All posts by Pierrot le Vagabond Chercheur

L’ÉTÉ 2019, POUR MES 70 ANS, PÉLERINAGE-MARCHE DE LA MAISON DE BORDUAS À ST-HILAIRE À LA MAISON DE L’ONU À NEW-YORK

J’aimerais juste me recueillir à la maison de Paul-Emile Borduas et marcher en honorant sa vie personnelle œuvre d’art par une marche-pèlerinage jusqu’à la maison de l’ONU à New York où je remettrai à la réceptionniste une demande à remettre en mon nom au secrétaire générale des nations-unis… et cela anonymement.

QUE L’ON AJOUTE EN ANNEXE AUX DROITS DE L’HOMME LE DROIT À TOUTE PERSONNE HUMAINE SUR LA PLANÈTE TERRE À UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART.

Comme cette nouvelle séparation des pouvoirs que constitue la nanodémocratie citoyenne planétaire, (le droit de l’humanité ayant préséance sur le droit des états) devrait vivre le même sort que la séparation des pouvoirs de Montesquieu (adoptée par les démocraties 50 ans après sa mort), cela constituera pour moi un hommage à la pensée créatrice de Montesquieu sur les épaules de qui je suis monté depuis 20 ans. Tout comme une célébration du seul évènement planétaire que vécut le Québec et qui s’intitule LE REFUS GLOBAL DE 1948 ( l’année de ma naissance… la même année que la déclaration des droits de l’homme de René Cassin et Eléonor Roosevelt)

Ceci dit

Durant la prochaine année, je parcourerai soigneusement la bibliographie de mon sujet, soit la notion d’émergence (Mill, Lewes,Bergson, Wund, Alexander, White  C. Lloyd Morgan….etc…) dans les trois sphères de la réalité humaine (quantique, existentielle, cosmologique)… dont ce passage de Morgan m’apparaît le plus près de mes intuitions éco-philosophiques politiques.

————-
PHILOSOPHIE DES SCIENCES 11
Daniel Andler
Anne Fagot-Largeault
Bertrand Saint-Semin
extrait p. 994-995

Morgan préfère parler de mise en relation. UN ÉMERGENT EST UN NOUVEAU SYSTÈME DE RELATIONS. Sous l’angle des relations internes au système, l’émergent est une «entité» neuve. Sa «qualité» est une expression «de sa relationnalité extrinsèque»:

« Ce qui vient en plus à chaque niveau émergent du progrès évolutif, est une nouvelle sorte de relationnalité – termes nouveaux entrant dans des relations nouvelles – qui n’existait pas jusque-là. En vertu de ces nouvelles sortes de relationnalité, non seulement les entités nouvelles ont des qualités nouvelles propres à leur être, mais elles ont des propriétés nouvelles relativement aux autres entités. Les entités de niveau supérieur ne sont pas seulement différentes par elles-mêmes; mais elles agissent et réagissent différemment en présence des autres. A chaque niveau donné d’évolution émergente les questions sont donc:

Quelle est la nouvelle sorte de rationnalité qu’il advient? quels nouveaux termes, quelles relations? Quelle différence intrinsèque y a-t-il dans l’entité qui atteint ce niveau, et quelle différence y-a-t-il dans sa relationnalité extrinsèque aux autres entités?»

Morgan, Emergent evolution, 1923, chap. 1 iv. p.19-20

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

COURRIEL DU MERVEILLEUX CONTEUR INTERNATIONAL SIMON GAUTHIER

COURRIEL DE SIMON GAUTHIER À PIERROT

Il y a un temps certain.
Je prends le temps de t’écrire
Le temps, un le long fil du labyrinthe.
+++
Je te dis,! je me sens bienheureux.
Un état d’être continuel.
Léonie va bien.
Nous revenons d’une tournée d’un mois en Europe.
Bien heureux la vie en général
Bienheureuse, un creux parfois, quand les événements du quotidien changent.pour des turbulence négatives de l’être.
Le tout est de rester inspiré de l’univers.
La bienveillance, l’écoute et l’accueil.
La passion et son rêve.

Je continue.
Je t’espère en santé.
et où es-tu rendu?
Je pense Michel, Moreen?
+++++
De mon côté.

Je m’applique et continue de conter, entres les histoires, celles du Vagabond Céleste, et je tente de “d’effacer ton toi” pour le rendre plus Légendaire.

Ce n’est pas chose facile toutes les fois, étant donné que je suis l’homme qui a vu l’ours.

Je me rends compte que le fait que je sois l’homme qui a vu et entendu,(L’ours) fait en sorte que je me suis enraciné dans un réel. Ce fait me procure une force comme un arbre enraciné dans la terre.

Et j’ai entendu ton souhait de vouloir que ton nom soit tut, afin de faire place à la légende véritable, je le conçois. Et je veux en faire amende honorable.

J’y arriverai dans les temps à venir.

Une chose est sûre, le Vagabond Céleste marche dans l’esprit des gens et continu de frapper à la porte de leur rêve.

Les 4 questions essentielles sont toujours essaimées.

+++++

Projet, j’imagine une suite ” spectacle” vers le Pays Oeuvre d’Art.

L’humanité, et son rêve.

Commençons, d’abord par la marche vers l’humanité

ensuite,suivra son rêve! ;-))))

Sujet

Mandela jardinier de l’espérance

La jardinière de l’espérance

Les pots de peinture de la femme caribou que tu as nettoyé.
Une belle historiette que je voudrais te partager.
“Le sel et les souffrances”.

Une chanson que j’ai écrit.
J’en travail 2 autres en ce moment.
Une phrase de mon père qui me disait: Le seul endroit où le mot talent vient avant le mots travail, c’est dans le dictionnaire! Alors travail ton talent!! ;-)))

Subrepticement, je travaille le rêve de rendre le monde meilleur et leur donner certain outils “humains” pour y arriver.
Demande sans dates!

Un jour j’aimerais bien passer quelque jours avec toit autour de certains sujets,

Je les vois se passer dans le garage à Michel pendant l’hiver au poêle à bois comme nous en avions parlé, ils me sont restés écrits dans un fond d’idée possible.

Tempête de cerveau!
Je serais bien heureux de cette idée : équipage.
Je te ferai signe, je ne sais quand.
+++++

Autrement

As-tu toujours l’idée d’aller porter l’annexe à l’ONU afin de faire valoir le droit de rêver?
Des fois je fais l’anecdote de cette idée Vagabond Céleste.
Toutes les fois, elle procure une émotion réactive de reconnaissance positive du public.
Ou autrement, tu travailles sur un autre rêve aujourd’hui? ;-))

+++

Je te salue en cette nuit.
Simonesquement
—–
RÉPONSE-COURRIEL DE PIERROT À SIMON

Très très très cher Simon
très très très chère Léonie

Ces longs silences qui furent les nôtres depuis quelques mois, je les interpréteraient comme une cave à vin de l’amitié où nous avons laissé vieillir avec confiance le meilleur de chacun de nous.

Durant cette période, de mon côté, je suis devenu un vrai chercheur universitaire parce que notre équipe de recherche (Auld-Woodard-Rochette) vit au quotidien le rêve d’un pays œuvre d’art par nos vies personnelles œuvre d’art…

Il faut bien le dire la vénération (et le mot n’est pas trop fort) que Marlene, Michel et moi te portons. Et le fait que tu sois heureux en couple avec une compagne si complémentaire réjouit ce couple exceptionnel qu’est celui de Marlene et Michel pour qui j’éprouve une si grande reconnaissance. Ils ont accueilli un vagabond qui marchait l’hivers vers le Yukon au moment où j’étais prêt à mourir de froid pour mon rêve, sans tricher, sans demander ni à manger, ni à boire, ni à dormir… et ils l’ont honoré de leur générosité, de leur bienveillance et de leur amitié.

Il est certain que le poële à bois dans le garage de Michel et Marlene, c’est un ancrage conceptuel par lequel un jour, Michel a l’idée de filmer une rencontre de l’équipage au complet:))))))

Après avoir passé deux ans à l’université de Montréal en phénoménologie et en sociologie, deux ans à l’université du Québec en Histoire de l’art, un an à l’université Concordia en philosophie politique, puis un an en problématologie et écophilosophie politique à l’université Mc Gill, me voilà de retour à l’université du Québec pour entreprendre une série de lectures en philosophie de la science quantique.

Objectif…

WOW-T=2.7K?… le cœur du doctorat Auld-Woodart-Rochette qui nous permettra autant l’ouverture d’une chaire en nanodémocratie à l’université McGill que la marche vers l’édifice de l’ONU à New York pour remettre un annexe à la déclaration des droits de l’homme (vies personnelle œuvre d’art partout sur la planète pour que la nanodémocratie conduise à l’émergence du premier pays œuvre d’art sur la terre).

Ma seule inquiétude est de réussir à faire ce geste de vagabond céleste dans l’anonymat le plus total… ce qui n’implique aucune pression sur la suite de ta créativité:))))))))))))) (D’ailleurs de prévoir une suite au vagabond céleste comme raconteur, l’ours qui a vu l’ours) est d’un naturel qui célèbre déjà nos amitiés passées, présentes et futures.

Effectivement, toi et moi sommes rendus à passer quelques jours ensemble… dans quel contexte? serais-ce avec Léonie Michel et Marlene ou bien en deux phases… seuls dans un premier temps et en équipage dans un deuxième?

A nous d’en imaginer les paramètres poétiques et de les filmer, car documenter un rêve est très utile pour la poïétique d’une équipe œuvre d’art, en vue d’une humanité œuvre d’art.

Tu es heureux et ça se sent…y a de la Léonie la dedans… et moi je le suis autant…. Ma jeune boxeuse à qui je transmet des outils méthodologiques depuis quatre ans me donne d’immenses joies de grand-père de la beauté du monde…

Je me sens maintenant prêt à assister à ton spectacle du vagabond céleste que je n’ai jamais vu depuis 5 ans que tu le promènes dans toute la francophonie… Je me sens assez détaché intérieurement pour m’abandonner à ton formidable talent de PEINDRE L’IMPOSSIBLE COMME LES COUREURS DES BOIS NOS ANCÊTRES PEIGNAIENT LA LIBERTÉ. TU ES PAR TA POÉSIE DE CONTEUR UN PEINTRE DE LA LIBERTÉ EXISTENTIELLE LA PLUS CRÉATRICE SOULEVÉE PAR UN RÊVE HUMANISTE.

J’ai le rêve que notre équipage (Marlene, Léonie, Simon, Michel, Pierrot) soit la plus sublime des amitiés que me soit arrivée dans ma vie…. L’amitié est le fondement même de mon ascétisme intellectuel. Cela serait bien que l’on puisse célébrer cette amitié autour du poêle à bois de Michel et Marlene à grande Ile.

Merci pour ton élégance
à mon égard

Pierrot vagabond

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

AU NOM DE NOTRE ÉQUIPE DE RECHERCHE (AULD-WOODARD-ROCHETTE) JE COMMENCE UN PROGRAMME DE LECTURES EN PHILOSOPHIE DE LA SCIENCE QUANTIQUE POUR ARCHITECTURER D’UNE FAÇON MATRICIELLE NOTRE FORMULE DE LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART «WOW-T=2.7K?…»

Ce matin, quand nous avons vu Michel, Marlene et moi que Trump était devenu président des États-Unis, cela m’a fait sourire… Dans l’histoire de l’humanité c’est toujours en situation de crise (Kuhn, 1962) que les grandes révolutions conceptuelles surgissent en mode d’émergence scientifique autant que politique.

Notre équipe de recherche (Auld-Woodard-Rochette) avons donc quatre ans pour faire de «WOW-T=2.7K?…», CETTE NANODÉMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE DONT L’HUMANITÉ A TANT BESOIN POUR SES DROITS PASSENT ENFIN AVANT LE DROIT DES ÉTATS.

Ce matin, je disais à Michel et Marlene à quel point le vrai évènement était la beauté du monde par la bienveillance et le respect que nous vivions entre nous trois…et cette équipe est de beaucoup supérieure même au projet qu’elle porte, parce qu’elle en est la modélisation au cœur de cette profonde culture du quotidien que nous apporte Michel le concierge dans son intuition synthétique appliquée.

Quand Michel le concierge a parlé à un autre concierge du pays œuvre d’art, l’autre lui a répondu: C’est-tu un nouveau parti politique ça?

De là l’importance que le doctorat soit mondialisé par sa formule «WOW-T=2.7k?» plutôt que par des énoncés trop porteurs des sens du langage courant.

De là l’importance de devenir des érudits de la philosophie de la science quantique pour créer un nouveau cadre théorique quantique autant que cosmologique par un réseau de concepts dynamiques et pragmatiques tournant autour de notre thématique éco-philosophique politique.

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

PLATON, ON LE SAIT, ACCORDE À LA CAUSE ERRANTE UN STATUE ONTOLOGIQUE

Philosophie des sciences 1
Daniel Andler
Anne Fagot-Largeault
Bertrand Saint-Sermin
folio essais
2002
p.35-36-37

Ces deux philosophies de la nature contiennent des éléments venus de la philosophie grecque: Pour les anglais, surtout de Platon; et, pour les allemands, Aristote. L’une des grandes énigmes de la philosophie de la nature est, en effet, de savoir si la cause formelle et la cause finale – dont personne ne met en doute la réalité phénoménologique – sont des représentations anthropomorphiques et trompeuses ou si elles constituent des indices recevables de la présence d’un logos à l’œuvre dans la nature.

Platon, on le sait, accorde À LA CAUSE ERRANTE un statut ontologique; selon lui, IL Y A DANS LA RÉALITÉ QUELQUE CHOSE DE CHAOTIQUE, D’IRRÉDUCTIBLE AUX IDÉES, QUI NE PEUT ÊTRE NI DOMESTIQUÉ NI ÉLIMINÉ. En outre, l’essai de cosmologie que constitue LE TIMÉE est présenté comme un discours vraisemblable; Autrement dit, Platon ne prétend pas que sa philosophie de la nature pourra se transformer en une théorie scientifique de la nature….

Aristote, quant à lui, croit possible l’intellection de la physis par les causes, c’est à dire la constitution d’une théorie «scientifique» de la nature. Il suggère dans LE TRAITÉ DE L’ÂME, que l’intellect (nous) pour penser la nature, doit d’abord pratiquer un abandon audacieux «DEVENIR TOUTES CHOSES» , s’identifier aux opérations de la nature….

p.37
Dans cette conception, l’intelligibilité du réel repose sur l’ordonnance interne de la nature, qu’un Dieu, architecte de l’Univers, a instituée, maintient, et donne à comprendre aux hommes: dès lors, les sciences inductives permettent de parcourir toute sles classes hiérarchiques de phénomènes pour remonter, comme par une dialectique ascendante, jusqu’aux «axiomes de la nature», à partir desquels on retournerait, par une dialectique descendante, aux phénomènes les plus concrets. Cette conviction est solidaire d’une théologie chrétienne qui, dans les années 1840, cesse d’être professée par les savants les plus éminents.

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

QUELLE SYNCHRONICITÉ… OLIVIER DUCHARME APPARAÎT À MA TABLE DE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE… IL FUT AVEC SON FRÈRE CHARLES À L’ORIGINE DE QUELQUES 3 HEURES DE VIDEO TOURNÉS À RECYCLO-LIVRES… DOCUMENTS QUI EXISTENT ENCORE ET QUE JE POURRAIS UTILISER POUR LA PARTIE POIÉTIQUE DU DOCTORAT DE L’ÉQUIPE (AULD-WOODARD-ROCHETTE)

Voici le genre d’évènement impossible… à ma table apparaît Olivier Ducharme, 34 ans, qui vient de terminer un doctorat en philosophie sur le phénoménologue Michel Henri, qui vient de publier un livre sur Pierre Perrault cinéaste et qui surtout m,a confirmé que le document visuel de plus de trois heures que lui et son merveilleux frère ont tourné sur moi de ma table où je dormais à recyclo-livres de Victoriaville à la rencontre de mon vieux maître de philosophie Roland Houde, décédé aujourd’hui…

J’y parle de mes recherches sur le rêve entre autres…. Cela m’émeut beaucoup… Ces deux frères autodidactes furent importants pour moi… J’ai demandé si tout ce tournage existait encore… Olivier m’a confirmé que oui et je lui ai demandé si Charles accepterait de m,en faire une copie pour argumenter le doctorat de l’équipe de recherche (Auld-woodard-Rochette en nanodémocratie) dans sa partie poïétique, Olivier m’a confirmé qu’il ne devrait pas y avoir de problèmes…

wow-t=2.7k

Je suis si heureux… je vais lire sa thèse de doctorat qui doit être diffusée sur internet ainsi que son livre du Pierre Perreault…..

 

Merci… merci…
la vie est bonne pour les rêveurs

 

ce jeune homme est promu

à un si brillant avenir

——
Thèse présentée
à la Faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université Laval
dans le cadre du programme de doctorat en philosophie
pour l’obtention du grade de Philosophiae Doctor (Ph.D.)
FACULTE DE PHILOSOPHIE
UNIVERSITÉ LAVAL
QUÉBEC
2012
Olivier Ducharme, 2012

Résumé
La visée de notre thèse est de démontrer la présence, dans la phénoménologie de Michel Henry, tout d’abord, d’une communauté transcendantale et ensuite, d’une communauté que nous nommons communauté d’habitus. Michel Henry déploie la problématique de la communauté en lien étroit avec celle de la nature du soi. Il devient de plus en plus évident avec le temps, surtout grâce à la publication de C’est moi la vérité (1996), que le soi se comprend de deux manières : premièrement en tant que soi originel (transcendantal), et deuxièmement, en tant que soi égotique. C’est à partir de ce double rapport à soi que nous pouvons fonder la distinction entre une communauté transcendantale et une communauté d’habitus. La description de la communauté transcendantale se lie à celle du soi originel, alors que la communauté d’habitus se lie à celle du soi égotique. Henry a toujours privilégié, tout au long de son oeuvre, la description de la communauté transcendantale, laissant ainsi dans l’ombre l’existence d’une communauté d’habitus et du même coup l’existence du soi égotique. Notre thèse tente de remédier à cette situation en décrivant les fondements à partir desquels une communauté d’habitus est possible. En procédant ainsi, nous explicitons du même coup les fondements à partir desquels le soi égotique s’identifie avec une communauté. Cette identification du soi égotique avec une communauté particulière nous permet finalement de donner un fondement à la formation de l’identité du soi égotique.

————–
LE LIVRE D’OLIVIER DUCHARME
SUR PIERRE PERREAULT

Une vie sans bon sens : regard philosophique sur Pierre Perrault

De olivier ducharme | p-alexandre fradet

Résumé

Heidegger dit de l’être ce que l’on peut sans doute dire de la vie : il s’agit
du « concept le plus universel et le plus vide. En tant que tel, il répugne à
toute tentative de définition ». Que doit-on comprendre au juste par
l’expression « cinéma vécu » chez Pierre Perrault (1927-1999)? Si cette
expression a été maintes fois analysée sous l’angle de la théorie
cinématographique et sous celui de la technique, le présent ouvrage se
propose de l’examiner du point de vue de la philosophie. À l’aune des
écrits de Friedrich Nietzsche, de Quentin Meillassoux, de Michel Henry, de
Pierre Bourdieu et de Gilles Deleuze, ce livre cherche à montrer que la vie
se déploie chez Perrault selon deux versants principaux : la concrétisation
et le devenir. Loin de n’avoir aucun sens, l’expérience vécue paraît dès
lors posséder au moins deux significations essentielles que Perrault lui
attribue dans ses films, ses essais et ses poèmes.

Détails

Prix : 24,95 $
Catégorie :
Cinéma

Auteur :
olivier ducharme | p-alexandre fradet

Titre : Une vie sans bon sens : regard philosophique sur Pierre Perrault

Date de parution : février 2016

Éditeur : NOTA BENE

Pages : 206

Sujet : CINEMA QUEBECOIS

ISBN : 9782895185215 (2895185212)

Référence Renaud-Bray : 064103062

No de produit : 1848695

————
sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

LE MATIN 2004 OÙ JE SUIS PARTI VAGABONDER LA PREMIÈRE FOIS, J’ÉTAIS ANIMÉ PAR UNE SEULE QUESTION: « SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS, EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI?» SANS LE SAVOIR, J’ÉTAIS DEVENU UNE FONCTION D’ONDE QUANTIQUE BRANCHÉ SUR LE BRUIT DE FOND DE L’UNIVERS…2.7K

Michel Esfeld et son introduction à la philosophie de la nature dans PHYSIQUE ET MÉTAPHYSIQUE… me servira d’ancrage bibliographique à mes lectures en philosophie de la physique quantique, cherchant une application concrète en écophilosophie politique autant qu’en problématologie… dans l’objectif de créer une chaire universitaire en nanodémocratie à l’université Mc Gill financée par la fondation Jeanne Sauvé.

Ceci dit, il est tout à fait ahurissant qu’après toutes ces années de vagabondage universitaire, la toute première question réapparaîsse à la surface comme base conceptuelle inflationniste et grille de lecture en philosophie de la physique quantique…

SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS
EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI?

Dans le documentaire « mon ami Pierrot le dernier homme libre» où je fuis suivi par la caméra de Véronique et Genevieve Vézina Montplaisir durant 2 ans et demie… dès les premières images (enracontantpierrot.blogspot.ca) j’exprime cette problématique de recherche…

 

SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS

EST-CE QUE L’UNIVERS VA PRENDRE SOIN DE MOI?

J’avais quitté mes camarades de recherche Gérard Cadieux et Suzanne Fortin sur une première formule mathématique wow-t=g1 améliorée par celle de Gérard wow-t=g3…. insatisfait du résultat de nos quatre ans de recherche philosophique à la bibliotheque alternative de recyclo-livres où je dormais sur une table dans la cave dans la pauvreté la plus riche de liberté que l’on puisse imaginer, sur les épaules des coureurs des bois du Canada de légendes épiques des non-tricheurs….

 

sur la route de mon vagabondage, je rencontrai un physicien à qui je partageai mon intuition… LA FORMULE ÉTHIQUE DE L’HUMANIN DU 21EME SIÈCLE SERA QUANTIQUE… WOW-T=2.7K.  Il me dit… comme physicien, je puis t’assurer que ton intuition est juste mais 20 ans en avant de son temps… (s’il se reconnait à la lecture de ce texte, qu’il prenne contact avec moi… mon courriel est pierrot@lepaysoeuvredart.ca

donc revenons à ce départ de recyclo-livres de Victoriaville pour vagabonder sur une question en 2004 je crois… qui était aussi accompagné de deux phrases du nouveau testament… abandonnes-tout et suis-moi et tu seras nourri comme les petits oiseaux.

Je venais de terminer d’écrire mon roman initiatique philosophique de 1000 pages «MONSIEUR 2.7K» ( www.reveursequitables.com / cahier de presse/monsieur 2.7k) où j’étais aussi habité par l’importance de Monsieur K en recherche de 2.7K comme vagabond céleste…

N’ayant jamais triché, ni demandé à manger ou dormir, je fus ébloui par toutes les synchronicités accordées par wow-t… où j’hésitais encore entre wow-t=g3 ou wow-t=2.7k. Je traînais ma guitare comme on traîne un nuit et jour ou chante les étoiles pour réveiller les levers de soleil.

Et les années de fabuleuses aventures  (Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage) écrivit jadis Du Bellay…. m’ont été gratuitement offertes par l’univers… J’eus 60 ans quand une jeune femme de 29 ans transpercée par la liberté (me dit-elle) abandonna tout pour m’attendre… Nous vécûmes un an ensemble et avons écris un livre à quatre mains «BISEXUALITÉ» lui ayant donné les droits d’auteur pour qu’elle puisse payer les études universitaires de ses enfants … mais après ma mort:))))))))))))))))))

Aujourd’hui, le 6 novembre 2016, je réalise soudain que le concept étonnant du philosophe français Michel Onfray… «L’EUMÉTRIE» correspond en fait à la mesure quantique anthropique du WOW-T… QUI PERMET À UN ÊTRE HUMAIN CORPUSCULAIRE DE SE TRANSFORMER EN fonction d’onde… DONC EN LONGUEUR D’ONDE, DONC EN ÉVÈNEMENT D’UN CHAMP QUANTIQUE PLANÉTAIRE PAR SA NON-TRICHERIE.

Et c’est en ce sens que mes lectures de centaines de biographies m’ont amené à tenter de comprendre qu’elle était le fondement de ces vies personnelles œuvre d’art dans leur perspective historiale…. TOUTES CES VIES PERSONNELLES OEUVRE D’ART FURENT EN FAIT DES FONCTIONS D’ONDE… DANS UN CHAMP QUANTIQUE DE NON-TRICHERIE.

Il ne faut jamais oublier que le bruit de fond cosmologique de l’univers suite au big bang est à la fois une température (2.7k), une onde (bruit de fond) et une masse d’informations événementielles énigmatique dans une théorie quantique de BLOC-UNIVERS A TEMPOREL.

Les aplications d’une telle philosophie de la physique quantique en écophilosophie politique et en problématologie par l’émergence de la NANODÉMOCRATIE CITOYENNE PLANÉTAIRE risquent d’être paradigmatiques autant que transrelationnelles.

Et c’est en ce sens que la question «SI JE PRENDS SOIN DE L’UNIVERS (LA BEAUTÉ DU MONDE) EST-CE QUE L’UNIVERS PRENDRA SOIN DE MOI?» MÈNE À LA QUESTION ÉCOPHILOSOPHIQUE POLITIQUE: « Est-ce que le droit de l’humanité passera un jour avant le droit des états?»

wow-t=2.7 k?

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

LUC DUPONT LE MAÎTRE DE L’EXCELLENCE COMME PASSEUR DE L’EXCELLENCE CRÉATRICE AU QUEBEC

Ce qui nous unit Luc et moi, et cela depuis quelques années, c’est le soif insatiable d’excellence intellectuelle et en soi et dans le meilleur de ce que l’humanité offre… Pour chacun de nous Réjean Ducharme de l’avalée des avalées représente la quintessence de ce que c’est que faire œuvre par sa vie personnelle œuvre d’art encore plus que par son œuvre littéraire.

Luc, dans sa chronique-radio à l’émission du midi de Radio-Ville Marie… nous trace un portrait éblouissant des 50 ans de l’Avalée des avalées de Réjean Ducharme….

Nous portons tous les deux une vénération pour Ducharme… moi parce que sans sa poésie du silence, je n’aurais jamais eu l’idée de vagabonder la vie, lui parce qu’il entretient avec Rejean Ducharme une méticuleuse élégance de ne pas dévoiler tout ce qu’il a appris de sources de première main.

Luc est un passeur poétique…. moi un errant poétique… L’avalée des avalées…C’EST LA TACTIQUE DE LA GUERRE APACHE APPLIQUÉE À LA LITTÉRATURE… ( J.M. Legezio, 4 janvier 1969, le journal le monde).

Mon roman philosophique, MONSIEUR 2.7 K, c’est l’enfance de l’humanité à travers un petit personnage … la lettre K… qui parcourt relationnellement la monde pour se faire physique kantique et retourner comme téléporté à l’Ulysse d’Homère vagabondant l’infini des dieux errants presque fantômatiquement  immortels.

L’avalée des avalées, comme l’écrit si bien Le Glezio dans le monde en 1969, c’est… L’ENFANT QUI FAIT EXPLOSER CHAQUE DIXIÈME DE SECONDE, MILLE, CENT MILLE QUESTIONS. ELLES HARCÈLENT LE MONDE, ELLES LE FRAPPENT DE LEURS FLÉCHETTES EMPOISONNÉES.

Luc Dupont… c’est pour moi l’enfant qui fait exploser chaque dixième de seconde, mille, cent mille questions qui harcèlent sa passion des vies personnelles œuvre d’art par ses fléchettes inouïes d’intelligence mémorialiste.

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

L’avalée des avalées…

«WOW-T=2.7K?…» UN EXEMPLE DE MATHÉMATIQUE ÉCO-PHILOSOPHIQUE POLITIQUE….DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

Ce que j’aime de notre équipe de recherche (Auld,Woodard,Rochette) c’est le plaisir que nous avons tous les trois à
« PATROUILLER LE LONG DES FRONTIÈRES DE LA CONNAISSANCE»
( l’expression vient de R.Harris dans linguistic and philosophy, Perganon press, 1993).

Depuis que je concentre mes énergies à lire bibliographiquement en philosophie de la physique quantique, j’ai du changer d’université (je passerai l’hiver à la bibliotheque de l’UQAM), le café est un dollar, les repas chauds sont les moins chers, et je peux passer l’hiver en pantouffle ne sortant jamais du métro…  mais les livres récents devront être commandés à la librairie coop de l’uqam…. le sujet étant trop pointu et presque majoritairement publié en langue anglaise.

j’arrive maintenant à 8h.30 am et quitte à 10h. du soir… grâce à cette formidable équipe de recherche, chaque journée entre nous est un magnifique pays œuvre d’art relationnel ( comme le sont les relations dans les champs quantiques)…. nos rencontres de création se font donc à 6h.30 le matin jusqu’à 7h.30… résumé des lectures de la veille et communication de nos réactions réciproques à partir de nos multicontextualités en synergie.

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

«WOW-T=2.7k?»… DANS LA FOULÉE DES RECHERCHES COSMOLOGIQUES ET QUANTIQUES DU PHYSICIEN BRITANNIQUE JULIEN BARBOUR

Julian Barbour (né en 1937) est un physicien britannique habitant à Oxford, Angleterre, dont les intérêts de recherches concernent la gravité quantique.

Julian Barbour maintient l’idée controversée selon laquelle « le temps n’existe pas », et que la plupart des problèmes des physiques résultent de supposer que celui-ci existe. Il argue du fait que nous n’avons aucune preuve du passé autre que notre mémoire, et aucune preuve du futur autre que notre croyance à son égard. Le temps est toute une illusion : il n’y a donc aucun mouvement et aucun changement. Selon lui, est l’illusion du temps ce que nous interprétons par ce qu’il appelle des capsules du temps, qui sont n’importe quel modèle fixe qui crée ou code un aspect de mouvement, de changement ou de l’histoire.

Une caractéristique remarquable de ce chercheur tient au fait qu’il a travaillé à sa recherche HORS DES INSTITUTIONS en vue d’éviter le syndrome du « publish or perish », afin de bénéficier d’une TOTALE LIBERTÉ. Il avait ainsi acheté une petite ferme près d’Oxford et a vécu de la traduction en anglais d’ouvrages universitaires russes. Il a en réalité peu publié mais a eu une influence importante sur les théoriciens de la gravité quantique. C’est un CONTRE-MODÈLE pour la manière dont est MENÉE LA RECHERCHE ACTUELLEMENT DANS LE MONDE.

La vision radicale de Julian provient de l’équation de wheeler Dewitt, un exercice mathématique des années 1960 qui cherchait à réconcilier la relativité d’Einstein avec la mécanique quantique. Quand on l’exécute il se passe quelque chose d’étrange : on se retrouve avec une équation qui ne contient pas le paramètre  du temps. Barbour considère que l’univers est comme une ÉNORME COLLECTION D’INSTANTANÉS qui sont IMMENSÉMENT ET RICHEMENT STRUCTURÉS ; ils ne sont pas en communication les uns avec les autres ; ce sont des mondes à eux seuls. Notre cerveau assemble ces arrêts sur image et les passe dans notre esprit ainsi que des photographies qui, passées à 24 images par seconde, créent l’impression que les images sont en mouvement, alors même que rien ne bouge. Ce qu’on appelle le temps est finalement une illusion.

“Le temps n’est rien qu’une mesure des positions changeantes des objets. Un pendule oscille, les aiguilles de l’horloge avancent”. Que le temps soit la mesure de quelque chose n’a rien de novateur. Aristote disait à peu près la même chose : le temps est la mesure du mouvement selon l’antéro-postérieur. Mais Barbour va plus loin : le temps n’est que le résultat d’une activité humaine : la mesure du changement. En soi, pourrait-on dire, il n’est rien. Ce qui compte, pour Julian Barbour, c’est LA FAÇON DONT LES OBJETS INTEREGISSENT DANS LES ARRÊTS SUR IMAGE D’ESPACES.

Mais Julian Barbour dit n’être pas assez bon mathématicien pour donner un sens à sa propre théorie et avoir besoin que d’autres gens plus sérieux le fasse pour lui. Or, de l’aveu même de DeWitt, “il est très improbable que la puissance des mathématiques puisse conduire à une solution unique de l’équation de Wheeler-DeWitt”. Aussi Barbour est-il prévenant : “Si je disais que mon passé n’existe plus, c’est comme si je disais que le nombre 13 disait que le nombre 11 est mort ; les mathématiciens trouveraient cela ridicule”.

De nombreux physiciens critiquent le flou autour de ses concepts physiques. L’énoncé « le temps n’existe pas » est physiquement confus, mais, en apparence, philosophiquement « clair ». Philosophiquement, l’existence et le temps ne sont pas des concepts dont l’articulation va de soi. D’autre part, affirmer l’existence d’instants et la non-existence du temps est pour le moins paradoxale, d’autant plus que Barbour affirme que le temps est une illusion : la non-existence du temps nous renvoie donc à une position réaliste. D’un autre côté, Barbour affirme également que le temps n’étant pas utile à la théorie physique, il n’est rien, il n’existe pas, sinon comme illusion.

 

SUR GOOGLE

MARLENE LA JARDINIÈRE

MICHEL LE CONCIERGE

PIERROTVAGABOND

LE «POA?» ET LE «VPOA?», VISION QUANTIQUE DE LA FORMULE COSMOLOGIQUE (WOW-T=2.7K?) DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

Notre équipe de recherche est aussi excitante que les recherches de notre équipe.

Il est possible qu’un jour, ce protocole de formation d’une équipe de recherche universitaire reposant sur LA MULTI-CONTEXTUALITÉ DES CHERCHEURS (dans le cas présent, une jardinière, un concierge et un vagagond) tout autant que sur LA PLURALITÉ DES CHAMPS CONCEPTUELS (Davidson) devienne une base pour ne plus être piégé par des matrices disciplinaires (il y en a plus de 40,000 en ce moment) engluantes.

Prenons le cas de notre équipe de recherche (Auld-Woodard-Rochette).

Marlene la jardinière dialogue depuis 14 ans avec la beauté du monde par son jardin. Bien sûr elle est professeure, elle enseigne dans le domaine de la mode, mais sa contextualité conceptuelle tout autant que sa matrice disciplinaire lui permet une distance inouie avec l’inflation des attributs essentiels de toute étiquette conceptuelle dont la précarité se cacherait sous une bibliographie trop imposante.

Michel le concierge lui, concierge industriel, pose des questions qui obligent Pierrot le vagabond à changer de champs de lecture pour mieux y évaluer les apories.

Pierrot le vagabond, c’est comme un lecteur au service d’une équipe de recherche qui dit a peu près ceci chaque matin… Voici ce que disent au niveau de notre INTERROGATION LA PHILOSOPHIE DE LA PHYSIQUE QUANTIQUE, L’ÉCO-PHILOSOPHIE POLITIQUE, la problématologie, l’éthique… etc…

Ce qui donne la résultante suivante… la phrase de génie qui surgit soudain vient rarement du chercheur-lecteur… très souvent du concierge industriel et parfois de façon inattendue de la jardinière poète de la beauté du monde par ses mains heureuses.

oui…

Il est possible qu’une équipe de recherche excitante puisse un jour actualiser de façon concrère LE VOILE DE L’IGNORANCE de John Rawls par l’émergence d’une nanodémocratie citoyenne planétaire prenant la forme d’un parlement de 125 inconnu(s) réfléchissant sans que chacun ne connaisse quoi que ce soit de l’origine, profession rêve de chacun(e)
sur la cinquième question

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond