All posts by Pierrot le Vagabond Chercheur

AU 21EME SIÈCLE, LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART SERA L’ACTE PAR EXCELLENCE D’UNE CONSCIENCE LIBRE….

J’avance dans mon plan de match pour le doctorat…. Michel et moi travaillons sur le deuxième documentaire de Michel le concierge dont le titre sera probablement celui de sa chanson ; HEY BROTHER…

De la même façon que nous avons utilisé le dictionnaire d’esthétique d’Étienne Souriault comme base conceptuelle du premier documentaire, nous partirons de l’esthétique et philosophie de l’art, repères historiques et thématiques, 2014, pour approfondir notre réflexion sur la condition humaine vue comme une œuvre d’art poïétique.

Nous déposerons la candidature du ier documentaire au rendez-vous international du documentaire de Montréal le 21 ou 22 mars 2016. D’ici novembre 2016, Michel poursuivre une classification des 30 heures accumulées du making of depuis 8 ans.

Pendant ce temps, je poursuis intensément ma culture générale en PHILOSOPHIE DE L’ART… de façon à déposer mon doctorat clé en main comme autodidacte, si je choisis de ne pas m’inscrire à la chaire de philanthropie de l’université Laval.

sur Google
Pierrot vagabond

MICHEL LE CONCIERGE PRÉSENTE….

le documentaire «le pays œuvre d’art?»
de Michel le concierge
a atteint sa phase finale de montage)))))))))))))))
il peut maintenant être présenté
à au concours

LE RENDEZ-VOUS INTERNATIONAL DU DOCUMENTAIRE DE MONTREAL

————

http://www.ridm.qc.ca/fr/soumissionsdefilms-02

Les soumissions sont maintenant ouvertes !

Seul festival au Québec entièrement dédié au documentaire, les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) offrent au public le meilleur du cinéma du réel en rassemblant les grands auteurs et les nouveaux talents. Chaque année en novembre, les RIDM présentent autour de 140 films d’ici et d’ailleurs et une dizaine d’activités complémentaires telles que des ateliers, leçons de cinéma, débats et tables rondes. Une centaine d’invités hors-Québec viennent au festival et 11 prix sont remis par des jurys formés de professionnels de l’industrie.

Doc Circuit Montréal, le marché du documentaire organisé en parallèle aux RIDM, offre l’occasion aux professionnels du milieu documentaire d’assister à une dizaine d’ateliers de formation et de conférences, et génère plus de 1500 rencontres d’affaires.

La prochaine édition des RIDM aura lieu du 10 au 20 novembre 2016.

RÈGLEMENTS

Date limite d’inscription
31 mai 2016 à minuit (UTC-5).

Conditions d’admissibilité
• Les RIDM acceptent les soumissions des types d’œuvres suivants : courts, moyens et long métrages, ainsi que les œuvres interactives ainsi que les œuvres interactives (webdocumentaires, installations, applications mobiles et tablettes, et oeuvres de réalité virtuelle ou augmentée).
• L’oeuvre doit avoir été produite après le 1e juin 2015.
• L’oeuvre doit être sous-titrée en français ou en anglais (si la langue originale de l’oeuvre n’est ni le français, ni l’anglais).
• Les dossiers incomplets ne seront pas considérés (voir “Procédure d’inscription” dans le formulaire).
• Une œuvre déjà refusée aux RIDM ne peut être soumise à nouveau.
• Les films sélectionnés doivent donner la primeur québécoise aux RIDM, c’est-à-dire qu’ils ne pourront être télédiffusés, webdiffusés ou bénéficier d’une projection au Québec avant leur projection aux RIDM.
• Les oeuvres interactives sélectionnées doivent donner la primeur québecoise aux RIDM, c’est-à-dire qu’elles ne pourront faire l’objet d’une présentation au Québec avant leur présentation aux RIDM.

• Les copies de travail sont acceptées dans la mesure où une copie de l’oeuvre achevée sera envoyée le 31 août 2016 au plus tard.

Frais d’inscription
Des frais d’inscription sont exigés afin de couvrir les coûts administratifs.

• Soumissions canadiennes : 25$CAN + taxes (28,74$CAN) payables via Paypal ou par chèque
• Soumissions internationales : 35$CAN + taxes (40,24$CAN) payable par Paypal.

POUR PLUS D’INFORMATIONS
Téléphone: +1 514-499-3676
info@ridm.qc.ca

LA DOUCE BÉATITUDE DE LA LIBERTÉ SILENTIEUSE POUR UN CHERCHEUR

Je mène une vie passionnante…. aucun bien matériel, ni téléphone, ni ordinateur, ni télévision, ni biens matériels, je dors sur un plancher dans mon sac de couchage, puis…. 15 heures par jour, dans le silence, tel un funambule sur le fil de la recherche au-dessus de l’abime ontologique joyeux creusé entre la nature et la culture, je vagabonde la beauté du monde.

La bibliothèque de Concordia et son passionnant multiculturalisme estudiantin m’offre le décor de théâtre exceptionnel dont mon anonymat a besoin. Je peux enfin, 7 jours par semaine être rien pour les autres et encore moins que rien pour moi-même….

vive la vie intellectuelle

sur Google
Pierrot vagabond

LA DERNIÈRE PHRASE DU DOCUMENTAIRE «LE PAYS OEUVRE D’ART?» SE PRÉCISE…. MERCI AUX ÉCOPHILANTHROPES DE L’ESPACE-MONDE DE FAIRE VOYAGER LES QUATRE QUESTIONS.

Ce qui est merveilleux d’une démarche de doctorat, c’est la stratégie de contextualisation architecturant la logistique de l’argumentation qui prend soudain la forme d’un RÉCIT AYANT LA FORCE D’UNE LÉGENDE SCULPTANT LE 21ÈME SIÈCLE À VENIR.

Ma question de doctorat étant:
QUELLES SONT LES CONDITIONS D’INTELLIGENCE ÉCOPHILANTHROPIQUES NÉCESSAIRES AU SURGISSEMENT DU IER PAYS OEUVRE D’ART SUR LA PLANÈTE TERRE?

Ma stratégie contextuelle repose sur les premiers pas de Neil Amstrong sur la lune, en juillet 1969 un événement-récit planétaire parce que des millions de personnes humaines en vécurent l’euphorie devanr leur appareil de télévision….

Neil Amstrong fut le premier vagabond céleste à nous faire représenter la terre comme une œuvre d’art… ce qui déclencha une nouvelle conscience écologique accompagnée de nouvelles étiquettes (vie personnelle œuvre d’art, écophilanthropie, espace-monde, pays œuvre d’art….)

EN CONSÉQUENCE DE QUOI, le documentaire de Michel le concierge (8 ans de réflexion et de recherche en équipe, Marlène, Michel et moi) représente l’application d’un argumentaire solide reposant sur l’hypothèse forte suivante.

Quatre questions…
1- Quel est ton rêve?
2- dans combien de jours?
3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4- En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

permettent dans un espace-monde Neil Amstrong d’intuitionner un ier pays œuvre d’art par une masse critique de vies personnelles œuvre d’art, dans une nano-démocratie planétaire et écophilanthropique sociétale autant qu’environnementale, de par une multi-gouvernance locale tissée de global.

De m’inscrire en septembre au doctorat à la chaire de philanthropie de l’université Laval à Québec me semble encore un bon plan de match.

À SUIVRE:)))))

sur Google
pierrot vagabond

LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART… OU LA RÉSULTANTE DU NOUVEAU CONCEPT DU DÉVELOPPEMENT HUMAIN DE L’ONU

LE MONDE DANS TOUS SES ÉTATS
UNE APPROCHE GÉOGRAPHIQUE
sous la direction de
Juan-Luis Klein et Frédéric Lasserre
presses de l’université du Québec,2011

Voilà un livre universitaire, de classe internationale et particulièrement brillant, centré sur la compréhension de l’évolution de l’espace-monde à partir de ses fondements géographiques. J’en retiens un passage à la page 102…

—–
P.102
«Aussi l’Organisation des Nations-Unies a-t-elle élaboré un nouveau concept: le DÉVELOPPEMENT HUMAIN, lequel consiste d’abord et avant tout d’élargir la gamme des choix qui s’offrent aux individus et à leur donner la capacité d’en profiter. Cette nouvelle vision du développement concerne autant les conditions économiques que les conditions politiques, sociales et culturelles dans lesquelles vivent les citoyens des différents pays du monde….. Le DÉVELOPPEMENT HUMAIN comporte autant la revendication de l’équité économique que l’exigence de la liberté, de la reconnaissance et du respect…..»

p.105…

« …Ainsi, après une réaction de dénonciation de la mondialisation, plusieurs états et organisations représentatives des populations démunies exigent UNE ALTERMONDIALISATION, soit une mondialisation respectueuse du droit des peuples de se développer de façon équitable…

———–

sur Google
Pierrot vagabond

EN AVRIL 2016, CELA FERA 42 ANS QUE PIERRE DAVID ET PIERRE ROCHETTE ONT FONDÉ LES DEUX PIERROTS DANS LE VIEUX MONTRÉAL

Quand il m’arrive de vagabonder le Vieux Montréal, je passe d’abord devant ce qui fut le café St-Vincent de Paul Gouin, au bout de la ruée des peintres et je salue bien humblement l’âge d’or de la poésie chantée parce qu’un homme érudit en avait fait un évènement comme l’est encore le lapin agile à Paris. J’ai eu l’honneur d’y être chansonnier dès 1971.

Mais quand je passe devant la boîte d’animation LES DEUX PIERROTS, QUE PIERRE DAVID ET MOI AVONS FONDÉ… même si Robert Ruel a fait un travail formidable pour faire rouler le tout durant 42 ans (et je le félicite bien humblement pour ce remarquable fait d’arme) j’ai quand même le regret que le St-Vincent ne soit pas réouvert pour en faire une boîte internationale du calibre du LAPIN AGILE à Montmartre… Les Deux Pierrot prendraient une envergure tellement plus actuelle avec le St-Vincent dans la ruelle d’à côté consacré au tourisme international par une contre-culture bien orchestrée… La mémoire de la chanson poétique animative repose d’abord dans l’âme du St-Vincent… à quand son actualisation par les Deux pierrots? Viens fêter ton fou aux deux Pierrots mais viens fêter ta culture au St-Vincent.

sur Google

pierrot vagabond

MERCI AU CAFÉ ST-VINCENT DU VIEUX MONTRÉAL… J’Y VÉCUS L’ÂGE D’OR POÉTIQUE DE MA CARRIÈRE DE CHANSONNIER

Michel Woodart et moi, Pierre Rochette fûmes chansonniers au café st-Vincent du Vieux-Montréal à la grande époque de Paul Gouin et de sa compagne Madame Martin.

J’arrivais de l’exposition internationale d’Osaka au Japon où LES CONTRETEMPS, notre groupe folklorique collégial, présentaient un spectacle trois fois par jour durant deux semaines, toutes dépenses payées plus salaires, avec un arrêt d’une semaine à Hawaï au retour…

C’était en 1970… J’avais 22 ans… En avril 1971, je crois, par hasard, un lundi soir, je passe devant le café St-Vincent dans le Vieux-Montréal, avec ma guitare… Par curiosité j’entre et Madame Martin de me dire… Vous venez pour une audition?

Il y a de présent (si je me souviens bien) Yvon Marchand, Gilles Fecteau et George Langford… Je chante la seule chanson que je connais par cœur… la bohème d’Aznavour… engagé que me dit Madame Martin… viens dimanche après-midi… chante… si les clients aiment ce que tu fais… tu seras régulier ici…

Ce dimanche-là (c’était probablement en 1971:))))) il pleuvait à boire debout… il n’y avait que deux clients qui s’embrassaient…. Madame Martin entre et demande aux deux clients… AIMEZ-VOUS LE CHANTEUR?… J’ai chanté plusieurs fois la bohème et aux marches du palais… (il me manquait de répertoire)… Ces clients étaient tellement en amour que même s’ils ne m’ont pas vraiment écouté… ils ont dit… extraordinaire… ENGAGÉ… t j’ai chanté à travers le monde durant 32 ans:))))))))))))))))))))))… mais je dois tout à Paul Gouin… un érudit, aristocrate, qui avait une vision de la poésie… qui habitait en haut du café St-Vincent et certains soirs, descendait par le petit ascenseur en robe de chambre pour nous entendre chanter…

Et c’est là que j’ai pu m’éblouir de Paul Gouin… le gigantesque Paul Gouin…avec sa belle barbe blanche…. au point où aujourd’hui, à 67 ans, je suis devenu heureux comme Paul, silencieux comme Paul, amoureux des mots comme Paul… un vagabond céleste comme Paul…

Paul Gouin avait un rêve…que nous ses chansonniers chantions le plus bas possible pour qu’on entende le peuple fêter ses racines.. C’était vraiment un moment fort de la contre-culture à Montréal que malheureusement Jean-Philippe Warren et Andrée Fortin ne mentionnent pas dans leur nouveau livre… PRATIQUES ET DISCOURS DE LA CONTRE-CULTURE AU QUÉBEC… mais que je raconte dans mon 1000 pages que l’on peut télécharger gratuitement sur internet… MONSIEUR 2.7 K (www.reveursequitables.com/presse/monsieur2.7 k)

————–

QUI ÉTAIT PAUL GOUIN?

Paul Gouin
Député de L’Assomption
25 novembre 1935 – 17 août 1936
Date de naissance
20 mai 1898

Lieu de naissance
Montréal

Date de décès
4 décembre 1976

Lieu de décès
Montréal

Sépulture
Cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Parti politique
Parti libéral du Québec,
Action libérale nationale

Diplômé de
Université Laval,
Université de Montréal

Profession
Avocat

Paul Gouin, né le 20 mai 1898 et décédé le 4 décembre 1976 à Montréal, est un avocat et homme politique québécois1.

Paul Gouin par Arthur Lemay, 1933
Il était le fils de Lomer Gouin, avocat et premier ministre du Québec, et d’Éliza Mercier, fille d’Honoré Mercier.

Il étudia le droit à l’Université Laval et à l’Université de Montréal, et combattit durant la Première Guerre mondiale. Il pratiqua le droit quelques années, puis dirigea une maison d’édition, tout en s’intéressant de près à la politique.

En 1934, il quitta le Parti libéral du Québec pour fonder, avec d’autres libéraux dissidents, l’Action libérale nationale (ALN). Aux élections de 1935, il s’allia aux conservateurs de Maurice Duplessis et fut élu député de L’Assomption.

Cependant, il entra peu après en conflit avec Duplessis et lui retira son appui avant les élections de 1936, pendant que la majorité des députés de l’ALN rejoignaient les conservateurs pour former l’Union nationale. Il ne fut pas candidat à ces élections.

Il travailla alors à reformer l’ALN en vue des élections de 1939, mais son parti disposait de peu de moyens et ne fit élire aucun député. En 1942, il participa à la fondation du Bloc populaire canadien mais n’y resta pas longtemps. Il fut battu en tant que candidat nationaliste indépendant aux élections de 1944, puis quitta la vie politique active.

Paul Gouin consacra le reste de sa carrière au domaine culturel. Il a été conseiller technique en matière culturelle auprès du Conseil exécutif de la province de Québec, et dirigea divers organismes comme le Conseil de la vie française en Amérique, la Commission des monuments historiques de la province de Québec et la Société des festivals de Montréal. Il fut également cofondateur de la revue Vie des Arts.

Le fonds d’archives de Paul Gouin est conservé au centre d’archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec2.

 

sur Google

Pierrot vagabond

ENTRE VUE RADIOPHONIQUE EN FRANCE (FDLM400 FRANCOPHONIE)…DE SIMON GAUTHIER…EXTRAIT…

Alors à qui s’adressent ces histoires / aux personnes de 6 à 107 ans / dit-il en riant / il y a plusieurs niveaux de compréhension / notamment pour sa dernière histoire / celle du vagabond céleste – S. G. – J’ai rencontré un vagabond céleste / un monsieur avec un chapeau / avec un bâton / une guitare / une paire de bottes / avec une barbe / je dis bonjour / vous faites quoi dans la vie / il dit / ah moi / je suis vagabond céleste / je dis pardon / il dit oui / ça fait cinq ans que j’ai tout abandonné / j’ai dilapidé mes fonds de pension / j’ai tout donné mon argent / ma voiture / et puis ça fait cinq ans que je suis vagabond dans le Québec / vœu de chasteté / et je m’en vais rencontrer des rêveurs et des rêveuses / qui sont en train de faire de leur vie une œuvre d’art / et pour tous les rêveurs et les rêveuses que je rencontre / eh ben je les écoute et puis je leur écris une chanson pour les honorer / et ce qu’il aime beaucoup / c’est les artistes du quotidien / j’arrive dans une petite ville et je vois un magnifique parterre rempli de fleurs / il contemple et le jardinier qui s’en occupe lève la tête / il dit / ben vos fleurs sont merveilleuses / et là il interrompt le vagabond céleste en disant / ah non / non / non / je / je ne cultive pas des fleurs / je cultive l’espérance / pour tous ceux et celles qui passent devant ma maison.

———

sur Google
pierrot vagabond

SIMON GAUTHIER PRÉSENTE LE SPECTACLE DU VAGABOND CÉLESTE EN FRANCE, À ST-ETIENNE DE TULMONT…

texte de l’article du petit journal de St-Etienne de Tulmont sur le spectacle du conteur international Simon Gauthier….

——-

Dans le cadre du 21e festival de contes « Alors… Raconte ! », c’est à Saint Etienne de Tulmont que le Québécois Simon Gauthier s’est arrêté le 29 janvier 2016 pour raconter l’histoire du vagabond céleste, ce Pierrot qui rêve de tout changer et qui trouble le cœur de ceux qu’il croise. Avec pour seul décor un rideau noir, une chaise et un peu de lumière et après quelques mots en occitan, Simon Gauthier entraîne le public à travers le Québec en compagnie de ce Pierrot graine de chasse-misère. Capitaine de son imagination, le vagabond éloigne la morosité. C’est son histoire qui crée le décor dans les yeux des auditeurs. Il y a là de l’humour, de l’émotion, des harmonies, des cadences, des couleurs.
Pierrot nous interpelle à travers son propre questionnement quand il se demande s’il aura le courage d’être le chasse-misère dans le grand théâtre de la vie. Son rêve est-il possible face aux murs de la prison sociale ?
Et voilà qu’on fredonne La Bohème, qu’on entend la Marche Turque de Mozart magiquement interprétée par Simon Gauthier sur sa scie musicale. Et voilà que parmi les parfums poétiques flottent au loin les paroles d’une quête « pour atteindre l’inaccessible étoile ».
« Et vous, quel est votre rêve et comment s’occupe-t-il de la beauté du monde ? »

———

sur Google
Pierrot vagabond

MICHEL LE CONCIERGE, SIMON GAUTHIER LE CONTEUR INTERNATIONAL, FRED PELLERIN CONTEUR LÉGENDAIRE… UNE NOUVELLE GÉNÉRATION D’ÉCOPHILANTROPES AU 21ÈME SIÈCLE….

Ce qui est fantastique du documentaire «LE PAYS OEUVRE D’ART?» de Michel le concierge, c’est la dernière phrase qui apparaît sur l’écran:

MERCI
À TOUS LES PHILANTHROPES DE LA PLANÈTE
DE FAIRE VOYAGER LES QUATRE QUESTIONS…

En ce sens, Simon Gauthier qui habite St-Elie de Caxton tout comme Fred Pellerin, peuvent se définir l’un et l’autre comme une modélisation exceptionnelle d’un écophilanthrope au 21eme siècle…. Utiliser le conte comme vecteur d’intelligence écophilanthropique faisant de la vie personnelle de chacun une co-responsabilité biosphérique et sociétale.

sur Google
Pierrot vagabond