A 11 JOURS DU DÉPOT FINAL DE SA MAÎTRISE, APRÈS AVOIR BÛCHÉ TOUT L’ÉTÉ AUTANT À SON ARGUMENTAIRE QU’À LA FORME EXIGÉE PAR L’INSTITUTION, iSABELLE mATHIEU DIT ISABELLE LA BOXEUSE S’EST DONNÉE UNE MAGNIFIQUE TÊTE DE DOCTORANTE.

Avoir autant de passion pour sa vie intellectuelle dans le but de défendre le droit des femmes par une position féministe vitaliste, et cela à travers 30 heures par semaine de travail pour gagner sa vie, c’est tout simplement remarquable, je dirais même éblouissant pour qui la côtoie au quotidien.

Une solide tête de doctorante en est résultée….

on lui demandait 30 pages pour accompagner son œuvre finale…

elle a réfléchit son «le ring est le tableau que j’habite»

sur plus de….

200 pages…. avec un équilibre étonnant entre son argumentaire et sa réthorique… un coup de plume à la hauteur de son coup de poing….

200 pages …. accompagnées de lectures multiples et vraiment pertinentes, de plus d’une centaine de notes de bas de page, dans une perspective de creuser philosophiquement et politiquement …. les prémisses de sa future recherche en majeure sur l’art et la boxe….quand elle sera rendue à sa thèse de doctorat.

A mon humble avis
elle a toutes les qualités de leadership pour rejoindre un jour une équipe universitaire et diriger des maîtrises et des doctorats…

elle a tellement à cœur d’atteindre l’excellence dans tout ce qu’elle fait… dans une droiture à la hauteur d’un pays…

je suis très fier d’elle

ton g.p.