Category Archives: Uncategorized

ART PRESSE, CATHERINE MILLET ET L’ART NANO-POLITIQUE DU VAGABOND CÉLESTE

Catherine Millet, quel modèle exceptionnel d’une vie personnelle œuvre d’art  (son autobiographie, la vie sexuelle de M.) dans le cadre d’un pays œuvre d’art (art presse).

Je pense que sa culture de l’art alliée à sa profonde implication dans l’art contemporain mondial la rendrait sensible à la pertinence de l’artiste activiste humaniste pratiquant l’art de l’infiltration sociale par le vagabondage que sous-entend le meurtre de l’image pratiqué par le vagabond céleste?

Art de la performance nano-politique?

Le conteur international Simon Gauthier par son spectacle LE VAGABOND CÉLESTE (extrait sur youtube) répand déjà nano-politiquement les quatre questions à travers la francophonie, car toute la démarche vise à répandre nano-démocratiquement quatre questions, donnant raison à Beuys pour qui chaque être humain est un artiste.

1- Quel est ton rêve?

2- Dans combien de jours?

3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?

4-En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

À la suite de l’art moderne, l’art contemporain et l’art post-moderniste, la beauté du monde passant d’une conception objective (Platon à Descartes) subjective (Descartes à Duchamp,  insolite (Baudelaire), indifférente (Duchamp), (convulsive (Breton)….individuelle (Beuys)……, la dématérialisation numérique de l’art permet le surgissement de  l’art nano-politique.

EN QUOI TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

La beauté du monde étant la conception de chaque artiste authentique 2.0, ma démarche s’est donc inscrite dans L’ÉTANT DONNÉ de l’intérieur de la personne humaine dans son archétype le plus noble, celui du rêve comme projet. (Mon ÉTANT DONNÉ expliquant pourquoi je dors sur le plancher d’un couple, 30 heures de poïétique documentée par vidéo depuis 8 ans)

Le vagabond céleste a donc décidé de vagabonder la réalité pour allumer des rêveurs, d’utiliser internet comme Daniel Buren l’a fait pour ses lieux d’affichage, en y déposant comme des tableaux dématérialisés en work progress (Quand les attitudes deviennent des formes, Szeemann, 1969) dans des milliers de sites internets, et surtout de dormir sur un plancher pour documenter l’ensemencement de quatre questions nano-politiques chez un couple qui a fait de son histoire d’amour une œuvre d’art).

QU’EST-CE QUE L’ART NANO-POLITIQUE? C’est le pari que quatre questions simples peuvent changer et le monde et l’histoire de l’art. La masse critique d’un pays œuvre d’art est un, ta vie personnelle œuvre d’art.

Les quatre questions ont comme avantage de servir de rempart aux pensées toxiques de la nano-modernité, tout en insistant sur le sens philosophique de la nano-beauté sartrienne du projet au sens de l’être nano-dématérialisé dans un néant macro-sur-sociétalisé.

sur Google
Pierrot vagabond
michel@lepaysoeuvredart.com

HEY BROTHER, WHERE IS THE MONEY?

Le prochain documentaire de Michel le concierge «HEY BROTHER, WHERE IS THE MONEY?» se fera en anglais. Pierrot le vagabond céleste, comme dans le premier documentaire «LE PAYS OEUVRE D’ART?» pratiquera le meurtre de l’image par l’err(e)nce poétique comme Duchamp a pratiqué le meurtre de la signature par l’esthétique de l’indifférence.

Ce documentaire racontera l’histoire du concierge dans son rapport quotidien avec la pelle, l’urinoir, la poussière, confronté avec Duchamp et ses ready- made. Pourquoi la pelle, l’urinoir et l’élevage de la poussière, artéfacts ready-made de Duchamp valent des millions alors que lui et des millions d’autres à travers le monde vivent ces symboles comme des asservisseurs millénaires.

HEY BROTHER, WHERE IS THE MONEY? C’est un peu l’histoire 2.0 du comte de Monte-Cristo. Dans leur prison de l’histoire de l’art où il est impossible de s’enfuir, un concierge et un vagabond inventent des bandes-annonces documentaires d’une heure pour donner de la valeur conceptuelle à leur poïétique documentée (plus de 20 heures de filmées depuis 8 ans), dont la dernière partie que nous filmerons cette année atteindra un point de non-censure qui nous obligera à un dévoilement rendu possible seulement qu’une trentaine d’années après notre mort))))))))))).

Comme Howe avec Franklin et Eleonor Roosevelt, Pierrot le vagabond céleste dort sur un plancher depuis 8 ans dans l’appartement du couple pour former Michel le concierge et son épouse Marlene la jardinière à se concevoir comme des vies personnelles œuvre d’art fondatrices d’un univers parallèle pays œuvre d’art où la beauté ( en anglais le beautiful) explose hors du carcan objectiviste (de Platon à Descartes) comme du carcan subjectiviste (Descartes à Duchamp) pour se nomadiser (Leibniz) en des nano-sculptures constructivistes impossible à décrypter de par leur portée révolutionnaire et subversive au coeur viral de quatre questions nano-démocratiques…

Quel est ton rêve?
Dans combien de jours?
qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
en quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

Duchamp, par ses ready made, a témoigné de l’humain orphelin de son humanité, Michel le concierge et Marlene la jardinière témoigneront de par leur archétype de l’humanité orpheline de ses humains.

sur Google
Pierrot vagabond

A PROPOS DE CETTE JEUNE CHINOISE….

Je suis un artiste activiste humaniste pratiquant l’art du vagabondage intellectuel pour changer le monde par une réflexion sur le pays œuvre d’art à partir d’une masse critique de vies personnelles œuvre d’art… Ma recherche se situe dans le champ de la philosophie critique de l’art (fondée par Hegel) appliquée à la philosophie politique avec l’hypothèse forte suivante:
La vie personnelle œuvre d’art porte le concept de l’art au plus haut point de la généralité, impliquant la mort de l’objet (Duchamp et les ready made, Danto et les boîtes brillo et le rouge) par l’arme de la signature faisant imploser la poïétique (Vlery, Passeron) comme conséquence de la mort historique de l’art-artéfact.

En conséquence de quoi, le fait d’être vieux, non inscrit, habillé de guenilles royales (marques de L’université Loyola et de l’Uquam sur toujours le même linge plus pantoufles) me porte à vagabonder la bibliothèque universitaire come si j’étais dans un décors de théâtre, dans le silence le plus absolu 15 heures par jour.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir arriver à mon bureau une jeune femme avec un message en anglais et en français… HEY LOVELY GRANDPA…. Je le lis… je me lève… vais la voir et lui dis: Do you know this personne who write to me?… elle me répond que c’est elle… je lui réponds… Bienvenue dans ma vie…

C’est une jeune chinoise de 23 ans qui fait son MBA à Concordia, iere année, qui a choisi Montréal pour découvrir une autre culture… une internationale brillante qui s’est fait un copain chinois dans sa classe…

Nous allons en bas faire connaissance… je me rends compte que sortir du paradis du silence m’est difficile… Dans une relation un à un j’y arrive encore… plus qu’une personne, cela m’est devenu intolérable:)))))))))))))))))))

Quand on est vieux, personne s’intéresse à nous autres:)))))))))))))))))) sauf une jeune chinoise brillante et curieuse:))))))))))))))))))

sur Google
Pierrot vagabond

HI, LOVELY GRANDPA!

Hi, lovely grandpa!

I’ve seen you many tumes in study room wirh thick books. I’m just a little bitt curious about you if you don’t feel bothered. May I have a conversation with you or even make friend with you? You can just message or call me at……. and my name is …… a chinese student in Concordia, looking toward to talking to you.

Bonjour
comment allez-vous?
je m’appelle…..
je suis étudiante chinoise.
vous parlez anglais?
mon numero de téléphone est….

————
Ce qui est remarquable quand on est vieux, silencieux et heureux dans le sanctuaire d’une bibliothèque 15 heures par jour, 7 jours par semaine, c’est qu’on devient bien malgré soi un évènement… une sorte de grand-père de la beauté du monde pour des étudiantes ou étudiants inquiets de leur avenir….

j’apprécie le fait d’être vieux, vagabond céleste et danseur de l’impossible.

sur Google
Pierrot vagabond

AU 21EME SIÈCLE, LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART SERA L’ACTE PAR EXCELLENCE D’UNE CONSCIENCE LIBRE….

J’avance dans mon plan de match pour le doctorat…. Michel et moi travaillons sur le deuxième documentaire de Michel le concierge dont le titre sera probablement celui de sa chanson ; HEY BROTHER…

De la même façon que nous avons utilisé le dictionnaire d’esthétique d’Étienne Souriault comme base conceptuelle du premier documentaire, nous partirons de l’esthétique et philosophie de l’art, repères historiques et thématiques, 2014, pour approfondir notre réflexion sur la condition humaine vue comme une œuvre d’art poïétique.

Nous déposerons la candidature du ier documentaire au rendez-vous international du documentaire de Montréal le 21 ou 22 mars 2016. D’ici novembre 2016, Michel poursuivre une classification des 30 heures accumulées du making of depuis 8 ans.

Pendant ce temps, je poursuis intensément ma culture générale en PHILOSOPHIE DE L’ART… de façon à déposer mon doctorat clé en main comme autodidacte, si je choisis de ne pas m’inscrire à la chaire de philanthropie de l’université Laval.

sur Google
Pierrot vagabond

MICHEL LE CONCIERGE PRÉSENTE….

le documentaire «le pays œuvre d’art?»
de Michel le concierge
a atteint sa phase finale de montage)))))))))))))))
il peut maintenant être présenté
à au concours

LE RENDEZ-VOUS INTERNATIONAL DU DOCUMENTAIRE DE MONTREAL

————

http://www.ridm.qc.ca/fr/soumissionsdefilms-02

Les soumissions sont maintenant ouvertes !

Seul festival au Québec entièrement dédié au documentaire, les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) offrent au public le meilleur du cinéma du réel en rassemblant les grands auteurs et les nouveaux talents. Chaque année en novembre, les RIDM présentent autour de 140 films d’ici et d’ailleurs et une dizaine d’activités complémentaires telles que des ateliers, leçons de cinéma, débats et tables rondes. Une centaine d’invités hors-Québec viennent au festival et 11 prix sont remis par des jurys formés de professionnels de l’industrie.

Doc Circuit Montréal, le marché du documentaire organisé en parallèle aux RIDM, offre l’occasion aux professionnels du milieu documentaire d’assister à une dizaine d’ateliers de formation et de conférences, et génère plus de 1500 rencontres d’affaires.

La prochaine édition des RIDM aura lieu du 10 au 20 novembre 2016.

RÈGLEMENTS

Date limite d’inscription
31 mai 2016 à minuit (UTC-5).

Conditions d’admissibilité
• Les RIDM acceptent les soumissions des types d’œuvres suivants : courts, moyens et long métrages, ainsi que les œuvres interactives ainsi que les œuvres interactives (webdocumentaires, installations, applications mobiles et tablettes, et oeuvres de réalité virtuelle ou augmentée).
• L’oeuvre doit avoir été produite après le 1e juin 2015.
• L’oeuvre doit être sous-titrée en français ou en anglais (si la langue originale de l’oeuvre n’est ni le français, ni l’anglais).
• Les dossiers incomplets ne seront pas considérés (voir “Procédure d’inscription” dans le formulaire).
• Une œuvre déjà refusée aux RIDM ne peut être soumise à nouveau.
• Les films sélectionnés doivent donner la primeur québécoise aux RIDM, c’est-à-dire qu’ils ne pourront être télédiffusés, webdiffusés ou bénéficier d’une projection au Québec avant leur projection aux RIDM.
• Les oeuvres interactives sélectionnées doivent donner la primeur québecoise aux RIDM, c’est-à-dire qu’elles ne pourront faire l’objet d’une présentation au Québec avant leur présentation aux RIDM.

• Les copies de travail sont acceptées dans la mesure où une copie de l’oeuvre achevée sera envoyée le 31 août 2016 au plus tard.

Frais d’inscription
Des frais d’inscription sont exigés afin de couvrir les coûts administratifs.

• Soumissions canadiennes : 25$CAN + taxes (28,74$CAN) payables via Paypal ou par chèque
• Soumissions internationales : 35$CAN + taxes (40,24$CAN) payable par Paypal.

POUR PLUS D’INFORMATIONS
Téléphone: +1 514-499-3676
info@ridm.qc.ca

LA DOUCE BÉATITUDE DE LA LIBERTÉ SILENTIEUSE POUR UN CHERCHEUR

Je mène une vie passionnante…. aucun bien matériel, ni téléphone, ni ordinateur, ni télévision, ni biens matériels, je dors sur un plancher dans mon sac de couchage, puis…. 15 heures par jour, dans le silence, tel un funambule sur le fil de la recherche au-dessus de l’abime ontologique joyeux creusé entre la nature et la culture, je vagabonde la beauté du monde.

La bibliothèque de Concordia et son passionnant multiculturalisme estudiantin m’offre le décor de théâtre exceptionnel dont mon anonymat a besoin. Je peux enfin, 7 jours par semaine être rien pour les autres et encore moins que rien pour moi-même….

vive la vie intellectuelle

sur Google
Pierrot vagabond

LA DERNIÈRE PHRASE DU DOCUMENTAIRE «LE PAYS OEUVRE D’ART?» SE PRÉCISE…. MERCI AUX ÉCOPHILANTHROPES DE L’ESPACE-MONDE DE FAIRE VOYAGER LES QUATRE QUESTIONS.

Ce qui est merveilleux d’une démarche de doctorat, c’est la stratégie de contextualisation architecturant la logistique de l’argumentation qui prend soudain la forme d’un RÉCIT AYANT LA FORCE D’UNE LÉGENDE SCULPTANT LE 21ÈME SIÈCLE À VENIR.

Ma question de doctorat étant:
QUELLES SONT LES CONDITIONS D’INTELLIGENCE ÉCOPHILANTHROPIQUES NÉCESSAIRES AU SURGISSEMENT DU IER PAYS OEUVRE D’ART SUR LA PLANÈTE TERRE?

Ma stratégie contextuelle repose sur les premiers pas de Neil Amstrong sur la lune, en juillet 1969 un événement-récit planétaire parce que des millions de personnes humaines en vécurent l’euphorie devanr leur appareil de télévision….

Neil Amstrong fut le premier vagabond céleste à nous faire représenter la terre comme une œuvre d’art… ce qui déclencha une nouvelle conscience écologique accompagnée de nouvelles étiquettes (vie personnelle œuvre d’art, écophilanthropie, espace-monde, pays œuvre d’art….)

EN CONSÉQUENCE DE QUOI, le documentaire de Michel le concierge (8 ans de réflexion et de recherche en équipe, Marlène, Michel et moi) représente l’application d’un argumentaire solide reposant sur l’hypothèse forte suivante.

Quatre questions…
1- Quel est ton rêve?
2- dans combien de jours?
3- qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4- En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

permettent dans un espace-monde Neil Amstrong d’intuitionner un ier pays œuvre d’art par une masse critique de vies personnelles œuvre d’art, dans une nano-démocratie planétaire et écophilanthropique sociétale autant qu’environnementale, de par une multi-gouvernance locale tissée de global.

De m’inscrire en septembre au doctorat à la chaire de philanthropie de l’université Laval à Québec me semble encore un bon plan de match.

À SUIVRE:)))))

sur Google
pierrot vagabond

LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART… OU LA RÉSULTANTE DU NOUVEAU CONCEPT DU DÉVELOPPEMENT HUMAIN DE L’ONU

LE MONDE DANS TOUS SES ÉTATS
UNE APPROCHE GÉOGRAPHIQUE
sous la direction de
Juan-Luis Klein et Frédéric Lasserre
presses de l’université du Québec,2011

Voilà un livre universitaire, de classe internationale et particulièrement brillant, centré sur la compréhension de l’évolution de l’espace-monde à partir de ses fondements géographiques. J’en retiens un passage à la page 102…

—–
P.102
«Aussi l’Organisation des Nations-Unies a-t-elle élaboré un nouveau concept: le DÉVELOPPEMENT HUMAIN, lequel consiste d’abord et avant tout d’élargir la gamme des choix qui s’offrent aux individus et à leur donner la capacité d’en profiter. Cette nouvelle vision du développement concerne autant les conditions économiques que les conditions politiques, sociales et culturelles dans lesquelles vivent les citoyens des différents pays du monde….. Le DÉVELOPPEMENT HUMAIN comporte autant la revendication de l’équité économique que l’exigence de la liberté, de la reconnaissance et du respect…..»

p.105…

« …Ainsi, après une réaction de dénonciation de la mondialisation, plusieurs états et organisations représentatives des populations démunies exigent UNE ALTERMONDIALISATION, soit une mondialisation respectueuse du droit des peuples de se développer de façon équitable…

———–

sur Google
Pierrot vagabond

EN AVRIL 2016, CELA FERA 42 ANS QUE PIERRE DAVID ET PIERRE ROCHETTE ONT FONDÉ LES DEUX PIERROTS DANS LE VIEUX MONTRÉAL

Quand il m’arrive de vagabonder le Vieux Montréal, je passe d’abord devant ce qui fut le café St-Vincent de Paul Gouin, au bout de la ruée des peintres et je salue bien humblement l’âge d’or de la poésie chantée parce qu’un homme érudit en avait fait un évènement comme l’est encore le lapin agile à Paris. J’ai eu l’honneur d’y être chansonnier dès 1971.

Mais quand je passe devant la boîte d’animation LES DEUX PIERROTS, QUE PIERRE DAVID ET MOI AVONS FONDÉ… même si Robert Ruel a fait un travail formidable pour faire rouler le tout durant 42 ans (et je le félicite bien humblement pour ce remarquable fait d’arme) j’ai quand même le regret que le St-Vincent ne soit pas réouvert pour en faire une boîte internationale du calibre du LAPIN AGILE à Montmartre… Les Deux Pierrot prendraient une envergure tellement plus actuelle avec le St-Vincent dans la ruelle d’à côté consacré au tourisme international par une contre-culture bien orchestrée… La mémoire de la chanson poétique animative repose d’abord dans l’âme du St-Vincent… à quand son actualisation par les Deux pierrots? Viens fêter ton fou aux deux Pierrots mais viens fêter ta culture au St-Vincent.

sur Google

pierrot vagabond