All posts by Pierrot le Vagabond Chercheur

ARCHIVES POUR LA POÏÉTIQUE DU DOCTORAT…GUIDEULYSSE.COM

Voyager au bout de ses rêves

Publié le 06/12/2010 par Anne Marie Parent
Crédit : Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir
Photo : Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir

J’ai assisté à la présentation d’un documentaire des plus touchants, rempli de tendresse et de sagesse, à laquelle Pierre Rochette (« Pierrot ») était présent. Mon ami Pierrot, le dernier homme libre, réalisé par Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir, raconte la vie d’un vagabond, « ermite des routes ». Un des cofondateurs de la boîte à chansons montréalaise Les deux Pierrots, Pierre Rochette a décidé de vivre son rêve de jeunesse : parcourir le Québec (et une partie du Canada) à pied, avec sa vieille guitare, un bâton de marche, un sac à dos et un cahier dans lequel il écrit plus de 100 chansons composées sur la route. Il n’est pas mendiant; il ne quête pas, mais il accepte ce qu’on lui offre sans qu’il le demande : un bout de chemin en voiture, un lit pour la nuit, une brassée de lavage, de la nourriture et, à l’occasion, de l’argent, dont il se sert pour acheter des cafés à ceux qui souffrent, dit-il…
Photo: Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir
Photo: Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir

Pierrot a entrepris ce voyage à 57 ans, afin d’aller à la recherche de « rêveurs équitables », des gens qui contribuent à réaliser les rêves d’autrui, « sans intérêt personnel caché », précise-t-il. Et il y en a tout plein, au Québec et ailleurs.

« J’allume la flamme enfouie dans le cœur des gens que je rencontre en les incitant à vivre leur rêve. Je vais là où il y a des rêveurs », affirme ce vagabond au grand cœur qui demande à tous ce qu’est leur rêve et quand et comment ils vont le réaliser. Ses conseils et encouragements, parfois ses quelques pièces de monnaie, servent de déclencheur à un projet ou à un rêve que Pierrot découvre en latence chez bien des gens croisés sur sa route.

La douce folie de ce musicien titulaire d’une maîtrise sur le rire, qui a entamé une propédeutique à l’université sur l’intelligence collective, est contagieuse. Pensez à lui durant vos prochaines vacances. Comment pourrez-vous faire une différence chez les personnes que vous rencontrerez? S’intéresser aux autres quand on voyage, à leur mode de vie, à leur culture, à leurs traditions, à leur cuisine, à leurs coutumes, à leur musique… fait de nous des touristes respectueux des peuples et pays visités. C’est aussi voyager au fond de soi, au risque de devenir une meilleure personne…

La prochaine soirée aura lieu le mardi 14 décembre à 20h au Café Qui fait quoi, au 3428, rue Saint-Denis. Toutefois, Pierrot n’y sera pas, mais la présentation du film sera suivie d’une discussion avec les coréalisatrices (voir les autres dates de présentation dans ce site).

LE VAGABOND CÉLESTE, AU CENTRE NATIONAL DES ARTS À OTTAWA , LE 22 AVRIL 2016

Simon Gauthier, cet égoïniste (il joue de la scie) est arrivé au conte comme on tombe amoureux, avec fougue et passion. Il sera accompagné du musicien Benoit Rolland dans une mise en scène de Daniel Gaudet.

Le Vagabond céleste, c’est l’histoire d’un gars qui a une licence en humour, une maîtrise en vagabondage, un doctorat …….. Rien ne fait peur à Pierre Rochette, alias Pierrot. Il troque sa maison contre une paire de bottes pour aller plus loin dans la vie. Certains le croient fou, d’autres crient au génie. Une chose est certaine : quand on choisit la liberté, on ne laisse personne indifférent…

sur Google
Pierrot vagabond

www.lepaysoeuvredart.com
Michel le concierge

À PROPOS DE MICHEL LE CONCIERGE ET SON DOCUMENTAIRE «LE PAYS OEUVRE D’ART?»

Depuis plusieurs années, le samedi ou dimanche matin, notre conseil d’administration de la créativité tient une réunion… quelle joie… notre équipe bâtie sur l’amitié philosophique est solide et joyeuse….

Ce matin, le documentaire de Michel le concierge «LE PAYS OEUVRE D’ART?» étant complété, nous avons réfléchi sur la phrase la plus importante à déposer et sur le blue ray et sur l’affiche s’il y a lieu.

L’OEUVRE D’ART DE MICHEL LE CONCIERGE, C’EST SON AMOUR POUR MARLENE LA JARDINIÈRE.

Ce documentaire raconte une histoire vraie.. un vagabond qui dort sur le plancher de sa salle de couture dans son sac de couchage convint Michel le concierge de concevoir son amour pour son épouse Marlène comme une œuvre d’art, suivant en cela l’intuition de l’historien Souriau dans son dictionnaire esthétique.

Et Michel, suite à une série de 30 heures filmées d’une année à l’autre décide de témoigner de son œuvre d’art par un documentaire… On n’y voit jamais le vagabond, on l’entend…

Les 16 premières minutes du documentaire, on assiste à un lever de soleil et en vocal, une discussion à 5h.30 du matin entre le vagabond et le concierge, prémisse de la poïétique filmée de Michel…

Michel ira donc déposer son documentaire au festival international du documentaire de Montréal, en vue d’une présentation en novembre prochain.

—–
De mon côté, j’entreprends un cycle de lecture sur le système monétaire international en vue du prochain documentaire «BROTHER, WHERE IS THE MONEY?» Car une question y sera posée: Quelle forme pourrait prendre la monnaie dans un pays œuvre d’art?

sur Google
Pierrot vagabond

www.lepaysoeuvredart.com
Michel le concierge

ARCHIVES POUR LA POÏÉTIQUE DU DOCTORAT… MON IMPLICATION POUR AIDER LES VICTIMES DES SECTES

Médecins du Ciel
The “médecins du ciel” refers to a number of healers/channelers who attracted attention in the province of Quebec in the early 1990’s. They counseled followers who had physical ailments to believe their channeled “medical” advice. Four followers eventually died and a coroner’s investigation into three of the deaths recommended that police investigate the healers for criminal negligence. However, no charges were filed. They were subsequently pursued by the College of Physicians and pleaded guilty to the illegal practice of medicine and fined (Desjardins, 1994, March).
The channelers also predicted that certain areas of the province of Quebec were to be hit by natural disasters and so they moved with a number of followers to a “safe area” in the Laurentians, a region north of the city of Montreal.
In his book, Massimo Introvigne (1996), using the “médecins du ciel” as an example, presents Info-Cult as a “classic anti-cult” group. He writes,
Ils donnent alors lieu à un modèle complet et engendrent des insinuations disant que beaucoup de nouveaux mouvements religieux pourraient être “exactement comme l’OTS.” Un bon exemple de ce que nous affirmons est fourni par la réaction combinée, au Québec, du mouvement anti-sectes et de la presse à la prédiction des guérisseurs Yves Bianchi (sic) et Moniques Forgues (qui vivent avec une centaine de fidèles dans le village de Val-David au Québec), selon laquelle un gigantesque déluge devait détruire les trois quarts de la planète le 28 septembre 1995. (p. 232)
English translation:
It gives rise to a model that insinuates that a lot of new religious movements could be “exactly like the OTS.” A good example of this is provided by the combined reaction of the anti-cult movement and the media, in Quebec, with a prediction made by healers Yves Bianchi (sic) and Monique Forgues (who live with about a hundred of their followers in the village of Val-David, Quebec), that a giant flood would destroy three quarters of the planet on September 28, 1995.
Introvigne continues,
…des opposants locaux, dans le village, et Info-Sectes (sic), une organisation anti-sectes de Montréal, ont déclaré après le 28 septembre non seulement que les deux guérisseurs animent “une secte fermée ou l’on pratique le lavage de cerveau sur les membres vulnérables,” mais aussi que ” groupe restreint de partisans inconditionnels du couple représente la plus grande menace pour le Québec depuis l’Ordre du Temple Solaire.”
English translation:
…local opposition in the village and Info-Cult, an anti-cult organization from Montreal, declared after September 28 that not only did the healers head “a secretive cult where brainwashing was carried out on vulnerable members,” but also that “the unquestioning supporters represent the worst threat to hit Quebec since the Order of the Solar Temple.”
As indicated in his footnotes, Introvigne’s analysis is based on one article, written in English (Baker, 1995, September 24). However, as a result of obvious errors, he presents a completely different version of the article, and consequently of Info-Cult’s role. Aside from the fact that Introvigne has the date wrong (the actual date of the article was September 24, 1995, not September 30th as he cites), he has made much more serious errors that distort and misrepresent Info-Cult’s role. The pertinent sections of the article actually read as follows:
But skeptics warn that the couple are really running a secretive cult where they have brainwashed vulnerable members with phony promises of cures, bilked them of their savings and had them prepare for the end of the world by stockpiling food and weapons. “We have a very serious situation here,” said Pierre Rochette, a singer and former Val-David town councillor, who added that the couple’s solid core of unquestioning supporters represents the worst cult threat to hit Quebec since the Order of the Solar Temple. (p. A1)
Baker continues:
Rochette, who estimates the couple’s clientele at anywhere from 100 to 300 people, has teamed up with Yves Casgrain, a former research director at Montreal’s Info-Cult [author’s bold] organization, in a bid to expose the couple’s practices. (p. A1)
Casgrain and Rochette’s position vis-a-vis the “médecins du ciel” was reported in several newspaper articles (Baker, G., 1995, 29 September; Deslauriers, D., 1995, 9 septembre; Lamarche, C., 1995, 7 septembre). Casgrain, however, was speaking as an individual, not as a representative of Info-Cult, which is the impression that Introvigne gives. This might seem minor, but would Introvigne want the opinions of his former employees to be attributed to CESNUR, an organization that he directs?

ARCHIVES POUR LA POÏÉTIQUE DU DOCTORAT GILLE BOUVRETTE NOVEMBRE 2010

Écrit par Gilles Bouvrette
Mardi, 09 Novembre 2010

J’ai réfléchi longtemps avant d’écrire mes réflexions sur la présentation du film « Pierrot : Le dernier homme libre» au théâtre Le Patriote de Sainte-Agathe-des-Monts le 30 octobre dernier. Pierre Rochette est un ami intime depuis plus de 30 ans qui a finalement réalisé ce qu’il a toujours voulu faire… Vagabonder sans buts précis à travers le monde!

Véronique Leduc et Geneviève Vézina-Montplaisir ont brossé un portrait sous forme documentaire une partie de sa vie de vagabond sur une période de 2 ans.

Pierre fidèle à lui-même étant présent lors de la diffusion du film a bien amusé l’auditoire.

Je souligne la beauté des images du documentaire et l’habilité de nourrir les sensibilités exprimées du rire à l’émotion tout en traçant ainsi un fidèle portrait de ce vagabond volubile.

Ce que j’ai surtout retenu, c’est que j’ai entendu avant et après la diffusion du film soit la hantise de ceux qui atteigne la soixantaine qui ne prennent pas le temps de réaliser leur vie, leurs rêves… et les grincheux préfèrent critiquer ceux qui vivent!

Madame Bou est toujours intriguée de l’intensité de l’amitié qui me lie avec ce drôle d’ami qu’elle trouve attachant dans sa marginalité.
Pour tout ceux qui ont manqué cette première du film «Pierrot: Le dernier homme libre» sera présenté, le 4 décembre à 20 heures, au Café Qui fait quoi au 3428, rue St-Denis, à Montréal (entrée 10$) et le 5 décembre 19h à Lavaltrie au Café culturel de la Chasse-galerie, 1255 Notre-Dame

Je suis incapable de vous dire si j’ai aimé ou détesté ce film étant trop impliqué intimement avec le sujet. C’est un travail honnête! Je vous dis que c’est un documentaire qui sort de l’ordinaire et qui vaut la peine d’être vu!

ARCHIVES POUR LA POÏÉTIQUE DU DOCTORAT… ARTICLE INFORMATION DU NORD 14 OCTOBRE 2010

LA VIE DE PIERRE ROCHETTE PRÉSENTÉE AU PATRIOTE
Nathalie Vigneault…. québécor.com

La vie de nomade de Pierre Rochette a inspiré le documentaire «MON AMI PIERROT, LE DERNIER HOMME LIBRE» qui sera présenté le samedi 30 octobre au théâtre le Patriote de Ste-Agathe.

Ce n’est pas un hasard si le film de Véronique Leduc et Geneviève-Vézina-Montplaisir au sujet du cofondateur de la boîte à chansons «DEUX PIERROTS» se retrouve dans la programmation de Sainte-Agathe des arts. Denis Lamarre, directeur-général du théâtre le Patriote a longtemps cotoyé cet homme peu commun. »nous avons fait de la scène ensemble pendant 18 ans en tant que fantaisistes. Lorsque j’ai entendu parler de ce documentaire, j’ai proposé d’aider Geneviève et Véronique à terminer leur film.» D’autant plus que Pierre Rochette est bien connu dans les Laurentides et ceux qui l’ont cotoyé ne s’étonnent en rien de sa démarche. M. Lamarre est le premier de ceux-ci.

À LA POURSUITE DE L’HOMME

Ainsi, il y a deux ans environ, les deux journalistes se sont retrouvées sur les routes du Québec à la poursuite de cet homme (qui a tout laissé derrière lui, famille argent, maison…) pour vivre en toute liberté, sans port d’attache et un maigre bagage composé d’un bâton de marche, d’une vieille guitare et d’un sac à dos. Avec peu de moyens, elles ont tenté d’exposer le plus fidèlement possible la réalité du VAGABOND RÊVEUR tout en voulant poser certaines questions sur l’attachement et le matérialisme.

Pierre Rochette, surnommé Pierrot, fut tout d’abord découvert par Véronique, dormant sur le pas de la porte du café culturel de la chasse-galerie à Lavaltrie. « En l’écoutant parler, je me suis rendue compte qu’il était sain d’esprit et très cohérent. J’ai raconté ma rencontre à Geneviève qui m’a proposé d’en faire le sujet de notre documentaire. » L’idée a plus à Pierre Rochette et il leur a donnée carte blanche. «Pierrot n’a pas encore vu le film. Il le verra le 30 octobre. C’est certain que ça nous énerve un peu, mais il nous a fait confiance PARCEQUE C’ÉTAIT NOTRE RÊVE À NOUS» lance Genevière

ARCHIVE PÏÉTIQUE POUR DOCTORAT BLOGUE SYLVIE BIBEAU

Hier soir, comme j’étais accompagnée de mon ami Pierrot Rochette, le roi des vagabonds et Menteux des villages, voici mon histoire concernant l’ouverture du 36e Festival de la Baleine Bleue à Bergeronnes.

Pour le 36e Festival de la Baleine Bleue, les gens et associations de la municipalité de Bergeronnes, se sont réunis allègrement pour un défilé aux couleurs de la place…

En compagnie de la Star du village, la Baleine Bleue, Pipounapi, monsieur le maire, Francis Bouchard, déambulait dans le camion de la municipalité après l’avoir troqué pour une Audi décapotable…

Toujours aux aguets afin d’assurer la protection de son village, monsieur le maire a fait son enquête à la Charbonneau, subito presto, pour en savoir plus, concernant ce vagabond heureux, caché derrière son bâton de pélerin et son sac à dos …

«T’es qui toi?», s’est exclamé monsieur le maire…«Je suis Pierrot Rochette et je suis à faire un doctorat sur le vagabondage», de retorquer la légende vivante des vagabonds, dormant sous un arbre à Tadoussac depuis quelques semaines.

Le co-fondateur de la célèbre boîte à chanson «LES 2 PIERROTS» de Montréal, a tout laissé derrière lui. Depuis 2000, Il erre à travers le Québec, afin de supporter les rêveurs, sous la fondation des Rêveurs équitables. Et il m’a trouvée!!!…moi qui ai tout laissé afin de concrétiser mes rêves, pour l’amour des mammifères marins

L’espace de quelques minutes, pour ne pas dire, secondes, spécialiste du réseautage, j’ai joint la Ligue des Bizounes, une gang de filles motoneigistes…Après avoir célébré le Noël du campeur à l’Auberge Jeunesse de Tadoussac, il y a quelques jours, voilà qu’on sort la motoneige en été à Bergeronnes…Yeh!…c’est bon pour moi!..puisque je suis comme les baleines, je ne serai plus là pour faire partie de leur club l’hiver prochain!…

J’ai demandé un petit service à mes nouvelles chums de filles, Les Bizounes…c’est un secret, mais je vais vous le dévoiler…Pierrot le vagabond, a fait le voeu de pauvreté et de chasteté. Étant trop populaire auprès de la gent féminine, il a même jeté sa guitare afin de ne pas succomber à la tentation.

La petite démone que je suis, j’ai demandé à mes consoeurs des Bergeronnes de tester notre ami Pierrot…

Pierrot le vagabond céleste, c’est le meilleur!…il est si soulagé de ne pas avoir flanché!…il y en a qui étaient déçues de ne pas y être arrivées et d’autres, bien fières que notre courageux vagabond ait été capable de résister à une si grande tentation!…sûrement que c’est son bâton de pélerin qui l’a protégé!

Oups!…je pense que je commence à déteindre sur le Menteux du village avec mes histoires!…reste à savoir si ce que je vous raconte est une légende ou la vérité…comme j’ai eu à passer l’initiation afin de devenir membre de la célèbre Ligue des Bizounes, j’ai fait le serment de confidentialité…chut les filles!….c’est un secret entre nous!…

À Bergeronnes, il y a même les Vickings!…wow!…et je ne vous ments pas, une jolie dame Vicking a reconnu notre ami!…bien oui, elle est la bonne amie d’un des plus grands rêveurs que Pierrot a supporté pour concrétiser son rêve…je vous reviens pour dévoiler son nom…trop grande histoire à propos de l’Unesco et Baie-Comeau…il m’étourdit ce Pierrot avec ses histoires!…

ARCHIVE LA BUTTE AUX PIERROTS VAL DAVID 1980 POUR POÏÉTIQUE DE DOCTORAT

LA BUTTE AUX PIERROTS DE VAL DAVID
HOMMAGE À LA POUNE

Un vent de douce folie va souffler cet été dans les Laurentides grâce à la bonne humeur et au rire communicatif de la poune dont le spectacle tiendra l’affiche durant cinq semaines consécutives, du 16 juillet au 16 août à la Butte aux pierrots. On rend ainsi hommage à Rose Ouellet, une incomparable artiste dont les mimiques et les propos amusent le Québec depuis quasiment trois quart de siècle.

Monique et Robert Lanthier, les directeurs de la Butte entendent bien que le public viennent faire provision de rire au spectacle que la poune présentera du mercredi au samedi à 21 heures, en compagnie de Louis Armel. Avant chaque représentation principale, à 20 heures, les Pierrots présentent leur revue et la Butte se transforme plus tard en boîte d’animation au fil de numéros et de nombreux chansonniers qui s’y succèdent.

Du mardi au dimanche, la Butte aux Pierrots accueille Pierre David, Pierre Rochette, Daniel Blouin, et Jos Leroux. Ils encadreront brillamment la Poune et apporteront la touche de tendresse et de poésie à chacun des spectacles de Rose Ouellet, soit du mercredi au samedi.

Louise Vaillancourt anime la joyeuse ambiance du piano-bar de la petite butte où l’on danse, chante et mange 6 soirs par semaine dans la merveilleuse atmosphère de vacances qui règne à la Butte aux pierrots 2554 rue Monty à Val David (1-819-322-2818)

journal régional
11 juin 1980

ARTICLE DU JOURNAL LA NOUVELLE.NET POUR POÏÉTIQUE DE DOCTORAT

Des nouvelles de Pierrot Rochette

Manon ToupinPublié le 22 décembre 2010
Partager 0

4 Commenter

Envoyer à un ami

Imprimer

Plusieurs l’ont connu alors qu’il a été de passage à Victoriaville, quelques années pendant lesquelles il a contribué à l’Association des écrivains des Bois-Francs. Pierre Rochette est maintenant la vedette d’un documentaire intitulé «Mon ami Pierrot, le dernier homme libre».

*

Autres Nouvelles
Premier concours provincial s’adressant exclusivement aux préposés aux bénéficiaires
La magie des chapeaux opère toujours
Un accueil favorable au dépôt du projet de loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme
Un coup de pinceau pour la persévérance scolaire
Une jolie palette d’artistes au 16e Symposium de Chesterville
Les entraîneurs sportifs responsables de 5% des agressions sexuelles envers les adolescents
Agence de recouvrement
Amélioration marquée du bilan routier au Centre-du-Québec

Le film de Geneviève Vézina-Montplaisir et Véronique Leduc, dresse le portrait de cet homme, pas comme les autres, qui a décidé à 57 ans, de vivre son rêve de jeunesse et de parcourir le Québec comme un vagabond. Pour ce faire, il a renié son style de vie, donné sa maison et ses économies, fermé ses comptes de banque et est parti découvrir le Québec à la recherche de rêveurs, comme lui. Ses seules possessions : sa vieille guitare, un bâton de marche et un cahier pour écrire. «Je voulais savoir si c’est vrai que l’univers s’occupe de toi, qu’elle ne t’abandonne pas. Après un an et demi sur les routes, je peux dire que c’est oui», dit-il dans son documentaire.

C’est d’ailleurs par hasard, alors qu’il dormait à la porte d’une petite salle de spectacle de Lavaltrie, que les deux réalisatrices l’ont rencontré et ont décidé de faire de son pèlerinage, un documentaire.

Pierre Rochette s’est arrêté, quelques années, à Victoriaville, s’enfermant sept jours sur sept dans une bibliothèque de Victoriaville pour, comme il le dit lui-même «raffiner sa culture générale» et «trouver sa place dans la littérature mondiale». C’est à Victoriaville qu’il a terminé l’écriture du premier tome (Monsieur 2.7 K) de sa trilogie. Une œuvre qui compte plus de 3 000 pages. Même que depuis quelques jours, le premier tome est disponible gratuitement sur le Web.

Rejoint par courriel, Pierrot Rochette a souligné que son cœur n’a jamais oublié les écrivains de Recyclo-Livres de Victoriaville.

Pour ce qui est de ses projets, il souligne qu’il prépare une série de rendez-vous des Rêveurs équitables à travers le Québec, à la suite de la large diffusion du documentaire où il tient la vedette. Ces rendez-vous devraient prendre la forme d’une réunion de 39 personnes avec deux animateurs chansonniers qui se posent quatre questions : Quel est mon rêve? Dans combien de jours l’atteindrai-je? Qu’est-ce que j’ai fait aujourd’hui pour mon rêve? En quoi mon rêve est-il équitable? «Des clips de chaque participant, recyclés sur un blog pourraient permettre à chacun par la suite de tenir le journal de leur marche vers le rêve… j’en suis actuellement à contacter des fondations pour que ces rendez-vous des Rêveurs équitables fassent la tournée des villes et villages du Canada.», explique-t-il.

ARCHIVES GUY BOULIANE POUR POÏÉTIQUE DE DOCTORAT

Une rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot Rochette
Par Dedicaces @Dedicaces

Francine Minville et Guy Boulianne, des Éditions Dédicaces, ont eu l’insigne honneur de dîner avec un très grand homme du Québec, le rêveur équitable Pierrot Rochette. Co-fondateur de la boîte à chansons Les Deux Pierrots dans les années 1970, ce dernier décida de donner tous ses biens à l’approche de ses 60 ans pour devenir un ermite des routes. Il parcourt depuis les sentiers du pays pour aller à la rencontre des rêveurs et pour leur serrer la main. En compagnie de son ami de toujours Michel Woodard – ces deux rêveurs dont le désir est de contribuer pour servir le rêve l’un de l’autre – ils créent ensemble que qui deviendra le concept des Rêveurs Équitables (lire l’article ci-dessous).

image: http://media.paperblog.fr/i/389/3892965/rencontre-inoubliable-avec-reveur-equitable-p-L-1yyakJ.jpeg
Une rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot RochetteGuy Boulianne, Pierrot Rochette et Francine Minville (28 novembre 2010)
La rencontre d’hier soir entre Guy Boulianne, Francine Minville et Pierrot Rochette au restaurant La Caverne Grecque fut très fusionnelle sur plusieurs points. La magie du moment était dans l’air. Les trois comparses ont discuté de plusieurs projets à venir et sur la manière dont les Éditions Dédicaces pourront progresser et prendre toute l’ampleur qui leur revient. Il est clair que Pierrot Rochette est présent pour allumer la bougie qui someille en chacun de nous. Il écrit à Guy Boulianne : Tu as la ligne majeure junior, pépiniere pour ta future ligne nationale… en ce moment, tu as 70 auteurs qui sont en apprentissage pour la ligne nationale… ils sont dans Dédicaces pour apprendre leur métier d’auteur :

1. comment faire de leur livre une carte d’affaire (l’équipement)
2. comment faire son propre marketing (être une valeur pour ton équipe)
3. comment faire sa propre conquête des médias (compter des buts)

image: http://media.paperblog.fr/i/389/3892965/rencontre-inoubliable-avec-reveur-equitable-p-L-2l6sfK.jpeg
Une rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot Rochette
Pierrot Rochette – Le Journal de Montréal (28 novembre 2010)

D’ici quelques semaines, le rêveur équitable Pierrot Rochette, en collaboration avec les Éditions Dédicaces, donnera une conférence pour tous les auteurs, et pour tous ceux et celles qui rêvent d’écrire un livre, et qui souhaitent voir leurs rêves se réaliser et atteindre leurs objectifs escomptés. Selon nous, il sera important que tous les auteurs des Éditions Dédicaces soient présents lors de cet événement (la conférence sera aussi diffusée en direct sur Internet). Pierrot Rochette sera aussi présent lors de l’Après-Salon du livre des Éditions Dédicaces, le 5 décembre prochain, au Bar Saint-Sulpice à Montréal.

◾Visitez le site des Rêveurs Équitables >>>
◾Téléchargez l’article du Journal de Montréal >>>
◾Regardez l’entrevue télé à Radio-Canada (2ième partie) >>>

En savoir plus sur http://www.paperblog.fr/3892965/une-rencontre-inoubliable-avec-le-reveur-equitable-pierrot-rochette/#ffTOZXtV5F588wOD.99