Category Archives: Uncategorized

DÉFENSE DE DOCTORAT RÉUSSIE SUR LA VIOLENCE EN HAITI DE MON GRAND AMI EMERSON… DIT LE GÉANT D’HAITI… DIT JEANBERSON JEAN BAPTISTE

Comme j’avais lu la thèse de doctorat de ce géant haitien qu’est Jean Baptiste jeanberson dit MONSIEUR ÉMERSON, le géant d’Haiti, je me suis très à l’aise lors de la période de question du public à l’inviter dans sa conclusion ouverte à réfléchir sur l’événement paradigmatique fondateur faisant exploser les enjeux que constitue UN RÉCIT.

Il y a deux ans, lors de mon vagabondage du Nouveau-Brunswick (entre autres 2 semaines à la bibliotheque du parlement de Fredericton à dormir sous l’autoroute et un mois à Caraquet à dormir sur le bord de la mer) je me suis intéressé à l’énigme de la violence telle que résolue par le récit (Paul Ricoeur), inspiré dans ma démarche par l’œuvre d’Edouard Glissant (le tout monde et le métissage) en ce qui a trait à la Martinique, l’œuvre de Nelson Mandela dans sa commission d’un comité international pour un récit précédant la nouvelle constitution (Desmund tutu et Barbara Cassin, entre autres DÉFINISSANT la nation arc-en-ciel), tout comme l’œuvre de Longfellow ( qui a donné trois versions territoriales différentes de son poème d’Évangeline, États-Unis, Ile du Prince Edouard, Nouveau-Brunswick), celui d’Antonine Maillet à partir de sa thèse de doctorat sur le rapport linguistique entre Rabelais et la langue des acadiens), donnant un récit fondateur dont le joyau reste encore aujourd’hui la sagouine…

Tentant d’éviter le piège de la connaissance sociologique institutionnelle stratifiée (optant pour un laboratoire nanosociogique tenant comme a priori la nanocitoyenneté planétaire de la nanomodernité succédant au post-modernisme méthodologique), j’ai vécu le village le plus long du monde tel que reconnu dans le dictionnaire Larousse au début du 21eme siècle et sa grande VIOLENCE SYMBOLIQUE AU COEUR D’UNE ÉNIGME ÉPISTÉMOLOGIQUE, que constitue la dialectique de l’indit symbolique des purs et des impurs dans le façonnement de l’imaginaire collectif du récit acadien.

Tout en visitant le village acadien qui représente pour moi un scandale historique (il aurait du être divisé en deux… la partie des purs et celle des impurs) et non pas un centre d’accueil déguisé en emploi d’été attirant à peine 40,000 visiteurs au lieu du 100,000….

J’ai donc invité mon géant d’Haiti à partir à la recherche d’un récit paradigmatiquement fondateur pour une mise en action politique de l’énigme de la violence en Haiti, donc en suivant les traces d’Edouard Glissant, Nelson Mandela Anthonine Maillet.

Cette démarche du récit pour résoudre l’énigme de la violence par le droit nanoplanétaire, notre équipe de recherche multiconceptuelle (Marlene Auld, Michel Woodard, Pierre Rochette) la travaillons depuis presue maintenant 10 ans, en filmant et en documentant la vie du ier nanocitoyen planétaire.

L’ÉNIGME DE LA VIOLENCE
SE REFLÈTE
DANS L’ÉNIGME DU RÉCIT

C’EST NOTRE HYPOTHÈSE DE TRAVAIL.

Ce matin, notre conseil d’administration de la créativité nanosociologique avons visionné la dernière version du prochain documentaire de Michel le concierge (la sagouine du 21eme siècle) qui sera soumis au prochain festival du documentaire international de Montréal.

le titre: LE PAYS OEUVRE D’ART? / UN UNIVERS PARALLELE

sur You Tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

DEPUIS LE DÉBUT DE L’HUMANITÉ, L’HISTOIRE EXCLUE DE LA POLITIQUE LA MAJEURE PARTIE DE LA POPULATION… DE LÀ L’IMPORTANCE DU IER NANOCITOYEN PLANÉTAIRE DOCUMENTÉ ET ARCHIVÉ… MICHEL LE CONCIERGE

Je viens de découvrir un ethnologue fabuleux…OCTAVE DEBARY… dont l’œuvre tente de retracer le vivant au travers des déchets de l’histoire par la révolte des objets…son essai….. LA FIN DU CREUSOT OU L’ART D’ACCOMODER LES RESTES…

Notre équipe de recherche (Marlene Auld, Michel Woodard, Pierre Rochette) travaillons depuis près de 10 ans sur le même thème ethnologique autant qu’anthropologique.

Pour l’histoire, un être humain anonyme dont on ne parle jamais est UN OBJET QUI RESPIRE EN ATTENDANT D’ARÊTER DE RESPIRER…

Notre équipe de recherche fait de MICHEL LE CONCIERGE un objet de recherche DE DOCTORAT qui respire en attendant que son archétype archivé ethnologiquement permette à l’humanité citoyenne planétaire de respirer par la nanocitoyenneté planétaire, SOIT PAR L’INVENTION POLITIQUE ANHISTORIQUE QUI DÉCOULE DE LA RÉVOLTE DE LA PERSONNE HUMAINE OBJET.

——–

Octave Debary
octave.debary@free.fr

Institution de rattachement

Maître de conférences – Université Paris v, Sorbonne (IUT, René Descartes), Membre du laboratoire de recherche du LAHIC – Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain, (UMR 8177, CNRS-EHESS), Paris.

Parcours universitaire

Octave Debary est docteur en anthropologie sociale de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris. Il a mené sa thèse « La fin du Creusot ou l’art d’accommoder les restes » sous la direction de Jean Bazin (soutenue en 2001). Par la suite, il s’est engagé dans des études postdoctorales à l’université du Québec à Montréal/Université Laval Québec (rattaché à la Chaire de recherche du Canada en patrimoine -titre de la recherche : Objets et mémoires : des objets recyclés à la mémoire rachetée, 2003).

Publications

Ouvrages

– La fin du Creusot ou l’art d’accommoder les restes, Paris, Editions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, (collection « Le regard de l’ethnologue »), Ministère de la Recherche, 2002, 189p.

– Restes d’une visite au musée (avec G. Saussier, photographe), livret photographique et textes, publiés avec le concours du Musée d’Ethnographie de Neuchâtel (M.E.N, Suisse) et de la Maison des Sciences de l’Homme (M.S.H, Paris), 2002.

– Objets et Mémoires, (avec L. Turgeon), Paris, Coédition Maison des Sciences de l’Homme & Presses de l’Université Laval, (à paraître en septembre 2006).

Articles

– “Vietnam : photographies et éthique du souvenir/The Vietnam War and The Ethics of Memory : A Photographer’s View “, Ciel Variable, (“Mémoires du désastre/Memories of the Disaster”), Montréal, 68, août 2005, pp. 24-31.

– “Desindustrialization and Museumification : From Exhibited Memory to Forgotten History”, The Annals of The Americain Academy of Political and Social Science, (“Being Here and Being There : Fieldwork Encounters and Ethnographic Discoveries”), University of Pennsylvania, 595, September 2004, pp. 122-133.

– “Objets de peu, les marchés à réderies dans la Somme”, (avec A. Tellier), L’Homme, (“Espèces d’objets”), 170, avril-juin 2004, pp.117-138.

– “Oublieuse mémoire”, French Politics, Culture & Society, (“New Museums-Limits and Possibilities”), New York University, 19, 2, Summer 2001, pp. 102-113.

– “L’Ecomusée est mort, vive le Musée”, Publics & Musées, (“L’écomusée : rêve ou réalité”), Presses Universitaires de Lyon, 17-18, jan-juin et juill-déc. 2000, pp. 71-82.

– “Le tournant ontologique de la sociologie”, (avec A. Tellier), Les Temps Modernes, (“Georges Bataille”), 602, jan-fév. 1999, pp. 168-180.

– “Les travers des noms ; à travers Les Noms de l’histoire”, Gradhiva, 19, 1996, pp. 118-121.

– “La valeur des objets ethnographiques”, in Musées en quête d’identités, Actes du Colloque, Conservatoire de l’Agriculture-Compa, Chartres, 2004, pp. 33-36.

– “Le temps passé à exposer”, in Pour une histoire des politiques du patrimoine, P. Poirrier et Vadelorge (dir.), Paris, Comité d’Histoire du Ministère de la Culture/Maison des Sciences de l’Homme, 2003, pp. 527-551.

– “Le savoir de l’absence”, in Le musée cannibale, J. Hainard, R. Kaehr, M.-O. Gonseth (éds.) Neuchâtel (Suisse), Musée d’Ethnographie, 2002, pp. 263-272.

– “Les rythmes de la recherche, de la muséographie et du politique. L’histoire d’un écomusée”, in Anthropologie et actions culturelles, Centre Culturel Athis-Mons, Paris, 2000, pp. 63-71.

– “Restes communautaires et autres bricoles”, in Objets mobiles/Changing objects, L. Turgeon (dir.), Québec, Presses de l’Université Laval, 18p, sous presse.

– “Excès de mémoire”, in Culture et construction territoriale, N. Barbe (dir.), Besançon, Centre National de Documentation Pédagogique, pp.131-135, sous presse.

Autres publications

– Objets de réderies, objets de récits, (avec D. Lachaud, A. Tellier), livret, photographies et textes, Paris, La Forge, septembre 2005, 34p.

– Introduction au texte « Le roi sans visage » de J. Bazin, L’Homme, (“Espèces d’objets”), 170, avril-juin 2004, pp.11-12.

– “Lettre de Washington”, Urbanisme, (« Tendances 2030 »), 334, janv-fév. 2004, pp. 29-30.

– “Une ligne faite en photographiant/ A line made by photographing”, (avec A. Tellier), préface de l’ouvrage, Le ruban documentaire, Gilles Saussier, Paris, Éds 779/Société française de photographie, 2003, pp. 5-10.

– “Les marchés de la mémoire : grande braderie de Lille et vide-greniers”, (avec A. Tellier), Urbanisme, (« La fête en ville »), 331, juillet-août 2003, pp. 67-68.

– “Le rideau de l’histoire”, rédaction du texte de présentation de la pièce de théâtre, Le cran de l’abattu de Pierre-Etienne Heymann (Théâtre de la Planchette), septembre 2003, 2p.

– “Un entretien avec Hugues de Varine” (ancien directeur de l’International Concil of Museums), in Publics & Musées, (“L’écomusée : rêve ou réalité”), Presses Universitaires de Lyon, 17-18, jan-juin et juill-déc. 2000, pp. 203-210.

– “Un entretien avec André Desvallées” (responsable scientifique du numéro), in Publics & Musées, (“L’écomusée : rêve ou réalité”), Presses Universitaires de Lyon, 17-18, jan-juin et juill-déc. 2000, pp. 232-240.

– “En plein jour”, Bottom, Textes et Nouvelles, Paris, 2, octobre 1999, pp. 79-92.

Comptes rendus

– Patrimoines métissés, Laurier Turgeon., Paris, PUL/MSH, 2003, in Ethnologie Française, XXXV, 2005, 2, pp. 362-364.

– Popularizing Anthropology, Jeremy MacClancy & Chris McDonaugh, eds., London & New York, Routlege, 1996, in L’Homme, 147, juill-sept. 1998, pp. 254-257.

– Martor, Revue d’anthropologie du Musée du Paysan roumain, 1996, I, Bucarest, in L’Homme, 145, jan-mars. 1998, pp. 282-284.

Paru dans ethnographiques.org :
– Muséographie du temps qui passe.
A propos d’une exposition réalisée avec le Musée d’Ethnographie de Neuchâtel
(publié en février 2006)
Avec Magdalena Brand, Sara Cereghetti, Tiana Conlon, Vanessa Merminod

Liste de tous les auteurs
Vous êtes Octave Debary ? N’hésitez pas à nous écrire pour mettre à jour votre fiche.

©2017 – ethnographiques.org – ISSN 1961-9162
Mis à jour le 7 mars 2017

OBSIDIONALITÉ ONTOLOGIQUE ET COSMOLOGIQUE DU NANOCITOYEN PLANÉTAIRE PROVOQUERA SA COLÈRE DANS TOUS LES ÉTATS ET CONTRE TOUS LES ÉTATS PRÉDATEURS DE DIGNITÉ ABSTRAITE POUR MOTIF GÉOPOLITIQUE, IDÉOLOGIQUE ET ÉCONOMIQUE

Quand dans une ville de Chine la pollution atteint un degré ahurissant, quand les pluies acides tombent en abondance, quand des millions de personnes humaines meurent soit de blessures de guerre, soit de faim, quand les armes nucléaires prolifèrent, quand ce sont toujours les mêmes qui mangent abondamment, une nouvelle réalité géopolitique nanocitoyenne surgit soudainement de façon rhyzomique au travers le réseautage viral des 5 milliards de téléphones cellulaires.

LA TERRE EST RONDE POUR CHAQUE NANOCITOYEN.

LA NANOGÉOPOLITIQUE PRÉSUPPOSE UNE RELATION INTRINSÈQUE ENTRE LE NANOCITOYEN PLANÉTAIRE ET CETTE PLANÈTE ERRANTE DANS UNE COSMOLOGIE QUI REND SOUDAINEMENT AU 21EME SIÈCLE TOUTE PERSONNE HUMAINE EN MODE D’OBSIDIONALITÉ ONTOLOGIQUE.

Toute idéologie oubliant l’épanouissement personnel est condamnée à une mort collective.
De là la nanoémergence des quatre questions pictogrammiques du pays œuvre d’art pour une masse critique de vies eprsonnelles œuvre d’art

1: Quel est ton rêve?
2: Dans combien de jours?
3- Qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
4- Comment ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

sur You tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

LA NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE, UNE NANOFISSURE MAJEURE ENTRE LE DÉTERMINISME CHAOTIQUE ISSU DE LA DIALECTIQUE ENTRE LES IDÉOLOGIES DES ÉTATS NATURES ET LEUR GÉOPOLOITIQUE HISTORIQUE ET LA PROGRESSION DES DROITS DU NANOCITOYENS EN PHILOSOPHIE POLITIQUE DE THUCYDITE À jOHN rAWLS

Plus j’étudie la dialectique entre la philosophie politique et la géopolitique internationale dotée d’empirismes organisationnels idéologiques (pragmatiques, idéales ou réelles)… plus je me rends compte de la fissure anhistorique (je dirais même fracturel) que constitue le fondement événementiel paradigmatique des enjeux suscités par LA NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE.

Dans une multi-perspective stato-décentrée grâce à la propulsion de 5 milliards de téléphones cellulaires, les éco-menaces de l’espace monde propulsent dans une ère de post-vérité, le constructivisme d’un cadre théorique qui répond à la question aporitique suivante:

LA NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE PEUT-ELLE RENDRE CRIMINALISABLE PERSONNELLEMENT TOUT HUMAIN QUI SE CACHE SOUS SON RÔLE ÉTATIQUE POUR COMMETTRE DES CRIMES CONTRE LA DIGNITÉ ABSTRAITE DE LA PERSONNE HUMAINE SUR TERRE?
——–

GÉOPOLITIQUE
constances et changements dans l’histoire
Aymeric Chauprade
Ellipses 2007
introduction générale

REPOUSSER LA CAUSALITÉ UNIQUE

« L’un des mérites de la recherche historique est d’avoir démontré tous els modèles explicatifs simples que l’histoire mondiale avait bâtis durant des siècles. A Hérodote qui voulut expliquer les Guerres Médiques par le choc de la culture grecque et perse, Thucydite, dans sa description des Guerres du Péloponnèse, opposa le souci de la véracité des faits. Toutes les interprétations globales de l’histoire, tons les modèles explicatifs ont été INVALIDÉS par les progrès dans la connaissance des faits historiques.

Au fond, on est aujourd’hui conduit À SE REMETTRE AU TRAVAIL en s’étant, au préalable, soigneusement lustré de tous ces grands modèles que l’Université nous a enseignés, ceux que l’on se répétait par cœur comme s’ils étaient les formules magiques résumant le monde: l’explication cyclique du destin des civilisations et des cultures, LES TROIS ÂGES DE VICO – âge divin, âge des héros, âge humain – les trois âges d’Auguste Comte,- théologique, métaphysique, positiviste – des deux phases de Spenser – contrainte puis liberté – les deux solidarités successives de Durkheim – extérieure et intérieure – les densités croissantes de Levasseur ou de Ratzel, les chaînes de Karl Marx – société primitive, esclavagisme, féodalisme, capitalisme, socialisme – et plus près de nous, la Fin de l’histoire de F. Fukuyama, le choc des civilisations de S. Huntington…

———-
NOUS L’ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD, WOODARD,ROCHETTE) AVONS DÉCIDÉ DE NOUS METTRE AU TRAVAIL ET D’ALLER CHERCHER UN PRIX NOBEL PAR L’INVENTION DE LA NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE OPÉRATIONNALISABLE PAR UNE CHAIRE UNIVERSITAIRE APPUYÉE PAR UNE FONDATION, ET CELA EN MOINS DE TROIS ANS APRÈS LE DÉPÔT DE NOTRE DOCTORAT.

sur You Tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

LA NANOMODERNITÉ OU L’ÉVÉNEMENT FONDATEUR PARADIGMATIQUE DES ENJEUX RELIÉS À LA NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE PAR LA DIGNITÉ ABSTRAITE DOCUMENTÉE DU PREMIER NANOCITOYEN MICHEL LE CONCIERGE

Notre équipe de recherche multicontextuelle (Auld, Woodard,Rochette) continue d’architecturer méthodologiquement le doctorat autour d’un évènement fondateur paradigmatique des enjeux qui permettent de transcender la postmodernité.

Ce matin, 6h.30 am Michel le concierge m’a fait découvrir le nouveau montage de son prochain documentaire où l’ensemble de notre glossaire relié au nanopelleteur et sa condition humaine nanoplanétaire est en attente d’une nouvelle évolution du droit cosmopolique en vue d’une parité citoyenne permettant le passage des errances fantomatiques comme axiologiques aux errances poétiques.

à suivre

sur You Tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

MICHEL LE CONCIERGE EST UN ARCHÉTYPE RÉEL, EMPIRIQUE ET NANOFONDATEUR DE LA CONDITION HUMAINE PLANÉTAIRE DANS SA QUÊTE ANHISTORIQUE DE LA DIGNITÉ ABSTRAITE PAR LE DROIT

Michel le concierge est un archétype réel, empirique, un organisme vivant qui consomme de la nourriture, qui a besoin de vêtements, de logement, de gaz pour son char….

Sa pelle quand il pellete pour gagner sa vie et prendre soin du rêve de Marlene sa compagne de cœur est le symbole de la condition humaine qui exprime par des mots un fondement aussi intense que la sagouine avec son seau sur la scène. Sauf QU’IL PELLETE POUR LE VRAI. QU’IL PASSE LA MOPPE POUR LE VRAI.

Son nano-archétype empirique rejoint tous les nano archétypes empiriques de la planète dans son besoin impérieux de règles de jeu plus justes pour une meilleure justice distributive dans l’égalité des chances éducationnelles.

Documenter sa vie comme les sédimentations culturelles de son cerveau constituera le centre même du doctorat en nanosociologie de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette).

Le premier nanocitoyen documenté du 21eme siècle comme fondement de la nanocitoyenneté planétaire au 21eme siècle sera un concierge qui pellete pour son rêve.

sur You Tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

LA NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE OU L’ARISTOCRATIE ÉLARGIE AU POINT DE DEVENIR UNE ARISTOCRATIE PLANÉTAIRE… EFFET DES QUATRE QUESTIONS DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

Anticiper une humanité vraie et universelle, voilà le fondement du progrès interrompu de la raison hors de l’historicisme, la téléologie, le dogmatisme de quelque nature que ce soit (nationalisme, langue, race, religion, etc…)

La nanocitoyenneté planétaire se veut constructiviste, une création d’un horizon humaniste planétaire car les plus grands créateurs sont ceux qui créent des horizons dans lesquels les hommes de l’avenir vivront (Nietzsche).

Chaque vie personnelle œuvre d’art en ne trichant pas avec son rêve représentera une nouvelle perspective créatrice sur la réalité. L’interprétation créative de la créativité passera par le droit cosmologique, la dignité abstraite de chaque personne humaine sur terre où LA BEAUTÉ DU MONDE reliée à la quatrième question donnera accès au dialogue création/contemplation renouant avec l’expérience pré-socratique de l’être par la nano-errance poétique de la nanomodernité.

—-

sous la direction de Leo Strauss Joseph Cropsey
histoire de la philosophie politique
presses universitaires de France, 2013
P.1000

« Cette expérience pré-socratique, selon Heidegger, est fondamentalement tragique. L’abîme de l’être qui suscite l’étonnement et la pensée projette également l’homme hors de l’ordre quotidien des choses. L’être met tout en question, et ceux qui, comme Antigone, Œdipe et Héraclite, rencontrent la question de l’être deviennent «apolis, sans cité ni lieu, seuls, étrangers, sans issue au milieu de l’étant dans son ensemble, en même temps sans statuts ni limites, sans structure ni ordre parce que, an tant que CRÉATEURS, il leur faut d’abord trouver UN FONDEMENT À TOUT CELA. » (introduction à la métaphysique, trad.franc. p.166) En un sens héroïco-tragique, projetés en dehors de la vie ordinaire, ces FONDATEURS représentent pour les Grecs LA PLUS HAUTE POSSIBILITÉ HUMAINE.

—-
Sur You Tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

QU’EST-CE QUE LA NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE?

———

QU’EST-CE QUE LA NANODEMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE OEUVRE D’ART?

Une nano-démocratie instaurant, PAR TIRAGE AU SORT, une assemblée constituante de 125 vies personnelles œuvre d’art pourrait-elle constituer le prélude au surgissement du premier pays œuvre d’art sur la planète terre?

pré-essai d’une MODELISATION THÉORIQUE

A) Imaginons un site web genre Google map où sont identifiés toutes les villes et tous les villages de la planète, sans exception.

B) Imaginons que quatre questions y sont posées dans toutes les langues, au désir de chaque vie personnelle œuvre d’art.

a) Quel est ton rêve?
b) dans combien de jours
c) qu’as-tu fais aujourd’hui pour ton rêve?
d) En quoi ton rêve prend-il soin de la beauté du monde?

C) Imaginons que dans chaque ville et dans chaque village de la planète, une invitation est lancée à toute vie personnelle œuvre d’art intéressée à ces quatre questions pour que se constitue une assemblée constituante mondiale à réfléchir sur la conséquence des quatre questions sur l’éco-système du mieux vivre ensemble,…. soit UNE CINQUIÈME QUESTION qui se définirait de la façon suivante….

D) En quoi NOS RÊVES prennent-ils soin de la beauté du monde?

E) Imaginons que qu’importe le nombre de vies personnelles œuvre d’art qui s’inscrivent dans chaque ville ou chaque village, UN PREMIER TIRAGE AU SORT SÉLECTIONNE UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR VILLE ET UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART PAR VILLAGE.

F) Imaginons que sur toutes ces villes et villages de la planète entière qui sont maintenant représentés par une vie personnelle œuvre d’art, UN DEUXIÈME TIRAGE AU SORT SÉLECTIONNE 125 de ces vies personnelles œuvre d’art…. en vue d’une RENCONTRE PLANÉTAIRE.

G) Imaginons que ces 125 vies personnelles œuvre d’art se réunissent à tous les quatre ans pour LES OLYMPIQUES DE LA JUSTICE COMME ÉQUITÉ SUR TERRE, en assemblée constituante et cela en direct sur internet accessible à la planète entière.

H) Imaginons que….. la question….EN QUOI NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE? devienne soudainement, selon notre hypothèse forte, l’actualisation pragmatique du voile de l’ignorance de John Rawls.

I) Imaginons qu’une fois l’assemblée constituante des 125 vies personnelles œuvre d’art terminée, un premier vote soit pris par chaque vie personnelle œuvre d’art sélectionné comme représentant chacune des villes et chacun des villages…. SUR UNE QUESTION DE FOND touchent à la justice comme équité comme paramètre de la beauté du monde.

J) Imaginons qu’une fois LE PREMIER VOTE TENU, UN DEUXIÈME VOTE soit tenu par chaque conseil municipal de chaque ville et chaque village auprès de la population entière… et cela partout sur la planète terre.

EN CONSEQUENCE DE QUOI

K- Il n’est pas difficile d’imaginer que l’émergence d’une conscience citoyenne planétaire autour de la question EN QUOI NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?… puisse instaurer une pression éthique nano-démocratique invitant chaque état à cheminer vers une gouvernance qui respecte la modélisation planétaire d’une théorie de la justice et de l’équité au point d’en faire
un jour DES PAYS OEUVRE D’ARTS DIGNES DE LEUR CITOYENS VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART.

L- La priorisation des errants fantomatiques accompagnant l’éthisation des errants axiologiques, pour mieux faire de chaque humain un errant poétique face à son rêve personnel, la liberté reliée aux 5 questions de la vie personnelle œuvre d’art deviendrait enfin accessible à chaque personne humaine, tel un droit inaliénable inscrit en annexe à charte des droits de l’homme à l’ONU.

M– objectif:
nouvelle conscience éthique-esthétique
planétaire en vue de la réforme des états
pays œuvre d’art par la masse critique
nano-numérique des vies personnelles œuvre
d’art, éco-philanthropes de l’espace-monde.

————–
7- CONCLUSION (OUVERTE FINALE)…15 PAGES

L’implantation planétaire de la nano-démocratie pourrait être la condition éco-philanthropique nécessaire à l’émergence d’un premier pays œuvre d’art sur la planète terre, rêve universel potentiel d’une masse critique-citoyenne-numérique de vies personnelles œuvre d’art sous l’inspiration d’une cinquième question dont l’énoncé serait le suivant:

– retour sur les quatre questions
menant à la cinquième question
éco-philanthrope de l’espace-monde:
-COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

———-

Uncategorized

SUJET DU DOCTORAT…. LA NANOCITOYENNETÉ PLANÉTAIRE

—————

DOCTORAT

SUJET
la nanocitoyenneté planétaire

QUESTION
Comment fonder la priorité juridique
du droit nanocitoyen planétaire
sur le droit juridique existant
des états?

OBJET CONTEXTUEL

La nanocitoyenneté planétaire n’aurait pu être possible avant la mondialisation virale de l’usage quotidien du téléphone intelligent. En conséquence de quoi, Il devient donc possible que l’histoire du 21eme siècle puisse s’écrire par le biais d’une masse critique INOUIE de personnes humaines se percevant d’abord et avant tout comme DES NANOCITOYENS PLANÉTAIRES réclamant une reconfiguration juridique majeure accordant désormais une priorité non négociable aux droits de l’humanité sur le droit des états.

Mais comment conceptualiser un nanocitoyen planétaire?

Notre méthodologie de recherche se concentrera sur le cadre théorique de la genèse d’une vie humaine… soit celle de Michel Woodard, 66 ans, tout en identifiant les différentes stratifications de son cerveau l’ayant conduit de Michel Woodard à Michel chansonnier du Vieux Montréal, à Michel le concierge à Michel W concierge du pays œuvre d’art ier nanocitoyen planétaire, le tout documenté sur film et sur blogue, dans un contexte des grandes avances d’une conscience planétaire et de ses enjeux.

Puis l’équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) suggérera un passage conceptuel pragmatique entre LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART, la nanocitoyenneté planétaire œuvre d’art et le pays œuvre d’art afin de proposer un laboratoire concret de mise en application d’une nanocitoyenneté planétaire par une chaire recherche universitaire.

L’objectif étant de proposer un dialogue performatif (Austin, Habermas) entre le droit juridique nanocitoyen planétaire construisant des mécanismes éthiques-juridiques permettant la priorité des droits de l’humanité sur le droit des états.

sur Google
Marlene A jardinière du pays œuvre d’art
Michel W concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

————-
sur Google
Marlene A jardinière du pays œuvre d’art
Michel W concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

«LA COLÈRE SCANDALISÉE ET LÉGITIME DES NANOCITOYENS PLANÉTAIRES DU 21EME SIÈCLE CONTRE LES CRIMES COMMIS EN TOUTE IMPUNITÉ PAR LES ÉTATS-NATURE OBSOLÈTES»

A revisiter le corpus des principaux auteurs de philosophie politique de l’histoire de l’humanité (Thucydide, Platon, Xénophon, Aristote, Cicéron, Saint-Augustin, Alfarabi, Maïmonide, Thomas D’Aquin, Marsile de Padoue, Machiavel, Luther, Calvin, Hooker, Bacon, Grotius, Hobbes, Descartes, Milton, Spinoza, Locke, Montesquieu, Hume, Rousseau, Kant, Blakstone, Smith, Paine, Burke, Bentham, Mill, Tocqueville, Marx, Nietzsche, Dewey, Husserl, Heidegger, Rawls)… je me rends compte à quel point l’invisibilité créatrice de la nanocitoyenneté planétaire rendue possible par l’émergence de 5 milliards de téléphones cellulaires annonce la prochaine NANOLAÏCITÉNOMIE pour la beauté du monde au 21eme siècle.

La transmoralité, la transspiritualité, le transnationalisme sera vécue comme une implosion inouie d’une nanoconscience de cette nanocommunauté invisible des nanorois et des nanoreines sans couronne de l’humanité du 21eme siècle dont la colère scandalisée et légitime exigera la fin des guerres comme des paradis fiscaux par la remise en question de la nécessité des états-nature dans leur forme criminelle actuelle…

Tant que les nanocitoyens planétaires ne rendront pas imputables personnellement les dirigeants de chaque état-nature pour leurs crimes contre l’humanité, contre la beauté du monde, les états continueront à être voyous dans leur fond, et prédateurs du citoyen payeur de taxes dans leur forme ( les armes plutôt que le pain).

On dirait que le voile de l’ignorance de John Rawls à la base théoritique de la justice comme équité sur terre devient enfin potentiellement opérationable par l’invention même du téléphone cellulaire.

L’invention de l’imprimerie a provoqué l’émergence du concept de l’individualisme humaniste à la renaissance, celle du téléphone cellulaire provoquera l’émergence du concept de l’individualisme nanocitoyen planétaire pour qu’enfin la dignité abstraite de toute personne humaine soit le fondement du droit dans son architecture constructiviste réseautée du 21eme siècle.

La nanosociologie de notre équipe de recherche (Auld, Woodard, Rochette) poursuit réflexivement et intensément son fondement glossairique d’étiquettes champ de force en vue du doctorat.

sur You tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W, concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond

LA REMARQUABLE AMITIÉ DE MARLENE ET MICHEL À MON ÉGARD ME PERMET D’ÊTRE UN GENTILHOMME PRATIQUANT LA VERTU À LEUR ÉGARD

L’amitié est vraiment au cœur même de notre équipe de recherche (Auld, Woodard,Rochette). Notre conseil d’administration de la créativité fut à cet égard somptueux de joie de vivre ce matin.

Il est certain que le fait que mes deux amis me permettent de vivre ma passion intrinsèque de la connaissance 24 heures par jour 7 jours par semaine en esquivant et les pièges des distractions reliées à toute notoriété recherchée ou non et les irritants reliés à toute manipulation de quelque objet que ce soit, le tout dans la grâce et la dignité d’une liberté intérieure disciplinée au service du doctorat de  notre équipe, cela m’apparaît comme  une consécration de leur amitié que je ne peux qu’honorer dans ce blogue poïétique.

Peut-être est-ce l’amitié par un rêve partagé réussi… qui permet l’émergence de l’équanimité en soi, conduisant à une posture de bienveillance dont j’accompagne mes «bonjour» personnalisés à une centaine d’employé (e)s de l’université du Québec que je connais par leur prénom tout en les remerciant d’être, sous leurs différents costumes salariés, bienveillants quotidiennement à mon égard.

Ancré dans mes guenilles royales et mes pantoufles, je vagabonde la connaissance fabuleusement à cause d’eux et d’elles.

Honorer ses amis et être honorés par eux, je me demande si ce n’est pas cela le summum du bonheur sur terre.

Je suis arrivé à l’âge de 68 ans où la remémoration contemplative des expériences passées (ex. quand Michel et moi étions chansonniers dans le Vieux Montréal) se vit plus profondément que les expériences originales.

Je suis un vieux monsieur heureux au service des quatre questions du pays œuvre d’art et je sais que Michel le concierge vit la même chose avec la production de son prochain documentaire tout comme Marlene la jardinière avec la création de son jardin à Grandes Iles.

Toute personne humaine qui suis son rêve sans tricher vit le devenir de la plus haute possibilité humaine sur terre… l’aristocratie du 21eme siècle devient nanohistoriquement accessible à chaque personne humaine par les quatre questions universelles du pays œuvre d’ar leur donnant enfin accès à l’errance poétique, hors des prisons sociétales que constituent l’errance fantomatique comme l’errance axiologique..

sur You Tube
Michel le concierge

sur Google
Marlene A. jardinière du pays œuvre d’art
Michel W. concierge du pays œuvre d’art
Pierrot vagabond