L’ENTREVUE DE SIMON GAUTHIER PAR SARAH RUBATO, D’UNE SENSIBILITÉ ET D’UNE INTELLIGENCE CULTURELLE DIGNE DE FRANCE-CULTURE

www.sarahrubato.com/emissionradio/simon-gauthier.

sur youtube…sarahrubato….

Retenez bien ce nom….. Sarah Rubato…. Tout est en trop chez elle,,, le talent, l’intelligence, la sensibilité, la culture, la formation universitaire, la passion d’une rêveuse engagée……
quand elle chante sur you tube, c’est impressionnant…signé intimement par une créatrice consommée…. moi elle me fait pleurer quand elle chante… parce que toutes les années où j’ai chanté, il me semble que j’avais cette même qualité de braise au fond de ma voix…. un cœur naufragé des autres  mais heureux de témoigner de la beauté du monde.
quand elle fait une entrevue sonore sur son blogue… on se croirait à France-Culture…
quand elle écrit des lettres sur son blogue… on se croirait seul à la table à côté dans un café à l’entendre écrire…

je suis ébranlé, bouleversé…

Simon Gauthier me fait découvrir des jeunes qui font de moi, à distance un grand-père de la beauté du monde à la larme à l’œil parce qu’il répand les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art avec tellement de génies… il attire des rêveurs et des rêveuses formidables…

En Sarah Rubato, grâce à Simon, je salue publiquement une jeune femme d’exception dont le parcours professionnel sera incontournablement exceptionnel.

Son rêve est trop artiste pour ne pas sculpter marche par marche un arc-en-ciel humaniste au dessus de ses mots comme au coeur des récits qu’elle recueille.

Et que dire de Simon Gauthier… qui fait du vagabond céleste une invitation à découvrir dans les quotidien les légendes vivantes qui qui font de de leur vie personnelle œuvre d’art une œuvre d’art sociale.

Oui Sarah Rubato m’a fait communier au meilleur de Simon… Et ça… wow…

Je verrais bien la radio de France-Culture l’accueillir… Nous serions des millions à bénéficier de sa personnalité.

Le plus difficile dans la vie, c’est de faire le tri entre les émotions sacrées et les émotions cheaps, entre un rêve épique et des rêves épisodiques…

wow-t=2.7k
fait wow sur un rêve épique en dedans de toi (dont la route est impossible)
ne triche pas (-t)
et le bruit de fond cosmique de l’univers (2.7k) comme une onde de radio te servira de GPS:))))))

Pierrot vagabond

À LA SUITE DE MONTESQUIEU, PAINE, JEFFERSON… UNE NOUVELLE ÉTAPE CONSTRUCTIONNISTE PAR LA DIVISION DES POUVOIRS… LA SOCIÉTÉ CIVILE PHILANTHROPIQUE NUMÉRIQUE PLANÉTAIRE VERSUS L’ORGANISATION DES ETATS-UNIS (L’onu)

Dès que la question de doctorat atteint sa luminosité opérationnelle, le chapitre historique validant le cadre théorique surgit soudainement.

En fait, ce chapitre historique se centrera principalement sur trois étapes constructivistes de l’histoire de l’humanité…. l’invention de la division des pouvoirs par Montesquieu (judiciaire, exécutif, législatif), sa remarquable application constitutionnelle par l’équipe de Jefferson dans la création des États-Unis) et sa réinvention planétaire (l’ONU…. le législatif, la cour internationale de justice…le judiciaire…. et LA SOCIÉTÉ CIVILE PHILANTHROPIQUE NUMERIQUE ET PLANÉTAIRE… l’exécutif.

——
Tous les samedis matins, Marlene la jardinière, Michel le concierge et Pierrot le vagabond, nous tenons une synthèse des acquisitions des outils théoriques de ma semaine de recherche.

L’objectif étant qu’une simple cellule de la société civile puisse aller un jours chercher un doctorat honorifique par la création d’un nouvel outil de conscience planétaire.

Ce matin, pendant que l’ordinateur de Michel terminait le numérisation cd et blueray de la version finale du documentaire LE PAYS OEUVRE D’ART?… Pendant que Simon Gauthier le conteur international prenait la direction de Bruxelles en Belgique pour la présentation du vagabond céleste… je communiquais à l’équipe mon plan de match de recherche universitaire pour les deux prochaines années….. soit celui d’intégrer à titre de doctorant inscrit (en septembre ou janvier 2016)  l’équipe de la chaire sur la philanthropie de l’université Laval à Québec.

Face à mon idée d’aller habiter en chambre sur le campus de l’université Laval, Michel et Marlene m’ont suggéré plutôt de voyager pour que nous puissions continuer en équipe à élaborer les conditions de marketing de notre implication civile planétaire….

Je suis heureux… Je sais que Simon Gauthier lit le blog….

Marlene, Michel et moi espérons que tu pourras donner ton spectacle LE VAGABOND CÉLESTE au théâtre de Bruxelles dimanche, surtout que Bruxelles est en ce moment en état d’alerte maximale…

On pense beaucoup à vous deux, Léonie et Simon… Ce blogue est à la fois écrit pour avoir un suivi poïétique sur la marche du doctorat et te permettre Simon une harmonisation théorique avec ta propre démarche créatrice du vagabond céleste… Merci de faire voyager les quatre questions à travers la francophonie…

sur Google
Pierrot vagabond

LA QUESTION DE DOCTORAT S’ÉCLAIRCIT: QUELLES SONT LES CONDITIONS D,’INTELLIGENCE PHILANTHROPIQUE NÉCESSAIRES AU SURGISSEMENT DU PREMIER PAYS OEUVRE D’ART SUR LA PLANÈTE TERRE?

Depuis le 27 décembre 2007, je suis pour Michel et Marlène ce que fut Louis MckHenry Howe fut pour Franklin Roosevelt et Eleonor Roosevelt, un intellectuel dormant dans la chambre à côté, ne vivant que pour la réussite de leur rêve réciproque.

Je dors sur leur plancher dans la salle de couture. Michel cogne à ma porte vers 6h 15 du matin, je lui transmets les avancées théoriques de la veille dans le projet d’un doctorat vécu en équipe pour qu’un jour surgisse le premier pays œuvre d’art sur la terre, en souhaitant que ce soit le Canada. Marlène se lève vers 7.h a.m…. puis je les quitte vers 7h.30 pour la bibliothèque universitaire de Concordia et ne revient que lorsqu’ils sont déjà couchés.

Mais ce matin c’était spécial.. Michel a passé la nuit sur la touche finale du documentaire intitulé LE PAYS OEUVRE D’ART?

Nous le regardons la finale où est notre question de doctorat:

Quelles sont les conditions d’intelligence collective nécessaires au surgissement du premier pays œuvre d’art sur la planète terre?

Et soudain je réalise que l’étiquette d’intelligence collective qui vient du chercheur international Pierre Lévy n’est pas opérationnelle pour bien synthétiser le dévoilement des attributs essentiels de notre question principale. Elle doit être remplacée par l’étiquette D’INTELLIGENCE PHILANTHROPIQUE qui elle ne fait partie d’aucune littérature consultée jusqu’à maintenant (à vérifier).

Marlène se lève… et nous comprenons tous les trois que le plan de match des deux prochaines années vient de faire un bond pragmatique…

Cette nuit, Michel remastérisera le film en modifiant l’étiquette d’intelligence collective pour celle d’intelligence philanthropique…

De mon côté, je terminerai la lecture de la biographie des présidents américains pour Noel 2015, puis celle des premiers ministres canadiens pour juin 2016, puis je vagabonderai l’ile du Prince Edouard cet été avant de  m’inscrire à la chaire sur la philanthropie de l’université Laval à Québec en septembre 2016, avec le documentaire en main, pour rédiger mon doctorat selon les normes méthodologiques rigoureuses exigées au niveau international. J’intuitionne donc de vivre en chambre sur le campus de l’université Laval à Québec…pour toute la durée institutionnelle et formelle de mon doctorat.

Voilà un impromptu impossible qui confirme mon intuition… Pour un intellectuel autodidacte, il est préférable d’attendre que sa question de doctorat soit limpide avant de choisir dans quelle université et sous quelle bannière et avec quel directeur de recherche, celui-ci pourra le mieux sculpter un champ paradigmatique relié irréversiblement à sa question fondamentale.

Pierrot vagabond

LA SOCIÉTÉ CIVILE NUMÉRIQUE PLANÉTAIRE, UN ÉCO-SYSTÈME PHILANTHROPIQUE DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART POUR UNE HUMANITÉ PAYS OEUVRE D’ART

J’aimerais célébrer ici la chaire de recherche Marcelle-Mallet sur la culture philanthropique de l’Université Laval et le mandat de son nouveau titulaire depuis janvier 2015, Monsieur Martin Dumas.

Au sens où le dernier sommet pour la philanthropie, tenu à Montréal les 10 et 11 novembre derniers a mis en valeur les nouvelles formes d’expression philanthropique plus éclatées que jamais.

La société civile numérique planétaire de vies personnelles œuvre d’art en vue d’une planète-pays œuvre d’art suggère une bienveillance philanthropique universelle pour qu’aucun enfant ne meure de faim ou de blessure de guerre sur cette terre.

Financée par les taxes sur les transactions internet et le réflexe du financement social du citoyen à l’identité planétaire, cette ONG philanthropique sera la voix d’une plateforme demandant universellement la fin des guerres, des paradis fiscaux et du crime organisé.

Quand Montesquieu a inventé la séparation des pouvoirs à titre de chercheur en philosophie politique (l’esprit des lois) 18eme siècle, il a donné aux démocraties des siècles du futur un outil fascinant, utilisé confusément au Canada comme en Grande-Bretagne (l’exécutif et le législatif étant métissés) mais utilisé étonnamment comme objet de laboratoire de pointe par la démocratie américaine.

Un chercheur en philosophie politique tente l’impossible, la découverte de ce qui sera peut-être utile 50 ans après sa mort:)))))) L’anonymat et 15 heures de lecture par jour en bibliothèque universitaire sont vécus intrinsèquement dans la joie parce que j’ai Montesquieu comme modèle, les jours ou j’ai moins de forces physiques:))))

sur Google
Pierrot vagabond

merci à Aubert Montgrain, pour nous avoir fait vivre la scène de la place des arts quand j’avais 13 ans, le 16 novembre 1963

Un rêveur exceptionnel, Aubert Montgrain, a fait rêver des jeunes de l’harmonie de La Tuque en leur promettant que si ils travaillaient fort, leur rêve les emmènerait tous sur la scène de la Place des arts.

J’avais 13 ans…. je faisais partie d’une petit groupe d’enfants autour de Madame Montgrain et nous avons illustré en chantant deux chansons de la comédie musicale THE SOUND OF MUSIC, la famille Trapp.

Sur Google ( latuquoiseries) je puis aujourd’hui me revoir à treize ans, un genoux par terre, au tout premier rang de la photo de groupe, au départ de l’autobus avant de prendre la direction de la Place des arts.

Je fus un enfant de la planète terre que l’on a fait rêver….

Un adulte a pris soin de l’enfant que j’étais en me montrant l’importance de ne jamais tricher avec son rêve

Merci Monsieur Aubert Montgrain
qui a fait rêver musicalement
notre petite ville de la Tuque
durant plus de deux générations

Pierrot vagabond

LE RÊVE D’UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART REND LIBRE DE LA CAPTIVITÉ ÉCONOMIQUE

Rien n’est plus pernicieux que la captivité économique… Comme un cercle vicieux qui touche toutes les couches de la population.

Je me rappelle d’un proverbe qui circulait dans mon village Val- David… CET HOMME TRAVAILLE POUR BOIRE ET BOIT POUR TRAVAILLER….

Sans rêve, on survit… Pour toute personne humaine, faire le choix d’être un vagabond céleste pour marcher vers son rêve, c’est devenir le héros anonyme et heureux de sa propre histoire.

Pierrot vagabond

L’HUMANITÉ A RENDEZ-VOUS AVEC SA DESTINÉE

On ne peut lire la biographie des présidents américains (Je suis rendu au 33ème, je crois, Truman) sans être interpellé par l’infinie lenteur de la prise de conscience des droits de la personne humaine comme des dysfonctions chroniques des plateformes électorales successives qui en symbolisent l’impuissance, et cela même dans le pays le plus démocratiquement  civilisateur que constitue les États-Unis).

Vue de la lune, la défense d’une langue, d’une race ou d’une religion est d’un ridicule intellectuel insupportable. L’idéologie du parti québécois, c’est comme une roche que l’on ramène de la lune pour montrer dans une exposition, un élément fossile idéologique des siècles antérieurs.

Vu de la lune, un seul enfant qui meurt de faim ou de blessures de guerre constitue le seul enjeu ontologique cosmique qui non seulement tient la route, mais donne à tout plateforme électorale de demain, son universalité.

Quand je vagabonde le Canada, je le marche comme Neil Amstrong a marché la lune. J’allume des rêveurs en attendant que la prochaine génération de rêveurs allumés puissent faire mieux.

J’entrevois que la nano-démocratie permettra l’émergence de la société civile numérique planétaire dont la voix politique servira de prélude à des élections mondialisées,  avec une plateforme électorale qui visera mondialement la fin des guerres, des paradis fiscaux, du crime organisé. La voix multi-milliardaire de la société civile mondiale sera celle du scandale, de l’urgence et du c’est assez mondialisé.

Je suis de la génération qui a vu expo 67, qui a déclenché en moi le rêve de me rendre à Expo 70 à Osaka au Japon, puis celui de me rendre à l’expo planétaire des droits de la personne humaine fêtant sa victoire mondiale électorale.

C’est déjà si loin tout ça:)))))) septembre 1967 ou 68 je crois… La première année où il y avait des écoles mixes au Québec…

J’avais 20 ans et quelques… je suis arrivé dans ma classe avec ma guitare… j’ai demandé qui voulait faire un groupe de musique avec moi.

Monique Desroches, Fabienne Desroches, Roselyne Lebel, Michel Claveau, Pierre Anger et Pierre Rochette avons fondé le groupe folklorique Les Contretemps (sur Google, Les Contretemps, CHÔ-FRET, patrimoine PQ).

Les Contretemps ont gagné le championnat nord-américain des groupes de folklore collégiaux en 1969, puis représenté le Canada à l’exposition d’Osaka au Japon en 1970).

Si on ne triche pas avec son rêve, l’univers prend soin de chacun de nous.

Si l’humanité ne triche pas avec son rêve, et croit en chacun de ses enfants qui meurt de faim ou de blessures de guerre, chaque citoyen vie personnelle oeuvre d’art se lèvera debout au sein de la société civile planétaire pour que la planète œuvre d’art puisse enfin honorer sa présence au sein du cosmos comme chef d’œuvre sculpté par l’humain responsable de la fin des guerres, la fin des paradis fiscaux et la fin du crime organisé.

Le Canada pays œuvre d’art de Justin Trudeau doit inspirer l’international du 21eme siècle par sa philosophie politique humaniste sans compromis. L’humanité a rendez-vous avec sa destinée et la philosophique du Canada me semble ce petit pas Neil Amstrong. Que chaque citoyen du Canada de demain devienne le vagabond céleste des enfants d’aujourd’hui.

Pierrot vagabond

POURQUOI LE PAYS OEUVRE D’ART? POUR TOUS LES ENFANTS DE LA PLANÈTE

La nano-démocratie, c’est la naissance irrévocable de la société civile planétaire…. D’ici 2020, on prévoit que la terre entière sera branchée numériquement.

La différence entre la nation étatique, la nation non-étatique et la société civile planétaire numérique, c’est fondamentalement la plateforme des enjeux…

Toute nation étatique vit des enjeux d’intérêt nationaliste géopolitique, toute nation non-étatique vit un mélange de citoyenneté civile et de multi-identité troublante.

Mais la société civile planétaire numérique de 2020 sera philosophique de par son enjeu fondamental: tous les enfants de la planète et leur droit inaliénable à ne pas mourir de faim, comme de blessures de guerre. Le cœur de tout adulte sur la planète battant nano-démocratiquement au rythme du cœur de tout enfant.

Et c’est peut-être cela un vagabond céleste… un cœur d’enfant dans un corps d’adulte errant poétique l’existence au nom de la beauté du monde

sur google
Pierrot vagabond

LA NANO-DÉMOCRATIE…. LE DROIT ONTOLOGIQUE DE TOUT ÊTRE HUMAIN À UNE SOCIÉTÉ CIVILE NUMÉRIQUE PLANÉTAIRE

Il faut bien comprendre que l’ONU ne pouvait faire autrement qu’être une faillite intellectuelle permanente, parce qu’elle réunit des gouvernements en conflits d’intérêt permanents.

Mais une ONG planétaire devenue société civile avec droit de vote possède intrinsèquement une plateforme que ne pourra jamais réaliser aucun gouvernement d’une nation étatique sur terre… non à tout enfant qui meurt de faim, de blessures de guerre, non à la guerre, aux armes et aux paradis fiscaux…

Michel le concierge, par son film LE PAYS OEUVRE D’ART? sera peut-être considéré par l’histoire comme le premier nano-démocrate numériquement documenté…

Mon intuition me dit que le Canada pays œuvre d’art de Justin Trudeau sculptera le Sénat des provinces comme une modélisation de la future société civile planétaire, autant par son mode électif, éthique et esthétique non ,que par sa plateforme humaniste de réflexion civile.

En fait le Sénat doit contribuer par son élégance au coeur d’une philosophie prospective à l’émergence d’une nano-démocratie planétaire pour que structurellement la planète bleue devienne celle du plus petit comme du plus pauvre, du sans voix animal comme du sans voix des menacés de l’éco-système

Un des devoirs du sénateurdu 21ème siècle, sera celui d’éduquer par des conférences à travers le Canada un citoyen vie personnelle œuvre d’art  de la société civile à son futur droit de voteur nano-numérique planétaire.

 

Le Canada pays œuvre d’art dont devenir par sa philosophie politique un modèle humaniste civil inspirant une planète.

sur Google
Pierrot vagabond

LE 21 NOVEMBRE 2015, LA LÉGENDE DU VAGABOND CÉLESTE AU THÉÂTRE LA ROSERAIE À BRUXELLES EN BELGIQUE

Le conteur international Simon Gauthier, après avoir pris racine pour l’hiver à St-Élie de Caxton près de son ami le conteur Fred Pellerin, repartira pour quelques semaines en Europe, pour jouer entre autres LA LÉGENDE DU VAGABOND CÉLESTE en Belgique, Bruxelles, au théâtre de la Roseraie.

Incroyable come le mainstream de la rivière de mes rêves se positionne au cœur même d’une rêve d’une humanité pays œuvre d’art en marche avec le Canada comme outils idéaliste pragmatique.

Le film documentaire de Michel le concierge me bouleverse de joie. Il met magnifiquement en vedette les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art (Quel est ton rêve?, dans combien de jours? Qu’as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? et en quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?)

On ne m’y voit jamais…. respectant magnifiquement ma devise intérieure… être rien personnellement pour les autres et encore moins pour moi-même….

Justin Trudeau n’a nommé personne aux relations fédérales-provinciales… Il a gardé ce segment de pouvoir étatique pour lui-même…

J’adore… tout comme le fait que Stéphane Dion soit aux relations internationales… Moi je prend le pari que, le jour où Monsieur Trudeau invitera  les citoyens canadiens à devenir des vies personnelles œuvre d’art pour construire le Canada œuvre d’art de demain, qu’importe sa langue, sa race ou sa religion, les québécois de 2015 se rallieront à un Canada non plus basé sur le multi-culturalisme ou l’inter-culturalisme, mais sur l’importance de prendre soin du rêve d’une autre personne humaine… Chaque canadien de souche ou non est un immigrant canadien dans le cœur de l’autre qui a besoin d’une bienveillance de qualité universelle humaniste pour mieux modéliser la planète œuvre d’art, défi de la prochaine génération philosophico-politique à la fine pointe des prochains défis mondiaux que constitue la survie de la race humaine, animale et végétale, donnant ainsi un sens à l’err(e)nce poétique comme ontologique  dans le cosmos en sculptant politiquement le respect du mystère de la vie elle-même..

sur Google
Pierrot vagabond