QUE PENSERAIT DOMINIQUE LEYDET (DIRECTRICE DU CRIDAQ ) ET PROFESSEURE DE PHILOSOPHIE À L’UQAM DE LA MISE EN LABORATOIRE DE L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) PAR SON ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE « WOW-T=2.7K…? »…?

« JE TE DEMANDE PARDON »

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR…

1 : ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapitre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON» , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

Pierrot vagabond (SUR GOOGLE)
rochettepierre@yahoo.ca

———————

Leydet, Dominique

Directrice du Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ).
Professeure, département de philosophie, Université du Québec à Montréal.

Page institutionnelle de Dominique Leydet.
leydet.dominique@uqam.ca
Spécialités

Philosophie politique – Philosophie du droit – pluralisme juridique, constitutionnalisme et questions autochtones – théories contemporaines de la démocratie, en particulier les théories délibératives.

Formation académique
Ph.D., École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Paris.
Diplôme d’Études Approfondies (DEA), philosophie, Université Paris IV.
M.A., philosophie, Université Paris IV.
B.A. political science (first class honours), McGill University

QUE PENSERAIT AMANDINE CATALA (DÉMOCRATIE ET PLURALISME) , PROFESSEURE DE PHILOSOPHIE À L’UQAM DE LA MISE EN LABORATOIRE DE L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) PAR SON ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE « WOW-T=2.7K…? » …?

« JE TE DEMANDE PARDON »

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR…

1 : ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapitre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON» , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

Pierrot vagabond (SUR GOOGLE)
rochettepierre@yahoo.ca

——————–

Catala, Amandine

Chercheure régulière dans l’axe de recherche : Démocratie et pluralisme (Axe III)
Professeure régulière au Département de philosophie de l’Université du Québec à Montréal.

Page institutionnelle d’Amandine Catala.
catala.amandine@uqam.ca
Spécialités

Philosophie sociale et politique (droits territoriaux, sécession, annexion, colonialisme, auto-détermination, souveraineté, peuples autochtones, immigration, nationalisme, pluralisme, non-domination politique, devoirs associatifs, démocratie et constitution du demos) – philosophie féministe – éthique normative et appliquée – histoire de la philosophie morale et politique.

Formation académique

Niveau postdoctoral: London School of Economics (Philosophy); Australian National University (Philosophy); Université de Louvain (Chaire Hoover d’Éthique Économique et Sociale).
Ph.D. Philosophy: University of Colorado at Boulder
Graduate Certificate, Women and Gender Studies: University of Colorado at Boulder
M.A. Philosophie: Université Libre de Bruxelles
B.A. Philosophie: Université Libre de Bruxelles

QUE PENSERAIT VALERIE PISANO, PDG DU MILA, DE LA MISE EN LABORATOIRE DE L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) PAR SON ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE « WOW-T=2.7K…? » …?

« JE TE DEMANDE PARDON »

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR…

1 : ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapitre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON» , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

Pierrot vagabond (SUR GOOGLE)
rochettepierre@yahoo.ca

———————

Grande entrevue Valérie Pisano, PDG du MILA

« On va créer un tissu unique pour tous ces gens dans l’IA, ici »

Jean-Philippe Décarie

La Presse

Valérie Pisano a été nommée, il y a tout juste deux mois, présidente et chef de la direction du Mila, le tout nouvel Institut québécois d’intelligence artificielle, et son mandat est simple : il faut garder à Montréal le noyau fort de compétences en intelligence artificielle (IA) qui s’y est développé et surtout continuer de le faire grandir en attirant notamment de nouveaux chercheurs de très haut calibre.

C’est dans les futurs locaux – en pleine rénovation – du Mila au 6666, rue Saint-Urbain, ce complexe du Mile-Ex qui abrite déjà l’IVADO, l’Institut de valorisation des données, que Valérie Pisano me reçoit pour m’expliquer comment fonctionnera l’Institut québécois d’intelligence artificielle lorsque ses occupants vont s’y installer dans le courant de l’automne.

« On va avoir 20 professeurs-chercheurs de l’Université de Montréal, de Polytechnique, de HEC et de McGill, tous spécialisés en intelligence artificielle, et 220 étudiants en maîtrise en sciences ou au doctorat.

« Au-delà de sa mission académique dans le domaine de l’apprentissage automatique, le Mila va aussi intensifier ses travaux de recherche en apprentissage avancé et en apprentissage par renforcement. »

— Valérie Pisano

La nouvelle PDG souligne par ailleurs les deux autres missions fondamentales que s’est données le Mila, soit d’ouvrir ses portes aux entreprises québécoises qui veulent intégrer l’intelligence artificielle dans leurs pratiques industrielles et d’assurer un dialogue social constant pour que l’IA profite à l’ensemble de la société.

« C’est ce qui nous distingue par rapport à plusieurs autres centres de recherche en IA dans le monde. Le Mila a un engagement ferme à démocratiser les avancées en intelligence artificielle pour qu’elle serve à des fins environnementales et sociales », précise la PDG.

Bâtir sur la renommée

L’Institut québécois d’intelligence artificielle a décidé de continuer d’opérer sous le nom de Mila, l’acronyme du Montreal Institute for Learning Algorithms, le centre de recherche qu’a fondé le professeur Yoshua Bengio, rattaché à l’Université de Montréal.

Yoshua Bengio, une sommité mondiale en IA, est d’ailleurs toujours le directeur scientifique du Mila. « C’est comme dans le domaine théâtral. Le professeur Bengio est le directeur artistique et moi, je suis la directrice générale », propose comme analogie Valérie Pisano.

« Le Mila a acquis une renommée mondiale, et Montréal a réussi à conserver une densité importante de chercheurs en IA et à développer une spécialiste en apprentissage profond qui lui est propre et c’est là-dessus que nous bâtissons. »

— Valérie Pisano

Le grand défi des cinq prochaines années sera d’arriver à attirer une dizaine de chercheurs additionnels au Mila, le nombre requis pour asseoir davantage la notoriété internationale du nouvel Institut.

« Les universités peinent à conserver leurs chercheurs. Ils sont sollicités par l’industrie qui offre des salaires que les institutions d’enseignement sont incapables d’assumer. L’Université Cambridge vient tout juste de lancer un cri d’alarme. Elle forme des chercheurs qui vont faire fortune dans le secteur privé.

« On arrive à garder et attirer des chercheurs de haut niveau à Montréal parce que notre mission n’est pas que mercantile, on vise vraiment à ce que l’IA profite au plus grand nombre de citoyens », rappelle Valérie Pisano.

Cet engagement envers la démocratisation de la recherche en intelligence artificielle n’a pas empêché les grands acteurs du numérique d’ouvrir des laboratoires de recherche à Montréal pour se rapprocher du Mila, que ce soit Samsung, Microsoft, Google, Thales…

« On va continuer de travailler en collaboration avec ces grandes entreprises qui participent au financement de l’Institut, mais on va s’ouvrir aux PME québécoises qui veulent développer une expertise en IA », expose la PDG du Mila.

Un financement garanti

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) a confirmé, la semaine dernière, que le Mila allait pouvoir compter sur un financement de 80 millions de dollars au cours des cinq prochaines années. Le gouvernement fédéral s’est engagé à verser 44 millions au Mila pour soutenir ses activités académiques et de recherche.

Le financement du MESI va permettre d’absorber les coûts de fonctionnement du Mila, qui compte sur une équipe de départ de 30 personnes affectées au soutien administratif et technique.

« On a une équipe de 10 personnes affectée au soutien logiciel et technique. Il faut pouvoir répondre aux besoins des chercheurs et leur livrer les capacités nécessaires.

« On a une autre dizaine de personnes qui vont s’occuper du transfert technologique et qui vont soutenir les PME québécoises dans leur démarche en vue d’acquérir une expertise en IA pour leur entreprise », relève Valérie Pisano.

La Caisse de dépôt et placement va utiliser les services du Mila pour soutenir les jeunes pousses dans lesquelles elle a investi et leur donner accès aux travaux du Mila. Quelque 2000 pieds carrés ont été réservés à cette fin.

Valérie Pisano avait le profil tout désigné pour occuper le poste de PDG du Mila. Titulaire d’une maîtrise en économie appliquée de HEC Montréal, Mme Pisano a toujours œuvré dans le domaine du conseil en stratégie et en gestion de talent, notamment chez McKinsey et au Cirque du Soleil.

« Le monde de l’intelligence artificielle est un écosystème complexe mais fascinant. Il est composé de jeunes étudiants au doctorat, de professeurs-chercheurs émérites, de start-ups qui sont dans le domaine et de grandes entreprises qui ne veulent pas perdre leur leadership. On va créer un tissu unique pour tous ces gens-là ici, à Montréal », assure la PDG.

QUE PENSERAIT HÉLÈNE DESMARAIS, ADMINISTRATRICE ET PHILANTHROPE DE LA MISE EN LABORATOIRE DE L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) PAR SON ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE « WOW-T=2.7K…? »… ?

« JE TE DEMANDE PARDON »

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR…

1 : ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapitre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON» , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

Pierrot vagabond (SUR GOOGLE)
rochettepierre@yahoo.ca

——————–

Francis Halin

Lundi, 25 février 2019 00:00

MISE À JOUR Lundi, 25 février 2019 00:00

Hélène Desmarais, administratrice et philanthrope, conjointe de Paul Desmarais fils, président du conseil et cochef de la direction de Power Corporation, en mène large dans la nouvelle industrie de l’intelligence artificielle qui prend forme au Québec. Aujourd’hui, elle est à la tête d’institutions et d’organismes qui ont reçu près de 300 millions $ du milliard octroyé par Québec et Ottawa, ce qui préoccupe quelques entreprises de ce secteur.

Coprésidente du conseil de SCALE AI, cofondatrice et présidente exécutive d’IVADO Labs, et présidente du conseil de Creative Destruction Lab MTL (CDL), Hélène Desmarais est au cœur de cette filière québécoise qui s’apprête à y investir des millions de dollars publics et privés.

Plus du tiers des 202 millions $ injectés par Québec en intelligence artificielle sont allés vers des organismes dirigés par Hélène Desmarais. En décembre dernier, Québec a mis 60 millions $ dans SCALE AI et IVADO Labs.

Dans le budget de mars 2018, 10 millions $ ont été accordés à l’université HEC Montréal pour les incubateurs NextAI et CDL, pour un total de 70 millions $.

Au fédéral, SCALE AI a reçu 230 millions $, soit le quart de l’enveloppe totale de 950 millions $ destinée aux groupes d’innovation canadiens.

Trop dans les mêmes mains

Dans les coulisses, des start-up en intelligence artificielle s’impatientent de cette « concertation du pouvoir » entre les mains d’une seule personne.

« C’est elle qui mène à Montréal. Tous ceux qui connaissent le monde des affaires savent ça. Ce n’est pas un gros secret de polichinelle », confie au Journal un entrepreneur de l’industrie qui souhaite garder l’anonymat.

« Ça me semble être trop pour une personne, déplore une autre au cœur du capital de risque au Québec. C’est de l’argent public », ajoute-t-elle.

« Pour les contribuables, ça pourrait être divisé d’une autre façon parce qu’il y a beaucoup de compagnies en intelligence artificielle », déplore le chef d’une PME de techno en pleine croissance.

Joint par Le Journal, même Louis Roy, président d’OPTEL et coprésident du conseil de SCALE AI avec Mme Desmarais, a reconnu que le pouvoir pouvait avoir l’air d’être concentré parce que le secteur est bien implanté à Montréal.

« Il y a un risque, mais il y a une gouvernance quand même assez serrée du gouvernement », a-t-il assuré, convaincu que ses administrateurs joueront leur rôle de « chiens de garde ».

De son côté, le directeur général de l’Institut de la confiance dans les organisations (ICO), Donald Riendeau, estime que ceux qui octroient du financement doivent être vigilants.

« Hélène Desmarais est partout : IVADO Labs, SCALE AI, Creative Destruction Lab, CEIM, etc. Comme dans tous les domaines, il faudra faire attention aux conflits d’intérêts et à la perception de conflit d’intérêts », a-t-il partagé.

Une coïncidence ?

En plus de cumuler ses rôles dans l’écosystème de l’intelligence artificielle, Mme Desmarais est présidente du conseil d’administration de HEC Montréal, qui a fondé l’Institut de valorisation des données (IVADO) avec Polytechnique Montréal et l’Université de Montréal. IVADO a reçu pas moins de 93,6 millions $ d’Ottawa et 5 millions $ de Québec.

Présenté comme étant « un grand ami d’IVADO » par son président Robert Gagné, c’est d’ailleurs Paul Desmarais III, fils d’Hélène Desmarais, qui a ouvert la grande conférence sur le « big data et l’intelligence artificielle » de l’École des dirigeants HEC Montréal il y a deux ans.

Photo courtoisie

Paul Desmarais III
Premier vice-président Power Corp

« Paul est vice-président chez Power, président exécutif de Portag3 et président de Wealthsimple et Diagram. Mais surtout, je dirais, Paul est un grand ami d’IVADO parce qu’il siège à son conseil de direction », avait dit à l’époque le dirigeant d’IVADO Robert Gagné.

Lundi dernier, lors d’un forum sur l’intelligence artificielle à Montréal, Le Journal a voulu s’entretenir avec Mme Desmarais, mais notre demande a été rejetée.

Vendredi, le PDG d’IVADO Labs, Serge Massicotte, a assuré qu’Hélène Desmarais « se fera un plaisir » d’aborder ces questions lors d’une rencontre à ses bureaux au cours des prochains jours.

Une influence qui se fait sentir partout au Québec et ailleurs

De la finance à l’éducation, en passant par le luxe ou même la musique, l’influence d’Hélène Desmarais s’étend dans de nombreuses sphères de pouvoir, ici comme à l’étranger.

L’épouse du numéro 1 de Power Corporation, Paul Desmarais (fils), et mère de Paul Desmarais III, siège à plusieurs conseils d’administration, tant au privé qu’au public.

Mme Desmarais préside le conseil de HEC Montréal, une institution publique qui a reçu 78 millions $ de Québec l’an dernier, et l’Institut économique de Montréal (IEDM), qui fait la promotion de l’économie de marché.

Elle est administratrice de l’Institut sur la gouvernance (IGOPP), très présent dans les médias. Elle siège avec l’ex-premier ministre Lucien Bouchard au conseil de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), où elle occupe le poste de présidente déléguée.

Hélène Desmarais dirige aussi le plus grand incubateur techno au pays (qu’elle a fondé), ainsi que le Centre d’entreprises et d’innovation de Montréal (CEIM), financé à plus de 50 % par des fonds publics l’an dernier. Mme Desmarais administre également Génome Québec, l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) et le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM).

Élite mondiale

Chaque année, elle accueille l’élite mondiale des affaires en tant que présidente du conseil consultatif et d’orientation stratégique de la Conférence de Montréal, un événement subventionné en partie par l’État.

En France, elle siège au conseil d’administration du géant du luxe Christian Dior, aux côtés de la quatrième personne la plus riche au monde, Bernard Arnault, dont la fortune de 105 milliards $ vient après celle de Warren Buffett, Bill Gates et Jeff Bezos.

Qui est Hélène Desmarais ?

Hélène Desmarais

Photo d’archives

Hélène Desmarais
Hélène Desmarais (ou Blouin) est la conjointe du président du conseil et est cochef de la direction de Power Corporation, Paul Desmarais fils.
Elle a quatre enfants, Paul III, Nicolas, Alexandre et Charles-Édouard.
Mme Desmarais a obtenu son diplôme de HEC Montréal en 1979 et est la première femme à avoir accédé à la présidence du conseil d’administration de l’institution en 2003.
Figure influente du monde des affaires au Québec, Hélène Desmarais a été décorée en 2010 de l’Ordre du Canada par l’ex-gouverneure générale Michaëlle Jean.

QUE PENSERAIT LE JEUNE CHERCHEUR EN INTELLIGENCE PROFONDE HUGO LAROCHELLE DE LA MISE EN LABORATOIRE DE L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR SON ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE: « WOW-T=2.7K…? » …?

« JE TE DEMANDE PARDON »

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR…

1 : ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapitre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON» , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

Pierrot vagabond (SUR GOOGLE)
rochettepierre@yahoo.ca

—————–

Hugo Larochelle
Chercheur chez Google Brain
Professeur Associé
Département d’informatique
Université de Sherbrooke

Courriel: hugo[dot]larochelle[at]usherbrooke[dot]ca
Twitter: @hugo_larochelle
Adresse: 2500 boul. de l’Université, Sherbrooke (QC), Canada, J1K 2R1

Intérêts de recherche
Je m’intéresse aux algorithmes d’apprentissage automatique, soit aux algorithmes capables d’extraire des concepts ou patrons à partir de données. Mes travaux se concentrent sur les réseaux de neurones profonds (Deep Learning), appliqués entre autre au contexte de données massives (Big Data). Je m’intéresse particulièrement aux applications en intelligence artificielle, incluant la vision artificielle et le traitement automatique du langage.
Étudiants
• Adam Salvail-Bérard (Ph.D., co-supervisé avec Jean-Pierre Dussault)
• Sarath Chandar (Ph.D., co-supervisé avec Yoshua Bengio)
• William Fedus (Ph.D., co-supervisé avec Yoshua Bengio)
• Alex Boulanger (M.Sc.)
• Mohammad Havaei (Ph.D., co-supervisé avec Pierre-Marc Jodoin, diplômé)
• Marc-Alexandre Côté (Ph.D., co-supervisé avec Maxime Descoteaux, diplômé)
• Stanislas Lauly (Ph.D., diplômé)
• Yin Zheng (Ph.D., co-supervisé avec Yu-Jin Zhang, diplômé)
• Philippe Poulin (M.Sc., diplômé)
• Félix-Antoine Ouellet (M.Sc., diplômé)
• Mathieu Germain (M.Sc., diplômé)

Mini-CV
Avant de me joindre à Google Brain, j’ai été chercheur chez Twitter et professeur à l’Université de Sherbrooke. J’ai aussi travaillé deux ans comme stagiaire postdoctoral à l’University of Toronto, dans le groupe d’apprentissage automatique, sous la supervision de Geoffrey Hinton.

Je détiens un Doctorat en Informatique de l’Université de Montréal, obtenu sous la supervision du professeur Yoshua Bengio. J’ai également obtenu un Baccalauréat bidisciplinaire en Mathématiques et Informatique de l’Université de Montréal.

————————

QUE PENSERAIT LA JEUNE PIONNIÈRE EN IA JOËLLE PINEAU DE LA MISE EN LABORATOIRE DE L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR SON ALGORITHME DE JUSTICE SOCIALE «WOW-T=2.7K…? » ?

« JE TE DEMANDE PARDON »

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR…

1 : ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapitre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON» , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

Pierrot vagabond (SUR GOOGLE)
rochettepierre@yahoo.ca

—————–
Joëlle Pineau, pionnière de l’IA, reçoit le Prix du gouverneur général pour l’innovation

Par Meaghan Thurston

La Fondation Rideau Hall a annoncé cette semaine le nom des six Canadiens exceptionnels qui recevront le Prix du gouverneur général pour l’innovation. Joëlle Pineau, professeure à McGill et chercheuse-boursière William-Dawson, fait partie des lauréats honorés pour leur excellence en innovation et leur contribution à la société. Choisie pour son utilisation novatrice de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage machine en médecine personnalisée, la Pre Pineau a été mise en nomination par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie.

En compagnie des professeurs Prakash Panangaden, Doina Precup et Jackie Chi Kit Cheung, la Pre Pineau dirige le Laboratoire d’apprentissage et de raisonnement à McGill. Depuis 2017, elle est également à la barre du laboratoire d’intelligence artificielle de Facebook à Montréal, le premier du genre au Canada.

« C’est un immense honneur de recevoir le Prix du gouverneur général pour l’innovation, et c’est formidable de voir notre gouvernement souligner les avancées de la science. Cela dit, il nous reste tellement à faire avant de pouvoir utiliser pleinement l’IA et l’apprentissage machine pour améliorer la vie des personnes à mobilité réduite ou atteintes de maladies comme l’épilepsie. »

« C’est un immense honneur de recevoir le Prix du gouverneur général pour l’innovation, et c’est formidable de voir notre gouvernement souligner les avancées de la science », a déclaré aujourd’hui la Pre Pineau depuis le Royaume‑Uni. « Cela dit, il nous reste tellement à faire avant de pouvoir utiliser pleinement l’IA et l’apprentissage machine pour améliorer la vie des personnes à mobilité réduite ou atteintes de maladies comme l’épilepsie. »

La Pre Pineau est une véritable chef de file dans la création d’algorithmes pour la résolution de problèmes mathématiques connus sous le nom de « processus décisionnels de Markov partiellement observables ». Ses recherches sont notamment utilisées dans la création d’assistants robotisés personnalisés, comme le fauteuil roulant motorisé intelligent SmartWheeler.

Avec ses collègues de McGill, la Pre Pineau explore aussi l’application de techniques d’apprentissage par renforcement dans le traitement du cancer afin, notamment, d’améliorer la dose de radiothérapie adaptative en associant la modélisation computationnelle à la mise en culture de cellules et à l’utilisation de modèles animaux de carcinogenèse.

Plus tôt dans sa carrière, elle a travaillé en collaboration avec des chercheurs de l’Institut neurologique de Montréal (Le Neuro) pour développer des techniques d’apprentissage par renforcement en vue d’optimiser la neurostimulation dans le traitement de l’épilepsie. Par la suite, elle a axé ses recherches sur la mise au point de méthodes pour l’apprentissage de stratégies adaptatives dans le traitement médicamenteux de troubles mentaux tels que la dépression et la schizophrénie.

« Au nom de l’ensemble des chercheurs de McGill, je félicite chaleureusement la Pre Joëlle Pineau, notre lauréate du Prix du gouverneur général pour l’innovationen 2019. Par son utilisation novatrice de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage machine dans la création de soins de santé personnalisés et robotisés, la Pre Pineau façonne l’avenir de ce domaine et est un véritable moteur de recherche en IA socialement responsable à McGill, à Montréal et ailleurs. » – Martha Crago, vice‑principale (recherche et innovation)

C’est la première fois que le prix pour l’innovation est décerné à un chercheur de McGill. En 2018, la compagnie Kinova, lauréate en 2016, a conclu avec l’Université McGill un partenariat qui stimulera l’innovation en robotique.

La Pre Pineau et les autres lauréats recevront leur prix des mains de Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, lors d’une cérémonie qui aura lieu le 29 mai prochain, à Ottawa.

QUE PENSERAIT LE JEUNE CHERCHEUR EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLE MARC G. BELLEMARE DE LA MISE EN LABORATOIRE DE L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR SON ALGORITHME SOCIAL : «WOW-T=2.7K?» …?

« JE TE DEMANDE PARDON »

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR…

1 : ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapitre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON» , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

Pierrot vagabond (SUR GOOGLE)
rochettepierre@yahoo.ca

—————–

QUI EST MARC G. BELLEMARE?

La nomination

Chaire en IA CIFAR-Canada

Institution IA

Mila

Affiliations :
Membre du corps professoral, Mila Chercheur, Google Brain Boursier du CIFAR, programme Apprentissage automatique, apprentissage biologique Professeur auxiliaire, École d’informatique, Université McGill

Expertise :
Apprentissage profond par renforcement, apprentissage continu, exploration en apprentissage par renforcement

Contributions et hommages principaux :
Instigateur de l’Arcade Learning Environment, une plateforme qui met en jeu l’apprentissage par renforcement, la référence la plus répandue pour les algorithmes d’apprentissage profond par renforcement

———–

QUE PENSERAIT LA JEUNE CHERCHEUSE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLE SASHA LUCCIONI DE LA MISE EN LABORATOIRE PAR L’INSTITUT DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DU QUÉBEC DE L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR SON ALGORITHME SOCIAL « WOW-T=2.7K?» …?

July 20, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

« JE TE DEMANDE PARDON »

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR…

1 : ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapitre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON» , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

Pierrot vagabond (SUR GOOGLE)
rochettepierre@yahoo.ca

—————–
QUI EST SASHA LUCCIONI?

Jeune chercheuse en IA, j’ai quitté Morgan Stanley pour retourner à l’université

Sasha Luccioni, spécialiste en «machine learning», s’est détournée du milieu milliardaire de la finance pour se consacrer au réchauffement climatique.

Sasha Luccioni, 28 ans, réside à Montréal. Elle est titulaire d’une thèse en «informatique cognitive», une formation pluridisciplinaire où elle a notamment appris à développer des algorithmes de machine learning, que le grand public connaît mieux sous le nom d’intelligence artificielle.

Un an après avoir été embauchée en tant que chercheuse, elle quitte la grande banque américaine Morgan Stanley pour une structure universitaire à but non lucratif, le Mila.

Elle nous explique son saut du privé au public, l’occasion de faire un état des lieux des deux côtés.

QUE PENSERAIT LE PROFESSEUR YOSHUA BENGIO DE LA MISE EN LABORATOIRE PAR L’INSTITUT DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DU QUEBEC DE L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE PAR L’ALGORYTHME DE JUSTICE SOCIALE: «WOW-T=2.7K?»

« JE TE DEMANDE PARDON »
UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR…

1 : ENJEU DU DOCTORAT (300 MOTS OU MOINS)

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U. Par la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) , nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (125 femmes et 125 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapirre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois archétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON» , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

.
Pierrot vagabond
rochettepierre@yahoo.ca

SUITE DE L’ÉCHANGE DE COURRIELS SIMON PIERROT

Le vendredi 19 juillet 2019 10 h 18 min 17 s HAE, Simon Gauthier <simondufleuve@gmail.com> a écrit :

le tite du spectacle officiel
QWALIA
C’est sur!
L’aventure nous montre l’infini à notre mesure!
SImx

———————
COUERIEL RÉPONSE PIERROT

Je serai de l’aventure….. au sens où si tu as besoin un jour que je parle des qwalias en toute humilité à ta belle gagne, cela me fera plaisir de me déplacer…. parce que rarement un chercheur peut honorer quelque chose de plus grand que lui, soit un groupe qwalien au service de la beauté du monde par tes chansons… si quanto-cosmologiques et si humanistes à la fois cher Simon….. et surtout si bien arrangées… donc surement remarquablement bien chantées…

Quelle belle épopée œuvre d’art
que la vôtre en ce moment

merci de cet envoi…
je vais m’en faire un pont entre ta vie et la mienne
entre vos vies et la mienne…
dans le fond de mon ascétisme intellectuel:)

et bonne suite à toutes et tous.

Pierrot vagabond,
ton céleste