VENDREDI 18 JUIN 2021…. TRANSCRIPTION-ZOOM DU 5IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS… L’ABS-JET ET LE SOCLE ABS-JETAL

ABSJET ET SOCLE ABS-JETAL

1) RÉSUMÉ DES DERNIERS ZOOMS SUR LE TRAITÉ DES ABS…

1 : alors, l’exposé de cette semaine … va finalement être en deux parties… Dans le traité des abs, on va aborder… une notion qui s’appelle abs-jetal… Dans la première définition… on va parler de la différence entre un OBJET qui est un ABS-JET … et un CORPS HUMAIN… qui est un SOCLE ABS-JETAL… et dans la deuxième partie, on va élargir la définition en emmenant trois configurations qui sont… L’ERRANCE FANTOMATIQUE, L’ERRANCE AXIOLOGIQUE ET L’ERRANCE POÉTIQUE. (01.06)

2 : Donc, on va le déployer lentement .. et on va élargir la définition du socle abs-jetal … pour qu’à la fin, on puisse être prêt pour passer à l’autre notion … très importante… qui est L’ABS-BIG BANG NANO-COSMOLOGIQUE… ou la définition même d’un cœur humain. (1.33)

3 : alors j’ai habitude de commencer toujours par un résumé… des zooms antérieurs… pour que le processus même du chercheur , vous en deveniez très intimes avec la démarche … la méthodologie et l’argumentaire… plus qu’intimes… c’est-à-dire que comme Michel cette semaine, qui m’écrit… j’ai une idée… qu’à un moment donné on devienne, dans les petits détails … des cocréateurs… parce que … l’ensemble de ce processus … qui vérifie le cœur humain… nous éclaire dans nos propres vies. (02.13)

4 : Alors, on commence dans l’item 1… qui est un résumé des derniers zooms sur le traité des abs … mais dans son processus de pensée… j’écrivais…  A bien y penser… le traité abs est un traité du cœur… surtout que dans le tout ier zoom… nous sommes partis de la notion, par nos 6 témoignages de vie, que chacun  avons vécu à un moment donné … UNE CRISE D’ABSENCE DE SENS DANS CHACUNE DE NOS EXISTENCE …

5 : Dans le mot abs-ence… naturellement, y a le mot abs … donc c’est sûr que j’avais été vois une définition du dictionnaire …. de AB …  pour me rendre compte à mon grand étonnement … que abs… ça veut dire CŒUR. Définition sur laquelle j’ai déposé un premier axiome poétique. Un axiome, c’est un pari … c’est partir d’une idée qu’on prend temporairement pour vraie… pour pouvoir au fur et à mesure de nos raisonnements … émettre des hypothèses qui vont nous permettre de soupeser… la probabilité que cela soit vrai … dans l’ensemble de la pensée qui nous habite… (3.44)

6 : Alors, dans le traité des abs… à partir du fait que abs est un cœur… par définition… J’ai pris le pari … de l’axiome suivant…. surtout après nous avoir écouté les 6 … J’ai pris le pari que le sens de la vie … est relié à un rêve unique à chacun de nous …  bien logé au fond du CŒUR  de chacun de nous….  QUI RESURGIT…. lorsqu’une personne humaine …  que chacun de nous est … se retrouve blessée soudainement …. par un manque de sens dans sa vie …. et voilà que se pose en toute urgence… je dirais même dans une optique de vie ou de mort …  la question  ….  QUEL EST TON RÊVE? (4.50)

7 : et cette question… quel est ton rêve? … me semble se déployer dans un champ de recherche qui m’apparaît être, suite à nos conversations zoom …  celui de la POÉSIE KANTIQUE… qu’il ne faut pas confondre avec la science et son champ de la physique quantique, quoi qu’explorant par l’art de vivre L’ÉPOPÉE D’UN RÊVE BIG BANG QUI NOUS EST UNIQUE … selon de troublantes contre-intuitions éblouissantes, à travers CE QUE Michel a appelé dans le dernier courriel  …. des ÉVÉNEMENTS.BIG BANG … … qui me semblent se vivre… hors temps, hors réalités, hors servitudes … accompagnés du fait même qu’une personne humaine peut en témoigner de l’énigme … accompagnés du fait même qu’une personne humaine peut en témoigner par le récit de l’énigme QUI CHANTE EN LUI OU ELLE  … et cela par les aléas de ce qui lui semble le récit de sa propre vie personnelle œuvre d’art en marche vers son rêve.

8 : Donc… dans le traité des abs, ou traité du cœur …. nous avons aussi posé l’hypothèse, dans le dernier blogue,  que LA QUESTION … QUEL EST TON RÊVE…  séparait l’existence de L’ABS-XISTENCE  Et que .l’ESPACE-INTÉRIEUR MÊME ..de la question … QUEL EST TON RÊVE?  ….. CONSTITUAIT UN NON -ESPACE-TEMPS UNIQUE … c’est-à-dire… un HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE… ou se vivaient, comme si on tournait de petits films d’ABS-RÊVANCES ENCHANTÉES qui une fois archivées …semblent se  métamorphoser en DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR. …. ou…. si on y pense bien …. en DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU RÊVE BLOTTI AU FOND DU CŒUR DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART EN DEVENIR. (7.31)

9 : Ceci dit ….  DANS LE DERNIER BLOGUE DE JEUDI PASSÉ, nous avons poussé un peu plus loin l’intuition pour dire que  dans l’intérieur du cadre de tournage de ce petit film-là … c’est-à-dire DANS SON NOYAU MÊME … semblent se dialoguer deux notions… … La première étant celle D’ABS-CONSTELLATION… la deuxième, celle de CHAMPS DE RÊVONS…. Nous nous somme servis d’une illustration d’une chanson … la quête de Jacques Brel …   à partir de l’intuition que toute chanson PORTE EN ELLE DES CHAMPS POÉTIQUES DE RÊVONS …

10 : Et nous sommes passés , la semaine passée, par cette chanson-là la quête de Brel, pour tenter de comprendre comment à partir du noyau big bang  … de la question… quel est ton rêve? …. se déploie, comme le dit si bien Michel ……  UN ÉVÉNEMENT.BIG BANG …  sous forme de CHAMP DE RÊVONS que j’ose maintenant appeler HOLOGRAMMISÉS….au sens ou … il semble que ce soit un fragment …  c’est-à-dire un fragment se déployant comme le design du tout. … donc poétiquement… et cela à prouver, à démontrer. (8.48)

———

11 : Donc, dans le bogue de jeudi passé….dans un ier temps, nous avons défini  l’abs-constellation de champs de rêvons comme DES PARTICULES DE LIBERTÉ implosant dans le noyau même de la question-bascule … QUEL EST TON RÊVE? sous forme D’ÉVÉNEMENTS BIG-BANG (MICHEL) en train de se filmer, pour s’archiver… dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée …. POÉTIQUEMENT ….AU BIG BANG MÊME DE L’UNIVERS… et à sa résultante, soit son bruit de fond cosmologique… 2,7k que nous les rêveurs équitables, nous osons décrire au niveau humain sous la formule… wow-t=2.7k? … c’est-à-dire, fais wow sur ton rêve, ne triche pas… et tu vivras l’impossible… soit la marche enchantée et graduelle vers ton rêve big bang….  par ton rêve big bang … DANS UNE EXPANSION DE CHAMPS DE RÊVONS SOUS LA PORME POÉTIQUE 2.7K?  (10.11)

12 : En conséquence de quoi …   cette semaine, dans le zoom … j’aimerais aborder une nouvelle notion… qui est  … LE SOCLE ABS-JETAL… dont nous tenterons de comprendre la dynamique poétique kantique… d’abord en explorant la notion D’ABS-JET…. cachée sous la notion d’objet … puis la notion de SOCLE…. ou CHAMP DE RÊVONS HOLOGRAMMISÉ… avant de mieux explorer le corps humain porteur d’un rêve big bang comme devenant … par pur effet de la question … quel est ton rêve?…..  sur la dynamique entre le corps et le cœur … comme devenant et se métamorphosant en UN SOCLE ABS-JETAL… (11.04)

 

c

) ALORS …. DANS L’ÉTIQUETTE DE SOCLE ABS-JETAL …. IL Y A DE SOUS-ENTENDU…  LA NOTION ……. D’ABS-JET…MAIS…. QU’EST-CE QU’UN ABS-JET?

UN ABS-JET…. SELON LE TRAITÉ DES ABS … EST… UN OBJET… QUI …. SOUS L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS SE VIT COMME UN SOUFFLE POÉTIQUE MATÉRIEL ….  DANS ….   ET AU SERVICE … D’UN RÊVE BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE  … HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE. (11.48)

14 : Ce qui est fantastique, c’est que Didier, ce soir, lorsqu’il nous a parlé du piano, que lorsque tu l’accordes … il est porteur d’harmonies… qui nous a raconté un peu le récit de la première note qui vibre par empathie, par sympathie avec la troisième, c’est exactement dans l’idée que le piano… est une forme d’abs-jet… c’est-à-dire que les composantes poétiques qui l’animent … font de cet objet-là …un récit … patrimoinial immatériel … mais moi, c’est le 12 décembre 2019 … que le rapport entre l’objet et l’abs-jet …  m’est devenu intuitivement explosif … J’écrivais par exemple ce 12 décembre… Gaelle était présente d’ailleurs… ceci (12.47)

3) ….. 360 … 12 décembre 2019,

December 12, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

15 : La semaine passée… Yves Bergeron , directeur de l’observatoire du patrimoine à l’UQAM organisait une activité sur le déménagement de Forillon dans les années 60… Et comme Alexis Lemieux en est le bras droit… j’y ai été invité… Et soudain… dans le documentaire présenté par la dame… j’ai vu… j’ai vu ma notion de «D’ABS-JET» sur laquelle je travaille … Cela m’a rendu si joyeux… Un monsieur montrait un artéfact… un canot de course… racontant que ce canot avait été inventé par un monsieur qui y mettait son année à le créer parce qu’il voulait gagner la course de canot de l’année… Et il gagnait cette course… ce inventeur vendait son canot à celui qui était arrivé deuxième… avec l’idée de construire un nouveau canot encore meilleur pour battre celui qui avait acheté son canot de l’année précédentE… Wowwwwwwwwww…c’est exactement cela UN ABS-JET (14.12)

16 : COMMENTAIRE…

C’est exactement cela un abs-jet… c’est que la richesse immatérielle qu’il porte est plus forte que l’objet matériel.. donc l’abs-jet … pour moi… est à la base de la définition  du CORPS-OBJET… que l’on perçoit comme un SOCLE ABS-JETAL parce que cette personne humaine-là, parce que son corps abs-jetal … est porteur d’un rêve… (14.37)

4) DONC… QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS ….. SE VIT COMME UN SOUFFLE POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS FORME D’ABS-JET….

C’EST-À-DIRE …. DANS …ET AU SERVICE D’UN RÊVE BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE …… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? …. …

ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART EN DEVENIR. (15.31)

—————

17 : J’aimerais apporter au dossier un article qui est sur internet qui date de … décembre 2009 … C’est quelqu’un… qui m’a rencontré comme vagabond … y pensait que j’étais un itinérant … au café l’itinéraire… il raconte ceci : (15.45)

5) ……. 2366.. 27 OCTOBRE 2018,

EN DÉCEMBRE 2009…. AU CAFÉ L’ITINÉRAIRE… UNE RENCONTRE-ARCHIVE AVEC L’ARCHÉTYPE LE VAGABOND CÉLESTE CONFONDU AVEC UN ITINÉRANT PAR LE DIT MONSIEUR DES MEDIAS WEB

October 27, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

….. DÉCEMBRE 2009
1102 .. ARCHIVES POUR DOCTORAT DU SITE WEB 102.3 RPM
18 : Pierrot le rêveur équitable
Rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot Rochette
Cette semaine, je suis allé dîner au Café l’Itinéraire et comme il n’y avait pas beaucoup de place pour s’assoir j’ai demandé à quelqu’un si je pouvais lui tenir compagnie, cette personne m’a répondu…avec plaisir……Après quelques bouchées d’un délicieux et copieux repas, nous avons commencé à parler de tout et de rien. De fil en aiguille, j’ai commencé à découvrir un homme qui, à priori, me semblait,  je l’avoue honnêtement, un itinérant comme les autres. Quelle ne fut pas ma surprise au contact de cet homme à l’esprit vif, d’une grande culture, poète au grand cœur et d’une sensibilité que j’ai rarement vue depuis longtemps. Une belle phrase qu’il a dite m’a fait beaucoup réfléchir, surtout dans cette période de surconsommation où les valeurs d’amour à autrui, de partage, de sensibilité ne sont plus très à la mode…
Un rêveur équitable, ce serait toute personne qui prend la décision de prendre soin du rêve d’une autre personne qu’importe sa race, sa langue, sa religion et cela, sans intérêt personnel caché. Vous imaginez un peu, prendre soin du rêve d’une autre personne sans rien demander, n’est-ce pas formidable tout cela, d’une grande sagesse, d’une grande générosité, que de pouvoir faire, tous ensemble, ne serait-ce qu’une toute petite partie de ce qu’a fait ce Monsieur?

je crois que le monde où nous vivons s’en porterait peut-être un peu mieux. Mais qui est ce Monsieur?… c’est Pierrot Rochette, le rêveur équitable, qui fut co-fondateur de la boite à chanson Les Deux Pierrots dans les années 1970, Pierrot décida de donner tous ses biens pour devenir un ermite des routes en parcourant tous les chemins du Québec pour aller à la rencontre des gens (des rêveurs) et leur serrer la main. Son but? tout simplement marcher pour allumer le rêve des personnes qu’il rencontre sur son chemin…Ce n’est pas beau tout ça!
Je vous présente donc Pierrot Rochette le rêveur équitable (18.32)

19 : COMMENTAIRE

Pour vous habiter dans mon monde, quand je suis là, je suis très conscient que je suis avec les itinérants …Je prends le costume le plus petit … qui est celui d’itinérant… qui est le plus petit … Je cache le vagabond intellectuel … et je vais manger ou c’est gratuit après avoir dormi dehors… mais je sens bien que mon corps et mon cœur .. J’ai pas les mots à ce moment-là que j’ai aujourd’hui … mais je sens bien, qu’en ayant pris la décision … de suivre mon rêve… de devenir vagabond, j’ai fait de mon corps UN DANSEUR DE RÊVE… MON CORPS DANSE MON RÊVE… nuit et jour… sans jamais souffrir ni de faim, si de froid, ni de soif, ni de saleté… mon corps est devenu un socle abs-jetal de mon rêve… J’en suis même étonné… J’ai pas les mots, j’ai pas les mots… aujourd’hui je les ai… Je suis impressionné… qu’est-ce qui se passe? … Pourquoi est-ce que je suis incapable de souffrir? Qu’est-ce qui se passe… Pourquoi je suis dans l’extase de mon rêve?  Sans arrêt…(19.49)

20 : Et j’ai une chanson … pour terminer cette première partie … qui témoigne du fait que, quand j’écrivais une chanson … c’était juste pour ne pas perdre la trace parfumée … de l’étonnement que le cœur et le corps soient UNIS PAR UN RÊVE… DANS UNE DANSE…  Donc j’étais pas très loin de chez Michel… J’aurais pu aller cogner chez Michel et Marlene, non … Je suis aller dormir en arrière de l’hôpital Ste-Justine … Y avait une clôture de broche, avec un trou dedans… C’était l’automne, c’était assez frais… et j’avais dans la tête de rencontrer UNE FEMME-CERVEAU … C’était le rêve de toute ma vie de rencontrer une femme-cerveau… Y en avait une que j’avaisd ciblé … dont le nom m’échappe… Mais Michel va s’en rappeler… (21.02)

21 : et je l’avais d’ailleurs rencontré comme vagabond à Ottawa… et j’étais allé la voir à sa table… et je lui avais dit… moi je vais transformer le Canada… Puis elle me regarde et elle me dit… Comment tu vas faire ça? … comme Picasso, que je lui dis, ta question n’est pas bonne… JE NE CHERCHE PAS, JE TROUVE… quand je reviendrai … le Canada sera transformé…. je te salue… (rire)… je vais vous chanter ma chanson pour terminer… et pendant que vous l’écoutez, j’aimerais que vous PUISSIEZ VOIR CE QUE MON RÊVE A FAIT POUR MOI… Il a fait de mon corps un poète… UN SOCLE ABS-JETAL AU SERVICE DE MON RÊVE… ce que je n’aurais pas pu faire moi-même… Lorsque l’on dit …oui… à la question … quel est ton rêve? … et qu’on pénètre au cœur du noyau … et que le noyau implose… sous formes d’abs-constellations… de champs de rêvons, toute la réalité semble se dénouer en champs de rêvons… même dans les moments les plus fous … et la chanson en témoigne… alors… en arrière de l’hôpital Ste-Justine… (22.21)

6) EN ARRIÈRE DE L’HÔPITAL STE-JUSTINE

COUPLET 1

En arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des JOS BINES
y a une clôture de broche un peu moche
avec un trou qui a l’air un peu croche

j’ai marche toute la nuit
en vagabond poète

avais besoin d’une cachette
pour lire le journal le Devoir
avant d’m’endormir un beau soir

REFRAIN

dans le cosmos
y a plein de trous noirs                                                                                                                                  qui avalent des soleils
par milliards

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir
aspire toute ma lumière
quand j’la lis dans l’Devoir

COUPLET 2

en arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des Jos bines
j’ai passé au travers du trou noir
de la clôture, tel un soleil dans l’soir

pour tomber sur des feuilles
qui me craquent dans ‘dos

comme je craque
pour une femme cerveau
passionnée de ses mots
comme du chant des oiseaux

COUPLET 3

en arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des Jos Bines
Ulysse rêve de sa Pénélope
Dulcinée sourit à Don Quichotte

j’ai spotte ben caché
sous le pont de Ste-Rose

un vieux carré d’ciment
pas d’clôture en avant
pour une nuit d’poésie
enflammée par sa prose

REFRAIN FINAL

dans le cosmos
y a plein de trous noirs

qui avalent des soleils
par milliards

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir
aspire toute ma lumière
quand j’la lis dans l’devoir

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir

quand je dépose
ma tête endormie
sous la douce page éditoriale
du Devoir

Pierrot
vagabond céleste (24.34)

————-

22) alors voilà la iere partie de l’exposé… c’est-à-dire du passage de l’abs-jet au socle abs-jetal… et dans la seconde partie, sera ajoutée… la dynamique des trois formes d’errances… l’errance fantomatique, l’errance axiologique et l’errance poétique… voilà (24.48)

 

 

DISCUSSION ZOOM… GAELLE, PIERROT, DIDIER, NATHALIE, MARLENE MICHEL

GAELLE

23 : Moi j’ai une question, Pierrot, avant de passer à la deuxième phase…  J’ai pas saisi la différence fondamentale entre L’ABS-JET ET LE SOCLE ABS-JETAL… c’est pas clair… (25.01)

PIERROT

24 : Le socle abs-jétal, c’est réservé au corps humain et l,abs-jet… c’est réservé à un objet …  par exemple, LE PIANO DE DIDIER… ou LE CANOT DU MONSIEUR… donc la différence, j’ajoute le mot SOCLE ABS-JETAL … parce que le corps… devient à ce moment-là un abs-jet .. c’est-à-dire un côté matériel au service d’un rêve … c’est peut-être ça… comme dans l’exemple du canot, par exemple, ou dans l’exemple de Didier, du piano … ce qui nous reste… c’est que canot a gardé le parfum du monsieur qui a inventé ce canot-là pour battre son propre canot … un piano qui est parfaitement accordé garde un parfum des harmonies qui l’habitent… (26.07)

Donc le canot est un abs-jet… mais la différence c’est que… non seulement l’humain est un objet. Il est un socle abs-jetal… il est doué d’une conscience … c’est-à-dire une conscience à partir de laquelle il danse un rêve big bang … donc y a une conscience, il me semble, supplémentaire à l’abs-jet … de mon point de vue subjectif… donc l’abs-jet … et le socle abs-jetal, c’est la même chose, sauf que le terme abs-jet pour moi était réservé dans ma démonstration à un OBJET QUI A VÉCU UNE ÉPOPÉE D’UN RÊVE… tandis que le socle abs-jetal était réservé ç un corps humain qui EST RÉENCHANTÉ PAR LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? … C’était juste ça ma petite différence, mais y en a peut-être pas. (26.41)

GAELLE

25 : et alors comment est-cve que tu reconnais un ABS-JET D’UN OBJET? (26.48)

PIERROT

26 : C’est une bonne question … J’en étais arrivé à penser que … tout objet est un abs-jet qui possède UNE MÉMORIE ABS-JETALE… mais qui ne nous est pas toujours disponible… Par exemple, dans l’appartement ici, toi et moi Gaelle, on sait que la plupart des objets qui sont ici … sont DES ABS-JETS qui ont été …          QUI PORTENT DES AURA D’UN RÊVE… alors je pense que tous les objets ont à quelque part UNE CAPACITÉ ABS-JETALE… et c’est peut-être là-dessus qu’un joue je voulais travailler LES QWALIAS… aussi LES TRACES DES QWALIAS SUR UN TERRITOIRE… Mais j,en suis rendu là dans mon exploration… Mais on n,a pas accès toujours à l’abs-jetualisation d’un objet… on n’y a pas toujours accès… (27.40)

GAELLE

27 : ok , y a une petite contradiction… si tu dis que le corps humain, parce qu’il est socle abs-jetal a une conscience supérieure à l’abs-jet … donc y a quelque chose de passif chez l’abs-jet … (27.56)

PIERROT

28 : je dis pas qu’y a une conscience supérieure à l’abs-jet… mais je dis que parce qu’on est des sujets… on a l’impression qu’y a une conscience… mais je soupçonne que c’est la même chose… qu’un objet a une conscience… mais on n’y a pas accès… nécessairement… on y a accès que rarement…. Je me suis mal exprimé à ce moment-là … Mais en réalité, Gaelle, au fond de moi-même, je suis convaincu que tout objet comme le corps humain a une conscience abs-jetale… équitable, égale… c’est juste que l’être humain quand il le vit… on a un accès privilégié à cet abs-jet là… Mais on n’a pas toujours un accès privilégié à  une roche, à un arbre… on n’a pas toujours un accès privilégié à LA MÉMOIRE ABS-JÉTALE D’UN OBJET… qu’on intuitionne par la poésie (28.44)

DIDIER

29 : Est-ce que je peux intervenir pour aller dans le sens de ce que tu dis Pierrot?… C’est que… deux remarques… après avoir accordé des milliers de pianos… je peux sentir les personnes à travers… le piano… en le jouant… et en l’accordant… et aussi… ça c’est un fait…  et aussi y a des antiquaires qui reçoivent des objets et qui disent non… cet objet je ne le prends pas dans mon antiquité … parce que je n’aime pas l’énergie de cet objet… et je pense que ça rejoint un peu ce que tu dis… qu’y a des objets qui ont une existence… une vie, qui ont une vibration… qui ont une aura… et puis… et ces objets, ben y sont différents les uns des autres… dans ce qu’ils dégagent… (29.37)

et puis, si tu veux, le côté humain ,si tu veux, le fait d’être le socle, comme tu disais… c’est que, en fait, quand je rentre en connexion avec ces abs-jets. Comme tu le dis… et bien. À ce moment-là, l’objet se met à vivre… y rentre en résonnance… et on le découvre… c’est pour ça que de jouer un instrument… moi c’est le piano… je joue plein d’instruments d’ailleurs, mais…pour un guitariste à un moment donné la guitare… (30.09)

On a regardé Willy Nelson l’autre jour en hommage à Cohen… et Willie Nelson, il a une guitare, il a tellement joué sur sa guitare qu’y a un trou … dans la guitare sur la table d’harmonie… Il joue avec la même guitare depuis des années .. sa guitare, c’est plus qu’un objet, elle est tellement vivante… et… moi je comprends très . très bien ce que tu exprimes avec ces nuances de l’homme … qui est le socle en fait, parce que le socle de l’objet … il devient le socle de l’objet… j’sais pas si je m’exprime bien là… (30.46)

PIERROT

30 : Vous permettez, Gaelle,… les êtres humains que l’on rencontre comme vagabond … Y en a… quand tu les rencontres… ce sont des objets parce qu’y sont jamais sortis de L’EXISTENCE… Y en a … ce sont DES SOCLES ABS-JETAUX… parce qu’ils n’ont vécu que D,ABS-XISTENCES… je pourrais donner l’exemple de Manda Parent… que j’ai assisté à la fin de sa vie avant qu’elle meurt… C’est une burlesqueure… Quand j’allais visiter Manda, entre deux spectacles, Je m’assoyais dans une chaise et elle se berçait sans dire un mot …  elle avait de grosses jambes, elle était malade… elle pouvait passer une heure sans dire un mot… HABITÉE PAR SON RÊVE… puis à vie… le rêve de sa vie… et soudain elle s’arrêtait.. elle me regardait… et elle me disait.. qu’ils étaient donc durs à faire rire certains soirs… et elle retournait… (31.52)

Les gens qui ont v.cu d’abs-xistence… dont leur corps a été UN SOCLE ABS-JETAL… dégagent une énergie qui est tout à fait… c’est comme du crystal… et sur la route, la différence entre les deux est coupée au couteau.. Y a des gens qui ne sont pas encore sortis de l’existence… de là quand je vais arriver avec des notions d’errance fantomatique, d’errance axiologique qui sont en rapport à l’existence et l,errance poétique qui est un rapport à l’abs-xistence… (32.29)

Et quand tu rencontres une personne …c ‘est pas une question d’âge, c’est pas une question d’expérience .. c’est comme des pianos de qualité, Didier… avec des énergies extraordinaires… Je termine avec un deuxième exemple pour laisser la parole… Y a une année comme vagabond, je me promenais avec une cassette d’un film que j’avais acheté… TOUS LES MATINS DU MONDW… avec Gérard Despardieu… qui raconte l’histoire d’un gars enfermé dans une petite maison (33.04)

Et un jour, je vagabonde le chemin , je crois de la Gaspésie … et y a un gars… y me voit avec mon bâton de parole , marcher, mon vieux chapeau, mon sac à dos… Y monte la route… il me reconnait… Y dit toi faut que je te parle… je l’sais que c’est à toi faut que je parle… On descend en bas… y a sa tente… une petite forêt, une petite ile, cachée en bas de la route… et il me dit… moi, je viens de gagner le prix, y a 23 ans, d’entrepreneur de l’année pour avoir fait venir des épices … J’ai un rêve… Mon rêve… moi j’écris de la musique contemporaine et j’aimerais que dans cette forêt… les gens goûtent à mes épices… en écoutant ma musique dans les arbres… mais je le sais pas si je vais y arriver… (33.55)

J’ai dis… viens avec moi… habites-tu pas loin? … y dit oui… as-tu une t.v. ou je peux mettre ma cassette… la faire jouer… y dit oui… y dit c’est chez mes parents pis y sont pas là… On se rend, y est assez tard… et on fait jouer le film… et je lui dis… regarde le gars dans la cabane… c’est toi le gars dans la cabane… tu composes des chansons … ne confonds jamais le gars dans la cabane qui est toi avec le fait de réussir une carrière qui sont deux choses différentes… et je lui dis… ton rêve que tu portes… il est à la grandeur d’une rencontre … t’as juste rencontré un vieux Monsieur qui te dit… t’es sur la bonne voie… et souvent quand je marchais … y a une voix qui me disait… faut que t’arrêtes… là…. y a quelqu’un qui a besoin de te rencontrer… et si tu marches trop vite, y pourra pas te prendre… et j’arrêtais… et j’attendais… (34.56)

Donc, le socle abs-jetal, c’est ça… c’est qu’à un moment donné tu perçois le corps de l’autre uniquement par son rêve… ET TU LE VOIS DANSER SON RÊVE… et ça c’est un cadeau pour les autres humains qui n’y sont pas encore arrivés… qui sont prisonniers soit de l’errance fantomatique, de l’errance axiologique… mais qui n »ont pas encore accès à l’errance poétique. De là l’importance de dire que toute personne humaine qui dit oui à son rêve… par la question quel est ton rêve?  … A L’HONNEUR DE FAIRE DE SON CORPS … UN DANSEUR… c’est-à-dire un socle abs-jetal qui danse la beauté du monde… (35.43)

GAELLE

31 : J’ai encore une question…. J’ai l’impression que… la question fondamentale , vraiment radicale qui s’impose … lorsqu’on suit ta distinction entre L’OBJET ET L’ABS-JET… si pour toi l’objet, c’est ce qui existe, ce qui est dans l’existence … L’ABS-JET étant ce qui serait… hors existence… la question fondamentale … comme la question du bouffon … qui arrive et qui pose une question un peu bouffonne… qui est une question sérieuse… qui serait celle-ci : QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (36.30)

PIERROT

32 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… et je donnerai l’exemple de mon oncle Paulo… qui est un formidable…(36.43)

GAELLE

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) … donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? (37.40)

Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existes quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (38.18)

Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort…

Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle… EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UN ABS-JET? …pareil pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est â qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales (39.41)

PIERROT

34 : J’adore… premièrement.. je vais juste amener trois angles de recherche… juste pour mettre la table… parce que ta question elle est fondamentale… et c’est une belle question philosophique qui a parcouru l’histoire de l’humanité et y a AUTANT DE RÉPONSES QU’Y A DE POÈTES QUI PENSENT AVOIR RAISON… mais ceci dit… (40.09)

Comme vous le savez, j’ai énormément dormi dans les cimetières du Québec, en Nouvelle-Écosse, en Ontario… Nouveau-Brunswick… j’ai dormi dans beaucoup de cimetières… devant des tombes d’enfants… et la question de la mort… est une question ÉTONNANTE… QUAND TU DORS DEVANT UNE TOMBE… de tombe en tombe… de Tim Horton en Tim Horton, de tombe en tombe… et la tombe qui m’a le plus impressionné … Doris Lussier qui était un homme très cultivé, avec de très hautes études… avait inventé le personnage du père Gédéon … pour pouvoir parler au peuple… et quand t’arrives devant la tombe de Doris Lussier… et c’est écrit… JE M’EN VAIS VOIR SI L’ÉTERNITÉ EXISTE… J’ai trouvé ça génial… Je m’en vais voir si l’éternité existe… (40.58)

La deuxième expérience de tombe qui m’a fasciné… c’est à Aguanish, près de Natashquan… y a que des Rochette qui sont enterrés là … un petit cimetière… ma famille à moi… c’est toutes des Rochette… sont arrivés par bateau… demande-moi pas… et je suis allé dormir avec ma famille… ah ben.. et c’est une grande joie de se retrouver en famille… pour tenter de parler de la mort… j’étais tout seul qui parlait les autres étaient grippés…(41.29)

Et la troisième expérience… c’est à St-Élie de Caxton la iere fois qu’on y a été… J’ai dis… viendriez-vous avec moi dans le cimetière, j’aimerais ça … me trouver un petit spot pour dormir à côté d’une tombe… on est allé à St-Élie.. là, on a vu une tombe… sous laquelle, y a quelqu’un qui avec son cœur avait déposé des formes… et c’était assez impressionnant de voir la forme de la tombe et le cœur… et je me suis dit… et je me suis dit en moi-même… j’aimerais… c’est un monsieur Élie… et j’aimerais connaître la personne qui vient à cette tombe-là déposer ça… (42.05)

Alors c’est sûr que… qu’est-ce que la mort? … quand on la regarde… on n’a pas la réponse… même si je la regarde à partir d’une forme abs-jetale ou objtale… on n’a pas la réponse… c’est fantastique pareil… L’énigme est toujours là… toute ta vie … tu vis avec une énigme.. QU,EST-CE QUE LA MORT?… (42.25)

Ce qui compte, c’est la joie de l’énigme… Y en a qui ont eu peur de la mort toute leur vie … puis quand ils arrivent à la fin, y meurent comme y ont vécu,.. Y en a d’autres pour qui la mort est une fête… mon oncle Paulo, par exemple, la dernière journée qu’il est mort… avant qu’y meurt… y avait un gros party dans sa chambre… y avait dit… le ier qui pleure… y sort… finalement, y est resté tu seul… (42.54)

On sait pas c’est quoi la mort… mais, ce que les tombes m’ont appris… à travers mon parcours de poète… dans les cimetières… c’est que c’est probablement l’énigme la plus fascinante… la plus étonnante… comment des êtres humains peuvent se serrer les muscles et dire.. je suis millionnaire… je suis ier ministre, j’écoeure tout le monde… je tue du monde… quand tu sais que tu vas mourir qu’est-ce qui fait que la mort ne te donne pas la dignité de rêver dans ta vie de prendre soin du plus petit… autour de toi… y me semble que juste le fait que tu vas mourir devrait être un honneur … avant que tu meures, de faire du bien… (43.43)

Alors je sais pas c’est quoi la mort… et quand tu lis les philosophes, toi et moi gaelle, on a beaucoup étudier la philosophie, j’ai jamais rencontré quelqu’un de toute l’histoire de la pensée que ce soit en théologie, en religion, en philosophie, en science… quand t’arrives au mot… mort… tout le monde est au même point… on est sur le quai de la gare… et on n’a pas de réponse. (44.05)

MICHEL

35 : Moi j’ai peut-être une réponse… ben j’ai pas une réponse… j’ai une définition… je sais pas si ça répond.. mais.. pour moi … la mort c’est la transformation, appelez ça transcendance… DU SOCLE ABS-JETAL… la mort… c’est la transformation du socle abs-jetal… donc l’abs-jet lui-même n’a plus de références… et c’est le mystère ou c’est parti… c’est peut-être L’ÉNERGIE QUI AU BOUT DU COMPTE… FABRIQUE LES RÊVONS… peut-être que notre conscience se transforme dans d’autre chose mais peut-être là … ÇA SE SONT DES INTUITIONS POÉTIQUES… ça répond à rien mais c’est beau… (44.47)

GAELLE

36 : Ça répond à beaucoup en fait… c’est ça… c’est que justement, là tu pointes … tu vas ou je voulais en fait amener Pierrot .. c’est-à-dire que…lorsque tu articules une théorie comme … Pierrot est en train d’articuler une théorie là… qui est une théorie qui propose une certaine lecture de ce qu’on appelle la vie… donc y a vie… et y distingue exister puis abs-xister… et au cœur même de sa proposition se trouve déjà le problème de la mort… fondamentalement… et donc par définition même, pour moi … sur le plan de la logique pure… y doit arriver… je dis bien doit… mais c’est un impératif qui ne concerne que moi … peut-être… mais ç une proposition … parce que… les prémisses qu’il avance… sur ce que c’est qu’abs-xister… c’est que techniquement qui dit… hors temps, hors réalité… abs-xister, pour un cerveau mettons habitué à un régime terre à terre rationnel … on considère que c’est quelqu’un qui n’a plus de… donc y a quelque chose qui relève de… d’un certain entre-deux… qui n’est pas très clair non plus … dans l’expression de Pierrot mais que l’on comprend instinctivement TOUS PAR LE CŒUR. On comprend ce qu’il essaie de dire… (46.10)

Et je me disais juste que, sur le plan de la proposition théorique … quand il emploie la notion de SOCLE ABS-JETAL… c’est qu’il parle donc du corps parce que la mort passe aussi par une dégradation finalement organique, sur le plan biologique, donc qu’il se passe quelque chose au niveau du corps… et quand toi Michel tu dis que, peut-être que pour toi … sur le plan hypothétique … tu dis… bon… on connaît pas plus la réponse … mais ÇA SERAIT PEUT-ÊTRE UNE TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL .. pour oi on arrive, si tu veux, à une audace… sur les extensions qu’on donne à la proposition… mourir… puis mourir… ça peut s’entendre donc de différentes façons… comme on est prêts à jaser longtemps sur ce que c’est que vivre… Mais  vivre c’est pas juste le fait de respirer… vivre c’est beaucoup plus plein, beaucoup plus vide que ça… de la même façon que tu peux aussi comprendre ce que c’est que mourir… oui je te vois Didier (47.05)

DIDIER

37 : Oui… je pense que pierrot ne met pas le sujet de la mort dans ce qu’il exprime.. depuis tantôt …ce qu’il nous donne… de ce que je peux comprendre… c’est une clé du bonheur… et l’important, c’est comme disait Jésus… laisser les morts enterrer les morts… et laisser les vivants avec les vivants… donc… ce que fait Pierrot, il nous donne une clé pour arriver à toucher la vie dans son essence… et non pas de vivre, être à côté de sa vie … mais de vivre sa propre vie… sa propre existence au plus profond de soi-même… POUR ARRIVER À ÊTRE LIBRE. (47.50)

Le message de Jésus, je fais un rapport avec Jésus… la clé du message de Jésus qui n,a pas aussi bien, à mon avis, été transmise, c’est une clé de liberté.. et si on analyse les évangiles de Jésus… il nous dit… vous êtes libres, soyez heureux… parce que ce que vous faites là … vous allez le retrouver de l’autre côté… donc allez dans le bonheur, dans la liberté.. et dans l’amour les uns des autres… la clé… AIMER C’EST ÊTRE JOYEUX… (48.23)

Et je pense que Pierrot, y nous emmène une clé qui nous dit… vivez ce que vous êtes au fond de votre cœur… et ne vivez pas dans l’influence qu’on vous a donné depuis des années et de siècles… qui vous amène à des gens… vous subissez la vie au lieu de la vivre… et finalement, comme disait un sage hindou … lui y disait… SOYEZ LE NON-CONNU… SOYEZ LE NON-EXISTANT… c’est-à-dire ne pas être influencé par la vie qui nous entoure… par le superficiel qui nous entoure… mais être in fluencé par la profondeur des choses qui nous entourent… d’où la notion D’ABS-JET… et la notion d’objet… (49.23)

Car en fait, chaque objet peut être un abs-jet… dans la mesure ou on a compris… son sens profond, je veux dire… parce qu’un couteau, ça peut être quelqwue chose ordinaire et ça peut être quelque chose d’extraordinaire…parce que ça peut nous sauver si on est pris dans la forêt… et je pense que Pierrot nous donne une clé de vivre parce que pour l’instant… (49.49)

Après la mort… je veux pas parler de ça parce que moi j’ai énormément d’informations là-dessus… Nathalie elle a du penser à moi quand vous parliez de ça… je suis un grand spécialiste de la mort… donc je parlerai pas de ça … J’en parlerai pas parce que ça va durer des heures… parce que j’ai les notions de connaissance scientifique par rapport à ça avec des médecins qui ont fait des recherches… y font des conférences-là-dessus… donc je veux pas en parler (50.14)

Mais je pense que Pierrot nous donne des clés extraordinaires de la vie et je le rejoins beaucoup parce que … j’ai été aussi un vagabond… et puis je comprends très bien ce que tu dis Pierrot… et c’est magnifique d’assister à tout ce que tu nous dis… de le partager avec le grand philsoophe que tu es .. parce que je n’ai pas ce talent et cette connaissance … mais je peux percevoir tout ce que tu nous exprimes… et ça me demandes un temps de faire les transpositions avec les mots que tu as créé… mais c,est extraordinaire, en tout cas… (50.48)

GAELLE

38 : Non, je suis d’accord avec toi Didier… ce que je dis… c’est juste que… moi je suis pas au niveau de… quand j’interviens, c’est jamais au niveau de l’intention… je suis toujours sur le plan formel… c’est que lorsque quelqu’un dit quelque chose… par exemple, si je fais une phrase… mais une phrase… une fois qu’elle est prononcée … existe en soi… et donc quand Pierrot compose quelque chose, et donc un programme … c’est un ensemble d’éléments qui finalement forment déjà en eux-mêmes unéco-système… une cohérence… alors y a des éléments des fois très clairs ou très cohérents… donc j’attire son intention à présent .. sur le plan critique… (51.50)

C’est-à-dire qu’on peut être d’accord avec ce que Pierrot propose ou ne pas être d’accord… mais sur le plan critique, lorsque qu’on comprend son propos… hors voici par exemple là ou ta proposition montre le flanc mettons à la controverse … Voici le point aveugle de ce que Pierrot essaie de nous dire… sur le plan formel, sur le plan spéculatif… parce que techniquement, lorsqu’on parle de l’objet … si on revient sur la notion d’objet… ou ce que l’on admet sur ce qui existe… on peut trçs bien déjà penser l’objet lui-même … (52.29)

Parce qu’on rentre un peu dans une dichotomie … un objet… séparation… objet/abs-jet… mais techniquement, on peut parfaitement rationaliser que … un objet… d’ailleurs si je reprends le mot de la philosophie quantique, de la physique quantique , un objet n’est pas en soi juste un objet… qui parait exister là… donc la chose qui est matérielle… qui fait toc toc toc… n’est pas du toc toc toc… (52.57)

C’est-à-dire qu’au niveau de la manifestation… je dis objet… mais l’objet en fait… n’est pas nécessairement à prendre dans ce qui se donne à voir… à nous … un objet en soi … n’est peut-être pas ce que nous appelons …exister… donc c’est plus à ce niveau-là… je dis si… on part de cette prémisse-là … finalement, on peut très bien se référer à cette philosophien qui mette déjà le flou en disant ce que c’est que même la séparation entre ce que c’est qu’exister … ce que c,est que de ne pas exister… est-ce que vraiment c’est si clair? (53.30)

Est-ce que vraiment, dans le sens de la réalité … parce que l’enjeu est finalement là… lorsqu’il parle de l’objet et de l’abs-jet… le problème , c’est la réalité en fait. Donc, est-ce que finalement la réalité peut s’assainir … dans la division entre vivre et ne pas vivre… mourir et vivre… tu sais.. c’est donc plus complexe que ça… donc moi j’amène un éclairage en disant… que … moi j’adore… je dis juste que t’arrives avec une lumière… et après il a le choix de poursuivre la réflexion là-dessus ou pas… (54.32)

Donc, comme philosophe, le programme qu’il a déjà est largement suffisant… il peut très bien déposer ça comme ça … ce qui fait que… les générations qui viennent après … y en a qui se disent… c’est vachement intéressant… mais à quoi est-ce qu’il n’a pas penser? … C’est plus dans cet optique là… que ça allume des choses chez lui… parce que souvent, Pierrot pourra vous le dire, nous discutons souvent sur la philosophie des objets… j’ai ma propre posture à moi de ce que c’est qu’un objet… donc c’est pour ça que j’interviens en disant… peut-être qu’à ce niveau-là ..Mais moi j’ai surtout adoré l’audace de Michel SUR LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL…

PIERROT

39 : oui Michel, Bravo… j’ai assisté à ça durant 14 ans moi du Michel génie là … le matin… des fois en une phrase, Michel me ramassait toute ma journée de travail … en une phrase… (55.17)

GAELLE

40 : moi j’aime bien… c’est super audacieux … mais des fois on se rend pas compte.. mais la portée de ce que Michel a dit… sur le plan spéculatif… parce que… quand on reprend les prémisses de Pierrot lorsqu’il parle du champ constellaire… des rêvons et tout ça… donc… on sort vraiment de la capacité qu’on a de voir la réalité dans l’actuel… et tu te dis ok.. si cela sur le plan du postulat fonctionne, existe, LE SOCLE ABS-JETAL finalement, c’est quelque chose … UN DEGRÉ DE CONSCIENCE… comment dire… disons entre guillemets… supérieur éloigné de ce que nous croyons, mais ça n’enlève pas rien… comme je te dis… Pierrot la proposition de ce soir est magistrale. (56.32)

MICHEL

41 : J’ai envie d’ajouter… que… quand on parle de la vie personnelle œuvre d’art… on propose aussi l’installation d’une couche d’intelligence supplémentaire à l’humanité… on parle de ça… mais ce qui arrive, c’est que le chemin qu’on prend, celui de la philosophie , de la poésie… le moteur de ça c’est l’imagination… On a pas toujours encore réalisé que L’IMAGINATION, C’EST LE MOTEUR DE L’INTELLIGENCE … comme le papier est le support de l’intelligence… donc l’imagination… jusque encore aujourd’hui … ah t’as une trop grand imagination… en voulant dire… TU RÊVES DE L’IMPOSSIBLE… mais nous on carbure à l’impossible… et nous on est en train de vivre… ensemble… la démonstration QUE L’IMPOSSIBLE EST RÉALISABLE… que l’harmonie peut exister entre des personnes dans la fabrication, même via l’imaginaire d’un monde plus intelligent qu’aujourd’hui…

Pour l’humanité… enfin, c’est ce qu’on espère, c’est un pari hen… on est pas rendus là encore, mais moi je vois tellement d’inhumanités chez l’humain … je vois tellement d’humanité… je vois 80% de l’inhumanité chez l’humanité… puis ça me désole beaucoup … je suis bien triste de ça… puis Pierrot est pareil … puis Marlene est pareille… Marlene elle le voit avec ses étudiants… (…..) mais en général, cette statistique internationale qui roule depuis longtemps de 20% versus 80% …c’est difficile d’imaginer qu’on peut virer ça de bord… mais c,est une vie platte, y faut virer ça de bord… (58.30)

Mais c’est notre pari nous autres, mais regarde, on a de la joie de vivre depuis qu’on se connaît à chaque jour avec Pierrot , Marlene et moi et puis avec toi Gaelle depuis le début.. puis avec… Didier et Nathalie déjà … alors c’est rien que ça qu’on demande hen… une belle journée, pour chacun d’entre nous… même quand les journées sont pas vivables, au moins on sait que demain ça va être mieux… mais si on le sait pas

Tu sais y a des gens qui ont jamais connu l’amour… comment peut-on leur demander d,en donner… y n’ont pas eu… comme l’argent tu sais… tu n’as pas… quand même c’est beau ce que tu viens de faire… alors nous on transporte ce message-là que oui …QUE ÇA PREND TON RÊVE… pis ton rêve c’est dans ton imaginaire… c’est ton moteur… mais si tu ne le pars pas le moteur, y part pas… mais y faut d’abord prendre conscience qu’on a UN MOTEUR DANS L’HUMAIN, et c’est notre message nous autres… (59.22)

C’est pour ça, que moi je me lève à chaque matin… chaque matin quand je me réveille , je me demande ou je m’en vais, qu’est ce qui va m’arriver aujourd’hui? … là je me revire de bord… pis je vois Marlene qui dort à côté et je me dis… MA JOURNÉE EST GAGNÉE… Je vais avoir une belle journée… pis je vais avoir une belle soirée… pis c,est pas rien d’autre qui m’apporte ça là … (59.53)

GAELLE

42 : Mais justement, ce que tu dis là… Pierrot a bien théorisé ça … si tu pouvais juste revenir sur les trois formes d’errance… je trouve que c’est vraiment quelque chose de magistral que t’as théorisé là pour rendre compte justement la différence que tu fais entre l’abs-jet et le socle abs-jetal… mais de façon concrète,,, je sais que tu as une définition de chacune des errances… (1.00.27)

PIERROT

43 : Mon idée c’était que la semaine prochaine , c’était tout consacré à ça parce qu’Alexis et moi , on a travaillé 5 ans et dans la maîtrise d’Alexis , je vais lire des extraits de la maîtrise d’Alexis… et les commenter… parce que c’est un travail qu’on a mis sur 5 ans… et les conséquences de notre recherche … ça va faire l’objet de notre exposé de la semaine prochaine… avant qu’on aborde, la semaine d’ensuite L’Abs-bigbang nano-cosmologique …

J’aurais pu le faire ce soir… mais je trouve qu’on ait fait la différence entre l,abs-jet et le socle abs-jetal dans un ier temps et on va élargir la définition en entrant les trois formes d’errance… dans lesquelles vous allez facilement vous reconnaître dans les différentes phases de vos vies … ça devrait être si tu veux… la partie du traité des abs de la semaine prochaine… (1.01.17)

 

MARDI 15 JUIN 2021 … TRAITÉ DES ABS… 6IÈME EXPOSÉ … LE JOUR OU LE COEUR EST DEVENU LE K-OEUR…. ABS-BIG-BANG NANO-K-OSMOLOGIQUE …. OU LE CRI DU K-OEUR POUR UNE JUSTICE POUR LE PLUS PETIT

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

Pierrot le Vagabond Chercheur |

 (1833 … (RÊVONS) …

APHORISME ANALOGIQUE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS DU PHILOSOPHE-CINÉASTE MICHEL LE CONCIERGE …

COMME EN PHYSIQUE QUANTIQUE … PEUT-ÊTRE QUE SI ON S’INTÉRESSE AU PLUS PETIT D’ENTRE NOUS … ON FERA DE GRANDES DÉCOUVERTES.

OCTOBRE 6, 2017

————–

—————————–

——————————————–

Michel Woodard

20:25 (il y a 11 minutes)

À moi
Salut Pierrot !
Suite à cette requête de Gaëlle au sujet de 😁
” Donc, je me disais aussi … comme tu es amateur de concepts… plutôt d’abcepts, tu vas revenir là-dessus… donc des étiquettes conceptuelles, je me dis que ça serait intéressant que, ce que tu appelles phrases… tu vois… comme par exemple, tabarnacle laissez-moi partir… ça aurait pu être autre chose … ça aurait pu être la fameuse pomme qui tombe sur la tête de l’autre …tu vois un peu… donc, ce qui serait intéressant, c’est de trouver, si tu veux, une étiquette conceptuelle qui vienne changer le mot phrase … “
Il me vient à l’esprit que ce pourrait être l’expression 😁 :
” Un évènement Big.Bang ” est survenu… :
Tabarnaque, laissez-moi partir…
 ” L’évènement Big.Bang “peut-il être l’étiquette conceptuelle dont on parle ?…
Transcription excellente Merci
—————–

Pierre Rochette

20:36 (il y a 1 minute)

À Michel
wowwwwwwwwwwwwwwwwwwwww

j’achète… …événement big bang…
je dépose ton courriel sur mon blog et ma réponse..
Pierrot

Michel Woodard

06:38 (il y a 1 heure)

À moi
Ce serait bien d’avoir notre signature sur cette expression telle :
” Évènement Big.Bang “
en respectant le point et l’orthographe 😁
Big.Bang
pour l’image persistante.

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL

wowwwwwwwww ….. sans le savoir… Michel avec son aphorisme extraordinaire…

COMME EN PHYSIQUE QUANTIQUE, PEUT-ÊTRE QUE SI ON S’INTÉRESSE AU PLUS PETIT D’ENTRE NOUS, ON FERA DE GRANDES DÉCOUVERTES…

me révélait le secret de ma prochaine étiquette du traité des abs… CELLE DE L,ABS-BIG-BANG NANO-COSMOLOGIQUE comme définition du coeur… comme poésie quantique d’un cri pour tous.

Cet aphorisme de Michel,  je n’ai cessé de méditer intensément depuis quelques jours dans mes marches philosophiques… Et ce matin, à la fin de mon sommeil, car je travaille intensément quand je dors, j’ai saisi… que mon étiquette …. ABS-BIG-BANG NANO-COSMOLOGIQUE … était en fait la définition exacte d’un COEUR … libre au point de crier pour tous en fonction du plus petit….UN COEUR QUI DEVIENT EN SOI POÉSIE QUANTIQUE.

————-

LINO VENTURA…. EXTRAIT YOU TUBE DE …. LINO VENTURA, LES COMBATS D’UNE VIE …. UN JOUR UN DESTIN.

Lino Ventura, les combats d’une vie – Un jour, un destin – Documentaire Portrait – YouTube

Je remercie mon papa qui a choisi cet endroit » - Le Parisien

1: J’ai la réputation de ne pas aimer les journalistes … de détester la publicité, (…..) … comme moi j’ai jamais permis en plus à ce que l’on touche de près ou de loin à ma vie privée … alors j’estime que la vie privée est une chose … et le cinéma en est une autre … et j’ai l’idée d’ailleurs qu’on agace profondément tout le monde avec ces histoires de vie privée … je vois pas qui ça peut intéresser… (40.18)

2: …. Lino Ventura ne s’expose pas et il préserve aussi sa famille … Il a pris l’habitude de se réfugier ici … à St-Cloud … avec sa femme Odette … et leur 4 enfants … Mylène, Laurent, Lynda et Clésia … (41.09)

3: Lino depuis des années souhaite protéger plus que tout… le secret qui entoure sa fille … Lynda… un secret bien gardé… jusqu’au jour ou le comédien va ressentir le besoin de raconter l’histoire de sa fille… voici pourquoi… (42.13)

4: (sa fille)… Il se fait violence pour prendre l’antenne … parce qu’il avait compris que… s’il ne le faisait pas … s’il n’allait pas au combat… là encore une fois… ça serait perdu d’avance… (42.24)

5 (sa femme Odette) … il se dirait… il faut faire quelque chose… il se sentait responsable … si ça peut faire quelque chose… fallait le faire…  (Gilles Lambert, photographe)…. Sa femme le pousse à faire cette déclaration… il hésite longuement et finalement… il accepte… (42.36)

6: Nous sommes le 6 décembre 1965 à Saint-Cloud … Lino Ventura est seul derrière son bureau … il met la touche finale à la rédaction d’une déclaration … Ce soir le comédien va s’exprimer à la télévision… (sa fille)… ça allait contre sa nature d’aller parler de l’intime à la télévision, si vous voulez… il a du… c’était une souffrance absolue (42.57)

7: Il s’agit des enfants… des enfants pas comme les autres… des enfants que Simone Saint-Clair a appellé… DES ANGES INCOMPRIS… et que la médecine appelle  … DES ENFANTS INADAPTÉS… si j’ai pris le parti de soulever le voile sur ce problème … c’est comme j,espère de tout MON COEUR que cela fera pencher la balance en notre faveur … je suis père d’un enfant… pas comme les autres… (43.34)

8: (son fils)… ça été très dur… il s’est fait violence pour le faire et en même temps, il disait qu’il avait le devoir de le faire… (Celia Ventura)… C’est un appelle que j’ai beaucoup de mal à voir parce que je pleure à chaque fois… je sens mon père terriblement ému par la question… (48.54)

9: (un ami)… c’est vraiment la première fois, le père d’une enfant handicapée… l’homme qu’on voit apparaitre et l’acteur s’éloigne… (…) Cet enfant pas comme les autres, c’est donc Lynda et depuis sa naissance… elle souffre d’une fragilité physique et mentale… (44.14)

10: Lorsque vous rencontrez un enfant pas comme les autres… dans la rue… Il ne faut pas le regarder comme un monstre… il ne faut pas le regarder avec de la pitié… ce n,est pas de la pitié que ces gens-là veulent… au contraire… C’EST DE LA JUSTICE… C’EST DE LA CHALEUR HUMAINE… (44.31)

11: toute la façade d’un coup s’écroule, tout ça n’existe pas… il est un homme nu face à une camera… il ne sait pas comment on fait … il oublie même ses réflexes d’acteur… il oublie tout (44.43)

12: je sais, que la société ne peut plus ignorer, ne doit plus ignorer… car c’est un problème qui éclatera même tout seul comme il a éclaté dans d,autres pays… (…) Vous pouvez nous aider également en nous apportant de l’argent… bien sur, si je suis là, c’est pour ça… il fait que je réussisse… voilà… merci. (45.25)

13:( Odette sa femme)… ça éclaté le problème et ça a aidé beaucoup de parents, ça c’est sûr… (son fils) et on a eu des lettres, ou des parents étaient libérés… ils disaient merci, merci… efin je vais sortir avec ma fille…enfin je vais pouvoir dire que j’ai un enfant comme ça… (45.45)

14: avec cet appel, Lino Ventura vient de lancer l’opération perce-neige… une opération qui vise à financer un foyer de vie près de … qui va accueillir sa fille et d’autres enfants handicapés.. mais le combast va être long et compliqué. SON VÉRITABLE COMBAT C’EST LYNDA… ET LÀ ÇA A ÉTÉ QUELQUE CHOSE DE DIFFÉRENT… et à partir de ce jour-là, il n’a porté que des cravates noires.(46.10)

15: Pour lui c’était plus qu’une épreuve… une déchirure, c’était une injustice du ciel … c’est ce qui a transformé sa vie beaucoup plus que tout le reste … Lorsqu’il me parlait de Lynda, il parlait avec AMOUR… avec te dresse même beaucoup plus. …avec admiration… mais lorsque Lynda était là… il était beaucoup plus frileux… il ne voulait pas que l’on remarque qu’il avait une relation très particulière…  (46.20)

16: Pour Lynda, pour les enfants handicapés, Lino Ventura est l’un des premiers artistes à mettre son image au service d’une cause… et le comédien ne ménage pas ses efforts… pour tenter de récolter des fonds…

17: en 1979, après 14 ans de combat, perce-neige achète un terrain à Sèvres  et lance la iere construction d’une maison d’ accueil…  (…..) En 1982, le ier foyer perce-neige est inauguré … il accueille une 20aine d’adultes handicapés et parmi eux, Linda Ventura, âgée de 24 ans… (…) (un ami) et là il me disait, maintenant je suis tranquille… c’était pas une phrase de vrai bonheur, mais une phrase de pure sérénité… MAINTENANT JE PEUX ÊTRE TRANQUILLE… JE PEUX MOURIR TRANQUILLE…  (50.59)

————–

LUNDI, 14 JUIN 2021… LE TRAITÉ DES ABS (OU TRAITÉ DE POÉSIE QUANTIQUE) …. 5IÈME EXPOSÉ …. LE SOCLE ABS-JETAL …. SOIT LE RAPPORT ENTRE LE CORPS ET LE COEUR SOUS SES TROIS FORMES D’ERRANCE …. L’ERRANCE FANTOMATIQUE, L’ERRANCE AXIOLOGIQUE ET L’ERRANCE POÉTIQUE….

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL (1833 … (RÊVONS) …

APHORISME ANALOGIQUE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS DU PHILOSOPHE-CINÉASTE MICHEL LE CONCIERGE …

COMME EN PHYSIQUE QUANTIQUE … PEUT-ÊTRE QUE SI ON S’INTÉRESSE AU PLUS PETIT D’ENTRE NOUS … ON FERA DE GRANDES DÉCOUVERTES.

Octobre 6, 2017

————–

—————————–

——————————————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

De zoom en zoom avec les rêveurs équitables, chaque étape du traité des abs, ou traité de poésie quantique… avance autant méthodologiquement qu’épistémologiquement….

Je sens que je tiens un sens du récit qui sculpte poétiquement un monde étonnant, celui du rêve big bang…  Je bosse dur…

Je pense avoir trouvé l’angle pour parler  …. DU SOCLE ABS-JETAL  lors du prochain zoom qui sera enregistré comme les autres d’ailleurs….

Un mélange de chansons, de poésie, de blogue, d’analyse chirurgicale d’un paradigme sculpté… celui du rêve big bang comme fondement du sens de toute existence humaine sur terre… séparant l’errance fantomatique autant qu’axiologique de l’errance poétique ou pour dire plus théoriquement l’existence de l’abs-xistence.

MON RÊVE… DEVENIR UN VAGABOND POÈTE THÉORISÉ… UN VÉRITABLE ERRANT POÉTIQUE… INSTRUIT.

Ce qui m’intéresse dans le traité des abs… c’est de découvrir LES LOIS DE L’ERRANCE POÉTIQUE POUR TOUS.

 

JE RÊVE QUE LA DÉCOUVERTE DES LOIS DE L’ERRANCE POÉTIQUE PAR LE TRAITÉ DES ABS… CONDUISE PAR  UNE MASSE CRITIQUE DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART À L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE SUR TERRE… POUR CES MILLIONS D’ENFANTS QUI SE MEURENT DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE.

———

Lundi, 14 mars, 15 h.57… p.m.

L’ABS-BIG-BANG NANO-COSMOLOGIQUE …..

DÉPASSEMENT…

PASSER DE LA VIE À LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR LE POUVOIR ABS-BIG-BANG DE RÊVER.

RÊVE-ÉVÉNEMENT? MATRICE POÉTIQUE?

CORPS ET COEUR EN HARMONIE… RÊVE ET RÊVE BIG BANG EN FUSION?

———–

Je commence déjà à préparer intérieurement le zoom 6…. L’ABS-BIG BANG NANO-COSMOLOGIQUE…. qui sera la suite logique du 5ieme… LE SOCLE ABS-JETAL….

J’aimerais pénétrer encore plus profondément l QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? … SON NOYAU BIG-BANG… dans ce qu’il porte, non pas d”abs-constellations de champs de rêvons… mais … encore plus poétiquement … sa genèse NANO-COSMOLOGIQUE PAR LE ABS-BIG BANG…. c’est à dire le big bang considéré comme une MATIÈRE-RÊVE…. dont les particules de liberté sont intrinsèques à l’impossible… c’est-dire DANS LA POÉSIE NANO-QUANTIQUE DU HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE.

LA NANO-MATRICE DE L’INTENTIONALITÉ CRÉATRICE HUMAINE PROJETANT CHAQUE ÉLECTRON LIBRE COMME UN MAILLON FRACTAL DE L’ERRANCE NANOPOÉTIQUE CITOYENNE PLANÉTAIRE.

————-

1830 ….. 4 OCTOBRE 2017

1830 .. (MULTIVERS)  INTUITION 11: LE CONCEPT D’ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE DE MICHEL LE CONCIERGE RELIE LA NOTION D’HOLOGRAMME À CELLE DE MULTIVERS DE LA PHYSIQUE QUANTIQUE

October 4, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

Par une méthodologie «L.A.H» (lecture analogique hologrammique), j’utilise mon cerveau comme un ordinateur quantique, au sens où les variables de celui-ci prennent comme axiome premier le fait qu’il fonctionne à partir d’un algorythme de complexité émergente issu de la MATRICE DE SON RÊVE BIG BANG se protégeant de l’intrication avec TOUTE CONNAISSANCE STRATIFIÉE UNIVERSITAIRE), qui ne constitue qu’une histoire-conte parmi des milliards d’autres de l’horizon des champs de force ou se joue en univers multivers……  «WOW-T=2.7K»

Qu’est-ce que la connaissance stratifiée universitaire? C’EST L’APPROXIMATION DE LA RÉALITÉ PAR DES HISTOIRES INSTITUTIONNALISÉES, des contes pratiques utilitaristes dont il faut se dégager par une pensée imaginative et critique.

Ca fait 10 ans maintenant que j’étudie Michel le philosophe-cinéaste-concierge à titre d’archétype hologrammique d’un rêve big gang ( L’amour de Michel pour Marlene), une véritable œuvre d’art, un véritable rêve big-bang personnel (et pour l’un et pour l’autre) dont je puis témoigner qu’il correspond exactement à la vision qui m’habite de  la formule «WOW-T=2.7K.»

FAIS WOW SUR UN RÊVE

NE TRICHE PAS

ET TU AURAS UN ACCÈS PRIVILÉGIÉ AU 2.7K

ARTÉFACTE ONDULATOIRE QUI TE PROTÈGERA

DE TOUTE INTRICATION ÉVÉNEMENTIELLE INAPPROPRIÉE.

Ce n’est que tout dernièrement que mon intuition (celle à partir de laquelle je pose comme axiome que Michel par son rêve big-bang est devenu UN HOLOGRAMME, UN ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE DE TOUT RÊVE BIG-BANG) était relié à la notion de MULTIVERS DE LA PHYSIQUE QUANTIQUE.

Cet extrait du livre de David Deutsch «LE COMMENCEMENT DE L’INFINI» de la page 316-317 m’est apparu tellement révélateur d’un champ de force fascinant à explorer.

————
DAVID DEUTSCH
LE COMMENCEMENT DE L’INFINI
LES EXPLICATIONS TRANSFORMENT LE MONDE
P.315
EXTRAIT

————-
Dans cette version complète DU MULTIVERS QUANTIQUE, comment notre récit de science-fiction va-t-il se poursuivre? Presque toute l’attention que la théorie quantique a reçue, aussi bien de la part des physiciens et des philosophes que les auteurs de science-fiction, s’est concentrée sur son aspect D’UNIVERS PARALLÈLES. C’est amusant, car c’est dans l’approximation de l’univers parallèle que le monde ressemble le plus à celui de la physique classique, et cependant c’est l’aspect même de la théorie quantique que beaucoup de gens SEMBLENT TROUVER VISCÉRALEMENT INACCEPTABLE.

La fiction peut explorer LES POSSIBILITÉS OUVERTES PAR LES UNIVERS PARALLÈLES. Par exemple,

COMME NOTRE RÉCIT
EST UNE HISTOIRE D’AMOUR

les personnages peuvent certainement s’interroger sur LEURS HOMOLOGUES dans d’autres histoires. Le récit pourrait comparer leurs spéculations avec ce que «nous savons» S’ÊTRE PASSÉ DANS LES AUTRES HISTOIRES. Le personnage dont l’infidélité de l’épouse a été révélée par un évènement «aléatoire» pourrait se demander si cet événement a fourni une issue heureuse à ce qui était un mariage voué à l’échec de toute façon. Sont-ils encore mariés dans l’histoire où l’infidélité n’a pas été révélée par la suite? SONT-ILS ENCORE HEUREUX?

EST-CE QUE CELA
PEUT ÊTRE DU VRAI BONHEUR
SI «C’EST BASÉ SUR UN MENSONGE?»

Pendant que nous les voyons spéculer ainsi, nous voyons l’histoire «toujours mariés» et savons «dans la fiction» ce qu’il en est.

——-
COMMENTAIRE

La notion de TRICHERIE DANS LE MULTIVERS » RESSEMBLE à un pertubateur de l’horloge biologique de la personne humaine provoquant une rupture dysfonctionnelle entre son archétype et son pouvoir hologrammique de conscience cosmique profonde.

Je n’ai jamais vu Michel manquer de respect à Marlene (en 10 ans avec eux), et aussi jamais vu Marlene manquer de respect à Michel. De là ma conviction forte que leur archétype réciproque (Michel le concierge et Marlene la jardinière) se transmute par un aura (dans le sens de Walter Benjamin) hologrammique quantique permettant à leur condition humaine de sécuriser et d’équilibrer le rapport forme-contenu (Lukacs) de tout événement aléatoire d’intrication prédatrice. Peut-être Est-ce cela l’amour au 21eme siècle: UNE EUMÉTRIE SANS TRICHERIE PAR PUR POUVOIR ATTRACTIF DE LA BEAUTÉ DU MONDE ÉMERGEANT TEL UN FEU D’ARTIFICE PAR UN RÊVE BIG BANG.

———–

…quand il avait voulu exprimé l’âge d’or …Érasme avait vraiment exprimé l’âge d’or de l’imprimerie … tout ce que ça avait apporté … Il vivait cet âge d’or… et là… peu à peu … LA LETTRE K EST VENUE… et je me suis aperçu que ce que j’écrivais pendant l’hiver …c’était un peu comme Pollock qui jette ses taches … C’ÉTAIT JUSTE LA MATRICE À PARTIR DE LAQUELLE NAISSAIT QUELQUE CHOSE (11.14) QUE J’ATTENDAIS… QUE J’ESPÉRAIS…

—————————-

Pierrot... Le Vagabond Céleste... - YouTube

1) RÉSUMÉ DES DERNIERS ZOOMS SUR LE TRAITÉ DES ABS…

PIERROT
le traité des abs… jusqu’à date… a défini … un… que abs veut dire ce qui vient du cœur … est noble un rêve qui est au fond du cœur… deux… que l’abs-xistence, c’est ce qui est créé par la
question…. quel est ton rêve? … qui sépare l’existence de l’abs-xistence… et que… trois… l’abs-rêvance enchantée …c’est la façon dont ce petit film-là se tourne… (01.48)

Mais maintenant, DANS LE DERNIER BLOGUE, nous sommes entrés  dans l’intérieur de ce petit film-là … par un modèle que j’ai vécu et qui a mis … en exploration, en laboratoire deux notions que j’ai déposé en dialogue… la première étant celle D’ABS-CONSTELLATION… la deuxième, la notion de CHAMPS DE RÊVONS…. alors la iere notion… celle d’abs-constellation, c’est … comment se déploie un champ de rêvons… (03.54)

Donc, nous avons défini dans un ier temps l’abs-constellation de champs de rêvons comme DES PARTICULES DE LIBERTÉ implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée …. POÉTIQUEMENT ….AU BIG BANG MÊME DE L’UNIVERS… et à sa résultante, soit son bruit de fond cosmologique… 2,7k … qu’on pourrait décrire au niveau humain sous la formule des rêveurs équitables… wow-t=2.7k? … c’est-à-dire, fais wow sur ton rêve, ne triche pas… et tu vivras l’impossible… qui s’appelle UNE EXPANSION DE CHAMPS DE RÊVONS SOUS LA PORME POÉTIQUE 2.7K

———–

—————————-

————————————–

Peinture à l'huile sur toile de Vincent Van Gogh, faite à la main, scène de  chambre à coucher à Arles, Art | AliExpress

2) QU’EST-CE QU’UN ABS-JET?

 

C’EST UN OBJET… QUI …. SOUS L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS EST DEVENU UN RÊVE ….  DANS ….   ET AU SERVICE D’UN RÊVE BIG BANG…. LOGÉ DANS LE  … HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE.

————-

Le "Lever de Terre" de 1968 a bouleversé notre vision du monde (et du cosmos)  | National Geographic

3) ….. 360 … 12 décembre 2019,

SUR TERRE…. DEPUIS LA PHOTO DE LA TERRE PRISE DE LA LUNE… L’HUMANITÉ SAIT MAINTENANT QU’ELLE EST PLANÈTE… DANS LE SENS GREC DU MOT… «VAGABOND» …. TOUTE PERSONNE HUMAINE ERRE ENTRE LA NAISSANCE ET LA MORT…. 7 MILLIARDS D’ERRANTS QUI SE DIVISENT EN TROIS CATÉGORIES D’ERRANCE…. L’ERRANCE FANTOMATIQUE… L’ERRANCE AXIOLOGIQUE ET L’ERRANCE POÉTIQUE…. COMMENT POUVONS-NOUS DISTINGUER LES TROIS FORMES D’ERRANCE? … PAR LA QUALITÉ DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR ….DE LÀ LE CORPS HUMAIN VU COMME UN ABJET QUANTIQUE AU COEUR DES CORPS CÉLESTES AUSSI VU COMME DES ABJETS QUANTIQUES…. LE TOUT HOLISTIQUEMENT KANTIQUE DES KANTIQUES DE SOCLES ABJECTALS PORTANT L’IMMATÉRIELLE BEAUTÉ DU MONDE SOUS SA FORME DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR… DE LÀ LES QWALIAS COMME FONDEMENT MÊME DE LA MUSIQUE NANO-COSMOLOGIQUE DU MULTIVERS ….

December 12, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le sculpteur de pensée abstraite pure en moi traîne nuit et jour un petit carnet… comme on traîne un filet pour chasser les papillons de nuit… les qwalias se poétisent par une flambée de lucioles de la mémoire du cœur… et soudain…on tient le sens même de son errance poétique sur terre… La semaine passée… Yves Bergeron , directeur de l’observatoire du patrimoine à l’UQAM organisait une activité sur le déménagement de Forillon dans les années 60… Et comme Alexis Lemieux en est le bras droit… j’y ai été invité… Et soudain… dans le documentaire présenté par la dame… j’ai vu… j’ai vu ma notion de «SOCLE ABJETALE» sur laquelle je travaille … Cela m’a rendu si joyeux… Un monsieur montrait un artéfact… un canot de course… racontant que ce canot avait été inventé par un monsieur qui y mettait son année à le créer parce qu’il voulait gagner la course de canot de l’année… Et il gagnait cette course… ce inventeur vendait son canot à celui qui était arrivé deuxième… avec l’idée de construire un nouveau canot encore meilleur pour battre celui qui avait acheté son canot de l’année précédent… Wowwwwwwwwwwwww…c’est exactement cela UN SOCLE ABJECTAL ….. Parc Canada veut rassembler ses artéfacts dans un même lieu au Québec… Mais en faisant cela… il va ramasser un objet et détruire le socle abjectal qui lui repose sur un territoire et sur un débris de la mémoire du cœur d’une grande beauté … et surtout d’une immense didactique de la justice épistémique et même d’une justice de la réparation…. Au 21eme siècle… ce qui définira l’artéfact immatériel … ser relié et à un territoire.. et à un débris de la mémoire du coeur que porte ce territoire par son socle abjectal… de là LA MÉTAPHYSIQUE DES QWALIAS…. permettant le passage planétaire de l’errance fantomatique-axiologique à l’errance poétique de la nano-citoyenneté-planétaire … Pierrot vagabond …. au nom de par et pour … notre équipe de recherche (Auld, Woodard,Rochette)

————-

—————————

————————————

Vincent Van Gogh : biographie courte du peintre à l'oreille coupée

 

4) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

 

 

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS …..EST DEVENU UN RÊVE        …..  DANS …ET AU SERVICE D’UN RÊVE BIG BANG …. LOGÉ DANS LE …… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE… ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR HUMAIN.

—————

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 16

5) ……. 2366.. 27 OCTOBRE 2018,

EN DÉCEMBRE 2009…. AU CAFÉ L’ITINÉRAIRE… UNE RENCONTRE-ARCHIVE AVEC L’ARCHÉTYPE LE VAGABOND CÉLESTE CONFONDU AVEC UN ITINÉRANT PAR LE DIT MONSIEUR DES MEDIAS WEB

October 27, 2018 Pierrot le Vagabond Chercheur

….. DÉCEMBRE 2009
1102 .. ARCHIVES POUR DOCTORAT DU SITE WEB 102.3 RPM
Pierrot le rêveur équitable
Rencontre inoubliable avec le rêveur équitable Pierrot Rochette
Cette semaine, je suis allé dîner au Café l’Itinéraire et comme il n’y avait pas beaucoup de place pour s’assoir j’ai demandé à quelqu’un si je pouvais lui tenir compagnie, cette personne m’a répondu…avec plaisir……
Après quelques bouchées d’un délicieux et copieux repas, nous avons commencé à parler de tout et de rien. De fil en aiguille, j’ai commencé à découvrir un homme qui, à priori, me semblait je l’avoue honnêtement, un itinérant comme les autres.

 

Quelle ne fut pas ma surprise au contact de cet homme à l’esprit vif, d’une grande culture, poète au grand cœur et d’une sensibilité que j’ai rarement vue depuis longtemps.

 

Une belle phrase qu’il a dite m’a fait beaucoup réfléchir, surtout dans cette période de surconsommation où les valeurs d’amour à autrui, de partage, de sensibilité ne sont plus très à la mode…
Un rêveur équitable, ce serait toute personne qui prend la décision de prendre soin du rêve d’une autre personne qu’importe sa race, sa langue, sa religion et cela, sans intérêt personnel caché.
Vous imaginez un peu, prendre soin du rêve d’une autre personne sans rien demander, n’est-ce pas formidable tout cela, d’une grande sagesse, d’une grande générosité, que de pouvoir faire, tous ensembles, ne serait-ce qu’une toute petite partie de ce qu’a fait ce Monsieur? je crois que le monde où nous vivons s’en porterait peut-être un peu mieux.
Mais qui est ce Monsieur?… c’est Pierrot Rochette, le rêveur équitable, qui fut co-fondateur de la boite à chanson Les Deux Pierrots dans les années 1970, Pierrot décida de donner tous ses biens pour devenir un ermite des routes en parcourant tous les chemins du Québec pour aller à la rencontre des gens (des rêveurs) et leur serrer la main. Son but? tout simplement marcher pour allumer le rêve des personnes qu’il rencontre sur son chemin…Ce n’est pas beau tout ça!
Je vous présente donc Pierrot Rochette le rêveur équitable.

————-

——————————
Chantal Hébert : journaliste solitaire

6) EN ARRIÈRE DE L’HÔPITAL STE-JUSTINE

COUPLET 1

en arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des JOS BINES
y a une clôture de broche un peu moche
avec un trou qui a l’air un peu croche

j’ai marche toute la nuit
en vagabond poète

avais besoin d’une cachette
pour lire le journal le Devoir
avant d’m’endormir un beau soir

REFRAIN

dans le cosmos
y a plein de trous noirs

qui avalent des soleils
par milliards

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir
aspire toute ma lumière
quand j’la lis dans l’Devoir

COUPLET 2

en arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des Jos bines
j’ai passé au travers du trou noir
de la clôture, tel un soleil dans l’soir

pour tomber sur des feuilles
qui me craquent dans ‘dos

comme je craque
pour une femme cerveau
passionnée de ses mots
comme du chant des oiseaux

COUPLET 3

en arrière d’l’hôpital Ste-Justine
tout au fond du parking des Jos Bines
Ulysse rêve de sa Pénélope
Dulcinée sourit à Don Quichotte

j’ai spotte ben caché
sous le pont de Ste-Rose

un vieux carré d’ciment
pas d’clôture en avant
pour une nuit d’poésie
enflammée par sa prose

REFRAIN FINAL

dans le cosmos
y a plein de trous noirs

qui avalent des soleils
par milliards

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir
aspire toute ma lumière
quand j’la lis dans l’devoir

comme Chantal Hebert
dans son bel habit noir

quand je dépose
ma tête endormie
sous la douce page éditoriale
du Devoir

Pierrot
vagabond céleste

————–

Pierrot Rochette, le vagabond céleste - LaFreniere&poesie

7) Natashquan… Danny Turcotte, la petite séduction… va-t-en vagabond… T’ES PAS DU VILLAGE…

1506 ….. 10 DÉCEMBRE 2016

1506 .. (VAGABOND CÉLESTE) UN VAGABOND CÉLESTE VIT À LA FRONTIÈRE DU CONTE ET DE L’HISTOIRE VRAIE

December 10, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Tout chercheur est enfermé dans le mythe de sa propre singularité, surtout s’il a une connaissance érudite de la mythologie, de la mythonamie autant que  de celle de la mythopathie.

De par ses concepts, ses recherches et son art de la réthorique bien formalisée dans la tradition de l’oralité tout en refusant d’être un acteur institutionalisé de la vie sociale, il se fait vagabond conteur, porteur de récits, colporteur d’histoires… parfois il est un évènement qui en fait un héros, parfois une vaillance intellectuelle du quotidien qui en fait un juste.

Par exemple… j’aime bien aborder la deuxième garde des personnes humaines par un personnage de troisième garde qui me permet d’étudier la nature humaine engluée dans une contextualisation bureaucratique par le monde poétique de mes pantoufles, de ma bonne humeur et surtout par le fait que L’artiste-activiste-humaniste qui pratique l’art de l’infiltration universitaire par le vagabondage crée sa légende en connaissant et saluant par chacun son prénom la majorités des gardiens et gardiennes de sécurité de l’université du Québec (au moins une cinquantaine).

J’expérimente le passage de l’angle mort de la dignité concrète du gardien de sécurité à l’angle vivant de l’intégrité abstraite de sa personne humaine.

Hier j’entends crier… MONSIEUR PIERROTTTTTT… C’est Jolaine, une haut gradée de l’équipe de sécurité de l’UQAM… La première journée où elle a changé son métier de barbier pour agent de sécurité… j’étais là… devant elle…nerveuse… j’ai pris 15 minutes pour lui souhaiter la bienvenue au nom de l’université du Québec….. je lui ai prophétisé une brillante carrière….

Hier, c’est la dignité abstraite de sa personne humaine qui est venue me serrer la main…. son angle vivant illuminant ses yeux fut la récompense mythologique de mon personnage de grand-père de la beauté du monde…

Ce matin, un employé de l’UQAM s’est déplacé pour venir me serrer la main à mon bureau….

———-

Ca me rappelle, il y a quelques années sur ma route de vagabondage,  qu’à Natashquan, mon ami Danny Turcotte tournait la petite séduction… la veille j’avais fait pleurer toute l’équipe par ma guitare et mes chansons… Danny me dit… « Pierrot vagabond, me fredonnerais-tu le couplet de Gens du pays juste avant la fin du tournage de l’émission… puis il me demanda d’aller poser en caméo avec tout le village réuni…

Et j’entendis crier de partout… va-t-en vagabond…va-t-en vagabond… tu fais pas partie du village toé…

Danny et moi fûmes stupéfait de complicité… Je continuai ma route en me disant qu’on devient une légende vivante par la bienveillance envers ceux et celle qui nous traitent en angle mort, on devient un mythe éternel en les saluant par une main d’élégance éthique faite d’angles vivants… L’ÉDUCATION À LA DIGNITÉ ABSTRAITE DE LA PERSONNE HUMAINE EST À CE PRIX.

C’est ainsi que l’on peux passer de mythologie à la mythomanie que l’on peut éviter les pièges de la mythopathie pour offrir à une collectivité de dignité abstraite l’insigne honneur de la MYTHOCRATIE D’UNE MASSE CRITIQUE DE VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART.

————-

——————————

——————————————–

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 6

8) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

———————-

————————————-

——————————————–

Membres du laboratoire

9) LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX…. TEL QUE NUMÉRISÉ

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

10) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—–

Natashquan aura accès au réseau de fibre optique - Le Nord-Côtier

9 FÉVRIER 2009

11) 1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policiers
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

————

Épinglé sur street art

12) LA FEMME AU CHAR DANS LE NOIR

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

 

———————————-

Impression sur toile « elle danse avec grace | peinture abstraite de  danseuse de ballet | elle est une illustration abstraite de danseuse », par  kartickdutta101 | Redbubble

13) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

————–

———————————

——————————————

BIG-BANG Peinture par Alain Menard | Artmajeur

14) PROCHAIN EXPOSÉ… L’ABS-BIB-BANG NANO-COSMOLOGIQUE

13 JUIN 2021… TRANSCRIPTION… ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS… TRAITÉ DES ABS… 4IEME EXPOSÉ…

4 IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS…. L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS… TRANSCRIPTION

1 : Michel

Je voulais faire remarquer que l’expression…. conseil d’administration de la créativité… elle logue à nous… elle l’inclut… Nous en sommes là maintenant … Ça ressemble à ça … y a pas d’intérêt personnel caché là-dedans… Nous en sommes là maintenant … Y a des intérêts communs … J’en dis pas plus… t’as l’expression conseil d’administration de la créativité d’enregistrée ce soir. (01.10)

2 : GAELLE

C’est parfait… Fait que c’est sur cette belle note que Pierrot, tu ouvres le bal? (01.12)

3 : PIERROT

Alors, ce qui est intéressant ce soir, c’est que… je vais tenter de vous amener dans un petit film fondateur de ma vie… mais je vais tenter de vous le faire vivre… de l’intérieur… parce qu’y faut pas oublier que… le traité des abs… jusqu’à date… a défini … un… que abs veut dire ce qui vient du cœur … est nobles un rêve qui est au fond du cœur… deux… que l’abs-xistence, c’est ce qui est créé par la question…. quel est ton rêve? … qui sépare l’existence de l’abs-xistence… et que… trois… l’abs-rêvance enchantée …c’est la façon dont ce petit film-là se tourne… (01.48)

 

Mais maintenant, j’aimerais qu’on entre dans l’intérieur de ce petit film-là … par un modèle que j’ai vécu … et qui va mettre… en exploration, en laboratoire   deux notions que je dépose en dialogue… la première est celle D’ABS-CONSTELLATION… la deuxième, c’est la notion de CHAMPS DE RÊVONS…. alors la iere notion… celle d’abs-constellation, c’est … comment se déploie un champ de rêvons… (03.54)

 

Alors, Michel et moi, on a fait une carrière avec la chanson …et à travers toutes ces années-là, à chanter tous les soirs … Nous connaissons de par la scène LA PUISSANCE D’UNE CHANSON… et j’en suis arriv.é à penser… que si je vous fais vivre… COMMENT UNE CHANSON A CHANGÉ MA VIE… mais de l’intérieur… à partir d’une question… quel est ton rêve? … dans UNE abs-rêvance enchanté qui fut… un cadre particulier … j’ai comme l’impression que la NOTION DE CHAMPS DE RÊVONS… va commencer par habiter votre imagination. (04.43)

 

Alors, je commencerais simplement à dire que, je prends le pari …qu’une chanson… est constituée …DE PARTICULES DE LIBERTÉ QUE L’ON APPELLE DES RÊVONS… et j’aimerais tenter d’en faire la démonstration… Alors, imaginez-vous… On est en 1998 … et nous décidons, Denis et moi, parce qu,on a 50 spectacles à faire… de Noels d’automne, qui commencent .. le ier septembre et qui finit le 10 janvier… et on a un spectacle à tous les deux jours ou les trois jours… et on prend la déciksion que la chanson de Jacques Brel… LA QUÊTE… va être chantée… 50 fois. (5.44)

Maintenant, comme je n’apprends aucune chanson par cœur, Denis écrit les mots sur un écran de télévision … dans lequel, quand tu fais les accords au piano, les mots roulent… et encore aujourd’hui, je n’ai qu’à la chanter devant vous… pour me rappeler exactement … ce qui s’est passé sur la scène… le dernier soir, avant que je quitte à jamais… tout ce que je fus… pour devenir enfin, tout ce que j,avais rêvé d’être , soit… UN VAGABOND-POÈTE. (06.26)

 

Alors, je suis sur la scène … et enfin je vais chanter la chanson de Brel, accompagné au piano avec les paroles qui déroulent sur l’écran … et je suis très excité … et je commence

 

(Pierrot chante)

RÊVER D’UN IMPOSSIBLE RÊVE

PORTER LE CHAGRIN DES DÉPARTS

BRÛLER, D’UNE IMPOSSIBLE FIÈVRE

PARTIR OU PERSONNE NE PART…. (07.09)

 

Nous sommes en 1998 ou 99 … ça fait 18 ans que Denis Lamarre et Pierrot Rochette font de la scène ensemble, sous le nom du duo ROCHETTE-LAMARRE … 250 spectacles par année… devant plus de 3 millions de spectateurs… dont des Noel d’automne à l’auberge… dans les Laurentides, ou des groupes de l’âge d’or à raison de 3 autobus à la fois viennent de partout à travers le Québec et l’Ontario …. contenant 50 personnes par autobus… dont 150… ce qui nous oblige à créer une cinquantaine de spectacles à tous les deux ou trois jours… (08.01)

 

Il faut écrire les numéros, il faut réinventer la thématique à chaque année … Un Noel en Floride, un Noel à Las Végas, un Noel à New York … et ainsi de suite… écrire des numéros de burlesque, de monologues, des sketches avec le public, des nouvelles chansons, faire des cassettes, une fois la thématique choisie, on fait faire le décor, la costumière ajuste les costumes, Denis prépare les éclairages… moi je passe mes nuits à écrire des numéros… Mais cette année, pour la 18ieme année des Noel d’automne, je chanterai la chanson de Jacques brel… LA QUÊTE… et cela 50 fois… (08.43)

 

 

(Pierrot chante)

AIMER, JUSQU’À LA DÉCHIRURE

AIMER, MÊME TROP MÊME MAL

TENTER, SANS FORCE ET SANS ARMURE

D’ATTEINDRE, L’INACCESSIBLE ÉTOILE (09.04)

 

Cette année. Pour la 18ième édition du Noel d’automne, nous avons engagé une jeune femme Ruth qui fait … déguisée en clown, des numéros de jonglerie et un numero de chien savant… et comme l’arrière-scène est toute petite… je ne peux plus dormir sur le plancher comme je dormais avant, fait qu’on prend le temps de se connaître… (09.30)

 

Ruth me raconte qu’elle et son chum , arrivent d’une bohème en Espagne ou ils ont performé dans les parcs… au chapeau … lui avec son orgue de barbarie, elle avec ses jongleries et son chien savant… et ruth me parle de son chum … dont LE RÊVE ÉTAIT DE DEVENIR VAGABOND. (09.56)

 

Son chum était photographe à Québec … tout allait bien pour lui … Un jour, il lui prend l’idée de se construire un orgue de Barbarie… car il est habile de ses mains… puis … il se fait des rouleaux de musique … puis en tournant la manivelle, il tourne son rêve,,, devenir vagabond …et s,en aller en Espagne, jouer de l’orgue de Barbarie, dans les parcs… (10.22)

 

(Pierrot chante)

TELLE EST MA QUÊTE

SUIVRE L’ÉTOILE

PEU IMPORTE MES CHANCES

PEU IMPORTE LE TEMPS

OU MA DÉSESPÉRANCE (10.46)

 

Mais Ruth n’aime pas cette vie de vagabond à jouer dans les parcs en Espagne… elle et son chum vont se séparer… et ce soir, me dit-elle, pour le ier spectacle, le joueur de l’orgue de Barbarie va être dans la salle…. Je suis bouleversé, je n’ai pas les mots… mais avec les mots d’aujourd’hui, je dirais qu’il y a deux DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR dont les petits films ne cessent de jouer dans ma tête depuis mon enfance… Le ier… y a trois livres chez nous… ti-coq de gratien Gélinas…. Allegro de Félix Leclerc … et le vagabond JEAN NARRACHE d’Émile Coderre  (11.27)

J’ai peut-être 4 ans ou peut-être 5 ans… mais je me dis …oh…. ce sera moi un jour… le gars qui est dessiné sur la couverture, ça va être moi … Je veux être ce dessin que je vois sur la couverture… et ce petit film-là, il revient toujours… (011.52)

 

Y a un deuxième petit film, petit débris de la mémoire du cœur … je suis sur la galerie… je suis tout petit, la porte est barrée … et je vois deux vagabonds sauter du train … qui ralentit en face de chez nous … et je me dis… oh… ce sera moi un jour …  Je suis sur la scène (12.13)

 

(Pierrot chante)

ET PUIS LUTTER TOUJOURS

SANS QUESTION SANS REPOS

SE DAMNER POUR L’OR D’UN  MOT D’AMOUR

 

Et pendant que je chante la chanson de brel, le vagabond-joueur de l’orgue de Barbarie arrive… wowww… grand, maigre, habillé en noir… les yeux en voyage de poésie… il se prépare à retourner en Espagne, mais sans Ruth… Je sens sa douleur, mais en même temps la force de son rêve… Y a tout abandonné pour son rêve… Il a eu le courage que moi je n’ai pas eu … mais j’ai toujours eu le rêve de devenir vagabond-poète (12.58)

 

(Pierrot chante)

JE NE SAIS, SI JE S’RAIS CE HÉROS

MAIS MON CŒUR S’RAIT TRANQUILLE

ET LES VILLES S’ÉCLABOUSSERAIENT DE BLEU

PARCE QU’UN MALHEUREUX (03.19)

 

Après le ier spectacle, je vais parler au vagabond- joueur de l’orgue de Barbarie…. il me raconte son rêve, il a tout abandonné, tout vendu… avec l’argent, y s’est acheté un camion en Europe … et il gagne sa vie en jouant de l’orgue de Barbarie dans les parcs … il vit dans son camion … Il me reste 50 spectacles à faire… 50 à chanter la chanson LA QUÈTE… de Jacques Brel. …en sachant que depuis toujours, JE TRICHE AVEC MON RÊVE… ON DIRAIT DES RÊVONS… Chaque mot de la chanson de Brel, on dirait des rêvons … qui me convoquent (13.58)

 

(Pierrot chante)

BRÛLE ENCORE, BIEN QU’AYANT TROP BRÛLÉ

BRÛLE ENCORE, MÊME TROP MÊME MAL

BRÛLE ENCORE À S’EN ÉCARTELER

POUR ATTEINDRE… L’INACCESSIBLE ÉTOILE (14.27)

 

À la fin de la chanson , je ne dis pas mot, je sors, deux jours plus tard, il faut refaire le spectacle… y en reste 49 à faire… et je rechante la chanson de Brel … le joueur de l’orgue de Barbarie n,est pas dans la salle.,.. Mais il est là … IL EST COMME UN CHAMP DE RÊVONS… son absence est une présence… (14.57)

 

(Pierrot chante)

BRÛLE ENCORE, BIEN QU’AYANT TROP BRULÉ

BRÛLE ENCORE, MÊME TROP MÊME MAL

BRÛLE ENCORE, À S’EN ÉCARTELER

POUR ATTEINDRE… L’INACCESSIBLE ÉTOILE (15.17)

 

 

Et là j’arrête… puis je dis

TABARNAKE, LAISSEZ-MOI PARTIR.

Je quitte, je sors par en arrière… je venais de signer trois ans de contrat… quelques semaines  avant… je sors par en arrière… en plein milieu du spectacle, et je ne suis jamais revenu … POUR NE PAS TRICHER AVEC MON RÊVE ( 15.39)

 

Il m’a fallut un coup de théâtre… TABARNACLE LAISSEZ-MOI PARTIR… ce coup de théâtre… d’une seule phrase… au cœur d’un petit film d’une errance enchantée que je n’avais pas prévu … LE TRAITÉ DES ABS… L’APPELLE… ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS (16.01)

 

Alors, si je repars au tout début … et que je reviens sur les trois premiers exposés… rappelez-vous… dans un ier temps… abs… ça veut dire absence de sens… il est dit que le abs… c’est l’.élément central de la personne humaine, c’est le cœur, le muscle noble, le siège de la vie et du comportement moral… c’est la source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine.  (16.42)

 

Mais dans un deuxième temps, le fait de poser la question… quel est ton rêve? … coupe littéralement la vie entre le passé qui est L’EXISTENCE … et le futur qui est L’ABS-XISTENCE… par une QUESTION-BASCULE…  mais cette question-là, elle se présente à l’autre… comme une ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE parce qu’on la raconte à l’autre…. parce que … qu’est-ce que l’abs-rêvance enchantée? … c’est le titre d’un tout petit film qui se tourne malgré soi, mais aussi énigmatiquement en co-création avec soi … HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE,,, et cela… pendant que la question… quel est ton rêve? … s’impose dramatiquement… comme un point de bascule entre notre ancienne existence et notre future abs-xistence … Et qui plus tard, une fois archivée… tout au fond de notre rêve de vie… s’inscrit, au fond de notre cœur, sous le nom de… débris de la mémoire du cœur… (18.00)

 

Mais le plus important, c’est que pour faire d’un rêve… UN RÊVE BIG BANG… ça se joue en une phrase… Un rêve devient un rêve big bang donc un déploiement de rêvons quand on répond… oui à la question… quel est ton rêve? .. et on se rappelle exactement le MOMENT DE BASCULE dans lequel il y a non-retour… (18.35)

 

Donc , si je définis… L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS… je dirais qu’il y a ABS-CONSTELLATION… à partir du moment,,, ou dans la question… quel est ton rêve? … arrive cette phrase qu’on ne peut pas oublier… et qui a changé notre vie… et qui a été lancé par le cœur… au cœur de la vie… cette abs-constellation… lorsqu’elle est provoquée par une phrase dans une question DÉPLOIE UN CHAMP DE RÊVONS, COMME DANS UNE CHANSON qui fait que tout ce qui paraissait impossible devient parfaitement impossible et parce que c’est parfaitement impossible , c’est la seule chose qui nous intéresse dans la vie humaine. (19.31)

 

Donc, je définirais dans un ier temps l’abs-constellation de champs de rêvons comme DES PARTICULES DE LIBERTÉ implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée AU BIG BANG MÊME DE L’UNIVERS… et à sa résultante, soit son bruit de fond cosmologique… 2,7k  … qu’on pourrait décrire au niveau humain sous la formule des rêveurs équitables… wow-t=2.7k? … c’est-à-dire, fais wow sur ton rêve, ne triche pas… et tu vivras l’impossible … QUI S’APPELLE UNE EXPANSION DE CHAMPS DE RÊVONS , SOUS LA FORME 2.7K. (21.00)

 

3 : GAELLE

OK… je mets une pause… pour qu’on revienne sur ce que tu viens encore de dire… mais je sais que Michel avait une question. (21.04)

 

4 : MICHEL

Ben j’avais pas une question… mais j’ai comme sauté sur un énoncé … j’ai dit… serais-ce la 4ième question? … parce que y a un élément supplémentaire à ajouter qui fait que tout ça devient possible… notre 4ieme question après… quel est ton rêve? … dans combien  de jours? …qu’as-tu fais pour ton rêve aujourd’hui? …  et la 4ieme question est… Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde? … je me demandais si c’était ça que tu voulais dire? (Pierrot… oui) (21.37)

 

5 : DIDIER

Michel, c’est bien d,avoir fait ce lien… parce que ça semble vrai ce que tu dis…

 

6 : GAELLE

Non en fait, je peux spécifier… c’est juste d’ajuster nos habitudes de travail… c’est-à-dire que Michel a bien saisi le programme … Michel est déjà en train d’anticiper… Michel dis-moi si je me trompe ..l’étendue de la proposition de Pierrot… qu’est-ce que Pierrot dit et qu’est-ce que ça implique? …  aussi en conséquences… est-ce que je te suis bien Michel? (22.54)

 

7 : MICHEL

Pierrot est rendu plus loin dans sa réflexion, mais moi j’ai vu … passer la 4ieme question dans cet énonc-là … (22.56)

 

8 : GAELLE

ok je comprends … le commentaire que moi je voulais faire… était plutôt technique… sur ce que Pierrot a dit… Donc, Pierrot je vais te demander de répéter ton bout parce que j’ai pris des notes… et je pense que c’est important que je donne mes commentaires maintenant … parce qu’il y a beaucoup de choses que tu dis sur le plan de la définition … dont il serait dommage que j’attende à la fin … parce que je vais perdre des bouts… (23.33)

 

Ça te va? … J’ai noté…. Là quand tu dis… L’ABS-CONSTELLATION EST PROVOQUÉE PAR UNE PHRASE… y avait comme… peut-être une petite confusion … entre… cette idée de phrase… et la question-bascule… J’ai noté… quand tu dis par exemple… tabarnake, laissez-moi partir … si je suis ton propos, ta logique, c’est que C’EST CETTE PHRASE-CI QUI PROVOQUE UNE ABS-CONSTELLATION… (Pierrot…oui)… ok… et… dans ta définition … y a une confusion si tu veux pas très claire entre la fameuse phrase et la question bascule… la question bascule que tu identifies qui est… quel est ton rêve? (24.39)

 

9 : PIERROT

Ok…. C’est que, la question-bascule… quel est ton rêve? … comporte un noyau microscopique … c’est comme si on allait à l’intérieur de la question … à l’intérieur de l,abs-rêvance enchantée… et qu’on décomposait encore en plus petit … pour voir c’est quoi LE NOYAU OU LE BIG BANG EST ARRIVÉ … le big bang entre la décision de dire oui au rêve et la question a créé une expansion de champs de rêvons qui fait lumière sur le chemin à suivre… (25.07)

 

10 : GAELLE

Ok… parfait… mettons que c’est ça … alors moi mon commentaire, ce serait simplement , au niveau de la séquence, si tu veux, de déroulement de ta dé monstration, ou plutôt de déroulement de ton exposé philosophique en termes de propriétés d’un concept… tu vois… comme là, tu nous dis dans le fond que… LA QUESTION-BASCULE A UN NOYAU (Pierrot… oui) et ce noyau-là, si je le reprends dans es mots, ton expérience à toi de scène … ce noyau serait ta fameuse phrase… qui est… tabarnacle laissez-moi partir… c’est ça? (Pierrot… oui) … (25.46)

 

11 : PIERROT

Oui ça c’est le noyau, y a un défaut dans ma démonstration  parce que j’ai plusieurs notions neuves en même temps à tenter d’intuitionner… qui fait que… comme par exemple, si je parle d’abs-constellation … que moi j’aurais appeler abs-tellation… mais ça aurait pas été visible… et CHAMPS DE RÊVONS, ce sont deux choses… si tu veux, qui sont connexes, mais là on entre dans la physique quantique dans un certain sens… EN BASCULE… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE… mais je veux pas arriver là-dessus parce que le mélange entre la science et la probabilité est trop mince… mais ce que je ressens, c’est que, dans UNE QUESTION-BASCULE … quel est ton rêve?… entre l’existence et l’abs-xistence… arrive un moment ou on se souvient de la phrase… qui nous a fait basculer irrévocablement et qui fait que cette phrase-là quand elle nous revient , dans d’autres moments critiques, ressert aussi  (26.45)

 

12 : MICHEL

J’arrête de tricher… j’arrête de tricher… C’EST UNE QUESTION… UN ÉNONCÉ-BASCULE… c’est un exemple que je donne pour démontrer une question-bascule, qui fait basculer ta vie. (Didier… de ton côté à toi)… du côté de l’abs-xistence ou LES RÊVONS DEVIENNENT POSSIBLES ET MÊME QU,ILS EXISGTENT EN POÉSIE puis un jour comme Einstein a déjà dit au sujet de quelque chose, ils comprendront plus tard , ils pourront le démontrer dans 20 ans peut-être… (27.25)

 

13 : GAELLE

Mais tu vois , par exemple, dans ce que tu viens de dire Michel, sur le plan de… non pas du propos en lui-même, c’est-à-dire que moi je touche pas au propos de Pierrot… ce qui m,intéresse c,est… LE DÉROULÉ DE L’ARGUMENTAIRE… tu vois… par exemple, ce que tu viens de dire, tu as dit une phrase QUE J’AI TROUVÉ ÉDIFIANTE… tu dis… je cite… IL EXISTE DES RÊVONS EN POÉSIE… tu vois… cette phrase… c’est une phrase qui ressemble à ce qu’on appelle un axiome … tu sais… et pierrot sait très bien ce que c’est… c’est-à-dire… c’est une hypothèse que tu fais… ( Michel … une affirmation) … Tu dis… EN POÉSIE… donc tu définies le champ … EN POÉSIE, IL EXISTE DES RÊVONS… ET C’EST LÀ QUE TU FAIS TON CADRE… (28.11)

 

tu viens de déposer un cadre, tu le dis et… du coup on fait qu’on est en poésie … et l’hypothèse c’est qu’il existe quelque chose … dans le champ de la poésie… qui n’est pas la physique quantique … qui n,est pas la politique.. ..et qui fait que… comme le traité des abs  est un traité philosophique… dans le fond c’est une hypothèse… À PARTIR D’UNE EXPÉRIENCE DE VIE POÉTIQUE … donc tu redéfinis le cadre… tu nous dis… ou est-ce qu’on est … et on  suit l’hypothèse (28.39)

 

tu vois un peu… fait que tout est beau.. c’est vraiment au niveau du déroulé… c’est comment je dis que des fois … quand tu dis… Pierrot, y a des intuitions qui sont encore nouvelles… donc il y a encore des articulations à… moi je touche pas à ça… je te dis juste les connecteurs qu’y faut aller chercher pour mettre la lumière sur des choses qui peuvent paraître évidentes pour toi mais qui fait encore ouverture dans , par exemple, le noyau de la fameuse question-bascule… (29.07)

 

Donc, je me disais aussi … comme tu es amateur de concepts… plutôt d’abcepts, tu vas revenir là-dessus… donc des étiquettes conceptuelles, je me dis que ça serait intéressant que, ce que tu appelles phrases… tu vois… comme par exemple, tabarnacle laissez-moi partir… ça aurait pu être autre chose … ça aurait pu être la fameuse pomme qui tombe sur la tête de l’autre …tu vois un peu… donc, ce qui serait intéressant, c’est de trouver, si tu veux, une étiquette conceptuelle qui vienne changer le mot phrase … tu vois juste pour donner la possibilité, qu’on comprenne que dans le fond, tu nous dis… c’est comme un évènement, c’est quelque chose… qui est au cœur justement de la fameuse question-bascule qui pour toi est la question fondamentale de la vie humaine… (29.50)

 

Mais il arrive une chose … qui peut être une phrase-révolte par exemple, chez toi … ça peut être un rêve chez quelqu’un d’autre, tu vois … Michel lui, à un moment donné, voit descendre Marlene, tu vois … ça pas à être une phrase, tu vois… ça a été quelque chose de tellement clair … qu’il savait que c’était ça … tu vois un peu… donc moi je me disais qu’y a peut-être un petit truc-là … (30.25)

 

Puis dans mon dernier commentaire avant de revenir sur ta définition …que je trouve qu’il faudrait vraiment qu’on l’entende… de découper chaque partie… je me disais… le rapport .. que tu fais… quand tu dis par exemple, comment un rêve devient un rêve big bang, puis le déroulé de ton abs-cept … je l’ai pas trouvé très clair …  au niveau de.. QU’EST-CE QUE TU ENTENDS PAR RÊVE BIG BANG? … parce que ça aussi, c’est une étiquette … donc pas obligé que tu répondes ce soir… y a beaucoup de choses, mais je fais juste te signaler que… dans le fond… de la même façon que du parles d’abs-rêvance enchantée, ce sont des étiquettes qui méritent vraiment que tu investisses, parce que tout ton traité repose quand même là-dessus. (031.18)

 

14 : MICHEL

Mais le rêve big bang, pierrot, t’as pas déjà une définition de ça toi-même? Ben oui… le BIG BANG, PARCE QUE ÇA VIENT DE CHANGER TA VIE… (31.28)

 

15 : PIERROT

Mais, dans le traité des abs … ce qui est intéressant justement, c’est LA LOGIQUE ARGUMENTATIVE… qui fait que, la définition doit être plus claire … plus précise… mais, à prime abord, UN RÊVE NE DEVIENT BIG BANG QUE LORSQUE Y ARRIVE UN NOYAU QUI IMPLOSE… ENTRE UNE RÉALITÉ ET QUELQUE CHOSE QUI EST DÉPOSÉ EN TOI DEPUIS L’ENFANCE… un noyau ou t’as une décision à prendre… puis tu sais que t’auras pas deux chances de prendre ta désision… C’est là ou jamais… tu comprends… pourquoi c’est big bang? ..jamais que t’aurais pu le prévoir que c’est là …que tu la prends ta décision… jamais, jamais… les conséquences sont énormes d’ailleurs… J’ai perdu 3 ans de salaire… (32.21)

 

16 : GAELLE

Donc tu vois, d’après ce que tu nous vient de nous dire, le mot BIG BANG, ici , c’est comme si tu l’employais au sens d’onomatopée… dans le fond, c’est comme si tu disais… big bang… le critère que tu énonces, c’est … L’IMPRIVISIBILITÉ… parce que… quand moi je l’ai compris quand tu avais… parlé… j’avais entendu big bang au sens de CRÉATION… (Didier et Michel…. oui moi aussi)… Il nous maque au niveau de la compréhension ( Michel… générateur) … oui… générateur… comme tu dis Michyel, donc c,est juste que, des fois on comprend… puis aussi tu peux être extrêmement limpide… tu as le choix aussi … c’est toi l’auteur du traité… (33.11)

 

17 : MICHEL

Mais, si on pense à l’image qui est générée… justement… PAR LE RÊVE BIG BANG .. juste ça… quelle onomatopée qui parle à tout le monde sur la planète … big bang… même en Russie on peut s,entendre sur cette expression-là … Donc, quand on parle de rêve big bang, c’est l’imaginaire de chacun et chacune… (33.30)

 

18 : DIDIER

Oui mais… est-ce que le mot big bang est approprié… je suis pas sûr que ce soit approprié … parce que big bang a une connotation DE L’ORIGINE DE LA VIE… alors que, ce que je comprends… moi, c’est UNE RÉVÉLATION… c’est-à-dire … un énorme contact avec la révélation…  tu es en contact avec ta réalité … DE TON RÊVE PROFOND… mais à mon avis, c’est différent du big bang… (34.02)

 

19 : MICHEL

Ta perception est juste … parce que c’est la tienne … mais qu,est-ce que tu vois dans ce rêve big bang que tu penses qui est pas tout à fait approprié … tu y vois quoi dans cette expression-là pour toi-même là? … ça te fait penser à quoi ton rêve big bang? … (34.21)

 

20 : DIDIER

Je pensais que c’était lié … la façon dont il l’a expliqué, que c’était à l’origine de la vie… c’est quand on vit tellement dans les sens… c’était tellement essentiel ce moment-là … que ça correspondait à un point commun  que tous on a qu’est l’origine de la vie… moi je le voyais dans le sens un peu métaphysique… (34.44)

 

21 : PIERROT

C’est le sens que j’y voyais… big bang est égal à un moment HORS GTEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE… QUI EST À L’ORIGINE DE TA VIE… QUI EST À L’ORIGINE DE LA VIE… (Didier,,, donc j,ai bien compris)… c’est vraiment ça pour moi … et pour moi … on peut comprendre le cosmos … simplement en comprenant un être humain… parce que, un être humain pour moi … je prends le pari que … c’est UNE FRACTALE ET UN HOLOGRAMME de comment fonctionne la vie… et quand je dis… hors temps, hors réalité, hors servitude, c’est vraiment… quand arrive ce moment-là … ou tu dis… tabarnacle laissez-moi partir … je peux t’assurer que t’as oublié ce que t’as v.cu avant … t’as oublié ce que t’as vécu après … TU VIENS DE SORTIR DU TEMPS… TU VIENS DE SORTIR DE L’ESPACE… tu viens de devenir DIEU DE TA PROPRE CRÉATIONS… (35.35)

 

Tellement vrai que quand j’ai quitté par en arrière de la scène, j’ai même pas pris mon auto… j’étais pas capable de chauffer… je l’ai laissée dans le parking … j’ai march. De ste-Agathe à Val-david… j’ai même pas ramené ma guitare… à ma maison… et là, j’étais plus là … J’ÉTAIS ENFIN LÀ … j’habitais enfin hors temps, hors réalité, hors servitude… J’étais le dieu de moi-même… enfin … (36.13)

 

22 : MICHEL

Excuse-moi Pierrot je t’interrompt … ce que tu viens de le dire là… on passera pas trois fois là-dessus à soir … r’garde, le dieu de soi-même ok … y était devenu le dieu de lui-même… c’est une image qui démontre que tout d’un coup y avait … conscience de lui-même profondément … y était beaucoup plus grand qu’il se l’était imaginé dans l’existence… pis ça l,a fait basculer dans L’ABS-XISTENCE… alors… c’est le message que l’on s’en va porter au plus petit d’entre nous … QUE CE PLUS PETIT D,ENTRE NOUS, IL EST COMPLÈTEMENT AUSSI GRAND QUE NOUS… C’est ça la beauté de l’affaire … t’appartient à rien mais tu découvres tout d’un coup que t’as toute la recette en 10 minutes… tu peux faire ton propre gâteau… tu peux faire ce que tu veux avec tes affaires… aller à ton rêve… (37.23)

 

23 : PIERROT

J’aimerais ajouter quelque chose…  si j’ai pris tout ce temps-là pour vivre un évènement, j’aimerais maintenant revenir à mon exemple de Molière… Dans mon exemple de Molière que je vous ai raconté… en deux fois… y a eu un événement big bang.,… qui est le mot Molière… et quand ils ont prononcé le mot Molière à la radio, dans la tempête de neige… avec le bouchon de gaz, avec la neige… j’ai compris… y a deux choses qu’y fallait que je conprenne… y faut savoir … c’est que molière est arrivé devant son père… y dit… P’pa, je veux pas être avocat… comme tu m’as fait étudier… je veux être comédien… son père… y a dit.. va-t-en dans ta chambre… réfléchis puis viens me dire c’est quoi t’as réfléchis… Molière s’en va dans sa chambre… il revient devant son père… et y dit… P’pa, je veux devenir comédien… (38.30)

 

Moi, c’est l’été … mon père me dit… tu t’en vas étudier à Montréal… au college Jean de Brébeuf,, j’ai dit jamais,… moi je suis un artiste… je ne partirai pas… mon père me dit… va dans ta chambre. … réfléchis… et ta décision sera la mienne… quand tu vas revenir … je vais dans m,a chambre, je reviens… je dis à mon père, je vais à Montréal… mais rendu à Montréal, je forme un groupe… mon père me dit… fais ce que tu veux en autant que t’étudies… (39.07)

 

Donc, ce que j’essaie de vous dire … c’est que Molière, pendant 8 ans, y a été emprisonné pour dettes, y est parti en campagne avec une troupe de théâtre dans lequel il a brulé un petit héritage de sa mère… pour fonder sa groupe qui n’a pas marché… y a cru en son rêve dans des conditions extrêmement difficiles… y a été obligé d’emprunter de l’argent à son père qui criait après lui … ce que j,essaie de vous dire… c’est que le mot MOLIERE.. est équivalent au mot… TABARNACLE LAISSEZ-MOI PARTIR… (39.40)

 

Donc, dans chacune … de ce que j’appelle des abs-rêvances enchantées qui, une fois archivées, deviennent des débris de la mémoire du cœur, y existe, soit un mot, soit une phrase, soit une apparition, soit comme Michel, soit COMME LE NON DE GAELLE, qui change tellement notre vie… que lorsqu’arrivent d’autres situations … ce qui a changé notre vie, NOTRE RÊVE BIG BANG, revient à notre rescousse … y revient nous visiter en nous disant… oublies par y a 5 ans, y a 10 ans t’as dit.. tabarnacles, laissez-moi partir …  pis avant y a… Molière, c’était aussi un tabarnacle laissez-moi partir… tu veux savoir ce que tu vaux aujourd’hui… vérifie (40.32)

 

Donc, ça. Ce noyau-là dans la question-bascule, c’est ce que j’appelle UN RÊVE BIG BANG… C’EST LE BIG-BANG D’UN RÊVE… C’est un rêve qui se présente sous sa forme big bang … ça veut dire quoi?… ça veut dire … c’est un RÊVE QUI VIENT TE DIRE QUE TU ES LE DIEU DE TOI-MÊME … Y a pas de petit rêve… y a pas de grand rêve… tu passes de l’existence à l’abs-xistence… si tu refuses de tricher… mais tu repasses de l’abs-xistence à l’existence … si tu te mets à tricher… (41.03)

 

Le pont de la question-bascule fait qu’à quelque part, t’as des devoirs… envers toi-même… c’est pour ça que les rêvons… quand on est allé… chanter la chanson  en avant… pendant des ann.es, on a chanté des chansons … Michel, des milliers de fois les mêmes chansons …  et si tu t’en souviens même Michel, notre répertoire … chaque chanson de notre répertoire de chansons qui nous ressemblaient … J’avais pas le même répertoire que toi… Je m’aperçois aujourd’hui, qu’une chanson, c’est vraiment comme la vie  dans le sens de Paul Ricoeur, c’est un récit de vie… (41.45)

 

24 : MICHEL

Quand on entend Marcoux la bonté… que je suis en train de monter pour le jour ou j’irai chez Didier peut-être là… on entend le cri du cœur d’un artiste… et puis le cri du cœur d’un artiste parle toujours d’un ouvrier quelque part… peut-être pas toujours mais souvent.. y parle de quelqu,un qui a marché le ventre à terre… pour récolter des roches… et puis d’élever une famille de 10 enfants… là-dessus… s’en venir en ville un jour … parce qu’y avait plus d’identité là-bas, y avait plus rien qui marchait… ALORS C’EST LA POÉSIE ET LES GENS SE DÉPLACENT POUR LA POÉSIE… (42.28)

 

Alors on peut déplacer nos vies aussi dans l’esprit de se déplacer vers cette poésie-là, qui le rêve personnel de chaque personne … unique… dans l’esprit de la vie personnelle œuvre d’art … rien de moins et … on le souhaite à tout le monde… Il n’y a plus de plus petit là-dedans… et tout le monde… c’est l’édu-ta-tion hen… qui va seule arriver à faire comprendre à chaque nouvel enfant de la planète… qu’il est le dieu de lui-même… (43.06)

 

25 : GAELLE

Parfait… Michel, encore une fois tu as un e superbe capacité de ramener les choses dans leur fond, dans leur synthèse, dans une magnifique simplicité… et ça me permet de faire des liens, si tu veux … Pierrot… là par exemple, je vais … deux commentaires, tu me diras si je me trompe … je reviens toujours sur la fameuse phrase… QUI EST DONC LE NOYAU AU CŒUR DE LA QUESTION-BASCULE… et que finalement, tu as associé à l’hypothèse big bang… (43.43)

 

Et là. Je me suis dit… Je t’écoutais et… j’ai eu une image qui m’est apparue… la phrase suivante… LE NOYAU DE SON RÊVE A FAIT : BIG-BANG. Ça c’est la ière chose… la 2ieme chose, c’est Michel qui vient de m’allumer là-dessus,,, et tu vas me dire encore si j’ai eu raison …  Je me demande si justement le mot phrase que j’ai traduit par une autre phrase… N’EST PAS LA CONVOCATION À LA VIE PERSONNELLE OEUVREW D’ART … ce serait ça… quand tu dis… tabarnacle laissez-moi partir … je me demande si le noyau de TA QUESTION-BASCULE… n’est pas… convocation de la vie personnelle œuvre d’art … (Michel… un appel à la vie personnelle œuvre d’art) … (45.28)

 

Oui j’essaie de tourner l’étiquette pour le mot phrase… et j,ai l’impression que… et c’est Michel en fait qui a parlé de vie personnelle œuvre d’art tout à l’heure pis je me suis dit… ben oui … il me semble que dans cette question-là … dans cette phrase qui t’es arrivée sur scène et tu t’es rendu compte que ça faisait comme une saturation de cette convocation là …et tu t’es dis… la convocation est là … j’y réponds ou j’y réponds pas… (Michel … voilà … c’est un appel) … Enfin…je vous laisse la terminologie, c’est votre droit… je sais pas, comment tu reçois ça… Pierrot (46.01)

 

26 : PIERROT

Pour moi, appel et convocation, c’est pas mal la même chose… convoquer c,est un appel, c’est juste un peu des nuances… mais j’aimerais aborder le moment… y restait un petit plan… le moment ou la pĥrase, ou si tu veux, le noyau qui fait big bang… réapparaît dans une autre situation… alors je vous ai conté … je pense… sinon vous me pardonnerez… (46.33)

 

Je suis sur la route… avec Michel Labrosse… et y a un monsieur qui vaut plusieurs millions , qui me voit avec ma guitare… qui vient chez mon ami Labrosse pour acheter et qui me dit… quoi… t’es un vrai vagabond, cultivé , instruit… on cherche ça … Nous on est en train de monter un musée Charlie Chaplin en suisse avec la compagnie Nestlé et dimanche, j’ai un avocat d’Angleterre qui vient puis j’ai un autre monsieur… puis y dit… je suis prêt à t’engager pour représenter le musée Charlie Chaplin à travers le monde… je lui dis… c’est de valeur, mais ça marchera pas… et il me dit… veux-tu rire de moi? … et je lui réponds… oui je suis bien placé, j’ai une maîtrise sur le rire… certainement… y m’dit… mais pourquoi tu veux pas? Mais parce que c’est pas mon rêve… oui mais viens juste une moitié de l’année, on va remplir ton compte de banque… y dit en tout cas, avant de dire non… viens nous voir dimanche… et ça Labrosse peut témoigner, y était là … (48.01)

 

Le gars part… je pense qu’on est le vendredi… le dimanche matin, je dis à Labrosse… tu vas aller voir le monsieur tu seul… tu vas lui dire ceci… je préfère être un vagabond libre que de représenter un vagabond mort… et je m’en vais à la baie James… va lui dire ça… Labrosse est allé à la rencontre avec l’avocat… avec le monsieur, pour leur dire ça … et c’est ma phrase… tabarnacle, laissez-moi partir… encore du monde qui veut m’enrôler mon rêve pour leurs intérêts personnels cachés en pensant que l’argent va m’acheter… J’ai dormi en dessous d’une galerie à Baie James… Mon rêve m’a fait dormir en-dessous d’une galerie à Baie James… vous voyez.. LE NOYAU DE MA QUESTION-BASCULE , Y FAIT PAS JUSTE BIG BANG UNE FOIS … y fait big bang plusieurs fois dans la vie …plusieurs fois… on a un choix d’accepter ou pas… le prix est très lours quand on répond oui à une question big bang… le prix est immensément lourd… on perd tout… quand t’as rien t’as tout… (49.22)

 

Et pour terminer, parce que ça termine là-dessus… pour moi… l’abs-constellation des champs de rêvons, C’EST LE CADEAU QUE DONNE LE NOYAU DE LA QUESTION ŒUVRE D’ART À N’IMPORTE QUI, DU PLUS PETIT AU PLUS GRAND…qui a le courage de regarder  la question et de prendre le pari … que si il se rend au noyau qui fait big bang… JAMAIS IL PERDRA LE SENS DE SA VIE… même pas 5 minutes… (50.00)

 

Et je peux vous assurer, que pendant toutes les années ou j’ai vagabondé, c’est pas arrivé une seule fois, malgré une précarité des fois épouvantable… ou j’ai été en danger… ça c’est un cas personnel… est-ce que â vaut pour les autres, je le sais pas… mais le traité des abs… c’est d’offrir, dans des mots plus compliqués… quelque chose que Michel présente dans des mots que tout le monde comprend… Y a pas de petites vies… y a que des vies extraordinaires… et Michel a dit une phrase que j’ai noté

4 : 1833 .. (RÊVONS) « COMME EN PHYSIQUE QUANTIQUE, PEUT-ÊTRE QUE SI ON S’INTÉRESSE AU PLUS PETIT D’ENTRE NOUS, ON FERA DE GRANDES DÉCOUVERTES»

APHORISME ANALOGIQUE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS, MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE, EN MODE ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE

October 6, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur (51.19)

 

 

Voilà…

 

—————–

27; MICHEL

 

Ben Pierrot, ça ressemble à tout ce que je connaissais déjà  …de toi et de tes idées… sauf que… là c’est beaucoup plus avancé… et plus raffiné… en passant j’ai trouvé une application mpour les rêvons… je passais la mope et j’essayais de me rappeler le vocabulaire… pis les rêvons, évidemment, pour moi c’est comme le mot-clé … que j’ai retenu là et je me suis dit… comment faire pour faire connaître ça? … r’garde, y va y arriver probablement au symposium ou on va être en présentiel ou bien chez Didier peut-être… mon idée… c’est que , si je pourrais être là, je veux parler des rêveurs équitables… (51.25)

 

 

En fait pour moi, ce serait une prestation des rêveurs équitables… Pierrot devrait être là… j’imagine… et puis Marlene devrait être là certaine pour filmer… et puis Didier va être là comme hôte… puis Nathalie aussi, comme hotesse… et puis Gaelle va être là parce qu’elle est ben intéressée… alors quand ça va arriver… moi faut que je trouve quelques affaires pour rendre ça intéressant… (52.52)

 

Alors y va y arriver à un moment donné… dans mon idée moi là.. que même si j’ouvre la chose, que j’avance là-dedans un petit peu… pis un moment donné, j’aimerais ça vous présenter l’ami Pierrot… je pense que tu m’avais déjà dit que tu serais prêt à collaborer… tu sais dans cet esprit là de faire un bout de la prestation avec nous… en avant peut-être bien… (53.13)

 

Pis moi j’ai pensé présenter mesdames et messieurs .. c’est dur à croire, mais c’est là pareil… c’est le chercheur qui a découvert UNE PARTICULE NOUVELLE dans la physique quantique … peut-être pas insoupçonnée mais … inconnue jusqu’à maintenant… et il l’a baptisée d’un nom qu’on aime beaucoup d’ailleurs… qui s’appelle LES RÊVONS… (53.38)

 

 

C’est comme les plus infimes parties qui se promènent et puis qui font ce qui nous arrive dans la vie .. du côté de l’abs-xistence… oeut se matérialiser parce que … AU MOMENT OU ON NE TRICHE PLUS… LES RÊVONS S’ACTIVENT… et à notre insu, nous apportent les réponses dont on a besoin… comme quand Didier Chasteau est entré dans notre vie … Pierrot, on n’était pas à la recherche de rien … mais tout à coup on a trouvé un musicien extraordinaire qui pourrait s’ajouter à l’équipe… vois-tu, c’est comme une ressource supplémentaire… qui s’est ajoutée parce que nos rêves à nous de rêveurs équitables , depuis le début, sont de faire avancer la cause de LA VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART,,, (54.24)

 

Maintenant qu’y a la découverte des rêvons… c’est rendu métaphysique avec Gaelle… qui semble bien piger tout ça aussi.. c’est important parce que on s’imagine très bien qu’on connaît pas grand-chose encore de la vie, du big bang et de l’humanité, tellement à découvrir ET TOUT À COUP PEUT-ÊTRE QUE LES RÊVONS SONT LA NOUVELLE PARTICULE DE POÉSIE… qui fait que la synchroni-vie-té qui nous arrive… comme gaelle qui est là aujourd’hui… on aurait même pas pu imaginer… qui aurait pu prendre la place de Gaelle? Pour faire la promotion finalement de la vie personnelle œuvre d’art … au bout du compte, dans son idée elle-même des dimensions du rêve… tu sais c’est fantastique qu’on soit réunis les 6 ensemble… jusqu’à maintenant… et puis… on se demande pourquoi MAIS CE SONT LES RÊVONS… (55.19)

 

28 : DIDIER

Ce que je pourrais rajouter Michel , c’est que, le concert, le spectacle que tu vas faire… c’est dans le cadre de la francophonie ontarienne… et y peut y avoir la présence… de personnes qui sont des piliers de la langue française… en Ontario… parce que… Nathalie elle expose avec Lise Goulet… qui est une céramiste et qui a travaillé sur des études au niveau de l’art… elle a créé des programmes au niveau du ministère ontarien, dans le domaine de l’art… et sa mère et sa grand-mère étaient des enseignantes de la langue française … donc si tu veux, on va rejoindre là cet événement (56.07)

 

Ce que tu dis, Michel, y a un volet qui s’est ajouté là …au spectacle. C’est plus un spectacle, de Michel avec des chansons, et là si tu rajoutes Pierrot et la théorie avec les rêvons, tout ça …les gens vont être perdus, y vont pas comprendre… alors peut-être qu’à ce moment-là … il faudrait le faire d’une certaine façon, moi je lance l’idée … voyez ce que vous en pensez… c’est peut-être qu’y faudrait faire avant ce spectacle , si ça correspond à ce que tu désires, Michel, que Pierrot parlerait peut-être de ça… ça annoncerait… les rêveurs équitables, je sais pas ce que vous pensez de ça? (56.48)

 

29 : MICHEL

 

Non j’allais dire… que j,essaye de comprendre la question de Didier… peut-être qu’y faudrait me la répéter parce que… (57.08)

 

30 : GAELLE

 

Ah Didier amenait juste une nuance .. Didier veux-tu répéter?

 

31 : DIDIER

 

Oui c’est-à-dire que ce n’est plus qu’un spectacle… de chansons de Michel le concierge… c’est aussi d’autres éléments fondamentaux, y a des éléments du doctorat… qui sont bien.. c’est des personnes-là … si pierrot vient, c’est majeur… (57.36)

 

32 : MICHEL

 

Regarde Didier, ce que je voulais dire… je t’en ai peut-être parlé y a une semaine ou deux… ce qui serait intéressant, je pense, c’est une suggestion… et ça peut être complètement un spectacle de chansons, si tu penses que c’est mieux… mais moi ce que je suggère, c’est qu’on fasse… de cet évènement là un rendez-vous des rêveurs équitavbles… (Didier… très ouvert là-dessus)… qu’est-ce que tu penses, Pierrot?

 

33 : PIERROT

 

Comme on est en consruction d’une pensée qui n’est pas terminée, mon seul bémol c’est qu’actuellement on va avoir une dizaine de zoom ensemble d’ateliers de travail de créativité… et chaque nouveauté de concept … nous on travaille là-dessus… et je me mets à la place du public … qui reçoit ça cette charge-là … d’un coup, en une soirée… ça m’apparaît hasardeux parce qu’on n’a même pas fini encore de construire cette pensée-là … (58.46)

 

Comme la semaine prochaine, on va aborder LE SOCLE ABS-JETAL… C’est très très important… donc chaque nouvel item du traité des abs est aussi une nouvelle façon d’articuler une démonstration , juste pour qu’ensemble on puisse déposer … moins de maladresse et plus de précisions… comme on a fait aujourd’hui … (59.08)

 

Fait que moi j’opterais plutôt dans un ier temps pour un spectacle de chansons de Michel… dans lequel il s’exprime … puis moi j’aurais une réserve face à moi-même juste parce que je suis enj construction de pensée et que ça me demande énormément d’énergie … je suis pas sur d’avoir cette capacité devant un public, je suis pas sût que pour le moment , ça serait opportun. …On est encore en laboratoire de travail… c’est très exigeant, je sais pas ce que vous en pensez? (59.35)

 

34 : MICHEL

 

Ok, je réduis ma question, je vais faire une proposition immédiate… ce sera peut-être réglé du ier coup , si on est chanceux… r’garde Pierrot, je comprends bien ce que tu me dis… mais moi, je veux absolument si je suis là … et qu’on fait un rendez-vous des rêveurs équitables de cet événement, je peux prendre ça en charge avec la chanson … mais à un moment donné, je vais vouloir présenter les rêveurs équitables… de la fondation et de l’équipe… (1.00.02)

 

Je vais présenter Marlene qui est à la caméra, la jardinière, j’aimerais pouvoir présenter l’ami Pierrot, notre philosophe-chercheur, notre chercheur céleste, notre vagabond chercheur … j’aimerais pouvoir te présenter, j’aimerais pouvoir remercier Nathalie et Didier de nous inviter, j’aimerais aussi remercier Gaelle qui fait partie de l’équipe , du développement et de l’intégration des choses avec nous… donc ce sot présentement l’équipe originale des rêveurs équitables… (1.00.39)

 

Rendu là, y peut y arriver que moi je fasse mes chansons et de parler un petit peu entre les deux de la vie personnelle œuvre d’art … pour introduire des idées, comme ça, mais sans aller profondément dans les rêvons… rester en surface, pour peut-être allumer des gens en passant… puis après ça, une surprise pour l’esprit, je pourrais faire la chanson d’Haiti , la commencer et au moment ou je te présente, tu chantes la suite… comme on a fait à St-Élie déjà… (1.01.05)

 

 peut parler de ce qu,on a fait ensemble au début, ça parle d’un historique qu’on a eu entre les deux… ça peut être aussi une surprise à l’esprit dans la journée… de quelqu’un de la salle qui commence à chanter en se levant debout par exemple… un peu comme on avait fait à Brébeuf… t’es arrivé pas de guitare , pas rien, t’as fait ta chanson, mais ça a allumé tout le monde… dans ce sens-là, ça pourrait être un spectacle généreux quoi… (1.01.36)

 

34 : GAELLE

 

Moi j’aurais peut-être une autre suggestion… mais qui , j’espère, prend le meilleur parti de tout ce qui a été dit… Moi ce que je comprends, de l’évènement de la francophonie, c’est que c’est un évènement qui est déjà axé autour d’une thématique… avec un public qui est déjà designé… ciblé autour de la question de la francophonie… et ce que moi je trouverais intéressant, c’est déjà que les rêveurs équitables aient pu avoir cette invitation-là … mais ce serait important de respecter je pense la thématique (1.02.18)

Mais le truc c’est… on ne sait jamais… c’est toujours une question de degrés hen… on ne sait jamais tout à fait quelles sont les attentes… des gens qui sont là puis le degré d’ouverture… moi je suggèrerais que plutôt que de parler d’un rendez-vous des rêveurs équitables, c’est plutôt d’imaginer, vous avez le temps, je sais pas c’est quand le concert… mais de construire vraiment votre spectacle autour de CHANSONS-CLÉS… qui racontent la démarche des rêveurs équitables… sans avoir la nécessité de déployer le programme des rêveurs équitables ou les présentations… (1.03.00)

 

Mais par le simple fait, d’arriver sur scène de dire… nous sommes les rêveurs .équitables et le dire en une ligne pas plus, dont témoignent nos chansons … il va y avoir le site internet auquel vous pouvez référer les gens si jamais ils ont le goût de… mais je trouve que… il y a quelques chansons clés , comme ça qui, juste en elles-mêmes, portent déjà le volume de l’expérience rêveurs équitables… je pense à la chanson… je te demande pardon… par exemple comme chanson d’ouverture… tu sais déjà ça crée un silence… on sait pas ce qui se passe… c’est incroyable… pis si Pierrot par exemple … chante la beauté du monde… Michel tu rajoutes…(1.03.54)

 

Moi je voudrais 5 ou 6 items clés… qui selon vous, racontent un peu la démarche que vous avez au cœur de l’expérience des rêveurs équitables… je pense que la job est déjà faire… parce que c’est par la chanson, les textes, de la même façon que Didier a été ému de vous avoir rencontré la iere fois sans avoir le programme des rêveurs équitables… la chanson elle-même… je te demande pardon portait déjà tout le volume, tout le programme est déjà inscrit… (Michel.. t’as raison… j’accepte ta proposition)… je pense que tout est là… (1.04.23)

 

 

35 : MICHEL

 

Moi j’accepte sans réserve… je comprends très bien que la thématique, c’est la iere valeur… les rendez-vous des rêveurs équitables, ce sera pour plus tard… ce n’est pas un rendez-vous des rêveurs équitables, c’est un rendez-vous de la francophonie… là-dessus, je vais meubler ça simplement, j’ai déjà tout ce qui faut… pour le faire… un peu de folklore en français… des chansons locales… une question pour toi Didier en passant… si je fais une chanson qui s’appelle … ici au Québec… on vous envoie des petits becs… c’est-tu bon ça en Ontario?

 

36 :DIDIER

 

Mais oui, bien sur … (Michel… est-ce que les gens vont se choquer, de parler du Québec?) ééé pas du tout, tu sais pourquoi? Parce qu’on est à la frontière du Québec… d’autant plus Ste-Anne de Prescott qui est vraiment la frontière… c’est au bord … c’est vraiment aux lignes du Québec… et la plupart des gens qui habitent ici sont des québécois comme inversement au Québec, c’est des ontariens parce que ils ont chevauché d’un côté de la rivière, d’un côté de l’autre… ce qui fait qu’ils sont sensibles à la sympathie des québécoisl… écoute, les gens regardent beaucoup les émissions québécoises… (Michel… on va faire quand les hommes vivront d’amour et ces belles chansons aussi)… Mais bien  sur Moi c’est bon pour moi, la position… telle quelle… je comprends très bien la position là … )  (1.05.49)

 

Oui, au niveau du concert, de dates, on est encore bloqués ici en Ontario … au niveau des salles de spectacle… donc à mon avis, ce sera d’ici un mois et demie, deux mois… (Michel… moi je me prépare,,, moi ça me rend heureux de faire de la musique) … ah non… vous allez être accueillis, très très bien accueillis… c’est des gens qui nous aiment beaucoup Nathalie et moi … c’est des gens dans la même esprit, plus les amis qui vont être là … (1.06.43)

 

37 : MICHEL

 

Merci Pierrot pour l’exposé… ça cristallise un peu ce qu’on a dit depuis le début là … moi je commence à me souvenir de tous ces nouveaux noms… ces nouvelles expressions… (Didier… je trouve ça très très beau, très intéressant) et le numero 4 on parle de quoi Pierrot? (1.07.03)

 

38 : PIERROT

 

Là on va être dans le socle abs-jetal… ça c’est vraiment important, c’est-à-dire, que le corps … quand y répond à la question… quel est ton rêve? … devient un socle abs-jetal… c’est-à-dire, qu’il est fait de particules si tu veux d’abs-constellation et qui fait que t’es plus capable de regarder l’autre en face de toi AUTREMENT QUE PAR SON RÊVE … (Michel… wow… ça j’aime ça) (1.07.30)

 

Et là, je vais passer par… encore une histoire… l’histoire d’une femme qui a quitté la maison chez eux parce que son rêve était bafoué par sa famille, ses enfants et tout… elle a fait toute la route, jusqu’à Natashquan avec l’idée que si elle se rendait au bout de la route, elle rencontrerait quelqu’un dont elle avait besoin de rencontrer… (1.08.02)

 

Et cette histoire-là… c’est comment mon corps et son corps avons été… avec les mots d’aujourd’hui… avons été… l’un pour l’autre… des socles abs-jetals , c’est-à-dire DES CORPS EN SOUFFRANCE PARCE QUE LE RÊVE N’ÉTAIT PAS RESPECTÉ…et a fallut réparer… donc je vais vous conter cette histoire-là pour… ce que j’essaie de faire… c’est d’utiliser des séquences, des fragments de petits films qui vous permettent d’intuitionner et non seulement d’intuitionner mais d’enrichir la définition de l’expression comme vous avez fait ce soir… (1.08.41)

 

Comme Gaelle a dit.. ben oui … LE NOYAU FAIT BIG BANG… le noyau de la question-bascule fait big bang… ben oui… donc quand quelqu’un pond une étiquette, c’est très difficile d’arriver à sculpter d’une façon épurée une définition qui tient compte des autres… parce qu’elles sont tout en autre, les dix étiquettes sont prises là … l’exposé de la semaine prochaine est déjà prêt. .. (1.09.11)

 

Alors cette semaine, je vais prendre ce qui a été filmé par notre zoom, je vais tout le travailler… pour ajouter ce que vous avez dit au texte que j’avais fait … je vais vous l’envoyer… je vais faire ça à chaque fois… ce qui fait qu’au bout de la ligne… quand on va avoir le TRAITÉ DES ABS… ca va être le traité de Pierrot, gaelle, Nathalie, Didier, Michel, Marlene… ça va être le traité de l’équipe des rêveurs équitables ( Didier, Gaelle. …non non…) (1.09.37)

 

 

39 : PIERROT

 

Mettons que Gaelle arrive avec la définition du NOYAU QUI FAIT BIG BANG… je vais quand même faire mention entre parenthèse que ça , â vient de telle personne… donc de donner à César ce qui revient à César… (Gaelle… tout à fait) … (1.10.11)

 

40 : GAELLE

 

C’est-à-dire notamment, en commençant par vous… c’est-à-dire y a un travail qui est là … et moi j’insiste toujours sur le fait que l’équipe Auld, Woodard, Rochette.. c’est une équipe de chercheurs… et ça c’est important au niveau de la propriété intellectuelle.. et on est des collaborateurs , Didier, Nathalie et moi  , des collaborateurs bienveillants, comme ça arrive dans n’importe quelle œuvre… t’écris un bouquin, tu le fais lire à des amis… et c’est comme ça que ça marche ( Michel… t’as une belle compétence, je suis content que tu sois dans l’équipe)…  Voilà …

 

Il est 20h 25… je veux pas revenir sur la définition Pierrot… c’est prématuré.. mais c’est une des premières fois que je te vois dans une tentative d’une synthèse comme ça, d’élaboration très en fine pointe , fait que… je trouve ça superbe, donc… et je veux partir sur un petit commentaire…(1.11.18)

 

Après ça, vous êtes les auteurs, vous faites comme vous voulez… moi j’ai une petite suggestion … juste peut-être de faire attention avec, ça on en a déjà parlé Pierrot en privé… avec l’usage du mot, physique quantique… parce que la physique quantique, c’est un champ de spéculation qui est particulier avec ses règles, avec son référencement, .. ce n,est pas parce que on a une connaissance littéraire de ce champ, qu’on est physicien quantique… moi je vous invite à faire la nuance… (1.11.58)

 

Et si on s’inspire par exemple d’u champ, comme dans n’importe quelle étude, n’importe quel travaux… quand Michel parle de PARTICULES DE POÉSIE… je trouve que la même façon que j’ai fait un commentaire… c’est toujours en relation avec Michel… qui permettrait de METTRE UN CADRE DANS COTRE CHAMP… vous avez une inspiration à partir de la physique quantique, à partir de la philosophie de la physique quantique, mais juste au niveau des références, sur le plan de la critique dure, et moi j’inviterais à la limite à même redéfinir votre champ… déjà quand Pierrot parlait de quanto-poésie… je suis pas sûre, j’ai comme un  souvenir comme ça… mais ça permet de dire… voilà (1.13.13)

 

C’est Michel qui disait… il existe EN POÉSIE DES PARTICULES DE RÊVES… QU’ON APPELLE DES RÊVONS… Pour moi c’est très fort comme déploiement de travail… c’est tout un champ, vous redéfinissez la poésie , le champ de la poésie, ce que c’est que la poésie… en en faisant justement un champ de spéculation théorique et philosophique mais en même temps de la mettre en miroir , en conversation avec d’autres champs comme la philosophie, de la physique, mais ce n,est pas de la physique quantique… ce n’est pas des calculs mathématiques…  (Michel, … on s’étendra pas sur la physique quantique) (1.13.48)

 

JEUDI 10 JUIN 2021….. TRAITÉ DES ABS… 4IEME EXPOSÉ…. L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS…. PRÉPARATION FINALE POUR LE ZOOM DE CE SOIR

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL… 10 JUIN 2021… MINUIT 34 PRÉPARATION DE LA DIDACTIQUE DU ZOOM DE LA SEMAINE PROCHAINE SUITE À CELUI DE CE SOIR….

5 IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS…. LE CORPS COMME SOCLE ABS-JETAL D’UN RÊVE  BIG BANG.

1: J’avance  abs-ceptuellement dans mon traité des abs…. alors que le zoom de ce soir est fraîchement prêt…. j’en suis maintenant à réfléchir au passage

de l’abs-abs-xistence-abs-rêvance enchantée-abs-constellation de champs de rêvons …..

au SOCLE-ABS-JETAL du 5ieme exposé-zoom  du traité des abs de la semaine prochaine.

———

2: Le socle abs-jetal a rapport et avec la physique quantique et avec mes brosses d’être et attaques d’être… mais comment le démontrer?…

————–

3: toute la clé du quantique par le socle abs-jetal qui porte le rêve big bang est dans LE HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE.

——————-

4: Quand je vois la grandeur et la beauté d’un rêve big bang d’une personne… son socle abs-tetal qu’est son corps soudain devient pour moi… hors temps, hors réalité, hors servitude…. tout comme le mien le fut , l’est et le sera par la beauté et la grandeur de mon propre rêve big bang de vagabond céleste.

———

5: L’errance poétique passe par les chemins de la beauté du monde. J’écoute drôle de drame, 1937 de Carné Prévert…. sur you tube… dans la cuisine… Gaelle va passer la nuit sur ses graphes et sa métaphysique… nous sommes deux chercheurs heureux…. libres et heureux…. tellement libres… quand le corps n’est que socle abs-jetal d’un immense rêve big bang, les errance poétiques sont tellement hors temps, hors réalité, hors servitude…. passion partagée de la recherche des lois de la beauté du monde.

————-

3360,

3360 … 12 décembre 2019,

SUR TERRE…. DEPUIS LA PHOTO DE LA TERRE PRISE DE LA LUNE… L’HUMANITÉ SAIT MAINTENANT QU’ELLE EST PLANÈTE… DANS LE SENS GREC DU MOT… «VAGABOND» …. TOUTE PERSONNE HUMAINE ERRE ENTRE LA NAISSANCE ET LA MORT…. 7 MILLIARDS D’ERRANTS QUI SE DIVISENT EN TROIS CATÉGORIES D’ERRANCE…. L’ERRANCE FANTOMATIQUE… L’ERRANCE AXIOLOGIQUE ET L’ERRANCE POÉTIQUE…. COMMENT POUVONS-NOUS DISTINGUER LES TROIS FORMES D’ERRANCE? … PAR LA QUALITÉ DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR ….DE LÀ LE CORPS HUMAIN VU COMME UN ABJET QUANTIQUE AU COEUR DES CORPS CÉLESTES AUSSI VU COMME DES ABJETS QUANTIQUES…. LE TOUT HOLISTIQUEMENT KANTIQUE DES KANTIQUES DE SOCLES ABJECTALS PORTANT L’IMMATÉRIELLE BEAUTÉ DU MONDE SOUS SA FORME DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR… DE LÀ LES QWALIAS COMME FONDEMENT MÊME DE LA MUSIQUE NANO-COSMOLOGIQUE DU MULTIVERS ….

December 12, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Le sculpteur de pensée abstraite pure en moi traîne nuit et jour un petit carnet… comme on traîne un filet pour chasser les papillons de nuit… les qwalias se poétisent par une flambée de lucioles de la mémoire du cœur… et soudain…on tient le sens même de son errance poétique sur terre… La semaine passée… Yves Bergeron , directeur de l’observatoire du patrimoine à l’UQAM organisait une activité sur le déménagement de Forillon dans les années 60… Et comme Alexis Lemieux en est le bras droit… j’y ai été invité… Et soudain… dans le documentaire présenté par la dame… j’ai vu… j’ai vu ma notion de «SOCLE ABJETALE» sur laquelle je travaille … Cela m’a rendu si joyeux… Un monsieur montrait un artéfact… un canot de course… racontant que ce canot avait été inventé par un monsieur qui y mettait son année à le créer parce qu’il voulait gagner la course de canot de l’année… Et il gagnait cette course… ce inventeur vendait son canot à celui qui était arrivé deuxième… avec l’idée de construire un nouveau canot encore meilleur pour battre celui qui avait acheté son canot de l’année précédent… Wowwwwwwwwwwwww…c’est exactement cela UN SOCLE ABJECTAL ….. Parc Canada veut rassembler ses artéfacts dans un même lieu au Québec… Mais en faisant cela… il va ramasser un objet et détruire le socle abjectal qui lui repose sur un territoire et sur un débris de la mémoire du cœur d’une grande beauté … et surtout d’une immense didactique de la justice épistémique et même d’une justice de la réparation…. Au 21eme siècle… ce qui définira l’artéfact immatériel … ser relié et à un territoire.. et à un débris de la mémoire du coeur que porte ce territoire par son socle abjectal… de là LA MÉTAPHYSIQUE DES QWALIAS…. permettant le passage planétaire de l’errance fantomatique-axiologique à l’errance poétique de la nano-citoyenneté-planétaire … Pierrot vagabond …. au nom de par et pour … notre équipe de recherche (Auld, Woodard,Rochette)

———-

9 FÉVRIER 2009

1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policierrs
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

————

LA FEMME AU CHAR DANS L’NOIR

1080-92

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

120 Jacques Brel ideas in 2021 | singer, songwriting, musician

TOUTE CHANSON EST COMPOSÉE DE PARTICULES DE LIBERTÉ QUE L’ON APPELLE DES RÊVONS

RÊVER, D’UN IMPOSSIBLE RÊVE PORTER LE CHAGRIN DES DÉPARTS BRÛLER D’UNE IMPOSSIBLE FIÈVRE PARTIR OU PERSONNE NE PART.

Cela fait 18 ans, que Denis Lamarre et Pierrot Rochette font de la scène ensemble… sous le nom du duo Rochette, Lamarre… 250 spectacles par année, devant plus de 3 millions de spectateurs… dont des Noel d’automne à l’auberge La Calèche à Ste-Agathe dans les Laurentides ou des groupes de l’âge d’or à raison de trois autobus à la fois, viennent de partout à travers le Québec et l’Ontario à coup de 3 autobus, contenant 150 personnes , ce qui nous donne à créer, une cinquantaine de spectacles à tous les trois jours, entre le ier septembre et le ier de l’an.

Il faut les écrire les numéros… Il faut réinventer la thématique à chaque année… un Noel en Floride, un Noel à Las Végas, un Noel à New York… et ainsi de suite… écrire des numeros de burlesque, des monologues, des sketches avec le public… et apprendre de nouvelles chansons.

Une fois la thématique choisie, on fait faire le décors, la costumière ajuste les costumes, Denis prépare les éclairages… Moi je passe mes nuits à écrire des numeros de comédie…. Mais cette année, pour la 18ieme année des Noel d’automne, je chanterai la chanson de Jacques Brel, LA QUÊTE… et cela cinquante fois.

 

AIMER, JUSQU’À LA DÉCHIRURE… AIMER, MÊME TROP MÊME MAL …TENTER, SANS FORCE ET SANS ARMURE… D’ATTEINDRE… L’INACCESSIBLE ÉTOILE…

Cette année, pour la 18 ieme édition du Noel d’automne, nous avons engagé une jeune femme Ruth qui fait , déguisée en clown, des numeros de jonglerie et un numero de chien savant… Et comme l’arrièere-scène est toute petite… nous prenons le temps de nous connaître

Ruth me raconte qu’elle et son chum arrivent d’une bohème en Espagne ou ils ont performé dans les parcs au chapeau… lui avec son orgue de Barbarie, elle avec ses jongleries et son chien savant.

Et Ruth me parle de lui… dont le rêve était de devenir vagabond… Son chum était photographe à Québec… tout allait bien pour lui… Un jour, il prend l’idée de se construire un orgue de Barbarie…. car il est habile de ses mains…. puis il se fait des rouleaux de musique … puis … en tournant la manivelle, il tourne son rêve… DEVENIR VAGABOND, et s’en aller en Espagne jouer de l’orgue de Barbarie dans les parcs…

RÊVER, D’UN IMPOSSIBLE RÊVE PORTER LE CHAGRIN DES DÉPARTS BRÛLER D’UNE IMPOSSIBLE FIÈVRE PARTIR OU PERSONNE NE PART.

AIMER JUSQU’À LA DÉCHIRURE AIMER MÊME TROP MÊME MAL  …                       TENTER SANS FORCE ET SANS ARMURE… D’ATTEINDRE L’INACCESSIBLE ÉTOILE

Mais Ruth n’aime pas cette vie de vagabonde à jouer dans les parcs en Espagne… ils vont se séparer… et ce soir… pour le premier spectacle, ce joueur de l’orgue de Barbarie assistera à notre première.

Je suis bouleversé… Je n’ai pas les mots… mais avec les mots d’aujourd’hui, je dirais qu’il y a deux débris de la mémoire du coeur dont les petits films ne cessent de jouer dans ma tête depuis mon enfance…

Le grenier de Mascha: J'parle tout seul quand Jean Narrache

le ier… Il y a trois livres chez nous…. Ti-coq de Gratien Gélinas, Allegro de Félix Leclerc et le vagabond Jean Narrache d’Émile Coderre… et je me dis… oh… un jour ce sera moi… oui je veux être ce dessin que je vois sur la couverture…

Puis je suis la galerie… tout petit… la porte est barrée… et je vois deux hobos sauter sdu train… deux vagabonds juste en face de chez moi quand le train ralentit… oh… je me dis… un jour ce sera moi…

————–

 TELLE EST MA QUÊTE… SUIVRE L’ÉTOILE… PEU M’IMPORTE MES CHANCES… PEU M’IMPORTE LE TEMPS … OU MA DÉSESPÉRANCE… ET PUIS LUTTER TOUJOURS SANS QUESTIONS NI REPOS SE DAMNER POUR L’OR D’UN MOT D’AMOUR

Et le vagabond, joueur de l’orgue de barbarie arrive… wow… grand maigre, les yeux en voyage de poésie… il se prépare à retourner en Espagne mais sans Ruth… je sens sa douleur… mais en même temps la force de son rêve… Il a tout abandonner pour son rêve…

Il a eu le courage que moi je n’ai pas eu…. j’ai toujours eu le rêve de devenir vagabond-poète….

JE NE SAIS… SI JE S’RAI CE HÉROS … MAIS MON COEUR S’RAIT TRANQUILLE ET LES VILLES S’ÉCLABOUSSERAIENT DE BLEU … PARCE QU’UN MALHEUREUX…

Après le ier spectacle… je vais lui parler… il me raconte… son rêve… il a tout abandonné, tout vendu, avec l,argent, il s’est acheté un camion en Europe et il gagne sa vie en jouant de l’orgue de Barbarie dans les parcs et vit dans son camion.

Il me reste 50 spectacles à faire… 50 à chanter la chanson LA QUÊTE de Jacques Brel en sachant que depuis toujours, je triche avec mon rêve.

BRÛLE ENCORE, BIEN QU’AYANT TROP BRÛLÉ … BRÛLE ENCORE, MÊME TROP MÊME MAL, BRÛLE ENCORE À S,EN ÉCARTELER… POUR ATTEINDRE… L’INACCESSIBLE ÉTOILE.

A la fin de la chanson… Je dis dans le micro

TABARNACLE, LAISSEZ-MOI PARTIR…

Je venais de signer 3 ans de contrat… je suis sorti par en arrière de la scène,,, en plein milieu du spectacle… et je ne suis jamais revenu…

POUR NE PAS TRICHER AVEC MON RÊVE…. IL M’A FALLUT UN COUP DE THÉÂTRE…. TABARNACLE LAISSEZ-MOI PARTIR… Ce coup de théâtre d’une seule phrase au coeur d’un petit film d’une errance enchantée, LE TRAITÉ DES ABS… L’APPELLE

ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS.

—————

Pierrot le Vagabond Chercheur |

 

TRAITÉ DES ABS …. 4 IEME EXPOSÉ ……  L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS

Le boson de Higgs dévoilé ? | Le Devoir

QU’EST-CE QUE L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS?

Dans le traité des abs …..  on appelle abs-constellation de champs de rêvons… ces particules de liberté implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée fractalement et hologrammiquement au big bang même de l’univers. … et à sa résultante… soit son bruit de fond cosmologique … 2.7k ….  décrit nano-cosmologiquement autant qu’humainement sous la formule des rêveurs équitables … wow-t=2.7k?

15 novembre 2020 …..27 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS …. ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE …. L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ DE L'INSTANT PRÉSENT …. ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … POÈTE ET CHANSONNIER.

RETOUR SUR LES 3 IERES EXPOSÉS

1: QUE SIGNIFIE DONC DANS… ABSENCE DE SENS, LE PRÉFIXE ABS…

Selon un des sens du dictionnaire…. il est dit que …. le ab …. c’est l’élément central de la personne humaine, c’est le cœur, muscle noble, siège de la vie et du comportement moral c’est-à-dire source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine.

Puis est venue la question:

2: QU’EST-CE QUE L’ABS-ISTENCE?

Je définirais l’abs-xistence…. comme …. ce qui émerge COMME CONSÉQUENCE ….  lorsqu’une personne humaine se pose en urgence dans son ex-istence….  la question-bascule… quel est ton rêve?

Puis est venue la question…

3: QU’EST-CE QUE L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE?

L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE … C’est le titre  … d’un tout petit film qui se tourne malgré soi … mais aussi énigmatiquement en co-création avec soi  …. hors temps, hors réalité., hors servitude….  et cela pendant que la question … quel est ton rêve? … s’impose dramatiquement comme un point de bascule … entre notre ancienne existence et notre future abs-xistence ,  …… et qui ….plus tard… une fois archivé …..  tout au fond de notre rêve de vie s’inscrit au fond de notre coeur …. sous  le nom de ….. débris de la mémoire du cœur.

———–

4: QU’EST-CE QUE L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS?

Dans le traité des abs …..  on appelle abs-constellation de champs de rêvons… ces particules de liberté implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée fractalement et hologrammiquement au big bang même de l’univers. … et à sa résultante… soit son bruit de fond cosmologique … 2.7k ….  décrit nano-cosmologiquement autant qu’humainement sous la formule des rêveurs équitables … wow-t=2.7k?

———–

GAELLE

1: Moi je me souviens très parfaitement des moments très marquants… dans ma vie… ou justement j’ai du prendre des décisions fondamentales par exemple par rapport à mon rêve… Une des décisions et un de ces moments-là que Pierrot connaît … J’ai 17 ans, je suis dans le salon… ma …….. je vous ai conté… c’était difficile… puis après…plusieurs tentatives, ça marche pas plus …et elle arrive… et elle tourne… on a essayé de négocier… (1.00.09)

2: Qu’est-ce qui était possible de faire pour le bien commun … qu’elle portait pour toute la famille… Puis à un moment donné, on atteint le point de saturation … y a plus rien qui passe …et puis je n’ai plus de
réponses même parce ce que je propose … ça marche pas plus… et donc elle tourne, elle tourne … elle tourne autour de moi puis elle me demande dans le fond d’imaginer une nième solution, je sais pas
trop quoi … mais la relation que nous avons à ce moment-là, c’est une relation qui est … conflictuelle…
3: et là, je me souviens exactement comme dans mon enfance, y a eu d’autres moments … y a eu ce que Pierrot parle UN POINT DE BASCULE (1.00.51)

4:  Mais moi je me souviens, j’avais baissé la tête… J’étais en moi tout en étant parfaitement consciente dece qui se passait …

ET J’AI JUSTE DIT NON

5: ça pas été un petit film … Je m’en souviens… parce que j’ai l’impression que ce que Pierrot décrit dans L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE … c’est LE MOMENT DÉCISIF … DE L’OUVERTURE POSSIBLE … À L’INTÉGRATION DE LA VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART. (O1.01.24)
6: Donc, d’aller vagabonder la possibilité d’aller vers ce que pourrait être la vie personnelle œuvre d’art … mais il essaie de décrire UN MOMENT DÉCISIF … OU IL Y A POINT DE BASCULE… lorsqu’il raconte par exemple Darwin qui arrive, il a pris une chance… en probabilité, puis il se passe quelque chose… et ce moment là, c’est un moment décisif … qui a une couleur particulière mais moi, c’était pas un film, je me suis sentie comme dans un espace ou je pouvais voir presque les lignes qui m’entouraient… c’est vraiment comme un cadrage … Et à ce moment-là … tu es dans un rapport à l’espace… un rapport au temps …un rapport à ta propre intériorité qui est suspendu… c’est presque suspendu … mais tu es dans le présent …mais c,est un moment d’une force et que tu ne peux pas… et justement … C’EST QUAND J’AI DIT NON… j’ai senti
toutes LES RACINES POSSIBLES DE MON ÊTRE … j’AI SENTI TOUTES LES RACINES POSSIBLES DE CE QUI
AVAIT MOI COMME INDIVIDU … dans ma vie avant… tout ça s’est convoqué en un instant …Et ça ne prend pas 30 secondes… ça prend même pas une seconde, tu le sais… (01.02.44)

————

(PIERROT VAGABOND) GILLES BOUVRETTE LA QUINZE NORD 2010

Pierrot le Vagabond Chercheur

Il y a 30 ans le chansonnier Pierre Rochette me racontait qu’il arrêterait de chanter pour prendre la route lorsqu’il atteindrait la cinquantaine. Et bien, c’est ce qu’il a fait!

En mars 2007 il a tout abandonné, donné tous ses biens quittant les Laurentides pour parcourir les routes du Québec pour devenir un Vagabond Céleste. (Un mélange de Jean Narrache et de Kerouac.)

La dernière fois que je l’ai vu, c’est à la feue Butte de Val-David, le soir même du dernier spectacle dans cette enceinte historique. Il venait de terminer son roman et il n’était plus ce vieux chum avec qui j’ai tant vécu de beaux moments, il s’en allait ailleurs. Mais, je savais que notre amitié de 30 ans resterait intacte malgré tout. Il m’a écrit en juin dernier et nous devions nous revoir lors d’un spectacle… mais le destin a fait en sorte que nous nous sommes manqués.

Dans sa trajectoire de vagabond il a rencontré 2 jeunes journalistes qui ont entrepris de dresser un portrait-documentaire sur ce bon vieux Pierrot qui est présentement âgé de 61 ans.

Pour ceux qui ne connaissent pas Pierre Rochette, Véronique et Geneviève nous brossent un portrait assez fidèle de ce vagabond.

Découvrez les coréalisatrices et la mission de ce projet qu’elles fomentent avec passion depuis 2 ans en cliquant ici

MERCREDI 9 JUIN 2021…. TRAITÉ DES ABS… 4IEME EXPOSÉ…. L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS … SUITE DE L’ÉTUDE

120 Jacques Brel ideas in 2021 | singer, songwriting, musician

TOUTE CHANSON EST COMPOSÉE DE PARTICULES DE LIBERTÉ QUE L’ON APPELLE DES RÊVONS

RÊVER, D’UN IMPOSSIBLE RÊVE PORTER LE CHAGRIN DES DÉPARTS BRÛLER D’UNE IMPOSSIBLE FIÈVRE PARTIR OU PERSONNE NE PART.

Cela fait 18 ans, que Denis Lamarre et Pierrot Rochette font de la scène ensemble… sous le nom du duo Rochette, Lamarre… 250 spectacles par année, devant plus de 3 millions de spectateurs… dont des Noel d’automne à l’auberge La Calèche à Ste-Agathe dans les Laurentides ou des groupes de l’âge d’or à raison de trois autobus à la fois, viennent de partout à travers le Québec et l’Ontario à coup de 3 autobus, contenant 150 personnes , ce qui nous donne à créer, une cinquantaine de spectacles à tous les trois jours, entre le ier septembre et le ier de l’an.

Il faut les écrire les numéros… Il faut réinventer la thématique à chaque année… un Noel en Floride, un Noel à Las Végas, un Noel à New York… et ainsi de suite… écrire des numeros de burlesque, des monologues, des sketches avec le public… et apprendre de nouvelles chansons.

Une fois la thématique choisie, on fait faire le décors, la costumière ajuste les costumes, Denis prépare les éclairages… Moi je passe mes nuits à écrire des numeros de comédie…. Mais cette année, pour la 18ieme année des Noel d’automne, je chanterai la chanson de Jacques Brel, LA QUÊTE… et cela cinquante fois.

 

AIMER, JUSQU’À LA DÉCHIRURE… AIMER, MÊME TROP MÊME MAL …TENTER, SANS FORCE ET SANS ARMURE… D’ATTEINDRE… L’INACCESSIBLE ÉTOILE…

Cette année, pour la 18 ieme édition du Noel d’automne, nous avons engagé une jeune femme Ruth qui fait , déguisée en clown, des numeros de jonglerie et un numero de chien savant… Et comme l’arrièere-scène est toute petite… nous prenons le temps de nous connaître

Ruth me raconte qu’elle et son chum arrivent d’une bohème en Espagne ou ils ont performé dans les parcs au chapeau… lui avec son orgue de Barbarie, elle avec ses jongleries et son chien savant.

Et Ruth me parle de lui… dont le rêve était de devenir vagabond… Son chum était photographe à Québec… tout allait bien pour lui… Un jour, il prend l’idée de se construire un orgue de Barbarie…. car il est habile de ses mains…. puis il se fait des rouleaux de musique … puis … en tournant la manivelle, il tourne son rêve… DEVENIR VAGABOND, et s’en aller en Espagne jouer de l’orgue de Barbarie dans les parcs…

RÊVER, D’UN IMPOSSIBLE RÊVE PORTER LE CHAGRIN DES DÉPARTS BRÛLER D’UNE IMPOSSIBLE FIÈVRE PARTIR OU PERSONNE NE PART.

AIMER JUSQU’À LA DÉCHIRURE AIMER MÊME TROP MÊME MAL  …                       TENTER SANS FORCE ET SANS ARMURE… D’ATTEINDRE L’INACCESSIBLE ÉTOILE

Mais Ruth n’aime pas cette vie de vagabonde à jouer dans les parcs en Espagne… ils vont se séparer… et ce soir… pour le premier spectacle, ce joueur de l’orgue de Barbarie assistera à notre première.

Je suis bouleversé… Je n’ai pas les mots… mais avec les mots d’aujourd’hui, je dirais qu’il y a deux débris de la mémoire du coeur dont les petits films ne cessent de jouer dans ma tête depuis mon enfance…

Le grenier de Mascha: J'parle tout seul quand Jean Narrache

le ier… Il y a trois livres chez nous…. Ti-coq de Gratien Gélinas, Allegro de Félix Leclerc et le vagabond Jean Narrache d’Émile Coderre… et je me dis… oh… un jour ce sera moi… oui je veux être ce dessin que je vois sur la couverture…

Puis je suis la galerie… tout petit… la porte est barrée… et je vois deux hobos sauter sdu train… deux vagabonds juste en face de chez moi quand le train ralentit… oh… je me dis… un jour ce sera moi…

————–

 TELLE EST MA QUÊTE… SUIVRE L’ÉTOILE… PEU M’IMPORTE MES CHANCES… PEU M’IMPORTE LE TEMPS … OU MA DÉSESPÉRANCE… ET PUIS LUTTER TOUJOURS SANS QUESTIONS NI REPOS SE DAMNER POUR L’OR D’UN MOT D’AMOUR

Et le vagabond, joueur de l’orgue de barbarie arrive… wow… grand maigre, les yeux en voyage de poésie… il se prépare à retourner en Espagne mais sans Ruth… je sens sa douleur… mais en même temps la force de son rêve… Il a tout abandonner pour son rêve…

Il a eu le courage que moi je n’ai pas eu…. j’ai toujours eu le rêve de devenir vagabond-poète….

JE NE SAIS… SI JE S’RAI CE HÉROS … MAIS MON COEUR S’RAIT TRANQUILLE ET LES VILLES S’ÉCLABOUSSERAIENT DE BLEU … PARCE QU’UN MALHEUREUX…

Après le ier spectacle… je vais lui parler… il me raconte… son rêve… il a tout abandonné, tout vendu, avec l,argent, il s’est acheté un camion en Europe et il gagne sa vie en jouant de l’orgue de Barbarie dans les parcs et vit dans son camion.

Il me reste 50 spectacles à faire… 50 à chanter la chanson LA QUÊTE de Jacques Brel en sachant que depuis toujours, je triche avec mon rêve.

BRÛLE ENCORE, BIEN QU’AYANT TROP BRÛLÉ … BRÛLE ENCORE, MÊME TROP MÊME MAL, BRÛLE ENCORE À S,EN ÉCARTELER… POUR ATTEINDRE… L’INACCESSIBLE ÉTOILE.

A la fin de la chanson… Je dis dans le micro

TABARNACLE, LAISSEZ-MOI PARTIR…

Je venais de signer 3 ans de contrat… je suis sorti par en arrière de la scène,,, en plein milieu du spectacle… et je ne suis jamais revenu…

POUR NE PAS TRICHER AVEC MON RÊVE…. IL M’A FALLUT UN COUP DE THÉÂTRE…. TABARNACLE LAISSEZ-MOI PARTIR… Ce coup de théâtre d’une seule phrase au coeur d’un petit film d’une errance enchantée, LE TRAITÉ DES ABS… L’APPELLE

ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS.

—————

Pierrot le Vagabond Chercheur |

 

TRAITÉ DES ABS …. 4 IEME EXPOSÉ ……  L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS

Le boson de Higgs dévoilé ? | Le Devoir

QU’EST-CE QUE L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS?

Dans le traité des abs …..  on appelle abs-constellation de champs de rêvons… ces particules de liberté implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée fractalement et hologrammiquement au big bang même de l’univers. … et à sa résultante… soit son bruit de fond cosmologique … 2.7k ….  décrit nano-cosmologiquement autant qu’humainement sous la formule des rêveurs équitables … wow-t=2.7k?

15 novembre 2020 …..27 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS …. ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE …. L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ DE L'INSTANT PRÉSENT …. ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … POÈTE ET CHANSONNIER.

RETOUR SUR LES 3 IERES EXPOSÉS

1: QUE SIGNIFIE DONC DANS… ABSENCE DE SENS, LE PRÉFIXE ABS…

Selon un des sens du dictionnaire…. il est dit que …. le ab …. c’est l’élément central de la personne humaine, c’est le cœur, muscle noble, siège de la vie et du comportement moral c’est-à-dire source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine.

Puis est venue la question:

2: QU’EST-CE QUE L’ABS-ISTENCE?

Je définirais l’abs-xistence…. comme …. ce qui émerge COMME CONSÉQUENCE ….  lorsqu’une personne humaine se pose en urgence dans son ex-istence….  la question-bascule… quel est ton rêve?

Puis est venue la question…

3: QU’EST-CE QUE L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE?

L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE … C’est le titre  … d’un tout petit film qui se tourne malgré soi … mais aussi énigmatiquement en co-création avec soi  …. hors temps, hors réalité., hors servitude….  et cela pendant que la question … quel est ton rêve? … s’impose dramatiquement comme un point de bascule … entre notre ancienne existence et notre future abs-xistence ,  …… et qui ….plus tard… une fois archivé …..  tout au fond de notre rêve de vie s’inscrit au fond de notre coeur …. sous  le nom de ….. débris de la mémoire du cœur.

———–

4: QU’EST-CE QUE L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS?

Dans le traité des abs …..  on appelle abs-constellation de champs de rêvons… ces particules de liberté implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée fractalement et hologrammiquement au big bang même de l’univers. … et à sa résultante… soit son bruit de fond cosmologique … 2.7k ….  décrit nano-cosmologiquement autant qu’humainement sous la formule des rêveurs équitables … wow-t=2.7k?

———–

GAELLE

1: Moi je me souviens très parfaitement des moments très marquants… dans ma vie… ou justement j’ai du prendre des décisions fondamentales par exemple par rapport à mon rêve… Une des décisions et un de ces moments-là que Pierrot connaît … J’ai 17 ans, je suis dans le salon… ma …….. je vous ai conté… c’était difficile… puis après…plusieurs tentatives, ça marche pas plus …et elle arrive… et elle tourne… on a essayé de négocier… (1.00.09)

2: Qu’est-ce qui était possible de faire pour le bien commun … qu’elle portait pour toute la famille… Puis à un moment donné, on atteint le point de saturation … y a plus rien qui passe …et puis je n’ai plus de
réponses même parce ce que je propose … ça marche pas plus… et donc elle tourne, elle tourne … elle tourne autour de moi puis elle me demande dans le fond d’imaginer une nième solution, je sais pas
trop quoi … mais la relation que nous avons à ce moment-là, c’est une relation qui est … conflictuelle…
3: et là, je me souviens exactement comme dans mon enfance, y a eu d’autres moments … y a eu ce que Pierrot parle UN POINT DE BASCULE (1.00.51)

4:  Mais moi je me souviens, j’avais baissé la tête… J’étais en moi tout en étant parfaitement consciente dece qui se passait …

ET J’AI JUSTE DIT NON

5: ça pas été un petit film … Je m’en souviens… parce que j’ai l’impression que ce que Pierrot décrit dans L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE … c’est LE MOMENT DÉCISIF … DE L’OUVERTURE POSSIBLE … À L’INTÉGRATION DE LA VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART. (O1.01.24)
6: Donc, d’aller vagabonder la possibilité d’aller vers ce que pourrait être la vie personnelle œuvre d’art … mais il essaie de décrire UN MOMENT DÉCISIF … OU IL Y A POINT DE BASCULE… lorsqu’il raconte par exemple Darwin qui arrive, il a pris une chance… en probabilité, puis il se passe quelque chose… et ce moment là, c’est un moment décisif … qui a une couleur particulière mais moi, c’était pas un film, je me suis sentie comme dans un espace ou je pouvais voir presque les lignes qui m’entouraient… c’est vraiment comme un cadrage … Et à ce moment-là … tu es dans un rapport à l’espace… un rapport au temps …un rapport à ta propre intériorité qui est suspendu… c’est presque suspendu … mais tu es dans le présent …mais c,est un moment d’une force et que tu ne peux pas… et justement … C’EST QUAND J’AI DIT NON… j’ai senti
toutes LES RACINES POSSIBLES DE MON ÊTRE … j’AI SENTI TOUTES LES RACINES POSSIBLES DE CE QUI
AVAIT MOI COMME INDIVIDU … dans ma vie avant… tout ça s’est convoqué en un instant …Et ça ne prend pas 30 secondes… ça prend même pas une seconde, tu le sais… (01.02.44)

MARDI 8 JUIN 2021….. TRANSCRIPTION DU ZOOM …. 3IEME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS… ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE

PIERROT, AUDIOS, DOCTORAT (AULD,WOODARD,ROCHETTE)

TRAITÉ DES ABS …. 3 IEME EXPOSÉ ……  L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE

Historique

QU’EST-CE QUE L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE?

L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE … C’est le titre  … d’un tout petit film qui se tourne malgré soi … mais aussi énigmatiquement en co-création avec soi  …. hors temps, hors réalité., hors servitude….  et cela pendant que la question … quel est ton rêve? … s’impose dramatiquement comme un point de bascule … entre notre ancienne existence et notre future abs-xistence , (abs-xistence au sens d’une existence consacrée à son rêve et avec laquelle on décide de ne plus tricher) …… et qui ….plus tard… une fois archivé …..  tout au fond de notre rêve de vie s’inscrit au fond de notre coeur …. sous  le nom de ….. débris de la mémoire du cœur.

Donc, qu’est-ce qu’un débris de la mémoire du cœur? … c’est un ancien petit film qui s’appelait abs-rêvance enchantée quand il a été tourné la iere fois. … et qui fait donc partie du répertoire de nos débris qui nous indiquent les caractéristiques du rêve que l’on cherche.

Donc en résumé, l’abs-rêvance enchantée est un petit film qui se tourne (la création d’un débris de la mémoire du cœur sur le vif)   …..et ….. un débris de la mémoire du cœur, c’est un petit film, jadis tourné et maintenant archivé.

Le petit film renvoie à un scénario impossible qui nous arrive au moment ou on s’y attend pas… et qui nous oblige à poser la question… quel est ton rêve? … la question quel est ton rêve? … s’accompagne d’un tournage d’un petit film … qui, curieusement, coupe notre existence de notre futur …

————

1 : Pour donner un exemple, j’aimerais raconter une histoire, celle de Darwin … qui témoigne un peu de ce que c’est qu’une abs-rêvance enchantée… Alors, je raconte l’histoire et j’aimerais ça que vous voyiez passer le petit film à un moment précis.

Alors Darwin, son père est pasteur… et son père oriente darwin pour qu’il puisse étudier pour devenir pasteur… Darwin l’été, il s’intéresse aux insectes… à la nature… et à un moment donné, quand son père lui dit… tu ta,en vas étudier comme pasteur en septembre… Darwin dit à son père…

P’pa, moi mon rêve, c’est pas d’être pasteur, je rêve de faire de la recherche dans la nature… et là j’ai une occasion… j’ai lu dans le journal qu’il y a un bateau qui part pour 5 ans à travers le monde … j’aimerais en faire partie de ce voyage-là … Son père lui dit, écoute, tu es prédestiné à être pasteur … c’est dans mon plan et c’est non négociable…

Mais son père lui dit… on va faire quelque chose… trouve-moi quelqu’un en qui j’ai confiance… et qui va me convaincre du contraire… alors Darwin va voir le frère de son père et lui dit.. mon oncle… moi j’ai un rêve… et p’pa m’a demandé de trouvé quelqu’un en qui il a confiance et qui va prendre la défense de mon rêve… peux-tu aller parler à p’pa en mon nom?

Le mon oncle va voir son frère et lui dit… écoute Roger… y dit,… tu sais ben que ça marchera pas cette histoire-là … laisse-le vivre son fantasme et de toute façon, en bout de ligne, y va devenir pasteur,.. fait que son père y dit à Darwin ok… écris au capitaine du bateau… Darwin écrit et le capitaine r.pond… désolé, y a pas de place… tout est complet.

Charles Darwin jeune (vers l'âge de 30 ans). | Download Scientific Diagram

Charles Darwin , jeune à l’âge de 30 ans.

ET C’EST LÀ QU’ARRIVE LE PETIT FILM … Darwin dit à son père, j’aimerais ça me rendre au bateau la journée ou y part au cas ou y aurait une place… Y r’tourne voir son oncle, qui lui demande d’intervenir auprès de son père pour que son père le laisse partir… L’oncle va voir son père et lui dit… écoute Roger… laisse-le aller au bateau … c’est plein… de toute façon, y va revenir pis on va avoir la paix…

Et là mon Darwin s’en va vers le bateau … et le matin du départ, il est sur le quai… et soudain, il rencontre le capitaine et le capitaine … ça donne bien que tu sois là… je viens de recevoir un télégramme du gars… y vient pas… y a une place… embarque…

Donc, à la question… quel est ton rêve? … y a un petit film à un moment donné… qui s’appelle… une abs-rêvance enchantée … c’est-à-dire que c’est impossible que tu dises, je vais aller au bateau … le matin… si y a une place… le matin j’embarque … … quelles sont les chances qu’il y ait une place qui se libère et que tu embarques sur le bateau … c’est ce que j’appelle le piton de la liberté … .

L’abs-rêvance enchantée, c’est ce moment particulier ou il y a point de bascule par la questionj… quel est ton rêve? … et le petit film, t’es capable de le raconter …

Nous on est pas dans la peau de Darwin … par contre, quand je prends Michel … et que Michel raconte très clairement … Quand Michel dit… j’arrête de tricher … j’vaut mieux que ça … et Michel dit… quel est mon rêve? … Je rêve de rencontrer la femme de ma vie avec qui je vais être capable de ne pas tricher …

Aujourd’hui, Michel le raconte mot pour mot… c’est un petit film … ce que j’appelle l’abs-rêvance enchantée … Michel défie la vie… que son rêve va battre la vie … et quand il est arrivé chez Eaton … et qu,il a vu Marlene, instantanément, il a compris … que son abs-rêvance a marché et fonctionné …

Donc, la question… quel est ton rêve? … ce qui tourne autour, ce qui va devenir un récit d’un débris de la mémoire du cœur, c’est un petit film qui se crée en co-création … avec qui ou avec quoi… c’est énigmatique … parce qu’y arrive des éléments dans le tournage du petit film qui sont impossibles … Tu prends la décision de ton rêve …

Chacun de nous, on a vécu ça … moi ce que j’aimerais apporter comme idée dans l,abs-rêvance enchantée … c’est que la question… quel est ton rêve?.. c’est comme un microscope … à l’intérieur duquel tu regardes et que tu vois clairement le tournage d’un petit film provoqué par la question qui sépare ton existence de ton abs-xistence… pourquoi? Parce que la question est porteuse d’un sens … je veux donner un sens à ma vie … et je prends le pari que la question elle-même … provoque un point de bascule sur lequel je suis capable de ne pas tricher …

—————–

 

2) RÉSUMÉ DU IER EXPOSÉ
Un point commun aux histoires de vie racontée par  Nathalie la peintre, Didier le musicien, Marlene la jardinière, Michel le concierge, Gaelle la métaphysicienne et Pierrot vagabond, me semble le rôle essentiel qu’a eu, dans chacune de nos existences … la question… Quel est ton rêve?  ….. grâce à laquelle… chacune de nos vies a pu se positionner à un moment ou à un autre versus une perte sévère de sens….. CAR L’ABS-CENCE DE SENS quand elle atteint son point critique dans une vie humaine… semble s’accompagner presque instantanément de la question…. QUEL EST TON RÊVE?

———–
3 : Dans le premier exposé….. nous nous sommes d’abord demandés… mais que signifie donc ….dans …ABS-CENCE DE SENS …. LE PRÉFIXE AB?
——-
Selon un des sens du dictionnaire…. il est dit que …. le ab …. c’est l’élément central de la personne humaine, c’est le cœur, muscle noble, siège de la vie et du comportement moral c’est-à-dire source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine.

—————
4 : Et c’est à partir de cette surprenante définition d’un ab que m’est venu l’idée D’UN TRAITÉ DES ABS …. dont le premier item s’est imposé à moi sans même que je le vois venir…. et cela en contraste avec l’existence… soit L’ABS-XISTENCE.
———–
5 : Je définirais l’abs-xistence…. comme …. ce qui émerge COMME CONSÉQUENCE ….  lorsqu’une personne humaine se pose en urgence dans son ex-istence….  la question-bascule… quel est ton rêve?

————-
6 : c’est-à-dire  …. la conséquence d’une rupture soudaine et radicale avec son existence actuelle…. portée par l’intuition  qu’au coeur de son coeur est probablement caché un rêve qui est unique à chacun au sens de profondément-sens-de-vie avec lequel il nous apparaît soudainement important de ne pas tricher.. Comme si c’était une question de vie ou de mort.

———-

7 : RAPPELEZ-VOUS CES MOTS DE MICHEL LE CONCIERGE…

LA SOMME DES TRICHERIES
M’A EMMENÉ À PENSER QUE
JE POURRAIS CHANGER DE VIE
Pis dans c’temps-là je me suis dis… Je pourrais changer de vie comment?… comment?
Moé j’aimerais ça… mon rêve… mon rêve ce s’rait quoi? Ce serait de rencontrer la femme de ma vie… une femme qui m’aime… puis avec qui… J’SUIS CAPABLE DE PAS TRICHER… ça c’était mon rêve dans le temps…

Alors, chez moi, L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE s’est passée d’une façon un peu différente… Pour moi, avant, je pensais que j’avais beaucoup d’anecdotes… Aujourd’hui, je me rends compte que chacune des anecdotes que je raconte … ce sont des débris de la mémoire du cœur …  parce que je les raconte toujours à peu près avec les mêmes mots … la même manière et avec la même joie …

Donc, ces débris-là, y en a quelques uns dont je me rappelle la fraîcheur lorsqu’elles sont arrivées sous forme d’abs-rêvances enchantées… la première fois, du tournage du petit film … d’abs-rêvances enchantées…

Et j’aimerais n’aborder un avec vous pour témoigner de ce qui s’est passé… mais avec les mots d’aujourd’hui… parce qu’aujourd’hui … j’ai les mots …

Alors, dans le ier exposé du traité des abs … je vous avais raconté ce que je croyais être un récit de la mémoire du cœur … tel qu’écrit et lu et dont j’ai les paroles exactes… Je me suis rendu compte, que quand je vous le conte, c’est un parmi mes récits qui est vraiment encore présent non pas comme étant un débris de la mémoire du cœur, mais comme étant un événement D’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE que je n’ai pas venu venir…

J’aimerais vous le raconter aujourd’hui, tel que lu la iere fois dans le ier exposé et vous le commenter … pour vous illustrer les mécanismes qui se sont passés… parce que pour moi, y a pas de vie privée, mais plutôt une philosophie du récit dans le sens de Paul Ricoeur… dans le sens ou le récit d’une vie porte son sens par la capacité d’en faire une dramaturgie…

Alors, dans le ier exposé… voici ce que je vous disais en un paragraphe …

5,123 Moliere Photos and Premium High Res Pictures - Getty Images

ANECDOTE … PIÈCE DE MOLIÈRE À LA RADIO.
récit raconté dans le blogue du 8 novembre 2019.

INTRODUCTION AU ABS DE L’EXPOSÉ 3: UN DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR RÉ-ENQUÊTÉ parce qu’il fut d’abord abs-rêvance enchantée…….

RÉCIT DE CE DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR TEL QU’ÉCRIT ET LU DANS LE IER EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS.
Je devais avoir moins de 30 ans… J’étais marié…. et C. tenait à ce que , ce Noel-là ou ce jour de l’an là… je me dépêche d’arriver après ma prestation à la brasserie «les raftmen» de Hull pour fêter avec sa famille….Il est minuit… Je termine… Je sors… tempête de neige… Mon bouchon de gaz s’ouvrait avec une clé… Je tente de l’ouvrir…
ma clé crochit… Je la laisse dedans pour ne pas provoquer l’irréparable… Il me reste juste assez de gaz pour me rendre à Montréal que je me dis et respecter ma parole…Je prends la route… et soudain… la radio fm de Radio-Canada passe en cette nuit de Noel
ou du jour de l’an… je ne sais trop… une pièce de Molière en vers…. Je suis ému aux larmes… Et je me dis… comment se peut-il qu’en cette nuit de Noel ou du jour de l’an… pris dans une tempête de neige sur l’autoroute… je puisse recevoir le cadeau d’une pièce de théâtre de Molière en vers…Il ne me reste presque plus de gaz… qu’importe…la poésie avant tout… j’écoute la pièce de Molière au complet… et les vers dansent comme de la neige folle… Je suis heureux… Je repars… Il doit être près de 3 heures du matin…. Qu’importe… Je vais être bientôt à sec de gaz… et soudain… j’arrête à une entrée… station de gaz… elle est ouverte… quand même… le Monsieur joue avec mon bouchon de gaz… il casse la clé mais l’ouvre en même temps… Il remplit l’auto d’essence…Il doit
être 4 heures du matin quand j’arrive…. mon ex me dit… «tu m’as trompé» … et je lui réponds «OUI, AVEC UN PERSONNAGE DE MOLIÈRE» Et je vais me coucher….  .

————-

Donc, pour moi ce que je viens de vous conter là … encore aujourd’hui, je suis incapable de le vivre comme un débris de la mémoire du cœur… qu’il est devenu parce qu’il est archivé … J’en ressens que les lois même de l’abs-rêvance enchantée … je suis capable aujourd’hui de le commenter et de vous montrer … comment ça a fonctionné pour moi …

Dans le traité des abs… le point de bascule entre l’existence et l’abs-xistence … quand le petit film se crée … hors temps, hors réalité hors servitude, je l’appelle abs-rêvance enchantée … une fois créé, il va rejoindre les archives des débris de la mémoire du cœur …

Reprenons l’exemple déjà utilisé, soit la pièce de théâtre de Molière en vers, donc je vais reprendre le texte initial en petits fragments et le commenter…

—–

Le texte commence par la phrase suivante:

RÉCIT

Je me rappelle… Je devais avoir moins de 30 ans… J’étais marié….

COMMENTAIRE

Quelle drôle d’histoire que ce mariage… avant …. Je vivais en chambre dans le Vieux Montréal, heureux et le soir je chantais au café St-Vincent… J’avais réussi dans un temps à n’habiter que la poésie. Le décor était parfait…. Un poète Paul Gouin, indépendant de fortune, avait acheté cet immeuble pour que Jeanne, sa maitresse y ouvre un café avec une scène…. Juste devant, y a la ruelle des peintres…. On aurait dit un village impressionniste blotti dans le rêve du poète Paul Gouin…. Une vraie carte postale d’une bohème aristocratique heureuse…. Le temps s’était arrêté de lui-même…

J’osais à peine respirer tellement j’étais ébloui de cet enchantement de vivre poétiquement sous forme de boîte à chansons … je n’étais rien, je n’avais rien… J’habitais une petite chambre sur la rue St-Paul dans le vieux Montréal, dernier étage, dans un grenier…. Il faisait froid, il faisait faim… mais j’avais mon cahier de chansons….ma guitare  et un vieux dactylo pour en inscrire de nouvelles tout en tentant d’en déchiffrer les accords….

Parce que je ne connaissais aucune chanson par coeur … sauf… la bohème de Charles Aznavour…. mais je lisais et chantais du Brassens, du Ferré, du Ferrat, du Félix Leclerc, Ferland, Vigneault, du folklore québécois… Et je composais les miennes à travers cela.

Je gagnais 45 dollars par semaine… 15 pour ma chambre, 15 pour manger 15 en banque… Comme j’avais besoin de rien…. le peu que ce gain représentait me paraissait somptueux. Parce que c’était de l’argent uniquement gagné par mon rêve …. sans concession pour les irritants reliés aux biens matériels du quotidien.

Vers 5 heures du soir, Je marchais à pied de ma chambre au café St-Vincent… que celle qu’on appelait gentiment …. la mère Martin ….. gardait ouvert l’hiver même s’il n’y avait pas assez de monde dans la salle pour que cela soit rentable…

Et sur scène, je m’enfonçais dans mon cahier de chansons comme on habite un rêve sous forme d’écriture qui cache des fragments de rêvance heureuse. Chansons dont je relisais les textes en les chantant comme si c’était la première fois que j’en prenais connaissance par le biais de la beauté du monde en chacune d’elle.

Madame martin et Monsieur Gouin habitaient en haut du café St-Vincent…. le petit ascenseur étant situé juste à la droite de la scène… Il arrivait parfois que le poète Paul Gouin descende en plein spectacle en robe de chambre par le petit ascenseur… y restait quelques minutes, s’assoyait en sirotant un cognac …. puis remontait….

Il faut dire que ce qui comptait pour Paul, c’est que le public chante comme s’il était autour d’un feu de camp…. que le chansonnier-animateur se fasse poète de lui-même par le respect de la poésie même du rêve de Paul et de Jeanne qui avait donné naissance à ce café.

Puis entre les sets…. Ah marcher le vieux Montréal , quand même… c’était marcher un rêve qui contenait un rêve…. Un village de carte postale bien caché dans le tissu urbain de Montréal.

Chez le père Leduc, une espèce de shack bar ouvert 24 heures par jour pour les villageois du quartier, le poète Paul Gouin avait sa table réservée dans le fond pour écrire sa poésie…

A l’époque, je n’avais pas les mots… mais je peux dire que, pendant au moins deux ans,,, j’ai vagabondé l’abs-xistence en chantant sur scène trois ou 4 soirs par semaine, 52 semaines par année … sans avoir eu besoin d’ex-ister…. tout à fait abs-ent de toute existence…..  pauvre, sans le sou, sans dépendance, juste heureux de rêver…..  heureux au coeur d’un rêve infiniment plus grand que le mien, le rêve  du poète Paul Gouin.

———-

Mon père avait fini par me retrouver… et, inquiet de mes choix de vie, m’avait dit… tu devrais te marier… J’avais personne…. un soir une jeune femme qui ne buvait que de l’eau était dans la salle… je l’avais remarqué… je suis descendu de la scène et je lui ai dit… mon père m’a demandé de me marier… un des critères c’est que la personne ne boive pas… alors si ça vous intéresse…. (du moins c’est mon souvenir)

Puis, d’un soir de scène à l’autre, les lois de l’attraction se camouflant en moi pour ne pas nuire à la survie de l’espèce…. je me mariai et soudainement, dès le lendemain du mariage, la poésie me déserta, aussi énigmatiquement  qu’elle m’était venue.

Cela se produisit par le biais d’un événement tout simple… j’avais un lit à trois pattes et la quatrième était remplacée par un dictionnaire… Le mariage fit en sorte que le besoin d’acquérir des biens matériels devint besoin essentiel… et c’est quand je vis mon lit à 3 pattes sortir de l’appartement avec le dictionnaire pour être remplacé par un misérable lit neuf que je vis la poésie me fuir avec lui, parce que je l’avais trahie dans son intrinsèque.

Ce qui annonce déjà une notion du traité des abs dont nous parlerons au 4ieme entretien …. soit celle illustrée par le dictionnaire servant de patte de lit comme étant UN SOCLE ABS-JETAL.

————

Et ce voir ce simple dictionnaire me fuyant poétiquement ,,,,, j’en fus profondément blessé. J’avais confondu le rêve de mon père avec le mien… je ne m’étais pas rendu compte que j’étais déjà marié avec la poésie. Je n’avais pas le mots… mais je savais que seule la fuite me permettrait peut-être de comprendre…

———–

SUITE DU RÉCIT

C’est ainsi que je me mis à ex-ister… marié avec une femme charmante.. qui …. tenait, avec raison d’ailleurs … à ce que , ce Noel-là ou ce jour de l’an là… je me dépêche de partir de Hull après ma prestation sur scène à la brasserie «les raftmen» qui finissait à minuit ….   pour fêter avec sa famille…. la mienne étant à l’extérieur de Montréal.

COMMENTAIRE

Le seul moyen que j’avais trouvé pour tenter de reconquérir la poésie en moi fut de partir en tournée le plus souvent possible… de ne passer entre deux spectacles que pour faire mon lavage et le nécessaire relié à mes responsabilités d’ex-istant…

Je cherchais quelque chose qui n’ex-iste pas…. qui n’a jamais ex-isté et qui n’ex-istera jamais. Et je vivais cela nuit et jour… jour et nuit …

J’adorais aller chanter aux îles de la Madeleine au couvent chez Gaspard. Car chaque contrat durait un mois…. wowwww…. Je dormais seul dans le couvent au dernier étage, la nuit… Je vivais dans le silence le plus total… Je marchais les rouleaux de neige, je cherchais à sortir de l’ex-istance en n’ex-istant pas , tout en chantant le soir. Je cognais aux portes de mon rêve mais même le réussir ne m’intéressait pas à moins qu’en même temps j’en découvre les lois pour quUn jour ….  tous puissent avoir accès à ce que j’appelle aujourd’hui L’ERRANCE POÉTIQUE.

qu’est-ce que l’errance poétique, c’est le droit absolu de vagabonder la vie comme si on était son poète et elle notre poème. Nous y reviendrons…. lorsque nous aborderons, dans un autre exposé, l’item de L’ABS-POÉSIE.

En fait, il n’y avait qu’aux iles de la Madeleine ou je pouvais dans la réclusion la plus absolue poursuivre mes recherches sur le rapport entre ma vie et le rêve de ma vie, ce que j’appelle aujourd’hui dans le traité des abs, le rapport entre l’ex-istence et l’abs-xistence.

Tous les autres endroits ou je chantais au Québec, dont la brasserie les rafftmens à Hull, se vivaient plutôt comme d’incessants voyages en automobile ou, d’un spectacle à l’autre, on avait à peine le temps de ne plus exister pour mieux saisir pourquoi l’existence devient si problématique en soi quand on est ……un rêveur-chercheur de lois qui rendent possible cette rêvance enchantée sur terre..

————

SUITE DU RÉCIT

Il est minuit… Je termine ma prestation à la brasserie les raftmen de Hull… Je sors… tempête de neige… Mon bouchon de gaz s’ouvrait avec une clé… Je tente de l’ouvrir… ma clé crochit… Je la laisse dedans pour ne pas provoquer l’irréparable… Il me reste juste assez de gaz pour me rendre à Montréal que je me dis et respecter ma parole…

COMMENTAIRE

Dans le fil de l’existence, il arrive parfois que des brisures impossibles de temporalité …..  soudain vous sorte de l’état zombie-d’exister … J’avais l’impression d’être dans un film, impossible…

Il est minuit… je suis bien intentionné ma clé casse dans le bouchon de gaz… J’ai à peine du gaz pour me rendre à Montréal et respecter ma promesse… Je décide de jouer le tout pour le tout… Je pars même si j’ai toutes les chances de ne pas y arriver… surtout qu’il y a en plus ….. une véritable tempête de neige qui s’amorce.

. wow…. Je provoque l’impossible…. Je me rendrai coûte que coûte pour la fête… Je ferai un homme responsable de moi … puis finalement je fonce….

———

SUITE DU RÉCIT

Je prends la route… et soudain… la radio fm de Radio-Canada passe en cette nuit de Noel ou du jour de l’an… je ne sais trop… une pièce de Molière en vers commence…. Je suis ému aux larmes… Et je me dis… comment se peut-il qu’en cette nuit de Noel ou du jour de l’an… pris dans une tempête de neige sur l’autoroute… je puisse recevoir le cadeau d’une pièce de théâtre de Molière en vers…

Il ne me reste presque plus de gaz… qu’importe… la poésie avant tout… j’écoute la pièce de Molière au complet… et les vers dansent comme de la neige folle… Je suis heureux…

COMMENTAIRE

Une tempête de neige, une auto immobilisée avec un bouchon de gaz brisé, la nuit même de Noel ou du jour de l’an et une pièce de Molière…. me voilà soudain propulsé hors temps, hors réalité, hors servitude…. dans ce que je vis comme un évènement qui fait battre mon coeur comme pour me dire quelque chose d’essentiel que je n’arrive pas à déchiffrer.

C’est la nuit, je n’ai presque plus de gaz, on est dans une tempête de neige et les vers de Molière dansent….

On dirait un rêve dans un rêve…. Comme le rêve dans un rêve que je vivais dans le Vieux Montréal …. C’est peut-être ça la poésie que je me suis dit… Un rêve dans un rêve….

Aujourd’hui, par le traité des abs … je peux dire que j’ai vécu un débris de la mémoire du coeur qu’on pourrait ….  d’abord …définir comme une séquence d’abs-rêvance enchantée

————

SUITE DU RÉCIT

Je repars… Il doit être près de 3 heures du matin….Qu’importe… Je vais être bientôt à sec de gaz… qu’importe …. au moment ou j’allais manquer de gazet soudain… j’arrête à une entrée… station de gaz… elle est ouverte… quand même… le Monsieur joue avec mon bouchon de gaz… il casse la clé mais l’ouvre en même temps… Il remplit l’auto d’essence… Il y pose un  chiffon pour boucher l’ouverture… Je repars…

Il doit être 4 heures du matin quand j’arrive…. mon ex me dit… «tu m’as trompé» … et je lui réponds «OUI, AVEC UN PERSONNAGE DE MOLIÈRE»

Et je vais me coucher….  Oui j’ai commis le crime de tromper mon ex- femme avec la poésie de Molière…. et j’en ai payé le prix….

COMMENTAIRE

Je ne me rappelle plus rien de ce mariage-là… mais le petit film amateur de la nuit de la pièce de Molière, je peux le rejouer et le rejouer avec le même enchantement avec lequel je l’ai vécu la première fois. Il habite ma question… quel est ton rêve? … Il sépare ma vie entre l’existence et l’abs-xistence .

Quand on vit de l’abs-xistence et qu’on bascule dans l’existence, c’est qu’on triche avec son rêve… quand on passe de l’existence à l’abs-xistence, c’est qu’on refuse dorénavant de tricher… C’est ce que j’ai vécu et je n’avais pas les mots …

CONCLUSION

QU’EST-CE QUE L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE?

C’est un FUTUR débris de la mémoire du coeur, portant le secret d’une suite de débris de la mémoire du coeur qui, de l’enfance à l’âge adulte, contient , par fragments tout le rêve d’une vie dans sa convocation ultime, témoignant d’une suite de points de bascule entre l’existence et l’abs-xistente, ou bien dit autrement….  entre la condition humaine reliée à l’espèce et la vie personnelle oeuvre d’art reliée à la personne humaine comme humanité oeuvre d’art en soi.

————-

CONCLUSION COMMENTAIRES (0.46.41) ZOOM DU JEUDI 3 JUIN 2021.

1 : MICHEL

Moi j’applaudis immédiatement ta conclusion… de nous ramener à la vie personnelle et… à la non-tricherie … tout ce que tu viens de dire vaut la peine d’être entendu … juste pour arriver là … moi c’est ce qui me fascine …  dans la finale que tu viens de nous énoncer …

2 : DIDIER

Je trouve que ce soir c’était très clair … de la façon dont c’est exprimé … je trouve que c’est plus clair que les autres fois … On dirait que tout est clair pour moi ce soir …  Pierrot ce que tu veux exprimer …

3 : MICHEL

Didier est-ce que je pourrais te demander ce que tu vois comme plus clair, un exemple par exemple?

4 : DIDIER

Tu vois, en fait, j’ai bien compris qu’il faut vivre ses rêves… et que l’existence n’est pas l’existence mais l’abs-xistence… J’ai trouvé que ce que tu voulais dire Pierrot, c’était très clair… C’est pas l’existence qu’il faut choisir… l’existence, c’est comme un piège, quelque part, si j’ai bien compris… mais y faut vivre ce que l’on a profondément dans le cœur… l’abs-xistence, la vie réelle, intrinsèque qui est en nous …et on doit suivre ce fil de vie qui est vraiment NOUS … avec un grand N … faut pas se faire piéger par l’existence mais vivre ce qu’on est, profondément dans le cœur depuis notre naissance… et découvrir notre rêve…

5 : MICHEL

Puis-je insérer mon interprétation? … Tu te rappelles Didier, la ière fois qu’on s’est parlé… je t’avais parlé de la formule wow-t … =2.7k? …peu importe … puis, tu m’avais dit… pourquoi tu penses qu,on est des tricheurs? … tu m’as dis… je ne suis pas un tricheur… tu te rappelles de ça? J’étais chez toi… On avait parlé un peu de la tricherie à ce moment-là… et je t’avais senti un peu insulté … de voir lL’idée que tu pouvais être un tricheur… parce qu’on avait énoncé la formule … puis  je t’avais répondu à ce moment-là… Didier, est-ce que tu es une personne qui triche? … tu m’as regardé dans les yeux à 6 pouces puis tu m’as dit non … je t’ai dis… ce message ne s’adresse pas à toi …

Donc, Pierrot, ce qu’il vient de dire, si on veut, maintenant qu’on aborde une formule … avec les rêveurs équitables par exemple, qui nous dit que… si on a un rêve… c’est-à-dire que si on en n,a pas et qui nous invite à y penser … développer… quel est ton rêve à toi? … Pis en même temps, c’est le temps de décider de ne pas tricher avec son rêve… Puis à partir du moment ou on fait ça… tout d’un coup-là… on abandonne l’existence pour s’en aller dans l’abs-xistence… UNE NOUVELLE DÉFINITION DE LA VIE SANS TRICHERIE… (0.50.49)

On n’a pas besoin de dire à quelqu’un… tu triches… On le sait soi-même … Parce que si on pile sur le visage d’un voisin, on triche… C’est simple comme ça… alors donc, l’histoire de Pierrot, àmon avis, c’est de décomposer l’élément vérifiable ce qu’on appelle nous autres, l’existence, mais qui peut devenir l’abs-xistence , parce qu’on a un nouveau qui dit que dans l’abs-xistence, on ne triche pas… et si on retombe de l’autre côté, c’est qu’on a triché avec son rêve. (0.51.30)

Moi je le vois comme ça et puis … c’est pour ça qu’à la fin, quand Pierrot arrive et qu’il ramène ça à la vie personnelle œuvre d’art , finalement, c’est un concept qui est bien technique qui va plaire probablement aux intellectuels qui vont comprendre le processus … qu’on a donné un nom à la non-tricherie par exemple … que dans sa vie, ça devient une abs-xistence … On est d’accord avec ça et ça devient un vocabulaire aussi dans le pays œuvre d’art dans les rêveurs équitables et dans la vie de chaque nouvelle personne … pour qu’y ait un contraste avec l’avant pis l’après… (00.52.05)

Parce que quand on prend la décision, comme c’est dit sur le web… de prendre la décision de ne pas tricher et de prendre soin de la beauté du monde …sans intérêts personnels cachés… c’est ça qui est nouveau … C’est à la page 1 de l’accueil du site… de wow-t.com (0.52.33)

Donc l’idée de Pierrot décompose ça en éléments plus techniques pour qu’on comprenne vraiment le cheminement et en même temps qu’il nous amène à voir et au bout du compte les détails derrière ça sont LES RÊVONS… une invention quand même … une nouvelle particule invisible mais sensible qu’on peut ressentir qui allume finalement ce rêve-là, d’une meilleure existence… sans tricherie par exemple, ça irait mieux pour tout le monde… peut-être… si on arrêtait de tricher pis on pensait avec toute notre bel argent à supporter ceux qui n’en ont pas… (1.53.05)

Comme de se rendre compte de ce qui vient de nous arriver… le génocide, les canadiens on a un acte d’humilité absolument phénoménal à faire ici … pis c’est un pensionnat sur 130 là … y a pas comme pas encore pire que ça à part la 2ieme guerre mondiale par exemple … pis ça arrive chez nous, ou on pensait pas parce qu’on voit la vie autrement … (…….) (0.53.48)

6 : GAELLE

Là je vais ramener sur les enjeux … Moi j’avais une question pour tout le monde avant d’intervenir sur le texte de Pierrot … notamment une question à nos amis Nathalie et Didier, comment est-ce que vous avez compris… parce que Didier, le commentaire que t’as fait, je pense qu’il est juste … dans la compréhension globale de la proposition de Pierrot… Là y reste le concept qu’il vient d’introduire…D’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE…. Comment est-ce que vous avez compris … à partir de vos parcours de vie… tu sais de  vos témoignages, comment est-ce que vous avez compris… LA NOTION DU PETIT FILM… de façon très spontanée, honnête là … (0.55.03)

7 : DIDIER REGARDANT NATHALIE

Oui, je comprends… comment est-ce que tu perçois le petit film? …

8 : MARLENE

Ben, chacun dans notre vie, on en a plusieurs petits films… avec lesquels, les mémoires, les souvenirs, les belles choses et les moins belles choses sont là… et puis …faut ramener les belles choses… et puis … quand ça fait … des beaux souvenirs, les débris de la mémoire du cœur … IT’S A BEAUTIFUL EXPRESSION PIERROT… Its a new vocabulary you’re creating, you’re developing and your’re putting out … veri interesting and rich … new vocabulary … that makes you think a lot … about what you’re been et what you have done … so you know… I say wow Pierrot … You’re doing very well … no killing … (00.56.21)

9: NATHALIE

Les petits films justement nous font évoluer… c’est ça… nous font évoluer … etça nous rend compte c’est quoi qui est important pour nous … quand on retourne en arrière … je trouve ça bien parce que… à quelque part … c’est accessible à tout le monde … (0.58.04)

10 : DIDIER

Moi ce que j’ai compris de Pierrot, c’est que le petit film, c’est ce qui correspondait au rêve… que des fois de ressortir un petit film, ça disait… ATTENTION TON RÊVE, C’EST ÇA … ça fait des bouts de mémoire, tu es ça … ton rêve c’est ça … et des fois, ça te ramène, des fois ça dérange … ça te ramène à ce que tu veux alors que tu ne vis pas ça …T’ES DANS L’EXISTENCE.. et le petit bout de film … c’est justement quelque chose qui correspond vraiment à ton rêve… qui est en mémoire… que Pierrot appelle le DÉBRIS DU CŒUR…. c’est-à-dire ces petits bouts qui sont très importants … parce qu’en toi c’est des fragmentations de ce que tu es vraiment, profondément, moi c’est ça que j’ai compris … pour répondre à ta question Gaelle… (00.58.55)

11 : GAELLE

Moi j’ai posé la question parce que … je pense avoir compris l’intention de Pierrot … mais, dans mon cas… je ne l’ai pas digéré en terme de PETIT FILM … et c’est pour ça que je voulais juste vérifier comment vous avez compris … pour après avoir demandé des précisions à Pierrot… parce que moi je me souviens… bon… j’hais ça mais je vais le faire pour besoin d’illustration de ce que j’essaie de dire… (00.59.23)

Moi je me souviens très parfaitement des moments très marquants… dans ma vie… ou justement j’ai du prendre des décisions fondamentales par exemple par rapport à mon rêve… Une des décisions et un de ces moments-là que Pierrot connaît … J’ai 17 ans, je suis dans le salon… ma …….. je vous ai conté… c’était difficile… puis après…plusieurs tentatives, ça marche pas plus …et elle arrive… et elle tourne… on a essayé de négocier… (1.00.09)

 

Qu’est-ce qui était possible de faire pour le bien commun … qu’elle portait pour toute la famille… Puis à un moment donné, on atteint le point de saturation … y a plus rien qui passe …et puis je n’ai plus de réponses même parce ce que je propose … ça marche pas plus… et donc elle tourne, elle tourne … elle tourne autour de moi puis elle me demande dans le fond d’imaginer une nièeme solution, je sais pas trop quoi … mais la relation que nous avons à ce moment-là, c’est une relation qui est … conflictuelle… et là, je me souviens exactement comme dans mon enfance, y a eu d’autres moments … y a eu ce que Pierrot parle UN POINT DE BASCULE (1.00.51)

Mais moi je me souviens, j’avais baissé la tête… J’étais en moi tout en étant parfaitement consciente de ce qui se passait … ET J’AI JUSTE DIT NON… et quand j’ai dit NON … ça pas été un petit film … Je m’en souviens… parce que j’ai l’impression que ce que Pierrot décrit dans L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE … c’est LE MOMENT DÉCISIF … DE L’OUVERTURE POSSIBLE … À L’INTÉGRATION DE LA VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART. (O1.01.24)

Donc, d’aller vagabonder la possibilité d’aller vers ce que pourrait être la vie personnelle œuvre d’art … mais il essaie de décrire UN MOMENT DÉCISIF … OU IL Y A POINT DE BASCULE… lorsqu’il raconte par exemple Darwin qui arrive, il a pris une chance… en probabilité, puis il se passe quelque chose… et ce moment là, c’est un moment décisif … qui a une couleur particulière mais moi, c’était pas un film, je me suis sentie comme dans un espace ou je pouvais voir presque les lignes qui m’entouraient… c’est vraiment comme un cadrage …

Et à ce moment-là … tu es dans un rapport à l’espace… un rapport au temps …un rapport à ta propre intériorité qui est suspendu… c’est presque suspendu … mais tu es dans le présent …mais c,est un moment d’une force et que tu ne peux pas… et justement … C’EST QUAND J’AI DIT NON… j’ai senti toutes LES RACINES POSSIBLES DE MON ÊTRE … j’AI SENTI TOUTES LES RACINES POSSIBLES DE CE QUI AVAIT MOI COMME INDIVIDU … dans ma vie avant… tout ça s’est convoqué en un instant …Et ça ne prend pas 30 secondes… ça prend même pas une seconde, tu le sais… (01.02.44)

12 : MICHEL

Puis-je intervenir Gaelle? … (bien sur) … parce que ce que tu viens de nous raconter là … moi je le vois comme ton film … (Mais pour moi c’est pas un film … ) Oui je sais… mais cette série d’événements là que tu décris, je le vois visuellement comme si c’était ton film … juste pour dire que d’une autre façon, Pierrot il exprime la même chose que toi … (103.13)

13 : GAELLE

Oui oui oui, moi je dis ça, je raconte pour avoir des précisions, parce que … quand Pierrot parle de L’ABS-RÊVANCE… j’ai l’impression qu’à l’intérieur parce que du coup ça s’inscrit dans une théorie du récit… Pierrot raconte finalement le RÉCIT DE LA VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART … et à l’intérieur de ce récit-là donc …  y a des modulations … puis y nous dit… tu as une existence … donc y a déjà une dynamique … tu as l’abs-xistence … puis entre les deux… il y a un moment décisif… qu’il appelle l’abs-brévance enchantée … si j’ai bien saisi.. et qui précise bien que … ça passe… et j’ai adoré UN MOMENT QUI EST RELATIF À UNE URGENCE (1.03.55)

J’ai trouvé que la terminologie d’urgence était juste …Je suis vraiment au niveau de la description du moment … Y a une urgence qui se passe …  Au moment ou l’on est en train dans l’incarnation du moment … moi je dis simplement et je suis capable encore aujourd’hui de le revivre … Mais je ne le vis pas comme un film, je le vis comme un arrêt … Lorsque je le vis, c’est comme si y avait un arrêt … DANS L’ESPACE-TEMPS …  quand tu dis par exemple, hors temps, hors servitude, je comprends quand tu dis ça … Ce moment-là est un moment ou les choses s’arrêtent … mais curieusement tu es très conscient de ce qui est en train de se faire… la réalité(1.04.50) ..

Mais Ce que tu vis, c’est pas un mouvement … it’s not a motion… y a pas de mouvement… y a comme juste un arrêt … et moi j’étais juste à ce niveau-là … ou… de mon point de vue … c’était mon seul bémol… mais j’ai vraiment adoré … tu vois la description qui parle d’urgence … et tu parles aussi… parce qu’y a urgence … Y a du coup tout à coup la nécessité de ne pas tricher … et le sens de la tricherie ici prend toute une autre détermination… parce que la tricherie n’est pas … au sens habituel ou tu fais un truc qui n’est pas correct … c’est juste que t’es comme mis devant un moment … ou… TU LE FAIS OU TU LE FAIS PAS … ça passe ou ça casse …et tu es juste devant un choix ou … c’est un choix qui est radical …  (1.05.47)

Et j’ai bien aimé aussi la notion de survie … qui en vient par rapport à ça … et quand, Pierrot, tu as donc mis ensemble urgence, survie, tricherie… pour moi, tout le sens du mot tricherie … a pris une nouvelle couleur … qui n,est pas la tricherie au sens ordinaire de la vie… mais il se passe quelque chose au sens de décisif … Mais c’était un commentaire… c’est pour ça que dans le début, quand t’as commencé à parler … j’avais beaucoup de difficulté à comprendre … petit film …parce que je suis capable de …constamment revivre le moment… je sais ce qui s’est passé…et à chaque fois, mon corps me dit… Y a comme arrêt … dans le temps, y a comme arrêt, il se passe quelque chose … C’est juste un arrêt…

Mais par contre, … tout ça, à l’extérieur de ce moment d’arrêt-là … tu fais une série d’histoires…  (regardant Pierrot) Mon commentaire, je sais pas comment tu reçois ça?

 

14 : MICHEL

Gaelle, si on disait dans ton cas, par exemple, à cause de ce que tu viens de nous dire … que l’image de Pierrot, d’un petit film, pour toi ça représenterait autre chose qu’un petit film, mais comme … c’est un évènement (Gaelle… même pas) … ce souvenir-là de tout s’arrête et l’image que t’as de d’ça … n’est-ce pas un évènement?

 

15 : GAELLE

Non même pas, ce que je dirais c’est que ce n’est même pas seulement un souvenir … c’est-à-dire… que… la décision radicale … que moi j’ai prise à ce moment-là … C’EST COMME SI JE POUVAIS LA REVIVRE… TOUS LES JOURS… comme si c’était toujours là, je pouvais la refaire… mais pas dans la même intensité … mais ce que je veux dire par là… c’est que… moi j’ai d,autres éléments par exemple de ma vie que je peux associer à du film … Mais quand je vis par exemple, ce moment-là … je sais pour moi… (1.07.52)

Mais, le commentaire que je fais … n’a pas nécessairement à changer le vocabulaire de Pierrot … ça c’est très important, je dis simplement … que… j’ai compris ce qu’il essaie de dire dans l’abs-rêvance enchantée … et j’ai juste identifié moi, dans mon cas …les termes qui m’ont semblé justes… sur le plan de la description générale… de… le commun des mortels… donc pour moi … le rapport à l’urgence qui est fondamental .. et c’est marrant, parce qu’avant que Pierrot ne parle de survie, il a dit le mot survie … juste une seule fois … j’avais déjà noté le mot survie dans un autre contexte parce que je vais lui poser une autres question par rapport à ça. (1.08.34)

Y a ce rapport-là et y a cette idée de …. je triche pas ou je triche… ça c’est le vocabulaire de Pierrot… et pour moi, ça c’est juste … c’est simplement que… je trouve que… dans les moments ou tu dois prendre des décisions qui sont radicales, ou littéralement qu’on dit… c’est une question de vie ou de mort… là y s’agit plus juste sur le plan poétique, mais quand par exemple y a des situations ou véritablement ta vie est en danger …  je me pose la question de comment ça se passe. (1.09.07)

Moi je sais que, dans mon cas, y a eu comme un rapport à l’espace et au temps qui s’est enclenché dans mon corps … Voilà, pour moi c’était juste ça et je trouvais peut-être qu’y avait une dimension d’espace-temps puisque Pierrot tu parles beaucoup de… Pierrot t’as parlé DU HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE… Donc, ce sont ces deux notions là qui pour moi doivent être réinjectées dans l’abs-rêvance… mais moi… le hors temps, hors réalité, il était là… mais j’étais parfaitement consciente… de ou j’étais, de ce qui se passait, mais… y avait une lucidité d’une extrême urgence… donc le rapport au temps, le rapport à l,espace me semblent importants. (1.09.51)

C’était mon commentaire… donc vraiment, j’ai trouvé que LE PROCÉDÉ DE DÉMONSTRATION LITTÉRAIRE QUE TU AS EMPLOYÉ… il est absolument génial… J’ai adoré… je sais pas ce que vous en avez pensé… les amis… le fait de dire… Il a repris dans le fond, l’anecdote… Puis il a découpé l’anecdote… commentaires et y a eu des boucles qui se sont faites … J’ai trouvé ce procédé vraiment ingénieux… J’ai trouvé ça superbe, (1.10.36)

À tel point que j’ai pris des notes sur une proposition à un moment donné plus tard pour les rêveurs équitables pour voir comment est-ce qu’on pourrait faire les choses… en rationalité… mais c’est pas le même contexte… mais j’ai adoré…mais je trouve aussi que sur le plan théorique, le fait… tu en as parlé un peu … mais le fait de l’inscrire dans une théorie du récit … en parlant de Ricoeur par exemple, qui était un philosophe français qui a théorisé … qu’est-ce que c’est qu’un récit? … qu’est-ce que c’est que parler de soi finalement… (1.11.11)

Et je trouvais que c’était super intéressant que Pierrot vienne … c’est une grande tradition en philosophie..;. qu’est-ce que c’est que parler de soi … qu’est-ce que c’est que parler du récit… et j’ai trouvé ça vraiment intéressant de pouvoir nommer ça, cette tradition-là … et de venir dire, à l’intérieur de la tradition, y a des choses qu’on n’a pas vu … Y a des choses qu’on n,a peut-être pas expérimenté … et dans ces choses-là, ben moi j’emmène… par exemple, LA NOTION DE L’ABS-XISTENCE. (1.11.37)

J’amène la notion de l’existence… et à l’intérieur de ça … j’amène L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE qui après ça va nous ramener, beaucoup plus tard … AUX DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR  qui finalement est un rapport à la mémoire, un rapport distancé… une fois que la chose s’est produite… y a du débris, tu sais … donc ça je trouvais ça super intéressant au niveau de la modélisation … puis justement ce mouvement là entre existence/abs-xistence … abs-rêvance puis le débris de la mémoire du cœur … ce serait intéressant d’avoir plus un schéma organique de… comment ça se passe… dans ton esprit à toi… je trouve que ce serait beau à voir. Et j’ai adoré, j’ai vraiment adoré.(1.12.15)

 

16 : MICHEL

Et je pense que ça convient très bien dans cette idée des dimensions du rêve… (Gaelle… complètement, complètement, les dimensions, le rapport à l’espace, au temps) … et si je peux ajouter, par exemple, Pierrot raconte que le père Gouin … Monsieur Gouin, j’étais présent moi, au café St-Vincent avec Pierrot au moment ou Monsieur Gouin descendait prendre le cognac… et puis en robe de chambre… qui descendait d’en haut et qui s’en venait entendre le folklore.. Pierrot y prend pas d’alcool, donc y a jamais pris un verre avec le père Gouin, mais le père Gouin quand y descendait dans sa robe de chambre… lui y prenait un cognac… y savait que j’aimais le grand marinier … y m’envoyait un grand marinier pis on prenait le verre ensemble…à la table juste près de sa porte pour monter… tu te rappelles Pierrot la porte, l’ascenseur, l’ancien ascenseur de morgue… c’était une morgue avant cet endroit-là, y ont fait un  café avec ça…

Mais au bout du compte, simplement pour raconter que, j’ai pris une note ici en passant … quand Pierrot dit… je suis marié avec la poésie … on peut retrouver cet énoncé-là sur le c.d. des rêveurs équitables ou je parle avec Pierrot … ou je lui demande… Penses-tu pierrot que l’amour est encore possible à nos âges? … et Pierrot dit… non c’est impossible, je suis marié avec la poésie… c’est déjà là… alors ce qu’on raconte ce soir .. c’est vraiment bâti sur les 13 années de son vécu à lui. (1.14.04)

Puis moi pour vous dire, qui l’ai connu depuis si longtemps, je suis devenu moi-même un fervent de Pierrot … et pour vous dire ce soir… que … vous êtes chanceux d’avoir vécu l’expérience Pierrot ce soir… TEL QUE JE L’AI TOUJOURS CONNU .. Pierrot, quand il est là devant nous, il est captivant… on peut pas y échapper ç Pierrot pourquoi parce que probablement , y est sur une mission au-delà de lui-même pour faire avancer la vie autour de nous… parce que sa poésie nous touche beaucoup hen… (1.14.43)

Ce qu’on vient d’entendre là quand même , faut être inspiré vraiment pour aller si loin dans une recherche … que d’en arriver à revirer l’existence de bord pour avoir compris que… CE N,EST QUE PAR NOTRE RÊVE SANS TRICHER QU’ON POURRA Y ARRIVER parce que présentement, tant qu’y a de la tricherie, on se bat CONTRE DES FANTOMES AUTOUR DE NOUS… au lieu de faire avancer les choses, on voit ce qu’on découvre-là… (1.15.15)

Maintenant que l’information est disponible, c’est pour ça qu’on est chanceux… On est à l’aire de l’informatique et des téléphones cellulaires … on ne peut plus cacher les choses… donc les grandes découvertes qu’on fait maintenant, c’est vraiment pour nous servir, les gens ont besoin de voir un nouveau chemin … pis Pierrot disait tantôt que la nouvelle définition des mots… tu dis que l’abs-rêvance enchantée, c’est le chemin pour aller vers les débris de la mémoire du cœur qui ranime finalement notre désir d’accomplir notre rêve… (1.15.55)

On se repose la question aujourd’hui … suis-je si pur que ça? … ou si j’aurais peut-être de quoi à ajuster dans mon comportement… et je pense qu’on a des questions à se poser pis y a du chemin à faire… Nous on est comme en fait, une étincelle pour faire exploser les choses… Y en aura plein d’autres étincelles comme un feu d’artifice , si on brûle, nous les rêveurs équitables… devenir le feu d’artifice qui allume les gens autour de nous pour continuer à développer ça… peut-être qu’on pourra faire une petite contribution poétique pour l’humanité… L’humilité, apprendre à partager, l’amour et l’amitié… pour un monde équitable… (1.16.43)

 

17 : PIERROT

Le mot de la fin… quel honneur… après toute une vie de recherche … avoir des oreilles bienveillantes et complices et des commentaires extraordinairement éclairants… qui me donnent beaucoup de joie… parce que la plus grande joie d’un chercheur , selon moi, et je pense que Gaelle va être d’accord avec moi … c’est que quelqu’un arrive avec quelque chose de tellement brillant … que ça oblige une humilité à travers ce que t’as pensé … de te courber et de dire merci, tu me fais avancer parce que … cette partie là que j’ai avancé est peut-être pas tout à fait juste… mais parce que t’es là … je peux continuer à progresser… et c’est ça l’extraordinaire d’avoir des oreilles bienveillantes et critiques à partir desquelles tu peux dire… merci mes amis… c’est des wow que vous me faites faire… c’est impossible qu’un seul être humain quand il cherche arrive à la perfection… mais c’est possible qu’un groupe qui tracvaille ensemble dans la bienveillance arrive avec la joie du partage pour une perfection future…

————–

————————–

———————————–

DIMANCHE 6 JUIN 2021 …. TRAITÉ DES ABS….. 4EME EXPOSÉ…. L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS … SUITE DE LA RÉFLEXION

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL… 6 juin 2021… 12.15

Zone contenant les pièces jointes
Prévisualiser la vidéo YouTube L’Engagement ?…

L’Engagement ?…
1: Quelle joie … quelle joie….. Michel l’exceptionnel a déposé sur you tube l’acte de fondation des rêveurs équitables tel qu’archivé par un ONE SHUT NO CUT … en 2007….. Tout ce que l’on dépose sur le canal you tube de Michel le concierge me semble destiné à cette personne qui un jour dira….
J’AIME VOTRE RÊVE… COMMENT ÇA COÛTE?…
Mais il y a plus … la notoriété même de notre doctorat s’appuie sur un agrégat d’archives you tube à la portée de chercheurs internationaux qui seront intéressés à poursuivre la dynamique paradigmatique enclenchée par les thématiques de la vie personnelle oeuvre d’art, le pays oeuvre d’art et la nano-citoyenneté-planétaire.
Nos trois abs-chétypes hologrammiques auront des fondements archivés d’une extrême préciosité conceptuelle… je pense par exemple au film LA PELLE JAUNE… de Michel le concierge….. qui me semble aussi essentiel que le sera le film que Michel tourne sur Marlene la jardinière cette année ou … pour moi LE CONTE PHILOSOPHIQUE DU VAGABOND CÉLESTE de Simon Gauthier dont Michel a dans notre banque… deux captations… qui j’avoue, me seraient bien utiles un jour pour illustrer LE 10IEME ITEM DU TRAITÉ DES ABS. …. qui lui sera consacré à l’horlogerie du passage de l’ar-chétype à l’abs-chétype par le récit poétique d’un débris de la mémoire du coeur rhyzomant l’abs-logie de l’humanité oeuvre d’art.
—————
2: Je bosse dur sur le quatrième exposé-zoom du traité des abs qui sera consacré à l’abs-constellation de champs de rêvons ….

 

Le Disque Compact

 

——–

———————-

——————————

ARCHIVES …. FERMETURE DES DEUX PIERROTS… CONTE PHILOSOPHIQUE D'UN ERRANT  POÉTIQUE POUR LE DOCTORAT SOUS FORMES D'ARCVHIVES DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE  DU K-OEUR .. |

TRAITÉ DES ABS …. 4 IEME EXPOSÉ ……  L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS

Le boson de Higgs dévoilé ? | Le Devoir

QU’EST-CE QUE L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS?

Dans le traité des abs …..  on appelle abs-constellation de champs de rêvons… ces particules de liberté implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée fractalement et hologrammiquement au big bang même de l’univers. … et à sa résultante… soit son bruit de fond cosmologique … 2.7k ….  décrit nano-cosmologiquement autant qu’humainement sous la formule des rêveurs équitables … wow-t=2.7k?

15 novembre 2020 …..27 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS …. ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE …. L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ DE L'INSTANT PRÉSENT …. ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … POÈTE ET CHANSONNIER.

RETOUR SUR LES 3 IERES EXPOSÉS

1: QUE SIGNIFIE DONC DANS… ABSENCE DE SENS, LE PRÉFIXE ABS…

Selon un des sens du dictionnaire…. il est dit que …. le ab …. c’est l’élément central de la personne humaine, c’est le cœur, muscle noble, siège de la vie et du comportement moral c’est-à-dire source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine.

Puis est venue la question:

2: QU’EST-CE QUE L’ABS-ISTENCE?

Je définirais l’abs-xistence…. comme …. ce qui émerge COMME CONSÉQUENCE ….  lorsqu’une personne humaine se pose en urgence dans son ex-istence….  la question-bascule… quel est ton rêve?

Puis est venue la question…

3: QU’EST-CE QUE L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE?

L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE … C’est le titre  … d’un tout petit film qui se tourne malgré soi … mais aussi énigmatiquement en co-création avec soi  …. hors temps, hors réalité., hors servitude….  et cela pendant que la question … quel est ton rêve? … s’impose dramatiquement comme un point de bascule … entre notre ancienne existence et notre future abs-xistence ,  …… et qui ….plus tard… une fois archivé …..  tout au fond de notre rêve de vie s’inscrit au fond de notre coeur …. sous  le nom de ….. débris de la mémoire du cœur.

e

Moliere (Version française) [Import]: Amazon.ca: Romain Duris, Fabrice  Luchini, Laura Morante, Edouard Baer, Ludivine Sagnier, Jean-Claude Jay,  Eric Berger, Fanny Valette, Melanie Dos Santos, Gonzague Montuel, Gilian  Petrovsky, Sophie-Charlotte Husson ...

Moliere part 3 – YouTube ….. (20.11)

1: (Molière à son père) …..  je ne veux pas être avocat, cela me répugne… je hais la chicane …

2: (son père) … et que veux-tu faire?

3: (un ami) … il veut çetre acteur

4: (le père) … j’ai sans doute mal entendu … Jean-Baptiste… explique-toi …

5: (Molière) Je veux être acteur …

6: (le père) … monte dans ta chambre mon enfant … tu entends… et va réfléchir … réfléchis bien … et quand tu auras changé d’avis … tu redescendras …

7: (Molière) … part (21.43) … j’ai bien réfléchi …  je serai acteur…

MOLIÈRE ET SON PÈRE

La vie de Molière. Les parents de celui qui devait prendre le nom de Molière sont des artisans-marchands prospères de Paris : le père, Jean Poquelin, achète en 1631 une charge avantageuse de « tapissier ordinaire du roi » (c’est-à-dire de fournisseur de la Cour).

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est un dramaturge, acteur et chef de troupe de théâtre français. … Après des études de droit, il exerce, durant quelques mois, le métier d’avocat pour finalement vite abandonner, et démarrer une carrière dans le théâtre…. il fonde L’ILLUSTRE THÉÂTRE AVEC UN PETIT HÉRITAGE DE SA MÇRE ABANDONNANT SES DROITS SUR LE COMMERCE DE SON PÈRE.

 

LA TUQUE, LA RUE GOUIN |

1: (mon père) tu pars pour Montréal étudier demain…

2: (Pierrot) …jamais… je suis un artiste…

3: (mon père) monte dans ta chambre…. quand tu descendras, ta décision sera la mienne.

4: (Pierrot) …. ok je monte étudier à Montréal mais quand je serai au college, je fonde un groupe de musique

5: (Mon père)… fais ce que tu veux… en autant que t’étudies.

Pierrot fonde les Contretemps…

 

————-

Boson De Higgs Bleu, Particule De Dieu, Généré Par Ordinateur Fractal  Background Banque D'Images Et Photos Libres De Droits. Image 29012396.

QU’EST-CE QUE L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS?

Dans le traité des abs …..  on appelle abs-constellation de champs de rêvons… ces particules de liberté implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée fractalement et hologrammiquement au big bang même de l’univers. … et à sa résultante… soit son bruit de fond cosmologique … 2.7k ….  décrit nano-cosmologiquement autant qu’humainement sous la formule des rêveurs équitables … wow-t=2.7k?

———–

—————————–

——————————————–

Peinture De Cœur Abstrait Rouge Et Bleu Illustration - Getty Images

LES JOIES DE LA DROITURE DU COEUR SONT HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE PARCE QUE QUANTIQUES, DÉCOHÉRENCÉES, SUPERPOSÉES PAR LES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR  INTRIQUANT PAR LES SYNCHRONI-VIE-TÉS D’ABS-VÉNEMENTS …. MÊME….  QU’ELLES PORTENT SOUS DES ABS-RÊVANCES ENCHANTÉES …. L’ÉPOPÉE D’UNE MARCHE CARNAVALESQUE  D’UN RÊVE BIG BANG INOUI, UNIQUE.. À LA HAUTEUR D’UNE HUMANITÉ OEUVRE D’ART DANSANT ET FÊTANT EN SOI.

——————————

—————————————–

TABARNAKE, LAISSEZ-MOI PARTIR

www.demers.qc.ca , 10 mars 2009

la beauté vient toujours de la non-tricherie
la laideur de la tricherie

Mon rêve big-bang, il a surgi d’une façon claire assez tard en moi. Je venais d’avoir 50 ans je crois. Jusqu’à ce moment, ma vie n’avait été qu’une suite de choix de carrière agréables, mais insatisfaisants… Bien sur, je vivais la bohème avec laquelle je n’avais jamais triché, mais je ressentais un terrible vide vocationnel que rien ne pouvait assouvir: succès, gloire,argent, mariage, divorce, aventures, etc…

Comme une femme enceinte, je sentais bien en dedans de moi germer quelque chose mais je n’arrivais pas a mettre le doigt sur cet innommable sans lequel je ne pouvais prétendre avoir vraiment vécu sur cette terre.

Je faisais partie du duo Rochette Lamarre. Nous avions beaucoup de succès depuis une quinzaine d’années. Et mon partenaire de scène surtout était un merveilleux monsieur parfait. J’étais béni par les Dieux. On ne s’était jamais disputé ne fusse une fois de toutes ces années, sans doute parce que nous avions divisé le pouvoir de façon équitable. Sur scène, c’est moi qui mène, en bas de la scène, c’est toi.

Nous avions depuis toujours des Noel d’automne a la Calèche qui accueillait pour nos spectacles des autobus d’aines provenant de partout a travers le Québec… Plus de 20,000 personnes par année. Les patrons, la famille Grand-Maison, nous traitaient avec respect et nous offraient tous les budgets dont nous avions besoins pour créer nos spectacles de comédie… J ‘avais même fait une thèse d e maitrise sur comment fonctionne le rire dans le cerveau humain pour mieux faire mon métier de troupier slapstic sur scène et écrire de meilleurs numéros de comédie, certains étant restés des bitts
icones…. J ‘inventais des sketches, le public riait de bon coeur, mais moi je savais que j’étais enceinte d’un rêve qui tardait a se manifester.

—————

Ce Noel-la, probablement en 1998, nous avions ajoute a notre spectacle une jeune femme clown du prénom de Ruth je crois. Ruth avait un compagnon… Denis et moi animions de nos chansons de Noel les soupers de l’auberge La Caleche, en face du buffet ou les gens se servaient avant notre grand spectacle… Et c’est un de ces soirs debut novembre je crois, que je vis arriver devant moi un homme, immensement long et mince, habillé de noir, aux yeux presque mystiques…

C ‘était le compagnon de Ruth. Ce compagnon de Ruth était un photographe qui tenait commerce de photographie dans la ville de Quebec. Tout allait bien pour lui au point ou il trouvait maintenant du temps a consacrer a sa grande passion: l’orgue de Barbarie. Il s’était fait venir des plans, en avait construit un, puis un autre, puis avait creé lui-même ses rouleaux de vieilles chansons françaises: parlez-moi d’amour, sous les ponts de Paris, le moulin rouge… Et soudain une nuit, le fameux big- bang, le grand appel… Il rêve de parcourir les routes d’Espagne, les routes du soleil et de jouer de l’orgue de Barbarie dans les parcs… le big-bang de son reve est tellement puissant qu’il vend tout et part.

Son rêve ne lui a pas donne le choix. Les valeurs qui constituaient la base de sa survie se sont toutes écroulées en même temps…en perdant toute signification…. Au moment ou je le croisai ce soir la, il s’apprêtait a repartir pour l’Europe.

Jacques Brel : Mort de sa veuve Thérèse, "Miche", la mère de ses enfants -  Purepeople

paroles officielles ♪ La Quête ♪

Rêver un impossible rêve
Porter le chagrin des départs
Brûler d’une possible fièvre
Partir où personne ne part

Aimer jusqu’à la déchirure
Aimer, même trop, même mal,
Tenter, sans force et sans armure,
D’atteindre l’inaccessible étoile

Telle est ma quête,
Suivre l’étoile
Peu m’importent mes chances
Peu m’importe le temps
Ou ma désespérance
Et puis lutter toujours
Sans questions ni repos
Se damner
Pour l’or d’un mot d’amour
Je ne sais si je serai ce héros
Mais mon cœur serait tranquille
Et les villes s’éclabousseraient de bleu
Parce qu’un malheureux

Brûle encore, bien qu’ayant tout brûlé
Brûle encore, même trop, même mal
Pour atteindre à s’en écarteler
Pour atteindre l’inaccessible étoile

—————-

17 NOVEMBRE 2020…. 25 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS …. ROMAN DE  PIERRE ROCHETTE … L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ … 2EME CHAPITRE: LE VIEUX MONTRÉAL  ….. QUI RETRACE LA PÉRIODE DES

Et je quittai la scène.
A partir de ce soir-la, je ne fus plus jamais le même homme ni sur scène, si dans la vie privée…

Je savais que cet homme en me racontant sa vie, avait servi de miroir pour allumer une lointaine caverne a l’intérieur de moi-même. Un peu comme on met le feu a des brindilles en tournant sa loupe vers le soleil.

Si j’avais pu mettre un mot clair sur mon rêve… impossible, même ce soir la, plus j’essayais, plus je me perdais… je savais que je voulais être ecrivain… mais c’était un chemin pour arriver a mon rêve…. Aujourd’hui a 60 ans, je peux écrire ce mot que j’ai cherche toute ma vie:

VAGABOND-POETE

Quand je revois tout cela, ca me fait beaucoup sourire maintenant… je me rend compte que mon rêve a toujours été présent, tel le soleil et qu’il s’est manifeste de façon précise tout au long de ma vie… mais que je l’ai accueilli en aveugle:))))

————-

Quand j’étais p’tit gars, il y avait seulement trois livres chez moi. Ti-Coq de Gratien Gelinas, allegro de Felix Leclerc et surtout les monologues de Jean N’arrache… et je me rappelle ce wow extraordinaire d’un petit gars de 5 ans devant le dessin du vagabond sur la couverture….et qui se dit… un jour, ce sera moi Jean N’arrache.

—————

Mon enfance fut paradisiaque… Et c’est a 60 ans que j’ai compris pourquoi… parce que j’avais eu la visite de mon rêve… et toute ma soif de vivre s’en trouvait rafraichie… c’est ce que j’appelle la fraicheur axiologique provoquée par la visite de son rêve, telle une rose qui ouvre ses pétales au soleil un certain matin inoubliable.

———-

Je me rappelle cette tendance a me cacher de mes freres et soeurs pour jouer tout seul, rêveur euphorique, des nuits ou je sortais en cachette marcher autour du lac St-Louis, de mes promenades le long de la voie ferrée a rêver un jour de monter clandestinement un train, car mon grand père m’avait raconte (il travaillait pour une compagnie de train) que parfois il donnait une soupe a un hobo qui s’etait jeté en bas d’un train….

————–

Mais nous avions surtout a la tuque un itinérant du nom de Baptiste Tremblay, qui arrêtait les trains de sa main pour laisser le passage aux piétons… j’etais émerveillé… c’était un appel pour mon rêve, de la pure poésie… Ca existait donc des vagabonds poètes, des jean N’arrache de la rue….

Pierrot
vagabond célest

SAMEDI 5 JUIN 2021 …. TRAITÉ DES ABS….. 4EME EXPOSÉ…. L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS

TRAITÉ DES ABS …. 4 IEME EXPOSÉ ……  L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS

Le boson de Higgs dévoilé ? | Le Devoir

QU’EST-CE QUE L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS?

Dans le traité des abs …..  on appelle abs-constellation de champs de rêvons… ces particules de liberté implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée fractalement et hologrammiquement au big bang même de l’univers. … et à sa résultante… soit son bruit de fond cosmologique … 2.7k ….  décrit nano-cosmologiquement autant qu’humainement sous la formule des rêveurs équitables … wow-t=2.7k?

15 novembre 2020 …..27 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS …. ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE …. L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ DE L'INSTANT PRÉSENT …. ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … POÈTE ET CHANSONNIER.

RETOUR SUR LES 3 IERES EXPOSÉS

1: QUE SIGNIFIE DONC DANS… ABSENCE DE SENS, LE PRÉFIXE ABS…


Selon un des sens du dictionnaire…. il est dit que …. le ab …. c’est l’élément central de la personne humaine, c’est le cœur, muscle noble, siège de la vie et du comportement moral c’est-à-dire source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine.

Puis est venue la question: 

2: QU’EST-CE QUE L’ABS-ISTENCE?

Je définirais l’abs-xistence…. comme …. ce qui émerge COMME CONSÉQUENCE ….  lorsqu’une personne humaine se pose en urgence dans son ex-istence….  la question-bascule… quel est ton rêve?

Puis est venue la question…

3: QU’EST-CE QUE L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE?

L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE … C’est le titre  … d’un tout petit film qui se tourne malgré soi … mais aussi énigmatiquement en co-création avec soi  …. hors temps, hors réalité., hors servitude….  et cela pendant que la question … quel est ton rêve? … s’impose dramatiquement comme un point de bascule … entre notre ancienne existence et notre future abs-xistence ,  …… et qui ….plus tard… une fois archivé …..  tout au fond de notre rêve de vie s’inscrit au fond de notre coeur …. sous  le nom de ….. débris de la mémoire du cœur.

————-

Boson De Higgs Bleu, Particule De Dieu, Généré Par Ordinateur Fractal  Background Banque D'Images Et Photos Libres De Droits. Image 29012396.

QU’EST-CE QUE L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS?

Dans le traité des abs …..  on appelle abs-constellation de champs de rêvons… ces particules de liberté implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée fractalement et hologrammiquement au big bang même de l’univers. … et à sa résultante… soit son bruit de fond cosmologique … 2.7k ….  décrit nano-cosmologiquement autant qu’humainement sous la formule des rêveurs équitables … wow-t=2.7k?

www.demers.qc.ca , 10 mars 2009

la beauté vient toujours de la non-tricherie
la laideur de la tricherie

Mon rêve big-bang, il a surgi d’une façon claire assez tard en moi. Je venais d’avoir 50 ans je crois. Jusqu’à ce moment, ma vie n’avait été qu’une suite de choix de carrière agréables, mais insatisfaisants… Bien sur, je vivais la bohème avec laquelle je n’avais jamais triché, mais je ressentais un terrible vide vocationnel que rien ne pouvait assouvir: succès, gloire,argent, mariage, divorce, aventures, etc…

Comme une femme enceinte, je sentais bien en dedans de moi germer quelque chose mais je n’arrivais pas a mettre le doigt sur cet innommable sans lequel je ne pouvais prétendre avoir vraiment vécu sur cette terre.

Je faisais partie du duo Rochette Lamarre. Nous avions beaucoup de succès depuis une quinzaine d’années. Et mon partenaire de scène surtout était un merveilleux monsieur parfait. J’étais béni par les Dieux. On ne s’était jamais disputé ne fusse une fois de toutes ces années, sans doute parce que nous avions divisé le pouvoir de façon équitable. Sur scène, c’est moi qui mène, en bas de la scène, c’est toi.

Nous avions depuis toujours des Noel d’automne a la Calèche qui accueillait pour nos spectacles des autobus d’aines provenant de partout a travers le Québec… Plus de 20,000 personnes par année. Les patrons, la famille Grand-Maison, nous traitaient avec respect et nous offraient tous les budgets dont nous avions besoins pour créer nos spectacles de comédie… J ‘avais même fait une thèse d e maitrise sur comment fonctionne le rire dans le cerveau humain pour mieux faire mon métier de troupier slapstic sur scène et écrire de meilleurs numéros de comédie, certains étant restés des bitts
icones…. J ‘inventais des sketches, le public riait de bon coeur, mais moi je savais que j’étais enceinte d’un rêve qui tardait a se manifester.

—————

Ce Noel-la, probablement en 1998, nous avions ajoute a notre spectacle une jeune femme clown du prénom de Ruth je crois. Ruth avait un compagnon… Denis et moi animions de nos chansons de Noel les soupers de l’auberge La Caleche, en face du buffet ou les gens se servaient avant notre grand spectacle… Et c’est un de ces soirs debut novembre je crois, que je vis arriver devant moi un homme, immensement long et mince, habillé de noir, aux yeux presque mystiques…

C ‘était le compagnon de Ruth. Ce compagnon de Ruth était un photographe qui tenait commerce de photographie dans la ville de Quebec. Tout allait bien pour lui au point ou il trouvait maintenant du temps a consacrer a sa grande passion: l’orgue de Barbarie. Il s’était fait venir des plans, en avait construit un, puis un autre, puis avait creé lui-même ses rouleaux de vieilles chansons françaises: parlez-moi d’amour, sous les ponts de Paris, le moulin rouge… Et soudain une nuit, le fameux big- bang, le grand appel… Il rêve de parcourir les routes d’Espagne, les routes du soleil et de jouer de l’orgue de Barbarie dans les parcs… le big-bang de son reve est tellement puissant qu’il vend tout et part.

Son rêve ne lui a pas donne le choix. Les valeurs qui constituaient la base de sa survie se sont toutes écroulées en même temps…en perdant toute signification…. Au moment ou je le croisai ce soir la, il s’apprêtait a repartir pour l’Europe.

Jacques Brel : Mort de sa veuve Thérèse, "Miche", la mère de ses enfants -  Purepeople

paroles officielles ♪ La Quête ♪

Rêver un impossible rêve
Porter le chagrin des départs
Brûler d’une possible fièvre
Partir où personne ne part

Aimer jusqu’à la déchirure
Aimer, même trop, même mal,
Tenter, sans force et sans armure,
D’atteindre l’inaccessible étoile

Telle est ma quête,
Suivre l’étoile
Peu m’importent mes chances
Peu m’importe le temps
Ou ma désespérance
Et puis lutter toujours
Sans questions ni repos
Se damner
Pour l’or d’un mot d’amour
Je ne sais si je serai ce héros
Mais mon cœur serait tranquille
Et les villes s’éclabousseraient de bleu
Parce qu’un malheureux

Brûle encore, bien qu’ayant tout brûlé
Brûle encore, même trop, même mal
Pour atteindre à s’en écarteler
Pour atteindre l’inaccessible étoile

—————-

17 NOVEMBRE 2020…. 25 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS …. ROMAN DE  PIERRE ROCHETTE … L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ … 2EME CHAPITRE: LE VIEUX MONTRÉAL  ….. QUI RETRACE LA PÉRIODE DES

Et je quittai la scène.
A partir de ce soir-la, je ne fus plus jamais le même homme ni sur scène, si dans la vie privée…

Je savais que cet homme en me racontant sa vie, avait servi de miroir pour allumer une lointaine caverne a l’intérieur de moi-même. Un peu comme on met le feu a des brindilles en tournant sa loupe vers le soleil.

Si j’avais pu mettre un mot clair sur mon rêve… impossible, même ce soir la, plus j’essayais, plus je me perdais… je savais que je voulais être ecrivain… mais c’était un chemin pour arriver a mon rêve…. Aujourd’hui a 60 ans, je peux écrire ce mot que j’ai cherche toute ma vie:

VAGABOND-POETE

Quand je revois tout cela, ca me fait beaucoup sourire maintenant… je me rend compte que mon rêve a toujours été présent, tel le soleil et qu’il s’est manifeste de façon précise tout au long de ma vie… mais que je l’ai accueilli en aveugle:))))

————-

Quand j’étais p’tit gars, il y avait seulement trois livres chez moi. Ti-Coq de gratien Gelinas, allegro de Felix Leclerc et surtout les monologues de Jean N’arrache… et je me rappelle ce wow extraordinaire d’un petit gars de 5 ans devant le dessin du vagabond sur la couverture….et qui se dit… un jour, ce sera moi Jean N’arrache.

—————

Mon enfance fut paradisiaque… Et c’est a 60 ans que j’ai compris pourquoi… parce que j’avais eu la visite de mon rêve… et toute ma soif de vivre s’en trouvait rafraichie… c’est ce que j’appelle la fraicheur axiologique provoquée par la visite de son rêve, telle une rose qui ouvre ses pétales au soleil un certain matin inoubliable.

———-

Je me rappelle cette tendance a me cacher de mes freres et soeurs pour jouer tout seul, rêveur euphorique, des nuits ou je sortais en cachette marcher autour du lac St-Louis, de mes promenades le long de la voie ferrée a rêver un jour de monter clandestinement un train, car mon grand père m’avait raconte (il travaillait pour une compagnie de train) que parfois il donnait une soupe a un hobo qui s’etait jeté en bas d’un train….

————–

Mais nous avions surtout a la tuque un itinérant du nom de Baptiste Tremblay, qui arrêtait les trains de sa main pour laisser le passage aux piétons… j’etais émerveillé… c’était un appel pour mon rêve, de la pure poésie… Ca existait donc des vagabonds poètes, des jean N’arrache de la rue….

Pierrot
vagabond céleste

————

——————————-

———————————————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L'ÎLE DE L'ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D'ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

4 : 1833 .. (RÊVONS) « COMME EN PHYSIQUE QUANTIQUE, PEUT-ÊTRE QUE SI ON S’INTÉRESSE AU PLUS PETIT D’ENTRE NOUS, ON FERA DE GRANDES DÉCOUVERTES»

APHORISME ANALOGIQUE DE LA PHILOSOPHIE D’EN BAS, MICHEL LE PHILOSOPHE-CINÉASTE-CONCIERGE, EN MODE ARCHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE

October 6, 2017 Pierrot le Vagabond Chercheur

——

Le Disque Compact

Zone contenant les pièces jointes

 

JEUDI 3 JUIN 2021…. TRAITÉ DES ABS …. 3iÈME EXPOSÉ….. L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE

——————————–

———————————————

TRAITÉ DES ABS …. 3 IEME EXPOSÉ ……  L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE

16 JANVIER 2021 … 35 JOURS APRÈS LA FIN DE LA BOÎTE À CHANSONS  PARTICIPATIVES DU VIEUX MONTRÉAL … LES DEUX PIERROTS … PANG KANG …  MULTIMILLIARDAIRE ….. ET LE RÊVE DE

QU’EST-CE QUE L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE?

C’est le point de bascule entre l’existence et l’abs-xistence, convoqué par la question …. QUEL EST TON RÊVE?  …. ou se filme… hors temps, hors réalité, hors servitude ….   une brève suite d’instants enchantés …. qui prendra la forme d’un fragment archivé sous la forme d’un débris de la mémoire du cœur.

1) EXPÉRIENCE DE GALILÉE… GRAVITATION

aristote… les objets plus lourds tombent plus vites…

Galilée, expérience de pensée et chute des corps (futura-sciences.com)

La loi de la chute des corps | Relativité 13 – YouTube

a) On suppose que leur accélération dans un champ de gravitation est une fonction strictement croissante selon leurs masses. On attache ces deux corps entre eux par une ficelle de masse négligeable. Le tout constitue alors un corps de masse 3m, son accélération est donc supérieur à celle de la masse 2m

b) Lors de l’expédition lunaire Apollo 15 de 1971, deux astronautes David Scott et James Irwin séjournèrent sur la Lune près des monts Hadley durant 64 heures. Ils proposèrent de faire l’expérience suivante en l’hommage de Galilée : David Scott tient dans sa main droite un marteau et dans sa main gauche une plume.

C) lettre de Galilée à Sarpi … 16.10.1604

Réfléchissant aux problèmes du mouvement, pour lesquels, afinb de démontrer les accidents observés par moi, il me manquait UN PRINCIPE ABSOLUMENT INDIBUTABLE QUE JE POURRAIS POSER POUR AXIOME … j’en suis venu à une proposition qui paraît suffisamment naturelle et évidente: Laquelle étant supposée, je démontre après tout le reste, notamment que les espaces franchis par le mouvement naturel sont dans la proportion double du temps et que, par conséquent, les espaces franchis dans des temps égaux sont comme les nombres impairs et les autres choses: LE PRINCIPE EST CELUI-CI: QUE LE MOBILE NATUREL VA EN AUGMENTANT DE VITESSE DANS LA PROPORTION MÊME OU IL S’ÉLOIGNE DE SON POINT DE DÉPART.

————

2) DARWIN… PITON DE LA LIBERTÉ.,

donc la loi de la gravitation de l’existence… c’est la mort… la loi de l’apesanteur de l’abs-xiastance, c’est le rêve….

———–

Refaisons brièvement le chemin argumentatif du ier exposé pour mieux entrer en expérience de pensée….. au fur et à mesure du 3ieme exposé, le deuxième ayant été consacré au plan général du doctorat bien ré-orchestré par les commentaires de Gaelle que je rendrai disponibles dès que possible.

———-

A) RÉSUMÉ DU IER EXPOSÉ
Un point commun aux histoires de vie racontée par  Nathalie la peintre, Didier le musicien, Marlene la jardinière, Michel le concierge, Gaelle la métaphysicienne et Pierrot vagabond, me semble le rôle essentiel qu’a eu, dans chacune de nos existences
… la question… Quel est ton rêve?  ….. grâce à laquelle… chacune de nos vies a pu se positionner à un moment ou à un autre versus une perte sévère de sens….. CAR L’ABS-CENCE DE SENS quand elle atteint son point critique dans une vie humaine… semble s’accompagner presque instantanément de la question…. QUEL
EST TON RÊVE?

———–
Dans le premier exposé….. nous nous sommes d’abord demandés… mais que signifie donc ….dans …ABS-CENCE DE SENS …. LE PRÉFIXE AB?
——-
Selon un des sens du dictionnaire…. il est dit que …. le ab …. c’est l’élément central de la personne humaine, c’est le cœur, muscle noble, siège de la vie et du comportement moral c’est-à-dire source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine.

—————
Et c’est à partir de cette surprenante définition d’un ab que m’est venu l’idée D’UN TRAITÉ DES ABS …. dont le premier item s’est imposé à moi sans même que je le vois venir…. et cela en contraste avec l’existence… soit L’ABS-XISTENCE.
———–
Je définirais l’abs-xistence…. comme …. ce qui émerge COMME CONSÉQUENCE ….  lorsqu’une personne humaine se pose en urgence dans son ex-istence….  la question-bascule… quel est ton rêve?
…..
c’est-à-dire  …. la conséquence d’une rupture soudaine et radicale avec son existence actuelle…. portée par l’intuition  qu’au coeur de son coeur est probablement caché un rêve qui est unique à chacun au sens de profondément-sens-de-vie avec lequel il nous
apparaît soudainement important de ne pas tricher.. Comme si c’était une question de vie ou de mort.

———-

RAPPELEZ-VOUS CES MOTS DE MICHEL LE CONCIERGE…

LA SOMME DES TRICHERIES
M’A EMMENÉ À PENSER QUE
JE POURRAIS CHANGER DE VIE
Pis dans c’temps-là je me suis dis… Je pourrais changer de vie comment?… comment?
Moé j’aimerais ça… mon rêve… mon rêve ce s’rait quoi? Ce serait de rencontrer la femme de ma vie… une femme qui m’aime… puis avec qui… J’SUIS CAPABLE DE PAS TRICHER… ça c’était mon rêve dans le temps…

————

Même si on n’arrive pas encore à identifier ce rêve parce qu’il semble se cacher à nous en nous … sous formes de fragments  énigmatiques mais dont, curieusement, on devine depuis toujours inscrits en nous, pour nous … les battements du coeur.
———–
Mais, qu’est-ce qui me donne cette quasi-certitude abs-xistentielle que dans notre coeur se cache sous une forme ou sous une autre un rêve de vie …. unique à notre personne?
——–
Dans le ier exposé du traité des abs …. J’ai avancé une première hypothèse… Convoquée par la question-POINT DE BASCULE ……. quel est ton rêve? ….. l’abs- xistence s’accompagne de rarissimes débris de la mémoire du coeur…

———

et j’ajouterais aujourd’hui à titre de complément au premier exposé….que …..l’existence  elle …. contrairement à l’abs-xistence … est submergée ….  nuit et jour ….  d’un nombre infini de débris de la mémoire du corps.
————

Allons un peu plus loin dans l’argumentaire….
Quelle est la différence fondamentale entre les deux mémoires…celle du coeur et celle du corps?
La seconde mémoire, me semble-t-il celle du corps, se veut chaotique et troublante, un peu à l’image de nos rêves la nuit… elle doit constamment gérer des informations contradictoires venant des 5 sens, une mise en catégorie hiérarchisée venant du
cerveau sous des tensions rationnelles, émotives tout autant qu’ imaginatives, comme de la mise en explosion potentielle du champ viscéral de guerre des désirs par les besoins tyranniques issus des  instincts de vie ou de mort.
Mais la iere mémoire, celle du coeur …. me semble-t-il aussi …se visualiserait …. plutôt ….. comme des débris de la mémoire du coeur …. . plus rarissimes … qui se présenteraient sous la forme de fragments enchantés…. qui ressemblent à de petits films amateurs très courts… qu’on aime à revisionner… comme parfois on regarde en famille des vieux petits films amateurs de famille … parce que lorsqu’on les a réellement vécus comme tels et parce qu’ils ont émerveillé À JAMAIS … quelques instants UNIQUES de notre vie……
Au point ou …. quand  surgit la question point de bascule.  QUEL EST TON RÊVE?… ces petits films d’étonnement et d’émerveillements sous forme de fragments…. viennent un à un  ….. nous  accompagner discrètement …..  avec leur capacité d’étonnement et
d’émerveillement toujours aussi vive ….  dans un passage douloureux
presqu’insoutenable d’une  existence ayant perdu son sens en vue d’une abs-xistence depuis toujours rêvée et rêvante …. qui elle….  semble contenir  le pari  de détenir DEPUIS TOUJOURS ET À JAMAIS …. le sens de notre existence.

———–

Le point de bascule entre l’existence et l’abs-xistence, CONVOQUÉ PAR LA QUESTION…. QUEL EST TON RÊVE? décrit comme  mécanisme onirique s’exprimant sous la forme d’un fragment création filmée de ce qui deviendra un futur débris de la mémoire du coeur …

————

Et quand un de ces débris de la mémoire du coeur, un de ces petits films amateurs sous formes de fragments, vient nous rendre visite … le scénario commence et finit toujours de la même manière…. on dirait un petit bout de conte…. un fragment … d’il était une fois … ou il est impossible d’en changer quoi que ce soit dans l’ordre des images qui défilent dans le projecteur du coeur… ni même de se rappeler ce qui s’est passé ou avant ou après….
————
Pour bien tenter de vous faire saisir ce qu’est un débris de la mémoire du coeur….Je vous ai donc raconté , dans dans le ier exposé du traité des abs …, un de mes propres débris de la mémoire du coeur, … INTITULÉ LA PIÈCE DE THÉÂTRE DE MOLIÈRE EN VERS …. qui fut convoqué par la question point de bascule… quel est ton rêve?… et qui m’a fait basculé de l’existence à l’abs-xistence… même si, à l’époque,  je n’avais pas encore les mots pour le dire.
En conséquence de quoi , dans la deuxième partie du deuxième exposé sur le traité des abs…. j’aimerais procéder méthodologiquement de la façon suivante…
————
A) je vais d’abord reprendre  ….le texte de ce débris de la mémoire du coeur.. la pièce de théâtre en vers de Molière, tel qu’écrit et lu à titre d’anecdote …. lors du ier exposé du traité des abs.
B) pour ensuite tenter d’analyser avec vous… au niveau épistémologique …. LES CARACTÉRISTIQUES  ….. DE CE CONSTITUE INFINIMENT PLUS QU’UNE ANECDOTE, MAIS UN RÉEL DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR ….
caractéristiques qui en font un marqueur-point-de-bascule majeur ….  de la question … quel est ton rêve? …. dans le passage entre l’existence et l’abs-xistence…. chez tout être humain à la recherche du sens de sa vie.

—————-

Molière : biographie, actualités et émissions France Culture

ANECDOTE … PIÈCE DE MOLIÈRE À LA RADIO.
récit raconté dans le blogue du 8 novembre 2019.

6 B): INTRODUCTION AU ABS DE L’EXPOSÉ 2: UN DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR RÉ-ENQUÊTÉ parce qu’il fut d’abord abs-rêvance enchantée…….

RÉCIT DE CE DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR TEL QU’ÉCRIT ET LU DANS LE IER EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS.
Je devais avoir moins de 30 ans… J’étais marié…. et C. tenait à ce que , ce Noel-là ou ce jour de l’an là… je me dépêche d’arriver après ma prestation à la brasserie «les raftmen» de Hull pour fêter avec sa famille….Il est minuit… Je termine… Je sors… tempête de neige… Mon bouchon de gaz s’ouvrait avec une clé… Je tente de l’ouvrir…
ma clé crochit… Je la laisse dedans pour ne pas provoquer l’irréparable… Il me reste juste assez de gaz pour me rendre à Montréal que je me dis et respecter ma parole…Je prends la route… et soudain… la radio fm de Radio-Canada passe en cette nuit de Noel
ou du jour de l’an… je ne sais trop… une pièce de Molière en vers…. Je suis ému aux larmes… Et je me dis… comment se peut-il qu’en cette nuit de Noel ou du jour de l’an… pris dans une tempête de neige sur l’autoroute… je puisse recevoir le cadeau d’une pièce de théâtre de Molière en vers…Il ne me reste presque plus de gaz… qu’importe…la poésie avant tout… j’écoute la pièce de Molière au complet… et les vers dansent comme de la neige folle… Je suis heureux… Je repars… Il doit être près de 3 heures du matin…. Qu’importe… Je vais être bientôt à sec de gaz… et soudain… j’arrête à une entrée… station de gaz… elle est ouverte… quand même… le Monsieur joue avec mon bouchon de gaz… il casse la clé mais l’ouvre en même temps… Il remplit l’auto d’essence…Il doit
être 4 heures du matin quand j’arrive…. mon ex me dit… «tu m’as trompé» … et je lui réponds «OUI, AVEC UN PERSONNAGE DE MOLIÈRE» Et je vais me coucher….  .

————-

Dans le traité des abs …. Le point de bascule entre l’existence à l’abs-xistence, QUAND LE PETIT FILM SE CRÉE … HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE …je  l’appelle: L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE…. QUI UNE FOIS CRÉÉE… IRA REJOINDRE LES ARCHIVES DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR…

———-

Reprenons l’exemple déjà utilisé pour exprimer, dans un premier temps,  la différence entre l’ex-istence et l’abs-xistence…  soit l’anecdote de la pièce de théâtre en vers de Molière… vécue comme un débris de la mémoire du coeur.

J’en relirai le texte, que vous connaissez déjà … en l’entrecoupant de commentaires pour mieux cerner la notion qui en découle soit celle de

RÊVANCE ABS-XISTENTIELLE…. donc comment j’ai v.cu la création de ce qui deviendra plus tard,… un débris de la mémoire du coeur archivé.

—–

Le texte commence par la phrase suivante:

RÉCIT

Je me rappelle… Je devais avoir moins de 30 ans… J’étais marié….

COMMENTAIRE

Quelle drôle d’histoire que ce mariage… avant …. Je vivais en chambre dans le Vieux Montréal, heureux et le soir je chantais au café St-Vincent… J’avais réussi dans un temps à n’habiter que la poésie. Le décors était parfait…. Un poète Paul Gouin, indépendant de fortune, avait acheté cet immeuble pour que Jeanne, sa maitresse y ouvre un café avec une scène…. Juste devant, y a la ruelle des peintres…. On aurait dit un village impressionniste blotti dans le rêve du poète Paul Gouin…. Une vraie carte postale d’une bohème aristocratique heureuse…. Le temps s’était arrêté de lui-même…

J’osais à peine respirer tellement j’étais ébloui de cet enchantement de vivre poétiquement sous forme de boîte à chansons … je n’étais rien, je n’avais rien… J’habitais une petite chambre sur la rue St-Paul dans le vieux Montréal, dernier étage, dans un grenier…. Il faisait froid, il faisait faim… mais j’avais mon cahier de chansons….ma guitare  et un vieux dactylo pour en inscrire de nouvelles tout en tentant d’en déchiffrer les accords….

Parce que je ne connaissais aucune chanson par coeur … sauf… la bohème de Charles Aznavour…. mais j’apprenais du Brassens, du Ferré, du Ferrat, du Félix Leclerc, Ferland, Vigneault, du folklore québécois… Et je composais les miennes à travers cela.

Je gagnais 45 dollars par semaine… 15 pour ma chambre, 15 pour manger 15 en banque… Comme j’avais besoin de rien…. le peu que ce gain représentait me parut somptueux. Parce que c’était de l’argent uniquement gagné par mon rêve …. sans concession pour les irritants reliés aux biens matériels du quotidien.

Vers 5 heures du soir, Je marchais à pied de ma chambre au café St-Vincent… que celle qu’on appelait gentiment …. la mère Martin ….. gardait ouvert l’hiver même s’il n’y avait pas assez de monde dans la salle pour que cela soit rentable…

Et sur scène, je m’enfonçais dans mon cahier de chansons comme on habite un rêve sous forme d’écriture qui cache des fragments de rêvance heureuse. Chansons dont je relisais les textes en les chantants comme si c’était la première fois que j’en prenais connaissance par le biais de la beauté du monde en chacune d’elle.

Madame martin et Monsieur Gouin habitaient en haut du café St-Vincent…. le petit ascenseur étant situé juste à la droite de la scène… Il arrivait parfois que le poète Paul Gouin descende en plein spectacle en robe de chambre par le petit ascenseur… y restait quelques minutes, s’assoyait en sirotant un cognac …. puis remontait….

Il faut dire que ce qui comptait pour Paul, c’est que le public chante comme s’il était autour d’un feu de camp…. que le chansonnier-animateur se fasse poète de lui-même par le respect de la poésie même du rêve de Paul et de Jeanne qui avait donné naissance à ce café.

Puis entre les sets…. Ah marcher le vieux Montréal , quand même… c’était marcher un rêve qui contenait un rêve…. Un village de carte postale bien caché dans le tissu urbain de Montréal.

Chez le père Leduc, une espèce de shack bar ouvert 24 heures par jour pour les villageois du quartier, le poète Paul Gouin avait sa table réservée dans le fond pour écrire sa poésie…

A l’époque, je n’avais pas les mots… mais je peux dire que, pendant au moins deux ans,,, j’ai vagabondé l’abs-xistence en chantant sur scène trois ou 4 soirs par semaine, 52 semaines par année … sans avoir eu besoin d’ex-ister…. tout à fait abs-ent de toute existence…..  pauvre, sans le sou, sans dépendance, juste heureux de rêver…..  heureux au coeur d’un rêve infiniment plus grand que le mien, le rêve  du poète Paul Gouin.

———-

Mon père avait fini par me retrouver… et, inquiet de mes choix de vie, m’avait dit… tu devrais te marier… J’avais personne…. un soir une jeune femme qui ne buvait que de l’eau était dans la salle… je l’avais remarqué… je suis descendu de la scène et je lui ai dit… mon père m’a demandé de me marier… un des critères c’est que la personne ne boive pas… alors si ça vous intéresse…. (du moins c’est mon souvenir)

Puis, d’un soir de scène à l’autre, les lois de l’attraction se camoufflant en moi pour ne pas nuire à la survie de l’espèce…. je me mariai et soudainement, dès le lendemain du mariage, la poésie me déserta, aussi énigmatiquement  qu’elle m’était venue.

Cela se produisit par le biais d’un événement tout simple… j’avais un lit à trois pattes et la quatrième était remplacée par un dictionnaire… Le mariage fit en sorte que le besoin d’acquérir des biens matériels devint besoin essentiel… et c’est quand je vis mon lit à 3 pattes sortir de l’appartement avec le dictionnaire pour être remplacé par un lit neuf que je vis la poésie me fuir avec lui, parce que je l’avais trahie dans son intrinsèque.

Ce qui annonce déjà une notion du traité des abs dont nous parlerons au 3ieme entretien …. soit celle illustrée par le dictionnaire servant de patte de lit comme étant UN SOCLE ABS-JETAL.

————

Et ce voir ce simple dictionnaire me fuyant poétiquement ,,,,, j’en fus profondément blessé. J’avais confondu le rêve de mon père avec le mien… je ne m’étais pas rendu compte que j’étais déjà marié avec la poésie. Je n’avais pas le mots… mais je savais que seule la fuite me permettrait peut-être de faire le point…

———–

SUITE DU RÉCIT

C’est ainsi que je me mis à ex-ister… marié avec une femme charmante.. qui …. tenait, avec raison d’ailleurs … à ce que , ce Noel-là ou ce jour de l’an là… je me dépêche de partir de Hull après ma prestation sur scène à la brasserie «les raftmen» qui finissait à minuit ….   pour fêter avec sa famille…. la mienne étant à l’extérieur de Montréal.

COMMENTAIRE

Le seul moyen que j’avais trouvé pour tenter de reconquérir la poésie en moi fut de partir en tournée le plus souvent possible… de ne passer entre deux spectacles que pour faire mon lavage et le nécessaire relié à mes responsabilités d’ex-istant…

Je cherchais quelque chose qui n’ex-iste pas…. qui n’a jamais ex-isté et qui n’ex-istera jamais. Et je vivais cela nuit et jour… jour et nuit …

J’adorais aller chanter aux îles de la Madeleine au couvent chez Gaspard. Car chaque contrat durait un mois…. wowwww…. Je dormais seul dans le couvent au dernier étage, la nuit… Je vivais dans le silence le plus total… Je marchais les rouleaux de neige, je cherchais à sortir de l’ex-istance en n’ex-istant pas , tout en chantant le soir. Je cognais aux portes de mon rêve mais même le réussir ne m’intéressait pas à moins qu’en même temps j’en découvre les lois pour que tous puissent avoir accès à ce que j’appelle aujourd’hui L’ERRANCE POÉTIQUE.

qu’est-ce que l’errance poétique, c’est le droit absolu de vagabonder la vie comme si on était son poète et elle notre poème. Nous y reviendrons…. lorsque nous aborderons, dans un quatrième temos, l’item de L’ABS-POÉSIE.

En fait, il n’y avait qu’aux iles de la Madeleine ou je pouvais dans la réclusion la plus absolue poursuivre mes recherches sur le rapport entre ma vie et le rêve de ma vie, ce que j’appelle aujourd’hui dans le traité des abs, le rapport entre l’ex-istence et l’abs-xistence.

Tous les autres endroits ou je chantais au Québec, dont la brasserie les rafftmens à Hull, se vivaient plutôt comme d’incessants voyages en automobile ou, d’un spectacle à l’autre, on avait à peine le temps de ne plus exister pour mieux saisir pourquoi l’existence devient si problématique en soi quand on est ……un rêveur-chercheur de lois qui rendent possibles cet rêvance enchantée sur terre..

————

SUITE DU RÉCIT

Il est minuit… Je termine ma prestation à la brasserie les raftmen de Hull… Je sors… tempête de neige… Mon bouchon de gaz s’ouvrait avec une clé… Je tente de l’ouvrir… ma clé crochit… Je la laisse dedans pour ne pas provoquer l’irréparable… Il me reste juste assez de gaz pour me rendre à Montréal que je me dis et respecter ma parole…

COMMENTAIRE

Dans le fil de l’existence, il arrive parfois que des brisures impossibles de temporalité soudain vous sorte de l’état zombie-d’exister …

Il est minuit… je suis bien intentionné ma clé casse dans le bouchon de gaz… J’ai à peine du gaz pour me rendre à Montréal et respecter ma promesse… Je décide de jouer le tout pour le tout… Je pars même si j’ai toutes les chances de ne pas y arriver… surtout qu’il y a en plus ….. une véritable tempête de neige qui s’amorce.

. wow…. Je provoque l’impossible…. Je me rendrai coûte que coûte pour la fête… Je ferai un homme responsable de moi … puis finalement je fonce….

———

SUITE DU RÉCIT

Je prends la route… et soudain… la radio fm de Radio-Canada passe en cette nuit de Noel ou du jour de l’an… je ne sais trop… une pièce de Molière en vers commence…. Je suis ému aux larmes… Et je me dis… comment se peut-il qu’en cette nuit de Noel ou du jour de l’an… pris dans une tempête de neige sur l’autoroute… je puisse recevoir le cadeau d’une pièce de théâtre de Molière en vers…

Il ne me reste presque plus de gaz… qu’importe… la poésie avant tout… j’écoute la pièce de Molière au complet… et les vers dansent comme de la neige folle… Je suis heureux…

COMMENTAIRE

Une tempête de neige, une auto immobilisée avec un bouchon de gaz brisé, la nuit même de Noel ou du jour de l’an et une pièce de Molière…. me voilà soudain propulsé hors temps, hors réalité, hors servitude…. dans ce que je vis comme un évènement qui fait battre mon coeur comme pour me dire quelque chose d’essentiel que je n’arrive pas à déchiffrer.

C’est la nuit, je n’ai presque plus de gaz, on est dans une tempête de neige et les vers de Molière dansent….

On dirait un rêve dans un rêve…. C’est peut-être ça la poésie que je me suis dit… Un rêve dans un rêve….

Aujourd’hui, par le traité des abs … je peux dire que j’ai vécu un débris de la mémoire du coeur qu’on pourrait définir comme une séquence d’abs-rêvance enchantée

————

SUITE DU RÉCIT

Je repars… Il doit être près de 3 heures du matin….Qu’importe… Je vais être bientôt à sec de gaz… qu’importe …. au moment ou j’allais manquer de gazet soudain… j’arrête à une entrée… station de gaz… elle est ouverte… quand même… le Monsieur joue avec mon bouchon de gaz… il casse la clé mais l’ouvre en même temps… Il remplit l’auto d’essence… Il y pose un  chiffon pour boucher l’ouverture… Je repars…

Il doit être 4 heures du matin quand j’arrive…. mon ex me dit… «tu m’as trompé» … et je lui réponds «OUI, AVEC UN PERSONNAGE DE MOLIÈRE»

Et je vais me coucher….  Oui j’ai commis le crime de tromper mon ex- femme avec la poésie de Molière…. et j’en ai payé le prix….

COMMENTAIRE

Je ne me rappelle plus rien de ce mariage-là… mais le petit film amateur de la nuit de la pièce de Molière, je peux le rejouer et le rejouer avec le même enchantement avec lequel je l’ai vécu la première fois.

CONCLUSION

QU’EST-CE QUE L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE?

C’est un débris de la mémoire du coeur, portant le secret d’une suite de débris de la mémoire du coeur qui, de l’enfance à l’âge adulte, contient , par fragments tout le rêve d’une vie dans sa convocation ultime, témoignant d’une suite de points de bascule entre l’existence et l’abs-xistente, ou bien dit autrement….  entre la condition humaine reliée à l’espéce et la vie personnelle oeuvre d’art relié à la personne humaine comme humanité oeuvre d’art en soi.