LA PLUME ÉMERGENTE D’ISABELLE LA BOXEUSE…. UNE ROSE QUI THÉORISE DE PLUS EN PLUS SES ÉPINES PAR L’ESPRIT, LA DOUCEUR, LA RAISON, LA FORCE ET L’HYPER-SENSIBILITÉ DANS LE RAFFINEMENT DE PLUS EN PLUS RAFFINÉ DES SES ÉPINES À LA DÉFENSE DU DROIT DES FEMMES PAR LA SPORTIFICATION…. BREF… UNE TÊTE DE DOCTORANTE MAJEURE QUI S’ANNONCE À L’HORIZON

Avec Michel et Michel, j’ai l’honneur de vivre l’amitié, avec Raymond Laquerre, la loyauté, mais avec Isabelle la boxeuse, j’ai découvert un nouveau régistre de l,aristocratie du cœur que j’étiquetterais par la transmission intergénérationnelle d’un grand-père de la beauté du monde.

Cela fait 5 ans maintenant que je cotoie cette étonnante boxeuse-créatrice dont le mémoire sur l,art et la boxe est d’une telle densité intellectuelle au niveau de l’authenticité de sa question: lA BOXE EST-ELLE UN ART?, de sa problématique (En quoi le ring est-il le tableau que j’habite) et au niveau de son cadre théorique (la sportification des droits de la femme par la boxe répond-elle aux enjeux sociaux, autant de la philosophie du sport, de la philosophie de l’art, que de la philosophie du droit).

Mais bien plus, Isabelle c’est une vraie plume… Ca fait 5 ans qu’elle me lit son journal, sans rien passer (surtout les passages où elle parle contre moi:))))) …) et je ris à plein éclats (surtout que je pars de ma maîtrise sur le rire comme mode d’écoute) avec une joie d’intellectuel vraiment inter-générationnelle.

Une écriture orale bien architecturée, un équilibre de plus en plus esthétique entre sa rhétorique et son argumentaire, une rose de tons coloristes (avec des épines au service du droit des femmes)

Il m’arrive de l’engluer de vantardises personnelles pour mieux lui faire vivre ce que le triomphalisme crée chez les autres, et sa brillance lui permet de saisir mes intentions didactiques… comme, dans ce cas-ci, l’avantage des grâces que procure l’exercice de la modestie, en particulier celles de plaire une seconde fois pour mieux enfoncer les épines du cœur à cœur.

Il m’arrive d’exagérer aussi en sa présence  dans mes salutations à la centaine d’employés de l’UQAM que je connais en les appelant par leur prénom accompagné d’un monsieur ou d’une madame… (Bonjour Madame Marie, Bonjour Monsieur Louis, comment va votre mère? comment va votre petite famille?) pour mieux lui transmettre mon héritage d’habiletés sociales.

Sa soif d’acquérir une personnalité à la hauteur d’un pays fera d’elle, après ma mort, une femme générationnelle.

Bonne rencontre avec tes trois correctrices, le 18 mars 2018, Isabelle, dernier passage avant tes corrections mineures finales et la passation d’une autre étape de ton capital symbolique, où ta qualité théorisée fera de toi une leader institutionnelle, j’en suis fascinamment convaincu.

sur Google
www.simongauthier.com
www.reveursequitables.com
www.lepaysoeuvredart.com
www.wow-t.com

Marlene, jardinière de la beauté du monde
Michel, concierge de la beauté du monde
Pierrot, vagabond de la beauté du monde

LES CHANSONS DE MON AMI MICHEL LE CONCIERGE, D’AUTHENTIQUES CHANSONS «CRI DE MUNCH» DONT CHAQUE PAROLE DONNE UNE POIGNÉE DE MAIN FRATERNELLE À LA CONDITION HUMAINE

chanson «cri de Munch» de Michel le concierge

MARIE-ROSE
J’VEUX M’EN ALLER

J’sais pas quoi faire… j’veux m’en aller
j’sais pas quoi faire… m’en aller ou rester
j’sais pas quoi faire…. pour les enfants
j’sais pas quoi faire… c’est ben épeurant…
je me suis dit… il m’a choisie
je me suis dit… c’est lui l’homme de ma vie…
je me suis dit… pourquoi pas lui
je me suis dit… c’est pour la vie…

MARIE A FAIT… TOUT C’QUI FALLAIT
TENIR LA MAISON… LA FAMILLE… LE CHALET
MARIE A FAIT.. TOUT C’QUI FALLAIT

j’sais pas quoi faire… j’veux m’en aller
j’sais pas quoi faire… m’en aller ou rester…
j’sais pas quoi faire… ni ou aller
j’sais pas quoi faire… c’qui va nous arriver
j’ai tout donné… tout c’qui fallait
j’ai tout donné… sans jamais demander
j’ai pas triché… comme y fallait
j’ai pas triché… je dis la vérité

MARIE A FAIT… TOUT C’QUI FALLAIT
TRAVAILLER DUR… LE RESTO… LE BALAIS
MARIE A FAIT… TOUT C’QUI FALLAIT…

—-

C’est pas un mauvais gars… y veut mais ça marche pas
essaye tant que tu voudras.. la manière y l’a pas
c’est p’t’être ma faute à moi
peut-être que j’comprends rien
comme y dit je l’aide pas
je s’ais plus, je l’sais pas…

—-

j’sais pas quoi faire… j’veux m’en aller
j’sais pas quoi faire.. m’en aller ou rester
j’sais pas quoi faire… mais y faut bouger
j’sais pas quoi faire… mais y gagnera pas su moé
je me suis dis… je réagis
je me suis dit… tant pis pour lui…
je me suis dit… c’est pour les p’tits
je me suis dit… faut l’aider lui aussi

MARIE A FAIT… TOUT C’QUI FALLAIT
EST PAS PARTIE… PARCE QUE C’EST POUR LA VIE
MARIE A FAIT… TOUT CE QUI FALLAIT

—-
Michel le concierge
You tube

sur Google
www.simongauthier.com
www.wow-t.com
www.lepaysoeuvredart.com
www.reveursequitables.com

Marlene, jardinière de la beauté du monde
Michel, concierge de la beauté du monde
Pierrot, vagabond de la beauté du monde

CAROLINE, L’AMIE DE LA SCULPTEURE JOHANNE ROUSSY, DOCTORANTE EN SÉMIOLOGIE ET SA NOTION DE CONCEPT MOU, FONDEMENT ANAGORITIQUE DE LA PROBLÉMATIQUE DE SON DOCTORAT EN SÉMIOLOGIE

Une des grandes énigmes de l’histoire de la pensée des Grecs à aujourd’hui constitue le passage de la maieutique-dialectique socratique à l’idée platonicienne, des catégories aristotéliciennes à la notion du CONCEPT de Kant à partir du transcendantalisme de la critique de la raison pure, métissé par l’historicisme de la dialectique hégélienne, remise sur ses pattes par Marx, scientisé par Engels, praxisisé par Lenine, pour être réinterprété par le positivisnme Comptien dans le sens d’un empirisme en quête d’un radicalisme épistémologique, continentalisé par la phénoménologie tout en étant fragilisé par la philosophie analytique au même moment où l’émergence de la physique quantique versus la cosmologie amène la notion de CONCEPT OU CHAMP DE FORCE dynamisé par des attracteurs étranges dans des horizons d’événements survoltés par un constructivisme radical à la base même de la biologie synthétique du 21eme siècle, au sens de la séparation absolue des étiquettes versus les attributs ESSENTIELS AU COEUR MÊME DE LA DYNAMIQUE INTRINSÈQUE ENTRE LE CADRE THÉORIQUE, LA PROBLÉMATIQUE ET LA CONSTELLATION GLOSSÉRIQUE SUIVIE DANS UNE POÏÉTIQUE AU DESIGNS PARADIGMATIQUE.

De là l’étonnante contemporanité du néloogisme de Caroline dans son doctorat en sémiologie; L’ANAGORIE dont la tension dynamique lui crée une intense passion à réfléchir sur une étiquette qu’elle porte en majeure celle

DU CONCEPT MOU

Très beau doctorat en perspective

bon courage Caroline

sur Google… wow-t.com

 

« MON FILS EST L’HOMME DU JOUR TOUS LES JOURS»… YVES BELGARDE. GARDIEN DE SÉCURITÉ À LA GARE CENTRALE, UNE MAGNIFIQUE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART EN ACTION

Cela fait maintenant quelques années que je cotoie Yves, gardien de sécurité à la gare centrale..et je suis toujours éblouie de voir avec quelle intelligence celui-ci me raconte l’encadrement qu’il offre à ses enfants pour qu’ils deviennent des adultes accomplis.

Mais quand il m’a dit ce matin « MON FILS EST L’HOMME DU JOUR TOUS LES JOURS», je n’ai pu m’empêcher de lui répondre… Cette phrase là, c’est à la hauteur d’un pays… ca va sur le blogue

salut Yves
continue à inspirer ta famille

sur Google
www.simongauthier.com
www. reveursequitables.com
www.lepaysoeuvredart.com

Marlene, jardinière de la beauté du monde
Michel, concierge de la beauté du monde
Pierrot, vagabond de la beauté du monde

LA MÉTHODOLOGIE DU DOCTORAT SE PRÉCISE…. LES 300 IERES PAGES SUR L’INVENTION DE MONTESQUIEU SERONT ÉCRITES EN BIBLIOTHÈQUES, LES 300 DERNIÈRES PAGES SUR L’INVENTION DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD-WOODARD-ROCHETTE) SERONT FILMÉES INTÉGRALEMENT D’UN CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA CRÉATIVITÉ À L’AUTRE, DANS LE RESPECT DE LA POÏÉTIQUE DU BLOGUE ET DES QUATRE DOCUMENTAIRES DE MICHEL… MICHEL PENSE EN TIRER UN DOCUMENTAIRE QU’IL INTITULERAIT: «DOCTEURS»

Je reste convaincu intrinsèquement que si je m’étais inscrit à l’université et m’étais allié à un directeur ou une directrice de doctorat, jamais je n’aurais eu accès à cette imagination constructiviste radicale inventive que permet le vagabondage intellectuel au cœur d’une équipe multi-contextuelle.

Un cadre théorique, c ‘est d’abord la mise en place aléatoire d’étiquettes glossairiques dans un champs magnétique constellatoire qui suivie dans un journal poïétique installe l’intuition synthétique au cœur même d’un doctorat qui se tient hors de tout commentaire scholastique.

Bien sûr, que j’ai pris plusieurs années à explorer l’extérieur de notre cadre théorique en lisant autant en philosophie, qu’en science politique, qu’en phénoménologie, qu’en sociologie, qu’en écologie, que des dictionnaires, que des biographies….etc…

Mais j’intuitionnais, qu’au 21eme siècle de la science quantique, cosmologique ou de la biologie synthétique à travers d’un constructivisme radical bien cerné par une sociologie configurationnelle autant que transhistorique, il était possible qu’un jour, par le simple attracteur que constitue le cœur d’un fil d’or constellatoires, l’étiquette fondatrice de l’architectonie conceptuelle se place d’elle-même.

C’est ce qui s’est passé il y a deux jours.

L’INVENTION

je dirais même

L’INVENTION DE LA SÉPARATION DES POUVOIRS POUR SOULAGER LA CONDITION HUMAINE

l’objectif majeur autant chez Montesquieu que chez l’équipe de recherche (Auld-Woodard-Rochette) a fait soudain surgir l’étiquette centrale du doctorat, mais sans ses attributs essentiels ( qui ne sauront d’ailleurs construits que par la dynamique même du champ de force constellatoire dessinant la marge déconstructiviste (au sens de Derrida) du cadre théorique, qui lui ciselle le titre même du doctorat et sa question principale.

Ce matin, ce fut un conseil d’administration de la créativité consacrée à la lecture du blogue d’hier… Et Michel, avec son brillant talent de intuitif synthétique conceptuel a saisi et accordé son wow au nouveau développement de notre stratégie pour l’écriture de ce doctorat.

Alors me voilà à fond dans Montesquieu… pour la première fois depuis le tout début de ce projet de prix nobel, je commencerai à accumuler des notes pour pondre les 300 ieres pages à soumettre à notre équipe de recherche afin d’en construire radicalement les 300 pages concernant notre propre INVENTION DE LA DIVISION DES POUVOIRS AU 21EME SIÈCLE.

———–
Jean-François Chiappe
Montesquieu
l’homme et l’héritage
Editions Du rocher
1998
p.65-66
extrait

Monsieur de Montesquieu se tient sur une butte. Il pourrait se jucher sur une montagne de livres avant que de nous convier à réfléchir SUR NOTRE CONDITION ET LES MOYENS DE LA DOMINER, DE L’AMÉLIORER.

——–
P.107-108

M. de Montesquieu ne se tient pas pour un FABRIQUEUR DE SYSTÈMES, MAIS IL ENTEND LES COMPRENDRE TOUS. Du temps qu’il donnait les lettres persannes, il se gaussait des imperfections de la monarchie française et l’on demeure en droit de s’interroger: Sans attenter à la puissance royale, n’a-t-il pas songé comme feu M. de Fénélon à quelque forme aristocratique décentralisée, bien sûr, mais même un rien polysynorique?

Le séjour dans la cité des doges (Venise) le guérit à jamais des tentations aristocratiques. Qu’il tienne au rôle de la noblesse, il n’en démordra de sa vie, il ne condamne point les fiefs, non plus que le négoce honnête, mais LA DICTATURE DE CE QUE NOMMERIONS DE NOS JOURS «L’ARGENT SALE»

Le 15 septembre 1721, il écrit au maréchal de Berwick:

C’est une ville (Venise) qui ne conserve plus que son nom, plus de forces, de commerce, de richesse

NE RESTE SEULEMET
QUE LA DÉBAUCHE QUI S’APPELLE LA LIBERTÉ

——-
P.114

Montesquieu est un phare de l’Europe en attendant qu’on parle de lumières…
———
p.118

Le président quête-t-il des modèles applicables à son pays? Possible, pas certain. Il va, nous semble-t-il, à la recherche de STRUCTURES MENTALES DIFFÉRENTES DE LA NÔTRE.

———
p.121
LA CORRUPTION TROUVE SON ORIGINE DANS DES MÉCANISMES INSTITUTIONNELS VICIEUX. Il s’occupe des institutions et de leur parlement.

———-
p.128
amenuisement de la prérogative royale
le pays de l’habeas corpus

——–
SUR GOOGLE

www.simongauthier.com
www.lepaysoeuvredart.com
www.wow-t.com
www.reveursequitables.com

Marlene, jardinière de la beauté du monde
Michel, concierge de la beauté du monde
Pierrot, vagabond de la beauté du monde

titre du doctorat…… L’INVENTION DE LA SÉPARATION DES POUVOIRS CHEZ MONTESQUIEU (EXECUTIF-LEGISLATIF-JUDICIAIRE) VERSUS CELLE DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE auld-woodard-rochette (LA NANO-CITOYENNET-PLANÉTAIRE)

Ciseler un cadre théorique par un titre de projet de doctorat constitue la partie la plus difficile de la vie d’un intellectuel universitaire.

C’est comme plonger sa main dans un coffre de bijoux pour prendre le bon diamant et le sculpter dans un écrin œuvre d’art.

Après toutes ces années de vagabondage intellectuel en équipe (Auld-Woodard-Rochette) au travers d’un blogue poïétique constructiviste radical, il m’est apparu clair que ma soif méthodologique tournait autour de l’étiquette D’INVENTION, par sa valeur épistémologique et esthétique au sens où je pourrais résumet l,architectonie de ce doctorat dans le dialogue entre deux inventions qui visent le soulagement de la condition humaine celle de la SÉPARATION DES POUVOIRS AU 18EME SIÈCLE DE MONTESQUIEU ET CELLE DE LA SÉPARATION DES POUVOIRS AU 21EME SIÈCLE DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE AULS-WOODARD-ROCHETTE.

Je peux maintenant reparcourir toute l’œuvre de Montesquieu en prenant des notes.

D’autant plus que parallèlement, ce matin, au conseil d’administration de la créativité, Michel m’a montré les derniers détails de son documentaire (PHILOSOPHIE, LA NANO-SICOYENNET-PLANÉTAIRE) dont la liste des crédits à la fin s’accompagnent de sa merveilleuse chansons TOUT LE MONDE S’EN FOUT.

L’amitié en équipe nous mènera vers le prix Nobel… parce que le prix Nobel donné un jour à notre invention sacralisera partout à travers la planète terre les DROITS DE L’ENFANT QUI MEURT DE FAIM OU DE BLESSURE DE GUERRE.. et cela par lacréation de deux assemblées des justes (125 femmes, 125 hommes) dans une séparation des pouvoirs entre les nano-citoyens(nes) planétaires et les états

à suivre

Sur Google
www.simongauthier.com
www.reveursequitables.com
www.lepaysoeuvredart.com
www.wow-t.com

Marlene, jardinière de la beauté du monde
Michel, concierge de la beauté du monde
Pierrot, vagabond de la beauté du monde

ISABELLE LA BOXEUSE, UNE MAÎTRE ES ARTS AUX POTENTIALITÉS CONCEPTUELLES DES PLUS ÉTONNANTES

Hier, au restaurant, je fus témoin d’une préparation hors du commun d’Isabelle la boxeuse pour sa rencontre avec ses trois correctrices de maîtrises le 18 mars ou le 28 mars. Rien n’est laissé au hasard. Quelle bûcheuse acharnée…. Elle revise ligne par ligne, paragraphe toute sa maîtrise pour faire de ce dernier 30 jours un exercice d’auto-correction autant que d’auto-critique en vue d’être une meilleure performeuse conceptuelle. Elle n’a pas inventé le néo-concept D’ARTHLÉTISME sans un profond engagement philosophique qui tire son élan vital de sa passion pour l’art de la boxe.

Vraiment, elle évolue très bien comme intellectuelle.
De gérer 5 milieux différents en inversant par son capital intellectuel la hiérarchie des capitaux familial et symbolique,en pratiquant la troisième voie (hors de l’attaque et de la défense, artéfacts des émotions primaires non éduquées de l’enfance)pour émettre non plus des opinions (basses ou hautes) des assertions, des arguties binaires comme des poussées rhétoriciennes de façades

mais, surtout, elle développe ce summum de l’intelligence que constituent L’ART DES ARGUMENTS APODICTIQUES au sens où on la perçoive comme l’arbitre DES RÈGLES DU JEU D’UN COMBAT DE CONCEPTS et non comme combattante à l’intérieur des règles du jeu confuses.

quand elle se retrouvera devant ses trois correctrices, elle possèdera non seulement la force de l’intuition instinctive que lui donné la pratique de la boxe, mais l’élégance du respect de LA NON-CONFRONTATION que lui a donné le code non-écrit de sa vie universitaire… dont la fonction principale, selon mon humble avis, est de faire de sa personne un LABORATOIRE DE COALITION DANS UN CHAMP DE RECHERCHE D’EXPLORATION OÙ L’EXCELLENCE REPOSE SUR L’ACQUISITION D’HABILETÉS AUTANT SOCIALES QUE DIDACTIQUES.

Comme dans sa maîtrise autant que dans la création de son œuvre finale elle a tout donné sans jamais tricher, je désire sur ce blogue lui souhaiter bonne chance pour un futur doctorat qui ne peut qu’être à la mesure de sa belle personnalité et de ses engagements philosophiques et politiques pour le droit des femmes par la sportification.

sur Google

www.simongauthier.com
www.reveursequitables.com
www.lepaysoeuvredart.com
www.wow-t.com

Marlene, jardinière de la beauté du monde
Michel, concierge de la beauté du monde
Pierrot, vagabond de la beauté du monde

MOUNIR FULLER DE L’UQAM, UN EXEMPLE ÉBLOUISSANT D’UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART DANS UN MONDE OÙ L’INDIVIDUALISME VERSUS LA SOLIDARITÉ OBLIGE CHAQUE NANO-CITOYEN-PLANÉTAIRE DE LA NANO-MODERNITÉ À INVENTER UN RITUEL DE DIALOGUE, DE GESTION DE RISQUE POUR LE BIEN COMMUN DE SON ÉQUIPE FAMILIALE

Quand je vois un homme aussi brillant que Mounir faire son travail de concierge de la beauté du monde à l’UQAM, je ne peux être qu’en admiration devant sa façon de gérer sa famille à travers sa vie personnelle œuvre d’art.

Cet homme remarquable, suit des cours en plus pour aiguiser sa créativité face aux défis que posent la nano-modernité.

Moi qui suis d’un individualisme radical pour permettre à notre équipe de recherche (Auld, woodard, Rochette) de marcher de Montréal à L’ONU avec un projet de nano-citoyennet-planétaire et cela après plus de 20 ans de recherche

j’apprécie au plus haut point un homme qui a fait de sa famille et de sa vie de couple une véritable vie personnelle œuvre d’art.

Bonnes chances dans tes cours

SUR GOOGLE

www.simongauthier.com
www.lepaysoeuvredart.com
www.reveursequitables.com
www.wow-t.com

Marlene, jardinière de la beauté du monde
Michel, concierge de la beauté du monde
Pierrot vagabond de la beauté du monde

UN ÉCO-SYSTÈME, POUR LE REGARD CLINIQUE D’UN INTELLECTUEL MUR N’EST QU’UNE ÉTIQUETTE À DÉCONSTRUIRE PAR MÉTHODOLOGIE POETIQUE-SOCIOLOGIQUE-CONSTRUCTIVISTE-RADICALE EN VUE D’EN RÉFORMER LES RÈGLES DU JEU POUR MIEUX SERVIR LE BIEN COMMUN EN INVENTANT CONSTELLATIONNAIREMENT DE NOUVEAUX ATTRIBUTS ESSENTIELS

Les mérovingiens
Jean Heuclin
2014
p.45-46
extraits

A la même époque, vers 414, arrivait à Marseille, un prêtre oriental, Jean Cassin, qui avait beaucoup voyagé depuis Bethléem, en passant pas l’Egypte, Constantinople et Rome. Bon connaisseur de l’inspiration monastique orientale et de ses règles, il fonda le monastère St-Victor pour les hommes et celui de St-Sauveur pour les femmes. Il consigna ses idées dans deux livres qui étaient destinés à influencer pendant des siècles la pensée monastique orientale et les théories de la direction spirituelle, les institutions cénobitiques et les conférences des pères. Proche des serins, il s’opposa à St-Augustin dans L’AFFAIRE PÉLAGIENNE pour défendre LE LIBRE-ARBITRE, L’EFFORT MORAL ET LE MÉRITE DANS L’OEUVRE DU SALUT. Ce qui se défend de la part d’un ascète de profession….

p.46
La concurrence de l’arianisme….

Lessor spectaculaire de l’arianisme devait constituer une sérieuse difficulté dans la prétention à l’unité religieuse de l’empire. Un prêtre d’Alexandrie (Arius, 280-336) NIAIT LA NATURE DIVINE IDENTIQUE DU PÈRE AVEC LE FILS. Il professait une étroite subordination du second, sa créature au premier engendré.

LE FILS N’ÉTAIT
QU’UN HOMME DOTÉ
DE VERTUS EXTRAORDINAIRES
qu’il assimilait
àa certains héros du panthéon pain

—-

sur google

Marlene, jardinière de la beauté du monde
Michel, concierge de la beauté du monde
Pierrot, vagabond de la beauté du monde

L’IMPORTANCE DE LA STRATÉGIE ET DES TACTIQUES EN ÉQUIPE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) DANS LA RHYZOMATISATION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE COMME FONDEMENT MÊME DE LA NANO-MODERNITÉ

Luciano Canfora
César
le dictateur démodrate
grandes biographies
Flammarion
chapitre 2
extrait p.21-22

PRISONNIER DES PIRATES (75-74 AVANT J.C.)

Le voyage allait être bouleversé par un événement imprévu. Arrivée à la hauteur de l’île de Pharmacuse – une des Sporades, au sud de Milet – l’embarcation fut capturée par des écumeurs des mers, les redoutables pirates de Cilicie. L’aventure – à laquelle Velleius Paterculus fait également une place dans son œuvre – est l’objet chez Plutarque d’un récit particulièrement savoureux dont divers détails se trouvent confirmés par Suétone, contemporain du biographe grec. Il est difficile d’imaginer qui d’autre que César pourrait être à l’origine de ses narrations. Et il ne serait pas étonnant qu’il soit pour quelque chose dans LE TON CRÂNEMENT IRONIQUE sur lequel est relatée toute l’affaire.

Se voyant demandé vingt talents pour sa rançon, il leur rit au nez – raconte Plutarque – car ils ne savaient pas qui ils avaient pris et promis de leur en donner 50 de lui-même. Puis il envoie ses hommes de sa suite rassembler l’argent, ne gardant à ses côtés que son médecin personnel et deux esclaves.

AU COURS DES 38 JOURS
OÙ IL RESTE LEUR OTAGE
EN ATTENDANT QUE SES MESSAGERS
REVIENNENT AVEC L’ARGENT PROMIS
IL PREND DE L’ASCENDANT SUR LES PIRATES.

Quant il lui faut dormir, il envoie l’un des esclaves exiger le silence. Quand ses geôliers s’entrainent au combat, IL LES DIRIGE, comme s’il avait pris le commandement de la troupe avec son assentiment tacite.

Ce n’est pas encore assez;

IL S’EN FAIT UN AUDITOIRE ( la stratégie de Pierrot vagabond dans le milieu universitaire)

Pour rompre avec l’oisiveté forcée de l’emprisonnement et S’EXERCER L’ESPRIT, il compose des discours et des poèmes qu’il leur récite ensuite. Et si l’admiration n’est pas au rendez-vous, il les ahurit d’injures, les traite de barbares ignorants, agrémente le tout de menaces leur promettant sur un ton plaisantin de les faire pendre.

L’AUDITOIRE S’AMUSE
À N’EN PLUS POUVOIR
METTANT CETTE FRANCHISE
SUR LE COMPTE DE LA NAIVETÉ ET DE L’ENJOUEMENT.

La somme est versée
et le prisonnier débarqué sur terre ferme…..

César n’est pas plutôt libéré qu’il s’emploie à punir ses ravisseurs. A Milet, il arme ses navires et sitôt lève l’ancre, surprenant les pirates encore au mouillage, à proximité de l’île.

TOUTE CETTE OPÉRATION
IL LA MONTE EN TANT QUE PERSONNE PRIVÉE.

—————

SUR GOOGLE
Marlene, jardinière de la beauté du monde
Michel, concierge de la beauté du monde
Pierrot, vagabond de la beauté du monde