DES DEUX PIERROTS (1974) À LA CHANSON DU CAMIONNEUR (2018) , QUEL EST TON RÊVE?

Pierrot le Vagabond Chercheur |

LES 5 QUESTIONS DU PAYS OEUVRE D’ART:

1) QUEL EST TON RÊVE?

2) DANS COMBIEN DE JOURS?

3) QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON RÊVE?

4) COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

5) COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

 

————-

———————————-

—————————————————

 

J'parle tout seul quand Jean Narrache - Ordi-Livres

Plage St-Louis – YouTube

1: QUEL EST TON RÊVE?

CHACUN POSSÈDE DANS SON HISTOIRE FAMILIALE OU CIVILE UN DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR D’UN GRAND RÊVEUR OU D’UNE GRANDE RÊVEUSE QUI A MARQUÉ SA VIE.

——————–

Mon ce fut, mon grand-père Lucien

L’abs-cept DES BOTTES DE MON GRAND-PÈRE LUCIEN POUR ALLER PLUS LOIN DANS LA VIE … m’est resté comme un acte poétique fondateur prodigieux…Un qwalia d’une remarquable densité.

Pour tant, c’est un qwalia d’une grande simplicité. Mon grand-père Lucien hérite d’une petite terre et de quelque chevaux à St-Raymond de Portneuf …. Il part de la Tuque avec ma grand-mère Lumina et leur dernier enfant…. ma tante Dine et peut-être mon oncle Paulo …. Mon père va vivre en chambre … Il ramasse son trousseau dans une valise…. Il est amoureux fou de ma mère… dont la mère ne veut rien savoir de ce mariage avec une famille d’irresponsables… car être artiste du quotidien à cette époque c’était porter le sceau d’irresponsable.

Et mon grand-père liquide tout à perte à St-Raymond de Portneuf é changeant même un de ses chevaux contre UNE PAIRE DE BOTTE POUR ALLER PLUS LOIN DANS LA VIE.

La journée de mariage de mes parents arrive… Mon grand-père veut y aller avec ses bottes pour aller plus loin dans la vie… Mon père qui travaille dans un magasin de linge et de chaussures ne veut rien savoir…. La mère de ma mère refuse d’assister aux noces….

Un jour je passe la remarque à ma mère que sur la photo de noces, personnes ne semblent heureux… Et elle me raconte l’histoire des bottes de mon grand père Lucien pour aller plus loin dans la vie….

Un voila un abcept qui vient me visiter, ohhhhh…. comment est-il possible de tout risquer contre une paire de bottes pour aller plus loin dans la vie? ….

Qu’est-ce qu’un abcept? C’est un débris de la mémoire du k-oeur qui nous enlève toute peur venant de l’ontike (des irritants du quotidien) pour nous emmener très haut sur les filaments de la poésie d’un rêve impossible….

Et c’est peut-être de ça que le TRAITÉ DES ABS veut témoigner … de la différence entre l’existence et l’abs-xistence …. comme si je répondais à Sartre que le fait que l’existence précède l’essence ne constitue en fait qu’une mise en libération de l’ontike et de ses chaînes des déterminismes des essences … sous une forme d’ontike encore plus tragique que l’on retrouve dans cette autre formule de Sartre: ON EST CONDAMNÉ À ÊTRE LIBRE.

Que je regarde du côté des grecs et de leur cosmologie organique, ou du côté de l’invention de la subjectivité par Descartes, sous l’oeil bienveillant d’un dieu horlogier, ou du côté de la ruse de la raison de Hegel, je ne vois aucune poésie fractale …. sauf en propédeutique chez Leibniz et ses monades, mais encore dans le but de se faire avocat de Dieu et du meilleur des mondes possibles.

Et je pourrais poursuivre ainsi tout au long du fil d’or de l’histoire de la philosophie et jamais retrouver le cri de ma question à partir duquel la peinture de ma vie s’est abs-traitée…

QUEL EST TON RÊVE?

OU

QUEL EST CE RÊVE QUI TE VISITE DEPUIS ET PEUT-ÊTRE MÊME AVANT TA NAISSANCE ET QUI SE MANIFESTE À TOI, QUAND TU REGARDES EN ARRIÈRE, SOUS FORMES DE DÉBRIS QWALIENS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR?

Je me rappelle quand je m’étais fait voler mes bottes à Val d’or … et je rentre dans un hotel innou … puis finalement  y a un médecin qui arrive… un médecin-volant … j’étais en bas… j’étais assis dans le lobby d’une espèce d’hotel …

Qu’est-ce que tu fais là? …  qu’y m’dit

Ben j’attends…

tu attends quoi?

Ben je me suis fait voler mes bottes cette nuit …  j’attends

tu faisa quoi?

je vagabonde

tu manges quoi?

pas grand chose …

en y m’dit je vais t’annoncer ton destin …  y m’dit toé tu en n’a pas pour longtemps à vivre … parce que tu manges pas assez, tu vas manquer de vitamine … un moment donné tu vas tomber malade … tu vas mourir…

ah ben je te remercie beaucoup, c’est gentil …

Le docteur en question était gras comme un voleur …  puis j’y dis toé tu fais quoi?

Ben y m’dit …moi je veux faire plus d’argent …  pour ça je suis médecin volant, je prends l’avion … puis à tous les 3 ou 4 mois je me paye un voyage pour aller voir ujn grand opéra à travers le monde …  ben là y m’dit, je vis une grosse peine d’amour …

pis y est parti… fait que… y m’a jamais donné une cenne… J’aurais ben aimé ça  pour avoir quelque chose à mettre dans mes pieds pour continuer ma route…  Mais comme ma question c’est univers si je prends soin de toi, est-ce que tu vas prendre soin de moi?….

Mais le plus extraordinaire, c’est qu’y arrive un autre gars …  que j’avais croisé dans un refuge à Val-Dor… Pierrot… qu’est-ce que tu fais icitte? … me suis fait voler mes bottes, j’attends que l’univers m’en envoie une autre paire…

Y m’dit attend… t’es de la même pointure que mas femme… je l’appelle…. je vais te passer les bottes de ma blonde… tu vas pouvoir continuer… C’est comme ça que je me suis rendu à Québec avec des bottes de femmes dans les pieds. Y m’faisaient mal aux pieds mais au moins j’en avais une paire.

Ben lç, je me suis rendu à Québec, Lévis … En pleine nuit… j’ai mes bottes de femmes dans les pieds … le gard me regarde … 2 heures du matin …  On est à Ste-Foy … Y m’dit ay qu,est-ce que tu fais-là? …  Y m’voyait avec ma guitare, mon bâton de pèlerin, ma grosse barbe

Ben j’y dis… moi je marche le Canada, j’ai un rêve …  Ben y m’dit moi je suis historien… v’la mes clés …  Je te paye un taxi, va-t-en chez nous attend moi là …  rendu chez eux, moi je suis arrivé avant lui … y m’avait dit… sers-toi dans le frigidaire, mange…

Quand y est arrivé chez eux y m’dit… j’ai des belles bottes d’armée pour toi … neuves, flambant neuves… qui faisaient parfaitement … y m,a remplac. mes bottes de femmes par des bottes d’armées…

Parce qu,y faut dire aussi que mes bottes que je m’étais fait voler, c’était des bottes neuves d’hydro-qu.bec qu’un gars m’avait échangé en échange de mes vieilles bottes trouées dans l’espérance qu’un jour il pourrait les revendre à un musée comme artéfact et faire un joli profit là-dessus….  Ca c’était au lac à Beauce … près de La Tuque …

fait que là je suis parti avec mes bottes d’armée je me suis ramassé sur la route de Natasquan … mais là y a un gars qui m’a ramassé pour m’amené à Tadoussac au peintre innou Richard  qui ljui avait écrit un courriel à tous ses contacts en disant… je donne un de mes tableau à celui ou celle qui retrouve Pierrot et me le ramène

CHANSON DE PIERROT

toi le meilleur peintre de l’auberge
toi l’Innu aux yeux de velours

toi dont les doux pinceaux
submergent

les peines du monde par ton amour
les peines du monde par ton amour

COUPLET 1

c’est ton nain d’jardin
qui t’écrit cette nuit
cher Innu
t’es mon meilleur ami

j’vais bientôt tenter
d’traverser l’pays
en marchant
à fond mes 60 ans

sans même faire de pouce
sans aucun argent
dans une main
ma guitare sur ma faim

juste un vieux chapeau
presque rien dans l’sac à dos
mais dans mon coeur
des Innus le meilleur

COUPLET 2

c’est ton nain d’jardin
qui t’écrit cette nuit
cher Innu
t’es mon meilleur ami

y a deux mois deja
j’suis parti comme ça
marcher tout seul
les routes du Canada

tu t’es inquiété
plein d’courriels t’as envoyé

pour dire au monde
si vous l’voyez
ramassez-le

puis ramenez-moi le
pour que je l’réchauffe
de mes pinceaux
et de mon amitié

Pierrot
vagabond céleste

 

Et le peintre Richard Fontaine avait fait une collecte pour m’acheter des bottes …  fait qu’y m’a redonné des bottes qui me faisaient pas en échange des bottes d’armée qui me faisaient … me suis retrouv. avec une superbe paire de bottes mocassins innus …

UNIVERS, SI JE PRENDS SOIN DE TOI, EST-CE QUE TU VAS PRENDRE SOIN DE MOI?

—————

 

Le Disque Compact

La chanson du Camionneur ? – YouTube

2) DANS COMBIEN DE JOURS?

MOI ÇA M’A PRIS UNE VIE, MAIS À CHAQUE ÉPISODE, JE N’AI JAMAIS TRAHI LES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR QUI DEPUIS MA PETITE ENFANCE M’ONT INDIQUÉ LE CHEMIN

ABS CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS… TRANSCRIPTION

1 : Michel

Je voulais faire remarquer que l’expression…. conseil d’administration de la créativité… elle logue à nous… elle l’inclut… Nous en sommes là maintenant … Ça ressemble à ça … y a pas d’intérêt personnel caché là-dedans… Nous en sommes là maintenant … Y a des intérêts communs … J’en dis pas plus… t’as l’expression conseil d’administration de la créativité d’enregistrée ce soir. (01.10)

2 : GAELLE

C’est parfait… Fait que c’est sur cette belle note que Pierrot, tu ouvres le bal? (01.12)

3 : PIERROT

Alors, ce qui est intéressant ce soir, c’est que… je vais tenter de vous amener dans un petit film fondateur de ma vie… mais je vais tenter de vous le faire vivre… de l’intérieur… parce qu’y faut pas oublier que… le traité des abs… jusqu’à date… a défini … un… que abs veut dire ce qui vient du cœur … est noble un rêve qui est au fond du cœur… deux… que l’abs-xistence, c’est ce qui est créé par la question…. quel est ton rêve? … qui sépare l’existence de l’abs-xistence… et que… trois… l’abs-rêvance enchantée …c’est la façon dont ce petit film-là se tourne… (01.48)

Mais maintenant, j’aimerais qu’on entre dans l’intérieur de ce petit film-là … par un modèle que j’ai vécu … et qui va mettre… en exploration, en laboratoire   deux notions que je dépose en dialogue… la première est celle D’ABS-CONSTELLATION… la deuxième, c’est la notion de CHAMPS DE RÊVONS…. alors la iere notion… celle d’abs-constellation, c’est … comment se déploie un champ de rêvons… (03.54)

Alors, Michel et moi, on a fait une carrière avec la chanson …et à travers toutes ces années-là, à chanter tous les soirs … Nous connaissons de par la scène LA PUISSANCE D’UNE CHANSON… et j’en suis arriv.é à penser… que si je vous fais vivre… COMMENT UNE CHANSON A CHANGÉ MA VIE… mais de l’intérieur… à partir d’une question… quel est ton rêve? … dans UNE abs-rêvance enchanté qui fut… un cadre particulier … j’ai comme l’impression que la NOTION DE CHAMPS DE RÊVONS… va commencer par habiter votre imagination. (04.43)

Alors, je commencerais simplement à dire que, je prends le pari …qu’une chanson… est constituée …DE PARTICULES DE LIBERTÉ QUE L’ON APPELLE DES RÊVONS… et j’aimerais tenter d’en faire la démonstration… Alors, imaginez-vous… On est en 1998 … et nous décidons, Denis et moi, parce qu,on a 50 spectacles à faire… de Noels d’automne, qui commencent .. le ier septembre et qui finit le 10 janvier… et on a un spectacle à tous les deux jours ou les trois jours… et on prend la déciksion que la chanson de Jacques Brel… LA QUÊTE… va être chantée… 50 fois. (5.44)

Maintenant, comme je n’apprends aucune chanson par cœur, Denis écrit les mots sur un écran de télévision … dans lequel, quand tu fais les accords au piano, les mots roulent… et encore aujourd’hui, je n’ai qu’à la chanter devant vous… pour me rappeler exactement … ce qui s’est passé sur la scène… le dernier soir, avant que je quitte à jamais… tout ce que je fus… pour devenir enfin, tout ce que j,avais rêvé d’être , soit… UN VAGABOND-POÈTE. (06.26)

Alors, je suis sur la scène … et enfin je vais chanter la chanson de Brel, accompagné au piano avec les paroles qui déroulent sur l’écran … et je suis très excité … et je commence

(Pierrot chante)

RÊVER D’UN IMPOSSIBLE RÊVE

PORTER LE CHAGRIN DES DÉPARTS

BRÛLER, D’UNE IMPOSSIBLE FIÈVRE

PARTIR OU PERSONNE NE PART…. (07.09)

Nous sommes en 1998 ou 99 … ça fait 18 ans que Denis Lamarre et Pierrot Rochette font de la scène ensemble, sous le nom du duo ROCHETTE-LAMARRE … 250 spectacles par année… devant plus de 3 millions de spectateurs… dont des Noel d’automne à l’auberge… dans les Laurentides, ou des groupes de l’âge d’or à raison de 3 autobus à la fois viennent de partout à travers le Québec et l’Ontario …. contenant 50 personnes par autobus… dont 150… ce qui nous oblige à créer une cinquantaine de spectacles à tous les deux ou trois jours… (08.01)

Il faut écrire les numéros, il faut réinventer la thématique à chaque année … Un Noel en Floride, un Noel à Las Végas, un Noel à New York … et ainsi de suite… écrire des numéros de burlesque, de monologues, des sketches avec le public, des nouvelles chansons, faire des cassettes, une fois la thématique choisie, on fait faire le décor, la costumière ajuste les costumes, Denis prépare les éclairages… moi je passe mes nuits à écrire des numéros… Mais cette année, pour la 18ieme année des Noel d’automne, je chanterai la chanson de Jacques brel… LA QUÊTE… et cela 50 fois… (08.43)

(Pierrot chante)

AIMER, JUSQU’À LA DÉCHIRURE

AIMER, MÊME TROP MÊME MAL

TENTER, SANS FORCE ET SANS ARMURE

D’ATTEINDRE, L’INACCESSIBLE ÉTOILE (09.04)

Cette année. Pour la 18ième édition du Noel d’automne, nous avons engagé une jeune femme Ruth qui fait … déguisée en clown, des numéros de jonglerie et un numero de chien savant… et comme l’arrière-scène est toute petite… je ne peux plus dormir sur le plancher comme je dormais avant, fait qu’on prend le temps de se connaître… (09.30)

Ruth me raconte qu’elle et son chum , arrivent d’une bohème en Espagne ou ils ont performé dans les parcs… au chapeau … lui avec son orgue de barbarie, elle avec ses jongleries et son chien savant… et ruth me parle de son chum … dont LE RÊVE ÉTAIT DE DEVENIR VAGABOND. (09.56)

Son chum était photographe à Québec … tout allait bien pour lui … Un jour, il lui prend l’idée de se construire un orgue de Barbarie… car il est habile de ses mains… puis … il se fait des rouleaux de musique … puis en tournant la manivelle, il tourne son rêve,,, devenir vagabond …et s,en aller en Espagne, jouer de l’orgue de Barbarie, dans les parcs… (10.22)

(Pierrot chante)

TELLE EST MA QUÊTE

SUIVRE L’ÉTOILE

PEU IMPORTE MES CHANCES

PEU IMPORTE LE TEMPS

OU MA DÉSESPÉRANCE (10.46)

Mais Ruth n’aime pas cette vie de vagabond à jouer dans les parcs en Espagne… elle et son chum vont se séparer… et ce soir, me dit-elle, pour le ier spectacle, le joueur de l’orgue de Barbarie va être dans la salle…. Je suis bouleversé, je n’ai pas les mots… mais avec les mots d’aujourd’hui, je dirais qu’il y a deux DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR dont les petits films ne cessent de jouer dans ma tête depuis mon enfance… Le ier… y a trois livres chez nous… ti-coq de gratien Gélinas…. Allegro de Félix Leclerc … et le vagabond JEAN NARRACHE d’Émile Coderre  (11.27)

J’ai peut-être 4 ans ou peut-être 5 ans… mais je me dis …oh…. ce sera moi un jour… le gars qui est dessiné sur la couverture, ça va être moi … Je veux être ce dessin que je vois sur la couverture… et ce petit film-là, il revient toujours… (011.52)

Y a un deuxième petit film, petit débris de la mémoire du cœur … je suis sur la galerie… je suis tout petit, la porte est barrée … et je vois deux vagabonds sauter du train … qui ralentit en face de chez nous … et je me dis… oh… ce sera moi un jour …  Je suis sur la scène (12.13)

(Pierrot chante)

ET PUIS LUTTER TOUJOURS

SANS QUESTION SANS REPOS

SE DAMNER POUR L’OR D’UN  MOT D’AMOUR

Et pendant que je chante la chanson de brel, le vagabond-joueur de l’orgue de Barbarie arrive… wowww… grand, maigre, habillé en noir… les yeux en voyage de poésie… il se prépare à retourner en Espagne, mais sans Ruth… Je sens sa douleur, mais en même temps la force de son rêve… Y a tout abandonné pour son rêve… Il a eu le courage que moi je n’ai pas eu … mais j’ai toujours eu le rêve de devenir vagabond-poète (12.58)

(Pierrot chante)

JE NE SAIS, SI JE S’RAIS CE HÉROS

MAIS MON CŒUR S’RAIT TRANQUILLE

ET LES VILLES S’ÉCLABOUSSERAIENT DE BLEU

PARCE QU’UN MALHEUREUX (03.19)

Après le ier spectacle, je vais parler au vagabond- joueur de l’orgue de Barbarie…. il me raconte son rêve, il a tout abandonné, tout vendu… avec l’argent, y s’est acheté un camion en Europe … et il gagne sa vie en jouant de l’orgue de Barbarie dans les parcs … il vit dans son camion … Il me reste 50 spectacles à faire… 50 à chanter la chanson LA QUÈTE… de Jacques Brel. …en sachant que depuis toujours, JE TRICHE AVEC MON RÊVE… ON DIRAIT DES RÊVONS… Chaque mot de la chanson de Brel, on dirait des rêvons … qui me convoquent (13.58)

(Pierrot chante)

BRÛLE ENCORE, BIEN QU’AYANT TROP BRÛLÉ

BRÛLE ENCORE, MÊME TROP MÊME MAL

BRÛLE ENCORE À S’EN ÉCARTELER

POUR ATTEINDRE… L’INACCESSIBLE ÉTOILE (14.27)

À la fin de la chanson , je ne dis pas mot, je sors, deux jours plus tard, il faut refaire le spectacle… y en reste 49 à faire… et je rechante la chanson de Brel … le joueur de l’orgue de Barbarie n,est pas dans la salle.,.. Mais il est là … IL EST COMME UN CHAMP DE RÊVONS… son absence est une présence… (14.57)

(Pierrot chante)

BRÛLE ENCORE, BIEN QU’AYANT TROP BRULÉ

BRÛLE ENCORE, MÊME TROP MÊME MAL

BRÛLE ENCORE, À S’EN ÉCARTELER

POUR ATTEINDRE… L’INACCESSIBLE ÉTOILE (15.17)

Et là j’arrête… puis je dis

TABARNAKE, LAISSEZ-MOI PARTIR.

Je quitte, je sors par en arrière… je venais de signer trois ans de contrat… quelques semaines  avant… je sors par en arrière… en plein milieu du spectacle, et je ne suis jamais revenu … POUR NE PAS TRICHER AVEC MON RÊVE ( 15.39)

Il m’a fallut un coup de théâtre… TABARNACLE LAISSEZ-MOI PARTIR… ce coup de théâtre… d’une seule phrase… au cœur d’un petit film d’une errance enchantée que je n’avais pas prévu … LE TRAITÉ DES ABS… L’APPELLE… ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS (16.01)

Alors, si je repars au tout début … et que je reviens sur les trois premiers exposés… rappelez-vous… dans un ier temps… abs… ça veut dire absence de sens… il est dit que le abs… c’est l’.élément central de la personne humaine, c’est le cœur, le muscle noble, le siège de la vie et du comportement moral… c’est la source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine.  (16.42)

Mais dans un deuxième temps, le fait de poser la question… quel est ton rêve? … coupe littéralement la vie entre le passé qui est L’EXISTENCE … et le futur qui est L’ABS-XISTENCE… par une QUESTION-BASCULE…  mais cette question-là, elle se présente à l’autre… comme une ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE parce qu’on la raconte à l’autre…. parce que … qu’est-ce que l’abs-rêvance enchantée? … c’est le titre d’un tout petit film qui se tourne malgré soi, mais aussi énigmatiquement en co-création avec soi … HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE,,, et cela… pendant que la question… quel est ton rêve? … s’impose dramatiquement… comme un point de bascule entre notre ancienne existence et notre future abs-xistence … Et qui plus tard, une fois archivée… tout au fond de notre rêve de vie… s’inscrit, au fond de notre cœur, sous le nom de… débris de la mémoire du cœur… (18.00)

Mais le plus important, c’est que pour faire d’un rêve… UN RÊVE BIG BANG… ça se joue en une phrase… Un rêve devient un rêve big bang donc un déploiement de rêvons quand on répond… oui à la question… quel est ton rêve? .. et on se rappelle exactement le MOMENT DE BASCULE dans lequel il y a non-retour… (18.35)

Donc , si je définis… L’ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS… je dirais qu’il y a ABS-CONSTELLATION… à partir du moment,,, ou dans la question… quel est ton rêve? … arrive cette phrase qu’on ne peut pas oublier… et qui a changé notre vie… et qui a été lancé par le cœur… au cœur de la vie… cette abs-constellation… lorsqu’elle est provoquée par une phrase dans une question DÉPLOIE UN CHAMP DE RÊVONS, COMME DANS UNE CHANSON qui fait que tout ce qui paraissait impossible devient parfaitement impossible et parce que c’est parfaitement impossible , c’est la seule chose qui nous intéresse dans la vie humaine. (19.31)

Donc, je définirais dans un ier temps l’abs-constellation de champs de rêvons comme DES PARTICULES DE LIBERTÉ implosant dans le noyau même de la question-bascule… quel est ton rêve? … dont l’expansion abs-xistentielle pourrait être comparée AU BIG BANG MÊME DE L’UNIVERS… et à sa résultante, soit son bruit de fond cosmologique… 2,7k  … qu’on pourrait décrire au niveau humain sous la formule des rêveurs équitables… wow-t=2.7k? … c’est-à-dire, fais wow sur ton rêve, ne triche pas… et tu vivras l’impossible … QUI S’APPELLE UNE EXPANSION DE CHAMPS DE RÊVONS , SOUS LA FORME 2.7K. (21.00)

 

Pierrot le Vagabond Chercheur |

Simon Gauthier – Vagabond Celeste – YouTube

3) QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON RÊVE?

Le chemin d’épreuves que chaque rêveuse et chaque rêveur vit, c’est la gestion par l’enchantement et le merveilleux d’une épopée unique que j’aimerais illustrer par quelques anecdotes de ma vie de vagabond-poète et quelques extraits de chansons a capella avec feuille en main….

2 CHANSONS ANECDOTES TÉMOIGNENT DE MON CHEMIN D’ÉPREUVES DANS LA MARCHE VERS MON RÊVE BIG BANG.

————

———————————

————————————————

SUFFIT D’UNE ALLUMETTE

1 février 2009 – 16 h 20 min

0

ma liberté
une nuit un orage
un jeune pouceux que j’ai connu s’a route

à 25 ans
y a perdu son courage

j’ai 58
c’est pas grave un naufrage

l’un comme l’autre
pas de sac de couchage
rien à manger
une chance ma gourde est pleine

le jeune a mal aux pieds
j’le vois dans son visage

y va pleuvoir
c’est glacé dans ses veines

REFRAIN

que je lui dis
suffit d’une allumette
pour enflammer ta vie

rêve d’une conquête
d’un grand feu sous ta pluie
d’un grand feu sous ta pluie

COUPET 2

ma liberté
une nuit un orage
j’ai dit au jeune
va dormir en d’ssous d’l’arbre

m’a prendre soin d’toé
m’a m’occuper du feu

mets mon manteau
tu vas t’sentir au chaud

une chance qu’on est
en d’ssous d’un sapinage
je casse des branches
chu mouillé d’bord en bord

la run est toffe
pendant que le jeune dort

je pris pour qu’il
retrouve son courage

COUPLET 3

ma liberté
une nuit un orage
au p’tit matin
chu complètement crevé

y mouille encore
mon feu est presque mort

le jeune se lève
y est comme énergisé

y fonce dans l’bois
y casse des gros branchages
y est en pleine forme
son feu m’monte au visage

sèche mon linge
lui son manque de courage

y m’sert la main
et reprend son chemin

REFRAIN FINAL

c’est lui qui m’dit
suffit d’une allumette
pour enflammer ma vie

j’te jure
que j’rêverai de ma conquête
d’un grand feu sous ma pluie

et le vieux
je te remercie

Pierrot
vagabond celeste

—————-

———————————-

Je réalise aujourd’hui que ce qui rendait heureux mon père, c’était de croiser sur sa route de vrais artistes du quotidien. Il les portait dans son être comme une bénédiction à l’humanité aspirant à s’élever. Rien ne lui aurait fait plus plaisir que je lui ramène un de mes rêveurs pour partager avec lui la joie d’illuminer les autres par un engagement esthétique envers son rêve. Je l’aurais surpris dans sa chaise berçante et je lui aurais dit p’pa, v’la un camionneur qui est de la classe de Fernand quand y corde son bois.

LE CAMIONNEUR

j’suis su l’camion 60 heures par semaine
j’t’aime

des fois j’triche un peu
j’fais des heures pour nous deux
on dormira plus tard
quand on s’ra des beaux vieux

moi je vis juste pour toé
j’ai hâte à fin de semaine
j’t’aime

de cogner du marteau
quand tu fais du gâteau
t’es si belle au fourneau
mais j’veux mieux pour ma reine

REFRAIN

suffit qu’tu m’dises
que tu veux changer la cuisine
enlever l’comptoir à melamine

pour que la route
entre La Tuque et Trois-Rivières
soit la plus belle de l’univers

COUPLET 2

j’dors dans l’camion
4 nuits par semaine
j’t’aime

3 heures du matin
réveille par la fiam
mon p’tit lit dans cabine
est ben trop grand pour rien

j’ai des idées
pour la salle à manger
j’t’aime

j’ai ben hâte d’en jaser
autour d’un bon café
j’ai acheté les néons
ceux qu’tu m’avais d’mandés

COUPLET 3

j’suis sul’camion
quand la neige a d’la peine
j’t’aime

quand le vent trop jaloux
la garoche entre mes roues
j’ai autour du c.b.
un vieux chapelet jauni

tu m’l’as donné
en pleurant comme une folle
j’t’aime

parce que t’es ben croyante
pis t’as peur quand y vente
à soir ton camionneur
rentrera plus d’bonne heure

REFRAIN FINAL

suffit qu’tu m’dses
qu’cest ben plus beau dans ta cuisine
parce que mes bras en melamine

te lèvent dans airs
entre La Tuque et Trois Rivières
toi la plus belle de l’univers

suffit qu’tu m’dises
qu’c’est ben plus beau dans ta cuisine
parce que mes bras en mélamine

te lèvent dans airs
loin de la Tuque et Trois Rivières
toi la reine de mes je t’aime
toi la reine de mes je t’aime

Pierrot
vagabond celeste

————–

——————————

————————————-

Pierrot le Vagabond Chercheur |

4) COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Par la mystique du rêve de l’autre et la bienveillance de son propre rêve en fonction du mieux être du plus petit(e) rêveur(euse de ton groupe de rêvance…

3 ANECDOTES RELATIVES AU GROUPE DE RÊVANCE QUI COMPOSE L’AUDITOIRE

 

Historique

Pierrot le Vagabond Chercheur |

L’Engagement ?… – YouTube

5) COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-ŒUR…

RÉSUMÉ DU DOCTORAT EN 300 MOTS

JE TE DEMANDE PARDON…, à toi qui, comme des centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques, se meurt, jour après jour, de faim ou de blessures de guerre, et cela, au nom des 193 états hobbiens onusiens qui, sous la féodalité de monarchies nucléaires, font passer la course aux armements, les guerres et les paradis fiscaux avant TON DROIT MULTIVERSIEL à une vie personnelle œuvre d’art par un rêve big-bang.

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui, depuis plus de 12 ans maintenant, cherche à répondre à la question suivante : AU 21EME SIÈCLE, QUELLE INSTITUTION FAUT-IL INVENTER POUR QUE SUR TERRE, PLUS AUCUN ENFANT NE MEURE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE ?

JE TE DEMANDE PARDON… au nom de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) qui S’ACHARNE à déployer concrètement L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE, dans le but de contribuer à la déshobbiation de l’O.N.U.  Par  la mise en algorithme de milliards de téléphones intelligents « wow-t=2.7k? » , si possible avec la complicité de l’institut de l’intelligence artificielle du Québec) ,  nous validerons politiquement la création d’une cour suprême nano-citoyenne-planétaire composée de deux assemblées des justes (39 femmes et 39 hommes) élues ville par ville et village par village, et cela par tirage au sort, dans le but de représenter incontournablement et éthiquement toi et les centaines de millions d’enfants-errants-fantomatiques qui souffrent de la même criminalité étatique banalisée que toi.

Dans ce doctorat, PAR UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU CŒUR (ier chapitre), le premier à te demander pardon sera moi, Pierrot vagabond (2eme chapitre le rêve big bang), puis mon ami et partenaire de recherche Michel le concierge (3eme chapitre la non-tricherie), pour enfin laisser la parole à sa compagne œuvre d’art, Marlene la jardinière (4eme chapitre, ses jardins coups-de-coeur œuvre d’art).

Pourquoi nos trois abs-chétypes hologrammiques veulent-ils tour à tour te demander pardon? Parce que notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) veut parler au cœur de l’humanité (5eme chapitre) et non à sa raison. Par le biais d’une CHANSON – MANIFESTE, nous affirmons que l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire doit s’accompagner d’un « JE TE DEMANDE PARDON »  , en corollaire de la décision de ne plus tricher par chaque vie-personnelle-œuvre-d’art consacrée à l’ultime question :

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? (4eme et dernier chapitre).

—————–

1- EN RÉSERVE DANS LE BUNKER DE L’AMITIÉ

150 heures d’archives filmées depuis 10 ans dont 4 documentaires de Michel le concierge soumis au « rendez-vous international du documentaire de Montréal: 1) le pays œuvre d’art? 2) la pelle jaune, 3) Gisèle Proulx et Ti-poux, 4) philosophie, la nano-citoyenneté-planétaire

—–

REPAIRES D’ARCHIVES NUMÉRIQUES
SUR YOUTUBE

Michel le concierge
Simon Gauthier, le vagabond céleste
mon ami pierrot, le dernier homme libre (demo pierrot)
l’homme qui plantait des arbres

—-

SUR LE WEB

www.wow-t.com
www.lepaysoeuvredart.com
www.lepaysoeuvredart.ca
www.reveursequitables.com

www.reveursequitables.com/
c.d. d.v.d.
lâche-moé pas et la chanson du camionneur
la boîte à chansons,/ chansons de Michel et Pierrot

www.reveursequitables.com/cahier de presse/
monsieur 2.7k (un 1000 pages à télécharger)

www.enracontantpierrot.blogspot.com

www.sylviebibeau.com/article-la–vraie-histoire-du-défilé-et-cocktail-d-ouverture-au-festival-de-la-baleine-bleue-2013-a-bergeronnes

www.demers.qc.ca/ l’île de l’éternité de l’instant présent/prologue et commentaires et chansons de pierrot

www.simongauthier.com (vagabond céleste)

www.surmonterladepression.centerblog.net/26-citations-de-nelson-mandela (246 entrées d’un journal de bord de Pierrot)

www.latuquehistoires.blogspot.ca/la-petite-harmonie-prestigieuse-ambassatrice-de-la-tuque (latuquoiseries)

www.patrimoinepq.blogspot.ca/2008/07/les-contretemps-ch-1972-trans.html
(sur Google… patrimoine p.q. contretemps spectacle au Japon)

http://mybrainwillexplode.com/music/2017/album-de-pierrot-pierre-rochette/

—–

SUR GOOGLE

Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

MARTHI_MAG :: CONCEPTUEL :: CHRONIQUE À ZE GAILLARDE www.marthiii.com/Marthi_mag/2007-11-nov/marthi_mag_conceptuel.htm Pierre Rochette, co-fondateur du fameux cabaret «Les deux Pierrots» dans le Vieux–Montréal troque son titre de tenancier de bar pour aventurier… à la guitare.

———–

MARDI 17 AOUT 2021…. 5,ièME EXPOSÉ-ZOOM DU TRAITÉ DES ABS ….DES PIERRES TOMBALES AUX TROIS FORMES D’ERRANCES (FANTOMATIQUES, AXIOLOGIQUES ET POÉTIQUES) …. ET LEURS TROIS FORMES DE RÊVONS OU PARTICULES DE RÊVES FLOTTANTES (FRÊLONS POUR L’ERRANCE FANTOMATIQUE ….. GRÊLONS POUR L’ERRANCE AXIOLOGIQUE … ET… K-WALIONS POUR L’ERRANCE POÉTIQUE)

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 16

mardi 17 aout 2021

voilà… une fois sa directrice de thèse de doctorat trouvée en recherche-création (marginalités épistémiques)  à l’université de Sherbrooke. … la possibilité d’appliquer aux bourses les plus prestigieuses est  possible cet automne… il faut juste rédiger le projet de doctorat d’abord… l’inscription étant prévue pour janvier 2022…

on bosse intensément…. on va y arriver

Pierrot

———————–

Lundi 16 août 2021

Gaelle dormait par terre avec son cahier et crayon près de la tête… quand elle fait de mauvais rêves, elle m’appelle… Je me lève… Je  la vois peinée de n’être rien encore à 34 ans… Je la rassure… et elle retombe en méditation profonde…

Que je lui dis….

Les hiérarchies de la pensée pure et les hiérarchies de la vie sont deux choses, disais-je à Gaelle ce matin… Pour quelqu’un qui nous regarde à partir de la hiérarchie de la vie, nous sommes vraiment au bas de l’échelle sociale toi et moi…. mais pour quelqu’un qui sait voir au niveau de la hiérarchie de la pensée pure, nous sommes en pleine explosion des innovations les plus étonnantes…. tu as 34 ans… lui disais-je… cet été, une chance que tu as pu te consacrer 24 heures par jour 7 jours semaine à la hiérarchie de la pensée pure… ton oeuvre universitaire en métaphysique n’en sera que plus internationale… Nous sommes très très pauvres… mais trèssssssssssssss , trèsssssssssssssss heureux.

Pierrot

——————

January | 2021 |

 

dimanche 15 aout, 2021…. 19.05 du soir

quelle joie que de vivre nuit et jours pour nos métaphysiques réciproques … Gaelle est super-prolifique dans les avancées de sa modélisation doctorale… et de mon côté…. c’est intense… très intense… la pensée abstraite pure rend heureux, très heureux… une autre belle nuit de travail cathédrale qui s’annonce:))) Les rêveurs équitables ne s’en porteront que mieux…

Pierrot

Mélomanes.ca - Archives

Didier Chasteau

12:53 (il y a 28 minutes)

À moi
Bonjour Pierrot,

Quel honneur tu me fais !!!
sincèrement je suis très touché,  j’ai fais part à Gaelle de ma faiblesse concernant mes connaissances en philosophie, et je dois avouer que ma grande implication pour la musique ne m’a pas laissé grand temps pour lire. Avec plaisir je vais le savourer. J’ai vraiment hâte de te rencontrer et d’échanger avec toi tous nos passionnants bagages hors du commun.
Amitié,
Ton frère Didier
—————
COURRIEL RÉPONSE DE PIERROT
Uncategorized |
tu sais Didier, j’ai écrit hier à une quarantaine d’éditeurs à travers la francophonie… Je sais que j’ai pris un pari impossible…

celui de James Joyce…. impossible à lire, impossible à publier parce que c’est juste l’histoire d’une lettre, K, qui traverse la littérature
pour s’évader de l’information afin de marcher la beauté du monde comme vagabond céleste, Monsieur 2.7k, Pierrot le vagabond céleste…
Ce livre… MONSIEUR 2.7K ….  est écrit depuis 20 ans…. jamais personne ne l’a lu… et , je sais qu’un jour, il fera partie du patrimoine universel présent dans toutes les bibliothèques du monde mais que personne ne lit… un peu comme l’être et le néant de Sartre, ou l’être et le temps de Heidegger
ou comme l’Ulysse de James Joyce…. Mais bon, si tu as la bonté de la patience… de lire dans tes rares temps libres ,,, ce 1000 pages,  il me serait vraiment formidable d’échanger avec toi un jour sur ce 1000  pages ….
Merci de ton amitié si précieuse
Pierrot

Pierrot... Le Vagabond Céleste... - YouTube

SAMEDI 14 AOUT 2021

L’Engagement ?… – YouTube

LE 1000 PAGES MONSIEUR 2.7K …… www.reveursequitables/ cahier de presse/ monsieur 2.7k/ téléchargeable gratuitement sur internet.

Incroyables ces nuits et jours qui s’accumulent dans la passion de la recherche en pensée pure… Le rêve de Gaelle… Princeton ou le collège de France avec sa métaphysique de la raison cosmétique… Mon rêve…. faire rayonner notre équipe des rêveurs équitables à travers la planète par nos trois abs-chétypes (Marlene la jardinière, Michel le concierge, Pierrot vagabond) et cela par un traité des abs filon d’or d’un doctorat intitulé JE TE DEMANDE PARDON.

Notre succès financier dépend de l’architectonie paradigmatique de chacune de nos pensées qui se situent à l’avant-garde des problématiques actuelles dans le champ pointu d’une métaphysique des O.O.O. (ontologies, orientées, objets) comme dans le champ plus anglo-saxon des philosophies spéculatives radicales à la base de certaines formes de pensées féministes ….. et non seulement nous pouvons y arriver…. mais nous y arriverons parce que c’est NOTRE RÊVE BIG BANG.

Hier, j’ai écrit à une quarantaine de maisons d’édition à travers la francophonie… une m’a répondu qu’un 1000 pages était trop volumineux à publier… et moi j’ai répondu… dans l’histoire de la pensée humaine, il y a toujours eu l’exception qui confirme la règle (Ulysse de James Joyce en 2 volumes)…. et que même si ce 1000 pages est impossible à lire, impossible à publier, c’est de la littérature en majeure, ne serait-ce que parce que durant 1000 pages, une lettre K traverse le champ de l’information pour s’évader à la fin afin de vagabonder la beauté du monde sous la forme d’un abs-chétype hologrammique, monsieur 2.7k …. portant  le pseudonyme, de Pierrot le vagabond céleste…

Comme Gaelle a trouvé une spécialiste des épistémés marginales qui s’est offerte d’être sa directrice en majeure en recherche-création à l’université de Sherbrooke, lundi, il y aura échange avec la responsable des programmes pour fixer les règles d’une inscription potentielle avec les exigences des cours d’appoint en propédeutiques qui devraient durer un an. Il reste à magasiner une co-direction si possible en métaphysique, ou en philosophie, ou en sémiotique, ou en épistémologie pure (université de Sherbrooke a un spécialiste là-dessus)…. en autant que cela soit accepté comme accointance avec sa directrice de thèse en majeure……. et tous les pas sont faits en ce sens, autant ici au Québec que dans les différentes sphères de la francophonie à travers  le monde universitaire…. car cette co-direction peut, de nos jours,  se faire par zoom. Mais il est quand même dommage que la tradition francophone n’accepte que 2 co-directions contrairement à la tradition anglophone universitaire (3 et plus) ….. mais bon… Gaelle a jusqu’en janvier pour résoudre l’énigme, avec le moins de perte intellectuelle de ressources possible.

En con séquence de quoi ….la possibilité d’un observatoire du merveilleux institutionnalisé de rayonnement international … dépend donc du doctorat de Gaelle… et il en découle le fait que…. le doctorat atypique des rêveurs équitables ne peut qu’en bénéficier au niveau reconnaissance internationale en étant, a) accueilli dans le cadre de cet observatoire du merveilleux, b) en étant accepté comme co-pensée profonde dans ce colloque international sur les dimensions du rêve  qui sera organisé par cet observatoire du merveilleux…. serait-ce en 2022? comme je l’espère avec enthousiasme:))))))))))))))))))

Nuit et jour, 7 jours semaines……. on bûche intensément pour que nos doctorats respectifs à Gaelle et aux rêveurs équitables, soient en pleine maturité intellectuelle lors de sa rentrée universitaire en janvier 2022…. Marlene et Michel méritent un feu d’artifice pour célébrer nos 14 ans des conseils d’administration de la créativité… et j’ai bien l’intention que cela nous arrive comme un cadeau ….. mérité…. à tous les trois.

wowww… un autre tape d’une heure… d’enregistré encore ce matin sur les avancées de la nuit de Gaelle dans sa métaphysique… décidément… plus j’augmente l’intensité et le nombre d’heures de transcription pour essayer de récupérer les retards (je suis en retard de 2) plus Gaelle , dans ce temps-là progresse avec passion intellectuelle stupéfiante… ce serait difficile en ce moment de faire autre chose que cela tous les deux… nous vivons dans la précarité, mais nous sommes heureux…. Un jour, notre travail fera le tour du monde… et les rêveurs équitables aussi:)))))

Pierrot

————–

VENDREDI 13 AOUT 2021

Mélomanes.ca - Archives

Pierre Rochette <pierrotvagabond412@gmail.com>

Pièces jointes12:12 (il y a 1 heure)

À Didiermoi
 salut Didier,
Dans tes moments libres… aurait-tu la bonté de jeter un coup d’oeil à un 1000 pages, monsieur 2.7k , une oeuvre littéraire que j’ai mis 7 ans à sculpter…. Jamais personne ne l’a lu….et comme je m’apprête à franchir le pas de cogner à la porte des éditeurs pour que Gaelle puisse avoir les sous pour entreprendre son doctorat,,,, j’aimerais juste bénéficier d’un oeil bienveillant….. sans rien forcer de ton temps…. comme un livre dont on feuillette quelques pages…
C’est une oeuvre qui se veut illisible en soi… parce que la seule chose qui compte, c’est la lettre K qui parcourt le 1000 pages pour s’enfuir de la littérature dans le but de devenir monsieur 2.7k et finalement se métamorphoser en …..Pierrot le vagabond céleste ……  afin de parcourir la beauté du monde par une question… quel est ton rêve?
Voilà
en toute amitié, salutation à ta douce…. et à votre jeune fille
———————

MERCREDI 11 AOUT 2021

Plus j’avance dans mon traité des abs, plus l’importance de l’abs-chétype hologrammique de Michel le concierge …. si tributaire de l’invention de la philosophie d’en bas… m’apparaît un abs-jet d’étude fascinant à raconter dans notre doctorat, en contraste avec celui de Marlene la jardinière si somptueusement parfumé d’errance poétique intrinsèque… et le tout en fonction de leur abs-mour abs-vre d’art ou la quintessence d’un rêve big bang vécu dans la non-tricherie devient en soi un hymne à la k-ondition humaine.

—————–

 

Pierrot le Vagabond Chercheur |

1h.08 p.m.

WOWWWWWW… les avancées de ce matin du doctorat de Gaelle dans sa modélisation ….sont éblouissantes… le doctorat de Gaelle va faire rayonner internationalement celui des rêveurs équitables…. et cela en 2 ans maximum…. nous sommes si près du but… surtout que nos nuits et jours, 7 jours semaines ont traversé la ligne d’excellence en ce qui a trait au silence cathédrale d’une réclusion enchantée à deux….. comme jamais nous ne l’aurions pensé possible… Un nouveau tape d’une heure à transcrire… je suis donc 3 tapes en retard dans la transcription… je vais redoubler d’ardeur…

——–

Et de mon côté, les 331 inventions du glossaire du traité des abs ….. convoque en moi la quintessence de la pure poésie d’avoir vagabondé la vie … sans tricher,… avec mon rêve big bang….  à la recherche d’une errance poétique pour tous… wow-t=2.7k? … et jamais je n’aurais eu la moindre chance d’y arriver si je n’avais pas eu comme collaborateurs (trices) …mes chers partenaires de recherche, Marlene et Michel.

Ce colloque international sur les dimensions du rêve sera remarquable surtout que Gaelle aura eu la chance par sa stature universitaire, et cela dès janvier 2022 de sculpter l’observatoire du merveilleux institutionnellement pour pouvoir accueillir notre doctorat populaire des rêveurs équitables… JE TE DEMANDE PARDON

Pierrot

———————

Pierrot le Vagabond Chercheur |

mardi 10 aout 2021,

GAELLE ÉTÉMÉ…. ET SON GÉNIE DE CRÉATRICE EN MÉTAPHYSIQUE CONTEMPORAINE.

Gaëlle Étémé – Le corps comme texte: jugement de goût et hégémonie culturelle (6 mars 2015) – YouTube

Pendant que Gaelle était en conversation avec cette professeure, directrice de département, spécialiste en épistémés marginalisées… (qui lui a confirmé aussi le fait cruel que jamais un département de sociologie quelqu’il soit lui aurait permis de faire un doctorat- en recherche- création, leus professeurs n’étant pas spécialisés dans ce champ, que ce soit à l’uqam ou ailleurs ) … dame qui  a toutes les compétences institutionnelles pour devenir sa directrice de thèse en recherche-création… un papillon blanc est venu se poser sur son épaule…

—-

Un minuscule papillon blanc passe le bout de sa trompe sur la galerie  arrière, là où sont tombées des gouttes d&#39;eau sucrée d&#39;un abreuvoir à  colibri | Les Quatre Saisons

Le papillon blanc apparaissant dans la vie d’une personne est souvent considéré comme le symbole d’un fort développement et d’une croissance spirituelle.Il annonce également la montée en puissance de la connaissance et de la sagesse spirituelles de quelqu’un.
————-

Le papillon blanc, avec ses ailes, peut nous faire penser à une créature mystique.

L’évolution de sa métamorphose compte de nombreuses étapes et aboutit à la naissance d’une magnifique créature qui prend son envol, un peu comme nous. Dans diverses cultures, voir un papillon blanc est un signe de chanCE

—————-

Signification et symbolisme du papillon blanc

Les gens se demandent souvent ce que signifie l’apparition d’un papillon, en particulier un papillon blanc dans leur vie. Le papillon blanc peut apparaître dans notre vie réelle ou dans nos rêves.

Les papillons blancs peuvent entrer dans notre maison ou atterrir sur notre corps, ou nous pouvons le voir atterrir sur le corps de quelqu’un d’autre, etc.

Les significations d’un papillon blanc peuvent être diverses. Différentes cultures et différentes personnes ont un symbolisme et des significations différents attachés à la présence d’un papillon blanc dans leur vie.

Une chose est générale, c’est que la plupart des cultures donnent un sens spirituel au papillon blanc. Il est considéré comme un signe des autres royaumes, essayant de communiquer avec nous.

Un papillon blanc est souvent considéré comme un signe d’êtres de réalités parallèles qui tentent d’attirer notre attention sur quelque chose qui est important pour nous.

Habituellement, c’est un signe de notre transformation et de notre croissance qui nous attend. Le papillon blanc est généralement considéré comme un présage positif.

—————–

———————————

17 AVRIL 2021 … 126 JOURS APRÈS LA FIN DE LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU  VIEUX MONTRÉAL … LES DEUX PIERROTS … DUSTIN MOSKOVITZ … (AULD, WOODARD,  ROCHETTE) … MONSIEUR 2.7K ….

CHAQUE SECONDE DE SA VIE DE CHERCHEUR(E) DEVRAIT COMMENCER PAR… IL ÉTAIT UNE FOIS… ainsi va l’épopée de la métaphysique de Gaelle sur la raison cosmétique.

Cette nuit, l’AUDIO DE PLUS D’UNE HEURE ….  de ses dernières avancées en métaphysique de la raison cosmétique ….. fut exceptionnel….. Une heure d’une perfection épistémologique au-dessus de tout ce que j’ai lu dans ma vie… …. j’ai 3 audios à transcrire en retard… il est midi et demie… chacun de notre côté on bosse dans un silence cathédrale imposant….

L’expression orale de la pensée pure en métaphysique est d’une telle puissance et rigueur d’innovation méthodologique, épistémologique autant que didactique que je fais le pari suivant: Dès qu’elle aura trouvé cette perle de directrice de recherche en majeure doctorale et qu’elle intégrera un cadre universitaire avec une pensée doctorale déjà achevée… elle sera perçue comme un événement générationnel et son alma mater fera tout pour la retenir dans un profil de carrière annonçant déjà par sa posture d’autorité bienveillante conceptuellement … une future directrice d’un champ pointu de recherche de calibre international…

Gaelle est , comme Einstein, une cathédrale architectonisée des connaissances de demain en soi…  et elle n’a que 33 ans… quand même… moi je vis cela nuit et jour , 7 jours semaine… et cette bosseuse n’a pas de faille… ni de coeur, ni d’intelligence ni de corps…  On dirait la personnalité de marie Curie:))))

LES PALMES DE M. SCHUTZ avec Stéphane Hillel, Christiane Muller – YouTube

 

Pour que à 73 ans, je me consacre nuit et jour à son oeuvre tout en négligeant pas celle des rêveurs équitables, il faut que ce soit UNE FEMME D’EXCEPTION… comme le sont Marlene et Michel.

De nouveaux ABs viennent me visiter quand je dors…. et je fais des rêves gagnants… je sais que je tiens quelque chose de fondamental en métaphysique onthika-tive…

LES RÊVONS SONT DES QWALIAS DE LANGAGE QUI SE DÉTACHENT POREUSEMENT D’UNE OSSATURE DE SENS POUR TRANSGRAMMER UN RÊVE BIG BANG  D’UN MONDE DES POSSIBLES À UN AUTRE… DE LÀ LE PAPILLON BLANC QUI EST VENU SE POSER SUR GAELLE…

……UN ABS-2.7K? ……

à suivre

Pierrot vagabond….

—————-

——————————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

Comme j’ai hâte qu’un jour mes partenaires de recherche, Marlene la jardinière  et Michel le concierge soient récompensés par la beauté même de notre doctorat déposé dans l’observatoire du merveilleux institutionnalisé de Gaelle ………honorant ainsi  leur abs-mitié abs-vre d’art de créatrice et de créateur.

Pierrot

————-

————————-

Afficher l’image source

Lundi 9 août… 2021…

Quelle joie, mon vieux complice du doctorat qui est revenu de vacances avec sa belle Marlene…. je sais qu’un jour, au colloque sur les dimensions du rêve, la philosophie d’en bas rayonnera par sa chanson … je te demande pardon.

Une autre nuit intense …. consacrée au rêve des rêveurs équitables… tout en transcrivant ….le génie de Gaelle …… dans ses dernières avancées en pensée pure……

Son entrée à l’université en janvier 2022 au doctorat s’annonce épique… je sais quelle sera consacrée avec mention d’honneur et publiée…. en moins de 2 ans. Son doctorat oeuvre d’art est tellement avancé.. c’est simplement prodigieux.

sa pensée traversera les siècles… et nous les rêveurs équitables, à cause d’elle, seront du voyage de la beauté du monde en recherche . Nous sommes si prêts du but… c’est incroyable…  tous les morceaux du casse-tête tombent à la bonne place.

et quand je transcris… des heures et des heures… des nuits et des jours… mes pensées vont parfois le jour ou je suis arrivé chez Marlene et Michel le 27 décembre 2007…. en leur disant qu’un jour, quand ils regarderaient nos années passées ensemble, ils seront fiers de ce qu’on a vécu ensemble… déjà presque 15 ans de cela… et je pense que nous avons toutes les raisons  d’être fiers les uns des autres… allez … minuit 29… lundi… on fonce… l’avenir veut nous fêter de ne pas avoir triché avec  notre rêve.

ça fait 15 ans maintenant que je rêve du prix Nobel de la paix pour l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire par les rêveurs équitables…. nous y arriverons et cela passera par le colloque international sur les dimensions du rêve…. ne jamais lâcher. ne jamais tricher…

je ne serai parfaitement heureux que lorsque j’entendrai chanter Michel au colloque sa chanson… je te demande pardon…

Pierrot

————————————-

————————————————-

https://ello.co/gaelleteme … GAELLE ÉTÉMÉ…. A DÉPOSÉ DANS CE SITE DES  ÉLÉMENTS DE SON VOCABULAIRE CONCEPTUEL DE SON DOCTORAT SUR SA MÉTAPHYSIQUE  DE LA RAISON COSMÉTIQUE |

Entretien avec Gabriella Kinté de la librairie Racines

Par Gaëlle Étémé, doctorante en sociologie à l’Université du Québec à Montréal

Par un après-midi chaud (août…), je me dépêche de rejoindre Gabriella Kinté dans sa librairie pour une entrevue.  Elle m’attend, confortablement assise dans un des sofas échoués sur le flanc droit de sa librairie. C’est une femme au visage grave mais enfantin : il y a comme une innocence qui se refuse à déserter ses yeux. Son corps menu, ramassé sur lui-même est occupé à la distraction d’un appareil cellulaire saisi entre ses mains. Nous nous saluons. Elle m’attendait. Cinq livres sont disposés sur table basse devant elle. C’était prévu…  Je repère ma place : un tabouret placé à mon intention. Je lui ferai face. Un verre d’eau, le robinet au fond de la pièce…je me meus dans cette géographie silencieuse. Le boulevard au dehors est étrangement calme. Il n’y a que nous. Juste, la librairie, nos corps, cette hospitalité et les mots.

 …Mettre en Valeur

Gaëlle Étémé : Merci Gabriella de me recevoir. J’ai choisi de présenter ton travail de façon un peu différente. L’objectif étant de parler de ce que tu fais, des espérances et des rêves qui ont porté ta librairie et éventuellement tes projets futurs. Voilà, j’ai quelques questions. La première, la plus plate…

Gabriella Kinté : Oui (sourire).

GE : Voilà un an maintenant que la librairie existe. Rétrospectivement, quel regard portes-tu sur la manière dont la librairie a été présentée dans les médias ?

GK : Ce que je trouve dommage, ce qui a peu été dit dans les médias, c’est l’aspect « valorisation », ce qu’on veut vraiment faire. Quand on dit mettre de l’avant les histoires, les auteurs.es, les personnes racisées et leur travail, c’est un peu pour les Valoriser, Valoriser leur travail parce que dans la société dans laquelle nous vivons on n’est pas majoritaire, on n’est pas représenté. C’est mettre en lumière ce qui n’est pas mis en lumière ailleurs. Les choses sont dites comme si nous on accusait les autres librairies de ne pas nous représenter alors que ce n’est pas juste ça. Ce que nous on veut faire c’est faire mettre en Valeur, mettre en Lumière parce que c’est pas mis en lumière ailleurs. C’est plus comme le côté positif de la valorisation. C’est souvent présenté comme « ok… », le monde des représentations est souvent représenté comme : « ils ne font pas, donc on accuse, les autres ne le font pas donc on va le faire ». Tandis qu’on peut aussi juste décider de mettre de l’avant ça parce qu’on veut valoriser, parce qu’on trouve que c’est important et tout. C’est plus dans la formulation.

GE : Est-ce que tu as l’impression que cela a suscitée de l’intérêt dans la société québécoise, dans la société montréalaise ?

« J’ai pas de diversité dans ma bibliothèque »

GK : Je pense que oui. D’ailleurs, petite anecdote. J’ai reçu une lettre de quelqu’un qui a lu un article (sur la librairie) et qui, à la suite de quoi, a fait le tour de sa bibliothèque pour se rendre compte que : « Hey ! C’est vrai que j’ai pas diversité dans ma bibliothèque ! » Que ce serait peut-être intéressant de lire des personnes qui viennent d’ailleurs, de lire d’autres types d’histoires.

GE : Ah c’est intéressant la phrase, quand tu dis : « je n’ai pas de diversité dans ma bibliothèque ». C’est beau ça, comme phrase.

GK : Ouais.

GE : Justement, je voudrais savoir en termes de valorisation et le travail des médias : selon toi, comment les médias devraient approcher le travail qui est fait ? Dans les recherches que j’ai faites pour savoir comment tu avais été présentée, j’ai lu un article qui disait « une librairie pour les personnes victimes de racisme ». Je ne sais pas ce que tu penses de ça, quand je l’ai lu, j’ai eu le sentiment qu’on ne parlait pas de la production des intellectuels.lles, des artistes, mais de ceux qui sont souffrants et qui se sentent comme reclus et qui vont avoir leur lieu à eux.

GK (Acquiesce) Exactement. En tout cas, si tu trouves cet article-là tu me le donneras. Mais ce que je trouve dommage c’est que souvent il y a des étiquettes qui nous sont collées, comme par exemple « oh, ça c’est les personnes racisées », « oh, ça c’est les personnes victimes de racisme ». Déjà ça, je ne sais pas de quel média il s’agit mais c’est probablement un média qui a déjà diffusé que le racisme n’existe pas (rires). Mais quand c’est le temps de nous faire passer pour des victimes et non pour se valoriser, là tout à coup on écrit sur des personnes (nous)… Mais c’est pas du tout comme ça qu’on se présente, mais je comprends que des personnes peuvent le comprendre comme ça. Ça montre aussi à quel point on a besoin de dialogues, d’interagir plus. La façon dont c’est traité, c’est comme si c’était un fait divers, un fait inusité tandis que pour moi ça ne l’est pas. La librairie a une plus grande visibilité que plusieurs autres projets de ce genre mais ce n’est pas quelque chose de nouveau de vouloir faire quelque chose nous-mêmes parce qu’on trouve qu’il y a un manque dans le système. Ça existe depuis toujours et c’est souvent les communautés marginalisées qui s’organisent entres elles, ce n’est pas juste des personnes noires, ce n’est pas juste des personnes itinérantes, les pauvres, les mères ; ça peut être toutes sortes de communautés marginalisées qui font par elles-mêmes un travail qui devrait être fait, mais qui n’est pas fait par le système.

GE : C’est intéressant ce que tu dis et je retiens la notion de « fait divers », le fait divers qui arrive. J’ai lu des articles qui faisaient par exemple le lien entre la librairie Racines et le mois de l’histoire des Noirs.es. C’est quoi le lien qu’il y a à faire entre les deux ?

GK : Nous, déjà là, on rit beaucoup de ça parce qu’on n’est pas Noir.es qu’au mois de février. On est Noir.es à l’année longue, puis comme les autres personnes, bah notre histoire, elle est importante, on apprend de ça. Elle est longue, il y a beaucoup de choses à découvrir et tout. Puis nous, encore une autre anecdote : à chaque mois on écrit, pour rire un peu :

GE : Ah !

Je suis le regard de Gabriella Kinté en direction du tableau accroché sur un mur adjacent. Une écriture à la craie répète les mots qu’elle va bientôt prononcer.

GK : « Mois d’août, mois de l’histoire des Noir.es », le mois de septembre ça va être encore le mois de l’histoire des Noir.es. C’est un peu notre façon de rigoler de ça, de dire que notre histoire elle est importante à chaque mois. Le travail qu’on fait ici, ce n’est pas juste important d’en parler au mois de février parce que là aussi il y a un manque auprès des personnes québécoises, de savoir qu’il y a eu de l’esclavage ici, oui il y a du racisme ici. Le racisme anti-noir ce n’est pas juste aux États-Unis, c’est partout dans le monde, ça traverse les frontières. Toutes sortes de concepts comme ça dont il faut qu’on parle. Mais aussi tout simplement dire, parce que j’ai l’impression que certains médias n’ont pas compris que les personnes racisées peuvent écrire sur d’autres choses que le racisme : il y a des nouvelles érotiques ici, il y a des bandes dessinées, il y a toutes sortes de genres. Le racisme c’est pas le sujet de conversation premier de toutes les personnes qui en subissent. On peut parler de toutes sortes de choses, de science… On est des artistes visuels aussi. Il y a souvent, il y a souvent des tableaux. Puis pour nous c’est juste normal de se représenter, ça fait qu’on va peindre des personnes noires, dessiner des personnes noires, mettre des personnes noires, puis on dit pas « oh ok je vais faire une personne noire », on se représente tout simplement.

GE : Avant de revenir sur la question qui me brûle depuis une minute ou deux, j’aimerais juste revenir sur le « on » et le « nous ». Qui est ce « on » et ce « nous » ?

Il n’y a pas de «  LA » communauté noire , c’est LES communautés noires

GK : Quand je dis « on » c’est sûr que j’essaie de parler des personnes qui fréquentent l’endroit, des personnes qui viennent ici. Puis pour en revenir aussi avec comment les médias nous perçoivent souvent, il y en a qui vont poser la question : « est-ce que la communauté noire est derrière vous ? », « est-ce que la communauté noire supporte le projet ? ».  Il y en a d’autres qui sont comme « oh la communauté noire est contente, etc. ». C’est illustré pour moi aussi parce que déjà là il n’y a pas de « LA » communauté noire, c’est LES communautés noires. Toutes les personnes qui viennent ici ne sont pas qu’Haïtiennes. Comme on est à Montréal-Nord, les gens que…non. La communauté noire, ça n’existe pas. Il y a plusieurs communautés noires et toutes les personnes qui fréquentent l’endroit viennent, bien, mais il y a plein Noir-es, plein de personnes blanches qui ne sont pas du tout au courant que ça existe (la librairie). Toutes les semaines je rencontre de nouvelles personnes, j’essaie d’en parler. Il y a plein de personnes qui ne savent pas du tout que ça existe. Il y a probablement des personnes racisées aussi qui ne seraient pas d’accord que ça existe mais seraient plutôt d’accord à ce qu’on travaille fort pour intégrer justement les grandes chaînes et qui ne voudraient pas qu’on se mette comme ça entre nous.

GE : Merci pour la clarification. C’est intéressant de revenir sur ce « on » et ce « nous » parce que justement il y a souvent ce label de « La » communauté. C’est intéressant quand tu as dit « est-ce que la communauté noire justement vous supporte ? ». C’est comme si justement il y avait un vide au niveau de la littérature, de l’écriture. Et je voudrais faire ce lien avec le tout début de la conversation quand tu as dit « il n’y a pas de diversité dans ma bibliothèque » en parlant de l’anecdote que tu as soulignée. Dans le fond, finalement, je me pose la question à savoir : le problème de la valorisation, de la représentation de ton travail et de ce qui peut être fait ailleurs, avec une activité comme la tienne et un militantisme aussi comme le tien, on le voit dans d’autres villes, dans d’autres communautés au pluriel. Est-ce que le problème de la valorisation ne vient pas peut-être d’un stéréotype sur qui parle ? Qui raconte quoi ?

GK : (Acquiesce).

GE : Je ne sais pas, c’est une réflexion que je me fais comme ça sur les représentations qu’on peut se faire de : est-ce que c’est évident pour la communauté, mettons, ou la société dominante de se représenter un enfant racisé noir avec un livre ? Est-ce que c’est une évidence ? Comment est-ce qu’ils dealent avec le fait qu’on puisse avoir une histoire par exemple, du mois des Noir-es, une histoire, des histoires à raconter ? J’ouvre la question comme ça. Évidemment je me positionne en posant la question.

Notre histoire fait partie de l’histoire globale aussi

GK : Nous, le travail qu’on essaie de faire c’est d’abord d’indiquer aux personnes de nos communautés, parce que bon il y a plusieurs personnes qui ont vécu toutes sortes de situations. Par exemple, qui ont été déracinées de leur histoires, par exemple les peuples autochtones. On a une section, quelques livres qui parlent un peu de leur histoire. D’autres personnes qui ont eu la colonisation dans leur pays, tout ça, toutes sortes de choses qui fait qu’ils parlent juste le français présentement, mais n’ont plus leur langue d’origine. Nous, on veut se concentrer sur les personnes racisées. Principalement les personnes noires pour qu’ils reconnectent avec leurs histoires, pour qu’ils apprennent sur eux-mêmes. Mais après, c’est sûr que quand nous on leur enseigne ça, on dit de ne pas oublier que notre histoire fait partie de l’histoire globale aussi. Ce n’est pas quelque chose de séparé. Mais comme on s’adresse à un public qui a vécu tellement de choses, puis tellement d’obstacles à savoir son histoire, on focuse là-dessus, puis on dit « ok ça c’est ton histoire à toi ». Un peu comme si on voulait que les gens se réapproprient leurs histoires avant d’être des ambassadeurs et d’en parler aux autres ; de dire « Hey mon histoire fait partie de toute l’histoire ». Donc le nord du Québec (exemple) on va lui dire que ça c’est l’histoire du nord du Québec, on va lui apprendre. Puis après on devient tous des ambassadeurs pour dire que notre histoire fait partie de l’histoire tout court.

GE : Justement, parlons de littérature. On va entrer dans la sélection de livres que tu as choisis parmi tant d’autres ! Mais avant j’aimerais en savoir un peu plus sur ton parcours. J’ai lu, gratté par ci par là. Je sais que tu as travaillé comme travailleuse sociale. Mais dans le fond, où a commencé ton amour des livres ?

Si on m’avait proposé un livre avec beaucoup de mots, je pense que je me serai senti intimidée

GK : C’est un peu difficile à dire exactement où, ça été une progression, peut-être ai-je raconté une anecdote dans une autre entrevue. Mais c’est à peu près dans la même période. Ça a commencé, un ami m’a prêté un livre de poésie. C’est un livre de poésie négro-américaine. Ça m’a vraiment touché parce que les personnages vivaient une réalité comme la mienne. Déjà c’était court et c’était intéressant pour moi qui n’étais pas habituée. Si on m’avait proposé un livre, un livre avec beaucoup de mots, je pense que je me serais sentie intimée. Je pense que c’est le cas pour beaucoup de personnes parce qu’on pense que, juste des fois, que ça va être difficile avec des mots compliqués, etc. Puis c’est correct aussi, puis je me suis mise à lire le livre, et je l’ai lu en une soirée. Et j’ai fait comme : Ok ! il y a des choses qui peuvent m’intéresser.

GE : C’était quand ça ?

GK : Ça fait quand même plusieurs années, ça fait au moins dix ans. C’est quelque chose qui est venu me chercher et je me suis fait : « ok ! ce livre-là, il me parle ». Parce que la plupart des gens, leur relation avec la littérature, c’cst des livres imposés. Donc à l’école et qui sont aussi de grands classiques entre guillemets, et puis c’est des choses, les grands classiques, qui parlent des hommes blancs… mais là c’est vraiment des personnes noires qui parlaient de racisme, d’amour, des personnes avec des valeurs qui me ressemblaient aussi. Ça fait que c’est vraiment venu me chercher.

GE : Te souviens-tu de ce livre ? C’était quoi ?

GK : Ça s’appelait « Poésie négro-américaine », mais il y a des spécificités au livre. Parce que quand tu tapes « poésie négro-américaine », il y a comme quarante livres.

GE : Oui c’est ça.

GK : Je vais essayer de trouver spécifiquement lequel mais c’est un livre de poésie négro-américaine.

GE : Donc l’étincelle est née comme ça. Puis quand tu compares par rapport à ton parcours scolaire, j’imagine que tu ne t’imaginais pas pouvoir ouvrir une librairie.

GK : Non pas du tout !

(Rires)

GE : Quel était ton rapport à la littérature plus jeune ?

[ … ] quand je parlais tout à l’heure de l’intimidation par rapport aux livres : c’est quelque chose qui me suit jusqu’à maintenant

GK : Euh c’est sûr que, moi je trouve que… quand je parlais tout à l’heure de l’intimidation par rapport aux livres : c’est quelque chose qui me suit jusqu’à maintenant. Même si je suis libraire, j’ose dire que c’est possible de ne pas comprendre certains mots, c’est possible d’être intimidé par certains auteurs-es, par certains trucs. C’est clair. Moi-même, là, même si je suis libraire et qu’on parle de moi partout, j’ai une belle visibilité, mais j’ai de la difficulté avec le français et je suis ouverte : j’aime ça parler de ça aussi parce que ça montre qu’il n’y a personne qui est comme un « grand Manitou », qui sait tout. Parce des fois il y a des gens qui sont gênés. Je leur dis « écoute, bah, même si je suis dans cette position, moi-même j’ai des difficultés ». Si je ne me relis pas quelques fois, des fois, avant d’envoyer mon e-mail, moi-même je fais des fautes d’orthographe et tout ça. Et la lecture ça peut aider à améliorer ces choses-là justement. Ça peut faire qu’on s’améliore dans ses difficultés donc c’est correct de les avoir. Puis je suis quelqu’un aussi qui a de la difficulté par exemple à rester concentrée. Présentement, après des choses que j’ai vécues… là maintenant c’est plus difficile pour moi de rester concentrée dans… donc je serais plus capable de lire un livre toute une soirée. Les livres, je dois y aller un peu, prendre mon temps et tout ça. Je suis pas capable de rester absorbée dans un livre. Puis c’est correct aussi. Des fois les personnes pensent que pour lire un livre il faut être une nerd, il faut pas avoir de problèmes d’attention, mais c’est correct ! Tu peux ! Tu peux lire deux, une page, tu vas faire d’autres trucs. Ou choisir des modèles comme des livres de poésie de une ou deux pages, etc.

Je pense que c’est possible de faire que la lecture s’adapte à notre profil

Je pense que c’est possible de faire que la lecture s’adapte à notre profil. Je pense que tout le monde peut aimer lire. C’est juste qu’il faut vraiment prendre le temps de voir c’est quoi notre profil de lecteur. Qu’est-ce qu’on aime…  je pense qu’il y a des livres pour tout le monde. C’est juste que quand on est dans le parcours scolaire, il y a pas le temps. Il traite tout le monde pareil et malheureusement ça ne fonctionne pas bien parce que justement on a tous nos difficultés, tous notre individualité. Mais à l’école c’est le même livre pour tout le monde, puis là ça peut être un peu plus compliqué parce que ce n’est pas tout le monde qui va les lire. Souvent tu ne peux nécessairement prendre ton temps pour le lire non plus.

GE : Oui c’est ça, ça revenait à ce que tu disais et tu le dis avec une telle simplicité parce qu’en effet on ne peut pas ; même moi, jamais je ne me serai représentée l’idée que tu puisses me nommer autant de difficulté en me disant « moi, je suis libraire, j’aime visiblement ce que je fais, mais j’ai ça, ça, ça comme enjeu ». Puis je me demande justement : quel a été ton rapport à la langue française ? Parce que tu parlais de difficultés, plus jeune à l’école. Est-ce que c’est des difficultés d’ordre pratique, ou des difficultés plus internes, plus complexes, plus psychologiques ? C’était quoi ton rapport à la langue française ?

Je suis passée à travers le système scolaire québécois et il a une responsabilité envers moi

GK : Bah c’est sûr qu’il y a une partie qui m’appartient, mais il y a une partie aussi qui appartient au système scolaire. Je trouve que le système scolaire, bah il a des failles. Et ça se peut que malheureusement il accompagne moins bien certains élèves qui ont de la difficulté, comme par exemple moi j’ai eu beaucoup de difficultés en français et je trouve que je n’ai pas nécessairement été bien accompagnée. C’est sûr qu’il y a une partie qui m’appartient, mais il y a ça aussi. Je ne peux pas juste dire que « je ne suis pas bonne en français ». Puis déjà là, ce n’est pas une bonne formulation : j’ai de la difficulté en français. Je suis passée à travers le système scolaire québécois et il a une responsabilité envers moi. Donc c’est sûr qu’il faut que je nomme ça. Donc mon rapport à la langue française, c’est surtout ça. C’est que, autant que j’aime la lecture et j’aime écrire, des fois je peux me sentir gênée parce que si je me laisse aller dans la création, donc je me mets à écrire etc., puis après je regarde et je fais comme  « Mon dieu ! J’ai écrit ça plein de fautes comme ça ?! ». Mais c’est correct il faut que je l’accepte. Déjà, j’ai écrit parce qu’il faut voir aussi l’écriture comme une façon de bien faire aussi, d’extérioriser des sentiments qu’on vit, etc., et pas juste pas comme quelque chose d’académique avec des bons mots, les bonnes formulations, pas de fautes, etc.

GE : Justement rentrons dans des considérations plus philosophiques, en même temps je pense qu’on est pas mal là-dedans parce que tu fais une distinction entre les normes d’apprentissage et ce que c’est que vraiment lire ou écrire ou parler. Justement à quoi sert une langue, à quoi sert la langue justement pour toi ? Quand on enlève les contraintes académiques, les contraintes d’apprentissage, finalement qu’est-ce qui reste d’une langue ?

GK : Mais je trouve que la langue ça fait partie de la culture, puis c’est sûr que je parle français, je parle un peu créole. Donc ça fait partie de mon identité aussi, ça fait partie de qui je suis. Donc c’est sûr que pour moi c’est important le français, mais c’est aussi important pour moi le créole, l’anglais et tout ça. Mais pour des raisons différentes. C’est sûr que la langue française j’y suis attaché, je l’aime bien. Mais c’est sûr que je vois que je devrais m’améliorer.

GE : En fait je voulais aller un peu plus loin que les questions de technicalités. Je pense que je vais reformuler ma question différemment en parlant plus de littérature. Pour toi aujourd’hui, si tu devais l’expliquer à une personne qui a vécu ou qui vit des difficultés que tu as connues toi dans le passé ou que tu connais encore aujourd’hui, mais avec lesquelles tu deales mieux : si tu devais lui expliquer c’est quoi la littérature, qu’est-ce que tu lui dirais ?

GK : Moi je passerais plutôt par l’écriture. Et de toute façon, ça va être lu (rires). Je passerais plutôt par là et je dirais que « ta réalité à toi, tes mots à toi sont importants. Qu’ils soient bien écrits ou mal écrits (tout cela ça se corrige, ce n’est pas grave). Il faut toujours prendre le temps de s’exprimer. Il y a pas deux personnes qui vont écrire la phrase de la même façon. Personne ne va s’exprimer de la même façon. Ce que tu vas dire, ce que tu vas écrire, c’est important, faut que ça sorte, fais-le, lance-toi ». Moi c’est ce que je me dirais, que je lui dirais. « Ce que tu as à écrire c’est important, fais juste te lancer, tant pis. »

Il faut que tu prennes une « date » avec le livre

GE : Se lancer : c’est une question difficile parce que quand on s’en va en librairie puis qu’on essaie de trouver un bon roman, on ne sait jamais à quoi, on ne peut pas juger un roman à sa gueule, à sa face, en disant, « «il va être un bon roman », est-ce que je lis la quatrième de couverture que ça va être un bon roman, est-ce que je lis l’introduction, je ne sais pas. La question se pose un peu de manière parallèle dans le fond comment est-ce qu’on se découvre un style, une forme, un genre de lecteur qu’on est, un genre d’artiste, un genre d’écrivain ?

GK : Bah je pense que c’est comme avec plein d’autres choses comme par exemple le dating tu ne sais pas. Il faut que tu prennes une date avec le livre. Tu ne sais pas si ça va bien aller. Peut-être que ça va être l’amour de ta vie, peut-être tu vas être comme « ah non, j’ai perdu une soirée ! » Mais il faut prendre des chances ! Parce que si tu te dis je ne veux plus dater, tu ne vas pas trouver l’amour de ta vie, je ne lis plus, tu ne trouveras pas le livre qui va changer ta vie, hein. Il faut vraiment y aller. Tu vas avec tes champs d’intérêts comme dater, tu vas prendre un gars grand, tu vas aller avec tes champs d’intérêts et les choses que t’aimes. Mais à la fin de la journée, tu prends une chance. Parce que tu peux me dire tout ce que tu aimes et que je te suggère un livre mais ça fonctionne pas, il n’y a pas de connexion, ce n’est pas grave, ça n’a pas fonctionné là. Ce n’est pas aussi facile qu’une checklist. Il faut vraiment prendre le temps d’essayer pour trouver quelque chose.

GE : Admettons que je voulais avoir une date ici à la librairie, présentes moi les partenaires : ta librairie, elle est composée de quoi ?

GK : C’est sûr qu’il y a des livres qu’on commande, il y a des livres que des gens viennent porter directement, « voilà moi j’ai écrit ça » je pourrais les vendre ici, il y a des livres aussi qu’on reçoit en don. Il y a ces trois catégories-là, puis, je pense, une des premières questions que je pose aux personnes c’est vraiment : dans quelle langue tu assimiles mieux l’information ? Des fois c’est plus compliqué.

GE : Donc les gens viennent ici pour lire et tu leur poses cette question-là.

GK : Oui s’ils me demandent de l’aide, je leur demande « est-ce que c’est mieux pour toi le français ou l’anglais ou d’autres langues comme l’espagnol » parce que ça peut poser un frein à l’appréciation si jamais tu dis « bah les deux », mais finalement en anglais c’est plus compliqué pour toi de comprendre. Donc déjà il y a la langue comme facteur pour choisir les livres et après tu peux aller voir dans le style, est-ce que tu préfères un livre comme un essai, des poèmes, etc.

« Chroniques d’une femme en or »

GE : Puis dans les genres, qu’est-ce que tu as comme genre ?

GK :Bah des bandes dessinées. Il y a aussi ça qui est intéressant …tu écris à l’intérieur, tu écris comme ton histoire.

GE : Je peux le voir ?

GK : Oui, oui.

(Nous nous dirigeons vers un stand de livre. Gabriella me présente un livre, « Chronique d’une femme en or ».)

GE : S’appelle ?

GK : Pour le tome, ça s’appelle « Chroniques d’une femme en or ». C’est une femme noire qui l’a fait. C’est super intéressant parce que je trouve que c’est quelque chose qui se lègue bien. Je trouve que c’est quelque chose qui va faire qu’on se pose des questions, moi je ne l’ai pas encore fait, je n’ai pas encore eu le temps mais je compte bien le faire parce que on ne s’attarde pas à certaines choses, en se posant certaines questions, on se dit « ok… c’est vrai ». Comme par exemple (Gabriella pointe une des questions du livre et la page destinée pour écrire sa réponse) : quel type d’enfant étiez-vous ? Là tu te dis c’est difficile, quel type d’enfant.

GE : C’est intéressant…

GK : Là tu réponds aux questions. Ça te permet un peu de faire une introspection sur toi-même et tout. Et après c’est super intéressant. De l’écrire, c’est puissant (elle tourne les pages) … sur ta date de naissance, ton lieu de naissance et tout ça.

GE : C’est comme une espèce de roman autobiographique…

GK : « Y a-t-il un aliment que vous ne supportez pas ? » « Quelle est votre expression préférée ? » « Quel est votre rituel avant d’aller dormir ? » Tu peux mettre des photos et tout ça.

GE : Et donc cette dame-là (l’autrice du livre) est venu déposer ça ?

« RACINES »

GK : Oui. Souvent il y a des livres comme ça, mais plus pour les bébés. Des photos avec des bébés, avec des collages et tout ça. Mais c’est le fun de faire ça pour adulte puis il y a des tranches d’âges, comme là c’est 18-39 ans. (Elle tourne à nouveau une page) « Étiez-vous encouragé-e à persévérer ? » Là, je me dis : « par qui ? » Pas tout le temps, je me pose la question. C’est super intéressant. C’est un beau travail de mémoire et un peu une façon de documenter les choses qu’on fait.

GE : Justement quand tu parles de « mémoire », de « documenter » : « RACINES ».

GK : Oui !

GE : Le nom « RACINES ».

GK : Bah ça vient probablement de l’un des livres que j’ai choisis pour aujourd’hui.

Nous retournons à nos places nous asseoir. Gabriella a préparé une sélection de livres qu’elle aimerait me présenter.

GE : Je m’en doutais ! Je me disais « ça ne se peut pas ! » Quand j’ai vu le nom, quand j’ai vu ça, j’ai revu mon enfance. Moi je n’ai pas lu le livre, j’ai vu la mini-série quand j’étais enfant et je me souviens des scènes. Je ne sais pas si tu avais vu la série toi…

GK : Oui, oui je l’ai vue.

GE : La fameuse scène où Kunta Kinté se fait lyncher et le maitre lui dit « -Tu t’appelles Toby ! », « -Non je m’appelle Kunta Kinté ! ».

En fait ça commence d’abord avec le faux nom de famille que j’ai décidé que j’allais avoir qui était KINTÉ

GK : Ça parle hein !

J’acquiesce car je me rémémore les souvenirs de « RACINES » que nous écoutions à la télé le soir, ma famille et moi au Cameroun. RACINES n’était pas une exception : nous écoutions religieusement les télé novelas et avions pris pour habitude, enfants et vieux, camarades et amis.es de nous raconter (comme si nous y étions !) les scènes marquantes de nos séries préférées. Des dialogues comme celui entre Kunta Kinté et le maitre d’esclaves étaient simplement épiques. De vraies pièces d’anthologie. Comment oublier ? Je reviens à l’entrevue dans cette mémoire qui fait écho à cet autre territoire que j’ai connu.

GE : Et ça parle ! Évidemment, je me souviens du générique. Quand j’ai vu la librairie « RACINES », je me suis dit « ça se peut pas ! » (que d’être une coïncidence). Ça vient de ce livre-là, de cette série-là. Alors : pourquoi ?

GK : En fait ça commence d’abord avec le faux nom de famille que j’ai décidé que j’allais avoir qui était « Kinté ». Parce qu’en fait ça fait plusieurs années que je milite contre le racisme, contre la brutalité policière, contre toute sorte de choses. Puis j’avais émis publiquement un avis, je ne me souviens plus c’était sur quelle cause et puis j’ai eu beaucoup de répercussions dans ma vie privée. Et c’est là que j’ai dit « Ok, en tant que femme noire au Québec, c’est possible que lorsque tu parles et que tu parles de certaines réalités, que t’aies des répercussions ». Alors j’ai pas envie d’afficher mon vrai nom de famille. Donc je vais prendre un pseudo comme ça.

GE : Quand tu dis des répercussions : c’est que tu as eu des réactions violentes ? …

GK : Oui. Exactement. Des personnes m’ont écrit, beaucoup de personnes m’ont vu.

Son téléphone sonne.  C’est son père qui appelle pour un lift.

GE : Dans le fond tu avais pris position contre des propos racistes…

GK : Oui, je ne me rappelle plus.

GE : Ça avait un lien avec le racisme.

GK : Oui exactement. C’était dans un journal. C’était quelque part de public et puis c’est ça, j’ai eu des répercussions et là j’ai fait comme « non non, j’ai pas envie », mon vrai nom de famille et tout ça. Des fois ça peut avoir des répercussions si tu cherches un boulot, donc j’ai choisi « Kinté ».

GE : Pourquoi « Kinté » ?

GK : C’est parce que, je me rappelle il y a un de mes amis qui m’avait donné ce surnom-là en blague, justement en lien avec la télésérie.

GE : Est-ce que c’était à cause de ton caractère de résistante ?

GK : Exactement ça ! À cause de mon caractère.

GE : Donc elle te faisait rire avec le personnage qui résistait, Kunta Kinté.

GK : Exactement.

GE : Après j’ai choisi Gabriella Kinté comme nom de famille. Puis je trouvais que RACINES c’était intéressant parce que j’avais lu le livre, puis bah j’ai vu la série aussi et tout ça. Je trouvais que c’était intéressant comme nom parce que la racine c’est un peu comme la fondation, c’est ce qu’il y a en dessous, c’est ce qui fait qu’un arbre est plus fort, etc. Je trouvais que se connaître bah c’est la base, c’est comme nos racines pour pouvoir comme prospérer, etc. Donc j’ai choisi RACINES comme le nom, puis RACINES ça rappelle aussi nos histoires et tout ça.

GE : Puis quand tu as lu le livre et la série, c’était avant les évènements tristes, les agressions verbales que tu as eues ou c’était après ?

GK : Non, c’était avant. J’ai lu le livre quand même ça fait très longtemps. Puis je trouvais ça intéressant ce que ça venait chercher chez moi. Parce que je trouve que nous-mêmes, même si on est des personnes noires, on est formaté à penser d’une seule façon. Puis je me rappelle, dès les premières pages, je savais que c’était des personnes noires, etc. Dès les premières pages, il y a quelqu’un qui est en train de prier mais la personne prie Allah, puis j’ai fait « ah c’est vrai ! C’est vrai hein ! Pourquoi dans ma tête les personnes noires étaient presque toutes chrétiennes ? » Et les personnes noires que je vois dans l’autobus, dans l’église, même moi je vais à l’église, je me suis dit « oui c’est vrai, il y a plein de personnes noires musulmanes ». Là je continue à lire : ah c’est vrai ! Parce que… c’est pas vrai, mais il y a beaucoup d’éléments qui sont vrais, quand il y a beaucoup de chose qui arrivent dans le livre et que tu peux rattacher à de vraies choses : « ah c’est vrai ! », il y a ça. Il y a le déracinement aussi comme la scène qui est évoquée, c’est ça hein, tu devrais renoncer à ton nom et maintenant c’est comme ça que tu t’appelles. Et c’est des vraies choses.

GE : Alors passons à la phase : voilà, je viens découvrir RACINES, je viens « dater » RACINES, on va dire ça comme ça. Pour les gens qui ne connaissent pas la série, ni le livre qui est écrit par Alex Haley, comment tu pourrais, résumer vite fait, dans tes mots, à ta façon, c’est quoi le livre « RACINES » ? Il parle de quoi ?

GK : Moi je le résumerais en disant simplement que c’est un peu l’histoire d’un personnage, on part d’un personnage et ça découle un peu comme si c’était son arbre généalogique. Bah là je mélange le livre et la série probablement, mais un personnage qui est né dans un village, etc., puis on voit sa trajectoire, parce qu’il est jeune, il est enlevé et emmené en Amérique. Mais ensuite ce personnage-là il a des enfants, etc. Donc on voit un peu comment c’est que d’être enlevé de sa terre et de subir des violences en Amérique puis un peu cet esprit de résistance-là. Tu vois plusieurs aspects, comme la traversée, les violences, etc. Aussi la résilience et tout. C’est un peu difficile pour moi de résumer parce que j’ai l’impression que je mélange tout, le film et la série.

GE : Mais c’est drôle parce je trouve qu’en fait c’est beau. Quand je venais et que je pensais à l’entrevue, le lien entre la littérature et le cinéma est quand-même très profond. Si jamais tu as une réflexion, une pensée à faire dessus, je l’accueille parce que quand on lit des livres, on se perd dans un récit, on se perd dans une narration, dans des tableaux qui défilent, des fois on a l’impression qu’on fait partie de ces personnages-là. Je ne sais pas. Quels seraient les liens de quelques sortes que tu ferais entre la littérature et le cinéma aujourd’hui ?

GK : Mais je trouve que le cinéma peut amener beaucoup de personnes à la littérature, la littérature peut amener beaucoup de personnes au cinéma. Les deux ont leurs points forts et leurs points faibles. C’est sûr que si tu vois le film, dans ta tête tu t’imagines déjà, tu sais déjà à quoi pour toi Kunta devrait ressembler. Mais c’est bon parfois aussi d’aller chercher des personnes qui ont vu le film et qui l’ont aimé, mais après c’est facile de leur dire « hein, il y a le livre ».

« Policing Black Lives »

GE : Cool. Alors je te laisse choisir les prochains livres que tu aimerais me présenter.

GK : Il y a Policing Black Lives. C’est un livre, c’est en anglais. J’attends la traduction, ça va sortir au mois d’octobre. Je trouve ça intéressant parce que justement c’est un livre qui parle des violences de l’État sur les personnes noires au Canada. Donc c’est super intéressant pour ça, parce que c’est comme un peu une bible. Parce qu’elle a fait un travail extraordinaire de recherche pour ce livre. Et puis je trouve aussi intéressante la conclusion c’est « Imagining Black Futures ». C’est important aussi, quand on parle de choses comme ça, difficiles, qu’il y ait une conclusion ou une boucle qui tende vers le futur, qui imagine des changements, etc. Policing Black Lives, je trouve que c’est un livre important.

GE : Deux questions sur ce livre. Donc il est écrit par Robyn Maynard. La première chose c’est quand on parle de Policing Black Lives, je pense qu’on a surtout des images américaines, états-uniennes. Mais jamais on aurait pensé que des réalités comme celles-là puissent exister au Canada ou au Québec. Qu’est-ce que tu aurais à dire là-dessus ?

GK : C’est pour ça que j’ai hâte que le livre soit traduit en français, parce que le milieu anglophone l’a reçu. Mais là en français, peut-être que le titre va en choquer plus d’un parce que ça va s’appeler « Noirs sous surveillance ». Et puis, déjà, c’est quelque chose qui se passe sur le territoire, Canada, québécois, peut-être qu’il y a des gens qui vont se dire « oh wow, ça se passe ici ? » Et oui ça se passe ici. Je pense aussi que ce qui nous manque c’est beaucoup des chiffres. Comme là, prochainement, il y a une consultation publique sur le racisme systémique. Peut-être que là ça va ouvrir un peu plus les yeux, dépendamment de comment ça va être fait, sur la situation. Mais c’est un peu difficile, les gens je pense qu’ils vont avec comment ils sentent, leurs feelings, mais les chiffres parlent beaucoup. Au Québec sans nécessairement qu’il y ait de statistiques sur le racisme, etc., si tu t’appelles Amadou, c’est plus difficile pour toi de trouver un job que si tu t’appelles Maxime. Puis ça, il y a les chiffres qui le prouvent. Il y a plusieurs petits chiffres qui prouvent comme ça qu’au Canada, bah ce n’est pas facile. Puis dernièrement, dans les 5 derniers jours, il y a un homme noir qui a été tué par la police. Il avait des problèmes de santé mentale c’est sûr. Ça arrive ici aussi.

GE : Ça me rappelle justement une déclaration que tu as faites dans un média très très connu. Je ne citerai pas nécessairement mais tu disais voilà « moi je n’ai plus, je ne regarde plus la télé québécoise ». Le journaliste te posait justement la question à savoir pourquoi. Et toi tu disais dans le fond que les représentations que toi tu voyais, par exemple que tu as testé Unité 9 et les personnes noires ne sont que des personnes qui sont incarcérées. Et je ne sais pas, je n’ai pas vu mais il y a eu une mini discussion qui a été ouverte sur le dernier film de Denys Arcand ?

GK : Oui, oui.

GE : Moi je ne l’ai pas vu mais apparemment la question a été posée : comment ça se fait que les personnes noires ne sont qu’en prison. Et il a répondu quelque chose du genre « c’est la réalité » ou quelque chose comme ça. Qu’est-ce que tu aurais à dire là-dessus ? Comment tu répondrais à ça ?

GK : Mais déjà, je suggèrerais à Denys Arcand quelque chose comme Policing Black Lives parce qu’aussi, ce qui arrive au Québec c’est que, il n’y a pas un portrait d’ensemble. Les gens prennent des éléments qui les favorise, comme là, on veut mettre un groupe criminalisé « ok, on va mettre les gangs de rues ! » Les gangs de rues, ça ressemble à quoi ? Au Québec, bah, c’est des personnes noires. Allez, on prend deux, trois personnes noires, on les fait jouer des gangs de rue. Mais lorsqu’on ne connaît pas son histoire, ni comment ça fonctionne au Québec, on peut s’attarder à ça. Puis pas avoir l’image d’ensemble, pas voir le mal que ça peut créer à des gens qui sont déjà peu représentés, de voir que les personnes qui sont dans un film qu’on regarde,sont juste des personnes qui renvoient des choses négatives comme des personnes qui font des crimes, etc. Donc je pense qu’ils font beaucoup de mal. Pour eux c’est inoffensif mais ça a de réelles répercussions. Puis il leur manque la vue d’ensemble, puis quand tu regardes les chiffres au Québec, les gangs de rue ne font même pas 5% des crimes au Québec, puis je dis 5%, je grossis hein, c’est même pas 2-3% des crimes au Québec. Puis lorsqu’on connaît l’histoire du crime organisé au Québec on sait que déjà les gangs de rue c’est vraiment au bas de l’échelle, c’est les sous-traitants des sous-traitants. C’est pas eux qui…

GE : … Font le plus de dégâts.

GK : Non. C’est eux qui vont faire le job que personne… en fait c’est tout le temps comme ça. Les personnes racisées, excuse-moi là, mais c’est eux qui font les jobs que personne ne veut faire et c’est comme ça dans le crime organisé aussi. C’est comme ça. Puis c’est pas eux qui font le plus d’argent, le plus de choses méchantes, etc. Puis leur nombre est vraiment très bas comparé aux autres organisations de gangs de rue. C’est vraiment minime le nombre de personnes qu’ils sont et ils sont sur-surveillés. Ça aussi il faut le dire parce que des fois on pense que, ok il y a beaucoup de Noir-es en prison, ça veut dire que les Noir-es, c’est des criminel-les. Mais des fois il faut regarder comment le système est fait et qu’est-ce qui fait qu’il y a plus de certaines personnes, plus de personnes autochtones en prison, plus de personnes noires en prison. C’est justement qu’il y a un préjugé défavorable à leur égard, donc si tu es tout le temps en train de les surveiller, c’est sûr tu vas en pogner plus qui font de mauvaises choses.

GE : C’est intéressant ce que tu viens de faire là, ça nous ramène un peu au lien entre la littérature et le cinéma, comment en fait ces deux médiums-là racontent des histoires et le spectre du cinéma aujourd’hui comme il raconte des histoires à l’échelle mondiale, à l’échelle nationale. Parce que ce cinéma-là écrit aussi une histoire, une histoire collective, une histoire nationale et ça reste dans des représentations sociales et c’est extrêmement difficile j’imagine, après, d’essayer de défaire, de déconstruire ça. Est-ce que tu as participé à l’écriture de ce bouquin ?

GK : Non, j’ai juste, je suis comme dans les remerciements mais je n’ai pas participé.

GE : Puis quel a été le rôle…

GK : Oh non, c’est juste que les personnes qui ont milité contre le racisme à Montréal, il y a en a beaucoup qui se connaissent et j’ai milité dans le groupe avec Robyn. Puis quand elle a dit un truc du genre « j’ai travaillé avec des femmes noires cool », je ne me rappelle plus c’est comment, « Gabriella », etc. elle a nommé d’autre militantes avec qui elle a pu travailler à Montréal mais j’ai pas participé à…

GE : D’accord, excellent. Est-ce qu’on sait c’est pour quand la sortie ?

GK : Au mois d’octobre.

GE : Ah, donc c’est tout prochainement ! À suivre et à attendre. Alors le prochain (livre) ?

GK : Alors c’est « Habiter le monde » de Felwin Sarr. Je l’ai acheté au salon du livre de l’année dernière – ou cette année ? En tout cas il était l’invité d’honneur. Puis je trouvais tellement intéressant lorsqu’il s’exprimait et tout ça puis j’ai été me procurer donc ce livre. Je trouve que ce livre est super intéressant, comme là il y a une citation : « Habiter le monde c’est se concevoir dans un espace plus large que son groupe ethnique, que sa nation… », etc. Donc je trouve super intéressant les questions qu’il se pose puis pour moi c’est un livre court que beaucoup de personnes devraient lire parce que ça parle de l’humanité puis du vivre-ensemble. Voilà, moi je l’aime beaucoup Felwin Sarr, c’est un écrivain que j’ai découvert il n’y a pas si longtemps de ça.

GE : Écrivain, économiste d’ailleurs. Puis je crois que si ma mémoire est bonne il est sur la commission européenne pour la restitution, justement, des œuvres d’art africaines dans leurs pays. Donc un travail absolument phénoménal. Donc je suis agréablement surprise, Habiter le monde, je ne l’ai pas lu. Ça fait partie de ma checklist. Danny Laferrière !

GK : Oui ! J’aime beaucoup Danny Laferrière parce que son style d’écriture me plait beaucoup. Je trouve que c’est super intéressant comment il découpe ce qu’il écrit. Je trouve aussi que pour quelqu’un comme moi qui n’a jamais été en Haïti, comme il écrit ce est-ce qu’il est, on voit que ses valeurs haïtiennes transparaissent à travers son écriture. Donc je n’avais pas le choix de mettre dans mon top 5 un livre de Danny Laferrière.

GE : Donc L’énigme du retour.

GK : Puis le dernier livre, c’est L’Histoire d’Haïti racontée aux enfants.

GE : Excellent.

GK : Ce livre-là, même si c’est un livre d’enfants, je pense que c’est un livre que j’aurais aimé recevoir lorsque j’étais plus jeune. Il y a des chansons, c’est en français et en créole, donc déjà là, c’est super intéressant pour moi justement de voir la traduction et tout. Donc pour moi, c’est sûr que je le mets dans ma liste. Puis je trouve aussi que les adultes peuvent lire des livres pour enfants.

GE : Bah oui ! Personnellement, je confesse !

GK : Puis j’adore ça, c’est beaucoup plus simple, c’est résumé, c’est plus magique voilà.

GE : Donc ce livre a été écrit par Mimi Barthélémy, ah!, Mémoire d’encrier aussi (l’éditeur). Excellent ! À mettre aussi dans ma checklist. Là, je voudrais terminer avec les œuvres. Les œuvres que tu as ici. C’est plus qu’une librairie, c’est un espace collectif. Qu’est-ce qu’on fait d’autre ici ?

GK : Il y a des ateliers, des discussions, des rencontres, des fêtes, c’est vraiment ouvert. Il y a rien, pour l’instant, qui est fixé et qui va être là comme pour une longue période. Là, il y a une activité qui vient de se terminer récemment qui s’appelait Thimamis et ses amis. C’est une femme noire extraordinaire qui a décidé qu’à tous les jeudis elle allait faire des activités pour les enfants. Donc les enfants venaient apprendre l’histoire d’Haïti, le créole, etc. Donc c’était à tous les jeudis pendant 4-5-6 semaines. Donc ça vient de se terminer. Souvent il y a des activités comme ça qui viennent, des activités bénévoles.

GE : Oh c’est excellent ! Je pense qu’on va arrêter l’entrevue là. Je te remercie beaucoup pour ta générosité, pour le temps.

 

 

YYYY pierrot sur le bord de la mer photo richard (2)

Pierrot vagabond céleste sur le bord de la mer à Natashquan

dimanche, 8 aout 2021

Je n’en reviens pas des remarquables qualités humaines de K-oeur de Gaelle … on dirait la perfection du K-oeur de Marleen dont sa prise en soin de la beauté du monde par ses jardins constitue une modélisation d’excellence d’errance poétique en soi dans la mise en forme audio-visuelle  du troisième chapitre du doctorat de notre équipe des rêveurs équitables…. par le couple (Marlene la jardinière, Michel le concierge)…. dont le titre est …… JE TE DEMANDE PARDON.

Et souvent je me dis… comment un homme de 73 ans, bougonneux de sa réclusion enchantée…..  et n’ayant aucun talent en ontike (irritants du quotidien) ….qui a pas eu de telephone pendant 10 ans, qui refuse de parler au téléphone avec qui que ce soit, incapable d’avoir une quelqueconque vie sociale de quelque nature que ce soit…. qui refuse tout mariage, baptême enterrement et autres… peut côtoyer nuit et jour, une chercheuse en métaphysique de 33 ans,  aussi géniale, résiliente, travailleuse acharnée, qui rend soin de son père, sa mère, son frère et de ses deux soeurs à travers le monde Chine, France, Afrique) … à un degré d’authenticité sans faille…  que j’ai rarement vu dans vie de vagabond…. qui a le malheur d’être trop belle de K-orps alors que son intelligence et son K-oeur sont infiniment supérieurs en beauté à ce soble abs-jetal qu’est son k-orps…. qui porte en même temps un rêve big-bang à la hauteur empreinte de noblesse abs-xistentielle de l’incroyable épopée que fut sa vie…. Je lui prédis une carrière universitaire internationale…. dont jaurai porté la fierté d’y être témoin dans la propédeutique d’une personnalité forte, dans une santé fragile.

Ça fait maintenant plus d’un an… que nous bossons….. dans nos métaphysiques respectives…. dans une abs-métrie ou j’ai théorisé, de mon côté une métaphysique du rêve de l’autre par une abs-métrie enchantée… sans faille…. car je peux dire que la relation d’abs-mitié abs-vre d’art que nous vivons k-onstitue en soi un laboratoire d’éthique-abs-thétique …. sous la danse de nos deux rêves respectifs… qui nous honore par les feuilles d’arbre sous lesquelles la nuit, nous entendons le chant des grillons…. nous convoquant à des marches philosophiques festives.

Et souvent je me dis aussi …… je suis chanceux d’être honoré de l’abs-mitié abs-vre-d’art de Michel dont l’importance comme philosophe d’en bas m’est essentielle , honoré de la grandeur de K-oeur de Marlene…. et surtout, je pense, d’avoir reçu le K-adeau du K-oeur de Marlene et Michel en floraison tellement impossible dans le K-oeur de Gaelle.

Le traité des abs avance… j’ai plus de 325 inventions … l’architectonie de l’économie de l’onirisme heureux de la modélisation de cette métaphysique onti-kha-tive m’est enfin accessible… le doctorat des rêveurs équitables sera magnifique, surtout que Gaelle a le talent de bien nous accompagner au niveau méthodologique et au niveau épistémologique…. dans le respect total et de notre dynamique de recherche et des apories à explorer au travers l’ossature de la question de recherche.

pour ce qui est du doctorat de Gaelle en métaphysique de la raison cosmétique, la modélisation en synthèse abs-ductive est tout simplement en accélération d’avancées …. Je dois transcrire de ce temps-ci certainement presque 6 heures d’audio par semaine… au point ou je manque de temps pour faire le blog:))))))))))))))) … dans un nuit et jour qui fera l’histoire… j’en suis sûr….

On a plus de 500 heures d’audios d’accumulés… lundi, Gaelle rencontre dans un café une professeur émérite de Concordia…. puis il y a aussi des avancées au niveau du département de philosophie de l’université de Montréal…. mais trouver quelqu’un de spécialisé en métaphysique de l’objet qui serait prêt à diriger un doctorat-création… qui est en soi un événement générationnel rare… le dernier à ma connaissance fut celui de Foucault, en 1963… qui donna le livre les mots et les choses…. 99.9 % sont des doctorats de commentaires…..

Cette nuit, j’ai terminé la transcription de la dernière heure et demie d’avancées métaphysiques de Gaelle… j’attaque 2 de deux heures ……  chacun tirés des ateliers de la méthode….. une autre bonne semaine … mais nous y arriverons.. et mon traité des abs en sortira enchanté parce que vécu par le k-oeur et autonome par la droiture de la pensée abstraite pure même qui m’habite.

Pierrot

—————————-

un Noel chez Raymond Laquerre en 2018:))))

2: depuis quelques jours, sous le charme des grillons la nuit, de nouveaux abs viennent me visiter avec un enchantement que je n’aurais pas cru possible… tout comme si le traité des abs… pouvait maintenant se permettre d’ouvrir les vitraux de la cathédrale de l’impossible heureux qui m’habite depuis toujours…
Ce qui est fascinant, c’est que j’ai reçu une demande des abs du dictionnaire pour venir se réfugier dans mes néologismes abs… ce sont des pionniers étranges, à la base même de la matrice qui m’habite…. Je suis fasciné par chacun d’eux…

a.b.s, abscisse, abscons/se, absence, absent/te, absentéisme, absentéiste, absenter, abside, absidial/iale/iaux, absidiole, absinthe, absinthisme, absolu/e, absoluité, absolument, absolution, absolutisme, absolutiste, absolutoire, absorbable, absorbance, absorbant/te, absorber, absorbeur, absorption, absorptivité, absoudre, absoute, abstème, abstenir, abstention, abstentionnisme, abstentionniste, abstinence, abstinent, abstracteur, abstractif/ive, abstraction, abstraire, abstrait/aite, abstraitement, abstrus/se, absurde, absurdement, absurdité, abus, abuser, abuseur/euse, abusif, abusivement, abyme, abyssal/le/aux, abysse, abyssin/ine, abyssinien/ienne, abzyme.

Pierrot vagabond

Envoyé de mon iPad

EUGÈNE DUPRÉEL - Esquisse d&amp;#39;une philosophie des valeurs - Livre  numérique - LIVRES NUMÉRIQUES - Renaud-Bray.com - Livres + cadeaux + jeux

C’est Eugène Dupréel qui explique qu’à un moment donné, il s’est rendu compte qu’il avait atteint l’autonomie intellectuelle. Il était maintenant chaque jour architecte de ses concepts d’une façon immensément personnelle et il était capable de bâtir un réseau de concepts au point où les autres, regardant son édifice conceptuel, pouvaient en conclure qu’il était un cadre théorique à lui seul:)))

Pirates &amp; Revolutionaries: Eugène Dupréel, entry directory

Eugène Dupréel

Qu’est-ce qu’un cadre théorique? C’est la construction d’une grande logique et d’une étonnante esthétique, au point où un autre chercheur peut s’en servir comme cadre  pour y ensemencer ses propres problématiques, certains de ses axiomes (le nouveau chercheur) étant la résultante de la beauté et la puissance des argumentations sur cette étiquette. Alors le jeune chercheur n’a plus qu’à rafrâichir l’étiquette en modifiant, enlevant ou ajoutant certains attributs essentiels.

——————-Pierrot le Vagabond Chercheur |

LE TRAITÉ DES ABS … C’EST LE PASSAGE D’UNE PHYSIQUE DE L’ONTIKE À UNE MÉTAPHYSIQUE IMMANENTE ABS-CENDANTE DE L’ONTIK-HATIF PAR LE RÊVE BIG-BANG.

Où sont les extraterrestre dans l’univers – Documentaire 2021 – YouTube

Pierrot vagabond.

Michel le concierge... 70 ième /th... Célébration... - YouTube

Salut Pierrot,
Il me vient ceci à l’esprit:
Le modèle de design de la nanoCitoyenneté se base sur celui de l’atome… un seul noyau (naturel)… et une multitude de particules variées (rêvons) qui varient les configurations. Sur ce modèle les rêveuses et rêveurs pourront transférer l’apprentissage et la diffusion des bases du modèle de la vie personnelle aux enfants…
A+
———

Pierre Rochette <pierrotvagabond412@gmail.com>

13:21 (il y a 1 minute)

À Michel
WOWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW

j’entre immédiatement ta définition de la nano-citoyenneté-planétaire dans le traité des abs…. c’est tellement génial…… et je mets ton nom à côté..
Je n ‘en suis jamais revenu de ta capacité de créer en mode de synthèse en tenant compte des acquis……

Bienvenue

5,IEME EXPOSÉ-ZOOM DU TRAITÉ DES ABS….

DES PIERRES TOMBALES… AUX TROIS FORMES D’ERRANCE …..ET ..LEURS TROIS FORMES DE RÊVONS … (particules de rêves flottantes)… ERRANCE FANTOMATIQUE (FRÊLONS) ERRANCE AXIOLOGIQUE (GRÊLONS)      ERRANCE POÉTIQUE (K-WALIONS)

Vidéographe X Maison d&#39;Haïti ▻ Ateliers de création en réalité virtuelle -  Vidéographe

     **** ier temps de la démonstration****

1 : RETOUR SUR LA FIN DU DERNIER EXPOSÉ ZOOM …

OU ….. LA  MÉTAPHYSICIENNE GAELLE ÉTÉMÉ ….. POSAIT LA QUESTION  SUIVANTE:

DANS LE TRAITÉ DES ABS …. QU’EST-CE QUE LA MORT? ……UN OBJET OU UN ABS-JET?

 

????????????

À PARTIR DE MES NUITS PASSÉES DANS DES CIMETIÈRES À DORMIR DEVANT DES PIERRES TOMBALES ABS-JETALES D’ENFANTS DÉCÉDÉS …

LA RÉPONSE DU TRAITÉ DES ABS À LA QUESTION DE LA MORT DE GAELLE …. FUT LA SUIVANTE:

—————————

Art De Halloween, Tombes Foncées Et Battes Dans La Peinture Bleue De Forêt,  Illustration Musique De Nuit Illustration Stock - Illustration du tombes,  halloween: 102690462

16)  Les cimetières seraient des lieux… ou les pierres tombales abs-jetales…  s’échangent des débris de la mémoire du coeur….  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse AB-k-anto-k-osmologique … de leurs champs de rêvons … libérés, vagabonds et heureux …. parce qu’enfin libres d’inventer … à nouveau…. d’énigmatiques multivers de rêves big bangs …. en quête d’abs-jets … et/ou …. de socles abs-jetaux poétisables …. OU DIT AUTREMENT … d’Événements Big.Bang (Michel le concierge) …. dans un …. hors temps, hors réalités, hors servitudes… d’un rêve à jamais impossible mais pourtant depuis toujours potentiellement unique.

En conséquence de quoi …. Dans le traité des abs… la mort …  … serait ….. un objet pour l’existant…. un abs-jet pour l’abs-xistant …. et … possiblement …. aussi…..

Pierrot le Vagabond Chercheur |

comme l’a si brillamment intuitionné mon partenaire de recherche ….  le philosophe… Michel le concierge… une transformation du socle abs-jetal en champs de rêvons ou … dit ….  plus techniquement.. champs d’holo-rêvons.

Uncategorized |

Dans le traité des abs….et tout particulièrement dans l’expression AB-QUANTO-COSMOLOGIQUE …. que signifie ab?

Selon un des sens du dictionnaire…. il est dit que …. le ab …. c’est l’élément central de la personne humaine, c’est le cœur, muscle noble, siège de la vie et du comportement moral c’est-à-dire source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine.

Ajoutons cependant que …dans le glossaire K-onstellaire du traité des abs …. (Un AB, poétiquement , c’est …aussi …. un champ constellaire de ABS …..   à partir duquel le K-OEUR HUMAIN  se ré-invente sous une euphorique d’agrégats costumés de RÊVONS ….ou ….le même  ….. AB ….. sous forme intriquée de ABS se métamorphose de MÊME en MÊME (dans le sens de Dawkins) ….  sous des costumes D’ABS-CENCES CRIBLÉES D’ABSOLUS) …. dans le grand bal masqué de L’ABS-POÉSIE de L’ABS-XISTENCE.

——

Que signifie l’expression holo-rêvons?

Dans le glossaire k-onstellaire du traité des abs, HOLO-RÊVONS signifie QUE  TOUT LE MULTIVERS SERAIT CONSTITUÉ ….  D’INFIMES AB-GRAINS DE LIBRE-ARBITRES ONIRIQUES K-WALIENS HOLOGRAMMIQUES…….. DONT L’ENDO-CAUSALITÉ  OU POUVOIR DÉCISIONNEL RUDIMENTAIRE( ÉTIQUETTE OPÉRATIONNELLE D’EMMANUEL RANSFORD, SPÉCIALISTE DE PHYSIQUE QUANTIQUE… EN OPPOSITION À L’EXO-CAUSALITÉ) ……….FERAIT DE LA STATION SPATIALE DU K-OEUR HUMAIN … PAR LE PRINCIPE MÊME DES SAUTS KANTIQUES-INTRIKHATIFS … LE FONDEMENT MÊME DES CHEMINS DU MERVEILLEUX SCULPTÉS PAR UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART DANS SON ERRANCE POÉTIQUE UNIQUE PAR SA MARCHE SYNCHRONI-VIE-TIVE DE SON RÊVE BIG BANG AVEC LA COMPLICITÉ DÉCISIONNELLE DES BROSSES D’ÊTRE ET ATTAQUES D’ÊTRE MULTIVERSIELLES …. ISSUES LA FISSURE DU TEMPS! WOW-T=2.7K?…… (LE PLUS ÉBLOUISSANT DE LA VIE, C’EST QUE LES HOLO-RÊVONS QUE NOUS DÉPOSONS SUR LA MATRICE DU RÉEL PAR LA MYSTIQUE DU RÊVE DE L’AUTRE ….SONT DES GRAINS DE BEAUTÉ DU MONDE HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE DONT LA PRINCIPALE CARACTÉRISTIQUE EST D’ÊTRE MULTIVERSIELLE PARCE QU’HORS PRINCIPE DE LA RELATIVITÉ DE LA MATIÈRE DONT LA LOGIQUE DE PAIX DE LA STATION SPATIALE DU K-OEUR TÉMOIGNE AU POINT ÉNIGMATIQUE MÊME D’UN RÊVE BIG BANG DANS TOUTE SA DANSE NANO-K-ANTIQUE.

—————————–

—————————————————

  *** 1,ier  temps de la démonstration****

Peinture sur toile Coeur brûlant - Amour - Abstraits - Tableaux

THÉORITIQUEMENT, ON POURRAIT ALLER JUSQU’À AVANCER… QUE ….. ……….. DANS LE TRAITÉ DES ABS ……….. LA MORT SERAIT  ………. UNE PIERRE TOMBALE ……  SUR LAQUELLE IL EST ÉCRIT:  ….. QUEL EST TON RÊVE? ……. DONC DE CE FAIT … ET UNIQUEMENT DE CE FAIT … PARADIGMATIQUEMENT …UN ABS-XIOME ABS-LOGIQUE   ….. AU SENS D’UN ….. AXIOME-VIE….  D’UN RÊVE IMPOSSIBLE …  QUI SE RÊVE LUI-MÊME ….. SOUS TROIS FORMES D’ERRANCES HUMAINES ….  EN DEVENIR ….. (FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE) ….. CHACUNE DE CES FORMES D’ERRANCES HUMAINES  AYANT LE POUVOIR DE SE MÉTAMORPHOSER EN SOCLES ABS-JETAUX DE CHAMPS DE RÊVONS ….. ABS-TÉGORISÉS SOUS DES FORMES MODULÉES DE  …… FRÊLONS, GRÊLONS ET K-WALIONS ….  EN VUE D’UNE CO-CRÉATION-VIE IMPOSSIBLE PARCE QU’UNIQUE ET IMPRÉVISIBLE AU NIVEAU NANO-COSMOLOGIQUE, ABS-VÉNEMENTIEL ET MULTIVERSIEL PARCE QU’ISSUE D’UNE INFINITÉ DE BIG BANGS ÉNIGMATIQUES.

———–

***  GLOSSAIRE K-ONSTELLAIRE DU TRAITÉ DES ABS***

***** Qu’est-ce que l’abs-logie?

***** Dans le glossaire K-onstellaire du traité des abs.  ….. l’ABS-LOGIE . … se définit d’abord comme  une soif d’étonnement par l’aléatoire… témoignant de LA NATURE MÊME DU RÊVE BIG-BANG …  LUI-MÊME …… SE TRADUISANT … À SON TOUR … COMME SOUFFLE….  MÊME…. DU MULTIVERS ) ……  et cela de par sa PROPRE PUISSANCE  ONIRIQUE DU MÊME EN LUI-MÊME …  DISSOLVANT PAR COUCHES D’ABS-RÉELS HOLOGRAMMISÉS … LA LOGIQUE MÊME DE TOUTE LOGIQUE…

Ex: en physique quantique… le principe de superposition… une particule quantique peut-être en même temps à plusieurs endroits à la fois , suspendue entre différentes réalités classiques différentes…au point ou il peut y avoir intrication du même…..

Que signifie l’intrication quantique ?
L’intrication quantique signifie qu’à l’échelle des particules subatomiques, celles-ci se comportent comme si elles étaient interconnectées et cela peu importe la distance qui les séparent. En 2004 des physiciens allemands, chinois et autrichien ont publié des rapports. …..  semblables ….. à de la littérature fantastique.
———–
qu’est-ce que l’abs-xiomatique?
Dans le glossaire k-onstellaire du traité des abs, l’abs-xiomatique se définit comme…

a)  LE RÊVE ARCHITECTONIQUE D’UN ABS-XIOME MULTIVERSIEL  ….. (ou tout se passe comme si  l’impossible ne recherchait que l’impossible EN LUI)… par le rêve d’une abs-vivance onti-k-hative radicale (qui se définit comme … une vie personnelle oeuvre d’art sous la convocation de son propre rêve big-bang… par la question point de bascule.. quel est ton rêve? ….   ou se déploie …. en prémisse ….postulaire… une épopée ….. toute en ….errance poétique …… de débris de la mémoire du k-oeur en débris de la mémoire du  k-oeur …..  k-omme s’il était possible sur cette terre de se faire ABS-MMUNICATION, ABS-CEPTS tout en étant … SOCLE ABS-JETUEL … d’un rêve big-bang… et cela … à partir d’un unique abs-xiome multiversiel à la fois fractal et hologrammique….  (SOIT …. LA MORT …. COMME ÉTANT UNE PIERRE TOMBALE SUR LAQUELLE IL EST ÉCRIT: QUEL EST TON RÊVE? ) …. se matriciant ….sous la formule algorithmique suivante:   … wow-t=2.7k?  ….. (fais wow sur un rêve, ne triche pas et tu bénéficieras d’une synchro-ni-vité abs-vénementielle du 2.7k, bruit de fond -ABS-TÉFACT ….  du big bang cosmologique …  lui-même .)

b) ABS-XIOMATIQUE … signifiant aussi …. PRENDRE LE PARI QU’IL EXISTE RÉELLEMENT …. DES PARTICULES SUB-ATOMIQUES DE LIBERTÉ ……  EN MODE ….INTRIQUATIF…..  DONC EN MODE DE LIBERTÉ CRÉATRICE COLLECTIVE…QUI … UNE PAR UNE …. comme toutes ensemble… ….. DANSENT  …. SOUS FORME DE DESIGN IMPOSSIBLE ABS-CHESTRÉ SYNCHRONATI-VIE-TIVEMENT ….ENTRE LE RÊVE BIG BANG QUI SIGNE LE RÉEL SANS EN FAIRE PARTIE ET UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART QUI SIGNE SA PROPRE ABS-XISTENCE….  ELLE AUSSI SANS EN FAIRE PARTIE  …. DE  PAR LES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR DE SON CHAMP K-ONSTELLAIRE …..  SUR LE CHEMIN DE SON PROPRE RÊVE BIG BANG….. …… …….Toutes deux … …… ….. se racontant dans un ……….    … IL ÉTAIT UNE FOIS RÊVÉ ….  …toute l’épopée poétique multiversielle de l’énigme même DE LA FISSURE DU TEMPS  …..  SOUS  CE QUI SERA DÉFINI … PLUS TARD DANS LE TRAITÉ DES ABS … COMME  DES NUÉES DE K-WALIAS ….  C’EST-À-DIRE  DES ABS-TÉFACTS D’ABS-VIVANCES ENTITÉTIVES ….SE RÊVANT…..  POÉTIQUEMENT ,,,,SOUS FORME DE BROSSES D’ÊTRE ET ATTAQUES D’ÊTRE ….

—————

Qu’est-ce que l’abs-mmunication?

Dans le glossaire k-onstellaire du traité des abs, l’abs-mmunication se définit comme… ABS-MMUNI-KA-TION DU K-OEUR… qui SERAIT…LA VIE DES BATTEMENTS MÊME d’une méthodologie des débris multiversiels de la mémoire de ce K-œur prenant forme peu à peu autour de la dissolution  de la notion de concept (concept, incept et ab-cept) PAR PURE DANSE ONIRIQUE ….  comme de la dissolution de la notion de communication (communication étant un terme relié au moyen-âge versus l’ex-communication), d’in-mmunication ( terme relié à la peinture au sens de partage laboratoire ésotérique d’expression léo straussienne) …. FAISANT du k-oeur abs-mmuni-ka-tif …..  le fondement même (spéculatif radical) d’une métaphysique onti-kha-tive k-anto-k-osmologique multiversielle de toute vie personnelle oeuvre d’art qui ne triche pas avec son rêve big-bang..

—————

Qu’est-ce que l’abs-cept?

Dans le glossaire k-onstellaire du traité des abs, l’abs-cept … est la partie onirique impossible d’un concept …..DE PAR CE FAIT … …DISSOLVÉ DANS SON FONDEMENT LOGIQUE. Quand tu marches la nuit sous l’abcept de ton abs-chétype hologrammique la beauté du monde par ton rêve big bang, c’est l’état de béatitude absolue qui te rend si  poétiquement poreux à l’étrangéité même de la fraîcheur permanente des frissonnements de l’abs-création par la métamorphose des formes… ou même le crouton de pain sec qui traîne dans tes poches prend cette coloration de l’inessentiel-essentiel que k-onstitue la pauvreté heureuse sur terre

————–

Qu’est-ce que des abs-réels hologrammisés?

Dans le glossaire K-onstellaire du traité des abs, les abs-réels hologrammisés se définissent comme… des AGRÉGATS D’ABS-RÊVANCES ENCHANTÉES.

—————

Qu’est-ce que des abs-rêvances enchantées?

Dans le glossaire K-onstellaire du traité des abs, les abs-rêvances enchantées se définissent comme DES VISITES FRAGMENTÉES DU RÊVE BIG BANG LUI-MÊME S’EXPRIMANT SOUS LA FORME  ARCHIVÉE DE DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR EN DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR …. . Les ABS… générés … étant ….  des    NUÉES DE K-WALIAS douloureusement abs-entes de l’ex-istence,  MAIS joyeusement PRÉSENTES DANS L’ABS-XISTENCE…. SOUS FORME d’agrégats de rêvons qui, sous métamorphose  de champs en champs DE RÊVONS INTRIQUÉS ..  …  traversent la fissure du temps… par l’hologrammie onirique aussi énigmatique qu’une  simple lettre d’alphabet… ( dans le cas du vagabond céleste, LA LETTRE K.) … tissant une suite d’abs-vénements abs-xiomatiques métaphysiques impossibles…. dans sa marche-épopée….  vers son propre rêve big-bang.

————

Qu’est-ce qu’un abs-vénement abs-xiomatique métaphysique impossible? .

Dans le glossaire K-onstellaire du traité des abs, UN ABS-VÉNEMENT ABS-XIOMATIQUE MÉTAPHYSIQUE IMPOSSIBLE se définit comme  (… L’ABS-VENANCE DU RÊVE BIG BANG DE LA VIE ELLE–MÊME… POSANT COMME POSTULAT QU’IL EST POSSIBLE D’EN CONCEVOIR HUMAINEMENT UNE MODÉLISATION …. PAR EXEMPLE … SIMPLEMENT EN  DORMANT DANS UN CIMETIÈRE …DEVANT UNE PIERRE TOMBALE ABS-JETALE D’ENFANT DÉCÉDÉ  ….  (DANS MON CAS … SOUS LA FORME DE LA LETTRE K… À PARTIR DE MONSIEUR 2.7K ) …..ET D’EN INTUITIONNER SON ABS-ÉVÉNEMENTIALITÉ  ABS-XIOMATIQUE MÉTAPHYSIQUE….  …….  FAISANT DE LA MORT SUR TERRE ….  NON PAS UNE FIN….. MAIS UN DEGRÉ …… D’UNE ÉPOPÉE DU VIVRE QUI COMMENCE PAR: IL ÉTAIT UNE FOIS UN RÊVE…. définissant EN MAJEURE …. TOUTE PERSONNE HUMAINE ….. COMME ÉTANT …UN ÊTRE DE LUMIÈRE-RÊVANCE  À INTENSITÉ VARIABLE.

—————

Qu’est-ce que l’abs-tégorie?

Dans le glossaire K-onstellaire du traité des abs, L’ABS-TÉGORIE… est la conséquence onirique probable … d’une abs-logie métamorphosisée probable … de formes superposées probables …d’un abs-xiome fondateur spéculatif impossible, donc improbable.

————-

qu’est-ce qu’un rêve big bang?

Dans le glossaire K-onstellaire du traité des abs, le rêve big-bang est UN ÉBLOUISSANT PERSONNAGE ONÉRIQUE SPÉ-K-ULATIF IMPOSSIBLE.

————-

——————————

———————————————-

  *** 2,ième  temps de la démonstration****

Peinture sur toile Coeur brûlant - Amour - Abstraits - Tableaux

MAINTENANT …SÉQUENÇONS DONC …  CHAQUE PHRASE DE NOTRE RÉPONSE À LA QUESTION… QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS? ….

EN Y INTERCALANT DES RÉFLEXIONS COMPLÉMENTAIRES …

POUR MIEUX EN INTUITIONNER, DANS LA SUITE DE L’ARGUMENTAIRE … LES TROIS FORMES D’ERRANCES QUI EN DÉCOULENT (FANTOMATIQUES, AXIOLOGIQUES ET POÉTIQUES)

ET LEURS MÉTAMORPHOSES INTRIQUÉES EN TROIS SORTES DE RÊVONS… QUI EN DÉCOULENT ….. …..  …. (LES FRÊLONS, LES GRÊLONS ET LES K-WALIONS.)

Pierrot le Vagabond Chercheur |

 PREMIÈRE PHRASE

1a): Les cimetières seraient des lieux…  ou les pierres tombales abs-jetales….

RÉFLEXION SUR LA CONDITION HUMAINE D’ABS-TERRANCE EN RACONTANT LES PIERRES TOMBALES ABS-JETALES DANS LA DRAMATURGIE DE LEURS ABS-TÉFACTS ….

Doris Lussier, son fils Jean …. mon père Roger Rochette et le Curé …. le padre Pio et le frère André… Pierrot vagabond

PRENONS COMME PREMIER EXEMPLE LA PIERRE TOMBALE DE DORIS LUSSIER ET PARCOURONS ENSEMBLE L’ÉPOPÉE DE SON ABS-JETALITÉ.

 

———–

Sur la pierre tombale abs-jetale de Doris Lussier ….il est écrit:

JE SUIS ALLÉ VOIR SI MON ÂME EST IMMORTELLE (sa pierre tombale à Fontainebleau)

Père Gédéon et la drogue – Beauce.tv

ARCHIVES

et sur celle de son fils Jean, mort à 18 ans d’une overdose de drogue:

O MORT SI FRAÎCHE, O SEUL MATIN (BERNANOS) … À BIENTÔT JEAN. (épitaphe sur la pierre tombale de son fils Jean)

Père Gédéon et la drogue

Publicité

Normand DeLessard | 2017-12-19 12:00:00

Normand nous présente le Monologue du Père Gédéon sur la drogue en hommage à son fils Mort en 1979. Fabien Roy (Ancien député de Beauce) nous raconte la Veille du décès alors qu`il était avec Doris Lussier. Moment très Triste. Source youtube: Normand De Lessard

————

MAIS QUI EST DORIS LUSSIER?

Doris Lussier (dit le Père Gédéon), (né Pierre Dorice René Lussier le , décédé le  à l’âge de 75 ans) est un écrivain et un humoriste originaire de Fontainebleau (fusionné avec Weedon en 1997), en Estrie, au Québec.

Il est né sur une ferme, fils de Donat Lussier, journalier, et de Rose-de-Lima Picard 1. Son père meurt le 19 février 1922 2 alors qu’il n’a pas encore quatre ans. Il en a six au remariage de sa mère le 11 juin 1925 à Stratford-Centre où elle épouse Elzéar Perreault, cultivateur 3, et la famille se retrouve à Lambton, en Estrie. Après l’école de rang, il fera son cours classique comme pensionnaire au Séminaire de Québec. Il choisit ensuite la voie des sciences sociales à l’École des sciences sociales de l’Université Laval. L’École est sous la gouverne de son célèbre fondateur, le père dominicain Georges-Henri Lévesque, qui sera son mentor. Après ses études, Lussier devient professeur de sciences politiques. Il sera aussi le secrétaire personnel du doyen pendant 12 ans.

Il crée, un peu pour rire, son personnage de vieux paysan prénommé Gédéon en 1953. L’auteur Roger Lemelin, un ami, décide d’intégrer ce personnage à sa fameuse série télévisée La famille Plouffe. Le baptême en ondes du père Gédéon aura lieu le 2 décembre 1954.

Outre son côté artistique, Doris Lussier s’est fait connaître par son implication dans le mouvement souverainiste du Parti québécois dans les années 1970 et 1980, auprès de René Lévesque. C’est d’ailleurs lui qui le présente à la foule lors de la première prise de pouvoir du Parti québécois en 1976.

En 1940, il avait pris parti en faveur du maréchal Pétain et du régime de Vichy, contre l’avis du cardinal Villeneuve.[réf. nécessaire]

Il meurt à l’hôpital Notre-Dame de Montréal, le 28 octobre 1993, des suites d’un cancer généralisé.

Doris Lussier (auteur de Tout Doris ) - Babelio

Je  n’ai qu’une toute petite foi naturelle, fragile, vacillante, bougonneuse et toujours inquiète. Une foi qui ressemble bien plus à une espérance qu’à une certitude. Mais, voyez-vous, à la courte lumière de ma faible raison, il m’apparaît irrationnel, absurde, illogique, injuste, contradictoire et intellectuellement impensable que la vie humaine ne soit qu’un insignifiant passage de quelques centaines de jours sur cette terre ingrate et somptueuse. Il me semble impensable que la vie se termine bêtement par une triste dissolution de la matière, et que l’âme, comme une splendeur éphémère, sombre dans le néant après avoir inutilement été le lieu spirituel et sensible de si prodigieuse clarté, de si riche espérance et de si douces affections. Il me paraît répugner à la raison de l’homme autant qu’à la providence de Dieu que l’existence ne soit que temporelle et qu’un être humain n’ait pas plus de valeur et d’autre destin qu’un caillou.

Ce que je trouve beau dans le destin humain, malgré son apparente cruauté, c’est que, pour moi, mourir, ce n’est pas finir, c’est continuer autrement. Un être humain qui s’éteint, ce n’est pas un mortel qui finit, c’est un immortel qui commence.

La tombe est un berceau. Et le dernier soir de notre vie temporelle est le premier matin de notre éternité. « Ô mort si fraîche, ô seul matin », disait Bernanos. Car la mort, ce n’est pas une chute dans le noir, c’est une montée dans la lumière. Quand on a la vie, ce n’est peut-être que pour toujours.

Comme dit le poète, parce que ce sont toujours les poètes qui voient mieux le fond des choses :
« Ouverts à quelque immense aurore,
De l’autre coté des tombeaux,
Les yeux qu’on ferme voient encore. »

La mort ne peut pas tuer ce qui ne meurt pas. Or notre âme est immortelle. Il n’y a qu’une chose qui peut justifier la mort…. C’est l’immortalité.

Mourir, au fond, c’est peut-être aussi beau que de naître. Est-ce que le soleil couchant n’est pas aussi beau que le soleil levant ? Un bateau qui arrive à bon port, n’est-ce pas un événement heureux ?

Et si naître n’est qu’une façon douloureuse d’accéder au bonheur de la vie, pourquoi mourir ne serait-il pas qu’une façon douloureuse de devenir heureux ?

Doris Lussier

——————-

Tête à tête Avec Doris Lussier dit Père Gédéon, Lise Payette, TVA, 1993 COMPLET – YouTube

Je fais mienne cette phrase de Voltaire: l’univers m’embarrasse… et je ne puis songer que cette horloge existe et n’aie point d’horloger…  mais toute ces souffrances sur la terre …. me font dire aussi… Mais ou est l’horloger? L’univers est un effet… et il doit y  avoir une cause iere? Victor Hugo disait: Dieu , c’est l’incompréhensible nécessaire…  Je crois qu’il est… mais je sais pas qui il est… et croire c’est pas savoir… et quand la foi est trop faible, je la remplace par l’espérance… Tu peux espérer ce que tu veux… mais tu crois ce que tu peux… et l’espérance, ça permet tout…  Y a trois sortes d’attitudes que tu peux avoir… l’incroyance, la croyance ou la mystique…  La mystique, c’est le gars qui est entre les deux et qui dit.. moi je le sais pas… moi je suis trop ignorant pour nier quoi que ce soit… je suis pas assez savant pour affirmer trop de choses… je sais pas… mais je crois et j’espère…

(Lise Payette) Doris est-ce que c’est vrai que vous avez déjà prévu ce qu’il va y avoir d’écris sur votre tombe? (42.07)

(Doris Lussier) … oui… je l’ai écrit elle est faite mon épitaphe… c’est écrit dessus… je suis allé voir si mon âme est immortelle… J’ai vécu avec humour, Lise, pourquoi est-ce que je mourrais pas avec humour?

————-

1b) : Les cimetières seraient des lieux…  ou les pierres tombales abs-jetales….

 

LA TUQUE, LA RUE GOUIN |

LE…. IL ÉTAIT UNE FOIS ….DES PIERRES TOMBALES DE MON PÈRE ET DE SON AMI LE CURÉ.

Si vous allez dans le cimetière en arrière de l’Église de la paroisse de Mont-Carmel, dans le bout de trois-Rivières, vous y verrez une pierre tombale ou les noms de mon père Roger Rochette et d’un prêtre-curé… l’abbé……………. sont inscrits un sous l’autre… Cette inscription a un IL ÉTAIT UNE FOIS … qui donne à la pierre tombale abs-jetale toute la beauté de son énigme.

Mon père était très croyant… et sa peur de ne pas aller au ciel était chez lui viscérale… au point ou il porta le rêve d’être enterré dans la même tombe que son ami le curé en prenant le pari que le prêtre mourrait avant lui et qu’il lui préparerait ainsi une place au paradis.

À un moment donné , comme j’étais chanteur dans une boîte à chansons, chez Gaspard, aux Iles de la Madeleine… j’invitai mon père et ma mère à venir en vacances que je leur paierais avec mon salaire… Et, c’est au téléphone que mon père me manifesta le désir d’y venir avec le curé plutôt qu’avec ma mère… Je retéléphonai à ma mère de me dire… que ça  ferait du bien à mon père d’être avec le curé et qu’elle était à l’aise avec ça.

Quelle ne fut pas ma surprise, cette semaine-là, de voir mon père et le curé totalement dans une démarche spirituelle… le matin très tôt… mon père servait la messe du curé…. ils marchaient ensemble sur la plage….

Le curé et mon père avaient déjà réservé le lot ou ils serait enterrés ensemble et le curé mourut le ier… sur la pierre tombale, les deux noms furent donc écrits… celui du curé mort… et celui de mon père vivant…

Mais à sa mort, le curé laissa $75,000 dans une caisse en dessous du lit de ma tante rose, sa servante… conséquences de messes sur la slide dans des foyers de personnes âgées…

Mon père ayant à son tour un cancer… négocia d’abord avec des icônes de Marie pour du temps supplémentaire en échange duquel, avec la permission de ma mère, il deviendrait consacré à l’église dans une fonction subalterne… et mon père mourut… et  fut enterré avec le curé.

Quand ma mère mourut, 30 ans plus tard, à l’âge de 92 ans, elle se fit incinérer et donna son corps à la science, sans plus.

——

 

1c) : LA TOMBE DE PADRE PIO

Italie: la dépouille de Padre Pio, icône du catholicisme populaire, exposée  à Rome - Le Point

La tombe de Padre Pio, ou est enterré aujourd’hui le corps de Padre Pio est située à San Giovanni Rotondo (Italie) . Dans ce lieu, vous pouvez visiter la crypte avec la relique des restes mortels du Padre Pio.

Padre Pio est le nom d’un capucin et prêtre italien né Francesco Forgione, le  à Pietrelcina (province de Bénévent, en CampanieItalie), mort le  à San Giovanni Rotondo (province de Foggia dans les Pouilles en Italie). Il avait pris le nom de Pie (en italien Pio), en hommage au pape Pie V, quand il rejoignit l’ordre des frères mineurs capucins.

Il fut connu pour être le premier prêtre et l’un des rares hommes à qui la tradition attribue des stigmates, bien que l’origine miraculeuse de ces plaies soit sujette à polémique. Il a été canonisé par l’Église catholique le 16 juin 2002 sous le nom de saint Pie de Pietrelcina.

—–

1d) : LA TOMBE DU FRÈRE ANDRÉ

Un dernier (petit) voyage pour le frère André - L&#39;Oratoire Saint-Joseph du  Mont-Royal | L&#39;Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal

Alfred Bessette, né le  à Saint-Grégoire-le-Grand au Québec et décédé le , est un frère religieux canadien-français, membre de la congrégation de Sainte-Croix, à qui sont attribuées de nombreuses guérisons miraculeuses. Il est reconnu comme saint par l’Église catholique, ayant été canonisé le  par le pape Benoît XVI et appelé alors saint André. Sa fête liturgique est le 7 janvier1.

Dès son enfance, Alfred Bessette est frêle et souvent malade. Bien qu’il soit très pieux, rien ne laisse présager qu’il puisse vivre longtemps et qu’il devienne l’homme religieux le plus célèbre du Québec au xxe siècle2. À partir de la fin des années 1870, bien qu’il soit presque illettré, sa réputation de saint et de thaumaturge grandit.

Son envergure dépasse même les frontières pour s’étendre partout en Amérique, puis, en Europe et dans le reste du monde. À Montréal, il a réussi à faire construire l’oratoire Saint-Joseph, une imposante basilique dédiée à saint Joseph.

———-

 LA FEU DE CAMP DES CONTEURS SUR LA MONTAGNE DU POINT BIG BANG PAR UNE ANECDOTE AU SUJET DE LA TOMBE DU FRÈRE ANDRÉ

Plus j’avançais avec, plus j’étais mal à l’aise… Je me rappelai de ce raconte du Frère André vécu personnellement à l’oratoire St-Joseph.

J’avais passé plus d’un an à lire des livres de théologie, à assister de 3 à 7 messes par jour juste pour mesurer la distance phénoménologique et culturelle entre mon enfance et ma vieillesse.

La caféteria de l’oratoire St-Joseph était mon bureau. J’y écrivais des chansons avec ma guitare.. Durant plus de 2 mois, un homme d’une quarantaine d’années, chauve habita la même table devant son portable.

Un après-midi, il traverse diagonalement, se rend à ma place et me dit: j’en peux plus de souffrir… Je lui dis, viens je t’emmène au tombeau du frère André, tu vas déposer tes mains et tu vas lui dire à haute voix ce que tu voudrais qu’il fasse pour toi:)))

Et l’homme de dire… frère André, j’ai perdu ma femme, mes enfants, mon emploi, je vis dans une petite chambre minable à Verdun, je me suis fait une blonde mais je suis aussi à la veille de la perdre… Frère André, je suis incapable de vivre seul, donnes-moi une femme et fais que je sois certain que c’est toi qui me l’envoie:)))

Et moi de lui dire… fais attention à ce que tu demandes… le frère André est réputé pour être très vite et tu risques d’être pogné avec la femme:)))

Le soir, une voix à l’intérieur de moi-même me dit qu’il y a urgence à l’oratoire de de m’y rendre immédiatement… je prend le petit autobus… arrivé en haut.. je croise l’homme qui me dit… Ca adonne bien que je te vois, je m’en vais me tuer…..

Tu vas faire ça comment que je lui dis… Je m’en vais me jeter en bas du métro. Ca parait que tu viens pas de Montréal que je lui dis… ici tout le monde sait que c’est le meilleur moyen pour rester infirme toute ta vie…

Je l’emmenai avec moi au petit bar sur la rue St-Denis, empruntai une guitare et la petite scène, je lui chantai trois ou quatre de mes chansons pour le détendre…

Au retour je lui dis… rentre chez toi et le frère André va prendre soin de toi cette nuit…

Le lendemain matin 7 heures, j’arrive à la cafeteria… voila que mon homme me sourit à pleines dents devant son portable. Et il me raconte… Cette nuit, j’ai chatté et une fille a qui j’avais parlé il y a plus d’un an m’a écouté et m’a répondu ceci… C’est normal que tout s’écroule dans ta vie, ça fait un an que je t’attend… Et il me montre la photo de la fille… Une vraie belle fille, à couper le souffle.

Je dis au gars viens avec moi dans la salle de bain… Regarde-toi dans le miroir… C’est impossible qu’un gars laid comme toi ait séduit une si belle fille… Viens on va aller sur le tombeau du Frère André et tu vas déposer tes mains sur le tombeau en lui demandant la grâce qu’elle reste aveuglée par son amour pour toi et qu’elle en se réveille pas…

Ce qui fut fait ainsi et le gars est parti la rejoindre à Québec, je ne l’ai jamais revu…

Et moi de dire à la Ste-Vierge sur mon bâton… c’est-tu vraiment le frère André qui a fait ça? tu trouves pas que mon histoire du frere André qui m’est réellement arrivée ressemble à un conte urbain… Et même toi sur mon bâton, je suis incapable de te voir autrement qu’un conte urbain.

C’est ainsi que je déposai la Ste-Vierge dans la forêt, et que je suis maintenant hanté par une grotte ou son souvenir est infiniment plus intense que sa présence.

Qu’est-ce qu’un conte? c’est un trou dans le bâton de la réalité…

————

1d) : Les cimetières seraient des lieux…  ou les pierres tombales abs-jetales….

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 16

COMMENTAIRE

(Quand je creusais le chemin de ma tombe à val -david)

De là l’importance de ma série des ab (ab-dées, ab-cepts, ab-mmunication etc…) qui témoignent du flottement de toute étiquette lorsque cryptée par le champ constellaire de toute vie personnelle oeuvre d’art aspirée par un rêve big bang. WOW-T=2.7K?

Je vis de la passion de l’émerveillement d’être vivant… dans la passion de la certitude de la rivière lumineuse que constitue la vie dont la mort n’est que le rideau invisible d’une peur accessoire.

Je me rappelle… la nuit… à la Butte aux Pierrots, l’ancienne butte à Mathieu… Nous avions un succès fou…. avec la poune… j’habitais l’ancienne maison de Raymond Levesque…. vers 3 heyures du matin… après le spectacle… je construisais le chemin de pierre avec une brouette et des pierres… menant sous la scène ou seraient enfouies mes cendres, que je me disais. Puis, en pyjamas… à quelques pas entre ma maison et la scène, j’entrais par en arrière, j’ouvrais les lumières de la butte… et je lavais la scène à la moppe comme pour me rappeler un jour qu’il était impossible d’être si heureux dans la méditation …. Aujourd’hui… la butte est disparue, ma scène aussi… mais mon chemin de pierre lui est encore là eet mon ancienne maison aussi.

Les grillons, le vent dans les arbres, la rivière du parc des amoureux juste en bas de la côte… me chantaient le rideau invisible que constitue la peur de la mort…. car la condition humaine dans tout sa tragédie n’est finalement qu’ignorance … la mort est un rideau invisible pour les illuminés de la rivière intemporelle de la vie.

 

 Sur ma pierre tombale abs-jetale… mon socle ABS-JÉTAL QU’EST MON CORPS ÉTANT DÉJÀ CETTE PIERRE TOMBALE.. la seule à qui je tiens vraiment  … il aurait pu être écrit simplement ceci: QUEL EST TON RÊVE?

Mais alors….. quand on est attentif au IL ÉTAIT UNE FOIS… de Doris Lussier, du curé et mon père de Padré Pio, du frère André ou de Pierrot vagabond… qu’est-ce qui qu’est-ce qui rend authentiquement semblable chacune de leur pierre tombale abs-jetale? même si les rêves que chacune portent est si singulier?….

Quand on dort dans des cimetières devant des tombes d’enfants… on est mystiquement saisi par le rêve que constitue le cimetière lui-même au point ou, au-delà de toute hiérarchie des pouvoirs de richesse… une seule petite pierre anonyme d’enfant du début du 20ieme siècle par exemple danse fractalement autant qu’hologrammiquement une énigme… que ni la pierre tombale de Doris Lussier, ni celle de mon père et du curé, ni l’absence de celle de ma mère ou de la mienne probable … ,,,, ne vient faire vaciller…

Le traité des abs… prend le pari que toute pierre tombale est en soi un abs-jet… ou si vous voulez, un objet-rêve qui par l’illusion de sa présence matérielle …est …porteur d’une présence immatérielle rêvante encore plus énigmatique, celle d’un rêve big bang écrasé, raté ou dansé…. constitué de CHAMPS DE RÊVONS.

Chaque pierre tombale abs-jetale est porteuse d’un rêve impossible dont l’espérance nourrit les trois K-OULEURS primaires de tout champ de rêvons… la k-ouleur des frêlons, la k-ouleur des grêlons et la           k-ouleur des k-walions, ABS-TÉGORIES que nous étudierons après avoir intuitionné les trois formes d’errance sur terre… fantomatique, axiologique ou poétique.

—————

——————————–

———————————————–

 DEUXIÈME PHRASE

2: Les cimetières seraient des lieux…  ou les pierres tombales abs-jetales…. s’échangent des débris de la mémoire du coeur….

COMMENTAIRE

MAIS QU’EST-CE QU’UNE MÉTHODOLOGIE DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR?

June 25, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Mais qu’est-ce que la méthodologie des débris de la mémoire du cœur?

C’est une méthodologie reposant sur les axiomes suivants:

1) le corps de toute personne humaine est un espace infini quanto-cosmologique en soi.

2) Il est géré par quatre stations spatiales: les 5 sens (siège de la sensibilité), le cerveau (siège de l’entendement, de la raison et du jugement), le bas-ventre ou le viscéral (siège des pulsions de vie et de mort) et le cœur ( siège d’un champ constellaire relié au rêve big-bang).

3) les trois premières stations spatiales du corps humain (les 5 sens, la raison et le bas-ventre) fonctionnent selon les lois de la mécanique traditionnelle), la quatrième (le cœur) fonctionne selon les lois de la mécanique quantique.

4) Dans ce corps de la personne humaine, comme espace infini quanto-cosmologique, le temps n’existe pas. Bien plus toute l’information accumulée depuis la naissance et peut-être même, avant ….  circule en débris comme si on était en présence d’un champ de Higgs, d’une espèce de théorie des cordes faites d’infimes TRANSMAGES en collision perpétuelle les unes avec les autres, traversant à une vitesse inouie les 4 stations spatiales (les 5 sens, le cerveau, le bas-ventre, et le cœur)

5: Lorsque l’on dort, les 4 stations spatiales, telles des gradateurs de lumière, sont en mode minimaliste d’éveil, ce qui fait en sorte que LES COLLISIONS DE TRANSMAGES PRODUISENT CE QU’ON APPELLE DES CAUCHEMARS, dont la fonction consiste à garantir la vigilance en ce qui a trait à la régulation des fonctions vitales. Rarement la station spatiale du coeur y est convoquée dans sa porosité, mais plutöt espérée dans sa pacificité.

6: La plus grande valeur méthodologique des débris de mémoire des quatre stations spatiales ( 5 sens, cerveau, bas-ventre et cœur) semble se retrouver dans la station spatiale du cœur parce que, par le biais même des lois de la physique quantique, cette station métamorphose les qualis reliées aux débris de mémoire des 5 sens, de la raison et du bas-ventre, en k-Walias reliées aux débris sélectionnés quanto-cosmologiquement par la mémoire du cœur.

7: Une question fondatrice semble accompagner la méthodologie des débris de la mémoire du cœur? QU’EST-CE QUE J’AI À COEUR  D E RÉALISER SUR CETTE TERRE?

8: Tout se passe comme si les trois ieres stations spatiales , les 5 sens avec toute leur puissance empirique, la raison avec toute sa puissance organisatrice, le bas-ventre ou le viscéral avec toute sa puissance dyonisiaque, n’arrivaient pas à orchestrer les intérêts personnels cachés de chacune d’elles dans leur lutte de pouvoir pour dominer l’asservissement corps …en imposant un sens à la vie commune qui en découle … au point où malgré la volonté de chacune de ces trois stations spatiales  à ne pas tricher, toutes trois trichent par défaut.

9: LA DÉCISION DE LA PAS TRICHER POUR LAISSER LA PLACE À AUTRE CHOSE EST PRISE PAR LA STATION DU K-OEUR SELON LES LOIS D ELA PHYSIQUE QUANTIQUE.

10: La station spatiale du cœur, ayant pris la décision de ne plus tricher avec ce qui la convoque ( ce qu’il découvrira être une vie personnelle œuvre d’art) permet le surgissement d’un champ constellaire aux lois quantique étonnantes.

11: La première des caractéristiques semble être celle des K-Walias reliées aux débris de la mémoire du coeur…..  intemporels sous formes de transmages traversant sous forme de probabilités chaotiques …. se métamorphosant en TRANSMAGES ONTHIQUÉES ( au sens d’une métaphysique inclue dans l’abs-tologie même d’un vécu orchestré par le cœur) ET INTRIQUÉES (au sens où dans un monde multiversiel, l’accès à des événements de synchroni-vie-tés est quantiquement possible) … et cela ….dès qu’elles traversent le champ constellaire du cœur par la non-tricherie,  ce que l’on appelle des k-Walias …ou …. débris de mémoire sélectionnés par le coeur… dont l’étincelle harmonique provoque L’ÉMERGENCE D’UN RÊVE BIG-BANG .

—————–

 TROISIÈME PHRASE

3: Les cimetières seraient des lieux…  ou les pierres tombales abs-jetales…. s’échangent des débris de la mémoire du coeur….des socles abs-jetaux des humains disparus ……

COMMENTAIRE

 Documentaire – Les nations disparues – 1/2 – YouTube ….

1: Est-ce que ne leur est pas parvenue l’histoire de ceux qui les ont précédés: le peuple de Noé, des Aad, des Tamud, d’Abraham, des gens de Madyan, et des villes renversées? Leurs messagers leur avaient apporté des preuves évidentes. Ce ne fut pas Dieu qui leur fit du tort, mais ils se firent du tort à eux-mêmes.  (Sourate at-twaba, 70) (1.50)

LES GÉNÉRATION S PRÉCÉDENTES

2: la grande pyramide … Égypte … 2600 avant Jésus-Christ….. Stonehendge, Angleterre … 2000 avant Jésus-Christ… Angkor wat, Cambrodge, 1150 après Jésus-Christ, machu piccu, Pérou , 1470 après Jésus-Christ… (3.00)

3: Ce que nous voyons, sont les vestiges imposants de quelques-unes de grandes civilisations anciennes … Depuis des temps immémoriaux, des civilisations très différentes émergèrent, grandirent, régnèrent et finirent par disparaître… (3.45)

 

Portugal – Tremblement de terre de Lisbonne 1755 – YouTube

May 18, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

Diderot a payé le prix fort pour donner naissance à son encyclopédie. Il a fait trois mois de prison, mais en 1751, il la tient enfin dans ses mains. Le premier volume connaît un succès foudroyant. Son incarcération et l’encyclopédie l’ont rendu célèbre. ET C’EST CE QU’IL VOULAIT. Il reçoit même une lettre de félicitations de la part de Voltaire qu’il surnomme LE SOCRATE MODERNE.

L’œuvre monumentale de Diderot a rempli sa mission. APPORTER RESTECT ET RECONNAISSANCE AUX PETITES GENS. Mais la plupart n’auront jamais l’occasion de lire l’encyclopédie. L’encyclopédie était un livre très cher. Il coûtait quelque chose comme 980 livres. Sachant qu’un artisan de l’époque gagnait au mieux 15 livres par semaine, il n’aurait jamais pu se l’offrir. Les lecteurs étaient essentiellement issus de l’élite sociale. Et même pour ceux qui en ont les moyens, acheter un livre peut s’avérer risqué.  AU 18EME SIÈCLE, LA MOITIÉ DES LIVRES PUBLIÉS EN FRANCE ÉTAIENT INTERDITS ET VENDUS SOUS LE MANTEAU. L’encyclopédie elle-même a été bannie pendant plusieurs années. Mais pour citer Diderot, UN LIVRE INTERDIT EST UN LIVRE LU.

Diderot constate que la polémique sert l’encyclopédie. Et malgré les risques, son succès dope l’industrie de l’édition, alors que l’apprentissage de la lecture se généralise, toutes les couches sociales ont désormais accès aux informations, aux idées et au vaste monde. Diderot qui voulait diffuser la connaissance partout dans le monde est sur le point de voir son rêve exaucé.

MAIS L’ÉGLISE CONTRE-ATTAQUE.

Son chef suprême, le pape, condamne l’encyclopédie et ordonne qu’elle soit brûlée. IL DÉCLARE QUE TOUS LES CATHOLIQUES QUI LA LIRONT CONNAÎTRONT LA DAMNATION ÉTERNELLE.

La bataille entre les lumières et la religion est particulièrement virulente au Portugal. LES LUMIÈRES L’EMPORTERONT GRÂCE À UN ÉVÉNEMENT CATASTROPHIQUE qui va dévaster la capitale et dont les répercussions saperont l’autorité de l’Église dans le monde entier ET CE, JUSQU’À NOS JOURS.

Au milieu du 18eme siècle, le Portugal est le pays le plus religieux d’Europe.  LA PHILOSOPHIE DES LUMIÈRES Y EST PRESQUE INCONNUE.  Plus encore qu’en France, l’Église catholique règne en maître. Les prêtres avertissent les pêcheurs qu’ils subiront LE CHÂTIMENT DE DIEU  après leur mort L’Église institue le tribunal de l’inquisition qui condamne les gens au garrot, à la décapitation et au bûcher. Rien ne semble pouvoir changer le cours des choses jusqu’à ce jour de novembre 1755.

Lisbonne avec ses deux cent cinquante milles habitants est alors un labyrinthe de ruelles surpeuplées qui s’étend sur les rives du Tage. Le ier novembre, c’est la Toussaint et c’est un jour férié. CE JOUR A UNE SIGNIFICATION PARTICULIÈRE DANS LES PAYS CATHOLIQUES.

Le matin du ier novembre 1755, tous les habitants de Lisbonne se sont rendus dans les églises et lieux de culte. vers 10 heures du matin, une chose terrible et inattendue a eu lieu. Un bruit terrible s’est fait entendre ET LES GENS ONT SUBITEMENT RÉALISÉ QUE LA VILLE S’ÉCROULAIT AUTOUR D’EUX. Lisbonne est victime d’un violent tremblement de terre. Le tremblement de terre a atteint une magnétude de 9,1 sur l’échelle de Richter. Il a frappé Lisbonne avec une violence inouie et a naturellement eu des effets dévastateurs. La ville est en train de s’écrouler et ses habitants sont écrasés par la chute de bâtiments EN FUYANT LES ÉGLISES. Les survivants courent jusqu’au fleuve où ils sont submergés par un gigantesque raz-de-marée. PUIS UN INCENDIE RAVAGE LA VILLE. Des dizaine de milliers de personnes trouvent la mort ce jour-là.

LES HABITANTS DE LISBONNE ONT POURTANT OBÉI AUX PRÊTRES. ILS SONT ALLÉS À L’ÉGLISE, ILS ONT PRIÉ, MAIS ILS N’ONT PAS POUR AUTANT ÉCHAPPÉ AU CHÂTIMENT.

ET ILS VEULENT SAVOIR POURQUOI….

Il a été difficile à l’Église d’expliquer pourquoi un Dieu tout puissant et miséricordieux avait permis qu’à Lisbonne arrive cette catastrophe. La seule chose qu’elle a pu faire, ça été de CONSEILLER AUX GENS DE PRIER DIEU. ce même dieu qui avait causé la tragédie. Un prêtre exhorte les habitants à se repentir affirmant que le tremblement de terre, l’incendie et le raz-de-marée ont été envoyé par Dieu POUR LES PUNIR DE LEURS PÉCHÉS

à suivre…

————

4: qu’elles abritent ….

COMMENTAIRE

5: sous la danse quanto-cosmologique …

COMMENTAIRE

6: de leurs champs de rêvons …

COMMENTAIRE

7: libérés…..  vagabonds et heureux ….

COMMENTAIRE

8: parce qu’enfin libres d’inventer …

COMMENTAIRE

9: de nouveaux multivers de rêves big bangs ….

COMMENTAIRE

10: en quête d’abs-jets … et/ou …. de socles abs-jetaux poétisables ….

COMMENTAIRE

11: d’Événements Big.Bang …

COMMENTAIRE

12: comme le dit si bien Michel ….

COMMENTAIRE

13: hors temps, hors réalités, hors servitudes…

COMMENTAIRE

———–

En conséquence de quoi …. Dans le traité des abs… la mort … en hypothèse pour moi … serait

14: un objet pour l’existant….

COMMENTAIRE

15: un abs-jet pour l’abs-xistant

COMMENTAIRE

et … possiblement …. comme l’a si brillamment intuitionné mon partenaire de recherche Michel le concierge… serait… aussi … en soi …

16: une transformation du socle abs-jetal en champs de rêvons.

COMMENTAIRE

—————-

Quelque chose de magnifique . | Peinture diamant, Art surprenant, Peinture  abstraite

2) MON EXPÉRIENCE À DORMIR DANS LES CIMETIÈRES M’A AUSSI SENSIBILITÉ … AU FAIT QUE…. SUR TERRE…. DE LA NAISSANCE À LA MORT…. TOUTE PERSONNE HUMAINE … PARCE QU’ELLE NE SAIT PAS D’OU ELLE VIENT… ELLE NE SAIT PAS QUI ELLE EST.. ET ELLE NE SAIT PAS OU ELLE VA …. VIT DE L’ERRANCE… ET CELA QU’IMPORTE LA RICHESSE SYMBOLIQUE DE SA PIERRE TOMBALE.

MAIS….  QU’EST-CE QUE L’ERRANCE?

———-

4375, 30 octobre 2020

AUDIO COMMENTAIRE P.G. DU 2EME DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR …

OCTOBER 30, 2020 PIERROT LE VAGABOND CHERCHEUR

AUDIO-COMMENTAIRE DU 2EME DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR

————-

DANS LE DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR 2 …..TOUT SE PASSE k-OMME SI …. UNE OU DES AB-TITÉS ÉTRANGES APPELÉES …RÊVES BIG BANG… k-UI SIGNENT LE RÉEL TOUT EN N’EN FAISANT PAS PARTIE… TOUT SE PASSE K-OMME SI MONSIEUR 2.7K? AVAIT APPRIS À MARCHER PAR SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART …. DES TACHES TEXTUALES ONÉRIQUES…. DESQUELLES SE DÉTACHENT SOUS SES PAS… DES CHAMPS DE RÊVONS….DONT L’AN-k-RE ABS-LOGIQUE PASSE PAR DES k-WALIAS DE SOCLES AB-JETAUX … DESQUELS JAILLISSENT DES paysages de RÉCITS DE RÊVONS DÉ-SENDORMIS….. sur LESQUELS LE RÊVE DE LA LETTRE K …SE DANSE DANS UN RÊVE …  QUI LUI SE DANSE DANS UN RÊVE… QUI LUI SE DANSE DANS LES RÊVES ….  DE CE OU CES ÉTRANGES PERSONNAGES APPELÉS RÊVES BIG BANG …

OCTOBER 28, 2020 PIERROT LE VAGABOND CHERCHEUR

TOUT SE PASSE COMME SI…

SUR TERRE…. DEPUIS LA PHOTO DE LA TERRE PRISE DE LA LUNE… L’HUMANITÉ SAIT MAINTENANT K-U’ELLE EST PLANÈTE… DANS LE SENS GREC DU MOT… «VAGABOND» …. TOUTE PERSONNE HUMAINE ERRE ENTRE LA NAISSANCE ET LA MORT…. 7 MILLIARDS D’ERRANTS QUI SE DIVISENT EN TROIS CATÉGORIES D’ERRANCE…. L’ERRANCE FANTOMATIQUE… L’ERRANCE AXIOLOGIQUE ET L’ERRANCE POÉTIQUE…. COMMENT POUVONS-NOUS DISTINGUER LES TROIS FORMES D’ERRANCE? … PAR LA K-UALITÉ DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR ….DE LÀ… LE CORPS HUMAIN VU COMME UN ABJET K-UANTIQUE AU K-OEUR DES K-ORPS CÉLESTES AUSSI VU COMME DES ABJETS K-UANTIQUES…. LE TOUT HOLISTIQUEMENT K-ANTIQUE DES K-ANTIQUES DE SO-K-LES ABJECTAUX PORTANT L’IMMATÉRIELLE BEAUTÉ DU MONDE SOUS SA FORME DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR… DE LÀ…. LES K-WALIAS… COMME FONDEMENT MÊME DE LA MUSIQUE NANO-K-OSMOLOGIQUE DU MULTIVERS ….

December 12, 2019 Pierrot le Vagabond Chercheur

 

Le s-k-ulpteur de pensée abstraite pure en moi traîne nuit et jour un petit k-arnet… comme on traîne un filet pour chasser les papillons de nuit… les k-walias se poétisent par une flambée de lucioles de la mémoire du k-œur… et soudain…on tient le sens même de son errance poétique sur terre… La semaine passée… Yves Bergeron , directeur de l’observatoire du patrimoine à l’U-K-AM organisait une activité sur le déménagement de Forillon dans les années 60… Et comme Alexis Lemieux en est le bras droit… j’y ai été invité… Et soudain… dans le do-K-umentaire présenté par la dame… j’ai vu… j’ai vu ma notion de «SO-K-LE AB-JETAL» sur laquelle je travaille … Cela m’a rendu si joyeux… Un monsieur montrait un artéfact… un K-anot de course… ra-K-ontant que ce canot avait été inventé par un monsieur qui y mettait son année à le K-réer parce qu’il voulait gagner la course de canot de l’année… Et il gagnait cette K-ourse… ce inventeur vendait son K-anot à celui qui était arrivé deuxième… avec l’idée de construire un nouveau K-anot encore meilleur pour battre celui qui avait acheté son K-anot de l’année précédente… Wowwwwwwwwwwwww…c’est exactement cela UN SO-K-LE ABJECTAL ….. Parc -K-anada veut rassembler ses artéfacts dans un même lieu au K-uébec… Mais en faisant cela… il va ramasser un objet et détruire le so-K-le abjectal qui lui repose sur un territoire et sur un débris de la mémoire du K-œur d’une grande beauté … et surtout d’une immense didactique de la justice épistémique et même d’une justice de la réparation…. Au 21eme siècle… ce qui définira l’artéfact immatériel … ser relié et à un territoire.. et à un débris de la mémoire du K-oeur que porte ce territoire par son so-K-le abjectal… de là  ….LA MÉTAPHYSIQUE DES K-WALIAS…. permettant le passage planétaire de l’errance fantomatique-axiologique à l’errance poétique de la nano-citoyenneté-planétaire … Pierrot vagabond …. au nom de par et pour … notre équipe de recherche (Auld, Woodard,Rochette)

—————

COMME DANS LE SOCLE ABJETAI DU K-ANOT … AINSI …. EST MARCHÉ PAR LA LETTRE K …CE TEXTE DE SCHELLING …

TOUT SE PASSE COMME SI ….

parce qu’un socle ab-jetal est soudainement marché par LA LETTRE K …. devenue Monsieur 2.7k? ….par sa vie personnelle oeuvre d’art et sa question phare (Quel est ton rêve?) . la profondeur des taches textuales onériques  …dégageait soudainement l’ab-réalité D’UN CHAMP DE RÊVONS DÉSENDOR-MIS…. Ainsi cette tache textuale onérique de Schelling marchée par la lettre K …..se métamorphosant en SO-KLE AB-JETAL D’UN CHAMP Dé-sen-dormis de l’ab-réalité…. PRODUIT D’ÉNIGMATIQUES RÊVONS ….. particules de rêves flottant….

Blogue 4375, 24 octobre 2020…

 

SCHELLING … (1775-18520 K-LARA, L’AMOUR ET LE MONDE DES ESPRITS EXTRAIT)

 

C’était au jour de la Toussaint… et nous faisions route vers la ville , le médecin et moi, pour en revenir le soir même avec k-lara. Elle s’y était déjà rendue K-uelques jours auparavant en K-ompagnie de mes deux filles. K-omme nous avions déjà devant nous la belle ville, située à peu près à la hauteur de la montagne, nous vîmes une foule de gens en K-ortège se diriger vers une K-olline en pende douce K-ue longeait notre chemin. Nous eûmes au fait de deviner ou ils se rendaient . Nous décidâmes alors d’assister nous-mêmes à cette fête émouvante célébrée ce jour-là dans les villes K-atholiques À LA MÉMOIRE DES MORTS. L’endroit se trouvait déjà tout rempli de monde …

C’était une chose singulière à voir … LA VIE SUR CES TOMBES … éclairée de leurs mystérieuses par un pâle soleil d’automne …

Nous découvrîmes bientôt, en s’é-K-artant des sentiers fré-K-uentés, K-ue des cercles harmonieux s’étaient formés autour des tombeaux… Ici, des jeunes filles dans la fleur de leur âge …tenant par la main leurs frères et soeurs plus jeunes  déposaient une couronne sur la tombe d’une mère … là une mère se tenait en silence sur la tombe de ses enfants  tôt disparus …

Nul besoin n’était d’eau bénite  pour tenir lieu de larmes … des pleurs doucement versés k-ue sanctifiait une tendre douleur répandaient leur fraîcheur sur le sol des tombeaux…

—————

AUDIO-COMMENTAIRE DU 2EME DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR … TRANSCRIPTION

Dans le ier débris de la mémoire du k-oeur, j’explique le programme qui m’habite… C’est-à-dire que je pars d’une spé-k-ulation radicale à partir de laquelle mon intuition profonde… c’est …que… y existe quelque chose .. QUE J’APPELLE LE RÊVE BIG BANG (7.12) … qui signe le réel mais qui n’en fait pas partie … à partir duquel moi… je vagabonde pour ESSYER D’EN TROUVER LES LOIS ….

Dans le 2eme débris de la mémoire du k-oeur, ce que je m’en rend compte, c’est que … je suis incapable de voir quelque texte que je lis … par sa production … par son rapport à l’auteur … je vois juste DES TACHES TEXTUALES ONÉRIQUES ( 7.43) … que je marche… dans lesquels j’introduit la lettre K …. comme dans Monsieur …2.7k? … il y a 15 ans … et à partir duquel… le k-oeur … le k-oeur de K marche        k-uelque chose … dans les taches textuales onériques … que j’appelle si tu veux… DES SOCLES AB-JETAUX (8.17) …. les mots deviennent des socles ab-jetaux … comme les k-orps humains porteurs de RÊVONS (8.20) … de traces de rêvons … parce que je les marche… parce que j’enfonce mes pas à l’intérieur …  LE K-OEUR DE LA LETTRE K SE MET À BATTRE …

Et j’ai l’impression que c’est les particules de rêvons … y bat par les particules de rêvons qui trainent autant dans le K-anada qu’il a marché , que dans les universités qu’il marche … que dans les textes qu’il écrit …

C’est k-omme su le rêve de … Monsieur 2.7k? … de sa vie personnelle oeuvre d’art … était k-onstitué … à la fois de débris de la mémoire du k-oeur … ok… qui surgissent à un moment donné … DANS UNE AB-LOGIE (9.10) … ça veut dire quoi? … fondamentalement DANS UNE SOIF D’ÉTONNEMENT PAR L’ALÉATOIRE…

Pourquoi le texte de Schelling? Pourquoi le texte de Bergeron (le canot) … pourquoi ce blogue-là sur les 2400? … et ainsi de suite … ce qui m’intéresse, c’est la création par LE K-OEUR D’UNE LETTRE (9.30) … la lettre K … qui a pas de tête parce que … parce que .. on lui a coupé ses rêves … Y sort de la réalité … Y traverse la littérature ou il y a énormément d’informations …en la marchant … en flottant … avec l’impression que… ce qui en reste …c’est des DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR … qui se présentent à lui sous formes de taches textuales … à partir desquelles se dégagent …DES RÊVONS (10.03)

Et… l’impression que ça me laisse après le deuxième débris de la mémoire du k-oeur. .. c’est… quand tu quittes L’ONTI-KE ( 10.16) … L’ONTI-KE SE DISSOUT SOUS L’ONTI-KHA-TIF… et l’onti-kha-tif est porteur d’une féérie …qui… quand je marchais la route … témoignait de sa présence par LES ARBRES (10.39) … quand je marchais la nuit, marchais le jour, les arbres avançaient vers moi et me saluaient  et me remerciaient de témoigner de nos présences réciproques …

Et j’ai l’impression que … d’un débris à l’autre … j’accentue la profondeur de ce que c’est que l’onti-kha-tif … COMME PORTEUR D’ERRANCE POÉTIQUE (11.03) … c’est là ou j’en suis …

GAELLE

Écoute … Y a plusieurs choses qui me viennent en tête … mais la première c’est … Il y a comme … pour moi indéniablement … il y a UNE QUALITÉ POÉTIQUE DANS TON TRAVAIL (11.35) …  indéniablement … qui fait que… on se laisse conquérir … tu vois par … l’univers… le projet …  Ça c’est intéressant et je trouve ça important de te le dire …

À ce stade-ci, les commentaires que je peux faire … je ne sais pas si ce sont des commentaires qui vont beaucoup t’aider …  mais… la première question que je me posais … je me disais…

Est-ce que tu as une idée …  de ton programme… au sens ou … là tu as écris tes débris de la mémoire du k-oeur … Y VONT SERVIR À QUOI? … Et comment est-ce que tu veux le travailler à l’intérieur de ta proposition

PIERROT

un….. j’espère que la suite de mes débris de la mémoire du k-oeur … plus … nos commentaires audio … vont me permettre d’avoir ACCÈS À DES LOIS (12.42) DE L’ONTI-KHA-TIF ….

Comment je veux m’en servir dans mon travail … et que… peu à peu … au fur et à mesure que j’avance d’un débris à l’autre … Y A TOUTE MA SÉRIE DES AB- (12.55) … qui commence à… J’ai un glossaire de 187 … et je me rends compte … que ma série des AB- commence à prendre une valeur épistémologique que j’avais pas prévu…

DONC CE SONT DES PROPÉDEUTIQUES À MA SÉRIE DES AB (13.10) …

Donc , ce que je voyais… quand je parle d’ab-logies, ou quand je vais parler D’AB-MMUNICATION, j’avais parler D’AB-CEPTS , ou D’AB-JETS … Je me rends compte … et je voyais en notes de bas de pages. … un moment donné, dans chacun des débris .. les explications de mes ABS — au fur et à mesure que j’avance …

Et je pense que mon objectif … c’est… LES LOIS DE L’ONTI-KHA-TIF PAR UN PAYSAGE DE ABS (13.40) … ‘est vers là que je me dirige …et j’ai l’impression que tout ça, c’est une propédeutique à… si tu veux… à enclencher   … à rendre accessible par la poésie … mes 187 éléments de glossaires … mais resserrés à travers TOUT MON CHAMP DES ABS (14.14) …

Et ce que j’ai besoin… C’EST D’UN CHAMP POÉTIQUE DES ABS … pour bien indiquer la valeur de l’onti-kha-tif  que j’ai par …QUEL EST TON RÊVE? …  Je me dirige vers là…

Donc mes débris, c’est simplement une méthode , une méthodologie, pour que mon glossaire ait une valeur épistémologique , une valeur méthodologique … et ce qui fait que le centre même de tout , je pense. c’est la première question:

Et d’ailleurs, quand je commence à écrire …K-uel est ton rêve… c’est K-, dans K-ombien d ejours… LA LETTRE k DEVIENT PRÉDOMINANTE…(14.48) tellement que… que je me disais … c’est le chemin par lequel je me suis sculpté une méthodologie, une épistémologie… et je suis sûr que je vais arriver à ça … au bout de la ligne …

Et probablement qu’on va âtre capable de détacher les deux… c’est -à-dire … on va pouvoir dire.. Voici son travail de propédeutique …  voici sa méthodologie et son épistémologie DES ABS (15.19) QUI SONT LA K-ONSÉQUENCE MÊME DE SA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? (15.21) qui donne.. si tu veux… l’errance poétique… et voici maintenant le résultat et le résultat en lui-même est unrésultat très technique … dans le fond c’est… TOUTE LA SOMME DES ABS DÉGAGÉE PAR LA QUESTION… k-uel est ton rêve? (15.34)

Donc… UNE MÉTAPHYSIQUE DE L’ONTI-KHA-TION … ça réponds-tu à ta question?

GAELLE

Oui… c’est vraiment ce que j’ai vu… mais je te réserve les autres questions pour plus tard… mais je pense que cette question-là est importante … Et… juste un petit détail …

Je sais pas si … c’est un détail technique qui n’a rien à voir avec l’essentiel … Je sais pas si dans tes citations, les trois errances… est-ce que tu cites Alexis comme co-auteur?

PIERROT

Je vais le signaler comme co-auteur… dans la note de bas de page … D’ailleurs je l’ai déjà signalé plus loin dans ma première version  de mon 100 pages (doctorat Auld, Woodard, Rochette) … je mets des extraits de son mémoire .. que je peux rajouter en notes de bas de page d’ailleurs… je l’ai pas fait encore …

GAELLE

Ca m’a juste traversé l’esprit parce que… souvent je t’entends parler des 3 errances et je ne t’entends pas citer Alexis … comme vous avez travaillé plusieurs années là-dessus …

PIERROT

Ah oui… mais d’ailleurs , si je te montrais le premier projet, le premier 100 pages, , Alexis, les extraits de sa maîtrise.. ça s’appelle les LOIS ROCHETTE-LEMIEUX (16.47) … Ah oui oui, c’est même élémentaire…

GAELLE

Parce que ton travail est définitivement …. parce que j’ai l’impression que tu as eu plusieurs collaborateurs comme les premiers laboratoires… et … la seule chose que je trouverais dommage, c’est qu’on ne le sente pas…

PIERROT

Ben, écoute ben, c’est fantastique parce que y a des débris de la mémoire du k-oeur qui vont être consacrés à mes collaborateurs… Gérard Cadieux (recyclo-livres Victoriaville) et Suzanne Fortin , Alexis … Ca va être consacré aux états de collaboration qui SONT DÉJÀ DANS LES BLOGUES (17.22) … qui sont cités dans des blogues… Merci… mais c’était déjà dans ma logique … C’est sûr, c’est sûr, c’est même essentiel, sinon… comme quand je vais arriver au WOW (17.39) par exemple , c’est sur que je vais vraiment prendre un blogue dans lequel je raconte cette histoire-là… de recyclo-livres …

Rendre Hommage à Gérard et Suzanne avec lesquels j,ai travaillé… rendre hommage à Alexis… ben oui … c’est élémentaire … D’ailleurs, dans l’audio, mets que je le mette, justement ta question et la réponse vont etre là aussi …

GAELLE

Mon point n’est pas de dire …après ça, tu choisis… comment tu veux le faire… ce que j’essaye de dire simplement … ÇA N,ENLÈVE RIEN Ç TON GÉNIE… tu comprends … simplement que… quand t’es devant une proposition de création , t’as le choix de la raconter dans plusieurs processus … mais aussi le choix au moins de signaler que c’est l’élément d’un premier laboratoire avec telle personne puis tel autre élément d’un autre laboratoire avec telle personne .. c’est super important…

PIERROT

D’ailleurs, , aussi mon laboratoire avec Michel et Marlene … ben oui … tu sais bien que oui … Merci par exemple de me l,avoir signalé… mais … mais… j’aurais jamais jamais jamais oublié ça … aye … Ben merci … je vais transcrire notre audio

GAELLE

Je pense que tu vas être content de ta réponse … Cette question-là me semblait importante et tu as répondu magnifiquement… Quand tu vas t’entendre, tu vas être très content … Comment tu veux l’appeler cet audio?

PIERROT

LE CHAMP DES RÊVONS

 

Membres du laboratoire

 3) LA RENCONTRE DE PIERROT VAGABOND ET D’ALEXIS

Dans le blogue du ier mars 2015, (www.surmonter la dépression.centerblog.net /26/citations/ de/nelson/mandela) Nous écrivions :

COMMENT J’AI RENCONTRÉ ALEXIS : J’étais vagabond avec mon bâton, mon sac à dos et ma guitare, je crois. Et je suis passé à Valleyfield devant le musée régional. Alexis était là sur le trottoir avec une collègue (Jeanne), faisant une promotion intelligente de ce musée auprès de la population passante.

Je lui ai dis que je vagabondais depuis 6 ans pour un doctorat. (C’était il y a deux ans).  Il m’a dit qu’il travaillait pour sa maîtrise en cinéma sur le thème de l’errance dans le corpus de production des films de son oncle Fernand Bélanger.

Fernand Bélanger - Films, Biographie et Listes sur MUBI

 4) LES FILMS DE FERNAND BÉLANGER

Je suggérai que nous travaillions ensemble sur une réflexion argumentative de calibre universitaire. Il m’invita à la cinémathèque québécoise où durant près d’un mois, il présenta les œuvres cinématographiques de son oncle, sous le thème de l’errance.

Et c’est là que je me suis rendu compte que tout ce qu’Alexis argumentait au sujet de l’étiquette   «errance» ne correspondait absolument pas à ce que j’avais vécu dans mon vagabondage.

Nous avions donc une confusion sur l’étiquette et ses attributs (que j’avais déjà notées et au colloque de l’uqam sur l’itinérance, où j’étais le seul errant présent et dans les différents dictionnaires, encyclopédies et œuvres bibliographiques).

Et c’est là qu’Alexis et moi, systématiquement et passionnément, nous nous sommes interrogés sur le pourquoi de cette confusion.

De longues heures à commenter nos lectures, jusqu’à ce que par hasard, je découvre Dominique Berthet et les racines de l’errance (errare/itérare).

—————

27 DÉCEMBRE 2020… JE PENSE AVOIR ENFIN RÉSOLU L&#39;ÉNIGME DU FONDEMENT  PARADIGMATIQUE AXIOMATIQUE DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …..  15 JOURS APRÈS LA FIN SW LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU

5) MAIS D’ABORD… QUI EST DOMINIQUE BERTHET?

Donc …..  d’abord, quelques phrase de Dominique Berthet … AU SUJET DE LA PROVENANCE ÉTYMOLOGIQUE DU MOT ERRER…. dans son avant-propos d’un petit livre collectif … intitulé : FIGURES DE L’ERRANCE, L’HARMATTAN 2007 .

Dominique Berthet est professeur des Universités à l’Université des Antilles et de la Guyane. Critique d’art (membre de l’AICA). Fondateur et directeur du Centre d’Etudes et Recherches en Esthétique et Arts Plastiques (CEREAP) ainsi que de la revue Recherches en Esthétique.

 ERRER … POSSÈDE UN DOUBLE SENS

A) ERRARE

Un premier venant du latin « errare» signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté.

Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pêcheur. Ici l’errance conduit à l’erreur.  Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur : action d’errer ça et là. Action d’errer moralement ou intellectuellement. État d’esprit qui se trompe. On parlera aussi d’errements.

 B) ITERARE

Mais ce verbe ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie ALLER, VOYAGER, CHEMINER, verbe qui était très employé sous cette forme venant du bas-latin ITÉRARE.

C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, DU JUIF ERRANT, ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessamment jusqu’à la fin des temps. C’est aussi ZARATHOUSTRA, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

Le chevalier errant | #5 L’HOMME LITTÉRAIRE – YouTube

—————-

L’ERRANCE peut s’envisager au moins sous deux aspects. D’ordinaire elle est associée au mouvement, à la marche, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, qui nous jette hors de nous-mêmes et qui nous mène nulle part. L’errance toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. Cette CONCEPTION DE L’ERRANCE NÉGATIVE  envisage l’errant comme un être ÉGARÉ, DÉSOEUVRÉ, À LA DÉRIVE, SORTE DE SDF de notre période contemporaine.

Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas, car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant, c’est être, à un moment donné, sans attache particulière, allant d’un lieu à l’autre, en apparence sans véritable but. En apparence seulement, car L’ERRANCE EST UNE QUÊTE, une quête d’autre chose ( …..) Ceci dit, d’autres voyages s’apparentent à l’errance, telle qu’elle vient d’être évoquée. (Itérare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN RÊVE DE L’AILLEURS  (Ça c’est moi, le vagabond céleste Simon) tel qu’en firent l’expérience RIMBAUD, GAUGUIN OU LES HIPPIES  des années 70 sillonnant l’Inde, long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

————

——————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L&#39;ÎLE DE L&#39;ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D&#39;ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

 6 : LES LOIS …  ROCHETTE-LEMIEUX …  DE LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Mais nous nous sommes vite rendus compte que cette présentation statique rajoutait de la confusion.

Tout en analysant les films de son oncle, Alexis et moi nous nous rendions bien compte que, dans chacun de ses films, il y avait une part d’errare et une part d’iterare, MAIS JAMAIS DANS LA MÊME PROPORTION.

Et c’est cette minutieuse analyse qui nous a conduit à dynamiser l’errance en trois sortes de dynamiques possibles : L’ERRARE SUPÉRIEUR À L’ITÉRARE (FANTOMATIQUE …….. L’ERRARE ÉGAL À L’ITERARE (AXIOLOGIQUE) …. L’ITERARE SUPERIEUR À L’ERRARE (POÉTIQUE).

Là où nos deux recherches se séparent en des champs de questionnements complémentaires mais différents, c’est que de mon côté, je me suis rendu compte que l’errance pouvait être attribuée à toute personne humaine sur terre, à cause de sa naissance et de sa mort … DONC NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES ERRANTS ET DES ERRANTES PLANÉTAIRES.

Mais bien plus, trois questions reviennent depuis l’homme des cavernes : QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ? Les questions unissent fraternellement, les réponses désunissent a-socialement. De là le passage des errances esclavagistes (fantomatiques/axiologiques) à l’errance de liberté poétique par les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? , 2) Dans combien de jours?, 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?, 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————-

MoCo : L&#39;Étoffe d&#39;une ville - Le MUSO

7) DANS LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX … TEL QUE NUMÉRISÉ

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

————————

————————————–

8: DANS L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ, ON POURRAIT DIVISER LES VAGABONDS DE L’HISTOIRE EN TROIS CATÉGORIES D’ERRANCE …. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

————-

The Vagabond, 1845 - Gustave Courbet - WikiArt.org

9: LA PREMIÈRE CATÉGORIE DE VAGABONDS DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ… LES ERRANTS FANTOMATIQUES

——————

DUPRÉEL ET L’ÉTIQUETTE D’errance « FANTOMATIQUE»

Dans les pages 514-515, items 444 et 445 de sa suite d’argumentations, Dupréel note que la différence entre une valeur fantomatique et une valeur humaniste s’établit par la différence entre la notion d’individu et la notion de personne. Et à mon avis, une errance fantomatique met en scène des individus pris dans une toile d’araignée tissée d’errare en majeure tandis qu’une errance poétique ou héroïque met en scène des personnes tissant entre elles des droits et des devoirs dont elles fixent les conventions.

444- LA TECHNIQUE DE LA PERSONNE
Dupréel, Traité de morale, tome 11, (p.514)

444. Ce dont nous avons à nous occuper maintenant, c’est de cet honneur humain universel devenu une sorte de patrimoine moral commun à tous les groupes, ou du moins en passe de le devenir tout à fait si certaines réactions ne prévalent pas contre les grandes directions du progrès social tel que l’ont connu les derniers siècles.

Des règles d’honneur et de respect des individus, implicitement ou explicitement président universellement à toutes les relations entre les hommes. Il importe de relever l’existence et d’analyser un ensemble de procédés grâce auquel la vie sociale a pu se développer, et qui ne résultent nullement de la nature brute des choses, ni des facultés données telles quelles, qui reposent au contraire sur des institutions, explicites ou implicites, chefs-d’oeuvre de l’expérience et de l’activité collective des générations.

Une technique étant un système de moyens propre à réaliser une certaine fin, nous dirons que les règles d’honneur en général relèvent D’UNE TECHNIQUE DE LA PERSONNE. Nous entendons par là un ensemble de procédés sur lesquels se posent les relations sociales les plus raffinées et en définitive, toutes les formes supérieures de la vie en société. Il est reconnu moral d’agir selon cette technique, d’en apprécier les conventions, il est immoral de n’y point y recourir. Dire qu’il y a une technique générale de la personne et reconnaître l’existence d’un honneur au sens le plus général, d’un honneur humain, ce sont les deux expressions synonymes.

La morale de l’honneur consistera à traiter les autres et à se comporter soi-même comme une personne, et c’est là reconnaître AUX INDIVIDUS non pas les qualités et les propriétés que la stricte observation nous y ferait découvrir, mais certaines prérogatives convenues.

Le mot personne vient du latin persona qui veut dire masque, et par extension rôle dans une tragédie ou une comédie. C’est l’activité et la pensée juridiques qui ont formellement développé la notion de personne; mais bien avant ces dernières systématisations, l’essentiel de cette notion était plus ou moins confusément mis en œuvre dans la vie pratique et la vie religieuse avait sans doute travaillé à la consacrer.

———
DIFFÉRENCES ENTRE LA PERSONNE ET L’INDIVIDU PROPREMENT DIT
Dupréel tome 11 p.515-516

445. Entre la personne et l’individu correspondant, nous relèverons principalement trois ordres de différences. Les deux termes comparés diffèrent 1) quand à la durée…2) quant à l’évolution 3) quant aux capacités supposées.

DIFFÉRENCES QUANT À LA DURÉE. L’individu physiologique commence à la naissance de son corps et finit à sa mort. Avant la naissance, il n’est pas séparé encore d’un autre individu; dès la mort, l’être psycho-physiologique est anéanti et l’être corporel a commencé à se décomposer. A LA PERSONNE il est attribué une durée plus longue. Elle commence plus tôt et finit plus tard. La loi civile reconnaît des droits à l’enfant à naître, dont elle définit par convention les conditions d’existence. De leur côté, la morale et la religion, en assimilant dans une certaine mesure l’avortement volontaire au crime d’homicide, reconnaissent à l’individu social une existence antérieure proprement dite.

Mais c’est à l’autre extrémité de l’existence que la différence s’accuse principalement. L’être social, la personne ne finit pas avec la mort. Après cette fin de l’individu physique, sa personne devient le terme de rapports sociaux unilatéraux. Le droit civil consacre des dispositions testamentaires.
Le souvenir et le respect des morts détermine pour une part les actes et les sentiments des vivants. Sociologiquement, notre personne se prolonge aussi longtemps que l’une ou l’autre de nos particularités demeure la cause de certaines démarches d’autrui. Nous durons dans le souvenir et l’estime de nos semblables. Et ce n’est pas seulement par métaphore que cette durée au-delà de l’existence biologique est affirmée; en effet, bien vivants encore nous agissons en vue de la réputation que nous laisserons après nous. Nos actes et nos sentiments actuels sont en partie déterminés par notre personnalité posthume: notre égoïsme témoigne que notre personne ne finit pas à notre mort et il est bon juge.

Le rôle immense du souci de la réputation définitive et de gloire dans les formes supérieures de la vie sociale se rattachent à ce fait sociologique; la non-correspondance quant à la durée, de la personne et de l’être corporel.

Cette première remarque fait tout de suite apercevoir que la personne, si elle correspond évidemment à l’individu physique, n’est cependant pas située rigoureusement dans le même lieu et le même temps. Notre personnalité intégrale est portée par les consciences de ceux qui nous connaissent et qui sont en relation avec nous; la conscience de notre personnalité, que nous portons en nous, n’est qu’une partie, le noyau, si l’on veut, de cet être social, mais un noyau tel que sa disparition n’entraîne que peu à peu la dispersion définitive de l’être spirituel correspondant.

Pierrot

p.s.

étiquette à compléter dans ses attributs essentiels avec l’errance fantomatique des enfants sans-papiers à travers le monde

Afficher le message d’origine

 

———————-

a)  les errants fantomatiques sont des personnes humaines vivant et mourant dans l’invisibilité sociale ( les sans papiers, les migrants, les itinérants… comme les millions d’enfants qui se meurent de faim ou de blessures de guerre).

Je suis sans papiers – YouTube

Enquete exclusive – SDF : dans les bas-fonds de Paris – YouTube

Immigration Clandestine, La Traque Des Passeurs – YouTube

Un seul à ma connaissance a bénéficié d’une renommée internationale…. the leatherman.

THE LEATHERMAN

Image dans Infobox.

The Road Between Heaven & Hell (Remastered) – YouTube

Le Leatherman, signifiant « homme de cuir » en anglais, est un vagabond de la seconde moitié du xixe siècle, vivant aux États-Unis. Il circule sans cesse, entre la fin des années 1850 et sa mort en 1889, dans le Nord de la Nouvelle-Angleterre. Dans les dernières années de sa vie, il se limite à un parcours répété de plus de 400 km effectué en 34 jours environ, sur une partie du Connecticut et de l’état de New York. Sa tenue remarquable, composée de morceaux de cuir cousus grossièrement, en fait un personnage célèbre dans la région qui suscite l’intérêt des journalistes de l’époque. Le mystère qui entoure sa personne excite encore aujourd’hui la curiosité et la compassion du public.

Le Leatherman commence à circuler en Nouvelle-Angleterre avant 1860. Il porte une sorte de vaste salopette en cuir tenue par des bretelles, un manteau de la même matière, comme son chapeau et son sac, et marche avec des sabots de bois sur lesquels est fixé un dessus en cuir. Il circule dans l’état de New York, le Connecticut, le Vermont et le Massachusetts. Il est bien identifié par les populations qu’il traverse, à cause de son aspect inhabituel et de ses passages fréquents, pendant une trentaine d’années à certains endroits.

Il a également un comportement différent des autres vagabonds. Parlant le français mais très mal l’anglais, l’homme s’exprime souvent par des signes et des grognements. Il refuse systématiquement de donner quelque information que ce soit sur lui-même. Pacifique, ne mendiant pas d’argent, ne cherchant pas de travail ni de logement, il accepte de la nourriture, du tabac (il fabrique lui-même ses pipes) et de quoi faire du feu. Il passe dans les ateliers où l’on travaille le cuir pour y obtenir des morceaux mis au rebut. On sait très peu de choses sur ses moyens de subsistance.

Pour dormir et s’abriter des intempéries, le Leatherman utilise sur son parcours des cavernes, des abris dans des chaos rocheux ou des huttes. Il laisse en partant un petit tas de bois prêt à être allumé à son prochain passage.

Parce qu’il est francophone et probablement catholique (il refuse la viande le vendredi), le Leatherman est souvent considéré comme un Québécois, un Français ou un Belge.

À partir de 1883, le Leatherman réduit son circuit à une boucle qu’il va suivre pendant six ans, jusqu’à sa mort en 1889. Il fait le parcours une dizaine de fois par an, en 34 jours. Un journal affirme à l’époque que son parcours fait 365 miles, soit près de 600 km. Les articles sur le vagabond insistent sur sa très grande régularité ; un journal de New Haven signale ainsi en  qu’il est passé « avec une heure et demie de retard »1.

Il suit un itinéraire qui le mène vers l’Ouest en suivant la côte Nord du Long Island Sound jusqu’à Greenwich puis il va vers Ossining, sur les rives de l’Hudson, où il tourne vers le Nord jusqu’à Brewster pour se diriger ensuite vers l’Est en direction de New Britain puis suivre vers le Sud la vallée du fleuve Connecticut jusqu’à son embouchure à Old Saybrook, de nouveau sur la côte du détroit de Long Island. L’ensemble correspond à un trajet d’environ 400 km, sans qu’il soit toujours possible d’en déterminer les détours précis.

De nombreuses théories plus ou moins fantaisistes sont élaborées sur l’identité, le passé, ou la situation réelle du vagabond. Des articles de journaux parfois volontairement farfelus2 sont écrits sur le Leatherman, le faisant basculer déjà de son vivant vers le statut de personnage folklorique.

En 1884, un journaliste du Waterbury Daily American prétend faussement avoir découvert qu’il s’appellerait Jules Bourglay et serait originaire de Lyon en France. Cette identification fallacieuse est reprise fréquemment tout au long du xxe siècle.

———

Home (Français) – The Salvation Army in Canada

10: L’ANECDOTE D’UN ERRANT FANTOMATIQUE… QUE J’AI CONNU PERSONNELLEMENT ….À L’ARMÉE DU SALUT DE TORONTO …. L’HOMME QUI NOURRISSAIT SES TROIS POUPÉES AVEC UNE BIBLE OUVERTE AU DÉJEUNER… SON HISTOIRE…

————-

11: CHANSON DE PIERROT VAGABOND

Y A DES FOIS J’ME DIS

COUPLET 1
y a des fois j’me dis
qu’ça pas d’bon sens
d’vagabonder à 60 ans
de marcher dans l’noir avec ma guitare

ma poésie de gare en gare
quand j’rentre d’une église
ou y a des pauvres
qui dorment s’un banc

pis un joueur de piano
qui fait exploser l’mauvais temps
ca m’prend juste un mauvais café
pour me remettre à chanter

REFRAIN
si y a un Dieu dans le ciel
dessine un arc-en ciel
entre les couleurs des toilettes
des douches pis des poubelles

ben lavés des tous nus
quand ça vit pu dans rue
ça fait des anges de plus
avec des ailes au dessus

COUPLET 2
le joueur de piano
improvise toute la nuit
ca doit être ça
rêver du paradis

quand y a pris un break
y a un crotté comme moé
qui m’a crie please oh please
play a song from your guitar body

au milieu d’l’église
avec des pauvres
assis su l’banc
j’ai vu des casquettes tomber

des têtes pendant mon chant
la langue française
parfois ça r’ssemble
à des prières d’enfant

COUPLET 3
le long d’ma route
j’ai reçu tellement
de gestes de bonté
que ça m’déroute

j’ai tellement appris
des plus pauvres que moé
qui m’arrive d’avoir honte
de les quitter

j’peux pas croire
qu’une vieille église
perdue que’k part
dans l’noir

un pianiste des vieilles casquettes
un mauvais café noir m’ont donné la fierté
de chanter la gang de pauvres
qui ont pris soin de moé un soir

Pierrot
vagabond céleste

———–

—————————

——————————————

——————————————

Fichier:Meuble héraldique Pélerin passant.svg — Wikipédia

12: DEUXIÈME CATÉGORIE DES VAGABONDS DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ… LES ERRANTS AXIOLOGIQUES…

b) les errants axiologiques ont pour objectif  de réformer leur société en vue d’une hiérarchie du pouvoir spirituel sur terre.

LA PEACE PILGRIM

Mais nous modéliserons l’errant axiologique par la vie et l’oeuvre de la peace pilgrin qui a vagabondé la route de 1953 à 1981… pour promouvoir la paix spirituelle.

Peace Pilgrim&#39;s 28-Year Walk For &#39;A Meaningful Way Of Life&#39; : NPR

Peace Pilgrim: An American Sage Who Walked Her Talk (1 hr documentary) – YouTube

Peace Pilgrim (– ) de son vrai nom Mildred Lisette Norman était une militante américaine pacifiste et végétarienne. Elle est l’auteur de Étapes vers la paix intérieure.

Elle commença en 1953, en marchant dans tous les États-Unis exprimant ses idées à propos de la paix et de la fin de la guerre, se faisant appeler « Peace Pilgrim ».

Peace Pilgrim avait pour seuls biens, les vêtements qu’elle portait sur elle et les choses qu’elle avait dans les poches de sa tunique bleue sur le devant de laquelle était écrit « Pèlerin de la paix » (PEACE PILGRIM) et dans son dos « 25 000 miles à pied pour la paix » (25,000 MILES ON FOOT FOR PEACE). Sans aucune organisation pour la soutenir, sans argent dans les poches, et sans demander pour de la nourriture ou un toit, elle n’a jamais manqué de rien en 28 ans de marche. Elle disait souvent : « Les gens sont bons » (Aren’t people good?). Elle parlait à tous ceux qui l’écoutaient de tout ce qui avait un rapport avec la paix : la paix entre les nations, la paix entre les gens et la très importante paix intérieure, qui était, selon elle, la source de la paix.

Quand elle parlait de ses idées de paix, elle se présentait simplement comme « Peace Pilgrim ». Son pèlerinage a duré presque trois décennies, en commençant pendant la guerre de Corée, puis durant la guerre du Viêt Nam, et même après. Elle mourut dans un accident de voiture en 1981 alors qu’elle était conduite pour un discours du côté de Knox (Indiana). Elle était en train de traverser les États-Unis pour la septième fois.

————-

—————–

—————–

Piet Mondrian : biographie du peintre, fondateur du néoplasticisme

13: TROISIÈME  CATÉGORIE DES VAGABONDS DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ… LES ERRANTS POÉTIQUES… LES PELERINS MYSTIQUES

Pèlerins russes et vagabonds mystiques avec Michel Evdokimov – YouTube

Récit d’un pèlerin russe (1/5) Extraits lus par Hélène Vetter – YouTube

moines errants qui n’ont pas d’endroit ou poser la tête…  Adam et Eve ont été chassés du paradis… ils errent… la vie n’est pas sur terre… elle est ailleurs… a) … errances marquées par le châtiment (Adam et Eve, Cain) …châtiments ou mouvement de rédemption… pleurer sur ses péchés… b) des vagabondages qui sont marqués par la promesse (Abraham… tu iras dans le pays que je t’indiquerai… )… dimension métaphysique… on est en chemin, on est en route et il ne faut pas s’arrêter… le christ nous dit… JE SUIS LE CHEMIN… et le christ aussi était un vagabond mystique… il marchait tout le temps, il n’avait pas de lieu ou reposer la tête… c’est le mouvement même de la foi… le mouvement intérieur de la foi…qui est un mouvement qui nous porte vers l’autre… aimez-vous les uns les autres…  un mouvement physique qui est allié à un mouvement métaphysique qui est la prière… la prière du coeur… COMMENT REMPLIR DES ESPACES VIDES DANS LA VIE? … la tradition orientale qui dit… priez avec quelques mots qui donnent l’essentiel du message (EGO SUM PAUPER, NIHIL HABEO, ET NIHIL DABO)…. (Fils de Dieu, aie pitié de nous pécheurs) … le vagabond mystique, le monde est son église… L’ERRANCE EST LE SYMBOLE DE CE QU’ON S’EST DÉTACHÉ DE TOUT …. l’attrait de l’espace infini comme les bretons devant l’océan… (démesure reliée à la géographie) … (les fols en Dieu russes… il y a une sagesse, ne vous laissez pas emporter par les folies de ce monde)

c)….. dont la danse de la vie et la beauté de la vie personnelle oeuvre d’art s’adresse d’abord à l’humanité oeuvre d’art en devenir au lieu de  de se centrer sur une réforme morale ou éthique d’une société particulière.  les errants poétiques ( le coureur des bois Thompson, Thoreau, Jean de La Fontaine, Khabir le vagabond céleste) …

14: BOUDHA

statue boudha en pierre rose | eBay

La véritable histoire de Bouddha Nat Geo 2013 NAT GEO HD Fr 2016 01 10 clo2 – YouTube

Siddhārtha Gautama (sanskrit ; pāli : Siddhattha Gotama), dit Shakyamuni (« sage des Śākyas ») ou le Bouddha (« l’Éveillé »), est un chef spirituel qui vécut au vie siècle av. J.-C. ou au ve siècle av. J.-C., fondateur historique d’une communauté de moines errants2 qui donnera naissance au bouddhisme.

Il naît à Lumbinî situé dans l’actuel Népal3, sur la route de Kapilavastu, la capitale du clan familial, dans l’actuel Teraïnépalais4, de Māyādevī et Śuddhodana, souverain des Śākyas appartenant à la caste des kṣatriyas guerriers et administrateurs, et fut actif dans les États de Kosala et Magadha au nord-est de l’Inde actuelle.

Il aurait vécu à peu près quatre-vingts ans, mais les traditions ne s’accordent pas sur les dates exactes de sa vie, que les recherches modernes tendent à situer de plus en plus tard : vers 623543 av. J.-C. selon la tradition theravada, vers 563483 av. J.-C. selon la majorité des spécialistes du début du xxe siècle5, beaucoup au début du xxie siècle envisageant un parinirvāṇa (mort du Bouddha) entre 420 et 380 av. J.-C.6. Tous les courants bouddhistes le considèrent comme le « bouddha pur et parfait » (samyaksambuddha)7 de notre ère, qui non seulement a atteint l’éveil, mais est capable de « mettre en branle la roue de la Loi » et de propager l’enseignement bouddhiste dans le monde. Son enseignement se transmit oralement pendant trois à quatre siècles avant d’être couché dans les textes du canon pali.

Le titre de Bouddha (en sanskritbuddha, « éveillé », participe passé passif de la racinesanskritebudh-, « s’éveiller ») lui aurait été accordé plus tard par ses disciples. Ainsi doté d’une majuscule dans la notation conventionnelle, ce titre désigne Shakyamuni afin de le différencier d’autres personnes nommées buddha pour avoir transcendé la dualité samsara/nirvāna selon le bouddhisme mahāyāna. Il est également connu pour être un tathāgata, « l’Ainsi-Venu/celui qui est venu/allé ainsi prêcher la bonne Loi » (Dharma).

15: LE VAGABOND DANS L’HISTOIRE

le vagabond… vague à longue distance, le mendiant vague à courte distance…

1: à quoi ressemble ce vagabond? (12.36)

2: au 16, 17ieme siècle, (époque moderne), le vagabond est en haillon, les gravures qui le mettent en scène et qui circulent beaucoup dans l’Europe… y a un vrai moment à partir du 17ieme siècle ou il vient d’aller en Allemagne, en Angleterre… en Espagne, en Italie, une circulation des images … tous se ressemblent, ils sont en haillons, ils portent des besaces (Sac long, ouvert par le milieu et dont les extrémités forment deux poches … Besace de pèlerin (anciennement) … ils ont souvent le corps affaibli , maladif, estropié, éclopé, aveugle, … parce qu’ils marchent tout le temps, quand même… ils ont un bâton comme les pèlerins … le bâton du marcheur effectivement, oui … le bâton ferré… ils ont des espèces de galoches, de gros sabots… pour permettre cette pérégrination, cette déambulation… (13.30)

3: D’ou vient ce côté nomade? …. après quoi courent-ils… du travail, de l’argent, des aides? … et bien, ils cherchent quelque chose … typiquement au Moyen-âge… un village est ruiné par exemple par une épidémie , par un orage de grêles sur une récolte et les gens n’ont plus rien, donc se mettent en route… ils vont chercher, ils vont quêter leur pain… c’est-à-dire trouver à l’extérieur s’ils auront quelque chose… alors il arrive également que les travailleurs agricoles soient itinérants … une structure du travail agricole ancien qui est un travail d’itinérance… donc là y peut voyager de ferme ewn ferme pour trouver quelque chose… mais on peut les assimiler avec des vagabonds, mais ils ne sont pas tout à fait les mêmes vagabonds que ceux qui partent à la dernière extrémité (14.17)

4: et puis, il y en a quelques uns, un tout petit groupe, qui partent par plaisir et ça existe encore maintenant… mais c’est une très petite minorité… (le clochard héroique ou céleste comme aurait dit Kerouac) LES CLOCHARDS ROMANTIQUES… OUI… (14.32)

5: est-ce qu’on peut dire que ces clochards qui sont errants sont aussi à la recherche d’abri et de soutien? oui naturellement, ce sont des êtres humains comme les autres… On voit des hospices naître peu à peu, des asiles… mais les hospices, les asiles qu’on voit naître sont plutôt des lieux d’enfermement , plutôt de répression que d’entraide… parce que y a un phénomène sur lequel on peut dire un mot qui est que ces pauvres, ces vagabonds , ces indigents sont aussi rejoint par des individus plus complexes, par exemple, le nombre de déserteurs des armées, à mesure que les guerres se développent… ET LES FAUX PÈLERINS… quelques criminels aussi.. (15.21)

6: ce qui fait que, très vite, un  sentiment va naître… dans la population et dans l’imaginaire (le maillage judiciaire est plus leste qu’aujourd’hui et il est plus facile d’échapper à une juridiction en se sauvant) … ce qui fait qu’effectivement, la notion de gueux , celle de bas-fond qui émerge à partir du 19eme siècle, vont devenir en quelque sorte des catégories attrape-tout  dans lesquels on va mêler l’ensemble de ces irréguliers et de ces personnalités déviantes au nombre desquels, bien sûr, les vagabonds et les pauvres (15.53)

7: la peste noire en 1350 a complètement bouleversé le paysage… Dans une certaine mesure on peut penser que c’est à ce moment-là qu’apparaissent les vagabonds… alors on se demande aussi, pourquoi la peste? … On sait pas du tout à l’époque… et donc on se dit … la peste, c’est peut-être le bon dieu… mais quand on a dit le bon dieu… on se demande qui c’est? … est-ce que c’est pas au juste ces gens qui errent qui apportent leur souffle ,  le souffle de l’épidémie? … (16.40)

8: les travaux de Michel Foucault sur cet enfermement qui apparaît au milieu du 17ieme siècle… l’hôpital général est apparu au milieu du 17ieme , mais il avait été précédé de tentatives de répression des pauvres car ils gênent ces pauvres… ils dérangent la société à un moment ou la sédentarisation devient une valeur de plus en plus forte… au moment ou le travail est investi d’une vertu de plus en plus forte, ils dérangent un ordre social qui tend à se constituer en dehors d’eux… ils sont des inutiles, ils sont des surnuméraires , ils sont des inutiles au monde comme on dit. à l’époque, d’ou la nécessité et la suspicion les fera toujours … sont-ils si pauvres que ça? ne sont-ils pas en train de profiter , d’ou la nécessité effectivement de l’étiquetage , puis de l’enfermement (17.26)

9: et plus on va avancer dans le temps, car c’est la bourgeoisie qui prend le pouvoir après la révolution française… leur statut est de plus en plus mis en cause… en quelque sorte, des pauvres… mais elle commence bien avant la révolution, dès l’hôpital général (le règne de Louis X1V, 1656 ) parce qu’on les enferme … on les met en prison parce qu’ils gênent… (17.58)

10: on envoie les vagabonds et les mendiants aux galères. ..les hommes ne voulaient plus aller aux galères au 18ieme siècle parce que c’était un métier d’homme-machine …on y envoyaient les pauvres, les mendiants-vagabonds parce qu’on avait besoin d’hommes… (32.38)

11: sous Napoléon ier, on va voir inscrire dans le code pénal UN DÉLIT DE VAGABONDAGE… l’empire va généraliser les dépôts de mendicité… dans lesquels on devait enfermer et mettre au travail, les pauvres, les mendiants, les vagabonds… avec cette valeur du travail de plus en plus majeure… les évangiles… si tu ne travailles pas, tu ne mangeras pas… ceux qui ne travaillent pas, ce sont des mauvais… donc en particulier les vagabonds,… (35.16)

12: 1840, l’invention des bas-fonds… vagabond, mendiant, pauvre, vice, prostitution, monde du crime… dimension policière du phénomène… fondements des barricades, les misérables… hugo… anti-roman des lumières… (37.57)

13: clochards … tendresse… début 20ieme siècle… positif… versant lumineux… 1895… personne instable… transcendé… George Simenon… dépositaire d’une forme de liberté… protection sociale, état de providence… le nombre de clochards diminuent… industrialisation…  philosophiquement, de manière antique ont fait le choix d’une vie en marge… on veut le penser … LE CLOCHARD PHILOSOPHE… SE SONT MIS EN ROUTE POUR FUIR LA SOCIÉTÉ… Becket, en attendant Gotod (1950)

14: Kerouac…. clochard céleste… heapies… …. puis SDF…. à partir des années 1970 … on se dit… ce sera peut-être moi un jour…

———

16)  Les cimetières sont des lieux… ou les pierres tombales abs-jetales…  s’échangent des débris de la mémoire du coeur….  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique … de leurs champs de rêvons … libérés, vagabonds et heureux …. parce qu’enfin libres d’inventer … à nouveau…. de nouveaux multivers de rêves big bangs …. en quête d’abs-jets … et/ou …. de socles abs-jetaux poétisables …. d’Événements Big.Bang … comme le dit si bien Michel …. hors temps, hors réalités, hors servitudes… parce que… de nouveau … avec la chance d’être encore poétiques.

39 : Et …dans les mots d’aujourd’hui, je dirais que… ce sont ces nuits dans les cimetières ….

à abs-mmuniquer avec les abs-jets-pierres-tombales…

Qu’est-ce que ça veut dire abs-mmuniquer? …. ça veut dire je refuse de communiquer … Je veux que la partie abs-ente de moi-même … hors histoire, hors temps… hors réalité, hors servitude… se métamorphose de mon vivant… comme le dit Michel… en champs de rêvons pour danser avec d’autres champs de rêvons… qui surgissent… soit des objets devenus abs-jets… soit des socles humains que je rencontre sur ma route….  devenus … aspirants… à un rêve big bang… ou soi-même… des TOMBES ABS-JETALES… PARCE QU’ELLES NE SONT QUE DES SOURCES DE CHAMPS DE RÊVONS… (34.03)

—-

40 : Donc… ce sont ces pierres tombales abs-jetales…

qui font de Pierrot le vagabond céleste. … un abs-vivant …

OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE.

Les nuit à dormir dans des cimetières ont fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… qui rejoint la phrase quand j’étais petit gars…. ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Je suis pauvre, je n’ai rien, je ne demande rien…

Le socle abs-jetal de mon rêve big bang étant devenu un rêve encore plus dansant la beauté de la mort  que ma propre ABS-MORT elle-même (35.00)

41 : que quand on est un abs-chétype hologrammique, on a l’honneur d’être un abs-mort… c’est-à-dire que… on déguste une énigme… que je ne comprends pas encore… mais je sais que lorsque je quitte, le champ historique d’une vie humaine … ou DES ERRANTS AXIOMATIQUES   qui se battent pour une carrière, pour l’argent, pour une maison …écrasent DES ERRANTS FANTOMATIQUES … à qui on donne aucune chance,,, ET ….

qui sont souvent des enfants… je sais que L’ERRANT POÉTIQUE……   réussit celui-là à tendre la main pour donner de l’espérance à l’errant fantomatique, surtout si c’est un enfant… (35.47)

42 : POURQUOI DORMIR AVANT TOUT DEVANT DES TOMBES D’ENFANTS?

PARCE QUE CE SONT DES ABS-JETS    DE CHAMPS DE RÊVONS FANTOMATIQUES….

…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS ….MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur…… UN ….  JE TE DEMANDE PARDON…  d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art ……. QUI DEMANDE PARDON… AU NOM DU DROIT,,, à l’errance poétique pour tous sur cette terre. . (36.52)

————

17: LES TROIS FORMES D’ERRANCE ET LEURS TROIS FORMES DE RÊVONS … FANTOMATIQUE(FRÊLONS) … AXIOLOGIQUE (GRÊLONS)      POÉTIQUE (K-WALIONS)

—————

—————————-

A GLOSSAIRE CONSTELLAIRE …  DU TRAITÉ DES ABS ….AOUT 2021… 236 ÉTIQUETTES

 

AB

ABS

ABS-BIG BANG NANO-K-OSMOLOGIQUE

ABS-CEPT DU K-ŒUR

ABS-CEPT DU K-ŒUR

ABS-CEPTISATION D’ÉTRANGÉITÉ

ABS-CHÉS HOLOGRAMMISÉS DU K-OEUR

ABS-CHÉS K-WALIENS DE L’ENFANCE

ABS-CHÉS POST-QUANTO MULTIVERSIELS DU K-OEUR

ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE

****10

ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE FRACTAUX DU K-OEUR

ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE MULTIVERSIELS DU K-OEUR

ABS-CONTE

ABS-DÉE

ABS-DOUANE BIG BANG

ABS-FFECTS MULTIVERSIELS DU K-ŒUR

ABS-FFECTS ONTI-KHA-TIFS DU K-ŒUR

ABS-LOGIE DE PAIX

ABS-LOGIE DES TRANSMAGES

ABS-JET DU K-OEUR

ALB-LOGIE DU K-OEUR

***20

ABS-MANITÉ K-OSMOLOGIQUE

ABS-MÉTRIE

ABS-MEUR

ABS-MITIÉ ŒUVRE D’ART DU K-OEUR

ABS-MMUNICATION DU K-OEUR

ABS-MOTION

ABS-NALOGIE HOLOGRAMMIQUE DES DÉBRIS MULTIVERSIELS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR

ABS-OGRAPHIE

ABS-ONTI-K-HATIVITÉ MÉTAPHYSIQUE D’UN RÊVE  BIG BANG

ABS-PPAREIL ATTRACTIF MULTIVERSIEL DU K-OEUR

ABS-RATIONNEL DU K-OEUR

***30

ABS-RÊVANCES ENCHANTÉES

ABS-SPACE

ABS-TTAQUE D’ÊTRE

ABS-TÉFACTS DE RÊVONS DU K-OEUR

ABS-TÉGORIE

ABS-TEMPOREL

ABS-TERFACE ABS-MÉTRIQUE

ABS-TERNITÉ

ABS-TISTE ABS-TIVISTE ABS-MANISTE

ABS-TITÉ DU K-OEUR

***40

ABS-TISTE DU K-OTIDIEN

ABS-TITUDE

ABS-TOLOGIE

ABS-TOLOGIE  DES K-WALIAS DES FRÉMISSEMENTS DU K-OEUR

ABS-TOMES RÊVONS

ABS-TRACTEURS ÉTRANGES D’UN RÊVE BIG-BANG

ABS-VÉNEMENT ABS-XIOMATIQUE MÉTAPHYSIQUE

ABS-XISTENCE

ABS-XIOMATIQUE

ABS-XIOME MULTIVERSIEL

****50

AL-GORITHME DE JUSTICE SOCIALE PLANÉTAIRE DU K-OEUR

ALLUMEUR DE K-OEUR RÉVERBÈRE

AMITIÉ ŒUVRE D’ART

AMOUR ŒUVRE D’ART DU K-OEUR

ARC-EN-CIEL K-WALIATIF DU K-OEUR

ARCHITECTONOE K-ONSTELLAIRE PAR LA POIÉTIQUE D’UN BLOGUE

ART DE L’ERRANCE SOCIALE DU K-OEUR

AVANT-BIG BANG

———

——————–

BILLOTS DE L’HUMANITÉ ERRANTE

BLOGUIÉTIQUE

****60

BROSSES D’ÊTRE ET ABS-TTAQUES D’ÊTRE

BRUISSEMENTS BRAISIQUES

BULLES D’ÉTRANGETÉS ABS-TOLOGIQUES

————-

———————–

CARCASSE AXIOLOGIQUE

CARTOGRAPHIE DE RÊVONS

CERVEAU-ASTRONAUTE

CERVEAU K-ANTO-K-OSMOLOGIQUE

CÉZANNISATION DU RÉEL

CHAIR DU K-OEUR

CHAMPS K-ARTOGRAPHIQUES

**** 70

CHAMPS K-ONSTELLAIRES DE RÊVONS

CHAMP K-ONSTELLAIRE DÉCLENCHEUR D’UN RÊVE BIG BANG

CHAMP K-ONSTELLAIRE FRÉMISSÉ PAR LES K-ORDES

CHAMP DE FORCES AB-CELTUEL

CHAMP DE MINE K-ONSTELLAIRE

CHAMP SYMPHONIQUE DE DÉ-K-OHÉRENCE K-ANTO-K-OSMOLOGIQUE

CHAMP TRANS-KALLAIRE DU MULTIVERS

CHANSONS HOLOGRAMMIQUES

CHANTS ABS-CEPTUELS

CHASSE-MISÈRE

**** 80

CLÔNES FRACTAUX DU MULTIVERS

CODE HOLLOGRAMMIQUE DU 2.7K…

CO-INTELLIGENCE DES PARTICULES SUB-ATOMIQUES

COMMUNAUTÉ DES INVISIBLES

CONDITION HUMAINE D’ABS-TERRANCE

CONQUÊTE INFRA-SPATIALE DU MULTIVERS

CONSCIENCE FRACTALE

CONSTELLATION GLOSSAIRIQUE

CONSTELLATION SCALAIRE DE LA FORME CONTE

CORPS-RÊVE (CORPS VU COMME UN RÊVE DE LIBERTÉ ŒUVRE D’ART

*** 90

CRI DE MUNCH INVERSÉ

CRIME CONTRE L’HUMANITÉ ERRANTE

CRYPTER LE MULTIVERS

————–

—————————-

DANSE D’ABS-CEPTS

DANSE DE L’HOLOGRAMMIQUE CRÉATION

DANSER POÉTIQUEMENT PAR SES LARMES DE JOIE

DANSE SYNCHRONI-VIE-TALE

DANSE ABS-MÉTRIQUE

DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR

DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-ORPS

*** 100

DÉCHIRURE DANS LE RÊVE OU S’INSÈRE LE BIG BANG SU MULTIVERS

DÉCLENCHEURS ABS-DUCTIFS

DÉCRYPTAGE DU RÊVE BIG-BANG

DE L’ONTI-KE À L’ONTI-KHA-TION DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART

DÉSHOBBIATION DE L’O.N.U.

DÉSIRS ENCORDÉS PAR LA FORCE D’UN CHAMP K-ONSTELLAIRE

DÉSIRS INTRIKÉS

DESSINER UNE PORTE SUR LE K-OEUR

DÉS-INSTUTIONNALISATION DU CERVEAU-ASTRONAUTE

DÉ-STRATIFICATION DU CERVEAU NANO-CITOYEN

*** 110

DEUX ASSEMBLÉES DES JUSTES (39 FEMMES, 39 HOMMES)

DOCTORAT ŒUVRE D’ART

DOUCEUR DES VIES ANONYMES DANSANT LA BEAUTÉ DU MONDE

DRAMATURGIE DES ABS-TÉFACTS.

DROIT DE LA SCULPTATION

————–

————————

EFFETS D’AGRÉGATIONS DE NANO-INTENTIONNALITÉS

ÉMERGENCE DE K-WALIAS-ABS-RÉALITÉS

ÉMERGENCE DES FORMES FRAÎCHES PAR LA NON-TRICHERIE

ENCHANTEMENTS ONTI-KHA-TIFS

ENCORDEMENT DES IMPOSSIBLES

*** 120

ÉNERGIE HOLOGRAMMIQUE

ENFANTS-ERRANTS-FANTOMATIQUES

ENGAGEMENT COSMONAUTOLOGIQUE

ÉPOPÉE DE L’ONTI-KHA-TIF

ÉNIGME MULTIVERSIELLE TRANS-RÊVONS

ÉQUITABILITÉ DES TROIS PEINTRES

ERMITE DES FORMES KANTO-K-OSMOLOGIQUES

ERRANCE-ABS-CHÉTYPE-HOLOGRAMMIQUE

ERRANCE FRACTALE

ERRANCE POÉTIQUE

*** 130

ERRARE/ITERARE

ÉTIQUETTES ABS-JETUELLES FLOTTANTES

ÉTIQUETTES DÉCHIQUETÉES

ÉTIQUETTES FER-DE-LANCE D’UN RÊVE BIG BANG

ÉTIQUETTES-LABORATOIRES

EUPORIES D’UN RÊVE BIG-BANG

————–

———————-

FEU DE CAMP DES CONTEURS SUR LA MONTAGNE DU POINT BIG BANG

FEU D’HUMANITÉ

FICTION POÉTIQUE AXIOMATIQUE

FIL D’OR BLOGUIÉTIQUE

*** 140

FISSURE DU TEMPS

FLOTTEMENT-FRÉMISSEMENT SYMPHONIQUE DU CHAMP K-ONSTELLAIRE

FLUIDITÉ D’UNE CONSCIENCE EN ERRANCE COSMIQUE

FLY-BEEN (Michel le concierge)

FONDEMENT ONTI-KHA-TIF DE LA BEAUTÉ DU MONDE

FORME BIG-BANG D’UN RÊVE-RÉCIT

FORMES FRACTALES

FRACTALES ONTI-KHA-TIVES

FRACTALISER L’HUMANITÉ

FRACTURE DE LA CONSCIENCE

***150

FRAÎCHEUR DES FORMES IMMUNICATIVES

FRAÎCHEUR INOUIE D’UNE FORME IMPOSSIBLE

FRÉMISSEMENTS ABS-TOLOGIQUES DES K-WALIAS MULTIVERSIELS

FRISSONNEMENT MULTIVERSIEL

FRONTIÈRES ENTRE LES DÉMUNIS ET LES MUNIS DE LA TERRE

—————

—————————

GALAXIE DE LA PROPÉDEUTIQUE

GENÈSE DE LA NON-TRICHERIE

GESTALT UNIVERS/MULTIVERS

————

————————-

HOLOS-RÊVONS

HUMANISME ÉPIQUE

*** 160

HUMANISME HOLOGRAMMIQUE

HUMANITÉ CO-RESPONSABLE DU SORT DU PLUS PETIT

HUMANITÉ ERRANTE

HUMANITÉ ŒUVRE D’ART

—————

————————

ILOT D’ERRANCE POÉTIQUE

IMAGE-TRANSMAGE-TRANSGRAMME

IMPLOSION DES NANO-ENJEUX

INCENDIE DE BIENVEILLANCE PLANÉTAIRE

————–

—————————-

JARDIN K-ONSTELLAIRE

JARDIN-RÊVOIR

*** 170

JARDINIÈRE ABS-CEPTUELLE DU PAYS ŒUVRE D’ART

JE HOLOGRAMMIQUE

JURY-LAB

—————-

————————

KANTICATION DES DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR

K-OEUR

KOSMO-GÉNÈSIE

—————

—————————-

LARMES DE JOIE

LETTRE K

LIBERTÉ BIG BANG SUR TERRE

L’HOMME À L’ORGUE DE BARBARIE

*** 180

LOIS ABS-FFECTUELLES

—————-

———————-

MAÎTRE DES SONGES

MATRICE DE LA FRAÎCHEUR DES FORMES

MÉMOIRE DU K-OEUR ET MÉMOIRE DU K-ORPS

MÉTAMORPHOSE DE LA FORÊT DES DÉSIRS

MÉTAPHYSIQUE DES K-WALIAS

MÉTAPHYSIQUE DU K-OEUR

MÉTAPHYSIQUE ONTI-KHA-TIVE

MISE EN A-PESANTEUR DE LA MÉMOIRE DÉCHIQUETÉE

MISE EN ÉMERGENCE D’ÉTIQUETTES FLOTTANTES

*** 190

MISSION SOCIALE POÉTIQUE

MYSTIQUE DU RÊVE DE L’AUTRE

MONSIEUR 2.7K?

MULTIVERS DES ABS

——————

—————————-

NANO-CHAMPS DE FORCE

NANO-MATRICE

NANO-PELLETEUR (MICHEL LE CONCIERGE)

NON-TRICHEUR ŒUVRE D’ART

————-

————————-

OMBRE LUMINEUSE D’UN RÊVE BIG BANG

ONDE DE BIENVEILLANCE RELIÉE AU 2.7K?

*** 200

ONTIKE

ONTI-KHA-TION DE L’HUMANITÉ

OREILLE DU ?

PASSAGE DE L’ONTIKE À L’ONTI-KHA-TION

PASSEUR DE LARMES SACRÉES

PAYS ŒUVRE D’ART

PHILOSOPHIE DE LA NANO-MODERNITÉ

PHILOSOPHIE DE L’ERRANCE

PHILOSOPHIE D’EN BAS (Michel le concierge)

PIERROT VAGABOND

*** 210

PITON DE LA LIBERTÉ

—————-

————————-

QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART

QUEL EST TON RÊVE?

Q-WALIA

—————-

—————————–

RAPPORT POÉTIQUE À L’ARGENT

RÉCEPTEUR-ACCIDENT

RECOHÉRENCE DE L’IRRÉEL

RÉ-INVENTION DE L’HUMANISME VU DE L’ESPACE

RÈGLE DES 3 WOWS

*** 220

RÊVE BIG-BANG

RÊVE ŒUVRE D’ART

RÊVE QWALIAS RÊVONS

RÊVONS (FRÊLONS, GRÊLONS ET K-WALIONS)

RIEN

—————-

————————–

SAUT NANO-K-OSMOLOGIQUE MULTIVERSIEL

SAUT RELATIONNEL ONIRIQUE

STATION SPATIALE DU K-OEUR

SYNCHRONI-VIE-TÉ MULTIVERSIELLE OPÉRATOIRE

———-

————————

TRANSMAGES

**** 230

——————

————————-

VAGABOND CÉLESTE

VAGABONDER

VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART

VILLAGE ŒUVRE D’ART FRACTAL

VOILE D’IGNORANCE

—————

————————

WOW-T=2.7K?

 

 

 

 

SAMEDI 17 JUILLET 2021…. JOURNAL PHILOSOPHIQUE EN COMMENTAIRE …. AVEC… UNE INVENTION MÉTAPHYSIQUE…. LES FRÊLONS, LES GRÊLONS ET LES K-WALIONS …. ET LES TROIS FORMES D’ERRANCE… FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE… 6 IEME EXPOSÉ-ZOOM DU TRAITÉ DES ABS…

Comment Peindre Le Soleil A L&#39;Acrylique Sur La Toile Cours Complet - YouTube

QU’EST-CE QU’UNE PERSONNE HUMAINE? … C’EST UN ÊTRE DE LUMIÈRE À INTENSITÉ VARIABLE… (2009)

Pierre Rochette <pierrotvagabond412@gmail.com>

12:31 (il y a 0 minute)

À Nancy
quel magnifique petit video ……. bravo de m’écrire…. de prendre courage dans ce qu’il y a de beau autour de toi… et j’ajouterais aussi

EN TOI… Un rêve que l’on porte depuis tojours, c’est comme un athlète qui se prépare pour les olympiques… tout le chemin d’épreuve
s’y trouve incsu… mais avec un plus qui s’appelle LE SENS à une aventure humaine…. ton sens à toi …
Un rêve big bang, c’est une fontaine ou l’on s’abreuve de reconnaissance qu’elle existe et qu’on peut y boire dans les grands moments
d’épuisement…. et toutes ces fontaines auquelles s’abreuvent chaque rêveuse et chaque rêveur… c’est ce que j’appelle
une humanité oeuvre d’art en devenir…
prends le pari de ton rêve… envers et contre tout…
———
Pierrot:)))

1: Dimanche, 18 juillet 2021…. et

Je commence à saisir… que le CIMETIÈRE ou mon corps …. dort devant ….. des pierres tombales d’enfant ….

peut être conçu comme un ….

UN ABS-XIOME-LABORATOIRE-MULTIVERSIEL-CONVOCATEUR D’ERRANCES ONIRIQUES …

au sens ou toute l’énigme des trois questions de Gauguin:

D’ou viens-je? qui suis-je? ou vais-je? reliées à celle de Leibniz… Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien? ….

valent plus que toutes les hypothèses de réponses proposées par la pensée humaine depuis les tout premiers moments de l’homme préhistorique….

De fait… si la loi m’en avait donné le droit, j’y aurais allumé un petit feu en pleine nuit… car… le plus ahurissant, c’est que l’homme préhistorique dans sa caverne , assis devant son feu n’en sait pas plus métaphysiquement que l’homme de la nano-modernité en rêvance poétique que je pense être devenu.

———-

Mais bien plus… un cimetière constitue un laboratoire métaphysique problématologique dans le sens de Meyer…. ou la question

SE RÊVE …. EN OREILLE POINT D’INTERROGATION …..

… par pure poésie de danser ce qu’elle ne comprend pas d’elle-même…

—-

QU’EST-CE QU’UN RÊVE BIG BANG? C’EST L’AVENTURE DE L’IMPOSSIBLE AU COEUR MÊME DE L’INCOMPRESSIBLE.

La différence entre la métaphysique de la raison cosmétique et la mienne (la métaphysique ontikhative du rêve big bang), je dirais que c’est le saut méthodologique et épistémologique que Gaelle institue et par ses graphes et par son rapport à la dame qui pense comme co-créatrice d’un JE cosmétique par la raison cosmétique.

Alors que dans mon  cas, par nos abs-chétypes hologrammiques de Marlene la jardinière, Michel le concierge et Pierrot vagabond, je m’interroge sur l’apothéose d’une vie personnelle oeuvre d’art poétique sur terre qui par son hors temps, hors réalité, hors servitude franchit les limites et du personnalisme romantique et du personnalisme chrétien et du personnalisme existensialiste pour atteindre le rêve big bang lui-même qui signe le réel sans en faire partie…. et il me semble que le laboratoire épistémologique que constitue un cimetière me permet de danser la question de la vie et de la mort comme un rêve qui, sous la forme de champs de rêvons se déploie en frêlons (errance fantomatique), grêlons (errance axiologique) et K-walions (errance poétique)… dont l’intensité variable de un par l’autre signe la personne humaine sur terre kaleoskopiquement ….

————–

Dans un cimetière comme cadre méthodologique ou épistémologique d’une errance en mode de co-rêvance, il me semble que la mise en abs-ceptation de tout ce qui constitue la linéarité d’une vie dans le sens du récit de Ricoeur, s’incline respectueusement devant l’énigme que le récit ou le conte que l’on se raconte, soit possible même…

—————–

J’ai beaucoup travaillé depuis 2 semaines à revisiter sur You tube tout ce qui concerne les vagabonds de l’histoire, les chevaliers errants, les clochards, les hobos, les cours des miracles… en fait, toute cette information, nuit et jour d’accumulation, je conpte m’en libérer comme on laisse filer un iceberg… pour monter en pensée abstraite pure…

————-

Gaelle et moi n’avons jamais été aussi uni dans le travail…. toute l’équipe des rêveurs équitables en sortira gagnant, gagnant.

PIERROT VAGABOND CÉLESTE.

———

Pierre Rochette <pierrotvagabond412@gmail.com>

12:28 (il y a 7 minutes)

À Michel
JUSTE POUR TE DIRE À QUEL POINT J’APPRÉCIE NOTRE TRIO DE CHERCHEURS (MARLENE, MICHEL, PIERROT)
cher Michel

Je suis dans des avancées extraordinaires….
J’aurais besoin que toi et Marlene vous regardiez de temps en temps
un document you tube… que je vous enverrais…
pour que l’on puisse à un moment donné
avoir une base… commune de sources…
pour avancer dans la mise en théorie
de nos trois abs-chétypes hologrammiques dans nos chapitres réciproques de doctorat:))))
Pierrot vagabond,
Michel le concierge
Marlene la jardinière…
Le ier… est celui-ci, que je considère comme une base littéraire
du chevalier errant, à la base même de la conception
de Pierrot vagabond…
Je vous envoie donc la référence you tube…
—————–

EN FIN DE SEMAINE, MON AMI, PHILOSOPHE ET PARTENAIRE DE RECHERCHE MICHEL LE CONCIERGE A FILMÉ  LE DÉBUT DU TROISIÈME CHAPITRE DU DOCTORAT DES RÊVEURS ÉQUITABLES… REMARQUABLEMENT SIGNÉ DE SA PHILOSOPHIE D’EN BAS…

wowwww…. que ça va être un beau doctorat…  ce lever de soleil… 5 heures du matin avec commentaires philosophiques en direct… selon les figures du paysage… brillant. j’en retiens un aphorisme de Michel ….si juste … digne de son carnet du concierge:

QUE LE PLUS PETIT D’AUJOURD’HUI SOIT LE PLUS GRAND DE DEMAIN…

Je me suis fait une joie de raconter ce que j’ai vu à Gaelle…. comme elle était heureuse de voir que du côté de Marlene et Michel, notre doctorat avançait aussi avec panache:)))

——–

Michel le concierge - Story Teller - As a free lancer | LinkedIn

DANS L’EXPOSÉ-ZOOM DU 8 JUILLET 2021… DEUX BRILLANTES INVENTIONS PHILOSOPHIQUES ENRICHISSANT LE TRAITÉ DES ABS …DE MON AMI ET PARTENAIRE DE RECHERCHE, MICHEL LE CONCIERGE.

24 : J’aimerais souligner ici à quel point à a été important …les zoom qu’on a eu… entre autres… la brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. qui, par son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..m’apparaît avoir bien défini ce qui se passe dans le
noyau de la question… quel est ton rêve?  …… tout en avançant…… son audacieuse hypothèse-réponse à la question philosophique de Gaelle Étémé …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL
EN CHAMPS DE RÊVONS… Je suis très, très fier de ça… tout ça pour dire qu’à partir du moment ou j’ai fait le résumé… j’ai grand honneur à revenir à la question de Gaelle … qu’est- ce que la mort dans le traité des abs? (21.39)

———

Michel le concierge... 70 ième /th... Célébration... - YouTube

DANS UNE AUTRE REMARQUABLE INVENTION POUR LE TRAITÉ DES ABS DE MON AMI ET PHILOSOPHE… MICHEL LE CONCIERGE….                           L’ABS-TITUDE

45 : Ben moi j’avais une idée en passant… je voulais t’en parler maintenant pendant que j’y pense parce que je vais peut-être m’échapper… Pierrot est-ce que tu penses que dans le lexique…dans les mots qu’on ajoute à ce vocabulaire planétaire si l’on veut… de l’abs-xistence et les suites logiques de d’ça… est-ce qu’on pourrait penser que le mot… ABS-TITUDE… représenterait auprès de quelqu’un qui est dans l’objet plutôt que dans l’abs-
jet… encore pis qu’y voudrait… j’aimerais ça changer… j’aimerais ça que mon rêve s’élève et devienne réalité… donc je suis prêt à suivre ce processus-là … en changeant un peu mon attitude… pour utiliser le vocabulaire des rêveurs équitables par exemple… pour élever
mon attitude… à l’image ou à l’idée de mon rêve… en parlant d’une abs-titude…

(Pierrot…moi ça me plaît beaucoup Michel) … de l’abs-titude, ça te permet de le faire dans le contexte de ton rêve…(Pierrot… écoute Mike je l’ajoute ce soir… je l’ajoute au glossaire, c’est brillant… et ça va être signé … Michel le concierge (40.31)

————–

—————————-

—————————-

Bienvenue

——————————

Art De Halloween, Tombes Foncées Et Battes Dans La Peinture Bleue De Forêt,  Illustration Musique De Nuit Illustration Stock - Illustration du tombes,  halloween: 102690462

1 : RETOUR SUR LA FIN DU DERNIER EXPOSÉ ZOOM … OU JE TENTAIS DE RÉPONDRE … À LA QUESTION DE GAELLE….  QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS? ……UN OBJET OU UN ABS-JET?

RÉPONSE DE PIERROT À LA QUESTION DE GAELLE:

1: Je répondrais ceci …. à partir de minuit… mes nombreuses nuits à dormir dans les cimetières.

 Les cimetières sont des lieux… ou les pierres tombales abs-jetales…  s’échangent des débris de la mémoire du coeur….  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique … de leurs champs de rêvons … libérés, vagabonds et heureux …. parce qu’enfin libres d’inventer … à nouveau…. de nouveaux multivers de rêves big bangs …. en quête d’abs-jets … et/ou …. de socles abs-jetaux poétisables …. d’Événements Big.Bang … comme le dit si bien Michel …. hors temps, hors réalités, hors servitudes… parce que… de nouveau … avec la chance d’être encore poétiques.

39 : Et …dans les mots d’aujourd’hui, je dirais que… ce sont ces nuits dans les cimetières ….

à abs-mmuniquer avec les abs-jets-pierres-tombales…

Qu’est-ce que ça veut dire abs-mmuniquer? …. ça veut dire je refuse de communiquer … Je veux que la partie abs-ente de moi-même … hors histoire, hors temps… hors réalité, hors servitude… se métamorphose de mon vivant… comme le dit Michel… en champs de rêvons pour danser avec d’autres champs de rêvons… qui surgissent… soit des objets devenus abs-jets… soit des socles humains que je rencontre sur ma route….  devenus … aspirants… à un rêve big bang… ou soi-même… des TOMBES ABS-JETALES… PARCE QU’ELLES NE SONT QUE DES SOURCES DE CHAMPS DE RÊVONS… (34.03)

—-

40 : Donc… ce sont ces pierres tombales abs-jetales…

qui font de Pierrot le vagabond céleste. … un abs-vivant …

OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE.

Les nuit à dormir dans des cimetières ont fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… qui rejoint la phrase quand j’étais petit gars…. ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Je suis pauvre, je n’ai rien, je ne demande rien…

Le socle abs-jetal de mon rêve big bang étant devenu un rêve encore plus dansant la beauté de la mort  que ma propre ABS-MORT elle-même (35.00)

41 : que quand on est un abs-chétype hologrammique, on a l’honneur d’être un abs-mort… c’est-à-dire que… on déguste une énigme… que je ne comprends pas encore… mais je sais que lorsque je quitte, le champ historique d’une vie humaine … ou DES ERRANTS AXIOMATIQUES   qui se battent pour une carrière, pour l’argent, pour une maison …écrasent DES ERRANTS FANTOMATIQUES … à qui on donne aucune chance,,, ET ….

qui sont souvent des enfants… je sais que L’ERRANT POÉTIQUE……   réussit celui-là à tendre la main pour donner de l’espérance à l’errant fantomatique, surtout si c’est un enfant… (35.47)

42 : POURQUOI DORMIR AVANT TOUT DEVANT DES TOMBES D’ENFANTS?

PARCE QUE CE SONT DES ABS-JETS    DE CHAMPS DE RÊVONS FANTOMATIQUES….

…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS ….MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur…… UN ….  JE TE DEMANDE PARDON…  d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art ……. QUI DEMANDE PARDON… AU NOM DU DROIT,,, à l’errance poétique pour tous sur cette terre. . (36.52)

———-

Vidéographe X Maison d&#39;Haïti ▻ Ateliers de création en réalité virtuelle -  Vidéographe

EN CONCLUSION CHÈRE GAELLE, MON HYPOTHÈSE-RÉPONSE À TA QUESTION MÉTAPHYSIQUE …. QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS? … SERAIT CELLE-CI:

Je t’avoue que j’ai été bouleversé par la réponse de Michel… parce que c’est brillant… comme une conclusion logique comme Michel le faisait souvent le matin…  de prémisses… Michel a cet art à un moment donné de prendre toutes les prémisses pis d’en sortir la conséquence…

Donc, je dirais, en accord avec l’intuition synthétique de Michel, que… la mort dans le traité des abs …. oui … c’est une transformation du socle abs-jetal en champs de rêvons.

44 : MAIS J’AJOUTERAIS.. POUR QU’ON RÉFLÉCHISSE EN ÉQUIPE PEUT-ÊTRE… QUE, MÉTAPHYSIQUEMENT… À CE STADE-CI …  QUE…

Dans le traité des abs… la mort … en hypothèse pour moi … serait un objet pour l’existant…. un abs-jet pour l’abs-xistant et en soi… possiblement …. comme le dit si brillamment mon partenaire de recherche Michel le concierge… une transformation du socle abs-jetal en champs de rêvons.

 

Quelque chose de magnifique . | Peinture diamant, Art surprenant, Peinture  abstraite

 3) En 2009, j’écrivais:

QU’EST-CE QU’UNE PERSONNE HUMAINE? … C’EST UN ÊTRE DE LUMIÈRE À INTENSITÉ VARIABLE… (2009)

Mais pourquoi à intensité variable?

———-

MON EXPÉRIENCE À DORMIR DANS LES CIMETIÈRES M’A SENSIBILITÉ AU FAIT QUE…. SUR TERRE…. DE LA NAISSANCE À LA MORT…. UNE PERSONNE HUMAINE … ERRE… D’ABORD PARCE QUE… MÉTAPYSIQUEMENT… ELLE NE SAIT PAS… D’OU ELLE VIENT… QUI ELLE EST.. ET OU ELLE VA?

Je commence à saisir… que le cimetière ou mon corps dort ….  devant des pierres tombales d’enfant ….. peut être conçu ……  comme un axiome-multivers- fondateur d’errance… au sens ou toute l’énigme des trois questions de Gauguin: D’ou viens-je? qui suis-je? ou vais-je? reliées à celle de Leibniz… Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien? …. valent plus que toutes les hypothèses de réponses proposées par la pensée humaine depuis les tout premiers moments de l’homme préhistorique…. De l’homme des cavernes à l’homme de la nano-modernité…

TOUT DE LA VIE HUMAINE SUR TERRE NE FIT, N’EST ET NE SERA QU’ERRANCE…

—————

Pierrot le Vagabond Chercheur |

4) MAIS QUE SIGNIFIE DONC ÉTYMOLOGIQUEMENT LE MOT… ERRER…?

 

Membres du laboratoire

 5) LA RENCONTRE DE PIERROT VAGABOND ET D’ALEXIS

Dans le blogue du ier mars 2015, (www.surmonter la dépression.centerblog.net /26/citations/ de/nelson/mandela) Nous écrivions :

COMMENT J’AI RENCONTRÉ ALEXIS : J’étais vagabond avec mon bâton, mon sac à dos et ma guitare, je crois. Et je suis passé à Valleyfield devant le musée régional. Alexis était là sur le trottoir avec une collègue (Jeanne), faisant une promotion intelligente de ce musée auprès de la population passante.

Je lui ai dis que je vagabondais depuis 6 ans pour un doctorat. (C’était il y a deux ans).  Il m’a dit qu’il travaillait pour sa maîtrise en cinéma sur le thème de l’errance dans le corpus de production des films de son oncle Fernand Bélanger.

Fernand Bélanger - Films, Biographie et Listes sur MUBI

 6) LES FILMS DE FERNAND BÉLANGER

Je suggérai que nous travaillions ensemble sur une réflexion argumentative de calibre universitaire. Il m’invita à la cinémathèque québécoise où durant près d’un mois, il présenta les œuvres cinématographiques de son oncle, sous le thème de l’errance.

Et c’est là que je me suis rendu compte que tout ce qu’Alexis argumentait au sujet de l’étiquette   «errance» ne correspondait absolument pas à ce que j’avais vécu dans mon vagabondage.

Nous avions donc une confusion sur l’étiquette et ses attributs (que j’avais déjà notées et au colloque de l’uqam sur l’itinérance, où j’étais le seul errant présent et dans les différents dictionnaires, encyclopédies et œuvres bibliographiques).

Et c’est là qu’Alexis et moi, systématiquement et passionnément, nous nous sommes interrogés sur le pourquoi de cette confusion.

De longues heures à commenter nos lectures, jusqu’à ce que par hasard, je découvre Dominique Berthet et les racines de l’errance (errare/itérare).

—————

27 DÉCEMBRE 2020… JE PENSE AVOIR ENFIN RÉSOLU L&#39;ÉNIGME DU FONDEMENT  PARADIGMATIQUE AXIOMATIQUE DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …..  15 JOURS APRÈS LA FIN SW LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU

7) MAIS D’ABORD… QUI EST DOMINIQUE BERTHET?

Dominique Berthet est professeur des Universités à l’Université des Antilles et de la Guyane. Critique d’art (membre de l’AICA). Fondateur et directeur du Centre d’Etudes et Recherches en Esthétique et Arts Plastiques (CEREAP) ainsi que de la revue Recherches en Esthétique.

Donc …..  d’abord, quelques phrase de Dominique Berthet … AU SUJET DE LA PROVENANCE ÉTYMOLOGIQUE DU MOT ERRER…. dans son avant-propos d’un petit livre collectif … intitulé : FIGURES DE L’ERRANCE, L’HARMATTAN 2007 .

 LE  ERRER … POSSÈDE UN DOUBLE SENS

A) ERRARE

Un premier venant du latin « errare» signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté.

Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pêcheur. Ici l’errance conduit à l’erreur.  Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur : action d’errer ça et là. Action d’errer moralement ou intellectuellement. État d’esprit qui se trompe. On parlera aussi d’errements.

 B) ITERARE

Mais ce verbe ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie ALLER, VOYAGER, CHEMINER, verbe qui était très employé sous cette forme venant du bas-latin ITÉRARE.

C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, DU JUIF ERRANT, ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessamment jusqu’à la fin des temps. C’est aussi ZARATHOUSTRA, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

Le chevalier errant | #5 L’HOMME LITTÉRAIRE – YouTube

—————-

L’ERRANCE peut s’envisager au moins sous deux aspects. D’ordinaire elle est associée au mouvement, à la marche, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, qui nous jette hors de nous-mêmes et qui nous mène nulle part. L’errance toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. Cette CONCEPTION DE L’ERRANCE NÉGATIVE  envisage l’errant comme un être ÉGARÉ, DÉSOEUVRÉ, À LA DÉRIVE, SORTE DE SDF de notre période contemporaine.

Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas, car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant, c’est être, à un moment donné, sans attache particulière, allant d’un lieu à l’autre, en apparence sans véritable but. En apparence seulement, car L’ERRANCE EST UNE QUÊTE, une quête d’autre chose ( …..) Ceci dit, d’autres voyages s’apparentent à l’errance, telle qu’elle vient d’être évoquée. (Itérare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN RÊVE DE L’AILLEURS  (Ça c’est moi, le vagabond céleste Simon) tel qu’en firent l’expérience RIMBAUD, GAUGUIN OU LES HIPPIES  des années 70 sillonnant l’Inde, long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

————

——————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L&#39;ÎLE DE L&#39;ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D&#39;ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

 8 : LES LOIS …  ROCHETTE-LEMIEUX …  DE LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Mais nous nous sommes vite rendus compte que cette présentation statique rajoutait de la confusion.

Tout en analysant les films de son oncle, Alexis et moi nous nous rendions bien compte que, dans chacun de ses films, il y avait une part d’errare et une part d’iterare, MAIS JAMAIS DANS LA MÊME PROPORTION.

Et c’est cette minutieuse analyse qui nous a conduit à dynamiser l’errance en trois sortes de dynamiques possibles : L’ERRARE SUPÉRIEUR À L’ITÉRARE (FANTOMATIQUE …….. L’ERRARE ÉGAL À L’ITERARE (AXIOLOGIQUE) …. L’ITERARE SUPERIEUR À L’ERRARE (POÉTIQUE).

Là où nos deux recherches se séparent en des champs de questionnements complémentaires mais différents, c’est que de mon côté, je me suis rendu compte que l’errance pouvait être attribuée à toute personne humaine sur terre, à cause de sa naissance et de sa mort … DONC NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES ERRANTS ET DES ERRANTES PLANÉTAIRES.

Mais bien plus, trois questions reviennent depuis l’homme des cavernes : QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ? Les questions unissent fraternellement, les réponses désunissent a-socialement. De là le passage des errances esclavagistes (fantomatiques/axiologiques) à l’errance de liberté poétique par les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? , 2) Dans combien de jours?, 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?, 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————-

MoCo : L&#39;Étoffe d&#39;une ville - Le MUSO

9) DANS LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX … TEL QUE NUMÉRISÉ

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

————————

————————————–

10: DANS L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ, ON POURRAIT DIVISER LES VAGABONDS DE L’HISTOIRE EN TROIS CATÉGORIES D’ERRANCE …. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

————-

The Vagabond, 1845 - Gustave Courbet - WikiArt.org

11: LA PREMIÈRE CATÉGORIE DE VAGABONDS DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ… LES ERRANTS FANTOMATIQUES

a)  les errants fantomatiques sont des personnes humaines vivant et mourant dans l’invisibilité sociale ( les sans papiers, les migrants, les itinérants… comme les millions d’enfants qui se meurent de faim ou de blessures de guerre).

Je suis sans papiers – YouTube

Enquete exclusive – SDF : dans les bas-fonds de Paris – YouTube

Immigration Clandestine, La Traque Des Passeurs – YouTube

Un seul à ma connaissance a bénéficié d’une renommée internationale…. the leatherman.

THE LEATHERMAN

Image dans Infobox.

The Road Between Heaven & Hell (Remastered) – YouTube

Le Leatherman, signifiant « homme de cuir » en anglais, est un vagabond de la seconde moitié du xixe siècle, vivant aux États-Unis. Il circule sans cesse, entre la fin des années 1850 et sa mort en 1889, dans le Nord de la Nouvelle-Angleterre. Dans les dernières années de sa vie, il se limite à un parcours répété de plus de 400 km effectué en 34 jours environ, sur une partie du Connecticut et de l’état de New York. Sa tenue remarquable, composée de morceaux de cuir cousus grossièrement, en fait un personnage célèbre dans la région qui suscite l’intérêt des journalistes de l’époque. Le mystère qui entoure sa personne excite encore aujourd’hui la curiosité et la compassion du public.

Le Leatherman commence à circuler en Nouvelle-Angleterre avant 1860. Il porte une sorte de vaste salopette en cuir tenue par des bretelles, un manteau de la même matière, comme son chapeau et son sac, et marche avec des sabots de bois sur lesquels est fixé un dessus en cuir. Il circule dans l’état de New York, le Connecticut, le Vermont et le Massachusetts. Il est bien identifié par les populations qu’il traverse, à cause de son aspect inhabituel et de ses passages fréquents, pendant une trentaine d’années à certains endroits.

Il a également un comportement différent des autres vagabonds. Parlant le français mais très mal l’anglais, l’homme s’exprime souvent par des signes et des grognements. Il refuse systématiquement de donner quelque information que ce soit sur lui-même. Pacifique, ne mendiant pas d’argent, ne cherchant pas de travail ni de logement, il accepte de la nourriture, du tabac (il fabrique lui-même ses pipes) et de quoi faire du feu. Il passe dans les ateliers où l’on travaille le cuir pour y obtenir des morceaux mis au rebut. On sait très peu de choses sur ses moyens de subsistance.

Pour dormir et s’abriter des intempéries, le Leatherman utilise sur son parcours des cavernes, des abris dans des chaos rocheux ou des huttes. Il laisse en partant un petit tas de bois prêt à être allumé à son prochain passage.

Parce qu’il est francophone et probablement catholique (il refuse la viande le vendredi), le Leatherman est souvent considéré comme un Québécois, un Français ou un Belge.

À partir de 1883, le Leatherman réduit son circuit à une boucle qu’il va suivre pendant six ans, jusqu’à sa mort en 1889. Il fait le parcours une dizaine de fois par an, en 34 jours. Un journal affirme à l’époque que son parcours fait 365 miles, soit près de 600 km. Les articles sur le vagabond insistent sur sa très grande régularité ; un journal de New Haven signale ainsi en  qu’il est passé « avec une heure et demie de retard »1.

Il suit un itinéraire qui le mène vers l’Ouest en suivant la côte Nord du Long Island Sound jusqu’à Greenwich puis il va vers Ossining, sur les rives de l’Hudson, où il tourne vers le Nord jusqu’à Brewster pour se diriger ensuite vers l’Est en direction de New Britain puis suivre vers le Sud la vallée du fleuve Connecticut jusqu’à son embouchure à Old Saybrook, de nouveau sur la côte du détroit de Long Island. L’ensemble correspond à un trajet d’environ 400 km, sans qu’il soit toujours possible d’en déterminer les détours précis.

De nombreuses théories plus ou moins fantaisistes sont élaborées sur l’identité, le passé, ou la situation réelle du vagabond. Des articles de journaux parfois volontairement farfelus2 sont écrits sur le Leatherman, le faisant basculer déjà de son vivant vers le statut de personnage folklorique.

En 1884, un journaliste du Waterbury Daily American prétend faussement avoir découvert qu’il s’appellerait Jules Bourglay et serait originaire de Lyon en France. Cette identification fallacieuse est reprise fréquemment tout au long du xxe siècle.

———

12: L’ANECDOTE D’UN ERRANT FANTOMATIQUE… QUE J’AI CONNU PERSONNELLEMENT ….À L’ARMÉE DU SALUT DE TORONTO …. L’HOMME QUI NOURRISSAIT SES TROIS POUPÉES AVEC UNE BIBLE OUVERTE AU DÉJEUNER… SON HISTOIRE…

————-

13: CHANSON DE PIERROT VAGABOND

Y A DES FOIS J’ME DIS

COUPLET 1
y a des fois j’me dis
qu’ça pas d’bon sens
d’vagabonder à 60 ans
de marcher dans l’noir avec ma guitare

ma poésie de gare en gare
quand j’rentre d’une église
ou y a des pauvres
qui dorment s’un banc

pis un joueur de piano
qui fait exploser l’mauvais temps
ca m’prend juste un mauvais café
pour me remettre à chanter

REFRAIN
si y a un Dieu dans le ciel
dessine un arc-en ciel
entre les couleurs des toilettes
des douches pis des poubelles

ben lavés des tous nus
quand ça vit pu dans rue
ça fait des anges de plus
avec des ailes au dessus

COUPLET 2
le joueur de piano
improvise toute la nuit
ca doit être ça
rêver du paradis

quand y a pris un break
y a un crotté comme moé
qui m’a crie please oh please
play a song from your guitar body

au milieu d’l’église
avec des pauvres
assis su l’banc
j’ai vu des casquettes tomber

des têtes pendant mon chant
la langue française
parfois ça r’ssemble
à des prières d’enfant

COUPLET 3
le long d’ma route
j’ai reçu tellement
de gestes de bonté
que ça m’déroute

j’ai tellement appris
des plus pauvres que moé
qui m’arrive d’avoir honte
de les quitter

j’peux pas croire
qu’une vieille église
perdue que’k part
dans l’noir

un pianiste des vieilles casquettes
un mauvais café noir m’ont donné la fierté
de chanter la gang de pauvres
qui ont pris soin de moé un soir

Pierrot
vagabond céleste

———–

—————————

——————————————

Fichier:Meuble héraldique Pélerin passant.svg — Wikipédia

14: DEUXIÈME CATÉGORIE DES VAGABONDS DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ… LES ERRANTS AXIOLOGIQUES…

b) les errants axiologiques ont pour objectif  de réformer leur société en vue d’une hiérarchie du pouvoir spirituel par le contrôle idéologique  …. en vue d’un impérialisme d’une machine de guerre  de croyances visant l’anéantissement d’une autre considérée comme fausse… et qui se vit aussi comme seule vérité monarchique ….. dans toute l’articulation soi de sa mythologie, soit de sa déconstruction mythologique ou, ce qui est la même chose, soit de sa théologie, qu’elle soit de l’ordre su surnaturel ou conséquence d’une méthodologie reliée à la science par le primat de la raison…. que ce soit paar la foi ou par la logique… on pourrait citer…    … ( Mahomet, Jésus, Confucius, Luther,  François d’Assise, Ignace de Loyola, , Benoit Labre, Margaret Sanger, Borduas) …

15: LA PEACE PILGRIM

Mais nous modéliserons l’errant axiologique par la vie et l’oeuvre de la peace pilgrin qui a vagabondé la route de 1953 à 1981… pour promouvoir la paix spirituelle.

Peace Pilgrim&#39;s 28-Year Walk For &#39;A Meaningful Way Of Life&#39; : NPR

Peace Pilgrim: An American Sage Who Walked Her Talk (1 hr documentary) – YouTube

Peace Pilgrim (– ) de son vrai nom Mildred Lisette Norman était une militante américaine pacifiste et végétarienne. Elle est l’auteur de Étapes vers la paix intérieure.

Elle commença en 1953, en marchant dans tous les États-Unis exprimant ses idées à propos de la paix et de la fin de la guerre, se faisant appeler « Peace Pilgrim ».

Peace Pilgrim avait pour seuls biens, les vêtements qu’elle portait sur elle et les choses qu’elle avait dans les poches de sa tunique bleue sur le devant de laquelle était écrit « Pèlerin de la paix » (PEACE PILGRIM) et dans son dos « 25 000 miles à pied pour la paix » (25,000 MILES ON FOOT FOR PEACE). Sans aucune organisation pour la soutenir, sans argent dans les poches, et sans demander pour de la nourriture ou un toit, elle n’a jamais manqué de rien en 28 ans de marche. Elle disait souvent : « Les gens sont bons » (Aren’t people good?). Elle parlait à tous ceux qui l’écoutaient de tout ce qui avait un rapport avec la paix : la paix entre les nations, la paix entre les gens et la très importante paix intérieure, qui était, selon elle, la source de la paix.

Quand elle parlait de ses idées de paix, elle se présentait simplement comme « Peace Pilgrim ». Son pèlerinage a duré presque trois décennies, en commençant pendant la guerre de Corée, puis durant la guerre du Viêt Nam, et même après. Elle mourut dans un accident de voiture en 1981 alors qu’elle était conduite pour un discours du côté de Knox (Indiana). Elle était en train de traverser les États-Unis pour la septième fois.

————-

—————–

Piet Mondrian : biographie du peintre, fondateur du néoplasticisme

16: TROISIÈME  CATÉGORIE DES VAGABONDS DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ… LES ERRANTS POÉTIQUES… LES PELERINS MYSTIQUES

Pèlerins russes et vagabonds mystiques avec Michel Evdokimov – YouTube

Récit d’un pèlerin russe (1/5) Extraits lus par Hélène Vetter – YouTube

moines errants qui n’ont pas d’endroit ou poser la tête…  Adam et Eve ont été chassés du paradis… ils errent… la vie n’est pas sur terre… elle est ailleurs… a) … errances marquées par le châtiment (Adam et Eve, Cain) …châtiments ou mouvement de rédemption… pleurer sur ses péchés… b) des vagabondages qui sont marqués par la promesse (Abraham… tu iras dans le pays que je t’indiquerai… )… dimension métaphysique… on est en chemin, on est en route et il ne faut pas s’arrêter… le christ nous dit… JE SUIS LE CHEMIN… et le christ aussi était un vagabond mystique… il marchait tout le temps, il n’avait pas de lieu ou reposer la tête… c’est le mouvement même de la foi… le mouvement intérieur de la foi…qui est un mouvement qui nous porte vers l’autre… aimez-vous les uns les autres…  un mouvement physique qui est allié à un mouvement métaphysique qui est la prière… la prière du coeur… COMMENT REMPLIR DES ESPACES VIDES DANS LA VIE? … la tradition orientale qui dit… priez avec quelques mots qui donnent l’essentiel du message (EGO SUM PAUPER, NIHIL HABEO, ET NIHIL DABO)…. (Fils de Dieu, aie pitié de nous pécheurs) … le vagabond mystique, le monde est son église… L’ERRANCE EST LE SYMBOLE DE CE QU’ON S’EST DÉTACHÉ DE TOUT …. l’attrait de l’espace infini comme les bretons devant l’océan… (démesure reliée à la géographie) … (les fols en Dieu russes… il y a une sagesse, ne vous laissez pas emporter par les folies de ce monde)

c)….. dont la danse de la vie et la beauté de la vie personnelle oeuvre d’art s’adresse d’abord à l’humanité oeuvre d’art en devenir au lieu de  de se centrer sur une réforme morale ou éthique d’une société particulière.  les errants poétiques ( le coureur des bois Thompson, Thoreau, Jean de La Fontaine, Khabir le vagabond céleste) …

Mais nous modéliserons l’errant poétique par la vie et l’oeuvre de plus étonnants entre tous…  Boudha

17: BOUDHA

statue boudha en pierre rose | eBay

La véritable histoire de Bouddha Nat Geo 2013 NAT GEO HD Fr 2016 01 10 clo2 – YouTube

Siddhārtha Gautama (sanskrit ; pāli : Siddhattha Gotama), dit Shakyamuni (« sage des Śākyas ») ou le Bouddha (« l’Éveillé »), est un chef spirituel qui vécut au vie siècle av. J.-C. ou au ve siècle av. J.-C., fondateur historique d’une communauté de moines errants2 qui donnera naissance au bouddhisme.

Il naît à Lumbinî situé dans l’actuel Népal3, sur la route de Kapilavastu, la capitale du clan familial, dans l’actuel Teraïnépalais4, de Māyādevī et Śuddhodana, souverain des Śākyas appartenant à la caste des kṣatriyas guerriers et administrateurs, et fut actif dans les États de Kosala et Magadha au nord-est de l’Inde actuelle.

Il aurait vécu à peu près quatre-vingts ans, mais les traditions ne s’accordent pas sur les dates exactes de sa vie, que les recherches modernes tendent à situer de plus en plus tard : vers 623543 av. J.-C. selon la tradition theravada, vers 563483 av. J.-C. selon la majorité des spécialistes du début du xxe siècle5, beaucoup au début du xxie siècle envisageant un parinirvāṇa (mort du Bouddha) entre 420 et 380 av. J.-C.6. Tous les courants bouddhistes le considèrent comme le « bouddha pur et parfait » (samyaksambuddha)7 de notre ère, qui non seulement a atteint l’éveil, mais est capable de « mettre en branle la roue de la Loi » et de propager l’enseignement bouddhiste dans le monde. Son enseignement se transmit oralement pendant trois à quatre siècles avant d’être couché dans les textes du canon pali.

Le titre de Bouddha (en sanskritbuddha, « éveillé », participe passé passif de la racinesanskritebudh-, « s’éveiller ») lui aurait été accordé plus tard par ses disciples. Ainsi doté d’une majuscule dans la notation conventionnelle, ce titre désigne Shakyamuni afin de le différencier d’autres personnes nommées buddha pour avoir transcendé la dualité samsara/nirvāna selon le bouddhisme mahāyāna. Il est également connu pour être un tathāgata, « l’Ainsi-Venu/celui qui est venu/allé ainsi prêcher la bonne Loi » (Dharma).

18: CHANSON DE PIERROT

le vagabond… vague à longue distance, le mendiant vague à courte distance…

1: à quoi ressemble ce vagabond? (12.36)

2: au 16, 17ieme siècle, (époque moderne), le vagabond est en haillon, les gravures qui le mettent en scène et qui circulent beaucoup dans l’Europe… y a un vrai moment à partir du 17ieme siècle ou il vient d’aller en Allemagne, en Angleterre… en Espagne, en Italie, une circulation des images … tous se ressemblent, ils sont en haillons, ils portent des besaces (Sac long, ouvert par le milieu et dont les extrémités forment deux poches … Besace de pèlerin (anciennement) … ils ont souvent le corps affaibli , maladif, estropié, éclopé, aveugle, … parce qu’ils marchent tout le temps, quand même… ils ont un bâton comme les pèlerins … le bâton du marcheur effectivement, oui … le bâton ferré… ils ont des espèces de galoches, de gros sabots… pour permettre cette pérégrination, cette déambulation… (13.30)

3: D’ou vient ce côté nomade? …. après quoi courent-ils… du travail, de l’argent, des aides? … et bien, ils cherchent quelque chose … typiquement au Moyen-âge… un village est ruiné par exemple par une épidémie , par un orage de grêles sur une récolte et les gens n’ont plus rien, donc se mettent en route… ils vont chercher, ils vont quêter leur pain… c’est-à-dire trouver à l’extérieur s’ils auront quelque chose… alors il arrive également que les travailleurs agricoles soient itinérants … une structure du travail agricole ancien qui est un travail d’itinérance… donc là y peut voyager de ferme ewn ferme pour trouver quelque chose… mais on peut les assimiler avec des vagabonds, mais ils ne sont pas tout à fait les mêmes vagabonds que ceux qui partent à la dernière extrémité (14.17)

4: et puis, il y en a quelques uns, un tout petit groupe, qui partent par plaisir et ça existe encore maintenant… mais c’est une très petite minorité… (le clochard héroique ou céleste comme aurait dit Kerouac) LES CLOCHARDS ROMANTIQUES… OUI… (14.32)

5: est-ce qu’on peut dire que ces clochards qui sont errants sont aussi à la recherche d’abri et de soutien? oui naturellement, ce sont des êtres humains comme les autres… On voit des hospices naître peu à peu, des asiles… mais les hospices, les asiles qu’on voit naître sont plutôt des lieux d’enfermement , plutôt de répression que d’entraide… parce que y a un phénomène sur lequel on peut dire un mot qui est que ces pauvres, ces vagabonds , ces indigents sont aussi rejoint par des individus plus complexes, par exemple, le nombre de déserteurs des armées, à mesure que les guerres se développent… ET LES FAUX PÈLERINS… quelques criminels aussi.. (15.21)

6: ce qui fait que, très vite, un  sentiment va naître… dans la population et dans l’imaginaire (le maillage judiciaire est plus leste qu’aujourd’hui et il est plus facile d’échapper à une juridiction en se sauvant) … ce qui fait qu’effectivement, la notion de gueux , celle de bas-fond qui émerge à partir du 19eme siècle, vont devenir en quelque sorte des catégories attrape-tout  dans lesquels on va mêler l’ensemble de ces irréguliers et de ces personnalités déviantes au nombre desquels, bien sûr, les vagabonds et les pauvres (15.53)

7: la peste noire en 1350 a complètement bouleversé le paysage… Dans une certaine mesure on peut penser que c’est à ce moment-là qu’apparaissent les vagabonds… alors on se demande aussi, pourquoi la peste? … On sait pas du tout à l’époque… et donc on se dit … la peste, c’est peut-être le bon dieu… mais quand on a dit le bon dieu… on se demande qui c’est? … est-ce que c’est pas au juste ces gens qui errent qui apportent leur souffle ,  le souffle de l’épidémie? … (16.40)

8: les travaux de Michel Foucault sur cet enfermement qui apparaît au milieu du 17ieme siècle… l’hôpital général est apparu au milieu du 17ieme , mais il avait été précédé de tentatives de répression des pauvres car ils gênent ces pauvres… ils dérangent la société à un moment ou la sédentarisation devient une valeur de plus en plus forte… au moment ou le travail est investi d’une vertu de plus en plus forte, ils dérangent un ordre social qui tend à se constituer en dehors d’eux… ils sont des inutiles, ils sont des surnuméraires , ils sont des inutiles au monde comme on dit. à l’époque, d’ou la nécessité et la suspicion les fera toujours … sont-ils si pauvres que ça? ne sont-ils pas en train de profiter , d’ou la nécessité effectivement de l’étiquetage , puis de l’enfermement (17.26)

9: et plus on va avancer dans le temps, car c’est la bourgeoisie qui prend le pouvoir après la révolution française… leur statut est de plus en plus mis en cause… en quelque sorte, des pauvres… mais elle commence bien avant la révolution, dès l’hôpital général (le règne de Louis X1V, 1656 ) parce qu’on les enferme … on les met en prison parce qu’ils gênent… (17.58)

10: on envoie les vagabonds et les mendiants aux galères. ..les hommes ne voulaient plus aller aux galères au 18ieme siècle parce que c’était un métier d’homme-machine …on y envoyaient les pauvres, les mendiants-vagabonds parce qu’on avait besoin d’hommes… (32.38)

11: sous Napoléon ier, on va voir inscrire dans le code pénal UN DÉLIT DE VAGABONDAGE… l’empire va généraliser les dépôts de mendicité… dans lesquels on devait enfermer et mettre au travail, les pauvres, les mendiants, les vagabonds… avec cette valeur du travail de plus en plus majeure… les évangiles… si tu ne travailles pas, tu ne mangeras pas… ceux qui ne travaillent pas, ce sont des mauvais… donc en particulier les vagabonds,… (35.16)

12: 1840, l’invention des bas-fonds… vagabond, mendiant, pauvre, vice, prostitution, monde du crime… dimension policière du phénomène… fondements des barricades, les misérables… hugo… anti-roman des lumières… (37.57)

13: clochards … tendresse… début 20ieme siècle… positif… versant lumineux… 1895… personne instable… transcendé… George Simenon… dépositaire d’une forme de liberté… protection sociale, état de providence… le nombre de clochards diminuent… industrialisation…  philosophiquement, de manière antique ont fait le choix d’une vie en marge… on veut le penser … LE CLOCHARD PHILOSOPHE… SE SONT MIS EN ROUTE POUR FUIR LA SOCIÉTÉ… Becket, en attendant Gotod (1950)

14: Kerouac…. clochard céleste… heapies… …. puis SDF…. à partir des années 1970 … on se dit… ce sera peut-être moi un jour…

———

CAFE PHILO

dans un café philo
pour des profs des ados
où la question était
q’est-il permis d’espérer?

moi l’vieux hippie
pas invité
j’me suis levé
et j’ai murmuré

REFRAIN

faut être prêt
à mourir pour son rêve

quitte à dormir dehors
car la vie est si brève

faut être prêt
à mourir pour son rêve

qiuitte à dormir dehors
car la vie est si brève

COUPLET 2

dans un café philo
pour des profs des ados
j’ai dit mort à la mort
par la vie privée oeuvre d’art

face à leurs profs
aux yeux sans vie
les étudiants
m’ont applaudi

COUPLET 3

dans un café philo
dans les yeux des ados
j’ai vu naître l’esquisse
d’un pays oeuvre d’art,
oeuvre d’artistes

de jeunes rêveurs équitables
des milliers de pèlerins nomades

allumant des millions de rêves
par des poignées de mains insatiables

REFRAIN FINAL

faut être prêt
à mourir pour son rêve

quitte à dormir dehors
car la vie est si brève

oui moi je dors dehors
qu’importe si j’en crève

parce que déjà
ma vie privée oeuvre d’art
s’achève

Pierrot
vagabond céleste

————–

 

—-

Historique

19: PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE… OU … UNE POSTURE D’ERRANCE POÉTIQUE ANALOGUE À CELLE DE BOUDHA …

AU SENS D’UN VAGABONDAGE ÉPISTÉMOLOGIQUE CONSACRÉ … EN PENSÉE PURE  ….. À UNE QUESTION MÉTAPHYSIQUE… CELLE DE BOUDHA ÉTANT… QU’EST-CE QUE LA SOUFFRANCE? … ET …  CELLE DE PIERROT VAGABOND  ÉTANT…        QUEL EST TON RÊVE?

20: CHANSON DE PIERROT

LÈVE- TOI PÈLERIN

COUPLET 1

dormir
sous le pont de Gatineau, une nuit froide de neige
même pas de sac de couchage, du noir au beige

gémir
en p’tit bonhomme, les g’noux dans l’manteau
le nez sous l’gilet, là ou c’est chaud

grandir
contre le mur de ciment se faire si petit
que son coeur en devient firmament

s’ennoblir
au point ou l’on devient soi-même
un immense pays entre deux océans

REFRAIN

la bonte l’humilité, l’humanité
comme vêtement de vie

lève-toi pèlerin
même si t’as froid même si t’as faim

ensemence ton pays d’un rêve
pour les jeunes de demain

ta guitare à la main
marche marche les chemins
ne triche pas ton rêve en douce
en faisant du pouce

quand un jeune t’embarque
écoute le jusqu’au matin
parce que son rêve à lui commence
là où finit le tien

TURLUTTE

COUPLET 2

manger
quand on t’a ramassé pour t’emmener souper
dans l’espoir d’une belle soirée
par ta guitare endimanchée

s’laver
la route c’est accepter
d’ètre sale en dehors
d’ètre propre en dedans
en s’guettant

s’coucher
avoir honte de ses peurs
quand y a tellement d’êtres humains
qui ont pas l’choix d’avoir peur

s’éveiller
soudain en pleine nuit
s’enfuir sans faire de bruit
après avoir écrit merci

COUPLET 3

vaciller
dans un café internet, recevoir un courriel
d’un ami de jeunesse, qui veut t’immortaliser
d’un geste bien intentionné

créer
une chanson chaque nuit
parce que la veille ce que t’écris
semble s’être évanoui

dessiner
entre ta voix et tes lèvres
tous les cris des humains
qui ont choisi d’aimer
même s’ils sont mal aimés

rêver
qu’après sa mort peut-être
de milliers de jeunes en mal d’être
reprendront ton épopée
vers ce pays oeuvre d’art à créer

FINALE
la bonté, l’humilité, l’humanité
comme vêtement
d’aimer

Pierrot
vagabond céleste

———–

————————

———————————-

————-

——————————-

Le chevalier errant | #5 L’HOMME LITTÉRAIRE – YouTube

1: La terre a vu jadis errer des paladins… VICTOR HUGO, LA LÉGENDE DES SIÈCLES (0.08)

————-

Le paladin est un chevalier ayant atteint l’un des plus hauts grades, faisant partie d’un ordre religieux et porteur du pouvoir sacré de la foi.

Néanmoins, ce terme a subi une évolution assez importante, en ce sens où de chevalier sacré partant en croisade pour le compte d’un ordre prestigieux et militaire, l’appellation de paladin finira par évoquer un concept plus humaniste de « chevalier errant » (peut-être un amalgame avec le latinpalabundus qui signifie « errant », « qui voyage sans cesse ») défendant la veuve et l’orphelin. Cette nuance peut être perçue en comparant deux opéras de Vivaldi basés sur le même personnage de Roland : Orlando furioso et Orlando finto pazzo.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette appellation vient de l’époque romaine. Sous Dioclétien, le corps de la Garde prétorienne (unité de soldats d’élite chargée de protéger les officiers généraux), constitué de fantassins romains, a été remplacé par un contingent monté de barbares. Leur possession de monture leur a donné la dénomination d’equites (cavalier), terme également utilisé à l’époque pour désigner l’Ordre des chevaliers romains. Or ce contingent était logé près du portique de la Schole palatine à Rome ; le temps et la déformation de la langue ont contribué à la création en bas-latin du mot palatinus (garde du palais) pour désigner les chevaliers d’élite constituant la garde personnelle de Charlemagne.

Exemples :

Les gestes des paladins de Charlemagne rivalisèrent un temps de popularité avec les histoires du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde.

L’Arioste et le Tasse, dont les travaux furent un temps aussi lus et respectés que ceux de Shakespeare, ont contribué le plus à la réécriture littéraire et poétique des récits de hauts faits de paladins. Ces récits traitaient des guerres entre les Francs et les Maures durant les conquêtes islamiques de l’Espagne et leur invasion du sud de la France. Leurs aventures furent connues comme la Matière de Charlemagne (ou Matière de France), sur un pied d’égalité avec les aventures du roi Arthur et de ses chevaliers classées Matière de Bretagne.

Galahad, ou Galaad, fils du chevalier Lancelot, est l’archétype du paladin dans la légende arthurienne. Les aventures des paladins de Charlemagne servent de base au théâtre de marionnettes sicilien au travers de la Storia dei Paladini di Francia.

Le renouveau celtique, plus particulièrement à la fin du xixe siècle, privilégia le matériel arthurien et encouragea sa réécriture et sa rediffusion. Rien de tel n’eut lieu pour le matériel de Charlemagne, parce que fortement chrétien et triomphaliste dans sa présentation (à l’exception des personnages de l’Arioste, beaucoup plus nuancés). En conséquence, les lecteurs du xxe siècle connaissent bien Arthur et Camelot, alors qu’ils ont peu entendu parler des paladins de Charlemagne qui jouissaient pourtant au Moyen Âge d’un égal renom.

Mentalité[modifier | modifier le code]

En quête d’actions d’éclats et d’aventures héroïques où manifester sa bravoure, sa générosité et sa courtoisie, le paladin est aussi considéré comme le bouclier de l’éthique et des croyants et comme le bras de la justice.

Son devoir est également de soutenir le sens de l’équilibre voire parfois de la nature. Ne demandant ni n’exigeant sauf de lui-même, il tente d’être gardien d’une certaine harmonie ; il garde le statut d’un protecteur d’une bonté spontanée. Autrement dit, il est défenseur d’une nature humaine qu’il juge capable d’être digne et vertueuse. C’est d’ailleurs la dignité qui au centre des préoccupations paladines comme valeur et comme combat : en ce sens, le paladin n’est pas tant l’expression d’un manichéisme mais le symbole d’une qualité humaine.

Utilisation post-médiévale du terme[modifier | modifier le code]

Armures du xvie siècle, exposées au Metropolitan Museum of Art à New York.

Rapidement banalisé pour qualifier un héros chevaleresque, ou plus péjorativement un « chevalier errant » tel que Don Quichotte, le paladin trouvera une définition plus moderne, considéré comme représentant voire porte-parole d’une éthique idéale.

Aujourd’hui, couramment employé pour sa connotation d’héroïsme et d’inflexibilité, on retrouve l’archétype décliné de différentes façons, selon l’univers.

Littérature 

Montesquieu se réfère à ce personnage pour symboliser l’essence de la perfectibilité et de la vertu : « Des paladins, toujours armés dans une partie du monde pleine de châteaux, de forteresses et de brigands, trouvaient de l’honneur à punir l’injustice et à défendre la faiblesse. De là… dans nos romans la galanterie fondée sur l’idée de l’amour, jointe à celle de force et de protection »2.

Le terme a été utilisé par Victor Hugo dans Trois ans après pour montrer son rôle de chevalier défenseur terrassé par la mort de sa fille3.

Musique[modifier | modifier le code]

En 1864Henri Kling compose son premier opéraLe dernier des Paladins, dont la première a lieu au Grand Théâtre de Genève.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Au cinéma, l’imagerie du paladin est utilisée pour monter le héros guerrier, juste et fidèle à une cause noble. On peut le voir dans cet emploi notamment dans certains films de cape et d’épée tel Ivanohé (1952) de Richard ThorpeLe Miracle des loups (1961) d’André Hunebelle ou ceux relatant la légende arthurienne tel Excalibur (1981) de John Bormann.

Dans les jeux de rôle issus de la littérature médiévalo-fantastique (tel Donjons et Dragons), le paladin est le plus souvent un chevalier tirant ses pouvoirs d’une déité (ou d’un pouvoir séculier) à laquelle il a prêté allégeance ; il est généralement fidèle à sa parole, un modèle de guerrier pour l’armée qu’il inspire.

Dans certains jeux vidéo (notamment les MMORPG), c’est une classe de personnage souvent utilisé pour encaisser les dégâts tandis que les archers, épéistes et sorciers, bien plus fragiles, délivrent les coups. Dans ce type de jeu, le paladin se caractérise par un physique particulièrement robuste, par l’utilisation de sorts de soin et de capacités spéciales contre les morts-vivants. Dans le jeu de stratégie en temps réelAge of Empires II, le paladin est l’ultime amélioration de l’unité de cavalerie lourde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1.  Sculpture du xve siècle cénotaphe de l’empereur Maximilien Ier du Saint-Empire, dessin d’Albert Dürer sculpté par Peter Vischer
  2.  MontesquieuDe l’esprit des lois, XXVIII, XXII.
  3.  Trois Ans après, texte intégral sur Wikisource.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

—————-

2: Il suffit de prononcer le mot …. chevalier….  pour que notre esprit soit envahi d’images de pro-soldats affrontant  de vaillants ennemis au péril de leur vie… Nous n’avons pas besoin de réfléchir longtemps pour visualiser des combats épiques … des boucliers fracassés, des lances tendues…. des quêtes merveilleuses ou de longues chevauchées dans des forêts obscures et mystérieuses, remplies de géants et de bêtes féroces… (0.35)

3: Le chevalier, et surtout le chevalier errant, est un petit mythe littéraire qu’on a tous en tête… et qui exerce encore aujourd’hui sur nous, une influence considérable… cette influence est d’ailleurs très ancienne dans notre culture occidentale… parce que si on remonte avant 800 ans avant notre époque… et bien on se passionnait déjà pour des récits de chevalerie (0.47)

4: mais vous l’aurez surement remarqué, nos sociétés modernes sont remplies d’images de chevaliers, ils sont souvent nobles, grands, représentant des idéaux, parfois plus ridicules et parodiés par certains créateurs et que on les retrouve très souvent et ils disent sûrement quelque chose de nous… remarquez que nous nous passionnons aussi pour de nombreuses images d’aventuriers, des personnages errants, comme si nos sociétés urbaines ressentaient un grand besoin d’aventure et de dépaysement…(1.09)

5: pour toutes ces raisons, je vous propose aujourd’hui de revenir sur un personnage au croisement de ces deux passions… LE CHEVALIER ERRANT, ce petit mythe littéraire créé dès le 12ieme siècle et qui plusieurs siècles plus tard continue encore à nous parler… (1.21)

6: Qui sont les chevaliers errants? quel est le sens de leur quête et pourquoi errent-ils? Ces questions vont nous suivre tout au long de cet épisode… nous verrons la naissance du mythe du PRO-CHEVALIER ERRANT qui décide de partir à l’aventure pour vivre des expériences extraordinaires. (1.32)

7: l’HOMME LITTÉRAIRE… Un chevalier errant, c’est tout d’abord un personnage, qui comme l’expression l’indique, ERRE, c’est-à-dire dans son sens premier, un personnage en mouvement, ce qui le définit donc, c’est le voyage, l’aventure, puis ensuite LE VOYAGE SANS BUT PRÉCIS… (2.08)

8: Or , l’errant,c’est un des thèmes les plus anciens et les plus prolifiques de toute la littérature … comme si un personnage ou un héros ne pouvait se définir que par le mouvement qui le pousse à sortir de chez lui … Le chevalier errant s’inscrit directement dans toute cette tradition… PUISQUE L’ERRANCE EST LE PRINCIPE MÊME DE SON AVENTURE… (2.22)

9: Il est impossible de ne pas rappeler que la première grande oeuvre de la culture occidentale présente déjà un personnage errant…il s’agit … il s’agit bien sûr d’Ulysse, dans l’Odyssée qui met de très nombreuses années avant de pouvoir rentrer chez lui … à Itaque… (2.35)

10: de manière plus large, les contes et les légendes… poussent presque toujours sur l’errance des personnages qui , au fil des épreuves, se découvrent, se transforment et accomplissent des quêtes qui les modifient en profondeur… (2.45)

11: c’est alors qu’à la fin du 12ieme siècle… un nouveau personnage errant fait son apparition… LE CHEVALIER ERRANT… Cette invention, on la doit à plusieurs auteurs… mais celui qui a eu un rôle décisif se nomme CHRÉTIEN DE TROYES.

 

SAMEDI 10 JUILLET 2021… TRANSCRIPTION DU 5IEME EXPOSÉ-SOOM DU TRAITÉ DES ABS… QUESTION DE GAELLE… QU,EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS? … UN OBJET OU UN ABS-JET?

Exposé zoom du jeudi 8 juillet 2021

1 : Alors quelle joie… ce que j’ai trouvé d’important ce soir… C’est à la fois consacrer le zoom à la question de Gaelle de la dernière fois… qui disait :

QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS? UN OBJET OU UN ABS-JET?

2 : Je trouvais que c’était une question vraiment fondamentale… surtout que Michel a répondu … une intuition qui est vraiment brillante … sur laquelle j’ai travaillé depuis deux semaines… et Michel de dire que la mort dans le traité des abs… c’est une métamorphose du socle abs-jetal en champs de rêvons… J’ai trouvé ça tellement brillant que ça m’a comme inspiré , à bien y réfléchir… (6.00)

————–

3 : donc, à la fin du mois d’août, on va probablement rentrer dans un exposé pour raffiner la notion de socle abs-jetal à partir des trois formes d’errance…  (fantomatique, axiologique et poétique) ….. mais surtout … ces trois errances-là créant trois sortes de rêvons … que pour le moment j’ai identifié comme étant des frêlons (pour l’errance fantomatique)… des grêlons ( pour l’errance axiologique et des k-walions (pour l’errance poétique). (6.35)

4 : Alors, avant d’arriver à la semaine prochaine… je voulais qu’on se penche ensemble … sur la question de Gaelle… qu’est-ce que la mort dans le traité des abs… c’est-tu un abs-jet ou un objet… mais avant ça, si vous permettez, j’aimerais résumer les 4 iers exposés … juste pour qu’on puisse ensemble… déguster… les avancées qu’on a fait… (7.15)

 

RÉSUMÉ DES 4 IERS EXPOSÉS DU TRAITÉ DES ABS

5 : ALORS… LE IER EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS:
LE PASSAGE THÉORITIQUE DE L’EXISTENCE À L’ABS-XISTENCE PAR LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? (7.26)

6 : Le premier exposé-zoom s’est d’abord ouvert sur  la définition ….  DU PRÉFIXE AB …. qui veut dire… COEUR… pour ensuite s’attarder … à problématiser cet abime dramaturgique intime qui habite ce coeur sous la forme d’une question …..  QUEL EST TON RÊVE? ….lorsque… on se retrouve dans une grave crise d’ab-sence de sens dans un corps en situation d’urgence  de vie ou de mort … (8.08)

7 : Et cette question… quel est ton rêve? …. DIVISE SOUDAINEMENT ET IRRÉVOCABLEMENT ….. notre condition humaine sur terre….  … en deux aventures de vie potentiellement irréconciliables  ….soit d’un côté …cette partie de notre condition humaine  qui nous semble  périmée, périssable et à jamais périssante…..celle du corps … qu’on appelle L’EXISTENCE …..et de l’autre côté  …une convocation d’une autre partie de notre condition humaine qui fait appel  à de L’IMPÉRISSABLE, de L’INACCESSIBLE, de  L’IMPOSSIBLE …. je dirais même d’une RE-CRÉATION ONIRIQUE DE NOTRE EXISTENCE PAR LE COEUR … que le traité des abs appelle  L’ABS-XISTENCE…. à laquelle on peut consacrer notre vie à ce rêve-là, sans tricher (9.10)

10 : fait que…. l’hypothèse principale du traité des abs …. étant que ….toute abs-xistence …. en soi …  est constituée en amont d’un agrégat de débris de la mémoire du coeur, par lequel…  un rêve de vie …. par le coeur …. ,  s’exprime sous forme de fragments, et s’impose peu à peu à nous …. de débris de la mémoire du coeur en débris de la mémoire du coeur …et cela ….  épisodiquement ….. mais inlassablement …  DANS LE RESPECT LE PLUS TOTAL DE NOTRE LIBRE-ARBITRE …..  et cela ….depuis le jour de notre naissance même…. et peut-être même avant… puisque nous issus de poussières d’étoiles. (9.56)

————

11 : DANS LE 2IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: J’AI SUGGÉRÉ UN  PLAN DE DOCTORAT DES RÊVEURS ÉQUITABLES … DONT LE TITRE EST… JE TE DEMANDE PARDON. (10.20)

12 : Le ier chapitre …., comme prévu,  concernera le déploiement théoritique du traité des abs, en 10 étiquettes… dont nous en avons travaillé 4 pour le moment…. : 1) l’abs-xistence, 2) l’abs-rêvance enchantée, 3) l’abs-constellation de champs de rêvons, 4) les abs-jets et les socles abs-jetaux,  …. et les 6 suivantes sont celles-ci……… 5) l’abs-big-bang nano-cosmologique, 6) l’abs-métrie poéto-quantique, 7) l’abs-ceptualisation intriquée, 8) l’abs-vénement multiversiel, 9) l’abs-mystique du rêve de l’autre, 10) tout ça pour aboutir à….. l’abs-chétype hologrammique …. en ouverture aux trois abs-chétypes hologrammiques   ….  de Pierrot vagabond, Michel le concierge et Marlene la jardinière. (11.37)

13 : Le second  chapitre du doctorat, aussi comme prévu ….  revisitera le TEXTE TRANSCRIT ….  des 4 ateliers de la méthode que Pierrot le vagabond céleste a fait avec Gaelle… parce qu’une fois que les 10 chapitres du ier chapitre nous ont conduit à la question… Qu’est-ce qu’un abs-chétype hologrammique, je vais pouvoir décrire comment s’est construit Pierrot la vagabond céleste,,, ,PAR  L’ÉPOPÉE DE LA LETTRE k … qui a conduit poiétiquement …. à l’opérationnalité de la question de doctorat … quel est ton rêve? …. dans son rapport à 4 points zeros comme fondement méthodologique et épistémologique illustré par 4 rencontres-clé…  soit …..  : 1) celle du voile d’ignorance de John Rawls, 2) des 4 étapes du maître du rien du clown du Japon, 3) du hors temps, hors réalité hors servitude de  l’ermite de St-Félix d’Otis, 4) et celle de la communauté de recherches pour une invention qui soulagerait la condition humaine …  des rêveurs équitables (Auld, Woodard, Rochette) …. (13.27)

14 : Ces deux premier chapitres du doctorat, visent dans le fond,,, l’ouverture ….. au chapitre des deux abs-chétypes de Marlene et de Michel ….ou…..le couple …. définira  …. par le biais d’archives numériques ….. ce que représentent pour eux les notions  d’amour oeuvre d’art,  de vie personnelle oeuvre d’art et de pays oeuvre d’art ……… (14.00)

15 : Donc…. ces trois chapitres-là ….  ( le traité des abs, les 4 ateliers de la méthode de Pierrot vagabond … et le témoignage audio-visuel du couple ….  Marlene la jardinière et Michel le concierge) ….. se synthétiseront en conclusion du doctorat par la mise en émergence prospective et d’opérationnalité concrère de la notion de NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE …résultat de 14 années de recherche de notre équipe des rêveurs équitables   (Auld, Woodard, Rochette) . … et cela sous l’éclairage d’une formule ….  wow-t=2.7k?….  (fais wow sur un rêve, ne triche pas et tu bénéficieras de synchroni-vie-tés nano-cosmologiques) ….. et…. ce… wow-t=2.7k? …..   sera aussi visualisé comme une conséquence d’une longue pratique de trois paramètres de justice épistémique en formes de principes axiomatiques visant à devenir des lois programmatiques…  soit celles des trois abs-chétypes hologrammiques, des trois wows et des trois peintres. …… (15.07)

—————

16 : DANS LE 3,IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: NOUS AVONS ABORDÉ LA NOTION DE … L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE …  OU…  CE QUI SE PASSE DANS LE NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? (15.22)

17 : Dans le troisième expos-zoom, nous avons peu à peu re-sculpté la question… Quel est ton rêve? … sous l’angle d’un point de bascule dramaturgique qui …. non seulement divise irrévocablement l’existence de l’abs-xistence ……  mais qui …… tout autant … se constitue  en UN ESPACE-ONIRIQUE ÉNIGMATIQUE PARCE QUE POÉTO-NANO COSMOLOGIQUE……  HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE ou se vivent DES ABS-RÊVANCES ENCHANTÉES … qui ….. tout en se filmant et en se cristallisant sous formes de petits films …..  ,prendront, une fois archivées,  le nom de débris de la mémoire du coeur. (16.13)

18 : Ce qui nous a conduit à définir plus chirurgicalement……. cette implosion …. qui se produit …..  dans le noyau même …..  de la question-bascule … QUEL EST TON RÊVE? ….  comme étant la manifestation d’une ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS …ou dit autrement ….UNE ABS-CONSTELLATION DE RÊVONS …….  POÉTIQUEMENT ,,, PLUS PETITS MÊME QUE LA PLUS PETITE DES PARTICULES D’ATOMES….  …. SOUS FORME DE PARTICULES DE LIBERTÉ ….émergeant sous forme …..  D’ÉVÉNEMENTS BIG-BANG (magnifique trouvaille de mon partenaire de recherche, Michel le concierge)  ….. en train de se vivre et de se filmer en même temps. … sous forme d’abs-rêvances enchantées ….   pour mieux s’archiver par la suite … SOUS FORME DE  DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR. … dont la fonction consistera …. dans des moments critiques de notre vie …  à nous éveiller à l’importance de ne pas tricher avec ce rêve big-bang qui se love quelque part bien ancré au fond de notre coeur. (17.29)

19 : DANS LE 4IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: NOUS AVONS ABORDÉ LA NOTION D’ABS-JET POUR ENSUITE ESSAYER DE MIEUX COMPRENDRE CELLE DU CORPS HUMAIN COMME ÉTANT SOCLE ABS-JETAL D’UN RÊVE BIG BANG LOGÉ AU FOND DU COEUR. (17.51)

 

20 : DONC, nous avons d’abord exploré  la notion D’ABS-JET  …. cachée DANS L’OBJET EN SOI … (ex. le piano de Didier ou le canot d’un gagnant) pour mieux saisir ….. dans un 2ieme temps de réflexion philosophique ….  le corps humain COMME UN OBJET porteur d’un rêve big bang…. DONC AYANT UNE NATURE ABS-JETALE… devenant … par pur effet de la question …..  quel est ton rêve?….. dans une dynamique entre notre coeur et notre corps …ce que le traité des abs….  étiquette…. NON PAS COMME UN ABS-JET … MAIS …PLUTÔT …. COMME UN SOCLE ABS-JETAL… c’est-à-dire un objet vivant humainement (socle) portant un rêve vivant…IMMATÉRIELLEMENT (abs-jetal). … l’un au service de l’autre et l’autre au service de l’un. (18.54)

————-

 21 : C’EST SÛR QUE LORSQUE L’ON SE REVERRA À LA FIN DU MOIS D’AOÛT… J’AIMERAIS RAFFINER ENCORE PLUS  … La différence entre un objet portant un rêve immatériel, donc un abs-jet …  et le socle abs-jetal  ….  par la mise en émergence des notions d’errance fantomatique, errance axiologique et d’errance poétique…. qui créent des différents rêvons dans le champ  que j’ai pour le moment appeler : DES FRÊLONS (FANTOMATIQUES) DES GRÊLONS (AXIOLOGIQUE) et DES KWALIONS (POÉTIQUES)_ (19.30)

22 : POUR CONCLURE SUR CE RETOUR DES EXPOSÉS PRÉCÉDENTS …….  CE SOIR… EN  PRÉMISSE DE L’EXPOSÉ-ZOOM DE LA FIN DU MOIS D’AOÛT…  ….J’AIMERAIS SI POSSIBLE… AVEC UN PEU PLUS DE RAFFINEMENT …..   SUITE À NOTRE PREMIÈRE ÉTAPE DE RÉFLEXION SUR LA DIFFÉRENCE ENTRE L’ABS-JET ET LE SOCLE ABS-JETAL ….RE-DÉFINIR UN PEU PLUS LARGEMENT CE QU’EST UN SOCLE ABS-JETAL? AVANT DE PASSER À LA QUESITON DE GAELLE : DANS LE TRAITÉ DES ABS…. EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET OU UN ABS-JET? (20.06)

23 : ALORS… UN SOCLE ABS-JETAL …. C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS ….. ou dit autrement … DE PARTICULES DE LIBERTÉ … SE VIT COMME UN SOUFFLE POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS FORME D’ABS-JET….C’EST-À-DIRE …. DANS …ET D’UN CORPS-ABJET….  AU SERVICE D’UN RÊVE BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE …… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? …. …ET CELA… TEL QU’IL SE SCULPTE AU COEUR DU COEUR HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART EN DEVENIR. (21.02)

24 : J’aimerais souligner ici à quel point à a été important …les zoom qu’on a eu… entre autres… la brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. qui, par son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..m’apparaît avoir bien défini ce qui se passe dans le noyau de la question… quel est ton rêve?  …… tout en avançant…… son audacieuse hypothèse-réponse à la question philosophique de Gaelle Étémé …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS… Je suis très, très fier de ça… tout ça pour dire qu’à partir du moment ou j’ai fait le résumé… j’ai grand honneur à revenir à la question de Gaelle … qu’est-ce que la mort dans le traité des abs? (21.39)

25 : Mais avant… J’aimerais rendre à César ce qui appartient à César…Des centaines d’audio-enregistrés,,, sur une période de trois ans de travail intellectuel…. à côtoyer Gaelle Étémé…. dans son épopée de la conscience graphique  dans la construction d’une métaphysique de la raison cosmétique … dont j’espére qu’un jour elle vous fera part d’un zoom à l’autre comme moi je le fais en ce moment…avec Michel et Marlene pour notre doctorat… alors… ces centaines d’audios-là  …..  me serviront de base de mémoire ancrée dans cette métaphysique de la raison cosmétique…   … pour bien témoigner de tout ce que le TRAITÉ DES ABS … …. doit  à  Gaelle… et j’ai bien l’intention  d’en signifier l’essentiel …. EN NOTES DE BAS DE PAGE …dans ma partie du doctorat des rêveurs équitables.ET J’AJOUTERAIS…. COMME IL SERA FAIT AUSSI EN PRÉFACE DE CE DOCTORAT…. QUE …sans les recherches de Gaelle en métaphysique de la raison cosmétique inspirée par SA DAME QUI PENSE ….   …. jamais…mais jamais…  je n’aurais pu mettre des mots aussi raffinés … sur ma propre épopée DU TRAITÉ DES ABS … À PARTIR …. de la question … QUEL EST TON RÊVE? …. (23.09)

 

26 : CECI DIT J’AIMERAIS  PASSER AUX PROPOS DE GAELLE …..  pour qu’ensemble on puisse déguster la beauté de la problématique soulevée par Gaelle (23.17)

Gaelle disait donc :

27 : À PARTIR DES PRÉMISSES DU TRAITÉ DES ABS… J’AI ENCORE UNE QUESTION…. J’AI L’IMPRESSION QUE… LA QUESTION FONDAMENTALE , VRAIMENT RADICALE QUI S’IMPOSE … LORSQU’ON SUIT TA DISTINCTION ENTRE L’OBJET ET L’ABS-JET… SI POUR TOI L’OBJET, C’EST CE QUI EXISTE, CE QUI EST DANS L’EXISTENCE … L’ABS-JET ÉTANT CE QUI SERAIT… HORS EXISTENCE… LA QUESTION FONDAMENTALE … COMME LA QUESTION DU BOUFFON … QUI ARRIVE ET QUI POSE UNE QUESTION UN PEU BOUFFONNE… QUI EST UNE QUESTION SÉRIEUSE…SERAIT CELLE-CI :

QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (24.16)

———

PIERROT AVAIT RÉPONDU:

28 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… (24.27)

ET GAELLE DE REPRENDRE….

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) …Donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? ….. Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du
référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existe quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (26.15)

————
34 : Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort… Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle…EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UN ABS-JET? …Pareil  pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est ça qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales (27.37)

——

35 : ANECDOTE… LA TOMBE DE SOPHIE GÉRARD

Alors, j’ai réfléchi, ça fait deux semaines-là … et j’aimerais raconter une anecdote que Michel connaît… la tombe de Sophie Girard. …. Je me rappelle une fois ….  comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… (27.58)

36 : Le matin… je me lève, je marche la voie ferrée… et soudain …. je voiss briller une petite plaque en métal…. dans le bois… Je me suis approché… j’avais pas mes lunettes…  Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel… et j’aimerais vous chanter la chanson parce que sur cette plaque y avait d’écrit : entre autres… ces phrases extraordinaires… : aimez la vie, passionnément la vie …. je fus une jeune femme de 26 ans charmante… sachez que pour mes amis je suis toujours vivante… alors j’aimerais vous chanter la chanson de Sophie Girard… avant de tenter de répondre à la question de Gaelle… (29.15)

37 : LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

Sophie Gérard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste (31.40)

————-

—————-

—————————

38 : alors… À LA QUESTION DE GAELLE….  QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS? ……UN OBJET OU UN ABS-JET?

Je répondrais ceci …. à partir de minuit… mes nombreuses nuits dà dormir dans les cimetières.Les cimetières sont les lieux ou les pierres tombales abs-jetales s’échangent des débris de la mémoires du coeur …  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique de leurs champs de rêvons … libérés…vagabonds ….  et heureux ….parce qu’enfin libres d’inventer à nouveau de nouveaux multivers de rêves big bang uniques en quête  d’abs-jets et ou de socles-abs-jetaux poétisables   ……  d’ ” Évènements Big.Bang ” impossibles … comme le dit si bien  Michel ……  hors temps, hors réalité, hors servitude…  parce que de nouveau avec la chance d’être encore  poétiques. (32.55)

39 : ET …DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI… JE DIRAIS QUE … CE SONT …..  CES NUITS DANS LES CIMETIÈRES ….  À ABS-MMUNIQUER AVEC LES ABS-TETS-PIERRES-TOMBALES ….. qu’est-ce que ça veut dire abs-mmuniquer? …. ça veut dire je refuse de communiquer … Je veux que la partie abs-ente de moi-même … hors histoire, hors temps… hors réalité, hors servitude… se métamorphose de mon vivant… comme le dit Michel… en champs de rêvons pour danser avec d’autres champs de rêvons… qui surgissent… soit des objets devenus abs-jets… soit des socles humains que je rencontre sur ma route….  devenus … aspirants… à un rêve big bang… ou soi-même… des TOMBES ABS-JETALES… PARCE QU’ELLES NE SONT QUE DES SOURCE DE CHAMPS DE RÊVONS… (34.03)

—-

40 : Donc… ce sont ces pierres tombales abs-jetales… QUI FONT DE PIERROT LE VAGABOND DÉLESTE… UN ABS-VIVANT… OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE Les nuit à dormir dans des cimetières ont fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… qui rejoint la phrase quand j’étais petit gars…. ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Je suis pauvre, je n’ai rien, je ne demande rien… Le socle abs-jetal de mon rêve étant devenu un rêve encore plus dansant la beauté de la mort que ma propre ABS-MORT elle-même. (35.00)

41 : que quand on est un abs-chétype hologrammique, on a l’honneur d’être un abs-mort… c’est-à-dire que… on déguste une énigme… que je ne comprends pas encore… mais je sais que lorsque je quitte, le champ historique d’une vie humaine … ou des axiomatiques, des errants axiomatiques qui se battent pour une carrière, pour l’argent, pour une maison …écrasent des errants fantomatiques … à qui on donne aucune chance,,, qui sont souvent des enfants… je sais que l’errant poétique, il réussit celui-là à tendre la main pour donner de l’espérance à l’errant fantomatique, surtout si c’est un enfant… (35.47)

42 : Pourquoi dormir avant tout devant des tombes d’enfant?…Parce que ce sont des abs-jets de champs de rêvons … fantomatiques…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS ….MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur…… UN JE TE DEMANDE PARDON…  d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art QUI DEMANDE PARDON… AU NOM DU DROIT,,, à l’errance poétique pour tous sur cette terre. . (36.52)

———-

43 : CONCLUSION… chère Gaelle…

QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS?

 

Je t’avoue que j’ai été bouleversé par la réponse de Michel… parce que c’est brillant… comme une conclusion logique comme Michel le faisait souvent le matin…  de prémisses… Michel a cet art à un moment donné de prendre toutes les prémisses pis d’en sortir la conséquence… Donc je dirais, EN ACCORD AVEC L’INTUITION DE Michel…  que… LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS …. oui …. C’EST UNE TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…(37.39)

44 : MAIS J’AJOUTERAIS.. POUR QU’ON RÉFLÉCHISSE EN ÉQUIPE PEUT-ÊTRE… QUE, MÉTAPHYSIQUEMENT… À CE STADE-CI …  QUE… DANS LE TRAITÉ DES ABS … LA MORT … EN HYPOTHÈSE POUR MOI … SERAIT UN OBJET POUR L’EXISTANT ,,,, UN ABS-JET POUR L’ABS-XISTANT …. ET EN SOI… POSSIBLEMENT… UNE TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS TEL QU’INTUITIONNÉ BRILLAMMENT … PAR MON PARTENAIRE DE RECHERCHE, MICHEL LE CONCIERGE. VOILÀ. (38.06)

45 : Michel… Merci Pierrot… c’est un beau travail… 40 minutes là…t’as de l’aleine… (rires)… Ben moi j’avais une idée en passant… je voulais t’en parler maintenant pendant que j’y pense parce que je vais peut-être m’échapper… Pierrot est-ce que tu penses que dans le lexique…dans les mots qu’on ajoute à ce vocabulaire planétaire si l’on veut… de l’abs-xistence et les suites logiques de d’ça… est-ce qu’on pourrait penser que le mot… ABS-TITUDE… représenterait auprès de quelqu’un qui est dans l’objet plutôt que dans l’abs-jet… encore pis qu’y voudrait… j’aimerais ça changer… j’aimerais ça que mon rêve s’élève et devienne réalité… donc je suis prêt à suivre ce processus-là … en changeant un peu mon attitude… pour utiliser le vocabulaire des rêveurs équitables par exemple… pour élever mon attitude… à l’image ou à l’idée de mon rêve… en parlant d’une abs-titude… (Pierrot… moi ça me plaît beaucoup Michel) … de l’abs-titude, ça te permet de le faire dans le contexte de ton rêve…(Pierrot… écoute Mike je l’ajoute ce soir… je l’ajoute au glossaire, c’est brillant… et ça va être signé … Michel le concierge (40.31)

46 : Didier raconte l’histoire d’une femme de ses amies qui a eu le cancer…(42.57)

GAELLE

47 : Le mot de la fin… on pourra partir un peu plus tôt… j’ai trouvé  la réponse de Pierrot brillante… en fait parce que… à l’écoute… finalement des dialogues que nous avions eu… ça ressemblait vraiment à un dialogue philosophique un échange improbable ou plutôt un moment impossible… et là tu te dis… un peu comme quand tu es pris dans une énigme, dans un labyrinthe… faut répondre à l’énigme pour sortir du labyrinthe… et il se dit mais c’est ou la porte de sortie… ou est-ce que je passe pour pouvoir répondre… (43.44)

48 : et la réponse est tellement vivante… et la réponse est poétique et généralement, dans toutes les énigmes… la réponse se trouve déjà dans l’énigme… et ce que j’ai trouvé génial, c’est que tu répondes dans …. et que finalement la mort… ça doit passer PAR LE CŒUR DES PIERRES TOMBALES… et moi j’ai écrit… je me disais que la mort… était une abs-istence ou un défaut d’abs-istence… d’où le corps est UNE PIERRE TOMBALE ABS-JETALE… (Pierrot… yes… c’est en plein ça)… (44.40)

49 : et là je t’écoutais et je me disais.. si tu veux sortir de l’énigme de celui qui, celui qui… dans le fond le problème , c’est la manifestation … on finit par comprendre dans l’énigme philosophique qui est posée au pĥilosophe savant qui cherche à sortir de sa caverne… parce que… à la fin de la journée… c’est évidemment pour celui qui est un objet, pour celui qui… c’est une manifestation… donc la mort est une forme de vie dans l’abs-xistence (Pierrot… de là pourquoi je dis que je suis un abs-vivant…) (45.14)

50 : donc à ce moment-là, on peut juste sortir de l’équation …celui qui… celui qui… c’est comme si tu nous dit en fait… LA MORT EST UN DEGRÉ D’ABS-XISTENCE … donc on sait pas… j’insiste sur la notion de degré parce que … quand vous parlez de vos ar-chétypes hologrammiques… qui revient à dire abs-céétypes… je ne suis pas sûr qu’on parle de la mort… mais vous vous promenez quand même dans des degrés d’abs-xistence … dans l’abs-chétype hologrammique. (45.38)

51 : Mais on n’est pas dans la mort… donc si tu dis que la mort elle-même , c’est un degré d’abs-xistence dont le corps est une PIERRE TOMBALE ABS-JETALE… QUI DANSE ET ÉCHANGE AVEC D’AUTRES DES CHAMPS DE RÊVONS ENCHANTÉS… ben là tu viens de terrasser toute l’énigme (46.02)

MICHEL

52 : Puis j’aimerais ajouter quelque chose… par ce chemin-là … qu’on invente et qui sera démontré plus tard peut-être… comme les affaires d’Einstein-là … mais donc ce vent-là, ne nous permet-il pas… tout d’un coup de faire… d’être encore plus prêt… de la démonstration que l’éternité existe? … parce qu’y a pas de fin… la mort est une transformation… et de mort en mort on sait pas trop vers quoi on va renaître… mais c’est comme la permanence… rien ne se pers, rien ne se crée, tout se transforme… l’éternité … tout d’un coup qui nous intéresse beaucoup … ça serait plate si y en avait pas mettons… si on prétend que pour l’éternité on va devenir d’autre chose… (rires) (46.57)

53 : Cette théorie là, finalement, que la mort c’est la transformation de l’abs-xistence ou de l’existence en rêvons d’un côté pis en je sais pas trop quoi dans l’autre… vois-tu… quand t’as pas poursuivi ton rêve, tu meurs… dans quoi… EST-CE QUE LES RÊVONS S,EXPRIMENT QUAND MÊME? … ou y sont morts nés les rêvons? … (47.15)

PIERROT

54 : Dans le prochain  exposé… cette question-là, elle est prise en considération , mais avec une hypothèse… qu’y a des frêlons, des grêlons et des k-walions… et l’idée fondamentale, c’est plutôt l’abs-ternité que l’éternité… parce que le problème de l’éternité… donc y a tout un jeu… j’ai adoré quand Gaelle a dit aussi… que le corps est une pierre tombale… effectivement d’un champ de rêvons… oui à quelque part… oui… mais en tout cas.. j,étais rendu là… mais à cause de vous autres… toi, Didier, l’intervention, Gaelle.. c’est sûr que â me donne beaucoup de joie à raffiner mon argumentaire… pour vous le resuggérer pour qu’on puisse en même temps … prendre le pari que la poésie nous ouvre des chemins impossibles (Michel… ah ça j’aime ça…) ou la logique n’est pas gagnante… QUE L’ABS-LOGIQUE GAGNE… ( Michel… terrain jusqu’à maintenant inexploré ou a peu près).(48.22)

Gaelle.. est-ce qu’on laisse le mot de la fin à Marlene…

MARLENE

55 : LA FIN C’EST AAAAA… absssss… (Gaelle abs-cellent… rires) (Didier… abs-olu… rires) (Michel… c’est le wow renversé de abs-xistence)

VENDREDI 9 JUILLET 2021 … LES TROIS FORMES DE RÊVONS… RELIÉS AUX TROIS FORMES D’ERRANCE SUR TERRE… ERRANCE FANTOMATIQUE (FRÊLONS) … ERRANCE AXIOLOGIQUE (GRÊLONS) ET ERRANCE POÉTIQUE (POÉTIONS)

————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

vendredi 9 juillet… 2021

Pierrot le Vagabond Chercheur |

formidable l’invention de mon partenaire Michel le concierge… l’abs-titude… dont je retranscrirai le texte avec celui du dernier exposé-zoom

—————-

idées pour la didactique du prochain exposé-zoom:

ne pas oublier de revisiter les aphorismes de Michel..

vagabonder c’est traverser des champs de rêvons en guerre… (frêlons, grêlons et poétions…

partir des pierres tombales ud cimetièere d’ou sortent des champs de rêvons libérés… pour visiter les humains comme des peirres tombales fantomatiques, axiologiques, poiétiques ârce qu’en errance….

entrecroiser cet exposé-zoom de quelques chansons…

——–

Jeudi 8 juillet 2021 …. J’ai bossé très fort pour l’exposé-zoom des rêveurs équitables de ce soir… qui sera consacré à la question métaphysique de Gaelle: QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS?

Hier, le ier atelier de la méthode de Gaelle sur sa métaphysique de la raison cosmétique a eu lieu… j’en retranscris aujourd’hui et cette nuit le contenu … qui constitue une magnifique avancée dans la synthèse à présenter pour son entrée à l’université de Concordia… Nos silences-cathédrales de création s’accentuent en qualité et en résultat… c’est toute l’équipe des rêveurs équitables qui en sortira gagnante….

On continue, avec droiture et fébrilité.

Pierrot

———–

Mercredi 7 juillet 2021 ….. les ateliers de la méthode recommencent cet après-midi….. les zooms des rêveurs équitables jeudi soir… nos recherches en métaphysique se poursuivent jour et nuit… nos silences-cathédrales sont disciplinés… Nous y arriverons.

Pierrot

———–

Lundi 5 juillet 2021

Quelle belle magie dans le travail acharné…. nous sommes la nuit… c’est la joie de vivre dans le respect d’une oeuvre métaphysique à naître…

Pierrot

—-

dimanche 4 juillet 2021

Gaelle et moi avons célébré brièvement notre amitié et notre nouvelle co-location par une marche philosophique, Gaelle plongée dans sa musique et moi dans l’élaboration de nouveaux concepts… avant de rentrer vers 5 heures p.m. et nous remettre au travail de création, chacun de notre côté pour une bonne partie de la nuit.

Notre danse en forme de silences-cathédrales est rodée… notre discipline de recherche est fine pointe… nous réuissirons.

Pierrot

——-

samedi, 3 juillet, 2021, 1 h.30 p.m.

toute ma base de données est à jour…. Je peux maintenant continuer à créer de nouvelles inventions glossairiques constellaires pour bien nourrir l’architectonie de mon traité des abs…

————–

 

*** RÊVONS, RELLONS ET GRÊLONS … (3: LES FRÊVONS, LES GRÊLLONS ET LES POÉTIONS … LES TROIS FORMES D’ONIRISME NANO-COSMOLOGIQUE RELIÉS À L’ERRANCE POÉTIQUE (LES POÉTIONS) L’ERRANCE AXIOLOGIQUE (LES GRÊLLONS) ET L’ERRANCE FANTOMATIQUE (LES FRÊLONS)… Cela fait quelques nuits que je travaille sur ces trois abcepts.,Les deux derniers abcepts, LES FRÊLLONS ET LES GRÊLLONS)  étant reliés à la station spatiale des 5 sens, la station spatiale du cerveau et la station spatiale du viscéral lorsque ces trois stations  surplombant  en majeur le champ de bataille des désirs sont responsables  des blessures des millions d’ errants fantomatiques…  occasionnées … par l’ insensibilité même de cette minorité d’errants axiologiques que constituent ces privilégiés de l’ontique sur terre.Le ier abcept, , CELUI DES POÉTIONS,  étant relié à la station spatiale du k-oeur lorsque cette station surplombe en majeur le champ k-onstellaire d’un rêve big bang au service d’une humanité oeuvre d’art en devenir ou les errants fantomatiques les plus démunis sont pris en devoir de dignité par une masse critique d’errants poétiques avec comme objectif de garantir par la nano-citoyenneté-planétaire , leur droit à un rêve big bang.

————

 

VENDREDI 2 JUILLET 2021 … TRAITÉ DES ABS…. DEUX EXPOSÉS DIFFÉRENTS MAIS RELIÉS…. 1) DANS LE TRAITÉ DES ABS, LA MORT EST-ELLE UN OBJET OU UN ABS-JET (QUESTION DE GAELLE) ….. 2) LE TRAITÉ DES ABS ET LES TROIS FORMES D’ERRANCE (FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE POUR L’EXISTENCE ET POÉTIQUE POUR L’ABS-XISTENCE)

————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Image

RÉSUMÉ DES 4 IERS EXPOSÉS DU TRAITÉ DES ABS

Avant d’aborder … DANS LE ZOOM DE LA SEMAINE PROCHAINE …. le 5ième exposé du traité des abs ……  qui traitera ….  des trois formes d’errance (fantomatique, axiologique et poétique) ….. pour mieux RAFFINER THÉORITIQUEMENT …. la  différenciation entre l’abs-jet (l’objet comme porteur d’immatériel onirique) et le socle abs-jetal (le corps humain-objet … comme porteur de rêve immatériel poétique) ……

Ce soir,  j’aimerais revenir sur la fin du 4ieme exposé-zoom d’il y a deux semaines … avec pour objectif de nous recentrer sur la question métaphysique posée par Gaelle Étémé qui m’apparait fondamentale et qui se lit comme suit:

Qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?

Tout en insistant particulièrement sur le fait que nous réfléchissions  à cette question ….. à partir de l’hypothèse-réponse de Michel le concierge… à titre de conséquence intuitive logique….  à l’argumentaire même du traité des abs….

Michel disant que…

LA MORT…..  DANS LE TRAITÉ DES ABS ….. C’EST UNE MÉTAMORPHOSE  ….. DU SOCLE ABS-JETAL …..  EN CHAMPS DE RÊVONS.

———-

En conséquence de quoi….  dans un ier temps ……  je suggère que nous nous rafraîchissions la mémoire ….  par un bref résumé des 4iers exposés-zoom

———-

IER EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS:
LE PASSAGE THÉORITIQUE DE L’EXISTENCE À L’ABS-XISTENCE PAR LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE?

Le premier exposé-zoom s’est d’abord ouvert sur  la définition ….  DU PRÉFIXE AB …. qui veut dire… COEUR… pour ensuite s’attarder … à problématiser cet abime dramaturgique intime qui habite ce coeur sous la forme d’une question …..  qui m’apparaît …… aussi  en sourdine permanente dans la personne humaine ,,,, que ….  l’est … le bruit de fond cosmologique…. conséquence  onirique du big bang lui-même ……  dans la création du cosmos : Et cette question est ….

QUEL EST TON RÊVE? ….

Question  qui… lors d’une grave crise d’ab-sence de sens dans un corps en situation d’urgence  de vie ou de mort,  DIVISE SOUDAINEMENT ET IRRÉVOCABLEMENT ….. notre condition humaine sur terre….  … en deux aventures de vie potentiellement inconciliables  ….

soit d’un côté …cette partie de notre condition humaine  qui nous semble  périmée, périssable et à jamais périssante…..celle du corps … qu’on appelle L’EXISTENCE …..

et de l’autre côté  …cette partie de notre condition humaine  qui nous convoque à L’IMPÉRISSABLE, L’INACCESSIBLE,  L’IMPOSSIBLE …. celle de la RE-CRÉATION ONIRIQUE DE NOTRE EXISTENCE PAR LE COEUR … que le traité des abs appelle  L’ABS-XISTENCE….

L’hypothèse principale du traité des abs …. étant que ….toute abs-xistence …. en soi …  est constituée en amont d’un agrégat de débris de la mémoire du coeur, par lequel…  un rêve de vie …. par le coeur …. ,  s’exprime sous forme de fragments,

et s’impose peu à peu à nous …. de débris de la mémoire du coeur en débris de la mémoire du coeur …et cela ….  épisodiquement ….. mais inlassablement …  DANS LE RESPECT LE PLUS TOTAL DE NOTRE LIBRE-ARBITRE …..  et cela ….depuis le jour de notre naissance même…. et peut-être même avant… puisque nous issus de poussières d’étoiles.

————

2IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: LE PLAN DU DOCTORAT DES RÊVEURS ÉQUITABLES … DONT LE TITRE EST… JE TE DEMANDE PARDON.

Le deuxième exposé-zoom du traité des abs … fut consacré au plan général du doctorat des rêveurs équitables, suggéré d’abord en 5 chapitres… dont le titre est… JE TE DEMANDE PARDON … ,

mais qui, sous la recommandation de la métaphysicienne Gaelle Étémé ,  se condensera finalement  en trois chapitres… que l’on peut décrire de la façon suivante:

Le ier chapitre …., comme prévu,  concernera le déploiement théoritique du traité des abs, en 10 étiquettes: 1) l’abs-xistence, 2) l’abs-rêvance enchantée, 3) l’abs-constellation de champs de rêvons, 4) les socles abs-jetaux,  5) l’abs-big-bang nano-cosmologique, 6) l’abs-métrie poéto-quantique, 7) l’abs-ceptualisation intriquée, 8) l’abs-vénement multiversiel, 9) l’abs-mystique du rêve de l’autre, 10) l’abs-chétype hologrammique …. en ouverture aux trois abs-chétypes hologrammiques   ….  de Pierrot vagabond, Michel le concierge et Marlene la jardinière.

Le second  chapitre, aussi comme prévu ….  revisitera le TEXTE TRANSCRIT ….  des 4 ateliers de la méthode de Pierrot le vagabond céleste,

….. dont LA CRÉATION DE SON ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE …. PAR  L’ÉPOPÉE DE LA LETTRE k …  conduit poiétiquement …. à l’opérationnalité de la question de doctorat … quel est ton rêve? …. dans son rapport à 4 points zeros comme fondement méthodologique et épistémologique illustré par 4 rencontres-clé…  soit …..  : 1) celle du voile d’ignorance de John Rawls, 2) des 4 étapes du maître du rien du clown du Japon, 3) du hors temps, hors réalité hors servitude de  l’ermite de St-Félix d’Otis, 4) et celle de la communauté de recherches pour une invention qui soulagerait la condition humaine …  des rêveurs équitables (Auld, Woodard, Rochette) ….

….. ouvrant ainsi la porte au  troisième chapitre, tel que suggéré par Gaelle ..  … ou le couple des abs-chétypes  de ….Marlene la jardinière et Michel le concierge  …. définira  …. par le biais d’archives numériques ….. ce que représentent pour eux les notions  d’amour oeuvre d’art,  de vie personnelle oeuvre d’art et de pays oeuvre d’art ………

Ces trois chapitres ( le traité des abs, les 4 ateliers de la méthode de Pierrot vagabond … et le témoignage audio-visuel du couple ….  Marlene la jardinière et Michel le concierge) ….. se synthétiseront en conclusion du doctorat par la mise en émergence prospective et d’opérationnalité concrère de la notion de

NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE …

résultat de 14 années de recherche de notre équipe des rêveurs équitables   (Auld, Woodard, Rochette) . … et cela sous l’éclairage d’une formule poéto-nano-cosmologique  …….  wow-t=2.7k? (fais wow sur un rêve, ne triche pas et tu bénéficieras de synchroni-vie-tés nano-cosmologiques) ….. wow-t=2.7k? …..   conséquence d’une longue pratique de trois paramètres de justice épistémique en formes de principes axiomatiques visant à devenir des lois programmatiques…  soit celles des trois abs-chétypes hologrammiques, des trois wows et des trois peintres. ……

—————

3IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: L’ABS-RÊVANCE ENCHANTÉE …  OU…  CE QUI SE PASSE DANS LE NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE?

Dans le troisième expos-zoom, nous avons peu à peu re-sculpté la question… Quel est ton rêve? … sous l’angle d’un point de bascule dramaturgique qui …. non seulement divise irrévocablement l’existence de l’abs-xistence ……  mais qui tout autant … se constitue  en UN ESPACE-ONIRIQUE ÉNIGMATIQUE PARCE QUE POÉTO-NANO-COSMOLOGIQUE……  HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE ou se vivent DES ABS-RÊVANCES ENCHANTÉES … qui ….. tout en se cristallisant sous formes de petits films …..  ,prendront, une fois archivées,  le nom de débris de la mémoire du coeur.

Ce qui nous a conduit à définir plus chirurgicalement……. cette implosion …. qui se produit …..  dans le noyau même …..  de la question-bascule … QUEL EST TON RÊVE? ….  comme étant la manifestation

d’une ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS …

ou dit autrement ….

UNE ABS-CONSTELLATION DE RÊVONS …….  POÉTIQUEMENT ,,, PLUS PETITS MÊME QUE LA PLUS PETITE DES PARTICULES D’ATOMES….  …. SOUS FORME DE PARTICULES DE LIBERTÉ ….

émergeant sous forme …..  D’ÉVÉNEMENTS BIG-BANG (magnifique trouvaille de mon partenaire de recherche, Michel le concierge)  ….. en train de se vivre et de se filmer en même temps. … sous forme d’abs-rêvances enchantées ….   pour mieux s’archiver par la suite … SOUS FORME DE  DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU COEUR. …

dont la fonction consistera …. dans des moments critiques de notre vie …  à nous éveiller à l’importance de ne pas tricher avec ce rêve big-bang qui se love quelque part au fond de notre coeur.

—————

4IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS: DE NOTION D’ABS-JET À CELLE DE CORPS HUMAIN COMME SOCLE ABS-JETAL D’UN RÊVE BIG BANG LOGÉ AU FOND DU COEUR.

Dans le 4ieme exposé du traité des abs ….   nous avons d’abord exploré  la notion D’ABS-JET  …. cachée DANS L’OBJET EN SOI … (ex. le piano de Didier ou le canot d’un gagnant)

pour mieux saisir ….. dans un 2ieme temps de réflexion philosophique ….  le corps humain COMME OBJET porteur d’un rêve big bang…. DONC AYANT UNE NATURE ABS-JETALE… devenant … par pur effet de la question  quel est ton rêve?….. dans une dynamique entre notre coeur et notre corps …ce que le traité des abs étiquette…. NON PAS COMME UN ABS-JET … MAIS …PLUTÔT …. COMME UN SOCLE ABS-JETAL… c’est-à-dire un objet vivant (socle) portant un rêve vivant… (abs-jetal). … l’un au service de l’autre et l’autre au service de l’un.

————-

 A NOTER QUE … LA SEMAINE PROCHAINE … DANS LE 5,IEME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS ….

Nous raffinerons …..  avec encore plus de précisions  …. La différence entre l’abs-jet et le socle abs-jetal  ….  par la mise en émergence des notions d’errance fantomatique, errance axiologique et d’errance poétique….

————–

D’ICI LÀ …….  CE SOIR… EN  PRÉMISSE DE L’EXPOSÉ-ZOOM DE LA SEMAINE PROCHAINE ….J’AIMERAIS SI POSSIBLE… AVEC UN PEU PLUS DE RAFFINEMENT …..   SUITE À NOTRE PREMIÈRE ÉTAPE DE RÉFLEXION SUR LA DIFFÉRENCE ENTRE L’ABS-JET ET LE SOCLE ABS-JETAL ….

RE-DÉFINIR UN PEU PLUS LARGEMENT CE QU’EST UN SOCLE ABS-JETAL?

UN SOCLE ABS-JETAL …. C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS DE RÊVONS ….. ou dit autrement … DE PARTICULES DE LIBERTÉ … SE VIT COMME UN SOUFFLE POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS FORME D’ABS-JET….C’EST-À-DIRE …. DANS …ET D’UN CORPS-ABJET….  AU SERVICE D’UN RÊVE BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE …… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE? …. …ET CELA… TEL QU’IL SE SCULPTE AU COEUR DU COEUR HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE D’ART EN DEVENIR. (15.31)

———————-

——————————-

Pierrot le Vagabond Chercheur |

LE MERVEILLEUX MICHEL LE CONCIERGE… ET SES DEUX INVENTIONS.

j’aimerais souligner ici la brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. qui, par son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..m’apparaît avoir bien défini ce qui se passe dans le noyau de la question… quel est ton rêve?  …… tout en avançant…… son audacieuse hypothèse-réponse à la question philosophique de Gaelle Étémé …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…

——————

Gaëlle ÉTÉMÉ | doctorate student in sociology (in process) | Université du  Québec à Montréal, Montréal | UQAM | Department of Sociology

GAELLE ÉTÉMÉ

Reprenons , si vous le voulez bien, la transcription du dialogue de la dernière partie du dernier exposé-zoom au sujet de la question de Gaelle: QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS?

—–

Le Disque Compact

MAIS…..AVANT …..

J’aimerais rendre à César ce qui appartient à César…

Des centaines d’audio-enregistrés,,, sur une période de trois ans de travail intellectuel…. à côtoyer Gaelle Étémé…. dans son épopée de la conscience graphique  dans la construction d’une métaphysique de la raison cosmétique … …..  me serviront de base de mémoire ancrée dans les faits  … pour bien témoigner de tout ce que la pensée  métaphysique DU TRAITÉ DES ABS … …. doit  à celle de Gaelle… et j’ai bien l’intention  d’en signifier l’essentiel …. EN NOTES DE BAS DE PAGE …dans ma partie du doctorat des rêveurs équitables.

ET J’AJOUTERAIS…. COMME IL SERA FAIT AUSSI EN PRÉFACE DE CE DOCTORAT…. QUE …

Sans les recherches de Gaelle en métaphysique de la raison cosmétique inspirée par SA DAME QUI PENSE ….   …. jamais je n’aurais pu mettre des mots aussi raffinés … sur ma propre épopée de la question … QUEL EST TON RÊVE? ….

—————-

2 JANVIER 2021 …. 21 JOURS APRÈS LA FIN DE LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES  DU VIEUX MONTREAL… LES DEUX PIERROTS ….. MA PETITE COUSINE DE LA TUQUE…  KARINNE HEMOND… UNE IMMENSE

CECI DIT…..

ALLONS Y MAINTENANT AVEC LA LECTURE DE LA TRANSCRIPTION DE L’INTERVENTION DE GAELLE À LA FIN DU 4IEME EXPOSÉ-ZOOM ET DES DIALOGUES QUI S’EN SONT SUIVIS:

——-

Gaelle:

À PARTIR DES PRÉMISSES DU TRAITÉ DES ABS… J’AI ENCORE UNE QUESTION…. J’AI L’IMPRESSION QUE… LA QUESTION FONDAMENTALE , VRAIMENT RADICALE QUI S’IMPOSE … LORSQU’ON SUIT TA DISTINCTION ENTRE L’OBJET ET L’ABS-JET… SI POUR TOI L’OBJET, C’EST CE QUI EXISTE, CE QUI EST DANS L’EXISTENCE … L’ABS-JET ÉTANT CE QUI SERAIT… HORS EXISTENCE… LA QUESTION FONDAMENTALE … COMME LA QUESTION DU BOUFFON … QUI ARRIVE ET QUI POSE UNE QUESTION UN PEU BOUFFONNE… QUI EST UNE QUESTION SÉRIEUSE… QUI SERAIT CELLE-CI :

QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (36.30)

———

February | 2020 |

PIERROT AVAIT RÉPONDU:

32 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… (36.43)

Gaëlle Étémé : Semioia | TNMOA

ET GAELLE DE REPRENDRE….

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) …

———–

Donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? (37.40)

————–
Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du
référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existe quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (38.18)

————
Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort… Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie
est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle…

——–

EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UN ABS-JET? …

————

Pareil  pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est ça qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales

——

Art De Halloween, Tombes Foncées Et Battes Dans La Peinture Bleue De Forêt,  Illustration Musique De Nuit Illustration Stock - Illustration du tombes,  halloween: 102690462

ANECDOTE… LA TOMBE DE SOPHIE GÉRARD

Je me rappelle cette fois ou comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… Le matin… je me levai et marchai la voie ferrée… Au loin, soudain, je vis briller une petite plaque en métal. Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel

Y avait écrit dessus…. entre autres

aimez la vie, passionnément la vie …. je fus une jeune femme de 26 ans charmante… sachez que pour mes amis je suis toujours vivante…

LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

Sophie Gérard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste

————-

—————-

—————————

Conseils pour entretien et peinture d&#39;une pierre tombale - VALMOUR

LA QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS?

UN OBJET OU UN ABS-JET?

Les cimetières sont les lieux ou les pierres tombales abs-jetales s’échangent des débris de la mémoires du coeur …  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique de leurs champs de rêvons vagabonds et heureux ….

parce qu’enfin libres d’inventer à nouveau des multivers de rêves big bang uniques en quête  d’abs-jets et de socles-abs-jetaux poétisables   ……  d’ ” Évènement Big.Bang ” impossibles …  hors temps, hors réalité, hors servitude parce que de nouveau poétiques.

ET …DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI… JE DIRAIS QUE … CE SONT …..  CES NUITS DANS LES CIMETIÈRES ….  À ABS-MMUNIQUER AVEC LES ABS-TETS-PIERRES-TOMBALES QUI FONT DE PIERROT LE VAGABOND DÉLESTE… UN ABS-VIVANT… OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE

Les nuit à dormir dans des cimetières ont fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Le socle abs-jetal de mon rêve étant devenu un rêve encore plus dansant la mort que ma propre ABS-MORT elle-même.

Pourquoi dormir avant tout devant des tombes d’enfant?…

Parce que ce sont des abs-jets de champs de rêvons … fantomatiques…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS ….

MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur… d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art consacrée au droit à l’errance poétique pour tous.

————

CONCLUSION

QU’EST-CE QUE LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS?

J’aime bien la réponse de Michel comme hypothèse de réponse à cette réflexion comme base d’ une réflexion à plus long terme dans le traité des abs :

LA MORT DANS LE TRAITÉ DES ABS ….

C’EST UNE TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…

DONC, MÉTAPHYSIQUEMENT, JE DIRAIS, QU’À CE STADE-CI DE MA RÉFLEXION SUR CETTE QUESTION ….

DANS LE TRAITÉ DES ABS … LA MORT SERAIT UN OBJET POUR L’EXISTANT ,,,, UN ABS-JET POUR L’ABS-XISTANT …. ET EN SOI… UNE TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS TEL QUE L’INTUITIONNE MON PARTENAIRE DE RECHERCHE, MICHEL LE CONCIERGE.

CHAMPS DE RÊVONS QUE, DANS LE 5IEME EXPOSÉ-ZOOM DU TRAITÉ DES ABS …  JE DIVISERAI EN GRÊLONS, RÊLlONS ET RÊVONS SELON LES TROIS FORMES D’ERRANCE D’UNE VIE HUMAINE SUR TERRE … SOIT …. L’ERRANCE FANTOMATIQUE, L’ERRANCE AXIOLOGIQUE ET L’ERRANCE POÉTIQUE.

 

 

—————————————

————————————————

—————————————————–

TRAITÉ DES ABS… 6.. IEME EXPOSÉ

 

Bienvenue

21 NOVEMBRE 2020 …21 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS …..ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE ….L&#39;ÎLE DE L&#39;ÉTERNITÉ ….CHAPITRE 6 …..MONSIEUR PAUL GOUIN, POÈTE  MAGICIEN DES MAGICIENS ….. ROMAN QUI RETRACE LA

TRAITÉ DES ABS… 6.. IEME EXPOSÉ

LE SOCLE ABS-JETAL …. ET … LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. ERRANCE FANTOMATIQUE… ERRANCE AXIOLOGIQUE… ERRANCE POÉTIQUE…

———

W.E.B. Du Bois | Biography, Education, Books, &amp; Facts | Britannica

 

Je te cite Un texte du grand anti-esclavagiste W.E.B. Dubois dans son chef d’oeuvre …les âmes du peuple noir…dans son chapitre sur Alexandre Crummel…

W.E.B. DUBOIS

C’est ainsi que cet homme à l’aveuglette, marchait en quête de lumière; tout cela n’était pas la vie – c’était l’errance sur cette terre d’une âme en quête d’elle-même, la lutte de celui qui cherche en vain sa place dans le monde, hanté sans cesse par l’ombre d’une mort même – la disparition d’une âme qui a manqué à son devoir. Il erra pendant vingt ans- pendant plus de vingt ans; et pourtant une question, irritante et lancinante, dévorait sans répit son entraille…… cet étrange pèlerinage ne vous surprendra pas… Débarrassé de la tentation de la haine, brûlé par le feu du Désespoir, vainqueur du doute et armé pour le sacrifice contre l’humiliation, il rentra enfin chez lui, à travers les mers, humble et fort, doux et déterminé. Il s’inclinait devant tous les sarcasmes et les préjugés, devant toutes les haines et les discriminations, AVEC CETTE RARE COURTOISIE QUI EST L’ARMURE DES ÂMES PURES.

—————

Membres du laboratoire

 1: RENCONTRE D’UN  ….ABS-VIVANT… C’EST-À-DIRE , DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI, CELUI QUI QUI ABS-MMUNIQUE AVEC LES CHAMPS DE RÊVONS EN LIBERTÉ AU-DESSUS DES PIERRES TOMBALES  DES CIMETIÈRES…  PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE … AVEC L’ÉTUDIANT EN MAÎTRISE …… ALEXIS LEMIEUX.

Dans le blogue du ier mars 2015, (www.surmonter la dépression.centerblog.net /26/citations/ de/nelson/mandela) Nous écrivions :

COMMENT J’AI RENCONTRÉ ALEXIS : J’étais vagabond avec mon bâton, mon sac à dos et ma guitare, je crois. Et je suis passé à Valleyfield devant le musée régional. Alexis était là sur le trottoir avec une collègue (Jeanne), faisant une promotion intelligente de ce musée auprès de la population passante.

Je lui ai dis que je vagabondais depuis 6 ans pour un doctorat. (C’était il y a deux ans).  Il m’a dit qu’il travaillait pour sa maîtrise en cinéma sur le thème de l’errance dans le corpus de production des films de son oncle Fernand Bélanger.

Fernand Bélanger - Films, Biographie et Listes sur MUBI

 2: LES FILMS DE L’ONCLE D’ALEXIS …. LE CINÉASTE LOUIS BÉLANGER

Je suggérai que nous travaillions ensemble sur une réflexion argumentative de calibre universitaire. Il m’invita à la cinémathèque québécoise où durant près d’un mois, il présenta les œuvres cinématographiques de son oncle, sous le thème de l’errance.

Et c’est là que je me suis rendu compte que tout ce qu’Alexis argumentait au sujet de l’étiquette   «errance» ne correspondait absolument pas à ce que j’avais vécu dans mon vagabondage.

Nous avions donc une confusion sur l’étiquette et ses attributs (que j’avais déjà notées et au colloque de l’uqam sur l’itinérance, où j’étais le seul errant présent et dans les différents dictionnaires, encyclopédies et œuvres bibliographiques).

Et c’est là qu’Alexis et moi, systématiquement et passionnément, nous nous sommes interrogés sur le pourquoi de cette confusion.

De longues heures à commenter nos lectures, jusqu’à ce que par hasard, je découvre Dominique Berthet et les racines de l’errance (errare/itérare).

—————

27 DÉCEMBRE 2020… JE PENSE AVOIR ENFIN RÉSOLU L&#39;ÉNIGME DU FONDEMENT  PARADIGMATIQUE AXIOMATIQUE DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …..  15 JOURS APRÈS LA FIN SW LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU

 3: DOMINIQUE BERTHET… LES FIGURES DE L’ERRANCE.

Mais d’abord, quelques phrase de Dominique Berthet dans son avant-propos d’un petit livre intitulé : FIGURES DE L’ERRANCE, L’HARMATTAN 2007 .

Errer possède un double sens. Un premier venant du latin « errare» signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté.  Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pêcheur. Ici l’errance conduit à l’erreur.  Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur : action d’errer ça et là. Action d’errer moralement ou intellectuellement. État d’esprit qui se trompe. On parlera aussi d’errements.

Mais ce verbe ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie ALLER, VOYAGER, CHEMINER, verbe qui était très employé sous cette forme venant du bas-latin ITÉRARE. C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, DU JUIF ERRANT, ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessammant jusqu’à la fin des temps. C’est aussi Zarathoustra, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

L’errance peut s’envisager au moins sous deux aspects. D’ordinaire elle est associée au mouvement, à la marche, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, qui nous jette hors de nous-mêmes et qui nous mène nulle part. L’errance toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. Cette conception de l’errance négative envisage l’errant comme un être égaré, désoeuvré, à la dérive, sorte de SDF de notre période contemporaine. Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas, car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant, c’est être, à un moment donné, sans attache particulière, allant d’un lieu à l’autre, en apparence sans véritable but. En apparence seulement, car L’ERRANCE EST UNE QUÊTE, une quête d’autre chose ( …..) Ceci dit, d’autres voyages s’apparentent à l’errance, telle qu’elle vient d’être évoquée. (Itérare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN RÊVE DE L’AILLEURS  (Ça c’est moi, le vagabond céleste Simon) tel qu’en firent l’expérience Rimbaud, Gauguin ou les hippies des années 70 sillonnant l’Inde, long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

————-

——————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L&#39;ÎLE DE L&#39;ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D&#39;ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

 4: LES LOIS …  ROCHETTE-LEMIEUX …  DE LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Mais nous nous sommes vite rendus compte que cette présentation statique rajoutait de la confusion.

Tout en analysant les films de son oncle, Alexis et moi nous nous rendions bien compte que, dans chacun de ses films, il y avait une part d’errare et une part d’iterare, MAIS JAMAIS DANS LA MÊME PROPORTION.

Et c’est cette minutieuse analyse qui nous a conduit à dynamiser l’errance en trois sortes de dynamiques possibles : L’ERRARE SUPÉRIEUR À L’ITÉRARE (FANTOMATIQUE …….. L’ERRARE ÉGAL À L’ITERARE (AXIOLOGIQUE) …. L’ITERARE SUPERIEUR À L’ERRARE (POÉTIQUE).

Là où nos deux recherches se séparent en des champs de questionnements complémentaires mais différents, c’est que de mon côté, je me suis rendu compte que l’errance pouvait être attribuée à toute personne humaine sur terre, à cause de sa naissance et de sa mort … DONC NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES ERRANTS ET DES ERRANTES PLANÉTAIRES.

Mais bien plus, trois questions reviennent depuis l’homme des cavernes : QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ? Les questions unissent fraternellement, les réponses désunissent a-socialement. De là le passage des errances esclavagistes (fantomatiques/axiologiques) à l’errance de liberté poétique par les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? , 2) Dans combien de jours?, 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?, 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————

————————

————————————–

Alors reprenons ou nous en étions rendus …

5: QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL? OU LES TROIS FORMES D’ERRANCE… FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 6c

5a) PREMIÈRE DÉFINITION:

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS
L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS
DE RÊVONS ….. SE VIT COMME UN SOUFFLE
POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS
FORME D’ABS-JET….

C’EST-À-DIRE …. DANS …ET AU SERVICE D&#39;UN RÊVE
BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE
…… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE
DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON
RÊVE? …. …

ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR
HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE
D’ART EN DEVENIR. (15.31)
—————

5b) DEUXIÈME DÉFINITION

Dans le traité des abs (ou traité du coeur comme poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—————-

6) LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX…. TEL QUE NUMÉRISÉ

Membres du laboratoire

 

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

7) LE PARI DE L’ERRANCE POÉTIQUE

Je tente le pari suivant… Si je me fais poète et que j’adopte  l’errance poétique par un merveilleux basé sur une radicalité onti-kha-tive enchantée, hors temps, hors réalité, hors servitude,  puis-je y trouver des nouvelles avenues d’amitiés oeuvre d’art entre les humains pour honorer la vie sur terre? De là la vie personnelle oeuvre d’art, le pays oeuvre d’art et la nano-citoyenneté-planétaire qui sont en fait des ab-cepts  multiversiaux d’un pari de l’impossible par la poésie du rêve big bang lui-même…

1: Quel est ton rêve?  2: Dans combien de jours?  3: Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?  4: Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

8) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—–

 9: MADAME SUBWAY

 

Natashquan aura accès au réseau de fibre optique - Le Nord-Côtier

 

9 FÉVRIER 2009

 1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policiers
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

Épinglé sur street art

 

10 :  LA FEMME AU CHAR DANS LE NOIR

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

 

———————————-

Impression sur toile « elle danse avec grace | peinture abstraite de  danseuse de ballet | elle est une illustration abstraite de danseuse », par  kartickdutta101 | Redbubble

11:  QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—————

——————————–

————————————–

7IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS…

BIG-BANG Peinture par Alain Menard | Artmajeur

7IÈME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS…

L’ABS-BIB-BANG NANO-COSMOLOGIQUE OU LE COEUR COMME FORME NANO-POÉTIQUE PURE.

———–

—————————–

————————————–

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Je pense que je viens de trouver le fil d’or de notre doctorat qui me ferait plaisir,

LE CHEMIN  DU K-OEUR ….

———-

Quand je compare la description de la psyché humaine des 4 stations spatiales dans une largeur nano-cosmologique avec le ça, le surmoi et le moi de Freud…. On dirait 2 mondes… un monde k-osmique onérique versus un monde terrien-instinctuel.

————-

Je commence donc à percevoir le fil d’or du doctorat (Auld, Woodard, Rochette) sous l’angle suivant….

  1. a) commencer par des proverbes sur le coeur
  2. b) souligner la problématologie qui en découle?
  3. c)  souligner la cosmologie que le passage du coeur au k-oeur rend possible?

Dans un certain sens, le k-oeur dissous et le champ de batailles des désirs des 5 sens, et la rigidité de la raison-cerveau  tout comme  l’emprise instinctuelle  du viscéral

Ce qui conduit à l’idée du k-oeur comme porosité et à l’autre et à soi-même et au cosmos…

Le k-oeur conduit donc, étymologiquement à une série de ab ….

à suivre

————-

J’ai fait de mes aller-retour entre l’ordi de la cuisine et mon sofa-lit un laboratoire ou je passe des 5 sens au cerveau au viscéral au k-oeur pour voir la différence des cartographies qui s’allument en moi pendant que je dors..

Celle du k-oeur me semble la plus poreuse au merveilleux même qui fait que le tout soit possible…  Les 3 autres me semblent des fonctions ontikes nécessaires à la vie même sur terre.

Le k-oeur a les yeux sur l’éblouissement qu’il soit possible dans cette vie d’y tracer un chemin des débris de la mémoire du k-oeur qui mène au rêve big bang lui-même.

Le cerveau- raison veille au discernement face aux irritants de l’ontike

les 5 sens dessine le champ de bataille qui nourriront les désirs

le viscéral entretient le feu de la vie et de la mort comme souffle même de ce qui et matière organique en nous

—————————–

J’ai travaillé dans ma série de petits sommeils cette nuit sur la différence entre dormir par le cerveau et dormir par le k-oeur…. sur la problématique suivante… Quelle posture permet le mieux un réel enchantement…. une fois que l’on est endormi… et est-il possible de réellement vivre cet enchantement d’une nuit à l’autre?

J’en étais donc arrivé à une définition du k-oeur:

L’ÉBLOUISSEMENT DES ENCHANTEMENTS DE L’IMPOSSIBLE

———-

On dirait que le k-oeur découpe dans la mémoire du sommeil  des séquences issues de la fissure du temps elle-même … comme si chaque débris de la mémoire du k-oeur du passé recelait en soi tous les enchantements à venir.

C’est peut-être pour cela que j’aime tant vagabonder…. comme si on chassait des papillons invisibles qui sont co-créateurs en soi d’énigmes de fraîcheurs a-temporelles parce qu’impossibles comme jaillissement soudain d’une beauté du monde sans fin.

————

Quand je dors par le cerveau, on dirait une mauvaise dramaturgie de la mémoire de l’ontike ou tout se bouscule pêle-mêle pour envahir toxiquement une scène de théâtre ou succès et échecs, impuissances et culpabilités, horreurs et joies se précipitent comme des bitts … le tout mettant la raison à rude épreuve …  comme une drôle de logique de guerre qui ne s’arrête jamais

————

Mais quand je dors par le k-oeur, il y a un pari magnifique qui se joue … On dirait un immense espace infini ou le rêve d’un bien commun de vie, le rêve de vie de l’autre,  son propre rêve de vie devient l’enchantement onti-kha-tif qui vole au-dessus des dynamiques de l’onti-ke.

Comme s’il existait un chemin du merveilleux dessiné, ……  débris de la mémoire du k-oeur par débris de la mémoire du k-oeur  …… dans une suite de wowwwww …. j’ai pas triché avec mon rêve et le respect du rêve de l’autre….

Et soudain… le merveilleux d’une vie qui se rêve même en dormant  s’insère comme si on dormait dans les bras de son rêve big bang… en faisant en sorte que chacune de nos actions du lendemain honore LE K-OEUR … ET LES FUTURS DÉBRIS DE LA MÉMOIRE DU K-OEUR.

————–

C’est peut-être cela que les brosses d’être et les attaques d’être essayaient de me dire… le k-oeur est une initiation à la beauté du monde dans son éblouissement même que cela soit possible.

Comme dans ma chanson … the wonderful looser qui raconte la vrai histoire d’un homme condamné à brève échéance a pu réinventer sa finale par le merveilleux  en sculptant l’impossible par un acte d’une très grande créativité.

————

… THE WONDERFUL LOOSER

COUPLET 1

dans la ville de Montréal
y avait d’écrit sur un poster

j’ai un cancer
venez me voir

le nom de l’hôpital
le numéro d’la chambre de guerre

j’ai un cancer
venez me voir

REFRAIN

la belle Hélène
qui m’a conté l’histoire
celle qui a vu l’poster

la belle Hélène
tous les soirs est allé le voir

celui que moi j’appelle
the wonderful looser

la belle Hélène
tous les soirs est allée le voir

celui que moé j’appelle
the wonderful looser

COUPLET 2

ça doit tu être trippant
dans les yeux d’un agonisant

la belle Hélène
la belle Hélène

d’avoir avant d”mourir
sur son front un baiser brûlant

d’la belle Hélène
d’la belle Hélène

COUPLET 3

le gars y a pris la fin d’sa vie
pour nous faire d’la magie

humanitaire
j’ai l’vé dans airs

le gars y est mort
mais la belle Hélène
m’a fait faire un wow

humanitaire
j’ai l’vé dans airs

Pierrot
vagabond céleste

———–

Je sens que lorsque je vagabonderai à nouveau la rivière St-Maurice entre Trois-Rivières et La Tuque, je revisiterai les qwalias de mon enfance qui k-ontiennent au k-oeur même des débris de la mémoire du k-oeur déposés au petit lac St-Louis, le fondement même de notre métaphysique onti-kha-tive du rêve big bang par la vie personnelle oeuvre d’art pour un pays oeuvre d’art sous la beauté du monde d’une invention: la nano-citoyenneté-planétaire (Auld, Wooodard, Rochette)

———

C’est extrêmement curieux comment je vois ce vagabondage-là … Avec ce socle ab-jetal qu’est devenu mon k-orps, guidé spirituellement par le k-oeur , porosité même du multivers, soufflant la vie sur le rêve big bang qui  soulève holographiquement mon ab-chétype dans les étoiles …. honorant par l’errance poétique  l’humanité oeuvre d’art en devenir sous les pas des éblouissements des enchantements de l’impossible.

—————

Et quand je revisite LA PELLE JAUNE  de Michel… je ressens remarquablement fort toute la tragédie de l’ontike par l’errance fantomatique et axiologique qui a déjà connu plus jeune l’errance poétique par le métier de chansonnier au café St-Vincent… ce qui lui donnt une peinture de la condition humaine tout à fait  digne d’une philosophie d’en bas à naître….

—————

Je suis profondément habité par cette nomenclature des 4 stations spatiales de la personne humaine… la station spatiale des 5 sens, la station spatiale du cerveau , la station spatiale du viscéral… toutes trois consacrées à la gestion des irritants reliés à l’ontike …e t la station spatiale du k-oeur…. reliée à l’onti-kha-tif multiversiel d’un rêve b ig bang.

Je mets mes nuits et jours de ce temps-ci à en sculpter le chemin par l’auto-référentiel … c’est-à-dire à en coir les conséquences sur mes nuits quand avant de m’endormir, je pars du focus d’une des 4 stations spatiales en majeure… avec l’abduction que le champ k-onstellaire des abs qui en découlent naissent aussi d’une synchroni-vie-té reliée aux 4 questions de la vie personnelle oeuvre d’art.

—————-

47 : Si tu regardes les proverbes sur le k-oeur… tu vas sur internet … tu vas être étonné de voir que le k-oeur est porteur de magie et de merveilleux … les signifiants du k-oeur sont très chargés … alors que finalement, ce qui est intéressant du k-oeur, c’est l’ignoré de la k-ondition humaine … parce que pour être capable de passer par le k-oeur, faut abandonner les autres chemins qui sont si invitants … qui s’appellent les sens, le cerveau et le viscéral … le k-oeur est très très flottant dans la personne humaine … et c’est pour ça que le k-oeur n’a pas rapport aux sentiments, mais aux ab-ffects … c’est-à-dire les affects les plus nobles reliés à la logique de paix du rêve big bang lui-même. .. et les sentiments se logent ou y peuvent entre les 5 sens, la raison et le viscéral… (47.03)

———-

1: Toutes mes recherches des dernières semaines sur le k-oeur comme siège nano-k-osmologique d’un rêve big bang unique k-omme une feuille dans un arbre me k-onduisent à revisiter la dynamique de notre interface de création, ici dans l’appartement.,  dans le sens d’une k-osmologie de danse de nos rêves de métaphysique réciproque.

———

————————

—————————————-

mon fils, si ton cœur est sage, mon cœur à moi sera dans la joie. 
Proverbe de Salomon ; Le livre des proverbes – IVe s. av. J.-C.

*************

————

VU PAR CHACUN DE NOS AB-CHÉTYPES  HOLOGRAMMIQUE….

***********

Abstrait coeur, tableau coté de Sylvie ADAOUST - disponible immédiatement:  Amazon.fr: Handmade

 

2: Un cœur droit est le premier organe de la vérité. 
Proverbe français ; Le recueil d’apophtegmes et axiomes (1855)

***************

————

AU TRAVERS CHACUN DE NOS RÊVES DE VIE.

************

Peinture abstraite femme moderne pop Art print portrait coloré | Etsy

3:  La beauté du cœur est plus belle que celle du visage. 
Proverbe français ; Les proverbes et dictons communs (1611)

************

———-

J’ai l’abduction que le passage des affects au ab-ffects par le k-oeur est le fondement même de la pertinence d’usage d’ab-chétypes hologrammiques de Marlene, Michel et Pierrot….

****************

Muriel on in 2020 | Quotes, Writer quotes, French quotes

4:  Nul ne connaît la profondeur de ce qui est dans le cœur de l’homme. Proverbe mongol ; Les proverbes de la Mongolie (1886)

***************

———-

Notre vie de chercheurs au quotidien , chaque matin de nos conseils d’administration de la créativité fut pour moi un véritable rêve heureux…. parce que je m’y présentais sous mon ab-chétype hologrammique, Pierrot vagabond et que j’y rencontrais deux autres ab-chétypes qui, comme moi, acceptaient de déposer au vestiaire de la pensée la cartographie des affects reliés à l’ontike pour prendre le risque de l’onti-kha-tif par les ab-ffects… c’est-à-dire les émotions oeuvre d’art reliées au k-oeur… comme la générosité, l’abdication et la joie de l’amitié oeuvre d’art par les lois des trois wow et des trois peintres.

**************

Tuto : peinture semi-abstraite en technique mixte par Cynthia Dormeyer -  l'Atelier Géant | Peinture, Peinture abstraite, Tableau abstrait moderne

 5: Ce qui atteint le cœur de la mère ne monte qu’aux genoux du père.  Proverbe polonais ; Le dictionnaire des proverbes et dictons polonais (1980)

***************

——-

Les révolutions de la physique quantique, de la K-osmologie au 20eme siècle dévoilant la l’infinité des mondes possibles sous l’étiquette du multivers, rend de plus en plus toute personne humaine habitant la terre conscience de ses formes d’errance infinitives…….

Proverbe | French quotes, Good quotes for instagram, Inspirational quotes

Fantomatique et axiologique pour l’ontike, poétiqus pour l’onti-kha-tif…  Le fait de devenir un ab-chétype hologrammique vagabondant poétiquement le multivers sculpte encore un peu plus énigmatiquement la terre comme étant une planète vagabondant l’énigme même du cosmos.

****************

Cosmos by Jean-paul Monnier, Painting, Acrylic | Art Limited

6:  L’esprit du cœur, c’est la délicatesse. 
Proverbe français ; Le dictionnaire des proverbes français (1749)

************

———

Le passage des affects aux ab-ffects n’aurait pu être possible avant l’abduction du multivers par la science…. c’est comme si le coeur, jusqu’ici en mineur dans le corps de la personne humaine, devenait un vaisseau spatial tout en porosité qwalia …dans l’infini des big bang aux synchroni-vie-tés multiversielles  ab-logiques.

****************

Les expositions : Tempêtes, naufrages et sauvetages en mer 1850-1900 |  Tempete, Expositions, Naufrage

7:  Un bon cœur est un port ouvert aux naufragés. 
Proverbe français ; Les sentences et proverbes (1892)

***************

————

le k-oeur ouvre sur une logique de paix….

************

Moment de repos 61 x 50 cm | Peinture, Peinture dessin, Peintre

 8: Dans son propre cœur l’homme doit chercher son repos. 
Proverbe français ; Le dictionnaire des proverbes et idiotismes français (1827)

**************

———–

Mais bien plus… le passage du coeur au k-oeur constitue à lui seul un changement de paradigme sur ce qui définit la k-ondition humaine

*************

"Midi - Repos du travail" par Vincent Van Gogh

 9: Près d’un cœur vertueux il fait bon vivre. 
Proverbe grec ; Les proverbes et pensées grecques (1812)

***************

——————

Le k-oeur est hologrammique … au sens ou il porte le K-osmos dans son tout comme dans sa partie unique et se vit comme porosité multiversielle d’un rêve de vie big bang par des suites même de synchroni-vie-tés reliés au fil d’or des débris de la mémoire du k-oeur déposé tout au long de l’existence d’une personne humaine.

*****************

Henry Wanton Jones - le peintre dans l'ombre de ses tableaux | ICI  Radio-Canada.ca

10:  L’homme de cœur est respecté. 
Proverbe breton ; Les proverbes bretons traduits en français (1998)

*****************

Ma question depuis plus de 20 ans maintenant est celle-ci… si je prends soin de l’univers … est-ce que l’univers va prendre soin de moi? … c’est donc mon k-oeur qui fait appel au k-oeur de l’univers… probablement le k-oeur du multivers dont l’infinité des infinités des big bang sont les battements poétiques d’errances oniriques

*****************

VERS LA BEAUTÉ : ABSTRACTIONS CHOISIES – Galerie LoLy

11:  Le cœur n’aime pas s’il ne voit point de beauté. 
Proverbe ukrainien ; Mille et un proverbes de l’Ukraine (1889)

******************

————–

Je cherche le chemin des abs par celui de la métamorphose du coeur humain terrestre en k-oeur humain cosmologique…. ce qui aura pour conséquence la modulation symphonique des affects en ab-ffects (les affects au service du k-oeur par le ab-ation…

Le coeur de l'homme est comme la mer – Citations et pensées positives – Les  Mots Positifs.com

————–

Tout l’enjeu de la nano-citoyenneté-planétaire sur terre s’y trouve …. Comment ne pas demander pardon pour ces millions d’enfants qui se meurent de faim ou de blessures de guerre s’il n’y a pas révolution poétique par l’errance cosmologique du k-oeur, comme si les problèmes du globe terrestre se réglait globalement à partir d’une base lunaire ou se trouvent réunis les deux assemblées des justes (39 femmes et 39 hommes) suite à une élection planétaire par tirage au sort.

L'intelligence la plus profonde provient du coeur.» - Ethan Atwood •  Citations et Proverbes : Retrouver de nombreuses citations, proverbes !

Mon abduction profonde est que le rêve big bang, créateur de formes oniriques qui signe le réel sans en faire partie est hologrammiquement déposé en chaque ab-chétypes qui ne triche pas avec le chemin de ses débris de la mémoire du k-oeur… et que toute la synchroni-vie-té qui en découle est une question de poésie, d’errance poétique cunvoquée par la beauté du monde elle-même…

Les plus jolis souvenirs sont inscrits dans la mémoire du cœur | Ma-Citation .com

Comme une feuille unique dans un arbre, comme la même feuille unique dans une forêt d’arbres, l’hologrammie de ses rènures chante l’unicité du vent des infinis des infinis big bang qui la symphonise de l’intérieur de chaque feuille, unique par son rêve de vie, son rêve de danse nano-cosmologique.

—————————-

Dans cette modélisation d’une spéculation métaphysique radicale onti-kha-tive par le rêve big bang… nous ne sommes plus dans une cosmologie des dieux… mais dans une K-osmologies des forces oniriques co-créatrices enchantées parce qu’hologrammiques et ab-cétypielles de toutes les porosités ….  wow-t=2.7k? … du multivers lui-même.

Les Beaux Proverbes – Proverbes, citations et pensées positives » » Un coeur  joyeux

————-

Comment faire en sorte que l’humanité oeuvre d’art naisse par le k-poeur de l’invention de la nano-citoyenneté-planétaire sur terre par une masse critique de vies personnelles oeuvre d’art, c’est-à-dire une seule, la tienne toi qui me lit.

Garder son coeur d'enfant – Citations et pensées positives – Les Mots  Positifs.com

————————————-

Le k-oeur d’un rêve big bang, par le suite énigmatique de ses débris de la mémoire du k-oeur prend pur enchantement à se faire conte-épopée d’un rêve big bang de vie  en marche vers son écho–co-créateur…

QUEL EST TON RÊVE?  …. quelle question magnifique quand on se met à honorer les beaux événements qui ont ponctuer cette marche…  Tout se passe comme si l’énigme elle-même se cachait dans la fissure du temps… dans l’unicité d’un hors-temps ressenti et vécu comme tel.

————–

Joyce Voltaire on Twitter: "#citation #proverbe #coeur #amitie #sincerite… "

Je pense que l’ab-cept fondamental qui m’anime métaphysiquement et onti-kha-tivement… c’est le k-oeur oeuvre d’art au sens d’un corps qui devient socle ab-jetal par la beauté même de son rêve big bang qu’il porte tout en en confiant au coeur devenu k-oeur, la métamorphose des affects en ab-ffects.

Et c’est dans ce sens que… le k-oeur oeuvre d’art… ému par la luminosité de son errance poétique sur terre… devient amitié oeuvre d’art pour le socle ab-jetal d’une autre rêveuse ou d’un autre rêveur en marche mutationnelle murtiversielle vers l’unicité même du rêve big bang qui l’habite par l’énigmatique trace qwalienne même  de ses débris de la mémoire du k-oeur

Meilleures citation d'amour en image

La poésie d’une logique de paix repose sur l’ab-xiome (la partie onirique d’un axiome)  impossible de ne vivre que pour illuminer par son propre rêve big bang, le rêve big bang de l’autre…. par la bienveillance du k-oeur è k-oeur, centrale onirique même du multivers.

Citations & Proverbes sur coeur - Page 4 sur 9 - Atmosphère Citation

1 : AB-CEPTS MULTIVERSIELS DU K-OEUR

 

Abcept : partie onérique d’un concept

AXIOMATIQUEMENT, DANS UN PREMIER TEMPS « L’INVENTION DE L’AB-CEPT» DANS LA LIGNÉE DU GROUPE «LE GÉCO» DE L’UNIVERSITÉ. DE BRUXELLES ….

Dans une posture épistémologique relevant de ce que Whitehead  tout comme LE GECO (groupe d’étude constructiviste ouvert, Université libre de Bruxelles) étiquetteront comme appartenant au paradigme d’une PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE, nous avancerons donc l’axiome probabiliste modulé suivant:

AXIOMATIQUEMENT, DANS UN DEUXIÈME TEMPS, DANS LA LIGNÉE DES DERNIÈRES AVANCÉES THÉORITIQUES DES MONDES MULTIPLES ET DE SES CLONES À L’INFINI AVANCÉE PAR LES CHERCHEURS SCIENTIFIQUES, L’ESPÈCE HUMAINE HABITE UN MULTIVERS.

DE LÀ NOTRE GROUPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD, ROCHETTE) ET SES TROIS HOLO-ARCHÉS-MULTIVERSIELS

EN CONSÉQUENCE DE SES TROIS PRÉMISSES ( UNE PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE, LE MULTIVERS ET L’ÊTRE HUMAIN COMME HOLO-ARCHÉ-MULTIVERSIEL) …..

Nous avançons l’assertion spéculative suivante:

Tout corps-espace-temps est constitué de quatre stations spatiales:

1) la station spatiale des 5 sens (l’ouïe, le goût, l’odorat, le toucher, la vue)

2) la station spatiale du cerveau ( l’entendement, la raison, l’imagination, le jugement, la volonté)

3) la station spatiale du viscéral ( l’instinct de vie et de mort, les désirs, les émotions, les sentiments)

4) la station spatiale du K-OEUR , d’où les « qualis » produits sous les trois autres stations spatiales se métamorphosent en QWALIAS et les « CONCEPTS » EN AB-CEPTS par le fait même que le K-OEUR, selon notre fondement axiomatique spéculatif radical,  serait la seule station spatiale du corps-espace-temps dont la porosité serait branchée ONTI-KHA-TIVEMENT et directement sur l’infinité des big-bang multiversiels k-anto-k-osmologiques des mondes possibles ….. et non sur la réalité onti-k-e de l’existence reliée à la survie de l’espèce humaine sur terre… et cela …. dès qu’il y a vie personnelle oeuvre d’art consacrée à un rêve big-bang protégée par le champ K-onstellaire de la station spatiale du k-oeur.

Selon notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette), les quatre stations spatiales-d’un corps-espace-temps sont , en accord avec LA TRADITION philosophique ….  traversées par des QUALIS OU QUALIAS….

En ce sens,

(SUPPLÉMENT D’INFORMATIONS SUR WIKIPEDIA)

LES QUALIA …. SE DÉFINISSENT DONC …. telles que signalées en 1866 par le philosophe américain Charles S. Peirce et définies par C. I. Lewis dans son livre Mind and the world order comme étant philosophiquement des caractères reconnaissables du donné qui peuvent être reconnus comme une sorte d’universaux …. au sens de propriétés de la perception et de l’expérience sensible …. que l’on peut distinguer entre 1) expériences perceptives ….                  2) sensations corporelles (douleurs, faim, fatigue, chaleur, froid…) 3) les affects (sentiments, émotions, passions) 4) les percepts mentaux (conscience, intention, jugement, distinction, concentration, remémoration, conscience en soi, 5) le sentiment de soi …

Sur wikipedia…. on peut y lire aussi…

Par définition, les qualia sont inconnaissables en l’absence d’une intuition directe.: On ne peut pas faire connaître le rouge, ou la couleur en général, à quelqu’un qui ne la connaît pas directement … Ils sont donc aussi incommunicables … : L’existence et la nature de ces qualités sensibles constituent l’un des débats les plus importants de la philosophie de l’esprit. Cette importance tient au fait que l’hypothèse des qualia constitue une réfutation du physicalisme, dans la mesure où on les tient pour des phénomènes irréductibles.

Le philosophe américain Daniel Bennet distingue 4 propriétés généralement attribuées aux qualia:

1- Les qualia sont ineffables… on ne peut les communiquer ni les appréhender autrement que par une expérience directe….

2:  les qualia sont intrinsèques ou immédiats .. ce ne sont pas des propriétés relationnelles.

3: les qualia sont privés… toute comparaison interpersonnelle est impossible .

4: ils sont appréhendés directement par la conscience…. c’est-à-dire, avoir l’expérience d’un QUALE , c’est savoir qu’on a l’expérience d’un QUALE et savoir tout ce que l’on peut savoir sur ce QUALE.

QUELQUES QUESTIONS À PROPOS DES QUALIA

1) les qualia existent-t-ils?

2) quels états mentaux ont des qualia?

3) les animaux ont-ils des qualia?

4) Quelles relations entre les qualia et le rôle causal de l’état mental?

5) quelles relations entre les qualia et le cerveau?

POUR CE QUI EST DES AB-CEPTS DU K-OEUR

C’est donc dans le contexte d’une PHILOSOPHIE SPÉCULATIVE RADICALE que nous avancerons les assertions suivantes:

1) LA STATION SPATIALE DU K-OEUR , parce qu’elle constitue  le seul territoire porosé branché kanto-kosmologiquement sur l’infini des infinis des rêves big-bang du multivers, ne peut vivre d’une façon rationnelle DES CONCEPTS, tels que vécus par la station spatiale du cerveau en dialogue amour-haine avec la stations spatiales des 5 sens et celle du viscéral.

EN CONSÉQUENCE DE QUOI:)

Un  AB-CEPT DU K-OEUR serait une forme multiversielle du « concept » en forme de ? ( point d’interrogation) et de ! ( point d’exclamation) dont les attributs essentiels sont flottants, tels des débris de la mémoire du K-œur croisant des Q-W-alia de la mémoire de la non-tricherie-ontikhative…. créant …. UN CHAMP STELLASTIQUE MULTIVERSIEL DU K-ŒUR dont les EUPORIES D’UN RÊVE BIG-BANG peuvent permettre à un non-tricheur PAR PURE POROSITÉ AB-CEPTUELLE un accès aux frémissements ontologiques du « WOW-T=2.7K?»

Un abcept serait donc un PERSONNAGE DE K-ONTE, un champ K-onstellaire qui gonfle comme la voile d’un bateau sous le vent incandescent des énigmes de la beauté du monde… cascades, eau fraîche, source, débris de mémoire du cœur… comme un enchevêtrement d’inouis… curieusement… telle une infinité d’ABCEPTS … le multivers dissout l’être… mais pas le cela est.  Pourquoi en est-il ainsi?… Comme si nous étions des fractales de fractales d’incandescentes probabilités nulles… Et si chacune des vies personnelles oeuvre d’art sur cette terre était fractalement et abceptuellement l’humanité œuvre d’art?

L’ ab-ceptualisation (fondement épistémologique d’un doctorat œuvre d’art) d’un arsenal axiomatique… signe en majeur la poésie comme désistement d’une base conceptuelle (parce qu’issue de la raison)  , explorant une méthodologie du K-œur comme si la philosophie ab-ceptuelle ….  s’imaginant habiter K-anto-K -osmologiquement le cœur d’un boson de Higgs  …. se voulait témoin du fascinant multivers dont les débris de la mémoire (qualia-qwalia) constituaient en soi une œuvre d’art aux ouvertures métaphysiques trans-grammiques, l’accident prenant folie d’une substance et la substance prenant métamorphose d’accident, dans une infinité de rêves big bang dont l’argumentaire se déploie comme les ailes d’un goéland, hors temps, hors réalité, hors servitude.

——————–

———————–

EXPOSÉ DES DERNIÈRES RECHERCHES DE  PIERROT À ARNAUD DANS UN SKYPE PRÉCÉDANT L’ÉCHANGE DE LEURS COURRIELS

PIERROT

1 : De ce temps-ci , depuis une semaine ou deux, je travaille beaucoup sur une hypothèse … qui est celle-ci… c’est quoi la différence entre fonctionner par le cerveau et fonctionner par le k-oeur … et entre autres, dans le sommeil, … Qu’est-ce qu’avoir un sommeil par le k-oeur? … et non pas un sommeil par le cerveau? … (5.19)

2 : Exemple, si tu dors avec ton cerveau … ta mémoire devient folle pendant que tu te couches … elle revisite plein de problèmes, plein de problématiques, plein d’échecs, plein de blessures … et même pas dans un ordre temporel … et apaiser le cerveau fait que quand tu t’endors … tu peux faire des cauchemars … Je sais pas si tu vois mon point… le cerveau n’est pas un bon guide pour le navire humain pendant qu’il dort … (5.49)

3 : Donc je me dis… Qu’est-ce que fonctionner par le k-oeur? … et je travaille beaucoup sur le… et chaque fois que je visite sur le passé … ce qu’on a dit du cœur… que ce soit St-Augustin, Pascal ou les autres … Je suis toujours déçu … parce que les enjeux … je suis rendu à penser que chaque être humain qui réfléchit sur une question a une réponse originale à lui … qui ne correspond pas à ce qu’il lit dans l’histoire de la pensée … (6.27)

4 : Donc… qu’est-ce que faire sa journée à partir du k-oeur et non pas à partir du cerveau? … Et est-ce que la notion du sens change?  … Est-ce que la notion, le parfum du sens change? … Et je t’avoue que je suis assez épaté par les résultats … parce que la raison calcule … la raison c’est une logique qui essaie de se faire vigilance … la raison c’est cette entité qui va tenter de se faire arbitre entre les sens, les émotions, les affects … la raison sa job est très très  … elle me fait penser à un maire d’un conseil municipal … qui doit gérer une ville, des employés, un conseil municipal… alors que le k-oeur … c’est le siège de … d’une très grande énigme de la vie … (7.28)

5 : si tu consultes les proverbes qui s’écrivent sur le cœur … par exemple, tu vas sur google… tu vas sur proverbe du cœur … c’est étonnant comme ce sont des proverbes de sagesse … c’est étonnant comme ce sont des proverbes de luminosité … des proverbes qui t’invitent à une paix … et je pense que la raison fonctionne avec la logique de guerre et que le k-oeur fonctionne avec la logique de paix… (8.01)

6 : Je suis beaucoup là-dessus de ce temps-ci et je me dis.. Puisque je suis en confinement … quel est le laboratoire de recherche qui m’apparaît le plus … celui que je n’aurais pas si je n’étais pas en confinement … Donc, je me suis dit… Puisque je ne puis pas sortir le soir … puisque je ne puis pas aller dans les cafés, je ne puis pas aller dans les bibliothèques… je peux pas aller à l’université … je peux juste être avec moi-même… c’est déjà un excellent indice … (8.36)

7 : Qui suis-je? C’est sûr qu’à un moment donné, je suis un cerveau qui essaie de se comprendre … ah… si on en profitait … pour essayer de comprendre comment ça fonctionne en dedans … dans sa tête à soi et non pas à travers ce qu’on lit … Par exemple, je ne me retrouve pas dans Descartes … qui par le doute méthodique va faire de la raison , donc du cerveau, une pierre d’assise de la connaissance … Je ne me retrouve pas dans Kant … qui va faire du laboratoire du cerveau, un laboratoire des limites de ce qui est possible de vivre, d’espérer et de connaître … Je ne me retrouve pas dans Freud … qui va faire du cerveau … cette espèce d’immense tension entre le moi, le sur-moi et le ça  … je trouve que ces trois démarches castrent le merveilleux. Je trouve que ces acteurs-là ont castré le merveilleux … chacun à sa manière (9.37)

8 : Kant en radicalisant l’impossibilité d’une métaphysique du merveilleux … St-Augustin en la théologisant … parce que qu,est-ce que Saint-Augustin si ce n’est fondamentalement qu’un stoïcisme radical courageux … en intrikation avec Plotin et l’UN pré-chrétien … qui a permis une réajustement d’une pensée laïque spirituelle à une pensée chrétienne  domestiquée par la théologie de la trinité… ajouté à cela cet appel à la culpabilité par la résolution des deux cités (la cité de dieu, la cité des hommes) … et pareil chez Pascal qui dépose dans les propriétés du cœur autant les enjeux de la probabilité, que celui des sentiments et de la foi … (10.30)

9 : J’sais pas si tu vois… Mais à un moment donné, t’es obligé de dire mais … pour toi … une fois que tu connais ce qui se fait dans l’histoire … quel est ton laboratoire à toi? Qu’est-ce que tu cherches? … et moi je me demande pourquoi le cerveau est incapable de se laisser aller au merveilleux… (10.52)

10 : Par contre, si je regarde au niveau du k-oeur … Pourquoi le k-oeur est incapable de ne pas vivre de merveilleux? … Pourquoi? … parce que le k-oeur c’est finalement baisser les bras devant tout ce qui empêche la compassion, la magnanimité, n’avoir aucun intérêt personnel autre que faire confiance … le k-oeur a beaucoup d’avantages sur le cerveau …et je me dis que trop souvent.. et c’est là que je suis arrivé à penser que le cerveau (la gestion rationnelle des affects)  … , les 5 sens (le rapport au sensible)  et le viscéral (le rapport aux instincts)  pour moi … ça c’est le rapport à l’ontike (la survie dans la quotidienneté). (11.54)

11 : Mais quand t’arrives avec le k-oeur, c’est vraiment le lieu de l’onti-kha-tif … le lieu du rêve, le lieu du respect du rêve de l’autre … Il y a énormément de choses qui se passent dans le k-oeur, en autant que tu ne l’asservisse pas si tu veux à des croyances … Par exemple, quand tu regardes toutes les religions à travers le monde, tu te rends bien compte que ce qui les tient debout, ce n’est pas la croyance, mais c’est vraiment le fait qu’ils pensent que leur croyance est meilleure que celle du voisin … (12.28)

12 : Et ce qui m’impressionnait quand je faisais le tour des églises comme vagaond, c’est de voir que dans chacune on essayait de me convertir … c’est quand même fantastique … et je me demande pourquoi vous essayez de me convertir… Quand j’arrive chez les mormons à Chixoutimi, immédiatement on est contents de m’accueillir … on me sert dans les bras… et on m’envoie tout de suite dans un groupe d’hommes séparés des femmes … pour se préparer pour la fin du monde … pour apprendre comment faire des conserves pour la fin du monde (13.06)

13 : Mais qu’est-ce qui fait que la plupart des croyances, sinon toutes, sont des vecteurs d’asservissements? Alors c’est là-dessus que je suis de ce temps-ci … le sens… pourquoi je te parlais du sens? Parce que marcher par le k-oeur et marcher par la raison, marcher à la recherche de sens en dehors de soi … c’est marcher par la raison … marcher avec la certitude que le sens se trouve si tu veux, caché, mais présent, qu’importe ce que tu vis … et là j’ai juste des exemples qui ne valent que pour l’exemple (13.43)

14 : J’ai l’exemple de cet homme qui avait décidé d’installer une machine à coke dans son garage … c’est une vraie histoire d’ailleurs et… les coke étaient placés là … et tu pouvais acheter ton coke… je pense que c’était 10 cents … mais t’avais le droit d’acheter ton coke seulement quand t’avais un problème pour jaser avec ton père… alors ce père avait eu une intuition extraordinaire … Il a fait de la machine à coke un lieu ou était son k-oeur … ce qui était extraordinaire, c’était de voir que les enfants racontaient que la plus grande chicane d’héritage, ça été la machine à coke du père … alors quand l’enfant avait un problème, y allait voir le père … le père disait… ben on va prendre un coke … y achetait 2 cokes, y mettait ça sur la table puis il écoutait … Et le fait d’avoir un endroit avec une machine à coke pour écouter l’autre qui était certain de ton oreille … DE L’OREILLE DU K-OEUR …. Parce que y a deux oreilles … y a l’oreille de la raison et y a l’oreille du k-oeur…. C’est pas la même oreille … L’oreille du k-oeur est jamais à la recherche de solutions … l’oreille du k-oeur, c’est k-omme quelqu’un qui se retrouve devant un feu … y a pas le choix de se laisser emporter par un mode de contemplation … devant l’énigme du merveilleux que constitue un feu. (15.27)

15 : Et ça me rappelait d’ailleurs pourquoi, quand j’étais vagabond, c’était si extraordinaire de vagabonder jusqu’à temps qu’on m’invite dans une maison … ou on ressentait une logique de guerre larvée … J’ai pas connu une maison ou je suis rentré ou y avait pas cette espèce de tension de problèmes qu’on ne veut pas dire mais qui paraissent trop … alors que dès que je vagabondais et que j’étais seul dans la forêt … j’étais seul à marcher… j’étais dans une logique de paix … Et comment on pouvait passer d’une logique de paix à une logique de guerre juste parce qu’on m’invitait dans une maison… j,étais épaté de ça … et finalement, moi qui avais faim, qui avait soif, qui était le moins bien nanti, j’étais quand même le plus heureux … (16.22)

16 : Je t’ai déjà parlé de cette femme , qui quelques mois avant de mourir, elle a organisé son héritage sous forme de jeu de monopoly … avec de l’argent de monopoly et les enfants bittaient sur les objets qui voulaient avoir pour héritage … et toute la dispersion  de l’héritage s’est fait avec de l’argent de monopoly … Bon le collier de grand-mère, moi je le veux… mais comment t’es prêt à payer pour? … moi je donne $200 d’argent de monopoly … Je sais pas si tu vois… cet espèce de geste créateur qui part infiniment du k-oeur… le k-oeur amène l’invention d’un champ … l’invention d’un champ d’expression … (17.58)

17 : Ça m’a fait beaucoup réfléchir parce que … quand je quitte la scène … à cause de mes débris de la mémoire du k-oeur sous la forme d’un vrai vagabond qui est devant moi dans la salle… qui lui est allé vagabonder l’Espagne et qui se retrouve devant moi pendant que je chante la quête de Jacques Brel … et je sais instantanément que ce sont mes débris de la mémoire du k-oeur qui sont devant moi et que j’ai pas le choix… Y vit mon rêve ce vagabond-là … avec son orgue de barbarie … J’ai vu mon rêve réussi par un autre … J’aurais pu l’inventer cette histoire-là … (18.52)

18 : Mais le pire … un moment donné, moi j’habite la Butte à Mathieu … dans la maison de Raymond Levesque … et ça s’adonne que par un hasard fou .. c’te gars-là qui avait un  petit logis à Montréal avec des vieux meubles tout croches … Robert Lanthier qui était propriétaire de la Butte … a décidé de lui louer un local pour entreposer ses vieilles affaires … pendant qu’y part en Europe … dans 3 jours … Moi je m’en vais dans ma maison et je le vois assis sur le terrain avec un paquet de meubles tout autour de lui … un hasard fou … y sait pas que j’habite là et je m’en vais le voir et lui dis… Qu’est-ce que tu fais là? … (19.36)

19 : Ben y dit… moi j’ai un problème… Le gars qui est ici là … m’avait promis de me louer pis y veut pu … fait y dit ben j’attends… ben t’attends quoi? … J’attends que l’univers m’amène une solution … pour mes meubles… Ben j’ai dis… c’est moi la solution … j’ai dis viens les porter sur la galerie… Je vais … Y me dit.. je veux pas que tu y touches … Je vais aller moi-même les porter sur ta galerie … et il a fait meuble par meuble … pour aller les porter sur ma galerie… puis je ne l’ai plus revu … Alors, moi ce qui me frappe, c’est à quel point quand y s’est retrouvé avec le problème, y s’est assis … puis y a attendu que l’univers y amène une solution… ah ben j’me suis dis… encore j’aurais pu y voler l’idée … (20.18)

20 : Mais le plus extraordinaire, c’est que nous on jouait sur la scène avec une fille … qui était clown … c’était sa blonde … Ruth qu’a s’appelait … puis elle avait un numéro de chien … puis elle avait un numéro de jonglage … et Ruth était partie un hiver avec lui en Espagne … et elle avait bien hai ça … Quand c’est pas ton rêve, tu peux pas … et lui était très amoureux de Ruth mais Ruth avait bien hai ça  … fait qu’y s’est produit une rupture, a voulait pu y aller … et dans les coulisses, pendant qu’on se préparait pour le spectacle, Ruth me racontait … mais moi quand je chantais et que je le voyais en avant, je voyais à quel point c’était un homme heureux … Un homme qui n’était plus là … il n’était même pas devant moi… Il était dans son rêve  (21.18)

21 : Et c’est là que j’ai commencé à comprendre… que ce vagabond-là avec son orgue de Barbarie portait la clé de ce que je cherchais … et aujourd’hui, avec les mots d’aujourd’hui, je peux dire c’est quoi la clé … il avait transformé son corps en SOCLE AB-JETAL … Qu’est-ce qu’un socle ab-jétal? … c,est ton corps qui change de fonction par le k-oeur … ton k-orps devient simplement le réceptacle d’un rêve que tu portes mais pas dans le cerveau … mais qui est au k-oeur… qui fait que le cerveau peut aller dormir (21.54)

22 : Quand j’avais mes brosses d’être et mes attaques d’être, tout mon cerveau allait se coucher trop heureux d’être en vacance au club med de la vie … et mes brosses d’être n’atteignaient pas ma liberté … au k-ontraire… donc j’ai commencé à comprendre que le k-oeur était porteur de porosité… mais d’une porosité du merveilleux. … Donc j’ai commencé à saisir… mais j’avais déjà commencé ça sur la scène quand j’avais 20 ans .. mais j’avais pas les mots d’aujourd’hui … (22.27)

23 : Mais faut faire attention parce que le k-oeur n’est pas le siège des sentiments … c’est plus grand que ça … c’est pour ça que je suis arrivé avec l’ab-cept du k-oeur comme une station spatiale … qui es tla seule parmi les 4 stations spatiales de l’humain (les 5 sens, le cerveau, le viscéral et le k-oeur) … dont la fonction n’est pas ta préservation au niveau de l’onti-ke … (survie au quotidien) … mais que la fonction du k-oeur est de t’ouvrir à l’énigme du merveilleux … que comporte le fait d’être vivant… Et c’est ça m’avait bien frappé … (23.21)

24 :  Mais j’avais déjà commencé à le vivre, mais sur la route … jamais ne fusse une seule fois comme vagabond sur la route … j’ai vécu les malheurs de l’ontike… j’ai toujours été dans la radicalité heureuse de l’onti-kha-tivité du merveilleux et ça , â m,a bien épaté ben j’avais faim … j’étais sale … j’avais froid … j’étais mouillé, j’étais trempé … jamais j’ai eu l’idée de déposer ma guitare à terre pour quêter de l’argent … ou rentrer dans une maison pour dire aidez-moi… je me suis posé des questions… Comment se fait-il que la radicalité du k-oeur … mais là aussi j’ai compris que ça partait d’une lettre… (24.17)

25 : Ça partie de l’épopée d’une lettre … C’est-à-dire que quand à un moment donné je pars et je m’en vais comme squatter chez mademoiselle Marie … puis j’écris mon 1000 pages … je comprends que c’est plus Pierre rochette qui est rendu chez mademoiselle marie, c’est un ERRANT-HOMME-MAISON … qui n’est déjà plus Pierre Rochette … c’est un ab-chétype hologrammique qui est en formation … (avec les mots d’aujourd’hui) … Et là je saisis assez rapidement que je ne pourrai jamais plus redevenir Pierre rochette … que je ne pourrai plus jamais posséder de biens matériels … de maison, de sécurité … je saisis que c’est terminé … autrement dit… avec les mots d’aujourd’hui, J’HABITE LA MAISON DU K-OEUR. (25.00)

26 : Le k-oeur k-omme porosité nano-kosmologique … k-oeur k-omme ouverture au multivers … k-oeur k-omme ouverture à la synchroni-vie-té … k-oeur k-omme ouverture à une question… Si je prends soin de l’univers est-ce que l’univers va prendre soin de moi? On peut pas prendre soin de l’univers par la raison… c’est pas vrai … et encore ça me rappelle cet homme que j’ai rencontré sur la route … ça c’est une belle histoire … je suis arrivé dans une ruelle … je pense que c’est en Gaspésie … ou y avait des parfums de fleurs extraordinaires … et je m’approche… y avait un vieux Monsieur qui avait 80 ans au moins … qui était en train de jardiner … et y avait que lui qui avait des fleurs dans sa ruelle… je lui ai demandé… pourquoi cette passion? Il me dit… moi je cultive des fleurs pour donner de l’espérance à mes voisins… par le parfum de mes fleurs … (26.12)

27… Là t’as de l’errance poétique … Là t’as un sens extraordinaire … Donc le sens pour moi y est pas vraiment relié à l’activité… le sens n’appartient pas à la raison , n’appartient pas aux 5 sens, n’appartient pas au viscéral … en tout cas selon mon expérience de vie à moi … et ça me rappelle un autre gars … qui voulait se suicider … il était potier … puis lui, longtemps y a fait des oiseaux en poterie qu’il vendait dans les salons des métiers d’art … puis a un moment donné, y vit une profonde dépression … Je le rencontre… pis y me dit j’ai des idées de suicide… j’ai dit pourquoi? Parce que j,ai perdu le sens de ce que je fais … fait que j’y dis viens avec moi on va marcher … fait qu’on marche, on marche, on marche … puis a un moment donné y me dit… je me sens un peu mieux … J’ai dit… es-tu capable de savoir pourquoi? Y dit non… J’ai dit… regarde mes pieds … depuis tout à l’heure que mes pieds marchent au rythme des tiens … quant est-ce que tes pieds vont marcher au rythme des miens? Et là y a ajusté ses pieds à mes pieds … 927.37)

28 : Pis là j’y dis… raconte-moi comment t’as commencé… Mais y m’dit… au tout début… mon ier oiseau … portait un poème… j’écrivais un poème dessus… Mais j’ai dit qu’est-ce qui fait que t’as arrêté d’écrire tes poèmes sur tes oiseaux? … Mais y dit j’ai voulu gagner ma vie … j’ai répété mes oiseaux et j’ai oublié les poèmes… as-tu encore ton ier oiseau… y dit oui … amène moi chez vous puis montre moi-le … et là, c’est la même chose que la machine à coke de l’autre histoire … c’est ça que moi j’appelle si tu veux DES QWALIAS … (28.14)

29 : Des qwalias, ce sont des traces incroyables d’un rêve … qui sont cachés à l’intérieur d’un ab-jet … pas un objet… un ab-jet … les abs… si tu regardes la définition des abs … Le Ab : c’est l’élément central de la personne humaine, c’est le cœur, muscle noble, siège de la vie et du comportement moral c’est-à-dire source du bien et du mal, élément fondamental de la vie humaine . abs …. Et là, ça me rappelle une autre histoire … une vraie histoire… c’est un  gars qui faisait un canot de course … et quand y fait son canot de course, y participe à une course de canots pis y a gagne … et après ça y vend son canot gagnant à celui qui est arrivé  2eme et y construit un nouveau canot pour battre son ancien canot dans la course suivante … (29.03)

30 : Voici un ab-jet … alors un ab-jet, c’est fondamentalement un rêve porteur d’un rêve … donc ton corps devient un k-orps, donc un socle ab-jetal … de la même manière qu’un objet devient un socle ab-jétal … Donc, l’orgue de Barbarie de mon vagabond qui était assis devant ma scène… c’est une très belle histoire… le gars y réussissait, il était photographe … sa vie allait très bien, y était à Québec …tout allait bien… pis à un moment donné y s’est dit… Moi j’ai toujours rêvé d’avoir un orgue de barbarie … y a essayé d’en acheter un… c’était pas vraiment ça qui voulait … Y s’en est construit un … Il l’a fait toute de ses mains … quand y a eu fini… y s’est cherché des rouleaux troués … y en avait pas à son goût … y s,est fait des rouleaux … pis quand ça a été fait… y s’est mis à rouler ses rouleaux sur son orgue … puis… y s’est rendu compte qu’il avait construit son rêve avec ses mains … et c’est là qu’en faisant tourner la manivelle de son orgue, c’est lui qui me l’a conté … lui est venu le rêve d’aller vagabonder avec son orgue de Barbarie en Espagne et d’aller gagner sa vie en jouant dans les parcs …Donc y a tout vendu, s’est acheté un camion en Europe, pis y s’est mis à vagabonder son rêve dans les parcs … et une fois qu’il a réalisé son rêve par un socle ab-jetal, qu’était son orgue de barbarie, c’était impossible pour lui de sortir de l’enchantement onti-kha-tif (30.36)

31 : C’est-à-dire… qu’est-ce que l’onti-kha-tion? C’est la radicalité à partir de laquelle un rêve t’enchante … ce qui fait que tu n’es absolument plus apte aux crises de l’ontike du quotidien, c’est=à-dire entre asservi à une logique de la guerre …pour te faire une place, pour être meilleur que ton voisin , pour avoir plus d’argent, pour avoir une carrière, pour avoir la plus belle femme … tu sors de cette logique du champ de guerre de la logique des désirs tu es transversé… C’est pour ça que je parle d’une image qui devient transmage qui devient transgramme … (31.13)

32 : alors on a … l’exemple c’est la fameuse image de l’oiseau … de mon potier … et là je me rends compte que tant que tu restes dans les trois ieres stations spatiales (5 sens, cerveau et viscéral) , tu peux pas passer des images aux transmages et des transmages aux transgrammes … ce sont comme des rêvons … Moi je perçois le rêve big bang comme des infinités de petits rêvons qui sont déjà dans le chemin de tes débris de la mémoire du k-oeur … à partir de ta naissance et peut-être même avant… qui sont vraiment clairement là mais que tu ne peux voir clairement qu’une fois que t’as fait de ton corps dans sa façon de se percevoir un socle ab-jetal plus grand que ton k-orps qui s’appelle ton k-oeur … et c’est pour ça que je mets le K-oeur … (32.23)

33 : parce que pour moi, la lettre K…. quand je suis devenu Monsieur 2.7k marchant le 1000 pages, s’est mise à sortir de la littérature pour pouvoir vagabonder la vie … Pierre rochette est mort … Il est mort heureux, il est mort dissous … y a laissé sa place ç quelque chose de plus grand que lui … c’est pour ça que la lettre K… c’est le point de naissance d’un ab-chétype hologrammique … non par un archétype… parce que un ab-chétype vit du futur, déjà dans le il était une fois d’un rêve big bang qui signe le réel mais n‘en fait pas partie …  , un archétype vit du passé … mais un futur qui était déjà inscrit dans un point de départ comme une feuille dans un arbre est unique (33.01)

34 : Donc pour moi, tout ma partie de doctorat de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) … consiste d’abord à témoigner d’une expérience auto-référentielle .. c’est-à-dire que je fais abstraction de tout ce qui s’est écrit avant moi … je fais abstraction de tout ce qui va s’écrire après-moi … et je me dis … voici comme une feuille dans un arbre, unique a pris le pari de la poésie .. de l’errance poétique sur la terre … tout en étant capable d’identifier les errances fantomatiques et les errances axiologiques reliées à la logique de guerre de l’ontike … et non seulement il a pris le pari, mais il a accepté les échecs qui vont avec … pourquoi parce que souvent y a des naufrages plus grands que des voyages réussis… (33.49)

35 : Ça me rappelle ma maison à Val David… ah elle était pleine de meubles… c’était vraiment la réussite sociale … mais le chant des grillons quand je sortais dehors me rappelait … le chant des grillons à la fin du mois d’août te disent exactement la barre de mesure dans laquelle tu vis … et le feu que je me faisais dehors me disait exactement la mesure de poésie que je vivais … et c’est pour ça que les événements qui passent par le k-oeur … par les abs … c’est-à-dire par … UN CHAMP K-ONSTELLAIRE DE RÊVONS QUI S’EXPRIMENT PAR DES ABS … (34.42)

36 : Et là j’ai un exemple bien concret auto-référentiel … je suis à Tadoussac, je sors de tadoussac… Je rentre dans une petite forêt … et y a un chalet là, avec du bois … tout coupé… c’est l’automne … J’ai froid … alors je me dis c’est l’fun, y a personne … je vais me faire un feu … puis j’écrirai un message au ou à la propriétaire… Bonjour, mon nom est .. Pierrot vagabond… Voici mon  courriel … merci de m’avoir prêté votre bois … et le gars m’a répondu par courriel … y écrit pendant que t’étais là, moi j’étais au pôle nord dans une recherche scientifique sur un navire … Pis veux-tu la prochaine fois que tu viendras … essaye d’arrêter pendant que je suis là … (35.32)

37 : Donc, ce que je veux dire, c’est que … ce feu-là, c’est exactement comme l’oiseau du potier … comme l’orgue de barbarie du vagabond devant ma scène, ce sont des socles ab-jetaux … ce sont des ab-jets… ce sont des expériences de RÊVONS … Donc, ces rêvons-là sont porteurs de QWALIAS … qu’est-ce que les QWALIAS? … Ce sont des traces laissées par les humains dans le champ des impossibles … parce que ce qui est intéressant des qwalias, c’est l’impossible … (36.14)

38 : Exemple,,, je suis jeune chanteur … à la Butte à Mathieu devenue la butte aux Pierrots … c’est un succès éclatant … mais la nuit, je fais mon chemin qui mène de ma maison à la butte… soit sous la scène de la butte aux pierrots pour enterrer mes cendres un jour … J’ai passé un été à transporter pierre par pierre … que je prenais une par une dans les chemins de terre … pour faire mon chemin … Aujourd’hui, le bâtiment de la butte est détruit … ma maison est encore là mais mon chemin est là … mais je ne peux plus déposer mes cendres sous la sçène … donc ce chemin-là devient un ab-jet porteur de traces de rêvons qu’on appelle des qwalias … (36.49)

39 : donc, les deux questions que je me pose? … 1) si je prends soin de l’univers est-ce que l’univers va prendre soin de moi? … 2) Comment se fait-il que dans les relations humaines, ce soit si difficile d’atteindre la même qualité … Pourquoi on se retrouve toujours dans des relations clichés? … pourquoi c’est souvent impossible de dépasser les clichés de la survie? … Donc, le confinement … quel beau laboratoire… pour vérifier si les bases à partir desquelles on fonctionne sont saines ou sont créatrices de difficultés au niveau de la santé mentale? (38.08)

40 : Quand j’étais à recyclo-livres, Victoriaville, on essayait de vérifier quels sont les clients qui fonctionnent par la magie de leur rêve, quels sont les clients qui ne fonctionnent pas par ça? Quels sont les clients qui sont habités par un rêve plus grand qu’eux? … et que leur rêve plus grand qu’eux les rend lumineux? … Et là je donne un autre exemple qui est paradoxal… un de mes vagabondages à Sept-ïles, je me ramène dans une bibliothèque et je vois un homme heureux … à sa table… et tout de suite, je m’en vais le voir … Bonjour, je ne vous connais pas … je viens juste vérifier si vous êtes un homme heureux… et il me dit… et bien moi je vis mon rêve… ben c’est quoi votre rêve? … y dit je suis en train de créer un dictionnaire des termes marins à partir des pêcheurs  qu’il rencontre sur le quai de sept-iles … et lui était heureux … Il débordait de bonheur … parce qu’il était dans son rêve … (39.48)

41 : Donc, je t’ai donné beaucoup de .. quand je parle d’auto-référentiel, c’est que la différence entre la personne qui rêve et celle qui ne rêve pas … elle est foudrayante (pour moi bien sûr) … Donc, quand j’arrive à l’uqam … pendant plusieurs années … en pantoufles, en guenilles royales toutes crottées, sans jamais m’inscrire, et qui va serrer la main du vice-recteur en lui disant que je suis le recteur poétique de l’université… c’est sûr que ça ne crée pas un rêve chez l’autre … (40.55)

42 : Ça me rappelle 2 gars sur la route, un qui a réussi superbement bien financièrement qui m’avait dit… J’ai raté mon rêve … Mon rêve c’était d’être comédien … L’autre son rêve c’était d’être trompettiste… lui y a fait carrière dans les centres jeunesse … Ma question c’est… est-ce que je me trompe ou je ne me trompe pas en disant quelqu’un qui meurt avec l’idée d’avoir raté son rêve … j,ai plein d,exemples de rêves ratés … et le plus extraordinaire c’est que chacun a un rêve déposé au fond de lui unique comme chaque feuille dans un arbre … C’est impossible d’avoir deux personnes qui ont exactement le même rêve … et ça c’est peut-être ma grande découverte … et quand je pose la question aux gens sur la route… Quel est ton rêve? La première des affaires c’est que la plupart des gens se disent.. c’est quoi cette question-là ? … (42.19)

43 : Si je t’avais dit… Quels sont tes désirs? … y a plein de réponses.. je veux de l’argent, je veux une maison, je veux une femme… Mais quel est ton rêve? … La question bloque parce que souvent ça fait appel à une sous-question… Quel sacrifice es-tu prêt à faire… parce que trop souvent, la vie se construit contre le k-oeur et contre le rêve … exemple… Je pense à Margaret Sanger … qui fut, selon les normes de la société extraordinairement amorale … un moment a dit à son mari (ils avaient 2 enfants)… Je m’en vais …  tu t’en vas ou? … Je m’en vais étudier en Angleterre … mais t’as pas aucun argent pour prendre le bateau… pas grave… j’m’en vais pareil … garde les enfants… parce que je rêve d’une pilule anticonceptionnelle pour les femmes … Je ne sais pas si c’est possible …  A trouve le moyen d’emprunter de l’argent… elle arrive en Angleterre , pauvre, dépourvue d’argent … a trouve le moyen de rencontrer des féministes … et parce qu’elle parle de son rêve… tout le long de sa route … elle rencontre des gens qui sont prêts à l’aider …

44 : Moi je me rappelle, j’étais vagabond … Je marchais sur la 117 … y a un gars qui sort de son char y dit écoute … ça fait 6 fois que je te vois … tu fais pas de pouce… tu te promènes avec un bâton … c’est quoi ton histoire… ben j’y raconte… moi j’ensemence un pays … de rêveurs … Le gars me dit… embarque dans le char … y m’amène ç la banque … y va chercher $50 et me dit…tiens je veux participer à ton rêve … je me suis retrouvé avec $50.00… Si je rpends soin de l’unviers… est-ce que l’unviers va prendre soin de moi? (44.12)

45 : Dès que tu marches par le k-oeur, tu viens chercher quelque chose que les gens ont oublié en eux… c’est la beauté de leur k-oeur … et là, je me rappelle d’une autre histoire … Je veux traverser le pont Champlain … Je peux pas parce qu’on peut pas … et là je suis obligé de faire du pouce… la police m’arrête  … qu’est-ce que tu fais? Ben moi j’ensemence un pays par un rêve… mais là ça s’adonne j’aimerais ça traverser mais je peux pas … Non seulement la police m’a fait traverser … mais a m,a donner son lunch pis a m,a donner $20.00… (45.00)

46 : Pis à un moment donné, j’avais juste une gourde… je t’ai conté… puis l’été, y avait des gens sur leur gazon… bonjour madame, mettriez-vous de l’eau dans ma gourde… La dame ressortait avec ma gourde pleine et me disait… un p’tit biscuit avec ça… et moi de lui dire… Un vagabond a pas le droit de demander, pas le droit de refuser … Je me dis… Le k-oeur attire des événements de synchroni-vie-tés par le socle ab-jetal qui te porte … et t,es perçu comme quelqu’un qui possède un secret que tout le monde possède … (45.58)

47 : Si tu regardes les proverbes sur le k-oeur… tu vas sur internet … tu vas être étonné de voir que le k-oeur est porteur de magie et de merveilleux … les signifiants du k-oeur sont très chargés … alors que finalement, ce qui est intéressant du k-oeur, c’est l’ignoré de la k-ondition humaine … parce que pour être capable de passer par le k-oeur, faut abandonner les autres chemins qui sont si invitants … qui s’appellent les sens, le cerveau et le viscéral … le k-oeur est très très flottant dans la personne humaine … et c’est pour ça que le k-oeur n’a pas rapport aux sentiments, mais aux ab-ffects … c’est-à-dire les affects les plus nobles reliés à la logique de paix du rêve big bang lui-même. .. et les sentiments se logent ou y peuvent entre les 5 sens, la raison et le viscéral… (47.03)

48 : Fait que, je suis là-dessus de ce temps-ci… les lois du k-oeur … et je suis dans mes abs … parce que mettons que je parle d’un ab-cept plutôt que d’un concept … c’est quoi un ab-cept, c’est la partie onirique, la partie du merveilleux que possède un concept … Dans un ab-cept, qui est vécu par le k-oeur, tu n’es pas à la recherche d’une définition … tu n’es pas à la recherche d’une solution … tu es à la recherche d’habiter la maison du point d’interrogation … qui est la maison du merveilleux … et à chaque fois que tu passe du point d’interrogation à une explication, tu tombes dans cette folie de s’imaginer que la réponse que t’as trouvé est meilleure que celle de ton voisin (47.43)

49 : c’est comme ça que se font les religions … L’ab-mmunication … c’est quoi contrairement à la communication? … l’ab-mmunication c’est cette réserve à communiquer pour ne pas être intoxiquer par les controverses de la raison … par exemple quand je me renferme au 24 heures informatique de l’uqam… tu le sais t’es venu me porter à manger ben des fois … mais ce qui m’étonne c’est certains de mes partenaires de 24 heures qui sont très dysfonctionnel … par exemple, y en a un qui vient au 24 heures juste pour engueuler les autres sur facebook … un colérique incendiaire … qui se bat, se décompose, qui arrive au petit matin … en maudit… perpétuellement en logique de guerre… il vit des dysfonctions sévères qui ne sont pas basées sur le merveilleux, donc sur le k-oeur. (48.59)

50 : Quand j’étais à O brien mission ou àl’armée du salut à Toronto… kes responsables venaient me voir et me disaient … t’es trop heureux pour être ici, ta vie est en danger … donc à un moment donné, le k-oeur est porteur d’un contact privilégié… un ab-mmunication avec la vie et ce qui te rend très inconfortable avec les humains aussi parce que souvent les humains… ce qui est difficile mettons dans les mystiques … toute l’histoire du mysticisme à partir du cantique des cantiques jusqu’à aujourd’hui, c’est cette servilité à une croyance que Dieu existe … que n,avait pas Plotin d’ailleurs à titre de néo platonicien précédant St-Augustin, le manichéin converti à la ste- Trinité… parce que c’est une croyance que dieu existe… on ne sais rien de plus … Personne ne sait avec certitude… le pari de Pascal… (50.10)

51 : chaque période du mysticisme essaie de te convaincre que ce mysticisme est supérieur au précédent… comme en histoire de l’art au 20eme siècle… Par exemple, tout le mysticisme des illuminés de la iere partie du 17eme siècle (le père Coton, Surin, Alvarez, Thérèse d’Avila, Jean de la croix., Marguerite Bourgeois) je les ai cité dans l’ordre parce qu’ils furent très peu nombreux et ils mirent en péril les codes institutionnels de l’Église… ils furent quand même des entreprises de conversion par une croyance plus grande que celle de ton voisin … Le seul que j’exclue de cette chaîne c’est françois d’assise… Ego sum pauper, nihil habeo, et nihil dabo… Je suis pauvre, je n’ai rien, je ne demande rien. (51.15)

 

JEUDI 24 JUIN 2021…. TRAITÉ DES ABS… SUITE DE LA RÉFLEXION À PROPOS DE L’EXPOSÉ DES TROIS FORMES D’ERRANCES (FANTOMATIQUES,AXIOLOGIQUES ET POÉTIQUES) DANS LE SOCLE ABS-JETAL DE L,ABS-XISTENCE

Michel le concierge - YouTube

(2991) (3 mai 2019)

COMME LE DIT SI BIEN MON PARTENAIRE DE RECHERCHE ET AMI MICHEL LE CONCIERGE: «LES NANO-CITOYENS-PLANÉTAIRES SONT DES VOYAGEURS SANS DESTINATION CONNUE… EN CONSEQUENCE DE QUOI L’ERRANCE POÉTIQUE REPRÉSENTE LA CONTRIBUTION LA PLUS ÉLEVÉE À L’OEUVRE DE LA PAIX UNIVERSELLE…. LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE EN DÉCOULANT EN REPRÉSENTE LE SENS SUPRÊME DE L’EXISTENCE DE L’HUMANITÉ SUR TERRE, METTANT FIN NANO-INSTITUTIONNELLEMENT AUTANT À L’ERRANCE FANTOMATIQUE QU’À L’ERRANCE AXIOLOGIQUE SYSTÉMIQUEMENT ET HISTORIQUEMENT CONSTITUÉS PAR CES ÉTATS HOBBIENS, CRIMINELS DE DROIT COMMUN MIS AU BAN DE L’HUMANITÉ ET DE LA NATURE HUMAINE….. QUE PLUS UN NANO-ENFANT NE MEURE SUR TERRE DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE.

1er Nano-Citoyen planétaire... / Mike le concierge !... - YouTube

———————

Tout notre doctorat ( Auld, Woodard, Rochette) repose en fait sur les axiomes suivants… Sur terre, il existe trois formes d’errance… l’errance fantomatique, l’errance axiologique et l’errance poétique, le tout découlant de la dynamique entre errare/itérare.

L’errance (étiquette) provient éthymologiquement de deux branches… l’errare (l’égarement) et  l’iterare ( le projet initiatique).

Pierre Rochette et Alexis Lemieux, après 2 ans de recherche à l’UQAM,  inventons donc un nouvel outil théorique … LES DYNAMIQUES DE L’ERRANCE ROCHETTE-LEMIEUX …..

Quand l’errare gagne sur l’itérare c’est une errance fantomatique, quand l’errare combat l’iterare c’est l’errance axiologique, quand L’iterare gagne sur l’errare c’est l’errance poétique ou initiatique.

L’objectif du doctorat (Auld, Woodrad, Rochette) m’apparaît être celui-ci: Comment donner accès à l’errance poétique sur terre à tous, et en particulier à ces millions d’enfants qui se meurent de faim ou de blessures de guerre par une invention …… la nano-citoyenneté-planétaire ……  consacrée à une justice épistémique pour toute vie personnelle oeuvre d’art à partir d’une logique de paix?

Les deux premières errances ( l’errance fantomatique et l’errance axiomatique) sont des expressions d’une logique de guerre ontike (les conflits du réel guerrier) … la troisième errance ( l’errance poétique) est l’expression d’une logique de paix onti-kha-tive.( les contemplations du réel onérique par le chemin initiatique du rêve big bang)

———-

Toute l’expérience de l’archétype hologrammique de Pierrot le vagabond céleste consista à explorer en radicalité enchantée l’errance poétique tributaire d’une logique de paix au travers de ses différentes métamorphoses de vagabondage  pour  en découvrir les lois du merveilleux permettant l’invention d’une institution parlant au nom des errants fantomatiques de la terre de façon à déployer une métaphysique onti-kha-tive invitant  les errants axiologiques à sortir de toute logique de guerre. Cette institution de la nano-modernité issue de la logique de paix par l’errance poétique sur terre porte le nom de NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE.

———-

L’objectif étant d’en inventer les lois d’une justice épistémique dans une métaphysique de la paix onti-kha-tive … pour que nous soyons radicalement dans une logique de pays oeuvre d’art inspirée  par l’errance poétique de l’archétype hologrammique du vagabond céleste vécue dans ses différentes métamorphoses de ses vagabondages.. S’ARTICULANT SOUS UNE QUÊTE INITIATIQUE ENCHANTÉE RADICALE…. et non dans une logique  de polémique d’errance axiologique ou fantomatique.

———–

C’est ainsi que la première loi…. CELLE DES  TROIS ARCHÉTYPES HOLOGRAMMIQUES ,,,,,nous permit de constater que Marlene Auld, devenant Marlene la jardinière, prenait soin de la beauté du monde en action sous les critères mêmes de ce que PIERROT VAGABOND vécut comme errance poétique, mais sans en avoir encore les mots pour le théoriser.

———–

Mais cette première loi des archétypes hologrammiques….nous permit aussi de constater que Michel Woodard, devenant Michel le concierge vivait d’énormes colères philosophiques (de là l’invention de sa philosophie d’en bas) à partir de sa posture d’errant axiologique , vivant des victimisations au quotidien sur son travail le rendant aussi très sensible à l’errance fantomatique et parfois errant fantomatique lui-même dans sa chair , donc aussi profondément blessé par la logique de guerre, mais sans en avoir encore  les mots pour le théoriser…Alors qu’il avait toujours eu les mots pour l’exprimer…..tout en ayant vécu en majeure un rêve big bang par son amour oeuvre d’art pour Marlene, qui lui donne un réel accès aux paramètres même de l’errance poétique…

———-

ce qui fait que son archétype hologrammique de Michel le concierge en fait un formidable objet problématologique de notre laboratoire de justice épistémique par une sculpture des lois de la logique de paix….. que réclame son remarquable documentaire  LA PELLE JAUNE.

———

W.E.B. Du Bois | Biography, Education, Books, &amp; Facts | Britannica

 

Je te cite Un texte du grand anti-esclavagiste W.E.B. Dubois dans son chef d’oeuvre …les âmes du peuple noir…dans son chapitre sur Alexandre Crummel…

W.E.B. DUBOIS

C’est ainsi que cet homme à l’aveuglette, marchait en quête de lumière; tout cela n’était pas la vie – c’était l’errance sur cette terre d’une âme en quête d’elle-même, la lutte de celui qui cherche en vain sa place dans le monde, hanté sans cesse par l’ombre d’une mort même – la disparition d’une âme qui a manqué à son devoir. Il erra pendant vingt ans- pendant plus de vingt ans; et pourtant une question, irritante et lancinante, dévorait sans répit son entraille…… cet étrange pèlerinage ne vous surprendra pas… Débarrassé de la tentation de la haine, brûlé par le feu du Désespoir, vainqueur du doute et armé pour le sacrifice contre l’humiliation, il rentra enfin chez lui, à travers les mers, humble et fort, doux et déterminé. Il s’inclinait devant tous les sarcasmes et les préjugés, devant toutes les haines et les discriminations, AVEC CETTE RARE COURTOISIE QUI EST L’ARMURE DES ÂMES PURES.

——————-

intitulé FIGURES DE L’ERRANCE (L’HARMATTAN, 2007) ….

” Errer possède un double sens. Un premier venant du latin errare signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté…

Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pécheur. Ici l’errance conduit à l’erreur: Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur: ACTION D’ERRER CA ET LÀ. ACTION D’ERRER MORALEMENT OU INTELLECTUELLEMENT, ÉTAT D’ESPRIT QUI SE TROMPE. On parlera ainsi d’errement

Mais ce verbe errer ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie, aller, voyager, cheminer, verbe qui était très employé sous cette forme, venant du bas-latin iterare. C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, du JUIF ERRANT,

ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessamment jusqu’à la fin des temps. C’est aussi Zarathoustra, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

L’errance peut s’envisager au moins sous deux aspects: D’ordinaire, elle est associée au mouvement, souvent À LA MARCHE, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, QUI NOUS JETTE HORS DE NOUS-MÊMES, et qui ne mène nulle part.


L’errance, toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. CETTE CONCEPTION DE L’ERRANCE NÉGATIVE envisage l’errant comme un être égaré, désoeuvré, à la dérive, sorte de SDF de notre période contemporaine. Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant c’est être, à un moment donné, SANS ATTACHE PARTICULIÈRE, ALLANT D’UN LIEU A L’AUTRE, EN APPARENCE SANS VÉRITABLE BUT. En apparence seulement car l’errance EST UNE QUÊTE: une quête d’autre chose, d’un autre lieu qu’Alexandre Laumonier appelle LE LIEU ACCEPTABLE.

L’errance pose en effet un certain nombre de questions concernant le lieu, l’espace, le mouvement, le temps. Cette recherche du lieu acceptable distingue l’errance du voyage.

Voyager, c’est quitter son domicile ordinaire pour l’inconnu, sachant que le voyage n’est vraiment jamais accompli qu’avec le retour. Dans le voyage, il n’est pas recherché un autre lieu ou vivre. Le voyage est un éloignement momentané…. ( MOI JE NE VOYAGE JAMAIS SIMON)

 

Cela dit, d’autres voyages s’apparentent à L’ERRANCE telle qu’elle vient d’être évoqués (iterare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN REVE DE L’AILLEURS (CA C’EST MOI LE VAGABOND CELESTE SIMON) tel qu’en firent l’expérience Rimbaud, Gauguin ou les hippies des ann.es 1970 sillonnant l’Inde. Long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

Simon Gauthier – Vagabond Celeste – YouTube

Dans cette errance, l’objectif n’est pas de se perdre mais de se trouver. L’errance est la quête incessante d’un ailleurs. Du fait de cette quête, généralement. IL N’EST PAS ENVISAGÉ DE RETOUR EN ARRIERE (ca c’est le vagabond céleste Simon) c’est à dire de retour à l’endroit dont on a senti le besoin de partir.

Jocelyne Germain – YouTube

Car l’errance relève de LA NÉCESSITÉ INTÉRIEURE, NÉCESSITÉ DE PARTIR, DE PORTER SES PAS PLUS LOIN *** (les fameuses bottes pour aller plus loin dans la vie) et son existence ailleurs.

————-

 

 

MARDI 22 JUIN 2021 ….TRAITÉ DES ABS…. DANS LE PROCHAIN ZOOM DES RÊVEURS ÉQUITABLES …. …. VAIS-JE AXER L’EXPOSÉ SUR LA QUESTION PHILOSOPHIQUE DE LA MORT OU PASSER TOUT DE SUITE AUX TROIS FORMES D’ERRANCE (FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE,POÉTIQUE) DANS LA SÉPARATION DE L’EXISTENCE ET L’ABS-XISTENCE PAR LE NOYAU BIG BANG DE LA QUESTION… QUEL EST TON RÊVE?

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

JOURNAL, mardi 22 juin 2021

Les trois prochains jours seront consacrés à la question… qu’est-ce qui me rend le plus heureux comme thème ….dans le prochain zoom des rêveurs équitables pour le doctorat?…. La question philosophique de la mort dans le traité des abs ou celle des trois formes d’errance (fantomatique, axiologique, poétique)  dans la séparation entre l’existence et l’abs-xistence par le noyau big bang de la question… quel est ton rêve?

——–

EXTRAIT DU DERNIER ATELIER DE LA MÉTHODE

PIERROT

35 : chacun est animé par quelque chose qui l’anime profondément … qui es prêt à investir sa créativité à l’intérieur d’un groupe… c’est ça un collectif… Un collectif passe par le cœur et actuellement, parce qu’on se connaît un peu plus par nos rencontres, le cœur du collectif est en train de s’installer … c’est sain un collectif quand le cœur s’est construit à notre insu… ça devient vraiment intéressant… (36.54)

GAELLE

36 : Fait que du coup, c’est toi Pierrot … je me disais… comme toi tu travailles avec la problématique du vagabondage, de travailler la question donc, qu’est-ce que c’est que vagabonder le quotidien à travers LA FISSURE DU TEMPS? (37.12)

PIERROT

37 : moi je sais bien que dans Monsieur 2.7k … ça commence par une expérience de cerveau-théâtre… que j’ai toujours rêvé monter… alors dès les ières pages du roman initiatique , c’est une quinzaine de personnes qui sont couchées dans des sleepings par terre et il fait noir, tu n’entends qu’une voix.  C’est le cerveau-théâtre… et dans le roman, ce cerveau-théâtre , c’est une voix qui raconte l’expérience et ça se termine par un déjeuner en commun … (Gaelle… ah, c’est génial) et ce qui est intéressant, c’est que ça demande aucun décor… les gens amènent leur sleeping, 10 ou 15 personnes qui sont couch.es par terre… et le narrateur est hors temps, hors réalité, hors servitude… c’est-à-dire ce qu’il raconte, c’est ce que tout le monde rêve de vivre un jour … c’est un abandon à la beauté du monde …. et tout ce que je demande, c’est que t’amènes ton sleeping , tu te couches à terre dans le noir et ça dure une demie-heure (Gaelle… c’est génial)… On entend que la voix, on ne voit pas la personne (38.49)

GAELLE

38 : Ça ressemble pas mal en fait à ce que je t’avais dis… en fait, c’est marrant… il y a quelques semaines et on était sortis justement de l’autre groupe avec lequel je travaille qui est les rêveurs équitables… et là je dis à Pierrot… écoute Pierrot … j’ai idée comment tu pourrais mettre ton ier abs en scène et là j’avais appeler ça le fantôme littéraire… Moi j’aime bien ça le cerveau-théâtre, je trouve ça génial … et je me demande même que étant donné que dans un théâtre ça se termine par un déjeuner le lendemain … je me demande si on pourrait pas amener quelque chose de performatif et les gens qui vont venir pourraient très bien manger le lendemain (39.44)

PIERROT

39 : Et là ce qui est intéressant, c’est que les gens ont vécu une expérience onirique, ils ont vécu un rêve … moi j’appelle ça une troupe de somnambules dans le fond … l’idée, c’est qu’on est tous habités par une vie… on est des doubles vies parce que comme rêveurs on a une vie et ça rejoint mon existence et mon abs-xistence … ce serait à minuit pile … L’idée c’est de donner accès à un certain nombre de personnes au droit de rêver  PAR UNE VOIX… et ce qui est raconté dans le fond c’est comme un vagabond a fait pour son rêve UNE ÉPOPÉE… et chaque soir il ne raconte jamais le même épisode… et évidemment, à travers chaque débris de la mémoire du cœur … Mettons qu’on fait 10 soirs… chaque nuit, on ne raconte pas la même chose mais c’est toutes les mémoires du cœur comme vagabond (42.58)

GAELLE

40 : Ton cerveau théâtre pourrait donc avoir 10 enregistrements de scénarios différents de l’abs-xistence… (43.13)

PIERROT

41 : Et l’idée c’est qu’on pourrait avoir un pod-cast à la fin des 10 épisodes  (Vanessa… et on pourrait venir aux 10 aussi) … (43.35)

GAELLE

42 : Donc au niveau de la recherche-création, on demande finalement une subvention… ça va être important de dire dans le fond … y a un travail d’écriture… et sur l’enregistrement… (43.45)

PIERROT

43 : Et l’idée, c’est de rendre le merveilleux accessible à tous … le merveilleux c’est que si tu es couché à terre et que tu fermes les yeux, une voix peut t’amener le merveilleux.,.. et à la fin, l’idée c’est un rendez-vous des rêveurs équitables … c’est que tous ces gens-à qui ont vécu le cerveau-théâtre et là les gens, à partir de ce qu’ils ont vécu, racontent un évènement du merveilleux de leur propre vie. … quel est ton rêve? (Gaelle… super idée… trois wow) (45.07)

———-

————————-

—————————————–

Gaelle et moi devenons de plus en plus de vrais danseurs de silence-cathédrale … par pure vocation consacrée à la pensée pure. Je prend plus de marche philosophique seul le jour, je travaille de plus en plus étendu sur le sofa dans la chambre… Je sens que le traité des abs grandit en moi… par pure poésie à cause , je pense de l’ensemble de mes errances poétiques ou j’ai vagabondé la beauté du monde en déposant entre parenthèses …. la réalité ontique des irritants du quotidien …. au coeur de l’existence …. pendant que, propulsé par la question… quel est ton rêve? … j’explorais le …..  hors temps, hors réalité, hors servitude ….. soit …. L’ABS-XISTENCE …. en tentant À TRAVERS MON RÊVE BIG BANG … d’y découvrir les lois qu’on pourrait offrir à tous …. sous forme de vie personnelle oeuvre d’art, pays oeuvre d’art, nano-citoyenneté-planétaire.

———–

Qu’est-ce que la philosophie pour moi? … c’est un rêve pour tous et chacun par une série D’ABS-CEPTS constituant les lois d’un traité des abs…  La différence entre un abs-cept et un concept m’apparaît être l’onérisme comme co-créateur invisible d’un événement impossible qui s’appelle l’abs-vivance oeuvre d’art.

————-

Je suis de plus hanté par toutes celles et ceux qui n’ont pas les conditions minimales pour rêver leur vie oeuvre d’art …. le jour ou la nano-citoyennet-planétaire conscientiseront les 193 états de l’importance de favoriser d’abord leurs structures en fonction d’une justice équitable  pour le plus petit, l’humanité oeuvre d’art sera en marche vers une esthétisation de la condition humaine pour tous.

———–

Ce qui m’impressionne le plus dans mes nuits et jours métaphysiques avec Gaelle c’est son choix musical, la sensibilité de son coeur, l’élégance et le doigté dans son rapport aux autres, une rigueur tranchante et incontournable avec son éthique personnelle, une réelle inquiétude pour chaque membre de sa famille…. et cette force d’intensité à créer et recréer constamment de nouvelles étiquettes conceptuelles… Un jour, après son doctorat, lorsqu’elle aura un poste de chercheuse de haut niveau dans une université, elle constituera en soi une bare de mesure des plus inspirante d,excellence et de droiture pour quiconque l’approchera.

Autant de qualités que je pense en avoir aucune comme fondement de ma personnalité. Je suis un coureur des bois, un peu sauvage, qui fuit tout contact humain préférant ceux des livres et des audios… mais qui lorsqu’il se retrouve en situation publique, réagit comme par métier pour performer… et qui le regrette après.

Comment deux personnes si différentes peuvent-elles cohabiter nuit et jour sans se tomber sur les nerfs?… Je pense que la passion de la recherche chez l’un comme chez l’autre nous enveloppe d’admiration réciproque… Nous avons beaucoup sacrifié l’un et l’autre pour notre rêve. Et autant l’un que l’autre sommes prêts à tomber au combat et cela sans concession pour que le rêve soit le fil d’or de notre vie.

Je lui dis souvent… Prends le pari de ton rêve…. continue de ne pas tricher… et tu attireras autour de toi des rêveuses et des rêveurs aussi passionnés que toi tout en étant inspirés par toi. Ton doctorat à Concordia sera magnifique parce que ta pensée théoritique pure en mÉtaphysique est remarquablement architectonisée par le biais de ta conscience graphique et tes semioias.

————

Vagabonder la beauté du monde …. j’aimerais finir ma vie ainsi…. hors temps, hors réalités, hors servitudes.,,  une fois le traité des abs terminé…

————–

 

Pierrot le Vagabond Chercheur |

LE MERVEILLEUX MICHEL LE CONCIERGE…

Quelle brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. que son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..pour définir ce qui se passe dans le noyau de la question… quel est ton rêve?  …… et …… son audacieuse réponse à la question …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… de Gaelle Étémé …… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…

——————–

Cimetière catholique images libres de droit, photos de Cimetière catholique  | Depositphotos

RÉFLEXIONS SUR MES VAGABONDAGES DES CIMETIÈRES

Ce soir, nous partirons  de la brillante question philosophique de Gaelle  dans le dernier zoom qu’on pourrait résumer sous la phrase suivante:

À PARTIR DES PRÉMISSES DU TRAITÉ DES ABS…

QU’EST-CE QUE LA MORT?

———-

January | 2021 |

GAELLE ÉTÉMÉ ….GRAPHE

J’AI ENCORE UNE QUESTION…. J’AI L’IMPRESSION QUE… LA QUESTION FONDAMENTALE , VRAIMENT RADICALE QUI S’IMPOSE … LORSQU’ON SUIT TA DISTINCTION ENTRE L’OBJET ET L’ABS-JET… SI POUR
TOI L’OBJET, C’EST CE QUI EXISTE, CE QUI EST DANS L’EXISTENCE … L’ABS-JET ÉTANT CE QUI SERAIT… HORS EXISTENCE… LA QUESTION FONDAMENTALE … COMME LA QUESTION DU BOUFFON … QUI ARRIVE ET QUI POSE UNE QUESTION UN PEU BOUFFONNE… QUI EST UNE QUESTION SÉRIEUSE… QUI SERAIT CELLE-CI :

QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (36.30)

———

 

February | 2020 |

PIERROT

32 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… et je donnerai l’exemple de mon oncle Paulo… qui est un formidable…(36.43)

————

Gaëlle ÉTÉMÉ | doctorate student in sociology (in process) | Université du  Québec à Montréal, Montréal | UQAM | Department of Sociology

GAELLE ÉTÉMÉ

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) …

donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? (37.40)
Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du
référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existes quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (38.18)
Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort… Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie
est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle…

EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UNABS-JET? …pareil  pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est â qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales

———–

Le Disque Compact

PIERROT REND HOMMAGE À GAELLE ÉTÉMÉ.

ainsi donc… à  partir de la brillante question philosophique de Gaelle sur qu’est-ce que la mort dans ton traité des abs?…et …..  de l’intuition forte de la réponse de Michel à Gaelle au sujet de la mort  …..comme étant  ….. LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS… …

Je soupçonne que …. dans le traité des abs….  AVEC LES MOTS D’AUJOURD’HUI … ET CELA APRÈS DE TROIS ANS DE COMPLICITÉ AVEC LA DOCTORANTE-SOCIOLOGUE-MÉTAPHYSICIENNE …GAELLE ÉTÉMÉ …. SUITE À SES AUDIOS-RÉFLEXIONS ENREGISTRÉS AUTOUR DE  SA PROBLÉMATIQUE DE LA DAME QUI PENSE…. versus ….  son architectonie en pensée pure d’une métaphysique de la raison cosmétique…

 

https://ello.co/gaelleteme … GAELLE ÉTÉMÉ…. A DÉPOSÉ DANS CE SITE DES  ÉLÉMENTS DE SON VOCABULAIRE CONCEPTUEL DE SON DOCTORAT SUR SA MÉTAPHYSIQUE  DE LA RAISON COSMÉTIQUE |

 LA DAME QUI PENSE … GAELLE ÉTÉMÉ BLOGUE DE PIERROT

4161, 17 juin 2020, J’écrivais…

Je n’ai rien, je ne suis rien, je ne demande rien… et pourtant c’est avec moi que la beauté du monde vient prendre des forces devant une condition humaine dont il faut franchir L’ALPHABET DES SOUFFRANCES ( FORMIDABLE INVENTION GRAPHIQUE DE GAELLE) pour traverser l’océan de compassion pour atteindre le secret du rien qui signe le réel tout en en faisant par partie.

De là l’importance de ma série des ab (ab-dées, ab-cepts, ab-mmunication etc…) qui témoignent du flottement de toute étiquette lorsque cryptée par le champ constellaire de toute vie personnelle oeuvre d’art aspirée par un rêve big bang. WOW-T=2.7K?

Je vis de la passion de l’émerveillement d’être vivant… dans la passion de la certitude de la rivière lumineuse que constitue la vie dont la mort n’est que le rideau invisible d’une peur accessoire.

Je me rappelle… la nuit… à la Butte aux Pierrots, l’ancienne butte à Mathieu… Nous avions un succès fou…. avec la poune… j’habitais l’ancienne maison de Raymond Levesque…. vers 3 heyures du matin… après le spectacle… je construisais le chemin de pierre avec une brouette et des pierres… menant sous la scène ou seraient enfouies mes cendres, que je me disais. Puis, en pyjamas… à quelques pas entre ma maison et la scène, j’entrais par en arrière, j’ouvrais les lumières de la butte… et je lavais la scène à la moppe comme pour me rappeler un jour qu’il était impossible d’être si heureux dans la méditation …. Aujourd’hui… la butte est disparue, ma scène aussi… mais mon chemin de pierre lui est encore là eet mon ancienne maison aussi.

Les grillons, le vent dans les arbres, la rivière du parc des amoureux juste en bas de la côte… me chantaient le rideau invisible que constitue la peur de la mort…. car la condition humaine dans tout sa tragédie n’est finalement qu’ignorance … la mort est un rideau invisible pour les illuminés de la rivière intemporelle de la vie.

Je suis passionné du génie métaphysique de Gaelle… Je disais à Marlene et Michel ma conviction que Gaelle, un jour, se retrouvera au collège de France….comme Marlene et Michel un jour seront l’événement d’un colloque international sur les dimensions du rêve.

Et dès que je ferme les yeux…. je vois le conteur international Simon Gauthier dans UN CONTE POUR UN FEU DE JOIE (encore une invention de Gaelle) ou Marlene avec ses jardins, Michel avec sa guitare et gaelle avec ses graphes déploient dans le même événement international les ailes de ce que constitue UNE AMITIÉ OEUVRE D’ART dans les cadres de la nano-modernité.

UNE AB-DÉE. .. c’est unbe idée qui refuse de se matérialiser pour ne pas nuire A LA SIGNATURE DU RIEN…. c’est une idée qui humblement dépose les vêtements de sa logique sur le sol pour ne marcher que pieds nus sur les impossibles des enchantement du rien… UNE IDÉE QUI SE FAIT AB-DÉE … c’est le secret du VOIR… car le voir passe par L’ABDICATION HEUREUSE( ENCORE UNE FORMIDABLE INVENTION DE GAELLE).

Ce n’est pas pour rien que quand je suis avec Gaelle dans son atelier de métaphysique que constitue la poésie ABJETALE de son petit appartement, mon cerveau marine dans la beauté du sien.

En deux ans, nous avons vécu de grands moments ponctués par la mémoire des ab-jets…. Par exemple… sa dame qui pense au cerveau ouvert porte quelques plantes jaunes que nous avons ramassé à la fin de l’été passé dans la Vieux port de Montréal lors d’une de nos marches philosophiques de nuit…

Par exemple, le petit paysage champêtre qui traine par terre devant sa toile noire aux syntagmes et étiquettes de recherche dans son atelier de métaphysique, nous l’avons acheté dans une friperie sur la rue Masson pour 6 dollars je crois alors que c’est tout ce qui nous restait sur nous….. c’est un ab-jet… UN AB-JET… c’est un objet qui porte la trace des débris de la mémoire du k-oeur … dans le sens ou la trace se fait lumiêre même de la beauté du monde par le rien et le rêve big bang qui le signe….

EGO SUM PAUPER, NIHIL HABEO, ET NIHIL DABO

————–

—————————-

————————————————

SUITE DE LA PENSÉE DE PIERROT

que …. les cimetières sont les lieux ou les pierres tombales abs-jetales s’échangent des débris de la mémoires du coeur …  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique de leurs champs de rêvons vagabonds et heureux …. parce qu’enfin libres d’inventer à nouveau des multivers de rêves big bang uniques en quête  d’abs-jets et de socles-abs-jetaux poétisables   ……  d’ ” Évènement Big.Bang ” impossibles …  hors temps, hors réalité, hors servitude parce que de nouveau poétiques.

 

ET …DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI… JE DIRAIS QUE … CE SONT …..  CES NUITS DANS LES CIMETIÈRES ….  À ABS-MMUNIQUER AVEC LES ABS-TETS-PIERRES-TOMBALES QUI FONT DE PIERROT LE VAGABOND DÉLESTE… UN ABS-VIVANT… OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur |

DE LÀ, DANS LE 10IEME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS… L’IMPORTANCE QUE LE CONTE PHILOSOPHIQUE DE SIMON GAUTHIER ….LE VAGABOND CÉLESTE  ….. TOURNÉ PAR MICHEL …. DANS SON ENTIER SUR SCÈNE…

Pierrot le Vagabond Chercheur |

PUISSE FAIRE PARTIE DE LA GALERIE DE NOS ARCHIVES SUR YOU TUBE, DANS LE CANAL DE MICHEL LE CONCIERGE.

——–

340 idées de Clair de lune en 2021 | clair de lune, peinture, nocturne

Peut-être que je pourrais déposer l’hypothèse qu’un errant poétique vagabondant les cimetières …  ne voit pas la mort comme les autres …. Il dort dans les cimetières pour doucement la nuit, devant des tombes d’enfants, bercer l’abs-vie sous sa magie-lanterne …. Quand le soleil tombe et que sous le clair de lune, les PIERRES TOMBALES ABS-JETALES  parlent, il y a des confidences qui parcourent le cosmos…. ni joies ni peines, que de la beauté du monde sous un conte… Il était une fois…

La mort n’est qu’un personnage de conte comme les autres…  Car la vie est un conte dont le public est LA MORT ABS-VIVANTE… en tout cas, ma vie ne fut qu’un conte et la MORT ABS-VIVANTE mon public…  Je me rappelle cette fois ou comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… Le matin… je me levai et marchai la voie ferrée… Au loin, soudain, je vis briller une petite plaque en métal. Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel

————-

Croix abstraite blanche illustration stock. Illustration du pagaille -  89978778

… LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
planteé le long d’la voie ferrée

Sophie Gréard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste

————-

Art De Halloween, Tombes Foncées Et Battes Dans La Peinture Bleue De Forêt,  Illustration Musique De Nuit Illustration Stock - Illustration du tombes,  halloween: 102690462

Les nuit à dormir dans des cimetières a fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Le socle abs-jetal de mon rêve est devenu un rêve encore plus dansant la mort que ma propre ABS-MORT elle-même.

Dans les cimetières, les pierres tombales se racontenr la dramaturgie humaine comme si c’était des IL ÉTAIT UNE FOIS… avec toute la tendresse de chacune des histoire devenue champs de rêvons pour se consoler les une des autres par la création de nouveaux IL ÉTAIT UNE FOIS… comme si le rêve-big-bang ABS-NANO -COSMOLOGIQUE était à la fois  abs-ent et abs-abs-sent. Et pourtant, le tout se vit comme un cri de bienveillance face aux humains… il semble dire… vous avez la chance , après nous, de réécrire l’impossible…. et c’est ce que Pierrot le vagabond céleste va tenter de faire…. et cela durant toute son abs-vie.

Pourquoi dormir avant tout devant des tombes d’enfant?… parce que ce sont des abs-jets de champs de rêvons … fantomatiques…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS …. MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur… d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art consacrée au droit à l’errance poétique pour tous.

QUI TRICHE AVEC SON RÊVE EST UN ERRANT AXIOLOGIQUE…. QUI EST DOMINÉIGNOMIGNEUSEMENT  PAR UN ERRANT AXIOLOGIQUE EST UN ERRANT FANTOMATIQUE. ‘errance poétique est le rêve big bang non négociable… d’une humanité oeuvre d’art en devenir .

——-

Car je me rends compte aujourd’hui que j’avais pris un pari que je ne pourrais que synthétiser qu’avec les mots d’aujourd’hui…. Est-il possible de découvrir des lois qui soulageraient la condition humaine en quittant de façon radicale et absolue toute errance fantomatique et tout errance axiologique que pour n’habiter que l’errance poétique sur terre?

Et découvrirais-je une nouvelle méthodologie de recherche en vagabondant la beauté du monde qui déboucherait sur une nouvelle épistémologie…. ce qui s’est traduit aujourd’hui par LE TRAITÉ DES ABS?

Quel est ton rêve? … dans combien de jours? … qu,as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? et comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde… conduisant à la 5ieme question… celle de la nano-citoyenneté-planétaire…

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

————

Gaëlle Étémé : Semioia | TNMOA

GRAPHE DE GAELLE ÉTÉMÉ

quel …. nuit et jour …. de bonheur dans des silences-cathédrale de recherche métaphysique… entre Gaelle et moi… Nous tenons chacun une oeuvre…. combien de fois j’aurais aimé parlé de son doctorat qui est  beaucoup plus riche que ce que je peux concevoir  …  au niveau de la pensée abstraite pure… mais bon… top secret:)))))))))))))))))

Ça fait plus de trois ans maintenant que je suis témoin d’une très grande intelligence qui semble opaque à tellement de ses proches alors que pour moi, c’est d’une limpidité cristalline.

L’amitié oeuvre d’art que j’ai pratiqué durant tant d’années avec Marlene et Michel … me va toujours comme un habit du dimanche avec Gaelle….

J’avance dans le traité des abs…

Gaelle me disait après le zoom de jeudi qu’un jour, nous partagerons une conversation publique … dialogue entre nos deux métaphysiques réciproques…

Je suis marié métaphysiquement à la poésie de danser la beauté du monde…

———–

Il est possible que la question… quel est ton rêve? … incubateur d’un noyau big bang propulseur de champs de rêvons soit fractalement et hologrammiquement la même question que se pose le multivers quand il s’abs-tualise sous l’énigme de la beauté du monde …. entre des errances fantomatiques, axiologiques et poétiques….

————

Bienvenue

SAMEDI 19 JUIN 2021…. TRAITÉ DES HABS… 6 IEME EXPOSÉ … LE SOCLE ABS-JETAL …. ET … LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. ERRANCE FANTOMATIQUE… ERRANCE AXIOLOGIQUE… ERRANCE POÉTIQUE…

 

—————

Membres du laboratoire

 1: RENCONTRE D’UN  ….ABS-VIVANT… C’EST-À-DIRE , DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI, CELUI QUI QUI ABS-MMUNIQUE AVEC LES CHAMPS DE RÊVONS EN LIBERTÉ AU-DESSUS DES PIERRES TOMBALES  DES CIMETIÈRES…  PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE … AVEC L’ÉTUDIANT EN MAÎTRISE …… ALEXIS LEMIEUX.

Dans le blogue du ier mars 2015, (www.surmonter la dépression.centerblog.net /26/citations/ de/nelson/mandela) Nous écrivions :

COMMENT J’AI RENCONTRÉ ALEXIS : J’étais vagabond avec mon bâton, mon sac à dos et ma guitare, je crois. Et je suis passé à Valleyfield devant le musée régional. Alexis était là sur le trottoir avec une collègue (Jeanne), faisant une promotion intelligente de ce musée auprès de la population passante.

Je lui ai dis que je vagabondais depuis 6 ans pour un doctorat. (C’était il y a deux ans).  Il m’a dit qu’il travaillait pour sa maîtrise en cinéma sur le thème de l’errance dans le corpus de production des films de son oncle Fernand Bélanger.

Fernand Bélanger - Films, Biographie et Listes sur MUBI

 2: LES FILMS DE L’ONCLE D’ALEXIS …. LE CINÉASTE LOUIS BÉLANGER

Je suggérai que nous travaillions ensemble sur une réflexion argumentative de calibre universitaire. Il m’invita à la cinémathèque québécoise où durant près d’un mois, il présenta les œuvres cinématographiques de son oncle, sous le thème de l’errance.

Et c’est là que je me suis rendu compte que tout ce qu’Alexis argumentait au sujet de l’étiquette   «errance» ne correspondait absolument pas à ce que j’avais vécu dans mon vagabondage.

Nous avions donc une confusion sur l’étiquette et ses attributs (que j’avais déjà notées et au colloque de l’uqam sur l’itinérance, où j’étais le seul errant présent et dans les différents dictionnaires, encyclopédies et œuvres bibliographiques).

Et c’est là qu’Alexis et moi, systématiquement et passionnément, nous nous sommes interrogés sur le pourquoi de cette confusion.

De longues heures à commenter nos lectures, jusqu’à ce que par hasard, je découvre Dominique Berthet et les racines de l’errance (errare/itérare).

—————

27 DÉCEMBRE 2020… JE PENSE AVOIR ENFIN RÉSOLU L&#39;ÉNIGME DU FONDEMENT  PARADIGMATIQUE AXIOMATIQUE DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …..  15 JOURS APRÈS LA FIN SW LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU

 3: DOMINIQUE BERTHET… LES FIGURES DE L’ERRANCE.

Mais d’abord, quelques phrase de Dominique Berthet dans son avant-propos d’un petit livre intitulé : FIGURES DE L’ERRANCE, L’HARMATTAN 2007 .

Errer possède un double sens. Un premier venant du latin « errare» signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté.  Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pêcheur. Ici l’errance conduit à l’erreur.  Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur : action d’errer ça et là. Action d’errer moralement ou intellectuellement. État d’esprit qui se trompe. On parlera aussi d’errements.

Mais ce verbe ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie ALLER, VOYAGER, CHEMINER, verbe qui était très employé sous cette forme venant du bas-latin ITÉRARE. C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, DU JUIF ERRANT, ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessammant jusqu’à la fin des temps. C’est aussi Zarathoustra, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

L’errance peut s’envisager au moins sous deux aspects. D’ordinaire elle est associée au mouvement, à la marche, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, qui nous jette hors de nous-mêmes et qui nous mène nulle part. L’errance toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. Cette conception de l’errance négative envisage l’errant comme un être égaré, désoeuvré, à la dérive, sorte de SDF de notre période contemporaine. Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas, car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant, c’est être, à un moment donné, sans attache particulière, allant d’un lieu à l’autre, en apparence sans véritable but. En apparence seulement, car L’ERRANCE EST UNE QUÊTE, une quête d’autre chose ( …..) Ceci dit, d’autres voyages s’apparentent à l’errance, telle qu’elle vient d’être évoquée. (Itérare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN RÊVE DE L’AILLEURS  (Ça c’est moi, le vagabond céleste Simon) tel qu’en firent l’expérience Rimbaud, Gauguin ou les hippies des années 70 sillonnant l’Inde, long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

————-

——————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L&#39;ÎLE DE L&#39;ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D&#39;ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

 4: LES LOIS …  ROCHETTE-LEMIEUX …  DE LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Mais nous nous sommes vite rendus compte que cette présentation statique rajoutait de la confusion.

Tout en analysant les films de son oncle, Alexis et moi nous nous rendions bien compte que, dans chacun de ses films, il y avait une part d’errare et une part d’iterare, MAIS JAMAIS DANS LA MÊME PROPORTION.

Et c’est cette minutieuse analyse qui nous a conduit à dynamiser l’errance en trois sortes de dynamiques possibles : L’ERRARE SUPÉRIEUR À L’ITÉRARE (FANTOMATIQUE …….. L’ERRARE ÉGAL À L’ITERARE (AXIOLOGIQUE) …. L’ITERARE SUPERIEUR À L’ERRARE (POÉTIQUE).

Là où nos deux recherches se séparent en des champs de questionnements complémentaires mais différents, c’est que de mon côté, je me suis rendu compte que l’errance pouvait être attribuée à toute personne humaine sur terre, à cause de sa naissance et de sa mort … DONC NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES ERRANTS ET DES ERRANTES PLANÉTAIRES.

Mais bien plus, trois questions reviennent depuis l’homme des cavernes : QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ? Les questions unissent fraternellement, les réponses désunissent a-socialement. De là le passage des errances esclavagistes (fantomatiques/axiologiques) à l’errance de liberté poétique par les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? , 2) Dans combien de jours?, 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?, 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————

————————

————————————–

Alors reprenons ou nous en étions rendus …

5: QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL? OU LES TROIS FORMES D’ERRANCE… FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 6c

5a) PREMIÈRE DÉFINITION:

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS
L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS
DE RÊVONS ….. SE VIT COMME UN SOUFFLE
POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS
FORME D’ABS-JET….

C’EST-À-DIRE …. DANS …ET AU SERVICE D&#39;UN RÊVE
BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE
…… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE
DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON
RÊVE? …. …

ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR
HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE
D’ART EN DEVENIR. (15.31)
—————

5b) DEUXIÈME DÉFINITION

Dans le traité des abs (ou traité du coeur comme poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—————-

6) LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX…. TEL QUE NUMÉRISÉ

Membres du laboratoire

 

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

7) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—–

 8: MADAME SUBWAY

 

Natashquan aura accès au réseau de fibre optique - Le Nord-Côtier

 

9 FÉVRIER 2009

 1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policiers
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

Épinglé sur street art

 

9:  LA FEMME AU CHAR DANS LE NOIR

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

 

———————————-

Impression sur toile « elle danse avec grace | peinture abstraite de  danseuse de ballet | elle est une illustration abstraite de danseuse », par  kartickdutta101 | Redbubble

10:  QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

BIG-BANG Peinture par Alain Menard | Artmajeur

 

11:  PROCHAIN EXPOSÉ… L’ABS-BIB-BANG NANO-COSMOLOGIQUE OU LE COEUR COMME FORME NANO-POÉTIQUE PURE.

…..MELIKAH ABDELMOUMEN, FEMME ET ÉCRIVAINE D’EXCEPTION À L’HUMANISME ÉMOUVANT POUR LES EXCLUS DE L’ERRANCE POÉTIQUE ……LUNDI 21 JUIN 2021 …..DANS LE TRAITÉ DES ABS…. LA MORT EST-ELLE UN OBJET OU UN ABS-JET? …. SUITE…

Mélikah Abdelmoumen - Babelio

MELIKAH ABDELMOUMEN, FEMME ET ÉCRIVAINE D’EXCEPTION À L’HUMANISME ÉMOUVANT POUR LES EXCLUS DE L’ERRANCE POÉTIQUE

 

« Disciple » de Serge Doubrovsky, père de l’autofiction mort il y a un an, l’écrivaine, militante, pédagogue et mère aimante Mélikah Abdelmoumen ne manque pas d’espaces cultivables pour créer. Expatriée pour suivre l’amour, elle a puisé dans son expérience d’immigrante pour écrire Douze ans en France, un récit empreint de fragments d’existence et de réflexions tissés de main de maître comme une fine et rigoureuse broderie française, singulière dans le paysage québécois.

C’est vrai que je n’ai pas vu beaucoup de ce type d’essais autobiographiques apparaître ces dernières années à ma porte de journaliste littéraire. Entre autres inspirée par les styles des écrivains James Baldwin et Ta-Nehisi Coates, qui ont tous deux exploré les questions de racisme, d’exclusion, d’origines et d’exil, notamment, l’auteure d’origine saguenéenne, née dans les années 70, de père tunisien et de mère québécoise, semble avoir trouvé le dosage idéal entre l’expérience personnelle et celle plus universelle pour raconter son immigration à Lyon, à travers de courts chapitres qui font des allers-retours dans le temps. Une immigration « ordinaire » faite de passages à vide, de portes closes, de complexité, de chocs culturels, d’angoisse, mais aussi de moments d’ivresse et de plaisirs divers vécus à travers ses douze années en terre « d’accueil » au pays de son mari, le père de son fils, qu’elle a suivi en France avant de revenir au Québec s’installer dans le quartier Villeray à Montréal, avec lasmala, dans une charmante maisonnée où elle m’offre panettone et café à travers les premières lueurs du printemps, les grandes bienvenues, qui réchauffent sa salle à manger nouvellement aménagée.

Au premier plan
Partie vivre en France en 2005, Mélikah Abdelmoumen a vu de plus près les attentats de Charlie Hebdo, de l’Hyper Cacher, de Paris et de tous les tragiques autres qui ont secoué le monde entier que si elle était restée dans notre Belle Province. Ces affres s’ajoutaient à la dure réalité des Roms, dont ceux qu’elle a pris sous son aile, ainsi qu’au racisme ordinaire vu ou vécu, celui exprimé par quelques ignorants ou, plus sournoisement, par un gouvernement lourd et complexe :

« Quand vous vous tenez face à l’immeuble, il y a sur votre droite une porte vitrée, par laquelle entrent tous les immigrés venus pour des démarches touchant leur titre de séjour ou tout problème lié à leur présence sur le territoire. Elle s’ouvre à neuf heures, mais pour avoir une chance de voir votre dossier traité ce jour-là, il faut être sur place bien plus tôt. Il est impossible d’obtenir des informations par téléphone. Il n’existe pas d’adresse courriel à laquelle vous pouvez envoyer vos questions. […] Vous comprenez, on ne vous doit rien, c’est vous qui êtes demandeur, et la France vous fait une fleur. Vous n’apportez rien à la France : elle n’a besoin de personne », décrit-elle au sujet des procédures d’immigration.

Mélikah Abdelmoumen précise ses mots : « Dans le livre, il y a, comme disait mon père, “le fil des exclus” : il y a les paroles de Serge Doubrovsky, juif qui a porté l’étoile jaune pendant la guerre, il y a les Roms qui ont eu un sort beaucoup plus dur que le mien, il y a mon amie Salima qui est voilée, mes amis du book club aussi qui viennent de partout et qui essaient de faire leur place. Mais entendons-nous, au sein de la population française, il y a énormément de gens accueillants qui pourraient d’ailleurs être un modèle pour certaines personnes ici (au Québec), mais concernant l’État, ouf… La France est le pays le plus complexe, carrément fermé. Le pays ne veut pas de nous. C’est dit par la bouche des politiciens, des médias, des agents de préfecture… Les individus, c’est autre chose! »

Roms de son cœur
Parmi ces « individus », il y a ceux qui, comme elle, ont tendu la main vers les Roms, dont elle fait un portrait frappant dans Douze ans en France. « Après avoir mis en place tout ce qu’il faut pour les maintenir dans la misère, l’instabilité et l’insalubrité, on substitue à la pauvreté comme explication de leur situation l’idée de “culture”, qui n’est souvent qu’un autre mot pour dire “race”. On les rend responsables de leur misère, et puis on les use jusqu’à ce qu’ils partent enfin “d’eux-mêmes”, quitte à connaître un sort encore pire dans leur pays natal. […] En côtoyant les familles roms sans abri dans les bidonvilles, sous les ponts, dans les squats et dans les parcs de France, j’ai cru retrouver ce que George Orwell décrit dans ses textes sur les slums de son pays au début du XXe siècle, ou ce que Baldwin ou Maya Angelou disent sur les ghettos noirs de leur temps. Et ça existe toujours, et c’est à côté de chez moi, et à côté de chez vous, et je l’ai vu », lit-on.

« Mais attention, là, prévient-elle. Je ne voudrais pas qu’on pense que c’est un livre pour dire “regardez comme la France est terrible, nous, au Québec, on est mieux! C’est pas ça… », insiste l’auteure qui n’a jamais vu ailleurs qu’en France une lutte citoyenne aussi forte. Une tradition qui l’a attachée à ce pays pour la vie, étant elle-même une femme engagée socialement, que ce soit au sein d’organisations comme l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) ou auprès d’êtres vulnérables croisés au détour d’une rue. Quant à ces Roms dont elle parle dans son livre, en ayant pris garde de changer les noms, elle les a quittés à regret tout en continuant de prendre des nouvelles comme elle peut. Ils lui manquent. Elle en parle la gorge nouée.

Pour différentes raisons exprimées dans cet essai autobiographique fort documenté, rester à Lyon n’était plus tellement une option… « Après les attentats de Paris, j’avais sombré dans ce qui pourrait bien avoir été une dépression anxieuse dont les symptômes de plus en plus handicapants m’avaient conduite chez une psychothérapeute. Il me fallait tenter de circonvenir l’état d’esprit qui, petit à petit, grugeait ma vie », écrit-elle.

« J’ai eu besoin d’écrire pour survivre émotionnellement quand j’étais là-bas. Je voudrais que les gens qui le lisent le voient comme un miroir : voici ce que ça donne quand tu es l’immigré, voici ce que ça donne quand tu fais partie des exclus. Moi, ça m’a fait réfléchir à ma manière d’accueillir l’autre. Puis, j’en parlais à mon fils, lui disant que ça m’avait rendue plus forte… qu’il n’y a plus beaucoup de choses qui me font peur. »

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

UN JOUR, NOS OEUVRES MÉTAPHYSIQUES FERONT LE TOUR DE LA TERRE… GAELLE ÉTÉMÉ AVEC SA MÉTAPHYSIQUE DE LA RAISON COSMÉTIQUE ET NOUS LES RÊVEURS ÉQUITABLES (AULD, WOODARD, ROCHETTE) AVEC LA MÉTAPHYSIQUE ONTIKHATIVE DU RÊVE BIG BANG.

Une immense journée de travail dans le silence cathédrale encore cette nuit… Nous avançons chacun dans nos métaphysiques réciproques et je dois avouer que les ateliers de la méthode tout autant que les ateliers-zoom du jeudi soir donnent à ma créativité un rythme qui me rappelle quand j’écrivais les chansons et numéros de scène pour le duo Rochette-Lamarre.

Je n’aurais jamais pu être professeur de philosophie… car rien ne ressemble moins à un philosophe-chercheur, dans ma vision de l’errance poétique qu’un professeur qui enseigne une matière. Deux chemins différents mais essentiels à une société libre.

Gaelle est à la mesure de ce que j’imaginais d’une vie consacrée à la recherche oeuvre d’art … Aucune concession quand à la singularité de la pensée…. une discipline concentrée nuit et jour et accepter de faire des sacrifices sur tous les autres aspects de sa vie personnelle pour y arriver… Entrer dans le mon-aus-tère de la pensée pure demande vénération et admiration pour la liberté absolue de penser.

Le traité des abs… c’est mon testament… celui d’un homme libre qui a tenté par l’errance poétique absolue de soulager la condition humaine menant à une humanité oeuvre d’art par la vie personnelle oeuvre d’art, le pays oeuvre d’art et la nano-citoyenneté-planétaire.

Gaelle a 33 ans…. D’une brillance si humaniste qu’elle ne peut faire autrement que de réussir une véritable carrière de métaphysicienne. Moi j’en ai 72 et demie… Je n’ai jamais triché avec mon rêve big bang… ce sera mon seul titre de fierté légitime… Comprenne qui peut.

On n’abandonne pas tout dans la vie, femmes, enfants, famille… carrière… tout… sans être pourchassé, réenchanté, abs-nano-cosmologisé ….  par cet  ……. ego sum pauper, nihil habeo, et nihil dabo…. de son enfance en prenant le pari que dans cette errance poétique s’y cachent les lois même d’une humanité oeuvre d’art en devenir. De là le traité des abs en fin de parcours.

Une fin de vie apaisée est la consécration d’un rêve big bang non trahi.

——–

J’AI ENCORE COMME RÊVE BIG BANG LE PRIX NOBEL DE LA PAIX POUR LES RÊVEURS ÉQUITABLES (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …… PAR L’INVENTION DE LA NANO-CITOYENNETÉ-PLANÉTAIRE…. DEUX ASSEMBLÉES DES JUSTES (39 FEMMES, 39 HOMMES) .. AU NOM DES MILLIONS D’ENFANTS QUI SE MEURENT DE FAIM OU DE BLESSURES DE GUERRE SUR LA TERRE.

Je réfléchis nuit et jour….  au piton de la liberté …. qui permettra aux rêveurs équitables (Auld, Woodard, Rochette) … que cet évènement du prix Nobel de la paix …. nous arrive de notre vivant…

… Parce que la cause des millions d’enfants qui se meurent de faim et de blessures de guerre… est plus que juste… mais encore plus une étape nécessaire à l’humanité oeuvre d’art sur terre.

Pierrot le Vagabond Chercheur |

LE MERVEILLEUX MICHEL LE CONCIERGE…

Quelle brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. que son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..pour définir ce qui se passe dans le noyau de la question… quel est ton rêve?  …… et …… son audacieuse réponse à la question …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… de Gaelle Étémé …… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…

——————–

Cimetière catholique images libres de droit, photos de Cimetière catholique  | Depositphotos

RÉFLEXIONS SUR MES VAGABONDAGES DES CIMETIÈRES

Ce soir, nous partirons  de la brillante question philosophique de Gaelle  dans le dernier zoom qu’on pourrait résumer sous la phrase suivante:

À PARTIR DES PRÉMISSES DU TRAITÉ DES ABS…

QU’EST-CE QUE LA MORT?

———-

January | 2021 |

GAELLE ÉTÉMÉ ….GRAPHE

J’AI ENCORE UNE QUESTION…. J’AI L’IMPRESSION QUE… LA QUESTION FONDAMENTALE , VRAIMENT RADICALE QUI S’IMPOSE … LORSQU’ON SUIT TA DISTINCTION ENTRE L’OBJET ET L’ABS-JET… SI POUR
TOI L’OBJET, C’EST CE QUI EXISTE, CE QUI EST DANS L’EXISTENCE … L’ABS-JET ÉTANT CE QUI SERAIT… HORS EXISTENCE… LA QUESTION FONDAMENTALE … COMME LA QUESTION DU BOUFFON … QUI ARRIVE ET QUI POSE UNE QUESTION UN PEU BOUFFONNE… QUI EST UNE QUESTION SÉRIEUSE… QUI SERAIT CELLE-CI :

QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (36.30)

———

 

February | 2020 |

PIERROT

32 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… et je donnerai l’exemple de mon oncle Paulo… qui est un formidable…(36.43)

————

Gaëlle ÉTÉMÉ | doctorate student in sociology (in process) | Université du  Québec à Montréal, Montréal | UQAM | Department of Sociology

GAELLE ÉTÉMÉ

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) …

donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? (37.40)
Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du
référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existes quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (38.18)
Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort… Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie
est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle…

EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UNABS-JET? …pareil  pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est â qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales

———–

Le Disque Compact

PIERROT

ainsi donc… à  partir de la brillante question philosophique de Gaelle sur qu’est-ce que la mort dans ton traité des abs?…et …..  de l’intuition forte de la réponse de Michel à Gaelle au sujet de la mort  …..comme étant  ….. LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS… …

Je soupçonne que …. dans le traité des abs….  AVEC LES MOTS D’AUJOURD’HUI … ET CELA APRÈS DE TROIS ANS DE COMPLICITÉ AVEC LA DOCTORANTE-SOCIOLOGUE-MÉTAPHYSICIENNE …GAELLE ÉTÉMÉ …. SUITE À SES AUDIOS-RÉFLEXIONS ENREGISTRÉS AUTOUR DE  SA PROBLÉMATIQUE DE LA DAME QUI PENSE…. versus ….  son architectonie en pensée pure d’une métaphysique de la raison cosmétique…

https://ello.co/gaelleteme … GAELLE ÉTÉMÉ…. A DÉPOSÉ DANS CE SITE DES  ÉLÉMENTS DE SON VOCABULAIRE CONCEPTUEL DE SON DOCTORAT SUR SA MÉTAPHYSIQUE  DE LA RAISON COSMÉTIQUE |

 LA DAME QUI PENSE … GAELLE ÉTÉMÉ

que …. les cimetières sont les lieux ou les pierres tombales abs-jetales s’échangent des débris de la mémoires du coeur …  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique de leurs champs de rêvons vagabonds et heureux …. parce qu’enfin libres d’inventer à nouveau des multivers de rêves big bang uniques en quête  d’abs-jets et de socles-abs-jetaux poétisables   ……  d’ ” Évènement Big.Bang ” impossibles …  hors temps, hors réalité, hors servitude parce que de nouveau poétiques.

ET …DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI… JE DIRAIS QUE … CE SONT …..  CES NUITS DANS LES CIMETIÈRES ….  À ABS-MMUNIQUER AVEC LES ABS-TETS-PIERRES-TOMBALES QUI FONT DE PIERROT LE VAGABOND DÉLESTE… UN ABS-VIVANT… OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur |

DE LÀ, DANS LE 10IEME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS… L’IMPORTANCE QUE LE CONTE PHILOSOPHIQUE DE SIMON GAUTHIER ….LE VAGABOND CÉLESTE  ….. TOURNÉ PAR MICHEL …. DANS SON ENTIER SUR SCÈNE…

Pierrot le Vagabond Chercheur |

PUISSE FAIRE PARTIE DE LA GALERIE DE NOS ARCHIVES SUR YOU TUBE, DANS LE CANAL DE MICHEL LE CONCIERGE.

——–

340 idées de Clair de lune en 2021 | clair de lune, peinture, nocturne

Peut-être que je pourrais déposer l’hypothèse qu’un errant poétique vagabondant les cimetières …  ne voit pas la mort comme les autres …. Il dort dans les cimetières pour doucement la nuit, devant des tombes d’enfants, bercer l’abs-vie sous sa magie-lanterne …. Quand le soleil tombe et que sous le clair de lune, les PIERRES TOMBALES ABS-JETALES  parlent, il y a des confidences qui parcourent le cosmos…. ni joies ni peines, que de la beauté du monde sous un conte… Il était une fois…

La mort n’est qu’un personnage de conte comme les autres…  Car la vie est un conte dont le public est LA MORT ABS-VIVANTE… en tout cas, ma vie ne fut qu’un conte et la MORT ABS-VIVANTE mon public…  Je me rappelle cette fois ou comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… Le matin… je me levai et marchai la voie ferrée… Au loin, soudain, je vis briller une petite plaque en métal. Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel

————-

Croix abstraite blanche illustration stock. Illustration du pagaille -  89978778

… LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
planteé le long d’la voie ferrée

Sophie Gréard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste

————-

Art De Halloween, Tombes Foncées Et Battes Dans La Peinture Bleue De Forêt,  Illustration Musique De Nuit Illustration Stock - Illustration du tombes,  halloween: 102690462

Les nuit à dormir dans des cimetières a fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Le socle abs-jetal de mon rêve est devenu un rêve encore plus dansant la mort que ma propre ABS-MORT elle-même.

Dans les cimetières, les pierres tombales se racontenr la dramaturgie humaine comme si c’était des IL ÉTAIT UNE FOIS… avec toute la tendresse de chacune des histoire devenue champs de rêvons pour se consoler les une des autres par la création de nouveaux IL ÉTAIT UNE FOIS… comme si le rêve-big-bang ABS-NANO -COSMOLOGIQUE était à la fois  abs-ent et abs-abs-sent. Et pourtant, le tout se vit comme un cri de bienveillance face aux humains… il semble dire… vous avez la chance , après nous, de réécrire l’impossible…. et c’est ce que Pierrot le vagabond céleste va tenter de faire…. et cela durant toute son abs-vie.

Pourquoi dormir avant tout devant des tombes d’enfant?… parce que ce sont des abs-jets de champs de rêvons … fantomatiques…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS …. MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur… d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art consacrée au droit à l’errance poétique pour tous.

QUI TRICHE AVEC SON RÊVE EST UN ERRANT AXIOLOGIQUE…. QUI EST DOMINÉIGNOMIGNEUSEMENT  PAR UN ERRANT AXIOLOGIQUE EST UN ERRANT FANTOMATIQUE. ‘errance poétique est le rêve big bang non négociable… d’une humanité oeuvre d’art en devenir .

——-

Car je me rends compte aujourd’hui que j’avais pris un pari que je ne pourrais que synthétiser qu’avec les mots d’aujourd’hui…. Est-il possible de découvrir des lois qui soulageraient la condition humaine en quittant de façon radicale et absolue toute errance fantomatique et tout errance axiologique que pour n’habiter que l’errance poétique sur terre?

Et découvrirais-je une nouvelle méthodologie de recherche en vagabondant la beauté du monde qui déboucherait sur une nouvelle épistémologie…. ce qui s’est traduit aujourd’hui par LE TRAITÉ DES ABS?

Quel est ton rêve? … dans combien de jours? … qu,as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? et comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde… conduisant à la 5ieme question… celle de la nano-citoyenneté-planétaire…

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

————

Gaëlle Étémé : Semioia | TNMOA

GRAPHE DE GAELLE ÉTÉMÉ

quel …. nuit et jour …. de bonheur dans des silences-cathédrale de recherche métaphysique… entre Gaelle et moi… Nous tenons chacun une oeuvre…. combien de fois j’aurais aimé parlé de son doctorat qui est  beaucoup plus riche que ce que je peux concevoir  …  au niveau de la pensée abstraite pure… mais bon… top secret:)))))))))))))))))

Ça fait plus de trois ans maintenant que je suis témoin d’une très grande intelligence qui semble opaque à tellement de ses proches alors que pour moi, c’est d’une limpidité cristalline.

L’amitié oeuvre d’art que j’ai pratiqué durant tant d’années avec Marlene et Michel … me va toujours comme un habit du dimanche avec Gaelle….

J’avance dans le traité des abs…

Gaelle me disait après le zoom de jeudi qu’un jour, nous partagerons une conversation publique … dialogue entre nos deux métaphysiques réciproques…

Je suis marié métaphysiquement à la poésie de danser la beauté du monde…

———–

Il est possible que la question… quel est ton rêve? … incubateur d’un noyau big bang propulseur de champs de rêvons soit fractalement et hologrammiquement la même question que se pose le multivers quand il s’abs-tualise sous l’énigme de la beauté du monde …. entre des errances fantomatiques, axiologiques et poétiques….

————

Bienvenue

SAMEDI 19 JUIN 2021…. TRAITÉ DES HABS… 6 IEME EXPOSÉ … LE SOCLE ABS-JETAL …. ET … LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. ERRANCE FANTOMATIQUE… ERRANCE AXIOLOGIQUE… ERRANCE POÉTIQUE…

 

—————

Membres du laboratoire

 1: RENCONTRE D’UN  ….ABS-VIVANT… C’EST-À-DIRE , DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI, CELUI QUI QUI ABS-MMUNIQUE AVEC LES CHAMPS DE RÊVONS EN LIBERTÉ AU-DESSUS DES PIERRES TOMBALES  DES CIMETIÈRES…  PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE … AVEC L’ÉTUDIANT EN MAÎTRISE …… ALEXIS LEMIEUX.

Dans le blogue du ier mars 2015, (www.surmonter la dépression.centerblog.net /26/citations/ de/nelson/mandela) Nous écrivions :

COMMENT J’AI RENCONTRÉ ALEXIS : J’étais vagabond avec mon bâton, mon sac à dos et ma guitare, je crois. Et je suis passé à Valleyfield devant le musée régional. Alexis était là sur le trottoir avec une collègue (Jeanne), faisant une promotion intelligente de ce musée auprès de la population passante.

Je lui ai dis que je vagabondais depuis 6 ans pour un doctorat. (C’était il y a deux ans).  Il m’a dit qu’il travaillait pour sa maîtrise en cinéma sur le thème de l’errance dans le corpus de production des films de son oncle Fernand Bélanger.

Fernand Bélanger - Films, Biographie et Listes sur MUBI

 2: LES FILMS DE L’ONCLE D’ALEXIS …. LE CINÉASTE LOUIS BÉLANGER

Je suggérai que nous travaillions ensemble sur une réflexion argumentative de calibre universitaire. Il m’invita à la cinémathèque québécoise où durant près d’un mois, il présenta les œuvres cinématographiques de son oncle, sous le thème de l’errance.

Et c’est là que je me suis rendu compte que tout ce qu’Alexis argumentait au sujet de l’étiquette   «errance» ne correspondait absolument pas à ce que j’avais vécu dans mon vagabondage.

Nous avions donc une confusion sur l’étiquette et ses attributs (que j’avais déjà notées et au colloque de l’uqam sur l’itinérance, où j’étais le seul errant présent et dans les différents dictionnaires, encyclopédies et œuvres bibliographiques).

Et c’est là qu’Alexis et moi, systématiquement et passionnément, nous nous sommes interrogés sur le pourquoi de cette confusion.

De longues heures à commenter nos lectures, jusqu’à ce que par hasard, je découvre Dominique Berthet et les racines de l’errance (errare/itérare).

—————

27 DÉCEMBRE 2020… JE PENSE AVOIR ENFIN RÉSOLU L&#39;ÉNIGME DU FONDEMENT  PARADIGMATIQUE AXIOMATIQUE DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …..  15 JOURS APRÈS LA FIN SW LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU

 3: DOMINIQUE BERTHET… LES FIGURES DE L’ERRANCE.

Mais d’abord, quelques phrase de Dominique Berthet dans son avant-propos d’un petit livre intitulé : FIGURES DE L’ERRANCE, L’HARMATTAN 2007 .

Errer possède un double sens. Un premier venant du latin « errare» signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté.  Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pêcheur. Ici l’errance conduit à l’erreur.  Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur : action d’errer ça et là. Action d’errer moralement ou intellectuellement. État d’esprit qui se trompe. On parlera aussi d’errements.

Mais ce verbe ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie ALLER, VOYAGER, CHEMINER, verbe qui était très employé sous cette forme venant du bas-latin ITÉRARE. C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, DU JUIF ERRANT, ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessammant jusqu’à la fin des temps. C’est aussi Zarathoustra, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

L’errance peut s’envisager au moins sous deux aspects. D’ordinaire elle est associée au mouvement, à la marche, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, qui nous jette hors de nous-mêmes et qui nous mène nulle part. L’errance toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. Cette conception de l’errance négative envisage l’errant comme un être égaré, désoeuvré, à la dérive, sorte de SDF de notre période contemporaine. Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas, car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant, c’est être, à un moment donné, sans attache particulière, allant d’un lieu à l’autre, en apparence sans véritable but. En apparence seulement, car L’ERRANCE EST UNE QUÊTE, une quête d’autre chose ( …..) Ceci dit, d’autres voyages s’apparentent à l’errance, telle qu’elle vient d’être évoquée. (Itérare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN RÊVE DE L’AILLEURS  (Ça c’est moi, le vagabond céleste Simon) tel qu’en firent l’expérience Rimbaud, Gauguin ou les hippies des années 70 sillonnant l’Inde, long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

————-

——————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L&#39;ÎLE DE L&#39;ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D&#39;ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

 4: LES LOIS …  ROCHETTE-LEMIEUX …  DE LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Mais nous nous sommes vite rendus compte que cette présentation statique rajoutait de la confusion.

Tout en analysant les films de son oncle, Alexis et moi nous nous rendions bien compte que, dans chacun de ses films, il y avait une part d’errare et une part d’iterare, MAIS JAMAIS DANS LA MÊME PROPORTION.

Et c’est cette minutieuse analyse qui nous a conduit à dynamiser l’errance en trois sortes de dynamiques possibles : L’ERRARE SUPÉRIEUR À L’ITÉRARE (FANTOMATIQUE …….. L’ERRARE ÉGAL À L’ITERARE (AXIOLOGIQUE) …. L’ITERARE SUPERIEUR À L’ERRARE (POÉTIQUE).

Là où nos deux recherches se séparent en des champs de questionnements complémentaires mais différents, c’est que de mon côté, je me suis rendu compte que l’errance pouvait être attribuée à toute personne humaine sur terre, à cause de sa naissance et de sa mort … DONC NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES ERRANTS ET DES ERRANTES PLANÉTAIRES.

Mais bien plus, trois questions reviennent depuis l’homme des cavernes : QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ? Les questions unissent fraternellement, les réponses désunissent a-socialement. De là le passage des errances esclavagistes (fantomatiques/axiologiques) à l’errance de liberté poétique par les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? , 2) Dans combien de jours?, 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?, 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————

————————

————————————–

Alors reprenons ou nous en étions rendus …

5: QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL? OU LES TROIS FORMES D’ERRANCE… FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 6c

5a) PREMIÈRE DÉFINITION:

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS
L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS
DE RÊVONS ….. SE VIT COMME UN SOUFFLE
POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS
FORME D’ABS-JET….

C’EST-À-DIRE …. DANS …ET AU SERVICE D&#39;UN RÊVE
BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE
…… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE
DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON
RÊVE? …. …

ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR
HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE
D’ART EN DEVENIR. (15.31)
—————

5b) DEUXIÈME DÉFINITION

Dans le traité des abs (ou traité du coeur comme poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—————-

6) LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX…. TEL QUE NUMÉRISÉ

Membres du laboratoire

 

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

7) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—–

 8: MADAME SUBWAY

 

Natashquan aura accès au réseau de fibre optique - Le Nord-Côtier

 

9 FÉVRIER 2009

 1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policiers
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

Épinglé sur street art

 

9:  LA FEMME AU CHAR DANS LE NOIR

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

 

———————————-

Impression sur toile « elle danse avec grace | peinture abstraite de  danseuse de ballet | elle est une illustration abstraite de danseuse », par  kartickdutta101 | Redbubble

10:  QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

BIG-BANG Peinture par Alain Menard | Artmajeur

 

11:  PROCHAIN EXPOSÉ… L’ABS-BIB-BANG NANO-COSMOLOGIQUE OU LE COEUR COMME FORME NANO-POÉTIQUE PURE.

SAMEDI 19 JUIN 2021…. TRAITÉ DES ABS… 6 IEME EXPOSÉ … LA DIFFÉRENCE ENTRE L’ABS-JET… ET…LE SOCLE ABS-JETAL… ET LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. ERRANCE FANTOMATIQUE… ERRANCE AXIOLOGIQUE… ERRANCE POÉTIQUE…

JOURNAL D’UN VAGABOND-CHERCHEUR

Pierrot le Vagabond Chercheur |

IL FAUT CONQUÉRIR SA VIE PAR SON RÊVE BIG BANG…

Pierrot le Vagabond Chercheur |

LE MERVEILLEUX MICHEL LE CONCIERGE…

Quelle brillante contribution au traité des abs … de Michel le concierge …. que son étiquette ” Évènement Big.Bang ” …..pour définir ce qui se passe dans le noyau de la question… quel est ton rêve?  …… et …… son audacieuse réponse à la question …..  qu’est-ce que la mort dans le traité des abs?… de Gaelle Étémé …… comme étant ……  LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS…

——————–

Cimetière catholique images libres de droit, photos de Cimetière catholique  | Depositphotos

RÉFLEXIONS SUR MES VAGABONDAGES DES CIMETIÈRES

Ce soir, nous partirons  de la brillante question philosophique de Gaelle  dans le dernier zoom qu’on pourrait résumer sous la phrase suivante:

À PARTIR DES PRÉMISSES DU TRAITÉ DES ABS…

QU’EST-CE QUE LA MORT?

———-

January | 2021 |

GAELLE ÉTÉMÉ ….GRAPHE

J’ai encore une question…. J’ai l’impression que… la question fondamentale , vraiment radicale qui s’impose … lorsqu’on suit ta distinction entre L’OBJET ET L’ABS-JET… si pour
toi l’objet, c’est ce qui existe, ce qui est dans l’existence … L’ABS-JET étant ce qui serait… hors existence… la question fondamentale … comme la question du bouffon … qui arrive et qui pose une question un peu bouffonne… qui est une question sérieuse… qui serait celle-ci :

QU’EST-CE QUE LA MORT… DANS CES DEUX CONDITIONS-LÀ ?. LA MORT EST-ELLE UN ABS-JET OU UN OBJET? (36.30)

———

 

February | 2020 |

PIERROT

32 : La mort est un objet pour celui qui existe et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… et je donnerai l’exemple de mon oncle Paulo… qui est un formidable…(36.43)

————

Gaëlle ÉTÉMÉ | doctorate student in sociology (in process) | Université du  Québec à Montréal, Montréal | UQAM | Department of Sociology

GAELLE ÉTÉMÉ

33 : sauf qu’y a une contradiction dans ce que tu viens de dire… (Pierrot… ah oui?) …ben oui… c’est toujours le statut de celui qui est en référence , si tu veux, par rapport à ce que tu identifies… si tu me dis… la mort est un objet pour celui qui existe… et un abs-jet pour celui qui abs-xiste… il y a dans ta phrase… CELUI QUI… CELUI QUI… PROBLÈME DE LA MANIFESTATION… (Pierrot… tout à fait) …

donc, dans les deux cas, je pose une question polémique de philosophie fondamentale… (Pierrot… bien sûr, bien sûr) … Dans ta réflexion sur L’OBJET/L’ABS-JET… EXISTER/ABS-XISTER … on a le problème des DEUX TENSIONS de LA VIE, MANIFESTATION et par contre quand tu parles d’objet/d’abs-jet… tu nous parles de la vie, ce sont deux formes de vie… mais c’est comme si on sait toujours pas… c’est quoi la vie? (37.40)
Dans tous les deux cas, il y a vie… (Pierrot … bien sûr) … puis là t’arrives… tu as l’autre extrême qui est la mort… mais ce que j’essaie de poser comme question… c’est que… si je prends tes critères, y s’agit pas de dire, ce qu’est la mort pour celui qui… ce n’est pas du
référent … de la même façon que comme du parles de l’objet/abs-jet … tu parles de EN SOI… tu dis pas… abs-jet… par rapport à … tu poses un problème… c’est… qu’il existes quelque chose qu’on appelle abs-jet… socle abs-jetal… donc c’est l’en soi… c’est la même hypothèse que je te renvoie… (38.18)
Tu prends la vie et la mort en soi… la mort ici… c’est quoi… essaies pas de répondre ce soir… c’est juste dans le défilé de ce que tu viens de me dire… qui est magistral.. il y a la question philosophique… la question du point aveugle… (Pierrot… bien sûr) … c’est la lecture de ce que c’est que… la mort… Parce que techniquement , si on dit la vie… la vie c’est quoi… on va dire… c’est bien des choses… donc on va dire que la vie est une chose… mais on sait pas si on peut dire si la vie
est une chose matérielle… de la même façon que la mort, on peut dire que la mort est une chose… que c’est une chose matérielle…

EST-CE QUE LA MORT EST UN OBJET, EST UNABS-JET? …pareil  pour la vie… quand tu travailles sur la vie, tu amènes une définition sur… ce qu’on croit comprendre de la vie.. tu vois un peu… donc la vie comme objet, comme abs-jet… exister/abs-xister… et donc moi je pose la question en parallèle… c’est la question de la mort… je m’attends pas à une réponse hen.. (Pierrot… d’accord)… Je te dis juste, c’est â qui a jailli… et je pense qu’à travers les vérités de tes trois errances… fantomatiques, axiologiques et poétiques… il y a la possibilité d’ouvrir sous cette forme des deux tensions-là … fondamentales

———–

Le Disque Compact

PIERROT

ainsi donc… à  partir de la brillante question philosophique de Gaelle sur qu’est-ce que la mort dans ton traité des abs?…et …..  de l’intuition forte de la réponse de Michel à Gaelle au sujet de la mort  …..comme étant  ….. LA TRANSFORMATION DU SOCLE ABS-JETAL EN CHAMPS DE RÊVONS… …

Je soupçonne que …. dans le traité des abs….  AVEC LES MOTS D’AUJOURD’HUI … ET CELA APRÈS DE TROIS ANS DE COMPLICITÉ AVEC LA DOCTORANTE-SOCIOLOGUE-MÉTAPHYSICIENNE …GAELLE ÉTÉMÉ …. SUITE À SES AUDIOS-RÉFLEXIONS ENREGISTRÉS AUTOUR DE  SA PROBLÉMATIQUE DE LA DAME QUI PENSE…. versus ….  son architectonie en pensée pure d’une métaphysique de la raison cosmétique…

https://ello.co/gaelleteme … GAELLE ÉTÉMÉ…. A DÉPOSÉ DANS CE SITE DES  ÉLÉMENTS DE SON VOCABULAIRE CONCEPTUEL DE SON DOCTORAT SUR SA MÉTAPHYSIQUE  DE LA RAISON COSMÉTIQUE |

 LA DAME QUI PENSE … GAELLE ÉTÉMÉ

que …. les cimetières sont les lieux ou les pierres tombales abs-jetales s’échangent des débris de la mémoires du coeur …  des socles abs-jetaux des humains disparus qu’elles abritent …. sous la danse quanto-cosmologique de leurs champs de rêvons vagabonds et heureux …. parce qu’enfin libres d’inventer à nouveau des multivers de rêves big bang uniques en quête  d’abs-jets et de socles-abs-jetaux poétisables   ……  d’ ” Évènement Big.Bang ” impossibles …  hors temps, hors réalité, hors servitude parce que de nouveau poétiques.

ET …DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI… JE DIRAIS QUE … CE SONT …..  CES NUITS DANS LES CIMETIÈRES ….  À ABS-MMUNIQUER AVEC LES ABS-TETS-PIERRES-TOMBALES QUI FONT DE PIERROT LE VAGABOND DÉLESTE… UN ABS-VIVANT… OU … DIT AUTREMENT …. CE  QUI DEVIENDRA À LA FIN DU TRAITÉ DES ABS… UN ABS-CHÉTYPE HOLOGRAMMIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur |

DE LÀ, DANS LE 10IEME EXPOSÉ DU TRAITÉ DES ABS… L’IMPORTANCE QUE LE CONTE PHILOSOPHIQUE DE SIMON GAUTHIER ….LE VAGABOND CÉLESTE  ….. TOURNÉ PAR MICHEL …. DANS SON ENTIER SUR SCÈNE…

Pierrot le Vagabond Chercheur |

PUISSE FAIRE PARTIE DE LA GALERIE DE NOS ARCHIVES SUR YOU TUBE, DANS LE CANAL DE MICHEL LE CONCIERGE.

——–

340 idées de Clair de lune en 2021 | clair de lune, peinture, nocturne

Peut-être que je pourrais déposer l’hypothèse qu’un errant poétique vagabondant les cimetières …  ne voit pas la mort comme les autres …. Il dort dans les cimetières pour doucement la nuit, devant des tombes d’enfants, bercer l’abs-vie sous sa magie-lanterne …. Quand le soleil tombe et que sous le clair de lune, les PIERRES TOMBALES ABS-JETALES  parlent, il y a des confidences qui parcourent le cosmos…. ni joies ni peines, que de la beauté du monde sous un conte… Il était une fois…

La mort n’est qu’un personnage de conte comme les autres…  Car la vie est un conte dont le public est LA MORT ABS-VIVANTE… en tout cas, ma vie ne fut qu’un conte et la MORT ABS-VIVANTE mon public…  Je me rappelle cette fois ou comme vagabond céleste, je dormis sous un aqueduc municipal à bordée de forêt… Le matin… je me levai et marchai la voie ferrée… Au loin, soudain, je vis briller une petite plaque en métal. Il y avait une croix, et un texte sur la plaque… Une jeune femme de 26 ans y était enterrée…. Il y avait un numéro de téléphone sur la plaque… je l’emportai avec moi pour écrire une chanson afin de consoler la famille… Je composai la chanson mais je n’ai jamais eu le courage de téléphoner à la famille. Et j’ai encore la plaque dans le garage à Grandes Iles chez Marlene et Michel

————-

Croix abstraite blanche illustration stock. Illustration du pagaille -  89978778

… LA CHANSON DE SOPHIE GÉRARD

COUPLET 1

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

petite croix blanche
toute essseulée
avec une plaque
grise et carrée

parfois il y a des morts
que l’on entend crier

désespérance
de trop d’errance
ayez pitié
vous qui passez

REFRAIN

aimez la vie
passionnément la vie

je fus une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour mes amis
je suis toujours vivante

COUPLET 2

y avait une croix
plantée le long d’la voie ferrée

j’ai vu la plaque
l’ai arrachée

sans mes lunettes
sans même réaliser

que dans un texte
le coeur d’une femme
avait parlé

écrit avant l’17 décembre
d’une triste année

1994
loin dans l’passé

COUPLET 3

y avait une croix
planteé le long d’la voie ferrée

Sophie Gréard
le doux nom sur la plaque
547-0856
que je remarque

j’ai l’goût d’téléphoner
aux bras qui l’ont aimée

leur tatouer ma chanson
et mes larmes de joie

puis leur remettre cette plaque
où Sophie chante pour moi

REFRAIN FINAL

aimez la vie,
passionnément la vie

elle fut une jeune femme
de 26 ans charmante

sachez qu’pour moi aussi
elle s’ra toujours
vivante

Pierrot
vagabond céleste

————-

Art De Halloween, Tombes Foncées Et Battes Dans La Peinture Bleue De Forêt,  Illustration Musique De Nuit Illustration Stock - Illustration du tombes,  halloween: 102690462

Les nuit à dormir dans des cimetières a fait de mon corps un errant poétique, handicapé de toute errance axiologique comme de toute errance fantomatique… hors temps, hors réalité hors servitude… ego sum pauper, nihil habeo et nihil dabo…  Le socle abs-jetal de mon rêve est devenu un rêve encore plus dansant la mort que ma propre ABS-MORT elle-même.

Dans les cimetières, les pierres tombales se racontenr la dramaturgie humaine comme si c’était des IL ÉTAIT UNE FOIS… avec toute la tendresse de chacune des histoire devenue champs de rêvons pour se consoler les une des autres par la création de nouveaux IL ÉTAIT UNE FOIS… comme si le rêve-big-bang ABS-NANO -COSMOLOGIQUE était à la fois  abs-ent et abs-abs-sent. Et pourtant, le tout se vit comme un cri de bienveillance face aux humains… il semble dire… vous avez la chance , après nous, de réécrire l’impossible…. et c’est ce que Pierrot le vagabond céleste va tenter de faire…. et cela durant toute son abs-vie.

Pourquoi dormir avant tout devant des tombes d’enfant?… parce que ce sont des abs-jets de champs de rêvons … fantomatiques…. DES RÊVES BIG BANG BRISÉS … INFINIMENT BRISÉS …. MAIS FRAGMENTS FRACTAUX HOLOGRAMMIQUES MALGRÉ TOUT … qui crient dans les vents de silence impossibles,… une POÉSIE DE LA DÉTRESSE  DANS TOUTE SA RÊVANCE RÉENCHANTABLE …ou se conte….. par la condition humaine même…  le ….  IL ÉTAIT UNE FOIS  … d’une réparation par le coeur … par un RÊVE BIG BANG  du coeur… d’une marche des errants poétiques vers…  une humanité oeuvre d’art consacrée au droit à l’errance poétique pour tous.

QUI TRICHE AVEC SON RÊVE EST UN ERRANT AXIOLOGIQUE…. QUI EST DOMINÉIGNOMIGNEUSEMENT  PAR UN ERRANT AXIOLOGIQUE EST UN ERRANT FANTOMATIQUE. ‘errance poétique est le rêve big bang non négociable… d’une humanité oeuvre d’art en devenir .

——-

Car je me rends compte aujourd’hui que j’avais pris un pari que je ne pourrais que synthétiser qu’avec les mots d’aujourd’hui…. Est-il possible de découvrir des lois qui soulageraient la condition humaine en quittant de façon radicale et absolue toute errance fantomatique et tout errance axiologique que pour n’habiter que l’errance poétique sur terre?

Et découvrirais-je une nouvelle méthodologie de recherche en vagabondant la beauté du monde qui déboucherait sur une nouvelle épistémologie…. ce qui s’est traduit aujourd’hui par LE TRAITÉ DES ABS?

Quel est ton rêve? … dans combien de jours? … qu,as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve? et comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde… conduisant à la 5ieme question… celle de la nano-citoyenneté-planétaire…

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

————

Gaëlle Étémé : Semioia | TNMOA

GRAPHE DE GAELLE ÉTÉMÉ

quel …. nuit et jour …. de bonheur dans des silences-cathédrale de recherche métaphysique… entre Gaelle et moi… Nous tenons chacun une oeuvre…. combien de fois j’aurais aimé parlé de son doctorat qui est  beaucoup plus riche que ce que je peux concevoir  …  au niveau de la pensée abstraite pure… mais bon… top secret:)))))))))))))))))

Ça fait plus de trois ans maintenant que je suis témoin d’une très grande intelligence qui semble opaque à tellement de ses proches alors que pour moi, c’est d’une limpidité cristalline.

L’amitié oeuvre d’art que j’ai pratiqué durant tant d’années avec Marlene et Michel … me va toujours comme un habit du dimanche avec Gaelle….

J’avance dans le traité des abs…

Gaelle me disait après le zoom de jeudi qu’un jour, nous partagerons une conversation publique … dialogue entre nos deux métaphysiques réciproques…

Je suis marié métaphysiquement à la poésie de danser la beauté du monde…

———–

Il est possible que la question… quel est ton rêve? … incubateur d’un noyau big bang propulseur de champs de rêvons soit fractalement et hologrammiquement la même question que se pose le multivers quand il s’abs-tualise sous l’énigme de la beauté du monde …. entre des errances fantomatiques, axiologiques et poétiques….

————

Bienvenue

SAMEDI 19 JUIN 2021…. TRAITÉ DES HABS… 6 IEME EXPOSÉ … LE SOCLE ABS-JETAL …. ET … LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. ERRANCE FANTOMATIQUE… ERRANCE AXIOLOGIQUE… ERRANCE POÉTIQUE…

 

—————

Membres du laboratoire

 1: RENCONTRE D’UN  ….ABS-VIVANT… C’EST-À-DIRE , DANS LES MOTS D’AUJOURD’HUI, CELUI QUI QUI ABS-MMUNIQUE AVEC LES CHAMPS DE RÊVONS EN LIBERTÉ AU-DESSUS DES PIERRES TOMBALES  DES CIMETIÈRES…  PIERROT LE VAGABOND CÉLESTE … AVEC L’ÉTUDIANT EN MAÎTRISE …… ALEXIS LEMIEUX.

Dans le blogue du ier mars 2015, (www.surmonter la dépression.centerblog.net /26/citations/ de/nelson/mandela) Nous écrivions :

COMMENT J’AI RENCONTRÉ ALEXIS : J’étais vagabond avec mon bâton, mon sac à dos et ma guitare, je crois. Et je suis passé à Valleyfield devant le musée régional. Alexis était là sur le trottoir avec une collègue (Jeanne), faisant une promotion intelligente de ce musée auprès de la population passante.

Je lui ai dis que je vagabondais depuis 6 ans pour un doctorat. (C’était il y a deux ans).  Il m’a dit qu’il travaillait pour sa maîtrise en cinéma sur le thème de l’errance dans le corpus de production des films de son oncle Fernand Bélanger.

Fernand Bélanger - Films, Biographie et Listes sur MUBI

 2: LES FILMS DE L’ONCLE D’ALEXIS …. LE CINÉASTE LOUIS BÉLANGER

Je suggérai que nous travaillions ensemble sur une réflexion argumentative de calibre universitaire. Il m’invita à la cinémathèque québécoise où durant près d’un mois, il présenta les œuvres cinématographiques de son oncle, sous le thème de l’errance.

Et c’est là que je me suis rendu compte que tout ce qu’Alexis argumentait au sujet de l’étiquette   «errance» ne correspondait absolument pas à ce que j’avais vécu dans mon vagabondage.

Nous avions donc une confusion sur l’étiquette et ses attributs (que j’avais déjà notées et au colloque de l’uqam sur l’itinérance, où j’étais le seul errant présent et dans les différents dictionnaires, encyclopédies et œuvres bibliographiques).

Et c’est là qu’Alexis et moi, systématiquement et passionnément, nous nous sommes interrogés sur le pourquoi de cette confusion.

De longues heures à commenter nos lectures, jusqu’à ce que par hasard, je découvre Dominique Berthet et les racines de l’errance (errare/itérare).

—————

27 DÉCEMBRE 2020… JE PENSE AVOIR ENFIN RÉSOLU L&#39;ÉNIGME DU FONDEMENT  PARADIGMATIQUE AXIOMATIQUE DE NOTRE DOCTORAT (AULD, WOODARD, ROCHETTE) …..  15 JOURS APRÈS LA FIN SW LA BOÎTE À CHANSONS ANIMATIVES DU

 3: DOMINIQUE BERTHET… LES FIGURES DE L’ERRANCE.

Mais d’abord, quelques phrase de Dominique Berthet dans son avant-propos d’un petit livre intitulé : FIGURES DE L’ERRANCE, L’HARMATTAN 2007 .

Errer possède un double sens. Un premier venant du latin « errare» signifie aller de côté et d’autre, au hasard, à l’aventure. Référence à la pensée qui ne se fixe pas, qui vagabonde. Laisser errer signifie alors laisser en toute liberté.  Mais ce verbe signifie aussi se tromper, avoir une fausse opinion, s’écarter de la vérité. Par le passé, l’errant était celui qui errait contre la foi, c’était le méchant, l’infidèle, le pêcheur. Ici l’errance conduit à l’erreur.  Le littré donne d’ailleurs comme définition de erreur : action d’errer ça et là. Action d’errer moralement ou intellectuellement. État d’esprit qui se trompe. On parlera aussi d’errements.

Mais ce verbe ne doit pas être confondu avec un autre, qui se trouve dans l’ancien français et qui signifie ALLER, VOYAGER, CHEMINER, verbe qui était très employé sous cette forme venant du bas-latin ITÉRARE. C’est ce verbe qui est usité pour parler DU CHEVALIER ERRANT, DU JUIF ERRANT, ce personnage imaginaire tant peint par Chagall, que l’on suppose condamné à voyager incessammant jusqu’à la fin des temps. C’est aussi Zarathoustra, voyageur errant. Ici existe donc l’idée de voyager même si c’est au hasard.

L’errance peut s’envisager au moins sous deux aspects. D’ordinaire elle est associée au mouvement, à la marche, à l’idée d’égarement, à l’absence de but. On la décrit comme une obligation à laquelle on succombe sans trop savoir pourquoi, qui nous jette hors de nous-mêmes et qui nous mène nulle part. L’errance toujours vue sous cet angle, s’accompagne d’incertitude, de mystère, d’angoisse et de peur. C’est une épreuve. Elle est perte de soi-même. Cette conception de l’errance négative envisage l’errant comme un être égaré, désoeuvré, à la dérive, sorte de SDF de notre période contemporaine. Mais l’errance est-elle toujours l’expression d’une crise? Faut-il n’envisager que les affres de l’errance? Sans doute pas, car elle possède de nombreuses autres facettes.

En référence au second verbe errer (iterare), être errant, c’est être, à un moment donné, sans attache particulière, allant d’un lieu à l’autre, en apparence sans véritable but. En apparence seulement, car L’ERRANCE EST UNE QUÊTE, une quête d’autre chose ( …..) Ceci dit, d’autres voyages s’apparentent à l’errance, telle qu’elle vient d’être évoquée. (Itérare). VOYAGE INITIATIQUE À LA DÉCOUVERTE DE SOI-MÊME ET DES AUTRES DANS UN RÊVE DE L’AILLEURS  (Ça c’est moi, le vagabond céleste Simon) tel qu’en firent l’expérience Rimbaud, Gauguin ou les hippies des années 70 sillonnant l’Inde, long périple à la recherche de ce lieu acceptable dont l’inattendu, l’inconnu et l’errance sont les composantes.

————-

——————-

7 DÉCEMBRE 2020 …. 5 JOURS AVANT LA FIN DES DEUX PIERROTS … ROMAN DE PIERRE  ROCHETTE … L&#39;ÎLE DE L&#39;ÉTERNITÉ … ÉPILOGUE …LETTRE D&#39;ULYSSE À MARIE …. FIN  DU ROMAN QUI

 4: LES LOIS …  ROCHETTE-LEMIEUX …  DE LA DYNAMIQUE DES TROIS FORMES D’ERRANCE…. FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Mais nous nous sommes vite rendus compte que cette présentation statique rajoutait de la confusion.

Tout en analysant les films de son oncle, Alexis et moi nous nous rendions bien compte que, dans chacun de ses films, il y avait une part d’errare et une part d’iterare, MAIS JAMAIS DANS LA MÊME PROPORTION.

Et c’est cette minutieuse analyse qui nous a conduit à dynamiser l’errance en trois sortes de dynamiques possibles : L’ERRARE SUPÉRIEUR À L’ITÉRARE (FANTOMATIQUE …….. L’ERRARE ÉGAL À L’ITERARE (AXIOLOGIQUE) …. L’ITERARE SUPERIEUR À L’ERRARE (POÉTIQUE).

Là où nos deux recherches se séparent en des champs de questionnements complémentaires mais différents, c’est que de mon côté, je me suis rendu compte que l’errance pouvait être attribuée à toute personne humaine sur terre, à cause de sa naissance et de sa mort … DONC NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES DES ERRANTS ET DES ERRANTES PLANÉTAIRES.

Mais bien plus, trois questions reviennent depuis l’homme des cavernes : QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ? Les questions unissent fraternellement, les réponses désunissent a-socialement. De là le passage des errances esclavagistes (fantomatiques/axiologiques) à l’errance de liberté poétique par les quatre questions de toute vie personnelle œuvre d’art : 1) Quel est ton rêve? , 2) Dans combien de jours?, 3) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?, 4) Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

————

————————

————————————–

Alors reprenons ou nous en étions rendus …

5: QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL? OU LES TROIS FORMES D’ERRANCE… FANTOMATIQUE, AXIOLOGIQUE ET POÉTIQUE.

Pierrot le Vagabond Chercheur | | Page 6c

5a) PREMIÈRE DÉFINITION:

C’EST UN CORPS-HUMAIN-OBJET … QUI… SOUS
L’EFFET D’UNE ABS-CONSTELLATION DE CHAMPS
DE RÊVONS ….. SE VIT COMME UN SOUFFLE
POÉTIQUE  HOLOGRAMMIQUE MATÉRIEL  ….. SOUS
FORME D’ABS-JET….

C’EST-À-DIRE …. DANS …ET AU SERVICE D&#39;UN RÊVE
BIG BANG POÉTIQUE IMMATÉRIEL…. LOGÉ DANS LE
…… HORS TEMPS, HORS RÉALITÉ, HORS SERVITUDE
DU NOYAU DE LA QUESTION… QUEL EST TON
RÊVE? …. …

ET CELA… TEL QU’IL SE RÊVE AU COEUR DU COEUR
HUMAIN DE TOUTE VIE PERSONNELLE ŒUVRE
D’ART EN DEVENIR. (15.31)
—————

5b) DEUXIÈME DÉFINITION

Dans le traité des abs (ou traité du coeur comme poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—————-

6) LE MÉMOIRE DE MAÎTRISE D’ALEXIS LEMIEUX…. TEL QUE NUMÉRISÉ

Membres du laboratoire

 

http://www.archipel.uqam.ca/8538/1/M14188.pdf
________________________________________
extrait p.3

L’historique de l’errance, et des errants axiologiques, fantomatiques et poétiques, se représente sous des figures d’errance qui ont traversé les siècles: Comme Ulysse et le mythe grec qu’il a incarné, les personnages légendaires tels que le chevalier errant (11-12eme siècle) et le juif errant (au 16eme siècle). Puis les personnages fictifs d’œuvres littéraires comme Don Quichotte (Cervantes 17eme siècle) Robinson Crusoé (Defoe 18eme siècle), Goldmund (Hesse, 20eme siècle). Puis ont existé des êtres religieux, qui ont potentiellement vécu une errance ascétique, comme l’ermite François d’assise (12eme-13eme siècle) au moyen-âge, suivi de son successeur l’ermite Ignace de Loyola (15eme-16eme siècle) et le vagabond-conteur Jean de la Fontaine (17eme siècle). Puis apparaît la modernité au 19eme siècle avec ses poètes et ses philosophes errants tels que Henry David Thoreau (1817-1862), Friedrich Nietzsche (1844-1900) et son personnage Zarathoustra (ainsi parlait Zarathoustra) et nul autre qu’Arthur Rimbaud (1854-1891). Il y eut aussi ces voyageurs qui ont vécu des moments d’errance sans avoir fait de leur vie une errance prolongée ou perpétuelle: Alexandra David-Neel (1868-1969), Nicolas Bouvier (1929-1998) et Serge Daney (1944-1992). Plus près de nous au Québec et au Canada, il y eut des générations d’errants après l’arrivée des colons en Nouvelle-France. Quelques figures de l’errance sont à considérées parmi les coureurs des bois: les personnages historiques dont le fameux cartographe David Thompson (1770-1857) et son parcours impressionnant, «les canadiens errants» exilés ou déportés en Australie ou ailleurs sur des îles inconnues, les vagabonds comme le survenant ou le quêteur officiel de tous les villages de la province, les peintres québécois errants: Ozias Leduc, Paul-Emile Borduas et Jean-Paul Riopelle parmi d’autres, le «clochard céleste» tel que Jack Kerouac (1922-1969, le robineux de Montréal et son confrère itinérant, et «le vagabond céleste» comme Pierrot Rochette (1949- ), un allumeur de rêves. Toutes ces figures de l’errance au cours de l’évolution de l’humanité ont participé à la richesse et à la différence de la personne humaine à travers les frontières, les géographies, les histoires, les pays, les cultures, les disciplines, les types de déplacement et les formes d’intelligence multiples de nos congénères errants…..

—–
extrait p.48…

L’errance poétique, c’est l’itérare qui «gagne» sur l’errare dans le sens qu’il s’agit de la racine proéminente et qui a le plus grand potentiel de croissance. L’errance poétique est par la profondeur de la quête qui prend souvent la forme d’un voyage initiatique (intériorisé il peut prendre la forme d’une errance immobile) ou vécu dans l’espace par le biais du déplacement inhérent à un but ou à une quête. La racine ITERARE (elle très souvent positive) parvient à faire du sens et à dynamiser la vie d’une personne. Elle est appelée à la réalisation et à la concrétisation d’un projet ou d’un rêve. Elle apporte de l’équilibre dans un monde désordonné ou chaotique ou la racine ERRARE DE L’ERRANCE est de plus en plus courante. Il y a plusieurs individus qui ont réalisé de type d’errance positive: Paul-Emile Borduas, Pierrot Rochette, Mylène Paquette.

Les expressions «errance axiologique», «errance fantomatique» et «errance poétique» ont pris naissance dans le cadre de nos discussions avec Pierrot Rochette , au cours des deux dernières années. Durant ces moments de partage, nous avons abordé le thème de l’errance sous différents angles. L’APPORT DE PIERRE ROCHETTE SUR LE PLAN DE NOS RÉFLEXIONS THÉORIQUES EST INDÉNIABLE, NOTAMMENT SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RACINES «ERRARE» ET «ITÉRARE». Lors de notre première rencontre, au MUSO situé à Salaberry-de-Valleyfield, où nous travaillions au mois de mai 2013, Pierrot Rochette s’est enthousiasmé pour notre thème de l’errance par sa pratique du vagabondage. Quand à nous, notre curiosité portait sur ses errances. Par la suite, nous nous sommes rencontrés à Montréal, notamment à l’UQAM et en périphérie. Le site CENTERBLOG.NET retrace une portion considérable de nos correspondances qui font état de nos échanges théoriques. Ces échanges théoriques demeurent accessibles en ligne sur ce site (nous possédons une copie manuscrite de ces correspondances).
——-
extrait p.51

Le quatrième chapitre de notre étude porte sur le concept «d’errance poétique». Et nous ferons surtout référence aux lettres de Paul-Emile Borduas et des écrits de Gilles Lapointe qui suggèrent l’errance de Borduas. Puis nous ferons un aparte sur l’errance de Pierrot Rochette qui est, selon nous, UN PARFAIT ERRANT POÉTIQUE…….

————
extrait p.123…

Les peintres québécois Jean-Paul Riopelle, Paul-Emile Borduas, et Ozias Leduc sont des exemples de créateurs ayant vécu une errance poétique par l’aventure trépidante de leur projet artistique. De la même manière qu’eux, l’errant chansonnier poète Pierrot Rochette a fait de sa vie vacillante une errance-quête (mercredi 22 avril 2015, information du nord Ste-Agathe,17) ponctuée de passages et d’arrêts, une danse de la marche, «pour vivre sa vie de vagabondage là où la vie l’amène».

—————–

Pierrot le Vagabond Chercheur |

7) QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

—–

 8: MADAME SUBWAY

 

Natashquan aura accès au réseau de fibre optique - Le Nord-Côtier

 

9 FÉVRIER 2009

 1080-76(Madame Subway), chap.1, 100 chansons

Chansons de Pierrot

MADAME SUBWAY

9 février 2009 – 23 h 04 min

COUPLET 1

les enfants l’appellent Madame Subway
parce qu’ils ont saisi que son regard
sert de phare aux jeunes écartes

y en même un qui ne veut que de l’eau
madame Subway lui dévoile son secret
ajoute un s’il vous plait
tes yeux seront plus beaux

REFRAIN

comme j’ai dit aux policiers
Madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’aux pays des inouits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent il y a des femmes
qui vivent aussi le même drame

COUPLET 2

deux policiers
qui vivent dans l’presbytère de Natashquan

un jeune fringuant un vieux
qui en a vu des drames

m’ont surpris les pieds dans l’sleeping
à composer dans une cabane

y connaissaient comme moé
la vie d’madame Subway

qui fugue depuis 4 jours
à travers les highways

je leur ai dit que selon moé
madame Lucie avait besoin
d’un break de liberté

COUPLET 3

à la radio communautaire de Natashquan

le vieux Monsieur
qu’madame Lucie avait rêvé
de rencontrer

est allé chanter
le courage et les larmes
d’une très grande dame
en voyage

toute femme
qui s’est donnée à sa famille
en disant oui

qui s’est brisé le coeur
contre les murs de peur
de sa maison

confirmera qu’madame Lucie
à son retour s’affirmera
en disant non

COUPLET 4

Dans son auto
y a ma chanson en mode repeat

madame Subway
fredonne mes mots
les pieds su l’beat

les deux policiers
d’Natashquan
la saluent

Lucie
tu s’ras toujours
la bienvenue

REFRAIN FINAL

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

elle a roulé la 138
jusqu’au pays des inuits

comme j’ai dit aux policiers
madame Lucie est en congé

à Pointe Parent
il y a des femmes
qui vivent aussi
la beauté de son âme

Pierrot
vagabond céleste

Épinglé sur street art

 

9:  LA FEMME AU CHAR DANS LE NOIR

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2
tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c’est en voyant ma guitare
qu’t’as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par des regrets
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3
y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4
mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5
ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste

 

———————————-

Impression sur toile « elle danse avec grace | peinture abstraite de  danseuse de ballet | elle est une illustration abstraite de danseuse », par  kartickdutta101 | Redbubble

10:  QU’EST-CE QU’UN SOCLE ABS-JETAL?

Dans le traité des abs (ou traité de poésie quantique), On définit le corps comme SOCLE ABS-JETAL … lorsque ce corps-humain-objet …. dans son rapport au coeur …. par sa réponse à la question… quel est ton rêve? …. bascule …..  de l’existence …..  constituée d’errances soit fantomatiques, soit axiologiques…. à l’abs-xistence… constituée d’errances poétiques … et cela  sous l’implosion même du noyau big bang… au coeur même de la question… quel est ton rêve? … dont les particules de liberté  dissolvent ce corps-existence …  EN CORPS-ABS-XISTENCE …  par une abs-constellation exponentielle de champs de rêvons ….  faite de synchroni-vie-tés, de co-création et d’impossibles rêvances enchantées se rêvant elles-mêmes ….  hors temps, hors réalité, hors servitude … convoquées  PAR LA JOIE INTRINSÈQUE D’UN ABS-CORPS UNI À SON ABS-COEUR …  CONSACRANT AINSI SA MARCHE VERS SA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART….

BIG-BANG Peinture par Alain Menard | Artmajeur

 

11:  PROCHAIN EXPOSÉ… L’ABS-BIB-BANG NANO-COSMOLOGIQUE OU LE COEUR COMME FORME NANO-POÉTIQUE PURE.