SI L’HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE AVAIT VÉCU HERACLITE COMME LA THÈSE DE LA DIALECTIQUE ET PARMENIDE COMME L’ANTITHÈSE, LA SYNTHÈSE N’AURAIT PAS ÉTÉ UNE LONGUE SUITE DE PARATHÈSES ENTRE LE DEVENIR ET L’ÊTRE CAR LA PROBLÉMATIQUE DU CONCEPT SE SERAIT ARCHITECTURÉE À PARTIR DE LA QUESTION DE L’ERRANCE

Alexandre Ko0yeve
essai d’une histoire raisonnée
de la philosophie païenne 1
les présocratiques
p.221
extrait

« Si Parménide fait appel à la DÉESSE ou, tout au moins, se réclame d’elle, c’est parce qu’il prétend re-dire tout ce que disent les Mortels quels qu’ils soient. Or, ce qui caractérise la mauvaise voie elle-même et, par voie de conséquence, tous les Mortels qui s’y engagent, voire l’ensemble de leurs opinions, ou l’Opinion en tant que telle, (par opposition à la Vérité) , c’est le fait que, sur cette voie, « les Mortels ignorants errent sous un double visage; car c’est l’incapacité qui guide dans leurs poitrines leur pensée vacillante et ils s’agitent de-ci de-là, hébétés, comme des hommes sourds (aveugles?) et muets; foule sans jugement, aux yeux de qui cela est et cela n’est pas, et pour qui il y a en tout UN CHEMIN ALLANT EN SENS INVERSE» IB, 6-4-9…….

…. En d’autres termes, cette voie est celle de la folie ou de l’hébètement, et non de la sagesse, de L’ERREMENT et non de la vérité, du vacillement et non de l’assurance et de la conviction, voir des opinions et non du savoir.

———–
COMMENTAIRE

Le scandale du poème de Parménide réside dans le fait qu’il fut considéré par la tradition issue de Platon comme une thèse s’imaginant d’abord que le concept est éternité et sagesse silentieuse (Parménide) puis par la suite que l’antithèse des 138 extraits du discours d’Héracilte n’est qu’un outil de la dialectique permettant de mener par le discours thèse-antithèse-parathèses-synthèses à`la sagesse silencieuse (Hegel).

L’HYPOTHÈSE MÊME (Parménide comme thèse et Héraclite comme antithèse)  DE LA QUESTION PHILOSOPHIQUE ÉTANT LE CONCEPT QUI PAR SON DISCOURS DIALECTIQUE HISTORIQUE MÊME… MÈNANT TÉLÉOLOGIQUEMENT À LA SAGESSE SILENCIEUSE.

Mais pourtant, le fait même que Parménide utilise UNE DÉESSE pour confirmer le dire aurait du créer une alerte conceptuelle. Une déesse qui parle ne peut être dialectiquement crédible (Parménide) alors que le corps qui ne se baigne jamais dans le même fleuve devient l’ouverture kynestésique à la problématique de l’errance tout étant un (Héraclite) mais un n’étant jamais tout (Parménide.)

L’éternité du concept de Parménide en parfaite adéquation avec l’être éternel font du concept UN CHAMP DE FORCE BIAISÉ PAR DES PERSONNAGES CONCEPTUELS AVEC DES ALLURES DE DÉESSES QUI SAVENT TOUT ET CELA À CHAQUE PÉRIODICITÉ DE L’HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE.

Toutes les mythologies, les religions, les superstitions, les idéologies etc… furent en somme les parathèses engluantes des errants axiologiques piégant la multitude dans les marais de l’errance fantomatique, les dieux, déesses et personnages conceptuels en étant les geôliers IMAGINAIRES historiques.

EXTRAIT P.192

Dès son origine, le Christianisme se présente lui-même comme une sorte de parathèse, qui se situe dans l’univers entre la Thèse Hellene et l’anti-thèse hébraique. Saint-Paul proclame la sagesse chrétienne comme une double négation des thèses contraires (folie pour les grecs, scandale pour les Hébreux). Mais si la mystique radicale semble avoir accepté d’emblée le Silence auquel équivaut la négation paulinienne du couple antithétique, LE CHRISTIANISME DISCURSIF s’est efforcé dès le début de substituer le ni-ni de Saint-Paul la Para-thèse classique du et-et, c’est-à-dire la double affirmation partielle ET PLUS OU MOINS PARtiale DES THÈSES CONTRADICTOIRES QUE SUPPOSAIT LE DISCOURS CHRÉTIEN

—–

Les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art se veulent don… non conceptuelles (l’existence nie synthétiquement  l’essence et refuse toute parathèse avec elle) au sens (du devenir-errance)  où elles ouvrent seulement le passage individuel de l’errance fantomatique-axiologique (l’être de Parménide) à l’errance poétique (le devenir de Parménide).

——

1: Quel est ton rêve?
2: Dans combien de jorus?
3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4: comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

de là la cinquième question ouvrant la porte à la déparasynthétisation des dialectiques de l’histoire de la pensée et cela par la nano-citoyenneté planétaire œuvre d’art:… la gestion de la question du fondement poétique même de l’errance (la danse harmonieuse de l’être et du devenir par le droit)

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

sur You tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. philosophe-cinéaste-concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

LA PHILOSOPHIE D’EN BAS VERSUS LA PHILOSOPHIE D’EN HAUT… LE CRI DE MUNCH DES ERRANTS FANTOMATIQUES VERSUS LE DISCOURS ARTICULÉ DES ERRANTS AXIOLOGIQUES ÉDUQUÉS

Plus je médite au sujet d’Héraclite et de Parménide, plus je me rend compte que le devenir (thèse) est vécu comme un cri par les errants fantomatiques alors que l’être (antithèse monde de l’illusion versus le monde idéal ou la construction conceptuelle de l’étant) se vit comme une construction sociale de la philosophie du discours.

Et même si Zelon d’Elee invente la dialectique en brisant l’obstacle de la parathèse par la synthèse (séparer le co-existence de la thèse et de l’antithèse par une mise à discours temporelle où la double négation se trouve respectée dans l’invention d’une nouvelle thèse devenant hypothèse, ce LOGOS reste quand même de la nature du discours qui n’a aucune chance de gagner contre un seul cri universel parce que chaque personne humaine depuis le début de l’humanité reste fondamentalement UNE PERSONNE ERRANTE COSMOLOGIQUE qui crie son effroi scandalisé d’être une personne errante mortelle qu’aucun discours philosophique ne pourra jamais rendre immortelle.

Que vaut la sagesse d’une synthèse discursive hégélienne téléologique contre le cri de la première personne humaine sur terre apeurée par l’énigme, si bien criée par cette peinture de Gauguin (au musée de Boston) dont le titre est: QUI SOMMES-NOUS? D’OÙ VENONS-NOUS? OÙ ALLONS-NOUS?

Ce CRI DE MUNCH de la philosophie d’en bas …. étant exactement le même que le Vieux Kant à la fin de sa vie, miné par la maladie de Alzeimer, pleurant parce qu’on ne voulait pas lui donner un biscuit à manger.

Ce CRI DE MUNCH DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS ….. étant exactement le même que le cri d’un de ses milliards d’enfants mourant dans le monde soit de faim, soit de blessure de guerre.

Ce CRI DE MUNCH DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS….  étant exactement le même que celui de ces milliards de migrants s’apprêtant à envahir les bien nantis avec des téléphones intelligents et les gps de ces errants axiologiques qui les ont lâchement «logociser» par des formules philosophiques s’imaginant que le discours pouvait FAIRE MONDE.

Ce CRI DE MUNCH DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS étant exactement le même que l’archétype hologrammique de Michel le philosophe-cinéaste-concierge peltant depuis 14 ans sans jamais manqué une journée de travail, enchaîné à sa pelle par amour pour le rêve de la femme qu’il aime depuis 35 ans.

——

EN CONTREPOINT, Les errants axiologiques,  sont des errants dialectiques-constructivistes, des prêtres de discours laics dont le logos en fait des demi-zombis PRÉDATEURS DU CRIS DES MUTANTS POÉTIQUES que rêvent de devenir les errants fantomatiques.

La dialectique, même dans ses transformations historiques et historiales (la fission avec la logique d’Hegel),  son divorce avec la logique hégélienne par Marx et Engels, tout comme son divorce entre la thère, l’antithèse et la synthèse par le constructivisme dialectique scientifique du 21eme siècle, demeure le luxe discursif d’une aristocratie du cerveau, caste d’une construction sociale qui a hérité du savoir faire de la mythologie Homérique, tout comme de la théologie judéo-chrétienne pour en faire une laicité de castes des gagnants de la mondialisation par le sacré laic de la consommation, nouveau dieu de l’hyper-sexualisation des pulsions indigènes.

Destinée à mettre à genoux les crieux de l’errance fantomatique planétaire pour en faire des prieux d’émotions primaires à coup de chapelet de superstitions de bombardement de post-vérités numériques, les fausses croyances déversées par la philosophie d’en haut tel un sablier qui se vide insolemment fait en sorte que…. la  philosophie d’en bas n’a que LE CRI DE MUNCH pour lutter contre l’asservissement éhonté uniquement camouflés par la puissance  des pulsions de survie par le décorum … de la philosophie d’en haut dont les geôliers hiérarchisés de la connaissance stratifiée institutionnalisée demeure le dernier rempart contre la colère des migrans de la planète.

Ca me rappelle ce prêtre qui me confia un jour son rêve: Souffrir comme le christ sur la croix pour les péchés du monde…. mais  qui était rongé de culpabilité parce qu’il n’avait pas pu aller chez le dentiste sans se faire geler la mâchoire par peur de la douleur. Que de lâcheté cachée théologiquement par la philosophie d’en haut.

Ca me rappelle lors de mes 2 ans passés à étudier la théologie catholique et protestante à la caféteria de l’oratoire st-joseph, assistant à 7 messes par jour, pour me bidonner devant les sept…commentaires sur ce passage du Nouveau testament; qui finalement disait à peu près tous la même chose:  ABANDONNE-TOUT ET SUIS MOI… faut faire attention-là… … Et de voir ces sépulcres blanchis de l’exploitation de la multitude répéter qu’il ne fallait pas prendre ce passage à la lettre, eux qui étaient grassement logés nourris dans des biens de l’Eglise hyper protégé par la franc-maconnerie de la banque du Vatican sous une hyper-structure politique millénaire encastré dans un droit canon désuet…  conseillaient à la multitude de FAIRE PREUVE DE JUGEMENT ET DE N’ABANDONNER QUE LE SUPERFLUS.

Contrairement à ce que dit Alexandre Koyeve dans «essai d’une histoire raisonnée de la philosophie païenne (les pré-socratiques) Tout discours masque en son centre la lâcheté politique de la philosophie d’en haut. Cela a pris 300,00 esclaves à la Grèce pour que se libèrent quelques 30,000 esthètes (POLITIQUES OU AUTRES)  qui grassement nourris ont pu penser la philosophie.

Contrairement à Kant qui établit (révolution copernicienne) qu’un discours n’est philosophique que dans la mesure où il parle de lui-même en tant que discours (philosophie d’en haut) j’oserais dire que la philosophie d’en bas n’est discours que dans la mesure où ELLE OSE SE TAIRE SUR ELLE-MÊME pour que surgisse à son oreille LE CRI DE MUNCH ASSOURDISSANT DE LA MULTITUDE (la philosophie d’en bas)… Jamais un discours ne pourra être aussi effectif (actuel) qu’un cri que la télévision ose à peine montrer sauf par e sensationalisme avec lequel on ne peut rien faire.

Cela  me rappelle quand je représentais l’ambassade du Canada en Cote d’Ivoire avoir vu 4 ambassadeurs en Brousse engraisser le député local et habiller du même tissu plusieurs villages venus fêter à Yamasssoucro (où je chantais sur une table») et de voir que finalement la petite infirmerie payée par 4 pays n’était qu’une chiotte… j’ai crié mon indignation à l’ambassadeur qui m’a fait signe d’un doigt sur les lèvres de ne pas provoquer d’impairs.

——

LE CRI DE L’HUMANITÉ
sera le passage des milliards d’errants fantomatiques
écrasant toute errance axiologique
seulement par le tsunamie du nombre
pour que d’une façon événementielle rhyzomique
virale et imprévisible surgisse l’émergence complexe de l’errance poétique par la nano-citoyenneté-planétaire. Non celle issue de la violence dialectique d’un Marx, Engels ou Lenine, mais celle venant de mères de familles, d’enfants mourrant de faim, d’adultes épuisés ^d’être des perdants réclamant par une simple macehr pélerine d’errance planétaire un droit comme équité à la dignité abstraite de la personne humaine sur terre.

le «Qu’Est-ce que la philosophie?» architecture du concept de la philosophie d’en haut devenant simplement quatre questions, étincelles du CRI DE MUNCH conduisant à un droit comme équité de toute vie personnelle œuvre d’art

1:quel est ton rêve?
2: Dans combien de jours?
3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

La cinquième question
sera l’œuvre d’art nano-planétaire
du cri de Munch de la philosophie d’en bas
au 21eme siècle ou ne sera pas:

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

sur You tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. Philosophe-cinéaste-concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

QUE PENSER DE ZENON D’ÉLÉE, L’INVENTEUR DE LA DIALECTIQUE SELON ARISTOTE ALORS QU’HÉRACLITE (LE DEVENIR) ET PARMÉNIDE (L’ÊTRE) M’APPARAISSENT AU CENTRE MÊME DE L’ACTE SCULPTURAL DE TOUTE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART

Lorsque notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) a commencé à sculpter ses drois archétypes hologrammiques (Marlene la jardinière, Michel le concierge, Pierrot le vagabond) par les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art, nous nous sommes retrouvés d’un événement poïétique à l’autre dans la ligne de pensée de Deleuze Gattari définissant la philosophie comme LA CRÉATION DE CONCEPTS PAR LA MISE EN ABIME DE PERSONNAGES CONCEPTUELS.

En ce sens, Héraclite m’apparaît le représentant charismatique de l’opposition aurorale entre le devenir et le mouvant et le permanent, le continu, et cela longtemps avant même que Pythagore invente le mot PHILOSOPHE.

Mais…. en ce sens aussi, l’odyssée de la conscience hégélienne m’apparaît de plus en plus un clône étrange de la flèche de Zélon d’Elee, l’inventeur de la dialectique selon Aristote, comme si téléologiquement on pouvait architecturer comme un ingénieur l’esprit totalorisé même en utilisant l’opposition entre le devenir et l’être comme de simples outils dialectiques de l’odyssée de la conscience en SUBSUMATION.

Il n’est pas étonnant, QU’UNE GÉNÉRATION PLUS TARD, les hégéliens de gauche  Marx et Engels, remettant la dialectique hégélienne sur ses pattes se soient engagés à en faire une religion économique de la plus-value dialectisant la lutte des classes au point d’en faire une scientisme engelien devenant UNE GÉNÉRATION PLUS TARD…  une arme dévastatrice dans les mains de Lenine ouvrant  ainsi la porte au massacre des millions de personnes humaines. LA DIALECTIQUE SE TRANSFORMANT AINSI EN UNE  BOMBE ATOMIQUE ISSUE DE LA FISSURE SYNTHÉTIQUE D’UNE CONCEPTUALISATION MILLÉNAIRE DE LA PENSÉE ABSTRAITE PURE HÉRACLITE/PARMENIDE. La flèche de Zénon d’Elée est devenue une bombe pouvant détruire l’humanité. Husserl  (la crise de la civilisation) et Heidegger ( sa conférence sur Héraclite) ne disent finalement pas autre chose.

De là l’importance de l’invention de la POÏÉTIQUE par Paul Valerie comme méthode héraclitéenne du respect de l’acte créateur (et je cite Jean-Philippe Biehler dans son magnifique petit essai: Héraclite et Valéry qui cite Valery à la page 98…)

« Le seul but étant peut-être le mépris compétent» (C,1,809) écrira dans ce sens Valery en 1899. C’est à dire qu’il s’agit de S’AUTO-TRANSFORMER EN SE (RE) SCULPTANT afin de ne pas avoir instamment ou finalement à se mépriser soi-même, et afin de s’autoriser l’exercice d’un mépris légitime, un mépris justifié autant qu’armé des banalités et trivialités comme telles, des écumes d’opinions, des affabulations, des variations d’idioties, des bêtises mentales, de fait de tout l’inconsistant de toutes sortes, et en somme DE TOUT COMMUN HUMAIN TROP HUMAIN….

Et que dire de cet autre passage (p.83) tiré des cahiers de Valery:

« Les études sur le temps – si on conserve ce mot et les problèmes plus ou moins réels qui s’y rapportent ou qu’il fait écrire – doivent commencer par distinguer et ranger diverses images ou représentations comme DES OUTILS TRADITIONNELS. Ainsi le temps-flux continu uniforme ou HÉRACLIEN ou H: do/ dH existe. H est un continu géométrique indiscernable de o – Variable indépendante par excellence.
Le temps-Einstein ou E; O = (xI….xp)=E – quasi-symétrie des formules – variable non indépendante.
Le temps-chute – Carnot. Diffusion. Désordre, Hiérarchie. Irréversibilité.
Le temps-catégorie – ou Kant. Forme d’entendement.
Le temps-vivant. avec équivalences – durée- Bergson.
Le temps sensation-arrêt-écart-retard-attente – ou Valery
le temps= possibilité.

WOW-T = 2.7 K
une longueur d’onde héraclitéenne
comme fondement -fleuve cosmique
de toute vie personnelle œuvre d’art

seule la poïétique-valeryenne compte et non le résultat.
Les vols-d’oiseaux de Leonard de Vinci dans le pur devenir de leur envol oubliant la brisure de toute destination potentielle (L’oubli de l’être de Heidegger se retrouve dans la technologisation zénonnienne de la destination).

sur you tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. Philosophe-cinéaste-concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

IMAGINEZ CE QU’AURAIT ÉTÉ L’ODYSSÉE DE LA CONSCIENCE HÉGÉLIENNE DANS LA PHÉNOMÉNOLOGIE DE L’ESPRIT SI LA QUESTION DU RÊVE AVAIT ÉTÉ LA VARIABLE CAPITAINE DE L’INVENTION DIALECTIQUE?

La lecture analogique des grands théoriciens de l’histoire de la pensée, de quelque domaine que ce soit, passe par la passion analogique de lire leurs œuvres à raison de 200 à 500 pages par jour, puis soudainement se désancrer comme si on quittait une planète pour explorer à nouveau le cosmos de sa propre question fondamentale.

Hier, je n’ai eu le temps que de parcourir les 175 ieres page du ier tome de la logique et l’être de Hegel. Quelle magnifique architecture de la pensée où par le simple verbe SUBSUMER, Hegel utilise l’unité dialectique des contraires pour refonder les autant les catégories Kantienne que celles de Spinoza, Leibniz, Lucrère, Platon… Comme lecteur, on est facilement pris comme un papillon dans une toile d’araignée dans cette tentative de totalitarisme intellectuel visant l’esprit par la réinvention contextuelle de la dialectique Parménide/Héraclite..

Mais si ensuite on plonge dans OU BIEN OU BIEN de Kierkegaard et que l’on revient à l’Odyssée de la conscience de la phénoménologie de l’esprit de Hegel, on peut alors s’abimer analogiquement dans sa PROPRE question de fond… la mienne étant ALGORITHMEMENT… : WOW-T=2.7K au service de celle de l’équipe (Auld-Woodard-Rochette)….  que reste-t-il à inventer pour que la nano-citoyenneté-planétaire surgisse sur la planète terre?

Les quatre années que j’ai passées comme squatter à la librairie alternative de Victoriaville à dormir sur une table dans la cave engluée de livres, dans une pauvreté saisissante de richesse intellectuelles, un grand Monsieur, ancien soldat d’une `magnifique intégrité du nom de GÉRARD CADIEUX devint un partenaire de recherche dans un nuit et jour au tableau vert et craies qui revolaient dans les airs:))))).

Faut dire que Gérard possède les droits intellectuels inaliénables sur sa formule (wow-t=g3) à partir de laquelle  il a publié un petit livre très intègre dont le titre est si ma mémoire m’est fidèle: «LE PRINCE A RÉUSSI» ( publié en février 2008).

wow = fait wow sur un rêve
-t = ne triche pas
g3 = une force au cube

—-

alors que ma formule disait
wow = fait wow sur un rêve
-t = ne triche pas
2.7k = une longueur d’onde radio te seras accessible.

Ce différent entre nos deux formules causa un quiproquos que j’ai toujours regretté.

Par contre, je me souviens de la beauté de NOTRE RÊVE… Trouver une formule que l’on pourrait écrire sur un petit livre avec rien dedans et qui serait distribué à travers le monde… où une personne humaine pourrait tenir son journal dans la quête de son rêve tout au long de sa vie.

—-

Quand je pense à Hegel, ce n’est pas sa logieque ou sa phénoménologie de l’esprit qui me vient à l’esprit, mais lui-même LE JEUNE HEGEL… quittant sa maison en flamme pris dans le marasme des guerres napoléonniennes, apercevant au loin Napoléon sur son cheval…  pendant que sous son bras, le seul manuscrit de la phénoménologie de l’esprit qu’il vient de terminer… court le péril de disparaître à tout jamais. Aucune dialectique n’aurait pu expliquer l’inexplicable, l’imprévisible, l’émergence de cette complexité de l’individualisme méthodologique que même la science actuelle de la non-linéarité ne peut théoriser. Le chaos, l’imprévisible, le fractal, le quantique… les deux premiers termes de la dialectique semblent s’y lover (thèse, antithèse) mais la rhyzomatisation d’une synthèse éclatée semble plus près de l’élan vital de Bergson dans son évolution créatrice que du SUBSUMER DE HEGEL COMME MOTEUR DE L’ESPRIT DIALECTIQUEMENT EN MARCHE VERS SON ABSOLU TÉLÉOLOGIQUE.

—–

CE JOUR-LÀ, lui fuyant, sa maison en flamme, napoléon sur son cheval, LE RÊVE DE HEGEL FUT IMMENSÉMENT PLUS GRAND QUE SON OEUVRE PARCE QU’IMPOSSIBLE À THÉORISER…

wow-t=g3?

wow-t=2.7k?

Longue vie à un ancien camarade de recherche
Gérard Cadieux et longue vie à sa formule
wow-t=g3

sur You tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. philosophe-cinéaste-concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

«WOW-T=2.7K»… LA FORMULE ALGORITHMIQUE DU PASSAGE DE L’ERRANCE FANTOMATIQUE-AXIOLOGIQUE À L’ERRANCE POÉTIQUE ET CELA OPÉRATIONNALISÉ PAR LES QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART

Je sens maintenant l’importance «dans l’optique de la philosophie d’en haut» de revisiter les trois livres de la logique formelle de Hegel consacrés à l’être (l’effacement du sujet devant l’objet), l’essence (l’opposition totale entre le sujet et l’objet) et le concept (identification à travers l’opposition du sujet à l’objet) DANS UNE VISION ANALOGIQUE-DIALECTIQUE DE LA PERSONNE HUMAINE RÊVANT SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART .

Dans notre conseil d’administration de la créativité de notre équipe de recherche multi-contextuelle (une jardinière, un concierge et un vagabond) … de ce matin, je comparais le dialogue entre la philosophie d’en haut et la philosophie d’en bas à un sablier où durant toute l’histoire de l’humanité la philosophie d’en haut a déversé son sable pour enterrer ces milliards de personnes humaines sous des croyances fausses par leur contenu, mais politiques par leur mise en forme oppressante. Napoléon ne disait-t-il pas qu’il est impossible de mettre le peuple à genoux pour un étant sans l’aide de la religion? et l’invention des mathématiques ne fut-elle pas rendue possible en Egypte parce qu’il y avait une caste de prêtres qui avait du temps libre pendant que le peuple travaillait pour les nourrir?

NOS SOCIÉTÉS ÉTANT BASÉES SUR LES SABLES MOUVANTS DE LA PHILOSOPHIE D’EN HAUT, Michel le philosophe-cinéaste-concierge me faisait remarquer de son côté qu’à son travail de concierge insdustriel, il lui arrive de ressentir l’amplitude de l’effort humain partout sur la planète et de se dire que ça n’a pas de bon sens que toute cette énergie dépensée mène À LA MISÈRE SOCIALE.

Et d’ajouter Michel: « JE ME SENS COMME LE MON ONCLE HUBERT DE L’HISTOIRE» L’homme de la multitude que l’on fait marcher au pas parce qu’il est un homme de devoir, pris avec des enfants malades et cela au travers d’une pauvreté indécente. «COMMENT PEUT-ON LEVER LE NEZ SUR DES MILLIARDS DE PERSONNES HUMAINES QU’ON EXPLOITENT OU QU’ON IGNORE?»

Pour que le sablier où la partie de la philosophie d’en haut est vidée pendant que la partie de la philosophie d’en bas est engluée, SE RENVERSE… une formule algorithmique simple potentiellement rhyzomatisée par une application accessible à tout téléphone intelligent: WOW-T=2.7K

Et comme ajoute Michel: «Ce n’est pas normal que durant toute sa vie, une personne humaine de la multitude de la philosophie d’en bas se sente la moitié d’un être humain parce que son talent est gaspillé, soit par le manque d’instruction, soit par le manque d’égalité des chances. Et Michel de rajouter:

«Les quatre questions du pays œuvre d’art constituent une sorte de système d’auto-éducation à quatre questions… si on arrête de se taper dessus, on a une chance de faire de la musique… de là la cinquième question.

Et Marlene de rajouter: «CHAQUE PERSONNE HUMAINE PEUT JARDINER SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR LES QUATRE QUESTIONS».

Il est temps de plonger dans La logique d’Hegel avant de revisiter la phénoménologie de l’esprit… pour construire à partir des observations de la philosophie d’en bas de mes partenaires de recherche… un pont entre la philosophie d’en bas et la philosophie d’en haut que je nommerais hypothétiquement «LA DIALECTIQUE DU RÊVE COMME ORCHESTRATION DE L’ÊTRE, DE L’ESSENCE ET DU CONCEPT SOUS-ENTENDANT LA CINQUIÈME QUESTION:

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

sur You tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. philosophe-cinéaste-concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

LA MÉTHODE DE LECTURE NANO-ANALOGIQUE COMME PETITE TACTIQUE, GRANDE TACTIQUE, PETITE STRATÉGIE, GRANDE STRATÉGIE ARCHITECTURALE CONCEPTUELLE, C’EST EXACTEMENT LE MÊME ARSENAL QU’UTILISER DES BACTÉRIES POUR ENREGISTRER DES VIDEOS… L’ATTRACTEUR ÉTRANGE D’UN RÊVE SE SUIT CRÉATIVEMENT PAR L’ANALOGIE-HOLOGRAMMIQUE

le musée imaginaire de Malraux, la cabane dans le bois de Thoreau, le radeau de la méduse de Géricault, le manuscrit de la phénoménologie de l’esprit du jeune Hegel fuyant sa maison en feu tout en voyant Napoléon sur son cheval au loin, la liberté fabuleuse de Jean de la Fontaine dans un jardin protégé par des femmes dans des châteaux éloignés, la mort de Molière sur scène dans le malade imaginaire, la conférence de Sartre en 1948 à Paris «l’existentialisme est un humanisme», l’arrivée de Margaret Sangers au british museum en Angleterre hantée par l’invention de la pilule, l’arrivée de Claussewitz à Neuruppin «citée modèle des lumières» en Prusse»… FONT PARTIE DES MILLIONS D’IMAGES MULTI-MATRICIELLES INSÉRÉES AUTO-DIDACTIQUEMENT,UNE À UNE, EXACTEMENT COMME ON UTILISERA DES BACTÉRIES POUR ENREGISTRER DES VIDEOS…. PAR LE SIMPLE BIAIS DE LECTURES LINÉAIRES IMPOSSIBLES À REPRODUIRE MÉTHODOLOGIQUEMENT EN MILIEU PERROQUETTEUX DE CONNAISSANCES STRATIFIÉES SYNTHÉTISÉES UNIVERSITAIRES.

La nano-citoyenneté-planétaire, la vie personnelle œuvre d’art se fera par une dialectique tenant synthétiquement d’une rhyzomatisation inprévisible d’un milieu bio-centrique ouvert tel que le prélude Popper par ses exigences et Kuhln par ses dévouvertes paradigmatiques constructivistes survoltant les plis de l’histoire anti-hégélienne.

De là les quatre questions du pays œuvre d’art… conséquence ultime d’un axiome constellaire d’algorhytme sociaux inouis…. bactérisé planétairement par de simple applications d’un téléphone intelligent à l’autre. La nano-philosophie d’en bas se fera par les milliards d’errants fantomatiques sur gps ou ne se fera pas.

———-

www.radio-canada.ca
texte de renaud Manuguerra-gagné

Utiliser des bactéries pour enregistrer des vidéos

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 11 h 09 | Mis à jour le 22 juillet 2017 à 5 h 43

Pour la première fois, des chercheurs américains sont parvenus à encoder une vidéo dans l’ADN d’une bactérie. Une première étape vers la transformation des cellules vivantes en enregistreurs capables de documenter des événements biologiques invisibles à l’œil nu.

À l’image des scientifiques miniaturisés dans le film de 1966 Le Voyage fantastique, ces chercheurs espèrent un jour permettre à des cellules d’enregistrer directement toutes les étapes d’un processus biologique, par exemple le développement d’une maladie.

Toutefois, avant de réussir une telle prouesse, il faut être en mesure de conserver de façon stable les données recueillies par de tels engins biologiques. Cette première étape a été franchie par une équipe américaine, dont l’article dans le journal Nature explique comment ils ont réussi le premier encodage d’un fichier vidéo dans l’ADN de bactéries vivantes.

Photo : NIMH

Transformer le numérique en génétique

La vidéo en question comporte cinq images pixélisées d’un cheval qui galope, inspirées par l’une des premières animations de l’histoire produite par le photographe anglais Muybridge en 1880.

Réussir à enregistrer de telles données chez une bactérie nécessite deux grandes étapes : en premier lieu, il faut convertir le fichier vidéo en données biologiques.

L’ADN est composé de quatre molécules identifiées aux lettres ATGC, qui s’agencent entre elles pour encoder de l’information biologique.

Si des chercheurs veulent s’en servir pour enregistrer un autre type d’information, il faut arbitrairement associer une lettre de l’ADN à une valeur. Dans cette étude, l’équipe a associé des séquences de 33 lettres d’ADN à la couleur d’un pixel. Un code-barres a aussi été ajouté à la séquence pour indiquer la position du pixel parmi les 104 qui composent une image.

Dans un deuxième temps, les chercheurs ont profité du système de défense des bactéries pour réussir à y encoder de l’information. Ces dernières peuvent être attaquées par des virus de la même façon que des cellules humaines : un virus va s’y attacher, y injecter son ADN et en prendre le contrôle.

Toutefois, ces microorganismes ont une parade : elles peuvent intercepter cet ADN viral et le neutraliser. Les bactéries vont ensuite ajouter des séquences virales dans une région spécifique de leur propre code génétique. Ce système de mémorisation leur permet de mieux se défendre lors d’une prochaine attaque. C’est d’ailleurs ce système qui a inspiré la création du ciseau moléculaire CRISPR-cas9, qui révolutionne en ce moment le monde de la génétique.

En ce qui concerne l’enregistrement de la vidéo, la bactérie va se défendre contre les images de la même manière que pour les virus : elle va intercepter les séquences et les ajouter à son génome.

Les chercheurs ont donc donné aux bactéries de l’ADN représentant l’équivalent d’une image de la vidéo par jour. Ils ont ensuite laissé les bactéries poursuivre leur existence et se multiplier pendant une semaine.

À lire aussi :
•Un ciseau qui coupe à l’échelle moléculaire
•Des gènes corrigés avec le ciseau Crispr sont injectés à une personne

De microscopiques documentaristes

En analysant l’ADN bactérien, les scientifiques ont été en mesure de retrouver toutes les séquences du film, un peu comme des pièces de casse-tête. Grâce à leur code-barres, ils ont reconstitué leur vidéo avec une efficacité de 90 %, et ce, malgré le temps qui s’était écoulé entre l’enregistrement et la récolte des données.

Bien qu’étant une réussite, l’étude en elle-même n’est qu’un premier pas. Les chercheurs doivent maintenant trouver le moyen de faire enregistrer aux bactéries tous les signaux moléculaires auxquels elles font face dans leur environnement.

S’ils réussissent, cela pourrait un jour permettre d’observer sans encombre des réactions à l’intérieur d’un organisme vivant, y compris le corps humain. Il serait possible, par exemple, de suivre toutes les étapes du développement d’un organe, ou comprendre ce qui mène à l’apparition d’une maladie. Des observateurs microscopiques en direct sur la vie, quoi qu’il arrive…

La vidéo qui suit explique (en anglais) la présente percée.

sur You tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. philosophe-cinéaste-concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

LE DOCUMENTAIRE «LA PELLE JAUNE»… MANIFESTE NANO-ROMANTIQUE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS PLANÉTARISANT LA NANO-HUMANISATION DU 21EME SIÈCLE

L’esthétique-politique nano-romantique du 21eme siècle passe par le contre-pouvoir des errants fantomatiques partout sur la planète. Et en ce sens, le manifeste que constitue le nano-documentaire «LA PELLE JAUNE » de Michel le philosophe-cinéaste-concierge émeut pas l’authenticité de son archétype hologrammique exprimant LA CONDITION HUMAINE DES PERDANTS DE LA MONDIALISATION au point d’émouvoir et d’éveiller des prises de conscience dialectiques par le simple fait qu’un homme qui aime sa femme pellette durant 15 ans, sans jamais manquer une journée d’ouvrage pour prendre soin du rêve de sa femme, tout en faisant du récit de sa vie «LE RADEAU DE LA MÉDUSE» (Géricault) d’une nano-humanité qui ne s’est jamais sentie aussi près du chaos.

La philosophie d’en bas se place de plain-pied dans la réalité du 21eme siècle, en en infléchissant le thème jusqu’à en sublimer l’errance par les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art?

«La pelle jaune» provoque la rupture de l’histoire de la philosophie par le réchauffement des eaux des perdants universels de LA GRANDE HISTOIRE DONT ON NE PARLE QUE RAREMENT.

La montée océanique de cette marée nano-humaine risque de submerger par un seul événement traumatique la philosophie d’en haut dont le fil d’or ne put qu’être tissé que pour la libération des classes instruites.

Dans la biographie de Jean Sagne sur Géricault, publiée chez Fayard en 1991, il y a un passage aux pages 144-145 qui me suscite une lecture analogique électrisante.

«Dès 1814, sensible encore une fois à totue forme d’anglomanie, Théodore Géricault avait tracé plusieurs croquis de boxeurs chez Horace Vernet. A son retour d’Italie, il reprend cette première série de dessins et l’amène à un ABOUTISSEMENT EXTRÊME. Ce n’est qu’au moment de passer à la transposition sur la pierre qu’il modifie LA COULEUR DE L’UN DES DEUX PROTAGONISTES. La confrontation d’un Noir et d’un Blanc sur un ring N’ÉTANT PAS AUTORISÉE EN FRANCE, il avait eu des échos de ces affrontements très populaires, donnant lieu à des paris, aux États-Unis et en Angleterre. En présence de Géricault, nous ne sommes jamais éloignés de ces scènes où se tiennent DES COMBATS SINGULIERS. S’il n’aborde pas la première fois la représentation d’un noir – plusieurs dessins relatifs à la guerre font intervenir des cavaliers noirs -dans ce contexte, L’ACTE PREND UNE VALEUR TOUTE SYMBOLIQUE, CAR LE RING EST LE SEUL LIEU peut-être avec la guerre, OÙ L’ÉGALITÉ DES RACES EST ADMISE. Les combats entre l’ancien esclave américain Tom Molineaux et le champion anglais Tom Gribb avait défrayé la chronique et fait l’objet de plusieurs publications et forme d’estampes. En remplaçant un de ses boxeurs blancs par un noir, Géricault ne cherche pas seulerment à exploiter une opposition visuelle – le corps du noir est dessiné à la plume et son pantalon au crayon lithographique, alors que le blanc suun traitement inverse – mais signale déjà DE MANIÈRE MANIFESTE SON ENGAGEMENT EN FAVEUR DES DROITS DE L’HOMME.

—-
commentaire
CETTE LECTURE ANOLOGIQUE M’INSPIRE
L’IDÉE QUE…

Le ring de cet imaginaire nano-philosophique du 21eme siècle bien illustré par l’archétype hologrammique de «la pelle jaune», , c’est le combat entre la philosophie blanche d’en haut et la philosophie noire d’en bas en faveur DES DROITS DE JUSTICE ET D’ÉQUITÉ DE DE LA NANO-PERSONNE HUMAINE.

UNE MUTATION DES DROITS NANO-PLANÉTAIRES SE PRÉPARE SEMBLABLE À DES DÉPLACEMENTS INFIMES D’ERRANCE FANTOMATIQUE, PRÉLUDE À UN TSUNAMI D’HUMANITÉ EN COLÈRE CONTRE LES ÉTATS-VOYOUX

Dans «l’origine de nos idées du sublime et du beau», Edmund Burke (1757) précède Kant en nommant les attributs essentiels des facteurs déterminants de l’émotion esthétique, dont ce court extrait témoigne remarquablement:

« TOUT CE QUI EST PROPRE À EXCITER LES IDÉES DE LA DOULEUR ET DU DANGER, C’EST-À-DIRE CE QUI EST TRAITÉ D’OBJET TERRIBLE, TOUT CE QUI AGIT DE MANIÈRE ANALOGUE À LA TERREUR EST UNE SOURCE DU SUBLIME.»

Et pourtant, rien n’est sublime dans ce que vit l’errant fantomatique. Chaque migrant qui erre fantomatiquement guidé par son gps, application d’un téléphone cellulaire partagé par un groupe constitue UNE ONDE DE CHOC dont l’infime battement d’aile de papillon camouffle l’émergence imprévisible d’un tsunami nano-planétaire inoui qui fera vibrer une humanité en colère contre les états-prédateurs.

Tout tremblera, tout vacillera… le monde se fissure déjà entre les gagnants axiologiques de la mondialisation et les perdants fantomatiques. Un ordre du monde bascule déjà par les cris des milliards de personnes humaines qui ne mangent pas à leur faim.

Le mur du son de la nano-citoyenneté-planétaire fera parâitre la chute du mur de Berlin comme une vieille scène de film muet de la réorganisation financière des structures économico-politiques des possédants.

Un musée philosophique imaginaire s’écroulera avec son histoire, ses idéologies et ses engeux… la philosophie d’en bas, cette grande philosophie dont on ne parle que rarement a déjà commenté à envahir les tours d’ivoire de la philosophie d’en haut.

Place aux enfants qui hurlent le droit à une vie personnelle œuvre d’art. Place aux femmes qui hurlent à des droits équitable spour tous. Place aux hommes qui n’en finissent plus de chercher le passage entre leur forme d’errance (axiologique et fantomatique) avec celle dont ils désirent émerveiller leur quotidien par leur rêve, L,ERRANCE NANO-POÉTIQUE.

sur You tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. philosophe-cinéaste-concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

LE PROJET RÉVOLUTIONNAIRE DE L’ÉMANCIPATION DE LA PERSONNE HUMAINE S’IMMATÉRIALISE GRATUELLEMENT DE KANT AU ROMANTISME DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE À LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE DU 21EME SIÈCLE

Dans un article du Devoir de ce matin… du journalisme Jean-Philippe Proulx… IL FAUT TOUT UN VILLAGE… CINQ COMBATTATTES SE MOBILISENT POUR L’AVANCEMENT DU DROIT DES FEMMES… deux passages m’ont particulièrement touché.

1) ( les droits des femmes sont des droits de la personne) d’Hillary Clinton, le combat reste vif pour bon nombre d’entre elles autour du monde.

2) Au Cameroun, d’où est originaire Hawaou Amadou, une petite fille sur trois ne va pas à l’cole. « Mon plus grand rêve c’était… Enfin JE NE SAIS MÊME PAS SI J’AVAIS UN RÊVE. C’est à l’âge de 40 ans que j’ai su QUE QUELQ’UN POUVAIT AVOIR UN RÊVE. Quand on est pas instruit, je ne sais ps si on peut savoir QU’ON PEUT AVOIR DES RÊVES?

———-

Quand on réfléchit sur Kant et sa révolution copernicienne visant  un projet révolutionnaire de l’émancipation de la personne humaine, de son émergence imprévisible par le romantisme naissant de la révolution française événementielle, on ne peut qu’être saisi de synthèse rhyzomatique dialectique devant l’événement planétaire que pourrait bien constituer la nano-citoyenneté-planétaire juste parce que soudainement dans l’épopée numérique, la dématérialisation des enjeux est devenu chaotique ordre/désordre au cœur même des applications potentielles de ces milliards de téléphones intelligents réseautés comme des fils barbelés  emprisonnant l’obséléité des états prédateurs de droits nano-humains.

Loin de la connaissance stratifiée universitaire où les perroqueteux de professeurs de tous les niveaux ne font que désingurgiter la connaissance officielle, le divorce de la dialectique et de la logique par l’histoire de l’esprit sous la phénoménologie de l’esprit de Hegel paradigmatisé par un nouveau divorce entre le matérialisme historique et le déterminisme théocratique, réduit en cendre par le scientisme engelien par des applications opérationnelles désastreuses de Lenine, se retrouvent soudainement devant un nouveau divorce immatériel au cœur même de la dialectique par la science du 21eme siècle.

On se rend compte (Atlan) que le rapport ordre/désordre au cœur même de plusieurs sciences du réel (les théorie du chaos, de la cybernétique, du battement d’aile du papillon, de la physique quantique, amène un divorce tel d’avec la troisième forme de l’arsenal théorique de la dialectique qu’on est appelé à imaginer une synthèse infiniment plus créatrice que tout ce qu’on a pu imaginer jusqu’ici.

Loin d’être théléologique, a priori causale, ou même spirale matérialiste infra ou supra culturel, il est possible au contraire qu’elle soit un fondement «attracteur étrange» fait d’équations mathématiques résultantes de dynamiques constructivistes autant que rhyzomiques que virales.

A un point tel que, comme Kant à la fin du 18eme siècle, la révolution française et autre surgissement du pli de l’histoire, la nano-citoyenneté planétaire surgisse un peu partout en même temps sur la planète terre comme un ÉVÉNEMENT IMPRÉVISIBLE sous l’effet même d’algorythmes puissants unissant la machine dématérialisé aux droits inaliénables de toutes personnes humaines, et cela sous l’effet inoui des déplacements massifs des errants fantomatiques déplacés par millions par le simple enjeu des changements environnementaux menaçant la présence cosmographique de l’humanité entière, à la recherche de l’errance poétique pour tous malgré la philosophie du porc des errants axiologiques dans leur lutte de pouvoir indécente.

Constructiviste par modélisations algorythmiques, dialectique par rhyzomatisation virale événementielle, la nano-citoyenneté planétaire résultera PAR LA SYNTHÈSE INNOVATRICE MÊME DE LA DERNIÈRE PARTIE INFINIE DE SA DIALECTIQUE DÉSPIRALISÉE… de la puissance immatérielle INOUIE de quatre simples questions, parce que parfaitement accessibles à chacun ou chacune dans le respect créatif de la liberté numérique -nano-post-kantienne (suite logique de l’empirisme transcendental deleuzien) :

1: Quel est ton rêve?

2: Dans combien de jours?

3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?

4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

De la cinquième question dépendra la survie de la nano-humanité-planétaire même:

5: COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ D MONDE?

sur you tube… Michel le concierge

sur Google… Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art… Michel W. philosophe-cinéaste-concierge du pays œuvre d’art… Pierrot vagabond

 

«RÉALISES-TU PIERROT QUE LA SEULE CHOSE QUI A PAS ENCORE ÉTÉ FAITE, C’EST DE DONNER LE POUVOIR AUX CITOYENS!» DIXIT MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE

Nassim Nicholas Taleb
le cygne noir
La puissance de l’imprévisible
société d’édition les belles lettres
2008
extrait
p.74

… ce petit bijou de sagesse attribué à un célèbre capitaine de bateau:

« Mais de toute ma carrière, je n’ai jamais connu d’accident (…) d’aucune sorte qui vaille la peine d’être mentionné. Pendant toutes ces années passées en mer, je n’ai vu qu’un seul navire en détresse. Je n’ai jamais vu de bateau échoué et je n’ai jamais échoué moi-même, ni été dans une situation difficile qui menaçait de tourner en désastre.»
(E.J.Smith, 1907, CAPITAINE DU TITANIC)

——–
Ce matin, Nous avons tenu Marlene, Michel et moi un formidable conseil d’administration de créativité au début duquel je lui ai lu cet extrait du CYGNE NOIR, LA PUISSANCE DE L’IMPRÉVISIBLE….de Taleb.

Cela fait maintenant prées de 10 ans que j’écoute Michel le concierge, devenu par son archétype hologrammique (triplement conscience de lui-même philosophiquement) MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE.

Et, dans ces 10 ans,  la phrase qui est revenue le plus souvent dans sa bouche est celle-ci: «ON EST JAMAIS TRÈS LOIN DU CHAOS». Cette phrase très bien illustrée par la citation du capitaine du titanic me semble la base même de la philosophie que j’appelle D’EN BAS qui que Michel en ALLUMEUR DE RÉALITÉ appelle: CETTE GRANDE PHILOSOPHIE DONT ON NE PARLE QUE RAREMENT.

Ce qui est magnifique, c’est que cette philosophie d’en bas issue de la sagesse populaire illustre aussi toute cette nouvelle argumenterie non-linéaire accompagnant logico-culturellement la science du chaos, de la cybernétique, du fractal comme les effets du battement d’ailes d’un papillon… au sens où l’imbrication ordre-désordre au cœur même de L’IMPRIVISIBILITÉ DU RÉEL réinvente la thèse-antithèse de la dialectique ascendante chez Platon, descendante par la logique chez Aristote, téléologique par Hegel sous-structure économique chez Marx, scientiste chez Engels et Lenine, sur-culturelle chez Lucaks et Adorno Hockeimer… et cela en faisant de la synthèse une sorte de rhyzome de la puissance de l’imprévisible.

La synthèse reposant donc sur L’IMPOSSIBLE issu d’une rhyzomisation de cette synthèse dont la complexité ne peut se lire que rétrospectivement par l’événementiel inoui d’une manifestation feu d’artifice imprévue.

Les quatre questions de la vie eprsonnelle œuvre d’art se veulent (comme le dit si bien Michel ) infiltrantes, impératives, incentrables se propageant tel UN MODULE D’INOCULATION.

C’est comme un cheval de Troie nano-socio-politique-planétaire impossible à détecter, briser ou détourner. Auto-créatrice en et par chaque nano-personne humaine.

——-
J’étais très fier ce matin de notre contextualité de recherche. Pendant que je consacre mes journées à approfondir une idée à l’extrême par une érudition sans relâche, Michel à son travail se transforme en professionnel d ela méditation pendant que Marlene met sa vie personnelle œuvre d’art de jardinière au service de la praxis modélisée d’un archétype hologrammique architecturé par le droit de la personne humaine à prendre soin de façon équitable de la beauté du monde.

LA DIALECTIQUE EST UNE PENSÉE LOGIQUE DE LA CONTRADICTION… MAIS CETTE PHILOSOPHIE D’EN BAS, CETTE GRANDE PHILOSOPHIE DONT ON NE PARLE JAMAIS EN EST LA FRACTURE PLATONIQUE LA PLUS ÉTRANGE.

Entre l ‘instabilité d’un système dynamique chaotique et sa stabilité structurelle, la philosophie d’en bas évacue l’empirisme rassurant par la vigilance pendant que celle d’en haut tire ses billes par des systèmes de concepts de dominance idéologique inquiétante.

La contradiction logique formelle du non-linéaire, ce qui est et ce qui n’est pas en même temps est vécue par les aphorismes d’en bas DE FAÇON RHYZOMIQUE pendant qu’elle est sur-théorisée par les bien-nantis des tours d’ivoire d’en haut, sautant comme une sauterelle d’une paradigmatisation de la connaissance à l’autre..

Mais pour la philosophie d’en bas comme pour la philosophie d’en haut les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art constituent UN ATTRACTEUR ÉTRANGE DE NANO-CHAOS-CHAOS DÉTERMINISTE UNIVERSEL imbrigé dialectiquement dans un réel infini complexe.

«Réalises-tu Pierrot, que la seule chose qui n’a pas encore été faite, c’est de donne le pouvoir au citoyen!» me disait Michel le philosophe-cinéaste-concierge ce matin.

Et moi de lui répondre. «Et si LE CELA EST NANO-CITOYEN arrivait un jour PAR LA PUISSANCE DE L’IMPRÉVISIBLE!» tel le mur du son en 1929 mettant fin au cinéma muet. Le mur du son de la nano-citoyenneté-planétaire ressemble à la dinde de Russel fierE de bien manger durant 1 ans et qui n’a jamais pu prévoir que c’était pour être mangée à Noel.

1: Quel est ton rêve?
2: Dans combien de jours?
3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

5: Comment nos rêves prennent-ils soin de la beauté du monde?

sur you tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. philosophe-cinéaste-concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond