All posts by Pierrot le Vagabond Chercheur

JURY CITOYEN… UN JEU DE DÉMOCRATIE DIRECTE POUR REDONNER CORPS À LA PAROLE

Je me suis inscrit au forum social mondial et je suis allé à un atelier pas mal intéressant…. LE JURY CITOYEN: UN JEU DE DÉMOCRATIE DIRECTE POUR REDONNER CORPS À LA PAROLE…. très bien animé par Alain Bergeron (www.constituantecitoyenne.quebec) et Sylvie Mérineau… (organisations unies pour l’indépendance)

Je me suis rendu compte, encore une fois, que je n’avais aucune habileté sociale…. que je suis fait pour le monastère d’une recherche intellectuelle dans une bibliothèque universitaire et que j’ai horreur de prendre la parole….de prendre position, d’être mêlé à une controverse… J’ai malheureusement un peu nui au bon fonctionnement de l’activité.

J’étais très fâché après moi….

Mais…. Bravo aux organisateurs et organisatrices… il est important que même dans une procédure imparfaite le droit de parole soit protégé. Et le droit de parole fut bien exercé et je considère en ce sens que ce colloque social mondial sur le JURY CITOYEN fut une RÉUSSITE.

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

DANS LE `DOCTORAT… LE THÈME DE LA BEAUTÉ DU MONDE DU MONDE SERA PROBLÉMATISÉ DANS LE CADRE DE L’ESTHÉTISME ENVIRONNEMENTAL

wikipedia

L‘esthétique environnementale est une sous-discipline de l’esthétique ayant pour objet l’environnement naturel. Elle est apparue dans les années 1980 et se rattache de manière plus générale à la philosophie de l’environnement et à l’esthétique analytique.

Au delà de l’environnement naturel, puis ultérieurement d’environnements liés à l’humain, elle s’élargit à une étude de l’esthétique dans la vie quotidienne et autour de tous les objets extérieurs à l’art.

Elle est à l’opposé des travaux de la tradition analytique orientée principalement autour de la philosophie de l’art.

———–
COMMENTAIRE

j’ajouterais cette phrase du Candide de Voltaire pour ce qui est de l’esthétique environnementale intérieure de sa vie personnelle œuvre d’art

IL FAUT CULTIVER NOTRE JARDIN

—–
WWW.TEHERAN.IR

En prononçant sa fameuse citation, Candide montre qu’il a trouvé sa propre philosophie et qu’il a grandi intérieurement. De ce point de vue, le terme de jardin trouve un sens abstrait et se réfère à Candide lui-même, celui qui doit entretenir, développer et perfectionner ses qualités personnelles. Voilà le caractère énigmatique et multidimensionnel de la morale du conte philosophique qui permet au lecteur, selon la devise des Lumières prononcée par Kant, de “sortir hors de l’état de tutelle dont l’homme est lui-même responsable” et de “se servir de son propre entendement.” [4] En d’autres termes, cela signifie qu’il faut essayer de faire évoluer la société en général et de la rendre meilleure pour accéder à un bonheur matériel. En outre, une seconde approche peut faire apparaître une métaphore qui assimilerait le jardin à notre esprit, à notre intelligence. Dans ce cas “Il faut cultiver notre jardin” signifierait cultiver son propre savoir-faire et se mettre à exercer ses talents afin de faire fructifier au maximum ce que la vie nous a donné, de donner un sens à notre vie et d’atteindre la liberté spirituelle.
JPEG – 36.4 ko
En tenant compte du sens concret et figuré de la formule voltairienne, on se rend compte qu’il s’agit d’une morale humaniste dans le sens où elle implique que chaque être présente un talent naturel qu’il lui revient de cultiver pour qu’il s’épanouisse. Ainsi selon le conseil du vieillard turc, l’ennui, le vice et le besoin, soit quotidiens soit spirituels, nous quittent et le bonheur se tourne vers nous. En effet, en travaillant ainsi qu’en s’élevant l’esprit, on dépasse l’oisiveté, considérée comme étant à l’origine de la plupart des pensées maladives et qui conduisent l’être humain à se noyer dans le marécage des vices. L’activité physique et spirituelle n’est pas seulement un moyen d’échapper à l’ennui et au vice, mais aussi une manière efficace afin de faire face aux besoins raisonnables qui nous donnent le goût de l’indépendance.

Face à la maxime morale de Candide, il ne faut pas oublier qu’il y a des critiques qui reprochent à Voltaire que sa formule est incomplète. D’un certain point de vue, ils ont raison car l’homme, et l’homme ambitieux du XXIe siècle en particulier, ne peut satisfaire tous ses besoins matériels par le travail. En effet, le travail et la joie de l’action ne sont pas suffisants à tous les esprits qui sont hantés par les problèmes de ce monde cruel. En outre, le travail qui doit être un rempart face au vice, peut devenir lui-même une cause de vice. Dès lors, en affirmant que le monde contemporain est celui de communication dans lequel les gens s’inspirent les uns des autres, la formule voltairienne se transforme ainsi en cette réflexion d’Albert Camus, selon laquelle il faut aider les misérables à cultiver leurs jardins.

———-
sur Google

Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot le vagabond

LE DOCTORAT «LE PAYS OEUVRE D’ART?…» AURA COMME OBJECTIF DE PROBLÉMATISER LA CITOYENNETÉ ÉCOPLANÉTAIRE POUR EN FAIRE UN ENJEU POLITIQUE

Je viens de m’inscrire au forum social mondial de Montréal sous le nom de PIERROT VAGABOND (du 9 au 14 août 2016). J’aurai l’immense plaisir de croiser DES ÉCOPHILANTHROPES de différents horizons (entre autres… Laure Waridel, Karel Mayrand, Sarah Sultani, Michèle Asselin, Jaggi Singh).

——
Dans ce doctorat, l’argumentaire des étiquettes «VIE PERSONNELLE OEUVRE »ET «PAYS OEUVRE »… reposera D’UNE PART sur la séparation de l’étiquette «OEUVRE D’ART» conceptualisée par les ready made de Duchamp résultant en se vie personnelle œuvre d’art comme œuvre d’art,

et d’autre part, sur la séparation de l’errance (en errance fantômatique, errance axiologique et errance poétique) pour mieux gérer philosophiquement les différentes approches méthodologiques (anthropocentrique, écocentrique, biocentrique et pathocentrique).

L’objectif se veut aussi un changement collectif de nos valeurs, de nos représentations, de nos formes d’engagement social et écologique…. EN LIANT LA PROTECTION DE LA NATURE À LA RÉALISATION DE SOI par les quatre questions…. les quatre questions soulevant les engagements et les valeurs qui donnent un sens à l’existence humaine.

1-Quel est ton rêve?
2-Dans combien de jours
3- qu’as-tu fait aujourd’hui pour ton rêve?
4- Comment ton rêve prend-il soin
de la beauté du monde?

sur Google

Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

LA NANODÉMOCRATIE ÉCOCITOYENNE… OU LA RÉSULTANTE CONCEPTUELLEMENT CRÉATIVE ENTRE UN CORPUS ET UN GLOSSAIRE

La lecture du dictionnaire de la pensée écologique sous la direction de Dominique Bourg et Alain Papaux (suis rendu à la moitié, p. 524) me fait réaliser à quel point le fait que la découverte tardive d’un corpus magnifiquement opérationnel pour accueillir des intuitions-glossaires ….. pourrait finalement permettre la mise en marche d’un nouveau champ scientifique avec ses impératifs méthodologiques.

Car, finalement, la tension conceptuellement créatrice entre le corpus et le glossaire amène notre équipe de recherche (Auld-Woodart-Rochette) à architecturer de passionnantes conséquences opérationnelles potentielles d’une nanodémocratie écocitoyenne par tirage au sort avec ses 125 nano-éco-citoyens constituant un jury mondial réfléchissant uniquement à la quatrième éco-question:

COMMENT NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Une gouvernance nano-éco-citoyenne invite à un mode de régulation non hiérarchique qui engage une multitude d’acteurs oeuvrant à différents niveaux.

Et en ce sens, la nanocitoyenneté pourrait être à la fois parfaitement localisée, pleinement mondialisée et consciente des enjeux globaux actuels.

sur Google

Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

MARLENE LA JARDINIÈRE… L’ÂME DU DOCUMENTAIRE « LE PAYS OEUVRE D’ART?…» DE MICHEL LE CONCIERGE DÉPOSÉ AU FESTIVAL INTERNATIONAL DU DOCUMENTAIRE DE MONTREAL.

Ce documentaire de Michel le concierge «LE PAYS OEUVRE D’ART?…» symbolise la quatrième question «COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?» par le rêve de Marlène la jardinière.

Depuis 14 ans, Marlène la jardinière prend soin de la beauté du monde par la culture de son jardin, en étant non seulement le symbole de LA PAIX SUR TERRE, mais DE LA PAIX AVEC LA TERRE.

Ce documentaire par quatre questions provoquera chez le spectateur (du moins c’est ce que nous pensons) un désir de symbiose entre l’écologie naturelle et l’écologie sociale.

Cela rejoint l’objectif de l’écophilosophe Bruno Latour dont on retrouve une description de ses concepts à la page 412 du dictionnaire de la pensée écologique.

« Bruno Latour, dans son appel pour une «écologie politique» qui refuse toute coupure absolue entre les domaines de la connaissance trace l’échange de propriétés entre humains et non-humains»

Quand Marlene la jardinière rend visite à une garderie pour enseigner comment on arrose une plante, ou qu’elle reçoit la visite de la grenouille, des oies, ou de la belle-famille, il y a dans son élégance bienveillante une belle illustration d’une vie personnelle œuvre d’art qui fleurit par la beauté de son rêve. Et son amour sans faille pour l’homme de sa vie, Michel le concierge sacralise le rêve du couple qui prend soin du rêve de l’une et de l’autre.

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

LA NANODÉMOCRATIE…. LA MONTÉE DE L’ÉCOLOGIE POLITIQUE PAR UN TIRAGE AU SORT PLANÉTAIRE… OBJECTIF….LE SURGISSEMENT HISTORIQUE D’UNE CONSCIENCE ÉQUITABLE

Au fur et à mesure de ma lecture chirurgicale du dictionnaire de la pensée écologique sous la direction de Dominique Bourg et d’Alain Papaux, je réalise à mon grand ahurissement que les intuitions du VAGABOND CÉLESTE s’avèreront peut-être prophétiques.

Quand je médite sur certaines thématiques ( ex: conscience cosmique, anthropocène,création, écologie profonde, délai, hubris, démocratie écologique, ville en transition, développement durable, diversité culturelle, droit de solidarité, écocentrisme, écologie des pauvres, écologie sociale, écologie temporelle, écologie territoriale, économie de l’environnement, éco-pouvoir, écopsychologie, éducation à l’environnement, éducation au développement durable….)

Je réalise que d’imaginer une conscience nanodémocratique planétaire de 125 personnes choisies par tirage au sort (un vote une ville, un vote un village) qui se rencontrent pour s’éco-connaître correspond à l’ère d’internet, du rhyzome et du viral, à une voie prometteuse pour faire voyager les quatre questions dans l’espace-monde.

1- QUEL EST TON RÊVE?
2- DANS COMBIEN DE JOURS?
3-QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON R^VE?
4- COMMENT TON RÊVE PREND-IL SOIN
DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

—–
Bien sûr à 67 ans, il me reste peut-être pas assez de temps pour faire de toute cette recherche existentielle autant que théorique une œuvre architecturée et écrite à portée didactique….

mais bon…

la poïétique temporelle dont les traces sont visibles depuis quelques années sur internet peuvent peut-être être percues comme une œuvre d’art… parce que ma vie fut d’intention UNE VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART… dans les enjeux d’aujourd’hui, à l’image d’Ulysse au temps d’Homère à la fine pointe des enjeux de son temps…. avec comme objectif UN PAYS OEUVRE D’ART (l’individualité dans l’interdépendance écoresponsable.

La tension entre les enjeux et la problématique d’une recherche reste tributaire de l’investissement en lectures…

Ce n’est pas tellement différent de Marx qui passa tant d’années dans une bibliothèque en Angleterre.

sur Google

Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot le vagabond

LA NORME «iso» DU PAYS OEUVRE D’ART EST CE PONT ENTRE L’UNIVERS PARALLÈLE ET L’UNIVERS EXISTANT….dixit MICHEL LE CONCIERGE

A la page 358 du dictionnaire de la pensée écologique… il y a cette question magnifique:

COMMENT CERTAINES SOCIÉTÉS RENFORCENT-ELLES LEUR COHÉSION TANDIS QUE D’AUTRES S’ENTREDÉCHIRENT ET S’ÉCLATENT?

La nouvelle rationalité politique imaginera des outils politiques éco-parallèles qui n’auraient pu être possibles à l’ère de l’immanence (les monarchies d’anciens régimes), de la représentation démocratique (républiques du 19eme siècle), du projet d’un mieux-être social (les états-providence du xxème siècle).

Mais dans la nouvelle ère qui s’annonce de l’écopouvoir du 21eme siècle, le projet totalitaire de la protection du vivant sur terre devra être modulé par une conscience citoyenne planétaire sous forme de contre-pouvoir. De là, L’ISOPOUVOIR CITOYEN D’UN UNIVERS PARALLÈLE ESTHÉTIQUE qui semble à notre équipe de recherche (Auld-Woodart,Rochette)une voie intéressante à explorer théoriquement dans le cadre d’un doctorat en écologie politique.

sur Google
Marlene la jardinière
Michel le concierge
Pierrot vagabond

LA NAISSANCE D’UN NANODÉMOCRATE SE FERA PAR LES QUATRE QUESTIONS…. DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

Ce matin, Michel et moi étions en atelier de créativité dès 6 heures am , pour visionner des extraits tournés en janvier 2016 par (et sur) Michel le concierge, un archétype de la condition humaine  qui veut sortir de sa cave pour refaire sa vie par son rêve, moteur de sa vie personnelle œuvre d’art… extraits archivés  qui vont probablement se retrouver dans son prochain documentaire: BROTHER, WHERE IS THE MONEY?

—-

En corollaire, ma lecture systématique du dictionnaire de la pensée écologique (sous la direction de Dominique Bourg et Alain Papaux, quadrige, Puh,2015) et mon rapport de lecture à Michel chaque matin, soulève l’enthousiasme de notre équipe de recherche (Auld-Woodart-Rochette)

Cette matrice disciplinaire que constitue l’écologie politique est vraiment porteuse de toute la dynamique architecturale de notre doctorat.

Des extraits comme celui-ci confirment la justesse de nos intuitions au sujet de la nanodémocratie, comme étape intellectuelle succédant au post-modernisme.

—————
Dictionnaire de la pensée écologique 2015
P.266

«La protection de l’environnement passe par des millions de décisions individuelles, une politique réussit dépend de l’acceptation volontaire de changements de comportements dans la pratique quotidienne»

———–
COMMENTAIRE AU SUJET DE CE BOUT DE TEXTE
DU DICTIONNAIRE DE LA PENSÉE ÉCOLOGIQUE

Le climat devenant la première crise réellement universelle de l’histoire de l’humanité, appelant l’anthropocentrisme à être transcendé par une vision écocentriste et biocentriste de notre vivre ensemble sur terre, la décolonisation de l’imaginaire en résultant émergera dans des multiformes plus acceptables socialement par un coffre d’outils conceptuel de nature  nanodémocratique.

Et comme le dit si bien Michel le concierge:
LA NAISSANCE DU NANODÉMOCRATE
PASSERA PAR LES QUATRE QUESTIONS:

1- QUEL EST TON RÊVE?
2- DANS COMBIEN DE JOURS?
3- QU’AS-TU FAIS AUJOURD’HUI POUR TON RÊVE?
4- EN QUOI TON RÊVE PREND-IL SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

sur Google
Pierrot vagabond

sur Google
Michel le concierge

QU’EST-CE QUE LA NANODIVERSITÉ POLITIQUE?… C’EST UN MODE DE SOLUTION ÉCOLOGIQUE À DES PROBLÈMES POLITIQUES, DE LÀ LE DOCTORAT EN ÉCOLOGIE POLITIQUE AU LIEU DE PHILOSOPHIE POLITIQUE.

DIXIT MICHEL LE CONCIERGE

A) LE PAYS OEUVRE D’ART?… POSE DES QUESTIONS

B) LES RÉPONSES T’APPARTIENNENT
À TITRE DE NANODÉMOCRATE

C) ET COMME NANODÉMOCRATE
TU DEVIENS POLITIQUEMENT
LA PLUS PETITE CELLULE
D’UN SYSTÈME QU’ON APPELLE
L’HUMANITÉ

———–
Ce qui est fantastique de notre équipe de recherche (Auld-Woodart-Rochette), c’est le principe égal-égal ou 50/50.

Le blogue LE PAYS OEUVRE D’ART.CA, c’est la poïétique de ce que je vis comme chercheur au jour le jour, de façon à ce que Michel et Marlene puissent, chaque matin au réveil, dialoguer autour des informations nouvelles que je découvre par mes lectures alternatives.

Pratiquant la division entre l’étiquette et les attributs essentiels comme méthode fondamentale de l’esprit critique, je réalise ce matin que cela m’a pris entre 6 et 8 ans, ancré successivement dans un cegep et quatre universités pour enfin découvrir LA MATRICE DISCIPLINAIRE sous laquelle notre équipe de recherche pourra s’épanouir: L’ÉCOLOGIE POLITIQUE.

Le dictionnaire de la pensée écologique 2015 nous servira de cadre théorique, dans le sens où chaque chapitre pourra être guidé par des rubriques (ex: conscience cosmique, Anthropocène, rassemblement des citoyens….) qui offrent en plus une bibliographie fine pointe jusqu’en 2015.

J’ai donc acheté le dictionnaire. Je lirai les 1054 pages de bord en bord, souligné en rouge, vert, que par la suite notre équipe de recherche épluchera en vue de guider le fondement opérationnel du glossaire (sur laquelle une jeune chercheuse Isabelle Mathieu s’est offerte de m’accompagner dans le cadre d’une «équipe de recherche complémentaire, Mathieu-Rochette».

En ce sens, la biodiversité politique représenté part la nanodiversité planétaire devra être protégée comme une propriété intellectuelle de tout citoyen-téléphone cellulaire du 21eme siècle qui se doit d’être reconnue et définie par l’ordre politique international.

Le coût de l’érosion de cette biodiversité politique causé par les guerres, les paradis fiscaux et les méta-désirs des uns brimant les besoins primaires des autres (faim, santé, logement) devra être un jour chargé aux états-délinquants et considéré potentiellement comme un crime de guerre par l’humanité dans sa marche éthique et esthétique vers l’errante poétique.

UNE BOURSE DE LA FONDATION JEANNE-SAUVÉ POUR QUE LE CANADA DEVIENNE PAR CE DOCTORAT EN ÉCOLOGIE POLITIQUE LE PREMIER PAYS OEUVRE D’ART SUR LA PLANÈTE TERRE.

2- DOCTORAT EN ÉCOLOGIE POLITIQUE DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE AULD-WOODART-ROCHETTE DANS L’OBJECTIF QUE LE CANADA DEVIENNE AU 21EME SIÈCLE LE PREMIER PAYS OEUVRE D’ART DE LA PLANÉTE TERRE.

——–

1- TITRE DU DOCTORAT
le pays œuvre d’art?

2- SUJET DU DOCTORAT
Dans le cadre théorique de l’ère Anthropocène
dont est issu le concept de l’errance poétique….
l’émergence écologique
de la vie personnelle œuvre d’art
au pays œuvre d’art
par la nanodémocratie.

3- QUESTION DU DOCTORAT
Dans le cadre théorique de l’ère Anthropocène
dont est issu le concept d’errance poétique
Comment
la vie personnelle œuvre d’art
peut-elle mener écologiquement
au pays œuvre d’art
par la nanodémocratie?

4-ENJEU DU DOCTORAT

DANS L’ANTHROPOCÈNE, LES HUMAINS CHANGENT L’HISTOIRE DE LA TERRE QUI EN RETOUR FRAPPE (INÉGALEMENT) LES SOCIÉTÉS HUMAINES.
(dictionnaire de la pensée écologique sous la direction de Dominique Bourg, Alain Papaux, puf,
2015 p.36)

Comment pouvons-nous imaginer la citoyenneté écologico-planétaire sans déficit démocratique à l’ère anthropocène?

A L’ÈRE ANTHROPOCÈNE, QU’EST-CE QUE L’HUMANITÉ?

C’EST DEPUIS QUE L’HOMME A MARCHÉ SUR LA LUNE EN 1969, UNE IDENTITÉ INTERROGATIVE EN QUÊTE D’IDENTITÉ ÉCOLOGICO-POLITIQUE PERFORMATIVE.

Il a fallut que l’humanité se voit de la lune le 21 juillet 1969 en direct devant 450 millions d’auditeurs pour que son identité interrogative (QUI SOMMES-NOUS? , D’OÙ VENONS-NOUS?. OÙ ALLONS-NOUS?) écrase ontologiquement toute réponse de quelque nature que ce soit (métaphysique autant que scientifique) sur laquelle elle a tenté historiquement de se sécuriser depuis l’émergence de la conscience sur terre.

A partir de ce constat d’errance cosmique, que pourrions-nous imaginer pour que ce «?» se transforme en «!»? Que pourrions-nous concevoir pour que cette humanité passe d’une errance fantomatique-axiologique à une errance poétique?

Ce doctorat suggère une identité politique performative reconstruite par le biais de la nanodémocratie citoyenne planétaire, dans une architecture de tirages au sort, village par village, ville par ville.

125 personnes humaines tirées au sort qui réfléchissent sur la question suivante: EN QUOI NOS RÊVES PRENNENT-ILS SOIN DE LA BEAUTÉ DU MONDE?

Puisqu’on n’a aucune idée d’où l’on est, qui l’on est est et où nous allons, prenons soin par nos rêves en commun de la beauté de cette œuvre d’art qu’est la planète bleue ANTHROPOCÈNE dans son infinie errance cosmique.

L’enjeu d’une citoyenneté planétaire sans déficit démocratique se propose comme le fondement même d’un vaisseau cosmique avec comme capitaine une humanité politiquement créatrice et constructivement post-anthropocène.
——————————–

SOMMAIRE DU DOCTORAT
(à résumer en 500 mots)

Après deux ans de recherche théorique sur le thème de l’errance (ROCHETTE-LEMIEUX), le rapport entre l’errare et l’itinere se divisant en trois catégories, L’ERRANCE FANTÔMATIQUE, L’ERRANCE AXIOLOGIQUE ET L’ERRANCE POÉTIQUE, Alexis Lemieux a pu utilisé cette catégorisation conceptuelle pour terminer sa maîtrise en cinéma pendant que moi-même, Pierrot Rochette…. à titre de membre de l’équipe de recherche (Auld-Woodart-Rochette), j’en ai fait le fondement intellectuel d’un cadre théorique de ce doctorat…. dont les intuitions architecturales argumentaires se sculptent peu à peu.. au contact des traits saillants de l’actualité politique internationale.

J’en déduirai un angle d’interrogation qui m’apparait fondamental: Comment se fait-il qu’aucune démocratie sur terre en ce moment ne priorise les ERRANTS FANTÔMATIQUES?…. (c’est à dire ceux et celles qui sont sans papiers, migrants, sans argent, sans éducation, sans appartenance sociale pertinente… Et l’on parle ici de milliards de personnes humaines)…

Au 21eme siècle, le conflit des groupes constitués D’ERRANTS AXIOLOGIQUES DE DIFFÉRENTES GÉO-démocraties ou géo-dictatures….. commettent….. par leur indifférence envers les errants fantômatiques de la planète…., ce que l’on qualifiera d’ici quelques générations….de CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ.

Que les guerres et les armes passent avant la faim dans le monde est en soi un crime contre l’humanité errante…. et en particulier contre sa catégorie la plus vulnérable, celle de ses errants fantomatiques.

Depuis que Neil Amstrong a déposé les pieds sur la lune en 1969 (moment historique de fondation ontologique de l’errance planétaire), et cela devant des millions de personnes humaines assises devant leur poste de télévision, la Terre est devenue «UNE PLANÈTE D’EXCEPTION QUI APPELLE À UNE HUMANITÉ D’EXCEPTION.» (Michel le concierge)

Vue de la lune, la Terre est aussi parallèlement percue comme une œuvre d’art bleue en errance dans le cosmos infini…. Les humains habitant l’espace monde de cette planète terre sont devenus des errants voyageant tous et toutes sur le même vaisseau spatial.

Mais, ceux que l’on désignent comme «ERRANTS FANTOMATIQUES» sont devenus si nombreux et si en colère qu’ils risquent de submerger ceux que l’on désigne comme «ERRANTS AXIOLOGIQUES» des pays géo-constitués…. comme les barbares ont détruit la civilisation romaine… et on ne peut leur donner tort. Le scandale de l’indifférence devant la mort de milliards de ses semblables par la faim, la maladie, la pauvreté, la guerre, résonne comme une colère tsunami.

La troisième forme de l’errance (errance poétique) de ceux et celles que l’on désigne comme «ERRANTS POÉTIQUES» permettra peut-être sur la terre…. cette nanodémocratie citoyenne planétaire accompagnant l’émergence d’une THÉORIE DE LA JUSTICE dont l’architecture…. à partir d’une morale géométrique et déductive….. priorisera le droit universel à une vie personnelle œuvre d’art pour tous les errants et en particulier les errants fantômatiques… de façon à ce qu’un jour…. les premiers pays oeuvre d’art se constituent enfin comme berceau DES ERRANTS POÉTIQUES….. FONDATEURS D’UN NOUVEAU CONTRAT SOCIAL PLANÉTAIRE.

De là la question du doctorat:

Dans le cadre théorique de l’ère Anthropocène
dont est issu le concept d’errance poétique
Comment
la vie personnelle œuvre d’art
peut-elle mener écologiquement
au pays œuvre d’art
par la nanodémocratie?

sur Google
Pierrot vagabond

www.lepaysoeuvredart.com
Michel le concierge

———-
Lorsque nous présenterons notre projet de doctorat à l’université Mc Gill, nous tenterons d’obtenir une bourse de la fondation Jeanne Sauvé de l’université Mc Gill dont Madame Marielle Mc Graw est la directrice exécutive ( de la Fondation Jeanne Sauvé et du Programme des bourses Sauvé )

Désirée Marielle McGraw, chargée de cours à l’Université McGill ayant collaboré avec le lauréat du prix Nobel Al Gore à la diffusion de son message sur le changement climatique au Canada, a été nommée directrice exécutive de la Fondation Jeanne Sauvé et du Programme des bourses Sauvé.

Désirée Marielle McGraw, chargée de cours à l’Université McGill ayant collaboré avec le lauréat du prix Nobel Al Gore à la diffusion de son message sur le changement climatique au Canada, a été nommée directrice exécutive de la Fondation Jeanne Sauvé et du Programme des bourses Sauvé.

Cette nomination a été annoncée par Harold (Sonny) Gordon, président du conseil d’administration, et Jean-François Sauvé, président des Fondations Sauvé.

Mme McGraw a effectué des études collégiales et de premier cycle au Collège Jean-de-Brébeuf et à l’École des affaires publiques et communautaires de l’Université Concordia et a poursuivi des études supérieures à titre de boursière du Commonwealth à la London School of Economics. Elle possède une vaste expérience en affaires publiques, surtout dans le domaine du développement durable et de la coopération internationale, pour laquelle elle a acquis, au Canada et à l’étranger, une grande notoriété. Mme McGraw a occupé le poste de directrice des politiques du ministre de la Coopération internationale du Canada et a travaillé avec diverses organisations internationales, notamment l’Organisation des Nations Unies. Après une formation auprès de l’ancien vice-président des États-Unis, Al Gore, sur les sciences et les solutions entourant le changement climatique, Mme McGraw fait maintenant partie d’un groupe choisi de porte-parole canadiens et est vice-présidente du projet climatique de M. Gore au Canada. Mme McGraw donne actuellement une conférence sur la diplomatie en matière de climat (Climate Diplomacy) dans le cadre de sa série de séminaires sur la gouvernance de la mondialisation (Governing Globalization) à l’Université McGill (études en développement international).

« Je suis heureuse d’avoir l’occasion de collaborer étroitement avec des jeunes si brillants de partout dans le monde » affirme Mme McGraw. « Chaque année, la Fondation Sauvé attire au Canada une belle brochette de jeunes professionnels hautement qualifiés en vue d’améliorer leurs compétences en leadership et de les préparer à assumer d’importants rôles dans leurs pays respectifs et même à l’échelle internationale ».

Au moment de déterminer les objectifs de la Fondation, la très honorable Jeanne Sauvé, la première femme à être nommée gouverneure générale du Canada, parlait de la nécessité de résoudre les problèmes mondiaux, de partager les idées et les opinions, de se sensibiliser, d’améliorer la compréhension et les perspectives et d’espérer établir un réseau de dirigeants. Son fils, Jean-François Sauvé, déclare « Mme McGraw possède l’expérience et les qualités nécessaires pour contribuer à la concrétisation de la vision de ma mère» visant à préparer les jeunes adultes à développer leurs compétences et leur potentiel afin de bâtir un monde meilleur.

Le vice-principal exécutif adjoint de McGill, M. Morton Mendelson, affirme que l’Université est fière de son association avec la Fondation Sauvé et il déclare « Nous sommes heureux d’accueillir chaque année les boursiers de la Fondation Sauvé au sein de notre communauté. Ils bénéficient non seulement de l’enseignement d’une excellente université internationale, ils contribuent également à l’excellence de l’Université ».

Mme McGraw suit les traces de feu James Wright, directeur exécutif fondateur des Fondations Sauvé et du Dr Frederick Lowy, ancien président de l’Université Concordia qui a occupé le poste de directeur exécutif à la suite du décès tragique de M. Wright en septembre 2007.

Coordonnées

Contact: Douglas Sweet

Organisation: Université McGill

Courriel: douglas.sweet@mcgill.ca

Téléphone au bureau: 514-398-6752

sur Google
pierrot vagabond

www.lepaysoeuvredart.com
Michel le concierge