POUR FONDER CONSTRUCTIVEMENT LA NOTION DE «RÊVE BIG-BANG» ISABELLE LA BOXEUSE ET PIERROT VAGABOND ENTREPRENDRONT CONJOINTEMENT UNE EXPLORATION DE CONCEPTUALISATION PAR L’EMPIRISME MÊME AU JOUR LE JOUR DE SON PROPRE RÊVE BIG-BANG

isabelle la boxeuse ayant terminé sa maîtrise, notre dyade ayant fonctionné à partir d’une signature didactique méthodologique reliée au constructivisme radical dialectique (au sens où je lui présentais une thèse faible, qu’elle récusait rigoureusement par une antithèse forte dont elle travaillait avec acharnement à résoudre les apories sans tomber dans la para-synthèse, même si son talent instinctuel réthorique lui rendait plus pénible l’apprentissage de toutes les habiletés reliées à l’argumentaire , objet et projet même d’une maîtrise)

Il en ressort en finale une bombe en action sociale théorisée, incisive, extrêmement pertinente en inventivité conceptuelle opérationnelle. De là notre projet de dyade pour la prochaine année…. qui tentera de répondre quotidiennement à la question suivante:

QUE VAUT POUR LA VIE PERSONNELLE OEUVRE D’ART LA NÉO-ÉTIQUETTE DE RÊVE BIG BANG ET PEUT-ON EN ARCHITECTURER LES ATTRIBUTS ESSENTIELS PAR UN EMPIRISME SE MODÉLISANT SOUS BOUCLE RÉTROACTIVE (Piaget)?

à suivre

———–

LA DIFFERENCE ENTRE UN RÊVE ET UN PROJET…. LE RÊVE EST UN BIG BANG QUI S’ACCOMPAGNE D’UN BRUIT DE FOND (2.7K) DONT LES BITTS PRENNENT LA FORME D’UN RÉCIT

June 14, 2016 Pierrot le Vagabond Chercheur

Nous sommes en 2016…

je revisite « L’ÊTRE ET LE NÉANT» de Jean-Paul Sartre publié en 1943…..en soulignant systématiquement et en hurlant intérieurement de joie à chaque ligne….

Sartre libère enfin l’existence de l’essence en démontrant chirurgicalement et phénoménologiquement que la liberté néantise son être pour se désengluer de l’en-soi parce qu’elle est à la fois ipséité (du passé) et pour-soi (devenir) condamné à un projet dont il ne peut fuir la responsabilité que par la mauvaise foi ou le recours frauduleux au déterminisme comme forme de soumission au jeté dans le monde.

«LA THÉORIE DE LA JUSTICE» de John Rawls, publié en 1971 donne les conditions de justice et d’équité pour qu’un PROJET puisse être un droit inaliénable pour chaque personne humaine sur terre….

Rawls se demande quelle est la forme d’hédonisme, qu’il appelle la troisième forme non encore identifiée, est poursuivi par tout être humain dans son projet aristotélicien.

MON INTUITION HEUREUSE…

c’est que la différence entre le PROJET sartrien et Rawlien et UN RÊVE tel que le conçoit l’équipe de recherche AULD-WOODART-ROCHETT….., c’est à mon avis, LE BIG BANG QUE PROVOQUE LE RÊVE QUAND IL EXPLOSE DANS L’UNIVERS PHÉNOMÉNOLOGIQUE D’UNE PERSONNE HUMAINE. Toute la vie de cette personne humaine s’en trouve illuminée et les projets qui en constituaient historiquement la trame prennent soudainement la forme d’une ipséité sartrienne, retournant s’engluer dans la densité de l’être comme être.

POURQUOI WOW-T=2.7K?

WOW-T=2.7 K… c’est ce qui donne de la valeur au récit… comme 2.7k est à la fois le récit du big bang du début de l’univers et son degré de chaleur égal partout dans l’infini.

wow…. un rêve fait wow en toi… il explose en toi
-T……. tu prends la décision de ne pas tricher avec ce rêve
=2.7k…. le récit de la marche vers ton rêve ou de l’attraction de ton rêve sur ta marche comme l’univers se vit en expansion… constitue, à notre humble avis, cette troisième forme d’hédonisme que recherchait Rawls dans la théorie de la justice…

LA CONSEQUENCE DE CETTE INTUITION HEUREUSE…

La nano-démocratie constituant un rêve d’une citoyenneté planétaire par le tirage au sort au cœur de chaque ville et chaque village de l’espace-monde, le surgissement du premier pays œuvre d’art ne peut qu’accompagner le surgissement des vies personnelles œuvre d’art dont le big bang a été ou allumé par les quatre questions, ou témoignage empirique-inductig des quatre questions comme constitutives de tout WOW (hypothèse forte).

sur Google

Pierrot vagabond

www.lepaysoeuvredart.com

Michel le concierge