LA NON-TRICHERIE DEVIENDRA RÉALITÉ EN NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE PAR L’INVENTION «TÉLÉPHONE INTELLIGENT» DE LA BLOC CHAIN RELIÉE À LA GESTION DES TIRAGES AUX SORTS, VILLE PAR VILLE, VILLAGE PAR VILLAGE DES VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART

La presse
samedi 11 novembre
Tristan Peloquin

Blockchain
derrière le bitcoin
une technologie perturbatrice
extraits…

…«L’IMMENSE AVANTAGE DE LA BLOCKCHAIN, C’EST SON IMMUTABILITÉ. c’EST MATHÉMATIQUEMENT IMPOSSIBLE DE LA CONTREFAIRE…

— Pour résumer grossièrement, le protocole informatique du bitcoin prévoit que chaque transaction faite entre deux utilisateurs est diffusée à un millier d’ordinateurs – APPELÉE DES NODES- qui placent cette transaction dans une file d’attente virtuelle en attendant qu’elle soit validée. Quand la transaction est confirmée, elle est combinée à des milliers d’autres transactions récentes dans un bloc de données contenant les détails des échanges. Le bloc des transactions sont ajoutés les uns à la suite des autres d’où la fameuse blockchain ou chaîne de blocs

LE «POUR-L’ESPÈCE», UNE DONNE IMPOSSIBLE À IMAGINER DANS L’ÊTRE ET LE NÉANT DE JEAN-PAUL SARTRE (L’EN-SOI, LE SOI, LE POUR-SOI, LE POUR-AUTRUI)

Cela fait 50 ans cette année que je relis épisodiquement «l’être et le néant» de Jean-Paul Sartre.

Mais cette fois-ci, j’ai réacheté le livre pour en faire une lecture «fil d’or» à partir de la question de notre équipe de recherche (Auld, Woodard-Rochette).

QUE FAUT-IL INVENTER POUR QUE LA PERSONNE CITOYENNE SOIT ENFIN LIBÉRÉE DU POUVOIR OPPRESSANT DES ÉTATS SUR LA TERRE?

Je lis une vingtaine de pages de l’être et le néant, je réfléchis, puis je reprends la lecture des romans (la nausée, le mur) en me disant entre autres.

SI SARTRE AUTANT QUE LES PERSONNAGES DE SES ÉCRITS AVAIT EU ACCÈS AU TÉLÉPHONE INTELLIGENT, COMME DES MILLIARDS DE PERSONNES SUR LA TERRE EN CE MOMENT, AURAIT-IL ÉCRIT EN DEÇA DES MÊMES PARAMÈTRES?

Et soudainement, cette nuit, j’ai réalisé que la première notion phénoménologique qu’il aurait eu à défendre s’il avait écrit «l’être et le néant» en 2017 aurait été non pas l’être, ou l’être en soi, ou le soi, ou le pour-soi ou le pour autrui, mais LE POUR L’ESPÈCE.

Au 21eme siècle les trois sphères d’enjeu (contextuelles, logistiques et esthétiques) ne sont pas les mêmes que celui de l’après deuxième guerre mondiale où il fallait sortir de l’absurde et de la facticité ( la nausée, le mur), et cela surtout en Europe engluée dans la philosophie continentale versus la philosophie analytique américaine et anglaise, en misant sur l’existence qui précède l’essence (l’existentialisme est un humanisme) comme sortie du nihilisme Nietzschéen qui conduisit au nazisme comme du Engelisme scientisme  léninien qui conduisit aux camps de la mort de l’état communisme. .

Même sa notion de MAUVAISE FOI…. DE L’ÊTRE ET LE NÉANT… encore mieux exprimée dans son bijou d’essai (esquisse d’une théorie des émotions) ne pourrait plus être reliée simplement à un projet versus le pour-soi dans une tentative dialectique communiste (CRITIQUE DE LA RAISON DIALECTIQUE), le rapport entre la vie personnelle œuvre d’art versus la nano-citoyenneté-planétaire étant devenu l’enjeu contextuel  du 21eme siècle même succédant au structuralisme, au post-structuralisme, au déconstructionnisme au post modernisme du dernier quart du 20eme siècle. L’éco-conscience des problèmes environnementaux d’une extrême urgence demande une intelligence paradigmatique de nouveaux outils planétaires de prise de décision démocratique.

C’est en ce sens que la formule «WOW-T=2.7K?» de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) s’articule autour d’une modélisation de trois personnages archétypes hologrammiques, LES 3 PREMIERS NANO-PERSONNE-CITOYENNES-PLANÉTAIRES, (UNE JARDINIÈRE, UN CONCIERGE ET UN VAGABOND) pour qui «ne pas tricher« OU LE -t, est non seulement ne pas tricher envers LE PROJET DE SON POUR-SOI, comme dans l’être et le néant de Sartre (la mauvaise foi) mais de ne pas tricher envers son rêve-big-bang qui prend l’engagement au nom de l’espèce humaine de prendre soin de la beauté du monde.

FAIS WOW SUR TON RÊVE (WOW)

NE TRICHE PAS (-T)

ET L’ENSEMBLE DES RÊVES ATTEINDRONT UNE PORTÉE CONSTRUCTIVISTE COSMOLOGIQUE (2.7k?)

———
Au 21eme siècle, la survie même de l’espèce humaine dépend d’une masse critique de vies personnelles œuvre d’art qui se lèvent de par leur rêve-big-bang, masse  inspirée par quatre questions:

1: Quel est ton rêve?
2: Dans combien de jours?
3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Ce qui conduit nécessairement à LA cinquième question, précédant l’émergence de la nano-citoyenneté-planétaire

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

——
Ce matin, pendant que Marlene et Michel peinture dans le but d’accueillir notre cadre lumineux de notre logo de la terre vue de l’espace avec la formule «WOW-T=2.7K?…», je travaille de mon côté à reformater l’argumentaire sartrien de LA MAUVAISE FOI pour bien cerner LE -T de notre formule philosophique, à la base même de l’archétype hologrammique de Michel , concierge de la beauté du monde.

La peinture et le cadre  devraient être en place mercredi. Ce sera pour nous trois une célébration intellectuelle de 10 années de recherche avec comme objectif: LE PRIX NOBEL DE LA PAIX.

Je nous sens exactement comme lorsque que Kandinsky est arrivé chez lui en pleine nuit et qu’il a découvert une de ses peintures mise à l’envers sur le mur… l’intuition de l’art abstrait devint SON RÊVE BIG-BANG. L’INTUITION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE DEVIENT LA RAISON MÊME DE CE CADRE LUMINEUX QUI ILLUSTRE SI BIEN L’AMITIÉ AU TRAVERS NOS EFFORTS.

Je demandais à Michel cette semaine: Pourquoi t’aimes peinturer. Et lui de me répondre. Parce que j’aime à contribuer à construire le monde. Je comprends mieux maintenant d’où lui viennent ses merveilleux aphorismes de la philosophie d’en bas, par son corps qui pellete, partageant ainsi la condition humaine DE L’ESPÈCE HUMAINE dans son agir.

sur Google
Marlene A. jardinière de la beauté du monde
Michel W. concierge de la beauté du monde
Pierrot R. vagabond de la beauté du monde

«WOW-T=2.7K?…» OU LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE AU 21EME SIÈCLE AU FONDEMENT DE LA NOUVELLE MULTITUDE ISSUE DES MILLIARDS DE TÉLÉPHONES INTELLIGENTS, DISSOLVANT MUSÉOLOGIQUEMENT LES VIEILLES NOTIONS DE NATION ET DE PEUPLE, MOTEUR DYSFRONCTIONNEL DES PENSEURS EN PHILOSOPHIE POLITIQUE

FRANCIS DUPUIS-DERI, brillant professeur de science politique à l’université du Québec à Montréal a écrit un article «devoir de philo» dans le Devoir du samedi le 11 novembre 2017 dont l’angle m’interpelle particulièrement.

Ce qui rejoint aussi certains aphorismes de mon ami et partenaire de recherche Michel, le cinéaste-philosophe-concierge, inventeur de la philosophie d’en bas, comme celle-ci:

«ON NE DEMANDE PAS À QUELQU’UN QUI NE MANGE PAS D’AVOIR UN BON JUGEMENT»,

Et en ce sens…..

Une anarchiste américaine Voltairine de Cleyre jugeait que voter étouffe l’esprit de révolte.

«VOTER DÉTRUIT TOUT SENS DE L’INITIATIVE, ÉTOUFFE L’ESPRIT DE RÉVOLTE, APPREND AUX GENS À SE REPOSER SUR QUELQU’UN D’AUTRE AFIN QU’IL FASSE POUR EUX CE QU’ILS DEVRAIENT FAIRE EUX-MÊMES» … Voltairine de Cleyre.

Et comme le souligne Dupuis-Deri, «Une part importante des anarchistes du X1Xeme siècle souffraient à la fois de répressions policières, du capitalisme et du racisme sans oublier le patriarcat».

De là l’importance que notre équipe de recherche (Auld, Woodard,Rochette) accorde à LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART MENANT PLANÉTAIREMENT À LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE, dans un nouveau mécanisme permettant à la citoyenneté d’exprimer sa liberté du vivre ensemble hors du cadre étatique en mode d’état de nature hobbien. LA NANO-ACTION DIRECTE PRÉCÉDANT L’ACTION POLITIQUE PLANÉTAIRE.

——-

Élections ou actions directes?

L’anarchiste américaine Voltairine de Cleyre jugeait que voter étouffe l’esprit de révolte

11 novembre 2017 | Francis Dupuis-Déri – Professeur de science politique à l’UQAM et auteur de «L’anarchie expliquée à mon père» (avec Thomas Déri, éditions Lux, 2014) | Actualités en société

Photographie de Voltairine de Cleyre à Philadelphie, en 1901

Photo: Domaine public
Photographie de Voltairine de Cleyre à Philadelphie, en 1901

Deux fois par mois, Le Devoir lance à des passionnés de philosophie et d’histoire des idées le défi de décrypter une question d’actualité à partir des thèses d’un penseur marquant.

Depuis quelques années, de nouveaux partis de gauche, aussi bien Syriza en Grèce que Podemos en Espagne que Québec solidaire au Québec, prétendent qu’il faut un débouché politique aux mouvements sociaux. En Espagne, par exemple, il y aurait un « Podemos qui proteste », soit la mobilisation de la rue, et un « Podemos qui gagne », soit le parti politique des urnes. Se rejoue ici l’opposition entre parlementaristes et antiparlementaristes, qui traverse l’histoire des mouvements progressistes et révolutionnaires.

Ces partis tentent même de convaincre les anarchistes de voter. Cela en dit sans doute plus sur la faiblesse des partis que sur la force des anarchistes. Les philosophes politiques Nancy Fraser et Chantal Mouffe ont interpellé les « nouveaux » anarchistes de l’altermondialisme, de l’antiaustérité, d’Occupy et de Nuit debout. Elles leur reprochent de se mobiliser non seulement contre les institutions, mais hors des institutions, en particulier les partis progressistes (y compris le Parti démocrate aux États-Unis). Chantal Mouffe a ainsi déclaré que « pour obtenir de véritables changements, il faut bien en passer par l’engagement dans les institutions politiques et étatiques. […] Il n’y a pas de démocratie sans représentation, car c’est elle qui permet la constitution d’un peuple politique. […] C’est autour du leader que se cristallise le “nous” ».

Photo: Guillaume Lamy

Francis Dupuis-Déri est professeur de science politique à l’Université du Québec à Montréal.

Une telle logique fait écho à celle de Thomas Hobbes et Friedrich Hegel, deux monarchistes pour qui la multitude atomisée trouve son unité dans le corps du roi, qui lui permettrait de penser, de parler et d’agir collectivement. Cette propagande monarchiste a été récupérée par le républicanisme, y compris socialiste. Le président ou premier ministre n’est qu’un monarque élu, appuyé par les députés qui forment une aristocratie élue.

Agir plutôt qu’élire

L’anarchiste Voltairine de Cleyre a vécu aux États-Unis de 1866 à 1912. Elle a bien expliqué sa méfiance envers les élections dans un texte intitulé « De l’action directe » (voir l’anthologie D’espoir et de raison. Écrits d’une insoumise, Lux, 2008). Elle y proposait une définition de l’action directe englobant la désobéissance aux lois, le refus de payer l’impôt pour ne pas financer des guerres, les boycottages, les manifestations et les grèves. Elle célébrait les mobilisations syndicalistes de l’Industrial Workers of the World (IWW). D’ailleurs, aucune élection ne permet d’espérer remplacer le patron ou le gérant à la tête d’une entreprise. Pourtant, des luttes syndicales sont menées, et plusieurs sont victorieuses.

Un conseiller syndical me parlait dernièrement d’une grève-surprise au Québec, lancée par quelques dizaines d’ouvriers dans le secteur de l’acier. Ces ouvriers ont tout simplement décidé de ne plus travailler, sans même attendre d’obtenir un mandat de grève, pour protester contre des erreurs importantes et répétitives lors du versement de leur salaire. La direction a très rapidement réglé le problème. Il est donc possible d’avoir une prise sur la réalité par des actions directes, sans appui de partis politiques.

Malheureusement, plusieurs cherchent à nous convaincre qu’il n’y a pas de salut politique hors des partis et du parlement. En 2012, pendant la grève étudiante, cet argument servait à persuader les grévistes d’accepter une trêve (unilatérale), le temps de laisser le Parti québécois remporter les élections. On liquidait du même coup la mémoire de toutes les victoires du mouvement étudiant survenues sans qu’il y ait d’élections.

Il y a bien d’autres exemples de succès de mobilisations sociales. Les suffragettes en Grande-Bretagne ont gagné le droit pour les femmes de voter et d’être élues, sans elles-mêmes voter… puisqu’elles n’en avaient pas le droit. C’est à force de pétitions, de manifestations — et de centaines d’incendies et d’attaques à la bombe — qu’elles ont fait plier le gouvernement. Plus récemment, lors de la « crise d’Oka », les Mohawks ont érigé des barricades et soutenu un siège militaire, sauvant ainsi leurs terres ancestrales menacées par un projet de golf. En France, quelques agriculteurs et des anarchopunks occupent depuis des années un territoire à Notre-Dame-des-Landes, où le gouvernement veut construire un aéroport. Un référendum a même été remporté par les adeptes du projet d’aéroport. Mais la « zone à défendre » tient bon, et le blocage du projet se poursuit.

Il ne s’agit là que de quelques exemples d’actions directes victorieuses. Penser hors de l’urne électorale est aussi l’occasion de réfléchir à la notion d’efficacité et de victoire politique. Les anarchistes ont toujours souligné les vertus politiques, sociales et culturelles de l’action directe individuelle et collective. Voltairine de Cleyre rappelait ainsi l’action de 20 000 femmes à New York, qui avaient pillé de la viande dans des boucheries et l’avaient brûlée dans la rue pour protester contre l’augmentation des prix. Cette juste colère n’aurait pu s’exprimer s’il avait fallu attendre de voter, lors d’une élection. Pour les anarchistes, la liberté, l’égalité et la solidarité s’incarnent directement dans les mobilisations collectives, et protester ensemble est déjà une manière d’exister politiquement.

«[Voter] détruit tout sens de l’initiative, étouffe l’esprit de révolte individuelle, apprend aux gens à se reposer sur quelqu’un d’autre afin qu’il fasse pour eux ce qu’ils devraient faire eux-mêmes»

Voltairine de Cleyre

Appel au réalisme

Or, valoriser l’action directe en soi et pour soi ne permet pas d’invalider l’argument pragmatique voulant qu’il faille à la fois manifester et voter. Selon cette logique comptable, il convient d’additionner la rue et les urnes. C’est la position de sympathisants de l’anarchisme, dont Noam Chomsky. Cette logique se prétend « réaliste », un terme toujours avancé en politique pour paraître plus crédible, et discréditer les autres.

Voltairine de Cleyre proposait quant à elle de choisir l’action directe et de rejeter « l’action politique », c’est-à-dire la participation aux élections. Si elle admettait que l’« action politique » peut parfois avoir des effets positifs, elle rappelait surtout que les « résultats positifs obtenus occasionnellement sont annulés par les résultats négatifs ». L’anarchiste français Sébastien Faure considérait, comme Voltairine de Cleyre, que la réponse à cette problématique « n’est pas une addition, c’est une soustraction ». Selon Voltairine de Cleyre, voter « détruit tout sens de l’initiative, étouffe l’esprit de révolte individuelle, apprend aux gens à se reposer sur quelqu’un d’autre afin qu’il fasse pour eux ce qu’ils devraient faire eux-mêmes ». Voter ne s’additionne donc pas à l’action directe ; il en est le contraire, le négatif.

Feu sur l’électoralisme

Participer aux élections n’est donc pas un moyen d’atteindre un bien, même limité, y compris pour les catégories sociales victimes de l’État, du capitalisme et du racisme, auxquelles ces anarchistes appartenaient ou s’identifiaient. En effet, une part importante des anarchistes du XIXe siècle souffraient à la fois de la répression policière, du capitalisme et du racisme, sans oublier du patriarcat. Des anarchistes s’exilaient pour fuir la répression ou migraient par espoir de trouver de meilleures conditions de travail. Aux États-Unis, on parlait même de la « loi sur l’exclusion des anarchistes » pour désigner la loi de l’immigration qui prévoyait l’expulsion. Malgré leur infortune, ces anarchistes ne trouvaient aucun avantage dans le vote. L’anarchiste Emma Goldman, une femme pauvre d’origine russe et juive ayant migré aux États-Unis, d’où elle sera expulsée, doutait même de la pertinence des suffragettes. Aujourd’hui, des autochtones s’identifiant à l’anarcho-indigénisme, dont le Mohawk Gerald Taiaiake Alfred, ont déclaré ne pas voter dans le système colonial canadien, préférant la démocratie directe propre à la tradition politique indigène.

Voltairine de Cleyre joignait donc sa voix à la chorale anarchiste qui répète, depuis le milieu du XIXe siècle, que voter consiste à se nommer un maître et que la députation forme une caste de privilégiés (Bakounine, Kropotkine, Faure), qu’il n’y a pas d’élection sans « fraude, calomnie, platitude, hypocrisie, mensonge » (Kropotkine), que l’élection donne généralement la victoire à une majorité conservatrice et réactionnaire (Goldman, Kropotkine), que l’élection « tend à déshabituer le peuple de s’occuper lui-même directement de ses propres intérêts et qu’elle est une école de servilisme » (Malatesta), que le système est absurde puisqu’il impose son pouvoir même sur qui ne vote pas (Bellegarrigue).

De plus, vous êtes politiquement et moralement lié à la personne pour qui vous votez. Si elle est élue, vous êtes responsable et complice de ses mauvaises décisions. En situation de guerre, par exemple, vous êtes responsable des massacres perpétrés par le gouvernement que vous avez porté au pouvoir.

C’est sans compter toutes ces heures, toute cette énergie et les millions de dollars gaspillés par les partis pour entretenir leurs équipes et mener campagne, ou l’obsolescence programmée des tonnes de matériel électoral, qui finit rapidement dans les dépotoirs.

Que réaliserait l’anarchisme, avec tant de ressources gaspillées en pure perte ?

Des commentaires ? Écrivez à Robert Dutrisac : rdutrisac@ledevoir.com. Pour lire ou relire les anciens textes du Devoir de philo.

——-
SUR GOOGLE
Marlene A. jardinière de la beauté du monde
Michel W. concierge de la beauté du monde
Pierrot R. vagabond de la beauté du monde

«LES PENSEURS DE LA PHILSOPHIE D’EN HAUT ONT DE LA MISÈRE AVEC LE QUOTIDIEN» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE CRÉATEUR DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS

Quand je suis arrivé hier vers 11h. du soir à l’appartement de Michel et Marlene, ils avaient tous les deux préparé le mur pour le peindre avant qu’arrive la nouvelle affiche translucide de WOW-T=2.7K?

La force de Michel est toute condensée dans ses gestes au quotidien. Grâce à sa vision de la philosophie d’en bas, nous aurons de nouvelles adresses-courriels. marlene@wow-t.com, Michel @wow-t.com, pierrot@wow-t.com

Ce que Michel accomplit quotidiennement avec une ténacité bienveillante pour sa condition humaine et la nôtre est à la base même de sa vision de ce que devrait être LA PHILOSOPHIE D’EN BAS.

Bien sûr quand on regarde l’œuvre exceptionnelle que les grecs nous ont laissé (Homère, Thucydite, Platon, Aristote…) on ne peut ignorer que cette philosophie d’en haut de 20,000 hommes libres n’aurait été possible sans l’esclavage de 350,000 personnes humaines.

Seule une philosophie qui se préoccupe de la condition humaine cde ceux et celles qui sont en bas est pertinente à l’échelle nano-citoyenne-planétaire, surtout si LE CRI DE MUNCH PHILOSOPHIQUE, vient de la condition humaine d’en bas.

Merci Michel
tu es un partenaire intellectuel fascinant.

sur Google
Marlene A. jardinière de la beauté du monde
Michel W. concierge de la beauté du monde
Pierrot R. vagabond de la beauté du monde

LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD-WOODARD-ROCHETTE) FAIT PASSER LE POUVOIR NANO-CITOYEN-PLANÉTAIRE AVANT LE DROIT À L’AUTODÉTERMINATION DES PEUPLES, LA SURVIE DE L’ESPÈCE HUMAINE EN DÉPENDRA AU 21EME SIÈCLE.

LES 250,000 CONSEILS MUNICIPAUX DE LA PLANÈTE DESSINENT GÉOGRAPHIQUEMENT UN IER TOUR D’UN TIRAGE AU SORT POUR CHOISIR POTENTIELLEMENT 250,000 VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART, À PARTIR DESQUELLES VILLE PAR VILLE, VILLAGE PAR VILLAGE, UN DEUXIÈME TOUR PAR TIRAGE AU SORT DÉTERMINERONT LES 150 JUSTES DE LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE

October 31, 2017 Pierrot le Vagabond ChercheurEdit

Vu de l’espace, d’une capsule spatiale, les 250,000 conseils municipaux de la planète terre dessinent géographiquement, QU’IMPORTE LE NOMBRE D’HABITANTS, VILLE PAR VILLE, VILLAGE PAR VILLAGE, une structure permettant au hasard objectif bien géré par des algorithmes puissants, d’inventer UNE CONSCIENCE PLANÉTAIRE DES 125 JUSTES à la hauteur des aspirations de l’espèce humaine, autant éco-politiquement que cosmologiquement.

Cette intuition 4…. m’apparaît très opérationnelle au sens où, comme je le suggère à notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

CE PREMIER TIRAGE AU SORT FAVORISE D’ABORD UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR CONSEIL MINICIPAL, QUE CE SOIT VILLE PAR VILLE OU VILLAGE PAR VILLAGE,

pouvant par la suite, DANS UN DEUXIÈME TIRAGE AU SORT, de l’élection des 125 justes, faire voter à leur tour leurs communautés réciproques dont les frontières sont reconnues universellement par le recensement officialisé sur lequel pourra s’appuyer les LGORITHMES pour gérer toute tricherie potentielle.

De là l’importance qu’un consortium de chaire universitaires de démocratie puisse, appuyé par financièrement par des fondations libres de toute ingérence étatique, orchestrer en toute justice et équité,

LA VOIX NANO-CITOYENNE-PLANÉTAIRE DU 21EME SIÈCLE, À TITRE DE CONTRE-POUVOIR PLANÉTAIRE AUX LUTTES ENTRE LES ÉTATS, SUICIDAIRES POUR L’ESPÈCE HUMAINE PARCE QUE NUCLÉAIREMENT ARMÉES.

sur Google
Marlene A. jardinière de la beauté du monde
Michel W. concierge de la beauté du monde
Pierrot V. vagabond de la beauté du monde

————-

Catalogne, Écosse: autodétermination des peuples au 21e siècle

10 novembre 2017 |Jean-François Nadeau | Actualités en société

Deux millions de Catalans se sont prononcés pour l’indépendance de leur peuple le 1er octobre dernier.

Photo: Yuri KADOBNOV Agence France-Presse
Deux millions de Catalans se sont prononcés pour l’indépendance de leur peuple le 1er octobre dernier.

Que penser du principe de l’autodétermination des peuples au XXIe siècle ? Douze chercheurs internationaux sont réunis à Montréal dans l’amphithéâtre de la Grande Bibliothèque pour en discuter ce vendredi.

Pour Daniel Turp, le président de l’Institut de recherche sur l’autodétermination des peuples et les indépendances nationales (IRAI), ce colloque international webdiffusé constitue presque un acte fondateur de cette organisation fondée au printemps 2016.

Les cas de la Catalogne, de l’Écosse, de la Crimée, de Hong Kong, du Soudan du Sud, du Québec et de plusieurs autres seront examinés sous plusieurs angles.

La question des peuples autochtones occupe aussi une place importante dans cette rencontre.

L’anthropologue de l’Université Laval Natacha Gagné examine la question des territoires français d’outre-mer, par exemple en Nouvelle-Calédonie où la question de l’indépendance est toujours à l’ordre du jour.

Raquel Yrigoyen Fajardo, de l’Université pontificale catholique du Pérou, examine la situation des premiers peuples d’Amérique du Sud. Et le professeur O’Sullivan de l’Université Charles Sturt en Australie s’intéresse à l’autodétermination des Maoris par rapport à la politique de la souveraineté contemporaine.

Mais qu’est-ce qu’un peuple ? se demande Alain Dieckhoff, le directeur du Centre de recherches internationales de Sciences-Po à Paris. Et qu’est-ce que signifie aujourd’hui l’autodétermination ?

« Mettre l’accent sur le principe d’autodétermination, ce n’est pas parler forcément d’indépendance », explique Daniel Turp.

Faute de reconnaissance

En entrevue au Devoir, la juriste française Marthe Fatin-Rouge Stefanini, directrice de recherches au CNRS, observe une absence expresse du droit à l’autodétermination des peuples dans la plupart des constitutions.

Il est rare en effet de trouver, comme dans la Constitution éthiopienne, des dispositions expresses comme celle-ci : « Chaque nation, nationalité ou peuple de l’Éthiopie a un droit inconditionnel à l’autodétermination, y compris le droit à la sécession. »

En France, en raison d’un cadre républicain jacobin, la question des processus de sécession n’est pas tellement abordée aujourd’hui, dit-elle. La tradition républicaine de la France fait que « les juristes français sont plutôt réticents par rapport à des mouvements autonomistes ». Ils craignent un morcellement de l’Europe.

Les faits et le droit

L’idée du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes connaît une évolution. Mais le problème des minorités est qu’elles ne sont pas forcément associées à un territoire précis, pas plus hier qu’aujourd’hui.

L’État-nation comme base d’un pays ne serait donc pas une panacée ? « On a surtout fonctionné selon ce principe de l’État-nation jusqu’ici. […] Au fond, tout le problème est surtout politique. Le droit ne peut rien à un certain moment. La solution se trouve, dans les faits, dans l’acceptation politique d’un fait plutôt que dans le droit. […] Comment trouver un équilibre entre les États et les minorités ? Pour l’instant, c’est plutôt l’État qui est fort. Mais dans une démocratie, il doit y avoir plusieurs courants d’exprimés. »

Il existait 51 États il n’y a pas un siècle. Il en existe aujourd’hui 193, dit Daniel Turp.« On peut avoir l’impression que le droit fige une situation. Or une constitution est vivante. C’est la métaphore du “living tree”, de l’arbre vivant. La constitution offre un cadre, mais celui-ci doit toujours évoluer. Le droit peut toujours être modifié. Du moins en principe. »

Revoir

Pour Jaume Lopez Hernandez de l’Université Pompeu Fabra de Catalogne, chaque génération devrait être appelée à reconsidérer la constitution. Comment faire en sorte que les citoyens se sentent partie prenante du document fondateur qui régit leur vie ?

Le professeur Hernandez retient l’idée de Thomas Jefferson, un des Pères des États-Unis, selon laquelle la constitution devrait être réexaminée par les citoyens à périodes fixes. Ce qui l’amène à réfléchir à la question des assemblées constituantes.

Pour Marthe Fatin-Rouge Stefanini, spécialiste du contrôle des référendums par la justice constitutionnelle, « la création d’un État est un processus révolutionnaire. C’est un processus politique qui s’exprime, mais qui n’exclut pas le droit. » Ouvert à tous, le programme complet de l’événement est disponible en ligne à l’adresse irai.quebec.

—-

LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) SE VEUT UNE INVENTION POUR SOULAGER LA CONDITION HUMAINE ANALOGIQUE AU MICRO-CRÉDIT DE MUHAMMAD YUMUS, PRIX NOBEL 2006

La concentration de la richesse est «explosive»

8 novembre 2017 | Antonio Rodriguez – Agence France-Presse à Paris | Actualités économiques

Muhammad Yunus, pionnier du microcrédit et Prix Nobel de la paix 2006, craint que la colère populaire ne se transforme en violence.

Photo: Joël Saget Agence France-Presse
Muhammad Yunus, pionnier du microcrédit et Prix Nobel de la paix 2006, craint que la colère populaire ne se transforme en violence.

L’optimisation fiscale des multinationales, mise en lumière par les Paradise Papers, fait partie du système capitaliste actuel qui accentue la concentration de la richesse mondiale et génère « une situation explosive », a expliqué à l’AFP le Prix Nobel de la paix Muhammad Yunus.

« Le système capitaliste qui a conduit à tous ces problèmes comporte un défaut majeur qui est la concentration de la richesse », a indiqué l’économiste bangladais lors d’un entretien à l’occasion de la sortie de la version française de son livre, Vers une économie à trois zéros (Éditions JC Lattès). « Plus vous en avez, plus vous en gagnez. C’est le système », explique M. Yunus, vêtu d’une kurta beige, depuis la tente dressée dans les jardins de la Cité universitaire internationale de Paris où il participe au Global Social Business Summit.

« L’évasion fiscale fait partie du problème, tout à fait ! s’écrie-t-il. Le jeu consiste à faire plus d’argent », ajoute-t-il, agacé, en s’en prenant directement aux plus grandes fortunes mondiales, qu’il ne cite pas. Mais il renvoie à une étude publiée en janvier par l’ONG Oxfam qui dénonçait la concentration « indécente » de la richesse entre les mains de huit personnes. Il s’agit de l’Américain Bill Gates (fondateur de Microsoft), de l’Espagnol Amancio Ortega (Inditex, maison mère de Zara), de Warren Buffet (p.-d.g. et premier actionnaire de Berkshire Hathaway), du Mexicain Carlos Slim (magnat des télécoms latino-américaines), de Jeff Bezos (fondateur et p.-d.g. d’Amazon), de Mark Zuckerberg (p.-d.g. et cofondateur de Facebook), de Larry Ellison (cofondateur et p.-d.g. d’Oracle) et de Michael Bloomberg (fondateur et p.-d.g. de Bloomberg LP).

Aux yeux de M. Yunus, Prix Nobel en 2006 pour son combat pour sortir des millions de familles de la pauvreté grâce au microcrédit, les plus riches se livrent à « une compétition pour se présenter comme des hommes à succès. Pourquoi ne devraient-ils pas payer des impôts ? Parce qu’ils ont besoin de beaucoup d’argent. Ils ne veulent pas partager, parce que plus leur richesse est grande, plus ils peuvent la multiplier rapidement », explique l’économiste.

Selon Oxfam, il faudrait à l’homme le plus riche du monde 2738 ans pour dépenser sa fortune au rythme d’un million de dollars par jour. « Et que faites-vous de cet argent ? Vous le mangez ? Vous en profitez ? Vous achetez des centaines, voire des milliers d’automobiles ? Cela n’a pas de sens, assure-t-il. Vous mangez toujours la même nourriture. Vous n’allez pas en manger dix mille fois plus », ajoute-t-il, soulignant les dangers de concentrer cette richesse entre les mains de quelques-uns.

2738

C’est le nombre d’années qu’il faudrait à l’homme le plus riche du monde pour dépenser sa fortune au rythme d’un million de dollars par jour, selon Oxfam.

« La situation est explosive. C’est une bombe à retardement, prévient-il. Si nous n’intervenons pas, elle explosera, parce que la société est très en colère », ajoute-t-il, citant le Brexit et la victoire de Donald Trump aux élections américaines. « Cette colère s’exprime encore de manière politique, mais elle pourrait devenir violente. Qui sait ? », prévient-il, fustigeant au passage les « politiciens qui profitent de la colère pour l’utiliser à mauvais escient ».« La concentration s’effectue à l’intérieur des pays. Même si vous construisez des murs, cela ne l’arrêtera pas », ironise-t-il, en allusion à la volonté de M. Trump de construire un mur à la frontière mexicaine pour empêcher l’arrivée de migrants.

«Il n’y a pas que de l’égoïsme dans l’être humain. Il y a aussi de l’altruisme. Il faudrait créer des entreprises qui répondent aux problèmes des gens, qui ne font pas de l’argent pour elles-mêmes.»

L’économiste bangladais Muhammad Yunus

Devant cette situation, il appelle à corriger les défauts du capitalisme. « Il n’y a pas que de l’égoïsme dans l’être humain. Il y a aussi de l’altruisme, souligne-t-il. Il faudrait créer des entreprises qui répondent aux problèmes des gens, qui ne font pas de l’argent pour elles-mêmes. »

Autre défaut : « le système capitaliste nous fait croire que tout le monde doit travailler pour quelqu’un d’autre, que nous sommes tous des chercheurs d’emplois. Ce qui est faux. Nous sommes aussi des entrepreneurs, s’exclame-t-il. Quand vous travaillez pour quelqu’un d’autre, c’est une autre personne ou une société qui gagne de l’argent, mais les employés n’ont qu’un salaire. Si nous devenions tous des entrepreneurs, nous répartirions cette somme globale entre nous tous. »

Grâce à ces solutions, l’économie atteindrait, selon lui, les trois zéros qui figurent sur le titre de son livre : zéro pauvreté, zéro chômage et zéro émission carbone.

SUR GOOGLE

Marlene A. jardinière de la beauté du monde
Michel W. concierge de la beauté du monde
Pierrot R. vagabond de la beauté du monde

2: TITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD-ROCHETTE) …. « WOW-T=2.7K?…» , CODE SOURCE ARCHITECTONIQUE DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART À LA NANO-CITOYENNETÉ PLANÉTAIRE.

2: TITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …….. «WOW-T=2.7K?» CODE SOURCE ARCHITECTONIQUE DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART À LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

—————

CHAPITRE 1
LE WOW (LE RÊVE BIG-BANG)

A) SON HISTORIQUE.

B) SON PASSAGE ARCHITECTONIQUE
de l’ESPRIT hégélien au DÉPASSEMENT Heideggerien au PROJET Sartrien comme fondement conceptuel au RÊVE BIG BANG menant à l’invention des quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art

C) SON ILLUSTRATION EMPIRIQUE
archivée sur une période de 20 ans par le rêve big bang de l’archétype hologrammique de Pierrot vagabond de la beauté du monde À TRAVERS SES OEUVRES, SES CHANSONS, UN DOCUMENTAIRE (mon ami Pierrot, le dernier homme libre), un spectacle filmé du conteur international Simon Gauthier (le vagabond céleste) et UN BLOG… en quête poïétique des quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art :

1: Quel est ton rêve?
2: Dans combien de jours?
3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

menant à une cinquième question
concernant l’espèce humaine vue de l’espace:

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

D) BIBLIOGRAPHIE
l’allégorie de la caverne (Platon)
l’éthique à Nicomaque (Aristote)
l’éthique (Spinoza)
la critique de la raison pratique (Kant)
la phénoménologie de l’esprit (Hegel)
l’être et le temps (Heidegger)
l’être et le néant (Sartre)
Monsieur 2.7k (Pierrot vagabond)

———–

CHAPITRE 2
-T, (LA NON-TRICHERIE) (dans le sens de la mauvaise foi sartrienne)

A) SON HISTORIQUE

B) CONCEPT ARCHITECTONIQUE
la non-tricherie, absente des œuvres de Hegel et de Heidegger, constitue un ancrage fondamental de l’esquisse de la nouvelle théorie des émotions de Jean-Paul Sartre PAR SON CONCEPT DE MAUVAISE FOI.

c) SON ILLUSTRATION EMPIRIQUE
archivée sur une période de 10 ans par la non-tricherie du rêve big bang de l’archétype hologrammique de Michel concierge de la beauté du monde, dans son rêve big-bang (son amour pour Marlene) à travers SES CHANSONS, ses deux documentaires: LE PAYS OEUVRE D’ART? ET LA PELLE JAUNE? en plus d’extrait de videos sur plus de 150 heures d’archives visuelles et sonores où sont exprimés ses aphorismes de la philosophie d’en bas EN MODE DE CONCEPTUALISATION.

D) BIBLIOGRAPHIE
esquisse d’une nouvelle théorie des émotions (Sartre)  autobiographie (Margaret Sangers)                                              autobiographie (peace pilgrim)                                                            autobiographie (Nelson Mandela)                                                                           le comte de Monte-Cristo (Dumas)

————
CHAPITRE 3
2.7k (LE BRUIT DE FOND DU BIG-BANG DE L’UNIVERS)

A) HISTORIQUE

B) L’ANALOGIE ARCHITECTONIQUE
entre le rêve big bang d’une personne humaine et le big-bang rêve de l’univers, par un rapport imaginatif du 2.7k dans une vie personnelle comme dans le cosmos.

C) SON ILLUSTRATION EMPIRIQUE
archivée sur une période de 10 ans par le personnage archétype hologrammique de Marlene la jardinière de la beauté du monde, ses jardins, et sa vie personnelle œuvre d’art dans son rêve big-bang de prendre soin de cette beauté du monde.

d) BIBLIOGRAPHIE
l’homme qui plantait des arbres (Giono)
critique de la faculté de juger (Kant)
le code secret de l’univers (Bogdanov)
———
CHAPITRE 4
? ( ou le paradigme d’une proposition falsifiable) (le concept paradigmatique du point d’interrogation de la formule étant une invention philosophique de Michel le philosophe-cinéaste-concierge)

A) HISTORIQUE (l’histoire du constructivisme russe au constructivisme radical du 21eme siècle comme mode de recherche scientifique autant que stratégique au niveau des droits nano-citoyens-planétaires.

B) SON RAPPORT ARCHITECTONIQUE
à la création d’une chaire de recherche d’un consortium universitaire pour inventer la nano-citoyenneté-planétaire en 3 ans par le biais d’une fondation.

C) SON ILLUSTRATION EMPIRIQUE
par le mode de fonctionnement archivé sur une période de 10 ans, de la création étapique de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) , le wow unanime devenant graduellement le mode de mise en forme méthodologique conduisant à une invention paradigmatique éco-philosophique-politique (la nano-citoyenneté-planétaire dans sa forme éthique-esthétique-cosmologique: wow-t=2.7k?).

D) BIBLIOGRAPHIE
Léviathan (Hobbes)
l’esprit des lois (Montesquieu)
le contrat social (Rousseau)
théorie de l’agir communicationnel (Habermas)
la justice comme équité (Rawls)

CONCLUSION OUVERTE

La question de Montesquieu du 18eme siècle: Que faut-il inventer pour que tous les gouvernements de la planète fonctionnent un peu mieux (la séparation des pouvoirs) devenant au 21eme siècle ( que faut-il inventer pour que le pouvoir nano-citoyen-planétaire constitue un contrepoids obligeant les états à une éthique-esthétique planétaire avec des règles du jeu PROFITANT À TOUTE L’ESPÈCE HUMAINE (la nano-citoyenneté-planétaire).

Peut-on y arriver en 3 ans par un consortium d’universités financé par une ou plusieurs fondations dédiées à la démocratie nano-citoyenne-planétaire?

LA PHILOSOPHIE DU 21EME SIÈCLE,
POUR NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE
(AULD, WOODART, ROCHETTE)
PREND LE PARI QUE LE DROIT UNIVERSELLE
DE LA NANO-PERSONNE-HUMAINE-PLANÉTAIRE
PASSERA PAR L’IMAGINATION CONSTRUCTIVISTE
DANS DES INVENTIONS AU SERVICE DE LA RAISON ET DE LA SENSIBILITÉ
PERÇUES D’UN OBSERVATEUR DE L’ESPACE
DANS SA CAPSULE SPATIALE
COMME UN ART NANO-ÉCO-PO;LIQIQUE
DE LA BEAUTÉ DU MONDE
LA NATURE ÉTANT VUE COMME UN ART
TEL QU’EXPRIMÉ PAR KANT
DANS LA CRITIQUE DE LA FACULTÉ DE JUGER

Vu de l’espace, d’une capsule spatiale, les 250,000 conseils municipaux de la planète terre dessinent géographiquement, QU’IMPORTE LE NOMBRE D’HABITANTS, VILLE PAR VILLE, VILLAGE PAR VILLAGE, une structure permettant au hasard objectif bien géré par des algorithmes puissants, d’inventer UNE CONSCIENCE PLANÉTAIRE DES 125 JUSTES à la hauteur des aspirations de l’espèce humaine, autant éco-politiquement que cosmologiquement.

Cette intuition 4…. m’apparaît très opérationnelle au sens où, comme je le suggère à notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

CE PREMIER TIRAGE AU SORT FAVORISE D’ABORD UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR CONSEIL MINICIPAL, QUE CE SOIT VILLE PAR VILLE OU VILLAGE PAR VILLAGE,

pouvant par la suite, DANS UN DEUXIÈME TIRAGE AU SORT, de l’élection des 125 justes, faire voter à leur tour leurs communautés réciproques dont les frontières sont reconnues universellement par le recensement officialisé sur lequel pourra s’appuyer les LGORITHMES pour gérer toute tricherie potentielle.

De là l’importance qu’un consortium de chaire universitaires de démocratie puisse, appuyé par financièrement par des fondations libres de toute ingérence étatique, orchestrer en toute justice et équité,

LA VOIX NANO-CITOYENNE-PLANÉTAIRE DU 21EME SIÈCLE, À TITRE DE CONTRE-POUVOIR PLANÉTAIRE AUX LUTTES ENTRE LES ÉTATS, SUICIDAIRES POUR L’ESPÈCE HUMAINE PARCE QUE NUCLÉAIREMENT ARMÉES.

sur Google
Marlene A. jardinière de la beauté du monde
Michel W. concierge de la beauté du monde
Pierrot V. vagabond de la beauté du monde

TITRE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …….. «WOW-T=2.7K?» CODE SOURCE ARCHITECTONIQUE DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART À LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE

—————

CHAPITRE 1
LE WOW (LE RÊVE BIG-BANG)

a) son historique.

b) son passage architectonique de l’ESPRIT hégélien au DÉPASSEMENT Heideggerien au PROJET Sartrien comme fondement conceptuel au RÊVE BIG BANG menant à l’invention des quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art

c) son illustration empirique archivée sur une période de 20 ans par le rêve big bang de l’archétype hologrammique de Pierrot vagabond de la beauté du monde en quête des quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art

wow-t=2.7k?
c’est l’étincelle d’un nano-programme,
d’accès planétaire
à une vie personne oeuvre d’art
par quatre questions

1: Quel est ton rêve?
2: Dans combien de jours?
3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

qui mène à une cinquième concernant l’espèce humaine vue de l’espace:

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

d) bibliographie
la phénoménologie de l’esprit (Hegel)
l’être et le temps (Heidegger)
l’être et le néant (Sartre)
Monsieur 2.7k (Pierrot vagabond)

———–

CHAPITRE 2
-T, (LA NON-TRICHERIE)

a) son historique,

b) La non-tricherie, concept architectonique absent des œuvres de Hegel et de Heidegger, constitue un ancrage fondamental de l’esquisse de la nouvelle théorie des émotions de Jean-Paul Sartre.

c) son illustration empirique archivée sur une période de 10 ans par la non-tricherie du rêve big bang de l’archétype hologrammique de Michel concierge de la beauté du monde, dans son rêve big-bang (son amour pour Marlene) à travers ses deux documentaires: LE PAYS OEUVRE D’ART? ET LA PELLE JAUNE? en plus d’extrait de videos sur plus de 150 heures d’archives visuelles et sonores.

d) bibliographie
esquisse d’une nouvelle théorie des émotions
(Sartre)

————
CHAPITRE 3
2.7k (LE BRUIT DE FOND DU  BIG-BANG DE L’UNIVERS)

a) Historique

b) l’analogie imaginative entre le rêve big bang d’une personne humaine et le big-bang rêve de l’univers, et le rapport imaginatif du 2.7k dans une vie personnelle comme dans le cosmos.

c) son illustration empirique archivée sur une période de 10 ans par le personnage archétype hologrammique de Marlene la jardinière de la beauté du monde, ses jardins, et sa vie personnelle œuvre d’art dans son rêve big-bang de prendre soin de cette beauté du monde.

d) bibliographie
critique de la faculté de juger (Kant)
le code secret de l’univers (Bogdanov)
———
CHAPITRE 4
? ( ou le paradigme d’une proposition falsifiable) (invention de Michel le philosophe-cinéaste-concierge)

a) son historique ..                                                                                                           (l’histoire du constructivisme russe au constructivisme radical du 21eme siècle comme mode de recherche scientifique autant que stratégique au niveau des droits nano-citoyens-planétaires.

b) son rapport analogique à la création d’une chaire de recherche d’un consortium universitaire pour créer la nano-citoyenneté-planétaire en 3 ans par le biais d’une fondation

c) son illustration empirique par le mode de fonctionnement archivé sur une période de 10 ans, de la création étapique de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) , le wow unanime devenant graduellement le mode de mise en forme méthodologique conduisant à une invention paradigmatique éco-philosophique-politique (la nano-citoyenneté-planétaire dans sa forme éthique-esthétique-cosmologique: wow-t=2.7k?).

d) bibliographie
le contrat social (Rousseau)
la justice comme équité (Rawls

CONCLUSION OUVERTE

La question de Montesquieu du 18eme siècle: Que faut-il inventer pour que tous les gouvernements de la planète fonctionnent un peu mieux (la séparation des pouvoirs) devenant au 21eme siècle ( que faut-il inventer pour que le pouvoir nano-citoyen-planétaire constitue un contrepoids obligeant les états à une éthique-esthétique planétaire avec des règles du jeu PROFITANT À TOUTE L’ESPÈCE HUMAINE (la nano-citoyenneté-planétaire).

Peut-on y arriver en 3 ans par un consortium d’universités financé par une ou plusieurs fondations dédiées à la démocratie nano-citoyenne-planétaire?

LA PHILOSOPHIE DU 21EME SIÈCLE,
POUR NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE
(AULD, WOODART, ROCHETTE)
PREND LE PARI QUE LE DROIT UNIVERSELLE
DE LA NANO-PERSONNE-HUMAINE-PLANÉTAIRE
PASSERA PAR L’IMAGINATION CONSTRUCTIVISTE
DANS DES INVENTIONS AU SERVICE DE LA RAISON ET DE LA SENSIBILITÉ
PERÇUES D’UN OBSERVATEUR DE L’ESPACE
DANS SA CAPSULE SPATIALE
COMME UN ART NANO-ÉCO-PO;LIQIQUE
DE LA BEAUTÉ DU MONDE
LA NATURE ÉTANT VUE COMME UN ART
TEL QU’EXPRIMÉ PAR KANT
DANS LA CRITIQUE DE LA FACULTÉ DE JUGER

Vu de l’espace, d’une capsule spatiale, les 250,000 conseils municipaux de la planète terre dessinent géographiquement, QU’IMPORTE LE NOMBRE D’HABITANTS, VILLE PAR VILLE, VILLAGE PAR VILLAGE, une structure permettant au hasard objectif bien géré par des algorithmes puissants, d’inventer UNE CONSCIENCE PLANÉTAIRE DES 125 JUSTES à la hauteur des aspirations de l’espèce humaine, autant éco-politiquement que cosmologiquement.

Cette intuition 4…. m’apparaît très opérationnelle au sens où, comme je le suggère à notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

CE PREMIER TIRAGE AU SORT FAVORISE D’ABORD UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR CONSEIL MINICIPAL, QUE CE SOIT VILLE PAR VILLE OU VILLAGE PAR VILLAGE,

pouvant par la suite, DANS UN DEUXIÈME TIRAGE AU SORT, de l’élection des 125 justes, faire voter à leur tour leurs communautés réciproques dont les frontières sont reconnues universellement par le recensement officialisé sur lequel pourra s’appuyer les LGORITHMES pour gérer toute tricherie potentielle.

De là l’importance qu’un consortium de chaire universitaires de démocratie puisse, appuyé par financièrement par des fondations libres de toute ingérence étatique, orchestrer en toute justice et équité,

LA VOIX NANO-CITOYENNE-PLANÉTAIRE DU 21EME SIÈCLE, À TITRE DE CONTRE-POUVOIR PLANÉTAIRE AUX LUTTES ENTRE LES ÉTATS, SUICIDAIRES POUR L’ESPÈCE HUMAINE PARCE QUE NUCLÉAIREMENT ARMÉES.

sur Google
Marlene A. jardinière de la beauté du monde
Michel W. concierge de la beauté du monde
Pierrot V. vagabond de la beauté du monde

« LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, LE MEILLEUR DU POSSIBLE AU 21EME SIÈCLE? » DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

Quel magnifique conseil d’administration de la créativité ce matin.

Surtout qu’hier soir, Michel, Marlène et moi avons célébré notre victoire intellectuelle:

WOW-T=2.7K?

étant devenu la locomotive de notre prochain site web, de notre prochain poster, de notre prochaine carte d’affaire, de notre prochaine application sur le téléphone cellulaire et surtout LE TITRE ET LA FORME MÊME DES CHAPITRES DU PROCHAIN DOCTORAT DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (Auld, Woodard, Rochette)

Ce matin, nous avons mis au point les étapes préliminaires de notre mise en marche théorique du plan du doctorat.

Le titre en sera

WOW-T=2.7K?

les cinq chapitres seraient divisés de la façon suivante (à être étudié et approuvé unanimement par notre équipe de recherche)

—————

CHAPITRE 1
LE WOW (LE RÊVE BIG-BANG)

a) son historique.

b) son rapport analogique au big bang de l’univers versus le rêve big bang.

c) son illustration empirique archivée sur une période de 10 ans par le rêve big bang de l’archétype hologrammique de Michel le concierge pour sa compagne Marlene la jardinière.

———–

CHAPITRE 2
-T, (LA NON-TRICHERIE)

a) son historique,

b) son rapport analogique à la vie personnelle œuvre d’art, les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art

c) son illustration empirique archivée sur une période de 10 ans par la non-tricherie du rêve big bang de Pierrot le vagabond en quête des quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art menant à la cinquième question.

————
CHAPITRE 3
=
(LE BIG-BANG DE L’UNIVERS)

a) son historique

b) son rapport analogique à la terre vue d’une capsule spatiale dans l’espace

c) son illustration empirique archivée sur une période de 10 ans par la créativité de Michel le programmeur-concierge de tirer profit de la révolution du téléphone intelligent permettant à son imagination de créer des structures numériques big-bang de nano-politiques-citoyennes-planétaires, telles que architecturer par l’équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette)

———
CHAPITRE 4
: 2.7K
(OU LE BRUIT DE FOND DE L’UNIVERS)

a) son historique

b) son rapport analogique à la nano-citoyenneté planétaire où le droit citoyen planétaire passe devant le droit des états

c) son illustration empirique archivée sur une période de 10 ans par le personnage archétype de Marlene la jardinière, ses jardins, la beauté du monde et sa vie personnelle œuvre d’art dans son rêve big-bang de prendre soin de la beauté du monde.

———
CHAPITRE 5
? ( ou le paradigme d’une proposition falsifiable)

a) son historique

b) son rapport analogique à la création d’une chaire de recherche d’un consortium universitaire pour créer la nano-citoyenneté-planétaire en 3 ans par le biais d’une fondation

c) son illustration empirique par le mode de fonctionnement archivé sur une période de 10 ans, de la création étapique de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) , le wow unanime devenant graduellement le mode de mise en forme méthodologique conduisant à une invention paradigmatique éco-philosophique-politique (la nano-citoyenneté-planétaire dans sa forme éthique-esthétique-cosmologique: wow-t=2.7k?).

CONCLUSION OUVERTE

La question de Montesquieu du 18eme siècle: Que faut-il inventer pour que tous les gouvernements de la planète fonctionnent un peu mieux (la séparation des pouvoirs) devenant au 21eme siècle ( que faut-il inventer pour que le pouvoir nano-citoyen-planétaire constitue un contrepoids obligeant les états à une éthique-esthétique planétaire avec des règles du jeu PROFITANT À TOUTE L’ESPÈCE HUMAINE (la nano-citoyenneté-planétaire).

Peut-on y arriver en 3 ans par un consortium d’universités financé par une ou plusieurs fondations dédiées à la démocratie nano-citoyenne-planétaire?

sur Google
Marlene A. jardinière de la beauté du monde
Michel W. concierge de la beauté du monde
Pierrot R. vagabond de la beauté du monde

MICHEL, LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE, UN REMARQUABLE HOMME DE DÉCISION QUAND LE WOW DE NOTRE ÉQUIPE SE RÉVÈLE UNANIME AU SUJET D’UNE IDÉE.

Le conseil d’administration de notre équipe de recherche fut, ce matin, celui d’UNE VICTOIRE D’ÉQUIPE».

6h.15 du matin, Michel cogne à la porte du plancher de la salle de couture où je dors. J’ai passé la journée d’avant à lire la critique de la faculté de juger de Kant, me rendant à la page 225.

Je suis rentré vers 10h.15 le soir. Michel et Marlene étaient couchés. Bien sûr que je dors sur un plancher pour que les planches réveillent mon corps aux heures, si possible, car je pousse la machine à réfléchir des concepts à son optimal comme si je m’entraînais pour les Olympiques.

Par exemple, cette nuit, la lecture de la critique de la faculté de juger de Kant qui unit la critique de la raison pure (l’entendement) à la critique de la raison pratique (la liberté) par le jugement esthétique menant à une action légale, j’en suis arrivé à imaginer ce que Kant n’aurait pu imaginer… parce qu’il manquait les inventions de la fin du 20eme siècle (la capsule spatiale) comme celles du début du  21eme siècle (le téléphone intelligent)

c’est à dire, que….

Grâce à l’invention du téléphone cellulaire et celle de la capsule spatiale, il est possible de sentir subjectivement la terre dans son esthétique (la beauté du monde) comme dans les différentes tonalités de son sublime (mathématique et dynamique) tout en étant saisi par l’urgence de LA DIFFÉRENCE ENTRE CES DEUX SENTIMENTS DANS LA NANO-PERSONNE HUMAINE-PLANÉTAIRE, conduisant à une action politique planétaire pour réfléchir planétairement à l’espèce humaine menacée d’instinction.

———
Michel me lève, le café est prêt et qu’est-ce que je vois sur le sofa: DEUX EXEMPLAIRES DU POSTER…formidable.

WOW-T=2.7K?

Tout y est… la terre vue de l’espace, l’adresse du site web (wow-t.com), la formule (wow-t=2.7k) et l’origine de la photo (la Nasa). Et comme Michel a aussi une formation de graphiste, inutile de dire que c’est esthétiquement très beau.

Non seulement l’affiche est là, mais Michel  a commandé sur internet une double vitre en arrière de laquelle l’affiche peut-être éclairée comme le sont les annonces dans le métro.

wow……

Et dire que cette affiche, tout comme sa forme site web, servirons de page couverture et pour le doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) et une carte d’affaire….. outils indispensables….  pour quand une fondation découvrira notre INVENTION ÉCO-POLITIQUE PLANÉTAIRE et qu’elle en verra l’urgence de la financer par un consortium de chaires universitaires en démocraties.

Quelle belle équipe nous avons…

Pendant que Marlene critique le point aveugle de notre argumentaire avec son talent et son expérience de professeure, pendant que Pierrot passe ses journées à faire des lectures au nom de l’équipe, Michel prend les décisions qui s’imposent et dans UN JUGEMENT QUI HONORE L’ÉQUIPE, il pose les bon jalons d’interface.

OUI
CE MATIN
APRÈS 10 ANS DE TRAVAIL
NOUS VIVIONS LA JOIE D’UNE VICTOIRE EN ÉQUIPE
DANS UNE MÉTHODOLOGIE DE TRAVAIL BASÉE SUR L’AMITIÉ.

sur Google
Marlene A. jardinière de la beauté du monde
Michel W. concierge de la beauté du monde
Pierrot R. vagabond de la beauté du monde