour avoir toutes les femmes (rire Pierrot)… Pis après avoir été ben chanceux… d’avoir goûté à ça toutes les femmes… c’est étonnant de dire que c’est pas ces femmes-là…que j’ai appris…que les femmes… rêvent… d’un homme…. Et pas de plusieurs hommes…
Pis à un moment donné, j’me suis dis moé…. J’srais-tu capable moé de me donner à une femme…me semble que c’est contre-nature un peu…t’sais…
Je l’ai faite… pis … c’est ça qui m’est arrivé… parce que… probablement… j’avais eu la chance…de de de de de… murir hen… jeune… de vivre la vie un peu… t’sais quand t’as pas l’occasion d’vivre la vie… pis que tu n’as jamais connu des femmes j’veux dire… t’as toujours envie de découvrir…
Mais à un moment donné c’qui arrive c’est que.. si t’as la chance assez jeune, d’avoir fait ta jeunesse comme on dit… pis là y a une maturité qui s’installe pis qu’on finit par comprendre… QUE LA PLUS BELLE HISTOIRE C’EST UNE HISTOIRE D’AMOUR… D’AIMER… D’AIMER UNE PERSONNE… RÉUSSIR À AIMER UNE PERSONNE TOUTE SA VIE…
Y a dans ça un défi… Y A DANS ÇA AUSSI BEAUCOUP DE BEAUTÉ… ah c’est… comme une autre vocation… y en a d’autres vocations… mais celle-là s’en est une… celle de la famille par exemple… DE MARIER UNE FEMME… DE DONNER SA VIE POUR CETTE FEMME-LÀ… ET DE RESPECTER SON ENGAGMENT.
Moé pour moé ça eu une profonde influence dans ma vie parce que ça a été et c’est encore aujourd’hui d’ailleurs… ma première mission… C’EST DE PRENDRE SOIN DU RÊVE DE MA FEMME… parce que je l’ai promis à sa mère… pis y me semble que y a rien de plus important qu’un autre être humain avec nous. Ya pas une job, y a pas une machine qu’y est plus importante que ma femme… comprends-tu?… Alors un jour, y m’est arrivé de réaliser ça pis j’ai écri c’te chanson-là.

CAUSE I LOVE YOU
COUPLET 1
Chaque matin quand j’me réveille
J’me d’mande où je m’en vais
Qu’est-ce qui va m’arriver aujourd’hui
Je…te retrouve à mes côtés
Et je suis rassuré… d’avoir une belle journée

REFRAIN
Cause I love you (2)
Cause I love…. You mon minou
Cause I love you (2)
Cause I love…. You mon minou.

COUPLET 2
Quoi faire,.. de cette journée…
Après avoir travaillé
Après avoir couraillé tout partout…
Je… te retrouve à mes côtés…
Et je suis rassuré…d’avoir une belle soirée..

COUPLET 3
Des fois… on choisit sa vie
Souvent on la choisit pas
C’est le destin qui décide de ça
Moi… je suis riche de t’aimer…
De t’avoir à mes côtés
Toutes ces belles journées…

REFRAIN
Cause I love you (2)
Cause I love…. You mon minou
Cause I love you (2)
Cause I love…. You mon minou.
Des beaux p’tits becs…
———————————
1901,
«C’EST PAS VRAI QUE LA TRICHERIE VA GAGNER SUR LA BEAUTÉ DU MONDE» … SANS COMMENTAIRE…
(CARNET DU CONCIERGE)
DECEMBER 17, 2017
(S’adressant à Pierrot)… Vois-tu tantôt tu parlais de la mission… tu parlais de ta mission… la vie d’artiste.. et puis… e… L’AMOUR À TRAVERS ÇA… Comment toi t’étais consacré à ta poésie.. et qu’à cause de ça aujourd’hui … tu regrettes un peu… que des histoires d’amour t’aient échappé t’sais… ÇA T’A COMME GLISSÉ ENTRE LES DOIGTS…
Tandis que moi… de mon côté… c’qui est arrivé c’est que… quand j’ai eu 30 ans… moi là… l’affaire la plus importante dans toute ma vie… C’ÉTAIT DE BÂTIR UNE BELLE HISTOIRE D’AMOUR AVEC QUELQU’UN…
Pourquoi? Parce que je l’ai connu `ca jeune.. J’ai connu ça grâce à ma mère… Ma mère est issue d’une famille de 14 enfants qui étaient vivants à l’époque… Y A EU QUELQUES HANDICAPÉS DANS CETTE FAMILLE-LÀ. Y a toute une histoire autour de ma mère.. Je dis ça parce que.. c’est important parce que… tout à coup… mettre en lumière l’importance du rôle de la femme dans la vie…
Moi pour moi, ce qui m’a donné la stabilité que j’ai aujourd’hui c’est LE RÔLE QUE MA MÈRE A JOUÉ DANS MA VIE. C’est pas à cause de mon père je peux te l’garantir… (rire de Pierrot)… Dans mon cas c’est pas ça qui est arrivé…
SI MA MÈRE AVAIT PAS ÉTÉ LÀ POUR ME MONTRER C’EST QUOI MARCHER DROITTE… JE L’AURAIS PAS SU… comprends-tu?
Pis l’amour, moé je l’ai pas trouvé dans les dogmes qu’elle m’a donnés parce qu’elle m’en a pas donné, ma mèr en’étais pas de même… Moi l’amour je l’ai trouvé dans l’amour qu’elle ressentait… POUR SES ENFANTS ET SA FAMILLE… ma mère… je l’ai trouvé. dans ça…
LA FAMILLE LA PLUS PAUVRE… qu’y avait pas à St-Anne de la Pérade… c’était chez ma mère… Ma mère a pouvait pas se payer des études pour aller au couvent… A TRAVAILLAIT POUR POUVOIR ÉTUDIER… Elle épluchait des patates pis a faisait la cuisine chez les sœurs… EN ÉCHANGE DE QUOI A L’AVAIT DROIT À L’ÉDUCATION… Dans une famille de 14 enfants elle était la deuxième ou la troisième si c’est pas la première… j’suis mêlé un peu… Pis je te jure… était bonne… était première de classe… tout l’temps… première de classe… Était première dans toutte… Parce que… elle avait ce qui fallait pour le faire… elle le faisait… C’EST UNE FEMME TRÈS HONORABLE… MAIS AUSSI QUI A PRIS SOIN DE SES FRÈRES PIS SES SŒURS… VU QU’Y EN AVAIT D’AUTRES QUI POUVAIENT PAS LE FAIRE… Elle a compris ça jeune…
Pis a l’a emmené ça dans sa famille pis moi…
J’AI CONNU LA BEAUTÉ DU MONDE À TRAVERS MA MÈRE…
C’est pour ça que j’apprécie tellement les femmes… J’apprécie tellement l’esprit féminin… LES FEMMES TRANSPORTENT AVEC EUX AUTRES LA BEAUTÉ DU MONDE… vois-tu… et puis… j’peux pas aller en bas de d’ça… j’peux pas aller en bas de d’ça… moi j’me disais écoute…
J’voulais avoir dans ma vie, à ma manière à moi… avoir l’occasion D’ÊTRE AIMÉ PAR UNE FEMME… autre que ma mère… vois-tu…relever c’te défi là… D’ÊTRE À LA HAUTEUR… C’TAIT ÇA MON IDÉE… pis… probablement que je le désirais… pis que Dieu m’aime beaucoup… ÇA M’EST ARRIVÉ… Je l’ai trouvé… J’ai eu cette chance-là…
Pis à cause de ça, ça me permet aujourd’hui DE POUVOIR EN PARLER… Parce que nous autres (Marlene et Michel) ça fait 28 ans qu’on est ensemble… Pis y paraît qu’aujourd’hui des mariages qui durent 28 ans quand l’amour est encore là ON EN VOIT MOINS QU’AVANT… Je l’sais pas moi… icitte… LE SOLEIL EST TOUJOURS DANS MAISON… On l’a ici c’t’affaire-là… On n’a pas de problèmes comme ça nous autres…
Mais par contre de pouvoir en témoigner, j’me suis dit… peut-être que ^ca une valeur, vois-tu, peut-être que ça une valeur… parce que…
AU-DESSUS DE CHEZ NOUS, la famille qui vit en haut de chez nous… tout d’un coup… nos voisins d’en haut… eux-autres y ont trois jeunes enfants… Y vieillissent un peu.. maintenant le plus jeune a 4 ans… la plus petite… après ça le garçon y a 7-8 ans pis la jeune fille a 10 ans pis a joue du trombonne en haut…
J’les entends y vivent en haut de chez nous… Eux autres y ont y ont… j’les connais… pis y sont beaux.. c’est vraiment Y SONT DANS LA MAGIE DE L’AMOUR… AVEC LES ENFANTS… pis j’trouve beau de voir que ça se multiplie… ça s’répète…
Moé je trouve que ma contribution, si je peux en avoir une… aussi modeste soit-elle… c’est soit de parler que… L’AMOUR EXISTE… ÇA EXISTE… Mais je peux comprendre que y a du monde qui ont jamais connu ça. Alors comment faire pour les aider à comprendre que ça existe alors mon petit témoignage… ET PUIS.. C’EST POUR ÇA QUE J’ÉCRIS DES CHANSONS… pour pouvoir témoigner de d’ça…
Pis par exemple, vois-tu, cette chanson-là que j’ai FAITE POUR LA FAMILLE D’EN HAUT… ÇA REFLÈTE LA MÊME AFFAIRE QUE CE QUI SE PASSE ENTRE NOUS AUTRES À LA MAISON…
Nous autres… notre vie est différente que celle d’en haut… Eux autres y ont trois enfants, nous autres on n’a pas… Mais l’affaire c’est que…
DE PRENDRE L’ENGAGEMENT
DE PRENDRE SOIN DE LA VIE D’UN AUTRE…
UNE FOIS DANS SA VIE…
C’EST PAS DEMANDER TROP À UN ÊTRE HUMAIN
Parce que , r’garde ben, la journée que toé t’en a besoin, t’es couché à terre,
T’ES CONTENT QUE QUELQU’UN ARRÊTE
POUR T’AIDER À TE RELEVER…
PIS SI Y EST PAS LÀ
TU VAS MOURIR… TU SEUL… ABANDONNÉ
AVEC LE SENTIMENT
QUE Y A PAS D’AMOUR.
Autrement, ^ca change toutte… c’est pour ça que moé je trouve important les rêveurs équitables… parce que.. c’est beau rêver mais… l’équité, l’équité c’est ça… qui manque présentement… À L’HUMANITÉ… l’équité…

LÂCHE-MOÉ PAS

(Michel le concierge)
pense à moé… qui pense à toé…
Ta route est longue…. comme la journée…
j’travaille aussi… de mon côté….
du lundi jusqu’au vendredi
Renaud, Ruby, la belle Charlotte aussi…
apprennent la vie…. à la garderie…
J’pense à toi… qui pense à moé…
au milieu de l’avant-midi…
je t’imagine… à l’épicerie…
tu l’sais que j’aime ben ça travailler
pis qu’ça m’ferait rien…. de tout payer
si je pouvais…. je le ferais…
REFRAIN
lâche-moé pas…. lâche-moé pas…
je t’aime… je t’aime… non j’te lâcherai pas…
j’te lâcherai pas… j’te lâcherai pas…
je t’aime je t’aime… non j’te lâcherai pas…
On vient juste de commencer…
on peut pas s’plaindre… tout est payé
sauf le crédit… qu’arrête pas d’augmenter…
on a toute la vie en avant…
que j’suis fier… avec toé d’être parent…
avec toé… d’aimer nos trois enfants….
j’ai ben hâte,,, à soir pour souper…
de te revoir… et de vous embrasser…
d’faire à manger… pour toute la trallée
REFRAIN

j’ai tombé… tombé encore tombé
toujours tu m’aides à me relever
sûr que c’est toé…. c’est toé la charité…
Pour ma part… j’essaye d’être le plus fort
pour te dire… confiance sur toutes les bords
pour te dire… combien je t’adore…
penses à moé… qui pense à toé
t’es le cœur de toutes mes journées
avec les p’tits…. le cœur de toute ma vie…
REFRAIN FINAL
Michel le concierge
——————–
1688,
«TOUTE PERSONNE QUI APPELLE ET PROCLAME LA GUERRE DOIT OBLIGATOIREMENT ÊTRE LE IER EN AVANT AVEC SA FAMILLE». ET MICHEL DE POURSUIVRE AU TRAVERS DE LES RIRES GARGANTUESQUES DE PIERROT… MERCI POUR TA DISPONIBILITÉ… VOICI MAINTENANT TOUTES TES MÉDAILLES AU CAS QU’ON NE TE REVOIE PAS…
CARNET DU CONCIERGE.
C’est aussi impossible… On peut même pas s’imaginer ce que ça peut faire à une famille d’envoyer un fils ou une fille dans l’armée en Afghanistan…. Qui r’viendra jamais… On peut pas s’imaginer ça. J’suis certain moé que tant qu’ca t’est pas arrivé, tu peux pas t’imaginer ça. Et pis…a… on peut pas s’imagnier non plus… comment ça s’passe dans la tête des gens qui décident…d’envoyer des soldats… se battre… dans d’autres pays… sachant qu’y en a qui reviendront pas… C’est impossible à s’imaginer…
Mais si… moi je trouve que… c’est pas à moé de juger de d’ça, tu vois-tu… moi je l’sais pas mais vois-tu… moé j’me sens mal… POUR LES VIES PERDUES… ME SENS MAL POUR LES VIES PERDUES…
Pis c’est à cause de d’ça que j’ai écris c’chanson-là…celle-là…à cause de d’ça… parce que… on se rend pas compte comment… QUELLE INFLUENCE ON A SUR LA VIE DES AUTRES… vois-tu.. On s’en rend pas compte… COMMENT ON PEUT DÉTRUIRE DES VIES AVEC PEU DE CHOSES. Avec une décision ben souvent ou avec une maladresse ben souvent… Alors j’avais fairte cette chanson-là … dans l’espor… d’éveiller des consciences… vois-tu.. c’est un peu ça l’idée… vois-tu… pis commencer par… LA MIENNE D’ABORD… ma propre conscience de… comment je me comporte dans la vie… et des conséquences que ça peut avoir sur les autres… C’est pas simple tu vas dire… mais… y m’est arrivé une bonne journée de faire ça… pis ça donné ça.

JE TE DEMANDE PARDON
COUPLET 1
S’il m’arrive de parler au travers de mon chapeau
S’il m’arrive de prendre place trop souvent
Si je m’approprie sans te voir l’espace de ta vie
Si je préoccupe ton âme en secret dans la nuit…
Je te demande pardon…
Je te demande pardon…

COUPLET 2
Si je vagabonde poète autour de la planète
Si je suis parti sans avis au détour de nos vies
Si je t’ai volé ton rêve, déserté, laissé meurtri,
Si j’en ai trop fait, trop dit, ou pas assez dans ta vie
Je te demande pardon…
Je te demande pardon…

COUPLET 3
Si je n’ai pas compris la beauté du monde d’ici
Si je n’ai pas admis qu’il y a la vie après la vie
Si je suis révolté parce que je suis enchaîné
Si je ne peux te rassurer quand je suis déchaîné
Je te demande pardon…
Je te demande pardon…

COUPLET 4
Et si je le savais tout ce temps que je te volais…
Et si je le savais tout ce temps que toi tu m’aimais…
Je n’ai pas d’âme pas de cœur aujourd’hui je le dis…
Je veux changer de vie et d’amour te dire merci
Je te demande pardon…
Je te demande pardon….

Je te demande pardon…
Je te demande pardon…
———————-

LE IER CHAPITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) SUR LA NON-TRICHERIE DÉMONTRERA QUE QUICONQUE VIT DE SES DÉSIRS TUE SON RÊVE ET QUICONQUE VIT DE SON RÊVE TUE SES DÉSIRS… LES DÉSIRS SANS RÊVE ÉTANT TOXIQUES (GLOIRE, RENOMMÉE, ARGENT, POUVOIR, PARAÎTRE, ÊTRE QUELQU’UN) ALORS QUE LE RÊVE OBLIGE TOUT DÉSIR À S’INCLINER DEVANT LES SACRIFICES AU QUOTIDIEN QUE LA GRANDEUR ET LA BEAUTÉ DE TOUT RÊVE CONVOQUE

Souvent sur ma route de vagabond céleste, les personnes humaines me disaient: Comment ça se fait que rien n’arrive dans ma vie, que mes rêves ne fonctionnent pas… que je vais d’échec en échec… et je leur répondais… tu confonds tes désirs et un rêve.

Les désirs rendent esclave toute personne humaine parce qu’ils brillent plus avant qu’après leur réalisation et doivent être constamment remplacés, comme des désirs-drogues même plus assez fortes pour donner un sens à une vie , alors qu’un rêve par les sacrifices qu’il demande au quotidien brille humblement au fond de soi… de là le passage de l’ontique à l’onti-k-ation menant par un rêve big bang à une vie personnelle œuvre d’art sans faille.

C’est cela «wow-t=2.7k?»

à suivre…

Pierrot vagabond

TITRE, QUESTION, RÉPONSE, ENJEU DU DOCTORAT À FAIRE VALIDER PAR NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)

ENJEU DU DOCTORAT
DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE
(AULD, WOODARD, ROCHETTE)
EN 300 MOTS OU MOINS:

LE TITRE DU DOCTORAT ÉTANT :
«De la non-tricherie à: «wow-t=2.7k?»» : la nano-citoyenneté-planétaire.

LA QUESTION DU DOCTORAT ÉTANT :
Au 21eme siècle, que faut-il inventer pour que sur terre plus aucun enfant ne meure de faim et de blessures de guerre?

LA RÉPONSE DU DOCTORAT ÉTANT :
La nano-citoyenneté-planétaire

CE DOCTORAT S’ANCRERA DONC MÉTHODOLOGIQUEMENT À PARTIR DU FIL D’OR ARGUMENTATIF SUIVANT:

Nous affirmerons et démontrerons, chapitre par chapitre, que….

…. À cause d’ UNE TRICHERIE universellement banalisée provenant autant des différentes personnes humaines de la classe dominée en position de non onti-K-tion individuelle, que par d’autres plus privilégiées provenant de la classe dominante en position de pouvoir partout sur terre, dont particulièrement ces plus qu’élitistes dirigeant des monarchies nucléaires tout en féodalisant un agrégat d’états assemblés sous une forme hobbesienne dysfonctionnelle au sein d’un organisme devenu canard boiteux qu’on appelle l’O.N.U……

……. des milliards d’enfants-errants-fantomatisés continuent encore aujourd’hui et cela scandaleusement, de mourir de faim ou de blessures de guerre.

PAR CONSÉQUENT,

Notre équipe de recherche proposera le lancement d’un algorithme nano-social-planétaire DE LA NON-TRICHERIE, soit «wow-t=2.7k?» avec comme fil d’or UNE VIRALISATION stratrégiste aussi synchroni-vie-table que le fut la formule d’Einstein……. (e=mc2.) .

Notre objectif étant de faire de LA NON-TRICHERIE algorithmétisée le fondement même d’un droit universel à une vie personnelle œuvre d’art par toute mise en champ constellaire d’un rêve big bang, et cela pour toute personne humaine vivant sur cette terre,… et plus particulièrement les enfants.

Pour se faire, nous proposerons la création en moins de 5 ans, de l’institution de la NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE avec la collaboration de mathématiciens de l’institut d’intelligence artificielle du Québec…. de façon à ce que de milliards de téléphones intelligents puissent être équipés d’une application innovatrice pour que naisse planétairement cette nano-citoyenneté.

La résultante en sera la fondation d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes), élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter équitablement et incontournablement ces milliards d’enfants-errants-fantomatiques mourant depuis trop longtemps et cela quotidiennement de faim ou de blessures de guerre,

Tout enfant naissant sur cette terre méritant mieux qu’une errance fantomatique, méritant mieux qu’une errance axiologique, méritant incontournablement le droit inaliénable à une véritable errance poétique protégée parce que garantie par cette institution nano-citoyenne-planétaire.

à suivre…

Pierrot vagabond
au nom de notre équipe de recherche
(Auld, Woodard, Rochette)

TEXTE DES 6 IERES PAGES DU PREMIER CHAPITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) À LA GAUCHE DUQUEL IL Y AURA LE VIDEO DE LA ST-VALENTIN DE MICHEL ET À LA DROITE DUQUEL IL Y AURA LES PHOTOS DE MARIAGE DE MARLENE ET MICHEL EN CAROUSSEL AVEC UNE CHANSON DE MICHEL (CAUSE i LOVE YOU)

CHAPITRE 1: LA NON-TRICHERIE
Dans un premier temps, ce ier chapitre réfléchira sur la condition humaine au niveau ontique et cela méthodologiquement à partir de trois archétypes hologrammiques (Michel Concierge, Marlene la Jardinière et Pierrot Vagabond) pour qui la décision DE NE PAS OU NE PLUS TRICHER pour se rendre disponible à autre chose a RADICALEMENT changé leur vie,
Dans un deuxième temps, nous avancerons l’hypothèse constructiviste SUIVANTE : leur décision de ne pas tricher ou de ne plus tricher a permis chez chacun l’émergence de ce que nous décrirons comme un CHANP CONSTELLAIRE au sein duquel a pu croître un RÊVE BIG-BANG qui, tout au long DU CHEMIN DE LEUR IMPOSSIBLE QUÊTE est devenu LEUR RÊVE BIG BANG.
Dans un troisième temps, nous conclurons cette avancée théoritique (non-tricherie, champ constellaire, rêve big-bang) par la mise en axiome de l’énoncé suivant : toute décision de ne pas ou de ne plus tricher constitue une onti..k..ation à la vie personnelle œuvre d’art par un champ constellaire déclencheur d’un rêve big bang ouvrant la porte à l’invention d’un algorithme social : «WOW-T=2.7K?».
Laissons d’abord la parole à notre ier archétype hologrammique : Michel le concierge :
—————-
1: ST-VALENTIN…MICHEL LE CONCIERGE
J’veux mieux que ça
J’arrête de tricher
J’me rends disponoible pour autre chose
Michel le concierge
2682,

SUR WWW.REVEURSEQUITABLES.COM / BOÎTE À CHANSONS/ SAINT-VALENTIN 2011… THÈME DE LA NON-TRICHERIE…MONOLOGUE DE MICHEL LE CONCIERGE DONT JE TRANSCRIS LE TEXTE POUR L’OUVERTURE DU IER CHAPITRE DU DOCTORAT DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE)
MARCH 11, 2019
MICHEL ST-VALENTIN-NON-TRICHERIE
Michel …
On est le 12 février 2011
Pierrot
Qu’est-ce que t’as à dire à la planète aujourd’hui?
Michel
Aye, ça va aller sur Internet ça. C’est pas des farces. Imagines-tu ça UN CONCIERGE … un concierge… qui aujourd’hui … qui… à cause de l’Internet peut communiquer son message autour du monde… c’est fantastique… Pis là… moé… mais tu connais mon défi… tu connais mon défi.. hen… Moé ça fait huit ans… ça fait huit ans que j’suis concierge… ça faitte huit ans le 18 décembre qui vient de passer….pis eeee… comme tu l’sais… c’tait pas vraiment mon plan de carrière ça… concierge…
Mais là… le défi que je me suis donné à relever… C’EST D’CHANGER MA VIE… changer ma vie parce que… Je l’sais j’peux faire autre chose que ça.. voyons donc… Pour moi c’que.. c’que.. c’que j’imagine… C’EST LA QUESTION DU TALENT GASPILLÉ, vois-tu…
J’me suis r’trouvé obligatoirement dans une position de concierge parce qu’y fallait faire fonctionner la maison… y fallait faire fonctionner la cabane… c’est sûr… faut pas lâcher la cabane… c’est la famille.. c’est le support… c’est.. c’est ces affaires-là…
Mais au fond d’moi-même, j’me suis toujours dit aussi : VOYONS, J’PEUX FAIRE PLUS QUE ÇA… D’ailleurs, j’ai déjà faitte plus que ça. Mais moé mon plan de carrière, de la manière dont ça s’est passé hen… tu l’sais… j’veux dire.. ça parti comme ça… pis ça faitte ça de même… (Michel fait le geste de l’avion qui tombe, Pierrot rit)…. ça piqué du nez… tiens… Mais moé je pensais que j’étais au début de ma carrière quand j’avais 20 ans… c’que je savais pas dans c’temps-là … j’étais déjà au sommet de ma carrière… je l’savais pas (rire Pierrot)… TOUT C’QU’Y ÉTAIT POUR VENIR APRÈS C’ÉTAIT POUR DESCENDRE… vois-tu..
Mais c’qui est arrivé… c’est que dans c’temps-là… écoute ben ça… écoute… Dans c’temps-là… j’me d’mandais… en fin d’semaine-là… j’me d’mandais… J’veux faire un monologue mais.. qu’est-ce que je vais faire comme monologue? Le défi… c’est d’changer ma vie parce que tu m’as dit : T’AS-TU CONSIDÉRÉ ÊTRE UN ARTISTE? Mais là franchement là, quand ça c’t’est arrivé là… me suis dit… c’t’est à peu près le pire choix que je peux pas faire dans vie d’être un artiste pour changer ma vie… POUR ÊTRE ÉCONOMIQUEMENT PLUS INDÉPENDANT (grand rire Pierrot).
Moé mon problème, c’est qui m’manquait d’argent, vois-tu… j’travaille fort… j’travaille fort… j’ai toujours travaillé fort… pis on dirait que plus je travaille fort, moins j’ai d’argent (grand rire Pierrot). …. Moé je faisais ça pour HONORER MA FEMME parce que r’gar… je r’prends mon histoire y a 35 ans passé…
Quand j’avais 20 ans, les affaires allaient ben.. moé… j’tais chansonnier dans l’Vieux Montréal… pis j’avais du fun à mort… pis j’rencontrais plein d’monde… pis… j’tais su l’party tout l’temps… Mais c’qui est arrivé c’est que…
J’ÉTAIS AUSSI UN TRICHEUR DANS C’TEMPS-LÀ
Pis à un moment donné, à cause de d’ça…
LA SOMME DES TRICHERIES
M’A EMMENÉ À PENSER QUE
JE POURRAIS CHANGER DE VIE
Pis dans c’temps-là je me suis dis… Je pourrais changer de vie comment?… comment? Moé j’aimerais ça… mon rêve… mon rêve ce s’rait quoi? Ce serait de rencontrer la femme de ma vie… une femme qui m’aime… puis avec qui… J’SUIS CAPABLE DE PAS TRICHER… ça c’était mon rêve dans le temps…
Pis là, comme c’est la fin de semaine de la Saint-Valentin,j’me disais que c’est que je pourrais faire… pour honorer… la femme qui s’est trouvée su mon chemin… pis qui a accepté de me prendre petit moi… pour la vie… COMME SON HISTOIRE D’AMOUR… fais je me suis dit, ce que je vas faire en fin de semaine… j’va honorer cette belle histoire-là… QUI EST VENUE ME CHERCHER MOÉ QUAND J’AVAIS BESOIN…
pis je l’savais pas dans c’temps-là… mais… j’étais prêtte… j’étais prêtte… j’me suis dit…
J’VEUX MIEUX QU’ÇA
J’ARRÊTE DE TRICHER…
JE ME RENDS DISPONIBLE POUR D’AUTRE CHOSE…
Pis, je l’savais pas d’où ça viendrait mais… tout d’un coup… elle est apparue là… en haut des marches d’un escalier roulant… au magasin… chez Eaton j’me rappelle… une journée pis a m’dit : ahhh… «tu chantais dans l’vieux-Montréal toé»… vois-tu… elle a m’avait connu.. moi je l’avais pas connue… mais je l’avais reconnue parce que je l’avais vue bon… c’est aussi simple de même…
Mais la grande histoire c’est que… la grande histoire c’est que, à c’moment-là… imagine-toé… j’avais…
J’CHU TOMBÉ EN AMOUR INSTANTANÉMENT…
J’AVAIS L’IMPRESSION
QUE C’ÉTAIT LA RÉPONSE À MA PRIÈRE.
CETTE FEMME-LÀ QUE J’AI VU CETTE JOURNÉE-LÀ.
Écoute-ben c’qui c’est passé… On a passé à c’moment-là quelques belles journées à s’rencontrer… pis à jaser… et pis aller dans l’Vieux-Montréal… pis à vivre des belles émotions à c’moment-là…
Mais, imagine-toé… j’ai commencé à m’sentir que c’te femme-là était trop bonne pour moé, que j’étais pas vraiment encore assez prête que je shakais dans mes bottines , QUE J’TAIS PAS SÛR D’ÊTRE ASSEZ DROITTE POUR MÉRITER ÇA…
Pis là j’me suis dit… au bout de ces deux s’maines-là, je me suis dit : «ah, écoute, faut, faut j’fasse du ménage dans mes affaires … j’faut j’fasse du ménage dans mes affaires… j’ai encore des affaires à régler…
J’lui dis : r’garde bien… pour une fois dans ma vie… J’va être honnête… j’ai envie de cette histoire d’amour-là… mais je suis pas sûr que je suis capable de relever le défi aujourd’hui… Pis j’ai dit : r’gar, j’aime autant te l’dire… si amais on est dût pour être ensemble… ce s’ra plus tard…
On s’est séparés là. Pendant 4 ans… j’ai faitte d’autre chose… (grand rire de Pierrot)…
Pis à un moment donné, y est arrivé que… j’étais libre et disponible, frais et dispos, prêt pour la belle histoire… mais là moé, je l’savais pas moé si à serait encore là… Je prends le téléphone, je r’garde dans l’annuaire de téléphone … a j’trouve son nom… Ben était pas à même adresse… avais changé d’adresse… Pis tu sais, les femmes dans l’annuaire au téléphone, y marquent pas le nom au complet… pas le prénom… une initiale… moé j’appelle M. Auld et puis… c’est-tu Maurice, je l’sais pas (rire de Pierrot). Je l’savais pas… j’appelle… mais c’est elle qui répond… mais là… la chance… on s’organise un rendez-vous dans les journées qui viennent… une rencontre… puis depuis c’temps-là… ça fait 28 ans qu’on est ensemble… 16 ans cette année qu’on est mariés… et puis je dois te dire… que c’est ben certain que ça changé ma vie… ça changé ma vie…
Pis aujourd’hui, j’aimerais la remercier et lui dire que… ça marché mon affaire
QUE J’AI JAMAIS TRICHÉ… EN 28 ANS…
POUR UN GARS COMME MOÉ C’EST UN MIRACLE…
C’est un miracle… l’amour c’est fort.. l’amour c’est fort hen… cette femme-là, c’est un ange du ciel vois-tu… est arrivée elle pure…pure…simple… créatrice et impressionnante… et magique… et parfaite…
Ça m’a été donné à moé un gars qui… vois-tu… r’garde r’garde c’qui s’est passé… dans c’temps-là… A m’a connu elle, j’tais dans mes belles années, pis après ça r’garde, mon affaire s’est mise à descendre… ça s’est mis à descendre…
Chu devenu représentant pour les compagnies hen… à commission… ç veut dire tu fais pas d’argent jamais (grand rire Pierrot)… tu payes pour travailler hen… a m’a patienter a m’a dit… ben oui y travailles fort le gars… a m’a encouragé pis tout ça pis là… j’ai commencé à rêver qu’y fallait encore que je change ma vie…, MOÉ ÇA ÉTÉ L’HISTOIRE DE MA VIE CHANGER MA VIE À TOUTES LES SEMAINES… Pis là finalement… je me suis trouvé une belle job de directeur … des ventes… pour une firme d’animation 3 D super moderne quek chose de beau.. t’sais veut dire la plus belle affaire du monde… J’ai fait $1000 dans mon année (immense rire de Pierrot) ça m’a couté 2,000 pour faire ce $1000 là… j’rentre à maison pis à m’accueille comme si j’étais un héros encore… vois-tu… plutôt qu’un zero là t’sais…
Moé j’me dis j’arrive pas… j’travaille… j’travaille… j’travaille… j’ai pas la bonne façon c’est sûr… j’gagne pas, chu perdant tout l’temps… MAIS ELLE A M’SUPPORTE vois-tu pendant toutes ces années-là… Moé je sais que j’ai un talent… celui de chanter celui de de… même là chu pas sûr… mais a vois ben que je fais mon possible… a m’a toujours supporter vois-tu… dans c’que j’veux faire…
Pis aujourd’hui, j’ai encore une fois décidé de changer ma vie pis faire des monologues… écrire des chansons… des affaires qui ont pas d’allure… un artiste, ça gagne pas sa vie… tu peux pas supporter ta famille quant t’es t’un artiste au Québec.. c’est dur… tu y arrives pas… hen… bon…
Alors… pis moé je rêve que notre affaire… avec les rêveurs équitables.com… ça va devenir tellement fameux… que l’argent va rentrer pleine porte icitte… pis on va régler tous nos problèmes financiers, ça va être le fun.. après ça… on va pouvoir relaxer un p’tit peu t’sais… à 80-90 peut-être (rire Pierrot)… on travaille fort… veux-tu…
Pis elle, c’est qui… ça va ben ses affaires, c’est un peu mieux que moé… j’veux dire… j’sais pas pourquoi mais… elle a n’a quelques sous fait que ça lui permet de me toffer t’sais… c’est ça qui arrive
Alors aujourd’hui… mon monologue, y est comme toutte faite… mais… j’avais décidé d’appeler ça .. ON EST DANS L’ROUGE… (immense rire Pierrot)… La Saint Valentin… la St-Valentin… la St-Valentin oui… la couleur c’est rouge…
Pis tu vois-tu moé là., comme concierge, pour être rendu… dans le fond d’la cave là… ça m’a pris du temps avaler ça… d’être rendu là… ça m’a pris du temps avaler ça… Mais à un moment j’ai compris que là je marchais à genoux mais que c’était pas pour a rien… c’était pas pour a rien… j’ai appris ben des affaires…
J’AI APPRIS PREMIÈREMENT
À SERVIR LES AUTRES…
AU LIEU DE PENSER RIEN QU’À MOÉ…
J’ai appris que , quand ça allait ben dans la vie, faut avoir un peu d’humilité parce que tu sais jamais quand tu vas t’mettre à descendre… (rire Pierrot) … la meilleure preuve c’est moé-même… vois-tu?…
Alors je me dis : Y faut honorer… là l’affaire du rouge… y a rien que des mauvaises nouvelles dans l’journal… pourtant ça fait des années que je le dis moé que la finance va crasher… hen pourquoi… j’essaie de ramasser pis d’ramasser pis je vois le maire de ma région qui vient me vider les poches avec les taxes pis qu’y m’en met par-dessus le ponpon… j’chu pu capable de toffer… pis quand même je travaille comme un fou… j’arrive pas…
Fait que, rendu au fond du trou, que c’est qu’tu fais… tu dis : faut que je fasse quek chose… hen… fait que je me suis dis : c’que je va faire… pour le moment… j’va célébrer la St-Valentin… pis j’va avoir du fun en fin de semaine… et pis j’va simplement continuer à RÊVER QUE ÇA VA ARRIVER NOS AFFAIRES… parce que c’est la meilleure affairw qu’on peut faire…
Y nous disait cette semaine.. y a une fille… y a une fille dans le journal de Montréal hier… a l’écrit : LA CATASTROPHE S’EN VIENT… TOUS LES FONDS MONÉTAIRES VONT TOMBER… dans le monde entier (rire Pierrot)… Pis là la preuve, ça commence avec l’Égypte… pis c’est vrai que ça arrive de même…
Ecoute ben… moé j’me suis dit là… En fin de semaine… j’va célébrer…on est dans l’rouge … ok…on est dans l’rouge… ben on est dans l’rouge nous autres aussi… (Michel montre un verre de vin rouge à la caméra)…
On va célébrer la St-Valentin avec Marlene… pour la remercier… POUR AVOIR UNE ÂME SI GRANDE ET DE M’AIMER MALGRÉ TOUT… COMME ELLE AVAIT DIT… POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE… Alors je lève mon verre à la charmante Marlene… et puis… (dépose son verre)
Me fais plaisir de lui offrir (MONTRE UN BOUQUET DE FLEUR À LA CAMERA) … UN PETIT BOUQUET D’AMOUR DONT ON SE SOUVIENDRA TOUJOURS…
JE T’AIME MARLENE

PARCE QUE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE A NON SEULEMENT INVENTÉ SES RÈGLES DU JEU, MAIS LES A RESPECTÉES TOUT AU COURS DES 12 ANS DE NOS CONSEILS D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ, NOUS POUVONS MAINTENANT QUITTÉ LA PROPÉDEUTIQUE ( DE LA QUESTION À LA THÉORIE À LA THÉORITIQUE AU FIL D’OR DE LA DRAMATURGIE)… NOUS POUVONS MAINTENANT INVENTER L’ÉCRITURE MULTI-MÉDIA EN ÉQUIPE… D’UN 600 PAGES QUI SERA D’ABORD DIFFUSÉ SUR INTERNAT AVANT D’ÊTRE DÉPOSÉ SOUS LA FORME D’UNE SIMPLE LETTRE AVEC L’ADRESSE WEB SUR LE BUREAU DE 4 PROFESSEURS DE 4 UNIVERSITÉS DIFFÉRENTES DONT J’AI DÉJÀ IDENTIFIÉ LES NOMS, LU LES OEUVRES… ET CELA SANS CHERCHER À CE QU’ILS NOUS CONNAISSENT PERSONNELLEMENT, LA SIMPLE MÉTHODOLOGIE EMPLOYÉE SIGNANT À LA MANIÈRE DE WIGGENSTEIN UN CHEF D’OEUVRE QUI DÉPASSE ET DE LOIN LES EXIGENCES D’UN CADRE INSTITUTIONNEL… UN DOCTORAT D’INCENTION REPOSANT D’ABORD SUR UNE LONGUE ROUTE PARADIGMATIQUE DE RÉFLEXION ONTIKATIVE ORIGINALE… DE LÀ LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR LA NON-TRICHERIE ET WOW-T=2.7K? DONT LA MISE EN MARCHE STRATÉGISTE EST AUSSI FONDAMENTALE QUE SA MISE EN CONSTRUCTIVISME ABDUCTIF

Il y a 12 ans, soit le 27 décembre 2017, quand Marlene et Michel m’ont ramassé sur la route, ils m’ont filmé moi et mes chansons durant 3 jours avec leur nouvelle caméra professionnelle. Je leur ai demandé:

Michel, quel est ton rêve? et Michel de répondre: PRENDRE SOIN DU RÊVE DE MARLENE.

Marlene quel est ton rêve? Et Marlene de répondre: QUE MICHEL SOIT HEUREUX DANS SON MÉTIER.

Et Pierrot quel est ton rêve? ALLER CHERCHER UN PRIX NOBEL DE LA PAIX PAR LE PAYS OEUVRE D’ART ET LA VIE PRIVÉE OEUVRE D’ART comme je le disais à l’époque.

————
C’est ainsi que nous commençâmes le moins malhabilement possible à prendre soin du rêve des uns des autres en inventant d’abord des règles du jeu, puis en faisant de nos matins des conseils d’administration de la créativité.

Respect, respect, respect…. ne jamais élever la voix…. laisser nos personnes au vestiaire et faire travailler nos archétypes hologrammiques (Marlene la jardinière, Michel le concierge, Pierrot vagabond), la règle des 3 wows… ne jamais forcer son idée, ne jamais entrer en contreverse, viser un rêve en équipè:

GAGNER LE PRIX NOBEL DE LA PAIX EN ÉQUIPE.

Nous sommes trois peintres faisant chacun notre doctorat dans le même document (Marlene sur la gauche en video, Michel sur la droite en video et Pierrot au centre avec le texte accepté paragraphe par paragraphe par 3 wows.

Nous avons inventé une méthodologie de travail par la poïétique documentée et accessible sur internet pour les chercheurs de la planète entière. Pierrot est chercheur, Michel informaticien et Marlene styliste. Chacun dans ses compétences travaille humblement pour et surtout par l’équipe, et cela matin après matin, sans jamais faillir ni se laisser disperser par les irritants de l’univers domestique ou commercial de quelque nature que ce soit, dans un rituel impeccable. (Michel se lève en premier, cogne à ma porte, le café est prêt, exposé de mes lectures de la veille, Marlene se lève, résumé, je fais le déjeuner à Michel et on résume ce qui doit être inscrit dans le blogue comme mise en perspective d’une vision globale où l’émergence des concepts suivra par la suite autant un chemin événemential que glossairique.

En résultante de quoi, la dernière année, nous avons inventé une ontiKologie permettant de redessiner différents champs ( sociologie, épistémologie, philosophie, métaphysique, ontologie, phénoménologie…) en fonction et de notre problématique, et surtout en fonction du fil d’or de notre dramaturgie, l’objectif étant d’actualiser notre algorithme social par le biais de l’équipe de l’institut d’intelligence artificielle du Québec, tout ça pour que la nano-citoyenneté-planétaire par le biais d’une application sur des milliards de téléphones intelligents soit accessible d’ici 5 ans.

Au conseil d’administration de la créativité de ce matin, je disais Mike. Cet artéfact exceptionnel signant le champ constellaire par ton imagination stylistique est maintenant affichée dans le couloir d’entrée.

Je suggère que l’on ne l’allume que lorsque la bonne personne entrera dans ce bunker de l’amitié. Celle qui dira comme le dit un jour LA MILLIARDAIRE à Margaret Sanger après une de ses milliers de conférences:

j’aime ton rêve… Comment ça coûte?

La renommée est un piège dont je suis en ce moment plus victime qu’autre chose, il me semble… Car on ne juge pas le confort d’un créateur de pensée abstraite sur un terrain de camping par le nombre de mouches qui tournent autour.

Je n’ai besoin que de la renommée de notre équipe de recherche pour être heureux… celle de nos trois archétypes hologrammiques: Marlene la jardinière, Michel le concierge, Pierrot vagabond

Concentrons-nous sur notre rêve en équipe… et nous gagnerons le prix Nobel de la paix en équipe.

à suivre…

Pierrot vagabond

TRÈS BELLE RÉFLEXION EN ÉQUIPE CE MATIN DE LA DIFFÉRENCE ENTRE L’ONTIQUE, L’ONTIKATION ET L’ONTICIEN

Michel a commencé par dire que pour lui, l’ontikation c’est l’art d’apprécier la valeur d’une unité…

J’ai suggéré à mes deux partenaires de glossairiser un peu plus ce néologisme en le considérant à partir et de la non-tricherie et du champ constellaire qui découle de la non-tricherie, ce qui donnerait à peu près ceci:

L’ONTIKATION SERAIT UNE DÉMARCHE POUR PASSER D’UNE VIE D’ERRANCE FANTOMATIQUE OU D’ERRANCE AXIOLOGIQUE À UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART FAITYE D’ERRANCE POÉTIQUE PAR LA DÉCISION DE NE PLUS TRICHER.

En quelque sorte, donner un sens poétique à sa vie par la non tricherie.

Et Michel de dire: Quelle belle façon de se promener sur les cendres du quotidien, de vivre l’enseignement par la beauté à partir de l’enfance.

En ce sens, le ier chapitre passera d’une histoire d’amour personnelle à une histoire d’amour universelle par une ontiKation réussie grâce à la non-tricherie.

Et l’onticien , serait celui qui se spécialise sur l’énigme de la réalité par son étude et de l’ontique et de sa version vie personnelle œuvre d’art qu’on appelle l’ontiKation.

Pierrot vagabond

UN TRÈS LONG ET TRÈS BEAU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ DE CE MATIN QUI SIGNE PAR 3 WOWS LES 6 PREMIÈRE PAGES DU TEXTE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) ET DONT LE TITRE, PAR RÉFLEXION SUR LA DRAMATURGIE DE NOTRE FIL D’OR SERA FINALEMENT: DE LA NON-TRICHERIE À «WOW-T=2.7K?»: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE… LE TOUT COURONNÉ PAR NOTRE 2EME ARTÉFACT DÉSIGNANT ABDUCTIVEMENT LE CHAMP CONSTELLAIRE POSÉ SUR L’ENTRÉE DU BUNKER DE L’AMITIÉ.

Hier soir, quand je suis arrivé chez Marlene et Michel, nous avons de fil en aiguille reviser les paramètres de notre stratégiei pour se rendre au prix Nobel de la paix… Et soudain, Michel de me dire abruptement. A bien y réfléchir, nous nous sommes trompés dans le titre de doctorat. Au lieu d’être ( de la non-tricherie à la nano-citoyenneté-planétaire: Wow-t=2.7k?) cela devrait être: DE LA NON-TRICHERIE À WOW-T=2.7K? = LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

Je me suis donc enfoui dans le sleeping de la salle de couture et ai passé la nuit à réfléchir sur les conséquences et théoritiques et stratégistes d’inverser les trois étiquettes fondatrices des trois chapitres qui doivent inspirer l’ordre dramaturgique de notre argumentaire.

J’avais mon carnet à côté de moi, ma main tombant directement sur mon stylo pendant que je dormais… et un premier jet donna ceci

LA CHANSON LÂCHE-MOÉ PAS DE MICHEL LE CONCIERGE ET LA CHANSON DU CAMIONNEUR DE PIERROT VAGABOND SONT DEUX CHEF D’OEUVRE PARCE QU’ILLUSTRANT REMARQUABLEMENT  L’ONTIKATION QUALI DE LA RÉALITÉ, PERMETTANT L’ÉMERGENCE D’UN CHAMP CONSTELLAIRE AU COEUR DUQUEL PEUT S’ÉPANOUIR UN RÊVE BIG-BANG.

et j’écris par la suite, dans un deuxième réveil… l’ontikation contemple l’énigme de la beauté du monde (?/|) que ni la mythologie, ni la théologie,ni la métaphysique, ni l’ontologie, ni l’épistémologie ne peuvent problématiser parce que le tout est basé SUR UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART EN ACTION DE NON-TRICHERIE.

Puis dans un troisième réveil, tout m’est apparu lumineux. Michel avait raison (il est un formidable esprit abductif synthétique de sa qualité même de programmeur informatique accentué par une formation en design).

L’Objectif de ce doctorat est de nous ouvrir une porte avec l’institut de l’intelligence artificielle du Québec avec la mise en application de notre invention: LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

En conséquence de quoi, quand je suis arrivé à notre conseil d’administration de la créativité, j’ai suggéré et le titre (3 wows) et la dramaturgie (le ier chapitre sera divisé en 4. 50 pages Michel le concierge, 50 pages Marlene la jardinière, 50 pages Pierrot vagabond et 50 pages sur le vagabond céleste de Simon Gauthier menant aux quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art menant à une cinquième introduisant le deuxième chapitre qui sera la mise en axiomatisation et argumentation de notre algorithme social : «wow-t=2.7k?»

Donc, Michel, cet après-midi, commencera à monter le design multi-média des 6 premières pages du ier chapitre du doctorat que nous adoptés par 3 wow afin d’y intégrer sur le côté droit le video de la st-valentin et sur le côté de gauche, un diaporama de ses photos de jeunesse témoignant de son amour pour Marlene.

Puis nous avons posé le cadre du deuxième artéfact à l’entrée après l’avoir reçu de Californie.

Pour enfin me rendre à l’UQAM ou je travaillerai sur les 6 pages suivantes du doctorat et son ier chapitre… Nous irons donc de 6 pages en 6 pages, par 3 wows, de la dramaturgie au fil d’or par une mise en abime de tout ce qui ne fait pas 3 wows..

Cela fera 12 ans maintenant que nous vivons ce rêve d’un prix Nobel en équipe et nos règles du jeu ont fait en sorte que même pas une seule fois, nos humeurs et nos irritants reliés à nos personnes ne sont venus intoxiquer nos archétypes hologrammiques en laboratoire philosophique: soit Marlene la jardinière, Michel le concierge, Pierrot vagabond

Pierrot vagabond