UN CONCIERGE SÉNATEUR POUR LANCER LE CANADA PAYS OEUVRE D’ART… MON AMI ET PARTENAIRE DE RECHERCHE INTELLECTUELLE MICHEL WOODART

Ca fait 8 ans que je dis à Michel… tu es le Comte de Monte-cristo et moi le vieux érudit qui lui enseigne… Nous sommes tous les deux emprisonnés là où c’est impossible de changer notre condition humaine… Je suis un vagabond qui couche sur ton plancher et tu es un concierge industriel isolé qui réfléchit dans le fond de sa cave.

Comme le comte de Monte-Cristo… tu as creusé un trou de ta cellule à la mienne et, il y a 8 ans, j’ai décidé de te donner tous les outils théoriques pour que tu réussisses ton rêve en échange des deux seules choses dont j’avais besoin dans la vie pour être heureux…. une amitié et un plancher pour dormir…

Ensemble nous fûmes moi le chercheur anonyme, toi le politique civique…. tel Howe et Roosevelt, Rosenteil et Kennedy, Franck Scott et Pierre-Eliot Trudeau… l’anonyme derrière au service d’un grand homme en avant.

Quand Roosevelt fut atteint de la polio avec aucune chance de retrouver sa santé, Howe continuait à aller le voir et lui dire… Mon cher Franklin, tu vas devenir président des États-Unis… et je te lâcherai pas parce que sais que NOUS Y ARRIVERONS.

Quand Michel Woodart vivait deux jobs de concierge pour prendre soin du rêve de Marlene, l’amour de sa vie depuis 32 ans, je lui disais, tu as tout pour lancer le pays œuvre d’art par ta vie personnelle œuvre d’art…. Et je me lève tous les matins en même temps que toi pour que tu ne sois pas écrasé temporairement par ton rêve.

Quand on a fait la surprise à mon partenaire de recherche intellectuelle de donner son nom à un parc de la garderie dont il est le concierge, LE PARC MICHEL WOODART, je lui ai dit… cher Michel, je suis ton partenaire de recherche en philosophie politique parce que comme Rosevelt, Kennedey, tu as une qualité rare qui s’appelle LA GRANDEUR AU SERVICE DES AUTRES. Qui peut dire à Montréal qu’il a un parce à son nom de son vivant?:)))))))))))))))

A partir de nos recherches en philosophie politique, tu as monté un documentaire d’une heure intitulé LE PAYS OEUVRE D’ART? pour que le Canada du 21eme siècle vive intellectuellement un évènement de la grandeur des casques bleus de Pearson… UN SÉNAT DE SENATEURS INDÉPENDANTS CONTRIBUANT À CRÉER LE CANADA PAYS OEUVRE D’ART PAR DES CONFÉRENCES DANS LES ÉCOLES…. POUR ALLUMER DE FUTURES VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART…

Quand tu es allé porté une première ébauche du documentaire LE PAYS OEUVRE D’ART? ….à Ken Nagano de l’orchestre symphonique de Montréal… je savais que rien ne t’arrêterait pour servir ton pays le Canada…

Mais Maintenant que Justin Trudeau a changé les règles d’application pour devenir sénateur, PERMETTANT AUX CANADIENS DE SOUMETTRE LEUR CANDIDATURE, DONNANT PRIORITÉ AUX GENS ISSUS DE MINORITÉS DANS L’ÉQUILIBRE DES SEXES, je suis convaincu que le Canada a besoin d’un concierge-sénateur pour lui donner espérance éthique en ses institutions.

Toi, qui m’a accueilli comme vagabond depuis 8 ans, moi qui ne rêvais que de vivre près d’un couple heureux comme Brassens avec Marcel et Jeanne, toi dont je puis témoigner de ton amour œuvre d’art pour ton épouse Marlene, tu es depuis longtemps déjà un sénateur dans l’âme…. Nous avions 20 ans, nous étions chansonniers au café St-Vincent dans le Vieux Montréal et ton amour des autres par la scène était déjà impressionnant.

Je suis fier d’être ton ami-chercheur anonyme

sur google
Pierrot vagabond

MERCI A PAOLO BELLOMIA POUR LE 33 TOURS DE MES CHANSONS INTITULÉ PIERRE ROCHETTE CHANTE LE VIEUX-MONTREAL

J’ai rencontré Paolo dans le métro… ça devait faire 40 ans que l’on ne s’était pas vu… Je me rappelle… j’étais chansonnier au café St-Vincent dans le Vieux Montréal, cela avant la fondation des boîtes à chanson les Pierrots et deux pierrots fondées par mon collègue Pierrot David et moi-même en 1974, (donc 1972 je crois).

Je rêvais d’une peinture en 12 de mes chansons sur disque… je rentre à l’école de musique Vincent Dindi… frappe à toutes les portes fermées… je demande… qui veut orchestrer mes chansons et les faire avec moi en studio… je n’ai pas un sous…

Et soudain, un jeune homme me dit moi…. j’étudie en orchestration et mes copains musiciens seront de la partie…

Aujourd’hui, il en reste une copie aux archives de la bibliothèque nationale… et au conservatoire d’art dramatique de Québec. Mais Paolo, qui mène une carrière internationale lui est à jamais tatoué au fond de ma voix maintenant silencieuse.
—-
QUI EST PAOLO BELLOMIA?

Professeur de direction d’orchestre aux cycles supérieurs à l’Université de Montréal et responsable des classes de direction, Paolo Bellomia, mène une carrière internationale. Son vaste répertoire s’étend de Mozart aux œuvres contemporaines les plus variées. De 1994 à 1999, il a vécu entre Amsterdam et New York. À cette époque, il a fait le tour de l’Europe auprès de Peter Eötvös, ce qui lui a permis d’approfondir le répertoire contemporain. Bellomia a fait ses études musicales à l’Université de Montréal. Il y a obtenu une maîtrise en composition, dans la classe d’André Prévost et un doctorat en direction d’orchestre sous la direction de Loraine Vaillancourt. Entre 1991 et 1998 il a été directeur artistique de l’Ensemble du Jeu Présent (Ottawa), avec lequel il a créé plus d’une centaine d’œuvres contemporaines de jeunes compositeurs. En 2003 il a été directeur artistique de l’Ensemble Fusion à Ottawa. En 2005, il a été directeur de l’Orchestre Symphonique Léonardo Da Vinci, lequel est devenu en 2008 l’Orchestre 21 qu’il dirige présentement avec la collaboration de Ron Di Lauro. Plusieurs fois boursier du Fonds FCAR, du Conseil des arts du Canada, du Conseil des Arts de l’Ontario et du Conseil des Arts et Lettres du Québec, Paolo Bellomia a eu l’opportunité de parfaire sa formation auprès de grands maîtres tel, Michael Charry, Harold Farberman, Pierre Boulez et Carlo-Maria Giulini.

Pierrot vagabond

LA HIÉRARCHIE DES LARMES OU LE BRUIT DE FOND DU BIG BANG DE LA NANO-DÉMOCRATIE PLANÉTAIRE

Pourquoi l’étiquette NANO devant le concept de DÉMOCRATIE? Parce que dès qu’une personne humaine devient la plus petite partie d’une société civile de 7 milliards, elle remplace la conscience locale, provinciale, nationale par la nano-conscience planétaire.

Quand Wittgenstein identifie un être humain sous l’étiquette: LAMENTABLEMENT LIMITÉ… il parle aussi de son impuissance et de sa non-espérance structurale.

Mais ce qui rend un être humain lamentablement limité, c’est la difficulté de vivre des LARMES DE JOIE. Par exemple, dans un aéroport, si quelqu’un qu’on n’a pas vu depuis 10 ans descend de l’avion, on aura deux réactions en même temps qui s’exprime par le même canal…. la peine parce qu’on ne l’a pas vu durant 10 ans et la joie parce qu’il va bientôt être accueilli dans non bras…

WOW-T=2.7K

C’est la formule du bruit de fond créé par le big bang de la société civile philanthropique numérique et planétaire… Parce qu’elle permet à un enjeu paradigmatique de passer de l’utopie à l’idéalisme pragmatique, elle permettra aussi des larmes de joie planétaires…

le jour où aucun enfant sur la planète ne mourra ni de faim ni de blessures de guerre grâce au big bang de la nano-démocratie planétaire, 7 milliards d’êtres humains connaîtront la joie de pleurer de de joie.

wow… fais wow sur ton rêve
-t …….. ne triches pas
2.7k le bruit de fond des larmes de joie planétaires seront disponibles pour arroser le rêve de tous les enfants de la planète.

Pierrot vagabond

ICI RADIO-CANADA… RACONTE L’AVENTURE DE sIMON GAUTHIER À bRUXELLES AVECLE VAGABOND CÉLESTE

ICI RADIO-CANADA.CA/NOUVELLES/ARTS-ET-SPECTACLES/2015/11/26

LE CONTEUR QUÉBÉCOIS QUI RÉCHAUFFE LE COEUR
DES BRUXELLOIS.

Pendant que la capitale belge était plongée cette semaine dans la peur, le conteur québécois Simon Gauthier est allé à la rencontre des Bruxellois dans leur salon, pour tenter de chasser l’angoisse ambiante.

Un texte de Félix-Antoine ViensTwitterCourriel

Simon Gauthier roule sa bosse dans le milieu du conte au Québec depuis 18 ans. Originaire de Sept-Îles et maintenant établi en Mauricie, il se considère comme un nomade du conte, voyageant grâce à son art une grande partie de l’année.

Le 15 novembre, deux jours après les terribles événements survenus à Paris, le conteur a atterri à Lille, dans le nord de la France, pour le début d’une tournée en sol européen.
Il a par la suite gagné Bruxelles, quelques heures avant que l’état d’urgence maximal y soit décrété. Contraint d’annuler le spectacle du Québécois, la directrice du Théâtre La Roseraie, dans le sud de la capitale bruxelloise, a lancé un appel à la communauté pour trouver un autre lieu où le conteur et le public pourraient se réunir.

Après qu’il ait « raconté » dans un atelier de menuiserie devant une cinquantaine de personnes, un couple a proposé à Simon Gauthier de se produire dans son salon, lançant à nouveau l’invitation aux gens du quartier.

« On s’est reviré, on a fait des spectacles dans les salons, où on invitait des gens, pour que la culture vive. [Les conteurs], on est des chasse-morose, donc on ne se laisse pas intimider si facilement. Et il fallait donner de l’espoir, pour que les gens repartent après dans Bruxelles libérés de leurs angoisses. »

Le conteur Simon GauthierLe conteur Simon Gauthier Photo : John Sellekaers
Pour le Québécois, ces soirées bruxelloises se sont transformées en traditionnelles veillées québécoises.

« On a préparé une veillée, car c’était vraiment ça. Moi, j’envoyais l’adresse secrète, parce qu’on ne voulait pas faire exploser le salon. On se ramassait 30 ou 40 personnes. Et à chaque fois que quelqu’un sonnait pour entrer, tout le monde s’exclamait. Tout ça leur a donné l’idée de poursuivre ces veillées, donc peut-être qu’on a lancé un mouvement. »

Il estime avoir permis à une centaine de personnes, le temps de quelques heures, d’oublier le climat de haine qu’il a constaté dans la ville.

« On oublie un moment qu’il y a une menace, qu’il y a pratiquement couvre-feu dehors. Il fait bon, il y a du thé, il y a du monde et je conte des histoires. On se serait cru un peu sous un régime totalitaire [où la culture est malmenée]. »

Un public très attentif au spectacle du conteur québécois Simon GauthierUn public très attentif au spectacle du conteur québécois Simon Gauthier Photo : John Sellekaers
Une ville fermée

Simon Gauthier a depuis regagné la France, où il offrira plusieurs spectacles dans les prochains jours en région Rhône-Alpes. Pendant cinq jours, il a constaté l’effet de l’alerte maximale à Bruxelles, une ville où l’activité urbaine s’est soudainement arrêtée.

« Les supermarchés, les écoles, les transports en commun étaient arrêtés, plus rien ne bougeait. Les métros ont commencé à recirculer, mais je sens que des gens avaient peur de le prendre. J’avais l’impression d’être un ressortissant. Ce n’est pas un pays en guerre, mais il y a de la haine qui flotte à Bruxelles en ce moment. »

Le conteur retournera en France en janvier et en mai prochain pour deux nouvelles tournées. D’ici là, il offrira plusieurs spectacles au Québec. Même s’il aurait préféré présenter son spectacle à Bruxelles dans un contexte différent, Simon Gauthier sait que c’est dans ces moments que ses contes prennent tout leurs sens.

« Mon rêve dans la vie, c’était de raconter des histoires, et c’est ce que je suis en train de faire. Ça fait 18 ans que je vis de mon art, ce qui me permet d’amener de l’espoir et de partager de la chaleur humaine, comme j’ai fait avec les Bruxellois et les Bruxelloises. »

Avec la collaboration d’Ève Payette

——————-
WOWWWWWW
Simon fait la preuve qu’un conteur qui fait de son œuvre un rêve épique transporte avec lui des émotions sacrées…… tout le contraire de rêves épisodiques brouillés souvent par des larmes accidentelles et toxiques.

DANS UNE VIE DE RÊVES ÉPISODIQUES, 90 POUR CENT DES LARMES DU PEUPLE NE VALENT PAS LE MOUCHOIR QUI LES ACCUEILLE DE PAR LE MANQUE D’ÉDUCATION, D’INSTRUCTION OU D’OUTIL THÉORIQUE.

DANS UNE VIE DE RÊVE ÉPIQUE, LES LARMES SACRÉES DEVIENNENT L’UNIVERSEL INCONTOURNABLE QUI NOUS REND DIGNE DE NOTRE HUMANITÉ

SIMON GAUTHIER PAR SON VAGABOND CÉLESTE EST UN PASSEUR DE LARMES SACRÉES ET DE RÊVES ÉPIQUES AU COEUR DE QUATRE QUESTIONS ONTOLOGIQUES.

1: quel est ton rêve?

2: dans combien de jours?

3: qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?

4: en quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

merci Simon

Pierrot vagabond

NOUVEAU COURRIEL DE SIMON GAUTHIER, CONTEUR INTERNATIONAL, CAPTIF À BRUXELLES

Simon Gauthier <simondufleuve@gmail.com>À
Pierre Rochette
nov 23 à 11:09 AM
Allo Pierrot, je suis heureux de savoir que Marleen et Michel ont fait un pas dans l’absolu!
Que le film est fin prêt et qu’ils se sont rendu jusqu’à Nagano!! wow et les étoiles alignées pour que ce soit se fête. Un sourire nait dans mon ventre ;-))))))))
C’est inpirant, je vois la scène un Concièrge et un Maestro. C’est une belle prémisse pour une histoire extra- ordinaire!.
Je vais m’arranger pour venir visionner le film en décembre avec Marleen, Michel, Léonie, moi et si par la même occasion tu t’y trouves ben! toi!!
J’ai hâte d’entendre.

Merci Pierrot pour l’écoute de l’entrevue et le Nelson Mandela, je viraille autour du sujet. Et j’ai repris l’histoire que tu m’as conté ou que tu as écrite dans je ne sais plus quel blog.
J’ai retravaillé un peu l’espace et les personnages.Je te la dois!
Merci mon grand Poête du quotidien.
Je suis un escargot qui entre au port comme un paquebot! (C,est vrai que je crée lennnnntement ;-))) et J’aime cà.
Ca murit, les sucres se concentrent et le goût est bon!

À Pierrot, j’ai commencé à lire ton 1000 pages. (www.reveursequitables.com/cahier de presse/monsieur2.7k)
J’ai du en lire une centaine.
Je prends plaisir,

à plus
Sim

————–
Très très cher Simon,

Lorsque Tristan Tzara fit ses premières soirées au cabaret Voltaire et inventa le dadaisme, il ne se doutait pas qu’en 2015, dans les bibliothèques du monde entier, ce moment historique de la conscience culturelle de février 1916, serait non seulement reconnu comme d’importance planétaire, mais célébré et documenté comme réinterprété avec une passion jamais achevée.

Ce 1000 pages que tu es en train de lire, c’est le vagabond céleste avant qu’il prenne la route. Un moment essentiel de la trilogie (monsieur 2.7k/ le vagabond céleste/le doctorat en vue d’une société civile philanthropique et planétaire de milliards de vagabonds célestes.

C’est à la librairie alternative recyclo-livre de Victoriville où j’ai couché sur une table dans la cave durant 4 ans et demie, que le point final du 1000 pages s’est posé….. Le lendemain, le vagabond céleste (la lettre K dans monsieur 2.7k) a pris la route dépouillé par un geste littéraire qui m’est apparu essentiel.

Durant 1000 pages, la lettre K, un petit bonhomme avec 2 bras 2 jambes a défié les mots pour s’évader des mots et conquérir the blue work of art que constitue la terre en la marchant comme Neil Amstrong avait marché la lune. Allumer des rêveurs pour que du fin fond de l’infini la planète brille comme une œuvre d’art humaniste, hors temps hors réalité, hors servitude…. hors guerre, hors famine, hors paradis fiscaux….

L’err(e)nce poétique, c’est plus grands que les mots, plus grand que la vie, c’est la terre vue de la lune, c’est Nelson Mandela, qui ayant eu le même gardien de prison durant 27 ans (ce gardien de prison a d’ailleurs écrit un livre où il raconte son histoire) est devenu le secrétaire du président Nelson Mandela. Mandela fut un magnifique vagabond céleste….

En ce moment, dans une ville assiégée, tu deviens un évènement planétaire… tu fais de chaque bruxellois et bruxelloise qui t’écoute raconter le vagabond céleste, un vagabond céleste que l’amour de la beauté du monde sauve celui ou celle qui t’écoute  de la détresse sérieuse mais temporaire de l’instant présent.

C’est le président Eisenhower qui un jour, dans son caucus a poussé un cri du cœur en disant: Savez-vous ce que j’aimerais dire aux journalistes mais que je n’ai pas le droit de dire?…. Chaque arme enlève le pain dans la bouche d’un enfant et je ne puis faire autrement que de faire des armes  car je suis victime d’une course aux armements…

La nano-démocratie planétaire naîtra à cause des enjeux qui préoccupe la planète et non chaque pays. Un enfant qui meurt de faim ou de blessures de guerre est l’enjeu planétaire fondamental… et seule la société civile numérique philanthropique planétaire pourra le régler…. être vagabond céleste, c’est faire de sa vie une vie personnelle œuvre d’art et la masse critique est UN.

monsieur 2.7k (www.reveursequitables.com/cahier de presse/monsieur 2.7k)

Pierrot vagabond

COURRIEL DU CONTEUR INTERNATIONAL SIMON GAUTHIER, CAPTIF SOUS L’ÉTAT D’URGENCE A BRUXELLES

COURRIEL DE SIMON GAUTHIER
Aujourd’hui à 5 h 58 AM
Bonjour mes amis, je vais bien et je pense à vous.
Je suis présentement à Bruxelles et si vous suivez un peu l’actualité, Bruxelles à fermé toutes les salles de spectacles, tous les marchés publics, les écoles, les métros. Une atmosphère de peur, mélangée à de tristes scénarios, flotte en ce moment dans la tête et le ville de Bruxelles.

Ma série de spectacles fut annulée. mais avec l’organisation on s’est vite retourné pour en faire quelques-uns dans de grands salons privés.

Demain soir le Vagabond Céleste sera en salon avec des bruxellois qui vivent et dont je partage cet état de “siège” et de couvre-feu ,

Et demain soir des étoiles et de l’espoir pour le public présent.

À quand un jour un gouvernement élu pour répondre aux 4 questions?
Je vous salue
Simon!

——-

COURRIEL DE PIERROT VAGABOND A SIMON GAUTHIER

Très cher Simon

Dimanche après-midi, Michel le concierge et son épouse Marlèene la jardinière sont devenus par leur action civique des artistes-activists humanistes.

Le documentaire LE PAYS OEUVRE D’ART… étant cane, ils se sont presents au salon du livre de Montréal et sont allés offrir en cadeau la première publication blue ray a Ken Nagano, chef de l’orchestre symphonique de montréal.

Michel lui a dis… Je suis un concierge… je viens de terminer avec mon épouse un documentaire sur le pays oeuvre d’art… me donnez-vous la permission de vous l’offrir en cadeau parce qu’un orchestre symphonique est un pays oeuvre d’art qui harmonise des musiciens vies personnelles oeuvre d’art… Et Ken Nagano lui a dit… Monsieur Michel, c’est mon anniversaire aujourd’hui et votre cadeau me va droit au Coeur….

 

en passant, j’ai écouté ton entrevue avec Sarah Rubato… et ton LE VAGABONS CÉLESTE 2 avec une finale Nelson Mandela et son chauffeur est du pur genie…. Tu as enfin ta signature comme contour planétaire… LA LÉGENDE VIVANTE QUE CHACUN DE NOUS PEUT DÉCOUVRIR DANS SON VOISINAGE. quelle belle application de wow-t=g3:))))))))))))))))))))))))

vraiment formidable ta lenteur créatrice Simon

l’adresse courriel de Michel est la suivante… Michel@lepaysoeuvredart.com

pierrot vagabond

L’ENTREVUE DE SIMON GAUTHIER PAR SARAH RUBATO, D’UNE SENSIBILITÉ ET D’UNE INTELLIGENCE CULTURELLE DIGNE DE FRANCE-CULTURE

www.sarahrubato.com/emissionradio/simon-gauthier.

sur youtube…sarahrubato….

Retenez bien ce nom….. Sarah Rubato…. Tout est en trop chez elle,,, le talent, l’intelligence, la sensibilité, la culture, la formation universitaire, la passion d’une rêveuse engagée……
quand elle chante sur you tube, c’est impressionnant…signé intimement par une créatrice consommée…. moi elle me fait pleurer quand elle chante… parce que toutes les années où j’ai chanté, il me semble que j’avais cette même qualité de braise au fond de ma voix…. un cœur naufragé des autres  mais heureux de témoigner de la beauté du monde.
quand elle fait une entrevue sonore sur son blogue… on se croirait à France-Culture…
quand elle écrit des lettres sur son blogue… on se croirait seul à la table à côté dans un café à l’entendre écrire…

je suis ébranlé, bouleversé…

Simon Gauthier me fait découvrir des jeunes qui font de moi, à distance un grand-père de la beauté du monde à la larme à l’œil parce qu’il répand les quatre questions de la vie personnelle œuvre d’art avec tellement de génies… il attire des rêveurs et des rêveuses formidables…

En Sarah Rubato, grâce à Simon, je salue publiquement une jeune femme d’exception dont le parcours professionnel sera incontournablement exceptionnel.

Son rêve est trop artiste pour ne pas sculpter marche par marche un arc-en-ciel humaniste au dessus de ses mots comme au coeur des récits qu’elle recueille.

Et que dire de Simon Gauthier… qui fait du vagabond céleste une invitation à découvrir dans les quotidien les légendes vivantes qui qui font de de leur vie personnelle œuvre d’art une œuvre d’art sociale.

Oui Sarah Rubato m’a fait communier au meilleur de Simon… Et ça… wow…

Je verrais bien la radio de France-Culture l’accueillir… Nous serions des millions à bénéficier de sa personnalité.

Le plus difficile dans la vie, c’est de faire le tri entre les émotions sacrées et les émotions cheaps, entre un rêve épique et des rêves épisodiques…

wow-t=2.7k
fait wow sur un rêve épique en dedans de toi (dont la route est impossible)
ne triche pas (-t)
et le bruit de fond cosmique de l’univers (2.7k) comme une onde de radio te servira de GPS:))))))

Pierrot vagabond

À LA SUITE DE MONTESQUIEU, PAINE, JEFFERSON… UNE NOUVELLE ÉTAPE CONSTRUCTIONNISTE PAR LA DIVISION DES POUVOIRS… LA SOCIÉTÉ CIVILE PHILANTHROPIQUE NUMÉRIQUE PLANÉTAIRE VERSUS L’ORGANISATION DES ETATS-UNIS (L’onu)

Dès que la question de doctorat atteint sa luminosité opérationnelle, le chapitre historique validant le cadre théorique surgit soudainement.

En fait, ce chapitre historique se centrera principalement sur trois étapes constructivistes de l’histoire de l’humanité…. l’invention de la division des pouvoirs par Montesquieu (judiciaire, exécutif, législatif), sa remarquable application constitutionnelle par l’équipe de Jefferson dans la création des États-Unis) et sa réinvention planétaire (l’ONU…. le législatif, la cour internationale de justice…le judiciaire…. et LA SOCIÉTÉ CIVILE PHILANTHROPIQUE NUMERIQUE ET PLANÉTAIRE… l’exécutif.

——
Tous les samedis matins, Marlene la jardinière, Michel le concierge et Pierrot le vagabond, nous tenons une synthèse des acquisitions des outils théoriques de ma semaine de recherche.

L’objectif étant qu’une simple cellule de la société civile puisse aller un jours chercher un doctorat honorifique par la création d’un nouvel outil de conscience planétaire.

Ce matin, pendant que l’ordinateur de Michel terminait le numérisation cd et blueray de la version finale du documentaire LE PAYS OEUVRE D’ART?… Pendant que Simon Gauthier le conteur international prenait la direction de Bruxelles en Belgique pour la présentation du vagabond céleste… je communiquais à l’équipe mon plan de match de recherche universitaire pour les deux prochaines années….. soit celui d’intégrer à titre de doctorant inscrit (en septembre ou janvier 2016)  l’équipe de la chaire sur la philanthropie de l’université Laval à Québec.

Face à mon idée d’aller habiter en chambre sur le campus de l’université Laval, Michel et Marlene m’ont suggéré plutôt de voyager pour que nous puissions continuer en équipe à élaborer les conditions de marketing de notre implication civile planétaire….

Je suis heureux… Je sais que Simon Gauthier lit le blog….

Marlene, Michel et moi espérons que tu pourras donner ton spectacle LE VAGABOND CÉLESTE au théâtre de Bruxelles dimanche, surtout que Bruxelles est en ce moment en état d’alerte maximale…

On pense beaucoup à vous deux, Léonie et Simon… Ce blogue est à la fois écrit pour avoir un suivi poïétique sur la marche du doctorat et te permettre Simon une harmonisation théorique avec ta propre démarche créatrice du vagabond céleste… Merci de faire voyager les quatre questions à travers la francophonie…

sur Google
Pierrot vagabond

LA QUESTION DE DOCTORAT S’ÉCLAIRCIT: QUELLES SONT LES CONDITIONS D,’INTELLIGENCE PHILANTHROPIQUE NÉCESSAIRES AU SURGISSEMENT DU PREMIER PAYS OEUVRE D’ART SUR LA PLANÈTE TERRE?

Depuis le 27 décembre 2007, je suis pour Michel et Marlène ce que fut Louis MckHenry Howe fut pour Franklin Roosevelt et Eleonor Roosevelt, un intellectuel dormant dans la chambre à côté, ne vivant que pour la réussite de leur rêve réciproque.

Je dors sur leur plancher dans la salle de couture. Michel cogne à ma porte vers 6h 15 du matin, je lui transmets les avancées théoriques de la veille dans le projet d’un doctorat vécu en équipe pour qu’un jour surgisse le premier pays œuvre d’art sur la terre, en souhaitant que ce soit le Canada. Marlène se lève vers 7.h a.m…. puis je les quitte vers 7h.30 pour la bibliothèque universitaire de Concordia et ne revient que lorsqu’ils sont déjà couchés.

Mais ce matin c’était spécial.. Michel a passé la nuit sur la touche finale du documentaire intitulé LE PAYS OEUVRE D’ART?

Nous le regardons la finale où est notre question de doctorat:

Quelles sont les conditions d’intelligence collective nécessaires au surgissement du premier pays œuvre d’art sur la planète terre?

Et soudain je réalise que l’étiquette d’intelligence collective qui vient du chercheur international Pierre Lévy n’est pas opérationnelle pour bien synthétiser le dévoilement des attributs essentiels de notre question principale. Elle doit être remplacée par l’étiquette D’INTELLIGENCE PHILANTHROPIQUE qui elle ne fait partie d’aucune littérature consultée jusqu’à maintenant (à vérifier).

Marlène se lève… et nous comprenons tous les trois que le plan de match des deux prochaines années vient de faire un bond pragmatique…

Cette nuit, Michel remastérisera le film en modifiant l’étiquette d’intelligence collective pour celle d’intelligence philanthropique…

De mon côté, je terminerai la lecture de la biographie des présidents américains pour Noel 2015, puis celle des premiers ministres canadiens pour juin 2016, puis je vagabonderai l’ile du Prince Edouard cet été avant de  m’inscrire à la chaire sur la philanthropie de l’université Laval à Québec en septembre 2016, avec le documentaire en main, pour rédiger mon doctorat selon les normes méthodologiques rigoureuses exigées au niveau international. J’intuitionne donc de vivre en chambre sur le campus de l’université Laval à Québec…pour toute la durée institutionnelle et formelle de mon doctorat.

Voilà un impromptu impossible qui confirme mon intuition… Pour un intellectuel autodidacte, il est préférable d’attendre que sa question de doctorat soit limpide avant de choisir dans quelle université et sous quelle bannière et avec quel directeur de recherche, celui-ci pourra le mieux sculpter un champ paradigmatique relié irréversiblement à sa question fondamentale.

Pierrot vagabond

LA SOCIÉTÉ CIVILE NUMÉRIQUE PLANÉTAIRE, UN ÉCO-SYSTÈME PHILANTHROPIQUE DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART POUR UNE HUMANITÉ PAYS OEUVRE D’ART

J’aimerais célébrer ici la chaire de recherche Marcelle-Mallet sur la culture philanthropique de l’Université Laval et le mandat de son nouveau titulaire depuis janvier 2015, Monsieur Martin Dumas.

Au sens où le dernier sommet pour la philanthropie, tenu à Montréal les 10 et 11 novembre derniers a mis en valeur les nouvelles formes d’expression philanthropique plus éclatées que jamais.

La société civile numérique planétaire de vies personnelles œuvre d’art en vue d’une planète-pays œuvre d’art suggère une bienveillance philanthropique universelle pour qu’aucun enfant ne meure de faim ou de blessure de guerre sur cette terre.

Financée par les taxes sur les transactions internet et le réflexe du financement social du citoyen à l’identité planétaire, cette ONG philanthropique sera la voix d’une plateforme demandant universellement la fin des guerres, des paradis fiscaux et du crime organisé.

Quand Montesquieu a inventé la séparation des pouvoirs à titre de chercheur en philosophie politique (l’esprit des lois) 18eme siècle, il a donné aux démocraties des siècles du futur un outil fascinant, utilisé confusément au Canada comme en Grande-Bretagne (l’exécutif et le législatif étant métissés) mais utilisé étonnamment comme objet de laboratoire de pointe par la démocratie américaine.

Un chercheur en philosophie politique tente l’impossible, la découverte de ce qui sera peut-être utile 50 ans après sa mort:)))))) L’anonymat et 15 heures de lecture par jour en bibliothèque universitaire sont vécus intrinsèquement dans la joie parce que j’ai Montesquieu comme modèle, les jours ou j’ai moins de forces physiques:))))

sur Google
Pierrot vagabond